The hunt for lost Icarus (Part 1)[PV Miho]

*

Modérateurs : Administration, MJ

En ligne

The hunt for lost Icarus (Part 1)[PV Miho]

Message par Neil / Liirha » 14 Avril 2018, 17:49

Off Topic
Date du RP: 29 février 2193
Lieu du RP: La Citadelle, Nébuleuse du serpent, Noyau Concilien
Type de RP: Privé
Personnage(s) participant(s): Neil Jors [#0F9DE8], Liirha'Vonan nar Gesko [#FF80FF], Miho'Shakti Vas Erakis [Indianred]



-"Et maintenant ?"
La question posée par la quarienne ne manquait pas de sens.
Maintenant qu'ils venaient de le sortir de la prison de Nissara, qu'allaient-ils faire ? Après tout, ils se battaient en ce sens depuis plusieurs années. En fait, ils se battaient depuis longtemps...
Le dernier moment de réelle quiétude qu'ils avaient pu partager remontait à presque huit ans. Avant qu'ils ne s'embarquent à bord de l'Onyx et décollent clandestinement de l'aéroport de Milgrom en pleine nuit. A l'époque, ni Neil ni Liirha n'imaginaient que la galaxie changerait à ce point en si peu de temps.
C'était dans une autre vie...

Confortablement installés dans le petit salon de la mezzanine de leur appartement de l'avenue Stellargent, la quarienne et l'humain profitaient chacun de leur boisson préférée. Un whisky élyséen d'un âge vénérable pour l'avocat et un petit vin sucré de Palaven, stérilisé bien entendu.
-"Oria a fait du très bon travail durant ton absence."
Neil hocha la tête, pensivement.
-"Oui, en effet. J'ai feuilleté les rapports annuels hier et les comptes sont florissants..."
Liirha sourit sous son casque. Elle avait compilé ces rapports après avoir donné l'aval à Oria pour les opérations du groupe Carlisle. Restant dans l'ombre, c'était bien elle qui avait parfois jouée la comédie en prenant la voix de Arthur Carlisle grâce à un modulateur de voix...
-"En somme, je n'ai plus rien à faire..."
L'avocat fit jouer son verre dans sa main. Le liquide ambré roula contre les parois immaculées, laissant derrière lui de longues larmes d'alcool.
-"En fait, il y a bien une chose que j'aimerais faire, mais j'ignore encore par où commencer..."
-"Et qu'est-ce ?" Liirha tira sur son port d'induction d'urgence, prenant une gorgée de sa boisson stérile.
-"Retrouver l'Icarus."
La quarienne s'interrompit soudainement.
-"Tu n'as pas ce qu'il faut pour le rappeler grâce à ton réseau d'ansibles ?"
-"J'en avais crypté l'accès avant mon procès, rappelle-toi. Et mes derniers ordres étaient clairs : rester hors d'atteinte par tous les moyens possibles. Je suis persuadé que Tavius a suivi mes ordres à la lettre."
Liirha acquiesça.
Tavius Phodros, le second dans l'organigramme de Prometheus, était non seulement un turien, mais aussi un homme d'honneur. Qui plus est, ami de Neil avant que la guerre n'éclate. Lorsque l'avocat avait choisi de se rendre aux autorités conciliennes aux commandes du croiseur Ascalon, Tavius s'était vu confier le commandement du porte-nefs.
L'idée que ses hommes puissent être interceptés et arrêtés par les forces conciliennes durant son procès lui était insupportable. Il leur devait bien ce modeste sacrifice, lorsque nombre d'entre eux étaient tombés contre les Moissonneurs. Aussi avait-il choisi de couper tous les moyens qui le rattachait à l'Icarus, empêchant qui que ce soit de remonter vers eux à travers lui, même sous la torture la plus sophistiquée.

-"Alors que reste-t-il comme moyen ?"
-"Mirage n'a pas d'informations à ce sujet. Elle aussi a perdue tout contact avec l'Icarus depuis deux ans."
Neil hocha la tête, toujours pensif. Il porta le verre à ses lèvres avant de se figer.
-"Une idée ?" demanda Liirha, habituée à ce comportement de la part de son ami humain.
-"Peut être, oui..."
L'avocat posa le verre sur la table basse et activa son omnitech tout en expliquant de quoi il s'agissait à sa camarade quarienne.
-"Dans les rapports du groupe Carlisle, j'ai remarqué qu'Oria expédiait régulièrement des fonds sur un compte de Novéria."
-"Laisse-moi deviner... Le compte de réserve prévu pour l'approvisionnement financier de l'Icarus..."
-"...que j'avais ouvert sous fausse identité, exact ! J'ai toujours les identifiants, je devrais donc être capable de voir où cet argent est parti ensuite..."
Sur son omnitech apparut le site de la Noveria Banking Systems. Entrant les identifiants, il accéda à son compte, affichant un montant de quelques dizaines de millions en stock. Plusieurs années de versements mensuels avaient permis d'établir un pécule tout à fait correct, quoiqu'un peu juste pour l'entretien d'un porte-nefs dans l'espace depuis presque sept ans.
Affichant les retraits, Neil fut heureux de constater qu'il y en avait eu. Défilant les retraits pour afficher quand avait eu lieu le dernier, l'humain se figea à nouveau. Le dernier avait eu lieu à peine dix jours plus tôt, auprès d'une des succursales de la NBS sur Ontarom, dans le système Newton de la Bordure de Kepler !
Le montant de quelques millions avait été transféré à un homme répondant au nom de Joris Len. Une capture holographique de l'individu accompagnait le montant du retrait.
Neil reconnu instantanément l'homme en question. Il s'agissait d'Oscar Desgres, l'officier commandant la Special Team for Acquisition and Rescue (STAR) 3. Un homme de confiance, qui agissait déjà sous les ordres de Donovan Hock à l'époque du Hock Investment Fund, une décennie plus tôt. Grand, la peau sombre et la carrure d'une armoire normande... Aucun doute...
Liirha regarda au dessus de l'épaule de son ami et confirma. C'était bien lui.
-"Joris Len... c'est un anagramme de ton nom, Neil !"
-"Aucun doute possible. Au moins un membre de Prometheus se trouvait sur Ontarom il y a dix jours..."
-"Ce n'était pas la date annoncée de la fin de la révision du procès ?"
Rivant ses yeux dans ceux luisants de son amie quarienne, Neil venait de réaliser que ce qu'elle venait de dire était vrai. Les médias avaient fait état de la fin du procès le 20 février. Or, dû à quelques tractations procédurales, la date effective de la clôture de l'affaire avait été le 23 février. Mais pour avoir eu connaissance de cette information, il fallait y avoir accès. L'Icarus ou l'un de ses agents avait donc eu un contact avec la civilisation durant le dernier mois. Et le choix de cette date précise n'avait rien d'anodin...
C'était rassurant : le vaisseau et son équipage semblaient avoir survécus au moins jusqu'au mois de février. Pour un navire de ce tonnage n'ayant pas pu profiter d'un radoub complet depuis une décennie, c'était presque un exploit. Et manifestement, ils cherchaient à attirer son attention...

Neil attrapa son verre avant de se relever, rapidement imité par Liirha.
-"Par quoi commence-t-on ?"
-"Par Ontarom. C'est le point qui me semble le plus logique pour commencer. Ce retrait est récent, on devrait donc pouvoir en savoir plus sur place."
En quelques pas, l'avocat s'était retrouvé devant l'escalier de verre en colimaçon, le dévalant à toute vitesse. Activant l'holoprojecteur trônant toujours au milieu de la grande table de la salle à manger, il commanda à son omnitech de rechercher quels navires pouvant accueillir un Kodiak et trois passagers se trouvaient actuellement à quai de la Citadelle.
Sur l'holoprojection, une liste de noms apparut, accompagnée de visuels 3D de chacun des bâtiments. Manifestement, il n'y avait que l'embarras du choix à en juger par le rapport automatique de la Capitainerie des Astroports de commerce de la station...
Se tournant vers Liirha, Neil glissa :
-"Hmm... Je crois que je vais en avoir pour un moment... Pourrais-tu prévenir Daria de préparer ses affaires, s'il te plait ?"
La quarienne hocha positivement la tête.
-"J'ai bien fait de ne pas défaire les miennes, on dirait !"
L'humain lui sourit, amusé...

Ce n'est qu'au terme de près de deux heures d'étude intense de la liste que Neil se fixa enfin sur un nombre restreint d'appareils. Au total, seuls trois lui convenaient sur l'ensemble. Soit les autres étaient trop imposants, soit trop petits, soit trop... gris. C'était par ce terme qu'il définissait les appareils qu'il soupçonnait de se jouer trop régulièrement de la légalité.
Le "Spirit of Terra", un transporteur récent immatriculé sur Benning, apparemment propriété d'un indépendant.
Le "Cha'hezi", bâtiment asari appartenant à un cartel de transporteur d'Illium.
Et enfin, "l'Erakis", une frégate affiliée à la Société Coopérative de Transports et Interventions (SCTI), plus que probablement issu de l'espace Quarien.
L'avocat passa à nouveau deux heures à étudier les documents relatifs à ces trois navires pour finalement se décider à contacter le dernier, gardant les deux autres comme solutions de secours. Qu'il était loin le temps où il n'avait qu'à réquisitionner un des navires du Hock Investment Fund...

A l'attention du capitaine de l'Erakis,
Je suis intéressé par l’affrètement de votre bâtiment pour une mission d'une durée inférieure à 10 jours dans le cadre d'une enquête privée. Il s'agirait d'assurer le transport de trois personnes et d'une navette UT47 Kodiak dans une opération de recherche à la fois terrestre et spatiale. Les buts de cette opération ainsi que son cadre ne quitteront en aucun cas la légalité telle que définie par les lois conciliennes. Les frais de ravitaillement ainsi que ceux d'amarrage seraient à ma charge, en plus du montant que nous conviendrons si mon offre vous intéresse.
Dans l'espoir d'une réponse de votre part, je vous prie d'agréer mes meilleures salutations.

Cordialement,
Me N. Jors


Relisant attentivement son message, Neil parut satisfait. Appuyant sur le bouton "envoyer", il termina enfin son verre de whisky. Avec quatre heures de retard.
Dernière édition par Neil / Liirha le 02 Mai 2018, 15:07, édité 1 fois.
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [3] - Moyennement disponible : Au moins 1 réponse tous les 15 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 80
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 316.00 Points

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 14 Avril 2018, 21:43

Le Spirit of Terra était un beau vaisseau tout de même. Certes ce n'était pas un transporteur de luxe mais il était récent, et il y avait fort à parier que son équipage devait n'en être que plus motivé à en prendre soin. Appuyée contre une rambarde précédent une gigantesque baie vitrée donnant sur les frégates à quai, Miho se contentait d'observer. Et aussi d'écouter. Elle n'était pas seule, et l'homme à côté d'elle était lancé sur toute une série d'arguments et contre-arguments concernant un menu détail qui lui tenait à coeur, mais qui paraissait étrangement dérisoire pour la quarienne.

"... Et donc, ce détail pourrait être déterminant. C'est mon navigateur qui m'a parlé de votre groupe dont il est membre à titre privé. Mais... Je ne tiens pas à afficher certains liens, sans vouloir vous offenser."

Le regard toujours porté sur le Spirit of Terra, la quarienne en détaillait chaque courbe, avec un intérêt certain. Son silence se prolongea. Bakari Tanawa, capitaine du vaisseau observé, croisa les bras en se reculant avec la conviction d'avoir certainement heurté la sensibilité de son interlocutrice. Il s'y connaissait assez peu en quarien et en vérité, jamais il n'avait travaillé de près ou de loin avec l'un d'entre eux pour le moment. N'aimant pas ce silence, il ouvrit la bouche pour poursuivre, mais la voix très calme de la jeune femme le coupa dans son élan.

"Il me semble que vous recherchez, avec un succès discutable, une raison de ne pas vous joindre à nous, capitaine."

Elle se redressa à son tour, mais pour se retourner. Miho s'appuya le bas du dos contre la rambarde sur laquelle étaient revenues se poser ses mains. L'homme eut un petit sourire amusé et laissa transparaître dans le ton de ses paroles un certain scepticisme.

"C'est une méthode marketing pour me faire adhérer?"
"Votre seule raison d'hésiter se limite à une histoire de logo. Pour vous répondre, l'affichage de ce dernier est laissé au bon vouloir des membres. Nous sommes une coopérative, pas une entreprise. Certains l'arborent, estimant que sa présence possède un certain pouvoir dissuasif sur d'éventuels agresseurs hors espace concilien, d'autres préfèrent ne pas marquer leur affiliation pour ne pas susciter la méfiance de la part de leurs clients les moins commodes. Il peut exister encore bien des raisons d'en marquer, ou pas, un vaisseau. Mais le fait est qu'hormis ce problème qui n'en est pas un, vous n'avez jusqu'ici pas évoqué un seul argument en défaveur d'achat de parts sociales."

Les prunelles irisées de la quarienne glissèrent sur les gestes de l'humain. Une petite crispation du poignet, un grattage nerveux de la nuque, le regard qui s'échappa deux secondes en bas à droite... Miho laissa passer un petit rire d'amusement pour détendre Bakari.

"Le choix vous reviens de présenter ou non votre dossier. Le Spirit of Terra est jeune, et ses activités parfaitement légales. Je suppose que faire votre demande ne sera qu'une formalité pour vous. Néanmoins je vais vous demander de tenir compte d'un détail qui a son importance."
"Et c'est?"
"Votre équipage. Même si votre navigateur est déjà parmi nous, rien n'indique que tous les autres accepterons de travailler sur un vaisseau lié à une coopérative. Je n'ai rien contre le fait que le Spirit of Terra devienne un vaisseau membre, mais cela ne doit pas se faire à l'insu des opinions de vos collègues et subordonnés. D'autant plus que rien ne vous empêche de prendre des parts à titre privé."
"Mais cela signifierait que mon vaisseau ne disposerait pas des avantages de la coopérative."
"Ou des avantages restreints, tout du moins."

Le capitaine Tanawa s'appuya à nouveau sur la rambarde pour contempler son propre vaisseau. Miho ne perdit pas une miette de son air pensif. Elle fit un pas en avant pour se détacher de la rambarde.

"Je vais demander à ce qu'un dossier soit déjà ouvert au nom du Spirit of Terra, histoire que les procédures vous soient plus rapidement accessibles. Rassurez-vous, rares sont les équipages indépendants qui refusent le genre de sécurité que propose la coopérative. Mais votre groupe est encore jeune, et je suppose qu'il serait plus judicieux pour votre carrière comme pour vos affaires d'établir de bonnes relations avec vos subordonnés en les impliquant dans l'avenir de leur gagne-pain."
"C'est une supposition qui se tient, capitaine Shakti. Merci."
"Ce fut un plaisir. A bientôt, capitaine Tanawa. Je ne doute pas que nous nous recroiserons au détour d'une assemblée générale."

Le binôme se serra la main, laissant les affaires en suspend pour le moment. Miho ne rentrerait pas aujourd'hui avec un nouveau dossier en main, mais cela ne la dérangeait pas vraiment. La SCTI n'avait pas pour vocation d'enrôler des membres à tout prix, bien au contraire. Les avantages devaient être intéressants pour tous les partis, afin d'assurer la bonne marche de la société. Il allait falloir tout de même qu'elle se penche sur un éventuel contrat à se dégoter. La coopérative avait beau tourner, l'Erakis n'en demeurait pas moins un vaisseau indépendant parmi d'autre qui se devait d'être un minimum rentable. Songeuse, elle revint sur ses pas, traversant un hall à l'architecture majestueuse sur laquelle elle s'attarda brièvement avant de poursuivre sa route jusqu'au vaisseau.

Un vaisseau étonnamment calme pour le moment. La plupart des membres de son équipage avait été libéré se ses obligations, histoire de profiter un peu de la Citadelle. A quoi bon voyager si ce n'était pas pour voir d'autres lieux? Mais malgré ça, elle fut accueillie par Ecs et son flegmatique tout geth.

"Créatrice?"
"... Miho."
"Créatrice Miho?"
"Non, ce n'est pas ce que je... Bref. Que puis-je pour toi?"

Si Mithra commençait enfin à l'appeler par son prénom, c'était encore loin d'être le cas des autres geths à bord. Mais la quarienne y travaillait, petit à petit.

"Un message vous attend sur votre terminal."
"Merci Ecs"
"Je vous en prie."

Le geth exécuta un demi-tour rigide et s'en alla à un rythme d'une régularité toute synthétique. Secouant la tête, Miho lui emboîta le pas avant de bifurquer vers la salle de conférence où elle se connecta au terminal qu'elle utilisait pour travailler. Elle en avait bien un dans sa cabine, mais en vérité, elle y passait vraiment trop peu de temps, et tenait à maintenir une certaine séparation entre ses lieux de travail et de détente. Elle tiqua un instant en voyant l'expéditeur du message qu'elle afficha en plein écran. Ce nom lui disait très fortement quelque chose. Normal, il avait fait la une de pas mal de médias dernièrement. Réalisant que cela allait certainement être un peu plus compliqué qu'un contrat classique, elle tira à elle un siège dans lequel elle se posa pour lire plus en détail le message.


A l'attention du capitaine de l'Erakis,
Je suis intéressé par l’affrètement de votre bâtiment pour une mission d'une durée inférieure à 10 jours dans le cadre d'une enquête privée. Il s'agirait d'assurer le transport de trois personnes et d'une navette UT47 Kodiak dans une opération de recherche à la fois terrestre et spatiale. Les buts de cette opération ainsi que son cadre ne quitteront en aucun cas la légalité telle que définie par les lois conciliennes. Les frais de ravitaillement ainsi que ceux d'amarrage seraient à ma charge, en plus du montant que nous conviendrons si mon offre vous intéresse.
Dans l'espoir d'une réponse de votre part, je vous prie d'agréer mes meilleures salutations.

Cordialement,
Me N. Jors


Miho posa ses coudes de part et d'autres de son clavier et croisa les doigts devant les filtres de sa visière. Selon toute vraisemblance, Maître Jors montrait patte blanche, sans apporter de précision détaillée quant à l'enquête privée dont il était question. Le fait que ce soit légal ou non la laissa de marbres. Parfois, des choses pouvaient être légales, sans pour autant être morales. Elle avait un étrange sentiment à se propos et se remit en mouvement pour ouvrir une autre fenêtre et faire quelques menues recherches sur extranet. Effectivement, il s'agissait bien de l'humain dont le procès avait été le premier à être révisé après la guerre. Passé du statut de possible terroriste à la Cerberus à celui de héros était un fait tout à fait remarquable. A en croire ce qu'elle pouvait en lire, il avait effectivement accompli des prouesses pour aider aussi bien les troupes que les civils, à la différence près que cela se faisait sans le chapeautage direct d'un gouvernement. Un électron libre comme elle les aimait! Son seul souci était l'incertitude. Il avait été innocenté par la justice, donc bien probablement irréprochable sur les faits qu'on lui reprochait. Mais Miho savait aussi que de une, elle n'y connaissait pas grand chose sur les procès, et que de deux, la notion de justice pouvait s'avérer très variable en fonction des personnes, du contexte socio-politique, et du montant des dessous de table. Et surtout, il avait été le seul à payer pour un groupe, et le seul à avoir été libérés. Qui et où étaient les membres de Prometheus?

La quarienne reposa ses mains sur le clavier, mais ne tapa pas immédiatement. Elle réfléchit quelques instants, avant de trouver un bon compromis temporaire entre le besoin d'avoir un contrat, son intégrité morale, et la sécurité de son équipage.

A l'attention de Me N. Jors,
L'Erakis est actuellement libre de tout engagement et donc disponible pour accueillir trois personnes, un kodiak, ainsi que tout autre effets personnels dont vous pourriez avoir besoin. Néanmoins, et avant de pouvoir vous répondre définitivement pas l'affirmative, je préférerai que nous nous rencontrions, afin de discuter plus précisément du rôle qui nous incombera tous dans le cadre de cette enquête privée.
Par conséquent, je vous invite à bord de l'Erakis afin d'éclaircir certains points.
Dans l'attente de votre visite, veuillez recevoir l'assurance de mes salutation les meilleures.

Miho'Shakti Vas Erakis


Accepterait-il? Ou préférerait-il déplacer le rendez-vous? Peu importait à Miho, tant qu'elle pouvait faire face à l'actuelle star des tribunaux. Elle ne pouvait se faire une opinion à travers des informations qui s'étaient radicalement opposées. Mieux valait se faire une idée en se confrontant directement à l'individu. Voilà qui promettait d'être tout particulièrement intéressant pour elle. Sans doute ne s'agirait-il que d'une banale enquête, mais compte tenu du passif de l'homme, quelque chose lui disait qu'il devait avoir deux ou trois choses à régler après sa longue absence.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 258
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 717.00 Points

En ligne

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Neil / Liirha » 15 Avril 2018, 21:07

A l'attention de Me N. Jors,
L'Erakis est actuellement libre de tout engagement et donc disponible pour accueillir trois personnes, un kodiak, ainsi que tout autre effets personnels dont vous pourriez avoir besoin. Néanmoins, et avant de pouvoir vous répondre définitivement pas l'affirmative, je préférerai que nous nous rencontrions, afin de discuter plus précisément du rôle qui nous incombera tous dans le cadre de cette enquête privée.
Par conséquent, je vous invite à bord de l'Erakis afin d'éclaircir certains points.
Dans l'attente de votre visite, veuillez recevoir l'assurance de mes salutation les meilleures.

Miho'Shakti Vas Erakis


Neil venait d'achever de lire le message. Son contenu lui convenait parfaitement, lui aussi étant favorable à une rencontre face à face pour discuter des modalités. Se levant de son bureau, il dépassa le meuble et délaissa l'ensemble de ses ansibles et serveurs jusqu'à présent inutilisables.
Sortant de la pièce, il rejoignit Liirha, laquelle nettoyait son Indra. L'arme, démontée méticuleusement, éparpillait ses éléments avec méticulosité. Sous les doigts agiles de la quarienne, chaque morceau avait sa place et s'assemblait ou se désassemblait avec harmonie et méthode.
Redressant la tête en entendant Neil arriver, elle se tourna vers lui :
-"Du nouveau ?"
-"Il se pourrait que nous ayons un navire. Et ça devrait te plaire : le capitaine est une quarienne."
-"Ah ?"
-"Oui. J'ai d'ailleurs une invitation pour une rencontre à bord de l'Erakis afin de fixer les modalités et clarifier certains points. Veux-tu te joindre à moi ?"
-"Le temps de remonter mon fusil et j'arrive."
Hochant la tête, Neil monta les premières marches de l'escalier en colimaçon avant de s'arrêter et d'ajouter :
-"Je passe quelque chose de plus approprié. Prend ton temps."

Redescendant une dizaine de minutes plus tard, Neil trouva une Liirha prête à sortir. Lui même s'était changé pour arborer un costume gris sur une chemise noire, retrouvant ses habitudes vestimentaires et son matériel. Le costume, sur mesure, incluait dans sa trame un certain nombre d'émetteurs de barrière, assurant ainsi une protection confortable contre les projectiles.
-"Il va falloir que je pense à faire une mise à niveau de mes costumes un de ces jours..."
-"Un soucis ?"
-"J'étais juste en train de me dire qu'il devait exister des barrières plus performantes depuis le temps..."
La quarienne hocha la tête. Durant ces dernières années, les barrières avaient quelque peu évoluées. Mais celles équipant l'avocat restaient tout à fait correcte. Sans doute lui proposerait-elle plus tard quelque chose pour remédier à ce "problème" qui n'en était finalement pas un...
Ajustant son holoviseur, Neil le synchronisa avec son omnitech. Satisfait sur ce point, il rajusta sa veste.
-"Allons-y..."

-----

Les docks de la Citadelle avaient de différents des autres lieux de cette galaxie leur aspect impeccable. Ces docks ne ressemblaient presque pas à des docks, tant leur aspect immaculé -quoiqu'encombré de quelques conteneurs et autres caisses- tranchait avec les habituelles traces d'huile et autres saletés générées par une atmosphère non contrôlée ou des techniciens moins soigneux.
Après tout, ils étaient sur la Citadelle. Le cœur du Conseil, le phare de la Civilisation galactique !
Régulièrement utilisés pour illustrer le dynamisme du commerce concilien, il aurait été malavisé de présenter des hangars en piteux état. Le tour de force était de concilier le côté pratique et utilitaire des docks tout en conservant cette propreté presque irréelle...

Neil et Liirha s'y trouvaient, profitant de la vue sur l'espace et la Nébuleuse du Serpent en arrière-plan. Mais loin d'être venus pour le panorama -quand bien même il était plaisant-, tout deux venaient de signifier leur présence au capitaine de l'Erakis, Miho'Shakti Vas Erakis. Ils patientaient ainsi dans le hall menant vers le sas de la frégate que l'on vienne les accueillir. Autour d'eux, des agents astroportuaires, des badauds, des marchands allaient et venaient en un ensemble aussi foisonnant et énergique que désordonné...

Le sas s'ouvrit, laissant apparaître une quarienne en combinaison à dominante rouge. A ses côtés, légèrement en retrait, suivait un geth à la livrée grise. Neil se tourna vers les deux nouveaux arrivants, Liirha le suivant pour se porter à sa hauteur. Arborant un sourire amical aux lèvres, l'avocat tendit la main vers la quarienne en rouge :
-"Capitaine Miho'Shakti Vas Erakis, je présume ? Neil Jors. C'est un plaisir de vous rencontrer."
Les mots, prononcés dans un Khelik teinté d'un léger accent, manifestaient d'une maîtrise plus que correcte de la langue. Rencontrant la main de l'humain, la quarienne lui rendit une poignée de main enthousiaste.
-"Le plaisir est réciproque, Monsieur Jors. Ou faut-il vous appeler par votre titre ?"
-"Monsieur Jors ira parfaitement, capitaine." lui répondit-il en souriant.
-"Et mademoiselle Liirha'Vonan, je présume ?"
Liirha tendit à son tour la main, serrant celle de son homologue en rouge.
-"C'est exact, oui. Enchantée."
Le capitaine se tourna vers le geth qui la suivait :
-"Voici Ecs, qui gère le flux des informations à bord de l'Erakis."
-"Heureux de vous rencontrer, Ecs."
Liirha se contenta d'un timide coucou de la main.
-"Maître Jors, Créatrice, c'est un plaisir de faire votre connaissance."
-"Si vous voulez bien nous suivre, je vous propose de nous installer plus confortablement à bord de l'Erakis. Souhaitez-vous boire quelque chose ?"
Suivant la capitaine Shakti vers l'entrée de la frégate, le duo répondit chacun à son tour :
-"Rien pour moi, merci capitaine."
-"Un simple verre d'eau pour moi, merci capitaine."
Liirha ne put s'empêcher de détailler du regard Ecs. La proximité avec les geths n'était pas quelque chose de si courant pour elle. Mais loin de refléter de l'animosité, ses regards traduisaient avant tout de la curiosité...
Tous les quatre s'engagèrent alors par le sas de l'Erakis, la capitaine Shakti les menant vers la salle de conférence où de confortables fauteuils les attendaient...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [3] - Moyennement disponible : Au moins 1 réponse tous les 15 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 80
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 316.00 Points

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 15 Avril 2018, 22:30

Les présentations, principalement formelles pour Miho, avaient le mérite d'au moins lui donner une petite idée de ses interlocuteurs. Déjà ils avaient l'un comme l'autre l'air aussi poli que sympathique. Mais surtout,l'humain parlait le khelik, et avec une fluidité surprenante. So regard se reporta un rapide instant sur la quarienne à côté de lui, supposant de manière très subjective, qu'elle ne devait probablement pas y être étrangère. Mais ce n'était là qu'une première impression. Son regard, toujours aussi difficile à se fixer bien longtemps sur quelque chose, était passé des yeux de Neil, à ceux de Liirha, puis au col de la chemise de Neil, à son poignet, l'afficheur holographique, au salut étrangement timide de Liirha, le mouvement de sa main, l'attention qu'elle portait à Ecs... Celle-ci ne devait pas être habituée à fréquenter des geths peut-être. Était-elle seulement revenue sur Rannoch depuis la fin de la guerre? Ou peut-être tout simplement que les restes d'histoires dont elles avaient certainement toutes deux étaient bercés dans leur enfance avait laissé des traces plus marquantes chez l'une que chez l'autre. La pilote se rassura bien vite, ne notant aucune peur de la part de sa comparse.

Elle prit tout naturellement le devant de la marche pour se rendre à l'Erakis. Traînant un peu en retrait, Ecs paraissait très intéressé par le duo quario-humain et témoignait, comme un parfait reflet de Liirha, une semblable curiosité qui parut s'évanouir dès l'instant où les portes du sas s'ouvrirent.

"Ecs, pourrais-tu..."
"Aller chercher un verre pour monsieur Jors. Oui, créatrice."
"Merci beaucoup!"

Le geth passa à côté de la quarienne en blanc, posant sur elle un "regard" étrangement neutre avant de simplement s'engager à droite dans le vaisseau. Un chemin que prit également Miho, en invitant ses probables futures clients à faire de même. Mais là où le couloir se sépara, Ecs disparut pour descendre un escalier quand la pilote poursuivait sa route.

L'intérieur de l'Erakis était plutôt rutilant. L'entretient devait tenir de la maniaquerie très certainement. En tous les cas, le vaisseau était récent, bien entendu. Ils passèrent une sorte de salle où un projecteur holographique affichait une image de la Citadelle tournant paresseusement sur elle-même, puis plus loin, une double porte s'ouvrit sur ce qui était la salle de conférence. Plutôt spacieuse, elle pouvait aisément contenir une vingtaine de personne autour de sa table ronde centrale. Chaque siège, plutôt élégant, était tourné de manière à inviter qui le souhaitait à s'installer confortablement. Les lumières étaient étrangement chaudes, et un plafond transparent permettait d'admirer les hauteurs. Enfin transparent... Un regard un tant soit peu observateur noterait facilement qu'il s'agissait en vérité d'un écran fin affichant en tant réel l'extérieur du vaisseau, permettant ainsi de ne pas fragiliser sa structure. Dans un angle de la pièce, un terminal était subtilement intégré à la paroi, offrant un poste de travail discret pour ne pas dénaturer le rôle premier de la salle. Une fois installés, les invités purent remarqués que face à chaque sièges, à même la table, des petites marques dissimulaient des projecteurs holographique, permettant d'afficher aussi bien dossiers que clavier en transparence au besoin. Un matériel semblable se trouvait au centre même de la table, permettant des projections plus conséquentes.
Mais ce n'était là que du pur matériel. La chose la plus étonnante devait probablement être que rien ni personne n'avait croisé leur chemin. Jusqu'ici, aucun membre d'équipage autre que le geth et la quarienne ne semblait peupler la frégate.

"Prenez place où vous voulez. Nous pourrons parler plus en détail de votre demande."

Sur ses propos, Ecs, à la rapidité toute synthétique, arriva à son tour, un verre d'eau dans sa main mécanique. Plein de bonne volonté, il avait fait dans l'excès de zèle en ajoutant quelques glaçons, une paille, une rondelle d'un fruit humain - du citron vert - et une petite ombrelle rose. Miho lui lança un petit regard sceptique tandis qu'il vint déposer le contenant sur un sous-verre face à l'humain quand ce dernier se sera assis. La capitaine de l'Erakis jeta rapidement un regard en direction de son homologue avant de commenter, sur un ton légèrement amusé.

"Vous n'avez pas dû fréquenter beaucoup de geth, je me trompe?"
C'est la première fois que j'en vois un. Un en vrai, en tout cas.
"Oh! J'espère que l'expérience vous laissera une bonne impression. Si vous avez des questions, n'hésitez pas, Ecs se fera un plaisir de vous répondre."

Miho agrémenta sa phrase d'un sourire rassurant. Elle fut tout de même étonnée, mais cela avait le mérite de donner une information pas si évidente que ça: jamais Liirha n'avait posé le pied sur Rannoch. Ecs resta stoïque. Immobile, il parut presque aussi peu vivant qu'un objet quelconque. Posté en retrait derrière le siège de Neil, il fixait simplement Miho qui, y voyant très certainement une demande silencieuse, tapota le siège libre à côté du siens.

"Et si tu venais t'installer pour participer à la conversation?"
"Oui."

D'une rigidité toute synthétique, le geth contourna la table pour s'installer à côté de la quarienne, et tourna son optique immédiatement vers Liirha. Vu de l'extérieur, une telle attitude pourrait s'avérer assez inquiétante pour tout organique sain d'esprit et surtout ignorant la nature des geths. Mais cela ne sembla même pas effleurer Miho qui se reporta simplement sur l'humain.

"Pardonnez-moi d'être aussi abrupte. J'ai plus ou moins suivi vos déboires avec la justice, mais je ne voudrais pas me montrer aussi intrusive qu'ont dû l'être les journalistes. Aussi je propose d'évoquer directement le fond du sujet. En quoi consiste votre enquête privée?"

Sans doute manquait-elle de finesse pour le coup. A moins que ce ne soit volontaire. Son regard avait cessé d'être versatile pour se fixer simplement sur les traits de Neil Jors. Il était temps qu'elle commence à savoir quel genre de personne elle avait en face d'elle.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 258
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 717.00 Points

En ligne

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Neil / Liirha » 17 Avril 2018, 21:47

L'optique d'Ecs resta rivé sur Liirha.
Cette dernière fit de même, ses deux yeux ne quittant pas le geth.
Donnant un coup d’œil rapide à son équipière, Neil put constater le duel de regard qui s'engageait entre eux deux. Levant un sourcil curieux, il reprit rapidement un visage plus neutre -bien qu'amical- en reportant à nouveau son attention sur la maîtresse des lieux. Cette dernière ne s'inquiéta pas outre mesure et elle aussi se concentra sur son interlocuteur :

-"Pardonnez-moi d'être aussi abrupte. J'ai plus ou moins suivi vos déboires avec la justice, mais je ne voudrais pas me montrer aussi intrusive qu'ont dû l'être les journalistes. Aussi je propose d'évoquer directement le fond du sujet. En quoi consiste votre enquête privée ?"

L'avocat offrit un sourire à la capitaine. Evidemment. Sa célébrité n'était pas des plus enviées. Malgré le fait d'avoir été blanchi et proclamé héros concilien, sa réputation avait énormément pâti du précédent procès. Il était connu, mais pas forcément dans le bon sens. Et Neil s'attendait à devoir redorer son blason, terni par un groupe d'individus aussi peu recommandables que puissants.
-"Bien sûr. Puisque vous avez suivie l'affaire dans la presse, vous savez que j'ai créé et dirigé une organisation, nommée Prometheus, ayant pour but d'assister les forces conciliennes et les populations durant la guerre contre les Moissonneurs."
Les réactions de la quarienne permettrait de savoir quels médias elle avait suivie...
Un certain nombre d'entre eux avaient choisis de relater le côté sensationnel, préférant mettre l'emphase sur l'illégalité du groupe et ses prétendus actes de violence et de barbarie.
Des actes qui avaient été contredits à plusieurs reprises par de multiples sources, comprenant des documents déclassifiés des forces conciliennes, les rapports d'opération de Prometheus que l'avocat avait fourni lui même et un appel à témoins particulièrement fructueux et élogieux. Mais si plusieurs journalistes étaient suffisamment intègres pour relater des faits, bon nombre se contentaient de simplement gratter du papier à la recherche d'audimat...
Continuant après une courte pause :
-"... or, le constat qu'ont fait les différents médias et observateurs, c'est que mon organisation a disparue. Ce en quoi ils avaient parfaitement raisons, puisque c'était le dernier ordre que j'ai pu donner à mes hommes pour leur éviter une mise aux arrêts dont je puisse être seul responsable. C'est la raison pour laquelle j'ai préféré concentrer le feu de la Justice concilienne et celui de mes adversaires sur ma personne plutôt que de les exposer. Ils ne le méritaient pas après cette guerre..."
Affichant un sourire ironique :
-"Mais pour éviter que quiconque ne puisse émettre un signal de rappel par le biais de ma propre infrastructure, j'ai totalement verrouillé mes systèmes de communication. Y compris pour moi même."
Prenant en main son verre d'eau, l'humain en but quelques gorgées avant de reprendre :
-"L'enquête privée que nous menons vise à retrouver mes hommes et leur navire. Nous avons une piste, mais malheureusement pas la liberté de mouvement nécessaire pour la suivre. D'où mon intérêt pour votre bâtiment."

Pour l'instant, il se gardait de dire que ses hommes avaient eu l'ordre de rester invisibles par tous les moyens, le temps que les choses se tassent. Même s'ils savaient tous que les honneurs ne leur reviendraient pas et ne s'étaient pas battus pour ça, Neil estimait qu'ils méritaient de pouvoir rentrer en hommes et femmes libres. C'était chose faites après plus de trois années de combat acharné tant dans les tribunaux qu'à travers la galaxie. Il ne restait donc plus qu'à leur faire savoir qu'ils pouvaient rentrer.
Buvant une nouvelle gorgée d'eau, l'avocat reposa son verre et jeta un œil tant à son amie qu'au geth qu'elle fixait.
Aucun des deux n'avaient bougés, ce qui était à la fois étrange et comique. Étrangement comique, même, peut être…

-”Le temps vous a manqué pour prévoir un système de rappel ?”
Revenant sur les deux yeux luisants de son interlocutrice, Neil répondit en penchant la tête de côté, confirmant partiellement par le langage corporel ce que le capitaine pouvait penser.
-”Le temps et le manque de possibilités. Lorsqu’on est poursuivi par les forces de l’ordre, la Citadelle n’est pas le meilleur endroit pour une cavale.”
La quarienne acquiesça, avant de poser une seconde question :
-”En quoi consistait ce verrouillage ? Est-ce qu’avec une équipe d’experts, à tout hasard geth par exemple, il ne serait pas possible de le contourner ?”
-”Oh si, sans doute. Lorsque je l’ai installé, il s’agissait d’un verrouillage infranchissable. Il crypte la totalité des données des serveurs, les accès aux ansibles tout. Or, c’était un cryptage de qualité militaire, donc incassable.”
Neil marqua une pause d’une seconde avant d’ajouter :
-”...sauf si l’on peut faire travailler plusieurs IA dessus -chose jusqu’à récemment impossible- pendant assez longtemps. Je dirais un mois…”
-”Plutôt trois semaines, en fait. Peut être moins avec un peu de chance.” ajouta Liirha sans quitter Ecs des yeux.
-”Mais finalement, les enquêteurs conciliens n’ont pas remarqués l’appartement et ses installations. L’usage d’une autre identité a permis d’en masquer son acquisition.”
Les yeux intenses du capitaine Shakti luisaient intensément sous son masque.
-”Quelle est cette piste et comment l’avez-vous trouvée ?”
Rivant ses yeux dans ceux de la quarienne, il répondit sans délais :
-”En suivant les flux financiers. Lors de l’année que j’ai passé à courir avant de me rendre, j’ai mis en place un réseau et un système permettant à mes hommes d’obtenir des fonds discrètement. Sans entrer dans les détails, Liirha et moi avons remarqués un retrait très récent par l’un de mes officiers, lequel a emprunté une anagramme de mon nom. Nous pensons tous les deux qu’ils cherchent à nous contacter, d’un moyen ou d’un autre. Mais pour ça, il faut que nous nous rendions sur les lieux. En l’occurrence, Ontarom.”

Neil posa à nouveau sa main sur le verre d’eau. Le portant à ses lèvres, il le vida du contenant restant avant de le reposer délicatement d’un geste précis.
-”Comme je vous l’ai écrit, je vous propose de prendre à ma charge les coûts de carburant et des taxes d’amarrage, en plus de ce que vous jugerez être un prix honnête.”
Pianotant quelques instants sur son Omnitech, il afficha rapidement le montant que ses calculs avaient donnés.
-”Cela donnerait une base de 1,5 millions de crédits, pour le carburant aux taux actuels et les frais d’amarrage. Je me suis permis d’arrondir au supérieur. Qu’en dites-vous ?”
-”Ça semble honnête. Pour le reste des frais, je crains de ne pouvoir vous donner d’indication fixe, compte tenu que nous ignorons dans quelle mesure votre piste pourrait amener à un résultat, et si il serait ou non préférable de solliciter quelques coups de mains de la part d’autres membres de la Coopérative.”
-”Certes… Mais peut être pourrions nous nous accorder sur un prix concernant votre équipage et vous même ? Une sorte d'acompte, si vous préférez. Que diriez-vous d’un million ?”
Neil savait qu’il pouvait se permettre de telles dépenses. Le groupe Carlisle lui assurait des fonds conséquents dans lesquels il n’hésiterait pas un seul instant à piocher. Avoir un alter-ego propriétaire d’un fond d’investissement avait du bon. Surtout lorsqu’on pouvait bénéficier des talents de quelqu’un comme Oria.
A terme, l’avocat veillerait à remplacer l’Onyx. Mais il n’en avait clairement pas le temps pour le moment.
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [3] - Moyennement disponible : Au moins 1 réponse tous les 15 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 80
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 316.00 Points

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 18 Avril 2018, 21:09

Stoïque, Miho écouta la version de Neil concernant les événements passés.Dans la presse il y avait eu de tout et surtout du n'importe quoi, allant jusqu'à une théorie du complot visant à implanter Cerberus en milieu carcéral en y jetant leur agent/avocat sous couverture d'une accusation de terrorisme. Bref, rien de bien réellement crédible. Démêler le vrai du faux était toujours compliqué. La seule chose dont Miho pouvait être à peu près sûre, c'était que passer outre les autorités pour agir et aider autrui revenait bien souvent à être jugé comme de la trahison. Combien de fois avait-elle eu droit à des petites notes en bas de page dans son dossier pour une mission remplie, parfois même au-delà des espérance, mais en outrepassant ou en contournant les ordres originels, ce qui réduisait ses efforts à néant. Elle avait vite renoncé à faire une prestigieuse carrière militaire, son code éthique n'étant que trop partiellement compatible avec celui des autorités qu'elle se devait pourtant de respecter.

Sur ce point, et pour ce que la justice avait rectifié avec ce second procès, Miho se dit que Neil n'était pas bien différent d'elle, du moins sur le plan du "j'men bat les steaks et j'agis". Un petit côté qui lui plaisait bien. Pour peu qu'il s'agisse de la vérité. Pour l'instant, la pilote choisi de le prendre comme tel. Déjà parce que renoncer au contrat ne lui apporterai rien de concret, et qu'accepter lui permettrait assurément de se stabiliser sur ses opinion. Elle n'avait pas décroché son regard de l'humain, et quand celui-ci jeta un coup d'oeil à sa coéquipière en plein combat de regard avec Ecs, Miho ne pu se retenir de donner un léger coup de coude à ce dernier pour terminer par un léger signe de tête à en direction de Liirha. Ecs dû comprendre le message. Les lumières de son optique clignotèrent un instant, puis il se reporta sur Neil quelques secondes, avant de simplement baisser son oeil sur la table, comme un gamin qu'on aurait pris en train de dire des grossièreté.

Ses coudes sur la table, elle croisa les doigts et y appuya le bas de sa visière, l'air songeur, quand il apporta des réponses à chacune de ses questions. Elle n'aurait pas écarté la possibilité de demander à des geths de travailler sur le sujet. Après tout, elle avait déjà le personnel à bord et il serait possible de demander de l'aide du côté de Rannoch. Mais l'estimation du temps de travail lui paraissait longue et rien ne garantissait qu'entre-temps la piste de Neil ne finirait pas par s'étioler, ou que ses hommes ne se contenteraient pas simplement d'ignorer un éventuel message sous couvert de leur propre sécurité. Sécurité plutôt discutable. Ou alors les hommes de Neil étaient doués pour "disparaître" en restait sous le regard des gens. Ontarom ne commençait-elle pas à être plus ou moins sous l'égide de l'Alliance? Pour des gens potentiellement recherchés, ceux de Prometheus avaient le goût du risque. Elle ne pu retenir u n petit sourire amusé à cette idée. L'arbre se cachait sans doute bien mieux dans la forêt, comme disaient les humains.

Il ne restait plus que les négociations concernant le montant à apporter. Pour la dizaine de jours demandés, un million lui paraissait généreux. L'avocat voulait vraiment trouver ses hommes. Ce qu'elle pouvait comprendre. S'ils poursuivaient leur fuite alors qu'ils étaient théoriquement libres, il était plus que temps qu'on leur signale que leur cavale pouvait cesser.

"Cela me semble correcte. Quoique je pense que nous pourrions revoir ce montant à la baisse si tout se passe comme prévu. Si vous le souhaitez, je peux demander l'aide de quelques amis geths pour travailler sur le craquage de votre verrouillage pendant que nous suivons votre piste du côté d'Ontarom. Cela me paraît plus honnête de ma part, compte tenu du budget que vous proposez."

Miho se laissa aller en arrière dans son siège avant de poursuivre.

"Il y a de la place en soute pour votre kodiak. Si cela vous convient, nous décollerons ce soir, le temps que je rappelle les membres de mon équipage. Ecs vous fera visiter le vaisseau et vous présentera vos cabines. Il y a bien assez de place pour que vous puissiez en prendre une par personne. Vous avez prévu une troisième personne il me semble? Souhaitez-vous que j'envoie quelqu'un la chercher, ainsi que vos affaires?"

Le reste ne tenait que de la logistique. Il serait facile pour Kelp de compter trois personnes de plus au menu du soir. Et d'ici-là, Miho aura le temps de faire les présentations avec les différents membres d'équipage et ainsi voir dans quelle mesure chacun d'entre eux pourrait apporter leur aide dans l'enquête- Déjà loin dans ses estimations, Miho envisagea rapidement d'envoyer un message au vice-président. Ex membre gradé de l'Alliance, il avait ses entrées dans pas mal de coin. Obtenir une liste détaillée des mouvements de vaisseaux sur Ontarom dans la période donnée pourrait déjà affiner considérablement certaines recherches. Peut-être que le bâtiment recherché avait simplement changé légèrement son apparence et maquillé ses enregistrements officiels pour mieux se fondre dans la masse. Quelque chose lui disait qu'avec les informations de Neil, il serait probablement possible de cibler certaines recherches. Mais pour ça, il fallait déjà se rendre sur place.

"En vérité, la dernière personne, tout le matériel et nos affaires attendent sur la plateforme pour antigrav se trouvant devant le dock. Nous sommes prêts lorsque vous l'êtes."

La quarienne marqua un léger étonnement. Visiblement, le duo était très sûr de son coup en se rendant ici.

"Et bien dans ce cas, accélérons les choses. Ecs, pourrais-tu t'occuper de l'accueil de leur collègue?"

Sur ses paroles elle activa son OmniTech et tapota brièvement un ordre de retour qu'elle envoya. Tous ses collègues étaient sur la Citadelle et à portée. Miho se releva.

"Je vais dans ce cas vous faire visiter les lieux, le temps que tout le monde soit de retour à bord. Si vous voulez bien me suivre…"

Suivant la demande précédente. Ecs fut le premier à se mettre en mouvement pour quitter la pièce et s'atteler à son travail tandis que Miho invitait d'un geste de la main, le binôme quario-humain à la suivre.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 258
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 717.00 Points

En ligne

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Neil / Liirha » 22 Avril 2018, 15:23

-"Si vous le voulez bien, j'aimerais contacter le membre manquant de notre trio et lui donner les directives pour embarquer notre appareil."
Voyant la capitaine Shakti acquiescer, Neil activa ses communication en direction de Sparks.
-"C'est confirmé, Sparks. Vous pouvez vous approcher du dock de l'Erakis. Vous embarquerez très probablement directement par la soute. Je vous transfert à Ecs, qui s'occupera de vous."
Faisant signe au Geth, lequel venait de se lever.
-"Permettez-vous que je vous mette en relation avec mon pilote pour faciliter les manœuvres ?"
Le geth se tourna vers sa supérieure, laquelle hocha la tête, donnant son assentiment.
-"Faites, monsieur Jors."
Joignant la parole au geste, l'avocat transmis le lien com au geth, s'assurant néanmoins d'avoir toujours une veille dessus en cas de besoin, grâce à Corto, son IV, laquelle faisait partie du voyage en tant qu'assistant de bord du Kodiak.
-"Suivez bien toutes les instructions d'Ecs, Sparks."
La réponse de sa pilote vit sourire l'avocat. Sparks venait de lui rappeler son dernier appontage à bord d'un vaisseau quittant la Nébuleuse du Serpent : à la volée au dessus des secteurs dans l'illégalité la plus totale, la précision la plus pointue et la témérité la plus absolue. Les temps changeaient, décidément : cette fois, elle aurait même le temps d'admirer le paysage...


Liirha et Neil se levèrent de concert avant de suivre la capitaine, tandis qu'Ecs venait de quitter la pièce, en direction de soute.
A la suite de la maîtresse des lieux, le duo put admirer le savoir faire quario-geth en matière de construction navale. Propre, fonctionnel, l'Erakis l'était certainement. Mais il dégageait en outre de ce navire une qualité, un raffinement dans son agencement, dans les matériaux choisis. L'art quarien de l'économie d'espace lié à l'élégance fonctionnelle geth semblait pouvoir produire des merveilles.
Neil connaissait de longue date le talent inné des quariens pour la gestion des vaisseaux spatiaux. Après tout, c'est ce talent qui leur avait permis de survivre aussi longtemps à bord de la Flotte Nomade. Mais de voir ce que pouvait être un navire quarien sans les restrictions et les contraintes dont lui avait abondamment parlé Liirha était autre chose.
D'un œil connaisseur bien qu'amateur, tant l'humain que la quarienne pouvaient apprécier l'Erakis. Sur certains aspects, il rappela à Neil l'Onyx et à Liirha le Gesko. C'était un vaisseau qui vivait et cela se ressentait plus que ne se voyait...


De son côté, Daria "Sparks" Nosverie venait de réussir l'un de ses posés les plus doux et précis de sa carrière. Le Kodiak noir s'était immobilisé aux côtés de celui de l'Erakis, dans un alignement presque parfait. Sifflotant, la jeune pilote éteignit les systèmes de la navette, avant de défaire les sangles de son siège et de se lever. Elle s'étira un instant avant de rejoindre le compartiment central de l'appareil, attrapant son sac au passage.
La porte latérale s'ouvrit sur le hangar. Le visage serein et assuré de la jeune femme se mua rapidement en une mine un peu plus hésitante et timide dès qu'elle quitta son appareil.
Posant le pied sur le plancher de la frégate, elle laissa ses yeux scruter chacun des recoins du vaisseau.
-"Bonjour ! Bienvenue à bord de l'Erakis. Vous devez être l'une de nos passagers, n'est-ce pas ? Je m'appelle Vaalo'Tos vas Erakis."
La jeune femme sursauta, faisant volte-face vers la voix venant de résonner dans la soute.
Cette voix était celle d'un quarien venant à sa rencontre. Il semblait sympathique de prime abord, même si la présence de leur casque empêchait bien souvent d'en être certain, chez les quariens. Or, la connaissance de Liirha induisait un ressenti a priori positif vis-à-vis de ces derniers.
-"Oh, bonjour. Merci." bredouilla la jeune femme, tendant machinalement la main.
Manifestement conscient de son malaise, le quarien pris sa main dans la sienne et la serra amicalement.
-"Venez, je vais vous montrer où se trouvera votre cabine et les commodités."
Daria n'en était pas sûre, mais elle aurait jurée que Vaalo lui souriait sous son masque. Se détendant légèrement, elle le suivit après avoir commandée la fermeture de la porte latérale de la navette.


Les cabines étaient sobres, mais fonctionnelles et confortables, ce qui ne déplaisait pas à Neil : n'ayant jamais été particulièrement attiré par le grand luxe, cela lui convenait parfaitement. En vérité, c'était même d'un raffinement extrême en comparaison avec les cellules des prison où il s'était retrouvé pensionnaire. Mais comme l'avait si bien écrit Hugo Pratt plus de deux siècles plus tôt, "ceux qui comme toi savent vivre sont à l'aise même en enfer"...
Liirha s'accommoderait également très bien de sa cabine. A fortiori lorsqu'elle avait découvert qu'il lui était possible de la stériliser entièrement, lui permettant de retirer son casque. A bien des égards, cette cabine lui rappelait son enfance à bord du Gesko, lorsqu'elle faisait tout pour pouvoir quitter sa bannette et jouer dans les couloirs du transporteur de la Flotte Nomade. Avec plus de place et d'ordre, cela allait de soi...


Alors que tout deux -accompagnés de la capitaine Shakti- achevaient ici la visite du bâtiment, ils virent arriver Daria, escortée par un jeune quarien. Ce dernier semblait parler tout seul, la jeune humaine restant comme à son habitude extrêmement timide. Son visage s'éclaira un peu lorsqu'elle vit le duo. Liirha lui fit un petit coucou de la main, tandis que Neil lui offrit un sourire amusé, se doutant que sa timidité n'avait pas aidé en compagnie de quelqu'un d'aussi bavard que son compagnon actuel.
-"... et voila notre capitaine, Miho'Shakti vas Erakis." fit le jeune quarien à l'attention de la pilote.
Elle tendit son bras en direction de la maîtresse des lieux, laquelle lui serra en lui souhaitant la bienvenue à bord. L'humaine inclina respectueusement la tête. Neil acheva les présentations :
-"Capitaine Shakti, notre pilote, Daria "Sparks" Nosverie."
La poignée de main échangée, la pilote suivit Vaalo vers l'une des cabines libres...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [3] - Moyennement disponible : Au moins 1 réponse tous les 15 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 80
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 316.00 Points

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 22 Avril 2018, 20:12

L'Erakis possédait le charme épuré d'un vaisseau neuf. Quoi de plus normal, il était très récent et bien entendu très bien entretenu. Mais il ne s'agissait pas que du talent quario-geth. Vu de l'extérieur, le design en lui-même rappelait le style turien. Sa conception, revue et corrigée aussi bien par des volus, que des humains, des galariens, des turiens, se mêlait à merveille avec les technologies quariennes et geths. C'était au final un beau mariage, mais sa construction faîte par un chantier geth sur Rannoch avait définitivement fait pencher la balance pour ce qui était de la décoration. Et tout bien considéré, c'était ainsi que l'avaient voulu aussi bien Miho que Mun et Mithra. Un environnement neutre, avec un agrément discret. Le but étant que n'importe quelle personne de n'importe quelle espèce puisse en retirer ce qui lui conviendrait pour se sentir à l'aise. Même les cabines, bien équipées, étaient toutes radicalement identiques avec un environnement minimaliste, permettant à ses occupants demeurant un certain temps d'y ajouter leur touche en fonction de leur souhait. Seul le niveau inférieur, d'avantage employé par équipage que la clientèle, renfermait un salon où u ne décoration anarchique s'était peu à peu imposée du fait de ses usagés. Pour ne citer quelques menus exemples, une fleur en pot de Thessia y diffusait un agréable parfum, un poster d'un groupe butarien de techno/éléctro occupait une partie d'un mur, et sur une étagère, entre deux modèles réduits de kodiak repeints de manière très artistique, trônait une sculpture avant-gardiste fabriquée à base de boulons. En comparaison du niveau dédié aux dortoirs, cabines et commodités, cet endroit passerait allègrement pour un sacré mélange des genres, âges, espèces et cultures.

Sur la fin de la visite, le long d'un des couloirs du vaisseau, différentes cabines s'alignaient donc. Toutes neutres, et identiques les unes aux autres. on y trouvait une couchette pouvant se glisser dans la paroi quand l'occupant souhaitait de la place, puis une tablette sortant de la paroi d'en face avec un terminal. A proximité, plus vers le fond de la pièce, une petite table basse entourée de deux fauteuils permettait d'offrir un lieu de repli isolé pour les discussions. Des étagères étaient à dispositions, de même que des commodes et une armoire, tout intégré aux parois, et dont les portes et tiroirs étaient retenu par un solide système magnétique, de manière à ne pas répandre leur contenu à travers la pièce à la moindre grosse secousse. Les commodités au bout du couloir, n'avaient de commun que le terme. Chaque cabine de douche était individuelle, et en deux parties, de manière à ce que l'espace pour se laver et celui pour s'habiller ne se rencontrent pas. Les deux dernières étaient même particulièrement bien isolées, transformant la première partie plus comme un mini sas de décontamination avec support pour le nettoyage de combinaison, à l'usage principale de quariens. Ce fut sur ces dernières explications que Vaalo arriva en compagnie de la pilote de Neil et Liirha. Une jeune femme à la posture un peu timide dont Miho serra amicalement la main. Elle attendit que le quarien lui ait montré sa cabine pour engager la suite. Après une petite vérification sur son OmiTech, Miho poursuivit.

"Bien! Il est temps que je vous présente le reste de l'équipage. Si vous voulez bien me suivre..."

Elle reparti dans le couloir, en direction de l'espace cantine qui s'était entre-temps peuplé. Bien que majoritairement quario-geth, l'équipage s'avérait relativement hétéroclite. Appuyée contre une paroi, les bras croisés, une turienne papotait avec un lanozien particulièrement souriant. Appuyé sur le plan de cuisine, un butarien rigolait, suivit dans son amusement, mais d'une manière bien plus discrète par une drelle qui se tenait en retrait. Au centre, deux geths entouraient un krogan à l'allure encore jeune, mais pas particulièrement avenante si on se fiait aux colliers de dents qui ornaient son poitrail. Heureusement, il ne portait pas son armure agrémentée du crâne d'une bestiole difficilement identifiable, sinon il aurait définitivement ruiné son capital sympathie. A l'approche du groupe, le volume des conversation diminua complètement, et un trottinement saccadé se fit clairement entendre alors qu'une sorte de geth dont le style rappelait les fenrir arriva à leurs pieds. Le côté avant de la créature se rapprocha du sol quand il contourna Miho pour inspecter avec un intérêt très canin les pieds de Neil, pour passer à ceux de Sparks, et s'arrêter finalement vers Lirrha sur laquelle il jeta son dévolu. Exécutant un lent quart de tour, il pressa son flanc contre les jambes de la quarienne en dandinant du popotin.

"Bon, je suppose qu'on va commencer par Pet. C'est un geth dans un "corps" un peu limité. C'est un peu la mascotte du vaisseau. Et je crois qu'il a envie que vous lui grattiez les capteurs du dos."

Les derniers propos s'adressaient bien entendu à Liirha. Puis elle se retourna vers la pièce.

"Chers collègues, je vous présente Maître Neil Jors, son assistante Liirha'Vonan, et leur pilote Daria Nosverie."

Le dernier écho d'une conversation s'acheva immédiatement quand les membres d'équipages se rapprochèrent. Le premier fut un quarien. D'une taille plutôt conséquente (il se rapprochait du mètres quatre-vingt-dix), et d'une stature tout aussi remarquable, il s'arrêta face au trio duquel Miho s'était un peu écartée.

"Bienvenu à bord. Je suis Mun'Zanna."
"Mun est mon second. Si je ne suis pas à bord, il prendra soin de vous. Nous avons également Mithra, notre armurier, et Iaso, notre médecin de bord."

A l'appel de leur nom, chacun des geths hocha la tête. Le premier, principalement blanc, arborait deux plaques de métal partant de ses épaules. Le second affichait des motifs de couleurs pastels, verts et violets, sur son corps synthétique. Même son optique, contrairement au blanc classique des geths, brillait d'une teinte turquoise tandis qu'il détaillait rapidement les trois nouveaux organiques. Miho poursuivit.

"Notre cuisinier, Gantor Kelp..."
"N'hésitez pas à me dire quelles sont vos préférences culinaires. Vous n'avez pas d'allergie alimentaire, j'espère?"

Son ton radicalement bienveillant tranchait énormément avec son look tribal.

"Là-bas, c'est Sylla Cabeus, notre navigatrice, puis vers le plan de travail, Eheti Luat, l'une de nos mécaniciens, avec Sogan Resfeh, pilote en formation."

La première indiquée, la turienne, affichait une expression assez froide. Sans doute son regard perçant devait y être pour beaucoup. Malgré ça, elle hocha poliment la tête. La mécanicienne drelle, se contenta d'un sourire timide et d'un petit geste de la main avant de s'empresser de baisser les yeux. Quant au dernier, le butarien, il s'appuya nonchalamment sur le plan de travail et afficha un sourire carnassier provocateur en s'arrêtant sur la pilote de Neil et Liirha. Un splendide exemple d'un spécimen n'ayant pas encore terminé sa crise d'adolescence en somme.

*Leslav Previk, qui gère l'entretien général du vaisseau."

L'air nettement plus réservé que lorsqu'il parlait avec la turienne, le lanozien se rapprocha sensiblement du trio. Il s'adressa à eux sur un ton très poli, où on sentait aisément qu'il s'agissait plus de bonne manière que d'une réelle sympathie.

"Si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas."

Il jeta un coup d'oeil à Miho après sa phrase, avant de simplement croiser les bras, à la manière de la navigatrice. La quarienne finit par les derniers membres d'équipage, déjà connus.

"Et enfin vous avez déjà fait la connaissance de notre agent des communications, et notre second mécanicien, Vaalo'Tos."

Sitôt terminé, il n'était pas bien compliqué de voir lesquels étaient clairement les plus amicaux du lot. Le krogan se rapprocha bien entendu, soucieux de connaître les goûts de ses nouveaux clients pour adapter les menus. Vaalo resta à proximité de Sparks, devinant sans doute qu'elle ne serait probablement pas très à l'aise. Détail que paru remarquer Mun qui baissa sur la pilote un sourire bienveillant qui transparaissait dans son regard facilement visible. Le butarien quitta sa position pour se rapprocher de Liirha qu'il chercha à détailler derrière sa visière, avec un tact quasi-inexistant, mais sans la moindre once d'agressivité.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 258
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 717.00 Points

En ligne

Re: The hunt for lost Icarus [PV Miho]

Message par Neil / Liirha » 30 Avril 2018, 15:21

L'équipage de l'Erakis était bien ce que l'on pouvait décrire comme cosmopolite.
Des geths, des quariens, bien évidemment, la frégate battant pavillon de la Confédération de Rannoch. Ecs, que le trio connaissait déjà, bien entendu. Mais aussi un étrange chien-geth du nom de Pet.
Liirha, vers qui il sembla se concentrer, pu constater que malgré son corps synthétique, il semblait aimer qu'on le caresse. La quarienne s'exécuta donc, s'agenouillant pour l'occasion en grattant le dos de métal et de polymères de Pet...
Le trio fut également présenté à Mun'Zanna, second de l'Erakis. Un grand quarien large d'épaule. Le genre qu'on préfère avoir de son côté dans une bagarre de bar. L'armurier était geth et répondait au nom de Mithra. Le médecin aussi, Iaso, était lui aussi geth. Mais contrairement à son collègue armurier aux couleurs sobres, il avait préféré décorer un peu sa plateforme, arborant quelques couleurs pastelles sur son blindage et une couleur d'optique personnalisée tirant sur le turquoise.
Plus étrange -et rare !-, le chef cuisinier était krogan. Se nommant Gantor Kelp, il parut sympathique à Neil dès les premiers mots. "Préférences culinaires". Manifestement, c'était quelqu'un qui savait bien vivre. Et malgré son allure imposante et intimidante, l'avocat ressentit en lui une certaine virtuosité dans le domaine gustatif. Il regrettait déjà de ne pas avoir pris quelques bonnes bouteilles, avant de se reprendre. Le but de leur mission n'était pas une croisière d'agrément...
La navigatrice turienne rappela à l'humain et à la quarienne l'attitude sobre quasi martiale de Mirage lors de leur première rencontre. Sylla Cabeus leur adressa un salut silencieux, dont ils ne doutèrent pas un instant de la sincérité.
Le trio avait déjà rencontré l'un des mécaniciens, en la personne de Vaalo'Tos. La seconde mécanicienne était une drell, Eheti Luat, d'une certaine timidité. Ce qui fit penser à Neil et à Liirha leur amie et pilote se tenant près d'eux.
Le butarien de l'équipage, apparemment apprenti-pilote, sembla particulièrement intéressé par cette dernière. Daria s'en rendit compte et pris bien soin de rester un rien en retrait derrière Neil. Ce dernier nota l'intérêt de Sogan Resfeh pour sa pilote, préférant conserver un masque impassible. Depuis l’Élu des Astres, il avait quelques problèmes avec les butariens.
Se faire capturer puis jeter dans une arène pour un jeu sanglant retransmis holovisuellement n'était probablement pas la meilleure des approches lors de la rencontre d'une autre espèce. Néanmoins, il s'astreignait à conserver au maximum une certaine objectivité et neutralité de bon aloi. Après tout, comme tout humain ne se valait pas, tout butarien devait également être différent de son voisin...
Enfin, dernier membre de l'équipage, Leslav Previk. C'était pour l'ensemble du trio la première fois qu'ils rencontraient un lanozien. Ce dernier s'avéra d'une grande politesse, ce que lui rendit l'avocat, s'interdisant de le dévisager. Liirha, elle, profitant de son casque, ne s'en priva pas. Quant à Daria, elle restait la source d'attention de Sogan, avec la gène que cela pouvait lui causer.

Les présentations achevées, c'est Gantor Kelp qui les rejoignit rapidement, s'enquérant de leurs goûts. Neil en profita pour le remercier et discuter un peu cuisine. Parfaitement au courant des goûts de ses compagnons, puisque régulièrement le cuisinier à l'appartement, il n'hésita pas à lui indiquer les préférences de chacun d'entre eux.
Du coin de l'oeil, il nota toutefois la présence du mécanicien quarien aux côtés de Daria. Cette dernière préféra de loin Vaalo aux regards insistants de Sogan. Le quarien semblait parler sans réellement s'arrêter. La pilote ne répondait pas toujours, emportée par le flot incessant de Vaalo. Mais au moins avait-elle échappée au butarien lubrique.
Soudainement plus intéressé par Liirha, Sogan se planta devant la quarienne et fixa la visière, espérant voir le visage de la jeune femme à travers. La réaction de Liirha ne se fit pas attendre :
-"J'ai quelque chose sur la visière ?"
La remarque fit rire la butarien :
-"Non, mais ça peut s'arranger !"
-"Sans façon, merci."
Répondit la quarienne, manifestement peu intéressée.


La capitaine Shakti laissa un temps l'équipage et les passagers familiariser les uns avec les autres -pour ceux le désirant- avant de rappeler à l'ordre tout le monde.
-"Tout le monde à son poste. On décolle dans quinze minutes."
Chacun s'éparpilla à travers la frégate pour rejoindre le lieu où remplir sa fonction. Les mécaniciens rejoignirent le pont technique, tandis que le personnel de passerelle faisait de même à la suite de leur capitaine. Gantor se retira vers sa cuisine tandis que Mithra disparut discrètement en direction de l'armurerie du bord. Daria se joignit aux mécaniciens, suivant Vaalo et Eheti.
Curieux d'assister au décollage de la frégate, Neil suivit le mouvement vers le poste de commandement. Il avait déjà assisté au départ de navires de plus forts tonnages, mais jamais en temps de paix. Le plus gros étant le fameux Icarus, dont ils suivaient la trace. Et encore avait-ce été un départ en urgence avec des affrontements sur certains ponts du porte-nefs...
Liirha lui emboîta le pas.
Approchant du capitaine Shakti qui déjà se préparait à la manœuvre, Neil demanda :
-"Capitaine, pouvons-nous assister à départ de l'Erakis depuis la passerelle ?"
-"Oui, bien sûr."
-"Merci capitaine."
L'humain et la quarienne se postèrent dans un coin de la passerelle et contemplèrent silencieusement le savoir faire de l'équipage de l'Erakis.


La frégate se sépara des grappins magnétiques la maintenant en position. Ainsi libérée, elle effectua une légère marche arrière avec de pivoter et s'éloigner en direction de l'espace, suivant le tracé d'un balisage aussi invisible qu'obligatoire. Autour de l'appareil défilèrent une foule d'autres bâtiments allant et venant au grès des points d'ancrage libres à travers les routes spatiales divisant l'espace proche de la Citadelle. Le contrôle d'approche veillait soigneusement à ce que ses indications soient respectées, assurant avec autant de calme et de professionnalisme possible à ce que personne ne percute personne.
Suivant son chemin balisé à faible vitesse, l'Erakis se glissa lentement hors de l'espace proche de la station géante. Elle quitta enfin sa route, le contrôle lui signifiant sa libération et lui souhaitant bon vol.
Sans plus attendre, la frégate quarienne mis le cap sur le relais cosmodésique de la Nébuleuse du Serpent, en direction de la Bordure de Kepler...
Dernière édition par Neil / Liirha le 06 Mai 2018, 20:56, édité 1 fois.
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [3] - Moyennement disponible : Au moins 1 réponse tous les 15 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 80
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 316.00 Points

Re: The hunt for lost Icarus (Part 1)[PV Miho]

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 06 Mai 2018, 19:58

L'Erakis se défit lentement mais sûrement de ses attaches à la Citadelle. Si les gestes de l'équipage étaient professionnels et fiable, il restait néanmoins un menu détail qui pouvait laisser voir à un oeil avisé que ces personnes ne travaillaient pas ensemble depuis bien longtemps. En effet, l'équipage de l'Erakis en tant que tel n'existait que depuis quelques mois, et il lui manquait l'assurance et la rapidité d'un groupe oeuvrant en équipe depuis des années. Cependant aucune erreur n'était commise. Les plus avisés aidaient naturellement les moins expérimentés. Le calme et la méthode de la turienne effaçaient les hésitations des plus incertains comme Leslav. La réflexion toute synthétique et rapide des geths comme Mithra ou Ecs supprimaient les doutes des plus jeunes comme Eheti. La composition très hétéroclite, tant de race que d'âge et même d'expérience de vie permettait à tel membre de compléter les faiblesse de telle autre et ainsi de suite. Finalement, le groupe était bien formé. Il ne leur manquait qu'une chose pour faire d'eux un équipage tout extraordinairement performant: le temps.

Sur la passerelle, Mun et Sylla se partageaient tâches et ordre avec une complémentarité surprenante. Leurs expériences respectives leur conféraient une certaine assurance. Ils étaient très calmes et méthodiques dans leur manière de faire, trahissant leur éducation martiale commune. Dans le cockpit, c'était une toute autre histoire. Si Miho affichait la détente du pilote qui ne comptait plus le nombre de ses manoeuvres depuis longtemps, le cas était loin d'être similaire pour le jeune butarien à côté d'elle. Son comportement provocateur de tout à l'heure semblait s'être radicalement envolé, mais il n'y avait que sa formatrice pour en être témoin. Le jeune homme récita méthodiquement la check-list qu'elle lui avait imposée comme un mantra jour après jour depuis qu'il s'était retrouvé là. Au départ, cela l'avait exaspéré. Puis une erreur, volontairement laissée par Miho, lui avait laisser entrevoir toutes les conséquences qui pouvaient s'appliqué quand on jouait aux cons aux commande d'un truc plus imposant que les petits véhicule qu'il se plaisait autrefois à pousser à leur limite sur Terre pour frimer devant les copains. La différence entre un conducteur chevronné et un pilote l'avait alors frappé comme un krogan en furie barbare.

Sogan réfléchissait. Encore trop d'ailleurs. Chacun de ses gestes était ralenti par les pensées qui lui traversaient l'esprit. Telle action avant telle autre, sauf cas particulier, était-il dans un tel cas? Oui, non. Il fallait adapter. Il hésitait. La main de la quarienne se posa sur la sienne quand il activa les propulseurs.

"C'est juste, mais en douceur. L'Erakis est nerveux. N'hésite pas pour éviter les à-coups, mais mesure ton geste pour..."
"... pour adapter la vitesse au fur et à mesure de la proximité avec la structure de la station?"
"Exactement."

La main de la quarienne se retira, laissant l'apprenti pilote prendre les commandes. Le chemin était balisé pour éviter les collisions, donc elle ne s'inquiéta pas particulièrement de la suite des événements. Les sécurités de la frégate étaient adaptées pour éviter que le chemin pris par l'appareil ne s'écarte de celui tracé par les aiguilleurs. Des sécurités dont Miho n'avait pas encore enseigné le contournement à Sogan. Il était encore trop impulsif pour passer à ce genre de connaissances. Même si dans un cockpit, il s'avérait être très différent de celui qu'il affichait au reste du monde. Les membres d'équipages avaient d'ailleurs fait les paris sur le temps que cela prendrait avant que quelqu'un en dehors de l'Erakis ne perde suffisamment patience pour lui mettre un poing dans la figure. Sauf Miho, elle comptait bien éviter que cela arrive un jour, et Eheti qui appréciait trop Sogan pour parier une chose pareille.
La main du butarien se dirigea une nouvelle fois vers la commande de gestion de puissance des propulseurs.

"Attends."
"On sort de la zone balisée dans deux secondes."
"Je sais. Mais par sécurité, on attend toujours confirmation."

La voix de l'un des contrôleurs aérien leur signifia la sortie de la zone à risque et leur souhaita bon voyage.

"Maintenant tu peux."
"Ce principe est une perte de temps."
"Mieux vaut perdre du temps que la vie. Même le meilleur pilote de l'univers n'est pas omniscient. Il peut ne pas remarquer une approche qu'un contrôleur peut repérer bien plus tôt."
"Ah... Oui."

La quarienne effectua un rapide contrôle des systèmes en fonctionnement avant que son regard ne se porte sur l'étendue infinie de l'espace.

"C'est bon. Fais-toi plaisir, direction le relais."



Vers l'infini et pas trop au-delà.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 258
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 717.00 Points


Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)