Rencontre sur la Citadelle

*

Modérateurs : Administration, MJ

Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 04 Novembre 2017, 19:58

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 24 mai 2 192
• Lieu du RP: La Citadelle
• Type de RP: Fermé
• Nombres de personnes requises: 1 (Elizabeth Velany)
« Légende des couleurs »


• #0040FF : Saber Warwick



La Citadelle était vraiment un endroit magnifique. Une grande station spatiale, la plus grande de la galaxie, flottant dans l'espace au beau milieu de nul part. Dire qu'il y a encore si peu de temps, cette installation gigantesque était pratiquement juste un gros amas de débris orbitant autour de la Terre, suite à l'activation du Creuset. C'était une bonne chose que la station ait retrouvé sa place d'origine dans la galaxie. Avoir le centre galactique qui orbite autour d'une planète qui n'était nullement neutre et surtout en plein milieu du territoire occupé par une seule race, c'était loin d'être une bonne chose pour garantir la neutralité des lieux. Il avait fallut du temps, mais la station avait été réparé et la vie était revenu dans cet endroit. Les secteurs étaient bondés d'individus, appartenant à diverses races. On pourrait presque croire que la guerre n'avait jamais eu lieu.

C'est dans ce contexte de calme et de tranquillité que Saber Warwick déambulait à travers les rues de la station. L'humain c'était octroyé quelques jours de congé. Le jour d'avant, il avait passé presque toute la journée au lit, principalement à dormir. N'importe qui l'ayant vu dans cet état aurait eu beaucoup de mal à voir un quelconque danger venant de cet individu. Cela aurait été une grave erreur. Ainsi, pendant cette journée, les seules fois où Saber avait quitté son lit, c'était pour aller se chercher à manger dans son frigo ou pour aller au toilette. Cependant, cette journée allait être différente. Notre homme était bien déterminé à bien s'amuser en cette journée. La moitié de la journée avait été consacré à son entraînement physique quotidien. Pour le reste de la journée, il comptait bien s'amuser. Peut-être un tour dans les salles de jeu de la Citadelle? Un holo au cinéma? La tournée des bars et peut-être une conquête? Difficile pour lui de se faire une idée pour le moment. Ainsi, afin de s'éclaircir les idées et faire son choix, l'humain choisi plutôt de prendre une longue marche. Peut-être que cela l'aiderait à trouver une bonne idée de la suite.

Après une bonne heure à avoir marché sans but précis, Saber fit une petite pause en s'arrêtant à proximité d'un petit café, il s'acheta une boisson froide et la sirote tranquillement, en reprenant sa marche, toujours perdu dans ses pensées. Cependant, quelque chose attira son attention au tournant d'une rue, le ramenant à la réalité. Un spectacle pas vraiment plaisant avait lieu en plein milieu de la rue. En effet, un jeune humain, environ 12 ou 14 ans étaient entourés par un groupe de 3 turiens, dans la trentaine environ. Les turiens bousculaient le gamin et l'insultaient et personne ne réagissait autour. Les gens passaient leur chemin, ignorant ce qui se passait, visiblement trop lâche pour intervenir. Libre aux autres de ne rien faire, mais Saber n'avait pas l'intention de faire de même. Il s'approcha rapidement et interpella les turiens.


-Eh! Laissez le gamin tranquille!

Un des turiens se retourna vers lui, les deux autres se contenant de lui jeter un regard noir.

-Dégage humain, ça ne te regarde pas.

-Je vous ai dit de laisser partir le gamin.

Le turien réagit plutôt en attrapant le jeune homme par le conseil de son chandail, sans regarder Saber.

-Ce petit merdeux m'a rentré dedans et a renversé sa boisson sur mon armure. Je venais tout juste de la faire nettoyer et briller, comme je l'aime. Il a tout gâché. Allez morveux, à toit de voir, soit tu craches des crédits en dédommagement, soit tu craches tes dents.

-C'est beau le courage des turiens. Vous êtes tellement courageux que vous avez besoin de vous mettre à trois contre un, contre un enfant en plus. Vous êtes vraiment la fierté de votre peuple.

Évidemment, Saber avait dit le tout sur un ton extrêmement sarcastique. Puis, d'un seul coup il envoya le restant de sa boisson sur le turien, l'aspergeant un bon coup. Toujours sarcastique, il reprit la parole.

-Oups, ma main a glissée.

Le turien réagit aussitôt en lâchant le jeune humain et en se tournant vers Saber, la rage était visible dans les yeux du grand alien. Saber ne montra cependant aucun signe de peur. Le turien ne l'impressionnait absolument pas. Il s'adressa plutôt au jeune garçon, puisque l'attention des turiens étaient désormais orientés dans sa direction.

-Tu ferais mieux de partir, petit.

Le jeune humain ne se fit pas prier et détala à toute vitesse. Saber était désormais seul face à trois turiens en colère. N'importe quel idiot pouvait voir que les trois aliens étaient bien décidé à se battre. L'un d'eux qui n'avait pas encore dit un mot s'approcha d'ailleurs de Saber, voulant visiblement se montrer intimidant.

-T'aurais pas dû faire ça, humain. On va te déchirer la peau, te briser les os, t'arracher les-

Le turien ne put aller plus loin dans sa tirade car Saber lui envoya un puissant coup de paume sous le menton. La force, la vitesse et la surprise du coup firent le reste. Le turien se prit le coup sans pouvoir réagir. Il trembla pendant un moment et s'écroula au sol, assommé direct. Pendant ce temps, l'humain prenait une posture de combat, encore deux turiens à se débarrasser.

-Pas très intelligent celui-là. Trop occupé à parler, pour être prêt au combat.

Les deux aliens se mirent à leur tour en position de combat. Ils s'éloignèrent l'un de l'autre, afin de se retrouver avec l'un d'eux face à Saber et l'autre derrière. Puis, les turiens commencèrent à se parler entre eux, cette fois, ils avaient désactivé leur omnitech, pensant qu'ainsi, tout ce que l'humain, c'est du turien et qu'il serait incapable de comprendre ce qu'ils disaient et donc le plan qu'ils avaient en tête. C'était stupide. Déjà, l'omnitech de Saber faisait quand même la traduction et deuxièmement, l'humain comprenait le turien. Ainsi, lorsque les deux crétins se donnèrent le signal pour attaquer, Saber n'eut aucun mal à éviter leur attaque et profitant encore de la surprise, il mit à terre un autre turien, en le frappant à la gorge. L'alien s'écroula en cherchant son souffle. Désormais, c'était entre Saber et le turien intimidateur du début. Ils échangèrent quelques coups, l'humain n'avait cependant pas de difficulté contre son adversaire. Certes, ce dernier avait une plus grande allonge, mais c'est tout. Le turien avait une aptitude médiocre en combat à main nue.

-Tes copains sont pas très doués. Toi non plus d'ailleurs.

-La ferme, humain. Je suis garde noir, tu vas voir ce que peux faire l'élite turienne.

Le turien chargea en balançant un coup de poing en direction de la tête de Saber. Ce dernier esquiva sans mal. Il attrapa le bras encore tendu du turien et effectua une puissante clé de bras, envoyant l'alien au sol en quelques secondes. Ce dernier ne pouvait plus bouger à cause de la torsion de son bras.

-Un garde noir, ce qu'il faut pas entendre. J'ai combattu pendant la guerre avec quelques gardes noirs. Tu n'as clairement pas leur niveau, tu en es très loin. Donc, soit tu mens. Soit, ils ont vu leurs critères très à la baisse. Personnellement, j'ai horreur des crétins comme toi qui tourmente les autres par sadisme et plaisir. Alors, je te laisse un souvenir de ce que peux apporter ce genre de comportement.

Puis, Saber poursuivit sa clé de bras, le turien poussa un cri de douleur lorsque son bras se désarticula. Il finit par perdre conscience à cause de la douleur. L'humain le relâcha. Voilà un problème de vermine de réglé.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Elizabeth Velany » 04 Novembre 2017, 21:39

Encore une nouvelle journée sur la Citadelle. Encore une journée d’ennui. Comme à mon habitude, je me levais tranquillement, passant dans ma cuisine pour me préparer un café. Je consultais ensuite l’holonet et mes messages tout en le buvant. Après cela, je me suis mis à paresser dans mon divan, regardant des holos. En milieu d’après-midi, je me décidai à sortir. J’enfilai ma veste, mis mon Carniflex dans ma ceinture et sortis.

Les rues étaient bondées de gens, des individus de toute espèce. Se frayer un chemin parmi toute cette foule n’était pas chose aisée. Je devais jouer des coudes pour avancer, jusqu’à ce que je me fasse soudainement bousculer, me retrouvant contre un mur. Je chercha la personne qui avait fait ça, mais impossible de savoir qui, la foule étant trop dense. Mais quelque chose attira d’un coup mon regard.

Trois Turien encerclaient un jeune garçon, il ne fallait pas être une lumière pour comprendre qu’ils s’en prenaient à lui. Mais un homme arriva et se mit à discuter avec les Turiens, cherchant à aider le jeune garçon. Puis d’un coup, l’homme se mit à frapper un des Turiens sous le menton, l’envoyant faire un songe tandis que le garçon prenait la fuite, puis enchaîna avec un second avec un coup à la gorge, le mettant au sol avant de faire une clé de bras au dernier qui s’effondra. L’homme soupira un coup, se reprenant, mais l’un des Turiens, celui s’étant pris le coup à la gorge, se releva dans son dos. Je me dirigeai alors vers eux, lançant une projection sur le Turien qui s’écrasa contre le mur et s’effondra, évanoui.

Je rejoignis alors l’homme, pianotant sur mon OmniTech, envoyant un message au SSC avec les causes de l'envoi, trouble sur la voie publique, ainsi que l'emplacement, espérant qu’au moins un d’entre eux se bougerait même si je n’avais pas beaucoup d’espoir.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 83
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 270.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 04 Novembre 2017, 23:45

Saber se releva après avoir mis son dernier adversaire KO. Voilà une bonne chose de faite. L'humain réfléchissait déjà ce qu'il pourrait faire ensuite. Déjà, prévenir le SSC afin que des agents viennent chercher ces trois abrutis et les mettent en cellule. Quelques heures ou jours au frais, ça devrait les faire revenir à la réalité. Ensuite, il pourrait reprendre ses activités. Toutefois, Saber n'avait toujours pas fait son choix pour la suite. Alors, arcade de jeux, holo ou bar? Un choix des plus complexe à faire. En temps normal, en ce moment, il serait plutôt en train de discuter avec la victime de l'attaque pour voir si elle allait bien. Toutefois, le gamin avait disparu. Aucun doute qu'il devait être retourné chez lui en courant. C'était tant mieux comme ça. Cela éviterait des problèmes à ce jeune garçon. Saber allait activer son omnitech, lorsque du coin de l’œil, il aperçut le turien qu'il avait frappé à la gorge. Ce dernier c'était relevé et apparemment, avait toujours autant envie de se battre. Donc, il avait besoin qu'on lui mette un peu plus de plomb dans la tête. Ce n'était pas un problème, notre humain se ferait une joie de lui rappeler les bonnes manières.

Toutefois, ce fut totalement inutile. En effet, avant que Saber ait le temps de se retourner, une attaque biotique vint percuter le turien. Ce dernier fut envoyé contre un mur, frappé par ce qui devait être une projection. Ce coup-ci, l'alien semblait avoir eu son compte. Il ne le savait pas, mais le turien avait eu de la chance. Si Saber et lui c'était battu, cette fois l'humain n'aurait pas hésité à lui briser quelques os. Saber porta alors son regard de l'endroit d'où était provenu l'attaque biotique. Il vit ainsi une femme s'approcher. Il la détailla rapidement du regard. Elle était plus petite que lui, mais à peine, des cheveux roux à hauteur d'épaules, des yeux bruns et une silhouette ayant son charme. Si c'était vraiment elle qui l'avait aidé, les choses pouvaient devenir intéressante. Toutefois, Saber évita de laisser son regard dévier en direction des formes de la femme. Autant éviter de passer pour un grand pervers.


-Hum, je suppose que c'est vous qui venez d'envoyer cet idiot dans le décor. Joli coup. C'est pratique la biotique quand même. Autant faire les présentations. Saber Warwick, madame.

En se présentant Saber échangea une poignée de main avec la femme. Elle avait une bonne poigne, mais lui aussi. Il remarqua ensuite qu'elle arborait le symbole N7 sur son chandail. Certains aurait pu sauter au conclusion tout de suite, mais pas Saber. Porter le symbole ne voulait pas dire grand chose. N'importe qui pouvait poser un N et un 7 sur un chandail, une armure ou autre. Cependant, c'était le gagner qui faisait la véritable différence.

-Votre insigne N7, c'est un vrai ou pas? Avec toute les contrefaçons qu'on trouve de nos jours, c'est devenu parfois compliqué de voir des vrai N7.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Elizabeth Velany » 05 Novembre 2017, 13:09

Après en avoir fini avec les Turiens, je soupirai. L’homme vint alors me voir. Il me remercia pour le coup de main, soulignant l’utilité de la biotique puis se présenta, me tendant sa main. Il s’appelait Saber Warwick. Je profitais de cette poigné de main pour le détailler : une cicatrice sur la joue gauche, des cheveux noirs, des yeux gris vert et un barbe de quelques jours. Puis il m’interrogea à propos du symbole N7 sur ma veste.

- Je m’appelle Elizabeth Velany et oui, c’est un vrai. Seul les N7 peuvent le porter, tous les autres sont illégaux.

Je lâchai sa main et jetai un coup d’œil envers les Turiens qui gisaient au sol.

- J’ai appelé le SSC, on devrait bientôt voir quelqu’un débarquer. Normalement.

Je m’adossai au mur, attendant.

- Sinon, vous connaissez l’enfant ? Ou bien vous vouliez juste aider ?

Je continuais à détailler ce Saber. Il semblait vraiment très décontracté mais ce qui m’étonna était sa puissance. Il avait réussi à mettre Trois Turiens à terre à mains nues et pourtant, il ne semblait pas si musclé que ça mais surtout ça indiquait que j’avais à faire à un professionnel, pas un citoyen lambda. Maintenant, a voir si c'est un militaire ou si j'ai affaire à un indépendant.

- Vous êtes un soldat des forces spécial ? J’en connais peu qui serait capable de mettre à terre trois Turiens à mains nues sans aucun problémes.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 83
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 270.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 05 Novembre 2017, 17:28

Saber observait la femme qui lui faisait face. Il tentait de l'analyser du regard. Dans sa profession, c'était devenu quelque chose de naturelle. Après tout, être capable d'analyser un individu pouvait faire toute la différence. Tant d'élément permettait d'en apprendre plus sur quelqu'un. Il y avait sa posture, sa manière de bouger, de se déplacer, l'attention qu'il semblait porter aux détails, etc. Plein de jolis petits éléments qui, si on les mettait bout à bout permettait rapidement de savoir si une personne avait de l'expérience en combat ou non. D'après la démarche que cette rouquine avait, aucun doute pour Saber, elle avait de l'expérience en combat et la rigidité laissant penser qu'elle était une militaire et non une indépendante. Certes, il ne fallait pas exclure une mélange de possibilité contradictoire. Il était la preuve vivante que ce genre de chose se pouvait. Quoi qu'il en soit, pour revenir à la femme, elle se présenta sous le nom d'Elizabeth Velany et affirma être véritablement une N7 et que porter ce symbole sans être N7 était illégal. Voilà une réponse un peu naïve, mais Saber se garda de le mentionner, pour le moment du moins.

La femme poursuivit en l'informant qu'elle avait prévenu le SSC. Comme elle ne semblait pas hostile contre lui et n'avait visiblement pas l'intention de l'empêcher de partir, Elizabeth ne devait pas l'avoir catégorisé comme un fouteur de trouble. Tant mieux, cela éviterait à notre homme de devoir tenter de sévir. Elle était peut-être N7, mais cela n'impressionnait pas Saber pour autant. Les gens avaient trop tendance à croire les N7, gardes noirs, chasseresses asari et autres soldats de ce genre comme étant invincible, à moins d'être spectre. Pour avoir vu des individus tombés par milliers pendant la guerre, Saber savait parfaitement que ce genre de raisonnement était complètement faux. Pendant ce temps, la rouquine s'adossa à un mur en l'interrogeant sur l'enfant qu'il venait d'aider. Puis, avant de lui laisser le temps de répondre, la femme poursuivit en lui demandant s'il était membre des forces spéciales. Saber resta silencieux un moment, se demandant s'il devait lui répondre ou non. Après tout, il n'avait aucune obligation de le faire. Toutefois, après un moment de réflexion, il décida de le faire quand même. Cela pourrait déboucher sur quelque chose d'intéressant.


-Eh bien, pour répondre à vos questions, non, je ne connaissais pas cet enfant. J'ai juste décidé de faire ce qui devait être fait, contrairement à ces idiots et lâches de passants. Quand bien même ce gamin aurait volé ces types, ce n'est nullement une raison pour qu'ils l'agresse ainsi. Si le gamin avait vraiment fait quelque chose de mal, je me serais contenté de les amener à arrêter de maltraiter ainsi, en attendant que le SSC rapplique. Cependant, comme dans le cas présent, c'était juste trois brutes s'en prenant à plus petits qu'eux, il était hors de question que je laisse passer cela.

Il se tut un court instant avant de reprendre.

-Pour ce qui est des forces spéciales, la réponse est oui et non. Comme vous, j'ai rejoint le programme N. J'avais d'ailleurs atteint le niveau N5 lorsque la guerre a débuté. Évidemment, je suis passé automatiquement N6 avec ce conflit. J'aurais même pu recevoir le grade de N7 pour mes combats sur Palaven contre les moissonneurs. Cependant, les choses se sont compliqués. La guerre était peut-être fini, mais la galaxie était tout de même ravagée. Résultat, le premier connard venu pouvait faire ce qu'il voulait, les forces du gouvernement étant trop dispersés et réduites à cause du conflit. Rester au sein de l'Alliance voulait dire intervenir uniquement quand on nous le permet ou si cela arrive directement sous nos yeux. C'était insuffisant à mon goût. Alors, quand mon frère m'a contacté et m'a proposé d'intégrer sa société de sécurité, fondé par un de ses ancêtres, j'ai accepté son offre et quitter l'Alliance. Avec l'ISD, j'étais ainsi en mesure de pouvoir agir un peu partout à travers la galaxie.

Il se gratta la barbe pendant quelques instants.

-Au fait, pendant que j'y pense. Votre raisonnement sur l'insigne N7 est partiellement inexact. Certes, il est illégal pour un non N7 de le porter, mais ces lois ne s'appliquent que sur les territoires, vaisseaux et installations humaines. Donc, cela ne s'applique pas sur la Citadelle.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Elizabeth Velany » 05 Novembre 2017, 18:13

Il mit un moment avant de me répondre, comme si il réfléchissait a quoi dire avant, soupesant chaque mot. Finalement, il finit par me répondre. J’aimais ce qu’il avait à dire sur le garçon. Ça fait plaisir de voir que certaine personne ait encore de la droiture et soit capable de s’interposer entre les civils et certaines brutes. Ça signifiait que tout le monde n’était pas devenu insensible.

Il laissa ensuite un léger flottement puis reprit en me parlant de sa route militaire. Un autre soldat ayant participé au programme N7. Il avait le talent pour faire partie des meilleurs mais refusa, n’aimant pas le fonctionnement de l’Alliance d’après-guerre. Cela expliquait pourquoi il avait pu se faire les trois Turiens à lui seul. Vu l’entrainement que lui suivait au sein des forces spéciales, la plupart d’entre nous étaient d’excellents combattants au corps à corps. Quant à son envie de quitter l’Alliance pour rejoindre la société de son frère était compréhensible. L’Alliance d’après-guerre voyait les choses différemment et préférait mieux contrôler les actions des soldats. L’une des raisons était un manque de soldats, en les empêchant d’intervenir sur des missions dites de « seconde zones », l’Alliance n’éparpillait pas ses forces et les gardaient sous la main pour de plus grosses missions. Une autre des raisons, c’est que ça limitait les dommages collatéraux. Dans une galaxie en ruine, on n’as pas besoin d’avoir plus à reconstruire. Bien évidemment, je ne suis pas réellement d’accord avec ça mais je vois où l’Alliance veut en venir et je respecte ça.

Il relaissa un blanc, se grattant la barbe comme s’il réfléchissait puis reprit sur le sujet du logo de ma veste, prétextant que la Citadelle n’était pas sous loi humaine et que donc, cette loi ne s’appliquait pas ici. Je lui rétorquai donc.


-Effectivement, mais si on t’arrête, que tu portes ce symbole sur un vêtement et qu’on constate que tu n’es pas un N7, je peux t’assurer que l’amende risque d’être un peu plus salé. Donc oui, techniquement ce n’est pas interdit mais il vaut mieux ne pas faire le con.

Un silence s’installa puis deux personnes en tenue bleue arrivèrent. Un Turien et une Asari. L’Asari prit la parole.

-Agent Pesajin et Malnus. Quel est le problème ?

- Les trois Turiens ici présent sont responsables de troubles sur la voie public et agression sur mineur.

Le Turien répondit alors.

- Et l’agressé ?

- Enfui pendant que l’homme ici présent s’occupé de leur régler leur comptes.

- Bien. Malnus attache-les, on les emmène.

- Bien chef.

L’Asari leur mit les menottes et les agents du SSC les emmenèrent. Pendant toutes l’opération, je ne lâchais pas l’Asari des yeux, se tenue lui faisant un joli corps. Le Turien me sortit alors de mes rêveries.

- Bien, merci d’avoir appelés. On vous laisse.

- Au revoir. Et encore merci.

Les agents partirent alors.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 83
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 270.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 05 Novembre 2017, 19:13

Saber avait bien observé la rouquine pendant qu'il lui parlait. Elle l'avait écoutée sans chercher à l'interrompre. De plus, il n'avait pas perçut la moindre hostilité dans le regard de la femme. Certes, rien n'empêchait qu'elle puisse désapprouver les décisions qu'il avait prise. Toutefois, qu'elle approuve ou pas, au moins, elle n'était pas hostile. Intérieurement, l'homme ne put s'empêcher de se demander quelles étaient les aptitudes de la femme en combat rapprochés. S'ils venaient à se battre entre eux, les passants en aurait probablement pour tout un spectacle. Certes, Saber doutait que cela soit comme on le voit dans tant de holo d'action. Ces acteurs suivaient toujours une chorégraphie complètement débile et exagéré. Des mouvements inutiles et risqué, qui dans la réalité seraient du gaspillage d'énergie et de prises de danger pouvant être fatale. Pour en revenir à Elizabeth, cette dernière répondit à ses réflexions sur l'insigne des N7. Il se contenta de hausser les épaules sur cette histoire de contraventions très salées. De toute façon, ce n'est pas comme si ce genre de détail était très important. Avant qu'il reprenne la parole, un duo d'agent du SSC arriva, un turien et une asari. Ils échangèrent rapidement avec la biotique, avant de mettre aux arrêts les trois turiens inconscient. Probable que ces trois idiots fassent un tour à l'infirmerie avant d'être mis en cellule. Surtout le chef de la bande dont Saber avait déboîtés le bras. Pendant l'arrestation, Saber remarqua qu'Elizabeth jetait des regards à l'asari. Rien d'étonnant, l'uniforme du SSC moulait bien les formes des asaris. Lorsque les agents du SSC furent partit, le jeune homme se permit un léger trait d'humour sur tout cela.

-Eh bien, le SSC est arrivé et ils l'ont fait rapidement. Après ça, il pourrait se mettre à pleuvoir des bonbons au-dessus du présidium que cela ne me ferait même pas sourciller.

Il attendit quelques instants pour voir si la rouquine allait réagir à ce léger trait d'humour. En même temps, il se questionnait sur la suite. Devait-il profiter du moment pour lui faire une invitation? En y pensant bien, pourquoi pas? Après tout, elle était sympathique et plutôt jolie. Allez savoir sur quoi cela pourrait déboucher. Comme on le dit si bien, qui ne tente rien, n'a rien. C'était décidé, autant profiter de cette occasion.

-Maintenant que ce petit problème est réglé, intéressée d'aller prendre un café ou un verre? J'aime bien votre compagnie et je serais intéressé à en savoir un peu plus sur vous, Elizabeth.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Elizabeth Velany » 05 Novembre 2017, 21:30

Alors que le SSC repartit, Saber ne put se retenir de sortir un trait d’humour stupide qui me fit pousser un soupir d’exaspération. Mais il n’avait pas tort, le SSC n’était pas vraiment un exemple en terme de rapidité d’intervention. Je me souviendrais toujours de la fois où ils ont mis deux heures alors qu’on était à 30 minutes à pied. M’enfin, sa deuxième question me sortit de mes pensées.

Un verre ? Ça faisait bien longtemps que… Ha ha, la fin de sa phrase ne me surprend même pas, monsieur est un dragueur. Je n’avais pas rêvé, il m’avait bien reluqué à mon arrivé. Je le regarde, hésitante à répondre. Puis je repense au jeu avec mes amies à l’académie où on s’amusait à aguicher les garçons. Ha, l’époque où les hormones s’activent. Je le regarde alors, une lumiere de predatrice dans les yeux. J’ai bien fait finalement de sortir. C’est l’heure de voir si mes charmes fonctionnent toujours autant.

-Pourquoi pas, je n’ai rien d’autres à faire. Je connais un bar du nom de « Pandé… »

Je ne finis pas ma phrase, me souvenant de ce qu’il s’y était passé il y a quelques jours. Je ne suis pas sûre qu’ils acceptent de nouveau ma présence. En même temps, avec la baston qu’il y a eu. Je n’aurais pas dû me mêler de cette histoire.

-Oubliez ça. Je serais ravi d’aller boire un verre avec vous. Par contre, si vous connaissez un bar calme et pas trop bondé. Je préfère le calme.

Avec un peu de chances, on aura un bar quasi-vide. Je serais alors tranquille pour m’amuser. Avec des Asari. Ainsi, je pourrais me rincer l’œil, d’une pierre deux coups. Il faut vraiment que j’arrête de penser aux Asaris, ça devient une vraie obsession mais en même temps, la policière et sa tenue moulant, quel régal pour les yeux.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 83
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 270.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 06 Novembre 2017, 00:56

Saber avait espéré que son trait d'humour fasse mouche. Bon, il ne cherchait pas forcément à déclencher un éclat de rire chez Elizabeth, un simple petit sourire aurait été suffisant. Malheureusement, cela échoua. En effet, la rouquine se contenta de soupirer. Dommage, elle n'avait pas du tout trouvé cela drôle. Est-ce qu'elle aurait de la famille ou des amis au sein du SSC? À moins que la blague ne lui ait pas plus, tout simplement. Lorsque Saber lui fit son invitation, la femme resta silencieuse pendant un moment, réfléchissant certainement à cette offre. Certains idiots se dirait sûrement que ce silence était dû au fait qu'elle était trop charmé pour trouver quoi répondre. Foutaise, ce genre de scénario, c'était des conneries d'holo merdique. Qu'elle réfléchisse à l'offre était le scénario le plus sérieux et le plus réaliste. Après tout, quand une personne qu'on vient à peine de rencontrer vous fait ce genre d'invitation, un temps de réflexion est nécessaire. La rouquine porta son regard sur lui. Dans les yeux bruns de la rouquine, il vit brillé une petite lueur prédatrice. Ce qu'il fallait en penser le laissait perplexe, après tout, cela pouvait vouloir dire énormément de chose. Quoi qu'il en soit, Elizabeth accepta son invitation, elle commença même à parler d'un bar, mais s'arrêta en plein milieu. Ayant entendu une partie du nom, Saber n'eut guère de mal à comprendre qu'elle parlait du Pandémonium. Apparemment, elle semblait mal à l'aise à propos de ce bar. Peut-être parce qu'elle y avait fait de mauvaises rencontres ou causé des ennuis? La seconde option semblait plus excitante. En fait, Elizabeth préférait prendre un verre dans un bar calme et pas trop occupé. Donc, plus calme et plus intime, intéressant. Saber réfléchit pendant un moment, puis il eut une idée de l'endroit où il pourrait emmener la femme.

-Je crois que je connais l'endroit idéal pour ça.

Saber guida Elizabeth à travers les ruelles de la Citadelle. Cette petite marche dura une dizaine de minutes, avant qu'ils arrivent à destination. Le bar dans lequel il emmenait la jeune femme arborait le nom de La Fierté de Digeris. Il guida la femme à l'intérieur, les lieux avaient une bonne taille, pouvant facilement accueillir une soixantaine de personne sans difficulté. Le bar était divisé en trois zones. La première était la piste de danse, actuellement vide. Ensuite, le coin des tables, occupés par une dizaine de clients de races variées. Finalement, le comptoir des barman. Pour le moment, les seuls barmans sur place se composait d'un turien et d'une asari. Les deux humains se rendirent au comptoir.

-Je vous paie ce verre. Qu'est-ce que ce sera?

Après que la jeune femme lui dit ce qu'elle prendrait, Saber s'adressa au barman turien. Ce dernier était cependant trop occupé à discuter avec la barmaid asari. Aucun des deux n'avait remarqué sa présence. Saber recommença, encore une fois en vain. Il prit alors une autre approche. Il s'adressa de nouveau au barman, mais cette fois, pour qui se donnait la peine d'écouter, il était possible de remarquer que l'humain avait utilisé la langue turienne. Cela eu l'effet espéré, car le barman se retourna.

-Eh Saber!

Avant que l'humain puisse passer commande, le turien passa de l'autre côté du bar, passa à côté d'Elizabeth et alla donner l'accolade à Saber, le soulevant légèrement dans les airs, avant de le laisser redescendre.

-Content de te voir.

-Pareil, Ramtus. Je peux passer commande, maintenant?

-Ah bien sûr, qu'est-ce que ce sera?

Saber lui donna le nom des breuvages à préparer. Le turien retourna derrière le bar. Pendant que le turien préparait les boissons, L'humain jeta un regard à sa congénère. Elle avait une petite lueur de surprise dans le regard.

-J'ai appris à parler turien quand j'étais tout gamin. J'ai aussi appris l'asari d'ailleurs, ainsi que d'autres langues. Cependant, il n'y a que le turien et l'asari que je maitrise vraiment. Les autres, j'aurais du mal à faire une phrase complète.

Ramtus revient avec les boissons et les déposa devant Saber.

-Au fait, quand tu auras le temps, passe faire un tour à la maison. La petite aimerait revoir son oncle.

-Pas de problème, je passerai au cours de la semaine.

Le turien retourna à ses affaires. Pendant ce temps, Saber prit les deux verres, donnant la consommation demandé par Elizabeth à cette dernière.

-Voilà pour la dame. Alors, Elizabeth, on reste ici ou on se prend une table?
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Elizabeth Velany » 06 Novembre 2017, 17:40

Saber connaissait finalement un endroit et me guida pendant une dizaine de minutes. Il s’arrêta devant un bar nommé « La fierté de Digeris ». Plutôt rare. Il faudrait que je cherche si ce Digeris est une personne réelle. En rentrant, je pus constater la séparation du bâtiment en piste de danse qui devait surtout servir pendant les soirées, un coin remplis de tables et enfin le comptoir occupé par un Turien et une Asari. Saber me proposa ensuite se me payer un verre. Je ne comptais pas dire non.

-Très sympathique de ta part. Je prendrais un temple de Thessia.

Un bon petit cocktail histoire de le faire raquer. Il interpella alors les barmans mais aucun ne réagit, il retenta alors mais ce coup-ci, il utilisa du Turien Je me tournai vers Saber, interloqué mais avant que je puisse réagir, le représentant de cette race se retourna alors vers Saber et le reconnu. Il contourna ainsi le bar et vint faire une accolade a Saber, le soulevant un peu de terre. En voilà un Turien costaud. Il reposa ensuite Saber au sol et Saber passa commande au Turien qui répondait finalement au nom de Ramtus.
Une fois tranquille, je me tournai vers Saber pour lui demander d’où il connaissiat le Turien. Le programme des Forces Spéciales contenant bien des cours de linguistique, mais rien d’assez pousser pour vraiment pourvoir parler une autre langue. Cependant Saber me coupa dans mon élan, répondant à la question de lui-même et me relevant qu’il apprit d’autres langues et notamment le Turien et l’Asari dans sa jeunesse.


Ramtus vint alors nous servir nos consommations, en soulignant à Saber que sa nièce aimerait le revoir. Ainsi monsieur était considéré comme l’oncle d’une petite Turienne. Sa relation avec le soi-disant Ramtus devaient vraiment être excellente. Saber me proposa ensuite si on restait là ou si on allait à une table.

- Une table, je préfère.

Cela me permettrait au moins de continuer mon petit jeu tranquillement. Je pris donc mon verre et pris les devants, donnant un léger déhancher en avançant, sachant que Saber regardai. On allait donc pouvoir s’amuser. Je m’installe donc dans une table du fond, retirant ma veste et croisant mes jambes.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 83
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 270.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 06 Novembre 2017, 21:47

Saber avait sans hésiter payer son petit cocktail spécial à Elizabeth. Un temple de thessia, il n'en avait jamais bu lui-même, mais avait entendu dire que c'était coûteux, mais très savoureux. Du coup, il c'était pris la même chose que la rouquine. Quant au prix des deux boissons, cela ne le fit même pas sourciller. Vu la position qu'il occupait au sein du ISD, notre homme ne manquait pas de moyen. La question avait ensuite été de savoir si Elizabeth allait préférer rester près du bar, pour enchaîner les boissons ou bien prendre une table, afin d'être en mesure de discuter un peu, face à face. La rouquine choisi la seconde option, elle prit ainsi son verre, puis se dirigea vers les tables. Pendant que la femme progressait, Saber nota un déhanchement plus prononcé chez elle, du moins plus que tout à l'heure. Est-ce qu'elle tentait de jouer? Si c'était le cas, notre homme ne voyait aucune raison pour arrêter cela. Il l'observa donc remuer ses fesses bien formées, pendant un moment. La rouquine se dirigea ainsi vers une table au fond du bar. Elle retira sa veste, puis s'assit en croisant les jambes. Un joli portait à observer. Saber la rejoignit à la table, prenant place sur un siège à proximité d'elle. Il évita toutefois de s'asseoir trop près de la rouquine. Après tout, il n'allait pas violer la bulle personnelle d'Elizabeth juste comme cela, un minimum de respect tout de même. Il prit une gorgée de son cocktail, savoura l'alcool pendant un instant, avant de claquer légèrement de la langue de satisfaction, c'était un mélange des plus savoureux.

-Hum, temple de thessia, un cocktail assez bon, je dois dire. Profitez bien du votre surtout. Ce serait dommage de gaspiller du bon alcool.

Il prit une autre petite gorgée, avant de reprendre.

-J'aime bien cet endroit. C'est assez calme, en journée, ils ont de types d'alcool varié et de bonnes qualités. De plus, comme vous avez pu voir, je m'entends bien avec l'un des barmans. C'est d'ailleurs l'un des propriétaires également. Je suppose toutefois que vous interrogez sur cette histoire d'oncle d'une turienne.

Il se tut un court instant, pour s'assurer que cela intéressait bien Elizabeth.

-En gros, cela remonte avant la guerre contre les moissonneurs. Quelques semaines avant, pour être plus précis. J'étais alors en permission, à bord d'un vaisseau cargo en direction de Sur'Kesh. À bord, j'ai fait la rencontre d'une turienne, Liala, et d'une asari, Cora. Liala se rendait sur Palaven, un des mondes sur lequel le vaisseau devait se rendre avant Sur'Kesh. Elle était enceinte, à quelques semaines de l'accouchement et voulait que son enfant naissance sur le monde natale de son peuple. Cependant voilà, le cargo a été attaqué par des pirates. J'ai pris mon équipement et défendu la zone des passagers, avec l'aide de Cora, sa biotique et deux volontaires au moins capable de ne pas se blesser ou de blesser leurs alliés avec une arme. Problème, dans une autre section du vaisseau, il y avait aussi des combats. Au final, à cause de cet affrontement, le vaisseau s'est écrasé sur une planète perdu. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce fut violent. On était soixante sur le vaisseau, mais douze survivants après le crash. J'ai organisé les survivants afin qu'on puisse survivre le temps qu'une équipe de sauvetage arrive.

Il prit une autre petite gorgée d'alcool, avant de poursuivre.

-Quelques heures plus tard, Lalia tombait au sol en hurlant de douleur. Peu importe l'espèce, le stress c'est pas super pour les femmes enceintes. Bref, le stress du combat et du crash ont fait en sorte qu'elle accouche prématurément. Cora et moi, nous étions les seuls à proximité quand le travail a commencé, du coup, c'est nous qui l'avons aidé à mettre sa fille au monde. Heureusement, les choses se sont bien passé malgré tout. Par contre, je dois admettre que lorsqu'on nous a enfin récupéré, apprendre qu'une guerre galactique c'était déclenché contre des machines géantes, c'était pas prévue. Je suis retombé sur Lilia après la guerre. Ou plutôt, c'est Ramtus qui m'est tombé dessus et surgissant de nulle part et en me prenant dans ses bras comme il vient tout juste de la faire. Heureusement, Lalia avait survécut à la guerre et elle avait aussi trouvé son nom pour la petite, Levina. Comme j'avais contribué à la mettre au monde, puis sacrifié une place dans un vaisseau d'évacuation pour elles et combattu sur Palaven. Ils m'ont demandés de devenir le parrain de Levina. J'ai accepté et depuis je leur rend visite quand je le peux.

Il prit encore une gorgée.

-Et toi, Elizabeth, quelque chose d'intéressant que tu aimerais partager?
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Elizabeth Velany » 06 Novembre 2017, 23:54

Saber s’installa prés de moi mais laissa tout de même une certaine distance entre nous. Il but alors une gorgé de sa boisson puis me parla légèrement du bar avant de m’expliquer sa relation avec le Turien, sans que je ne pus demander quoi que ce soit. Il me raconta alors comment il avait aidé une Turienne à accoucher avec l’aide d’une Asari, suite au crash du cargo dans lequel il se trouvait puis sa rencontre avec Ramtus, le mari de Lalia, la Turienne qu’il avait aidé à accoucher et qu’il était devenu le parrain de leur enfant : Levina.

Cela donnait un éventail de ses capacités. Tout d’abord, se retrouver bloquer plusieurs semaines sur une planète inconnu sans vivre ni infrastructure avec une douzaine de personnes à gérer relevé de l’exploit. Cela démontrait ses capacités à improviser et à diriger. Ensuite, l’adaptation, tous les rescapés du crash n’étaient pas de la même race, il fallait donc gérer les besoins unique et inhérent à chacun. Et enfin, il avait aidé une femme à accoucher et mine de rien, cela relevait du miracle. Cet homme aurait fait un grand N7.
Une fois son récit achevé, il me questionna pour savoir si j’avais aussi une anecdote.


- A part des récits de guerre sanglant qui devraient être proches des vôtres, je n’ai rien de vraiment du même genre. Je pourrais raconter comment j’ai été sélectionné pour faire partie du programme N7 ou quelques une des missions que j’ai effectué pendant la guerre mais rien de très intéressant.

Je pris alors mon verre et but une longue gorgée, n’y ayant pas touché pendant tout son récit puis me colla au fond de mon siège, réfléchissant tout de même à une histoire mais rien ne me vint en tête.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 83
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 270.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 07 Novembre 2017, 00:30

Elizabeth l'avait longuement écouté, alors qu'il lui racontait une partie de son passé. La rouquine avait gardé le silence, ne touchant pas non plus à son verre. Ce n'est que lorsque Saber la questionna que la jeune femme décida de prendre la parole. Selon elle, elle n'avait rien de bien particulier à raconter. Sous-entendant d'abord qu'elle avait dû vivre des expériences de guerre semblable aux siennes. Puis, elle rajouta qu'elle pourrait parler de son recrutement au sein des N7 et de ses missions, mais que rien de tout cela ne serait bien intéressant. Saber haussa légèrement un sourcil face à ce constat. Ainsi, Elizabeth semblait se croire trop banale ou ennuyeuse pour avoir quelque chose à raconter. Tandis qu'elle prenait enfin une gorgée de son verre, ton en se calant confortablement dans sa chaise, Saber se gratta légèrement le cou, avant de reprendre.

-Voyons, il ne faut pas parler ainsi, comme si vous n'aviez rien d'intéressants ou comme si vous étiez une femme ennuyeuse. On a tous des choses à raconter. Il suffit de réfléchir et on finit par trouver ce qui peut être intéressant. Par exemple, pour en revenir à la guerre contre les moissonneurs. Comme je l'ai mentionné, la guerre avait commencé pendant que j'étais coincé sur cette planète perdue. Toutefois, quand nous avons été récupérés, c'était par un vaisseau de guerre turien, sur lequel servait mon frère d'ailleurs. On nous a fait monter à bord, direction Palaven, nous annonçant qu'on allait croiser la chemin d'un vaisseau d'évacuation où l'on serait transféré. Mais au final, on nous a annoncé plus tard qu'il n'y avait pas assez de place pour treize personnes. Du coup, je n'ai pas hésité, j'ai renoncé à ma chance d'être évacué, Cora, ainsi qu'un galarien et un turien ont fait ce même choix.

Il termina ensuite son verre.

-Ce choix m'empêchait d'aller défendre l'Alliance, mais je me refusais catégoriquement à risquer la vie de Liala et de sa fille nouveau-née, pour ma petite personne. De toute façon, que ce soit sur Palaven ou une zone de combat humain, dans les deux cas, il fallait descendre des moissonneurs. J'ai passé ainsi toute la guerre sur Palaven et quelques mois ensuite, attendant la réparation des relais. Je peux dire que rester enfermer dans une armure presque 24 heures sur 24, à cause des combats et des radiations, c'est une expérience pas forcément très plaisante. Je me rappelle le jour où j'ai enfin pu retirer mon armure, après plus de cinq semaines sans l'avoir jamais quitté. À peine j'ai eu le temps de retirer mon casque que mes compagnons de combat turiens m'ont ordonnés de le remettre. On pouvait me sentir de loin, au sens propre. Aujourd'hui, quand j'y repense, ça m'amuse beaucoup.

Il se tut un court instant, avant de se pencher légèrement vers Elizabeth.

-Vous voyez, il suffit de se donner la peine de s'exprimer. Si vous êtes toujours hésitantes, alors laissez moi vous poser quelques questions. Je suis curieux, je peux sentir un léger accent quand vous parlez, mais sans parvenir à me faire une idée de sa provenance. Alors d'où venez-vous? Étiez-vous déjà N7 avant la guerre? Avez-vous de la famille?
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Elizabeth Velany » 07 Novembre 2017, 18:27

Saber reprit quasi directement après moi, soulignant que je devais bien avoir quelque chose à raconter Il continua alors sur son histoire. Il raconta qu’ils avaient été sauvés par un vaisseau de guerre Turien qui les ramena sur Palaven. Sur la route, ils croisèrent un vaisseau d’évacuation qui ne comportait pas assez de place. Il a donc laissé sa place et fut suivi par Cora, une Asari et un Turien et un Galarien. Il a ainsi passé la guerre sur Palaven à combattre au côté des Turiens. Il termina même sur une anecdote à propos de son odeur corporelle, étant resté enfermé dans son armure pendant plusieurs semaines, chose qui m’arracha un léger sourire.

Ainsi, il avait le sens du sacrifice, sauvant une nouvelle-née même si cela impliquait de ne pas pouvoir se battre au côté des siens. Cet homme était définitivement un excellent soldat, son talent était gâché dans une entreprise de sécurité. Mais bon, on ne peut rien y faire. Il a fait son choix. Il m’interrogea alors sur moi, me posant quelques questions sur mon histoire.


-Je viens de Montréal. C’est surement ça l’accent : l’accent quebequois. J’ai grandis sur Terre avant de rejoindre l’académie Grissom où j’ai fait mes études. Une fois fini, j’ai rejoint l’alliance et au bout de quelques mois, ayant réussi une mission avec bravoure et m’étant démarqué, j’ai été invité au programme N7. J’ai alors fais les 5 premiers échelons puis la guerre s’est déclaré. J’ai atteint le dernier grade pendant ce conflit. Depuis, c’est un le calme plat. Je participe finalement à peu de mission.

Je repris une gorgée, savourant le cocktail avant de répondre au reste de son questionnement.

-Il y a mes parents sur Terre : ils bossent dans des chantiers navaux, travaillant sur des vaisseaux de ligne. A part ça, je n’ai rien d’autre niveau famille.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 83
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 270.00 Points

Re: Rencontre sur la Citadelle

Message par Saber Warwick » 07 Novembre 2017, 21:37

Saber avait bien observé Elizabeth, alors qu'elle l'écoutait raconter son récit. La femme afficha un léger sourire lorsqu'il fut question de son odeur une fois la guerre terminée. Certes, ce n'était pas l'histoire du siècle, cependant ça avait eu le mérite d'amuser la jeune rouquine, ce qui était bien sûr une bonne chose. Maintenant, il était curieux d'en savoir plus sur cette femme qui l'attirait. Bon évidemment, Saber ne se faisait pas d'illusion non plus. Ce n'est pas parce qu'elle lui plaisait que cela se terminerait forcément comme il le souhaitait. Pour ça, il faudrait qu'Elizabeth soit d'accord et qu'il le mérite. La concernée commença enfin à parler un peu plus d'elle-même. Ainsi, elle était originaire du Québec. Voilà qui était intéressant. Saber avait rencontré des gens venant de divers endroits que ce soit une colonie ou un pays quelconque de la Terre. Cependant, la jeune femme était la première québécoise qu'il rencontrait. Par la suite, elle avait étudié à Grimsson et le reste de son parcours était plutôt semblable au sien, à la différence qu'elle n'avait pas quitté l'Alliance et obtenu le rang N7. Dans un sens, chacun d'eux pouvait représenter la situation de l'autre, s'il avait fait des choix différents une fois la guerre terminée. Cela avait une certaine poésie, il faut dire. Pour ce qui est de la famille, Elizabeth n'avait que ses parents, des ingénieurs fabriquant des vaisseaux de ligne. C'était un poste plutôt pas mal.

-Pour ma part, disons que ma famille est loin d'être ordinaire. Très loin même. Je serais bien incapable de vous dire d'où je suis originaire sur Terre, cela fait trop longtemps. Mes parents sont morts quand j'avais 6 ans, d'un accident. On m'a envoyé chez mon oncle, mais j'ai rapidement fugué car c'était un type brutal, il adorait me frapper. Je me suis retrouvé sur la Citadelle, en tant que rat des ventilos. Cependant, j'étais tombé sur un groupe de 3 autres rats, on est resté ensemble. On vivait et travaillait ensemble. Notre groupe se composait d'un drell, Drusat, un galarien, Jorrat, d'un turien, Talus, et finalement moi. On a vécu de belles années ensemble. Malheureusement, la vie de rats des ventilos est dangereuse. Drusat et Jorrat sont morts à quelques mois d'intervalles. Par la suite, j'ai fait la rencontre d'un galarien qui allait changer notre vie, Jiran.

Il se tut un court instant, repensant à son père adoptif.

-Il nous a pris sous son aile, Talus et moi. On est resté vivre chez lui pendant quelques mois. Puis, Jiran a retrouvé le grand-père de Talus. Contrairement à moi, ce n'était pas un oncle qui avait été horrible envers Talus, mais ses propres parents. Son grand-père était cependant différent. Ainsi, Talus est repartit avec son grand-père pour Palaven, on restait cependant en contact. Jiran s'est occupé de moi, et je m'occupais de lui. Il est devenu mon père en somme. Il m'a appris beaucoup de chose, notamment à manier les armes. Disons qu'avoir un ancien du GSI qui t'apprends à manier des armes, c'est pas rien. J'ai rejoins l'Alliance dès que j'en ai eu l'âge et rejoint rapidement le programme N7. Puis, avant la guerre, Jiran est mort. Il n'était pas jeune pour un galarien, quand il m'a recueillit, alors il a fini par épuisée les dernières années qu'il lui restait.

Il se gratta la barbe un instant, avant de reprendre.

-Pendant la guerre, j'étais dans la même unité que Talus. Quand ça s'est terminé, j'ai eu droit à deux des plus grands honneurs de ma vie. D'abord, la 3e légion d'infanterie turienne m'a offert de porter son emblème. Cette unité militaire ne comporte que des turiens depuis sa fondation et seuls ces membres ont le droit de se faire tatouer leur emblème. De part ma présence à leur côté, pendant cette période sombre, les turiens de la 3e légion me reconnaissaient comme l'un des leurs, alors évidemment, j'ai accepté. En même temps, Talus et moi avons longtemps discuté. Cette guerre nous avait rapproché encore plus. Nous étions tout les deux d'accord, après de tels épreuves, nous n'étions plus des amis, mais des frères. Disons que lorsque Talus s'est marié, sa femme, une turienne, a trouvé été très surprise en découvrant le frère de son époux. Aujourd'hui, on s'entend bien et leurs enfants m'adorent. Puis, évidemment, comme j'en ai parlé, il y a Liala, Ramtus et Levina.

Il poussa un léger rire.

-Donc, oui, en résumé, je suis un humain qui a un père galarien, un frère turien et des neveux et nièces turiennes. Dit comme ça, on dirait un scénario pour un mauvais holo de comédie. Certains vivent avec la famille qu'ils ont depuis la naissance. Dans mon cas, je l'ai perdue, alors je m'en suis fait une.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Suivant

Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron