[phpBB Debug] PHP Notice: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 77: Array to string conversion
[phpBB Debug] PHP Notice: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 77: Undefined variable: Array
[phpBB Debug] PHP Notice: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 77: Array to string conversion
[phpBB Debug] PHP Notice: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 77: Undefined variable: Array
[phpBB Debug] PHP Notice: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 77: Array to string conversion
[phpBB Debug] PHP Notice: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 77: Undefined variable: Array
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 429: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions_content.php on line 684: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4940: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3989)
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4942: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3989)
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4943: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3989)
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/functions.php on line 4944: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at [ROOT]/includes/functions.php:3989)
Mass Effect Legacy RPG • Consulter le sujet - En léger différé

En léger différé

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 13 Février 2018, 23:40

Je relève la tête en entendant Miho prononcer le nom de mon amie et acquiesce lentement, essayant de savoir comment elle puisse être au courant de son existence. Après une seconde, je me souviens l’avoir énoncé lors de notre meeting dans le vaisseau de Laan. C’est tellement loin. Je n’avais pas idée de ce qui m’attendait à l’époque. Nous devions justement rejoindre mon ami initialement pour lui demander quelconques informations. J’imaginais la station intouchable en ces temps. Grossière erreur. Jamais je n’aurais pu penser que de tels événements puissent arriver. Non pas que les événements en eux mêmes m’aient marqués, encore que, mais c’est plutôt ce faux sentiment de relative sécurité qui me remue maintenant que je le vois. Bien entendu je savais que la station n’était pas sûre, mais pas comme ça. Avec le temps, on s’habitue au danger ambiant. On apprend à se déplacer en évitant les coupes-gorges, les territoires appartenant aux différentes mafias, etc. Mais ce genre de danger, on ne peut pas s’y préparer. Un instant, je me demande ce qu’il se serait passé si nous étions arrivé jusqu’à Elisabeth. Serait-elle venue ? En aurait-elle su plus que nous ? Aucune réponse ne me vient. Je ne l’ai jamais vu combattre de mes yeux vu, seulement épongé ses blessures post-friction quand elle le permettait et je n’ai jamais su jusqu’où s’étendait ses connaissances. En y pensant, je serre les poings. Miho avait eu vent de supposition, rien de vraiment concret mais on l’avait avertie que quelque chose se tramait. Qui d’autre était au courant ? Combien avait su ou pressenti sans agir pour autant ?

Je grince des dents et reporte mon attention sur Miho. Elle est muette. Un petit effort de concentration et je remets les brides de conversation dans l’ordre. Confus, je secoue la tête pour arranger mes idées à leurs places. Je ne sais pas depuis combien de temps je fixe la pilote dans le vide de la visière mais ce qui est sûr c’est que j’ai mis du temps à répondre et que la question me dérange un tantinet. La deuxième en tout cas. Je prends une profonde inspiration, je n’ai aucune envie d’évoquer le sujet mais je ne plus faire marche arrière. Ainsi soit-il.

« Désolé, j’étais ailleurs. Non pas que votre conversation m’ennuie, loin de là, mais je me suis perdu dans votre regard. »

Je prends le parti de commencer sur une bonne base. Un peu de politesse et de touche personnelle. Pour le reste je souhaiterai y aller crescendo, mais je ne vois pas comment répondre à l’une sans répondre à l’autre de ses questions. En effet, les deux soulèvent le même problème mais différemment : l’origine de ma culpabilité. Je comprends que Miho s’est accordée pour entendre qu’il s’agissait du sang sur mes mains. Je dois commencer par là, mais alors j’en viens directement à ma mère. Un éclaircissement de gorge, une dernière gorgée de cocktail, un regard autour de moi et je me lance.

« Ce ne sont pas les actes qui me sont insupportables. Cette part de moi accompli des choses que je suis tout à fait à même de faire. Je me suis mal exprimé, je m’en excuse. »

Emporté par ma lancée et probablement un peu le peu d’alcool dans la boisson, je relève ma manche droite et pose mon bras sur la table. C’est quelque chose que j’ai toujours caché, à n’importe qui, même Elisabeth. Bien que je me doute que cette dernière ait pu voir cela lors de moments plus ‘intimes’, je ne lui ai jamais ouvertement montré et nous ne l’avons jamais évoqué. Le long de mon bras, gravées dans mon armure naturelle, dix-neuf marques groupées par cinq.

« Bientôt la vingtième viendra barrer les quatre dernières. Voici ma culpabilité et ma pénitence. Une pour chaque année qui passe sans que je ne me sois repenti. J’ai commencé il y a quelques temps, une douzaine d’un coup, puis une à une elles s’ajoutent. »

Je parcours les reliefs du bout des doigts.

« Bientôt vingt ans que ma mère est morte. Bientôt vingt ans que je dois vivre avec le fardeau de ma lâcheté. »

Je regarde Miho avec un sourire vide et remets ma manche.

« Ma mère est morte, assassinée devant moi. Je ne me suis pas interposé, j’avais trop peur. Je me suis juste roulé en boule. L’homme n’avait pas d’offre pour moi, seulement ma mère, et il ne travaillait pas gratuitement. Alors il m’a laissé en vie. Je n’ai rien fait alors qu’il l’abattait devant moi. Elle était à un mètre tout au plus. La seule chose que j’ai su faire, c’était jurer au type de le tuer le jour venu. Je l’ai fait, mais c’était trop tard. Les actions se font sur l’instant pas après. »

D’un soupire, je me recule dans ma chaise et pose ma fourchette. D’un geste ample, je joins mes mains pour faire toucher mes deux index.

« Et c’est là que les bouts se joignent. Je ne culpabilise pas de ce que je fais, donc je n’ai pas peur de perdre ma moitié pour ça. Non, j’ai peur de ce qu’il adviendra de cette soif de sang et de douleur quand il ne sera plus là. Je crains ce que je pourrai faire quand je n’aurai plus personne à tuer. »

Je laisse retomber mes mains sur la table avec lassitude. Cette ‘confession’ est éprouvante. Je n’avais jamais autant parlé de moi en si peu de temps. Pas question de poursuivre tout de suite.

« Mais vous, Miho, qu’avez-vous à me dire ? Quels sont vos petits malheurs ? Ne cassons pas l’ambiance, on s’amuse tellement. »

Un rire jaune m’échappe quand je me redresse pour frapper ma fourchette contre mon assiette en arrachant un morceau de viande pour l’avaler tout rond.
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 14 Février 2018, 23:37

Dernière édition par Miho'Shakti Vas Erakis le 12 Mars 2018, 11:11, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 454
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 549.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 22 Février 2018, 13:31

Je me renfrogne en entendant Miho considérer ma culpabilité comme injustifiée, elle qui s’était targuée de ne pas me juger. Grand bien m’en fasse, ça m’apprendra à tenir ma langue. Qu’est-ce qu’elle en savait après tout ? Pas plus que moi, moins même, elle n’avait pas vécu ça, certainement pas, sinon elle ne tiendrait pas ce discours. Je sais que, malgré tout le sang que j’ai sur les mains, ma mère ne reviendra pas et je ne dis pas qu’il eu fallu que je la protège, je dis que j’aurais dû essayer. J’aurais dû tenter de m’interposer, quitte à mourir avec elle. En cette date, j’aurais dû passer de l’autre côté, alors je vis en tant que tel, je ne suis pas reconnaissant d’être toujours en vie et ne le serai pas, jamais. Alors c’est évident que je me lance dans cette quête. Ça sera quoi la prochaine remarque désobligeante ? Que je suis comme eux ? Oui, ou presque. Je ne suis pas attiré par l’argent, c’est si futile, si éphémère. Je n’emploie pas les mêmes méthodes. Mais je partage le même côté de la loi ça oui. Sauf que d’une part c’est la façon la plus simple de les atteindre et d’autre part je n’ai pas eu le choix. Je vois mal comment j’aurais pu retourner sur Palaven, sorti de nulle part, sans toit ni foi, pour poursuivre une vie normale au sein de l’armée Turienne.

Puis Miho commence à parler d’elle et je commence à regretter d’avoir poser la question. Au fond je ne voulais même pas forcément savoir, c’était plus une façon de montrer que j’étais plus ou moins à ma limite que je ne voulais pas parler de ça plus que ce que je ne l’avais fait. La Quarienne m’aurait répondu de me mêler de mes affaires que je ne l’aurais pas mal pris. Mais elle parle, raconte son histoire et je comprends le jugement qu’elle me porte. La pilote l’a dit elle même, elle a choisit de vivre, moi pas et en ça je sais qu’elle ne me comprendra pas. Au delà du fait que nous n’avions pas le même âge à nos époques respectives, Miho a choisi de faire vivre la mémoire de ceux qu’elle a perdu à travers elle, moi les seuls souvenirs qu’il m’en reste sont ses derniers instants. Son choix n’est ni naïf, ni stupide, il est différent du mieux et je le comprends. En fait je le respecte même, je n’aurais pas été capable de le faire pour être franc.

« Je suis désolé, ma question était idiote. Mes condoléances. »

Je ne sais pas quoi dire de plus, déjà que je me suis forcé à sortir ces quelques ridicules mots. En dépit de conversation, je fini les minces bouchées qu’il reste encore dans mon assiette et lance un regard à la serveuse la plus proche avant d’attraper mon verre pour éviter d’avoir à enchaîner. Tout en buvant je vois que la Turienne a capté mon appel oculaire et s’approche en grande sauveuse.

« Tout s’est bien passé ? »

J’acquiesce chaleureusement en reposant mon verre pour mettre mes couverts dans mon assiette et lui tendre le tout, sans oublier d’esquisser un sourire.

« Merci. Vous prendrez un dessert, un zhuat ? »

L’idée ne me déplaît pas vraiment mais je pourrai tout aussi bien m’en passer. Je me tourne donc vers Miho en haussant les épaules.

« Je vais m’en remettre à mon amie, qui est une habituée en quelque sorte, pour me guider dans ce choix cornélien. »

C’est sûr qu’avec tout ça nous n’avons pas vraiment eu le temps de parler de la pluie et du beau temps ou même du menu, alors s’il existait un dessert miracle que je devais absolument découvrir et dont je n’avais pas eu écho, c’est bien Miho qui pouvait le savoir.
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 22 Février 2018, 18:58

Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 454
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 549.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 23 Février 2018, 12:13

Après que Miho a fait sa proposition et la serveuse a ri, je me tourne vers cette dernière avec un petit sourire pour conclure la discussion.

« Alors petits gâteaux ce sera ! »

Un rire bref m’échappe quand la Quarienne me raconte les sauts d’humeurs de la cuisinière du Maefis provoqués par le dessert en question. Une légèreté qui s’achève en voyant la pilote reprendre sa position, je me crispe en me demandant ce qu’elle va bien pouvoir aborder ce coup-ci. Je n’ai vraiment pas envie de revenir sur la conversation précédente. Heureusement, enfin je crois, le propos est autre : le futur. Pour moi la réponse est évidente et je me demande même pourquoi Miho pose la question au final. Je vais poursuivre ce que j’ai commencé, tout simplement. Néanmoins, quelque chose me dit que ce n’est pas ce que la Quarienne veut entendre et comme j’ai une petite idée qui me trotte depuis le début du voyage, je me dis qu’il vaut mieux parler de ça.

« Pour le moment je ne sais pas, je vais essayer de travailler sur la technologie utilisée par les Néo-Cerberus. Je suis sûr qu’en posant les bonnes questions aux bonnes personnes, on peut se procurer ces jouets, juste les petits propulseurs j’entends. Ensuite j’ai déjà imaginé ce que je veux en faire, mais ça prendra un peu de temps et probablement de l’argent, même si la dernière partie ne sera pas un problème. Pour finir j’irai peut-être déposer un brevet sous un faux nom, ou bien je le ferai avant, je ne sais pas trop, et pourquoi pas proposer le plan à une entreprise, à voir. »

Je n’y connais rien à la finance, l’économie, tout ça me dépasse et je ne compte pas me lancer là dedans, j’ai d’autres chats à fouetter. Mais si mon projet aboutissait, bien que la vocation ne soit pas à la commercialisation mais bien purement personnel, je suis sûr qu’Elizabeth saura en tirer un peu de profit. Même si je ne pensais à cela dans le seul but de me donner un avantage tactique lors de mes combats et que je sais qu’il ne devrait plus m’en rester beaucoup, je donne de la matière à Miho. Bien entendu j’omets de préciser qu’une fois cela fait je m’empresserai de partir assassiner les proies qu’il me reste. Je frémis en y pensant. Ça sera éprouvant, je le sais, autant physiquement que mentalement, je vais m’assurer que la mort de ma cible initiale soit lente, il partagera tout ce que j’ai ressenti et il me suppliera de l’achever, je le jure. Quant à l’autre, je ne sais pas encore, je ne même pas si je le tuerai au final. Ce sera vu en temps et en heure. Pour le moment la serveuse s’approche avec un plateau surmonté de deux tasses et une assiette recouverte de gâteaux biscornus.

Intrigué je regarde de plus près les gourmandises une fois que la serveuse a posé devant chacun ce qu’il devait recevoir et le fruit de mon intérêt au centre de la table. Un petit fumet à peine tiède s’envole du plat et signe la primeur des gâteaux. Si la forme est pour le moins originale, l’odeur en est tout aussi, voire plus, appétissante. Ne résistant pas à la tentation, je mets la conversation entre parenthèses et pique dans l’assiette. J’approche la sucrerie de mon nez avant de l’ouvrir en deux, un volute plein d’épice et de chaleur s’en échappe, m’emplissant les narines. Pris de surprise par le côté relevé, une larme me monte à l’oeil tandis que je retiens un éternuement. Une fois ressaisis, je pose un des deux morceaux à côté de ma tasse avant de goûter l’autre. Le gâteau est moelleux, tellement que j’ai presque l’impression qu’il en est fondant. L’odeur n’avait pas menti, l’épice se sent très bien et donne un goût particulièrement agréable sur la langue. Malgré tout je n’ai pas fini mes expérimentations. Je fini ma bouche et tapote mes lèvres de ma serviette.

« Et vous ? Vous allez continuer à transporter des médecins en danger de mort et intervenir, telle une preux cavalière, auprès des opprimés ? »

Une fois que j’ai relancé Miho, je saisi le deuxième morceau de gâteau et le trempe à moitié dans mon zhuat, prenant bien soin de ne pas toucher le liquide avec mes doigts. Je pose ensuite le bout sur le bord de la tasse pour m’assurer qu’aucune goutte ne puisse tomber pendant le trajet jusqu’à ma bouche avant de croquer dedans. Je comprends instantanément la demande de Miho, le zhuat qui me paraît parfois un peu fade prend une toute autre dimension. Épicé par le gâteau et absorbé par le moelleux, c’est comme si la gourmandise combinée se transformait en un véritable coeur fondant sous la langue. Un délice.
Dernière édition par Laquarius Nix le 24 Février 2018, 14:40, édité 2 fois.
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 23 Février 2018, 17:30

Dernière édition par Miho'Shakti Vas Erakis le 27 Février 2018, 22:30, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 454
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 549.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 27 Février 2018, 19:43

L’invitation de Miho à me dépêcher sur le sujet des micropropulseurs est accueillie avec un sourire poli et concerné. En réalité je moque pas mal d’avoir de la concurrence, même complètement, mais ça si la Quarienne l’ignore ça n’est pas un mensonge, juste une omission, rien de bien méchant en soit. Quand Miho commence à me répondre, je saisi ma tasse de zhuat de sa coupelle pour la siroter à très petite gorgée en écoutant. Je souris intérieurement en l’entendant débuter par ‘mais’ après avoir repris son souffle. Elizabeth me corrige tout le temps en disant que peu importe tout le baratin émanant de ma bouche, si j’utilise ce petit mot, seule la suite sera intéressante. Elle se trompait rarement et j’ai le sentiment que cette règle s’applique ici encore. C’est comme si Miho cherchait à se rassurer. Je manque même de m’étouffer en entendant son intonation finale. Si c’est mon avis qu’elle veut, elle l’aura, mais je ne sais pas si elle peut l’entendre. Ça m’embête d’un côté et m’amuse énormément de l’autre.

Je pose doucement ma tasse encore bien remplie sur ma serviette et porte ma main à ma bouche pour tousser un coup, histoire de déboucher ma trachée. Ensuite, je saisi ma coupelle pour la placer contre le plat à gâteau et en fait tomber un dedans en le poussant du bout de ma cuillère. Je ramène le tout vers moi et commence à couper la sucrerie à l’aide de mon couvert. Un petit sourire n’arrive pas à se défaire de mes lèvres, malgré mes efforts.

« Je suis désolé. J’essayais de me retenir, mais ce ‘non ?’ pour ponctuer votre tirade.. Malgré mon habitude à jouer la comédie, j’ai des limites, surtout vu la situation. Mes excuses, sincèrement, je ne veux pas vous froisser. »

D’une inspiration, je reprends mon sérieux. C’est vrai que je ne m’attendais pas du tout à cela venant de la Quarienne. J’allonge mon bras et dépose devant elle ma coupelle surmontée de petits morceaux de gâteaux soigneusement découpés. Le geste peut paraître maladroit, je me rends compte en l’exécutant qu’il ressemble à une offrande à sa clémence. Il n’en est rien, j’ai pu voir le côté laborieux de l’attirail de Miho et me vois mal manger trois gâteaux quand elle en fini à peine un.

« J’espère qu’ils sont à la bonne taille. Enfin bref, j’ai l’impression que vous attendez d’être réconfortée dans votre choix, votre ‘projet’. Je ne dis pas que vous cherchez mes mots en particulier, mais qu’en l’occurrence ce sont les seuls que vous ayez à disposition. Arrêtez moi si je me trompe, j’imagine que ça vous fait peur une telle décision. Maintenant reste à savoir de quoi avez-vous le plus peur, l’opinion que votre action va susciter ou bien le risque de vous planter lamentablement ? »

Je perçois le cynisme dans ma voix : je ne m’arrêterai pas. Miho avait si peu d’assurance quand elle parlait que je ne peux pas m’arrêter. Il faut que je la brusque. Si je ne la secoue pas, il se peut qu’elle ne cesse jamais de douter. Je ne dis que je vais miraculeusement la convaincre, que ce soit dans un sens ou l’autre, mais au moins essayer.

« Il ne faut pas vous en vouloir d’hésiter, pour un soldat habitué à faire ce qu’on lui dit de faire, comme vous l’avez dit vous-même, prendre des responsabilités est quelque chose d’immense. D’autant qu’on n’est jamais vraiment sûr de savoir si l’on fait le bon choix. De plus vous n’êtes pas idiote, vous savez que j’agis sans ordre, pour autant je n’avais pas d’avantage sur les Cerberus non plus. »

Une petite pause pour prendre une gorgée de zhuat s’impose. Non pas que j’ai besoin de me hydrater. Surtout pour laisser le temps à mes mots de s’imprimer et à Miho d’encaisser. Ensuite pour rajouter un côté légèrement théâtral à mon discours comme j’apprécie le faire d’habitude. J’en profite pour ajuster mon attitude, après avoir posé ma tasse, je me laisse tomber dans le dossier de ma chaise et lance un regard profond à Miho tout en croisant les bras. Une scrutation perçante qui passait bien outre le masque de la pilote.

« Du coup on fait quoi ? On reste ainsi à se morfondre et à espérer que les choses, peu importe lesquelles, s’améliorent ? Si vous vous lancez là dedans, vous allez faire des conneries, vous planter. C’est sûr. Les mauvaises décisions sont un passage obligé pour quiconque prend des initiatives, à vous de faire en sorte d’en prendre plus de bonnes. Vous m’énervez par votre altruisme, ne m’énervez pas aussi par votre manque de conviction. »
Dernière édition par Laquarius Nix le 01 Mars 2018, 11:02, édité 1 fois.
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 27 Février 2018, 23:27

Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 454
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 549.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 01 Mars 2018, 13:14

Je ne réagis pas quand Miho dit que ça peur vient plutôt du fait d’avoir potentiellement raison. Ce sentiment ne m’est pas inconnu, à la différence que je ne cherche pas à modifier mes intentions pour contourner ce problème, mais bien des éléments qui me montreront que j’ai tord. Oui, j’aimerai me tromper, sauf qu’au fond je sais que j’ai raison, mon ressenti est fondé malgré ma préférence au contraire. Je digresse, là n’est pas le sujet. L’intérêt de Miho pour les gouvernements m’intrigue un peu, d’un côté je suis très mal placé sur ce point étant donné que je n’ai jamais eu directement de lien avec des bureaucrates, que par essence je n’aime pas ces gens -toujours prompt à donner des leçons mais jamais à se salir les mains- et que compte tenu de ma situation je préfère ne pas en rencontrer. La notion de ‘droit de regard’ est floue, ça n’indique pas vraiment la portée de l’action du dit gouvernement vis-à-vis de la coopérative de Miho. S’il s’agit juste de toucher avec les yeux je peux comprendre, si la Quarienne venait à autoriser les grattes-papiers à ajouter leurs grains de sel alors je ne saisi pas l’intérêt. À mon sens, si ces gens commencent à effleurer un aspect de l’idée, ne serait-ce qu’en terme de simple médiateur ou observateur, soit ça ne change rien et qu’ils soient là ou pas revient au même donc la pilote retombe au point de départ, soit ils vont s’amuser à vouloir prendre le contrôle de certains morceaux et donc dicter la démarche à suivre. Je suis donc très septique sur ce point mais me garde de commentaire à la vue de la joie de Miho.

Pour toute réponse, j’accorde à ma camarade de table une moue à peine cachée et un sourire forcé quand elle se met à me remercier chaleureusement. Je me renfrogne d’autant plus en entendant sa question suivante.

« Tout d’abord Elisabeth n’est pas ma ‘compagne’. »

Les mots me sortent dans un grognement, particulierement appuyé sur le dernier d’entre eux. Non, Elisabeth et moi ne sommes pas liés par un pacte ou je ne sais quoi. Nous sommes deux adultes indépendants. Certes, il nous arrive de partager des moments plus intimes sur lesquels je ne m’épancherai certainement pas, mais au-delà de ça nous vivons chacun nos vies sans avoir de comptes à rendre l’un l’autre. Évidemment, puisqu’elle me prête son toit, nous sommes bien obligés de nous côtoyer plus que le temps d’un instant de détente. Néanmoins c’est une compagnie agréable et rassurante dont je n’ai pas hâte de me priver et visiblement Elisabeth n’a pas non plus envie de se séparer de moi pour le moment donc nous restons ainsi, comme des colocataires qui ne payent pas de loyer.

« Je ne sais pas où elle est, probablement sur Oméga en effet. La connaissant elle doit prendre la température concernant la succession politique. À l’heure qu’il est, elle a déjà fini de faire l’inventaire des dégâts c’est sûr. Peut être qu’elle vérifie s’il y a des déserteurs parmi ses rangs, des opportunistes qui seraient revenus quand on a bouté Cerberus hors D’Oméga. Je ne m’inquiète pas pour elle, si mon aide avait été requise, Elisabeth m’aurait averti. Nous vivons nos vies à nos façons et c’est mieux ainsi. Chacun se fait confiance, nous nous savons compétents dans nos domaines, donc on ne se fait pas de soucis inutilement. Quand on habite sur la station, qu’on fait parti du décors, on a toujours une épée de Damoclès au-dessus de la tête, donc nous n’allons pas nous affoler au premier imprévu venu. »

Ça peut paraître anormal pour le quidam mais c’est notre mode de vie. Nous faisons confiance à l’autre pour ne pas mourir. Avoir peur est une perte de temps, c’est un sentiment, dans ce cas, perturbateur et inutile. Même si je m’inquiétais pour Elisabeth, je ne peux rien pour elle. Cela reviendrait à passer tout mon temps avec elle, de peur de ne pas être présent au bon moment, c’est stupide. Nous sommes adultes et responsables, chacun s’occupe de maintenir ses fesses en sécurité et tout va pour le mieux.

« Pourquoi vous me demandez cela ? Vous vous inquiétez pour quelqu’un ? »

C’est vrai que la question sortait un peu de nulle part, alors j’estime mériter une explication.
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 02 Mars 2018, 21:00


On étant fouineuse ou on ne l'était pas.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 454
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 549.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 04 Mars 2018, 19:39

L’évocation de Laan m’amuse. C’est vrai qu’il avait tendance à s’emporter dans des hyperboles extravagantes quand il me parlait ou parlait de moi, du moins de ce que j’avais pu voir. La qualification de fusionnelle ne s’applique en effet pas à notre relation, à Elisabeth et moi. Enfin, je dirai pas non plus que nous n’avons rien en commun d’autre qu’un toit. Nous nous connaissons et sommes liés à nos manières. Je comprends aisément que ce schéma relationnel puisse paraître étrangement distant. Après, pour ma part, j’ai plus ou moins toujours la jeune femme dans un coin de ma tête. C’est juste que je ne me sens pas le besoin de parler d’elle ou m’inquiéter de sa situation.

Puis vient la question fatidique. Un rire à peine caché m’échappe. Je n’ose pas imaginer la tête de Miho en entendant cette anecdote. Rien que d’y penser, je suis pris d’un véritable fou rire. Tant bien que mal, je tente de me canaliser. L’histoire en elle même n’a rien d’amusant, c’est sûr. Mais la raconter à la Quarienne, c’est autre chose. Après plusieurs tentatives, j’arrive à avaler une grande goulée d’air et stopper ma crise de nerf. Posant mes mains à plats sur la table avec précaution, je m’excuse profondément auprès de Miho, d’une part pour mon comportement, d’autre part pour ce que je m’apprête à lui dire.

« Notre rencontre est plus ou moins le fruit du hasard. Il se trouve qu’elle gère pas mal de chose et qu’elle a aussi du monde sous ses ordres. »

Une petite larme de rire me monte à l’oeil gauche. Je me coupe pour la balayer d’une pichenette.

« Un jour j’ai reçu un contrat assez bizarre, pour plusieurs raisons que je vais éluder. Les termes étaient assez simples, je devais interrompre une transaction. »

Je réalise, un peu gêné, ce que je m’apprête à dire. Mon visage me gratte mais je me garde de bouger mes mains.

« Pour être concis, personne ne devait s’en sortir.. et personne ne s’en est sorti. À la suite de ça, j’ai reçu un message, étrange lui aussi, qui me conviait à un rendez-vous. J’étais très téméraire à l’époque, rien ne pouvait m’arriver vous savez. C’est donc serein que je m’y suis présenté. Là-bas, j’ai fait la rencontre de la personne à qui je m’en étais indirectement pris. Voilà, c’est comme ça que nos chemins se sont croisés pour la première fois. »

J’ai préféré faire court mais je me rends compte que la fin était trop abrupte. Sûrement pas à la convenance de la Quarienne. Cherchant mes mots à tâtons, je poursuis :

« Elisabeth ne m’en a pas voulu pour la fusillade. Je suppose que quand on gère un groupuscule comme le sien, on finit par ne plus vraiment voir les choses sous le même angle. Nous nous sommes rendus compte que nous avions des constantes en commun dans nos objectifs et nos passés, majoritairement le passé à vrai dire. »

C’était aussi proche de la vérité que je pouvais l’être. Les détails sont bien là où ils sont : sous les tapis. Je prends mon zhuat pour le finir.

« Après cela, nous sommes restés proches. Parfois trop pour le respect de la bienséance. Mais en globalité, nous partageons un toit et une pièce de vie qui est en fait un vieux bar désaffecté. Désolé mais le glamour n’est pas vraiment présent sur Oméga. »

Néanmoins, je ne crache pas dans la soupe, cette petite vie me convient bien. Je repose ma tasse vide et ingère un gâteau. En y repensant, je me sens un peu mal à l’aise, la conversation est très laquario-centrée, je ne fais que parler. J’espère que Miho ne pense pas que je ne m’intéresse pas à elle. Le réflexe renvoyer les questions à l’envoyeur n’est pas encore vraiment imprégné dans mon crâne.

« Vous avez dit tout à l’heure que vous avez perdu votre compagnon. Pourtant vous vous en êtes remise. Du coup, pardonnez mon indiscrétion, vous arrivez à repenser à.. l’amour, si je puis appeler cela ainsi. »

Si je perdais Elisabeth, déjà j’arracherais chacun des organes de son meurtrier, mais surtout je doute de pouvoir établir à nouveau une relation comme celle que j’entretiens avec la jeune femme. Sauf que mon ressenti se base sur des ‘si’, Miho, elle, le connaît vraiment et pourra m’éclairer.
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 04 Mars 2018, 21:28

Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 454
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 549.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 07 Mars 2018, 16:56

Je ne peux que comprendre Miho quand elle m’explique que la douleur ne disparaît jamais. Sauf que je ne la suis pas sur le suite. On s’y habitue, peut-être, mais surtout elle évolue. Différemment en fonction de l’individu, je le reconnais, par exemple pour la Quarienne j’ai le sentiment que sa douleur est devenue une sorte de mélancolie, une chose avec laquelle on vit, qui nous tiraille quand on y pense et de laquelle on a pu tirer des leçons. Pour moi, c’est autre chose. Peut être que l’âge influe beaucoup dans la mutation, je n’en sais rien, mais c’est comme ça que je vois les choses.

Je ne réagi pas quand Miho compare sa relation avec ce Dethar, mais je doute qu’elle puisse vraiment le faire. Elle ne connaît probablement pas les moments de silence passés à consulter l’un et l’autre datapads ou OmniTech à un mètre de distance sans s’adresser la parole. Enfin bon, revenir sur ce point et celui de la complicité serait être tatillon voire chieur. Mais la pilote insiste en abordant la différence entre l’amour et la complicité et bien évidemment le cliché du ‘je ne veux pas de relations car ça me rend plus’. Je hausse les épaules avant de lui répondre, ne sachant trop quoi dire.

« Mes activités reviennent à intenter à ma vie, d’une manière indirecte. Alors c’est sûr que mes proches prennent des risques en me côtoyant, mais tout comme je prends des risques en les côtoyant. C’est ainsi, nous vivons avec. Si je n’ai pas de réelle relation sentimentale, c’est tout bonnement parce que je n’en ressent pas le besoin. À l’heure actuelle j’ai d’autres priorités et vivre dans un faux conte de fée n’en est pas une. Je suis réaliste malgré tout, je suis conscient que je ne pourrai pas me poser avec quelqu’un pour le moment et pas tant que je vivrai sur Oméga. Désolé pour l’expression, mais je ne pourrai pas désirer quelqu’un tant que je désirerai me venger. »

Les esprits simples ne raisonnent sur le désir qu’en une dimension, le sexe, l’attirance. Ils ont beau s’imaginer rêver de fonder une famille et un foyer, ces êtres vulgaires et sans classe ne jurent que par le côté le plus gras du désir. Non, cette notion est bien plus complexe et on ne le comprend qu’en analysant et synthétisant un dît désir. Quand je désir quelqu’un, c’est que je désir que cette personne me comprenne et sache avancer sans vouloir me changer brutalement. Dans le fond c’est un peu le cas D’Elisabeth, mais elle c’est différent, pourquoi je ne sais pas mais c’est le cas.

« Les relations ne sont pas des faiblesses. Si quelqu’un s’en prenait à Elisabeth pour m’atteindre, déjà je lui souhaite du courage, mais dans l’éventualité où il réussirait, je ne m’en voudrai pas. Certes, je ferai mourir cette personne de douleur après avoir tué chacun de ses proches sous ses yeux, mais je n’aurai pas la mort D’Elisabeth sur le dos en me disant qu’elle est morte parce qu’elle comptait pour moi, je m’en voudrai de ne pas avoir su la défendre ou bien de ne pas avoir tué son assassin avant, mais c’est tout. Nous connaissons les enjeux, les règles, on fait avec. »

La perspective de quelqu’un attentant à la vie de mon amie Humaine est tellement extravagante que je m’en amuse presque. Pour l’avoir vue en colère une fois, je puis jurer que même moi n’oserai pas m’en prendre à elle et pourtant elles sont nombreuses les fois où je me suis dit que cette femme était dangereuse pour moi. Enfin bref, je balaye ses pensées d’un geste de la main avec un petit sourire.

« Mais dites moi, qu’est-ce qui vous retient d’aller plus loin avec votre fameux Dethar ? J’aimerai penser que vous ne le voyez pas simplement comme un objet sexuel. Donc je trouve votre discours paradoxal, vous ne vivez pas avec lui donc vous n’avez pas de dérapages dus à l’excès d’adrénaline à répétition contrairement à moi. Pourtant si je comprends bien, c’est une relation qui dure sans dépasser la simple attirance physique. Pardonnez moi mais cela m’intrigue. »

Est-ce par respect pour son défunt mari que Miho ne va pas plus loin ou bien ce Dethar est trop différent d’elle ?
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 08 Mars 2018, 23:43

Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 454
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 549.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 09 Mars 2018, 13:06

J’écoute, incrédule, la réaction de Miho. Concevoir que sa relation reste à un tel stade parce qu’il n’y a en fait pas d’amour m’est possible. Néanmoins, à mon sens, cela ajoute un caractère très pervers à ce lien. Pour moi ni l’un ni l’autre ne pourra trouver sainement un partenaire qu’il aime, ou bien les deux amis se déchireront à ce moment là. Je ne vois pas comment Miho, respectivement Dethar, peut entamer une vie de couple avec un ami tel que Dethar, respectivement une amie telle que Miho. Ça ne reste que mon simple et je préfère le garder pour moi, la Quarienne ayant l’air d’y trouver son compte, pas la peine de mettre mon grain de sel dans l’histoire. D’un autre côté, je n’ai pas vraiment vécu la guerre, en tout cas pas comme Miho, donc peut être que c’est ce point de son argumentaire qui échappe à mes connaissance qui pourrait me faire voire les choses du même œil que le sien.

Sa remarque à mon égard me laisse de marbre, je ne sais pas comment la prendre. Je me contente donc de hausser les épaules. Pour être honnête c’est une question que je ne me suis jamais posée. Parfois il vaut mieux rester dans l’ignorance afin d’éviter d’avoir à admettre des choses. Donc, non, je ne sais pas si je suis déjà tombé amoureux et pour rester sur de bonnes bases, je préfère être du même avis que Miho et dire que je ne l’ai jamais été. La suite de son discours m’embête. Je ne me pose pas de questions sur l’avenir, je ne pense pas beaucoup plus loin que les prochaines heures et c’est largement suffisant pour moi. D’autant plus que je ne souhaite pas ressentir autre chose. Je soupire profondément.

« Je ne suis pas dupe, une fois que j’en aurai fini il ne me restera que des remords. Même si elle vous paraît futile, j’ai besoin de cette vengeance. Elle ne changera rien, ne ramènera pas ma mère et risque probablement de m’emporter avec elle, mais c’est nécessaire. Alors désolé de vous décevoir, mais les reconversions professionnelles et les plans tirés sur les comètes me passent largement au dessus de la tête. »

Je rigole amèrement en regardant le fond de ma tasse.

« Vous voulez savoir ce que je serai sans ça. C’est simple, un fière Turien parmi tant d’autre dans les rangs de l’armée, heureux de sa situation, heureux de recevoir des ordres et le pire dans tout ça c’est que parfois je rêve que ma vie soit ainsi. Une vie pathétique et sans intérêt mais sans complication, sans décision. Pas D’Elisabeth, pas D’Oméga. Juste Palaven et tout pour Palaven. C’est triste mais heureux les simples d’esprits, parfois je les envie, eux et les croyants, même si je doute que ce soient deux espaces disjoints. La vie est tellement plus facile quand on ne la saisi pas ou bien que l’on peut se dédouaner de tout. »

Remarquant que depuis tout à l’heure je frotte mon doigt le long du bord de ma tasse, je m’arrête et jette un œil à celle de Miho, vide aussi. Discrètement, je regarde autour de moi pour constater que le restaurant se désempli peu à peu. Cela doit faire un moment que nous parlons, je n’ai pas vu l’heure passer. Dehors au moins il fait toujours beau. Je reporte mon attention sur Miho.

« Je vous préviens c’est moi qui vous invite. Ça va faire un bout de temps que vous me trimbalez dans votre vaisseau sans rien demander en retour alors c’est non négociable. »

Je préfère mettre les choses au point tout de suite, ayant oublié de le faire pendant le repas. La faute sur la pilote pour ne pas m’avoir laissé la chance d’en placer une, ou presque.
Laquarius Nix #FFFFF80
[link_open=http://www.masseffect-legacy.fr/post6602.html#p6602]Code couleur PNJ "récurrents"[/link_open]
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 6

Rang 6
 
Message(s) : 254
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession:
Classe:
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 151.00 Points

PrécédentSuivant

Retour vers Crête Apienne



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron