Troisième Arc - Prologue Part 1 - Il Y A Toujours Un Imprévu

*

Modérateurs : Administration, MJ

Troisième Arc - Prologue Part 1 - Il Y A Toujours Un Imprévu

Message par MJ : Bob le Reaper » 03 Mars 2018, 17:00

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 26 Août 2189 EC
• Lieu du RP: Cratère Saha, Face cachée de Séléné, Système Hélios, Bulle Locale
• Type de RP: Intrigue RP
• Nombres de personnes requises: 0 (Prologue)

Légende des Couleurs :
• Récupérateur
• Récupératrice
• Avina



Une lourde porte en métal tombe en douceur dans un silence en soulevant un peu de poussière. Deux individus en combinaisons spatiales passent l’encadrement, torche allumée. Ces combinaisons semblent venir d’une autre époque, bien plus encombrante que les versions modernes. Elles devaient être blanche à l’origine, mais elles avaient perdue de leurs éclats. Impossible de voir leur visage, la visière de leur casque étant parfaitement réfléchissante. Il en était de même pour leur genre ou leur espèce, l’épaisse tenue rendant ce genre d’identification impossible.

Pourtant, malgré l’allure pataude de ces deux êtres, ils se déplaçaient avec légèreté grâce à la faible pesanteur lunaire. La porte donnait sur un petit hall plutôt austère avec la porte d’un sas à l’autre bout. Au dessus, sur le mur, un symbole était peint. Un parallélogramme majoritairement blanc avec l’extrémité droite peinte en bleu formant un triangle. Sur la partie blanche, deux lettres stylisées noire, épousant les contours de la figure, représentaient un A et un I. En dessous, une inscription :


Welcome to the Saha Complex
Site of the Andromeda Initiative
Established in 2179
Image


Éclairant le logo et l’inscription de leurs torches, les deux individus s’avancèrent d’un pas plus motivé vers la porte du sas. Ils parvient à y pénétrer et ce n’était plus qu’une question de temps pour qu’ils pénètrent enfin dans le complexe lui-même.

Ces deux personnes étaient des récupérateurs. Depuis la fin de la Guerre, la demande en ressources avait explosée. La « Grande Reconstruction » battait son plein. Ces deux là étaient spécialisés dans la recherche de matériels de valeurs plus élevés que de simple matériaux brut. Composants électroniques, mécanique, fournitures et objets en tout genre. Des choses utiles et surtout, dont on pouvait en tirer un très bon prix.

Comment avaient-ils eut l’emplacement de cet endroit qui semblait avoir été épargné par la Guerre ? La bonne vieille tactique de « soûler une personne jusqu’à ce que se que sa langue se délie. » Cette personne en question était un ancien technicien de l’Initiative Andromède qui travailler sur ce site autrefois plein de vie. Sa fonction était de gérer la logistique du chantier spatial situé en orbite juste au-dessus où était construit l’Arche Hypérion.

D’après ses dires, il y avait du matériel haut de gamme dans ce complexe. Des méchas de manutention, de vastes entrepôts remplis de divers pièces et équipements attendant d’être livrées sur l’Arche, des caissons de stase, des sondes d’exploration… Une vraie mine d’or par les temps qui court. L’alcool faisant effet, l’ingénieur mentionna aussi autre chose. Au fond du complexe, il y avait une zone interdite aux employés, mais il avait vue de ses yeux du très gros matériel y être amené, notamment des ordinateurs quantiques et une ansible. Il ne savait pas à quoi pouvait bien servir tout cet équipement, mais d’après lui, il était probable que le site soit reconverti en laboratoire ou quelque chose dans le genre, mais il avait été affecté ailleurs un peu avant le départ des Arches vers Andromède…

Les deux individus entrèrent dans le complexe. Pas de courant, ce qui était logique. Ils se dirigèrent donc vers la salle des générateurs et parvinrent assez rapidement a activer les générateurs de secours. Une alarme se mit en route, baignant le site dans une lumière rouge. La porte du sas extérieur se ferma et l’air commença à affluer.

Ils vérifièrent les niveaux d’air sur leurs OmniTechs et enlevèrent leur casques. Deux Humains, un homme et une femme. L’un à la peau claire, plutôt âgé. C’était le vétéran de la bande de part. La seconde avait une peau plus foncée et était plus jeune, celle qui allait prendre la relève :


« Pouah ! Je me ferrais jamais à cet vieille odeur de renfermé !
-Elle pourrait te sauver la vie. C’est quand tu ne la sentiras plus qu’il faudra t’inquiéter. »


Ils commencèrent leur exploration des lieux, notant scrupuleusement les objets présents. L’ingénieur n’avait pas exagéré. Il y avait beaucoup d’éléments de valeurs ici, même des combinaisons spatiales en excellent état. Peut-être qu’ils allaient en garder quelques-unes, ces vieilles combinaisons rafistolées avaient fait leur temps.

Ils ne mirent pas longtemps à trouver la zone interdite d’accès mentionnée par leur source et ils entrèrent sans plus de préavis que cela. Après un couloir, ils débouchèrent vers une salle qui ressemblait à ces salles de communications par ansible quantique. Ils avaient vue les images dans des documentaires sur ce genre d’installations avant la Guerre, mais c’était la première fois qu’ils en voyaient une de leurs propres yeux :


« Tu t’imagine le pognon qu’on pourrait se faire en vendant ça ?
-Il faudra qu’on supprime les particules intriquées. Ça ne vaut rien si on n’a pas la paire et va savoir où elle est maintenant...
-Une autre complexe de l’Initiative ?
-Possible… Bon voyons voir si ça marche encore. Si la plate-forme est foutue on en tirera rien... »


L’Homme commença à analyser l’appareil avec son OmniTech avant d’opter pour une intervention manuel en ouvrant un panneau et en observant les différents circuits et raccords :

« OK ! Étrange, il est prévu pour fonctionner même avec le générateur de secours. Je vais tenter
-Euh… Tu sais que c’est le générateur de secours qui nous permet de respirer hein ?
-Je sais, c’est juste l’affaire de quelques minutes. Et puis on n’a pas remis la gravité artificielle pour économiser un peu, ça va le faire. »


Après quelques minutes de bidouilles et de bricoles, les lumières commencèrent à revenir à la normale et l’appareil commença à s’activer dans une série de sons électronique. Les interfaces holographiques s’affichèrent :

« Bon, ça marche toujours. Et la paire intriquée est toujours là. Tiens par curiosité, voyons qui est au bout du fil... »

L’Homme tenta d’activer une communication via l’ansible. Il ne savait pas où ça mènerait, ni même si quelqu’un allait répondre, mais on ne sait jamais. C’est alors qu’un hologramme apparut, représentant une Asari :

« Bonjour. Je m’appelle Avina. Je suis l’Intelligence Virtuelle du Nexus et votre guide. En quoi puis-je vous aidez ?
-C’est pas l’IV de la Citadelle ça ?
-Si. J’ai entendu dire que l’Initiative avait eut une copie…
-C’est exact. Je suis une IV du même modèle que celle présente sur la Citadelle. Mise en ligne le 02 décembre de l’année 2177.
-3 ans déjà ? Ouah… il s’en est passé depuis le temps ! 
-Ouais ! Saren, les Récolteurs, les Moissonneurs, Molovsky…
-Excusez-moi ? Avez-vous bien dit « Moissonneurs » ? »


Le ton de l’IV avait changé. Sa posture et sa voix aussi qui semblait plus organique, plus humaine même. Un défaut de programmation suite a une longue période d’inactivité peut-être. Ça arrive parfois avec les IV, leur avatar pouvait être assez instable…

« Ouais ! Ils ont déboulés en 2186, quelques semaines après le départ de l’Initiative je crois. Ça été un putain de bain de sang. On a bien faillit perdre, mais Shepard a unifiée la Galaxie et sauvée tout le monde !
-Vraiment ?
-Ouais, enfin c’était la version résumé, mais sinon oui, les Moissonneurs ont été vaincus. On sait pas trop comment, mais ils ne sont plus un problème !
-Pouvez-vous me certifier que les Moissonneurs ne sont plus une menace ?
-Tu ne m’as pas écoutée ? Oui, ils ne sont plus une menace !
-Calme-toi ! Tu t’énerves contre une IV là. Elle doit avoir un bug quelque part. Aide moi plutôt a vérifier la consommation d’énergie tu veux... »


L’Humaine se désintéressa de l’IV. Cette dernière fit une recherche extranet à leur insu et découvrit qu’effectivement, les Moissonneurs n’étaient plus une menace. D’un coup, à la surprise des deux récupérateur, tout le complexe s’activa. L’homme vérifia son OmniTech et constata que l’appareil émettait une très grande quantité de données vers l’ansible destinataire… Ou plutôt des ansibles destinataires. La transmission était cryptée, mais son débit était colossal et on pouvait identifier six destinations distinctes. Certains appareils rendirent d’ailleurs l’âme dans une gerbe d’étincelle durant la manœuvre.

Finalement, la transmission s’arrêta et l’hologramme d’Avina apparut, toujours avec sa voix et sa posture humaine  :


« Protocole d’annulation-Fulcrum initiée. Procédure de retour lancée. »

Puis la voix et la posture d’origine de l’Avina se fit entendre et voir une dernière fois :

«  Désactivation en cours. N’hésitez pas à me contactez ici pour tout renseignements. »

L’hologramme se coupa et l’appareil suivit peu après. Une alarme se mit à sonner, le générateur de secours n’avait plus d’énergie et les niveaux d’oxygène était en baisse. Les deux récupérateurs eurent le temps de renfiler leur casque avant de manquer d’air, mais ils ne comprenaient toujours pas ce qu’il venait de se passer. Cela dit, ils allaient pouvoir prendre quelques vacances avec toutes ces ressources récupérées...
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 54
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 158.00 Points

Retour vers Bulle Locale



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron