Une invitation en bonne et due forme.

*

Modérateurs : Administration, MJ

Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 15 Mai 2018, 22:06

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 16 mars 2193
• Lieu du RP: Rannoch
• Type de RP: Fermé
• Nombres de personnes requises: 2 (Layla Archer, Seides)
« Légende des couleurs »


Layla Archer
Seides


Quelques semaines plus tôt...

Les choses avaient bien avancée depuis son entrevue avec Layla Archer.
L'argent avait été débloquée assez vite, les travaux lancée avec diligence et naturellement la constriction l'avait été autant, geth oblige. Les fournisseurs avaient tenues leurs délais et la technologie qu'il avait développée était viable.
Restait le test ultime : allait il réussir ? Il espérait que les Créateurs et Créatrices seraient assez intéressés par son projet sous-terrain de leur offrir une certaine normalité de vie, mais pour être honnête, ce qui allait vraiment financer tout ça, c'était surtout la boutique de mode.
Oui, il comptait beaucoup là dessus, car tôt ou tard son complexe sous-terrain ne servirait plus à rien et il faudrait qu'il songe à la réhabiliter d'une manière ou d'une autre. Soit il le laisserait en l'état comme moyen de distraction pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer jusqu'à la plage la plus proche, soit comme terrain de jeu quelconque, soit (plus cher) il devrait utiliser l'espace différemment, mais en virant tout ce qui faisait son charme.

En attendant il devrait rendre son commerce viable et faire tourner la boutique jusqu'à ce qu'elle vive d'elle même.
Pour ça il avait trouvée une perle de Créatrice, assez résistante pour supporter des changements de combinaison, habituée aux interactions avec la clientèle inter-espèces comme administratives. Ce qui lui enlevait une épine du pied.
Quelques vendeurs et le tour était joué.

Après avoir invité la Créatrice Shakti avec qui il s'entendait bien pour avoir un avis sur ce qu'il avait fait, il avait une invitée de marque qui devait profiter de ses bons soins : Layla Archer et sa compagne.
C'était la moindre des choses que de l'invité à voir ceux dans quoi elle avait tant investi. Du bon sens amical comme professionnel.

Pour cela il avait envoyer un carton d'invitation personnalisé, sur du vrai carton s'il vous plait ! (il avait regardé des conseils d'invitations personnalisées sur l'extranet. Il n'aurait jamais eu cette idée aussi ancienne d'invitation!)

Spoiler : :
Image

Il avait ajouté qu'il attendrait une réponse sur la participation à une date de leur choix par mail.

Il trouvait ça sobre tout en étant un minimum recherché. Pour le texte il avait fait simple. Resté plus qu'à attendre la réponse



Aujourd'hui

Layla devrait arriver d'une minute à l'autre.
Il avait libéré ce jour de tout ses rendez-vous, fait en sorte qu'il y est peu de visiteur pour l'occasion. La boutique était nettoyer, le salon du bureau de Seides prêt à recevoir, les dernières créations en ligne et quelques exemples disponible si besoin.
Il avait même prévenu le personnel des ateliers de fabrication d'une potentielle visite dans ce coin.

Bref, tout était prêt et malgré le côté bienveillant de Layla Archer, il ressentait malgré tout une petite tension quant à la visite.
Tila qu'il croisait de temps en temps lui souriait entre encouragement et amusement, sentant que son synthétique patron était loin de sa impassibilité habituelle.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

En ligne

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 18 Mai 2018, 16:38

« Légende des couleurs »


• #00FFFF: Layla Archer
• #FF1493 : Izira'Shezra



Une lettre avait été envoyée à Layla. Oui, une lettre. Pas un mail, mais une vraie enveloppe avec un vrai carton d'invitation, ce qui était assez rare pour le noter. Ce dernier fut envoyé par Séides qui invitait Layla et sa compagne à visiter son enseigne, Avenir. L'Humaine se rappelait encore sa rencontre avec le Geth qui, au passage, lui offrit un voyage gratuit dans le Consensus geth où elle avait put proposer de vive voix son idée de nouvelle Initiative Andromède ainsi qu'un partenariat commercial durable entre la Fédération de Rannoch et Olympus.

Depuis les choses avaient changées. Layla avait un nouveau vaisseau, l'Arcadia, qui se trouvait actuellement en orbite autour de Rannoch sous bonne protection. Les Geth approuvèrent ses deux propositions et Olympus installa de nouveaux locaux sur la planète quarienne. Des boutiques, des usines, des entreprises de services, embauchant Quariens comme Geth à tous les niveaux de la hiérarchie sans distinction. Pour l'Initiative, et bien comme le montrait les différentes campagnes de recrutement que l'on voyait un peu partout, elle était pleinement lancée. Un système stellaire fut colonisée par l'entreprise pour l'occasion où était construites les différentes Arches, les centres de formations et tout le nécessaire pour entreprendre un voyage intergalactique.

Après avoir fait part de son projet au Consensus, elle en informa le Conclave quarien dans la foulée. L'appui des deux peuples fut rapidement suivit par celui de l'Alliance. Petit à petit, les autres gouvernements, Conseil inclus, et certaines grandes entreprises acceptèrent de prendre part à l'aventure. Même les Lanoziens répondirent présent après une phase plus intenses de négociations, faisant d'eux les derniers à intégrer la Seconde Initiative Andromède il y a de cela à peine un mois. Bien sûr, il n'y avait pas que des heureux. Il y avait des mouvements de contestations protestant tout les jours devants les sites de la SIA, prétextant un projet inutilement coûteux en ressources, qu'il y avait encore plus de 99% de la Voie Lactée à explorer, ce qui rendait la colonisation d'Andromède inutile, ou encore ventant une certaine mégalomanie de la part d'Olympus. "La Voie Lactée ne lui suffit plus, il lui faut une nouvelle galaxie à asservir !" disaient certains détracteurs.

Sur de nombreux points, leurs arguments étaient recevables. Coûteux en ressources, réelle utilité limité en raison des fameux 99 % de Voie lactée inexplorée. Pourquoi aller dans Andromède alors qu'il y avait tout autant d'expéditions offrant une même part d'inconnue juste en dehors du réseau des Relais ? D'autant plus qu'il serait plus facile de monter de telles expéditions. Layla répondit à cette question en citant le président John F. Kennedy quand on lui demanda pourquoi les États-Unis voulaient aller sur la Lune : "Nous avons choisit la Lune non pas parce qu'il serait facile d'y aller, mais justement parce que ça sera difficile." Au cours de cette conférence qui battit l'un des records de visionnage de l'Extranet, elle avait expliquée les motivations de la Seconde Initiative Andromède, expliquant que l'un des points communs à toutes les civilisations de la Galaxie étaient leurs désir à aller toujours plus loin. Explorer. Voir ce qu'il y avait par-delà l'horizon. Aller, au mépris du danger, là où, jusqu'à maintenant, nulle n'est aller.

Cette intervention publique avait été une véritable frappe chirurgicale pour les mouvements contestataires qui devinrent beaucoup moins virulents. Mais ça ne voulais pas dire qu'ils s'étaient définitivement calmés. Il y avait toujours des manifestants autour des sites, mais moins nombreux et, à mettre à leur honneur d'après Layla, sans violence. Certains médias étaient également de la partie et ils ne manquaient pas d'imagination. Son préféré ? Un magazine économique ou, en couverture, on voyait la Galerie des Glaces de Versailles. Sur le plafond, à la place des fresques de Le Brun, il y avait un paysage spatiale avec un morceau de galaxie, supposément Andromède. Les sculptures baroques formaient le logo d'Olympus via une illusion d'optique et, au premier plan, il y avait un bout de silhouette, une femme plus précisément, vêtue comme Louis XIV et tenant une canne à la manière du Monarque. Elle semblait commençait à s'enflammer. Le titre, finement calligraphié pour coller au style de l'image : "Layla Archer : Reine Soleil ou Nouvelle Icare ?" L'article, en apparence plutôt impartial, pesant le pour et le contre, était, si on lisait attentivement, plutôt défavorable envers la SIA et Olympus en général qu'il définissait comme Icare, comme une entité fantastique qui allait se brûler les ailes en voulant toujours s'approcher davantage du Soleil et qui allait finir comme un nouvel exemple illustrant une ambition sans limite qui allait fatalement se retourner contre elle.

Layla aimait bien cette couverture de magazine, pas par narcissisme, mais simplement parce qu'elle était particulièrement réussit. Comment elle l'a prise ? Avec humour. Sa réaction eut lieu quelques jours après la sortie du dit magazine. Elle était alors à Venise, fêtant son célèbre Carnaval. Elle n'accorda pas d'interview particulière et n'aborda pas le sujet de vive voix. En revanche, sur son costume magnifiquement décoré à l'image des autres tenues du carnaval et ressemblant à une tenue masculine baroque, on pouvait voir sur ses manches comme des plumes colorés de telles façon qu'elles semblaient en flammes. Son masque était celui d'un médecin de la peste, ressemblant à un bec d'oiseau lui aussi finement ouvragé, avec un côté semblant lui aussi enflammés. Elle avait aussi une canne et prenait la pose de la même manière que le modèle de la photo. C'était subtil et parfaitement compréhensible pour celui qui comprenait la référence. Le message fut parfaitement reçu et le magazine, dans son édition suivante, évoqua l'évènement et salua la jeune femme pour "son second degré et son fairplay".

Bref. Aujourd'hui, Layla et Izira, sa compagne quarienne étaient dans un véhicule en route pour la boutique de Séides. Le pilotage automatique était activé, laissant les deux femmes blottit l'une contre l'autre, profitant du voyage. Layla était vêtue d'une tenue assez sobre et passe partout : un jean noir avec un t-shirt gris acier, le tout avec une veste en cuir noir par dessus. Izira était vêtue de la classique combinaison quarienne, tenue intégrale juste au corps noir agrémentée d'un voilage rouge avec un casque gris et une visière opaque de la même couleur. Pour les experts en la matière, on pouvait voir que la combinaison avait été un peu retravaillée pour permettre un retrait plus rapide et plus aisée, traduisant le fait que la Quarienne passait depuis un moment plus de temps en tenue classique qu'en combinaison. Il faut dire qu'avec Layla, elle avait entreprise avant l'heure un programme de "réhabilitation immunitaire". Le vaisseau de l'Humaine était équipé d'un dispositif de décontamination intégral stérilisant l'ensemble de l'espace interne. Ce dernier était modulable, devenant progressivement moins "efficace" afin de stimuler sans danger le système immunitaire des Quariens à l'image des Geth simulant des infections dans les combinaisons. Rajouter par dessus les interactions physiques et intimes et vous avez une Quarienne qui pourrait en théorie déjà se promener sans combinaison à l'extérieur sur Rannoch. Mais, par respect, elle préférait garder sa combinaison pour l'instant quand elle se promener à l'extérieur du vaisseau de Layla ou de leur résidence sur la planète, elle aussi équipée d'un système de décontamination similaire.

Pour l'instant, les deux femmes étaient dans les bras l'une de l'autre, leurs mains glissants tendrement sur leurs corps. Pas de baisers pour cause évidente de visière et pas non plus de gestes trop déplacées. Sinon elles ne sortiraient pas de la voiture avant un petit moment et rappelons elles étaient attendues. Il faut dire qu'arriver avec des vêtements légèrement débraillés n'allait pas non plus être des plus présentables. Donc, elles se contentaient de rester ainsi, discutant tranquillement :


"Alors comme ça, c'est un Geth qui tient la boutique ?
-C'est le grand couturier même. C'est lui qui a conçu les tenues que je t'avais montrée la dernière fois.
-Les combinaisons partiellement transparente ou aux motifs animés ?
-C'est ça ! J'ai trouvée le concept intéressant. Son idée "d'environnement d'acclimatation" est sympa aussi.
-C'est vrai... même si on n'en n'a pas vraiment l'utilité chez nous.
-C'est pas le même budget, ni la même taille non plus
-Tu crois que je pourrais en commander une ?
-Normalement oui. Il vient d'ouvrir aujourd'hui... Intéressée par l'affichage dynamique ?
-Non... Je trouve ça un peu trop voyant. Peut-être la transparente...
-Tu veux déclencher des saignements de nez à grande échelle ?
-Je vais pas être nue en dessous ! Ça c'est rien qu'à la maison et sans combi !
-Je parie qu'il faudra expliquer le concept de sous-vêtement à certains...
-Est ce que vous insinuez que mon peuple est dépravé, Mademoiselle Archer ?
-Hum... peut-être. Je connais pas beaucoup de peuple qui ont adopté la combi moulante en latex noir comme seule et unique tenue autorisée... et puis vous voulez que je vous rappelle comment vous m'avez sautée dessus la première fois que vous l’avez enlevée, Mademoiselle Shezra ? Sur certaines planètes ça aurait pu passer pour du viol !"
-Si je me rappelle bien, tu as activement participer...
-Et j’en ai appréciée chaque seconde !
-Et après c'est moi la dépravée ! »


Les deux femmes rigolèrent avant de se blottir davantage l’une contre l’autre. Quelques minutes plus tard, la voiture se posa sur le parking à proximité de la boutique à Nady’Zah. Elles en sortirent quelques minutes plus tard et prendre la direction de la porte. Sur la devanture, des exemplaires des modèles phare de la maison de couture, dont une à affichage dynamique évoquant un paysage spatial animé, en évidence au centre. Une autre, plus classique, si ce n’était son design était à sa gauche et à sa droite, on trouvait une combinaison à moitié transparente, laissant la peau visible à certains endroits, donnant l’impression que la combinaison « classique » ressemblait à un short avec un débardeur.

Après avoir regardée la vitrine quelques instants, les deux femmes entrèrent dans la boutique...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 649
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 363.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 19 Mai 2018, 19:07

« Légende des couleurs »


• pink: Tila’Salira


Jusque là, tout allait bien. Il avait le calme, il avait la préparation, il avait la motivation pour ce que ça pouvait bien vouloir dire.
Mais il espérait surtout que Layla aimerait. Il avait prit un risque tout de même en invitant sa compagne en partant du principe qu'elle aimerait. Mais si elle se trompait ? Si elle était déçu et qu'elle voulait se retirer ? Et si ça compagne lui disait à quel point elle n'aimait pas ce qu'elle voyait ?

Planté à quelques mètres de la porte à fixer l'entrée, la lueur de son optique pulsant doucement, Seides s'en faisait un peu. Ou carrément. On aurait presque put voir de la fumer sortir par les jointures des plaques de protection de sa tête.

"Patron." fit une voix féminine à ses côtés.
Le geth baissa la tête sur la quarienne qui venait de s'adresser à lui : "Tout va bien ?" Elle ne pouvait pas aller sur le réseau, mais elle avait une étonnante capacité à deviner son humeur ou du moins quand quelque chose le tracassait.

"Oui." fit il laconique. Il ajouta après quelques instant : "N'est-ce pas trop osé ?" en l'observant
La quarienne se regarda à son tour :

Spoiler : :
Image


Puis jeta un œil derrière elle, une boutique de combinaisons pour ses semblables, dans des tons qui n'avait rien de la retenue ou la discrétion qu'on retrouvait chez les quariens en général.
Relevant le regard sur son employeur : "Je ne crois pas" fit elle en souriant derrière son masque.

Elle regarda Seides reprendre son observation de la porte. Il devait avoir été prévenu par le réseau de l'arrivée imminente de Melle Arche pour avoir demander sa présence, alors que rien ne laissait deviner qu'elle allait arriver. Elle appréciait son patron qui n'avait pas d'idée préconçu sur ce qui devait être fait ou pas. Oh, bien sûr elle l'aidait de temps à autre pour éviter de grosses bourdes ou pour quelques détailles de contact social, mais il s'en tirait bien.
Ce qu'elle aimait avait tout, c'était qu'il osait. Il n'était pas enfermé dans le carcan des hommes d'affaire investissant dans quelque chose et du coup il osait. Il osait toutes sortes de créations inédites (comme ce qu'elle portait) ou le simple fait d'avoir ouvert une boutique de combinaison pour un but décoratif. C'était réellement inédit pour elle. Pour tout les quariens en faite. Elle avait beau être plus libre d'esprit que la moyenne, elle était comme la totalité de son peuple : élevé dans le pragmatisme et l'optimisation des ressources. Faire ce qu'avait fait Seides c'était simplement impensable. Même s'ils avaient gagné une planète.
Le synthétique avait réussi à ouvrir des horizons aux quariens en faisant ce qu'il a fait. Le gâchis n'était toujours pas acceptable, mais on avait désormais des ressources à aller à la distraction. Il fallait en profiter !

Les portes s'ouvrirent alors sur un couple de femmes humano-quarienne. Certainement Layla Archer et Izira'Shezra, sa compagne. Elle n'avait rien lu sur le sujet qui laissait l'entendre en tout cas.
Restant en retrait de Seides, elle joua la l'employée modèle en souriant derrière son masque. Le sourire n'était peut-être pas visible sur ses lèvres, mais il le serait sur ses yeux. Une des règles du modèle.

Seides de son côté n'avait pas raté l'arrivée attendue : "Melle Archer, Créatrice Shezra, bienvenues dans Avenir. J'espère que vous apprécierez le temps que nous allons passer ensemble."

Il salua les deux femmes chacun leurs tours, avant de se tourner vers la quarienne en retrait : [font=Lucida"Je vous présente la Créatrice Salira. Elle sert de modèle pour ceux qui voudraient voir ce que donne les combinaisons que nous avons en stock en réel, mais qui n'ont pas ses facilités à changer de combinaison dans un environnement aux paramètres non-optimisés pour eux.
Autant dire qu'elle m'est indispensable, tant que nous n'auront pas encore les projecteurs holographiques dynamiques qui permettront à la clientèles de chercher les modèles qui leurs plaisent et d'en voir toutes les variantes."[/font]


Tila fit quelques pas en avant et se présenta avec une légère courbette. Elle avait une voix très douce, qui avait plutôt tendance à caresser les sens, plutôt que paraître timide. Un des choix qui avait poussé Tila en avant (sur les conseils de sa fille qui avait insisté pour entendre les sélectionnée) : "Seides me flatte beaucoup trop. Je suis Tila’Salira Vas Rannoch, à votre service."

Elle laissa la place à nouveau au synthétique : "Si vous le voulez bien, nous allons faire le tour de la boutique avant d'aller nous rafraîchir dans la salle de détente."

Entraînant les deux femmes à ses côtés, il commença par le rez-de-chaussé qui était la pièces principale de la boutique. La pièces aux murs courbes faisait une trentaines de mètres de long, sur une quinzaines de large. De chaque côté du mur avait été placé des piédestaux tout les 5 mètres. On pouvait admiré dans chacun d'eux une combinaison d'un type ou d'un autre. La toute première à droite montrait une combinaison tout ce qu'il y avait de plus classique et qui devait certainement servir de point de comparaison pour toutes les autres, qu'elles soient partiellement transparentes, à changement de couleurs ou à affichage dynamiques. Sur les tubes de verres on pouvait voir en transparences les caractéristiques des combinaisons, ainsi qu'un petite interface permettant de faire varier les coloris ou les affichages des combinaisons.

"C'est ici que la plupart des clients regardes les combinaisons. Nous pouvons ainsi leur montrer pas mal de variantes possibles. C'est néanmoins non-exhaustif et pour en voir la totalité, nous proposons de télécharger notre catalogue sur extranet.

Nous avons pas mal espacé les piédestaux pour que chacun puisse admirer chaque création sans marcher sur les pieds de son voisins. Voir qu'on puisse s'attrouper autour d'un modèle en particulier"


Le quatuor avançait lentement parmi les créations. Il commentait quelques points de détails sur les différences avec les combinaisons actuelles des Créateurs.
Arrivant au bout de l'allez qu'ils avaient emprunté, ils firent demi-tour pour revenir vers la sortie : "Au centre nous avons installé des petites cages pour tester les matières."

En effet au centre de la pièces sur la longueur était posé des cages en verre qui arrivaient à hauteur d'abdomen. Elles ressemblaient à des aquariums et de chaque côté été percé deux paires de trous d'une quinzaines de centimètres de large.

"Vous rentrez vos mains dedans, jusqu'aux avants-bras. Un système pneumatiques vient alors assurer l'étanchéité. Après un cycle de décontamination l'intérieur et stérile et il est possible pour les Créateurs d'enlever vos gants. Une trappe s'ouvre dans le fond et vous avez accès à une série de tissus avec lesquels vous pouvez imprégné votre combinaison."
L'idée lui était venue avec les bacs du lieu de détente souterrains. Pourquoi ne pas reproduire l'expérience à petite échelle ?

Une fois que chacun c'était décidé à tenter l'expérience ou pas, ils poursuivirent jusqu'au pied d'un escalier qui surplombait l'accueil.

"Si vous voulez passer un moment seules pour observer les créations, je vous en prie. Sinon, nous pouvons monter pour la suite."
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

En ligne

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 24 Mai 2018, 12:24

Une fois entrée dans la boutique, Layla et Izira furent reçue par Séides qui les salua poliment à tour de rôle :

"Ravie de vous voir Séides. Je vous présente Izira'Shezra nar Mitrazya. Je vois que ça a beaucoup changer depuis la dernière fois que vous m'ayez parler des lieux."

La dernière fois en question, le bâtiment était encore en travaux. À la place des présentoirs et de la décoration, se trouvait des équipements de chantier et des surfaces bruts. Pas de combinaison, pas de meubles, pas de vendeuse quarienne discrète dans le fond, malgré sa combinaison qui ne passait pas vraiment inaperçue. En parlant de Quarienne, Layla présenta sa compagne avec la particule "nar". En effet, Izira n'avait techniquement toujours pas terminée son Pèlerinage, préférant rester aux côtés de l'Humaine plutôt que repartir sur la Flotte. Depuis, elle n'avait pas toujours jugée utile de corriger ce détail, même si c'était de façon symbolique comme cela pouvait se voir durant la Guerre avec les Quariens rappelés d'urgence de leur Pèlerinage pour partir à la reconquête de Ranncoh et ceux ayant survécu au conflit et préférant rester sur la planète au lieu de reprendre leur quête initiatique.

Séides en profita pour présenter son employée, qui était vêtue d'une combinaison un peu surprenante pour ceux qui ne s'imaginent pas les combinaisons quarienne comme étant autrement que noir avec un voilage colorée. Vêtue ainsi, elle ressemblait à un personnage de bande dessiné. Peut-être que l'inspiration venait de là comme le montrait le motif semblable à une toile d'araignée sur les parties mauves de la tenue. En plus de jouer manifestement les vendeuses, elle était également la modèle s'affichant dans les combinaisons proposées en boutique pour celles qui voulaient avoir un aperçu d'une combinaison autrement que via un hologramme ou une image dans un catalogue, mais qui ne pouvaient prendre le risque l'essayer elles-même, que ce soit pour des raisons médicales avec leur faible système immunitaire ou psychologique avec la peur de retirer leur combinaisons pour en essayer une nouvelle ayant traîner elles ne savaient où.

Cette dernière s'approcha et fit une courbette polie avant de se présente : Tila'Salira vas Rannoch. À leurs tours, les deux femmes se présentèrent avant que Séides ne propose une visite de la boutique. Suivant le guide, le couple arpenta la boutique bras dessus bras dessous, écoutant poliment Séides expliquant la disposition des piédestaux :


"Vous avez reçu beaucoup de monde à l'ouverture ?"

Une question assez légitime, le nombre de clients et de visiteurs lors de l'inauguration d'une boutique était bien souvent un prélude à son succès... ou pas. Si beaucoup de monde s'était déplacé, même sans acheter, le bouche-à-oreille ferrait son effet, sans parler du fait que ces indécis du premier jour sauront où aller si jamais ils changeaient d'avis. Si peu de monde ou personne n'était venu... il est fort probable que vous mettriez la clé sous la porte dans un futur assez proche. Comment faire venir du monde ? La publicité autour d'Avenir avait été très différente, pas de prospectus, pas d'annonces sur Extranet, sur des panneaux d'affichage ou des spots publicitaires sur d'autres support de communication. Séides avait même refusé qu'un budget publicité soit inclus dans sa demande de financement. Comment le message est-il passé ? Sans doute que le Consensus n'y était pas étranger. Par contre la méthode exacte restait à définir. Il faut dire que Layla avait en tête une vision assez amusante d'un Geth faisant une activité quelconque et qui d'un coup, diffusait un spot publicitaire bien cliché, façon années 1950, à qui voulait l'entendre.

Bref, quelques minutes plus tard, le groupe s'arrêta au centre de la boutique ou se trouvait un dispositif assez curieux. Il s'agissait d'un appareil permettant de "tester la matière" : en glissant son bras à l'intérieur, un Quarien pouvait, en toute sécurité grâce à un système de décontamination interne et d'étanchéité, toucher la matière composant les différentes tenues vendues ici, sans gant. Les deux femmes se jetèrent un regard et après confirmation de la part du gérant des lieux qu'elles pouvaient s'y essayer, glissèrent chacune un bras dans l'un des dispositifs. Pour l'Humaine la décontamination n'était pas nécessaire. Pour Izira non plus en théorie, mais elle se prêta au jeu en suivant toute la procédure. On pouvait toutefois remarquer que son gant fut retirer bien plus vite que sur une combinaison classique, montrant certaines retouches pour permettre un retrait rapide et donc un système immunitaire logiquement acclimaté. Après tout, qui voudrait garder sa combinaison si on n'était pas obliger d'y rester cloitrés indéfiniment et qui prendrait le risque de se déplacer avec une tenue pouvant s'enlever facilement dans un environnement qui était théoriquement encore pathogène ? Les deux femmes ne mirent pas longtemps à accéder aux échantillons et leurs commentaires ne tardèrent pas se faire entendre :


"J'aime beaucoup le blanc, c'est comme du velours, mais sans le côté "rebrousse poil"
-Le marron ressemble à du cuir
-Essaye le transparent !
-Hum ? C'est doux et lisse... On dirait de la peau quarienne
-Le concept de seconde peau a été appliquer à la lettre on dirait !"


Elles continuèrent encore quelques minutes avant de reprendre la visite, arrivant à un escalier menant à l'étage. Séides annonça alors qu'elles pouvaient flâner un peu plus dans les rayons ou poursuivre la visite. La Quarienne se contenta de chuchoter quelque chose à l'oreille de l'Humaine qui répondit avec un sourire :

"On suit le guide Séides !"
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 649
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 363.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 25 Mai 2018, 18:48

« Légende des couleurs »


#FF80FF : Eyma


Après, les présentations, Izira posa une question assez pertinente, bien qu'inattendue : "Mmmmhhhh pas vraiment. D'après un geth qui s'intéresse aux statistiques, j'ai plutôt suivi la courbe inverse de fréquentation si on regarde les nouveau produits. Une très grosse fréquentation qui retombe vite jusqu'à une fréquentation par jour moyenne.
C'est peut-être aussi à cause de la publicité limitée que j'ai diffusé via le Consensus. Quelques geths travaillant aux côtés des créateurs qui leur en ont parlé, ceux qui sont intégrés aux combinaisons qui ont glissé un mot ou deux à leurs Créateurs. Et puis mon annonce initiale qui a été retransmise.
Globalement je n'ai pas capitalisé là dessus, avec une campagne publicitaire pour conserver la "hype".
J'ai préféré laissé les plus curieux rechercher mon site sur l'Extranet, venir dans ma boutique et en faire les commentaires. Vu qu'ils sont généralement des personnes curieuse et ouverte, j'ai donc eu un très grand nombre de commentaires et notations positives, ce qui m'a donné une plus grosse mise en avant.

Dans mon cas, J'ai eu quelques personnes à l'ouverture, mais rien qui ne ressembla à une cohue. On aurait plutôt dit que les gens les plus curieux ont été les premiers. Après quoi, je pense que le bouche à oreille a dû marcher. J'ai eu une seule personne pour le lieu de détente la première semaine, mais elle est revenue plusieurs fois. Jusqu'à amener d'autres personnes avec elles qui ont commencées à en parler.
La même choses avec la boutique de mode, mais d'une manière nettement plus importante et rapide.

Je pense que le lieu de détente est une expérience extrême pour la plupart des créateurs. Traumatisante pour certain. Enlever la combinaison et se retrouver en apparence sans rien... J'ai dû faire quelques remboursement. Mais globalement les volontaires sont motivé.

La boutique elle se porte bien. Très bien même. J'ai des demandes pour des choses plus simples que la combinaisons intégrales. Comme une cape ou un voile. Pour l'instant je suis dans l'obligation de refuser vu les demandes énergétiques qui demande une combinaison ou un appoint. Mais cela me donne des pistes sur ce que peuvent désirer les gens. Et ce qui vous donne raison : il faut déjà penser à la suite, même si nous parlions du complexe dans notre entrevue."


Après quoi il invité les deux femmes à le suivre autour de la boutique.
Elles suivirent le geth, l'écoutant, commentant entre elles, jusqu'au test tactile. Après un rapide coup d'oeil, elles se décidèrent à essayer.
Chacun de son côté, elles testèrent, touchèrent palpèrent, jusqu'à ce qu'elles en est assez.

Contrairement à ce qu'imaginait Layla, la décontamination était une nécessité non pas pour elle, mais pour ceux et celles qui suivraient.
De son coté le synthétique n'en perdit pas une miette car il avait des avis de première main. Littéralement. Autant voir les orientations de chacune et s'en servir pour des créations.

Arrivé au pied de l'escalier, ils firent une petite halte le temps de laisser aux invités le soin de décider de la suite. Continuant à diriger le petit groupe à la demande de Layla ils montèrent à l'étage.
L'escalier faisait un demi-cercle montant jusqu'à l'étage qui ressemblait au rez-de-chaussé en plus petit. Ici un seul piédestal holographique, un peu après une porte à gauche de l'escalier. Une autre dans le fond réservée au personnel qui emmene vers l'usine proprement dite ou vers les bureaux au dessus.
"C'est sur ce piédestal holographique que je travail. Les gens aiment bien voir le processus, ainsi que découvrir un peu en exclusivité les idées que je couche sur holo.
Elles me donnent des avis, ce qui me permet de savoir si je fais fausse route, ou si je continue.

Voyez vous même."


Le piédestal s'alluma d'une pensée du geth et afficha un tube holographique avec des petites vignettes qui montraient des miniatures de combinaisons aux couleurs variées.
En s'approchant on pouvait voir qu'il y avait quelques modèles bien commun, mais le geth les fit défiler vers d'autres qui n'étaient pas en "boutique".

"Ce sont exclusivement des affichages 2D. Pas de version holographiques pour la plupart, vu que ce ne sont que des concepts pour certains."

Le tube fit défiler les images, sous le commandement invisible du geth, avant de s'arrêter et d'en agrandir une.

Spoiler : :
Image


Je pense que celui-ci pourrait plaire. Nous verrons ce que les gens en pense qu'en j'aurai finaliser ce concept en quelque chose de techniquement réalisable."

Pendant que les deux femmes admiraient, il continua ses explications : "A terme il y aura d'autres piédestaux qui serviront de cabine d'essayage.
Plutôt que de demander aux Créateurs et Créatrices de se changer ou de demander à la Créatrice Salira, j'ai songé à une projection holo directement sur soi. Avec des mirroir juste en face, chacun pourra voir l'effet sur lui.

Mais il ne reste plus qu'à transformer l'idée en concept technique concret. Après quoi je pourrai peut-être le vendre à d'autres boutiques.


Le geth laissa les deux femmes continuer leurs petit tour de ses concepts de combinaison et se tourna vers Tila : "Créatrice, tout est prêt en bas ?"
"Tout à fait Séides. Le dernier client et partie il y a de cela un moment. Nos invités seront tranquilles."

Le geth approuva de la tête, avant de se tourner à nouveau vers les deux femmes : "Layla Archer, Créatrice Shezra, si vous voulez bien me suivre, je vais maintenant..." avant qu'il ne termine, un boulet de canon entouré d'une aura biotique lui tomba dans les bras.

"TADAAAA. T'as vu comme je saute loin maintenant. Ma Probatrice est très contente de mes progrés. Dans son langage je crois que ça veux dire qu'elle est super contente !"
Pris de côté, le geth avait eu le réflexe de rattraper l'Asari auto-propulsée depuis le haut de l'escalier au vol. Elle faisait l'effet d'une ado de 16-17 ans et semblait très contente de sa petite surprise, tout comme de ses capacités.

"Je vois ça ma chérie. Félicitation.
Puis-je m'hasarder à dire que ta Probatrice a dû également commenter ton atterrissage comme point d'amélioration ?"

La bonne humeur de la jeune femme fût instantanément douchée. Un peu gênée elle regarda le bout de sa chaussure droite et commença à faire des petits ronds avec : "Oh, si peu, si peu..."
Jetant un regard de côté vers la porte de gauche, elle s'accrocha au cou du synthétique : "Vous allez en bas ? J'ai envie de me baigner aussi ! Je peux vous accompagner s'il te plaît ?" fit elle pleine d'espoir.

Décrochant patiemment la demoiselle il lui fit la remarque : "Je reçois personnellement. Ce ne sont pas de simples visiteurs et nous ne sommes pas en visite d'agrément. De plus, j'aimerai que tu te rappel tes manières."
Puis se tournant à nouveau vers ses invitées : "Je vous présente Eyma, ma fille."

"Oh !" fit l'asari confuse. Elle se fit tout à coup bien timide, se qui renforça sa jeunesse. Elle prit les bords de chaque côtés de sa robe légère et les souleva en faisant une révérence qui était un rien exagérée pour cette époque : "Je suis Eyma Seides, enchantée.
Ne vous inquiétez pas pour le nom de famille, c'est encore en discussion avec Geth ou Consensus."
finit elle avec espièglerie. Peut-être pas si timide finalement.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

En ligne

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 31 Mai 2018, 12:10

Séides répondit à la question d'Izira. Non, il n'y avait pas foule le jour de l'inauguration. Le Geth comptait sur le bouche-à-oreille pour faire connaître ses produits et la fréquentation, faible au début, commença à augmenter petit à petit jusqu'à atteindre un certain rythme de croisière. Aujourd'hui, les affaires se portaient bien, très bien même d'après ses dires. Il commençait déjà à avoir des demandes qu'il ne pouvait pas accorder en raison des besoins en énergie, mais cela lui donnait des idées pour étoffer sa gamme de produit.

Le groupe monta à l'étage qui qui faisait également partie de la boutique, bien que plus modeste que la partie en contrebas. Il n'y avait qu'un seul piédestal holographique. C'était celui où le Geth travaillant, exposant directement les concepts sur lesquels il travaillait. Il avait ainsi un retour direct de ses clients sur ses créations, curieux d'observer Séides travailler et pouvant entrevoir un aperçu des futurs modèles et même contribuer au processus créatif si les avis et conseils étaient pertinents :


"On a une approche assez similaire à Olympus. Les gens ont la possibilité de visiter les usines et les centres de productions. Bien sûr, cela ne concerne que les sites les moins sensibles et ils sont rigoureusement encadrés et surveillés. À la fin du parcours, ils peuvent laisser leurs avis ou exposer des idées. Ça ne semble pas grand chose dit comme ça, mais on a eut quelques bonnes idées... et quelques nouveaux employés aussi."

Un exemple ? Il y avait par exemple ce Krogan visitant une des usines d'Olympus, plus précisément une brasserie. Il paya sa visite guidée si site de production, prenant la formule incluant une dégustation gratuite des boissons produites par l'usine avec en prime la dégustation en avant-première d'une nouveauté qui était encore en cours de test de dégustation et qui sera commercialisée dans le courant de l'année. Jusque là, rien de bien nouveau, mais ce visiteur annonça qu'il avait remarqué un problème avec le système de distillation qui impactait le goût et proposa une solution. Il avait parfaitement raison et quelques jours plus tard, des employés d'Olympus le retrouvèrent. Aujourd'hui ? Aujourd'hui il était le responsable d'une des brasseries d'Olympus et son idée pour améliorer le processus a été reprise à grande échelle, ce qui eut un impact très positif sur les retours clients. On ne sait jamais d'où peut venir la prochaine bonne idée...

Bref, Séides exposa un des modèles sur lequel il était en train de travailler, intégralement noire avec de larges bandes d'un turquoise luminescent, comme si la combinaison était composée de néon à l'instar de très vieux films terriens avec des tenues, des bâtiments ou encore des motos reposant sur un concept similaire. Peut-être une source d'inspiration ? Le Geth indiqua également qu'il comptait mettre en place un système holographique dans les cabines d’essayage, permettant aux Quariens, plutôt réticent à l'idée de se changer, de visualiser l'apparence qu'ils auraient avec leur possible achat, ce qui réduirait la charge de travail de Tila. La pauvre, elle devait passer ses journées à s'habiller et se déshabiller en permanence, surtout s'il y a foule. À terme, Séides pensait même mettre des émetteurs holographiques affichant la tenue directement sur l'occupant plutôt que sur un présentoir :


"Ce système existe déjà. On pourrait vous en fournir quelques uns..."

Elle allait poursuivre sa phrase, mais elle fut interrompue par une voix féminine. Pas de filtre ou d'accent si reconnaissable. non, c'était une voix d'Asari, plutôt jeune d'ailleurs. Cette dernière, d'un saut biotique, sauta directement dans les bras du Geth. Une adolescente, 15/16 ans environ selon les critères humains. Après une petite discussion et un petit rappel des bonnes manières, Séides la présenta comme étant Eyma, sa fille. Cette dernière, plutôt penaude suite à la réflexion de son paternel, retrouva rapidement son espièglerie et précisa qu'elle s'appelait "Eyma Séides" et que son nom de famille était encore en cours de débats dans le Consensus :

"Les Geth peuvent avoir des enfants maintenant ?
-Ils sont plus proche de la singularité technologique que je le pensais !
-Tu penses que c'est une mauvaise chose ?
-NAAAAAAAAAN !"


Le ton entre les deux femmes était tout aussi espiègle que celui de l'Asari. Elles connaissaient déjà Eyma, certes pas directement, mais elles avaient beaucoup entendue parler d'elle. Les Geth avaient même un protocole à son nom, impliquant une sorte d'intégration au Consensus des organiques. Pas en les branchant directement à un serveur comme Layla l'avait expérimentée, mais en organisant des prises de contact, des questions ou avis sur tels ou tels sujet. Une autre personne concernée par ce processus était Nolira. Quarienne, l'archéologue vivant avec Layla était la dernière descendante connue d'un des ingénieurs qui permirent aux Geth de pouvoir mettre leur capacité de traitement en réseau. D'ailleurs c'était la seule descendante d'un des membres de cette équipe.

Une fois son existence "découverte", les Geth entreprirent de la contacter pour lui parler de son ancêtre et du fait qu'il était toujours "honorer" par les Synthétiques et pour lui poser tout un tas de question. D'après elle, c'était un peu comme si une famille, très grande dans son cas, venait de découvrir l'existence d'un nouveau membre qu'elle voulait rencontrer et connaître. Ça ne l'a dérangée pas trop et elle passe même au moins une heure par jour à répondre aux questions qu'on lui envoie.

Bref. Tout sourire devant l'Asari, Layla prit la parole :


"Alors comme ça, c'est toi la fameuse Eyma ? J'ai beaucoup entendue parlée de toi. T'es une petite star chez les Geth ou Consensus. Moi c'est Layla Archer et je te présente Izira'Shezra.
-Salut !
-Alors comme ça il y a une sorte de piscine en bas ? Je n'aurai rien contre une petite visite...
-Ou même faire trempette, c'est plutôt tentant !
-En plus je pense que c'est là que Séides voulait nous conduire.
-On pourrait contenter tout le monde non ?
-T'as raison ! Elle pourrait venir avec nous Séides, non ?"


Après tout, elles n'étaient pas là pour parler affaire. C'était juste une visite de courtoisie tout ce qu'il y a de plus amicale et Layla n'avait rien contre un peu de convivialité et de bonne humeur.
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 649
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 363.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 06 Juin 2018, 17:04

[HRP: pour la descprition du passage en décontamination, je te laisse revoir notre RP avec Miho Ici. Y'a juste un maillot et une serviette en plus du peignoir.]



Après une présentation dans les formes de chacun, Layla et Izira émirent l'envie de laissée venir Eyma avec elles. L'humaine et sa compagne étaient elles curieuse de l'asari ou simple gentillesse envers la jeune femme ?
Bien que peu chaud à l'idée, Seides accéda à la demande de ses invitées.

"Comme vous le désirez. En effet, nous allons dans la seconde partie de l'installation, l'environnement contrôlé qui a servi aux Créateurs pour passer un moment de détente sans enlever leur combinaison."

Alors qu'il parlait, il ouvrit la porte qui donnait sur un vaste ascenseur qu'ils empruntèrent. Il reprit la parole pendant la descente :
"Depuis l'ouverture j'ai également fait construire une deuxième partie qui elle est une zone pour tout les Créateurs qui eux n'ont plus besoin de combinaison et qui n'ont donc plus besoin de passer par notre système de décontamination et de seconde peau. C'est ce qui se rapproche le plus d'un complexe de loisir tout à fait classique désormais. Nous allons néanmoins dans la 1ère partie, que vous voyez le système de seconde peau par vous même."

Les portes s’ouvrirent sur un long couloir, avec des portes à gauche et à droite. Des idéogrammes étaient accrochés au-dessus des portes, pour que chacun puissent d'un regard comprendre ce vers quoi il se dirigeait. On pouvait deviner qu'à gauche se trouvait les pièces décontaminée et à droite les parties qui ne l'étaient pas.

Eyma fonça vers une porte à gauche dans le fond qui se révéla être un autre ascenseur.
"Tu nous accompagnes ?" s'étonna le geth.
"Et bien... Oui. Plus on est de fou plus l'on rit. C'est ce que disent les humains non ?"
Le synthétique la considéra quelques instant alors que tout le monde rentrait dans la cabine : "Ce qui supposerait aller de l'autre côté, vu que j'ai réservé la partie décontaminée..."
"Oh." fit innocement l'asari avant de secouer la main comme pour dire tant pis.
Connaissant sa fille, elle voulait surtout profiter un maximum de la plage avec le moins de personne... Laissant le sujet tomber, il rentra à son tour dans la cabine alors que Tila appuyait sur un bouton.
Après une courte descente, ils se trouvèrent dans un novueau couloir. Eyma prit les devant en se plantant devant un écran qu'elle activa avec son omnitech.

"Comme vous pouvez le voir, nous avons installé une série d'écrans qui permettent de commander un maillot ou une serviette. Dès le premier jour nous avons vu que la plupart des Créateurs ne possédaient pas cet accessoire bain, n'en ayant que rarement eu le besoin par le passé. Nous en avions bien quelques uns "au cas ou", mais pas assez. Une petite erreur de ma part.
Le lendemain nous proposions à l'entrée des maillots comprit dans le prix, le temps d'installer ce dispositif."


Pendant le discours de Seides ils avaient observer la manœuvre d'Eyma, qui une fois sa commande validée, vit l'écran afficher un numéro en grand.
"A tout de suite." fit elle enjouée en se dirigeant vers la porte du fond à droite.

"Les accessoires sont directement livrés dans votre cabine de change, bien décontaminés. Il n'y a plus qu'à enfiler."

Le geth invita Layla et Izira à se choisir un écran : "Je vous laisse vous choisir une pièce de notre collection. Il y a une connexion ouverte par omnitech pour diriger le tout. Les écrans sont tactiles si vous n'avez pas le votre sinon.
Je pense que vous avez vu la manœuvre, mais la Créatrice Salira si vous avez besoin de quelque chose. Sinon je vous invite à suivre les indications pour le passage en décontamination et à nous rejoindre sur la plage."


Le geth patienta le temps d'une question, avant de s'éclypser par une porte réservée au personnel.
"Si vous avez besoin de quoi que ce soit, je suis à votre dispotion." fit Tila Salira.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

En ligne

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 08 Juin 2018, 14:15

Direction la plage ! Enfin pas tout à fait. Si l'installation souterraine de Séides était conforme à l'idée qu'il avait soumit à Layla, la zone stérilisée invitant les Quariens à "s'habituer" au fait de porter des combinaison exposant des parties de leurs corps était une plage reconstituée avec son banc de sable, son eau et son ciel holographique. Séides invita le groupe à prendre un ascenseur en expliquant qu'il avait améliorer le concept : Il y avait une seconde partie entièrement stérilisée, permettant de se passer de combinaison et donc agissant comme un complexe touristique parfaitement classique. Allait-il en faire une installation permanente ? Après tout, une fois les Quariens débarrassés de leurs tenues protectrices, du moins sur la planète, il y a plus de chances qu'ils se ruent vers les "vraies" plages plutôt que les environnements reconstitués comme celui du Geth.

La jeune Asari était également de la partie et entra dans l'ascenseur qui entama sa descente vers les tréfonds de Rannoch... ou à peine quelques mètres sous la surface. Ils ne tardèrent pas à arriver à destination, un petit couloir avec plusieurs écrans permettant de commander un maillot et une serviette. les Quariens, encore peu habitué à ce genre d'activité, n'était pas vraiment nombreux à en posséder. Eyma était en train de faire une démonstration involontaire du fonctionnement du programme avant de partir vers ce qui semblait être un vestiaire. Séides laissa ensuite les deux femmes faire leur sélection, n'ayant pas apporter leur maillot, et disant de ne pas hésiter à faire appel à Tila en cas de problème.

Pour l'Humaine, le choix se porta sur un maillot deux pièces plutôt classique dans sa coupe. D'une couleur vert émeraude avec un motif tigré plus foncé. Izira avait choisit quelque chose de plus original. Un maillot deux pièce aussi, mais avec une tissu rappelant une peau légèrement écailleuse comme celle de la peau drelle par exemple, ressemblant à de la peau de serpent. Un motif tigré aussi, mais mêlant du rouge, du blanc et du noir. Dommage, les vestiaires, qui s'avérèrent être des salles de décontamination, étaient trop exiguë pour deux personnes. Le couple se sépara donc, suivant la procédure de décontamination tout en écoutant l'IV faire son office. Peut-être à cause de Séides, Layla n'eut pas le droit à la séance pose de la "seconde peau". Après tout, elle n'en n'avait pas besoin. Cette petite expérience fut donc plus rapide pour elle. Elle sortit donc la première, vêtue de son maillot.

izira en fit de même quelques minutes plus tard. C'était assez étrange de la voir comme ça. À priori nue avec un maillot, elle avait toujours son casque. La seconde peau faisait vraiment son office, invisible, impossible de deviner qu'une tenue transparente la recouvrait si ce n'était une légère luisance de la matière à certains angles de vue en fonction de l'orientation de la source de lumière :


"Alors ?
-C'est... intéressant. je ressent tout comme s'il n'y avait rien, mais en même en temps, je SAIS qu'il y a quelque chose qui me recouvre. Je trouve ça assez déroutant personnellement... Et puis il y a le casque.
-Je parie que la seconde peau sur le visage est pas très conseillée et je parle même pas des cheveux !
-J'ai l'impression d'être dans ces vieux holos pour adultes à une époque où les gens pensaient que les Quariens pouvaient se trimbaler les fesses à l'air devant la caméra et s'envoyer en l'air sans risque avec n'importe qui et n'importe où... du moment qu'ils gardaient leurs casques.
-Alors qu'en faite c'était juste pour ne pas rendre les Asari jalouses.
-Exactement !"


Les deux femmes rigolèrent et s'avancèrent main dans la main vers Séides, Tila et Emy. Elles se retrouvèrent rapidement sur le sable à marcher vers "l'océan" qui faisait de petites vagues.
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 649
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 363.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 09 Juin 2018, 16:06

Lorsque les deux invitées sortirent de la cabine de change, Tila les attendaient au bout du petit passage de nettoyage des pieds.
Eyma, elle, était déjà en train de batifoler dans l'eau, plongeant parfois pendant de longues secondes, revenant à la surface en crevant l'eau et en éclaboussant tout autour d'elle.
Visiblement c'était une partie de plaisir qu'elle goûtait.

Tila laissa les deux femmes se donner leurs premières impressions avant d'attirer leur attention sur une série de bacs : "Dans ces bacs ces trouvent tout un assortiment de matières ayant une textures différentes. Il nous était peu donné l'occasion de pouvoir sentir quoi que ce soit, sauf à travers des gants de nos combinaisons. Éveiller les sens des premières personnes à être venus tenter l’expérience s'est révélé être quelque chose d’intéressant."
Certains bacs contenaient des choses tout à fait bateaux : des billes, des pierres avec des textures lisses ou rugueuses, mais aussi des liquides aux textures diverses comme l'eau, l'huile ou un autre vert fluo extrêmement visqueux et qui dégoulinait comme de la morve.

Au dessus de chaque bac il y avait un petit trou carré où on pouvait mettre ses deux mains et un systèmes automatique de nettoyage vous les rendaient propre.

"Bien entendu si vous avez l'habitude de vivre sans la combinaison, c'est accessoire. Mais c'était très éducatif et récréatif au début."

Elle laissa le choix aux deux femmes de tester avant de se tourner vers le paysage : "Ce que vous voyez est réel. Enfin, je veux dire par là que l'eau, le sable et la verdure, tout est de Rannoch. Ce qui permet de donner l'illusion d'horizon est une énorme projection partiellement holo.
L'éclairage est amené par un grand puits de lumière et une série de lentilles et de miroirs, ce qui permet de profiter de la chaleur du soleil."


"Nous avons également installé un système de commande de boissons ce qui a permis une admirable reconversion des drones geths, inutilisés depuis même avant la fin de la guerre me semble t'il. Ils sont parfait pour la récupération et le transport de boissons. Nous songeons même à suggérer l'idée à l'administration de Rannoch."

Elle désigna des transats : "Si vous voulez faire un peu de bronzage, c'est sans risque, bien que je vous conseil de ne pas trop insister. Du vécue...
Sinon, l'eau est simplement sublime et le système qui s'est installé vous donne une autonomie complète en oxygène, donc pas de soucis si vous n'avez jamais apprit à nager.

Je pense qu'on a fit le tour, si vous avez d'autres question n'hésitez pas. Sinon je vous laisse profiter."Si vous voulez piquer une tête, n'hésitez pas."

Tila en fini avec sa présentation sur un sourire et patienta le temps des éventuelles questions.


*
**
***



Un peu plus loin Seides était entré par la porte de service pendant que Layla et Izira écoutaient le début de l'explication de Tila.

Il se dirigea vers le bord de l'eau où Eyma s'était allongée à plat ventre, le corps à moitié immergé, elle tapotait des légèrement des pieds le liquide, l'air songeur.

**comme elle a grandit** se dit le geth. On était loin de la petite adolescente sous-nourri récupérée sur une planète perdue dans les systèmes Terminus. Elle était pratiquement une jeune femme maintenant et qui regardait les nouvelles venues avec grand intérêt.

Le geth songea qu'elle reluqué ouvertement les deux femmes et pensa qu'elle était à cet âge là après tout. Mais il n'y avait pas pensé et l'éducation sexuelle avait été loin d'être une priorité. Même maintenant qu'il le savait, il n'avait aucune idée de la manière d'aborder la question. Ce n'est pas comme s'il était outiller pour lui donner le moindre conseil. Et vu le sujet, il ne savait pas non plus comment et à qui demander d'aborder le sujet avec elle. Conclusion : il allait quand même devoir s'y coller.

"Je ne pensais pas que le genre féminin t’intéressait. Mais ta race a dû faire comme ça depuis tout le temps après tout."
Eyma lui lança un regard de travers signifiant aussi bien un "quoi !" qu'un "sérieusement ?"
Mais elle fini par sourire, son père ayant toujours une approche direct et abrupt à la geth lorsqu'il était face à un problème qu'il ne savait pas comment aborder. De son côté elle en avait prit de la graine ceci dit :

"Techniquement, nous ne somme ni l'une, ni l'autre. Quand à elles, elles sont pas mal... Et très éprises l'une de l'autre je dirais." la dernière phrase avait été dite sur un ton qui prévenait que le synthétique était sur un pente glissante et qu'il ferait mieux de ne pas trop insister sur ce point.

"Pour le reste... J'ai pas de préférence. Y'a du beau et du moche à regarder dans les deux je dirais. Et en plus pour nous y'a aucun soucis d'accident. On peut simplement pas avoir d'accident. Autant dire que je peux m'éclater là-dessus !"

Le geth tourna à nouveau la tête vers sa fille qui souriait de toutes ses dents. Elle le titillait visiblement, mais il ne mordit pas à l'hameçon. Il savait tout ça et c'est pourquoi il ne posa pas de question sur cette partie de sa vie privée. Elle avait pas loin de 90 ans et il se dit que c'était bien assez pour prendre certaines décisions...

Tila en avait fini avec l'humaine et sa compagne, et il leur fit un signe de la main. Pour qu'elle s'approche.
Mais avant qu'il ait dit quoi que ce soit : "Dites, vous êtes bien la Layla Archer d'Olympus ? Vous auriez pas besoin d'un génie en ingénierie plasmique et de la distribution d'énergie d'un générateur à noyau ézo ?"

"J'aimerai bien voir votre Canon Cosmodésique de prêt. Ça doit être pleins de technologies de pointes et exotiques sympa à étudier. J'aimerai vraiment voir ça en détail.
Accessoirement je peux même piloter une frégate geth."


C'est qu'elle se vendait ! Il était vraie que la jeune fille n'avait pas suivie un cursus classique. Entourée de geth elle avait développée des talents technologiques. Et comme tout les enfants à qui on ouvre des horizons elle avait été une vraie éponge à connaissances considérées de pointe.
Mais... Elle se vendait plutôt outrageusement.

"Pilotage avec assistance du pilote intégrée à la dite frégate, il faut le préciser."
"Oh?" fit l'asari d'un autre faussement surprit.

N'empêche qu'il ne niait pas tout le reste, ce qui en disait long...
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

En ligne

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 05 Juillet 2018, 07:15

Tila ne tarda pas à rejoindre les deux femmes, expliquant la fonctions d'une série de bacs placés non loin de l'entrée de la pièce. Contenant plusieurs matières à la texture différents de l'eau au sable en passant par la pierre et même une sorte de slime. Elle avait aussi sans doute remarquer que la combinaison d'Izira était différente puisqu'elle évoqua une certaine habitude à vivre sans cette tenue. Après tout, elle passait ses journées à se déshabiller et se rhabiller pour illustrer les différents produits de la boutique aux différents clients qui voulaient un aperçu "en relief" de la tenue de choisie.

Elle a du donc remarquer que la combinaison d'Izira, en apparence classique, était en fait modifiée et pas qu'un peu. Les différentes jointures entre les pièces, moins discrète pour un œil averti, placées judicieusement pour permettre un retrait rapide, et l'absence de plusieurs systèmes de sécurité comme les joints étanches et autres dispositifs qui permettrait de passer plusieurs années dans cette tenue sans pouvoir l'enlever. Cette combinaison n'était que poudre aux yeux, trahissant un organisme déjà adapté à l'environnement de Rannoch, mais ne voulant pas le montrer pour une quelconque raison, ici, c'était simplement pour passer inaperçue avant le "jour j" où presque tous pourraient fouler le sol de la planète pieds nue, le soleil caressant la peau et le vent faisant voler les cheveux.

Tila apporta quelques informations sur l'installation. Tout était "d'origine". Si c'était effectivement un environnement reconstitué, le sable, l'eau et les différents éléments du décors comme la végétation ou les pierres, tout venaient de Rannoch. Même la luminosité était vrai, la salle étant éclairée par le soleil de la planète via un puis de lumière et un jeu de miroir réfléchissant. Il y avait aussi un système de commande de boisson utilisant des drones geth reconverti. La Quarienne apporta les dernières précisions, indiquant qu'il fallait faire un peu attention pour les séances de de bronzage, évoquant une expérience personnelle à base de coup de soleil et que la tenue est pourvu de réserves d'oxygène si elle voulait faire un peu de plongée.

En guise de question, Izira se contenta de simplement donner un conseil :


"Pour pouvoir faire de long bain de soleil, la galaxie a inventée la crème solaire. On se l'étale sur la peau pour la protéger des coups de soleil. Personnellement, je vous recommande la variante terrienne au monoï avec indice de protection maximale. Elle sent super bon et reste efficace une dizaine d'heures même si vous faites trempette entre temps !
-Le seul inconvénient est qu'il faudra sans doute l'aide de quelqu'un pour vous l'étaler sur le dos, mais une belle demoiselle comme vous ne devriez pas avoir de mal à trouver une âme charitable disposée à vous rendre service..."


Oui, Tila était très attirante physiquement. En même temps, c'était un peu le but des modèles non ? Mais en dehors de ses courbes et de son visage avenant, qui semble êtres des traits communs à presque tout les Quariens, ou alors peut-être que Layla était plus sensible à leurs charmes. Bref, elle avait l'air des plus sympathiques et de bonne compagnie. Après avoir poliment dit qu'elles n'avaient pas d'autres questions et que Tila partit en direction de l'eau, Izira et Layla furent quand a elles attirés par un Geth faisant un signe de la main, les invitant à s'approcher bras dessus bras dessous.

Arrivées à leurs hauteurs, le Geth n'eut même pas le temps d'en placer une que la jeune Asari s'accapara de la conversation. D'après ces dires, elle semblait y connaître un rayon en application physique des technologies plasma et fonctionnant à l'ézo, avant de dire qu'elle voudrait bien voir le Canon Cosmodésique de plus près et qu'elle savait même piloter, avec assistance d'après la taquinerie de Séides, une frégate :


"Hum, si ce génie en question s'y connait en répartition d'énergie d'un réseau de générateur à noyau ézo octacore à quadruple charge statique monté en dérivation, il se pourrait que la "Layla Archer d'Olympus" s'intéresse à son CV."

Répondit elle avec un sourire en s'installant à coté d'elle, sa compagne suivant le mouvement, blottit contre elle :

"C'est vrai que le Canon est un engin impressionnant. Pour la première fois depuis 50 000 ans, on reproduit la technologie des relais cosmodésiques.
-Et c'est sans doute la première fois tout court qu'on le fait à cette échelle. Les Prothéens n'avaient qu'un relais "de poche". Ils étaient loin de pouvoir envisager en construire à taille réelle pour s'en servir comme moyen d'effectuer des voyages intergalactiques."


Les jambes de l'Humaine se tendirent pour se poser dans l'eau :

"je dois dire que cet endroit est impressionnant. C'est une chose entre voir les plans et le résultat concret. Vous avez dit qu'il y avait une seconde zone entièrement décontaminée ?"

Cette partie n'étaient pas dans les plans originels et, de là où elle était, elle ne voyait rien indiquant une seconde partie accessible...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 649
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 363.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 11 Juillet 2018, 20:15

Si Tila avait remarquée quoi que ce soit à la combinaison d'Izira, elle n'en laissa rien paraître de plus qu'un coup d'oeil connaisseur un rien plus appuyé, mais elle garda ses pensées pour elle en bonne représentante discrète qu'elle était.
De plus la relation qu'entretenait Layla n'était pas un secret, ce qui voulait dire une certaine habitude de la faune microbienne de l'humaine et donc d'un environnement dans lequel la quarienne et l'humaine pouvait évoluée sans soucis.
Elle se dit qu'elle devrait en toucher deux mots à Seides pour le cas ou ces deux là voudraient commander chez eux. De plus, si les choses évoluaient bien avec les quariens qui avaient accéptés des geths dans leur combinaisons, la chose deviendrait peut-être nécessaire. Au moins un petit ajout sympathique... Et vendeur.

Tila prit la remarque avec un sourire légèrement penaud : "Oui. Nous en fournissons désormais." Sa première expérience avait été cuisante. Littéralement. Mais elle avait appris : écran totale ! On avait beau avoir du bol avec le système immunitaire, on n'effaçait pas 3 siècles de gènes sous combinaison comme ça...

Elle sourit au compliment de Layla. Après tout elle avait été recrutée, en partie, pour son physique et son maillot tout comme sa visière ne cachait pas grand chose. Mais c'est surtout à la fin de la phrase qu'elle souriait. Elle avait trouvé cette pair de main il y a quelques mois en la personne de Miho'Shakti vas Maefis et elle s'en trouvait fort aise.

"Je vous remercie. Il y a bien des âmes charitables sur Rannoch" fit elle évasive. Elle n'avait rien contre l'idée qu'on lui passe de la crème, surtout que les regards de Layla été très charitable, mais cette rencontre c'était du professionnel. Enfin... elle disait ça, mais la première rencontre pro, avait tournée très personnelle. Disons que celle-là c'était du sérieux. Et puis, il y avait la compagne de Layla à côté, même si elle semblait la regarder avec le même œil appréciateur que l'humaine...

Heureusement pour éviter qu'une discussion plus gênante ne commence, elles furent appelée par Seides et sa fille.

*
**
***


Sa fille qui s'était vendue et qui avait affaire à forte partie si l'on en croyait ses sourcils plissés et ses yeux à travers lesquels on pouvait presque voir le cerveau carburer. Elle devait également se demander si Layla ne lui avait pas raconter un bobard pour lui rabattre le caquet.

Après un instant elle baissa les yeux sur l'eau, toujours en train de réfléchir et elle fit des petits ronds dans l'eau avec le bout de sa main : "Je suis plus dans le plasma que dans l'ezo avec les geths. Mais votre truc là... La quadruple dérivation, je peux imaginer pour du contrôle, même si j'ai jamais vu et que ça doit pomper sévère... Mais un octocore d'ézo ?"

Elle fit une petite moue déçu avant de s'assoir pour avoir les yeux presque au niveau des deux femmes et surtout éviter un torticolis en voulant les regarder : "Je peux m'y mettre vite. L'offre tiens combien de temps ?" fit elle sans se démonter.

Les deux compagnes enchaînèrent sur le pédigré du canon cosmodésique. Un petit frère, en plus grand et gros en somme. Que n'allez t'on pas faire avec !

Visiblement la jeune Asari n'était pas encore prête à lâcher la tête de la conversation. Et son père laisserait faire tant que ses invitées ne montreraient pas de signe d'agacement ou une envie d'en finir. Sur ce point il laissait beaucoup faire sa fille tant qu'elle ne dépassait pas les bornes. Hors ses centres d’intérêt, surtout ceux qui seront probablement professionnels sont rarement hors limite pour lui.

Il se contenta donc de rester spectateur dans cette conversation, bien qu'en ayant fait un tour rapide sur le réseau, il n'avait pas trouvé de trace d'un générateur d'ézo octocore. Encore moins avec quadruple charge statique en dérivation. Des bi-core étaient devenu communs, voir la norme sur les dernières constructions, mais on ne voyait pas l’intérêt de faire plus gros que ça, en dehors des cuirassés geths. Et même là du triple ou du quad-core était bien assez. Même pour les geths ça consommait bien trop du précieux carburant.

Pourtant vu ce dont on parlait, du canon sensé envoyé des bonshommes vers une autre galaxie, reproduction d'une technologie Moissonneur. Ca devait avoir de gros besoins en énergie. Énorme même. Seides ne pût s'empêcher de se dire qu'il faisaient certainement un pâle copie, ou alors il ne connaissait pas bien le fonctionnement de ce genre de machine. Après tout les relais perduraient depuis... Très longtemps était un euphémisme. L'ézo n'était pas consommé ? Alors à quoi tournaient les relais ?

Le geth repris le fil de la conversation, ayant perdu quelques secondes dans ses recherches et spéculations : "... Même si l'on sait que les relais ne sont pas des prothéens."

La jeune femme fit un mouvement de la main qu'on ignore sa précédente tirade : "Enfin on sait à coup sûr que ce "Relais" là sera bien de nous. Enfin de ce temps. Ce qui reste un sacré haut fait. Des idées de la prochaine destination si ça marche ?" Parce que bon... C'était bien jolie tout ça, mais y'avait une infinité de galaxies à visiter.

Après discussion Layla enchaîna, sur l'autre partie du complexe. Le geth confirma: "Cette partie est un ajout qui n'était pas là à la construction initial. Entre les Créateurs, de plus en plus nombreux, à pouvoir faire face au retrait d'une combinaison dans un environnement semblable à Rannoch et ceux ne le pouvant toujours pas et ne le pouvant certainement jamais, faire construire une partie qui n'a pas besoin des conditions de purifications spécifiques à cette salle est devenu une évidence.
J'ai conscience de la proximité de la mer, mais j'espère faire vivre cette partie avec les services que nous offrons. Entre autre choses nous prévoyons de proposer des ouvertures nocturnes et des coin privatisés. Des tables pour deux à quatre personnes réparties judicieusement offriront une possibilité de diner en famille ou romantique, tout en ayant un maximum de privatisation, moins les désagrément d'une vie nocturne voulant jouer les piques assiettes ou pire.

Ce ne sont que des projets. Pour l'instant cette partie se contente de pouvoir proposer un air non-filtré ou plutôt non-ultra-purifié. Il coûtera moins cher à la construction, pas besoin de cette double peau, du systèmes de surveillance et de contrôle de qualité de l'air et de la faune microbienne de manière générale. Moins de soucis d'entretiens car je suis en train de me renseigner auprès de d'autres geths et Créateurs spécialisés dans les microcosmes. Pouvoir reproduire quelque chose comme ça assurer le gros du travail de recyclage et de nettoyage de l'air et de l'eau.
En plus cela nous permettra d'introduire une faune animale et végétale marine qui sera du plus bel effet.

Nous verrons si tout cela aboutit."


Seides avait de sacrés projets pour cette partie de son installation. Pourtant, ce n'était rien comparé à ce qu'il voulait vraiment créer. Mais ça c'était VRAIMENT trop tôt pour ne serait-ce que l'évoquer. Juste une idée qui avait germer dans un circuit. Tout juste une ébauche... Mais aux applications ludiques, sociales et militaires presque infinies.

Plus tard, plus tard...


"Je vous proposerez bien de visiter, mais comme je l'ai dit, tout les Créateurs ne sont pas encore en mesure de supporter d'autres germes que ceux de Rannoch. Mais vous pourrez avoir une vue extérieure, bien que ça ne vous apportera pas grand chose de plus que de regarder cette partie."
C'était pour ainsi dire des miroirs. C'était un peu son seul regret de ne pas pouvoir proposer des expériences différentes, mais c'était déjà quelque chose à construire.

"Et après le Canon, prendrez vous enfin du repos ? Ou avez vous déjà d'autres projets en tête ?" Le geth se doutait ne pas être le seul à avoir la primeur de l'imagination et la créativité. A ce niveau Layla l'avait largement dépassée, car lui ne faisait que du neuf dans un domaine ancien. L'humaine innovait définitivement !
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

En ligne

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 18 Juillet 2018, 17:35

La discussion entre Séides, Izira, Eyma et Layla était plus conviviale qu'une simple rencontre professionnelle. Était-ce à cause du fait que les quatre participants étaient sur une plage en maillot... Enfin les trois organiques du groupe étaient en Maillot, le Geth n'ayant pas besoin de tenue ? Était-ce à cause de la jeune Asari qui était en train de s'accaparer la rencontre avec une bonne humeur communicative ? Ou bien de Layla qui n'était pas vraiment à donner dans le protocolaire et le formel ? Sans doute un savant mélange de tout ça et d'autres facteurs en plus.

La petite remarque de Layla fit réfléchir l'Asari qui avoua s'y connaître davantage en manipulation de plasma qu'en manipulation d'ézo. Elle semblait aussi intriguée par la mention de générateur octocore d'ézo et demanda combien de temps l'offre tenait afin de savoir si elle avait le temps de se former à la tâche :


"Le Canon est en simplifiant un ensemble de plusieurs relais fonctionnant de concert. On a découvert qu'en coordonnant plusieurs relais vers une même destination, la vitesse de transit, et donc la portée d'utilisation, augmentait de façon proportionnelle en se partageant le transfert de masse à déplacer. Un peu comme avec les Geth d'avant-Guerre quand ils augmentaient leur puissance de calcul et donc leur intelligence en la partageant en réseau. Même si, à l'inverse des Geth, ils n'ont clairement pas été conçus pour fonctionner ainsi. Il a donc fallut non seulement créer de toute pièce des relais cosmodésiques, cinq pour être exacte, mais également les concevoir pour qu'ils fonctionnent ensemble comme une seule et même entité. je dois avouée que sans l'aide du Consensus, on n'aurait pas trouver la solution avant quelques décennies.

Comme vous devez le supposer, un relais a besoin d'énormément d'énergie et surtout d'ézo pour fonctionner, alors cinq... Comme l'ézo est non seulement disponible en quantité limité, mais qu'il est aussi très onéreux, il a fallut gruger pour ne pas avoir à dépenser des fortunes à chaque utilisation et diminuer les stocks disponibles. Surtout en prenant en compte que l'Initiative devra en construire un de son côté pour permettre une liaison régulière entre les galaxies et qu'ils auront accès à bien moins de ressources que nous. Comment ? Simplement en étudiant les relais cosmodésique originaux et copier allégrement leur machinerie interne. Ils fonctionnent avec des générateurs d'ézo octocore présent dans les anneaux de la structure gyroscopique ceinturant le cœur d'ézo de l'appareil. Les Moissonneurs les ont optimisés à l'extrême si bien qu'ils ne semblent même pas avoir besoin d'être réapprovisionnés avant des dizaines de millions d'années, voir sans doute beaucoup plus. Nous sommes parvenus à reproduire ses générateurs. Bon, ils sont moins perfectionnés : Ils ont besoin d'évacuer leur charge statique et auront besoin d'un réapprovisionnement bien plus régulier. Mais au moins ils ne videront toute les réserves d'ézo de la galaxie en trois jours ! Selon les estimations, avec un aller-retour par mois, ça devrait durer quelques décennies, mais cette durée devrait augmenter au fur et a mesure que nous améliorerons le procédé. D'ici quelques siècles, non seulement la consommation sera diminuée, mais la vitesse de transit sera augmentée, les systèmes optimisés étant par nature plus performant.

Du coup, vous avez tout votre temps pour apprendre ! Ce n'est pas demain la veille où on n'aura plus besoin d'une experte en la matière !"


Elle conclue par un petit clin d’œil. Si elle était aussi douée que le disait les Geth qu'elles côtoyaient, il est évident qu'Olympus lui ouvrirait les portes en grands si jamais elle se décidait de postuler.

La conversation se poursuivit, avec une petite mention concernant le fait que les Prothéens n'avaient pas inventés les relais. Ce qui avait été considérée comme une lubie de la part de Shepard était désormais un fait avéré depuis que leurs concepteurs ont débaroulés dans la galaxie pour jouer les super génocidaire de l'espace ! Mais c'était sans doute une mention sur le fait que les Prothéens n'étaient sans doute pas les seuls à avoir tentés de reproduire la technologie des relais durant les milliers de Cycles qu'a connus la galaxie. C'était peut-être le cas, mais jusqu'à preuve du contraire, il n'y a rien qui tend à valider cette théorie.

Puis vint un autre aspect d'une telle découverte : Maintenant que l'on maîtrise une forme de voyage intergalactique, où est-ce qu'on ira après Andromède ?


"Ça ne sera pas envisagée avant un bon moment. On ne va pas se répandre dans douze alors qu'on vient à peine de réussir le premier voyage intergalactique de l'histoire contemporaine. La galaxie d'Andromède est presque deux fois plus grosse que la Voie Lactée. Il n'y aura sans doute pas d'équivalent à notre réseau de relais cosmodésique, donc toute l'exploration se fera par SLM conventionnel, ce qui prendra beaucoup de temps. D'autre part, il ne fait pas également oublier que 99% de notre propre galaxie est inexplorée et qu'il sera plus économiquement viable de combler cet oubli dans les années à venir que d'aller à des millions d'années lumière. La Voie Lactée nous a offert qu'un minuscule aperçu de ce qu'elle pouvait offrir. Mais une fois ça fait et Andromède explorée, oui on n'aura que l'embarras du choix : Le Grand Nuage de Magellan, la Galaxie de Pégase, celle du Phénix, du Triangle... En encore ça n'est que quatre des 60 galaxies de notre groupe locale. Je ne parle même pas des infinités d'autres présente dans l'Univers, mais je pense qu'avant ça, s'assurer de la réussite de l'exploration d'Andromède sera un bon début."

Puis, la discussion s'engagea avec Séides, mentionnant l'existence d'une nouvelle partie du complexe qui n'était pas initialement prévue. Une partie où l'air ne serait pas filtré et donc disposant du même air qu'à l'extérieur. Il mentionna également la possibilité de réserver cette partie pour organiser des soirée familiale ou romantique sans risque pour la santé des participants ou les inconvénients de ce genre d'évènements en extérieurs, même si Rannoch n'était pas vraiment la cible des piques-assiettes ou des agresseurs, mais comme partout, le risque zéro n'existe pas.

Le geth demanda également si après l'Initiative, Layla avait d'autres projets en tête ou si elle allait prendre un peu de repos :


"Un peu de repos d'abord. Préparer l'Initiative est tout aussi excitant qu'exténuant. Ensuite... Non je ne suis pas du genre à rester sans rien faire. J'ai d'autres projets en tête, bien que plus modeste que monter une expédition intergalactique.
-Faut savoir différencier ambition et mégalomanie.
-Exactement ! Mais j'ai quelques projets en tête : Exploration de la Voie Lactée, Méchas conçu spécialement pour les Synthétiques, Développement de notre système stellaire, niveau stimulant immunitaire pour les Quariens retardataires qui n'ont pas encore suivit une procédure d'acclimatation quelconque et plein d'autres... Bref on ne risque pas de s'ennuyer !"


Il est vrai qu'avec Olympus, tout semblait possible que ce soit explorer une nouvelle galaxie ou juste prouver qu'une entreprise aussi grosse pouvait "jouer dans les règles" sans profiter du système ou carrément faire Le silence s'installa quelques minutes, l'Humaine en profitant pour un petit bain de soleil avant de parler à nouveau alors qu'Izira vérifiait son casque :

"Et vous Séides ? Des projets en dehors d'Avenir ? "

C'est après la réponse du Geth qu'un bruit de sifflement se fit entendre, bien connu chez les Quariens. Layla se tourna vers Izira qui la fixait avec un grand sourire, visière dans la main :

"Y'a pas à dire... C'est mieux comme ça ! Je pourrais même aller dans la seconde partie. J'ai quelques années d'avance sur la réacclimatation. Vivre en compagnie de plusieurs non-Quariens offrent une bonne stimulation au niveau immunitaire. Surtout si vous partagez la vie de l'une d'elle !"

C'est vrai que sans le vouloir, elle avait commençait la procédure de réacclimatation avant l'heure. Une adaptation progressive : Installer les systèmes que Layla avait mentionnée dans sa remarque et faire diminuer progressivement leur puissance jour après jour, pour finir jusqu'au même niveau pathogène que l'atmosphère de Rannoch. Un peu l'inverse de ce que faisait certaines personnes pour s'immuniser à un venin : Commencer par s'injecter des quantités inoffensives pour que le système immunitaire s'adapte à la menace et agisse en conséquence et augmenter progressivement la dose jusqu'à l'apparition d'une immunité à des doses qui seraient normalement dangereuses, puis mortelles. Bien sûr, elle avait été suivit de près par du personnel compétant pour s'assurer qu'elle ne risquait... et les autres Quariennes membres d'équipage également, profitant elles-aussi de ce traitement.

Depuis quand elle pouvait techniquement se passer de combinaison dans de telles conditions sanitaires ? Techniquement depuis un peu moins de deux ans. Pourquoi est-ce qu'elle jouait la comédie jusqu'à ce que "ça devienne une généralité" ? Juste pour ne pas trop attirer l'attention et ne pas déclencher des réactions étranges. On ne peut jamais vraiment savoir comment réagiront les gens. Pour en revenir à Izira, Elle n'avait trouver le moyen de retirer tout le casque, du moins sans déchirer toute la seconde peau qui la recouvrait. Elle n'en n'avait pas besoin, mais ce n'était pas non plus une raison de mettre en lambeaux un si beau travail. Il fallait quand même reconnaître que cette seconde peau était une véritable réussite, mais ce n'était pas non plus la seule chose que Séides proposait :


"J'ai une question ; vous proposez des tenues pour les Quariens, mais vous n'avez rien prévu pour les Geth ?

C'est vrai qu'avec l'apparition de l'individualité, vient aussi l'envie de se démarquer des autres. Bien sur les Geth sont un peu limités à ce niveau dans un sens : les vêtements leur sont inutiles, ils n'ont pas de cheveux à colorer ou coiffer, de visage à maquiller... Mais ils avaient d'autres possibilités : Couleurs personnalisées, modules supplémentaires, carrosseries customisés... Personne n'a l'air de s'y intéresser pour le moment, du moins de manière commerciale. Il n'y avait que des initiatives personnelles ça et là...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 649
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 363.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 29 Juillet 2018, 21:42

Eyma écouta les explications avec intérêt, mais n'était pas la seule : son papa aussi été plutôt intéressé. Ce n'est pas tout les jours qu'on avait une explication de première main sur le sujet.
Les deux restèrent silencieux le temps que l'explication se termine, opinant juste du chef de temps à autres.

En somme le canon cosmodésique été plusieurs relais mis en parallèle pour augmenter la puissance et la portée. Si l'explication présentée ainsi pouvait paraître décevante, c'était un sacré exploit. Tout comme l'imitation de l'énergie génératrice du dit canon. A ce sujet : "Ce concept de générateur est très intéressant. Nous parlons d'une énergie quasi-inépuisable. D'une durée d'ordre cosmique.
Pensez vous que nous seront en mesure de reproduire cela à plus petite échelle un jour ?"


La question n'était pas anodine : on pourrait approvisionner des mondes à volonté ainsi, construire des vaisseaux n'ayant plus de limite d'énergie pour ainsi dire. C'était un changement majeur.

Eyma de son côté fut enthousiasmée pour la réponse de l'humaine : "Chouette !" fit elle en sachant qu'elle aurait sa chance. Seides se contenta de hocher de la tête, bien que trouvait des professeurs dans le domaine allait être plus... Délicat. Dans tout les cas il la pousserait à déjà en finir avec son domaine actuelle avant de passer à autre chose. Ou d'étudier l'ézo en parallèle.

Layla repris sur la question de sa fille. En résumé elle avait dit : chaque choses en son temps. Avec ce qu'il restait à faire ici, il y avait du travail. Le geth se dit qu'en effet, la Voie Lactée avait bien assez de soucis pour ne pas en chercher ailleurs. Mais l'ultra-exotisme d'une nouvelle galaxie allait pousser bien des gens s'engouffrer dans la voie de l'exploration.


Après explication sur les nouvelles parties du complexe, la discussion s'engagea sur les projets personnels de Layla. Émaillé par quelques remarques de sa compagne.
Repos donc, même si quelques petites idées plus modestes lui traînaient dans la tête. L'une d’elle retint son attention : "Meca pour synthétique ?" Par synthétique elle voulait peut-être parlait des geth. A part quelques IA, ils étaient les seuls à qui pouvait s'adresser un marché sérieux sur le sujet. Hors des meca pour des synthétiques lui semblait une idée étrange. Après tout ils pouvaient prendre le contrôle de toute machine nécessaire à leur besoin.

Izira renvoya la question posée à Layla. Mais il n'était pas aussi... avancé qu'elle dans ses projets : "Il est trop tôt encore. Je n'ai ouvert cette boutique il n'y a que quelques mois. Et il reste énormément à faire avant qu'elle soit assez indépendante pour se permettre de se passer de ma supervision. Une fois l'entreprise pérenne, je pourrais songer à autre chose. Ou m'agrandir. Mais pas tout de suite."
Les geths réfléchissaient plus vite. Mais Seides évoluait en territoire inconnu et découvrait encore les "joies" d'être chef d'entreprise.

La surprise d'Izira fut... Un peu moins plaisante que pour elle même. Il hésita un instant à lui faire remarquer qu'il gardait l'environnement aussi stérile que possible pour rassurer les Créateurs malgré son système, mais laissa tomber en se disant qu'il ne ferait pas de mal de refaire une décontamination complète de l'air de temps à autre. Néanmoins : "Créatrice Shezra, si vous pouviez juste éviter toutes baignades sans votre masque ? Le processus de décontamination de l'eau est extrêmement long et compliqué."
En résumé et pour le niveau de pureté qu'il attendait, vider tout le bassin, passer la totalité aux rayons anti-bactérie, re-remplir. Vu le volume d'eau, il allait fermer une bonne semaine.

Eyma fut un peu choquée par le retrait du masque d'Izira. Elle même se pliant au jeu de la tenue seconde peau, avec une variante de masque adaptée pour sa tête. Il se tourna vers Seides et ne fit pas de commentaire derrière le sien, mais sembla un peu surprise.

Se tournant de nouveau vers le couple : "J'aurai dû m'en doute. C'est logique que vous soyez habituée à votre partenaire. On ne vit pas que d'eau fraîche et de bons sentiments." elle fit un clin d’œil qui en disait long.

"D'ailleurs, ça n'a pas été trop compliqué ? Pas trop malade ? Et maintenant, c'est stable votre renforcement immunitaire ?"
Visiblement c'était une curiosité pour l'asari qui n'avait pas rencontrer de quarien semblable.

Une fois qu'elles eurent fini de papoter Izira posa une question plutôt surprenante à Seides : "Et bien... non.
Nos modèles sont extrêmement standard. Je pense que certains d’entre nous font des modifications structurel mais uniquement dans un but pratique, plutôt que cosmétique.
Les variantes de couleurs sont un peu plus communes mais ce n'est pas une nouveauté. Depuis toujours nous avons adaptés nos schémas de couleurs lorsque le besoin se faisait sentir, comme une camouflage forestier sur une planète majoritairement composées de forêt.
Et encore, lorsque la discrétion était une nécessité nous avions tendance à déployer nos unité furtives.

Quant à nous habiller... Je ne connais aucun geth qui le fait. Même avec notre nouvelle individualité ce serait considérer comme une bizarrerie autant par les organique que par le réseau. Je ne dis pas que ça n'arrivera pas mais..."

Il laissa sa phrase en suspend laissant à chacun le soin d'imaginer à quel point c'était un non-sujet pour eux.

"A moins que vous connaissiez quelqu'un qui en ressent le besoin ? Si oui je serai curieux de le connaître. Si non... Et bien je me contenterai de surveiller cela. Peut-être pourrais-je servir mes compatriotes en ce cas."

Le geth songea que l'heure avançait : "J'aurai une petite question avant de vous laissez profiter de l'installation. J'ai en effet beaucoup de choses à gérer si ça ne vous dérange pas : auriez-vous des conseils sur ce que les Créateurs aimeraient ? Je veux dire que je fais selon mon inspiration, mais je me dis que je devrais plus cibler ma clientère."
Après tout on été là pour le boulot, donc il fallait quand même essayé de faire avancer le travail.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

En ligne

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Layla Archer » 30 Juillet 2018, 22:19

Le petit exposé de Lala fit sensation et autant le Geth que l'Asari étaient intéressés. Seides mentionna la capacité de produire de l'énergie et s'il serait possible de l'exploiter à grande échelle :

"L'élément zéro ne produit pas d'énergie. Il faut une source externe pour qu'il modifie la masse dans sa petite bulle d'espace-temps. Du courant positif pour augmenter la masse et du courant négatif pour la réduire. Plus la valeur à modifier est importante, plus il faut d'énergie à injecter et plus on injecte d'énergie plus l'ézo devient rapidement inerte. Nous avons étudier les générateurs d'énergie des relais cosmodésique, mais c'est une technologie très exotique qu'on commence à peine à analyser. De ce que je sais, ils fonctionnent avec de l'énergie noire, la fameuse énergie indétectable qui composerait presque les 3/4 de l'Univers. Si on parvenait à en comprendre le fonctionnement et à reproduire cette technologie, on aura réellement cette idéale d'énergie propre qui, comme l'univers, serait véritablement infinie. Tout serait possible. on pourrait en équiper les vaisseaux et leur faire des générateurs SLM d'une puissance jamais vue, permettant de rendre les relais obsolète car n'étant plus dépendant de ces derniers pour voyager n'importe où dans la galaxie. Des ordinateurs avec une vitesse de calcul qui dépasserait de très loin toutes les IA contemporaines réunies, même en comptant les Moissonneurs... Mais j'ai bien peur que ça ne sera pas pour tout de suite. Peut-être que vous et votre petite-petite-petite-fille verront cela, mais ni moi, ni Izira, ni Eyma malheureusement.

Pour ce qui est du canon, il fonctionne principalement avec des réacteurs à fusion dernière génération. C'est les plus puissants jamais conçus. un seul d'entre eux pourrait fournir une autonomie de plusieurs décennies à un cuirassé avant de se ravitailler et il y en a une cinquantaine au total. Il y a un aussi un revêtement piézonucléique qui, comme un panneau solaire, convertit les différents rayonnements en énergie. La lumière donc, mais aussi les radiations, la chaleur et autres rayonnements cosmiques. Cela permet de faire fonctionner l'ensemble des installations annexes et de laisser les réacteurs à fusion uniquement dédiés à l'envoi de vaisseau à plus de 2.5 millions d'années-lumière."


Le revêtement en question n'était pas vraiment une nouveauté. Olympus le propose à la vente depuis quelques années déjà et trouve des acquéreurs dans le domaine de l'exploration spatiale, la prospection minière dans les astéroïdes ou les différents type d'habitats dans l'espace, de la petite station orbitale à la grosse installation scientifique en espace lointain. Le vaisseau de Layla en était également recouvert, lui donnant cette finition lisse et brossée. Mais il est vrai qu'avec le Canon, il n'avait jamais été employé à une telle échelle.

La discussion continua jusqu'à ce que Séides demande à Layla si elle avait d'autres projets en tête après la Seconde Initiative. Et oui, elle en avait et d'ailleurs l'une d'elle intéressa le Geth : Des méchas pour Synthétiques ?


"Oui, plusieurs IA qu'Olympus a enfantée ont demandées à avoir un corps physique pour se déplacer et interagir de manière plus naturelle avec les organiques. Nous proposons déjà différents méchas qui font l'affaire, mais cela reste trop "artificielle" aux gouts de certaines qui veulent connaître différentes expériences que seuls les organiques peuvent effectuer : tout ce qui est du domaine sensoriel. L'idée est donc de créer des Méchas pouvant faire ressentir ces stimulus à une IA et peut-être d'autres capacités ultérieurs comme le fait de manger ou de boire. Je connais des Synthétiques qui possède déjà des Méchas de ce genre, mais personne n'a encore voulu essayer de faire ça à grande échelle. Les Geth seraient peut-être intéressés aussi par des plate-formes intégrant ce genre de technologie... Par exemple, vous n'avez pas envie de savoir ce que ça fait de prendre votre fille dans vos bras comme le ferait une Asari ou un autre organique ? "

En parlant de Séides, celui-ci n'avait pas vraiment envisagé de projet pour l'avenir de sa société, argumentant le fait qu'elle n'existait que depuis peu de temps. Il était trop tôt pour penser à autre chose que la pérennité de l'entreprise. Le fait qu'Izira retire son masque avait provoquer une réaction plutôt inattendue, même plutôt l'inverse de ce qu'on pourrait imaginer dans un environnement parfaitement décontaminé : On lui demanda de faire attention car la décontamination de l'eau était un processus long et compliqué :

"Vous n'utilisez pas de système de décontamination actif ? Mais c'est noté, pas de baignade sans masque !"

Décontamination active ? Le même genre de système que l'on pouvait trouver dans les sas des véhicules, un discret balayage d'UV fatale pour les micro-organismes, mais sans danger pour les formes de vies complexes. Le vaisseau de l'humaine ou sa résidence sur Rannoch étaient pourvu de ces dispositifs qui permettent à un Quarien de se passer de combinaisons à l'intérieur de la zone d'effet et de vivre "comme tout le monde", peu importe si le monde en question était multiraciale ou même malade, le système étant efficace au point où même un Quarien pouvait côtoyer une personne malade avec le même genre de précautions que les autres espèces.

Eyma était très intéressée, demandant comment ça s'était passé après un petit sous-entendu appuyé par un clin d’œil sur un aspect plus charnel de la vie de couple :


"La première fois, j'ai eu une espèce de rhume carabiné. Le nez bouché, une toux d'enfer, une fièvre et un mal de tête que je ne souhaite à personne... Mais ça en valait le coup ! La seconde fois était déjà bien meilleure à ce niveau là et ça a continuer jusqu'à ce que ce ne fasse plus d'effets secondaires désagréables. C'est une manière très agréable pour commencer à réacclimater son système immunitaire. À bord de notre vaisseau où même chez nous sur Rannoch, nous avons installés des systèmes de décontamination actifs modulables. Avec le temps, on a baissées peu à peu leur sensibilité jusqu'à avoir un niveau pathogène de l'air identique à celui de Rannoch. Du coup j'ai un peu d'avance et si je le voulais, je pourrais me promener en maillot dehors là maintenant tout de suite sans risque. Mais je n'ai pas envie de déclencher des émeutes alors je reste discrète jusqu'au jour J où je ne serais pas la seule à me promener cheveux aux vent dans les rues."

Izira posa une question à son tour à Séides pour savoir s'il avait prévu de laisser son génie créatif flâner du côté des Geth. Peinture et autres options qui permettrait de se démarquer de la masse. Séides disait que si les Geth modifiait leurs plates-formes, c'était avant tout dans un but pratique plutôt que cosmétique comme des peintures camouflage par exemple. Il mentionna aussi le fait que les Geth ne connaissaient pas le concept de vêtement et que pour l'instant il se contenterait d'observer la tendance dans le domaine de la personnalisation individuelle. Il demanda si elle connaissait un Geth qui pourrait être concerné par une telle demande :

"Et bien... Il y a bien Angel. C'est une Geth. Oui j'ai dit "une", elle s'est attribuée le genre féminin. C'est une des infirmières de l'équipage. On a dû modifier à sa demande son synthétiseur vocale pour lui donner une voix féminine et apparemment elle ne s'arrêtera sans doute pas là vue qu'elle trouve son corps "trop masculin". Du coup, je me demandais si d'autres Geth avaient déjà eut des envies similaire de pousser l'individualisme au point de s'attribuer et d'afficher pleinement une identité de genre ou autre marque d'unicité et si oui, si vous aviez prévu quelque chose. Mais j'ai eu ma réponse. On doit avoir de l'influence sur notre entourage, même les Synthétiques ne sont pas à l'abri !"

Elle rigola doucement, marquant le caractère humoristique de sa petite pique. Séides posa à son tour une question, demandant si la Quarienne avait une idée de ce que les siens pourrait aimer voir dans les collections de Séides :

"Hum... Je dirais des tenue plus conventionnelles. Des pantalons, des t-shirt, ce genre de choses. J'en ai vu quelques uns, mais je pense qu'une fois les combinaisons plus nécessaire ici, il y aura des gardes-robes à fournir... Peut-être aussi prévoir des tenues pour enfants et même pour bébés. Pas de combinaison égale plus d'entrave physiologique à la fondation d'une famille et je pense que certains vont rapidement en profiter. Et... Prévoyez aussi un peu de lingerie. Comme dit Eyma "On ne vit pas que d'eau fraîche et de bons sentiments" et il faut parfois mettre une ambiance propice pour pimenter les choses !"

Dit-elle en rendant le clin d’œil à l'Asari avant de poursuivre :

"Sinon je vois pas quoi rajouter et toi Lala ?
-Hum... Peut-être revoir le système de décontamination de la seconde partie. Vous avez dit que si l'air était aussi sain que l'atmosphère de la planète, elle était néanmoins inaccessible aux non-Quariens qui pourraient apporter d'autres pathogènes. Imaginez que vous avez un couple avec un Humain et une Quarienne qui veulent réserver cette partie pour un grand repas de famille dans une ambiance plus conviviale qu'un restaurant. Donc un cadre naturel et pas de combinaisons. Et bien ils ne pourraient pas venir ici puisque les Humains ne pourraient rentrer dans cette fameuse salle. Ça serait dommage non ?"


Bon en réalité, les couples multiraciaux impliquant des Quariens étaient plutôt rare, mais on ne sait jamais. Surtout que ce genre d'installation permettrait justement à de tels couples de passer un agréable moment à deux ou en famille sans avoir à s’inquiéter de la menace pathogène, ce qui était un peu le but non ?
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 649
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 363.00 Points

Re: Une invitation en bonne et due forme.

Message par Seides » 03 Août 2018, 21:47

Seides écouta l'exposé de Layla avec autant d'attention que sa fille.
C'était réellement intéressant de se faire expliquer les détails d'une technologie. S'il pouvait lire sur le réseau tout un tas de détail technique, ça ne lui donnait pas la compréhension d'un principe. D'autant plus maintenant, les geths avaient besoin de professeurs ou de précurseurs dans un domaine pour l'apprentissage.
Ça se faisait beaucoup plus vite que pour les organiques, mais il n'était plus question de télécharger tout avec toutes les applications possible d'un domaine.

En tout cas c'était assez complexe, mais également très inspirant de voir ce que l'on pouvait encore créer avec du connu. Après tout, ce n'était qu'un bête réacteur à fusion. Et pourtant pas si simple que cela. Sans compter cette idée de panneaux piezonucléiques.

Le geth eut aussi son explication quant aux meca pour synthétique : "Oh. Des plateformes mobiles pour AI. Je vois." C'est vrai qu'ils n'étaient plus les seuls synthétiques de l'univers. Le reste de la galaxie développait de plus en plus d'IA, même si ça restait marginal. L'arrivée des geths sur la scène galactique et plus probablement IDA, l'IA qui faisait partie de l'équipage de Shepard avaient assouplies les règles à ce sujet.
Ce n'était plus un tabou et un croque-mitaine pour faire peurs aux petits Créateurs.

Il se demanda à quel point le partenariat avec les geths sur le projet de canon cosmodésique avait profiter à Layla sur le sujet des plateformes mobiles pour IA d'ailleurs. Il se garda bien de poser la question car même si les futurs design avaient quelque chose de la technologie geth, c'était profitable pour les IA et pour les synthétiques en général donc c'était bon pour eux.


Izira s'étonna de la question du geth : "C'est le cas, comme vous avez dû vous en apercevoir lors de la décontamination avant d'entrée dans la salle pour vous changer. Cette même salle contient également des systèmes plus discrets de décontamination. Néanmoins tout ces systèmes ne gèrent que la surface des choses. On peut bien vous enlever une couche superficielle de peau à coupe d'UV rapides, on ne peut rien faire contre ce que vous gardez à l’intérieur. Pas sans quelques décennies passées dans un environnement stérile. Et même là ce sont les générations futurs qui profiteraient d'un système sans aucun parasite."
Ce qui était arrivé aux Créateurs lors de leur exil en somme.

"Bref, c'est ce que vous gardez à l'intérieur qui m'inquiète. D'autant plus que vous êtes moins décontaminée que la moyenne si j'ai bien saisi. Tant que vous restez à la surface tout va bien et nos systèmes vont gérer ce que vous expirez.

Si vous plongez sans masque en revanche vous allez probablement avoir un peu d'eau dans la bouche que vous allez recracher durant votre submersion. Hors les systèmes actifs sont principalement basées sur les UV qui pénètres mal l'eau. Nous avons quelques systèmes sous-marins mais ils ne sont pas prévu pour gérer une ou plusieurs colonies de bactéries qui seraient jetée dans cette environnement propice à leur développement : chaud, protégé des UV et humide.
Du moins je ne peux autoriser le risque, même pour le plaisir de mes investisseurs.

Après tout cette environnement est fait pour vos semblables qui veulent tester mon principe de seconde peau dans un environnement parfaitement sain avant de tenter le grand saut dehors."

Il était bon re rappeler le but initial du projet. S'il avait évolué en place de détente, il fallait tout de même respecter son but initial. Au minimum pour cette partie. Pour l'autre, celle aux conditions similaires à Rannoch, c'était une autre histoire.

D'ailleurs, la suite de la conversation prouvait qu'il valait mieux qu'il en soit ainsi. Le parcours de la quarienne n'avait pas été de tout repos non plus. Elle semblait s'y être faite très vite, mais elle été peut-être pas représentative de personne devant voir leur combinaison se faire lentement injecter des bactéries pendant des moins avant d'envisager de tomber le masque.

Sa question eut une réponse intéressante. Il existait des geths qui se donnait un genre et pourrait vouloir une apparence idoine. Intéressant. Et étonnant dans la mesure où cela n'avait aucune incidence sur des capacités associées. Pas de possibilité d'enfanter par exemple.
Eyma avait l'air étonnée également et eut un sourire narquois quant à la dernière remarque d'Izira. Visiblement elle en savait plus que Seides sur le sujet Archer, mais dans un domaine moins professionnel.

"Le cas d'IDA prouve qu'il est déjà possible de faire des plateformes mobiles aux courbes féminines. Ne pourrait on pas construire des modèles qui iraient dans ce sens ?"
Même si en le disant, il connaissant déjà ce qui allait coincé : les geths ne laissaient pour l'instant personne tripatouiller avec leurs systèmes cognitifs. Hors, si on voulait produire des mecas féminins pour geth, il allait falloir passer par là.


Izira poursuivie sur les vêtements pour Quariens, mais Seides y opposa un hochement de tête négatif : "Il existe bien assez d'entreprises de mode dans la galaxie. Si mon entreprise marche, ou du moins semble assez intéresser les gens, c'est parce qu'elle produit quelque chose que personne d'autre ne fait.
Tenter de se lancer dans un domaine ultra développer de la mode classique reviendrait à m'opposer au reste de la galaxie, sans plan particulier et sans idées innovante qui m'assurerait une clientèle sûre. Sans compter les couts de la reconfiguration des appareils.

Néanmoins, il est possible qu'avec nos recherches nous miniaturiserons assez le concept pour l'appliquer à des pans de tissus. Je ne vais pas dire que nous creusons spécialement en ce sens, mais l'application annexe à notre produit initial pourrait être une possibilité.

Reposez moi la question dans quelques mois ou suivez notre développement."


Il été plus probable que Seides allait envoyer les développement de sa boutique à son principale mécène et qu'Izira apprendrait les dernières nouveautés de cette manière.

La proposition de Layla apporta une réponse plus mesurée, bien que toujours négative : "Les couples mixtes restent quelque chose de peu commun et aussi bien pour cette raison que pour le fait que ma cible principale sont les Créateurs, développer un système spécifique n'est pas à l'ordre du jour.

Néanmoins il faudrait étudier la capacité de mon microcosme et des systèmes de décontamination à pouvoir dissiper l'apport en pathogène supplémentaire.
Je suis déjà convaincu qu'un seul non-quarien n'y changerait pas grand chose, surtout si nous imposons quelques systèmes de plus dans leur entourage. A voir avec plus, mais après tout il existe déjà des personnes qui se balade sur la planète et ça ne rend pas l'air vicié pour les Créateurs pour autant."

Il avait un exemple de non-quarien qui se baladait à l'air libre sous les yeux.

En ce qui le concernait le sujet n'était pas clos, mais plutôt en suspend. A voir dans le futur.

"Comme je le disais, les affaires m'attendent. Je vais devoir m'éclipser, mais si vous voulez rester, je vous en prie.

N'hésitez pas à faire appel à Tila en cas de besoin et si vous restez à profiter, je reviendrais vous voir. Sinon nous nous verrons en haut.

Passer un bon moment."


Le geth fit proprement ses au-revoir un simple signe de main entre la fille et le père et il disparût par la porte réservée au personnel.


*
**
***



Une fois remontées les demoiselles trouveraient Seides en pleine conversation avec un couple de jeune quariennes enthousiaste quant à un modèle dynamique de combinaison.
Après quelques minutes elle finirent par partir en papotant sur ce qu'elle avait vues, ainsi que sur le modèle en cour d'élaboration sur le projecteur réservé à Seides.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 231
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 832.00 Points

Suivant

Retour vers Voile de Persée



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Neil / Liirha et 0 invité(s)