En aparté

*

Modérateurs : Administration, MJ

En aparté

Message par Seides » 29 Décembre 2018, 16:39

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 5 décembre 2194
• Lieu du RP: La Voie Lactée - Noyau Concillien (Espace Concillien) - Nébuleuse du Serpent - Citadelle
• Type de RP: RP R6
• Nombres de personnes requises: Seides
« Légende des couleurs »


#00FFFF = Seides (police: Lucida Console)
gold = Podok Tar




Seides profitait d'un moment où les deux femmes faisaient les boutiques pour rejoindre Podok qui l'attendait. Il avait été difficile de se justifier son absence, surtout qu'il devait composer avec Eyma qui été fort curieuse sur le sujet d'Evolution. Mais il en avait déjà discuté avec elle et, grand bien lui avait prit, lui avait fait comprendre qu'il ne faisait pas d'exception aux règles de la société en ce qui concernait la technologie même qui soutenait le projet. Elle pouvait tester le "jeu" à loisir, mais la salle des serveurs été simplement hors-limite pour elle.

Il entra par la "porte de derrière" qui en réalité été un entrepôt de stockage qui jouxtait Avenir. L’entrepôt accueillait d'ailleurs quelques voitures était arrivée tôt ce matin. Les invités avait d'ailleurs était accueilli par Podok qui l'attendait à l'entré d'Evolution alors que lui même sortait de l’entrepôt par une porte réservée au personnel.

En faisait le point, il se disait que le Galarien avait beaucoup de défaut, en particulier une soif de responsabilité/pouvoir et une utilisation excessive de son argent, mais il n'avait pas fait de faux pas envers sa société dans les deux domaines et avait largement contribué à son développement. Il serait donc malvenu de lui en vouloir.
D'autant plus qu'il pouvait largement être taxé de la mise en vue de la boutique dans une grande majorité des systèmes Conciliens.
Tila, lui et le côté original de ses créations étaient responsable de son exportation hors sol de Rannoch.
Mais l'imposé partout ailleurs via des coups de pubs dans les hautes sphères, ce qui avait facilité les retombées médiatiques plus bas un peu partout, c'était du Podok. Il avait un don naturelle pour évoluer dans ce monde que ni Tila, ni lui même n'avait. Mais il valait mieux le canalisé pour qu'il reste à sa place et ne s'emballe pas.

"Podok. Nos invités sont ils prêt tous là ?" dit il d'un ton amical.
"Oui monsieur. Aucun ne manque. Nous avons également un invité surprise. Le représentant Krogane." Il eut l'air ennuyé lorsqu'il annonça cela devant Seides qui se figea en le regardant. Il ajouta rapidement : "Il m'a été imposé par le représentant Turien. Il est venu avec à vrai dire. Pas le choix, d'autant qu'à ce moment vous étiez déjà en transite." Techniquement il aurait simplement pût le refuser. Mais vu les enjeux, c'était probablement la meilleure chose à faire. Il se contenta donc d'un simple hochement de tête.

"Bien. Ne changeons rien au programme. Combien sont-ils ?"
Podok ce détendit en voyant la réaction de son patron. Il espèrait que ça ne serait pas un problème pour lui et était maintenant comblé : "Quatre pour les humains, cinq pour les Asari, trois pour les Turiens, Krogane inclut." Il sembla hésiter un instant, ce que releva Seides :
"Autre chose ?"
"Et bien, je me demandais depuis un moment... La Fédération n'aurait-elle pas dû être contactée ?"

En effet, c'était bien vu de Podok, mais ce dernier n'avait pas toutes les cartes en main. L'arrivée tardive de Seides était dû au fait qu'il avait sacrément argumenté avec la Fédération au sujet d'Evolution et de ses applications militaires. L'amirauté voulait verrouiller cette technologie à l'exclusivité des Quariens. Ou au minima avoir un droit de regard sur ce qui s'y passé.
Au début Seides avait tenté l'approche habituelle des geths, leur expliquant que le gros de la technologie était dévolue à des applications scolaires, formatrices, ludiques ou créatives. Que sur ce point, le dossier qu'il avait envoyé au haut commandement de la Fédération était un signe qu'il avait la primeur des essaies et qu'il ne comptait pas laissé Rannoch sur la touche ou exigé le moindre paiement (ce qui n'était pas rien).

Mais il avait rapidement compris que les Amiraux voulaient plus. Dialoguant sur le réseau, il apprit que Renard, pourtant présent, été surprit par la tournure de la conversation et le niveau d’exigence des Créateurs. Il avait été abordé quelques jours plus tôt à ce sujet, demandant si la technologie allait avoir un impact sur l'armée Fédérale et s'il Seides comptait en donner la primeur à Rannoch.
Le Prime avait répondu qu'il ignorait les plans de Seides dans la mesure où sa technologie n'était pas développée par la Fédération, mais par la compagnie que son homologue dirigeait. A cette idée, il ne pouvait imposer quoi que ce soit. Visiblement c'est pourtant ce qui était attendu de lui : que l'on donne les clés de la technologie, son idée et ses applications à un groupe ayant des intérêts qui pourraient nuire à son entreprise.
Dernière édition par Seides le 30 Décembre 2018, 14:11, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 29 Décembre 2018, 18:45

Cette idée imposée à lui, il laissa tomber la diplomatie patiente des geths. Il rappela que bien qu'alliés dans une Fédération, Geths et Quariens (il n'avait pas utilisé le mot "Créateurs") avaient leurs différences que chacuns respectés et également de domaines sur lesquels, tacitement à défaut d'en avoir fait une loi, l'autre n'intervenait pas.
Les Geths ne demandaient aucun compte sur la gestion des restes de la Flotte Nomade. Il n'exigeait pas le démantèlement ou le désarmement des vaisseaux les plus obsolètes ou ceux devenus inutiles. Ils continuaient à aider tout les capitaines qui avaient besoin d'aide pour la maintenance de leurs vaisseau lorsqu'ils manquaient d'un équipage qualifié, désormais à terre.
Malgré les gouffres de temps et de ressources que cela demandait parfois.

De même les Quariens ne regardaient pas du côté des quelques emprises que les Geths gardaient à leur utilisations. Bien qu'il n'y ai pas de portes closes, personne ne demandait quoi que ce soit au sujet du serveur de Consensus. C'était le "problème" des synthétiques.

Hors la technologie d'Evolution est de même nature que celle du Consensus. Et tout comme son grand frères, Evolution allait rester sous garde et surveillance principalement Geth.
Ce simple fait été assez en soit pour refuser la demande de l'amirauté et du haut-commandement (du moins la partie Créateur qui avait des vues sur son projet). Mais il avait conclu de la même façon que Renard, plus tôt dans la semaine : son geste, envoyer une note sur son projet, ses applications militaires et ses propositions d'utilisation par l'armée de Rannoch, n'était pas une cession de technologie, mais un geste de bon entente entre un geth et les Créateurs, et de manière plus globale à la Fédération de Rannoch.
Néanmoins c'était un projet commercial privé.

Les discussions devinrent véritablement houleuses à partir de ce moment, avec des échanges brutaux et des accusations de trahison. A cette évocations, les geths présents dans la salle, dont lui-même, Renard et Contemplation Silencieuse, s'était levé comme un seul homme en faisant silence devant la tirade de l'amirale qui mourut petit à petit devant la réaction des geths.
Il y eut quelques seconde d'un silence de mort ou ils virent les Quariens s'entre-regarder, visiblement de plus en plus mal à l'aise et se rappelant d'un coup qu'ils étaient bien frêles face aux machines devant eux.

Contemplation reprit la parole pour conclure définitivement l'échange : "Nous sommes unanime sur l'utilisation et le côté privé des technologies développées par Seides. Nous soutiendrons tous son désire de protéger son projet, que ça soit d'un point de vue légale, il représente une compagnie privée, s'était financée et développée de manière privée et indépendante des ressources de Rannoch ou de la Fédération. Mais aussi d'un point de vue morale où cette technologie nous touche de manière personnelle. Nous soutiendrons donc ce projet comme nous le faisons de tout les autres : unis"
La dernière phrase avait un sacré double sens à l'adresse des Quariens qui semblait oublier l'unité entre geth et entre les synthétiques et eux.

Plusieurs paires de talons synthétiques tournèrent et prirent la porte sous quelques regards hostiles, mais surtout interloqués face à la violence de la rebutade. Les choses n'en restèrent par là...

Un peu avant son départ de Rannoch, reçu un courrier de la part de la Présidence de la Citadelle. La Présidente Zorah souhaitait avoir une entrevue avec lui dès qu'il passerait par la station. Il avait répondu qu'il y était le lendemain, mais qu'il ne pouvait garantir sa présence le jour même ou seulement tard dans la nuit, et ceux malgré tout le respect qu'il avait pour la créatrice Zorah.

La réponse vint en direct de cette dernière, écrivant qu'elle ferait un trou dans son emploi du temps sitôt qu'il lui ferait par de sa disponibilité.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 29 Décembre 2018, 19:18

Les choses en était là et il prévoyait de la voir le lendemain.
Revenant au moment présent, il répondit à Podok : "Cet aspect de l'application militaire d'Evolution a été traitée en direct. Nous verrons plus tard pour les détails techniques."
La réponse n'amena qu'un petit "hum" de la part de Podok, mais il ne commenta pas plus que cela. Il pouvait comprendre qu'étant sur place, il n'était pas passé par lui pour traité. Ce qui l'embêtait quand même, lui qui se voyait un peu chapeauté tout le projet. Négligeant l'aspect technologique de la chose.

Prenant le couloir qui menait à la pièce principale, il constata les changements : le large passage avait sur la droite une longue tablette derrière lesquels les employés pourraient intervenir des deux côté, bien qu'un panneau soit posé sur l'ouverture du fond. Le portique contrôlé par les omnitech des abonnés été en place. Une fois le client ayant fait sa première inscription, son omnitech lui servait de passe. Son compte était alors débitait en temps de jeu (le passage lui même été gratuit, passé le coût de l'inscription qui n'était pas prohibitif.)
Par mesure de prudence on avait instauré un plan de protection des utilisateurs qui interdisait les client l'accès au centre de jeu s'il avait moins de l'équivalent de 24h de jeu sur son compte bancaire. Le système le coupait s'il atteignait cette valeur.
La plupart des banques avaient accrochées au système et seule les plus tatillonnent sur la sécurité faisaient encore montre de réticence. Mais globalement il y aurait peu de refus d'entrée.

Naturellement ceux qui ne voulaient pas laisser leur emprunte omnitech dans le système pouvait payer à l'accès. Dans ce cas il avait une carte à son nom qui était détectée à l'entrée dans une des capsules et il devait passer par des terminaux extérieurs pour se voir autoriser la sortie du complexe.
Cette carte était le seul moyen de paiement des mineurs et pour leur cas, ils devaient pré-charger la carte en crédit. Impossible de lier leur carte ou leur omnitech à un compte. Seides avait été intraitable sur le sujet.


Podok interrompit l'observation de son patron : "Monsieur, il y a de gros poissons là-dedans." le geth le regarda, considérant l'expression utilisée et le ton enjoué du Galarien."Un bon signe." approuva le geth.
"Assurément." confirma t'il, plaquant son sourire le plus charmeur sur son visage en entrant dans la pièce.

Les "invités" étaient dispersés dans la longue pièce, désormais remplie de capsules. Ils discutaient par groupe, un ou deux se promenaient seuls entre les rangées ou regardaient les capsules de leur côté. Mais aucun membre d'un groupe ne se mélangeait aux autres, chacun gardant une respectueuse distance avec les deux autres groupes, feignant ne pas les voir. Les choses allaient changer.

"Chers invités, si vous vouliez bien vous approcher." Héla le Galarien. Une fois les gens à peu prêt rassembler : "J'espère que vous avez prit la mesure de nos installation et je vous remercie de votre patience. Mais sans plus attendre, je vous présente le dirigeant d'Avenir, le créateur d'Evolution et je l'espère votre futur partenaire privilégiée dans votre entreprise, Seides." Il s'effaça en laissant la place au geth devant la petite foule qui s'était placé à peu prêt en demi-lune face à lui.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 29 Décembre 2018, 20:34

Les Asaris, diplomates, applaudir légèrement, rapidement suivie par les Humains. Les Turiens eurent un léger temps de retard et le Krogan se contenta de croiser les bras avec un "humph" de dédain.
Lorsqu'ils s'étaient approchés, Seides pût identifier certains des invités.
Chez les Turiens, la présence notable de Garrus Vakarian accompagné du Krogan Urdnot Grunt. La présence de ces deux là était une vraie surprise pour lui. Pour ce que le réseau en savait, chacun avec des occupations dans des postes qui ne devraient pas leur permettre de se déplacer. Et pourtant, ils étaient là.
L'autre présence notable été l'Asari Faesia Traptos. Il savait que les probatrices n'étaient pas portées sur les futilités. Il aurait pensé que c'était également le cas chez les néo-probatrices, mais il ne connaissait pas différences entre les deux formations et il était possible que la plus jeune des deux remplissait des missions diplomatiques. Il creuserait la question.
Il reconnu également la secrétaires particulière de la conseillère Asari de la Citadelle, Podok lui aillant régulièrement envoyé des rapports sur l'avancé de ses relations avec les hauts représentants qu'il rencontrait, ainsi que leurs proches.
Il ne reconnut personne de notable chez les humains, mais il aurait peut-être le temps de parler avec Podok qui sait ?

"A nouveau bienvenue au sein d'Evolution. Pour faire honneur aux miens, je serais aussi concis que possible et irait droit au but." quelques uns rirent et la plupart sourirent à la note d'humour. En effet, il restait bien assez de geths peu portées sur les subtilités pour qu'il reste une bonne réputation sur le sujet.

"Tout est vrai. Vous avez dû lire nos rapports et propositions. La possibilité de créer des mondes virtuelles, de manière presque infinie et d'évoluer sur ces mondes, de reproduire les sensations de manière la plus réaliste qui soit. C'est vrai.
Nous pourrions vous expliquer plus en détail, envoyer des rapports techniques ou médicaux à des gens plus intelligents que nous ne le sommes, mais ça ne rendrait simplement pas justice aux faits.

C'est la raison de votre présence ici. Vous allez vous connecter et simplement essayer. Peut-être certains peuvent discuter de propositions, peut-être aurez vous des questions supplémentaires. Mais cela attendra que vous sortiez des capsules.
Nous avons plusieurs scénarios, alors je vous invites à prendre place dans l'une des capsules prévue aux essaies de ce soir et à vivre votre vie dans Evolution."


Des groupes de techniciens étaient affairés dans le fond autour de trois capsules et un ingénieur de chaque groupe s'était approché discrètement en même temps que les invités, attendant de jouer leur rôle. Lorsque Seides désigna des mains les capsules ils s'approchèrent des groupes, les invitants à les suivre.

Le synthétique les suivit, bien qu'à pas lent, discutant à voix basse avec Podok à ses côtés :
"Je pense que ça va jusqu'ici.
Petite question, je ne reconnais aucun des humains."

Podok acquiesça à la première affirmation et répondit à la deuxième ;
"Derik Ferkut. Le grand blond aux yeux bleus. Un proche du Conseiller militaire Hackett dit on. J'avais espéré la présence de ce dernier d'ailleurs. Néanmoins si les rumeurs sont vraies, nous en avons peut-être un représentant. En faite, je suis presque tenté de dire que sa présence est une confirmation.
J'avoue qu'il n'apparait dans aucun de mes rapports, car ses liens avec des hauts représentants était incertain et ses passages à la Citadelles irréguliers en plus d'être rares. De plus je n'ai jamais eu de contact direct, même de loin, avec lui.
Les autres me sont inconnus."


Seides hocha de la tête en s'arrêtant face à une des machines, faisant semblant de commenter quelque chose à ce sujet, pendant que les représentants faisaient connaissance avec les engins, demandaient des précisions et qu'on expliquait le principe de fonctionnement aux testeurs prévu, malgré que toutes les informations à ce sujet étaient dans le dossier envoyé aux conseils militaires de chacune des races.

"Comment procédons nous ? Nous agissons de concert ou nous nous répartissons les groupes ?"
"Nous allons chacun voir un groupe. Nous ne sommes déjà pas assez pour tous les couvrir, autant en négliger le moins possible.
Par ailleurs, je vais commencer avec les Turiens. Je suis intrigué de la présence de ces deux là."
Et pas des moindres. Deux personnes de l'équipage du Normandy sous Shepard, rien de moins !
"Je comprend. Je vais commencer par les Humains. Ce Derik m'intrigue.
Oh et restez prudent avec le Krogan. Il a l'air très... Krogan ?"
Quand Podok manquait de mot, c'est qu'il avait d'autres mots moins flatteurs en tête. Seides se contenta de hocher de la tête en repartant. A une croisée de través, il se séparèrent, partant chacun vers un des groupes.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 10:53

« Légende des couleurs »
Orange = Garrus Vakarian
red = Urdnot Grunt




Garrus le vit arrivé, et fit un signe de tête au Krogan dans sa direction pour attirer son attention.

Le Turien tendit la main une fois Seides à porté : "Garus Vakarian, enchanté." le geth prit la main tendu dans la sienne et la serra. Grunt se contenta d'un grognement en guise de salutation.
Le synthétique fut surpris pas la poignée de main. Pas qu'il n'avait pas l'habitude, mais la plupart des organiques, Créateurs y compris, n'avait pas la même attitude détendue quand il s'agissait d'avoir un contact avec lui.
La poignée de main, bien qu'offerte, semblait un rien hésitante, voir réticente. C'était un salut traditionnel, mais son côté synthétique déclenchait un genre de réflexe de prudence. Garrus n'avait pas ce genre de problème visiblement. Il fit un sourire à l'attitude de Grunt :

"Ne faites pas attention. Il est très content de vous voir là." nouveau grognement qui pourrait passer pour ironique alors que le dit Krogan tournait la tête vers l'autre membre du trio.
Seides ne chercha pas à saluer celui-là, en pleine discussion avec un technicien et l'ingénieur devant la capsule. Reportant son attention sur les deux autres invités :
"Bonjour à vous également. J'espère que mon petit projet répondra aux attentes de vos hiérarchies respectives." reniflement du côté Krogan qui ne prit pas la peine de tourner la tête. Le Turien se contenta de sourire :

"Néanmoins, j'ai une question qui n'a peut-être rien à voir avec Evolution, si vous me permettez. Que faites vous ici ?
Je veux dire que vos responsabilités respectives devraient vous tenir loin de... Et bien de tous le reste. La présence d'un seul membre de l'équipage du Normandy est une surprise. Mais deux, à des postes ou des fonctions qui suppose un agenda bien remplit... C'est une vraie surprise."


"AH ! En voilà un qui est bien franc. Il me plaît presque autant que Légion, dans un style moins gourde peut-être." Grunt venait de prononcer ses premiers mots et maintenant intéressé par la conversation. Et cette fois, il souriait. Ce qui n'était pas nécessairement une amélioration. De son côté Garrus semblait s'amuser également. Soit qu'il trouvait l'intervention de son ami drôle, soit il y avait quelque chose que le geth ne comprenait pas.

"Vous n'avez pas tout à fait tord. Mais comme vous l'avez dit, nous faisions partie de l'équipage du Normandy. Et on ne faisait pas partie des penseurs, comme Liara ou Tali et certainement pas aussi introspectif que... Enfin que Thane." le Turien eut une petite hésitation à la mention du Drell. La plupart des organiques avaient toujours quelques blocage quand il s'agissait d'évoquer les morts. Apparemment la plupart des cultures préféraient laissé les morts et leurs souvenirs enterrés. Il soupçonnait que c'était surtout ces derniers qui venaient parfois les hanter et que le sentiment de perte venait avec. Grunt avait détourner le regard pour s’intéresser au testeur qui pénétrait dans la capsule, discutant toujours avec les deux employés d'Evolution.

"Bref, on avait besoin de se dégourdir les jambes. Alors..."
"Alors je passais par là. Du côté de Palaven. Des vacances après une mission difficile. Un petit entraînement aux côtés de ces chiffes molles anorexiques turiennes, à leur montrer comment ils faudrait faire pour prendre d'assaut un fort bien défendu."
Garrus eut un gloussement en entendant la tirade de son ami :

"Chiffes molles anorexiques turiennes, hein ? Je crois que la dernière fois que je l'ai entendue, ça venait d'un des marines de l'Alliance.
Pas mal Urdnot, pas mal. Il me semblait bien que toi et tes gars vous vous étiez améliorer jusqu'au niveau des humains à l’entraînement."

Le Krogan plissa les yeux vers le Turien en poussant un grognement bas. Sa cible se contenta de croiser les bras en lui souriant. Grunt se détourna à nouveau en croisant les bras également, d'un air maussade.

Revenant à la conversation :
"Bref, vous l'avez compris, on est là pour échapper à nos obligations qui, comme vous l'avez fait remarquer, sont prenantes... Et extrêmement chiantes !
Quand ils ont reçu votre projet, le haut-commandement à d'abord rejeté. Envoyer des soldats dans un monde virtuel à la merci d'un synthétique ? Autant dire qu'ils ont vu un projet de conversion à la Moissonneur.

J'ai argumenté que si le projet était valable, on ne perdait rien à envoyer quelqu'un tester ça. Sans compter que nous avions un temps de retard sur les humains côté alliance militaire avec les geths et qu'il ne valait mieux pas perdre plus de points.

Victus y a réfléchit un moment, avant d'approuver. Tout comme il a approuvé l'idée qu'il fallait quelqu'un de sûr et qui n'est aucun à priori sur les synthétiques.

Victus a approuvé avant de réfléchir. Mais il a vite saisi que je venais de la baiser. Vu les présents, il n'y avait qu'un seul choix qui s'imposait. Il m'a quand même demandé, enfin ordonné, de ne pas mettre les pieds dans la machine pour être sûr que mon avis reste neutre et de trouver un testeur.
Grunt qui était présent pour d'autres discussions sur l'alliance turiano-krogan s'est un peu imposé à sa façon.

J'ai choppé le lieutenant Caligus, un petit gars prometteur que j'ai repéré, et nous voilà tout les deux parties en viré. Comme au bon vieux temps."

Le Krogan ricana : "Hin, hin, hin, ça manque quand même d'Arachnides Moisonneurs à déglinguer et de geths à trouer."

Garrus secoua la tête devant le manque de diplomatie de son compagnon :
"Je vois" fit le synthétique devant l'histoire de Garrus et passant sur la tirade du Krogan : "Comme je vous l'ai dit, j'espère que mon projet saura être à la hauteur de vos attentes. Mais justement, nous allons commencer."
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 12:47

« Légende des couleurs »
#FFBF80 =Varian Caligus
#00BFFF=Gunter Talbörg
#FFBFFF=Tassira T'Conda
#FFFFFF=Sabord



L'éclairage de la salle s'assombrit sur un demi-jour alors qu'au centre de la salle, au-dessus d'eux, quatre écrans rediffusaient ce qui se passait dans le monde virtuel, bien que seul l'écran qui leur faisait face était allumé, ce qui était bien suffisant, vu sa taille.

Au moment ou le système Full Dive se mit en route, la vue qui montrait un blanc uniforme vit trois cercles de lumières apparaître sur ce qui devait être le sol, malgré le manque de repères.
Et dans ses trois cercles se matérialisèrent les 3 testeurs. L'Asari au centre, l'Humain à sa gauche et le Turien à sa droite, bien que dans le monde réel les places de l'Asari et de l'Humain soient inversée. Les deux groupes se consultèrent un instant, avant de conclure sur une simple série de haussement d'épaules.

Wow fit le Turien en titubant un peu.
Le son réglé sur cet événement en particulier était spatialisé pour donner l'impression de venir d'un côté ou de l'autre de la salle selon les emplacements des gens. L'Asari ne fit qu'un pas en arrière avant de se reprendre, alors que l'humain semblait le plus à l'aise, ayant simplement levé les bras, comme s'il gardait son équilibre, avant de simplement faire un ou deux pas prudents, mais avec un air ravis une fois fait.

Le geth qui gérait la démonstration était en retrait derrière une batterie d'écran d'une large console installée en demi-lune entre la fin des rangées et les futurs salles privatives. Il prit la parole à l'adresse des testeurs, bien qu'on entendit ses paroles.
Chers testeurs, veuillez prendre quelques minutes pour vous habituer au Full Dive. Nous sommes conscient que certains d’entre vous peuvent ressentir une certaines gène, comme un manque d'équilibre. Ces problèmes disparaisse au fur et à mesure que le système en apprend de vous.

Il y eu pas mal de froncement de sourcils aux derniers mots et Seides prit la parole, bien qu'il ne retransmit pas à destination des testeurs :

"Le système Full Dive est calibré sur plusieurs paramètres.
Le premier est la race, le second la personne.
Le système prend tout les points commun à une race pour envoyer les perceptions à la personne. Mais chaque personne étant différente, il faut un petit temps d'adaptation pour cibler parfaitement chaque personne comme il faut.

Les nouvelles personnes sont celles qui subissent le plus la gène, mais une fois fait, elle est enregistrée et n'aura plus de soucis. De plus le système en apprend sur les points commun d'une race et une fois qu'elle aura assez de personne dans le système, elle ciblera d'autant mieux les gens par race, ne faisant que des ajustements pour adapter la projection.

Pour votre information, cette session verra tout les enregistrements et les empreintes physiologiques effacées."


Il avait vu quelques sourcils se froncer lorsqu'il avait dit qu'il y avait des enregistrement et avait devancer les objections sur le sujet.
J'ai l'impression d'être à côté de mes bottes. Pas facile avec ce paysage d'un blanc uniforme sans repère.
Seides fit un signe à Sabord à travers le Consensus, qui envoya un accusé de réception. Il commença quelques ajustement sur le Full Dive pendant que les conversations se poursuivaient.

Moi ça va. J'ai eu une drôle de sensation en ouvrant les yeux, mais c'est plus à cause de l'impression d'être passé de la sensation d'être allongé à debout d'un seul coup. Il était maintenant accroupis, tapotant le "sol".

J'ai eu la même sensation que le Turien, mais c'est passé au bout de quelques secondes. En fait, comme cela a était dit, plus je fais de choses et plus je me sens... Normale. L'Asari se frottait les mains et les passait partout sur son corps, semblant plus intéressée par les sensations directes, que par le monde qui l'entourait.

Le Turien s'appel Varian et... Wow ! Nouvelle exclamation lorsque leur environnement changea pour en environnement sombre, éclairé par une grille luminescente qui partait dans tout les sens, du sol au plafond. Ce dernier était formé par une large demi-sphère.
A travers celle-ci on pouvait voir une lune qui donnait un éclairage supplémentaire à la scène.

Oh ! fit l'Asari, visiblement ravie par ce nouvelle environnement, avant de reprendre son sérieux.

Nous espérons que ces nouveau repères visuels vous aiderons à vous adapter plus rapidement au Full Dive.

Le lieutenant Caligus approuva de la tête, faisant des mouvements de bras et de jambes, comme s'il s'échauffait : Oui... ça va mieux. J'ai toujours l'impression d'avoir un décalage entre le mouvement que je veux faire et sa réalisation, mais ça va de mieux en mieux en effet.
Les repères visuels ça aide également.

Sabord hocha de la tête, même si personne ne le voyait et devait certainement prendre des notes pour les améliorations du système ou sa présentation.

Seides profita des changements pour prendre congé :

"Je vais me diriger vers les autres groupes pour recueillir leurs impressions. N'hésitez pas à vous adresser aux équipes techniques si vous avez des questions."
Les deux personnes répondirent d'un signe de tête, avant de se concentrer à nouveau sur l'écran.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 16:05

« Légende des couleurs »
Derik Ferkut



Seides se dirigea vers les humains, les saluant discrètement pendant qu'ils regardaient les testeurs :
"Bonjour. J'espère que les possibilités d'Evolution vous apparaissent plus clairement maintenant et que vous les appréciez."

Il serra la main à chacun, mais ce fût Derik Ferkut qui s'adressa à lui pendant que les deux autres humains poursuivaient la conversation avec Podok :

"Tout à fait" confirma t'il : J'avoue que nos alliés de la Fédération nous on encore fait une belle surprise. Bien que je crois que ce projet est avant tout privé ?

"En effet, Evolution est financé entièrement par les activités d'Avenir. Nous sommes totalement indépendant du moindre gouvernement."

"Je vois." sur un ton qui indiquait pourtant qu'il était dubitatif sur le sujet. Comment lui en vouloir ? La fidélité des geths semblait à toute épreuve et n'était dépassée que par leur efficacité : J'aurai tout de même une petite question.
Quand j'ai vu votre projet, j'en ai tout de suite vu la portée. Bien qu'il faudra de nombreuses discussion sur les détails et les possibilités d'installer ce genre de matériel dans des locaux de l'Alliance, si tout se passe bien, j'aimerai être le premier à dire que l'Alliance a des à présent un intérêt fort pour votre technologie.

Je n'ai pas de pouvoir de proposition, mais l'Alliance serait intéressée par une certaine forme d'exclusivité à un prix qui sera le votre.


Seides fût proprement étonné par la proposition alors même que la démonstration était encore en cour. Visiblement sa technologie avait plût chez les humains ou au contraire faisait peur et il voulaient s'en garder l'exclusivité au possible.
Le geth resta silencieux un moment, considérant les paroles de l'humaine : "Avant tout, je vous remercie, ainsi que votre gouvernement pour votre intérêt.
En ce qui concerne les négociations, je ne voudrais pas empiéter sur le domaine de mon directeur, M. Tar.

Néanmoins... Je peux déjà affirmé que pour des raisons avant tout éthique, je ne désire pas offrir cette technologie au plus offrant, mais à ceux qui en voit les possibilités.
Rappelez-vous également que cette technologie a un but avant tout récréatif."


La dernière phrase avait surtout pour but de rappeler qu'il n'avait pas besoin de financer cette technologie et qu'elle ne serait pas à la merci d'un riche donateur qui attendrait du retour.
L'humain eu l'air passablement déçu, mais pas tant que ça, comme s'il s'attendait à la réponse du synthétique.

"Si vous désirez déjà parler d'aspect légal, Podok Tar est un meilleur interlocuteur que moi. Pour tout le reste, je souhaiterais que vous regardiez la démonstration d'aujourd'hui et posez toutes les questions possibles qui vous viennent sur les aspects techniques du projet.
Les phases de négociations, qu'elles soient financières ou autres auront lieue à un autre moment.
J'espère avoir répondu à votre question du mieux que je peux."


L'homme répondit par l'affirmative : "Vous avez été parfaitement clair. J'espère que nous en verrons plus sur cette démonstration ?"

Le geth hocha de la tête : "Oui. Sitôt que nos testeurs seront à l'aise... Ce qui ne devrait pas tarder il me semble.
Je vous laisse entre les mains compétentes de mon directeur et vous souhaite d'en profiter."


Après avoir saluer l'humain une dernière fois, il partie en direction des Asaris.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 17:22

« Légende des couleurs »
Atala Nadaré


Pendant ce temps la démonstration se poursuivait et les 3 testeurs semblaient avoir prit leurs marques. Surtout l'humain :

"C'est simplement incroyable. Je suis pas en train me faire marcher... Je marche tout simplement. Quand aux sensations... Je sais pas... Je crois que je pourrai même faire ça..."
Mélant le geste à la parole, il fit une roue, attirant quelques rires des personnes présente et visiblement le testeur humain l'avait entendu :
"Tout le monde me voit, c'est ça ?"
"J'en ai peur, mon vieux." répondit Derik, ayant prit un des micro-casques tendu par un technicien.
"Oh !" fit l'humain avec une grimace, ce qui déclencha une nouvelle hilarité.
Tel qu'il connaissait les militaires organique, cette plaisanterie ferait le tour des exercices inter-raciaux pendant un moment.

La testeuse Asari en profita pour venir se présenter à son camarade de test :

"Tassira T'Conda. Vous vous y êtes fait rapidement je vois." C'était autant dit sur le ton de l'humour que du sérieux.
"Oui, un peu trop peut-être. Gunter Talbörg" dit il en prenant la main tendu de l'Asari.
Le turien s'approcha à son tour :
"Maintenant que je peux tendre la main sans risquer de vous la mettre dans la tête, Varian Caligus."

Tout en approchant les Asaris, Seides se dit qu'il aimait bien l'ambiance bon enfant qui s'installait dans la pièce. Le travail passait toujours mieux avec une ambiance détendu.
Néanmoins en s'approchant du groupe d'Asari, il constata que tout le monde ne goutait pas à l'atmosphère instauré. La néo-probatrice semblait très concentrée et Seides allait devoir se rappeler que l'ordre original n'était pas porté sur les badinerie. Ce qui remit sur le devant de la scène la présence de la guerrière.

Avant d'en arriver là, il se fit abordé par la secrétaire particulière d'Eliaré N'Telava, la conseillère Asari de la Citadelle :
"M.Seides, quelle plaisir de vous voir. Atala Nadaré." Elle ne donna pas son titre ou sa fonction, comme si cela allait de soit. De fait, elle avait raison. Seides prit délicatement la main fine tendue vers lui et la serra prudemment :
"Vous avez un touché très délicat. Je suis agréablement surprise. Votre côté artistique doit vous donner une grande sensibilité." Derrière elle, l'une des deux Asaris qui l'accompagnait se pencha sur sa compagne pour lui glisser quelques mots à l'oreille, ce qui lui fit monter un sourire aux lèvres.

Seides se demanda si la secrétaire n'usait pas de ses charmes verbaux et si oui, ce qu'elle espérait en tirer avec lui. Un réflexe de fonction peut-être ? Si c'était ça, les deux autres Asaris en étaient venues aux même conclusions que lui :
"J'avoue être flatté par tend de bonnes paroles. Mais n'étant ouvert qu'aux émotions depuis peu, je ne sais pas trop si ma prudence à prendre votre main est dû à mon sens artistique ou à la prudence quant à ma force.

Dans tout les cas, je venais saluer mes invités et voir ce que vous pensiez d'Evolution. Du moins le peu que vous en avait vu."

Il se tourna vers l'écran géant pour regarder ce qu'il s'y passait.

Pendant qu'il avait engager la conversation, Sabord leur avait demander de rejoindre leur point d'apparition et de regarder devant eux.

L'humain dit en arrivant dans le petit cercle luminescent :

"C'est où devant ?" la question était innocente, mais tout à fait légitime dans cette environnement uniforme. La réponse vint à la vitesse d'un train lancé en pleine course, sous forme de râtelier qui vinrent se glisser entre les participants.
Tous eurent un petit réflexe de surprise vu que les dit rack venaient du fond de la pièce et glissèrent jusqu'à eux en silence, si ce n'était le bruit du contenu qui teintait.

Lorsqu'ils s'arrêtèrent les rack montrèrent des armes sur la gauche des participants et des armures et des armes lourds à droite.
Varian lança un sifflement appréciateur, alors que l'Asari regardait avec étonnement les présentoirs.
L'humain semblait plongé en pleine réflexion :

"J'ai comme une impression de déjà vu..." Il interrompit ses pensées alors qu'une expression de surprise se peignait sur ses traits : "Ça alors ! C'est bien ce que je crois ?" l'écran géant le montra en train de s'approcher d'une armure gris anthracite, avec des bandes blanches et rouge, ainsi qu'un logo N7 bien reconnaissable : "L'armure N7 de Shepard !"

Nous avons implémenté autant d'armes et d'armures que possible, dans la mesure où nous en avions les caractéristiques physiques et balistiques.
Ainsi que quelques armures dont les designs sont connus. Mais c'est avant tout cosmétique.
Pour celle du Commandant Shepard, nous avons prit les caractéristiques connues des armures N7. Le Commandant semblait avoir un large choix d'armures et semblait également en mixer certaines parties et les customiser. Nous avons prit celle avec laquelle il est souvent représenté et elle jouit d'une grande popularité auprès de nos joueurs humains.


"Hé, Garrus, vise un peu ça." perdu dans ses pensés alors qu'il regardait l'écran géant, l'interpelé se tourna vers Grunt pour voir ce qu'il voulait lui montrer.
Sur l'écran à côté de la capsule qui suivant leur Turien, la vue montrer ce dernier en train d'observer une armure de sa race. Elle était bleue et contrairement aux autres armures, elle semblait endommagée du côté droite. En dessous on pouvait lire : "Armure Archangel".

"Oh, merde alors !"
"T'as vu ? Ils ont même reproduit le côté miteux. Dommage qu'ils aient pas réussi à reproduire ta gueule d'amour sur ton poulain. Hin, hin, hin" ricana le Krogan. Son compagnon se contenta de secouer la tête en regardant l'armure qu'il avait porté il lui semblait une vie déjà. Machinalement il caressa la partie droite de son visage qu'il avait amoché il y avait deux vies maintenant.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 19:05

Alors que les testeurs faisait l'inventaire (succin vu la variété), Sabord prit la parole.

Chers testeurs, votre attention.
Bien que pour nos partenaires militaires nous faisons le maximum pour le réalisme, quelques fonctions tirées de la version grand publique et ludique resteront.

Avant tout, les fonctions spécifiques au systèmes sont sur le dos de votre main ou votre bras quand vous activé l'omnitech. Les fonctions classiques de vos appareils sont en revanche sur la paume ou l’intérieur du bras. N'ayant pas enregistré le profil de votre omnitech, les réglages comme l'emplacement de vos fonctions courantes n'i seront pas. Nous nous excusons pour cette gène.


Pour rentrer dans le vif du sujet, premièrement vous pouvez choisir votre armure en activant ce qui sert d'omnitech et en l'approchant de celle que vous voulez équiper. Une confirmation apparaîtra. Une fois fait, le système échangera vos vêtements avec l'armure souhaitée. Vous pouvez aussi le faire à la main, mais ce n'est pas aussi rapide et il n'est pas garantie que l'armure sur le support soit à votre taille.
Rien ne vous empêchera de faire quelques ajustement si vous utilisez la fonction automatique ceci dit.

En ce qui concerne les armes, vous n'avez qu'à les prendre. Les seules restrictions sont l'encombrement et le poids naturellement. Si vous ne voyez pas une arme, en faisant face au rack d'arme et en activant votre omnitech, vous aurez accès à des fonctions spécifiques comme la recherche d'une arme en particulier. Si elle est implémentée, un HUD apparaîtra pour vous diriger dessus.
Sinon c'est que nous ne l'avons pas encore implémentée ou n'avons pas assez de données dessus. Nous vous prions de nous excuser en ce cas.

Autre fonction qui n'est pas réaliste et celle des profiles. En effet vous pouvez choisir une combinaison d'armes et d'armure, puis l'enregistrer dans la fonction profil de votre omnitech. Pour le ressortir, il vous suffira d'y accéder et le sélectionner, le profil s'équipera en deux ou trois secondes.

Encore une fois, ce n'est pas réaliste, mais nous estimons que c'est mieux que de repasser par cet endroit, que nous nommons l'armurerie, entre deux missions.


Que ce soit dans le monde réel ou en Full Dive, chacun hocha de la tête, trouvant pratique la fonction.

Sabord poursuivi :

Pour finir, les options de customisation des armes.
Les customisations classiques, comme ajouter des rails et leurs accessoires ou des éléments fixes externes comme les lunettes sur fusils de snipers sont en place.
Si nous pouvons garantir au moins un de chaque types, nous ne pouvons garantir encore que chaque constructeur est implémenté.

De même pour les customisations internes, surtout ceux qui modifie la balistique de larme, certains ne sont pas implémentés ou du moins pas pour toutes les armes.
Là encore cela passe par la partie Full Dive de l'omnitech, en le passant au-dessus de l'arme.


A ce stade les testeurs étaient déjà à l’œuvre entre équipé ou déséquiper, faire des profiles ou tester le maniement des armes.
Chacun des trois groupes communiquait avec son testeur attitré, pendant que Sabord en finissait avec les explications.

"Enfin, avant de vous lancer, vous voudrez peut-être tester les sensations avec les armes. Une des fonctions Full Dive vous permet de faitre apparaître une cible au milieu de votre ranger et d'en régler la distance et l'attitude. Vous pouvez également la mettre en hauteur.

Lorsque vous serez prêt à tester nos scénario, veuillez vos rendre sur l'emplacement d'apparition."

Quelques secondes plus tard, tes coups de feu résonnaient dans les deux mondes.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 19:39

Côté Turien, Garrus avait mit le micro-casque et interrogeait son petit protégé, tout comme le reste des groupes :

"Alors... ça donne quoi comme sensation." Varian s'arrêta de tirer, penchant la tête, comme s'il écoutait une oreillette. Il répondit tout haut en reprenant le tir :

"On s'y croirait. Mais... Je sais pas si c'est vraiment pareil. Je pense que c'est pareil, mais, j'ai prit ce flingue comme ça, juste pour voir."
Il s'arrêta à nouveau et reposa le fusil de sniper qu'il avait prit, se reculant en regardant à gauche et à droite les rangées d'armes qui se succédaient :

"Je me demande s'ils en ont un... Ah !" trouvant ce qu'il cherchait, il se dirigea quelques mettre en avant, passant au rack suivant avant de prendre une arme que Garrus reconnut directement en faisant un hochement de tête. Il savait pourquoi le gamin avait prit cette arme en particulier :

"Un bon vieux Phaeston." l'arme de dotation de l'armée Turienne.
C'était probablement l'arme la plus iconique de cette race et tout le monde faisait encore ses classes dessus. Littéralement, de toutes les armes de la galaxie, c'était celle que les Turiens pouvaient reconnaître et manier les yeux fermées.

Le lieutenant commença d'ailleurs à le manier, le soupesant, le faisant tournoyer d'une main experte, chargeant, déchargeant, prenant une visé. Il fini par régler sa cible, la faisant apparaître en l'air ou devant lui à divers distances.
Un petit bruit discret signalé l'apparition de la cible et un bip l'impact avant que la cible ne disparaisse pour réapparaître aléatoirement quelques secondes plus tard à l'un des endroits et une des distances prédéfinies.
A chaque fois la cible était abattues dans les une à deux secondes de son apparition.

Garrus eut un hochement de tête appréciateur devant la précision du lieutenant, mais attendait le verdict, bien que la démonstration semblait parler d'elle même.
Après une minute ou deux de test, Varian arrêta et regarda l'arme d'un air un peu étonné :

"C'est la même, juste la même. Mes scores sont équivalents à mes scores actuels avec cette arme.
Il n'y a aucune différence monsieur. Dans le maniement, le poids, les sensations en tir... tout y est. Si je ne savais pas que je n'étais pas vraiment dans la réalité, je dirais que c'est un Phaeston."

Garrus opina du chef :

"Merci lieutenant. Poursuivez."

Hochement de tête en retour et le militaire s'équipa rapidement, constatant que les autres personnes en avaient presque terminée.

"T'en pense quoi ?" fit Grunt.
Le Turien resta pensif un moment, avant de répondre : "J'en pense que je pensais pas recevoir ce verdict. Qu'il faudrait améliorer des trucs et que ça serait certainement les sensations de tir. Voir toutes les sensations, rien que ça. J'en pense que si cet enfoiré de tête lampe tient la promesse de sa brochure, il réussira là où les Moissonneurs ont échoués : ils envahira Palaven avec son système d’entraînement."

"Rien que ça, tu crois ?" fit le Krogan, qui peinait visiblement à imaginer les implications de la technologie proposée :

"Ouais, rien que ça." il s'adossa à une capsule inactive, se tournant vers le reste des participant et donna un coup de menton vers eux : "Il va même réussir à envahir la galaxie, tiens..."
Grunt ne répondit pas, réfléchissant aux paroles de son ami, un des premiers qu'il avait connu à sa "naissance".
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 20:30

Une dizaines de minutes plus tard, les trois testeurs se retrouvèrent sur leur marque de départ respective, le Turien arrivant bon dernier.
Il avait choisi une arme de sniper en arme principale et une mitraillette en arme secondaire. Son armure était le standard de l'armée de Palaven, avec une dominante orange coupée par du noir ici et là.
L'Asari avait choisie une armure classique de Chasseresse, des fameux commandos de Thessia. Elle tenait dans sa senstre lâche un fusil d'assaut Revenant, et posé sur son épaule un fusil à pompe Claymore qui semblait démesuré. Dans son dos, au creux de ses reins reposé une épée asari. Elle regardait le Turien, un sourire suffisant au lèvre, parfaite image de l'assurance faite femme.

*Un intéressant choix d'armes à courte portée.* Songeât Varian.

De son côté, l'humain n'avait pas résisté à l'armure N7 au design galactiquement connu. Il semblait néanmoins encombré et faisait jouer ses épaules. Il avait visiblement testé les options de customisation en ajoutant visiblement des plaques d'armure, ce qui lui donna un air nettement plus massif.

"Shepard portait vraiment cette armure ? Même sans les plaques supplémentaires, je serais pas à l'aise. Après, c'est vraie qu'elle avait l'air costaude..." commenta l'humain :

"Hin, hin, hin !" ricana Grunt : "En même temps, Shepard était pas une demi-portion comme toi, petit homme.".
Bien que seule la salle entendit la grosse voix du Krogan, Garrus sourit en secouant la tête devant la nouvelle manifestation du manque de tact diplomatique de son partenaire. D'un autre côté, personne ne lui donna tord. Shepard était plus grande de quelque centimètres, mais un peu plus musculeuse que l'humain qui semblait juste en forme, sans plus.

Pour compléter l'armure, il avait prit une mitrailleuse Typhon qui ne détonait pas avec le reste de l'armure. Il ne semblait pas avoir d'autres armes, bien que le Turien soupçonna peut-être des options de customisation supplémentaires. Peut-être une force accrues pour le corps à corps, à moins qu'il ne soit utilisateur d'un omnitech.

Quoi qu'il en soit Sabord commença le briefing :

"Vous allez à présent être transporté sur un champ de bataille. Votre objectif est simple pour cette première mission : traversez la zone de guerre et franchissez la porte du bunker.
Sachez que vous serez assaillit et que plus vous traînerez, plus les hostiles viendront en vagues de plus en plus importantes."


Les trois militaires se regardèrent. Objectif simple, briefing succin. En temps normal ils auraient voulu en savoir plus, mais ils se doutaient également que leurs hôtes voulaient des réactions à chaud.

L'éclairage du monde virtuel se fit intense, forçant le trio à fermer les yeux.
Lorsqu'ils les rouvrirent, ils se trouvaient dans un paysage urbain, l'ouïe assaillit par les bruits d'une zone de guerre : explosions, tirs, passage d'aéronefs en raz motte, des calibres plus lourds se faisant entendre et des explosions.

Ils se trouvait à la sortie d'une brèche dans un mur de béton qui était encombré de gravât infranchissables. Devant eux s'étendait une avenue d'une cinquantaine de mètres de large, bien qu'elle était encombré par les gravats des deux immeubles qui étaient effondrés de chaque côté.
La route était tellement encombrée qu'on ne la voyait pas et que le paysage, qui aurait dût être plat, formait tout un tas de reliefs bas de gravats, entrecoupés d'énorme bloc de bétons arraché aux immeubles ou au contraire de trous de bombes.

Le Turien semblait le plus perdu, n'aillant visiblement pas connu un tel champ de bataille. L'humain et l'Asari ne disaient rien, balayant le champ de bataille en estimant déjà les routes d'approche vers leur objectif.

Les gravats sur lesquels ils se tenaient descendaient en pente douce jusqu'au début de l'avenue. De chaque côté les immeubles commençaient et bordés l'avenue sur trois cents mètres. Tout au bout un bunker de trois mètres de haut prenait toute la largeur de l'avenue, fermant la zone.
La porte grande ouverte, leur objectif.

"C'est partie." fit Tassira, prenant la tête du groupe, sans consulter ses camarades. Contrairement à ce que l'on aurai pût penser, elle ne se précipita pas à toute jambe vers l'objectif, mais descendit prudemment les gravas, puis s’engageât sur la voie d'une foulée souple, mais courte.
L'humain la suivi, cinq mètres derrière elle, trois mètres sur sa gauche, le Turien dix mètres derrières, trois mètres sur sa droite.

Tout les expertes militaires hochèrent la tête devant le déploiement qui valait aussi bien qu'une ligne, mais était moins vulnérable aux tirs en enfilade. Personne ne commenta non plus le fait que l'Asari avait prit la tête du groupe naturellement, étant certainement la plus ancienne, ni l'ordre qui semblait couvrir, du premier au dernier membre, toutes les distances, courte, moyenne et longue portée.

Il ne fallut pas longtemps pour que les premiers ennemis apparaissent en brayant.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 30 Décembre 2018, 22:27

"Contact en face !" hurla l'Asari, se précipitant derrière le couvert immédiatement devant elle.

A une quinzaine de mètres des cannibales Moissonneurs étaient sorties du sol et commençaient à tirer. Dans la salle, la plupart des vétérans de la guerre se crispèrent en voyant les adversaires, revivant quelques mauvais souvenirs.

Le premier sang revint à Varian qui troua la tête difforme d'une créature, d'un tir de fusil de sniper de gros calibre, un Veuve ou un Veuve noire, estima Garrus dans la salle.
Les autres furent balayés par les tirs du Revenant de l'Asari, d'abord par courtes rafales, vu le manque de précision de son arme, puis par une longue rafale lorsque les créatures furent à moins de cinq mètres d'elle.

"En approche, droite et gauche !" dit calmement le Turien dans le système de transmission : "Nouveau groupe en face, trente mètres." prévint l'Asari.

Varian resta sur ses positions, légèrement en hauteur et commença à traiter les cibles de droite, qui s'approchaient. L'humain, qui s'était avancé un peu plus loin que Tassira, pendant qu'elle éliminait le premier groupe, avait maintenant posé son arme et une longue rafale se fit entendre, qui couvrit l'avance de sa compagne et démolit la presque totalité du groupe en face.
Lorsqu'elle fût en place, l'humain prévint :

"Je change de couvert." Face à lui un gros bloc de béton qui montait à un peu plus de trois mètres. Il franchit les cinq mètres que le séparait de celui-ci, laissant les trois derniers assaillant frontaux à l'Asari, pendant qu'il se mettait en place, épaule contre la surface dure et l'arme posée sur une grande barre métallique qui dépassait. Ouvrant à nouveau le feu, il commença à venir en aide à Varian sur le côté droite, prenant par le travers les créatures ayant atteint une petite butte de gravats qui les mettaient à couvert du sniper.

Dans sa manœuvre, il s'était trop avancé et ne voyait pas le groupe de gauche qui pouvait monter le long d'un autre pan de mur effondré contre son couvert et allaient lui tomber dessus dans quelques secondes.
Ce détail n'échappa pas à la commando qui prévint le soldat Turien :
"Étrilles moi ceux qui arrivent par la gauche, mais ne descend pas le premier !"

Confirmant, il profita de recharger son arme pour s'élancer hors de son couvert, pour ne pas prendre de retard sur ses compagnons et se retrouver dans la situation de l'humain. Il se trouva un nouveau couvert quelques mètres plus loin et posant genoux à terre et le fut de son fusil contre sa protection, commença à faire feu.
Il comprit pourquoi l'Asari lui avait demandée de ne pas tirer sur la première des créatures qui se présentât juste au-dessus de l'humain, prête à se jeter dessus... Si ça n'avait été la charge biotique de Tassira qui vint le percuter, envoyant bouler tout ceux derrière lui lorsqu'il fut projeté.
Un maraudeur qui s'était jeté sur le côté au dernier moment n'eut pas le loisir d'en profiter, se prenant une décharge de Claymore, pratiquement à bout portant, le projetant à bas de la petite monté.
L'Asari ne s'encombra pas de retenir son arme, la lâchant alors qu'elle même sautait du haut du couvert entre le groupe renversé par sa charge et celui qui venait derrière, bien que sévèrement amputé par les tirs du sniper. L’atterrissage de la commando fit grand bruit, celui d'une Nova biotique, qui en fini avec le groupe qui se relevait à peine et envoyer voler en l'air la plupart de ceux qui arrivaient, laissant seulement en vie les Maraudeurs et les quelques Cannibales en périphérie de l'explosion.
L'oeil collé à la lunette de son arme, Varian vit l'Asari se transformer alors en véritable feu follet, bougeant dans tous les sens, sautant d'une cible à une autre, tranchant, coupant, pointant, étripant, aveuglant, estropiant, d'un saut ou d'une petite esquive biotique, usant de son épée ou écartant du plat de la main une arme de sa tête, une fraction de seconde avant qu'elle ne tir.

Il s'adressa à l'humain qui ne pouvait voir l'action qui avait lieu derrière son couvert :

"Elle est sans bouclier, tir de suppression."
"Confirmé." L'humain qui venait de changer de chargeur le vida en une très longue rafale vers tout ce qui bougeait dans son champ de vision. Ceux qui ne se firent pas trouer par la la puissance et la cadence de tir de son arme, se prirent assez de balle dans leurs boucliers ou leurs corps poure rester derrière leur couvert et ne pas tenter de tirer sur leur compatriote qui avait dû vider ses protections dans sa Nova.
Le Turien continuait à tuer tous ceux qui arrivaient ou faisaient mine de relever la tête.

Le combat fût violent et intense, mais vit la victoire du trio, bien que chacun avait prit quelques tirs. Ils ne prirent pas le temps de faire les comptes, l'objectif étant encore loin.

"On bouge !"

Ils avaient avancé d'une bonne moitié du chemin et face à eux, seules quelques zombies se précipitaient, ainsi que d'autres cannibales et maraudeurs, mais en formation dispersés. Varian et Gunter se chargeait de ceux là, pendant que Tassira balayait les faibles créatures pseudo-humaine de rafale de son fusil tenu à la hanche ou de large balayages de son épée.

Arrivé à cinquante mètres de l'objectif, Tassira et Varian avait prit de l'avance sur leur homologue humain qui s'était posé pour couvrir leur avance, profitant de la large capacité de son arme.
C'est à ce moment, comme toujours, qu'une opposition sérieuse apparût.

A une trentaine de mètre sur la gauche de Gunter, un tas de gravat explosa, révélant une Brute qui s'extirpait du sol.

L'humain se tourna vers la créature qui sortait, commençant à l'arroser de son arme. Varian fit quelques tirs, mais son chargeur limité l'obligeait à recharger souvent, malgré les plaques d'armure qu'il faisait sauter à chaque tir.

"Qu'est-ce que tu fous, Déesse ! Cour, imbécile !"

Mais l'humain ne semblait pas entendre l'appel qui avait résonné aussi bien sur le champ de bataille que dans son oreillette et il tomba à cour de munition au moment où la brute se lança dans une charge à une dizaine de mètres de lui.
Le soldat se releva devant la bête qui approchait à grand pas lourd et lança le poing en arrière, comme pour lui en donner un coup, sur le regard incrédule de la commando.
Néanmoins le point s'entoura d'éclairs et il le lança, envoyant une décharge en plein visage de l'assaillant.

Il en fallait bien plus pour arrêter un tel mastodonte, mais ça l'avait juste assez distrait pour lui faire fermer les yeux et tourner la tête. L'énorme pince s'écrasa au sol, manquant de peu l'humain qui avait esquivé d'une roulade et fonçait maintenant vers ses compagnons. Mais il lui restait une quarantaine de mètres à parcourir pour les rejoindre et dix de plus vers l'ouverture du bunker.

"Déesse, il va pas y arriver." fit l'Asari qui surveillait le combat du coin de l'oeil, occupée, tout comme le Turien, à combattre un groupe de zombies et de cannibales qui les attaquaient de toute part. Le temps qu'ils en finissent, il ne pourraient pas ralentir la brute qui se relevait déjà.

Mais à peine avait elle fait un pas vers l'humain qui s'enfuyait à toute jambe, s'accroupissant pour préparer une nouvelle charge, que son attention fut attirée par un éclat rougeâtre à ses pieds. Sa tête se baissa sur une mine posée là par l'humain à la toute fin de sa roulade.
Le cri de la brute franchit à peine ses lèvres qu'il fût noyé par l'énorme explosion qui l'engloba, lui et les alentours, l'onde de choc projetant à nouveau l'humain, mais en direction de ses compagnons.
Après une roulade pour maîtriser son atterrissage, il se remit à sprinter, couvrant en quelques secondes la distance avec le reste de son groupe.

Il ne ralentit même pas, profitant du poids de son armure pour jouer les béliers et écarter violemment ou mettre à terre les quelques gêneurs qui ennuyaient encore les deux autres membres du groupes :

"L'objectif !" cria t'il au passage. En effet, il ne restait qu'une dizaines de mètres à parcourir et en quelques pas, ils franchirent la porte qui se referma derrière eux.

Les trois se retrouvèrent dans le noir, soufflant comme des bœufs, avant qu'une lumière crue ne leur fasse fermer les yeux et qu'ils se retrouvent à l'armurerie. La voix de Sabord leur annonça qu'ils avaient réussi la mission.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 31 Décembre 2018, 11:39

« Légende des couleurs »
Faesia Traptos


L'Asari s'approcha en souriant à Gunter, qui était en train de cracher ses poumons visiblement, les main posés sur les genoux :

"Bien joué le coup de la mine. Je l'ai pas vu venir." dit elle en lui mettant une tape dans le dos.
Varian s'approcha par la gauche :

"Pas mal. J'avoue que je n'avais pas vu la mine posée pendant la roulade. Mais on était pas mal occupé aussi."

L'humain se releva, retirant son casque au passage, révélant un visage coupé de sueur et le souffle toujours un peu court :

"On néglige toujours les petits ingénieurs de combat qui ne font que balancer leurs petites boulettes, pendant que les gros bras flingues et encaissent les coups et la gloire." dit il avec un sourire fatigué :

"Néanmoins, je vais quand même me débarrasser de ça et vous laissez faire ce que vous faites de mieux. Parce que c'est bien lourd et encombrant, et je suis incapable d'être aussi précis que toi ou aussi tarée au corps à corps que toi." dit il en désignant le turien et l'asari, tour à tour.
Les deux autres se contentèrent de sourire, puis le trio échangea sur le déroulé du combat.

Quelques minutes plus tôt, au moment de l'annonce de la réussite

Seides hocha de la tête, content de voir que cette première démonstration s'était bien passée.
Atala pérorait sur le combat et les qualités de la commando aux deux autres asaris. L'une était clairement intéressée, l'autre clairement polie, mais ennuyée. L'une n'était clairement pas une militaire, vu sa mise et son niveau de forme apparent, l'autre oui. Et derrière elles, Faesia Traptos restait un peu à part, continuant à observer l'écran géant.

C'est d'elle que Seides s'approcha :

"Probatrice Traptos, ou dois-je dire Néo-probatrice ? Que pensez vous de mon système ?"
La Néo-probatrice garda le regard fixé sur l'écran, la mine sévère, plissant les yeux sans daigner regarder le synthétique. Ce dernier se demanda si elle faisait partie des anti-IA ou quelque chose comme ça.

Puis, sans prévenir, elle fit deux pas derrière la secrétaire Nadaré, qui sursauta en poussant un petit cri, lorsque Faesia lui retira le casque qui servait à parler à leur testeur et se le mit sur la tête :

"T'Conda, votre main." dit simplement l'asari.

Autant le testeur turien semblait écouter une oreillette, autant la testeur asari levait les yeux aux ciels comme si elle entendait une voix.
Elle rengaina son fusil qu'elle tenait dans la main gauche et la leva en la secouant tout en répondant :

"Seigneur !"
"Oui je sais, j'ai senti quand j'ai écarté le canon d'une l'arme, mais rien de...Déesse !"
La commando avait finalement baissé les yeux sur sa main. Elle avait un jolie trou au travers, avec les bords déchiquetés, l'armure qui protégeait la main éclatée été teinté par le sang qui s'écoulait.

"Ça va, je n'ai pas trop mal... Je pensais avoir juste écarté le canon à temps. Ça ne pas trop mal. Je... Je..." Alors qu'elle parlait tournant et retournant ça main qui se mit à trembler visiblement, ses deux autres collègues la vire pâlir visiblement.
Il se jetèrent un coup d’œil avant que le turien ne lui pose une main sur l'épaule, l'air inquiet :

"Ça va ?"

L'asari ne répondit pas, continuant à tourner et retourner sa main en regardant le trou à travers, les yeux fixes et le visage figé en un masque de stupeur.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 31 Décembre 2018, 13:14

Dans la salle, l'asari qui surveillait les constante de la testeur se releva en signalant qu'elle entrait en état de choc.

La Néo-probatrice se tourna vers Seides :

"Voila pourquoi je voulais voir de mes yeux votre... Machine. Vous jouez avec le cerveau des organiques sans vous soucier des conséquences."

L'accusation était grave et tout le monde était tourné vers lui. Il prit quelques secondes pour considérer sa réponse, pendant que Sabord s'adressait au trio, bien que tout le monde entende :

Testeurs, nous allons réinitialisé la simulation. Veuillez patienter.

Pendant ce temps, la médecin avait prit le casque d'un technicien et s'adressait à Tassira, la conseillant calmement, lui répétant qu'elle n'était pas vraiment blessée et qu'elle allait se sentir mieux dans quelques secondes.

Une sorte d'onde balaya les testeurs, toujours dans la simulation. En passant elle "répara" toutes les éraflures et impact des armures, remit les compteurs de munitions et des boucliers à fond.
La main de la commando se soigna sous ses yeux, les chairs se refermant rapidement, l'armure et le support en dessous se refermant juste après.
Ce qui eu pour effet de faire réagir l'asari.

Elle regarda autour d'elle, d'un air un peu hébété, mais ses yeux n'était plus fixe et son expression semblait perplexe, mais plus figée.

Nous avons fait une "capture" de votre état ainsi que celui de votre matériel au début de la simulation de combat. Elle a était appliquée et vous devriez être maintenant soignés et vos armures réparée.

Dans la salle, le silence, en dehors des interventions de Sabord était pesant. La médecin fit un signe de pouce en l'air lorsqu'elle vit sa compatriote réagir et ses constantes s'améliorer.

Après quelques secondes de silence de Seides, Faesia repris la parole :

"Votre silence est une accusation en soit. J'en ai assez vu."
Elle s'apprêtait à repartir, mais le synthétique en face d'elle leva une main :

"Je ne suis pas sans argument, Néo-probatrice, je ne sais seulement pas quoi vous dire qui sonnerait comme si je connaissais ce genre de problème mais l'avait dissimulé.

Nous avons eu des réactions de surprises, mais jamais aussi forte. Peut-être est-ce dû à l'enthousiasme de nos testeurs, qui s'attente à souffrir ou être blessé, ou au contraire à leur inexpérience.

Néanmoins, les seuls désagréments physiques que nous avons constatés sont des maux de tête et des nausées en sortie de plongée. Nous n'avons constaté aucun élément décisif et récurent au sein de ces malades. Certains l'ont après plusieurs sessions, puis plus jamais. D'autres dès les premières fois, puis soit cela stop ou ils semblent s'habituer.

Notre seule conclusion et que certaines personnes sont plus ou moins sensibles à la simulation induite par le Full Dive et l'intensité.
Mais ce qui est arrivé à votre testeur me semble plus d'ordre psychologique. Hors, notre système n'agit pas sur ce genre de chose. Nous projetons des images, des sensations. Nous trompons les sens, pas la façon de penser."


Traptos fit une moue devant les paroles du geth, avant de reprendre la parole :

"J'émettrai de justes réserves dans mon compte-rendu, mais en ce qui me concerne, je souhaiterai que Tassira T'Conda soit extrait de votre système et que nous partions dans l'instant." Le ton avait été polie, mais extrêmement abrupte et ferme. Seides déplora la situation, mais il n'allait pas aller contre le souhait des asaris. Du moins, les autres asaris restaient silencieuses, semblant gênées par la situation.

Le geth allait demander l'arrêt de la simulation asari et si les autres participant désirait poursuivre lorsque la voix de la commando se fit entendre :

"Néo-probatrice Traptos, je souhaiterais poursuivre le test." la voix de la commando surpris tout le monde. L'interpellée leva la tête vers l'écran, avant de lever les mains vers ses oreilles. Le casque toujours en place, la testeur avait tout suivi de la conversation.

Faesia pinça les lèvres en s'adressant à son homologue :

"Je n'ai rien vu ou entendu qui pourrait me changer mon jugement. En ce qui me concerne, et pour votre propre protection, ce test est terminé."

Sur l'écran on vit Tassira fermer les yeux avant de les rouvrir après avoir prit une longue inspiration :

"Avec tout le respect que je vous doit, ainsi qu'à votre ordre et celui dont il découle, avec lesquels j'ai combattu et apprécier les qualités martiale, même comparé à... Mes standard, je me dois de vous signaler que la décision ne vous appartient pas.

Nous somme dans un processus purement militaire dans lequel et c'est toléré, à défaut d'être un droit, vous vous êtes inséré. Vos avis sont pris en compte, mais nous ne sommes pas dans un tribunal, ce système n'est pas un accusé à jugé, mais à tester. Si vous voulez parler de jugement, alors nous pourrions dire que le procès ne vient que de commencer et qu'il y a encore de nombreux aspect à éclairer.
Mais le parallèle s'arrête ici. La décision est militaire et mienne. Je reste dans cette simulation.

J'aimerai ajouter qu'à titre personnel, je ne souhaite pas rester sur ce que je considère un échec et profiter du peu de conséquences pour me servir de ce qui s'est passé comme d'une leçon."


Faeria avait serré la mâchoire au fur et à mesure des paroles de la commando, ne digérant pas la rebuffade. Néanmoins, elle fit comme sa compatriote dans la simulation précédemment, fermant les yeux quelques seconde pour se calmer, avant de les rouvrir, s'étant composer un masque neutre et parlant d'une voix plus calme.

"Je ne désire pas m’immiscer dans une décision militaire, ni outrepasser le cadre d'action de mon ordre. Mes excuses si j'ai semblé le faire un instant.
J'accepte de rester à l'écart des décisions autour du test de ce système, mais je resterai pour observer et émettre un avis sur ce que je verrai."


Elle inclina le buste et s'écarta du reste de la salle de quelques mètres, avant de s'assoir en tailleur sur un des boîtiers d'une capsule, restant dans l'ombre, mais continuant à surveiller le reste de la salle.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Re: En aparté

Message par Seides » 31 Décembre 2018, 13:37

L'ambiance sembla se détendre lorsque la Néo-probatrice laissa tomber son accusation.
La secrétaire s'approcha, accompagné de l'autre asari et de la militaire :

Atala Nadaré Les deux autres hochèrent la tête.
Elle remit le casque précédemment prit par la Néo-probatrice et le remit en place, histoire que sa compatriote suive ce qu'elle allait dire.
Se tournant vers le reste de la salle et pencha le buste en prenant la parole haut et clair :

"La Tétriarchie asari vous prie de bien vouloir l'excuser pour cette interruption. Nous souhaitons poursuivre le test de la même manière qu'il à commencé et s'est déroulé : dans l'entente et l'union."

Elle se releva et se tourna vers Seides, qui la remercia d'un signe de tête, avant de s'adresser aussi bien à l'assemblée qu'aux testeurs :

"Je confirme la poursuite des tests, si cela va à tout le monde. Mais peut-être avez vous des questions quand à votre première expériences ?"

L'asari fut la première à s'exprimer :

"Oui, une importante : pourquoi n'ai je pas eu plus mal ? J'ai déjà subit de grave blessures, au minimum j'aurai dû le sentir passer et souffrir au moins le temps de combattre la douleur.
Là j'ai juste eu un impact et sentit une douleur sourde que j'ai interprété comme ma main ayant prit peut-être le souffle de l'arme ou éraflée au pire.

C'est pourquoi j'ai été surprise lorsque j'ai vu la gravité de ma blessure et que ma réaction a était... Extrème.

Alors, pourquoi si peu de douleur ? Quelque chose que votre système ne gère pas ?"


La question était légitime et Seides y répondit :

"C'est un choix. Comme je l'ai dit, notre cible principale est civile. La limite de notre réalisme s'arrête quand notre système peut être considéré comme un engin de torture.
Le limiteur de douleur est donc réglé à 10% d'une douleur maximum, ce qui est assez pour la noter et une douleur sourde et diffuse indique une blessure assez grave pour provoquer cette sensation.
J'avoue qu'après tous les tests effectué et l'habitude acquise après de nos joueurs, nous n'avons pas pensé à vous prévenir. Je m'en excuse."


Le synthétique pencha du buste pour s'excuser avant de reprendre :

"Néanmoins, peut-être désirez vous plus de réalisme pour le monde militaire. 50% donnera des blessures réellement handicapante à cause de la douleur, mais pas au pint d'arrêter la personne.
Nous pouvons induire des pénalités de mobilité en cas de blessures très grave, pour les simuler en ce cas ?"


Après discussion entre les testeurs et plusieurs essaies, incluant des coups de point en plein visage et réinitialisation pour les soigner, le tout à divers niveau de douleur, 50% au limiteur fût adopté et les tests reprirent.

Plusieurs simulations passèrent, avec diverses situations, sur diverses environnements, jusqu'à du pilotage du véhicule (et un immense échec lorsque le turien crasha leur navette au moment de l'extraction. On lui avait expliqué la théorie, mais pas vraiment pratiqué).

Pratiquement cinq heures passèrent sans même que quiconque s'en rende compte, lorsque Seides déclara une pause déjeuner.
Les participants déclarèrent qu'en effet, maintenant qu'on en parlait, ils avaient la dalle et les testeurs prétendirent ne rien sentir, jusqu'à ce qu'on les sortes et qu'ils se rangent aux avis de la majorité.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 312
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 138.00 Points

Suivant

Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)