Une nuit de cendres

*

Modérateurs : Administration, MJ

Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 12 Décembre 2016, 19:17

• Date du RP : 19 janvier 2192
• Lieu du RP : Inverness, Ecosse, Terre
• Type de RP : Fermé
• Nombres de personnes requises : 1
Image

Gwenn ferma les yeux pour mieux ressentir la fraicheur de la brise. Elle n'arrivait pas à y croire. C'était fini. Tout était fini. Enfin. La tête d'Arithon, endormi, posée sur ses genoux, elle inspira profondément en se remémorant les derniers évènements afin de se convaincre que ça c'était réellement passé.


***************************

Prévenue de la date, elle avait versé un somnifère dans le verre de son frère avant de le conduire jusqu'à sa chambre où il s'endormit rapidement. Personne ne s'était posé de question, supposant simplement qu'il était fatigué ou potentiellement malade. Gwenn en avait profité pour justifier le fait qu'elle resta avec lui. Il lui avait alors suffit d'attendre. Aux premiers signes d'agitation, elle avait rapidement verrouillé la porte, se plaçant près du lit d'Arithon, sa batte de base ball à la main et la peur au ventre.

Heureusement, elle n'en avait pas eu besoin. L'équipe engagée par Layla fut des plus rapide et efficace. Après réflexion, il n'était pas aberrant de savoir qu'un groupe paramilitaire spatial avait eu le dessus sur des gangsters qui n'avaient jamais quitté la Terre.

Tout c'était passé très vite. D'abord, des sons étouffés. Puis, des cris. Enfin, des bruits de combats et des pas réguliers et rapides qui arpentaient la maison. Enfin, après de longues minutes où la jeune femme faisait de son mieux pour retenir son souffle, trois coups brefs furent frappés contre la porte de la chambre d'Arithon. Gwenn attendit en silence. Deux coups suivirent et la jeune femme relâcha un soupir de soulagement. C'était l'équipe d'intervention.

Gwenn déverrouilla la porte, une pointe d'appréhension demeurant tout de même. Un homme en tenue militaire lui fit face.

« Gwennaggan Gwionvarc'h ? »

L'irlandaise grimaça légèrement lorsque l'homme écorcha la prononciation de son nom mais ne fit aucun commentaire. Il venait très probablement de la sortir de l'enfer dans lequel elle vivait depuis huit ans. Il avait bien le droit de l'appeler comme il le voulait. Elle acquiesça vivement et désigna son frère.

« Arithon est là. Je l'ai drogué pour qu'il dorme. »

Si ces types étaient vraiment des professionnels, ils devaient déjà le savoir. En effet, il hocha la tête et fit un signe en direction de l'un de ses collègues qui s'engouffra dans la chambre et hissa Arithon sur son épaule.

Le premier homme saisit le bras de Gwenn et désigna le couloir. La jeune femme ne se fit pas prier et attrapa son sac à dos avant de suivre ses sauveurs. Derrière elle, une lueur orangée et un crépitement familier progressait petit à petit dans la grande bâtisse. L'incendie ne tarderait pas à se répandre dans tout le manoir mais le groupe serait alors déjà loin.

Une fois à l'air libre, un véhicule sombre les attendait. Une fois certaine que son frère avait été déposé à l'intérieur, Gwenn monta à l'arrière et regarda le manoir en feu disparaître par la fenêtre.

« Vous êtes sûr qu'il est mort ? »

L'homme lui assura que chaque occupant avait été tué proprement et que l'homme désigné comme cible prioritaire n'avait pas été épargné. La jeune femme acquiesça en silence. Le trajet en voiture fut rapide et la portière s'ouvrit d'elle même lorsqu'elle s'arrêta près d'un cours d'eau. Gwenn ne put s'empêcher de se jeter au coup de l'homme qui lui avait ouvert la porte. C'était celui qui avait mené l'assaut.

« Merci ! Merci beaucoup ! Merci ! »

Elle répéta ses paroles un nombre incalculable de fois avant que l'homme, visiblement gêné, ne lui affirme pour la énième fois que c'était son travail et qu'elle pouvait le lâcher. Elle n'obéit que lorsqu'elle aperçut une silhouette familière près de la berge. Elle suivit alors l'homme qui portait Arithon jusqu'au bateau et se planta devant Layla. Elle la fixa quelques secondes en silence, sans bouger, presque sans respirer. Puis, dans un même élan, elle franchit les derniers pas qui la séparait d'elle, la serra dans ses bras en l'embrassant sans préavis. Elle finit par reposer son front contre celui de la brune, sans desserrer son étreinte. Dans un murmure à peine audible, elle prononça un simple mot, qui résumait pourtant parfaitement ce qu'elle ressentait à cette instant.

« Merci ! »

Ce fut un toussotement qui les sépara. Arithon reposait dans le bateau et l'équipe allait partir. Gwenn les remercia une dernière fois avant de monter dans l'embarcation, posant la tête de son frère sur ses genoux.



***************************


Devant elle, le sac à dos contenant le peu d'affaire qu'elle possédait et une partie de celles de son frère reposait sur le sol. Elle y avait ajouté son carnet ainsi que les dessins qu'elle gardait dans l'église. Un endroit qu'elle ne reverrait sans doute jamais. Tout comme le bar. Le plus dur avait été de dire adieu à Jamie. Le jeune homme allait cruellement lui manquait. Il était le seul qu'elle pouvait appeler un ami.

Lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux, elle croisa le regard tendre de Layla qui manoeuvrait l'embarcation jusqu'au Loch Ness. Elle lui sourit, ne réalisant pas encore tout ce que la soirée impliquait pour elle. Elle était libre. Libre de vivre où elle voulait, de voir qui elle voulait et, surtout, de faire ce qu'elle voulait sans craindre que son frère ne subisse les conséquences de ses actes. Bien sûr, il n'allait pas comprendre ce qu'il s'était passé et il n'en serait pas forcément content, au départ mais Gwenn avait bon espoir de le faire changer d'avis, de lui ouvrir les yeux sur les manipulations de celui qu'il appelait hier encore « Père ».

Soudain, un flot de lumière apparut et un vaisseau gigantesque fut visible dans les airs, juste au dessus du lac. Gwenn ouvrit la bouche en le fixant. Elle ne s'attendait pas à quelque chose de si grand. Elle devait absolument en retenir chaque détail pour dessiner cette scène irréelle une fois au calme et reposée.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Layla Archer » 18 Décembre 2016, 12:59

« Légende des couleurs »


Layla Archer : #00FFFF •


Une semaine. Pendant une semaine, Layla et Gwenn mirent au point le plan d'évasion de l'Irlandaise et de son frère. En réalité, le plan ne mit qu'une soirée à être décidé, mais il nécessitait l'intervention d'un groupe extérieur pour « faire le ménage ».

Au départ, Layla pensa à Nissara et son commando, mais même si elle savait que la Spectre asari aurait adorée casser du mafioso, la décision du « pas de survivant » ne serait pas passer avec elle. Certes elle et son cuirassé prison étaient fiable, mais elle savait qu'au fond, Gwenn ne serait pas pleinement rassurée si elle savait le « Père » en vie quelque part, peut importe le nombre d'assurance et de preuves apportant un risque de nuisance nulle.

Elle pensa aussi à d'autres équipes de mercenaires qu'elle connaissait... du moins celles qui n'avaient pas raccrochées ou plus simplement survécu à la Guerre, mais elles étaient déjà en opération quelques part... Elle réfléchit et pensa à une équipe de mercenaires qu'Isïana lui avait parlée. Un nom allemand. Très pro. La Jeager Corp. Pourquoi pas après tout. Layla contacta leur chef, un certain Jonathan Sinassas pour régler toute les formalités d'usage et les objectifs de la mission : Sauver deux personnes. Éliminer le reste. Récupérer des dossiers sensibles. Mettre le feu et voler quelques œuvres d'art pour brouiller les pistes et mettre ça sur le compte d'un cambriolage qui tourna au bain de sang.

Le reste de la semaine, Layla se prépara au grand jour avec Gwenn, commençant à récupérer ce que la rouquine voulait conserver ainsi que quelques affaires appartenant à son frère. D'ailleurs, elles convinrent que ce dernier recevrait un shoot maousse de somnifères pour éviter qu'il ne s'oppose au départ ou pire, qu'il ne prenne les armes pour défendre ce qu'il considérait comme « chez lui ». Layla tenta de rassurer Gwenn sur ce point. Peut importe si la cellule est tout confort et que le personnel est au petit soin, une prison dorée reste une prison. Peut-être qu'il allait se plaindre du geste de sa sœur et de la perte de quelques effets personnels, mais avec le temps il comprendra.

Finalement, le soir arriva. Layla n'était pas en ville, mais en bordure du Loch Ness avec un bateau à fond plat semi pneumatique. Toutefois, elle était au première loge grâce aux caméras placées sur les casques des membres de l'équipe mercenaire qui agissait avec un professionnalisme rare. Un premier véhicule arriva apportant les objets matériel disposer dans un compartiment sous le pont. Quelques minutes plus tard, un second véhicule arriva avec à son bord une Gwenn qui passa une bonne minute au cou du chauffeur pour la remercier. Une scène à la fois touchante et plutôt marrante quand on pense à ce pauvre mercenaire littéralement harceler par la pluie de « merci » à son encontre.

Un autre mercenaire déposa un Arithon endormi comme une masse sur le bateau quand Layla et Gwenn se croisèrent. L'Irlandaise se mit à courir et sauta littéralement au cou de Layla, l'embrassant soudainement sous le coup de l'émotion avant de la remercier et de rester blottit contre elle pendant plusieurs secondes :


« Tu sais moi j'ai pas fais grand chose à part passer un coup de fil. C'est eux qu'il faut remercier... mais pas de bisous je serai jalouse sinon ! »

Elle tenta de mettre une pointe d'humour pour faire retomber la pression plus rapidement. Un toussotement mit un terme à ce moment et Gwenn comprit que c'était l'heure de partir. Elle remercia l'équipe de mercenaires avant de monter à bord du bateau suivit par Layla qui en fit de même et qui en profita pour dire que le paiement sera régler dans l'heure.

Le bateau démarra et partit affronter les eaux sombres et glacées du Loch Ness. Marrant : à la base, c'était pour faire une ballade sur ce lac que Lala s'était rendue à Iverness et rencontra Gwenn. L'embarcation glissa sur les flots, ballottant doucement de haut en bas en raison de la vitesse et des petites vagues à la surface. Le regard des deux femmes se croisèrent tendrement où la jeune femme rajouta un clin d’œil avant de montrer un point dans le ciel derrière elle.

Le point lumineux se sépara en plusieurs et devenait de plus en plus gros. Le vaisseau de Layla passa au dessus de la petite embarcation dans un bruit de moteurs assourdissant avant de dépasser le bateau et de partir au bout du loch où il fit demi-tour pour faire face à l'embarcation. Se rapprochant de la surface du lac bien plus agitée par les mouvements d'un vaisseau spatial, la porte avant de la soute s'ouvrit, une destination des plus évidentes. Le navire fonça, de plus en plus ballotté et se laissa glisser sur la porte de la soute légèrement immergée et se retrouva dans la soute face à une navette :


« J'ai toujours rêvée de faire ça ! »

Elle rigola alors que la porte commença à se fermer, montrant de plus en plus difficilement que le vaisseau prenait de l'altitude. Les quelques membres d'équipages présentes, toutes des femmes, se dirigèrent vers le bateau, aidant les occupants à descendre et souhaitant un bienvenue à Gwenn. Deux d'entre elles soulevèrent délicatement Arithon qui dormait toujours comme un loir. Layla prit le sac des affaires de Gwenn :

« Bienvenue à bord du Discovery's Lust. Je pense connaître la réponse, mais quartiers communs avec le jeune homme ou pas ? »

Elle parla tendrement avec un sourire, essayant de ne pas trop en rajouter, toujours dans cette optique de faire tomber la pression. C'était le début d'une nouvelle vie pour Gwenn et Ari... autant ne pas trop en alourdir au niveau émotionnel, du moins pour Gwenn, le jeune homme lui était toujours dans les vapes...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 19 Décembre 2016, 10:40

Image

Le vaisseau spatial était celui de Layla. Il passa au dessus des deux femmes dans un bruit certain et fit demi tour pour leur faire face alors qu'une porte s'abaissait. Alors que l'embarcation prenait de la vitesse, Gwenn sourit. De toute évidence Layla comptait lancer le bateau à pleine vitesse pour le faire entrer dans la soute du vaisseau. Voilà une expérience que l'on ne vivait pas tous les jours.

L'irlandaise raffermit sa prise autour de son frère et souriait toujours lorsque le fond du bateau racla contre le métal de la porte. Finalement, l'embarcation s'immobilisa et le vaisseau prit de l'altitude en refermant la soute.

C'était fini. Gwenn quittait la Terre pour la première fois de sa vie et, avec elle, sa prison et ses contraintes.

Avant que la jeune femme ne puisse se faire à cette idée, un groupe de femmes approcha en souriant chaleureusement, lui souhaitant la bienvenue à bord et s'occupant de transporter Arithon. Gwenn ne savait pas comment réagir à tout cela et se décida à simplement suivre Layla. Elle hésita à la question de celle-ci. Non pas qu'elle ne soit pas décidée mais ce fut plutôt le temps nécessaire pour qu'elle se concentre sur la demande et la comprenne avant de répondre.

« Oui. S'il te plaît. Je veux être là quand il va se réveiller. »

Cela n'allait pas être une partie de plaisir mais c'était un passage obligatoire. Et puis, elle préférait rester proche de lui. Il devait sentir qu'elle était présente, qu'il n'était pas seul dans un endroit inconnu, hors de sa vie routinière et si confortable. En inspirant à fond, elle se rapprocha de Laya et reprit son sac à dos.

« Je suis encore capable de porter mes affaires, merci. »

Ce n'était pas dit méchamment mais la brune en avait tellement fait pour elle que la laisser porter son sac sonnait comme un horrible manque de savoir vivre. Elle suivit le groupe dans un dédale de couloir, remerciant les deux porteuses en vérifiant qu'elle ne blessent pas son frère et parvint dans une chambre où son frère fut déposé.

Elle reconnu les affaires qu'elle avait transféré à Layla durant la semaine et posa son sac à dos parmi elle avant de s'approcher du lit. D'un geste tendre, elle replaça une mèche de cheveux d'Arithon et l'installa de façon plus confortable avant de rabattre sur lui la couverture épaisse. Une fois satisfaite de son installation, Gwenn se tourna de nouveau vers Layla. Les autres filles s'étaient éclipsées.

« Je ne sais pas comment te remercier, … »

Celle qui était, il y avait une quelques jours à peine, encore une étrangère venait de radicalement modifier sa vie, lui donnant accès à des merveilles qu'elle ne faisait qu'imaginer et la libérant de l'emprise d'un cruel criminel. Il lui faudrait un moment avant de pouvoir rembourser cette dette. Sans parler de ce qu'elle avait payer aux mercenaires.

« Je te rembourserai tout. Je ne sais pas quand, mais je le ferai. Avec les intérêts ! Je te le promets ! »

Il allait falloir qu'elle trouve un travail, un logement, et qu'elle mette de côté pour rembourser la jeune femme mais elle le ferait. Peu importait le temps que cela prendrait.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Layla Archer » 20 Décembre 2016, 13:31

Comme elle l'avait devinée, Gwenn voulait partager sa chambre avec son frère, disant qu'elle voulait être là quand il se réveillera. C'est sûr que ça va lui faire un choc de s'endormir dans un manoir et de se réveiller dans un vaisseau en orbite autour de la Terre.

Layla répondit d'un simple hochement de la tête avant que la rouquine ne reprenne ses affaires, pensant sans doute que l'Humaine en avait déjà assez fait pour elle. Le groupe se mit en marche, traversant les coursives du vaisseau recouverte d'acier lisse avec une fine moquette rouge comme dans certaines vieux cinémas. D'ailleurs, des petites lumières bleu incrustées dans le sol tout du long en rajouter à cette ambiance. Un dispositif utile pour se déplacer quand toute les lumières sont éteintes, même si avec la série de fenêtre donnant sur l'espace, ce n'était pas vraiment nécessaire.

En chemin, elles croisèrent un peu de monde, saluant poliment et lui souhaitant la bienvenue à bord. Tout l'équipage était au courant de la raison de sa présence et savait que pour l'instant, elle avait autre chose en tête que les présentations d'usages. Même si elle n'avait pas vraiment l'occasion de l'observer sur le moment, si Layla ne lui avait rien dit sur la nature des relations que vivaient ces femmes, l'idée ne lui serait sans doute même pas venue à l'esprit. Il faut dire qu'elles savaient se montrer discrète quand il le fallait...

Le groupe arriva enfin dans un des quartiers attribués aux invités. Ils avaient la taille d'un studio, le coin « chambre » séparé du reste de la pièce par un demi cloison où prenait place un petit salon. Une porte était visible, menant à une salle de bain à part. La décoration était très sobre : Une moquette plus épaisse d'un gris plutôt sombre, des murs identiques à celui des coursives avec quelques tableaux de paysages divers et des meubles de couleur noir appartenant à une même gamme. En résumé, bien harmonieuse et visible, mais neutre. Il faut dire que personne n'y vivait et que ces quartiers pouvaient accueillir des personnes très différentes d'une occupation à l'autre, aussi la décoration devait être la plus impersonnelle possible.

Les deux membres d'équipages posèrent délicatement Arithon sur un des deux lits une place présent dans la pièce à la literie mêlant du gris et un bleu acier. Elle partirent après que les deux femmes les remercièrent. Gwenn s'occupa de son frère un instant tandis que Layla regardait la scène d'un air attendrie. Finalement, la rouquine se releva et se tourna vers l'hôte des lieux, disant qu'elle ne savait pas comment la remercier :


« Tu viens de le faire pourtant »

Dit Layla en souriant et en ne parlant pas trop fort. Même si Ari dormait comme une masse, c'était une petite habitude qu'elle avait acquise depuis longtemps. Gwenn réitéra sa promesse de rembourser la jeune femme... avec les intérêts. La jeune femme en profita pour réitérer à son tour ce qu'elle avait dit déjà plusieurs fois :

« Regarde autour de toi... Est ce que tu penses sérieusement que l'argent soit un sujet de préoccupation pour moi ? Non ce n'est pas la peine à chercher un « remboursement » là où il n'est pas nécessaire... Si tu veux vraiment t’acquitter d'une dette... »

Elle s'approcha du sac où se trouvait les affaires de Gwenn récupérées dans sa pièce secrète à l'église et en sortit un cadre en bois... un cadeau qu'elle voulait lui faire plus tard. À l'intérieur se trouvait son dessin figurant un portrait de la famille de la rouquine, le dessin qui avait l'air d'avoir le plus d'importance à ses yeux. Elle le tendit doucement à sa propriétaire :

« C'est à eux que tu la dois. Et tu été bien partie : Prendre soin de ton frère et soit heureuse... Le genre de chose qui rend tous les parents fières... Bon d'accord il y a eut une certaine interférence extérieure négative jusque là, mais c'est finit maintenant. Tu es maintenant aussi libre que cette plume là »

Dit elle en montrant la « signature » du dessin, la même figurant sur tout ceux de la jeune femme. De l'autre main, elle montrait le paysage à la fenêtre, dévoilant la Terre vue de l'orbite. Le vaisseau passait en ce moment au dessus du Pacifique avec l'Australie et la côte asiatique se profilant à l'horizon. Une petite plume dans l'immensité de l'Univers...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 22 Décembre 2016, 10:12

Image

Gwenn avait suivi le convoi qui transportait Arithon sans trop faire attention à ce qui l'entourait. Elle avait répondu distraitement aux diverses salutations jusqu'à ce qu'elle arrive dans une chambre qui avait plus l'air d'un petit appartement. Elle prit le temps de remercier correctement les deux femmes qui avaient porté son frère et alla s'assurer qu'il était bien installé avant de se tourner de nouveau vers Layla.

La jeune femme ne voulait pas de remboursement prétextant qu'elle avait bien assez d'argent pour en demander davantage, qu'elle n'en avait pas besoin. Le regard que Gwenn posa sur elle à ce moment-là était des plus sérieux.

« Moi j'en ai besoin. »

Maintenant qu'elle avait retrouver sa liberté physique, elle voulait aussi sa liberté morale et elle savait qu'elle ne la retrouverait pas en restant débitrice de l'exploratrice, même si celle-ci ne demandait rien.

Layla continua de parler, disant que le devoir de Gwenn était envers son frère. Elle saisit un cadre en bois que l'irlandaise n'avait encore jamais vu et le lui tendit. A l'intérieur, le dessin qu'elle avait fait huit ans plus tôt. Un dessin représentant sa famille, heureuse. Gwenn ne put retenir une larme en fixant le portrait, écoutant le discours de la brune.

Rendre ses parents fiers. Comment aurait-elle pu alors qu'ils étaient morts par sa faute ? La rouquine tenta de chasser cette pensée en même temps qu'elle chassait de sa manche les larmes qui ruisselaient sur ses joues.

Les yeux toujours fixés sur le dessin, elle prit une grande inspiration alors que Layla lui montrait la plume qu'elle utilisait pour signer ces croquis. Elle était libre maintenant et il lui fallait un moment pour se faire à l'idée. Elle leva alors la tête vers la brune et ne put résister plus longtemps à la serrer contre elle tellement fort qu'elle ne sentait plus ses articulations mais elle s'en fichait. Elle en avait besoin, de ça aussi.

« Merci ! »

Gwenn aurait eu du mal à énumérer toutes les raisons qu'elle avait de remercier la jeune femme mais au final, ce simple mot pouvait être tout aussi porteur de sens, non ?

Lorsqu'elle relâcha son étreinte, elle jeta un œil sur Arithon qui dormait toujours et alla déposer le cadre sur un meuble de la pièce, visible de partout. Au passage, elle se perdit quelques instants dans la contemplation de la Terre vu de si haut. Jamais elle n'aurait cru assister un jour à un tel spectacle.

Gwenn finit par aller s'assoir dans le canapé de l'espace salon. Elle observa la pièce un moment, comme si elle n'en avait rien vu jusque là. C'était sobre, classique, agréable.

« C'est toi qui a décoré tout ça ? »

Elle voulait oublier à quel point ses parents lui manquaient. Surtout maintenant qu'elle n'avait plus d'entraves et qu'elle quittait la Terre, coupant ainsi le seul lien qui les unissait encore. D'un geste du menton, elle désigna la place à côté d'elle, incitant la jeune femme à venir s'y assoir, puis, elle fut prise d'un doute.

« Tu as peut-être d'autres choses à faire, … Tu n'es pas obligée de rester là, … »

Et puis, il fallait l'avouer, Gwenn était loin de son ordinaire humeur légère. Rester près d'elle n'était pas l'activité la plus excitante en ce moment et elle n'avait aucun droit de monopoliser ainsi la propriétaire d'un si grand vaisseau. Elle se rappela alors ce que lui avait avouer Layla au sujet de son équipage. Oui, elle devait vraiment avoir plus intéressant à faire ailleurs, …
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Layla Archer » 23 Décembre 2016, 10:56

Peu importe ce que disait Layla, Gwenn voulait à tout prix « rembourser sa dette » auprès de la jeune femme. Une attitude toute à son honneur. Certains se serait contenter d'un « Merci » avant de disparaître, mais pas elle.

L'émotion monta d'un cran quand la jeune femme lui fit cadeau du cadre avec le dessin des parents de la Rouquine, laissant quelques larmes coulées malgré elle avant de les chasser d'un revers de la manche et de la remercier tout en l'enlaçant avec une poigne insoupçonnée. De son côté, Layla referma plus doucement son étreinte, mais la prise fut plutôt ferme là aussi.

Les deux femmes relâchèrent leur prise quelques secondes plus tard et Gwenn s'approcha d'Ari quelques instant avant de perdre son regard sur le paysage. Un spectacle toujours aussi fascinant à observer et encore elle ne voyait que la Terre. C'était certes impressionnant, mais curieusement, quand on voit un autre monde, l'effet est comme amplifié, comme si au fond, l'image de la Terre depuis l'orbite était bien plus familière que les autres planètes, même si ça restait un spectacle incroyable, surtout la première fois.

Finalement Gwenn retrouva ses esprits et s'installa sur le canapé du coin salon, demandant si Layla était la responsable de la décoration :


« Euh... oui et non. Les quartiers pour invités sont très ressemblants. On a tous fait pour qu'ils soient confortables et reposant, mais comme ils ne sont pas occupés en permanence, ils ne sont des plus personnalisés. Les couleurs sont globalement pareil, les meubles changent de tête, les tableaux sont différents... et en général c'est un lit deux places. »

Elle invita ensuite Layla à la rejoindre avant de se raviser, prétextant qu'elle avait sans doute autres choses à faire. Avec un sourire, la jeune femme s'installa à côté d'elle sur le petit canapé en cuir noir :

« J'ai des choses à faire, mais elles peuvent attendre »

Elle se blottit doucement contre elle, remarquant une attitude assez similaire dans le caractère de l'Irlandaise que la fois où elle expliqua les relations entre les différentes membres de l'équipage. Peut-être qu'elle sous-entendait ce détail dans le « autre chose à faire » :

« J'ai comme l'impression que tu penses que, à l'instant où je vais mettre un pied hors de cette chambre, je vais me faire kidnappée par une fille... ou plusieurs. Mais non ça n'arrivera pas... j'ai dis qu'ont vivait dans une promiscuité des plus intime, pas qu'on le faisait sans arrêt en permanence et qu'on pensait qu'à ça. On sait se tenir quand même »

Elle était taquine comme le prouva sa langue tirée à la fin de sa tirade. Ce n'était pas un reproche et elle ne voulait pas mettre Gwenn encore plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà. Un ronflement plutôt fort se fit entendre l'espace d'une seconde provenant du frère de l'Irlandaise qui se retourna dans le lit visiblement très à l'aise dans son sommeil. Layla se pencha pour jeter un coup d’œil dans la direction des lits avant de se retourner vers la rouquine avec un sourire plus taquin qu'auparavant  :

« Par contre lui il va vraiment passer sa journée au lit on dirait. Tu lui a donné une dose d'Elcor c'est pas possible ! »

Taquine là aussi, mais plus moqueuse cette fois-ci. Elle se blottit de nouveau contre Gwenn, un peu plus fermement avant de parler :

« Et maintenant ? Vue que tu es délivrée, libérée et que les étoiles te tendent les bras... Marrant ça me rappelle un truc ça... Bref. Quelle est la première chose que tu veux faire ? »
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 26 Décembre 2016, 10:21

Image

Gwenn observa la chambre alors que Layla en expliquait les choix décoratifs. Plutôt sobre, en effet. Impersonnel. Mais agréable tout de même. On aurait pu se croire dans une chambre d'hôtel. Mais c'était déjà bien mieux que tout ce qu'elle pouvait espérer. Déjà, il y avait un canapé. Et une salle de bain ! Un luxe que Gwenn n'était pas habituée à posséder. Sa précédente salle de bain, elle la partageait avec une demie douzaine de gorilles analphabètes et grossiers. Ce qui lui fit penser qu'elle n'avait pas pris de produits de toilette. Avec un peu de chance, il y en aurait ici. Sinon, elle demanderait à Layla de lui en prêter le temps qu'elle puisse en acheter. Cela ne ferait qu'une dette de plus, après tout, …

L'irlandaise lui proposa, d'un geste, de venir s'assoir près d'elle avant de se souvenir que la brune était de retour sur son vaisseau et devait avoir d'autres chats à fouetter. Elle pensa, évidemment, aux autres membres d'équipage. Layla lui avait parlé de leur relation très particulière. La propriétaire se douta de ses pensées et les rectifia en la taquinant. Gwenn grimaça. Elle avait l'air d'une idiote et détestait ça mais il y avait aussi un autre sujet à sa supposition.

« Je n'ai jamais voyagé à bord d'un appareil comme celui-là. Je n'en ai même jamais approché de toute ma vie et je ne sais pas comment cela fonctionne mais je me doute qu'il doit y avoir pas mal de travail à bord, non ? Ce mastodonte ne vole pas tout seul, je me trompe ? »

A dire vrai, il était tout à fait possible qu'elle se trompe, pour ce qu'elle en savait. Il s'agissait peut-être simplement d'activer le pilotage automatique avant d'aller faire la sieste mais c'était tout de même peu probable à son sens.

Elle ne protesta néanmoins pas lorsque la brune vint se blottir contre elle. Gwenn passa un bras autour de ses épaules pour l'attirer plus près encore et commença machinalement à lui caresser le bras du pouce en continuant d'observer la pièce. Le ronflement d'Arithon attira son attention et elle sourit malgré elle.

« Hey ! Non ! Juste ce que tu m'avais dit ! »

Elle parlait tout de même nettement moins fort que d'habitude, ne voulant pas réveiller son frère. Plus longtemps il dormirait, plus longtemps elle pourrait espérer que son réveil se passe bien.

La remarque suivante la fit carrément rire. La référence était notable et avait l'air complètement décalée dans le contexte actuel.

« Marrant, je ne t'imaginais pas citer un vieux Disney ! »

Mais la question était de taille. Qu'allait-elle faire maintenant ? Il lui fallait du travail et un endroit où loger et qui ne soit pas un squat chez la brune. Elle devait mettre de l'ordre dans sa vie, prendre les choses en mains et partir sur de nouvelles bases, solides, avant d'envisager de faire quoi que ce soit d'autres. Mais ce n'était pas réellement la question de la brune. Non. Elle voulait simplement savoir ce qu'elle allait faire maintenant.

Gwenn sourit mystérieusement et, d'un seul mouvement, elle pivota pour faire face à son hôtesse et exerça juste assez de pression pour la faire basculer en arrière. Lorsque ses lèvres rencontrèrent leurs homologues, sa main était déjà perdue dans la chevelure brune. Elle n'eut aucun mal à franchir les dernières barrières, approfondissant le baiser, et en profita un long moment avant de rompre délicatement le contact pour regarder la jeune femme.

« Là ? Tout de suite ? »

Elle offrit un sourire taquin à sa partenaire avant de l'embrasser de nouveau avec la même intensité. Mais, bien vite, un nouveau ronflement d'Arithon lui rappela la situation et elle se détacha une fois de plus en grimaçant. Elle aurait dû se lever et mettre de la distance entre elle mais elle s'en sentait incapable. Elle était bien trop fatiguée et n'en avait surtout aucune envie. Alors elle se contenta de poser la tête sur l'épaule de la jeune femme, glissa une main dans la sienne, jouant distraitement avec ses doigts, et ferma les yeux avant de prendre la parole d'une voix basse.

« Je vais devoir trouver un travail et un endroit où vivre avec lui. Je voudrais qu'il puisse ouvrir le champ de ses possibilités, … »

Cela n'allait pas être simple mais elle devait essayer.

Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Layla Archer » 01 Janvier 2017, 18:11

Gwenn grimaça inconsciemment à la taquinerie de Lala, pas sur la taquinerie elle-même visiblement, mais plutôt pour avoir lâcher le sous entendue que les filles à bord devait plus passer leur temps à faire des coquineries entre elles qu'autre chose. Toutefois, elle parvint à rattraper le coup en disant qu'elle supposait que le vaisseau devait avoir une attention de tous les instants pour voler. Layla sourit, jouant le jeu et répondant à sa question :

« En réalité, ce vaisseau peut presque voler tout seul, un peu comme les vieux avions du début du siècle dernier. Bon d'accord, il ne fera que les opérations les plus basiques et ce n'est pas du tout conseillé, mais d'un point de vue purement technique, il peut le faire. Après non, avec moi, ce gros bébé ne vole pas tout seul. Il faut un pilote, un navigateur et quelques mécanos minimum. Tu rajoute, un opérateur radio qui s'occupe de la communication, un canonnier au cas où, un médecin pour soigner les bobos avec quelques infirmiers, un cuistot pour nourrir tout le monde, des préposés à l'entretien et la maintenance courante pour que ça reste habitable, des scientifiques au cas où on tombe sur des trucs sympas et quelques gardes au cas où aussi. Enfin, tu rajoutes un capitaine pour chapeauter tout ça et divers membres d'équipages qui ne font pas ce que j'ai dis jusque là... Et je crois que j'ai résumée tout ce qu'il faut pour faire voler ce « mastodonte » et avoir un équipage performant. »

Elle rigola doucement, ayant jusqu'à adopter un genre neutre pour les différents corps de métiers pour ne pas que la rouquine soit de nouveau mal à l'aise :

« Après, on n'est pas un vaisseau militaire. Il n'y pas de rotation donc pas d'activité en permanence. Pas besoin de rester constamment en alerte. »

Un ronflement d'Arithon se fit entendre et en plaisantant à nouveau, Layla demanda si Gwenn n'avait pas un peu forcer la dose. Ce à quoi elle protesta en souriant. Le sujet de la discussion changea, Lala demandant à l'Irlandaise ce qu'elle allait faire maintenant qu'elle était libre, en partant sur le futur immédiat et en citant un très vieux Disney, ce que la rouquine releva :

« Je l'ai vue y'a pas longtemps... il a plutôt mal vieillit. »

Elle n'en rajouta pas plus à part un sourire. Gwenn se mit à sourire à son tour avant de se mettre face à la jeune femme, la forçant doucement à s'allonger sur le canapé avant de l'embrasser. Layla ne résista même pas et répondit au baiser, ses bras se refermant doucement sur sa compagne. Plusieurs secondes passèrent avant que la rouquine ne rompe le baiser pour mieux le reprendre après avoir lancée une dernière taquinerie. Le baiser était aussi intense et les bras de Lala resserrèrent fermement leur étreinte, ses mains partant à la découverte de son dos. La situation aurait pu dégénérer davantage si un autre ronflement provenant d'Ari n'avait pas ramener Gwenn à la réalité : Elles n'étaient pas seule dans cette pièce.

Le temps sembla se figer quelques secondes avant que la rouquine ne se décale légèrement, non sans grimacer de cette interruption forcée, posant sa tête sur l'épaule de Layla. Elle posa sa main dans celle de la jeune femme, jouant distraitement avec ses doigts avant de dire d'une voix basse qu'il fallait qu'elle trouve un emploi et un toit où vivre avec son frère, voulant « ouvrir le champ de ses possibilités ».

Layla commença à réfléchir avant de parler avec une voix basse :


« Le meilleur endroit pour ça, c'est la Citadelle. Y'a pas mieux si tu veux donner dans le cosmopolite, sans parler de toutes les opportunités que fourmille l'un des centres de la communauté galactique. Ça me fait penser. Je pense avoir une idée, mais je t'en dirais plus quand vous vous serrez parler tous les deux. »

Gwenn répondit par un petit bâillement. La journée avait été chargée, normal qu'elle soit fatiguée. Elle bougea doucement pour déposer quelques bisous avant de reprendre :

« Tu ne veux pas te reposer un peu ? Il va être dans le coltar pendant encore une douzaine d'heures avec la dose que je t'ai donnée. Tu peux te permettre une bonne nuit de sommeil et être en forme quand il émergera. Je pense que t'en aura besoin »

Elle se décaler pour déposer un baiser sur ses lèvres, témoignant de manière tacite son soutien, avant de reprendre sa position, la gardant confortablement dans ses bras. Elle savait que le réveil du frère allait être plutôt mouvementé. S'endormir dans son lit dans un manoir écossais pour se réveiller dans un vaisseau, il y avait de quoi déboussolé pas mal de monde. Et puis il y avait les explications à sortir derrière sans vraiment savoir à quel point les manipulations du « Père » avaient chamboulées l'esprit du petit. Une chose est sûre, la matinée allait être tendue.
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 09 Janvier 2017, 19:07

Image

Gwenn écouta, impressionnée, la liste complète des différents corps de métier composant l'équipage du vaisseau et en resta muette. Layla tenta bien d'amoindrir l'effet mais sans grand succès. C'était impressionnant. La discussion dévia sur un vieux dessin animé et l'irlandaise haussa les épaules au commentaire de sa compagne. Elle n'avait pas eu l'occasion de voir beaucoup de films ces derniers temps, son jugement en était sans doute biaisé.

L'ambiance changea alors radicalement lorsque Gwenn se montra plus câline. Elle sourit en sentant les bras de la brune se resserrer agréablement autour d'elle et avait bien l'intention d'en profiter un peu lorsqu'elle entendit un ronflement qui la ramena à la réalité. En grimaçant, elle se décala légèrement pour finir par poser sa tête sur l'épaule de Layla. En soupirant doucement, elle se mit à jouer avec les doigts de la brune et reprit la parole, déclarant qu'elle devrait trouver un emploi pour vivre et donner toutes ses chances à Arithon.

Layla lui conseilla alors la Citadelle. Gwenn en avait entendu parler. C'était l'un des endroit phare de la civilisation galactique. L'idée de trouver du travail là-bas n'était pas incongrue. Et puis, il fallait bien commencer quelque part. Elle fronça les sourcils lorsque la brune évoqua une idée sans en dire plus. Gwenn releva alors la tête et la fixa d'un regard interrogateur. Son effet fut lamentablement réduit à néant lorsqu'un bâillement lui fit perdre toute crédibilité. Layla sourit et en profita pour lui faire quelques bisous avant de lui conseiller de dormir. La rouquine était réticente. Elle voulait être éveillée lorsque son frère reviendrait à lui. Mais, d'après Layla, elle avait largement le temps de dormir avant qu'il ne se réveille. Vaincue par la logique imparable, et le baiser irrésistible, Gwenn posa de nouveau sa tête confortablement calée dans le creux de son épaule et décida de fermer les yeux une minute.

Lorsqu'elle se réveilla, plusieurs heures avaient passées et Layla s'était endormie aussi. Gwenn jeta un œil au lit et remarqua que son frère dormait toujours. Au moins, elle n'avait pas tout raté. Durant de longues minutes, elle ne bougea pas d'un pouce, profitant de la sensation agréable d'un réveil dans des bras accueillants et de la quiétude du moment. Le calme avant la tempête.

Remarquant que sa main était toujours dans celle de Layla, elle se remit à jouer distraitement avec ses doigts, mimant un ballet invisible et connu d'elle seule. Lorsque la jeune femme commença à se montrer réceptive, un léger sourire se dessina sur les lèvres de l'irlandaise. Elle poursuivit son petit jeu jusqu'à entrelacer ses doigts au siens lorsque l'étreinte de Layla se fit plus affirmée autour d'elle.

« T'avais raison. Il dort toujours. »

Elle parlait toujours d'une voix basse, de peur de réveiller son frère mais ne bougea pas. Les deux jeunes femmes profitèrent de quelques minutes de calmes avant qu'Arithon ne montre des signes de réveil. Gwenn se leva pour s'approcher de son lit. Alors que Layla s'éclipsait, les laissant seuls. La jeune femme inspira profondément et attendit en silence que son frère émerge tout à fait.

« Salut Ari. »

Elle avait adopté une voix douce lorsqu'il avait ouvert les yeux. Le jeune homme promena un regard inquiet sur son environnement et reporta son attention sur sa sœur.

« Où on est ? »

« Dans un vaisseau spatial. On s'éloigne de la Terre. »

« Père nous a offert un voyage ? Pourquoi il ne m'a rien dit ? Où il est ? »

Gwenn déglutit difficilement. Le moment redoutait arrivait.

« Il est mort Ari. On est libre maintenant. On peut aller où on veut. Etre qui on veut. »

La réponse d'Arithon fut longue à arriver. Il semblait se demandait si c'était une blague ou non avant de comprendre, à l'éxpression de Gwenn qu'il n'en était rien. Alors, il entra dans une colère noire. L'irlandaise se leva du lit et recula de quelques pas alors que son frère se mettait à crier dans la pièce. Il ne comprenait pas. Il ne comprenait rien. Il se sentait trahi, abandonné. Gwenn ne put que l'écouter déverser sa colère pendant de longues minutes. Il ne lui laissait pas un moment pour parler ni expliquer ses actes. Il ne voulait rien entendre et dirigeait toute sa hargne sur elle.

« Je veux retourner là-bas ! Ramène-moi ! Tu n'avais pas le droit de faire ça ! J'étais bien là-bas ! Je l'aimais ! »

« Il se serv… »

« Tais-toi ! Va – t'en ! Tu as gâché ma vie ! Je te déteste ! »

Le jeune homme la poussa violemment jusqu'à la porte qu'il claqua derrière elle. Gwenn resta figée comme un i à fixer le battant fermé pendant plusieurs secondes, interdite. L'émotion la gagna alors et elle ne put refouler un torrent de larmes qui dévalèrent ses joues. D'un geste lent, elle pivota et se laissa glisser le long du mur, à côté de la porte, se recroquevillant sur elle même. La tête baissée dans ses genoux, elle tentait vainement d'étouffer les sanglots qui la secouaient en silence.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Layla Archer » 11 Janvier 2017, 19:14

Et ainsi elles passèrent la nuit, blottit l'une contre l'autre sur le canapé. Layla ne bougea pas d'un poil, nullement dérangée de servir d'oreiller vivant à Gwenn bien au contraire. Peu après l'Irlandaise, Lala sombra elle aussi dans les nimbes du sommeil pour n'en sortir que plusieurs heures plus tard.

Elle sentit un mouvement sur la main, doux et agréable. Émergeant peu à peu, elle répondit à ces caresses pendant plusieurs minutes dans le silence. La rouquine parla d'une voix basse, disant que son frère était encore dans les vapes. Layla sourit en resserrant son étreinte et ne bougea pas jusqu'à ce que les premiers signes de réveil d'Arithon ne se fasse entendre.

Quelques secondes le temps que les deux femmes se lèvent et après que l'Humaine n'embrasse rapidement l'Irlandaise pour l'encourager avant de quitter la pièce où elle n'alla pas très loin... en faite dans la pièce d'à côté. Non elle ne voulait pas espionner, mais elle voulait simplement savoir comment le petit apprendrait la nouvelle vue son conditionnement, et mettre en place un plan B au cas où.

Et vue les bruits de cris derrière la cloison, le plan B serait sans doute la bienvenue pour calmer les choses. Elle entendit la porte claquée et activa son OmniTech pour mettre en application son idée... Rein de méchant, juste allumer la télévision sur une chaîne d'info continue que le Père et Ari regardait souvent pendant les repas. Une fois ça fait, elle sortit de la pièce, trouvant Gwenn assise par terre essayant de masquer ses sanglots.

Layla s'approcha d'elle doucement et s'installa à côté d'elle pour la réconfortée. La discussion avait été violente et après tout ça, il était normale que les nerfs lâchent. Essayant de la calmer et de lui remonter le morale, on pouvait entendre de manière très étouffée le son de la télévision. Maintenant est ce que ça allait marché... Impossible à savoir :


« Une nouvelle en provenance d'Iverness. Dans la nuit d'hier, le Manoir du Loch a été incendié dans des circonstances mystérieuses. Selon la police, les corps de huit personne dont le propriétaire John McCahill ont été trouvés abattus par des armes à feu. La piste criminelle est donc suivie, d'autant plus que d'après nos sources, John McCahill était également connu sous le surnom du « Père ». Parrain de la mafia irlandaise connue comme étant « La Famille ». Fortement affaiblie par la Guerre, cette mafia était un suspect potentiel pour le meurtre de Shane et Malory Gwionvarc'h et la disparition de leurs deux enfants, Gwennaggan et Arithon, âgés respectivement de 17 et 8 ans lors des faits. »

La nouvelle continua sur un témoignage d'un policier arguant que les événements de la soirée avaient été parfaitement planifiés, indiquant une équipe de professionnel agissant sans doute avec la complicité d'un membre de l'organisation qui pouvait aller et venir sans attirer les soupçons et connaissant les lieux. Puis le flux des informations prit le relais, parlant de divers événements plus ou moins léger avant de se répéter en boucle.

Pendant ce temps, les deux femmes étaient toujours assises dans le couloir, Layla tentant de réconforter Gwenn qui ne sanglotaient plus, mais qui n'était pas encore totalement calmé. On ne pouvait pas lui en vouloir. En tout cas, leur moment de consolation fut interrompu quand la bruit de la porte à côté d'elles se fit entendre...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 11 Janvier 2017, 21:23

Image

Gwenn avait les yeux fermés, la tête dans ses genoux repliés, lorsqu'elle sentit une présence à ses côtés. Elle n'eut pas besoin de regarder pour savoir de qui il s'agissait. Alors qu'un bras était passé autour de ses épaules, elle se laissa attirer vers Layla et s'appuya contre elle en tentant de calmer ses sanglots.

Elle ne pouvait pas savoir ce qu'il se passait dans la chambre, derrière elle. Tout ce qu'elle pouvait deviner c'était qu'Arithon avait fini par allumer la télévision, visiblement sur une chaine d'informations. Gwenn n'en entendait pas grand-chose et ne cherchait pas à entendre. Elle avait d'autres problèmes plus importants en tête.

Arithon la détestait. Il lui en voulait et regrettait la mort du criminel qui avait tué leurs parents. C'était elle la méchante et il ne voulait plus la voir. Il était la seule famille qui lui restait et il ne voulait même pas lui parler. Gwenn entendait résonné en boucles les paroles de son frère. « Je te déteste ! C'est ta faute ! » Et chaque occurrence la déchirait un peu plus.

Il fallut un long moment à la rouquine pour parvenir à endiguer l'afflux de larmes et sécher ses joues. Elle était loin d'aller bien mais elle n'était plus secouée de sanglots, c'était déjà ça.

« Il me déteste, … »

Ces simple mots suffisaient à expliquer son état actuel et il n'en fallut pas plus à Layla pour comprendre de quoi elle parlait. C'était la plus grande peur de Gwenn et elle ne l'avait pas cacher. Perdre son frère serait la goutte d'eau. Elle qui s'était forcée à rester légère et chaleureuse, elle ne s'en sentait plus la force. Pas si Arithon disparaissait de sa vie.

Le bruit de la porte la fit se redresser, s'écartant de Layla. Lorsqu'elle vit son frère sur le seuil, elle se leva prestement et essuya ses joues encore humides. Le regard de l'adolescent était encore très sombre, mais un je-ne-sais-quoi donna une lueur d'espoir à Gwenn.

« C'est quoi ces conneries ?! Et puis t'es qui toi ?! »

Son regard venait de croiser celui de Layla et y reporta toute son attention.

« Je veux retourner chez moi ! Ramenez-moi ! »

« La maison a brûlé Ari, … »

Aussitôt, le regard du rouquin revint sur sa sœur.

« Je m'en fous ! Je veux y retourner ! C'est chez moi là-bas ! »

Et, comme aucune des deux ne semblait décider à abdiquer, il opta pour l'option B.

« Laissez tomber ! Je trouverai bien quelqu'un pour m'aider ! »

Gwenn tenta de le retenir, incertaine de son droit à aller et venir ainsi sur le vaisseau mais Layla lui fit signe de le laisser faire. L'irlandaise inspira profondément et se tourna vers son hôte.

« Il risque de retourner tout le vaisseau, … Je suis désolée. Tu ne mérites pas tout ça, … »

La jeune femme se rassurait en se disant qu'une fois à terre, Layla serait enfin tranquille. Ce sera alors à elle de gérer seule sa tête de mule de frère.




De son côté, Arithon remontait les couloirs d'un pas rapide, entrant dans chaque pièce, vérifiant chaque couloir. Il croisa quelques membre d'équipage, plutôt mignonne si on oubliait qu'elles n'étaient pas humaines, mais aucune d'elle ne lui accorda ce qu'il demandait. Elles lui proposèrent à manger, à boire ou tout un tas de pièces ou d'activités loisirs mais elles refusèrent toutes de le ramener sur Terre.

Agacé, il reprenait ses explorations jusqu'à ouvrir une énième porte et tomber sur un spectacle auquel il ne s'attendait pas. Trois regards surpris se tournèrent vers lui dans un moment de silence avant qu'il ne referme la porte, rouge tomate. Le regard du jeune homme se perdit dans le vague durant de longues secondes alors que, dans la pièce, les activités reprenaient comme si de rien n'était. Quelques gloussements étouffés parvinrent jusqu'aux oreilles d'Arithon qui se mit à sourire légèrement. Il hésitait à ouvrir de nouveau la porte lorsqu'une silhouette se découpa au bout du couloir et l'interpella pour savoir ce qu'il faisait ainsi figé au milieu du couloir.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Layla Archer » 11 Janvier 2017, 22:57

Ari ouvrit la porte, à la fois en colère et surprit de la nouvelle qui faisait une nouvelle boucle. Il se tourna vers Layla, lui demandant qui elle était avant de lui demander de le ramener chez lui, malgré le fait que le chez lui en question n'était plus qu'un tas de décombres fumants comme le rappela Gwenn.

Mais rien à faire, il poursuivit dans cette fois et partit dans les coursives à la recherche d'une personne pouvant l'aider. Gwenn tenta de le retenir, mais Layla l'en dissuada. La Rouquine s'excusa des dégâts qu'allez faire son frère :


« Ce vaisseau à vue des pirates, des mercenaires, des Moissonneurs et des fêtes épiques, c'est pas un ado de 18 ans turbulent qui risque de lui faire quelque chose »

Elle sourit avant de voler un rapide baiser à Gwenn avant de se lever :

« T'inquiètes pas je vais le chercher. Essaie de relaxer un peu d'accord ? »

Elle parla doucement, véritablement concernée par le morale de Gwenn avant de partir à la recherche de l'Irlandais turbulent. Ce n'était pas très difficile de le trouver. L'Humaine croisa quelques filles lui indiquant par où il était passé. Finalement, elle le trouva devant la porte des quartiers de Mélia, la médecin de bord asari du vaisseau. Il avait l'air surpris et gênée comme s'il avait vu quelque chose qu'il ne fallait pas.

Toutefois, il se montrait curieux et hésiter à ouvrir une nouvelle fois quand Layla s'approcha de lui :


« Le médecin est en consultation privée on dirait »

Elle s'approcha devant un Ari qui était prit d'un rapide panique, pensant sans doute qu'il allait être enguirlandé pour ce qu'il avait fait, avant de prendre un air de mâle dominant qui avait déjà tout vu et tout fait. Elle entrouvrit la porte, provoquant une nouvelle réaction des occupantes :

« Doc ? Le secret médical indique une véritable intimité durant les consultations. Donc on verrouille la porte »

La remarque était taquine et dans d'autres circonstances elle aurait été tentée de les rejoindre, mais pas cette fois. Elle ferma la porte, entendant le verrouillage à l'intérieur avant de se tourner ver Ari :

« Quand une porte est fermée, c'est pour une bonne raison »

Elle n'était pas critique malgré le fait que le jeune homme se la jouait rebelle :

« Tu dois avoir faim... Aujourd'hui c'est lasagnes au menu... si ça te dit »

Il joua les stoïque un moment avant qu'un gargouillement se fasse entendre, ce qui fit sourire Layla qui l'invita à la suivre jusqu'au mess. Il rétorqua que c'était une faveur qu'il lui faisait. Il faudrait une sérieuse remise à niveau sur ses manières...

Une fois sur place, face à une assiette généreuse avec une vue sur l'espace, Layla tenta de converser avec Ari pour le ramener à la raison :


« Alors ça te va ?
-Mouais... ça se mange...
-Je vois ça oui. Écoute je sais que ça fait beaucoup de truc à avaler d'un coup et je parle pas de l'assiette »


Ari ne répondit rien, se contentant de vider le contenu de son assiette :

« T'as été un peu brusque avec ta sœur. Je sais que l'autre t'as monté la tête mais quand même... Est ce que tu sais l'enfer qu'elle a vécue pendant que toi tu vivais comme un prince ? Que pendant que qu'on te mettait des claques « par sa faute » entre deux parties sur ta console ou deux sites porno elle vivait comme une esclave sans interruption ? 
-C'est n'importe quoi ! Elle avait le droit de sortir ! elle faisait ce qu'elle voulait !
-Non elle était obliger de bosser pour ramener de l'argent à ton papounet chérie... et si y'avait pas assez pouf une gifle pour toi
-C'est des conneries !
-Oui c'est vrai... c'était pas ton père, lui il lui a collé une balle... et à ta mère aussi »


Il se leva d'un coup en colère en l'insultant, lui disant qu'elle n'en savait rien et qu'elle n'était pas là. Layla ne bougea pas de sa chaise se contentant de le regarder :

« Parce que toi tu y étais ? T'avais huit ans et vue comment tu tiens à ta petite vie dans ta prison dorée... on dirait pas »

Il ne répondit pas, se contentant de partir :

« Hé ? Tu veux savoir pourquoi elle qui pouvait partir quand elle le voulait est restée ? C'est à cause de toi. Elle ne voulait pas t'abandonner et à tout fait de pour te protéger comme elle pouvait. Tu peux me gueuler dessus si ça te chante, mais t'as juste pas le droit de lui faire ça. Beaucoup se seraient barrés en te laissant dans ta merde vue ton caractère, mais pas elle. Tu ferais bien d'aller t'excuser avant que je te pulvérise l'arrière train à coup de pied »

Il ne répondit rien et partit. Layla ne le suivait pas. Elle avait fait ce qu'elle pouvait pour le secouer un peu et le faire réfléchir. Maintenant ce n'était plus de son ressort...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 12 Janvier 2017, 19:29

Image

Gwenn fixa un moment le couloir par lequel était parti Layla puis, finalement, elle fit demi tour et pénétra de nouveau dans la chambre. Elle y retrouva un sac à dos contenant ses maigres affaires et en extirpa un t-shirt et des sous-vêtements propres avant de se diriger vers la salle de bain attenante. Là, elle mit la main sur des serviettes de toilettes, bien rangées dans un petit placard et se déshabilla avant d'entrer dans la douche. Il y avait là tout le nécessaire et la jeune femme en fut reconnaissante.

L'eau chaude lui fit un bien fou et, une fois propre et suffisamment lasse, elle coupa l'eau et se sécha rapidement. Quelques minutes plus tard, elle errait dans les couloirs, son bloc note à la main. La rouquine évoluait dans les couloirs au gré de son instinct. Elle resta immobile devant une baie vitrée donnant sur l'espace et décida de s'assoir contre le mur d'en face pour dessiner ce qu'elle avait sous les yeux. Un moyen pour elle de faire le vide et de calmer ses nerfs.

Absorbée dans sa tâche, elle n'entendit pas des pas approcher.

« Tu dois être Gwenn. »

La jeune femme leva les yeux et croisa le regard d'une femme entièrement bleue. Elle en avait vu à la télévision mais c'était la première fois qu'elle rencontrait une asari. D'un geste rapide, elle se leva pour faire face à son interlocutrice.

« Bonjour. Euh, … oui, c'est moi. »

Soudain, un doute s'empara d'elle.

« Est-ce que j'ai le droit d'être ici ? »

Un sourire chaleureux se dessina sur les lèvres de l'asari.

« Bien sûr ! T'en fais pas ! Sympa le dessin ! »

Gwenn se détendit quelque peu et sourit à son tour.

« Merci. Ca me détend, … »

C'est alors que son estomac se mit à gargouiller. Elle grimaça légèrement, ce qui fit rire son interlocutrice.

« Suis moi ! Je t'amène au mess. »

Sur le trajet, les deux femmes discutèrent du vaisseau et de la vie à bord. Elle semblait ravie de faire partie de cet équipage. Après un moment de marche, l'asari reçu un appel sur son omnitech.

« Je vais devoir y aller, … désolée. Le mess est juste au bout du couloir, à gauche. Bon appétit ! »

Gwenn la remercia chaleureusement alors que la femme bleue s'éloignait dans le couloir. Elle se retourna le temps de s'adresser à elle une dernière fois.

« Au fait ! Je suis Milira ! A bientôt ! »

« A bientôt et encore merci ! »

L'irlandaise se remit en route et parvint au mess. L'endroit était identifiable par l'odeur alléchante qui s'en échappait et la présence de nombreuses tables partout dans la pièce. Justement, Gwenn reconnut Layla assise non loin, face à une place vide devant laquelle trônait pourtant une assiette aux trois quart entamée. Elle récupéra de quoi manger avant de rejoindre l'humaine.

« Il n'a pas été trop désagréable ? »

Elle se doutait que le plat laissé en plan appartenait à son frère qui avait dû partir sous un accès de colère. La jeune femme déplaça l'assiette et la remplaça par la sienne, posant son carnet à côté d'elle. Ses cheveux encore humide trahissait la douche qu'elle avait prise quelques instants plus tôt.

« Ton vaisseau est super ! Et merci pour le nécessaire de toilette. »

Elle ne le précisa pas mais, ça aussi, elle comptait le lui rembourser lorsqu'elle en aurait les moyens. Il allait falloir qu'elle note tout cela pour ne rien oublier. En attendant, elle devait se remplir l'estomac. Cet aparté lui avait fait du bien et son corps réclamait un traitement correct. La jeune femme ne savait même plus à quand remontait son dernier repas. L'angoisse de l'action à venir lui avait, depuis un moment, coupé l'appétit. Celui-ci avait décidé de se rappeler à son bon souvenir et elle dévora son assiette de lasagne avec application.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Layla Archer » 14 Janvier 2017, 16:06

Suite au départ d'Ari pour on ne sait où, mais sans doute vers ses quartiers, Layla poursuivit son repas tranquillement, dégustant son plat de lasagnes fait par Laetitia, la cuisinière de bord. Il se passa environ une trentaine de minutes quand Gwenn refit son apparition, manifestement dans un meilleur état quand elle l'avait quittée un peu plus tôt. Son carnet de dessin à la main et les cheveux encore humide.

Elle prit un plateau avant de rejoindre Layla, demandant si son frère n'avait pas été trop désagréable :


« J'ai fréquentée pire, mais ça va. Je l'ai un peu secouée violemment pour qu'il commence à se remettre en question... ça a plutôt bien marché je pense. Au fait, si c'est pas déjà fait, il va s'excuser de t'avoir gueuler dessus... Je lui ai dis que s'il le faisait pas, il allait se faire pilonner allégrement l'arrière train à coup de pied jusqu'à ce que la marque de ma semelle se retrouve gravé dans son ADN. Bon je l'ai pas vraiment dit comme ça mais je pense qu'il a saisie. Et toi ça va ? »

Gwenn prit la place de son frère, poussant l'assiette entamée et disant qu'elle trouvait le vaisseau superbe et qu'elle avait appréciée le nécessaire de toilette :

« Ah l'idée n'était pas de moi, c'est Milira qui m'y a fait pensée. Elle disait que la première chose que tu ferais serait sans doute une longue douche brûlante. Il faut croire qu'elle avait raison »

Elle rigola, terminant son repas alors que Gwenn dévorait sa part :

« Enfin une qui apprécie ma cuisine !
-Il faut avoir un sacré problème pour pas aimer ta cuisine
-Tss. Je lui en foutrait moi du « mouais ça se mange » 
-Il se donnait un genre bad boy. Pour un truc qu'il disait à peine mangeable il l'a bien entamé
-Bah s'il est pas content il se débrouillera tout seul la prochaine fois. Je parie qu'il est du genre à même pas savoir cuire des pâtes et à s'empiffrer de truc tout fait au micro-ondes. »


Le groupe rigola alors qu'un léger ronronnement se fit entendre. En voyant par la fenêtre, on pouvait voir que le vaisseau se déplacer, quittant l'orbite terrestre et dépassant Séléné avant de partir en SLM. Vue de l'intérieur, on aurait dit que le vaisseau volait à toute vitesse dans une sorte de nuage de gaz teintée de différentes nuance de bleu, de mauve, de rouge et de orange. En réalité, c'était juste les différentes sources lumineuse et radioélectriques qui devenaient visible autour du vaisseau qui se déplaçait plus rapidement que la lumière :

« On part pour Mars, j'ai un petit truc à voir avant de partir pour la Citadelle. Ari ne dira rien et puis de toute façon c'est ça où le tas de planche carbonisé sous les neiges écossaises. Vu qu'il tient à son petit confort, il va choisir très vite »

Quelques minutes plus tard, les rayonnements chatoyants du SLM se dissipèrent pour dévoilée un paysage fait d'étoile et d'une boule couleur rouille prenant de plus en plus de place sur la fenêtre. La planète rouge n'avait pas volée son surnom. Quelques lumières étaient visible à la surface, emplacement de quelques colonies, mais c'est l'orbite où fourmillait le plus d'activité. Des chantiers spatiaux s'y trouvaient, gigantesque armatures métalliques en orbite entourant les vaisseaux en constructions de tailles, de formes et à l'avancement des travaux divers.

Une des « cales sèches », la plus proche attira l'attention. À l'intérieur un vaisseau en construction environ trois fois plus grand que le Discovery's Lust. La superstructure était terminée dévoilant un appareil tout en courbe et profilé :


« Tu trouves ce vaisseau superbe ? T'as pas vue son futur remplaçant ! »

Elle n'avait pas besoin d'en dire plus. Elle n'était pas du genre à s'étaler sur ses possessions. Elle activa son OmniTech de couleurs mauve, vérifiant l'avancement des travaux et apportant quelques modifications sur ce qu'elle voyait. Une petite heure plus tard, le vaisseau repartit :

« Et voilà, désolé pour l'arrêt imprévue »

Elle s'éclipsa un instant avant de revenir de la réserve avec deux grands verres et une brique de jus de fruit :

« Tu te souviens, je t'avais parlée d'une idée pour « contenter tout le monde ». Alors voilà. Il se trouve que sur la Citadelle, se trouve un établissement qui m'appartient : Un Irish Pub. Tout vient d'Irlande, les meuble, la musique, l'alcool, la déco. Le seul moyen de rendre le bar plus irlandais aurait été d'en déplacer un d'Irlande en entier... mais bon c'est pas trop possible, les Veilleurs aiment pas trop les rajouts de ce genre. Enfin bref, il est pas encore ouvert c'est une question de semaine. Le souci c'est que j'ai encore recrutée personne. Je sais c'est pas très originale, un peu cliché et ça fait un peu genre « je t'enlève d'un pub pour t'y mettre dans un autre », mais ça te dirait d'en être la responsable ? Tu gères le bar à ta convenance, t'as l'appart au dessus qui est assez grand pour loger toi et ton frère le tout dans un endroit cosmopolite de la Citadelle... pas loin d'un lycée et d'une galerie d'art maintenant que j'y pense et en plus tu bosses pour moi. T'as un toit, un métier, ton frère, la liberté et ton histoire de remboursement de dette et moi j'ai mon Irish Pub de l'espace et je te rend service... on gagne sur tout les tableaux. T'en pense quoi ? »
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: Une nuit de cendres

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 14 Janvier 2017, 19:15

Image

Gwenn sourit légèrement lorsque Layla lui raconta ce qu'elle avait dit à Arithon. Elle espérait que ça ait fonctionné mais y croyait peu. L'avenir seul pourrait le lui dire. En attendant, la rouquine remercia son hôtesse pour l'aménagement fonctionnel des quartiers mis à sa disposition. Elle avait pu prendre une douche et lui en était reconnaissante. Elle fronça les sourcils lorsqu'elle entendit le prénom de Milira.

« Une asari, n'est-ce pas ? Je l'ai croisé dans les couloirs tout à l'heure. C'est elle qui m'a montré le chemin du mess. »

Gwenn était d'ailleurs bien décidée à profiter de son repas. Elle dévorait son plat de lasagnes lorsqu'une voit la fit tourner la tête. Une jeune femme, sans doute la cuisinière, se réjouissait que l'on fasse honneur à sa cuisine. D'abord, Gwenn ne comprit pas l'échange entre les deux membres d'équipage puis, elle comprit que son frère avait encore fait des siennes. Visiblement, la rancune de la cuisinière n'alla pas plus loin et l'irlandaise ne put retenir un sourire lorsqu'elle visa juste. Arithon n'avait jamais mis les pieds dans une cuisine, à part pour y prendre quelque chose dans le frigo.

Un bruit de moteur fit, de nouveau, tourner la tête de Gwenn. Par la vitre, elle apercevait l'espace en mouvement. Enfin, c'était plutôt le vaisseau qui bougeait au sein de cet espace, mais l'effet était saisissant. Absorbée par ce spectacle, la jeune femme vit le paysage changer radicalement. Les planètes et les étoiles furent remplacer par des faisceaux colorés, signifiant que l'appareil avait considérablement gagné en vitesse.

Layla annonça que le Discovery's Lust se dirigeait vers Mars. Elle avait des choses à y faire avant un départ vers la Citadelle. Gwenn sourit. Elle allait voir Mars et la station spatiale la plus importante de l'espace concilien en l'espace d'une même journée. Jamais elle n'aurait cru vivre ça un jour.

Alors que la commandante du vaisseau vaquait à ses obligations, l'irlandaise finit son plat et le rapporta en cuisine, proposant son aide. Mais, l'appareil était bien équipé et il n'y avait déjà plus grand-chose à faire. Gwenn put donc en profiter pour observer la planète rouge et son orbite chargée tout son soul. Le remplaçant au Discovery's Lust ne manquait pas de panache. Il ferait un vaisseau extraordinaire, à n'en pas douter.

Lorsque Layla revint, Gwenn mettait la touche final à son nouveau dessin représentant une partir de Mars et de ses structures orbitales. Elle fit un grand sourire à la brune.

« Tu plaisantes ! C'est extraordinaire ! »

Quelques instants plus tard, elles sirotaient du jus de fruits en discutant. Layla lui proposa de prendre la gérance du pub irlandais qu'elle comptait ouvrir d'ici peu. Il lui manquait quelqu'un de confiance et cela permettrait à Gwenn de rembourser sa dette directement tout en ayant un toit au dessus de sa tête et un accès à la fac pour Arithon. Une proposition rêvée.

« Tu es sûre ? Je ne veux pas que tu fasses ça juste pour me rendre service. C'est bien trop important. »

Mais, visiblement, c'était une proposition réfléchie longuement. Layla était sûre d'elle et un immense sourire étira les lèvres de Gwenn avant qu'elle ne s'avance pour prendre la jeune femme dans ses bras.

« Merci beaucoup ! C'est une occasion en or ! Je ne te décevrai pas ! »

Il ne restait plus qu'à espérer qu'Arithon s'y fasse, lui aussi...
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 137
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 39.00 Points

Suivant

Retour vers Bulle Locale



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron