Quelque chose de pas nette

*

Modérateurs : Administration, MJ

Quelque chose de pas nette

Message par Seides » 24 Décembre 2018, 13:52

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 13 novembre 2194
• Lieu du RP: La Voie Lactée -Noyau Concillien (Espace Concillien) - Nébuleuse du Serpent - Citadelle
• Type de RP: solo
• Nombres de personnes requises: 0
« Légende des couleurs »


0080FF = Colonel Briggs
FFBFFF= Lieutenant Vitali Shako




Direction des renseignements de l'Alliance, secteur diplomatique humain du Présidium.

Le colonel ne prit pas la peine de lever le nez du rapport lorsque la porte de son bureau s'ouvrit: Poses ça sur la pile de gauche, j'y jeterai un oeil. Tout comme la douzaine de rapports de la pile qui attendait sa lecture pour action.
Il se décida finalement à décrocher de la feuille holo lorsqu'on lui en mit une autre juste à côté, tenue à bout de bras. Sur sa gauche se tenait, Shako, un de ses lieutenants. Un type prometteur, qui irait loin dans le métier, s'il ne décidait pas de changer de spécialité en cour de route, de rendre son paquo ou ne se faisait pas descendre dans la prochaine guerre galactique.

Ca presse à ce point? fit il d'un air blasé. Le lieutenant ne prit pas la peine de répondre, se contentant d'un coup de menton en direction de la tablette, pour l'instant transparente. Un homme de peu de parole Vitali Shako. Dans le domaine militaire, son attitude lui aurait valu une remise à sa place. Rien que pour avoir interrompu le travail de son supérieur de manière si cavalière. Mais il avait lui même recruté cette équipe, il avait mit en place cette manière de travailler, car comment l'information pouvait circuler si tout le monde se faisait la guerre ou si on cloisonnait chaque cellule. Du moins de manière trop strict.
Du coup l'ambiance du bureau renseignement était plutôt détendue, presque bon enfant, mais Briggs avait veillé à avoir des hommes intelligents, qui comprenaient quand on pouvait être détendu et quand il fallait être respectueux.

Il leur avait aussi apprit à pousser la porte de son bureau et à lui mettre le nez dans leur travail, quitte à le bousculer si c'était vraiment nécessaire. C'est ce que venait de faire le lieutenant.

Soupirant à cause de sa lecture interminable, il prit la tablette des mains de son subordonné et l'alluma. Elle s'alluma sur un numéro de dossier quelconque qu'il ignora pour passer à la première page. Celle-ci ainsi que la suivante montrait des images d'une nébuleuse.

Spoiler : :
Image
Image


Il passa rapidement sur la première, essayant de voir ce que la deuxième pouvait bien montrer.
J'observe une bouillie de pixels au milieu d'une bouillies de pixel? dit il en regardant son subordonné.
Ce dernier fronça les sourcils et fit une petite moue, avant de parler pour la première fois depuis son entrée dans le bureau.

Regardez mieux mon colonel. Les données des images.

Le colonel fit comme le lui avait suggéré son lieutenant et regarda donc les détails en bas à gauche de chaque images. Prise d'un satellite de renseignement. Soit. Il vit alors ce que Vitali voulait qu'il voit.
1) Ces images n'étaient qu'une seule prise de vue en réalité.
2) La distance à laquelle elles avaient été prisent été énorme. D'où le manque de définition.
3) L'image zoomée était un moyennage. Certainement partiel vu les définitions différentes qu'il détectait.
4) Et enfin...

Pylos, hein? Tes amis geths? Cette fois le colonel se redressa tout à fait sur son siège.
Dernière édition par Seides le 24 Décembre 2018, 15:06, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 321
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 174.00 Points

Re: Quelque chose de pas nette

Message par Seides » 24 Décembre 2018, 14:39

Oui, ceux la même. confirma le lieutenant. Voila presque un an que le lieutenant était sur quelque chose concernant la Fédération. Au début il lui avait envoyé des donnés brut, sous forme de rapport successif. Briggs lui avait demandé de cesser, car d'une part il n'allait pas faire le travail d'analyse lui même et d'autre part les données brut ne signifiait rien.
La Fédération avait augmentée superbement ses besoins en métaux de tous type? La belle affaire, ils étaient en plein essor. Il avait eu la paix à ce sujet, mais avait plié à la demande de moyen de Shako pour garder un œil là-dessus. Il avait le résultat sous les yeux.

Prenant une loupe sur son bureau, il essaya d'en voir plus que ce que le rendu numérique lui permettait via la tablette. Et il n'y avait pas grand chose à en tirer. Néanmoins le fait d'avoir vu la distance à laquelle le pics avait été prit lui en apprit pas mal:

C'est très grand.
Non, c'est immense... Vraiment immense.
Nouveau coup de loupe: C'est une sorte de structure? Une récupération de quelque chose? Une station spatiale?

Le lieutenant fit un non de la tête:
C'est notre meilleure image. Le peu que j'ai pû récupérer autrement suggère que la structure n'était peut-être pas vide.Mais c'est avec un pur coup de chance, un trou momentané dans les nuages de la nébuleuse que nous avons eu une vue direct presque dégagée de la cible. Je ne pense pas que nous aurons cette chance à nouveau.

C'était bien mince pour tirer la moindre conclusion pour l'instant. Ce qui embêtait particulièrement le colonel. Il ouvrit la bouche pour poser une question, mais son homme avait visiblement anticipé:

On a pas réussi à envoyer des sondes à travers cette purée? Ou des vaisseaux? Nouveau signe de négation.
Et bien c'est un pur hasard que nous soyons tombé là-dessus. En plus d'avoir eu une vue dégagée. Les sondes ont tendance à se perdre dans la nébuleuse. Mais toutes celles envoyées dans ce secteurs ne sont jamais revenues. Déjà, les renseignements ne disposaient pas d'un stock inépuisable de sondes à balancer à tout va.
Ensuite, en effet les nébuleuses étaient des environnements pire que dangereux. Les énergies et radiations dégradaient assez vite les sondes. Sonder en profondeur une nébuleuse, sans un vaisseau conçu à cet effet, ou des vaisseaux de type militaires, c'était presque impossible.
Et comme l'avait fait remarqué Vitali: le pics datait d'il y avait quelques jours. Il avait plutôt travaillé vite. Quant à un vaisseau, il allait devoir justifier. C'était bien au-delà du grade d'un lieutenant d'affréter un vaisseau. Encore moins sans raison valable et les spéculations des renseignements n'en faisaient pas partie. De plus...

Et depuis le début de l'année les geths ont mené une phase de colonisation d'une partie du système aux côtés d'un centre minier privé et des Volus. Ils ont obtenu pas mal de capital sympathie auprès des deux, via des coups de mains contre les pirates du coin, ce qui ne faciliterai pas une entrée dans le jeu. Mais surtout, c'est devenu une zone souveraine pour eux, ce qui diplomatiquement nous oblige à ne pas être trop agressif dans nos investigation.
Le colonel hocha la tête. Son lieutenant avait bien bossé. Même sans son aval, il avait dû déjà réfléchir aux solutions possible à tous les problèmes qu'il rencontrait. Visiblement, venir le voir était son ultime solution. Il avait épuisé toutes les solutions qui lui étaient accessibles.

Néanmoins, c'est quand on fait le ratio des passages vers la nébuleuse, avec les besoins de la station, même en comptait ce qu'ils donnent à Nariph, le compte n'y est pas. Et de loin. Mais c'est quant on met également en parallèle leurs besoin en métaux, que ce soit les volumes et surtout les types qu'on peut commencé à s'inquiéter.

Les pages suivantes montraient les volumes de minerais que la Fédération avait extraie depuis un an. S'était des spéculation, car il ne pouvait pas savoir exactement ce qu'ils sortaient de terre, que ce soit en volume ou en type. Mais en connaissant les planètes et en gardant un œil sur les vaisseaux miniers et cargo, on pouvait faire des estimations.
Il y avait également une liste de ce qu'avait acheté la Fédération, que ça soit en officiel ou sous le manteau, là encore une estimation par des sources pas toujours fiable cette fois.

Mais surtout, il y avait des surlignages de métaux bien spécifiques:
Ceux là... Si j'ai bien suivi les rapports scientifiques...
Oui. Lorsque j'ai lu, je n'ai pas compris tout de suite. Les volumes sont grand, mais relativement au reste, c'est presque négligeable. Mais quand j'ai creusé cet élément, le dernier qui ne calait pas avec le reste, j'ai fini par tomber sur les rapports scientifiques d'études sur les technologies Moissonneurs.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 321
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 174.00 Points

Re: Quelque chose de pas nette

Message par Seides » 25 Décembre 2018, 18:17

Lorsque le lieutenant lui confirma son vague souvenir, un frisson parcouru l'échine de Briggs. Des technologies Moissonneurs. Son attention se tourna entièrement vers le rapport, faisant des calculs, essayant de spéculer sur ce que pouvait bien vouloir faire de tous ça les Geths, pardon, la Fédération. Et il n'y avait pas des masses de réponses. Il formula sa pire hypothèse :

Tu crois qu'ils nous font un Moissonneur geth ? Le lieutenant se tourna vers son supérieur avec un air d'effarement absolue, teinté de panique dans le fond de l’œil :

Hein ? Euh, non. Enfin je ne sais pas. Je pensais à une vaisseau ou une station spatiale, quelque chose de ce genre. Je n'ai pas pensé à ça. Shako se mit à réfléchir, son regard perdu à son tour dans des calculs : Si l'on considère les besoins en matériaux rares dont on pense avoir besoin pour les technologies Reaper que l'on a rétrofité. Sachant que je suis pas spécialiste de la question, ce ne sont que des suppositions, on peu raisonnablement pensé qu'ils ne sont pas en train de construire un Moissonneur à leur sauce.

Visiblement son lieutenant voulait se débarrasser de cette théorie rapidement, peu à l'aise à cette idée. Mais il était peu être trop tôt. Juste d'un rien :

Les Quariens pourraient ils être ignorant de ce qui se trame là-bas ? La réponse fût rapide :
C'est extrêmement peu probable. Qu'ils puisse faire des mouvements de vaisseau sans alerter leur "Créateurs", peut-être, avec de bonnes raisons. Mais si l'on ajoute les volumes de matières premières et certainement la main d’œuvre que ça demande. Les chances sont trop minces.

Au grand minimum une partie doit savoir et fermer les yeux sur les quelques incohérences entre les mouvements de vaisseau, de matériels, matériaux et de personnels, et leurs affectations officielles.


Le colonel approuva de la tête l'analyse du lieutenant :
Je suis d'accord. De plus, même si on ne peut pas savoir ce qui leur passe dans les circuits, le geths semblent accorder une grande importance au sacrifice de l'ancien membre geth du Normandy. Légion.
La création d'un autre Moissonneur par l'une ou l'autre des parties semble donc exclu.


Ils ne s'en été par rendu compte jusque là, mais tous deux relâchèrent un petit soupir et détendirent leurs épaules. L'idée qu'un Moissonneur, autre que ceux qui faisaient leur vie un peu partout, puisse voir le jour...

Bon, au vu des volumes. On a affaire à quoi ? Du cuirassé ?
Oui. Un très gros...
Un super-cuirassé ? A notre nez et notre barbe, sans l'aval du Conseil, comme ça ? La Fédération et surtout les geths avait une idée très personnel de l'équilibre des forces galactique. De manière général, il était admis qu'ils étaient la flotte la plus puissante de la galaxie, mais que les geths n'en avait cure et se contentaient très bien de faire leur vie et paraître aussi inoffensif et pacifique que possible, laissant le gros de la diplomatie à la partie quarienne de leur Fédération.
L'un dans l'autre, Briggs admirait ces choix, car avec leur réputation de croque-mitaine et globalement le fait qu'ils soient des synthétiques, s'allier en tant que Fédération et laissé la partie organique servir de façade était une bonne chose. La meilleure à faire en faite. Jusqu'à ce que les relations organique-synthétique évolues.
Néanmoins, les Geths faisaient encore des erreurs. Parfois à cause d'incompréhension, plutôt que par volonté belliqueuse ou malveillance.

Le lieutenant secoua la tête à l'affirmation de son supérieur :
Ce n'est pas impossible, mais si on prend en compte l'implication quarienne, alors non. Ces derniers semble avoir l'influence nécessaire pour expliquer que ça serait une erreur. Mais il est possible qu'ils fassent plusieurs vaisseaux en ce cas. J'ignore dans quelle mesure les technologies moissonneur sont impliquées.

A noter que l'on a peut-être repérer d'autres chose en bordure de notre cible. Mais... C'est tellement peu clair que ça pourrait être n'importe quoi : une petite station, un vaisseau, un autre chantier, un corps céleste quelconque ou un micro poussière sur l'objectif.


Briggs soupira. Ils avaient donc quelque chose là-bas en train de se construire, vu les matériaux engloutis et que tout ne pouvait être à destination de Kriseroi. Et c'était quelque chose d'assez gros pour que même eux finissent par s'en rendre compte.

On fait quoi ? On lance le branle-bas de combat ? le lieutenant n'avait pas tout fait réussi à cacher l'excitation derrière sa demande. Ce n'était pas tout les jours qu'on avait une grosse info à faire tourner. Encore moins qui pourrait bouger les fesses des huiles bien assises sur leur siège. D'autant plus que c'était de son fait et c'était une bonne chose pour lui.

Non. fit Briggs, douchant l'excitation naissante de son subordonné : On ne lance pas le branle-bas de combat total.
Le lieutenant Vitali Shako en resta interloqué : On garde ça pour nous ? On ne prévient pas le conseil. Je veux dire, ce n'est pas rien du tout. Il y a assez pour déclencher une visite, voir plus non ?
Le colonel leva une mains pour apaisé son lieutenant : Rappels moi qui est la présidente du Conseil déjà ?
La réponse se fit du tac au tac, sans une seconde d'hésitation : Tali Zor... Oh ! Il venait de réaliser les implications que son supérieur avait déjà saisies.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 321
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 174.00 Points

Re: Quelque chose de pas nette

Message par Seides » 26 Décembre 2018, 10:30

Oui. Si l'on lance tout à la face du conseil et qu'il demande des explications, il peut se passer plusieurs choses. Toutes graves.

Si Tali'Zorah n'est pas au courant, que tout ceci est le fait d'une faction marginale de la Fédération, on pourrait bien la voir voler en éclat, ci c'est rendu publique et qu'il construise un truc énorme en dérengeant point de vu politique. Avec en préambule une nouvelle guerre civile et une séparation des Geths et des Quariens. Qui sait si les synthétiques auraient le même recul de ne pas descendre leur créateur à vu, comme la première fois.

Si elle est au courant, on va créer un nouveau courant anti-Quarien, minimum. Et également une instabilité dans l'espace Concilien. Il faudra lancer un nouveau vote et ça va être la fête à celui qui va vouloir tirer la couverture à lui. Si on s'imagine que ça sera un bon moment pour l'Alliance pour gagner du pouvoir, le faire dans ces conditions serait forcément mauvais. Autant ne pas récupérer les rênes dans une situation instable.

Ensuite on ne sait pas ce qu'ils foutent. Imaginons un instant qu'ils soient en train de faire un gros porteur d'un nouveau type pour traverser le canon cosmodésique. On aurait l'air fin à lancer des accusations alarmistes, alors qu'ils ne font que préparer le terrain, tout en protégeant leurs secrets industriels.
Il leva la main pour stopper les objections de son subordonné : Oui, je sais, c'est la version optimiste et avec les technologies qu'on soupçonne, ce n'est probablement pas ça.

Reste donc la réponse la plus plausible, jusqu'à ce qu'on en sache plus. Et ça rejoint mon histoire de secret industriel. Ils sont en train de développer de futurs joujoux. A ce stade on pourrait justifier de quelque chose. Mais soyons sérieux deux minutes : nous aussi. Et je soupçonne que la plupart des races s'en doute au grand minimum et que les services de renseignements les plus talentueux le savent. Littéralement. Clairement les Galariens. Je mettrais peut-être une pièce sur les Asaris, la Fédération et peut-être les Volus. Oui, les nabots ont une visions précise des marchés. Ce qui leur donne un point de vu unique sur ce qui transite dans la galaxie. Donc, ils peuvent décoder tout un tas de signes grâce à ça, même s'ils ne sont pas l'armée la plus à craindre.

Quoi qu'il en soit, si nous jouons à déterrer les secrets militaires des uns et des autres, ceux qui en savent long sur les notres nous discréditerons comme il faut en les révélant. Conclusions : personne n'a envie de savoir ce que l'autre sait. Et personne ne veut que ceux qui ne sont pas au courant le soit.


Le colonel fit une pause pour laissé le lieutenant digérer ses arguments et y réfléchir. Lui de son côté revint à la feuille, regarda à nouveau la totalité des informations reçue, en faisant de son mieux pour les regarder d'un œil neutre et sans chercher à être alarmiste.

Nous avons un faisceau de présomptions solide. Mais aucune autre preuve qu'une photo à la qualité douteuse et quelques estimations, aussi justes soient elles.
Et puis... Pour finir ils ont bien choisi leur coin. Aucune juridiction là-dedans. Le Conseil va tergiverser des mois et des mois avant de prendre la moindre décision. Les Volus semblent tenir à leur système, car ils y prépare quelque chose. L'alliance ne voudra pas mettre en danger ses très bonne relation avec la Fédération, l'armée et la flotte la plus puissante de la galaxie à l'heure actuelle. Les galariens vont vouloir la jouer fine, mais avec des apparences de neutralité, les Asaris ne bougeront pas sans qu'elles aient quelque chose de sérieux et le tout sera chapeauter par la présidente Zorah, ce qui va faire marcher tout le monde sur des œufs. J'imagine déjà le tableau...


Shako semblait réellement interloqué par les arguments de son Briggs, alors même que celui-ci le félicitait indirectement en prenant très au sérieux son travail :
"Alors, quoi ? On ne fait rien ?" Il semblait réellement abattu, ce qui fit sourire son supérieur malgré lui :
Aller, ne fait pas cette tête, Vitali. T'as fait un super boulot et ce n'est pas tout les jours qu'on envoi une note express à destination du haut-conseil militaire de l'Alliance.
Mais je voulais juste te montrer le point de vu d'un colonel sur l'impact de ton travail et les risques que nous faisons courir à l'espace Concilien si nous ne maîtrisons pas les informations que nous dénichons.

Fais moi un rapport en bonne et dû forme. Bien présenté, complet, mais concis. Laisse tomber les petits détails, comme les moyens utilisés. Ça tu me le rajoute en annexe, mais je les garderai à mon niveau.
Début de surveillance, les volumes de matières premières supposées avoir transités par le relais de Nariph, les volumes qui semblent ne pas être engloutis dans la construction et le développement du poste de Kriseroi et en dernier toutes les spéculations sur ce qui aurait pût être fait de ces matières premières. Oublie le Reaper s'il te plaît, je n'ai pas envie de problème.

Et notre boulot s'arrêtera là.


Il vit son brave lieutenant tiquer à la dernière phrase, comme il s'y attendait. Il été prometteur, mais il avait encore besoin de calmer la fougue de la jeunesse. Celle qui lui disait qu'il avait dénicher un lèvre et devait mettre la main dans le trou comme un homme pour le tirer de là. Sans se demander s'il n'allait pas tomber sur un renard. Mais il avait le temps d'apprendre.

Il sourit avec encouragement, lui donnait un dernier conseil : N'oublie pas, nous sommes des militaires. Ce n'est pas à nous de décider de ce qui doit être fait. Nous aidons à prendre des décisions, mais nous sommes à peine mieux lotis que le troufions de base dans sa tranché, avec à peine une meilleure vue de la situation globale. Si tu prends des décisions sans la totalité des cartes en main, tu feras des erreurs. Faisons notre boulot, laissons ceux qui décident faire le leur.

Beau boulot en tout cas. Fais moi ton rapport et signe le de ta main. J'ajouterai un feuillet pour le faire pousser et signer une validation du rapport. Et ça finira peut-être entre les mains de Hackett.

Oh, et envois moi une copie du rapport. Une fois que tu auras terminé, procédure de purge standard et mise en archive. Dès maintenant, tu me passes tout en SD Alliance, si c'est pas déjà le cas.


La mention de l'amiral fit renaître un sourire sur le visage de Shako. Ce n'était pas tout les jours qu'un petit lieutenant voyait la possibilité d'avoir son travail entre les mains du militaire le plus connu de l'Alliance.

Merci mon colonel. Je m'y met tout de suite. il salua son supérieur qui lui le lui rendit, avant de sortir du bureau.

Briggs soupira en regardant le jeune homme partir. Oui, tout le monde testé des nouveaux joujoux partout, monde en tant qu'armée la plus puissante, les Geths préparant quelque chose était toujours plus inquiétant. Même quand les Volus construisaient leur propre super-cuirassé, ça semblait toujours plus grave.

Espérons qu'ils ne soient pas en train de faire des bêtises...


FIN?
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 321
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 174.00 Points


Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron