Vaisseau orphelin cherche propriétaire

*

Modérateurs : Administration, MJ

Vaisseau orphelin cherche propriétaire

Message par Neil / Liirha » 04 Juillet 2018, 17:49

Off Topic
Date du RP: 11 Avril 2193
Lieu du RP: Station Arcturus II, orbite terrestre, Système Helios, Bulle Locale, Noyau concilien
Type de RP: Privé
Personnage(s) participant(s): Neil Jors, Daria "Sparks" Nosverie.



-"Vous dîtes que vous cherchez un nouveau navire. Quel tonnage recherchez-vous ?"
L'officier de l'Alliance qui faisait face à Neil ressemblait à tant d'autres agents des administrations militaires humaines. Feignant d'être concerné, faisant son travail de façon méthodique, suivant ses protocoles à la lettre... Le jeune homme dans l'uniforme faisait en somme un travail d'IV. Peut être même moins efficacement.
Mais c'était apparemment un travail qui méritait qu'on y déploya un être humain. Du moins devait-ce être l'avis de l'amirauté.

Le bureau de la Division de Reclassement des Navires Décommissionnés de l'Alliance ne payait guère de mine. Un bureau de coin, quelques meubles d'une sobriété exemplaire, deux pots de fleurs abritant manifestement des plantes en plastique. Une figurine de croiseur de l'Alliance posé sur le bureau accompagnait la sobriété toute martiale du terminal qui en occupait la majeure partie de la place. On imaginait sans peine qu'il s'agissait d'une division récente, au peu de moyens alloués tant dans ses effectifs que dans ses frais de fonctionnement. Toutefois, il ne faisait pas l'ombre d'un doute qu'elle grandirait à mesure que les navires de la Flotte de l'Alliance seraient remplacés.
Parce qu'ils le seraient, immanquablement : pour rester à un taux opérationnel élevé, une flotte de première ordre comme celle de l'Alliance Interstellaire n'avait d'autre choix que de se renouveler régulièrement. Mise à niveau du matériel et radoubs réguliers ne suffisaient que pour un temps sur les différents navires. Ils permettaient certainement de suivre l'évolution des technologies, mais en rien ces vaisseaux n'étaient-ils éternels.
Un grand nombre de bâtiments avaient été perdus durant la guerre, mais c'était presque 7 ans auparavant. Nombre des navires survivants de la guerre se trouvaient désormais en fin de vie militaire et donc, se retrouvaient retirés du service actif.

-"J'avais dans l'idée le tonnage d'une corvette."
Le militaire hocha machinalement la tête et continua de pianoter sur son terminal. Manifestement, il cherchait un navire qui correspondrait au critère de l'avocat.
-"Corvette, ça va être compliqué. Ou alors il faut faudra attendre un an, le temps qu'un de nos navires ne soit retiré du service actif. Par contre, je peux vous proposer une frégate de classe Ticonderoga. Nous en avons une qui vient d'être certifiée DDC."
-"Plait-il ?"
-"Décontaminée, Démilitarisée, conforme aux normes Civiles." soupira le jeune homme.
-"Je vois..." répondit l'avocat, avant d’enchaîner :
-"Mais une frégate est un navire trop imposant pour moi, je le crains."
Pianotant toujours sur son terminal, le militaire s'interrompit un instant avant de lever les yeux vers lui :
-"A quelle activité destinez-vous ce vaisseau ?"
-"Navire de plaisance."
L'air déconfit du préposé fit sourire mentalement Neil.
Peut être s'attendait-il à un usage plus commercial ?
-"Pourquoi ne faites-vous pas construire un nouveau navire ?"
Cherchait-il à le dissuader d'acheter un vaisseau ici ? Vraiment ?! En ce cas, il était manifestement très mauvais vendeur.
-"Le coût serait plus élevé étant donné mes critères."
Le militaire paru dubitatif.
-"Et quels sont vos critères ?"
-"Personnels. Avez-vous une corvette à la vente ou pas ?"
-"Là, maintenant, non. Revenez plus tard."
Sur ces mots, Neil se leva en arborant un sourire froid avant de tourner les talons et de quitter le bureau.


Sortant de la Division de Reclassement des Navires Décommissionnés pour rejoindre l'espace réservé aux civils à bord de la sation Arcturus, l'avocat regarda sur son omnitech qui était le supérieur de ce militaire fort peu coopératif. Le jeune homme, nommé Michael O'Brian, agissait sous les ordres du chef de la DRND, le Commandant Viktor Bakouhnine. Ce dernier devait avoir son bureau dans les parages. Mais pour rencontrer un commandant, il y avait quelques règles à respecter. Dont l'une d'elles était de prendre rendez-vous.

Il ne doutait pas que le soldat O'Brian lui ait dit exactement ce que son terminal lui disait de dire. Mais cela ne lui suffisait pas. D'autant qu'il avait des informations qui semblaient indiquer qu'au moins une corvette démilitarisée attendait quelque part qu'on vienne l'acheter. Sa durée de stockage allait malheureusement expirer et le vaisseau serait alors dépecé et ses éléments recyclés.
Ce navire portait le nom d'un célèbre explorateur français du XVIIIéme siècle : Jean-François de La Pérouse.
Le nom de ce célèbre explorateur n'était pas passé inaperçu aux yeux de l'avocat. Le Comte de La Pérouse était l'un de ces explorateurs qui sillonnèrent les océans du globe à l'époque où ce dernier n'avait pas encore de fin. Il avait malheureusement disparu avec ses deux navires au large de Vanikoro, un groupe d'îles situé dans la mer de Corail, du côté de l'Océan Pacifique...
La corvette K245, elle, n'allait pas connaitre un sort aussi funeste, à la condition que Neil se dépêcha. Finir sous les chalumeaux des opérateurs d'un chantier de destruction n'avait rien d'enviable pour un vaisseau spatial...
Dernière édition par Neil / Liirha le 06 Juillet 2018, 23:31, édité 2 fois.
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 126
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 102.00 Points

Re: Vaisseau orphelin cherche propriétaire

Message par Neil / Liirha » 06 Juillet 2018, 13:39

-"Le commandant Bakouhnine va vous recevoir, monsieur Jors."
-"Merci."
Le rendez-vous avait été rapidement fixé. Il semblait que pour un acheteur potentiel, le commandant se pliait en quatre. Le manque de place pour le stockage des vaisseaux, peut être ? Des quotas à remplir en matière de reprise navale, plus probablement.
La militaire qui le fit entrer dans le bureau du commandant s'effaça pour refermer la porte derrière lui. L'homme qui se leva de derrière le bureau lui faisant face était grand. D'une carrure large où l'on devinait des muscles entretenus, Viktor Bakouhnine contourna en quelques grandes enjambées le meuble le séparant de son visiteur pour l'accueillir en lui tendant la main :
-"Maitre Jors, je présume ? Je suis le commandant Bakouhnine."
-"Commandant Bakouhnine, c'est un plaisir de vous rencontrer."
Répondit l'avocat, la tête levée en direction de celle du colosse qui lui faisait face.
Arborant une fine moustache consciencieusement cirée, seule trace de pilosité si l'on faisait abstraction des sourcils, Viktor Bakouhnine s'exprimait avec un accent slave distingué. Son visage angulaire mais soigné ne manquait pas de surprendre, liant une impression de puissance et un raffinement insoupçonné.
-"Je vous en prie, prenez un siège !"
Indiqua le maître des lieux en désignant l'un des fauteuils faisant face au bureau avant de retourner au sien en quelques enjambées rapides.
Prenant place en même temps que son hôte, l'avocat nota la décoration de la pièce.
Bien moins sobre que le bureau dans lequel l'avait reçu O'Brian quelques heures plus tôt, la pièce regorgeait d'éléments de décoration propre au commandant. Une armoire vitrée comptait quelques classiques de la littérature militaire, à commencer par Sun Tzu et Nicolas Machiavel en passant par Von Clausewitz ou les écrits de Jules César. De saines lectures, de l'avis de Neil, lequel possédait quelques uns de ces ouvrages dans sa propre bibliothèque. Il nota en outre quelques tableaux représentants des paysages paisibles et bucoliques, ainsi qu'un cadre contenant une poignée de décorations de diverses nationalités.
Manifestement, le commandant Bakouhnine s'était battu durant la guerre. Et plutôt bien, si l'on en jugeait par la date à laquelle certaines avaient été décernées.
-"Que puis-je pour vous, maître Jors ?"
-"J'aimerais me porter acquéreur d'une corvette décommissionnée."
Le visage du commandant ne cilla pas, affichant toujours un sourire détaché et cordial.
-"Ce devrait être possible. Il vous suffira de voir avec le bureau des ventes et..."
-"Si vous voulez bien m'excuser, commandant, j'en viens. Le soldat O'Brian m'a fait savoir qu'il n'y avait aucun appareil correspondant à mes critères."
Le sourire du commandant se figea de surprise.
-"Il vous a dit ça ? Vraiment ?"
L'avocat hocha la tête. Le militaire leva un sourcil incrédule avant d'allumer son terminal et de consulter ses fichiers.
Au terme d'une poignée de secondes, il revint à son interlocuteur :
-"D'après les fichiers, il n'y a pas de corvette disponible... Dans mes souvenirs, il en restait une en limite de délai, pourtant..."
-"La corvette K245 J-F de La Pérouse."
Cette fois, le commandant Bakouhnine resta bouche bée.
-"Mais comment savez-vous... ?"
-"J'ai mes sources, commandant." lui répondit l'avocat en souriant.
L'instant de surprise passé, le colosse laissa échapper un grand rire puissant :
-"Je vous aime bien, vous !"
Le rire s'éteignant, le visage de Bakouhnine reprit sa contenance :
-"Allons chasser la corvette, dans ce cas !"


Sympathisant rapidement avec le commandant Bakouhnine au grès de leur discussion, Neil se retrouva bientôt derrière le bureau à ses côtés à la recherche du dossier de la corvette K245. Ce dernier, trouvé classé dans les invendus avec trois jours d'avance, indiquait que l'appareil avait été envoyé à la base de Negro Mesa, sur Intai'Sei, pour démantèlement.
Cette base de l'Alliance, récente, accueillait les navires de faible tonnage en vue de leur démantèlement. Installée en 2191 et pleinement opérationnelle depuis début 2192, son activité semblait être suffisante pour employer un petit millier de techniciens et d'ingénieurs spécialisés en dépeçage de vaisseaux spatiaux. Et apparemment, le commandant Bakouhnine en avait la charge au sein de la DRND. Il recevait régulièrement des rapports de la part du commandant de la base de Negro Mesa afin de suivre l'avancement des travaux sur place. Mais apparemment, l'excès de zèle de ses services ne lui plaisait guère cette fois.
-"Puis-je vous demander un service ?"
Demanda Viktor Bakouhnine.
-"Bien sûr."
-"Pourriez-vous ouvrir ce cabinet et en sortir la carafe qui s'y trouve ?"
L'avocat se leva et rejoignit le meuble qu'il ouvrit d'une main.
A l'intérieur se trouvait effectivement une jolie carafe ouvragée contenant un liquide ambré d'une couleur tout à fait sympathique. L'avocat la sortit délicatement avant de l'ouvrir pour humer. L'odeur d'un alcool savamment élaboré chatouilla son nez. Un whisky. Probablement écossais, à en juger par son aspect et son arôme. Un Speyside, peut être ? Il en avait la rondeur, en tout cas...
-"Prenez deux verres."
Neil s'exécuta, avant de refermer le cabinet et de revenir vers le bureau.
Disposant les verres sur la table, il entreprit de les remplir d'une généreuse lampée chacun des deux verres.
-"Si vous voulez de la glace..."
-"Ce serait dommage de gâcher un tel Scotch."
Le commandant Bakouhnine releva, souriant à la remarque :
-"Ce serait dommage, en effet. A votre santé !"
Les deux hommes trinquèrent, faisant résonner leur verre d'un son cristallin. Portant le sien à ses lèvres, l'avocat plongea sa langue dans la liqueur, sentant la brûlure caractéristique de l'alcool laisser place aux arômes de cette dernière. Goûtant à ces notes fruitées et épicées, il fit rouler le liquide sur sa langue.
-"Speyside, au nez. Single Malt à la langue. Au moins 16 ans d'âge, probablement plus... Je pencherais pour un Aberlour ou un MacCallan..."
-"Impressionnant : il a 18 ans d'âge, c'est un Aberlour de 2174 !"
-"Double Casked. Bourbon puis Sherry, je dirais."
Très impressionné, l'officier se redressa sur son fauteuil :
-"C'est tout à fait exact ! Je vois que vous vous y connaissez."
-"C'est un des petits plaisirs de la vie que je m'autorise à l'occasion, moi aussi..."
Répondit Neil en souriant, faisant rouler son verre entre ses doigts pour admirer les larmes de l'alcool.
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 126
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 102.00 Points

Re: Vaisseau orphelin cherche propriétaire

Message par Neil / Liirha » 06 Juillet 2018, 14:30

Au terme d'une bonne demi-heure de recherches arrosées -avec modération-, ils trouvèrent le destin de la corvette K245. Cette dernière, victime d'un excès de zèle, se trouvait effectivement déjà sur Intai'Sei. Le convoyage avait été opéré par un équipage réduit commandé par un certain lieutenant Johnson. Ce dernier avait confirmé cela par holo-conférence : il venait de rentrer sur Arcturus II avec ses hommes.
Soupirant dans son fauteuil, Bakouhnine se tourna vers Neil :
-"On va devoir se rendre à Negro Mesa, sur Intai'Sei. J'ai envoyé les ordres concernant ce vaisseau, mais il vous faudra en prendre livraison sur place. Vous avez un pilote ?"
L'avocat acquiesça :
-"Ma pilote personnelle est avec moi sur Arcturus."
-"Parfait ! On décolle dans deux heures, quai D35..."
Ouvrant son tiroir, il en sortit un passe.
-"Vous présenterez ceci au poste de contrôle et vous direz que le commandant Bakouhnine vous attend. On vous laissera passer, vous et votre pilote."
-"deux heures, quai D35. J'y serais, commandant."
-"Mon aide de camp va vous fournir les documents à signer pour la prise en charge de la corvette et la procédure d'achat. Normalement, je viens de lui transférer l'ensemble. Gardez-les avec vous : ils vont permettront de repartir avec votre vaisseau une fois que nous l'aurons récupéré. Je vous ai également ajouté un bon de ravitaillement. Vous m'avez dit vouloir rejoindre l'espace quarien, c'est bien ça ?"
Neil acquiesça :
-"En effet, commandant. Le chantier spatial d'Adas prendra en charge les modifications de la corvette."
-"Vous aurez ce qu'il faut pour y aller, à titre de dédommagement pour la gène occasionnée."
-"Merci commandant."
-"Remerciez-moi lorsque vous aurez récupéré la K245 ! Pour l'instant, on ne peut qu'espérer qu'ils n'aient pas non plus fait l'objet d'un excès de zèle, eux aussi !"
L'avocat laissa échapper un petit rire nerveux.


-"...et voici le contrat. Je vous ai donc fourni le compte rendu de la procédure DDC, celui de l'évaluation initiale de l'appareil, le carnet d'entretien du navire ainsi que les codes de son transpondeur. A noter qu'il ne s'appelle plus le La Pérouse et qu'il vous faudra lui choisir un nouveau nom. Pour l'heure, il peut encore être appelé K245 pendant encore trois mois. Passé ce délai, il sera illégal."
-"Je présume que la nouvelle corvette K245 est en chantier ?"
-"C'est la raison pour laquelle cette dénomination sera illégale dans trois mois, monsieur."
-"Je vois..."
Achevant de lire attentivement le contrat sur son datapad, l'avocat se résolut à accepter les termes. Le contrat lui semblait honnête et couvrait un certain nombre de points pertinents. Le prix lui même n'était guère excessif pour un bâtiment de ce type dans l'état que semblait indiquer les différents rapports rédigés par plusieurs inspecteurs navals de l'Alliance et experts civils indépendants.
20 millions de crédits pour un navire en état de fonctionner, bénéficiant d'une propulsion et d'un blindage de classe militaire. Les capteurs ainsi que les barrières cinétiques correspondaient au standard pour un navire de sa classe. S'il avait un jour possédait quelque chose de mieux, cela avait été démonté durant la procédure DDC. L'armement avait lui aussi été retiré, laissant simplement l'espace de l'ancienne soute à munition et les tubes lance-torpilles.
Mais cela n'inquiétait guère l'avocat : au même moment en orbite d'Adas, Liirha devait superviser l'acheminement et le stockage des éléments prévus pour le remise en état du navire. Armement défensif et offensif, finitions intérieures, équipements divers... Tout ou presque allait être remis au goût du jour, la corvette ne servant finalement que de plateforme pour intégrer cette nouvelle technologie...
-"Eh bien cela me semble en ordre..."
Neil signa, puis apposa son empreinte digitale pour confirmer la signature du contrat. Transférant les documents signés et paraphés à l'aide de camp de Bakouhnine, il déposa la tablette pour activer son omnitech et effectuer le transfert vers les comptes de la DRND. Les 20 millions de crédits ne mirent qu'un instant avant de rejoindre la trésorerie de l'amirauté, ce que l'aide de camp nota :
-"Transfert reçu. Cette corvette vous appartient, monsieur. Toutes mes félicitations."
-"Je vous remercie."
-"Il ne vous reste plus qu'à rejoindre le commandant. Il vous attend au quai..."
-"...D35, il m'en a avisé."
Se levant après avoir ramassé son datapad, l'avocat lui tendit la main, le sourire aux lèvres.
-"Je vous remercie de votre efficacité et vais de ce pas le rejoindre. Au revoir et merci encore."
-"Merci à vous, monsieur. Au revoir monsieur."
Lui répondit le soldat en serrant la main tendue.


Au checkpoint menant vers le quai D35, Neil retrouva Daria, laquelle semblait l'attendre à côté de son sac et d'une valise sous l’œil suspicieux des gardes en faction.
-"Merci d'avoir pris ma valise, Daria."
La jeune femme haussa les épaules en souriant, indiquant que pas là que c'était naturel.
Pointant du nez l'entrée du point de contrôle où poireautaient les deux militaires, il ajouta :
-"Et si nous y allions ?"
-"Je vous suis, Skipper."
Se saisissant de sa valise, l'avocat ouvrit la voie.

Le passage du checkpoint fut à la fois hilarant et rapide.
Arborant tout d'abord un air menaçant convenant totalement à un pitbull, les deux gardes se firent soudainement mielleux et serviable lorsque l'avocat tendit le laisser-passer confié plus tôt par le commandant Bakouhnine. La simple mention de son nom dérida les deux militaires, lesquels les laissèrent alors passer sans plus de discussion. Pour un contrôle qui s'annonçait pénible, la chose se fit de façon anodine. Viktor Bakouhnine devait inspirer un certain respect, cela ne faisait aucun doute.
Traversant un couloir impersonnel comme seuls les militaires et les grandes chaines d'hôtel internationaux ont le secret, Daria et Neil débouchèrent sur un quai où se trouvait un navire de liaison de taille modeste arborant les couleurs de l'Alliance. Ce devait sans doute être leur moyen de transport. Une lieutenant s'approcha d'eux et leur fit signe de se diriger vers l'entrée de l'appareil :
-"Bonjour monsieur Jors. Mademoiselle. Le commandant Bakouhnine vous attend à bord. Soyez les bienvenus."
-"Merci lieutenant... Clarke"
Répondit Neil en lisant le nom de son interlocutrice sur l'uniforme de cette dernière.
Une fois passé le sas d'entrée du navire, le lieutenant Clarke s'affaira à effectuer les procédures de pré-décollage, verrouillant l'accès à l'appareil et commandant le retrait de la passerelle mobile.
L'avocat et la pilote rejoignirent l'arrière de l'appareil, découvrant un commandant Bakouhnine aussi aimable et accueillant qu'il l'avait été deux heures plus tôt :
-"Ah, maître Jors, bienvenue à bord ! Vous êtes ponctuel, j'aime ça. Mon aide de camp m'a confirmé que vous aviez fait le nécessaire avec lui."
-"Merci commandant. Je vous présente ma pilote, mademoiselle Daria Nosverie."
-"Commandant."
Répondit la jeune femme en tendant la main.
Bakouhnine la saisit délicatement avant de la porter à ses lèvres, faisant rougir les joues de la timide jeune femme.
-"Bienvenue à bord, mademoiselle Nosverie."
Achevant les présentations, le commandant rejoignit un carré de fauteuils en cuir à l'allure confortable, enjoignant ses invités à s'installer confortablement.
-"Nous n'allons pas tarder à décoller..."


La suite...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 126
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 102.00 Points


Retour vers Bulle Locale



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron