Une invitation en bonne et due forme.

*

Modérateurs : Administration, MJ

Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 15 Mai 2018, 22:06

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 16 mars 2193
• Lieu du RP: Rannoch
• Type de RP: Fermé
• Nombres de personnes requises: 2 (Layla Archer, Seides)
« Légende des couleurs »


Layla Archer
Seides


Quelques semaines plus tôt...

Les choses avaient bien avancée depuis son entrevue avec Layla Archer.
L'argent avait été débloquée assez vite, les travaux lancée avec diligence et naturellement la constriction l'avait été autant, geth oblige. Les fournisseurs avaient tenues leurs délais et la technologie qu'il avait développée était viable.
Restait le test ultime : allait il réussir ? Il espérait que les Créateurs et Créatrices seraient assez intéressés par son projet sous-terrain de leur offrir une certaine normalité de vie, mais pour être honnête, ce qui allait vraiment financer tout ça, c'était surtout la boutique de mode.
Oui, il comptait beaucoup là dessus, car tôt ou tard son complexe sous-terrain ne servirait plus à rien et il faudrait qu'il songe à la réhabiliter d'une manière ou d'une autre. Soit il le laisserait en l'état comme moyen de distraction pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer jusqu'à la plage la plus proche, soit comme terrain de jeu quelconque, soit (plus cher) il devrait utiliser l'espace différemment, mais en virant tout ce qui faisait son charme.

En attendant il devrait rendre son commerce viable et faire tourner la boutique jusqu'à ce qu'elle vive d'elle même.
Pour ça il avait trouvée une perle de Créatrice, assez résistante pour supporter des changements de combinaison, habituée aux interactions avec la clientèle inter-espèces comme administratives. Ce qui lui enlevait une épine du pied.
Quelques vendeurs et le tour était joué.

Après avoir invité la Créatrice Shakti avec qui il s'entendait bien pour avoir un avis sur ce qu'il avait fait, il avait une invitée de marque qui devait profiter de ses bons soins : Layla Archer et sa compagne.
C'était la moindre des choses que de l'invité à voir ceux dans quoi elle avait tant investi. Du bon sens amical comme professionnel.

Pour cela il avait envoyer un carton d'invitation personnalisé, sur du vrai carton s'il vous plait ! (il avait regardé des conseils d'invitations personnalisées sur l'extranet. Il n'aurait jamais eu cette idée aussi ancienne d'invitation!)

Spoiler : :
Image

Il avait ajouté qu'il attendrait une réponse sur la participation à une date de leur choix par mail.

Il trouvait ça sobre tout en étant un minimum recherché. Pour le texte il avait fait simple. Resté plus qu'à attendre la réponse



Aujourd'hui

Layla devrait arriver d'une minute à l'autre.
Il avait libéré ce jour de tout ses rendez-vous, fait en sorte qu'il y est peu de visiteur pour l'occasion. La boutique était nettoyer, le salon du bureau de Seides prêt à recevoir, les dernières créations en ligne et quelques exemples disponible si besoin.
Il avait même prévenu le personnel des ateliers de fabrication d'une potentielle visite dans ce coin.

Bref, tout était prêt et malgré le côté bienveillant de Layla Archer, il ressentait malgré tout une petite tension quant à la visite.
Tila qu'il croisait de temps en temps lui souriait entre encouragement et amusement, sentant que son synthétique patron était loin de sa impassibilité habituelle.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 180
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 387.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 18 Mai 2018, 16:38

« Légende des couleurs »


• #00FFFF: Layla Archer
• #FF1493 : Izira'Shezra



Une lettre avait été envoyée à Layla. Oui, une lettre. Pas un mail, mais une vraie enveloppe avec un vrai carton d'invitation, ce qui était assez rare pour le noter. Ce dernier fut envoyé par Séides qui invitait Layla et sa compagne à visiter son enseigne, Avenir. L'Humaine se rappelait encore sa rencontre avec le Geth qui, au passage, lui offrit un voyage gratuit dans le Consensus geth où elle avait put proposer de vive voix son idée de nouvelle Initiative Andromède ainsi qu'un partenariat commercial durable entre la Fédération de Rannoch et Olympus.

Depuis les choses avaient changées. Layla avait un nouveau vaisseau, l'Arcadia, qui se trouvait actuellement en orbite autour de Rannoch sous bonne protection. Les Geth approuvèrent ses deux propositions et Olympus installa de nouveaux locaux sur la planète quarienne. Des boutiques, des usines, des entreprises de services, embauchant Quariens comme Geth à tous les niveaux de la hiérarchie sans distinction. Pour l'Initiative, et bien comme le montrait les différentes campagnes de recrutement que l'on voyait un peu partout, elle était pleinement lancée. Un système stellaire fut colonisée par l'entreprise pour l'occasion où était construites les différentes Arches, les centres de formations et tout le nécessaire pour entreprendre un voyage intergalactique.

Après avoir fait part de son projet au Consensus, elle en informa le Conclave quarien dans la foulée. L'appui des deux peuples fut rapidement suivit par celui de l'Alliance. Petit à petit, les autres gouvernements, Conseil inclus, et certaines grandes entreprises acceptèrent de prendre part à l'aventure. Même les Lanoziens répondirent présent après une phase plus intenses de négociations, faisant d'eux les derniers à intégrer la Seconde Initiative Andromède il y a de cela à peine un mois. Bien sûr, il n'y avait pas que des heureux. Il y avait des mouvements de contestations protestant tout les jours devants les sites de la SIA, prétextant un projet inutilement coûteux en ressources, qu'il y avait encore plus de 99% de la Voie Lactée à explorer, ce qui rendait la colonisation d'Andromède inutile, ou encore ventant une certaine mégalomanie de la part d'Olympus. "La Voie Lactée ne lui suffit plus, il lui faut une nouvelle galaxie à asservir !" disaient certains détracteurs.

Sur de nombreux points, leurs arguments étaient recevables. Coûteux en ressources, réelle utilité limité en raison des fameux 99 % de Voie lactée inexplorée. Pourquoi aller dans Andromède alors qu'il y avait tout autant d'expéditions offrant une même part d'inconnue juste en dehors du réseau des Relais ? D'autant plus qu'il serait plus facile de monter de telles expéditions. Layla répondit à cette question en citant le président John F. Kennedy quand on lui demanda pourquoi les États-Unis voulaient aller sur la Lune : "Nous avons choisit la Lune non pas parce qu'il serait facile d'y aller, mais justement parce que ça sera difficile." Au cours de cette conférence qui battit l'un des records de visionnage de l'Extranet, elle avait expliquée les motivations de la Seconde Initiative Andromède, expliquant que l'un des points communs à toutes les civilisations de la Galaxie étaient leurs désir à aller toujours plus loin. Explorer. Voir ce qu'il y avait par-delà l'horizon. Aller, au mépris du danger, là où, jusqu'à maintenant, nulle n'est aller.

Cette intervention publique avait été une véritable frappe chirurgicale pour les mouvements contestataires qui devinrent beaucoup moins virulents. Mais ça ne voulais pas dire qu'ils s'étaient définitivement calmés. Il y avait toujours des manifestants autour des sites, mais moins nombreux et, à mettre à leur honneur d'après Layla, sans violence. Certains médias étaient également de la partie et ils ne manquaient pas d'imagination. Son préféré ? Un magazine économique ou, en couverture, on voyait la Galerie des Glaces de Versailles. Sur le plafond, à la place des fresques de Le Brun, il y avait un paysage spatiale avec un morceau de galaxie, supposément Andromède. Les sculptures baroques formaient le logo d'Olympus via une illusion d'optique et, au premier plan, il y avait un bout de silhouette, une femme plus précisément, vêtue comme Louis XIV et tenant une canne à la manière du Monarque. Elle semblait commençait à s'enflammer. Le titre, finement calligraphié pour coller au style de l'image : "Layla Archer : Reine Soleil ou Nouvelle Icare ?" L'article, en apparence plutôt impartial, pesant le pour et le contre, était, si on lisait attentivement, plutôt défavorable envers la SIA et Olympus en général qu'il définissait comme Icare, comme une entité fantastique qui allait se brûler les ailes en voulant toujours s'approcher davantage du Soleil et qui allait finir comme un nouvel exemple illustrant une ambition sans limite qui allait fatalement se retourner contre elle.

Layla aimait bien cette couverture de magazine, pas par narcissisme, mais simplement parce qu'elle était particulièrement réussit. Comment elle l'a prise ? Avec humour. Sa réaction eut lieu quelques jours après la sortie du dit magazine. Elle était alors à Venise, fêtant son célèbre Carnaval. Elle n'accorda pas d'interview particulière et n'aborda pas le sujet de vive voix. En revanche, sur son costume magnifiquement décoré à l'image des autres tenues du carnaval et ressemblant à une tenue masculine baroque, on pouvait voir sur ses manches comme des plumes colorés de telles façon qu'elles semblaient en flammes. Son masque était celui d'un médecin de la peste, ressemblant à un bec d'oiseau lui aussi finement ouvragé, avec un côté semblant lui aussi enflammés. Elle avait aussi une canne et prenait la pose de la même manière que le modèle de la photo. C'était subtil et parfaitement compréhensible pour celui qui comprenait la référence. Le message fut parfaitement reçu et le magazine, dans son édition suivante, évoqua l'évènement et salua la jeune femme pour "son second degré et son fairplay".

Bref. Aujourd'hui, Layla et Izira, sa compagne quarienne étaient dans un véhicule en route pour la boutique de Séides. Le pilotage automatique était activé, laissant les deux femmes blottit l'une contre l'autre, profitant du voyage. Layla était vêtue d'une tenue assez sobre et passe partout : un jean noir avec un t-shirt gris acier, le tout avec une veste en cuir noir par dessus. Izira était vêtue de la classique combinaison quarienne, tenue intégrale juste au corps noir agrémentée d'un voilage rouge avec un casque gris et une visière opaque de la même couleur. Pour les experts en la matière, on pouvait voir que la combinaison avait été un peu retravaillée pour permettre un retrait plus rapide et plus aisée, traduisant le fait que la Quarienne passait depuis un moment plus de temps en tenue classique qu'en combinaison. Il faut dire qu'avec Layla, elle avait entreprise avant l'heure un programme de "réhabilitation immunitaire". Le vaisseau de l'Humaine était équipé d'un dispositif de décontamination intégral stérilisant l'ensemble de l'espace interne. Ce dernier était modulable, devenant progressivement moins "efficace" afin de stimuler sans danger le système immunitaire des Quariens à l'image des Geth simulant des infections dans les combinaisons. Rajouter par dessus les interactions physiques et intimes et vous avez une Quarienne qui pourrait en théorie déjà se promener sans combinaison à l'extérieur sur Rannoch. Mais, par respect, elle préférait garder sa combinaison pour l'instant quand elle se promener à l'extérieur du vaisseau de Layla ou de leur résidence sur la planète, elle aussi équipée d'un système de décontamination similaire.

Pour l'instant, les deux femmes étaient dans les bras l'une de l'autre, leurs mains glissants tendrement sur leurs corps. Pas de baisers pour cause évidente de visière et pas non plus de gestes trop déplacées. Sinon elles ne sortiraient pas de la voiture avant un petit moment et rappelons elles étaient attendues. Il faut dire qu'arriver avec des vêtements légèrement débraillés n'allait pas non plus être des plus présentables. Donc, elles se contentaient de rester ainsi, discutant tranquillement :


"Alors comme ça, c'est un Geth qui tient la boutique ?
-C'est le grand couturier même. C'est lui qui a conçu les tenues que je t'avais montrée la dernière fois.
-Les combinaisons partiellement transparente ou aux motifs animés ?
-C'est ça ! J'ai trouvée le concept intéressant. Son idée "d'environnement d'acclimatation" est sympa aussi.
-C'est vrai... même si on n'en n'a pas vraiment l'utilité chez nous.
-C'est pas le même budget, ni la même taille non plus
-Tu crois que je pourrais en commander une ?
-Normalement oui. Il vient d'ouvrir aujourd'hui... Intéressée par l'affichage dynamique ?
-Non... Je trouve ça un peu trop voyant. Peut-être la transparente...
-Tu veux déclencher des saignements de nez à grande échelle ?
-Je vais pas être nue en dessous ! Ça c'est rien qu'à la maison et sans combi !
-Je parie qu'il faudra expliquer le concept de sous-vêtement à certains...
-Est ce que vous insinuez que mon peuple est dépravé, Mademoiselle Archer ?
-Hum... peut-être. Je connais pas beaucoup de peuple qui ont adopté la combi moulante en latex noir comme seule et unique tenue autorisée... et puis vous voulez que je vous rappelle comment vous m'avez sautée dessus la première fois que vous l’avez enlevée, Mademoiselle Shezra ? Sur certaines planètes ça aurait pu passer pour du viol !"
-Si je me rappelle bien, tu as activement participer...
-Et j’en ai appréciée chaque seconde !
-Et après c'est moi la dépravée ! »


Les deux femmes rigolèrent avant de se blottir davantage l’une contre l’autre. Quelques minutes plus tard, la voiture se posa sur le parking à proximité de la boutique à Nady’Zah. Elles en sortirent quelques minutes plus tard et prendre la direction de la porte. Sur la devanture, des exemplaires des modèles phare de la maison de couture, dont une à affichage dynamique évoquant un paysage spatial animé, en évidence au centre. Une autre, plus classique, si ce n’était son design était à sa gauche et à sa droite, on trouvait une combinaison à moitié transparente, laissant la peau visible à certains endroits, donnant l’impression que la combinaison « classique » ressemblait à un short avec un débardeur.

Après avoir regardée la vitrine quelques instants, les deux femmes entrèrent dans la boutique...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 604
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 279.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 19 Mai 2018, 19:07

« Légende des couleurs »


• pink: Tila’Salira


Jusque là, tout allait bien. Il avait le calme, il avait la préparation, il avait la motivation pour ce que ça pouvait bien vouloir dire.
Mais il espérait surtout que Layla aimerait. Il avait prit un risque tout de même en invitant sa compagne en partant du principe qu'elle aimerait. Mais si elle se trompait ? Si elle était déçu et qu'elle voulait se retirer ? Et si ça compagne lui disait à quel point elle n'aimait pas ce qu'elle voyait ?

Planté à quelques mètres de la porte à fixer l'entrée, la lueur de son optique pulsant doucement, Seides s'en faisait un peu. Ou carrément. On aurait presque put voir de la fumer sortir par les jointures des plaques de protection de sa tête.

"Patron." fit une voix féminine à ses côtés.
Le geth baissa la tête sur la quarienne qui venait de s'adresser à lui : "Tout va bien ?" Elle ne pouvait pas aller sur le réseau, mais elle avait une étonnante capacité à deviner son humeur ou du moins quand quelque chose le tracassait.

"Oui." fit il laconique. Il ajouta après quelques instant : "N'est-ce pas trop osé ?" en l'observant
La quarienne se regarda à son tour :

Spoiler : :
Image


Puis jeta un œil derrière elle, une boutique de combinaisons pour ses semblables, dans des tons qui n'avait rien de la retenue ou la discrétion qu'on retrouvait chez les quariens en général.
Relevant le regard sur son employeur : "Je ne crois pas" fit elle en souriant derrière son masque.

Elle regarda Seides reprendre son observation de la porte. Il devait avoir été prévenu par le réseau de l'arrivée imminente de Melle Arche pour avoir demander sa présence, alors que rien ne laissait deviner qu'elle allait arriver. Elle appréciait son patron qui n'avait pas d'idée préconçu sur ce qui devait être fait ou pas. Oh, bien sûr elle l'aidait de temps à autre pour éviter de grosses bourdes ou pour quelques détailles de contact social, mais il s'en tirait bien.
Ce qu'elle aimait avait tout, c'était qu'il osait. Il n'était pas enfermé dans le carcan des hommes d'affaire investissant dans quelque chose et du coup il osait. Il osait toutes sortes de créations inédites (comme ce qu'elle portait) ou le simple fait d'avoir ouvert une boutique de combinaison pour un but décoratif. C'était réellement inédit pour elle. Pour tout les quariens en faite. Elle avait beau être plus libre d'esprit que la moyenne, elle était comme la totalité de son peuple : élevé dans le pragmatisme et l'optimisation des ressources. Faire ce qu'avait fait Seides c'était simplement impensable. Même s'ils avaient gagné une planète.
Le synthétique avait réussi à ouvrir des horizons aux quariens en faisant ce qu'il a fait. Le gâchis n'était toujours pas acceptable, mais on avait désormais des ressources à aller à la distraction. Il fallait en profiter !

Les portes s'ouvrirent alors sur un couple de femmes humano-quarienne. Certainement Layla Archer et Izira'Shezra, sa compagne. Elle n'avait rien lu sur le sujet qui laissait l'entendre en tout cas.
Restant en retrait de Seides, elle joua la l'employée modèle en souriant derrière son masque. Le sourire n'était peut-être pas visible sur ses lèvres, mais il le serait sur ses yeux. Une des règles du modèle.

Seides de son côté n'avait pas raté l'arrivée attendue : "Melle Archer, Créatrice Shezra, bienvenues dans Avenir. J'espère que vous apprécierez le temps que nous allons passer ensemble."

Il salua les deux femmes chacun leurs tours, avant de se tourner vers la quarienne en retrait : [font=Lucida"Je vous présente la Créatrice Salira. Elle sert de modèle pour ceux qui voudraient voir ce que donne les combinaisons que nous avons en stock en réel, mais qui n'ont pas ses facilités à changer de combinaison dans un environnement aux paramètres non-optimisés pour eux.
Autant dire qu'elle m'est indispensable, tant que nous n'auront pas encore les projecteurs holographiques dynamiques qui permettront à la clientèles de chercher les modèles qui leurs plaisent et d'en voir toutes les variantes."[/font]


Tila fit quelques pas en avant et se présenta avec une légère courbette. Elle avait une voix très douce, qui avait plutôt tendance à caresser les sens, plutôt que paraître timide. Un des choix qui avait poussé Tila en avant (sur les conseils de sa fille qui avait insisté pour entendre les sélectionnée) : "Seides me flatte beaucoup trop. Je suis Tila’Salira Vas Rannoch, à votre service."

Elle laissa la place à nouveau au synthétique : "Si vous le voulez bien, nous allons faire le tour de la boutique avant d'aller nous rafraîchir dans la salle de détente."

Entraînant les deux femmes à ses côtés, il commença par le rez-de-chaussé qui était la pièces principale de la boutique. La pièces aux murs courbes faisait une trentaines de mètres de long, sur une quinzaines de large. De chaque côté du mur avait été placé des piédestaux tout les 5 mètres. On pouvait admiré dans chacun d'eux une combinaison d'un type ou d'un autre. La toute première à droite montrait une combinaison tout ce qu'il y avait de plus classique et qui devait certainement servir de point de comparaison pour toutes les autres, qu'elles soient partiellement transparentes, à changement de couleurs ou à affichage dynamiques. Sur les tubes de verres on pouvait voir en transparences les caractéristiques des combinaisons, ainsi qu'un petite interface permettant de faire varier les coloris ou les affichages des combinaisons.

"C'est ici que la plupart des clients regardes les combinaisons. Nous pouvons ainsi leur montrer pas mal de variantes possibles. C'est néanmoins non-exhaustif et pour en voir la totalité, nous proposons de télécharger notre catalogue sur extranet.

Nous avons pas mal espacé les piédestaux pour que chacun puisse admirer chaque création sans marcher sur les pieds de son voisins. Voir qu'on puisse s'attrouper autour d'un modèle en particulier"


Le quatuor avançait lentement parmi les créations. Il commentait quelques points de détails sur les différences avec les combinaisons actuelles des Créateurs.
Arrivant au bout de l'allez qu'ils avaient emprunté, ils firent demi-tour pour revenir vers la sortie : "Au centre nous avons installé des petites cages pour tester les matières."

En effet au centre de la pièces sur la longueur était posé des cages en verre qui arrivaient à hauteur d'abdomen. Elles ressemblaient à des aquariums et de chaque côté été percé deux paires de trous d'une quinzaines de centimètres de large.

"Vous rentrez vos mains dedans, jusqu'aux avants-bras. Un système pneumatiques vient alors assurer l'étanchéité. Après un cycle de décontamination l'intérieur et stérile et il est possible pour les Créateurs d'enlever vos gants. Une trappe s'ouvre dans le fond et vous avez accès à une série de tissus avec lesquels vous pouvez imprégné votre combinaison."
L'idée lui était venue avec les bacs du lieu de détente souterrains. Pourquoi ne pas reproduire l'expérience à petite échelle ?

Une fois que chacun c'était décidé à tenter l'expérience ou pas, ils poursuivirent jusqu'au pied d'un escalier qui surplombait l'accueil.

"Si vous voulez passer un moment seules pour observer les créations, je vous en prie. Sinon, nous pouvons monter pour la suite."
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 180
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 387.00 Points


Retour vers Voile de Persée



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)