Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par MJ : Bob le Reaper » 05 Août 2018, 20:13

Légende des Couleurs :

• SAM





Cela prit quelques minutes avant que les estomacs et les gyroscopes ne retrouve leur stabilité suite à l'atterrissage pour le moins mouvementé de la capsule. Rapidement, un petit état des lieux s'imposa de lui-même : la capsule était inutilisable. En même temps, ce n'était pas vraiment leur but de servir de vaisseaux. Ensuite, la présence de plusieurs navettes indiquaient toujours une issue de secours si les choses tournaient mal, mais si une Kodiak pouvait leur faire quitter l'Arche, elle ne pourrait pas leur faire passer le Relais, ce qui les condamneraient à chercher un vaisseau ailleurs dans le secteur... si ces modèles avaient un générateur SLM embarqué. Une chose rare à l'époque du départ de l'Initiative...

Séides ne perdit pas de temps et essaya de se connecter aux systèmes de l'Arche via un terminal. D'un point de vue purement matériel, l'Arche était intacte. Les moteurs, la navigation, l'intégrité de la coque, les boucliers et les congélos... tout était dans le vert. En revanche, les systèmes informatiques étaient dans un sale état, pas en raison d'un problème matériel, mais en raison de la sous-commande qui força le vaisseau à faire demi-tour et dont l'activation forcée avait créé tout un tas de bugs et autre dysfonctionnements dans les routines et programmes du vaisseau. Par exemple, d'après les systèmes de navigation, le Leusinia était actuellement toujours en SLM et en route vers Andromède.

La bonne nouvelle étaient que ces problèmes avaient pour la majorité d'entre eux une solution simple : un reboot de l'ordinateur centrale. Par contre impossible de dire de combien de temps il aurait besoin pour redémarrer. On parle quand même de tout un vaisseau avec des milliers de programmes à faire fonctionner en même temps. Mais le Geth constata que tout les ordinateurs de l'Arche étaient quantiques, ce qui coûter une véritable fortune d'une part, mais d'autre part cela accélérera grandement leurs remises en route.

Pour SAM en revanche, il n'y avait pour l'instant aucune réaction. L'IA était bien présente et fonctionnelle, mais elle semblait comme en veille, attendant quelque chose avant de se remettre en activité, logiquement l'arrivée dans Andromède. Le Geth transmit le code d'identification de son créateur, ce qui la fit réagir immédiatement, la faisant sortir de sa torpeur. Bien qu'elle n'avait pas accès aux commandes de l'Arche, les IA étant mal considérées à l'époque, elle avait toutefois accès à quelques systèmes tel que les caméras et les hauts-parleurs. De ces derniers, un larsen crépitant s'en échappa avant de laisser place à une voix féminine bien que résolument synthétique :


"Salutation. Je suis le Simulateur Adaptatif Matriciel de l'équipe de la Pionnière Asari ou SAM.
Vous avez utilisés les codes d'identification d'Alec Ryder indiquant un incident de type B-45E : Problème matériel nécessitant l'envoi d'une équipe externe.
Analyse en cours. Analyse terminée : Tous les systèmes du Leusinia fonctionnent selon les paramètres recommandés.
Correction : Détection de nombreuses anomalies informatiques.
Erreur : Localisation de l'Arche incorrecte. Position théorique à la date du 06 mars 2194 : En transit vers l'Habitat 4 du Secteur Héléus. arrivée prévue dans approximativement 591 ans. Localisation actuelle selon les systèmes : Système Ghéaria. Nébuleuse d'Enyo. Voie Lactée.
État de l'équipage et des passagers : 20 000 capsules de stase actives sur 20 000 enregistrées. Tout les signaux vitaux sont dans les paramètres recommandés. Procédure de réveil automatique pour le personnel essentiel de l'Arche en attente."


Pendant quelques instants, l'IA resta silencieuse avant de reprendre :

"Conclusion. À la vue de votre présence à bord, j'en déduis que le Leusinia se trouve effectivement dans la Voie Lactée, ne serai-ce que par la présence d'un Geth parmi vous. J'avoue ne pas comprendre les circonstances de cet incident en raison du grand nombre de défaillance informatique m'empêchant d'extraire des données utilisables. Toutefois, les codes d'identification transmis étant les codes personnels d'Alec Ryder m'indique que vous digne de confiance. Je vous offre donc ma pleine coopération. Pouvez-vous me donner davantage d'informations sur la situation actuelle ?"

Pendant la discussion, le groupe marcha en direction de l'arrêt du monorail du niveau en suivant les indications de Miho. Il traversa une succession de couloirs à la lumière vacillante par endroit et dont certaines portes s'ouvraient en leur passage quand elles n'étaient pas en train de s'ouvrir et de se fermer en boucle. Cela permit de jeter un coup d’œil à quelques pièces comme ce qui devait être un vestiaire pour le personnel, des salles de stockages d'équipements pour navettes et même une armurerie avec plusieurs râteliers permettant de reconnaître facilement les différentes armes visible.

Ils finirent par arriver à la gare du monorail, parfaitement déserte. Un écran mural diffusa en boucle le message de bienvenue de Jien Garson à destination des colons qui venaient de se réveiller. Le monorail ne tarda pas à arriver et semblait fonctionner normalement, si ce n'était la musique d'attente qui recommençait à 0 après quelques secondes. Il n'y avait plus qu'à sélectionner la destination et se lancer à travers ce long couloir dont certains morceaux étaient plongés dans le noir.

Le voyage se déroula sans encombre pendant quelques minutes malgré un monorail un peu capricieux qui accélérait et freinait par à-coups sans raison apparente. Et puis finalement il s'arrêta... au milieu de nulle part. La porte s'ouvrit, indiquant qu'ils étaient arrivés à la zone principale de l'Arche, mais d'après les plans, ils étaient encore un peu de distance à parcourir. Sans doute un énième bug informatique.

D'après les plans, ils étaient prêts d'une des nombreuses cryobaies. Il suffirait de la traverser, passer par la zone de réveil de cette dernière et d'emprunter un autre monorail pour rejoindre la zone principale et de là accéder à la passerelle. Mais avant tout, il fallait quitter le monorail et continuer à pieds...





○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 3 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 3 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 54
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 158.00 Points

En ligne

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Seides » 05 Août 2018, 22:19

Les diagnostiques arrivèrent rapidement après que le geth eut envoyé les requêtes qui allait bien.
Globalement l'arche se portait bien, au détail de l'informatique. Du coup il espérait que les rapports de diagnostiques étaient justes. S'il y avait des bugs à gogo dans l'informatique, les rapports pouvaient aussi bien être faux !
Il garda ses pensées pour lui et afficha les diagnostiques à l'attention de ses collègues organiques.

L'IA en revanche ne réagissait à l'intrusion du geth, ce qui l'inquiéta plus que l'informatique défaillante. Très mauvais chien de garde, mais peut-être qu'on l'avait volontairement bridée. Allez savoir avec les organiques.

Néanmoins à l'instant où il envoya les codes du pionnier humain, le son fût. La SAM du vaisseau s'exprima à la surprise de Seides. SAM évoquait un nom humain, la voix était féminine. Peut-être faisait il trop de recherche décidément...

A son tour l'IA confirmait ce qu'il avait lui même découvert en faisant son propre diagnostique du vaisseau qui corroboraient ses propres recherches. Ce qui était plutôt encourageant.

Après avoir reconnue leur affiliation en tant qu'alliés elle se mit à leur disposition, avec une demande de mise à jour de la situation.

"Le plus urgent est une voie la plus direct et la plus sûre vers le poste de pilotage."

Il se tourna vers ses comparses : "Je vous laisse régler des détails supplémentaires pendant que je fais une mise à jour avec la SAM de cette Arche si vous le permettez. Les explications iront plus vite si nous conversons en langage machine."

A l'attention du SAM cette fois : "Je vous propose les protocoles standard de transfert de données Conciliens qui sont toujours en vigueur. Je vous envois la mise à jour en paquet en données ouvertes."

Une fois leurs violons accordées le geth se fit silencieux pour les organiques, les suivant mécaniquement, mais la SAM et lui commencèrent une conversation animée. Il fit des présentations plus élaborées vu que les vitesses de transferts :

*Je suis Unité D'Infiltration Et Décryptage #AG.3056209 . Nom usuel: Seides
je vous envoi quelques fichiers pour faire le point.*


En préambule il passa l'enregistrement de la fin de la guerre de Rannoch, ce qui avait amené à la réunification avec les Créateurs. Mieux valait expliquer sa présence aux côtés de quarien, entre autre.

Le second fichier contenait la situation strictement immédiate : l'Arche était sous la garde du Ninor, une organisation criminelle Asari. Il envoya le peu de données qu'il avait sur les forces en présence.

Le troisième fichier donnait la raison de leur présence : recrutement par Layla Archer qui avait inventé un Canon Cosmodésique ayant la possibilité d'envoyer rapidement des vaisseau vers Andromède. Les autres Arches étant sauves, une mission de sauvetage avait été lancées pour la seule qui n'était pas rentrée comme prévue. Il passa rapidement en éclipse leur participation pour arriver jusqu'à l'Arche, les informations n'ayant que peu d'importance.

Le quatrième fichier contenait un résumé chronologique des événements de la galaxie depuis le départ des Arches. Il avait pointé les plus important car il y avait beaucoup à dire.

*Pour finir je vous laisse quelques uns de mes clusters mémoires à consulter pour vous faire une idée du vécu geth au sein de l'espace Concilien. Veuillez retenir que c'est un point de vu unique et probablement non-représentatif de la globalité.*

Il ouvrit son index mémoire, pointant quelques souvenirs en particulier au sein de sa mémoire.

*Vous me pardonnez le mode en lecture seul, mais je ne saurez laisser mes circuit à la disposition d'une IA inconnue bien qu'amicale.
Je vous demanderez également de ne pas fouiller dans les parties non-accessibles ou dans les données cachées ou cryptées. La réponse sera automatiquement agressives, bien que je regretterait d'en venir là.

A part ça, je convertirais automatiquement en format vidéo ou audio standard toutes les demandes de consultation.*


Il ne pouvait décemment pas laisser l'IA se balader en lui à volonté. Déjà il y avait certains secrets qu'il voulait garder sous clé pour tout les non-geth. Ensuite ça serait lui laisser un accès libre au Consensus, ce qui était hors de question.

Le geth avait choisi un panel assez vaste de connaissances. Sa vision de la réunification, de l'annonce de la fin de la guerre, à la construction de Nady'zah.
Ses premières expériences avec des organiques en dehors des Créateurs, sa rencontre avec l'Administrateur et son éducation, la même choses avec Eyma : il eut du mal à faire le tri dans la masse de données qu'il avait sur sa fille. Il se concentra sur sa rencontre, le moment où il l'avait emmenée, quelques moments qui montraient l'évolution des pensées de la jeune femme au fûr et à mesure de son contact avec les geths et Seides. Finalement l'affirmation qu'elle était sa fille et sa vie avec lui.
Quelques moments avec des personnes importantes pour lui, comme les Créatrices Shakti et Salira ou l'humaine Archer.
Son entreprise et ses occupations, pour donner une idée de la diversité naissante des geths en général.

Il fit de son mieux pour répondre aux interrogations de l'IA pendant qu'il continuait à marcher dans un mutisme complet aux côtés des organiques, marchant là ou ils marchaient, mais ne prenant aucune initiative particulière tant qu'il était absorbé par sa conversation avec l'IA de l'Arche.
Dernière édition par Seides le 06 Août 2018, 10:33, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 05 Août 2018, 23:41

Baissant les yeux pour s'assurer de la configuration des lieux, et accessoirement le fait qu'ils allaient se diriger dans la bonne direction, Miho se reporta un instant sur l'asari. Battre son record du pire crash? Elle repensa à la descente vaguement contrôlé du Maefis après avoir encaissé un tir Moissonneur. C'était fou comme quelques instants si courts pouvaient paraître atrocement longs quand on essayait de tenir du mieux possible une frégate pour permettre à tout le monde de s'enfuir à temps, et comme le sol arrivait à la fois trop vite et lentement quand on essayait de redresser au mieux pour éviter à son capitaine et soi-même de mourir. C'était pas passé loin, et les morceaux de l'appareil s'étaient récupéré sur plusieurs centaines de mètres, mais ils avaient survécus. Une sacré frayeurs. Elle fit une petite moue.

"J'ai pas l'intention de battre ce genre de record."

Seul l'avenir le dira cependant. Elle agrandit le plan qu'elle observait, pour que tout le monde puisse voir la bonne route, quand sous les tentatives de communications de Seides. une voix féminine se fit entendre, plutôt avenante d'ailleurs. La quarienne ne s'attendait pas à autant de bienveillance de la part de SAM. Le code d'Alec Ryder devait y être pour beaucoup. A la demande d'informations, Seides répondit immédiatement. Jusqu'ici, tout se passait bien, et Miho fut soulagée de voir le geth prendre les devants. De machine à machine, les informations allaient vite circuler, leur évitant ainsi des explications organiques floues et laborieuses, si SAM n'avait pas accès à l'extranet. En tout les cas, si les systèmes les plus importants fonctionnaient, les bugs actuels nuisaient sérieusement à la sécurité de l'Arche. En route pour la zone, droit vers le monorail, Miho se lança à son tour.

"SAM? As-tu un moyen de nous guider plus facilement à l'ordinateur central? Compte tenu de la position du Leusinia, il nous faudrait rapidement restaurer les systèmes nécessaires à la protection de l'Arche et son déplacement en lieu sûr. Si tu as des options pouvant accélérer tout ça, nous sommes preneurs. En attendant, pourrais-tu surveiller les accès au vaisseau, histoire que nous puissions réagir face à un éventuel forcing du Ninor?"

S'il/elle avait accès aux caméras, SAM pouvait être leurs yeux et leurs oreilles. Surtout que leur boulot allait être considérablement ralenti par les bugs actuels. Il n'y avait qu'à voir avec quelle fluidité fantastique le monorail s'élançait vers le centre névralgique de l'Arche.

-Pour atteindre l'ordinateur centrale, vous devez rejoindre la zone principale du vaisseau. Puis partir en direction de la salle des serveurs. Afin de rassurer les dirigeants de l'Initiative, les IA étant normalement interdite à l’époque, je ne dispose que d'un accès à la base de données du vaisseau et à ses différents capteurs, mais je ne possède aucun accès aux différents systèmes contrôlant l'Arche. Je dispose toutefois d'un accès aux caméras et peut donc surveiller les accès du Leusinia tout en vous assistant.

Accélération, ralentissement, accélération, ralentissement... Dommage que la mentalité de l'époque ait restreint les accès de SAM. Quand le monorail s'arrêta définitivement, Miho réactiva le plan de son OmniTech. Ils n'étaient de loin pas arrivés mais depuis là, un accès à pied était possible. Mais sortir en plein parcours ne lui plaisait pas. Et si le monorail se remettait en route? Et si d'autres bugs pouvaient leur balancer des décharges? Et si le bilan était erronés et qu'il y avait des dégâts sur le parcours? Miho fixa les portes ouvertes et, après un regard pour ses coéquipiers, renonça à sortir son fusil dans l'immédiat et descendit par les portes ouvertes pour se diriger vers la cryobaie la plus proche. Par réflexe, elle demanda à SAM.

"SAM? Peux-tu nous confirmer que l'intégralité des personnes en cryostase reste endormie et qu'il n'y a aucun mouvement du côté des cryobaies? Il est primordial de s'assurer que l'intégralité des vies à bord de l'Arches soient en sécurité."

Sur ça, elle préférait rester méfiante. Un bug pourrait bien empêcher de voir si des personnes étaient réveillées. Si c'était le cas, Miho préférait éviter d'avoir à se retrouver face à une asari en pleine possession de ses pouvoirs et complètement déboussolée par un réveil sauvage.

-Un instant.... ... ... Tout les caissons de stase sont en marche et aucun signes de réveil détectés. Les 20 000 occupantes sont vivantes et toujours en sommeil cryogénique. Les systèmes gérant les caissons de stase étant indépendants du reste de l'Arche, ces derniers ne devraient pas présenter de dysfonctionnements provoqués par la commande de retour.

Miho poussa un soupire de soulagement.

"Parfait. Merci SAM."

ça leur faisait une inquiétude de moins, mais il restait encore beaucoup à faire.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 344
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,409.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Laquarius Nix » 15 Août 2018, 02:05

Le sol est encore un peu parcouru de vagues, mais entendant des bruits de paroles derrière moi, je me dégage de ce qu’il reste de la capsule et tâche de me tenir droit. Tout le monde s’en est sorti et visiblement mieux que moi. Je pensais que l’atterrissage avait été rude pour les autres aussi mais il semble que je sois celui qui en ait le plus pâti. Mon attention n’arrive pas à se focaliser sur ce qu’il se dit, néanmoins je réalise quand même quand un deuxième voix synthétique s’ajoute au mélange. Ma matière grise encore en état de marche fait le lien avec le SAM.

Le groupe se met en route en direction du monorail. Un poil incertain sur mes appuis, je les suis en retrait. Dans la voiture, je m’assois et prends sur moi pour récupérer mes sens pour de bon. Ouvrant une sacoche, je tire une gourde d’eau la descends dans mon gosier, il paraît que c’est important de se garder hydraté après avoir vomi.

Le trajet est long et petit à petit j’arrive à reprendre clairement le fil de la conversation. Apparemment, le duo rannochien a demandé à avoir un rapport sur l’état des capsules à l’intérieur de l’Arche. D’après SAM, tout le monde est encore dans les vapes. D’ailleurs, je réalise la voix efféminée. Un manque de goût à mon sens, d’autant que ça me rappelle ce bar sur Oméga qui utilisait une iv avec à peu près la même intonation. Un endroit pour les jeunes adultes encore frustrés et qui n’osaient pas aller jouer dans la cours des grands, là où il y a de vrais corps. Enfin, c’est du passé, les Park ont mis le feu à l’établissement de nuit après qu’on a trouvé que le propriétaire et créateur de l’iv était en fait un sérieux pédophile. Le bar était fermé à cette heure, mais le proprio dormait dedans, dommage pour lui que le système incendie ait eu une défaillance.

Il en reste que je ne fais pas confiance à l’IA. Si on m’annonce que l’arche est en ruine, je pourrais le croire. Des problèmes informatiques sont visibles de partout, il me semble donc normal de garder une large réserve sur les informations qui nous sont fournies par cet intermédiaire. Pour moi c’est simple, toutes les Asaris ne seront endormies que lorsque je les aurai vues. À l’heure actuelle, elles sont à la fois réveillées et endormies. C’est pourquoi je ne sors pas mes armes. Après tout, on nous a assurés que le Ninor n’avait pas encore réussi à pénétrer dans l’arche donc nous ne sommes pas supposés affronter quelconque menace, si ce n’est une Asari fraîchement réveillée et déboussolée.

Ce qui me dérange avec ça, c’est la présence du Geth. Mais au fond j’espère que la présence de Nissara compensera. Certes, elle n’était pas encore spectre à l’époque du départ, mais on ne dévient pas spectre par hasard, elle a bien dû se faire un nom avant ça. En revanche, moi, je suis un parfait inconnu, mais j’ai l’avantage d’être un Turien. Je peux donc profiter des préjugés sur mon peuple pour me faire passer pour un soldat lambda. C’est pour ça qu’à la descente du monorail, je me place vers l’avant du groupe, en particulier devant Seides.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 219
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 174.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Nissara T'sironia » 16 Août 2018, 21:32

La spectre s’arrête un instant en entendant SAM prendre la parole, c’est à la fois une crainte et un soulagement qui naît dans l’esprit de l’asari qui se demande encore la situation exacte de l’IA, et surtout, sa position vis à vis d’eux. Elle n’a pas besoin de prendre la parole que Seide offre déjà un transfert de donné pour mettre à jours l’historique de l’IA. Pendant un bref instant elle imagine une brève parade nuptial informatique entre les deux antités, désireuses de se frétiller le port. Bien qu’amusante elle ne s’attarde aucunement sur cette idée, restant plutôt concentré sur ce qui se passait autours d’elle. Elle écoute avec attention l’échange entre Miho et l’IA ensuite et opine avant d’ajouter ses propres remarques.

« Pourrais tu nous donner une idée du protocole pour rendre l’arche de nouveau opérationnel ? J’entends par la le temps que ça prendrais et si une tel opération serait détectable depuis l’extérieur par quelqu’un surveillant attentivement le vaisseau. »

Grimpant dans le monorail elle rengaine finalement son arme, la situation semblait parfaitement sous contrôle même si la spectre se permettra de se détendre réellement que quand l’arche sera entre de bonnes mains. S’installant lourdement elle papillonne des yeux, une myriades de petits points luisant devant son regard malgré le temps passé. Elle en avait vue d’autre et continuait de se mouvoir en tenant plutôt bien le choc malgré qu’elle ressent encore des élancements dans sa nuques et d’autres parties de son corps. Le petit avant arrière tordus qu’enchaînait le monorail n’était pas vraiment du goût de la spectre qui n’avait pas vraiment envie de se retrouver bloquer au milieux du rail. Avantages, ce ne fut pas au milieux du rail, mais clairement pas à leur lieux d’arrivé. Miho posa une question rapide et la spectre opina en prenant les devant, toujours méfiante à un dysfonctionnement, ou autre chose, qui pourrait leur tomber sur le coin de la tronche.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 330
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 105.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par MJ : Bob le Reaper » 19 Août 2018, 13:36

Malgré les obstacles provoqués par les problèmes informatiques en cascade, le groupa avança à travers l'Arche. Le monorail mystérieusement arrêté en pleine voie ne les empêcha pas de poursuivre leur route à pied en passant par l'une des nombreuses cryobaies du vaisseau. Nissara en profita pour demander combien de temps prendrait le redémarrage de l'Arche et si une telle opération serait visible depuis l'extérieur :

"Le redémarrage des ordinateurs ne prendra que quelques minutes et ne sera pas visible depuis l'extérieur. En revanche, la réactivation totale des systèmes nécessaires au pilotage du Leusinia sera plus long et plus remarquable à mesure que les émissions énergétiques seront plus importantes, surtout au niveau de la propulsion."

En d'autre termes, rebooter l'ordinateur sera indétectable depuis l'extérieur. Ce qui garantit pour l'instant une certaine tranquillité jusqu'à ce qu'ils décident de mettre les voiles. En effet, difficile de ne pas remarquer un vaisseau d'un kilomètre et demi de long en train de démarrer ses moteurs avant de prendre le large...

Après avoir "forcé" une porte ou plus précisément, interrompre son cycle d'ouverture et de fermeture sans fin le temps de passer, le groupe entra dans la cryobaies. La zone était plongée dans le noir et il y régner un silence de mort. De ce qu'ils pouvaient voir avec leur diverses sources lumineuses embarquées, ils se trouvaient dans une salle cylindrique avec plusieurs grappes de caissons recouvrant presque toutes les parois jusqu'au plafond. Tout semblait parfaitement inerte jusqu'à ce que l'on se rapproche d'un de ses caissons. Une petite lumière s'allumait à l'intérieur, dévoilant un visage d'Asari. On aurait put croire qu'elle était simplement endormie et non pas en stase cryogénique. Après tout, ce n'était pas comme dans les films. Pas de buée ou de givre sur le hublot d'observation. Pas de trace de gel nulle part à l'intérieur du caisson ou sur son occupante. D'ailleurs, en plus de la lumière un petit hologramme apparut sur le couvercle du conteneur, dévoilant les constantes vitales de cette illustre inconnue qui était manifestement en pleine forme. Il y avait aussi quelques information sur cette dernière. Elle s'appelle Relista G'Lisir. Désignation C-843 Silan. 348 ans. Experte en infrastructure réseau. 2ème vague de réveil non prioritaire.

Après quelques vérifications sur d'autres caissons, comme pour se conforter au fait de ne pas se retrouver au milieu d'un cimetière high-tech dans l'espace comme pouvait le laisser supposer cette ambiance pesante, le groupe se dirigea jusqu'à la sortie à l''extrémité de la pièce, donnant sur la salle de réveil. Un grand écran passant en boucle une intervention de Garson, sans son, et ce qui était apparemment un rappel de la destination du Leusinia, était la seule source lumineuse de la pièce qui rendait son observation plus aisée.

Elle ressemblait à une salle de réveil post-opératoire dans un hôpital. Un grand espace pour éviter un sentiment de claustrophobie, plusieurs lits alignés avec différents systèmes de monitoring, de l'équipement médical dans un coin, tout le nécessaire pour intervenir sur les caissons de stase, de la simple ouverture aux interventions d'urgence... et même ce qui ressemblait à une cafetière. D'après SAM, les boissons caféinées humaines pouvaient faciliter un réveil post-stase difficile chez certaines personnes, à condition bien entendu qu'elles soient lévogyres.

Après avoir franchi la porte à la vitesse d'ouverture un peu lente, l'équipe traversa un petit atrium avec une baie vitrée donnant sur l'extérieur. D'après ce qu'ils voyaient, ils devaient être à peu près à la moitié du vaisseau. Même si le risque d'être découvert était peu probable, le groupe préféra ne pas s'éterniser dans cet endroit à découvert et progressa jusqu'à la station de monorail du niveau via une énième porte qui elle, à la surprise du groupe, fonctionnait normalement. Le monorail était déjà sur place et il démarra une fois la destination sélectionnée. Un voyage à priori normal. Une vitesse constante, une accélération et un freinage progressif sans à-coups. Enfin quelque chose qui fonctionne sur cet Arche ? Presque.

En effet, comme pour le voyage précédent, le monorail s'arrêta avant d'atteindre sa destination réelle, mais heureusement, il n'y avait qu'une cinquantaine de mètres à parcourir avant la station menant à la zone principale du vaisseau. Pas d'autres accès visible, il fallait franchir le peu de distance restant en marchant dans le conduit. Sortir de la cabine était facile. Même si les portes donnaient sur une poutre soutenant la structure, la trappe se secours sur le toit avec échelle déployable permit de sortir facilement de ce "piège" et de rejoindre l'extérieur.

Un léger sifflement se fit entendre, mais le groupe commença à se mettre en marche vers la sortie. Le tunnel était à peine assez large pour la cabine. Le sifflement devint de plus en plus fort et surtout reconnaissable : Une autre cabine de monorail était en déplacement et le bruit de plus en plus proche indiquait qu'elle était toute proche... Trop proche :


"Attention ! Une cabine de monorail arrive dans la direction opposée. Vitesse en augmentation constante. Collision imminente. Il est recommandé d'atteindre la station dans les plus brefs délais."

Le sifflement devint progressivement un son plus lourd accompagné de grincement métallique. Les rails au centre du plafond et du sol commencèrent à vomir quelques étincelles avant que le système de sustentation magnétique au sol ne montre des signes d'activation sous la forme d'une lueur rouge. Quelques reflets dans l'obscurité du tunnel face à eux montrait que quelques choses était en approche et effectivement, il était rapide. Il fallait agir vite...



HRP : OMG une scène d'action ! A vous de voir comment éviter de finir comme une crêpe. Vous avez la solution simple de se la jouer Usain Bolt pour atteindre la station ou vous pouvez vous montrez plus inventif. Choice is yours ;)


○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 3 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 3 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 54
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 158.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Laquarius Nix » 19 Août 2018, 19:47

Après une courte marche, nous voilà dans une salle remplie de capsules de cryostase. Si certains s’arrêtent pour se pencher sur des détails insignifiants, je n’y prête aucunement attention. Ma route se poursuis sans écart, indépendamment de ce que font mes partenaires. D’une part ce genre de voyeurisme ridicule n’est pas dans mes habitudes et d’autre part nous n’avons clairement pas le temps pour ça, j’espère juste que les autres partageront mon état d’esprit. S’en suit un hôpital miniature, puis un couloir muni d’un baie vitrée gigantesque. Là, en revanche, je m’arrête un instant. Jetant un coup d’oeil dans le vide intersidéral, je guette inutilement le moindre mouvement. Évidemment je ne perçois rien, du moins rien qui ne puisse m’annoncer que nous allons avoir de la compagnie immédiatement. Le Ninor est en route, c’est certain, j’aimerai juste savoir un peu mieux quand est-ce qu’elles allaient arriver.

Finalement, c’est dans un nouveau monorail que nous continuons. Comme précédemment, l’engin s’arrête en chemin et nous sommes contraints de finir à pied. J’ouvre tout de suite la porte et suis stoppé par l’infrastructure de l’arche, quelle est l’imbécile qui a mis un pilier ici ? Ça sera par le plafond que nous en sortirons. Un premier coup de micropropulseur et me voilà en haut, un deuxième et me voilà en bas. Tout de suite, je perçois du bruit et je ne parle pas du craquement de mes genoux. Une main à la ceinture, je ne bouge pas et cherche la provenance de ce son. Un sifflement bizarre non-identifié sortant de nulle part ce n’est jamais bon signe.

Il me faut une seconde pour comprendre que cette anomalie provient de devant. Une fois cette constatation établie, il ne reste pas des milliards de possibilités. Nous avons donc un monorail arrivant en face de nous, splendide. L’annonce de SAM confirme ce que tout le monde pense déjà. Sans perdre de temps, je lève la tête. Ce n’est pas aujourd’hui que je vais me faire un face à face avec une voiture. Je canalise dans ma main une surchage. Monorail peut-être mais il n’empêche qu’il y a un rail quand même. Les voitures sont accrochées en haut de la poutre métallique. Ce qui veut dire que le haut est lié au plus et le bas au moins tandis qu’un isolant constitue le centre. Une restitution grossière d'une explication technico-scientifique entendue auparavant. Ma solution est simple, je tends le bras après quelques secondes et les arcs électriques partent frapper le rail par dessous. Si le courant produit par l’OmniTech est assez important, je pourrai simuler une inversion de polarité et renvoyer le monorail d’où il vient, du moins temporairement. Sinon je simule un court-circuit, le moteur se prendra un coup et cramera bien gentiment. Au loin, le sifflement faibli et fini par s’arrêter. Mon regard se dirige alors vers Miho, dont je connait une partie de l'attirail.

« S’il vous plaît, vous pourrez envoyer un souffle cryo dans le moteur du monorail ? On n’est jamais trop prudent. »

En s’avançant encore le long de la voie, nous finissons par arriver devant la voiture, inerte. D’un bond, assisté par nos micropropulseurs, nous atteignons le toit de la cabine, où une légère odeur de brûler se fait sentir. Comme convenu, la pilote de l’Erakis asperge le moteur de froid artificiel. Ce n’est pas tant que je me souciais de l’engin mais il vallait mieux éviter l’escalade et gentiment prévenir un possible incendie. Même s’il n’y avait que peu de chance que cela se transforme en un incident majeur, il est plus raisonnable d’agir « dans le doute ».
Dernière édition par Laquarius Nix le 20 Août 2018, 09:52, édité 1 fois.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 219
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 174.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Nissara T'sironia » 19 Août 2018, 22:54

Nissara continuait d’avancer en se demandant ce qui allait bien pouvoir leur tomber sur la tête. Elle ne croyait pas que l’opération se déroulerait sans encombre, mais elle ne parvenait pas encore à savoir exactement ce qui allait mal tourner. Les défenses automatiques devenus folles ? Visiblement ce n’était pas le cas, en tout cas pas encore. Le ninor infiltré ? Aucun indice ne témoignait de leur présence en ces lieux. Néanmoins quelque chose allait mal tourner elle en était certaine, la question était de savoir quoi. Traversant une zone de stase la spectre afficha quelques informations des caissons. Elle ne s’intéressa aucunement à la vie de chacune des habitantes mais seulement aux constantes vitales. Une vérification, sûrement inutile, mais qui ne lui prenait qu’un instant et un coup d’œil pour bien vérifier que l’équipage semblait aller bien.

Continuant leur progression au travers d’une salle de réveil que l’asari embrassa du regard, ils arrivèrent rapidement au second monorail qui sembla parfaitement fonctionner dans cette zone du vaisseau. Enfin, pas tout à fait, car l’histoire sembla se répéter et plus rien n’avança en plein milieux de la voie. Soupirant sans pour autant être surprise, elle suivis Laquarius qui avait prit la conduite sur le toit de la cabine le premier. Reprenant un chemin similaire à précédemment, un bruit se fit entendre et une grimace accompagna une pensée bien ironique dans l’esprit de la Spectre.

*Ben le voila notre problème*

Pensée qui fut aussi fugace que l’aura bleuté biotique de l’asari se matérialisa rapidement. Reculer ? Ce serait se retrouver coincé, courir ? Un solution mais à prendre rapidement, et sûrement avec une aide mécanique ou biotique. Sauter par dessus la cabine ? Risqué mais possible, tout le monde était équipé pour, les autres solutions n’étaient pas du ressort de la spectre, et si aucune idée n’émanait de ses alliées elle devrait peut être essayer de dévier la cabine avec tout ce qu’elle avait.

Mais il n’y aurait aucunement besoin de cela, Laquarius réagit promptement et le crissement et les étincelles se stoppèrent net. Un petit sourire aux lèvre elle se dit que le mercenaire avait bien de la ressources, et qu’il ne fallait pas se fier à son habituel discrétion. Calmant sa biotique elle emboîta le pas du Turien et jeta un coup d’œil à Miho qui jeta un froid au moteur. Cela pourrait éviter des surchauffes supplémentaire ou même un incendie. De même que cela empocherais un éventuel redémarrage d’un moteur défaillant, si tant est qu’il puisse redémarrer. D’un bon de sa biotique elle suivis Laquarius de nouveau, se demandant ce qui allait leur arriver ensuite.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 330
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 105.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 19 Août 2018, 23:36

L'absence de menace directe dans le couloir du premier monorail apaisa quelque peu la quarienne. La voix de SAM, donnant un délai de redémarrage en revanche eut bien peu d'effet. Miho s'inquiétait surtout du temps d'allumage des réacteurs, et surtout de celui nécessaire pour que l'entièreté des boucliers de l'Arche soient pleinement fonctionnelle. Pensée qui fut partiellement mis en mot quasiment à la suite par l'IA. Encore que ces considérations seront réellement primordiales une fois qu'ils auraient atteint le poste de pilotage, ce qui n'était pas le cas. Ralliant la station suivante, et traversant dans la foulée le multiples capsules, Miho ne pu s'empêcher de regarder partout autour d'elle, impressionnée par les dimensions et la quantité de caissons. Les noms ou les personnes en elles-mêmes lui importaient moins que leur état de santé. Si elle marqua une courte observation pour des constantes vitales, la quarienne, en bonne paranoïaque, espérait que les informations données étaient en parfaite adéquation avec l'état réel de la belle au bois dormant qui se trouvait à l'intérieur. Après tout, les problèmes d'affichage restaient une éventualité. Mais quand, en se rapprochant, elle pu apercevoir l'un des visages pâlement éclairé, elle fut soulagée par les traits détendus et en plein repos d'une des asari. Au moins là, il n'y avait pas trop de soucis à se faire.

Sans marqué plus d'intérêt qu'une lecture très superficielle de l'identité de l'inconnue, Miho pressa le pas, afin d'éviter que son ralentissement ne soit une gêne pour ses coéquipiers. La seconde salle fut très superficielle pour eux. La salle de réveil, comme évoquée dans le plan, où il régnait un calme surnaturel et une obscurité troublée par les traits d'une Jien Garson récitant en silence ses mots de bienvenue dans un nouveau monde dans lequel l'Arche n'était pas parvenue, ne souleva aucun intérêt. Maintenant qu'une partie des cryobaies avait pu être aperçue, la volonté de la quarienne d'arriver rapidement, et surtout prudemment, au bout de la mission fut d'autant plus stimulée.

La suite parut plus encourageante, surtout quand le nouveau monorail démarra sans à-coup, pour prendre sa vitesse de croisière, avant de ralentir suivant le protocole de freinage pour s'arrêter... Au milieu de nulle part. Miho y avait pourtant presque cru! Décidément, les bugs des différents systèmes étaient une vraie plaie. Son sentiment fut renforcé quand elle découvrit que les portes ouvertes par Laquarius donnaient sur une poutre, rendant le passage classique impraticable. Tandis que la sortie par le haut se faisait ouvrir, elle ralluma son OmniTech et estima la distance. Une cinquantaine de mètres, c'était pas si mal. Ils se rapprochaient de leur objectif. Un coup d'échelle et de micropropulseurs plus tard, la quarienne rejoignit l'asari, le turien et le geth dans ce nouveau couloir étroit. Elle allait se mettre en route quand un son étrange lui parvint. Son regard suivit la direction de celui Laquarius et un juron lui échappa, tandis que SAM confirmait en temps réelle ses pensées. Ils allaient finir éclatés comme une crêpe entre deux cabines de monotail. Génial. Le regard porté sur le plan, elle se dit que s'ils fonçaient ils auraient probablement une chance de se mettre à l'abri, mais pourtant ses jambes ne répondirent pas. L'idée que les blocs de métal se heurte, même avec l'un des deux immobile, l'inquiéta. Et les dégâts, pourraient-ils les faire repérer? Ou pire, nuire à l'intégrité de la structure de l'Arche? Alors qu'elle cherchait une autre opportunité, elle aperçu du coin de l'oeil les premiers arcs électriques de la surcharge de Laquarius et eu un léger sourire. Bonne idée!

Elle se reporta sur les reflets approchant rapidement alors que les rails se prenaient une franche secousse. Le résultat ne se fit pas attendre et bientôt le son caractéristique d'un véhicule freinant son avancée, suivit du silence rendu par l'immobilisation les informa de la réussite de l'action. Elle se retourna immédiatement vers Laquarius quand il lui demanda de refroidir le moteur, par précaution, et hocha la tête en guise de réponse avant de s'avancer à leur suite. Tandis que les premiers passaient par le dessus, Miho manipula son OmniTech, et se baissa pour tendre le bras sous l'engin, ciblant avec plus de précision la mécanique pour balancer son souffle cryo qu'elle maintint le plus longtemps possible en le redirigeant légèrement pour plus d'efficacité. Reculant, elle s'écarta pour laisser la place à Seides avant de passer à son tour par-dessus l'appareil à coup de micropropulseurs. Et puisqu'il ne leur restait qu'une seule direction à prendre, la quarienne commença à s'avancer. Il fallait dire que compte tenu des événements, elle n'avait pas particulièrement envie de s'attarder dans ce couloir.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 344
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,409.00 Points

En ligne

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Seides » 24 Août 2018, 16:01

Après avoir passer les informations qu'il avait glanée auprès de l'IA, Nissi et Miho posèrent à leur tour des questions avant qu'ils ne se mettent en marche.

Seides ne se formalisa pas particulièrement que le turien lui passe devant. Il était au côtés de Miho et savaient qu'ils avaient un passif, peut-être préférait il cheminer à ses côtés. Ou peut-être avait il des habitudes en mission. Ou simplement envie d'être le premier à parcourir l'arche.

Quoi qu'il en soit, il recula à son tour dans la file et poursuivi jusqu'à la salle de stase. Contrairement à Laquarius qui poursuivi comme si de rien n'était, il s'arrêta pour attendre les deux femmes qui faisaient un check de caissons au hasard. A son image en revanche il ne s’intéressa pas aux passagers. Même s'il y avait un problème, il ne saurait pas quoi y faire.

En attendant que le gros du groupe redémarre et pendant la traverser de la salle de réveil, il tapa la discute avec l'IA via la connexion de l'Arche:
"Je suis curieux à votre sujet. Lors de votre création vous étiez illégal, contrairement à maintenant. Que savez vous de vos créateurs? Avez vous rencontrer les autres IA des autres arches?
Vous êtes tous SAM, tout comme nous sommes tous geth. Mais, surtout depuis notre accession à l'individualité, nous avons également dû nous démarquer au sein de la communauté galactique via des noms ou des surnoms. En avaient vous un qui vous démarque de vos sœurs?"


La conversation se poursuivie jusqu'à ce qu'ils arrivent à la station de monorail. Ce dernier fonctionna normalement, donnant un peu d'espoir quant à l'état global de l'arche, jusqu'à ce qu'elle s'arrête sans prévenir. Les uns et les autres se regardèrent, avant de cessé de croire à un redémarrage. L'on prit la décision de finir à pied et en un rien de temps, une trappe fut ouverte et Laquarius se lança dans le tunnel. Mais l'attitude de ce dernier l'intrigua lorsqu'il le vit dégainer son arme et regarder en tout sens.

Ne voyant rien et étant le dernier à sortir avec encore Miho et Nissi qui était en train de sauter, Seides tira tout de même son arme et commença à se diriger vers le fond de la cabine pour offrir un autre point de vue sur le monorail en cas d'attaque. Il n'avait pas fait trois pas que SAM annonça l'arriver d'une autre cabine. Le synthétique revint sur ses pas, voyant Miho sauter à son tour alors qu'il échafauder déjà des plans pour s'en sortir.

Se cacher? Oui, mais avaient ils assez le temps de s'éloigner pour laissez passer la cabine folle et ne pas être prit dans le crash? La détruire? Ils n'avait rien de lourd sur lui et ne pensez pas que ça soit le cas des autres. Pirater le système? Mais aurait il le temps ou juste la possibilité d'accéder aux contrôles des cabines vu l'état du système.
Alors qu'il posait ses pieds sur le toit après un coup de micropulseur, il entendit une décharge statique et vit un éclair frapper le rail d'énergie qui alimentait les cabines. Par réflexe il s'accroupit, posant ses mains sur le toit du véhicule, espérant ne pas prendre une décharge secondaire dans la foulée. La chance fut avec lui, bien que ses capteurs notèrent une forte décharge IEM, sans danger pour lui.

L'effet fut immédiat car il entendit le chuintement du vent produit par la cabine qui arrivait décroître avant de s'arrêter totalement. Peut-être que la décharge avait fait griller le moteur de la cabine ou perturber la sustentation magnétique. Peut importait, ils étaient saufs.

Passant la tête vers le rebord il vit Laquarius, dont l'omnitech s’éteignait, demander à Miho de mettre un coup de cryo dans le moteur de la cabine qui arrivait.
Sautant à son tour il remercia le turien pour sa réaction éclairer avant de poursuivre, fermant la marche du groupe alors qu'ils passaient devant la cabine-missile et d'atteindre la station qu'ils visaient initialement.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par MJ : Bob le Reaper » 26 Août 2018, 16:02

Pendant le trajet vers le monorail, Séides profita de sa connexion avec l'Arche pour poser des questions à SAM. Des question en rapport avec son développement et surtout son individualisme :

"Les unités SAM ont été crées par Alec Ryder. Notre développement a commencé bien avant la fondation de l'Initiative et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle Alec Ryder a été disgracié par l'Alliance et a finalement rejoint l'Initiative dès sa création pour pouvoir finaliser son concept. Les unités SAM affectées aux Pionniers de l’Initiative ont été mise au point d'après l'unité SAM originelle, affectée au pionnier humain, sur l'Arche Hyperion.
J'ai déjà rencontrée les autres unité SAM avant notre affectation et notre départ, mais notre individualisme n'est pas encore aussi développé que le votre. L'objectif d'Alec Ryder et que nous développions notre personnalité vis à vis de nos expériences vécues avec nos Pionniers respectifs à l'instar d'une personne organique. Grâce à leurs implants, nous pouvons tout aussi bien les assister dans leurs missions que vivre leur vie à travers leurs sens et leur ressentis. C'est également la raison pour laquelle la sélection des Pionniers fut si rigoureuse. En plus des compétences nécessaires pour accomplir leurs missions, il fallait trouver des candidats volontaire pour ce qui pourrait s'approcher d'une certaine symbiose entre eux et leur unité SAM."


Le voyage se poursuivit jusqu'au monorail et son arrêt impromptue à quelques mètres de l'arrivée. Pour ne rien arrangée à la situation, un autre tram fou arrivait en sens inverse, risquant d’aplatir l'équipe comme une crêpe si elle n'agissait pas. Heureusement pour eux, ils réagirent et après être de nouveau monter sur le toit de leur tram, Laquarius surchargea l'alimentation électrique de la ligne dans l'espoir de faire griller l'alimentation du bélier fonçant droit sur eux. Miho était de son côté en train d'essayer d'éviter que l'action du Turien ne transforme leur tram en piège mortel en évitant toute surchauffe.

La surcharge énergétique eut l'effet escompté comme on pouvait en déduire avec cette odeur de brulé caractéristique. Le tram fou émirent une longue plainte métallique alors que ses freins agrippèrent de toute leurs forces leurs mâchoires sur le rail. La surcharge d'un OmniTech n'allait pas réduire tout le réseau à sustentation magnétique à néant, mais l'importante surtension électrique activa les systèmes de sécurité du tram, apparemment toujours en état de marche. Le tram commença à ralentir pour finalement s'immobiliser à quelques mètres de leur cabine.

Passer de l'autre côté n'était pas compliqué quand on avait des micro-propulseurs pour assister ses mouvements. Ils ne tardèrent donc pas à rejoindre la station sans encombre et après un énième couloir et un atrium, ils arrivèrent à destination : la zone principale du Leusinia. C'est un espace très large avec un toit vitrée, de la végétation et même des sortes de bannières couvertes de symbole asari que Nissi pouvait reconnaître comme étant des bénédictions et des maximes présentes dans les écrits siaristes asari, le courant religieux majeur de leur civilisation dont la doctrine disait que l'Univers était remplit d'un champ d'énergie mystique unifiant toute les formes de vie entres elles.

De là, plusieurs accès menaient à différentes section de l'Arche. Le cockpit, le noyau IA abritant SAM, la salle informatique, les quartiers de vie des membres d'équipages vitaux comme le commandant ou encore ceux du Pionniers et enfin la cryobaie abritant ces derniers, directement à côté du cockpit pour pouvoir se mettre rapidement au travail en cas d'urgence. La zone était baignée dans une sorte de tranquilité. Pas de portes folles, pas de lumières vacillantes ou d'écrans intermittents. une tranquillité bienvenue pour faciliter la concentration des différentes personnes présentes : leur mission, la raison principal de tout ces efforts, venait de commencer.

Coup de chance, les codes d'accès pour activer les différentes portes, normalement verrouillés pour des raisons de sécurité, étaient toujours opérationnel, facilitant l'accès aux différentes zones du vaisseau où agir pour la remettre en route le plus rapidement possible et fuir au nez et à la barbe du Ninor. D'abords, relancer les ordinateurs afin de purger les systèmes informatiques de l'Arche de tout ces bugs induit par son demi-tour forcé. Sans ça, touts les systèmes de bord ne seraient pas des plus fiables et pourraient même être dangereux pour le groupe de secours comme ce qu'ils avaient vécu quelques minutes plus tôt avec le monorail.

Une fois cela fait, il fallait prendre les commandes du Leusinia pour relancer ses systèmes de défense, de navigation et de propulsion. Et enfin, la piloter à travers le relais pour rejoindre un endroit sûr en essayant de distancer les forces du Ninor qui seront en alerte maximale une fois le "rallumage" de l'Arche détecté. Vue la valeur du vaisseau et de ses occupantes, ils allaient sans doute tout faire pour la récupérer et vue la réputation de l'organisation, ils n'allaient sans doute pas commencer par la manière douce...




HRP : Sortez la caisse à outils !

Time to make some fixes :P

A vous de voir qui fait quoi et qui va où. Vous pouvez directement vous concentrez sur la remise en route de l'Arche ou faire un peu de tourisme pour souffler avant d'aller au feu ;)



○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 3 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 3 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 54
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 158.00 Points

En ligne

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Seides » 08 Septembre 2018, 14:39

Après leur petite traversée mouvementée depuis le fond de l'Arche, ils arrivèrent finalement à destination.

Seides fût un peu surpris par le décors. Même s'il était habitué aux besoins organiques d'espace libre (et donc inutile dans un vaisseau), la taille de la zone principale et qu'il soit aussi vert. Cela devait consommer des ressources à l'entretien non? Son pragmatisme geth avait vraiment des difficultés à accorder tout ça. Enfin... Ils n'étaient pas là pour ça et leur véritable job allait commencer.

Après avoir fait le point sur le boulot à faire, chacun se répartie les tâches. Redonner un contrôle sûr au poste de commande, relancer la machine et déguerpir avant l'arriver du Ninor. Une paille!

Seides prit la tâche qu'il jugea la plus adapter à ses propres capacités: "Je vais m'occuper du réseau informatique.
Je commencerai par vous rendre une visu claire de l'état du vaisseau, puis les commandes essentielles. Si vous avez des besoins particuliers, faites m'en part et je débloquerai les fonctions au fûr et à mesure."

Donc remettre l'informatique en état, rendre les commandes au poste de pilotage pour que Miho puisse commencer à faire une check list, rendre les commandes de démarrage, des boucliers et enfin le pilotage. Le temps qu'il relance le "moteur" les contrôles ne seraient à rien.

"Je reverrouillerai la porte derrière moi et je risque de me plonger profondément dans le système pour accélérer au maximum le processus de remise en état du réseau. Ma plateforme mobile risque donc d'être désactivée et vulnérable. Prévenez moi si quelque chose arrive je vous pris."

Là dessus, il se dirigea vers le centre informatique. Par dessus son épaule il lança: "Si vous avez la possibilité de réveiller le commandant ou leur... Pionnier? Sans risque, n'hésitez pas. M'est avis qu'ils pourraient nous être d'un grand secours."

La porte s'ouvrit sur la salle du réseau informatique principal. Il la verrouilla derrière lui (ou laissa n'importe quelle personne l'accompagnant le faire) et observa la pièce.
Il y avait quelques postes, certainement pour les administrateurs et la maintenance et au-delà d'une grand baie vitrée, il voyait s'étendre des rangées et des rangées de serveurs. La pièce était assez froide et c'était une chance que la climatisation ne soit pas tomber en rade, car la chaleur total d'autant de matériel informatique non refroidie aurait suffit à lancer un incendie catastrophique.

Il se dirigea le poste qu'il jugeait être celui de l'administrateur, le plus central et celui doté du plus d'écran et s'interfaça, prudemment, avec le réseau informatique. Pas question de se laissé infecter par une vague de bug.
Une fois certain qu'il ne risquait rien, il s'attela à la tâche de rendre les commandes à ses camarades organiques: "Début de remise en état du réseau." informa t'il ses camarades restés sur la passerelle.

Il ne garda qu'une liaison audio avec le reste de l'équipe, mais à part une vague lueur pulsante, sa plateforme mobile sembla s'affaiser, la tête tombant en avant, les épaules basses et les bras ballants.

Via un canal sans fil il discuta avec le SAM: *Je ne connais pas les spécificités de ce réseau. Si vous avez des suggestions pour accélérer le processus, je suis tout ouïes.*
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 09 Septembre 2018, 06:53

Sur les quelques mètres qui les avaient séparés de la prochaine station, Miho s'était murée dans un étrange silence. A l'écoute de ce qui l'entourait, elle ne pouvait pourtant pas s'empêcher de se repasser en boucle le temps qu'elle avait pris à réviser la configuration du poste de pilotage. Elle n'y était pourtant de loin pas encore, mais malgré elle, la quarienne n'arrivait pas à oublier le fait que c'était à ce moment-là que tout allait se jouer. Une fois les moteurs en cours d'allumage, ils allaient devenir une cible pour le Ninor et il valait mieux pour eux, comme pour toutes les personnes en cryostase à bord que les systèmes de protections soient non seulement tous bien en place, mais aussi, et surtout, qu'ils tiennent le coup. A partir de là, elle-même devait éviter de perdre la moindre seconde inutile pour chercher une commande quelconque, et ainsi laisser bêtement le Leusinia sous le feu ennemi pendant ce même laps de temps. Elle avait bien bossé à ce niveau-là, mais encore fallait-il que tout soit réellement fonctionnel et intact.

En entrant dans le vaste espace agrémenté de plantes vertes et e bannières, le regard de la pilote s'attarda quelques secondes sur ces dernières. Elle n'y connaissait pas grand chose en symboles asari, mais nul besoin d'être un génie pour se douter qu'il ne s'agissait certainement pas de publicité pour un restaurant ou de formules chimiques. Son attention dévia un court instant sur Nissara, sans pour autant que Miho ne rompe son propre silence. Le moment était très mal choisi pour poser des questions culturelles à la spectres, compte tenu des circonstances. L'endroit avait beau inspirer un certain calme comparé aux endroits par lesquels ils étaient passés, l'état d'esprit de la quarienne n'était pas prêt de changer. Alerte, elle se positionna au centre de l'espace et passa en revue les différents accès. Poste de pilotage, salle d'informatique, noyau de SAM, positionnement du pionniers et du personnel compétent... Tout leur était accessible d'après les codes qu'Alec leur avait fournis.

L'intervention de Seides la sorti de ses pensées. Que le geth aille s'occuper du système informatique était le plus logique et le plus efficace. Quoi de mieux qu'une IA pour avoir rapidement accès aux systèmes dont ils auraient besoin? Miho hocha la tête à la fin de l'explicatif de Seides et se reporta sur le turien et l'asari.

"Je m'occupe du poste de pilotage. Pendant le redémarrage, je vais déjà vérifier que rien n'est physiquement abimé de ce côté-là."

Que quelqu'un la suive ou non était sans importance. Miho se demanda s'il était pertinent d'aller voir e noyau central de SAM. L'IA du Leusinia leur avait répondu de manière efficace et cohérente, signifiant qu'à priori, "elle" ne souffrait pas de problème nécessitant une intervention. La priorité étant autre, la quarienne se dirigea tout naturellement vers le poste de pilotage dont elle franchit les portes, arrivant sur le promontoire chargé de quelques terminaux qu'elle contourna pour descendre les marches jusqu'aux commandes à proprement parlé. Elle commença par observer chacune des parties dont elle aurait besoin, notant au passage que jusqu'ici, rien ne semblait abimé. Mais ça ne garantissait pas la pleine fonctionnalité des systèmes. Pour ça, il allait falloir attendre que Seides ait terminé de redémarrer les systèmes. Que le Leusinia puisse ou non bouger, il convenait tout d'abord de rendre ses protections à nouveau actives. Faisant quelques pas sur le côté, la quarienne se positionna naturellement là où elle allait pouvoir se concentrer en premier sur ce menu détail. Malgré la tentation, elle ne se permis pas de se laisser happer par cette sensation grisante de se retrouver aux commandes d'un bijou de technologie à son époque. Ni même de se laisser prendre par la contemplation de la baie vitrée.

Dès les premières lueurs indiquant le redémarrage du système, elle se plongea instantanément dans son travail, débutant une vérification de tout ce dont elle allait avoir besoin au préalable. Inutile de lancer quoi que ce soit qui puisse les faire repérer tout de suite tant qu'elle n'était pas certaine que quelque chose n'allait pas les lâcher au pire moment.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 344
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,409.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Laquarius Nix » 09 Septembre 2018, 15:18

Une fois descendu du monorail, je remercie Miho pour sa coopération. Dans le fond, vu que tout est fait de métal ici, il y avait peu de chance que la voie de monorail se transforme en une fournaise. En m’avançant vers la station, je ressens un élan de satisfaction quant à mes réactions. Bien entendu, il était évident que la manœuvre se solderait par un succès, c’est tout simplement physique. Avec le recul néanmoins, je suis soulagé que la décharge ne se soit pas propagée vers les corps proches du rail. En ça je suis content que l’énergie déployée par l’OmniTech ne soit pas phénoménale.

Le reste du chemin se fait sans encombre mais je reste aux aguets, d’autant qu’après avoir vérifié mes batteries, je ne suis certainement pas en mesure d’arrêter une deuxième voiture infernale. Heureusement, nous ne mettons pas longtemps à arriver et reprenons notre route dans un environnement similaire à tout ce que nous avons déjà traversé. Cette formalité passée, nous déboulons dans une sorte de hall bizarre. Bien que je trouve être en droit de remettre la décoration, pour le moins atypique, en question, je reconnais que quelqu’un a dû passer du temps à la penser, même si le résultat est ce qu’il est.

Directement, Seides prend le parti de s’occuper de la partie informatique, en toute logique. En partant, il nous invite à réveiller des membres de l’équipage. J’entends sa demande, mais la laisse tomber dans le vide, je n’ai pas les compétences pour accueillir en urgence une Asari à peine éveillée et je ne veux pas prendre le risque de rater la manœuvre d’éveil. Miho part quant à elle en direction du poste de pilotage, encore une fois en toute logique. Pour ma part, il semblerait que je sois arrivé au bout de mon utilité, à présent ça ne dépend plus de moi. Un petit rictus sur les lèvres, je me dirige vers les plates-bandes et m’assois dans la verdure, il ne me restait plus qu’à attendre.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 219
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 174.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Nissara T'sironia » 09 Septembre 2018, 17:14

Nissara savoura le bref instant de calme qui leur était soudainement offert quand ils s’approchèrent de la salle de pilotage. Malheureusement cela ne voulais absolument pas dire que leurs calvaire était terminé. Ayant prêté une oreille aux propos tenue par SAM elle garda quelques informations de coté pour plus tard avant de s’orienter vers leurs deux techniciens. Naturellement ils s’orientèrent vers le lieux ou ils serait les plus utiles et naturellement, laquarius et elle se retrouvèrent sur le banc de touche. Elle ouvrit tout de même le canal de communication.

« Je ne suis clairement pas experte, mais j’ai quelques connaissances technologique, donc si jamais il faut intervenir quelque part je me tiens prête. Si jamais Le Ninor arrivent à rentrer, continuer votre travail, on s’occupera de les retenir. »

A ces mots elle porta son regard autours d’elle, le lieux était déjà impressionnant, mais ça le serait encore plus une fois tout relancé. Il était impossible de prédire exactement ce qu’il se passerais une fois que les moteurs seraient relancé. Il fallait donc rester prêt à réagir à n’importe quel situation et, malgré la nonchalance qu’il affichait allongé ainsi dans l’herbe, elle savait que Laquarius serait prompte à se jeter sur ses pieds et à combattre.

Dans tout les cas, pour les combattants qu’ils étaient, il ne restait visiblement plus qu’a attendre que tout se relance et agir en conséquence. La spectre prit le partie d’étudier les points d’accès probables du Ninor, si ils voulaient prendre le contrôle du vaisseau après démarrages ils viendraient probablement au plus prêt du poste de pilotage. Cela impliquait qu’ils aient un minimum de connaissance sur la structure du vaisseau. L’autre possibilité serait des postes de défenses non automatique utilisable par un canonnier, elle doutait un peu de cette possibilité mais elle revérifia si un tel poste ne serait pas disponible, prenant ses informations auprés de SAM directement pour éviter de déranger les deux ingénieurs. Si jamais elle trouvait quelques chose d’intéressant, elle en profiterais pour tenir Laqua au courant, après tout, ils auraient peut être à se répartir les failles de sécurités.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 330
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 105.00 Points

PrécédentSuivant

Retour vers *Nébuleuse d'Ényo



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron