Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

*

Modérateurs : Administration, MJ

Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par MJ Tentaculeur » 20 Juin 2017, 22:11

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 21 Juin 2 192 EC
• Lieu du RP: Nébuleuse d'Oméga, Système Sahrabarik, Oméga
• Type de RP: Intrigue RP
• Nombres de personnes requises: 3 (Laan'Garna Nar Tesleya, Laquarius Nix et Miho'Shakti Vas Maefis)


Sur certains mondes, en fonction du climat, c'était l'été et il faisait bien chaud. Sur Oméga, point de saisons. Il faisait chaud si on vivait dans les quartiers chauds, il faisait tempéré sinon, voir froid. Tout dépendait de l'entretien des immenses ventilateurs de la station. Mais depuis l'affaire des Vortchas, sept ans plus tôt, et de la sécurisation d'Oméga par les Serres amorcés depuis près de cinq ans, la température n'était que rarement un problème, tant que l'on ne passait pas ses journées enfermées dans l'Au-Delà ou dans un box.

La journée était routinière, autant que pouvait l'être un jour sur la station d'Aria. Celle-ci n'avait d'ailleurs été que peu vue en dehors de son repère ces dernières semaines. Du moins, encore moins qu'à son habitude. Les Serres semblaient tendus. Mais ne l'était-il déjà pas naturellement quand on se devait de surveiller une population aussi criminogène ?

Cela n'empêchait pas certains habitués d'Oméga, qui avaient pu connaître la station depuis de nombreuses années d'avoir le sentiment que ce n'était pas normal. Autant dire que Laquarius avait pu sentir que quelque chose ne tournait pas rond ces derniers temps. De là à mettre exactement le doigt dessus, il y avait un monde ! Ou plutôt, toute une station en l’occurrence.

Mais, c'était pour ce sentiment, partagé par d'autres, que Laan s'était rendu sur la station, sous l'ordre du DCU. Officiellement, il ne s'agissait que d'un contrôle des rares indics que disposaient la Fédération de Rannoch sur les terres d'Aria. Et comme le Quarien s'était retrouvé sur la station peu de temps auparavant, qui de mieux placé que lui ?

Ce qu'il ignorait, c'est qu'il était attendu à son arrivé par une autre Quarienne, Miho, qui répondait depuis quatre mois de manière indirecte aux ordres de Nali'Malza, la première et actuelle seule Spectre Quarienne que comptait la Fédération de Rannoch. Depuis tout ce temps, Miho et l'équipage du Maefis avait mené leur petite enquête, bénéficiant des informations requis auprès de Polanis avant son transfert dans l'une des prisons les plus inconnus et gardés de la galaxie, au point d'en être une légende urbaine.

Cela avait fini par les amener à Oméga. Officiellement de leur côté, une simple livraison de marchandise. Officieusement, une enquête allait être mener. Nali avait ainsi fait le pont entre Laan et Miho, informant cette dernière du lieu où le trouver, pour pouvoir discuter avec lui et les indics présents. Une rencontre qui avait déjà eu lieu dans un contexte différent, dans un lieu différent.

Dans tous les cas, quelque chose de gros était en marche ...

Miho le savait. Elle faisait partie des rares au courant. Elle ne savait simplement ni quand ni comment. Et, il était certain qu'elle comptait le découvrir ici-même, dans la place-forte d'Aria ...


HRP : Bienvenue à nos deux nouveaux participants à l'Intrigue. Je vous conseille de lire les détails ci-après. Du côté de Miho, ça ne sera sans doute pas une grande nouveauté ^^

Sinon, je suis resté volontairement vague pour vous permettre d'avoir une amplitude de manœuvre pour faire rencontrer vos personnages dans ce contexte précis. Il s'agit en effet avant tout pour ce début de RP de faire rassembler vos personnages au même endroit :)

Pour toute question, comme d'habitude, n'hésiter pas à me solliciter.


○ Situation d'Oméga ○

• Journée ordinaire : Il fait bon vivre sur Oméga. Du moins, quand on est dans les petits papiers d'Aria et que l'on ne cherche pas des noises aux Serres. Même si la station est calme par rapport à son propre référentiel, cela n'en reste pas Oméga pour autant, où le moindre danger peut surgir si on n'y prends pas garde


○ Utilisation des points d'héroïsme ○

Durant ce second arc de l'Intrigue, chaque utilisation de points d'héroïsme fera diminuer votre réserve de points d'héroïsme. Celle-ci ne diminue que pour le chapitre en cours, elle reviendra à son plein potentiel à la fin. C'est la raison pour laquelle vous retrouverez à chaque fin de message MJ un rappel de la réserve actuelle de points d'héroïsme pour chaque personnage (la réserve totale étant visible comme habituellement sous votre avatar).

Pour les personnages disposant encore des points d'héroïsme pourra être proposée des actions/choix/dialogues qui vous avantagerons ou faciliterons le travail. Ces actions ne seront pas proposées systématiquement. Cependant, dès que l'une sera proposée, si vous ne la prenez pas, elle ne le sera plus du tout durant le chapitre. Et si vous avez épuisé votre réserve de points d'héroïsme, vous ne pourrez pas en « récupérer en cours de route ».

Pour indiquer si vous souhaitez une opportunité de points d'héroïsme, il vous suffit de l'indiquer à la suite de ce message en recopiant le passage correspondant (le plus important étant évidemment les points d'héroïsme consommés).


○ Réserve de points d'héroïsme ○

Laan'Garna Nar Tesleya : 0 / 0 point d'héroïsme
Laquarius Nix: 0 / 0 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 10 / 10 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ Tentaculeur
 
Message(s) : 46
Inscription : 09 Mars 2015, 10:47


Points MEL: 134.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 21 Juin 2017, 20:00

Oméga… Ce n'était définitivement pas le meilleur endroit pour traîner dans cette galaxie. Mais un job était un job et tant que la marchandise à transporter n'avait rien d'illégal, il n'y avait rien d'étonnant à ce que le Maefis s'y trouve. Mun, Off et Nuuma à même le quai, aidaient et supervisaient le déchargement tandis que leur capitaine était en pleine discussion d'usage avec le personnel local sur la suite des événements. La couverture était posée.

Profitant donc du temps qu'ils allaient passer sur place, il était normal pour Miho d'aller se dégourdir les pattes dans cet environnement peu fréquentable. Un simple regard échangé avec Fyn, et elle s'éloignait du vaisseau. Heureusement pour elle, vu son style vestimentaire, elle pouvait faire assez couleur locale. La pilote ne se sentait pas particulièrement en danger par ici. Du moins pas par rapport au genre de personnalités vivant sur place. Pourtant, il était clair pour elle que personne ici n'était en sécurité. N'importe qui aurait pu dire que voir disparaître une partie de la faune locale d'Oméga ne serait pas une grande perte pour la galaxie. Dans le fond, ce n'était pas entièrement faux, mais c'était surtout un peu trop facile. Miho ne pouvait qu'imaginer ce qui se passerait dans le monde très select du crime organisé s'il en venait à être… Désorganisé. La galaxie n'avait pas besoin de ça. Pas plus que les quelques personnes moins chanceuses qui se contentaient de survivre sur la station. Longeant le couloir séparant le Maefis du reste du reste des quais, elle eut une pensée pour les gens de Zorya.

Malgré l'intervention d'une spectre, d'une troupe de mercenaires et même d'un membre de l'élite d'Oméga, ils avaient échoués lamentablement et Tyr, qui avait jusque-là été relativement épargnée, s'était prise une contamination par les eaux. Cette foutue grippe de Joab était vraiment une saloperie, mais elle ne restait qu'une fraction de toute ce qui pouvait se tramer dans l'ombre. Il allait falloir agir, mais par où commencer? La pilote ne savait pas trop, en vérité. La seule chose qu'elle espérait au départ était surtout que personne de connu ne leur mette pas des bâtons dans les roues.

Elle se demanda jusqu'à quel point Polanis pouvait être rancunière, et si oui, dans quelle mesure pourrait-elle Aria pourrait vouloir s'en mêler. Se mettre la reine à dos pourrait bien leur nuire à tous. Miho pouvait se rassurer en se disant qu'elle faisait parti du menu fretin, mais tout de même… Avoir personnellement envoyé Polanis faire une sieste carcérale, même de courte durée, pourrait bien lui valoir une petite vengeance fort malvenue en ces temps troublés.

En tous les cas, cela ne changeait rien au problème de fond. En arrivant au seul accès commun et public de la station pour tous les vaisseaux arrivant, Miho s'immobilisa. La Spectre quarienne avait prévenu de la venue d'un soutien efficace et la pilote avait eu un petit sourire amusé en découvrant le nom de Laan. Waifu serait-elle aussi de la partie? La jolie humaine aux cheveux roses resterait probablement à bord du cargo, par sécurité. Oméga n'était pas vraiment le genre d'endroit où une jeune fille aussi bien attentionnée qu'elle devrait traîner.
D'ailleurs en pensant aux gens d'Oméga, Miho se demanda si Laquarius était dans le coin ou parti autre part pour un contrat. Heureusement pour tous, Mun restait vers le Maefis, évitant ainsi des tensions inutiles. Si elle ne doutait pas du fait que son coéquipier serait capable de choisir la neutralité si une rencontre devrait se faire, elle ne doutait pas non plus de la propension du turien à chercher la merde dès que ça pouvait l'amuser un minimum, sans particulièrement se soucier des conséquences sur une mission.

La pilote s'appuya l'épaule contre une paroi, son fusil d'assaut dans le dos l'empêchant d'avoir une posture plus confortable. Si la quarienne ne portait pas son armure, qui aurait été clairement trop peu discrète, elle ne négligeait pas la présence utile de son armement compte tenu de tout ce qui traînait à Oméga. Elle avait aussi sur elle son pistolet à arc, et son couteau de combat. Les Serres avaient beau avoir la réputation de savoir maintenir un semblant d'ordre, un dérapage pouvait vite arriver et il n'y avait rien de surprenant à se balader avec un minimum de matériel dans le coin.

Pas mal de monde transitait par ici, et son regard constamment en mouvement détaillait rapidement les gens qui passèrent devant elle. Trois butariens rigolant grassement, un binôme humano—turien, un hanari encadré de deux drell, une quarienne qui papotait tranquillement avec une asari… Tous ignorèrent superbement Miho à la plus grande satisfaction de celle-ci. A leur exact opposé, la pilote jeta surtout des coups d'œil pour voir si quelqu'un dans les environs proches, serait assez bête pour arborer, même de façon discrète, un symbole qui ressemblerait à celui d'un certain véhicule sur Zorya.

Puis une silhouette moins inconnue franchit le sas. Le look noir intégral avait le mérite d'être reconnaissable. Elle se redressa sensiblement, ne doutant pas un seul instant que contrairement aux précédentes personnes croisées, lui allait la remarquer, et serait peut-être même surpris d'avoir un accueil qui n'avait pas grand chose à voir avec la population habituelle d'Oméga.

"Comme on se retrouve!"

Le ton était jovial, et totalement opposé aux pensées réelles et sombres de la quarienne.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 306
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,183.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Laan'Garna Nar Tesleya » 22 Juin 2017, 09:21

Légende :
Laan'Garna Nar Tesleya : #40BF40
--------------



La journée est chaude, ça me fait presque regretter d’avoir une combinaison noire. Je suis assis à l’ombre d’une terrasse, un fond de bière turienne posé sur la table en face de moi. Mon pistolet à Arc est fixé à ma ceinture, mon North-Hunter posé à côté de moi, appuyé sur ma chaise. C’est plus discret que le Javelot, et aussi plus utile pour l’instant. Le butarien assis en face de moi finit son breuvage, une boisson à la couleur douteuse, et au goût sans doute similaire. C’est un indic du DCU, le dernier que je devais contrôler. Le contrôle en question, annuel, vient de s’achever, ce qui n’est pas pour me déplaire. Ces questionnaires sont un peu longs et chiants, surtout quand la personne en face ne réagit quasiment que par monosyllabes. Le type en face de moi ignore bien sûr pour qui il travaille réellement. Chaque année, un agent différent lui rend visite et lui pose les mêmes questions. Il pense travailler pour un riche mécène qui veut s’assurer sa sécurité sans passer par une milice privée de renseignement.

Je suis assis au fond du box, vue sur le reste de la terrasse qui se situe derrière le butarien. Les gens, assommés par le climat, parlent peu, mais boivent beaucoup, et ça les fait parler. Les éclats de rire ont couvert toute notre conversation. Je trempe mon tuyau filtreur dans mon verre pour finir ma bière. Je grimace, elle a fini par se réchauffer et c’est dégueulasse. Je me lève, invitant le butarien à faire de même. Je lui serre la main en le regardant dans les yeux – alternativement ceux du haut et ceux du bas, c’est très déstabilisant.

« Tout est en règle. Notre maître te renouvelle sa confiance, et une prime a été versée sur ton compte pour les services que tu lui a rendu. »

Le butarien incline la tête avec un grognement taciturne. L’argent est la seule vraie loi sur Oméga. Les Serres, aussi entrainés et nombreux qu’ils soient, ne tiendrait pas face à un groupe suffisant de mercenaires payés pour les supprimer. Seul le désordre ambiant sur Oméga permet de maintenir l’ordre : les mercenaires se font concurrence et répugnent à travailler en équipe. Ainsi les Serres n’ont affaire qu’à des personnes seules ou des petits groupes, rien de bien menaçant. Le butarien s’en va sans dire un mot. Je ramasse mon fusil, et me dirige vers le comptoir, à l’intérieur, pour régler les consommations. La serveuse asari indique le compte de transfert avec un sourire, puis valide la transaction. Je la remercie d’un signe de tête, avant de sortir du bar.

Ma mission, officiellement, est terminée. Mais le DCU m’a demandé de rester plus longtemps, en stand-by. L’atmosphère d’Oméga est tendue, d’après ce qu’ils m’ont dit. En effet, en arrivant sur place, je me suis rendu compte que la situation était différente de celle de la dernière fois, quand je suis venu traquer Nix. Les gens, méfiants de nature, ont l’air de l’être encore plus. Comme je suis quarien, les gens n’ont pas confiance en moi, je suis supposé être trop étranger au monde du crime et je ne me fonds pas dans le décor d’Oméga. Les soupçons sont encore plus présents que d’habitude. J’ai croisé quelques Serres, dans la journée, qui semblaient sur les dents. Quelque chose de pas net se trame, le DCU avait raison mais ça en devient presque palpable.

Il me faut plus d’infos. Le point de vue de quelqu’un du coin, qui connait Oméga, qui bosse dans les milieux ou ce genre de choses se trame. Mais pas un indic, ils m’ont vu aujourd’hui, pour eux je suis un contrôleur et rien d’autre. D’autres personnes se chargent du renseignement. Je pense à Laquarius. Lui a sans doute une opinion sur ce qui se trame. En revanche, je me vois mal débarquer chez lui pour lui demander des infos. Je m’assied donc sur un bac à l’ombre pour envoyer un message à partir de mon OmniTech :

« Salut Laquarius,

Je suis sur Oméga en ce moment, l’atmosphère me semble plus étrange que d’habitude. J’ai besoin de ton ressenti. Retrouve-moi sur mon vaisseau, spatioport public, dans une heure.

Laan.
»

Je referme mon OmniTech, et me lève pour rentrer à bord. Je marche dans les rues. Elles sont assez peu remplies, la chaleur pousse les gens à rester chez eux. Quelques types à l’air louche se baladent, des gars armés, des pilotes, des mercenaires… à part l’ambiance, c’est un jour normal sur Oméga. Alors que j’arrive en vue du spatioport, une notification sur mon OmniTech m’informe que Nix viendra. Parfait.
Je franchis le sas du spatioport. Un rapide coup d’œil aux alentours, comme d’habitude. Mais, pas comme d’habitude, mon regard s’arrête sur une forme colorée. Combinaison rouge et bleue, masque doré à visière séparée, crâne à la ceinture, piques… je reconnais Miho’Shakti, la pilote du Maefis qui m’a récemment aidé lors d’une mission délicate sur Thessia. C’est une bonne surprise, la quarienne est toujours de bonne compagnie. En revanche, la voir ainsi armée, même sur Oméga, témoigne d’une méfiance qui colle au climat général. Alors qu’elle m’interpelle, je me dirige vers elle pour la saluer.

« Voilà une rencontre que je ne m’attendait pas à faire sur Oméga ! Venez prendre un verre à bord, j’ai un ami qui doit arriver d’ici peu, je ne voudrais pas qu’il trouve porte close. »

Je lui indique la direction du vaisseau. Cette fois-ci, Waifu n’est pas de la partie : elle suit une formation d’informatique logicielle au centre du DCU sur Rannoch. J’invite Miho à entrer et à s’asseoir. Nix ne devrait plus tarder.
Avatar de l’utilisateur
Laan'Garna Nar Tesleya
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 72
Inscription : 14 Avril 2017, 08:33
Localisation : Redon

Âge: 26
Profession: Pilote / Agent du DCU Quarien
Classe: Quarien - Technologie
Points d'Héroïsme: 0

Points MEL: 294.00 Points

En ligne

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Laquarius Nix » 22 Juin 2017, 12:54

Légende
Laquarius #FFFF80
Elisabeth #FF00BF
Jaraan #BF0000
------------------------------------------------


Elisabeth pianote vivement sur son OmniTech. Nous somme installés chez elle autour d’une table. L’atmosphère était tendue depuis quelques temps, en fait elle me reproche la vidéo que j’ai faite sur Sur’Kesh. Selon elle, une telle pub n’est ni nécessaire, ni recommandée, mais c’est trop tard. Néanmoins, ça n’est pas la seule raison de sa nervosité. Tout le monde sait qu’Oméga ne tourne pas rond en ce moment, les imbéciles qui se prennent pour une sorte de milice sont en effervescences, les gens se font de plus en plus méfiants et, par dessus tout, les affaires se font rares. Autant dire que je n’étais pas de bonne humeur et que je commençais à m’ennuyer.

Pour passer le temps, je m’amusais à faire sauter la cartouche de ma Veuve Noire hors de la chambre et essayais de la faire retomber à l’intérieur. Un exercice complexe, frustrant et bruyant qui ne laissait pas Elisabeth impassible. L’ambiance de la station pèse certainement sur ses activités, enfin c’est juste une supposition car l’Humaine et moi avons un accord tacite : les problèmes professionnels ne sont pas évoqués sous ce toit. Je rate une nouvelle fois mon Bullet Flip et lâche un long soupire pour évacuer mon agacement.

« Tu vas peut-être pouvoir t’arrêter maintenant ? »

Mon regard se relève et tombe sur une Elisabeth visiblement exaspérée. Je vois bien qu’elle a des problèmes, le climat actuel a des répercussions sur son business, c’est sûr. Dans un sens ce n’est pas étonnant vu qu’il en a sur le mien aussi. J’ouvre mon OmniTech dans l’espoir d’avoir raté un message : rien. Mais où sont ces foutus employeurs ? Tous les putains de riches voulant se débarrasser d’un rival ont disparu ou quoi ? C’est quand même un monde cette affaire, ça va bientôt faire une semaine que je suis cloué là.

Soudain, mon coeur s’accélère, un message, enfin ! Mon excitation retombe en lisant les quelques lignes. Un peu dépité, je réponds simplement « J’arrive » et referme l’OmniTech. Elisabeth me regarde toujours, le sourcil gauche levé.

« Alors ? Du travail ? Tu vas pouvoir enfin te libérer de ton agaçante frustration et me laisser régler mes affaires en paix ? »

Je lui réponds par un sourire impassible. Elle se contente de retourner à ses occupations sans insister.

Laan voulait que l’on se voit dans une heure, mais je n’ai pas envie de rester ici, alors il fera un effort et acceptera le fait que je sois en avance. En partant maintenant, je devrais mettre au grand maximum trois quarts d’heure. Le trajet est assez sûr, enfin tout est relatif mais c’est pas sur le spatioport que les gens se font le plus souvent égorger. J’emporte tout de même mes armes, question de principe. Avec l’habitude, on apprend qu’il ne faut pas se montrer méfiant quand on parcourt les poubelles qui servent de rues. C’est donc en gardant le buste droit et le regard assuré que je marche pour rejoindre Laan. En chemin, je repère quelques paires d’yeux qui insistent sur ma personne, Elisabeth avait probablement raison, revendiquer l’assaut d’un groupe médical n’était pas forcément une bonne chose, mais que voulez-vous, on ne se refait pas.

J’arrive enfin en vu de ma destination, tout de suite, je repère un problème, un vrai, pas juste un clodo qui se pisse dessus à moitié bourré ou bien un Serre attardé qui fait un contrôle abusif sur un abruti lambda. Il y a un gros vaisseau, très gros même et très Quarien, qu’on le veuille ou non, ce genre de truc n’est pas habituel sur Oméga. Je mémorise rapidement la forme de l’engin et les signes qui pourraient se reconnaître ultérieurement. Pour l’instant j’ai d’autres chats à fouetter et puis tant que ce machin n’intervient pas dans mes affaires, il ne me gêne pas. D’un rapide coup d’oeil, je repère le cargo où j’ai rendez-vous, je m’y dirige rapidement, je ne vais pas rester planté devant la baie d’amarrage sans rien faire trop longtemps, ça ne fait qu’attirer l’oeil.

Une fois devant la porte, une voix métallique résonne pendant que l’accès s’ouvre :

« Vous êtes attendu. Vous ne serez pas le seul invité à bord »

Super, un imprévu. Pour toute réponse, j’adresse un geste grossier au montant de la porte, tu pouvais pas me dire qui est là plutôt que de me balancer une info de la sorte. Je dégaine ma mitraillette et passe le seuil. Connaissant Laan, les guet-apens ne font pas partis de ses méthodes, mais il n’en reste pas moins un ‘agent des forces de l’ordre’, enfin d’une certaine façon, alors je préfère m’attendre à tout. Le bras droit le long du corps, j’avance dans le vaisseau et pénètre dans la seule pièce accessible. Un ricanement m’échappe en voyant les deux Quariens.

« J’ai déjà connu mieux comme excuse pour un plan à trois. Je me disais bien que vous étiez très réticente à l’idée de ce restaurant. Quant à toi, tu aurais pu me prévenir, c’est pas gentil de me cacher des informations, tu sais ce qui arrive quand on ne me dit pas ce que je veux savoir. »

Malgré les remarques déplacées et l’attitude légère, je garde mon arme à la main. Même si les verres posés sur la table indique une situation dénuée de menace, prudence est mère de sûreté et je ne les laisserai pas prendre les devants. Sans attendre de réponse, je m’avance, attrape le verre de Laan et le descends d’une traite.

« Il fait chaud hein ? »

Puis, en m’adossant au mur afin d’avoir les deux énergumènes dans mon champ de vision, je poursuis :

« Le monde est vachement petit n’empêche, mais au moins ça nous évite les présentations. Bref, entrons dans le vif du sujet. Si elle est là c’est bien qu’elle est au courant de tes petits secrets, mon petit espion en herbe. Donc je vais te répondre, on dira que je ne te demanderai rien à cause du verre -d’ailleurs tu pourrais demander au DCU de trouver de la meilleure qualité et faire des stockages plus frais. Je ne sais pas exactement ce qui se trame ici, mais c’est sûr qu’il y a quelque chose, Elisabeth est affolée, les connards de Serres sont affolés, les clodos sont affolés -même si c’est normal chez eux- et les employeurs sont affolés. Une putain de semaine sans contrat, tu te rends compte ? Si même les imbéciles friqués ne viennent plus réclamer des mises à mort, c’est qu’il y a un problème. Oh ! J’allai oublié, ça fait un moment que la rumeur court que T’Loak n’est plus sortie de sa cachette, un bar à pute que les lèches-cul appellent boite de nuit, l’Au-delà de son petit nom. Voilà, c’est à peu près tout ce que je sais, du coup je m’ennuie affreusement et je dois supporter la nervosité d’Elisabeth, c’est à croire que même elle est dans une position risquée. »

Plus honnête on ne pouvait pas, mais au moins je pouvais profiter du confort du cargo et me dégourdir les jambes.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 192
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Contrebandier / Mercenaire
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 215.00 Points

Re : Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 22 Juin 2017, 18:48

C'était plutôt sympa de travailler avec un confrère! Non pas qu'elle éprouvait des difficultés à travailler avec d'autres espèces, mais au moins il y avait des méthodes communes plutôt appréciables. En tout cas dans un partenariat standard. Mais sur Oméga, il n'y avait pas grand chose de standard. Jouant la carte de la sympathique rencontre, histoire de ne pas commencer à s'attirer l'attention d'un Serre un peu trop sur les dents en jouant la grande ténébreuse à la posture sombre. La perspective d'aller boire un verre à bord de la Nayna, et donc dans un espace isolé, avait du bon. Il fallait qu'elle mette Laan au parfum pour pouvoir espérer avancer.

"Très volontiers!"

Bien que la présence à venir d'une personne supplémentaire n'était pas des plus réjouissante pour la suite des événements. Mais bon. Si Laan considérait celle-ci comme un ami, et pour peu que ce soit quelqu'un d'Oméga ou au moins habitué à y transiter, il y aurait peut-être des compléments intéressants à en tirer. Elle emboita donc le pas à son compatriote, droit vers son cargo. Rien n'y avait changé d'ailleurs, si ce n'était une absence qu'elle nota rapidement. Même si Waifu avait peut-être mieux à faire sur ce vaisseau, elle n'aurait certainement pas dit non à la perspective de boire un verre, sociable comme elle l'était. Elle tira une chaise.

"Pour être sincère, je m'attendais à vous trouver ici. Notre rencontre ne tient absolument pas du hasard."

Elle s'assit, retirant le fusil d'assaut de son dos pour le poser au sol, en appui contre sa chaise. Elle aurait bien pris la peine de s'étendre un peu plus sur le sujet mais l'arrivée pas si impromptu de "l'ami" lui détourna temporairement l'attention. La galaxie était plus petite qu'elle n'y paraissait selon toute vraisemblance. C'était bien Laquarius, aucun doute là-dessus. Humour sous la ceinture -c'étaient pas les humains qui disaient que ceux qui en parlaient le plus le pratiquaient le moins?-, attitude provocatrice, nonchalance simulée sous laquelle la paranoïa subsistait définitivement. Ça lui avait presque manqué!

"C'est toujours un plaisir, Laquarius."

A peine son verre vidé, il prenait déjà ses distances, surveillant la pièce comme s'il était invité au gala annuel du SSC. La pilote, elle, ne se sentait pas particulièrement en danger dans cette pièce. Pas plus qu'elle n'avait vraiment besoin de visuel pour juger de l'état d'esprit et des intentions de chacun. Laqua était tendu comme un string d'asari en plein pole dance, reflétant définitivement l'ambiance générale des Serres sur Oméga. Laan était moins stressé, mais même s'il avait forcément conscience que tout n'allait pas bien sur la station, rien ne l'obligeait à s'impliquer émotionnellement pour les gens du coin. Sauf que Miho, elle, venait en remettre une couche histoire de bien préparer le terrain pour les emmerdes à venir. Mais avant, elle laissa le mercenaire râler sur la situation. Oui oui, Miho se doutait bien que Laan ne faisait pas dans le championnat intergalactique de macramé. Leur mission commune lui avait déjà donné toutes les informations dont elle avait besoin sur les activités et compétences du quarien. Elle attendit donc la fin du monologue pour rebondir le plus naturellement du monde.

"A dire vrai, tout le monde est dans une situation passablement foireuse sur Oméga. Et Aria a déjà sa petite idée sur le sujet."

Tranquillement, elle fit passer la paille de sa boisson par l'ouverture de son casque pour siroter son verre. Elle allait en avoir besoin pour poursuivre.

"Je vais partir du principe que Laan vous fait confiance, et que vous préféreriez que votre domicile ne se transforme pas en champ de bataille. Mais d'abord, un peu d'histoire."

Une nouvelle gorgée, et elle reposa paille et verre presque vide sur la table.

"Il y a sept ans, un humain du nom de Petrovsky prenait le contrôle d'Oméga sous la bannière de Cerberus. Je ne vous apprends rien de particulier, c'est même suite à ça qu'Oméga s'est dotée d'une forme de police. Si on peut qualifier les Serres ainsi. Petrovsky a disparu il y a quelques années, pour mieux reformer Cerberus, d'après diverses enquêtes. Enfin... Neo-Cerberus. Et apparemment, ils subissent quelques désaccords internes qui ont poussé le groupe à se scinder en deux parties. L'une d'entre elles planifie de reprendre le contrôle d'Oméga."

Elle fit tourner son verre entre ses trois doigts, l'air pensive. C'était bien mignon de savoir ça, mais au final, ça n'apportait pas grand chose qui puisse leur être utile. Quand? Vu le stress croissant dans les environs, il serait bête de ne pas en profiter. Les tensions ambiantes pourraient semer une belle pagaille dès le moindre début d'attaque. Restait aussi à définir le comment. La grippe de Joab permettait de provoquer pas mal de dégâts à travers toute la galaxie. Feraient-ils pareil ici? En milieu clos comme une station spatiale, balancer une saloperie par la voie des airs ou de l'eau serait radical. A moins qu'ils n'optent pour une attaque plus direct et musclée, auquel cas ils seraient certainement déjà infiltrés avec leur matériel sur Oméga et les Serres, tout comme Aria, se seraient fait avoir en beauté. Encore.

"Aria est au courant. Mais elle ne sait ni quand ça va se produire, ni quelle stratégie va être adoptée, d'où sa discrétion, et la tension des Serres. Ce n'est que mon avis, mais je les ai vu empoisonner l'eau de Tyr sur Zorya avec la grippe de Joab. Du coup je ne doute pas un seul instant qu'ils comptent faire dans le vicieux avec un maximum de dommages collatéraux probablement bien dégueulasses. Donc je suis ouverte à toute suggestion."

Elle porta son regard sur Laan, puis sur Laquarius. Le premier avait ses indics, donc de possibles témoignages offrant un début de piste, le second vivait sur place, connaissait la station et donc pouvait se faire une idée sur les possibles angles d'attaque que Neo-Cerberus pourrait adopter. La perspective d'informer Aria lui effleura l'esprit, mais rien ne garantissait qu'elle-même ne s'était pas faite infiltrer.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 306
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,183.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Laan'Garna Nar Tesleya » 23 Juin 2017, 20:10

Légende :
Laan : #40BF40
---------------


Ainsi, Miho m’attendait… je suis curieux d’en savoir plus. A peine assis avec elle, verres servis, voilà Laqua qui débarque. Toujours aussi fin, toujours aussi subtil, toujours aussi poli, toujours aussi casse-couille. Les blagues lourdes, le verre qui disparait… Et voilà ! Il annonce mon taf. Ce type est un vrai boulet, en dehors des combats, et encore quand il n’en fait pas qu’à sa tête. D’un autre côté, autant que Miho sache mon vrai taf. Ça permet de mettre les choses au clair et de bosser dans la confiance… ce qui implique de faire confiance à Laqua… donc de s’appuyer sur lui parfois… Je me facepalm mentalement. Voilà une histoire qui s’annonce joyeuse. Il parait qu’en plus ses récents exploits l’on fait connaitre plus largement. Il avait déjà des chevilles volumineuses, mais là je me demande s’il va réussir à passer le sas de la Nayna en sortant. Il va falloir que je me maitrise.

Je suis assez surpris que Miho ai déjà bossé avec lui, mais au moins toute la fine équipe se connait, c’est une bonne chose. Laqua, après nous avoir fait montre de ses talents de gentilhomme, a lâché quelques infos. L’atmosphère est étrange, même pour un autochtone, et la gérante de la station se terre dans son trou. La peur règne, en somme. Autant détendre l’atmosphère.

« T’es bien mignon mon poulet, mais tu vas baisser ce joujou tout de suite. On ne se bat pas dans mon vaisseau, et je ne donne pas cher de ta peau contre les menus équipement que le DCU a pu installer à bord. »

Je sais très bien que la seule arme équipée en interne est un tazer. Mais un peu de bluff ne fait jamais de mal, et sachant les moyens dont je dispose il tombera dans le panneau. Je vais me resservir pendant que Miho commence son exposé.

Ainsi, Cerberus essaierais d’empoisonner Oméga ? Pour en prendre le contrôle, ça me parait extrême. Ou alors ils disposent de l’antidote et se posent en sauveurs de la station, c’est possible. Comme le dit Miho, contaminer l’eau est un moyen efficace de contaminer la population. Contaminer l’air me parait plus compliqué, ça implique plus de moyen qu’un bidon vidé dans une canalisation et c’est moins discret. Une attaque frontale serait trop dure à mener, sachant le nombre de mercenaires prêts à défendre leur peau… ou alors Cerberus compte sur le ralliement de ceux-ci à leur cause. Difficile de savoir comme ça se passerait. Le mieux, c’est de savoir ce qu’en pensent les autres.

« Passer par une attaque frontale me semble suicidaire, à moins que les mercenaires et la pègre d’Oméga se rallient à Cerberus, auquel cas nous sommes foutus. Pour une contamination, empoisonner l’eau me parait plus efficace, plus discret et moins coûteux. »

Je commence à réfléchir aux solutions possibles. J’ai mes indics, il suffit de leur envoyer un message en se faisant passer pour « le Maitre » et ils feront ce qu’il faut.

« J’ai trois indics sur Oméga. Je vais leur demander de prélever de l’eau tous les jours et de déposer un échantillon dans ce qu’on appelle une boite à lettres. Tous les jours j’irai relever les échantillons pour analyser leur contenu. En revanche, pour ce qui est de la situation militaire, en cas d’attaque armée, je pense que Laqua connait mieux que moi le milieu qu’ils sont susceptible d’infiltrer, il saura sans doute dire s’il a vu des choses suspectes. Toi… ou Elisabeth peut-être. Pour la contamination aérienne, Miho peut sans doute faire un tour de temps en temps avec le kodiak du Maefis pour prélever des échantillons d’air en hauteur. »

Je réfléchis pour savoir s’il existe un autre moyen de prendre le contrôle. Une idée me vient. Une méthode vicieuse, qu’on connait tous ici, et très difficile à contrer.

« Un sniper… s’ils tuent Aria, les Serres seront paumés et ils prendront le contrôle comme ils veulent. Il nous faut une garde rapprochée sur elle. Miho, l’équipage du Maefis est disponible ? »
Avatar de l’utilisateur
Laan'Garna Nar Tesleya
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 72
Inscription : 14 Avril 2017, 08:33
Localisation : Redon

Âge: 26
Profession: Pilote / Agent du DCU Quarien
Classe: Quarien - Technologie
Points d'Héroïsme: 0

Points MEL: 294.00 Points

En ligne

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Laquarius Nix » 23 Juin 2017, 21:01

J’observe attentivement les réactions des Quariens, tandis que le mâle se contente de jouer les mâles alpha sans intérêt, la femelle garde un ton courtois qui la caractérise. C’est sûr que dans cette affaire le respect de mes ‘alliés’ n’est pas une chose sur laquelle je peux compter, à part peut être en combat.. et encore. Je souris simplement à Laan et garde mon arme à la main, il sait bien qu’avant que son vaisseau ne fasse quoi que ce soit, j’aurai eu le temps de faire des dégâts. Il se lève pendant que Miho dit vouloir nous faire un cours d’histoire, immédiatement mon cerveau se déconnecte : ça fait un bail que j’habite ici, j’ai déjà eu l’occasion d’entendre, voire de vivre, ces récits. Néanmoins, je me renfrogne en entendant le ‘votre domicile’. Même si j’y vie, je voue un mépris profond pour chaque personne de la station, que ce soit les chefs, les ‘gardiens de la paix’ ou même les barmans. Bien entendu il y a quelques exceptions, Elisabeth et mes proches indics, mais c’est à peu près tout, le reste de la station est pourri, un cancer qu’il faut éradiquer, ou contenir.

Miho récupère mon attention quand elle commence à évoquer Néo-Cerberus. De mieux en mieux, au moins ça explique tout le problème. Non pas qu’Aria se préoccupe de la racaille qui peuple sa station, je pense plutôt qu’elle a peur pour sa vie, d’où l’agitation des Serres et ainsi de suite. Laan prend la parole, je l’écoute, me suicide intérieurement, me frotte l’espace entre les yeux et décide d’intervenir :

« T’Loak reste terrée dans L’Au-delà, un sniper ne peut pas l’atteindre. Quant au Maefis, laisse les où ils sont, personne ne serait assez stupide pour infiltrer et attaquer depuis l’intérieur de la boite, elle est rempli de fanatique près à tout pour leur maîtresse. Il faut que tu comprennes qu’elle est là-bas chez elle, elle connaît tous ceux qui entrent et quand bien même il y aurait deux ou trois corrompus qui réussiraient ce coup de maître, une saloperie encore pire prendrait sa place dans la seconde, tout en déclenchant une véritable guerre, je doute que ça soit dans les intérêts de cette organisation, Oméga est déjà en bordel comme ça et une guérilla n’est pas le meilleur endroit pour faire une expérience à taille ‘stationnaire’ -à moins qu’il s’agisse d’un groupe d’analystes venu étudier le comportement d’imbéciles alcoolisés. »

Je reprends mon souffle et mon calme, puis tourne mon regard vers Miho :

« Vous m’excuserez mais il y a quelque chose qui ne va pas avec votre histoire. Vous dîtes, et je veux bien vous croire, que la descendance de Cerberus vient réclamer son héritage. Très bien, admettons. Mais alors pourquoi en tuer toute, ou presque, la population. Ça n’a pas de sens. Ils n’ont aucun intérêt à empoisonner la station entière. Alors bien sûr vous pouvez me dire qu’il s’agit juste d’empoisonner quelques niveaux, les plus importants je suppose histoire de couper le maximum de tête sur les hydres des organisations et d’en faire un exemple. Cependant, vous avez aussi parlé de la grippe de Joab, qui est donc contagieuse. De là, empoisonner ne serait-ce qu’un quartier, revient à prendre le risque de perdre toute la station, voire de la rendre inutilisable pour de bon. Encore une fois, veuillez bien croire que je ne remets pas votre parole en cause, mais je ne vois pas le moindre sens que pourrait faire cette affaire. »

D’un geste lent, car je réfléchis en même temps, je pointe Laan du doigt :

« Pour revenir sur tes solutions, prélever des échantillons serait trop long et une fois qu’on voit que l’échantillon est contaminé, on est déjà morts. Pour ce qui est de la voie armée.. Je ne pense pas qu’ils puissent obtenir quoi que ce soit en passant ailleurs que par les Serres, les groupes sont trop hétérogènes. Après je ne suis pas expert en la matière, je peux demander à Elisabeth si tu veux, elle en saura peut être plus que moi à ce niveau là. »

Je conclus en clignant des yeux, comme si je remettais mes idées en ordre et lui demande un autre verre, fort, ça aide à digérer le surplus d’infos.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 192
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Contrebandier / Mercenaire
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 215.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par MJ Tentaculeur » 24 Juin 2017, 12:56

Le temps passa, tandis que le trio mettait les choses points, chacun informant les autres de ce qu'ils savaient, ou ne savaient pas. Affirmations, théories, suggestions fusaient. Quelque soit le plan choisi par le groupe, cela impliquait de quitter le vaisseau de Laan, ce qu'il firent donc une fois les trois bien mis d'accord sur l'exécution à opérer. Du moins, suffisamment pour éviter que tout ne déraille dès le départ au moindre problème. Après tout, c'était bien connu qu'un plan ne se déroulait jamais comme prévu, non ?

Sur Oméga, il était courant de s'épier, observer les autres pour analyser ses forces et ses faibles. Ne pas le faire, c'était un signe que l'on pouvait être une proie bonne à dévorer à la moindre opportunité. Rien en soit n'avait pu mettre la puce à l'oreille pour le trio qu'une humaine, vêtue dans une tenue typique d'Oméga. Le fait qu'elle avait un physique tout ce qu'il y avait de plus banal ne laissait pas une empreinte marquant dans l'esprit des gens.

Lorsque Miho et Laan étaient rentrées à bord du Nayna, elle regardait l'horizon d'Oméga, si on pouvait appeler cela ainsi l'arrangement de blocs au creux de l'astéroïde géant composant la station, telle une jeune femme des Terminus tout juste arriver dans l'antre d'Aria. Au mieux, Laquarius aurait pu la remarquer, après que les deux soient entrées, passant à côté de lui en pianotant sur un OmniTech avant de commencer à parler, loin des oreilles du Turien.

Ce que les trois ignoraient, c'est qu'il s'agissait d'une infiltrée des Néo-Cerberus. Ce que les trois ignoraient, c'est que le physique de Miho avait été enregistré par l'armure des deux soldats des Néo-Cerberus sur Zorya, quatre mois plus tôt, et que la Quarienne était passée en tête liste des personnes à abattre. Ce que les trois ignoraient, c'est qu'au détour d'un carefour du District où ils se trouvaient, trois hommes armés jusqu'aux dents, en armure de combat noire impersonnelle, étaient prêts à ouvrir le feu sur Miho dès qu'elle passerait dans leur viseur. Peu importe les dommages collatéraux que cela pourrait occasionner. Il y en aurait de toute façon dans les heures, les jours à venir ?

Car, il était certain que si Miho était sur Oméga, ce n'était pas par hasard. Et un certain groupe ne comptait pas que leur stratégie échoue uniquement à cause d'une Quarienne un peu trop fuineuse à leur goût ...


○ Opportunité de points d'héroïsme ○

• 2 points d'héroïsme : Le trio ne se fait pas surprendre par l'embuscade. L'affrontement est donc à part égale. Du trois contre trois. Par contre, cela occasionne des dégâts collatéraux importants (pour l'état de vos trois persos, cela dépendra du rp)

• 5 points d'héroïsme : Le trio ne se fait pas surprendre par l'embuscade et en prime, un tir chanceux de Miho menne tout de suite le compteur à du trois contre deux. Les dégâts collatéraux seront ainsi plus légers (pour l'état de vos trois persos, cela dépendra du rp)


HRP : Déjà, je vous laisse le soin de terminer tranquillement votre discussion entre vous :)

Ensuite, l'affrontement est inévitable. Au mieux vous déciderez de prendre un taxi, vous tomberiez sur un autre trio ailleurs sur la station (Non, non, le MJ n'est pas fourbe !). Je vous laisse ainsi répondre tranquillement jusqu'à l'embuscade. Je précise dès maintenant pour Miho : mis à part la couleur et l'armure un peu différente, tu pourras reconnaître sans mal l'équipement et les tactiques de combat des 2 que tu as combattu à Zorya avec Séides et Jon.

Pour l'utilisation de points d'héroïsmes, j'ai directement précisé Miho, vu que c'est la seule de vous trois à en disposer :gene:. Si jamais vous vous demandez ce qui se passe si Miho n'utilise pas de pts d'héroïsme pour éventuellement les conserver pour plus tard, vous serez simplement très rapidement mis en situation critique. Pas nécessairement de blessures directement, mais vous serez en situation délicate avec peu de recoins où vous planquer et peu de solution de repli (Non, non, le MJ ne m'est pas la pression sur Miho !).

Pour tout problème ou toute question, comme d'habitude, venir me voir :)


○ Situation d'Oméga ○

• Journée ordinaire : Il fait bon vivre sur Oméga. Du moins, quand on est dans les petits papiers d'Aria et que l'on ne cherche pas des noises aux Serres. Même si la station est calme par rapport à son propre référentiel, cela n'en reste pas Oméga pour autant, où le moindre danger peut surgir si on n'y prends pas garde


○ Utilisation des points d'héroïsme ○

Durant ce second arc de l'Intrigue, chaque utilisation de points d'héroïsme fera diminuer votre réserve de points d'héroïsme. Celle-ci ne diminue que pour le chapitre en cours, elle reviendra à son plein potentiel à la fin. C'est la raison pour laquelle vous retrouverez à chaque fin de message MJ un rappel de la réserve actuelle de points d'héroïsme pour chaque personnage (la réserve totale étant visible comme habituellement sous votre avatar).

Pour les personnages disposant encore des points d'héroïsme pourra être proposée des actions/choix/dialogues qui vous avantagerons ou faciliterons le travail. Ces actions ne seront pas proposées systématiquement. Cependant, dès que l'une sera proposée, si vous ne la prenez pas, elle ne le sera plus du tout durant le chapitre. Et si vous avez épuisé votre réserve de points d'héroïsme, vous ne pourrez pas en « récupérer en cours de route ».

Pour indiquer si vous souhaitez une opportunité de points d'héroïsme, il vous suffit de l'indiquer à la suite de ce message en recopiant le passage correspondant (le plus important étant évidemment les points d'héroïsme consommés).


○ Réserve de points d'héroïsme ○

Laan'Garna Nar Tesleya : 0 / 0 point d'héroïsme
Laquarius Nix: 0 / 0 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 10 / 10 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ Tentaculeur
 
Message(s) : 46
Inscription : 09 Mars 2015, 10:47


Points MEL: 134.00 Points

En ligne

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Laquarius Nix » 24 Juin 2017, 14:11

La discussion ne s’est pas beaucoup plus étendue, dans tous les cas nous manquions d’informations, c’était évident, il nous fallait partir en trouver. Les destinations possibles ne manquaient pas mais elles avaient toutes leur lot de problèmes associés, j’avais spontanément proposé d’aller chez Elisabeth, ça nous permettait d’une part de lui poser des questions et d’autre part d’être dans un coin à l’abri des oreilles, mais si elle ne savait rien, on venait juste de perdre notre temps. Laan avait approuvé, en précisant néanmoins qu’il me suivait parce que je connaissais le coin. C’est sûr qu’il ne faut pas me donner trop de crédit non plus. J’avais aussi pensé à L’Au-delà mais avais écarté la possibilité en justifiant qu’on ne serait probablement pas admis et que la zone était à coup sûr surveillée. Une dernière solution revenait à faire le tour des bars, mais on risquait fortement de tomber sur quelqu’un à qui je devais des comptes ou qui avait une dent contre moi, voire vice-versa, plutôt que d’obtenir des infos solides.

Au final, après un regard scellant un accord tacite, Laan et moi donnâmes le dernier mot à Miho, par galanterie bien entendu. Le plan implique de se déplacer, pour cela nous avons plusieurs options, soit la Quarienne va chercher son Kodiak, soit on appelle un taxi. Je pose mon droit de veto, enfin le droit de veto que je viens de m’attribuer.

« Même si on est sur Oméga, une navette telle qu’un Kodiak attirera l’attention, surtout vu le petit logo Quarien dessus et puis on passera plus pour des flâneurs lambda si on appelle une personne extérieure pour nous conduire. Oui, on peut flâner en ayant la puissance de feu nécessaire pour exploser un bâtiment, sur Oméga en tout cas. »

J’ouvre mon OmniTech et lance une application nommée ‘Wunder’.

« Avec ça on fait appel à un particulier, on évite les grosses boites on peut avoir de la chance au niveau du confort, comme tomber sur une poubelle volante, mais les prix sont réduits, c’est l’ère moderne mes enfants. »

Une fois ma commande enregistrée, nous finalisons le départ. J’invite Laan à prendre son fusil d’assaut plutôt que son sniper, j’ai déjà le mien ça serait de l’overkill. Il le fait sans broncher, probablement y avait-il déjà pensé. Nous sortons et montons dans notre carrosse, je suppose que c’est par habitude que Miho se place proche des commandes, Laan et moi préférons le confort de l’arrière. Je laisse la Quarienne gérer le pilote : destination, pluie et beau temps, voire quelques questions à peine déguisées. Mon attention n’est pas portée sur eux de toute façon, je me demande juste dans quelle galère je me suis embarqué, ça n’est pas dans mes habitudes de me mêler de ce qui ne me regarde pas. Alors c’est sûr qu’on peut chipoter et dire que comme ça touche là où j’habite, ça me concerne, mais vraiment c’est un raccourci hâtif et douteux, compte tenu de l’amour inexistant que je porte pour cet endroit. Au fond, j’ai le sentiment que, si je viens, c’est majoritairement parce que je n’ai pas vu d’effusion de sang depuis plus d’une semaine et qu’il faut que je déverse mes pulsions meurtrières.

La navette avance paisiblement, pas la peine de se presser, ça ne ferait qu’attirer le regard, voire les idiots de Serre. Pour passer le temps, j’attrape mon couteau dans mon dos et le montre à Laan.

« Regarde moi ça, la célébrité ça rapporte. De la qualité comme on en a rarement vu sur cette station de clochard. Ça vient d’un contact d’Elisabeth, il a fallu mettre le prix mais je ne suis pas déçu »

Je passe mon doigt dans le cercle à la base de la poignée et fais tourner l’arme.

« Avec ça, je vais pouvoir en charcuter de l’Asari ! C’est la petite qui m’a filé l’idée, ça consomme pas d’énergie, si ce n’est de l’huile de coude, mais ça ne traverse pas d’armure, c’est sûr. Enfin, vu que moi c’est surtout pour mes têtes à têtes amoureux, ça suffit amplement. »

En parlant de Miho, je tourne mes yeux vers elle, je vois qu’elle plante son regard sur un truc en contre-bas, ça se remarque à sa tête qui se tourne brusquement alors que la navette dépasse l’objet de son attention. Ce mouvement m’intrigue, il n’est ni naturel, ni ne devrait arriver sur Oméga. Je conforte ma prise sur mon arme en finissant ma phrase et commence à me lever lentement, tout en observant la pilote. Elle a reporté son visage dans la trajectoire que nous suivons, je dois me faire des idées, ça n'est pas la première fois que je fais preuve de paranoïa. D’un coup, Miho pousse notre chauffeur et attrape les commandes, elle dit quelque chose que je n’entends pas, je suis déjà en train de bondir sur le type et pose le couteau sous sa gorge. Si la Quarienne a fait ça, elle avait ses raisons, pas question de laisser l’autre bouger, désormais il est ma proie et personne d'autre que moi n'a le droit de le toucher.


Hrp :
Spoiler : :
Je pars du principe que Miho a utilisé une opportunité, peu importe laquelle, et que l'embuscade se fait de la sorte: un type nous repère (que Miho voit), une navette nous coupe la route (je laisse à Miho le soin de l'expliquer vu que c'est elle qui est à l'avant) et notre chauffeur n'a rien à voir là dedans (mais la paranoïa tout ça..). Du coup si ça convient pas, je peux modifier des trucs à volonté.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 192
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Contrebandier / Mercenaire
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 215.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 24 Juin 2017, 21:38

Comme elle l'avait pensé, les avis de ses deux partenaires du moment lui apportaient plus d'éclaircissements, même si aucune solution concrète ne se démarquait pour ce qui était des pistes. Un empoisonnement, quel qu'il soit paraissait plausible pour Laan, et Miho imagina la situation. Tenir une population en otage d'une maladie avec un antidote en échange de la remise d'Oméga pourrait être une option, ou juste pour permettre au chaos de s'installer et faire un peu le ménage avant d'attaquer. Seulement quelque chose lui disait que si cette méthode avait été choisie, ils auraient déjà été témoins de ces premiers effets. Les informations sur Neo-Cerberus avaient suffisamment filtré pour qu'Aria envoie Polanis sur Zorya, et leur intervention sur place avait forcément permis à ces terroristes de savoir qu'il y avait du monde sur leurs traces. Donc le temps était limité s'ils ne voulaient pas se faire mettre du plomb dans l'aile. La contamination prendrait trop de temps et laissait trop de place au hasard pour être une solution rapide.

"L'équipage peut intervenir, mais je préférerai que ce soit un dernier recours. S'ils lâchaient le vaisseau, ça mettrait une cible définitive sur tout le Maefis et je préférerai éviter que notre foyer devienne une proie pour un groupe comme Neo-Cerberus."

Par contre, contrairement à Laquarius, elle n'était pas prête à miser sur le fait que ces extrémistes ne prendrait pas d'assaut l'Au-Delà. S'ils avaient les moyens de croire pouvoir reprendre Oméga, c'était bien parce qu'ils pensaient avoir de quoi faire tomber la Queen Bee. Oh, Miho n'envisageait pas qu'Aria puisse être tuée. Mais contrainte à la fuite alors que tout ses fidèles se faisaient éliminer n'était clairement pas l'option la plus improbable. Quant à la perspective d'abattre la population d'Oméga avec toutes les conséquences qui suivraient, la quarienne préférait ne pas partir du principe que ce serait inenvisageable.

"Très franchement, je n'ai as la moindre idée de leur nombre ou de leurs compétences. Je n'ai eu le loisir que d'en voir deux en action et ils ont été suffisamment efficaces pour résister un bon bout de temps à un commando de mercenaires, une asari passablement brillante, un spectre, et un sniper geth. Si tout les membres de Neo-Cerberus sont du genre à pousser leurs talents à ce genre de niveau, ils ont très certainement de quoi faire tomber Oméga et prendre l'Au-Delà à Aria. S'ils ne peuvent infiltrer l'entourage proche d'Aria, qu'est-ce qui ne nous dit pas qu'ils ont déjà infiltré les techniciens, ingénieurs et autres mécanos qui font tourner la station? Petrovsky a disparu il y a quelques années. ça laisse quelques années de préparations tout de même. Ils ont eu le temps d'apprendre de leurs erreurs. Mais je rejoins Laquarius sur le fait que le prélèvement d'échantillons prenne trop de temps. Neo-Cerberus est certainement au courant qu'il y a du monde qui les traque. Ils vont devoir accélérer les choses s'ils veulent réussir leur coup."

Par où commencer? C'était une bonne question. Les indics de Laan pouvaient servir, mais dans quelle mesure seraient-ils bavards? La copine de Laquarius avait l'avantage du lien émotionnel et non financier. Ce genre de relation déliait plus facilement les langues, sans mauvais jeu de mot.

"Commencer par Elisabeth me semble une bonne option. On pourrait ensuite interroger les indics de Laan et voir si certaines informations ne se recoupent pas. ainsi on pourrait peut-être avoir une idée plus précise de ce qu'il faudrait cibler comme piste. Ou si il y a des éléments qui se démarquent au sein de Serres, en supposant qu'ils puissent être une porte d'entrée pour Neo-Cerberus."

A défaut de mieux, autant partir déjà là-dessus. D'autres idées émergeront certainement en cours de route. De toute manière ce n'était pas en restant à bord du Nayna qu'ils allaient faire de l'avance. Laisser le turien s'occuper du transport ne gêna pas Miho, bien au contraire. Il connaissait Oméga et les bons plans pour se déplacer aussi rapidement que discrètement. Sortir le kodiak aurait été encombrant, et puis il aurait fallu qu'elle modifie la peinture le temps de la mission. De la perte de temps inutile. Elle termina sa boisson et se releva en récupérant son fusil d'assaut. Une fois sorti du Nayna, elle suivit tout naturellement le chemin menant aux espaces où les véhicules courants d'Oméga pouvaient prendre des passagers. Elle ne remarqua pas l'humaine qui avait été présente à leur arrivée, une nouvelle venue admirant le paysage sans doute. La quarienne n'imaginait pas un seul instant qu'elle puisse être une cible. Il y avait déjà bien plus intéressant qu'elle, entre Nali et Polanis. Sans compter Seides qui avait fait bien plus de dégâts qu'elle à leurs adversaires sur Zorya. Personne ne s'inquiétait jamais du /de la quarien/ne au fond de la salle, d'habitude.

Sauf que parfois, les habitudes étaient bousculées. Alors qu'elle avait pris place à l'avant, son fusil posé au sol et appuyé contre sa cuisse, son comportement sociable avait tout naturellement pris le dessus pour cerner un peu le chauffeur, et tant qu'à faire profiter d'avoir un échantillon de population d'Oméga sous la main. Oui, il faisait un peu chaud, ah, vous aussi vous trouvez qu'il y a une drôle d'ambiance? Le meilleur cocktail, on le trouve dans le petit bar sous l'Au-Delà! Tout plein de choses sommes toute plutôt banal. Son attention à l'apparence versatile parti sur le décor qu'elle observait au fond pour la première fois. Le Maefis était déjà passé par Oméga, mais par principe, jamais ils ne traînaient suffisamment dans le coin pour qu'elle prenne le temps de se balader. Et en général, en zone douteuse, Fyn préférait qu'elle traîne aux alentours du vaisseau. Les circonstances étaient différentes aujourd'hui. Bâtiment, bâtiment, quelques personnes se baladant à pieds, toutes visiblement armées. Et une armure noir intégrale qui disparaît à un angle. Un style qui ne lui était pas inconnu. Avait-elle rêvé?

Miho se pencha légèrement, mais l'humain aperçu avait disparu un peu plus loin, au-delà d'un bloc que le pilote butarien prompt à partager son opinion sur les alcools du coin, était en train de contourner en suivant la circulation, avec une nonchalance et un naturel tout à fait convaincant. Elle chassa l'idée d'un coup monté, se disant que Neo-Cerberus était souvent plus occupé à casser ce qui n'était pas humain qu'à s'allier avec des extra-terrestres. Et puis, elle avait peut-être halluciné. Mine de rien, depuis Zorya, ces histoires de fanatiques la travaillait pas mal. Pourtant quelque chose au fond d'elle obligea son regard à se reporter vers ce bloc qu'ils contournaient.

"Keelah..."

Elle bondit d'instinct sur les commandes pour incliner le véhicule sur la gauche, sous le cri de surprise du pilote qui, sans savoir pourquoi, se retrouvait avec une lame sous la gorge. Un léger "chitng!" se fit entendre quand une balle racla la portière du côté de Miho. Elle fit piquer le véhicule, esquivant d'autres navettes sans trop de problème vu la lenteur de la circulation aussi proche des piétons en hurlant.

"La menace vient de dehors!"

Elle relâcha d'une main la commande pour la poser sur le poignet du turien quelques instants, pour l'inciter à relâcher la proie qu'il s'était arbitrairement attribuée et repris le contrôle quand de nouveaux tirs, bien audibles ceux-là, touchèrent le véhicule qui eut un soubresaut avant d'accélérer sa chute. Tant bien que mal, la pilote redressa l'appareil et ralentit suffisamment pour que le choc en heurtant et glissant au sol soit plus impressionnant que nocif pour eux. Alors que toute l'équipe s'immobilisait, et en espérant n'avoir shooté personne au passage, Miho ouvrit les portières côté pilote et poussa ce dernier brutalement à l'extérieur.

"A couvert!"

Elle-même rampa en arrière, en redressant son fusil pour couvrir sa retraite. Cette fois-ci, elle distingua nettement l'armure de combat noir impersonnel se mettre droit devant elle, arme pointée dans sa direction. Elle tira, misant sur le fait de faire feu la première pour sauver sa vie avant de chuter au sol. Au moins, on la visait d'abord elle et pas Laan à l'arrière...



Cher MJ, étant donné les circonstances, et la promptitude de Miho à vouloir éviter les dommages collatéraux, je sacrifie donc (snirf!) 5 points d'héroïsme.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 306
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,183.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Laan'Garna Nar Tesleya » 27 Juin 2017, 19:00

Légende :
Laan'Garna Nar Tesleya : #40BF40
--------------


Laquarius m’explique rapidement où sont les problèmes de mes solutions. J’ai eu le mérite d’envisager un maximum de solutions, pas toutes pertinentes je le reconnais : le turien connait mieux Oméga que moi. Je m’incline devant son analyse – un bon agent doit savoir composer avec son environnement et l’exploiter au mieux – et vais lui resservir un verre, un peu chargé comme il le demande. Après quelques discussions, il est décidé de bouger de mon cargo. Laquarius impose le taxi, arguant que le kodiak serait trop repérable. J’approuve l’idée et le vois commander sur son Omnitech le dit taxi.

Le temps que le taxi arrive, nous préparons l’équipement. Laqua m’invite à laisser mon Javelot au profit de mon North-Hunter.

« T’en fais pas gamin, je sais quel matériel prendre et comment l’utiliser. Mon OmniLame par exemple. »

Je dis ça sur le ton de l’humour, avec quand même la ferme intention de lui expliquer que je ne suis pas un bleu et que j’ai été formé. Une fois mon matos prêt, je sors du vaisseau en indiquant à Jaraan de le verrouiller derrière moi. La navette taxi arrive, je monte à l’arrière avec Laqua tandis que Miho monte à côté du pilote. Laqua me montre un couteau de combat, arrondi, qu’il a récemment acquit.

« Oui, j’ai vu que tu avais accompli quelques… exploits. C’est con, tu t’es refait un dossier tout seul, mais je reconnais que le couteau est joli. »

Volontairement, en évoquant son dossier dans mon service, je tais le nom du DCU, les oreilles du pilote sont trop proches à mon goût. A l’évocation du charcutage de l’asari, un sourire mi-figue mi-raisin étire mes lèvres. L’image de l’asari déchiqueté ne me choque pas, c’est plus la raison pour laquelle elle a fini ainsi qui me dérange. En revanche, les têtes à têtes amoureux me paraissent une bonne occasion pour sortir une arme aussi mortelle. La drague sur Oméga est sans doute une discipline à part.

Subitement, Miho tourne la tête. Absorbé dans ma conversation avec le mercenaire, je n’ai pas vu ce qui l’a dérangé, mais ça ne me dit rien qui vaille. Machinalement, je vérifie la batterie de mon OmniTech et la présence de mon pistolet à Arc. Soudainement, elle bondit sur les commandes. Laqua se précipite pour maitriser le pilote. J’entends distinctement le choc de la balle sur la carlingue, alors que la quarienne prévient de l’origine de l’attaque. Mon arme de poing s’est déjà logée dans ma main, mon OmniTech est ouvert sur la page des programmes de combat. J’aperçois, sur le côté, une silhouette sombre qui pointe son arme sur Miho. Elle ne tire pas tout de suite, attendant l’immobilisation du véhicule que la pilote réussit tant bien que mal.

Une fois le véhicule immobilisé, j’attends que les autres passagers aient quitté le bord pour sortir en dernier.

« Laqua, ne laisse surtout pas partir le pilote. Il sait peut-être des choses. »

J’ignore royalement les cris dudit pilote qui jure qu’il ne sait rien, l’air effrayé. Il est peut-être de bonne foi, mais je ne prends aucun risque, ne perds aucune piste. J’entends une détonation suivi de deux bruits sourds, des chutes sans doute. Je me retourne et aperçoit Miho, le canon pointé en l’air, au sol, l’air plus sonnée que blessée. De l’autre côté de la navette accidentée, l’armure sombre que j’ai aperçue est effondrée au sol, immobile.

Mon instinct de combat reprends le dessus, accompagné d’un soupçon de formation sur son lit de sécurité, et je range lâche mon pistolet au profit de mon North-Hunter. Je pose le genou droit à terre, dos à la navette, pour surveiller nos arrières. Qui z-y viennent, je les attends de pied ferme.
Avatar de l’utilisateur
Laan'Garna Nar Tesleya
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 72
Inscription : 14 Avril 2017, 08:33
Localisation : Redon

Âge: 26
Profession: Pilote / Agent du DCU Quarien
Classe: Quarien - Technologie
Points d'Héroïsme: 0

Points MEL: 294.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Isïana N'iim » 10 Juillet 2017, 13:06

« Merde, ils ont descendu Tchen » lâcha l'un des deux soldats restants de l'embuscade, qui s'était réfugié derrière un des parterres d'arbustes, tirant une rafale de ce qui ressemblait à un fusil Mattock, du moins en apparence : la pénétration, la cadence de tir et la puissance de feu n'étaient pas vraiment comparables.

Ce n'était qu'une question de temps avant que le taxi ne devienne un gruyère. Et les deux hommes des Néo-Cerberus l'avaient bien saisis. Conscients qu'ils avaient perdu l'effet de surprise, ils étaient donc partis se mettre à couvert. Tandis que le premier continuait à canarder depuis sa protection, le second en avait profité pour s'installer derrière une longue série de conteneurs, que Miho avait réussi à ne pas percuter, sans quoi, l'atterrissage aurait été un peu plus brutal.

« Bordel, c'est quand tu veux, Chris ! s'exclama l'homme qui jusqu'ici mitraillait le taxi, se remettant à couvert pour recharger, retirant la cartouche thermique fumante pour la remplacer par une autre.
- Oh, ça va, deux secondes. J'y peux rien si c'est Tchen qui avait l'Avalanche, rouspéta l'autre qui pianotait sur son OmniTech pour former une bouclier orangé, pour se protéger d'une éventuelle riposte. C'est bon, je l'ai ! Indiqua-t-il en se prenchant pour récupérer le lance-grenade sur le cadavre de son allié, pour se mettre à couvert.
- C'est quand tu veux !!! »

Et, tandis que les échanges fusaient, autant de paroles que de balles, l'agitation avait commencé à régner aux alentours. Les civils dans la rue qui n'avaient pas envie de se prendre un tir perdu ou d'avoir un quelconque problème étaient partis soit se réfugier à l'intérieur des commerces ouverts, une fois la curiosité de la chute du taxi dissipé, soit s'étaient tout simplement éloignés du lieu d'affrontement.

Et à l'inverse, deux Kodiaks aux couleurs des Serres, sirène d'alarme, se faisaient entendre. Nul doute qu'un commerçant avait prévenu les « autorités » locales. Les quelques gardes qui pouvaient se trouver à l'entrée des commerces, armes au poing, n'intervenaient pas. Soit parce qu'ils savaient qu'ils ne feraient pas le poids et le salaire n'était pas suffisant pour qu'ils osent s'interposer, soit parce que cela ne les concernait tout simplement pas tant que l'un des deux groupes ne tentaient pas de venir saccager les magasins. Et puis, ce n'était ni le premier ni le dernier règlement de compte qui s'opérait sur Oméga à ciel ouvert.

Et en parlant de ciel ouvert, les deux Kodiaks des Serres apparurent subitement au détour d'un virage, facilement repérables par leur couleur rouge et leur logo peint, les sirènes au clair. Entre les « Enfin ! » et autres grognements des anciens qui n'appréciaient guère de voir le spectacle ainsi arrêtés avant son terme, il y eut le bruit de deux explosions, quasi synchrones.

En effet, la première toucha la Kodiak la plus avancée, dont le moteur explosa, produisant étincelles et débris. Une forte fumée s'échappa tandis que le Kodiak touché fila en ligne droite pour finir sa course dans l'immeuble face à lui, près de la place où se trouvait le combat. Débris de la Kodiak et verre cassé tombèrent comme une pluie autant sur les soldats des Néo-Cerberus que le groupe de Miho.

Le second Kodiak ne termina quant à lui pas sa course, une vive explosion finissant par achever la navette alors qu'elle était encore dans les airs, illuminant fortement les lieux un bref instant. Par la suite, trois navettes, Kodiak elles aussi, mais peintes intégralement en noir passèrent à vive allure, disparaissant aussi vite qu'elles étaient arrivées.

« Ha ! Ça commence, on va enfin pouvoir s'amuser ! »


HRP : Comme ce me fut demandé, voici une petite carte des environs : Cliquer ici !
Spoiler : Legendes :
Je n'ai rien précisé pour vous, pour que vous puissiez agir comme bon vous semble :)
• Le gris foncé en bas/à droite représente le vide.
• Le rectangle courbé et la trace représente le taxi et son dérapage.
• Les nombreux carrés collés représentent de nombreux conteneurs empilées (difficile de savoir de ce qu'elles contiennent sans s'y intéresser plus attentivement)
• Les rectangles sombres avec le petit trait vert correspondent à des commerces ouverts.
• Les simples traits noirs représentent des bancs, qui proposent des abris très précaires.
• Les structures avec des losanges verts représentent des petits murets décoratifs contenant des arbustes, de quoi offrir de bons abris.
• Les étoiles oranges représentent les soldats Néo-Cerberus. Quand elles sont rouges à l'intérieur, c'est que le soldat est mort.


Vous avez totale liberté pour le combat, en prenant en compte que le soldat des Néo-Cerberus ayant le lance-grenade aura eu le temps de tirer, vers le taxi. Donc ceux qui s'y trouvent encore à proximité risquent de bien déguster !

Pour tout problème ou toute question, comme d'habitude, venir me voir :)


○ Situation d'Oméga ○

• Nombreux petits incidents : On a pu compter dans de nombreux recoins des districts, la disparition de patrouilles aériennes des Serres, les combats au sol étant rares. Les autorités d'Oméga ont demandé à chacun de s'enfermer chez eux pour laisser le champ libre aux soldats des Serres de régler le problème. Par endroit, certains écrans et hologrammes publicitaires ont été remplacés par le logo des Néo-Cerberus.


○ Utilisation des points d'héroïsme ○

Durant ce second arc de l'Intrigue, chaque utilisation de points d'héroïsme fera diminuer votre réserve de points d'héroïsme. Celle-ci ne diminue que pour le chapitre en cours, elle reviendra à son plein potentiel à la fin. C'est la raison pour laquelle vous retrouverez à chaque fin de message MJ un rappel de la réserve actuelle de points d'héroïsme pour chaque personnage (la réserve totale étant visible comme habituellement sous votre avatar).

Pour les personnages disposant encore des points d'héroïsme pourra être proposée des actions/choix/dialogues qui vous avantagerons ou faciliterons le travail. Ces actions ne seront pas proposées systématiquement. Cependant, dès que l'une sera proposée, si vous ne la prenez pas, elle ne le sera plus du tout durant le chapitre. Et si vous avez épuisé votre réserve de points d'héroïsme, vous ne pourrez pas en « récupérer en cours de route ».

Pour indiquer si vous souhaitez une opportunité de points d'héroïsme, il vous suffit de l'indiquer à la suite de ce message en recopiant le passage correspondant (le plus important étant évidemment les points d'héroïsme consommés).


○ Réserve de points d'héroïsme ○

Laan'Garna Nar Tesleya : 0 / 0 point d'héroïsme
Laquarius Nix: 0 / 0 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 5 / 10 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1099
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points

En ligne

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Laquarius Nix » 10 Juillet 2017, 13:39

En voyant une main s’approcher de ma proie, ma première réaction est de m’en prendre à cette nouvelle menace, il ne faut pas m’en vouloir, je voyais rouge et ce bruit de balle.. Hmmpf... Ce délicieux moment quand le rideau se lève.. La poigne de Miho me fait sortir de mes songes, impulsivement, j’essaye de me dégager pour transpercer le dos de sa main puis me calme en réalisant que je suis supposé faire équipe avec elle et le Quarien à côté de moi. De plus, elle a montré son ‘altruisme’ -rien que de dire ce mot j’en ai des haut-le-cœur- sur Sur’Kesh donc, si on est attaqués, ça n’est pas le moment de rentrer dans un long débat pour savoir si oui ou non un Butarien habitant Oméga mérite de mourir sans procès. La réponse est évidemment oui, s’il n’avait rien à se reprocher il ne vivrait pas là, mais bon n’allons pas vexer ou choquer les âmes sensibles. Je relâche un peu ma prise, en laissant la pointe de ma griffe appuyée sur la gorge de ma proie, histoire qu’il ait un souvenir de moi. Une petite ligne sanguinolente se dessine quand Miho l’expulse hors du véhicule. Sans poser de question ou rechigner, je suis la commande de la Quarienne et sors de la navette pour m’adosser derrière, à couvert. La pilote a alors un mouvement qui m’arrache un petit sourire de satisfaction : après avoir rampé hors de la navette, elle tire la première. Je siffle entre mes dents un compliment sur ses réflexes en voyant une gerbe de sang sortir de sa cible, du beau boulot.

Il n’empêche qu’on a osé attaquer mon transport, même s’il serait narcissique d’envisager être la cible -les tirs étaient concentrés sur le cockpit- et idiot de supposer que le Butarien -que je laisse aux soins de mes alliés- puisse mériter un tel traitement. Non, Miho était la personne visée, c’était sûr, et, vu sa réaction, d’une elle ne s’y attendait pas, de deux elle connaît les agresseurs.

« Cette putain de station.. J’y foutrai le feu moi même un jour.»

Le murmure m’échappe inconsciemment et mon vœu se réalise presque. Je perçois le bruit de sirène. Encore la milice qui vient jouer les gros bras, malheureusement pour eux un sifflement puissant se fait entendre, suivi d’une explosion. Instinctivement je mets ma main en visière pour prévenir tout dommage oculaire dû à un débris perdu. Un lance grenade, il manquait plus que ça. La deuxième navette Serre subit le même sort que sa consœur. Déjà que je ne comptais pas trop sur ces gars là, on peut dire qu’ils ne nous gêneront pas le moins du monde dans tous les cas. Je me tourne brièvement vers Laan, avant tout il faut que nous mettions les choses au clair. Inutile de soulever l’armement particulier de nos adversaires, il est espion et entraîné : il a remarqué et saura quoi faire.

« Ne crois pas que le mot ‘dossier’ soit tombé dans l’oreille d’un sourd. Fais en sorte que le tien reste imprimé avec ‘pilote’ et pas ‘petit rat espion’, ça va vite ce genre de chose, qui sait si ça n’est pas déjà le cas. »

Sur ces bonnes paroles, j’attrape ma Veuve Noire. Non pas que ça m’amuse de jouer les maîtres-chanteur avec le Quarien, mais s’il a laissé un dossier être (re)créé, c’est pour moi qu’il n’a pas respecté sa parole. Bref, revenons à nos moutons, autrement dit les imprudents qui ont jeté la première pierre. Ils veulent jouer ? On va jouer ! Je sais pas si ces petits enculés sont des membres de Néo-Cerberus, mais je ne crois pas aux coïncidences et dans tous les cas ils ont fait feu sur la navette où j’étais ET Miho m’a empêché -encore une fois- de tuer quelqu’un, il faut que je me détende, vite ! Ça va mal finir cette affaire, mais pas pour moi. Je décide de laisser les classiques « Tout le monde va bien ? », « Pas de blessés ? » et autres injonctions inutiles à celui qui en aura envie pour passer directement au plan :

« Bon, règlement de compte à part. Miho en a buté un. C’est bien, mais il en reste. Combien ? Je sais pas, mais j’ai trois balle dans cette beauté fatale et des chargeurs à écouler. Voilà l’idée : démerdez-vous, ne mourrez pas, essayez d’en fixer un derrière sa couverture, je vais sortir avec mon Camouflage et faire de lui mon prochain personnage de tragédie. »

Sans attendre de réponse, je lance le programme, disparais et laisse les congénères en tête à tête. Je rampe jusqu’à être hors de ma couverture et me relève, les idiots en face ne penseront jamais à ça. Doucement, je me redresse et pose la crosse de mon fusil sur mon épaule. Je repère rapidement un assaillant caché derrière un petit muret surmonté de végétation. Ce truc ne devrait pas poser de problème à mon arme, elle est faite pour tirer au travers d’obstacle, déjà de base et de part les petits ajouts que je lui ai fourni, un véritable bijou de pénétration, la crème de l’outillage de mercenaire, parfait pour abattre un cible de loin et à travers un mur, comme ça on n’a pas besoin de se mouiller et le temps que les éventuels gardes localisent le poste de tir, on est déjà loin. En soit, la situation présente n’est pas différente d’un contrat habituelle, j’ai une cible retranchée comme un lâche, à la différence que d’habitude mes victimes ne s’attendent pas à ce qu'ils leurs arrivent quoi que ce soit ou en ont peur. Là le type est juste sûr de lui, persuadé qu’il va abattre la grande vilaine Quarienne et ses crédules compagnons, ça lui rapportera sûrement une prime, voire même une promotion. Un sourire naissant tiraille le coin gauche alors que je caresse la gâchette de mon fusil de précision. J’imagine la surprise de la personne quand, dans toute son assurance, sa couverture va se fendre, laissant apparaître une balle légèrement abîmée du fait de la fracture provoquée dans le matériau, puis je vois ses yeux s’écarquiller quand le métal pénètre son armure, entaille sa peau et frappe ses os. Quelle image délicieuse. Voyons ce qu’il en sera. J’appuie sur la détente. Mon Camouflage se dématérialise. Je n’attends pas d’être complètement visible et saute sur le côté, abusant de mon Buffer Cinétique pour trouver le couvert d’un amas de caisses. Je soupire de soulagement. Ça c’est fait. Même sans connaître le résultat du tir, avoir pressé cette détente m’a libéré d’un poids. Néanmoins j’en veux plus, c’est enivrant ce truc là.

« Laissez en un en vie ! J’ai envie de m’amuser un peu plus. Tu me dois bien ça la pilote ! »

Je ne savais pas si mes alliés avaient entendu, mais j’espérais aussi qu’ils y pensent par eux-même. Avoir un spécimen d’imbécile vivant est rare et j’ai toujours rêvé d’en disséquer un. Bon bien sûr, il y a aussi le côté pratique du fait qu’il pourrait nous apporter des réponses. Mais honnêtement, est-ce que j’en ai pas un peu rien à faire ? Hmm.. Ah si, complètement en fait ! Cette affaire d’assaut, tout ça.. Un détail de l’histoire. La finalité, c’est juste que je veux mettre mes compétences de chirurgien à l’épreuve et qu’il se trouve qu’un cobaye ne se trouve pas très loin. Je reporte mon attention sur ma couverture, avec un peu de chance ces conteneurs contiennent des trucs utiles que ce soit de l’armement, des explosifs, j’en passe et des meilleurs. Je fais basculer la caisse la plus en hauteur et entreprend de l’ouvrir, je passe la lame de mon couteau dans l’interstice pour m’aider. En y réfléchissant, Laan a de quoi faire du feu, donc si je trouve de l’alcool, nous sommes en mesure de complètement obstruer une zone grâce aux flammes. Un petit sourire se dessine sur mon visage alors que je force sur l’ouverture.


---------------------------------------------------------------------------


La carte modifiée avec mes actions
Spoiler : Légende ajoutée :
-Losange jaune = Laquarius
-Arc marron = déplacement de Laqua
-Ligne rouge = trajectoire du tir
Dernière édition par Laquarius Nix le 10 Juillet 2017, 20:59, édité 2 fois.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 192
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Contrebandier / Mercenaire
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 215.00 Points

Re: Second Arc - Chapitre 2 - Groupe Cape : Chiens et chats !

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 10 Juillet 2017, 18:58

Ça, c'était définitivement pas prévu dans le planning de Miho. Difficile de ne pas arriver à la conclusion qu'elle était la cible claire et déterminée de l'assaut, tous les premiers tirs avaient eu lieu côté passager, et cockpit. La seule question qui lui venait en tête était pourquoi? Pourquoi elle alors que la seule fois où elle avait eu à faire à ces fanatiques, elle n'avait jamais été que le personnage secondaire? Entre une spectre, une alliée d'Aria, un as de la gâchette geth et toute une équipe de mercenaires surentraînés, ils avaient choisis d'occuper trois des leurs pour essayer d'éliminer une simple pilote. Elle aurait volontiers poussé la réflexion plus loin sur les raisons qui pouvaient bien pousser Neo-Cerberus à la considérer comme dangereuse si la situation avait été un peu moins agitée. S'appuyant dos à la carrosserie, les fesses au sol, elle ne jeta qu'un coup d'oeil rapide entre les vitres déjà explosées pour constater qu'au moins elle avait pu en supprimer un.

Les événements se déroulaient à une vitesse qui n'était pas sans lui rappeler des souvenirs. Elle prit une lente inspiration et pivota pour mettre genoux à terre, s'appuya sur le cadre de la portière et tira une salve qui rebondit sur un bouclier oranger au moment même où l'homme qu'elle avait visé venait de s'emparer d'un Avalanche.

"Fais chier..."

Ce n'était qu'une question d'instants avant que leur seul couvert parte en fumée et eux avec. La sirène des Serres avait presque failli la rassurer, mais hélas un magnifique feu d'artifice coupa net son début d'enthousiasme. Le premier choc d'un kodiak contre un immeuble proche l'obligea à se plaquer contre le butarien pour le coller contre son véhicule et lui éviter des dégâts dus aux débris chutant de partout.

Elle ne jugea pas utile de beugler qu'ils allaient se faire allumer, un simple regard vers Laqua et Laan lui indiqua qu'ils avaient bien saisi leur situation. Mais ce n'était pas le cas du butarien, menacé et soupçonné de toute part alors qu'il était à la limite de se faire dessus. Aucun de ces gars ne comptait laisser ce pauvre bougre en paix? Elle poussa un soupire de dépit alors que son regard fut attirer quelques instants par deux navettes entièrement noires qui passèrent sans être inquiétées un seul instant. Un peu tard pour l'enquête, l'assaut avait commencé, comme lui confirma un panneau publicitaire qui grésilla avant d'afficher un logo bien connu. Son attention fut attirée rapidement par le turien, prêt à en découdre à coup de Veuve et autre camouflage. Elle se tourna prestement vers le butarien.

"On bouge."

Sans prêter l'oreille à ses protestations, elle l'agrippa au bras et le tira vers l'arrière du véhicule et attendit... La détonation proche du fusil eut à peine le temps de retentir qu'elle fonça en direction des conteneurs, devançant Laquarius en poussant le butarien devant elle. Elle se dirigea vers le banc et s'y baissa quelques secondes pour s'adresser au pilote légitime de la carcasse prête à partir en fumée.

"Restez ici à couvert, je vais tâcher de vous dégager un chemin pour que vous puissiez vous mettre à l'abri dans un commerce."

A peine avait-elle terminé sa phrase qu'elle s'était avancée le plus silencieusement possible jusqu'au bout des conteneurs et remarqua les types armés qui restaient sagement à couvert. L'un d'eux lui jeta un regard. La quarienne posa un indexe contre le bas de son casque pour inciter au silence et lui signifia rapidement de la main qu'il valait mieux qu'il garde sagement sa position.

A son tour, elle activa son camouflage en prenant position derrière le conteneur le plus éloigné et observa un instant. Après avoir rechargé, le soldat venait de sortir à découvert, Avalanche en main, prêt à faire sauter le véhicule. C'était le bon moment. Elle se dégagea toujours silencieusement hors de son couvert et attendit qu'il vise. Au moment où le doigt du néo-cerberus commença à presser la gâchette, elle tira sans sommation, à bonne proximité. Si elle visait clairement pour tuer, elle ne se faisait pas d'illusion. Il devait avoir un bon bouclier en plus de son armure, mais au pire, elle pouvait l'obliger à se mettre à couvert quelques instants pour récupérer ses bouclier et ainsi dégager la voie pour le butarien, en deuil de sa navette. Dans la foulée, en se remettant à couvert dans les échos retentissants de l'explosion du véhicule, elle envoya rapidement un message au Maefis.

"Neo-Cerberus a lancé l'assaut contre Oméga. Il vaudrait mieux veiller à ce que rien de fâcheux n'arrive au vaisseau."

Elle préféra éviter pour l'instant d'évoquer le fait qu'elle était prise pour cible. Il fallait que l'équipage se concentre sur le Maefis. Fyn saurait isoler le vaisseau pour lui éviter des dommages collatéraux.





La carte que j'ai pompé sur Laqua du coup.
Spoiler : Légende ajoutée :
- cercle rose = Miho bien sûr!
- cercle bleu = le pauvre butarien
- trait rouge = tentative de tuer ou au moins forcer à déplacer l'humain en lui tirant dessus

Je me suis permise de déplacer sensiblement l'étoile du néo cerberus, afin qu'il puisse vraiment tirer sur le transport. Isï, je me suis permise ça en partant du principe que d'après ton post, le véhicule allait se prendre une grenade. Dis-moi si je dois corriger!
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 306
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,183.00 Points


Retour vers Nébuleuse d'Oméga



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)