Racines & cybernétique

*

Modérateurs : Administration, MJ

En ligne

Racines & cybernétique

Message par Neil / Liirha » 06 Juillet 2018, 23:29

Off Topic
Date du RP: 11 Avril 2193
Lieu du RP: Station Lii'ha, orbite d'Adas, système Tikkun, Voile de Persée, Oasis Stellaires (Espace concilien)
Type de RP: Privé
Personnage(s) participant(s): Liirha'Vonan nar Gesko [#FF80FF], Layla Archer [cyan].



-"Bienvenue sur la station Lii'ha, créatrice Vonan."
Le geth salua Liirha alors qu'elle venait d'arriver au bureau de contrôle douanier.
La quarienne venait de débarquer d'un vol cargo affrété depuis Bekenstein par Hélion Tech, entreprise réputée pour ses équipements électronique et ordinateurs quantiques. Étonnamment, retrouver Bekenstein lui avait beaucoup plu. Liirha y avait retrouvée l'ambiance de "l'Illium des humains" d'avant guerre. Et à dire vrai, on lui avait souhaité bon retour ! Son passeport indiquait effectivement un séjour prolongé jusqu'en 2186. Et même un lieu de résidence parmi les quartier huppés du centre-ville. C'était presque comme si on l'avait reconnue...
Mais rien de commun avec cette simple phrase qui lui donnait cette étrange et paradoxale impression d'être rentrée chez elle tout en y étant totalement étrangère.

-"Euh... bonjour, merci."
-"Que puis-je pour votre service, créatrice Vonan ?"
-"J'aimerais déclarer une marchandise."
-"Matériel cybernétique de type bluebox en provenance de Bekenstein, conteneur immatriculé ZCF0069872."
-"C'est cela."
-"Votre conteneur est en train d'être débarqué hangar 6. La division cybernétique d'Olympus vous a envoyé un technicien."
-"Merci, euh... c'est quoi votre nom ?"
-"Unité 328879."
-"Ah..."
Liirha resta un moment interdite avant de répondre :
-"Euh, merci unité 32... merci."
-"Ce fut un plaisir, créatrice Vonan."
La quarienne prit congés et se dirigea vers le hangar indiqué par le préposé synthétique.
Elle se surprit à trouver ce geth sympathique. Sa façon de lui parler, de la nommer "créatrice" lui donnait l'impression qu'il la connaissait. Souriant sous son masque, elle ne pouvait s'empêcher que la simple idée d'une discussion entre un quarien et un geth était impensable sans le blindage d'un cuirassé une dizaine d'années plus tôt...


Son omnitech se mis à vibrer. On cherchait à la joindre. Machinalement, la quarienne décrocha :
-"Liirha, j'écoute."
-"Alors comme ça on passe dans le coin sans passer dire coucou , Y'a des guerres qui ont commencées pour moins que ça tu sais."
Fit Layla d'une voix taquine.
-"C'est même pas vrai ! On t'a prévenus, justement parce qu'on passait dans le coin ! D'ailleurs... où es-tu ?" lui répondit Liirha, faussement offensée, avant de finir sur le ton d'une curiosité non feinte.
-"En route vers la planète. J'avais un petit saut en urgence à faire sur Tuchanka. on vient de sortir du relais, c'est une question de minute avant de nous voir par la fenêtre."
La quarienne chercha une fenêtre à proximité de sa position, sans malheureusement en voir une.
-"Je n'ai pas de fenêtre !"
-"Maintenant que tu le dis... Je crois que c'est une histoire de faiblesse structurelle. J'ai l'autorisation de m'amarrer au quai n°6."
-"Ah tiens, c'est une coïncidence : ils sont en train de débarquer mon conteneur au hangar 6 ! Il est loin du quai 6 ?"
-"C'est dans le même secteur de la station."
-"On se retrouve là-bas ? D'après l'unité 32... d'après le geth douanier, tu vas pouvoir rencontrer l'un des employés d'Olympus. Un technicien va superviser le débarquement de la bluebox."
-"On se retrouve là bas ! Le transport s'est bien passé ?"
-"Très bien. Un peu monotone, mais ce n'était pas plus mal !
La quarienne laissa échapper un petit rire.
-"Pas de fringant capitaine pour te faire la conversation ?"
Demanda l'humaine, visiblement intriguée.
-"Non, pas de capitaine fringant. J'ai lu et fait une sieste !"
Layla se mis à rire.
-"Et comment va Monsieur ?"
-"D'après son dernier message, il était sur Arcturus. Apparemment, il aurait un soucis avec le vaisseau. Il m'a dit qu'il allait contacter le chef du service compétent. Ah, et il m'a dit de ne pas m'en faire, qu'il allait trouver une solution ! Et il te salue !"
-"Dommage. j'ai réussi à dénicher de ces cigares, il m'en aurait dit des nouvelles..."
Layla fixa un autre point hors de l'écran.
-"Ah ! La station est en visuel !"
-"On se retrouve au hangar 6. A tout à l'heure !"
-"A tout à l'heure !"
La quarienne coupa la transmission avant de reprendre son observation du plan de la station. Trouver le hangar 6 ne serait pas compliqué à faire, normalement. Normalement...
Arrivant à une intersection, le doute s'insinua...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 107
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 450.00 Points

En ligne

Re: Racines & cybernétique

Message par Neil / Liirha » 09 Juillet 2018, 16:55

Après s'être trompée trois fois de direction, avoir découvert le hangar 3 et le dock 2, trouvé les toilettes du pont F et demandé deux fois son chemin, Liirha arriva enfin devant l'entrée du hangar 6.
Les indications données cinq minutes plus tôt par le quarien qui semblait travailler ici étaient exactes, pour le plus grand bonheur de la jeune femme. Prendre à gauche, monter au pont supérieur et parcourir 150 mètres.
C'est avec soulagement qu'elle se retrouva donc devant la porte du hangar tant recherché.
Activant son ouverture, elle entra dans un grand espace de stockage où se trouvaient plusieurs conteneurs et autres berceaux accueillant divers éléments de vaisseaux spatiaux.

Un quarien parcourant les alignements de caisses un datapad à la main vint à sa rencontre :
-"Bonjour ! Vous venez livrer quelque chose ?"
Restant un instant surprise, Liirha se ressaisit rapidement :
-"Bonjour. Non, je viens inspecter le matériel."
-"Et vous êtes habilitée pour cela ?"
-"En tant que copropriétaire d'une partie de ce qui se trouve dans ce hangar."
Examinant son datapad, le quarien releva la tête et répondit :
-"Vous devez être Liirha'Vonan nar Gesko. Dans ce cas, suivez-moi : on vous attend."
Lui faisant signe de le suivre, le manutentionnaire pris la direction du centre du hangar. Liirha y retrouva le conteneur qu'elle avait escorté depuis Bekenstein. Un humain se trouvait adossé à la porte de ce dernier. Il semblait l'attendre, à en juger par son attitude en la voyant. Il portait une tenue de technicien arborant le symbole d'Olympus. Liirha en déduisit qu'il devait s'agir de l'agent chargé de contrôler l'état de la bluebox et d'effectuer l'installation de l'IA. Cette dernière débuterait donc son développement à partir de ce jour, hors du navire qui lui servirait plus tard de protection. Pour des raisons pratiques, mieux valait débuter tôt. Layla avait indiqué à Neil que les modifications à apporter à une corvette telle que celle après laquelle il courait ne prendrait pas plus de trois mois...

-"Mademoiselle Vonan, je présume ?"
Fit l'humain en lui tendant la main.
-"Elle-même. Vous devez être le technicien d'Olympus ?"
-"Exact. Et ça, c'est mon patient ?"
Demanda-t-il en tapotant sur la porte du conteneur.
-"Tout juste."
-"Si vous avez besoin de moi, je suis dans les rayonnages."
Interrompit quelques instants le manutentionnaire et probablement responsable du hangar 6, avant de tourner les talons.
Liihra le remercia puis s'approcha de la porte du conteneur.
Pianotant quelques instants sur son omnitech, elle déverrouilla la porte qui s'ouvrit dans un bruit de verrou aux éclats métalliques. Saisissant l'un des battants, elle le rabattit pour laisser place au technicien à qui elle emboîta le pas.
A l'intérieur du conteneur se trouvait l'imposant caisson contenant la bluebox. Montée sur des rails permettant de la sortir de son logement de transport, elle ne présentait aucune trace de son voyage interstellaire. L'ordinateur quantique et son équipement auxiliaire sentait le neuf.
-"On le sort ?"
Demanda le technicien.
-"Avec plaisir !"
Avisant le panneau de contrôle à l'intérieur du conteneur, Liirha y connecta son omnitech et commanda le déploiement des rails et la sortie du contenu.
Deux rails se déployèrent donc sous la commande de la quarienne. Ils se verrouillèrent après être sortis du conteneur. Dans l'instant, la bluebox se mis à bouger. Translatant en douceur sur ces deux tiges métalliques, elle glissa hors du conteneur sans effort pour s'arrêter en butée, à l'extrémité des rails.
Avisant le manutentionnaire qui sortait d'un rayonnage son datapad à la main, Liirha parti vers lui au pas de course en l'interpellant :
-"Excusez-moi ! S'il vous plait !"
Le quarien se tourna vers elle :
-"Mmm-oui ?"
-"Auriez-vous un endroit prévu pour une bluebox ? Elle doit faire partie de l'inventaire pour le projet naval au nom de Jors/Vonan."
Il vérifia rapidement avant de hocher de la tête affirmativement :
-"Oui, allée 5, proche d'une série de ports d'alimentation. Vous aurez peut être besoin d'un transporteur, non ?"
Dit-il en avisant l'imposante bluebox sortie de son logement.
-"Oui, s'il vous plait."
-"Je m'en occupe..."
Termina-t-il avant de se diriger vers l'appareil en question.


La bluebox fut facilement et rapidement transbordée depuis son conteneur vers son espace de stockage, situé dans un recoin plutôt tranquille et étonnamment propre du hangar. Le technicien d'Olympus, qui se nommait Adam Wake, connecta l'ordinateur quantique au réseau d'énergie avant de lancer un diagnostique complet de l'intégrité des systèmes.
Au terme d'une dizaine de minutes de vérifications et contrôles en tout genre, Adam rassura Liirha : la bluebox avait parfaitement bien supporté le voyage.
-"Puis-je passer à l'implantation ?"
-"Je vous donne le feu vert. Je dois signer quelque chose, n'est-ce pas ?"
Levant un sourcil vers la quarienne, l'humain acquiesça :
-"C'est exact. Vous avez déjà fait une implantation avant ?"
-"Non, du tout. Mais je connais deux personnes. La première est très à cheval sur les lois et règlement et l'autre a deux IA avec elle. On m'a renseignée."
-"Ce n'est pas un mal. Vous n'avez pas idée de la difficulté de faire signer ce genre de document lorsque les gens sont ignorants des législations sur les intelligences artificielles..."
Adam tendit à Liihra son datapad. Cette dernière approuva la procédure et valida le document avant de rendre sa tablette au technicien. Ce dernier la rangea avant de sortir une carte mémoire et commander l'ouverture d'un lecteur de la bluebox.
-"Eh bien allons-y... Je dois normalement vérifier l'évolution du développement de votre IA pendant les deux premiers mois. Après cela, si je ne détecte aucune anomalie dans l'installation, elle devrait se développer normalement. Il est recommandé de ne pas la connecter tout de suite au réseau pour la laisser prendre conscience de son existence sans influence extérieure. Elle devrait contacter d'elle-même l'adresse extranet que nous avons programmé via son émetteur à usage unique."
-"En gros, elle va nous contacter pour nous dire qu'elle existe, c'est bien ça ?"
-"Tout à fait. C'est à ce moment là que vous devrez la connecter. Elle doit bien être installée sur un vaisseau, n'est-ce pas ?'
-"C'est exact."
-"Dans ce cas, vous la connecterez à votre appareil et vous ferez sa connaissance. Considérez la bien et ne soyez pas trop hâtifs. J'espère que vous garderez en tête qu'elle vient pratiquement de naître."
-"On s'en souviendra, merci."
Déposant la carte mémoire dans le logement, il démarra l'ordinateur quantique. Quelques lumières s'allumèrent, indiquant que l'ordinateur venait de prendre vie.
-"Bien, commençons maintenant..."
Fit le technicien avant de vérifier son omnitech sur lequel défilait à toute vitesse des diagrammes et des informations multiples...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 107
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 450.00 Points

En ligne

Re: Racines & cybernétique

Message par Layla Archer » 11 Juillet 2018, 14:07

« Légende des couleurs »


• #00FFFF: Layla Archer


En temps normal, quand un ami de longue date à besoin d'aide, Layla fait son maximum pour l'aider. Elle en faisait parfois un peu trop, mais elle est du genre généreuse. Quand Neil lui parla de son petit projet de trouver une corvette et la retaper, l'Humaine avait directement proposer de lui construire un vaisseau flambant neuf, mais l'avocat et sa comparse quarienne insistèrent pour conserver leur idée d'origine, bien que ne disant pas non à un coup de main pour remettre un ancien vaisseau militaire déclassé en état tout en l'adaptant à une fonction plus civile.

Aujourd'hui, Liirha devait passée sur la station Lii'Ha pour réceptionner une autre commande faite à Olympus : une Intelligence Artificielle. Les IA produites par Olympus disposait du même code de programmation de Cixi, celle présente aux côtés de l'Humaine. Création d'un Galarien aussi génial qu'excentrique, ce code permettait à l'IA de ressentir toute la palette des émotions et des sentiments organiques, rendant donc la différence entre elle et une personne de chair et de sang à l'état d'une simple trivialité sur le plan psychologique. Malheureusement, il est mort avant d'avoir pu finaliser son projet, laissant Cixi seule et unique... mais c'était sans compter sur Olympus qui, voulant s'implanter sur le marché des Synthétiques, voulait trouver quelque chose qui la démarquerait des autres.

Le code de Cixi fut la solution et depuis peu, la Synthétique n'était plus un cas unique. Une IA aussi émotive et sentimentale qu'un organique n'était-elle pas plus dangereuse qu'une autre plus classique ? Et bien d'un côté, c'est vrai qu'en étant sous le coup de la colère ou de la tristesse, n'importe qui pouvait faire n'importe quoi. Mais cela ne rendait pas forcément une IA plus dangereuse que n'importe quel individu. De l'autre, un tel comportement pouvait vite faire oublier aux personnes la côtoyant qu'ils avaient affaire à une Synthétique et donc l'intégration de cette dernière à une équipe n'en était que plus facilité, sans parler qu'il était plus difficile de la considérer comme une simple machine et donc éviter certains cas d'asservissement.

Olympus comptait plusieurs de ses Synthétiques parmi ses employés, certaines haut placées dans la hiérarchie. Plusieurs d'entre elles avaient des méchas pour se mouvoir et rendre leur interactions avec leurs collègues plus facile. Elles étaient traitées comme des employées comme les autres avec les même privilèges et considérations, ce qui en plus de faire bénéficier à la compagnie des performances de ces employés peu commune, lui donnait une bonne image. Tout le monde y gagnait...

Bref, L'Arcadia était en route vers la station Lii'Ha. Un petit problème à régler en urgence sur Tuchanka concernant l'Initiative. Plus précisément, le genre de petit problème qui arrive quand on monte un projet commun qui réunira plusieurs Krogans de plusieurs clans différents : Les Krogans ont la mémoire longue, surtout en ce qui concerne leurs rivalités inter-clanique. Du coup, certains commencèrent à se plaindre en disant que la collaboration entre membres de tels clans et ceux de tels autres seraient impossible sauf si l'un est clairement favorisé par rapport à l'autre. Un problème d'égo en somme... concernant des machines de guerre vivantes armées jusqu'au bout de la plaque frontale.

Du coup, il fallait calmer tout ce petit monde à base de compromis. Les Krogans étaient têtus comme des mules, mais ils avaient inventés le ryncol pour permettre la négociation entre ces fortes têtes. Il y avait même un rite shamanique pour rendre la chose officielle effectué par un shaman du clan Urdnot. Bien sûr, ça n'a pas été aussi simple que ça et comme dans toute bonne négociations kroganes, les voix se sont élevés à des niveaux sonores assez important, les menaces fusèrent et Layla se surprit même à donner un coup de boule à un des plus vindicatifs de la bande. Cette action fit rire le shaman, disant que "l'Humaine comprenait les Krogans" et que "ça lui rappelait une autre humaine il y a quelques années de ça". Layla gagna un sacré hématome et une douleur aux cervicales, n'étant pas allée de main morte, mais rien que la science moderne ne parvient à soigner rapidement. Surtout, ce petit geste, aussi bénin physiquement qu'on peut se le penser vue la différence de carrure entre une Humaine et un Krogan, était surtout pour ces gros lézards un signe démontrant que '"l'agresseur" n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, que leur grosse carrure et leur grosse voix ne suffiraient pas à l'intimider. Et tous les Krogans respectaient ce genre de comportement. Du coup, les négociations purent se faire et un compromis fut trouvé.

Le vaisseau était presque arrivée en vue d'Adas quand Layla appela Liirha pour lui indiquer qu'elle serait bientôt là. Cela faisait un bon moment qu'elles ne s'étaient pas vue. Depuis la petite soirée organisée pour fêter la libération de Neil à la suite d'un complot monté contre lui. Pas plus de détail, mais il faut dire que l'heure était aux réjouissances et à ce fameux combo cigare et brandy. Il ne fallut plus que quelques minutes à l'Arcadia pour arrivée en vue de la station et lancée la procédure d'amarrage. Grâce au bienfaits de l'automatisation, cette manœuvre, autrefois hantise des premières expéditions dans l'espace étaient devenue des plus communes et sûre. Après s'être soumise aux différents protocoles de décontamination et qu'elle ait montrée patte blanche aux équipes de sécurité, elle se lança dans les coursive, vêtue d'un pantalon noire et d'une chemise blanche dissimulée partiellement sous une veste noire légèrement brodée de blanc au niveau des manches, du col et des boutons.

Ce n'était pas la première fois qu'elle venait dans cette station, aussi savait-elle où se situé le hangar numéro 6. Elle avait un peu de marche à faire, mais arriva à bon port sans se tromper. Personne à l'intérieur, mais pas de bluebox non plus. Elle entendit toutefois une voix familière non loin parmi les rayonnages au milieu des montagnes de pièces détachés soigneusement disposées. Au détour d'une allée, elle aperçue Liirha qui était dos à elle, en train de superviser le raccordement de l'ordinateur quantique à son port d'alimentation.

L'IA était en cours d'implantation. Il suffirait ensuite juste de patienter au moins deux mois en lui accordant un accès très restreint au réseau pour qu'elle puisse se développer à la manière d'un nouveau né. Deux mois c'était le temps qu'il faudrait pour qu'elle prenne conscience d'elle même et commence à dialoguer avec le monde extérieur. Elle sera encore loin d'avoir ses capacités optimales, mais une fois ce cap passé, sa puissance de traitement augmentera de façon presque exponentielle. Dans environ un an, elle sera en pleine possession de ses moyens. Bien sûr, pas la peine d'attendre cette date pour pouvoir utiliser ses capacités, mais jusque là, ces dernières seraient comme bridés, se libérant peu à peu au fur et à mesure de son développement.

L'Humaine approcha furtivement dans son dos jusqu'à passer ses mais sur les épaules de la Quarienne et d'approcher la tête de son oreille... ou plutôt approcher la tête de son casque au niveau de son oreille :


"Alors ? On est pressée d'avoir une nouvelle amie ?"
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

En ligne

Re: Racines & cybernétique

Message par Neil / Liirha » 12 Juillet 2018, 11:53

La quarienne sursauta avant de faire volte-face.
-"Keelah, tu m'as fait une peur verte !"
Le technicien, qui ne s'était pas retourné et continuait à travailler sur ses diagrammes, releva :
-"C'est bleue..."
Interloquée, Liirha tourna la tête vers lui, puis vers Layla.
-"Mais pourquoi bleue ?!"
L'humaine haussa les épaules.
La quarienne en profita pour la prendre dans ses bras et la serrer contre elle.
-"C'est un plaisir de te revoir enfin !"
L'enlacement fut partagé, les bras de Layla se nouant autour de la taille de la quarienne.
-"J'allais le dire ! Faudrait raccourcir la durée entre deux entrevues. Je vais finir par croire que tu me fuis !"
-"Tu nous connais ! Toujours en vadrouille !"
Les bras des deux amies se desserrèrent et Liirha tourna son regard vers la bluebox, dont les quelques rares diodes témoignaient de l'activité.
-"Et puis, nous serons bientôt un de plus à l'être..."
-"Je ne doute pas qu'elle sera bien avec vous... ou il... C'est la surprise ! On ne sait jamais quelle avatar ou personnalité une IA va choisir jusqu'au dernier moment !"
-"Neil y a pensé, justement. C'est pour ça que nous avons chacun choisis un nom. Lui a choisi le nom féminin et moi le masculin."
L'humaine se mis à rire avant de glisser :
-"Et si elle décide d'être quelque chose de plus abstrait ?"
La quarienne resta un instant interdite, immobile. Passé une poignée de secondes, elle repris, pensive :
-"J'imagine qu'elle se choisira un nom d'elle même, dans ce cas. Elles... elles peuvent faire ça ?"
-"Cixi l'a bien trouvée toute seule comme une grande."
-"Nous verrons dans deux mois, dans ce cas... Est-ce que tu veux voir le matériel prévu pour notre futur navire ?"
-"Avec plaisir !"
Dit elle en souriant et tendant son bras de manière chevaleresque.
-"Je dois avouer être curieuse. Quand Neil m'a dit que vous allez vous prendre un ancien vaisseau militaire, je me suis dit que la prison avait eut des drôles d'effets sur lui. Neil, vivant dans un vaisseau au confort rudimentaire... c'est presque comme le voir dire que les cigares, c'est fini !"
La quarienne éclata de rire.
-"Haha, non, il ne compte pas se couper du confort, loin de là ! Mais même si les modifications vont largement rendre ce vaisseau confortable, je crois qu'il a pris goût à une certaine forme de simplicité avec la guerre."
Elle pris le bras de Layla avant d'ajouter :
-"Tu noteras qu'il préférait déjà la sobriété avant la guerre... Enfin, nous verrons ! Commençons par... là..."
Dit-elle en montrant de son bras libre les rayonnages de gauche.

Laissant le technicien affairé devant ses holo-écrans, les deux amies partirent se perdre dans les rayonnages. Dans les premiers, le manutentionnaire semblait avoir regroupé les équipements civils. Liirha reconnut des diffuseurs d'UV, prévus pour sécuriser les cabines des quariens et leur permettre de se mouvoir sans leur combinaison. Ses quartiers à bord de l'Onyx intégraient déjà cette technologie, ce qui lui permettait de dormir sans son équipement. Un luxe auquel elle s'était habituée.
Aussi, lorsque Neil lui avait fait part de son projet de nouveau navire, avait-elle proposé d'en faire usage à nouveau pour sa cabine. Ce à quoi Neil avait répliqué en demandant s'il était possible pour lui et Daria de vivre sous ces émetteurs. Après avoir contacté Layla, il avait eu la confirmation. Le soir même, il lui proposait d'équiper l'intégralité du nouveau vaisseau, ne limitant plus Liirha à sa chambre. Traditionnellement, les quariens ne se découvrent qu'en présence des êtres en qui ils ont le plus d'estime et de confiance. Il ne faisait aucun doute que Neil et Daria soient de ceux là, désormais...
Aux côtés des émetteurs UV, les filtres spéciaux pour la ventilation et les équipements dernier cri pour le sas venaient compléter l'arsenal anti-bactériologique.

Un peu plus loin, sur un autre rayonnage et prenant pas mal de place, se trouvaient une série de mini-canons laser précautionneusement emballés. Affichant le terme GARDIA sur l'étiquette d'identification, il s'agissait du système défensif du futur appareil. La provenance trahissait une technologie relativement rare pour un système laser de ce type. Achetés à un revendeur de l'espace galarien, ces canons tiraient un faisceau proche de l'ultra-violet lui conférant une cohérence supérieure. Et donc, une portée pouvant être -d'après les constructeurs- jusqu'à six fois supérieure aux lasers GARDIA standards.
Sur le papier, cela devait offrir au vaisseau un plus grand temps d'interception et donc lui faire gagner quelques secondes sur sa grille défensive. L'envers de la médaille, c'était que de tels canons surchauffaient plus vite, réduisant ainsi rapidement la cadence de feu de l'appareil. Après avoir étudié les divers possibilités de ce système, Neil s'était décidé à l'installer. Il estimait que leur vaisseau ne se retrouverait jamais dans un combat capable de dépasser leur capacité défensive. Et que si tel devait être le cas un jour, leur principale chance de survie serait la fuite, ce que les nouveaux propulseurs permettraient.

Et justement, sur le rayonnage voisin, se trouvaient les énormes tuyères des nouveaux propulseurs. Étudiées pour permettre un meilleur ration poids/poussée, celles-ci se joindraient aux blocs propulsion composés des différentes chambres d'émission et de diffusion des réactions matière/antimatière. Ces derniers, se trouvant sur la corvette, allaient subir une révision complète et -potentiellement- une remise à niveau.

L'armement offensif restait à définir, mais Neil et Liirha s'étaient accordés sur l'utilisation de torpilles montées sur barillets. L'Onyx ne disposait d'aucun armement. Celui-ci, par contre, en posséderait. Avec les plans des corvettes du type de la K245 sous les yeux, l'avocat et la quarienne avait fait étudier la possibilité de réduire les tubes de quatre à deux tout en réattribuant le volume d'espace à l'origine utilisé par le système de rechargement automatisé et la soute à munition. La puissance de feu serait de fait réduite à deux torpilles à chaque fois ainsi qu'à dix torpilles à bord. L'espace ainsi gagné permettrait de stocker plus d'eau, de carburant, de vivres et de pièces détachées.

En parlant de disposition de l'espace, Layla avait suggérée de retirer les capsules de sauvetage pour gagner encore un peu d'espace. Neil et Liirha avaient alors approuvés tout en sacrifiant la faible soute pour intégrer au plus juste un Kodiak accessible par un sas monté sur le haut de la navette. L'appareil, fixé sous la corvette dans un logement prévu à cet effet, serait protégé et dissimulé par deux plaques de blindage coulissantes.
La contrepartie, c'était de ne plus posséder ni soute ni capsules de sauvetages, l'ensemble des espaces de la corvette étant soit destinés à la vie de l'équipage, au stockage d'eau, de vivres ou de carburant. La Kodiak servirait ainsi de capsule de sauvetage en cas de besoin. Sinon, il restait la solution des "bulles" gonflables d'oxygène offrant un répit en cas de dépressurisation ou des combinaisons spatiales...

Concernant les capteurs et les communications de la corvette, le duo comptait avant tout vérifier le matériel laissé par les équipes de décommission de l'Alliance. S'il s'avérait être médiocre, alors ils demanderaient à ce qu'il soit changé. Liirha ne se faisait aucune illusion à ce sujet et avait ajouté un ensemble d'appareil de fabrication geth en prévision de tels modifications. Neil, lui, avait approuvé : mieux valait être prêt, quitte à repartir avec ces éléments stockés comme rechange à bord du vaisseau.


Lorsqu'enfin les deux amies terminèrent leur petit tour d'horizon des pièces du hangar 6, il s'était écoulé presque deux heures. A force de bavardage autant qu'en déambulant, le temps s'était écoulé à une vitesse insoupçonnée.
En revenant vers la bluebox, elles découvrirent le technicien adossé au mur, les bras croisés sous sa tête, attendant manifestement quelque chose. Alors que Liirha allait lui demander si tout allait bien, un petit bip se fit entendre.
Réagissant au quart de tour, l'homme d'Olympus se redressa et vérifia un holo-écran. Ses yeux le parcoururent pendant quelques secondes avant qu'il ne s'en détourne, se relevant en souriant :
-"Votre IA a été implantée avec succès. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre. Je reviendrais tous les jours pour être certain que l'implantation suis son cours."
-"Merci, monsieur Wake."
L'humain hocha la tête en signe de reconnaissance. Rangeant son équipement avec la rapidité et la dextérité liées à l'habitude, le technicien se redressa et se tourna à nouveau vers elles :
-"A demain, mademoiselle. Madame Archer."
Il offrit un salut respectueux aux deux jeunes femmes avant de prendre congés.
Il ne leur restait plus qu'à attendre, désormais. Les quelques affaires qu'avait emportée Liirha se trouvaient déjà à l'hôtel. Il ne leur restait donc plus qu'à agrémenter leur soirée de la plus agréable des façons, en commençant par un bon repas...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : goldOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 107
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 450.00 Points


Retour vers Voile de Persée



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)