Virée entre filles

*

Modérateurs : Administration, MJ

Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 10 Octobre 2018, 11:04

• Date du RP : 12 février 2194
• Lieu du RP : Nady'Zah / Rannoch / Voile de Persée / Oasis Stellaire
• Type de RP : RP fermé
• Personnage(s) participant(s) : Seides et Miho'Shakti vas Erakis


-------------------------------------------------------------------
Au centre ville, dans une ruelle piétonne discrète et pourtant fréquentée, un petit bistrot aux allures d'oasis dans un environnement urbain stressé offrait un lieu de détente bienvenu. La terrasse était entourée de plantes locales de haute taille, isolant totalement les quelques tables basses, entourées non pas de sièges, mais plus d'imposants coussins confortables. Des tapis colorés achevaient de parfaire l'environnement, tel une caravane échouée au coeur d'un espace de verdure perdus dans le vaste désert. Seule une toile semi-transparente, étendue en hauteur, donnait au lieu un peu d'ombre pour compléter la fraîcheur assurée par les plantes. Malgré les bruits étouffés provenant de la ruelle, il régnait dans cet espace extérieur comme une sorte de silence religieux. Les clients murmuraient plus qu'ils ne parlaient, et même les bruits de la vaisselle s'entrechoquant au gré de l'utilisation que les clients ou le personnel en faisait paraissait feutré.

A l'une de ces tables basses, assise en tailleur, Miho faisait tournoyer entre ses doigts une cuillère, considérant avec un intérêt certain un flacon dont elle lisait consciencieusement le contenu affiché sur une étiquette. Perplexe, elle posa son ustensile pour attraper un verre de zhuat glacé, parfumé d'épices, dont elle prit une longue gorgée. En face d'elle, Tila installée sur le côté, un bras en appui sur l'un des imposants coussins, s'amusait de voir son amie reposer sa boisson pour renifler le haut du flacon, riant discrètement quand elle vit l'expression surprise de la pilote.

"Alors?"
"Ça sent vraiment bon!"

Au centre de leur table basse, un petit bol contenant des cubes colorés de pâtes de fruits dextro se vit privé de l'une de ses friandises qu'en Tila s'en empara.

"On pourrait peut-être l'utiliser ce soir. Une connaissance m'a parlé d'une méthode de massage hanari que je voudrais tester, et j'ai besoin d'une victi... Hm... D'une amie prête à me prêter son corps."

Elle glissa le cube parfumé entre ses lèvres, affichant un petit sourire un brin sournois à l'attention de Miho qui reposa le flacon d'huile de massage sur la table, l'air contrit. Elle ouvrit la bouche, mais son amie l'interrompit avant même qu'elle n'ait pu parler.

"Pas de travail. Tu m'as promis la journée, et ça inclue la soirée."
"Je sais, mais on décolle demain, et je dois encore lire des dossiers."
"Cette histoire de recrutement? Au pire tu n'as qu'à les lire pendant le massage. Tu as bien une cabine privée si je ne m'abuse?"

Vaincue, Miho poussa un petit soupire, avant de sourire à son tour. Tila avait raison, planter une amie pour du boulot, c'était abusé, surtout quand cette dernière s'était arrangée pour avoir congé le jour de son passage. Elle hocha la tête, reprenant son verre pour s'appuyer le dos contre l'un des coussins.

"En fait, tu as raison. Les dossiers attendrons. On pourra profiter du calme de la cabine..."

Un petit voyant s'alluma sur l'OmniTech de Miho qui, étonnée, baissa les yeux sur l'appareil. Tila afficha une mine étonnée, demandant avec une pointe d'espièglerie, tandis que la pilote ouvrait le message.

"Iaso qui qui se plaint que Mun ait esquivé la visite médicale?"
"En fait, c'est Eyma."

Sa curiosité stimulée, Tila se redressa, écartant son coussin pour replier le bas de sa robe sur ses genoux alors qu'elle se déplaçait à quatre pattes pour venir lire le message affiché. Nullement gênée, bien au contraire, Miho inclina légèrement l'OmniTech.

"Décidément, l'Erakis l'intéresse beaucoup."
"Elle a aussi des questions sur le voyage."
"Il me semblait que c'était prévu pour le mois prochain?"
"Oui, mais j'ai des contrats entre deux."
"Et si elle venait? Après tout demain tu es loin, et peut-être qu'elle serait tentée par une visite et une séance de massages."

Elle agrémenta son commentaire d'un signe de la main à l'attention d'un serveur quarien pour lui demander l'addition. De son côté, Miho débuta une réponse, pour inviter la jeune asari à se joindre à elle directement au spatio-port, devant le sas d'entrée de l'Erakis, signalant la position exacte de l'appareil avant de terminer sa propre boisson. Déjà debout, Tila récupéra le flacon d'huile de massage pour le glisser dans le sac à main qu'elle tenait, assorti à la robe d'inspiration asari, mais aux motifs clairement quariens qu'elle portait. D'un geste gracieux, elle lissa une mèche de cheveux noirs qui glissait devant son oreille, savamment défait de son chignon. En tenue moins travaillée, Miho portait le bas de sa combinaison, et une tunique légère, au col large glissant sur l'une de ses épaules, les cheveux laissés libres. Cette dernière se releva à son tour, après avoir envoyé le message.

"Je lui ai proposé de nous rejoindre directement à l'Erakis."
"Parfait! Allons-y gentiment, on pourrait couper par le grand parc, ce sera plus agréable que les ruelles."

Après tout, elles ne se trouvaient pas très loin du spatioport. Sans trop traîner, elle finir par quitter cette petite terrasse idyllique pour retourner dans les rues de la villes. Elle ne mettraient guère plus d'une quinzaine de minutes pour rejoindre la frégate.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Seides » 10 Octobre 2018, 12:57

Légende des Couleurs :
violet : Eyma



Jour de repos!

Pas de cours, pas de probatrice, pas de visite amicale, pas de geth à allez embêter pour qu'il lui explique tout sur les derniers modèles de régulateur à plasma. Juste... Rien.

Ca tombait bien, car depuis le repas elle songeait à la proposition de son père de l'emmener sur la Citadelle (et dire qu'il y était déjà... Père indigne!) ainsi que celle de Miho de l'emmener... Et lui faire visiter l'Erakis.
Elle s'était un peu renseignée sur le sujet, se demandant si elle allait tomber sur une vieille coque de noix quarienne. Mais non! C'était un modèle dernier cris, construit il n'y avait pas un an!
L'aspect rappelait une construction Turienne avec sa forme allongée et ses ailes, peut-être avec un petit quelque chose d'asari dans les formes arrondis, mais surtout et même si les détails publiques ne le détaillait pas, elle pouvait voir à l'aspect du blindage que c'était de l'eden et la redondance de projecteur de barrières lui indiquait que ce n'était pas du classique.

Elle n'avait jamais vu un vaisseau de prêt depuis qu'elle avait débarquée sur Rannoch, mais elle se souvenait de tous les détails qu'elle avait appris sur la FRG. Du blindage eden, avec plaquage d'ezo pour le renforcement. Elle se demandait comment ses pouvoirs allait réagir à la proximité de tant de cette matière.
Et les projecteurs de bouclier? La dernière fois qu'elle avait débarquée de la frégate geth, cette dernière allait recevoir un petit coup de jeune avec son blindage changé pour de l'eden justement et des projecteurs de barrière Cyclone. C'était pareil là? Ou Miho avait assez d'influence pour avoir du plus lourd? Tremblement? Onde! Oh là, là si elle avait de l'onde, il fallait qu'elle demande à voir les spec de son vaisseau, le coeur devait vraiment être du lourd pour maintenir une barrière onde!
Et l'armement? Miho avait dit qu'elle avait un Thanix. Non, un canon Thanix DOUBLE sortie !

Eyma revint au présent en arrêtant de baver. son omnitech venait de biper et elle sauta de joie depuis son lit, l'Administrateur qui flemmardait sur celui-ci lui leva la tête en se réveillant en poussant un "Mrou!" de protestation. Mais lorsque l'asari se jeta sur lui pour le serrer dans ses bras, il se dégagea et mit les voiles pour se trouver un coin plus tranquille. Qu'est-ce que c'était que ces manière? Plus aucun respect pour sa Siamoiserie maintenant!

La jeune fille était plutôt contente, car son cher papa au loin, elle n'avait pas demandée pour allez embêter Miho. Elle ne savait pas trop si cette dernière allait même accepter, mais Eyma l'avait plutôt bien sentie lorsqu'elle avait accepter de la voir. Et puis ce n'est pas comme si elle y aller comme ça, pour le fun. Elle voulait aussi lui demander quand son vaisseau et elle même seraient disponible, histoire de faire coïncider tous ça avec des vacances par exemple. Bon c'est vrai qu'un simple message aurait été aussi simple, pas la peine de se déplacer pour ça... Mais elle allait pas manquer une excuse de se pointer au vaisseau!

Y'avait autre chose, même si elle ne savait pas trop à qui s'en ouvrir. Il n'y avait pas d'autres asaris de sa connaissance sur la planète, elle ne voulait pas trop s'en ouvrir à ses amies, Sati était sympa mais... Elle savait pas trop si elle pouvait lui faire confiance.
Miho semblait un choix incongru si elle devait s'ouvrir à elle mais elle avait une grande confiance dans les choix d'amitiés de son père et la femme était... Bin une femme justement. Mûre et tout. Pas une gamine de 17-18 ans qui pourrait pas garder des confidences!
Elle se morigéna un peu pour avoir si piètre opinion de ses propres amies, mais au final avoir une inconnue dans une confidence, c'était potentiellement moins de risque que ses secrets, ou du moins ses réflexions, sortent d'un cadre privé.
Bon, elle verrait. Il était temps de s'habiller!


*
**
***



Quant il s'agissait de sortir en soirée ou dans n'impote quel soirée d'ailleurs, Eyma était servie comme une reine. Elle pouvait se la raconter dans toutes les soirées avec une robe différente et faire parler d'elle pendant une bonne semaine après coup.
Pourtant quant il fallait sortir pour en s'habillant simplement, c'était un autre problème...

Après 10 minutes à passer rejeter un ceintre de robe après l'autre elle fini par trouver ce qu'il lui fallait. Du simple, facile à mettre, léger (comme d'hab dés qu'elle sortait en plein jour sur Rannoch) et qui était tout de même un minimum stylé.

Petit robe blanche courte en deux partie, fendue depuis la taille, mais avec quelques voiles légers qui cachaient l'essentiel.
Elle compléta par une capuche avec deux traînes de tissu, l'une courte qui venait s'arranger sur la taille et l'autre qui se verrouillait à l'épaule avec un fermoir en forme de fleur.
Après réflexion elle laissa tombé le fermoir et fit quelques tours de plus avec la traine pour se protéger le cou et les épaules du soleil qui tapait fort.

Image


En sortant elle rabattit la capuche sur sa tête et prit le premier transport en commun disponible.


*
**
***



Elle arriva au spatioport sans encombre et sans trop être abordée par des geths. Après s'être renseignée, elle se dirigea vers la baie de l'Erakis qu'elle rejoignit rapidement.

C'est devant la baie vitrée que Miho et Tila retrouvèrent la jeune asari qui avait les mains collé au verre, en train de détailler le vaisseau avec de grands yeux.
Elle se tourna vers elles en voyant leur reflet dans la vitre et prit aussa un peu les sourcils en voyant Tila (quelle ne s'attendait probablement pas à voir) mais leur sourit en les saluant: "Bonjour Tila. J'aurai dû m'attendre à vous voir en faite.
Merci de m'avoir invitée sur votre vaisseau Miho. J'étais un peu curieuse de le voir en vrai."
dit elle avec un sourire entendu et un aller-retour des yeux entre les deux femmes.
Mieux ne valait pas jouer les innocentes. Et puis ce n'était pas trop son style.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 11 Octobre 2018, 18:54

Le chemin à pied fut parcouru assez rapidement, quoique les deux femmes ne pressèrent pas le pas pour autant. Il falait dire qu'il était agréable de passer par le parc à cette heure de la journée. Il n'y avait pas encore grand monde, et quelques volatils colorés se partageaient l'ambiance sonore à coup de gazouillis et autres vocalises délicates. Des sons qui agrémentaient fort bien la conversation entre les deux quariennes qui parlèrent principalement banalités et mondanités. L'une comme l'autre, de part leurs activités professionnelles, allaient devoir participer à certaines soirées, telles galas de charité pour l'une, contre fashion day pour l'autre. Si la première ne s'y attarda pas, elle écouta en revanche la seconde avec attention. Il fallait dire que Tila savait mieux que personne quelles matières et couleurs allaient être tendance pour la saison prochaine, et ce qu'il convenait de porter en fonction de l'événements. Même si Miho avançait en regardant droit devant elle, elle ne perdait pas une miette du discours de son amie, convaincue que cela allait nécessairement lui être utile sous peu.

Enfin le spatioport ne tarda pas à se profiler, et après quelques ruelles baignées de soleil, elle pénétrèrent enfin dans l'imposante structure. Connaissant parfaitement l'endroit, et surtout le placement de prédilection de sa frégate, Miho se dirigea tout naturellement vers le secteur concerné, longeant un couloir sans fin, vitré de toute part, d'où Tila se hasarda à observer du coin de l'oeil l'approche d'un cargo qui lui parut presque trop imposant pour la place qui lui était attribuée, et ralentit même le pas en constatant que non, finalement, avec un bon pilote et un bon vaisseau, parquer un moissonneur dans le panier d'un pyjak de compagnie était bel et bien possible. Miho ralenti elle-me^me le pas à son tour, jetant un regard amusé à Tila qui, subitement, rattrapa la distance qu'elle avait laissé se creusé.

"Il est impressionnant celui-là, non?"
"Tous les pilotes savent faire ce genre d'approche?"
"Ceux qui gèrent de gros gabarit, oui. Ceci dit, je trouve celui-là particulièrement doué."

Elles arrivèrent dans le grand espace donnant accès à plusieurs rampes elles-mêmes menant aux différents vaisseaux posés là. Malgré quelques allées et venues, notamment du personnel du spatio port, datapad en main, qui vérifiaient depuis la baie vitrée que les chargements en contre-bas suivaient correctement leur cours, une silhouette de dos, portant une robe blanche au style travaillé, détonnait clairement avec le look des autres personnes présentes. Malgré le capuchon qui dissimulait sa tête et le fait qu'elle leur tourne le dos pour voir l'extérieur, et plus précisément l'Erakis, Miho reconnu Eyma, tout comme Tila d'ailleurs qui, en s'approchant, posa sur la tenue de la jeune asari un regard apréciateur, avec de se reporter sur sa consoeur l'air de dire "prend des notes". Miho ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel, reconnaissant bien cette expression chez la gérante d'Avenir.

Quand la jeune fille se retourna, la pilote lui fit un large sourire, non sans remarquer le regard qu'elle porta sur Tila. Ah oui, elle avait oublié de prévenir qu'elle ne serait pas seule. Mais cela ne devrait pas changer grand chose, pour la visite d'un vaisseau. Et puis, elle doutait fort qu'Eyma n'ose pas poser des questions techniques à Miho sous prétexte de la présence de la collègue de son père.

"Bonjour Eyma! Et bien c'est chose faite pour l'extérieur, il ne manque que l'intérieur. Au fait... Je pense que l'on peut toutes se tutoyer, non?"

En tout cas pour Miho ce serait plus simple. Elle jeta un regard interrogateur à l'intention de Tila. Pour son amie, c'était peut-être une autre histoire. Si ça se trouvait, elle préférait rester formelle avec la fille de son boss. Mais finalement, la quarienne lui rendit un sourire en hochant la tête pour confirmer que ça lui allait. Après tout, s'il fallait vouvoyer pour des raisons de respect ou d'âge, ça aurait été plutôt à elles de faire particulièrement attention au protocole avec une asari bien plus âgée qu'elles.

"Allons-y! Tu as pu trouver le vaisseau facilement?"

Tout en parlant, elle invita les deux femmes à la suivre pour rejoindre la passerelle. En extérieure, il était facile de voir en s'approchant du vaisseau que la soute en contre-bas était ouverte, et que quelques caisses attendaient encore une inspection avant d'être montées à bord. Ce qui risquait de prendre du temps à en juger par un geth à quatre pattes qui courrait autour de celle-ci, tenant dans son rayon tracteur un datapad, alors qu'il était talonné par un lanozien visiblement courroucé. Vu la distance, il était difficile d'entendre clairement ce qu'il se disait, mais le représentant d'Eraven semblait avoir un langage assez coloré, et les mots "boîtes de conserves", "bête maudite" (ou "maudite bête", pouvaient parfois être compréhensibles. Miho les observa quelques secondes avant de secouer la tête. Heureusement que Pet ne faisait pas dans la diplomatie, il aurait provoquer plus d'un conflit avec des lanoziens...

"Hm... On ira les saluer quand ils se seront calmés. Mais voici Leslav, et Pet."

Elle fit un petit geste de la main vers le bas du vaisseau, qui ne leur sera plus visible dès qu'elles auraient atteint le sas d'entrée. Et puis il fallait dire qu'en bas, aucun des deux membres d'équipage n'avait remarqué la présence des filles, trop occupés qu'ils étaient à se poursuivre stérilement. Arrivées devant, la première porte donnant sur le sas de décontamination était grand ouvert, de même que le second. Il fallait dire que sur Rannoch, les protocoles d'hygiène n'étaient clairement pas aussi pointilleux qu'ailleurs, du moins une fois l'atterrissage fait. En franchissant le seuil, les possibilités de déplacement n'étaient pas bien compliquées. Sur la gauche, une double porte fermée ne laissait que peu de doutes quant à la présence du cockpit, tandis que sur la droite, des terminaux bordaient une pièce où trônait en son centre une carte holographique affichant Rannoch, qui tournait paisiblement sur elle-même. Assise à l'un des terminaux, et dos aux nouvelles arrivantes, une turienne tapotait quelque chose d'une main, la seconde étant prise par un gros récipient fumant d'où s'échappait un parfum sucré.

"Bonjour Sylla!"
"Ah, Miho, tu tombes bien, je me demandais si..."

Elle se figea quand, en se retournant, elle constata la présence d'Eyma et Tila. La navigatrice se redressa subitement, prenant une attitude clairement militaire, qui fit d'ailleurs sourire Tila d'amusement tant le changement d'attitude était radical.

"Pardon capitaine, j'ignorais que vous étiez accompagnée."
"Laisse tomber le protocole, nous sommes entre amies. Tu as déjà entrevu Tila, je crois."
"De loin seulement."

Paraissant se détendre, elle se releva, après avoir posé sa boisson, pour se rapprocher. Malgré son air austère et la dureté de ses traits, le ton de sa voix paraissant plus détendu. Elle tendit une main pour serrer celle de la quarienne.

"Et voici Eyma."
"Vous êtes la fille adoptive d'un geth, n'est-ce pas?"

A bord de l'Erakis aussi, Eyma était une sorte de célébrité. Il fallait dire qu'il y avait pas mal de geths à bord, et que la paternité de Seides avait aussi été un grand sujet de conversation. En tous les cas, le ton de la turienne trahissait surtout une certaine curiosité. Sylla se posait quelques questions non pas sur l'éducation, qui pour elle tenait de principes moraux tout à fait enseignables par une IA de la stature de Seides, mais plus sur les circonstances qui avaient vu naître une telle procédure. Elle alla serrer aussi la main de la jeune asari, se risquant à un sourire aimable, ce qui était clairement une chose rare pour la turienne. Miho acheva les présentations.

"Sylla s'occupe de la navigation à bord de l'Erakis."

Voilà qui était chose faîte.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Seides » 11 Octobre 2018, 20:34

Eyma rata l'échange oculaire entre les deux femmes ce qui lui aurait donné l'occasion d'être témoin d'un beau moment de complicité.

Néanmoins, passé l'étonnement léger de voir Tila, elle serra la main de la gérante sans gène aucune pendant que Miho proposée le tutoiement comme mode d'échange verbale de base.
Tila haussa les épaules en regardant son amie: "Ne me regarde pas comme ça, je n'ai rien contre. C'est juste qu'on ne se cotoiement pas vraiment. Je suis presque en permanence dans le bureau et Seides sur son pod de création à faire des démonstrations ou de la com. On se croire quand son père est avec moi et qu'elle vient." fit elle dans un sourire.
Elle se tourna vers l'asari: "Va pour le tu Eyma." Ce qui conclut le sujet.

En descendant la rampe pour elle continua l'observation de l'Erakis, jusqu'à ce qu'elle remarque les deux silhouettes en train de "jouer" à chat. Elle gloussa en écoutant l'explication de Miho.
"Pet. Le robot je suppose. C'est un Kei-9 si je ne me trompe pas? Vous l'avez programmé vous même?" il fallait dire que l'attitude du robot était plutôt inhabituelle. A moins que ça ne soit une IA en faite?

Elle se planta d'un coup juste en bas de la rampe en percutant sur un détail... Avant de faire quelques pas rapides pour rejoindre les deux amies: "C'est un Lanozien j'y pense. Il va pas le casser? Et ça pose pas de soucis à bord du vaisseau?" elle avait prit un ton bas, bien que le sujet de conversation ne pouvait certainement pas l'entendre.

L'asari ne commenta pas les portes grandes ouvertes, mais jeta un coup d’œil du côté de la cabine de pilotage fermée. Elle ne dit rien néanmoins, c'était juste de la curiosité et ce n'était pas son domaine.
Elle en profita néanmoins pour regarder dans tous les sens, bien qu'il n'y avait pas grand chose à voir, si ce n'était le côté neuf du vaisseau. On pouvait voir une certaine excitation dans ses gestes et les regards qu'elle jetait dans tous les sens. Elle n'aurait pas niée si on lui avait posé la question d'ailleurs.

Elle fit un petit "Waouh" en voyant le terminal holographique avec l'affichage de la planète. On voyait bien que c'était un projecteur dernier modèle vu la définition.
Une turienne leur tournée le dos en arrivant. Visiblement elle avait reconnue le pas de Miho car elle commença une phrase avant de s'interrompre en voyant les deux invitées.

Tila sourit poliment, mais Eyma ne pût retenir un gloussement devant l'attitude de la turienne: "Pardon..." s'excusa t'elle: "Mais la transformation d'un coup, ça fait très cliché de... droiture de votre peuple." elle avait failli dire "rigidité" plutôt que "droiture" mais s'était rattrapée à temps.

Elle sera la main de la navigatrice lorsque Miho fit les présentations.
A la remarque de la navigatrice, elle mit les mains dans le dos et faire une petite moue songeuse, les yeux perdues au plafond: "C'est ce qu'on dit à tout le monde et ce que le Consensus doit dire si on lui demande. Mais vu la confiance de mon père en vous, vous avez bien le droit de savoir je pense."
Elle baissa les yeux en considérant les trois femmes tout en poursuivant: "Les geths ont acquit un esprit avec tous ses droits depuis Legion." Elle se tapota la tempe de l'index avant de revenir à la turienne: "... Avec tous les inconvénients et les avantages. Mon père a rencontré la Favorite un jour qu'il était à la Citadelle. Faudra que je vous raconte l'histoire de la première fusion asario-geth à l'occasion."

Elle fut tenté d'ajouter "même si vous avez le résultat devant vous." mais c'était toujours plus frappant quand on voyait sur le visage des autres les pensées s'entrechoquées... Jusqu'à leur conclusion.
Tila prit son visage professionnelle, celui qu'elle mettait quand elle négociait en direct. Un sourire doux, presque charmeur, mais Eyma voyait avait vu la tête s'abaissée et les yeux qui trahissait la concentration de la directrice à essayé de voir clair dans le visage sérieux de l'asari.

Après les premières réactions, cette dernière ne pût retenir ses yeux de pétiller de malice avant d'éclater de rire: "Non, je déconne bien sûr. Mais les têtes que vous avez fait d'un coup." elle en rit de plus belle avant de se calmer.
"Oui, j'ai été adopté. Disons que j'étais une orpheline dans une situation peu enviable et que je lui dois beaucoup." elle haussa les épaules comme pour dire "tout simplement" même si elle éludait beaucoup de choses. Derrière sa plaisanterie et sa réponse en quelques mots, Eyma gardait son passé pour elle. Même Tila n'était pas au courant, son père avait décidé qu'elle serait la seule à décider ce qu'elle divulguerait et à qui. Le Consensus lui même ne savait pas grand chose. Ils en avaient un peu plus car (via les membres de la FRG) ils avaient les images de son arrivée parmi eux. Mais pas la totalité de l'histoire. Peut-être le capitaine à qui Seides avait dû donner des explications sur la situation. Mais guère plus.

Elle sourit à tout le monde pour désarmer toute tension liée à une telle histoire, montrer que c'était du passé et tous ça. Peut-être s'en ouvrirait elle à Miho un jour. Tila aussi éventuellement. Ça dépendrait de comment cette visite allait tournée. Enfin, on en était pas encore là!
"En tout cas ça doit être super de bosser ici. Ça claque, mais les performances, ça doit être bien sympa!" dit elle à la turienne.

Une fois ça réponse donnée elle se tourna vers Miho: "On continue?" elles n'allaient quand même pas s'arrêter là!
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 11 Octobre 2018, 21:44

Avoir retrouvé Sylla avait empêcher Miho d'approfondir d'avantage le sujet des activités en soute. Mais elle aurait bien le temps d'en parler plus tard. Dans l'immédiat, les présentations étaient faites et Eyma s'amusait visiblement de la curiosité de sa navigatrice. Une curiosité qui trouva une réponse clairement fantaisiste. Mais pour le coup, la turienne fronça les arcades et, à travers son expression incertaine, il était clair qu'elle essayait de s'imaginer comment une asari et un geth pouvait communier par-delà la barrière du vivant et du synthétique. Elle y aurait certainement cru, si Miho n'avait pas pouffé. Elle ne connaissait pas l'histoire de la jeune asari, c'était un fait. Mais de là à imaginer une reproduction entre organique et IA... Déjà que les races organiques ne se reproduisaient pas entre elles (a l'exception des asaris, mais bon... Leurs compétences en la matière n'avaient pas encore atteint le statut de divin). Et puis, pour ce qu'elle en avait vu de la jeune fille, elle possédait suffisamment d'auto-dérision pour s'amuser d'un rien. Surtout qu'elle avait dû en avoir, des commentaires, sur ses affiliations.

Elle nota cependant l'air pro de Tila, et surtout ses coups d'oeil en coin à l'attention d'Eyma. Envisageait-elle le sérieux de la chose? A cette perspective, Miho eut d'autant plus envie de rire, mais se contint. Ce fut celui de l'asari qui fit s'afficher une moue blasée sur le faciès turien. Malgré une certaine neutralité, Sylla s'était faite eue, et cette perspective de naïveté de sa part ne lui plaisait pas trop. Rigidité turienne obligeait. Elle secoua la tête, et finalement, finit par lâcher un sourire. Au final, elle pouvait bien s'en amuser, puisque son capitaine même ne cherchait plus à contenir son hilarité. Miho inclina la tête vers l'asari, et fit un petit clin d'oeil, l'air de dire "bien joué" à Eyma.

Cependant, elle devait bien reconnaître qu'elle ignorait les détails exacts de l'adoption de la jeune fille. Elle était orpheline, ça c'était une déduction naturelle pour ce genre de situation. Mais à part ça, elle n'en savait pas plus. Venait-elle de perdre sa famille quand Seides l'avait trouvé? Venait-elle de Thessia ou d'une colonie? Apparemment la situation avait dû certainement moins sécuritaire à en croire la phrase d'Eyma. Mais personne ne posa une question plus poussée sur le sujet. Ici aussi, on se disait que ce genre de chose devait se partager spontanément, sauf cas particulier. Le sourire de la turienne s'adoucit étrangement à la dernière remarque de l'asari.

"Les performances sont à l'image du vaisseau."

Elle n'alla pas plus loin, se reportant tout naturellement sur Miho, encouragée à poursuivre la visite.

"Alors allons-y. Sylla, je reviendrai vers toi plus tard, si ça ne te dérange pas, puisque tu voulais demander quelque chose."
"Rien ne presse. Bonne visite à toutes les deux!"

Enfin la visite allait sûrement intéresser d'avantage Eyma que Tila. D'ailleurs, invitant le duo à poursuivre, Miho glissa une main en bas du dos de Tila, en lui faisant un sourire apaisant. Elle ne comptait pas non plus la saouler avec des détails techniques trop longtemps. La pilote les mena tout naturellement plus loin, de l'autre côté de la pièce, où un ascenseur permettait l'accès aux étages inférieurs. En temps normal, pour les visites, elle prenait les escaliers, pour montrer chaque niveau, mais quelque chose lui disait que le niveau cantine et cabines allait clairement moins intéresser l'asari que ce qui se trouvait plus bas. A peine entrées dans la cabine, la quarienne se remit à parler.

"Pour répondre à tes précédentes questions sur le robot, en fait il y a un geth à l'intérieur. Ne me demande pas pourquoi, la seule réponse qu'on a pu trouvé était... Qu'il a visiblement choisi ce corps, et qu'il l'apprécie."

Elle haussa les épaules. Pet restait un mystère sous bien des aspects. Pourquoi choisir un corps qui le limitait autant? Bonne question. Peut-être que, paradoxalement, il était suffisamment avancé pour chercher un idéal plus métaphysique que concret. La recherche du bonheur organique simple et canin? Qui pouvait savoir. En tous les cas, ça ne l'empêchait pas de continuer à apprendre, et enregistrer les événements aléatoirement, même les moins pertinent, pour les partager sur le Consensus.

"Quant à Leslav, ça ne pose pas de problème. Il n'est pas encore à l'aise avec tous les geths, mais bizarrement, malgré sa propension à lui râler dessus, il aime bien Pet. Je crois que c'est le premier synthétique avec lequel il a accepté de rester dans la même pièce."

Les portes s'ouvrirent, deux étages plus bas. Sur leur droite, une imposante salle était fermée. Mais la paroi vitrée laissait reconnaître facilement l'infirmerie, en deux partie pour mieux pouvoir soigner les quariens. En face, une double porte ouverte laissait entre voir une sorte de salon. En passant devant, il était facile de voir des fauteuil, une bibliothèque, des étagères contenant aussi bien des sculptures étranges que quelques modèles réduits de vaisseaux, et quelques posters au mur, principalement des groupes de musique butariens, asari, ou humains. En continuant, sur la gauche, un atelier, de forme et de taille semblable au salon, était aussi ouvert. Un modèle réduit était en cours de fabrication, et à ce stade, il était difficile de dire ce dont il s'agissait tant le vaisseau était méconnaissable. En face, une autre pièce était fermée, sans vitres, ne pouvant laisser deviner ce dont il s'agissait. Heureusement une écriture à côté indiquait le contenu de la salle: c'était l'armurerie. Mais là encore, Miho ne s'y arrêta pas et poursuivit. Après quelques marches, et une porte fermée, mais pas verrouillée, elle s'arrêta pour se placer sur le côté.

"Voilà. Ce qui devrait t'intéresser le plus ce trouve ici. C'est le coeur du vaisseau."

D'un geste, elle ouvrit la porte sur le Graal pour Eyma. Bon, il n'y avait concrètement rien de révolutionnaire, si ce n'était le centre névralgique. Le système des réacteurs à anti-protons étaient reconnaissable et, sur un terminal encore allumé, l'holo-écran indiquait les dernières statistiques de performances de l'appareil. Visiblement, la personne qui veillait au bon fonctionnement de l'ensemble cherchait encore à améliorer les compétences et des simulations étaient affichées, montrant les avancées théoriques en modifiant les manchons d'accouplement. Sauf que la modification indiquée ne ressemblait à rien existant sur le marché, mais plus à un prototype.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Seides » 12 Octobre 2018, 10:15

Eyma hocha la tête à la réponse de la turienne et suivi Miho quant ils se remirent en route.

A la main dans le dos, Tila tourna la tête avec un sourire et un sourcil interrogateur. A la mine de Miho elle se pencha vers elle et lui glissa discrètement: "C'est aussi ma première visite. Je ne m’ennuie pas." fit elle en croisant ses doigts dans ceux de la main dans son dos et en la caressant un instant du pouce pour lui signifier que tout allait bien.
Oui, elle aurait bien profité de Miho en tête à tête, comme à leur habitude, mais elle savait depuis longtemps qu'elle ne pouvait pas se l'accaparer non plus. Et ça risquait de devenir de plus en plus difficile dans le futur. Miho avait de grands projets.

Cette dernière répondit également à la question de l'asari avant qu'elles ne soient interrompues par la turienne: "Un geth?" Elle s'apprêtait à ajouter quelque chose avant de se raviser: "bah, s'il aime ça... Ils sont bizarres parfois." et s'était une info de première main!

La pilote, non, capitaine enchaîna également sur le Lanozien. A ça Eyma ne fit que lever un sourcil avant de simplement hocher la tête. Tant mieux si ça se passait comme ça. Tout le monde pouvait s'adapter après tout et pour lui s'était une question de survie mentale s'il voulait survivre à son passage sur Rannoch.
D'ailleurs à se sujet: "Ca va sur Rannoch? Entre le petit comité du vaisseau et ici y'a un monde en terme de présence synthétique. Littéralement." finit elle avec un petit gloussement sur le jeu de mot involontaire.
Ça devait être quelque chose quand même, elle s'imaginait les vaisseaux de tourisme "Espace Concilien, dernier arrêt. Sur votre gauche vous pouvez apercevoir Rannoch, la planète maudite de présence synthétique.
A tous ceux qui voudraient descendre en escale nous distribuons calmants et cachet anti-stress pour votre visite..."

Après quoi les petits Lanozien se faisant gronder: "Si tu n'es pas sage je t'emmène sur Rannoch et te laisse là-bas!"
Bon, mieux valait éviter pour conserver une chance d'avoir des rapports corrects avec cette race.

Eyma regarda avec une sincère curiosité l’aménagement intérieur du vaisseau. Oui, elle avait vécu quelques années sur un vaisseau, mais un vaisseau geth dont la majorité des espaces n'étaient pas spécialement adaptés à la vie organique (pas autant de chauffage et pas besoin d'air). Ici tout été fonctionnel et simplement éclairé à la vie organique. Elle avait l'impression que la totalité du vaisseau était un immense salon plutôt que celui, relativement petit des quelques pièces de vies que les geths avaient aménagés en cas de passager organiques.
Oui, tout ici respirait la vie organique, ne serait-ce qu'en voyant la déco au mur, une petite construction inachevée ou cette baie médicale tout simplement. Totalement différent de sa propre expérience.

Elles passèrent devant une armurerie et Eyma tendit le cou dans cette direction en se demandant si elle était aussi fournie que celle d'Argot. Mais elle en doutait et ce n'était pas leur destination finale. Miho s'effaça devant une grande double porte quelle ouvrit en annonçant que c'était le cœur de la visite (pour Eyma du moins). Les yeux de cette dernière brillèrent d'anticipation et elle ne fût pas déçu lorsqu'ils entrèrent dans l'ingénierie.

L'asari fit quelques pas sautillants avant de s'arrêter pour observer autour d'elle. Pas de fioritures ici, pas de panneaux pour cacher les conduites, on voyait tout! En s'avançant elle avisa l'affichage de contrôle principal qui surplombait une grande baie de contrôle. Jetant un coup d’œil aux premières mesures, elle s'exclama: "C'est dingue, comment ça peut générer autant de puissance?" Elle se retourna pour observer le modèle du générateur et vit instantanément que ce n'était pas un modèle standard. Bien trop gros. Pas non plus un modèle à Hélium-3 qui serait blindé de dissipateurs thermique.

Elle revint à l'affichage qu'elle parcourut du regard, se déplaçant le long de la baie jusqu'à ce qu'elle trouve ce qu'elle cherchait: vitesse d'injection d'anti-matière et taux de conversion énergétique. Elle ouvrit de grand yeux en se tournant vers Miho: "Un générateur anti-proton pour un vaisseau de cette taille? Mais c'est complètement malade!"
Ce genre de joujoux servait pour les vaisseaux de gros tonnage, généralement militaires vu le prix à l'achat et le cout du "carburant". Mais dans une frégate... C'était de la folie. Avec un machin comme ça, même en admettant que la taille était réduite pour rentrer dans un vaisseau de cette taille, ça restait quand du sur-armement. A ce stade la seule limite était plutôt les équipements alimentés que de savoir s'il y aurait assez de jus pour eux.

Eyma filla le long du couloir de maintenance jusqu'au coeur lui même pour l'observé dans toute sa majesté. Il vibrait doucement, au ralentit, alimentait au stricte minimum pour ne pas que la réaction s'éteigne. En faite c'est certainement les générateurs secondaires qui devaient fournir son alimentation au vaisseau, à moins qu'il ne soit simplement couplé au spatioport.
Néanmoins elle sentait une petite vibration qui la traversait chaque fois qu'une réaction matière-antimatière se produisait.
Elle ne décrochait plus son regard de l'énorme sphère et de ses champs de confinement réglés au minimum vu l’utilisation. La biotique? Bah! La science, ça c'était un vrai pouvoir. Voila un truc qui pouvait vous alimenter un vaisseau, propulsion, fonctionnement courant, bouclier et armement! Le tout sans même toussoter, oui madame!

Elle revint jusqu'à l'affichage parcourant lentement la baie en dévorant les chiffres qu'elle voyait et se disant qu'elle n'avait jamais rien vu de pareil. Elle s'arrêta un instant sur les notes de résultat prévisionnels en changeant un manchon de couplage.
Partant vers la canalisation qui devait être éventuellement changée, oubliant totalement la présence des deux quariennes, elle s'accroupit, retenant machinalement d'un bras sa jupe sur ses genoux, pour ne pas qu'elle révèle ce qu'elle devait cacher et posant le coude de son autre bras sur sa jambe et posant son menton dans le creux de sa paume en marmonnant toute seule: "Oh, je vois! Un coupleur d'énergie. Je me demande si ça marcherai avec un contrôleur de flux plasmatique. Mais je sais pas si le verrouillage magnétique marcherai sur le type d'énergie que génère ce machin. Quand même avec la sécurité trois-points des contrôleurs on pourrait éviter un feedback de..."

Elle continua ainsi pendant plusieurs secondes, théorisant à son tour par rapport aux chiffres qu'elle avait aperçu sur l'affichage, totalement oublieuse de son environnement. Jusqu'à ce qu'elle se rappel qu'elle n'était pas seule, ce qui se vit lorsqu'elle tourna d'un coup la tête vers les deux quariennes, Tila affichant une mine amusée en voyant la concentration dont faisait preuve la fille de son patron, collègue et ami maintenant.

Eyma rougie de gène, ayant oubliée qu'elle devait sa présence à la maîtresse du vaisseau et qu'elle se montrait bien mal polie en faisant son petit tour perso: "Hum... Pardon. Et merci pour la visite Miho. J'espère que je pourrai bosser sur un vaisseau comme l'Erakis un jour. J'ai quand même intérêt à me mettre à jour sur tout ce qui est énergie."
Elle repensait à cette discussion qu'elle avait eu avec Layla Archer un jour à ce sujet. Elle s'était un peu penchée sur la question de génération d'énergie en dehors du plasma, mais elle maîtrisait tellement son sujet qu'il était difficile de repartir à zéro en en changeant.
Elle soupira et se dit qu'elle allait quand même faire l'effort. Et puis qui sait si elle ne pourrait pas pondre un truc intéressant en combinant toutes ces technologie.

"Encore merci pour m'avoir montré ça. Ça ouvre les perspectives." Elle hocha la tête avec enthousiasme.

En repartant (à regret), elle demanda: "Quand même, t'as pas eu du mal à te fournir ce genre de matériel?" Parce que bon... Oui les geths se fichaient de certaines règles, en ce qui concernait le matériel. Ils avaient besoin d'un truc, il le construisaient et l'installait, sans trop demander son avis à personne. Comme d'hab', leur seule limite s'était les ressources disponibles.
Mais pour les civils des autres races, le Conseil était encore assez stricte. Miho avait elle le bras assez long avec sa coopérative pour obtenir les autorisations nécessaires?
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 12 Octobre 2018, 12:37

A la question d'Eyma sur Leslav, Miho s'était contentée de hocher la tête, avec un sourire en coin. Effecivement, le lanozien n'était pas très à l'aise sur Rannoch. A vrai dire, il ne sortait pas du spatioport et, quand ce n'était pas nécessaire, il ne quittait même pas les lieux communs de l'Erakis. Sa seule liberté prise avait été de rejoindre l'Oasis, le lendemain de la nuit des masques, parce que bon, c'était un moment historique, alors entre son désir de le voir et sa peur panique des IA, le premier l'avait emporté sur le second. C'était régulièrement le cas d'ailleurs, sinon il n'aurait finalement même pas rejoint l'équipage, et ne courrait encore moins après un geth qui adorait lui piquer divers objets, de préférences ceux dont il avait besoin au moment où il en avait besoin, pour que ce soit un minimum drôle. Peut-être que Pet était un brin sadique en fait, mais que son attitude toute animale avait tendance à le faire oublier. En tous les cas, quelque chose lui disait que Rannoch pourrait bien devenir un jour l'inspiration de chantage à la mode pour faire filer droit les petits lanoziens.

Si du coin de l'oeil la quarienne avait noté la marque d'intérêt de l'asari pour l'armurerie, elle choisi de ne pas en tenir compte dans l'immédiat. Et pour cause, celle-ci n'était pour l'heure pas encore vraiment fournie. Ce détail allait changer dans quelques temps, quand les plus jeunes membres de l'équipage cesseront les entraînements pour aller sur le terrain et que leur matériel se devra d'être plus percutant que des versions d'exercice non létales. En ça, elle espérait que le projet de Seides sur la Citadelle soit rapidement fonctionnel pour toutes sortes d'espèces, afin de pouvoir tester Eheti, Sogan, Vaalo et Leslav dans une situation bien stressantes. Non pas pour les décourager, quoique Sogan avait parfois besoin d'un petit rappel de la réalité de la vie, mais plus pour leur montrer que oui, malgré leurs appréhensions, ils étaient bien meilleurs qu'ils ne le pensaient eux-mêmes.

En tous les cas, elle trouva rafraîchissant l'engouement d'Eyma pour le vaisseau. Il fallait dire que la bête ne possédait pas le matériel le plus balèze du marché sur tous les points, et pour cause, s'il était prévu que l'Erakis se retrouve un jour en pleine bataille, ses talents n'étaient pas nécessairement prévus pour résider dans la force de frappe ou la résistance brute. Laissons aux gros gabarits leurs spécificités. En tout cas, quelque chose lui disait qu'Eyma s'entendrait très bien avec Eheti et Vaalo. Certainement même avec Ecs. Miho remarqua l'amusement de Tila et ne pu s'empêcher de hausser les épaules, elle-même trouvant l'attitude de l'asari touchante. La seule autre personne qui avait affiché une telle réaction avait été Eheti, avant que la drell ne liste déjà une quantité d'améliorations potentielles qui aurait fait de l'Erakis une pure machine de guerre limite inquiétante, avec des modifications créatives, mais certainement ni homologuées, et encore moins tolérables légalement.

"En fait... Les autorisations n'ont pas été trop compliquées à obtenir. Il faut dire que le vaisseau n'est pas au maximum niveau technologies. Actuellement il tourne avec un blindage Eden et une barrière cinétique Cyclone. Ce qui aurait pu poser problème, c'est surtout l'armement, mais compte tenu des activités de la Coopérative, nous bénéficions d'une certaine souplesse..."

Démanteler des réseaux pirates ne se faisait pas à coup de fleurs, Tout le monde l'avait bien compris. Et eux circulaient quasiment tous dans les systèmes Terminus, ce qui nécessitait un minimum de précaution.

"Comme tu l'as fait remarquer, le générateur est exagéré pour une frégate, mais c'est là tout l'intérêt de l'Erakis. Il est puissant, et particulièrement maniable. Il exige des compétences de pilotage bien au-dessus de la moyenne. Surtout qu'à l'heure actuelle, il ne dispose d'aucune IA pour aider à gérer les commandes. Mais ça devrait bientôt changer."

Le concept de hit and run était poussé à l'extrême dans le cas de l'Erakis. A moins d'un armement très performant, et avec le bon pilote, la frégate pouvait devenir quasi intouchable. Et c'était bien le but. De quoi filer quelques sueurs froides à celui qui se retrouverait subitement aux commandes. Miho elle-même avait connu quelques poussées d'adrénalines, et malgré le fait que Sogan s'entraînait comme un fou, et qu'il possédait des réflexes et un instinct bien au-dessus de la moyenne, il n'avait pas encore les compétences nécessaires pour exécuter toutes les manoeuvres possibles de la frégate.

"Si tu veux voir du vrai défi en terme de technologie et de légalité, j'ai peut-être quelque chose qui pourrait t'intéresser. Et si ça se trouve, peut-être toi aussi, Tila."

Miho fit purement et simplement demi-tour. Après avoir redescendu les quelques marches, elle se dirigea vers les portes ouvertes sur sa droite, celles donnant sur l'atelier pour l'instant désert. Néanmoins, plus de choses étaient visibles en passant le pas de la porte. Déjà, la petite constructions en cours était posée sur une série de dessins qui montraient l'aspect final sous différents angles. Le design n'était pas sans rappeler celui d'un chasseur quarien, mais cela se limitait à ça. En revanche, tout un mur en face était rempli de feuilles de papier, la majorité se chevauchant, affichant une sorte de grand plan, entrecoupé de pages détaillant certaines parties. A moins de passer des heures dessus, difficile de voir ce dont il s'agissait tant les notes, et les indications étaient brouillon. Et pour cause, aux écritures, on voyait que presque tout l'équipage avait un avis sur la question. En tout les cas, il était possible d'y reconnaître l'ébauche d'un vaisseau, et clairement pas du petit modèle. Entre autre, les termes "Zatek ou Thanix?", "B. Onde + Harbinger", "Flak IEM?", étaient reconnaissables, sans que ça ne fasse forcément sens pour tout le monde. Consciente que la compréhension était compliquée, Miho attrapa un petit holoprojecteur sur le plan de travail, et l'activa. Un appareil en trois dimensions, apparut au-dessus et la quarienne se déplaça pour le poser sur une table base trônant au centre de la pièce. Puis, elle joignit ses mains, pour les écarter progressivement au-dessus du projecteur, agrandissant le visuel. Pour l'heure incomplet, tous les détails n'étaient pas encore visibles. Cependant, l'échelle indiquée avait de quoi donner le vertige. Il s'agissait d'un supercargo.

Image


Ceci fait, elle recula de quelques pas, laissant déjà les deux femmes se faire un premier avis avant de chercher à détailler d'avantage.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Seides » 12 Octobre 2018, 13:28

Comme l'avait soupçonnée Eyma, la SCTI lui avait permis d'obtenir ce qu'il fallait d’autorisation gouvernemental pour pouvoir s'équiper sérieusement. Surtout en Thanix. Elle bavait toujours à l'idée de le voir, mais se dit qu'elle avait assez eu d'excitation technologique pour aujourd'hui. Et puis... Elle voulait surtout le voir tirer. Chose qui serait difficile.

Elle appris également que le générateur servirait surtout à tirer des manœuvres exotiques du vaisseau... Une fois qu'il y aurait quelqu'un digne de ce nom aux commandes. Avec une IA pour corriger les erreurs ou seconder le pilote. Et pourquoi pas comme pilote?
"Tu vas recruter un geth?" demandât elle, curieuse?

Le sujet des technologies embarquées revint sur le tapis avec une petite phrase de Miho. Par chance elle n'était pas du genre à faire du teasing et laisser le secret en suspend... Contrairement à son père qui ne se rendait pas compte de la frustration qu'il générait parfois.

Après être sortie de l'ingénierie, elles se rendirent à l'atelier où se trouvait des plans d'un vaisseau.
Les deux invitées regardèrent les plans ainsi que les annotations. Tila décrocha assez vite: "J'avoue ne pas nécessairement y comprendre grand chose, ni y voir de l’intérêt pour Avenir. Néanmoins je comprends que c'est grand et que ça a l'air bien armé. Plus que ce qui est toléré normalement. Que vas tu faire? Transport de matières dangereuse? Militaires? Exploration de zones à risque?"

Elle s'était approchée de Miho pour lui parler bas et faisait dos à Eyma pour ne pas lui montrer un visage un peu soucieux. Oui elle s'inquiétait de la nécessite d'un tel armement et de sa signification... Et des risques pour sa chère Miho.

L'asari elle était plutôt plongée dans l'étude des schémas. Elle n'y connaissait pas grand chose en construction même. Elle avait repéré toutes les technologies excitantes qui seraient potentiellement ajourées au gros vaisseau, ainsi que sa taille faramineuse.
Elle s'intéressa au design général du vaisseau avant de se reculer et de jeter un œil à Miho, avant de revenir au plans pour donner son avis.

"Franchement, c'est clair que je vois pas un transporteur civil avoir les autorisations pour ça. Je serais bien curieuse de savoir ce que vous allez faire pour la Fédération ou le Conseil pour que ça passe."
Elle pointé du doigt une annotation: "IEM? A la place de flak? Un autre genre de canon défensif? Un truc que vous développez?" tant qu'à avoir des confidences, si c'était de la nouvelle technologie ou du moins une nouvelle application!

Elle revint à nouveau aux plans: "J'aime vraiment le design. Super classe! Mais... C'est vraiment pas fonctionnel. Pire, c'est pleins de difficultés pour les ingénieurs structurels. Enfin pour le peu qu'on m'a expliqué sur les formes des vaisseaux."
Elle pointa plusieurs endroits du plans: "Tous ces trous... L'espace entre les deux est juste perdue. A moins que vous ne prévoyez qu'ils servent de point d'emport pour du chargement ou des modules à ajouter pour augmenter la versatilité du vaisseau.
Mais si c'est juste pour le style... Je comprend pas. C'est un transport de guerre limite, si vous lui ajoutez tous ce que je vois là. Donc vous vous attendez à des ennuis. Hors un design si peu compact..."
Elle pointa le milieu du vaisseau: "Ces espèces d'arches là qui soutiennent la proue. Si une est détruite ou se retrouve affaiblie, est-ce que le reste supportera les force appliquées à un vaisseau en déplacement? En cas de manœuvre? Si deux sont détruites, vous perdrez à coup sûr la proue du vaisseau. Soit la moitié."

Elle se tourna vers Miho: "Il est vraiment classe ce design. Pour un transporteur qui ne risque rien de sérieux ou comme navire de plaisance, ça serait géant. Mais si vous vous attendez à prendre les coups que l'armement suppose, perso je miserais sur un design plus compact comme je le disais, pour éviter de voir le vaisseau se désagréger en deux parties si vous prenez un ou deux coups malchanceux."

Elle regarda une dernière fois le tout avant de revenir à la capitaine: "En tout cas si celui qui a designé ça a d'autres idées, je veux bien les voir. Cette personne a vraiment du gout."
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 12 Octobre 2018, 14:36

Concernant le recrutement d'un pilote, Miho se contenta là encore de hausser les épaules. Geth ou pas geth? Les options et possibilités ne manquaient pas. Mais aussi fiables que soient les IA, la quarienne ne volait pas écarter non plus ce petit plus qu'un organique pouvait apporter. Il conviendrait de trouver un ensemble des deux. Elle n'avait pas de solution finale dans l'immédiat, même si elle avait encore pas mal de dossier de candidature à éplucher. Bref, elle était encore loin d'en avoir terminé avec cette histoire. Ni même avec celle en rapport avec l'image holographique. La remarque de Tila la fit sourire, et elle secoua la tête non sans conserver une expression qui se voulait rassurante. Elle ne répondit cependant pas tout de suite, se doutant bien que d'autres questions allaient suivre, et qu'il valait mieux toutes les entendre avant d'apporter plus d'explications.

"Il ne faut pas trop se soucier du design. A l'heure actuelle, l'image que vous avez sous les yeux est incomplète en vérité. Les espaces ouverts seront pour la plupart fermés par la suite, ou possèderont des panneaux de fermeture mobiles. Mais comme l'intérieur doit encore être amélioré avant d'être définitif, on se concentre dessus en priorité. "

En même temps, sans structure de base, difficile de débuter quoi que ce soit. Elle posa sur le centre de vaisseau, et ses grandes ouvertures un regard songeur, avant de pointer du doigt certaines parties.

Et oui, il sera conçu pour pouvoir se séparer en deux parties, l'arrière devenant une sorte d'énorme capsule de survie, plus petite et donc plus maniable en cas de fuite."

Enfin il s'agissait plus d'une précaution qui, elle l'espérerait, s'avérerait superflue. Abandonner la moitié d'un vaisseau de ce genre risquerait d'être très pénible. Mais pour apprécier le meilleur, mieux valait se préparer à faire aussi face au pire.

"Il y aura bien entendu des points d'attache pour d'autres vaisseaux, ainsi que des hangars pouvant accueillir navettes de tout genre et certains types de frégates. Mais le but premier n'est pas de créer un transporteur au sens premier du terme."

Elle se reporta sur Tila, dont les inquiétudes étaient légitimes. Un cargo servait à transporter des choses, en grande quantité. Plus c'était gros, plus les possibilités pouvaient être variées, et pas nécessairement dans le bon sens du terme.

"En vérité, il s'agit du prochain siège de la SCTI. Daghemïr est devenue trop petite et pas assez mobile pour nous. Le vaisseau que vous voyez n'a pas pour but de servir de transport de marchandises, mais plus de point de ralliement pour des réparations, des réunions, du partage de matériel, de connaissances ou d'idées... Il faut plus le voir comme... Un village nomade. Avec ses lieux de vie, ses ateliers, ou ses activités de détente. Les soutes vont être retravaillées en ce sens."

Et pourquoi pas des boutiques? Après tout, il fallait bien fournir du ravitaillement, qu'il s'agisses de pièces mécaniques, de médicaments, de vêtements... Dans une moindre mesure, mais accessible pour les cas d'urgence, ou si les distances avant d'obtenir le nécessaire s'avéraient trop longues, ou trop risqué.

"J'aurai préféré éviter de l'armer, mais compte tenu de ses possibilités de déplacements, on préfère tous éviter qu'il se repose uniquement sur une flotte de défense. S'il passe dans les systèmes Terminus, ou au-delà de notre galaxie."

La perspective de rallier Andromède restait d'actualité, et de préférence avec de quoi faire de leur côté, pour ne pas avoir à dépendre uniquement d'un Nexus qui aurait déjà fort à faire sans avoir à encaisser toute une flotte d'indépendants. La SCTI se devait d'être entièrement autonome sur ce point, pour ne pas devenir un fardeau de plus par la suite. Mais effectivement, rendre la chose faisable était encore compliqué.

"J'espère que les autorisations viendront, mais pour le moment le projet n'en est encore qu'à la phase de discussion. J'espère que la Fédération autant que le Conseil verront tout ce qu'un tel projet peut apporter."

Elle se tourna face au mur, observant les différentes annotations, et plus particulièrement celle sur laquelle Eyma s'était arrêtée un peu plus tôt.

"Le système Flak est bon, mais dangereux au sein d'une flotte. On se demandait si pour limiter les dégâts potentiels il ne serait pas possible de créer des munitions qui, au lieu de créer un mur d'explosions, ne générerait pas plutôt des impulsions électromagnétiques en vue de purement et simplement neutraliser des agresseurs, sans nuire aux vies à bord. Du moins aux vies organiques. Mais il ne s'agit que de théorie à ce stade."

Accessoirement, cela permettrait de récupérer également du matériel au détriment de ceux venus chercher des noises. Et d'éviter de tuer leurs alliés. Cependant il restait encore à définir comment éviter à des synthétiques de se faire dégommer par ce type de système de défense. Et malgré sa bonne volonté, Miho avait conscience que l'image de la SCTI risquait de prendre un coup rien que par le fait d'avoir des canons et des munitions offensives à bord d'un véhicule qui ne se voulait pourtant pas conçu pour la guerre.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Virée entre filles

Message par Seides » 12 Octobre 2018, 15:31

Eyma ne dit rien au début de l'explication de Miho, écoutant religieusement les idées. Tous ça n'était que théorique, d'accord.
Mais elle leva un sourcil à l'idée d'un vaisseau qui ne serait pas tout à fait mort une fois coupé en deux. Elle reportât son attention sur le schéma. C'était... Original. Elle était sûr que d'autres avait pensé à ça, mais ça voudrait dire avoir également de la propulsion à l'avant. Une perte d'espace monstrueuse pour un système qui ne devait servir qu'un cas de catastrophe.

Elle avait continuée à écouter tout à ses pensées et elle siffla en comprenant l'utilité final du vaisseau: "Un genre de vaisseau-monde. J'ai lu ça dans des bouquins. Le concept n'est pas neuf, et si en plus vous arrivez à créer un microcosme pour être parfaitement indépendant en terme de ressource, ou du moins limiter l'importation, ça peut le faire pas mal." Encore un endroit où elle aimerait bien travailler. Entre ça et le canon cosmodésique de Layla Archer, elle commençait à en avoir des projets!

La suite porta surtout sur les capacités offensives du vaisseau. Maintenant elle comprenait la nécessité d'une telle chose. En plus des quelques denrées, voir les technologies si la SCTI faisait quelques petites choses originales, c'était surtout le centre administratif d'une organisation qui semblait bien se développer qui risquait d'être perdu. Mieux valait avoir un armement dissuasif en ce cas.

Tila était passablement convaincu se détourna des deux femmes en discussion pour faire face à nouveau aux schémas. Elle était rassurée de savoir que c'était surtout pour éviter la convoitise que ce vaisseau devrait être armé, mais... Elle n'aimait pas s'en faire pour son amie. Elle ne devrait pas s'en faire autant en faite. Plus elle la côtoyait et plus elle voyait Miho partir dans des situations risquées. S'en faire était naturel mais si on prenait Seides, qui serait une perte personnelle comme professionnelle catastrophique, elle ne pensait pas que ça l'affecterait autant, puisse Eyma lui pardonner ces pensées.
Mais c'était la vérité. Elle eut un pincement en imaginant quel genre de risque pouvait menacer une construction de ce genre et l'idée que Miho puisse y faire face ne lui plaisait pas trop.
Elle soupira, effaçant ces pensées négatives de son esprit, d'autant que ce n'était que pur délire. Miho ne s'était jamais retrouvée à deux doigts de la mort, alors mieux valait arrêter de se torturer. Elle inspira un grand coup, redressant les épaules et se recomposant une expression plus avenante sur le visage avant de se retourner.

Eyma était en train d'expliquer un truc en rapport avec une arme: "... Demander à mon père ou à son armurier Argot. Y'a un genre d'arme dont les munitions peuvent t'intéressées peut-être. C'est un fusil dont les munitions ont leur propres sources de propulsions. Deux charges électriques opposées qui une fois mises en contact génères une charge électrique le long du canon. Cette charge génère forcément un champs électrique qui va entraîner la munition par magnétisme.

Hum... Je m'égare, mais ce qui vous intéresse c'est le fait que la munition va générer une décharge électrique. Si cette charge pouvait être générée à l'impact de la coque d'un vaisseau, vous pourriez peut-être perturber localement l'instrumentation de votre cible, voir la détruire si vous arrivez à griller les circuits. En faite... Si c'est possible, avoir le système flak avec un deuxième type de munition? A voir pour la portée que vous attendez."


Elle haussa les épaules: "Ce n'est pas une impulsion IEM, mais ce genre de choses se disperse dans toutes les directions. A moins de faire un canon à impulsion électromagnétique dans ce cas vous auriez un cône, mais la dispersion d'énergie serait faramineuse et la consommation énorme si vous voulez toucher quelque chose de loin. Peut-être que des munitions ou des missiles contenants des bombes IEM serait une meilleur solution. Moins risqué que de générer une impulsion IEM au milieu d'une flotte. Faudrait mieux rester au flak dans ce cas."

Elle réfléchissait à une solution avec ses connaissances de la manipulation des énergies. Il pouvait peut-être utiliser un harpon avec une câble tracté à travers lequel il pouvait lancer des décharges électriques une fois une cible touchée. Ce genre d'arme n'avait pas la vélocité de munitions, donc la possibilité de traverser un bouclier. Mais ça n'avait pas une super portée et chaque tir nécessiterait la perte du harpon, voir de la longueur de câble si on ne voulait pas prendre le temps de rembobiner et rattacher à un harpon.

L'asari sourit à la capitaine: "Je crois que dans ton genre t'as au moins autant d'idées que mon père. Une arme de neutralisation pour les vaisseaux et... Une mini-Citadelle mobile? Si vous créez quelque chose comme ça, le conseil sera très intéressé et vous verra peut-être des fleurs. Au cas où mon idée de créer un microcosme viable t'intéresse, vous devriez en toucher deux mots à mon père. Après tout, son complexe souterrain c'est ça."

Ça serait vraiment sympa en tout cas. Une Citadelle mobile. Elle s'imaginait parmi les étoiles, à se balader sur une pelouse pendant qu'elle regardait défiler un ciel composé des étoiles du cosmos ou du paysage qu'on pouvait observer lors d'un passage d'un relais. Le fait est que sur un vaisseau geth tout ce qu'elle avait jamais observé c'était à travers des écrans car une fenêtre était une "faiblesse structurelle."
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 12 Octobre 2018, 16:28

L'attention de l'asari reportée sur les plans incita Miho à s'y reporter également. Les plans étaient encore très brouillons, et pour cause, l'équipage de l'Erakis n'était pas le seul à bosser dessus. Tous les intéressés au sein de la Coopérative pouvaient donner un avis, de quelque manière que ce soit. Après tout le but était de réunir des gens de tous milieux, cultures et savoir pour tirer le meilleur de chacun. En contre-parti, les projets d'envergure étaient longs à mettre en place. Et encore, ils avaient des geths pour compiler l'ensemble et ressortir le plus pertinent et adaptable. Comme la séparation du vaisseau en deux partie. Et non, nul besoin d'assurer des propulseurs supplémentaires puisque c'était l'arrière et non l'avant qui était mobile. Seule des commandes de secours devraient être ajoutées, dissimulées dans des espaces utilisés en temps normal pour de la détente par exemple, mais toujours dégagés. Donc pas de structure ou aménagement type restaurant ou boutique.

Effectivement, le concept était loin d'être nouveau. Mais là était tout l'intérêt. Assurer une certaine indépendance, pour plus de réactivité et d'efficacité. De là à devenir totalement indépendant sur le plan énergétique ou alimentaire, ça allait être compliqué. Le vaisseau avait beau être grand, certaines priorités limitait des espaces pour faire de la culture ou de l'exploitation minière. Après tout, ils faisaient principalement dans le transport. Certaines choses se mettaient en place, notamment le fait d'assurer une production de fruits et légumes levo et dextro afin de pouvoir assurer un minimum de frais dans le cadre d'un long voyage. Les pâtes alimentaires avaient leurs limites sur le moral des troupes. Mais là encore, il s'agissait de détails.

Ce qui intéressait Miho était aussi un système d'armement défensif plus en adéquation avec les valeurs de la Coopérative, même si la perfection ne pourrait pas exister de toute manière. Même si elle ne perdait pas une miette des explications et propositions d'Eyma - toute idée d'amélioration ou de nouvelles pistes à explorer était bienvenu - elle ne pu s'empêcher de jeter un coup d'oeil à Tila qui leur tournait le dos. Son amie devenait rapidement soucieuse quand il s'agissait de projets impliquant de l'inconnu, des dangers certains, et de l'armement. Voilà aussi pourquoi Miho ne lui disait pas tout, préférant éviter d'inquiéter inutilement la quarienne. Les risques n'étaient pas moindre avec le temps, ils étaient juste mieux calculer. L'époque où elle se faisait envoyer en mission, sur des ordres donnés, avec des informations limitées, parce que gouvernement et culture du secret allait de paire, dans des situations où, au final, ils se faisaient dépasser par les événements, était plus ou moins révolue. Des souvenirs comme Zorya ou Oméga lui laissaient encore un désagréable arrière-goût.

"Il faudra que je dise à Mithra, notre armurier, de se mettre en lien avec Argot. Après tout, il y a pas mal de choses que nous devrions aussi améliorer à bord de l'Erakis à ce niveau-là."

Pour ce qui était de l'IEM, tout était une question de calcul. Oui, les impulsions pouvaient difficilement être dirigées, mais en connaissant la distance d'influence de chaque munition, la distance des vaisseaux ennemis, il était possible de fixer un point de déclenchement de la détonation à des endroits stratégique, balayant un groupe d'adversaire tout en restant soi-même hors de portée. Après, rien n'empêchait d'offrir plusieurs utilité à un même type de munition. Voire même d'en armer certains autres qui défendrait le siège du groupe. Elle hocha la tête, un large sourire aux lèvres, quand Eyma évoqua le fait d'avoir un flak, mais avec d'autres munitions. C'était exactement l'une des options actuellement envisagées. Le canon avait été écarté, du fait d'une zone limitée, voire dangereuse pour les alliés, et de l'énergie exigée.

"Je devrais en parler avec Seides, oui. Mais j'attend que les suggestions et propositions soient mieux filtrés et organisées. Inutile de parler sérieusement d'un armement type ou d'un microcosme si on a pas déjà bloqué des zones ou des financements pour ça. Mais ça ne saurait tarder. En tout cas, c'est une idée qu'il faut clairement creuser."

Elle se reporta une nouvelle fois sur Tila. Malgré son expression avenante, Miho savait très bien quand quelque chose n'allait pas totalement.

"Désolée, vu comme ça, l'ensemble ne paraît pas très rassurant. C'est pour ça qu'on y travaille encore."

En même temps, il fallait dire que dans son métier, le risque zéro n'existait pas. Heureusement qu'elles ne s'étaient pas connues à l'époque de la Flotte Nomade! A ce moment-là, les prises de risque étaient bien plus fortes, surtout quand le conflit avec les geths avait repris. Malgré l'attitude toute normale de son amie, elle savait que rien de ce qu'elle pourrait dire ne suffirait à rassurer la gérante d'Avenir. Sauf peut-être un menu détail.

"Enfin... De toute manière le siège ne sera pas sous mon commandement. Il aura son propre équipage et personnel. Et puis comme ça, selon les grosses missions, l'Erakis aura un point de réparation et ravitaillement plus proche, et donc plus de sécurité."

Au final c'était aussi de ça qu'il s'agissait, offrir des précautions de plus aux vaisseaux membres. Un détail sans doute insignifiant, mais qui rendrait les choses un peu moins inquiétantes. Sans doute que ce fut le cas, puisque qu'un subtile changement dans la posture de Tila lui donna l'air, du moins pour Miho, de se détendre un peu. Ou peut-être là encore qu'elle donnait parfaitement le change. Pourtant, la jeune femme ne pu s'empêcher de préciser.

"Je ne suis pas inquiète!"

Après tout elle ne voulait pas non plus mettre de la pression à Miho. De toute manière, elle ne pourrait pas changer ça chez son amie, ça faisait partie de sa personnalité, et de ces choses qu'elle appréciait chez elle. Même si elle n'était pas pleinement convaincue, la pilote sourit pourtant, consciente que c'était dans leur nature respective et que c'était aussi pour ça qu'elles s'entendaient si bien, avant de se reporter sur Eyma.

"Il y a quelque chose de particulier que tu voudrais voir?"

Peut-être le Thanix, même si ça restait peu impressionnant quand il n'était pas utilisé. Et ce n'était pas ici que ça risquait d'arriver.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Seides » 12 Octobre 2018, 17:08

[HRP: Désolé, c'est court ^^']

La discussion allait bon train entre Miho et Eyma qui appréciait ça. Avoir l'oreille d'une personne de l'expérience de la capitaine lui donnait l'impression d'être un peu importante. C'était stupide, mais c'était comme ça. Et ça l'embêtait aussi: elle avait l'impression que c'était une ado en quête d'approbation, alors qu'en théorie elle avait 60 ans de plus que les deux femmes. Dommage que la mentalité asari n'évoluait pas aussi vite que celle de d'autres races.

Pendant leur échange, Miho se reporta de temps en temps sur Tila qui ne disait pas grand chose. Peut-être voulait elle ne pas laisser son amie sur la touche. Mais elle sentait aussi qu'il se passait quelque chose entre elles. Beaucoup de non-dit dans leurs échanges et Eyma les envia un peu. Que partageaient elles? Ca aurait été facile de crier "la même couche", mais de ce qu'elle pouvait en dire ce n'était pas ce genre de regard ou d'attitude qui était un appel au désir, une promesse de ce qui arriverait lorsqu'elles seraient dans l'intimité.
L'asari se demanda si elle pouvait partager ce genre de proximité, avec ce genre d'échange avec une autre femme. Elle avait des amies, mais... C'était cool, sans pour autant être comme ce qu'elle devinait entre les deux femmes.

Tila de son côté avait fait la paix intérieur et relégué ses soucis à une oubliette où ils se faisaient à peine entendre. Oui ça allait mieux, malgré qu'elle savait que c'était des paroles de réconforts de la part de son amie. Mais oui également c'était comme ça qu'elle l'aimait, ce mélange de féminité, de force et de courage. Elle se demanda également un instant ce qui pouvait plaire à une femme comme elle dans une Tila, mais seulement un instant. Elle avait capté plusieurs fois du coin de l’œil le regard de Miho sur des choses aussi futile que sa manière de se tenir, la grâce et la tenue dont elle faisait preuve en toute circonstance, tout comme la diplomatie dont elle était dotée.
Elle ne se ressemblaient pas, elle se complétaient. Miho admirait Tila, Tila était rassurée par la présence de Miho. A nouveau elle s'interrogea sur ce qu'elle voudrait dans sa vie et de ce que Miho y apportait. Et tous ce qu'elle ne pouvait pas, au vue de ses activités.

Miho sembla conclure le tour du vaisseau en demandant si Eyma voulait voir quelque chose de plus.
L'asari fit une moue songeuse en se disant que oui, le canon Thanix, mais ça serait forcément moins impressionnant que le réacteur qui était en marche. Elle fit d'un coup un sourire malicieux en demandant: "La cabine du capitaine?"

Tila éclata de rire à l'expression de la jeune asari: "Tous les secrets derrière la porte close révélés. J'aimerai voir ça." du moins avait elle l'impression que c'était ce qu'Eyma se disait. Bon, elle avait aussi envie de voir un bout de l'univers personnel de Miho et c'est les yeux brillants qu'elle posa à son tour un regard insistant sur son amie.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 12 Octobre 2018, 18:19

C'était... Tout? Le regard légèrement incrédule de Miho se mua en air blasé quand elle entendit Tila rire aux éclats. La cabine du capitaine, cette piaule qu'elle avait mis du temps à accepter comme la sienne, devait renfermer bien des mythes et légendes, il fallait croire. Elle secoua la tête, reprenant une expression plutôt amusée. En fait, il y avait bien eu quelques événements d'ordre privés derrière la porte coulissante de ce petit espace ô combien mystérieux. Mais cela ne concernait pas directement les deux jeunes femmes. Et pour beaucoup, il avait surtout été question de parler affaire, et pas uniquement de faire des petites affaires. Elle prit un air faussement sérieux.

"Le sacro-saint lieu extraordinaire où quelques trop rares élu(e)s ont pu s'attarder? Êtes-vous vraiment prêtes pour ça, mesdames?"

Elle jeta un regard suspicieux à l'une comme à l'autre, avant de se pencher pour éteindre le petit projecteur. Puis, calmement, elle se détourna et se dirigea vers le couloir.

"Suivez-moi si vous ne redoutez rien!"

Elle fit une petite révérence pour inciter Tila comme Eyma à la rejoindre dans le couloir, avant de murmurer, l'air taquin, à l'égard de la première.

"Décidément, l'envie de tester ce massage hanari te taraude..."

Sous le nouveau rire d'amusement de Tila, elle s'avança pour passer devant et montrer la voie. Pas d'ascenseur cette fois-ci, il ne s'agissait que d'un étage à monter. Elle passa donc par les escaliers donnant sur un croisement. A gauche, deux portes séparaient des douches et toilettes d'usage, alors qu'à droite, une autre donnait sur des dortoirs. Après un coude, sur la droite également, un autre couloir, court celui-ci, s'écartait sur la cuisine ouverte et l'espace cantine. Une zone habituellement ordonnée, mais pour le moment, le plan de travail était envahi de cartons, tandis que des boîtes de différentes tailles trônaient sur des tables. Il n'y avait pas âme qui vive, pourtant. Les courses de Kelp ne devaient pas être terminées. Puis en poursuivant, le couloir se séparait en deux parties, gauche et droite, chacune possédant quelques portes pour des cabines individuelles réservées à la clientèle, la partie centrale étant dédiée à de nouvelles salles d'eau. Peu importe quelle direction prendre, les deux couloirs se rejoignaient à nouveau au fond, pour donner sur une porte unique, qui en fait était l'entrée d'un petit sas de décontamination, lui-même désactivé quand ils étaient sur Rannoch. Miho ouvrit sans se gêner.

Donc, la seconde porte du sas était déjà grande ouverte, donnant sur une pièce principale dont le mobilier faisait des séparations. D'abord, en léger décalage sur la droite, une sorte de petit salon, ou un fauteuil circulaire entourait à moitié une table basse cylindrique à côté de laquelle deux autres fauteuils confortables étaient placés. En face sur la gauche, un petit bureau avec son propre terminal permettait de prolonger le travail, ou simplement d'avoir quelques communications avec l'extérieur. Cet espace "détente" était séparé du reste de la pièce par une sorte de bibliothèque, en bonne partie vide d'ailleurs. Derrière celle-ci, on devinait aisément un lit deux places, parfaitement fait. Ne restait que deux portes. Celle face au lit, était une simple penderie high tech, qui assurait la vérification et le nettoyage de combinaisons, ainsi que le stockage d'ornements vestimentaires plus travaillés, venant pour l'écrasante majorité d'Avenir. Au fond, il s'agissait d'une salle d'eau. Il fallait dire que l'ensemble paraissait assez impersonnel, malgré tout. Les seules manifestations qu'une personne vivait bien là était une peluche en forme d'Elcor posé sur l'une des étagères de la bibliothèque, côtoyant une grande photographie sur laquelle se trouvaient des humains, ainsi qu'un butarien et... Une Miho beaucoup plus jeune. Un modèle réduit de chasseur quarien, vieux modèle, mais d'une taille prenant une bonne partie d'étagère, était bardé de signatures diverses et variées. Enfin, dans un cadre posé sur le bureau, des petites fleurs blanches séchées, à cinq pétales, étaient disposées d'une élégante façon.

"Et voilà le lieu le plus mystérieux de l'Erakis."

Pour le mystère, cela restait encore à définir. Malgré le style épuré, il n'en demeurait pas moins que l'endroit restait accueillant.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Seides » 12 Octobre 2018, 19:20

Sur le moment, Miho eu l'air... déçue? Mais elle se dérida dès que Tila rie. Bah, ce n'était pas grand chose, non?
D'ailleurs elle le prit plutôt à la rigolade et invita tout le monde à la suivre. Eyma ne précisa que: "Mademoiselle." avec humour, avant de suivre les deux quariennes qui la précédait.

Elle vit Miho glisser quelque chose à Tila avec un air espiègle, auquel la gérante répondit par un petit rire, passa son bras autour des épaules de son amie et colla sa tête contre la sienne, juste un instant vu que ce n'était pas un exercice facile quand on marchait.
En faite, non, Tila ne pensait pas au massage. Elle avait tellement peu la chance de voir les endroits que son amie pouvait considérer comme les siens qu'elle en éprouvait quelques regrets. Après tout, de l'espace de vie d'une personne on pouvait en déduire beaucoup sur sa personnalité. Et si la quarienne en savait beaucoup sur sa compatriote, elle aurait bien aimé visiter les pièces qui s'était imprégnés de la personnalité de Miho.
Bon, bien sûr qu'elle n'allait pas dire non au massage après ça!

Le trajet fût court jusqu’à la pièce de vie de Miho et ils purent en voir un peu plus. Mais pas grand chose. Pas de décoration, pas de bazar non plus, très peu de fioriture. Tila fit une petite moue en faisant le tour de la pièce, le genre qu'elle réservait quand la tenue de Miho ne lui convenait pas tout à fait. Mais elle ne dit rien, car une chambre était quelque chose à l'image de son occupant. Si elle n'y passait pas assez de temps pour la remplir d'objets à son gout, c'est qu'il fallait voir ailleurs.
Peut-être devait elle considérer l'Erakis comme sa chambre. Tila ferait plus attention aux "marques" que pouvait laisser Miho dans le vaisseau... Ou dans la considération de ses occupants pour elle.

Eyma fureta dans tous les coins. ou du moins prit-elle le temps de considérer chaque coins de la pièces (même si elle n'alla pas jusqu'à voir la pièce d'eau). Elle trouva les fleurs séchée un peu triste. Peut-être était-ce voulu, mais elle préférait les couleurs éclatantes des fleurs fraîches.
En passant devant le cadre et la photo elle demanda: "C'est de ton pèlerinage?" avant de poursuivre. Elle ne s'attarda guère devant la maquette, si ce n'est pour constater la patience avec laquelle elle avait été montée. La peluche la fit rire et elle vit beaucoup de Tila dans la penderie. Pas en terme de gout (la plupart irait plus à Miho qu'à son amie), mais dans le choix justement. Ça ne correspondait pas à la tenue actuelle de la capitaine.

Elle revint juste sur le lit, tâtant le moelleux du matelas, avant de regarder Miho du coin de l’œil et d'y faire un plongeon en croix, y atterrissant dans un "plof!" cotonneux.
Après quelques secondes sans bouger, on entendit: "testé et approuvé." d'une voix assourdit vu qu'elle avait toujours le visage dans la couette.

Finalement elle se releva et fini par se diriger vers le salon, dont elle observa un instant les fournitures, avant de se décider pour le canapé. Les bras écartés, elle renversa la tête en arrière: "Aaahhh, détente."
Elle releva la tête en se redressant, ne gardant qu'un bras sur le tour du meuble, le coude plié et la tête dans le creux de la main.
"C'est sympa" dit elle en regardant la pièce: "Mais ça manque de plus de... Je sais pas. Des trucs qui traînent? Des machins à toi? De personnalité."
Tila, qui s'était assise dans un des fauteuils, approuva d'un hochement de tête. Elle n'en dit pas plus, mais même si elle s'était faite une résolution quant à la manière d'abordé les vues de Miho quant à sa pièce de vie et si sa comparse la connaissait encore bien, son tour viendrait de lui faire remarquer qu'on pourrait rendre tous ça plus agréable quand même.

Eyma, laissa Miho commenter à son tour, tout en songeant qu'elle ne trouverait pas de meilleur moment pour causer aux deux femmes. Mais elle ne savait pas trop comment aborder ça. Elle temporisa en changeant de sujet mental: "Au faite, je t'ai amené mon emploi du temps et les moments où sa serait idéal pour moi de faire le voyage jusqu'à Thessia. Si jamais vous avez des livraisons quelques part dans un de ces créneaux ça serait pas mal. Mon père a également validé pour lui."

Elle avait activé son omnitech sur un emploi du temps pour les mois à venir. Les choses étaient plutôt prisent ce mois ci et le mois prochain et ça se dégageait visiblement mi-avril. Elles firent leur petits échanges et elle laissa Miho observer la grille, tout en sentant la pression monter. Tila regardait d'ailleurs la jeune fille avec un peu d'insistance, sentant qu'elle cogitait.
Bon... Il allait bien falloir se lancer.

"Hum... Un petit bar à disposition ça serait sympa. Juste un tiroir à tirer sous la table basse par exemple?" elle temporisait. Elle n'avait pas prévu la présence de Tila, mais c'était aussi bien. Après tout elle la connaissait à peine plus que Miho.
Va vraiment falloir se lancer.

Elle prit une grande inspiration: "J'aurai bien aimé vous parler de quelque chose. Enfin... J'ai pas beaucoup de femme, euh... D'expérience autour de moi..." Elle avait failli dire mûre: "Et du coup j'aurai bien aimé des avis, euh... Expérimentées."
Oh la, la! Elle se tordait les doigts sur ses genoux tout en parlant. Sa Probatrice lui avait dit qu'elle se maitrisait comme une ado humains pubère. Elle lui avait dit que rapporté aux années humaines, elle était une ado pubère. Le regard qu'elle lui avait lancée l'avait convaincu de ne plus jamais lui répondre.
"Mais c'est personnel. Enfin intime même. Donc, si vous voulez pas répondre, je comprendrais aussi." là elle avait baissé ses yeux sur ses mains qu'elle avait fini par croiser pour les maintenir en place sur ses genoux. Tila avait le regard fixé sur elle, avec un sourire doux et encourageant.
"Donc en faite... Je... Enfin c'était bien pour vous la première fois...?" elle aurait souhaité ajouter sexuellement, mais elle sentait que son mauve pale était tellement passé au violet profond qu'encore un peu et elle serait noire avec des reflets violets.

Si elle riait, elle songeait qu'elle devrait peut-être s'auto-détruire avec sa biotique!
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Virée entre filles

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 12 Octobre 2018, 20:21

Après s'être décalée sur le côté, Miho se contenta d'observer les réactions des deux femmes. Elle était prête à parier que... Ah, voilà! La petite moue discrète sur le visage de Tila. Elle reconnaissait cette expression et savait exactement quand elle s'affichait. "Peut mieux faire" était la traduction approximative qu'elle en avait tiré. En général, cela s'appliquait à ses tenues, ou à sa coiffure. Il fallait le reconnaître, sous cet aspect, Miho manquait cruellement d'application. Elle privilégiait souvent le confort et le naturel au travail éprouvant que nécessitait la beauté et la sophistication. Même s'il lui arrivait de faire des efforts... Parfois... Selon les circonstances. Pour une fois, cela s'appliquait à la pièce, et en même temps, elle comprenait parfaitement. Un doigt contre les lèvres, Miho tâcha de poser un regard avec plus de recul. Oui, il n'y avait pas grand chose. Cette évidence l'avait frappée quand elle avait quitté le Maefis et que ses affaires se limitait à son armement, armure et... Deux ou trois tissus et filtres de remplacement. Elle n'achetait que ce dont elle avait besoin, quand elle avait besoin, et ce qu'elle ne pouvait pas recycler, elle le jetait. La décoration, c'était... Accessoire. Elle n'avait pas besoin de ça pour se sentir à l'aise quelque part. La Flotte Nomade avait laissé de profondes traces chez elle. D'ailleurs, tout ce qu'elle avait là qui faisait la déco, elle l'avait reçu, et pour tous, sur l'année en cours. En même temps, il y avait aussi certains aspects qu'elle n'évoquait pas.

Par exemple, elle ne dormait régulièrement dans cette pièce que depuis quelques mois. Le calme qui y régnait avait un petit quelque chose de dérangeant pour elle qui avait passé toutes les heures de sommeil de sa vie dans des espaces partagés. Avec d'autres organiques, s'entendait. Mun lui avait redressé les bretelles à ce propos. Et maintenant encore, elle ne s'endormait vraiment que lorsque Pet venait se glisser au pied du lit, pour se recharger, en se positionnant de sorte qu'une main pendante de Miho finisse par reposer d'une manière ou d'une autre sur sa carlingue. Pet... D'ailleurs, c'était une des raisons pour laquelle les objets privés présents étaient tous en hauteur. Aucune étagère du bas n'affichait de décoration. Parfois des datapads, qui avaient tendance à régulièrement disparaître, pour réapparaître dans des endroits incongrus à travers le vaisseau. La voix d'Eyma posant sa première question la tira de ses considérations.

"Oui, tout à fait! L'homme toute à gauche, c'est lui qui m'a appris les bases du pilotage de frégate, d'ailleurs."

Elle eut une petite pensée pour ce bon vieux Marty. Lui avait survécu à la guerre, pendant quelques temps, avant que la dépression et son état de santé massacré par le crash du Margery ne finisse par l'achever avant même qu'elle n'ait pu le retrouver. Malgré la perte, elle gardait un souvenir impérissable de son Pèlerinage, où les moments drôles et incongrus avaient bercé son ouverture sur l'univers. Un sourire nostalgique, et pourtant heureux, étira ses lèvres à ce souvenir. De son côté, Eyma testait le lit. Très confortable, bien entendu. Et propice à d'autres activités que le sommeil, mais c'était une autre histoire. Et la remarque fatidique tomba. Peu de choses, manque de personnalités... Loin de s'en offusquer - c'était totalement vrai - Miho contourna le fauteuil.

"Tila a l'air d'être du même avis."

La remarque était plus faite pour la taquiner, et elle n'en cachait rien. Amusée, elle s'installa à son tour, à côté de son amie, en face d'Eyma qui sortait déjà la grille de son planning. Par habitude, Miho activa son propre OmniTech. Trouver un créneaux dans ces eaux-là ne serait pas un problème pour elle.

"Oui, ton père m'a aussi dit qu'il serait bien de faire un crocher par la Citadelle. Ce qui tombe bien d'après nos plans de vols à venir."

Quelque chose clochait cependant. Ce fut plus flagrant quand elle perçu le regard insistant que Tila portait sur Eyma. L'asari, clairement stressée, n'arrêtait pas de se tripoter les doigts. Aurait-elle voulu mettre autre chose en place pour ce voyage? Non, ça avait l'air d'être plus sérieux. Au point qu'il valait visiblement mieux s'installer confortablement et prendre un rafraîchissement. A la demande d'un bar, Miho eut un petit sourire compatissant, même si elle ignorait la teneur du sujet à venir et, après avoir éteint son Omnitech, elle se pencha en avant et fit trois petite tape rapide au centre de la table basse du bout des doigts. Un cercle lumineux ce dessina, et le milieu de table se leva lentement, révélant une sorte de présentoir réfrigéré. Il y avait quelques bouteilles. Quelques bouteilles de différents alcools, et clairement pas encore entamées, des boissons sans alcool, tels mélanges de jus de fruits, infusions froides, variantes de sirop, chacun affichant sur l'étiquettes à quel type de consommateur cela s'adressait (dextro ou levo), le tout à portée de main bien entendu. Elle ne servit pourtant pas, figée quand elle entendit parler de "femmes d'expériences". Ce genre de propos n'était majoritairement tenus que dans le cadre d'un sujet bien particulier: le sexe.

Miho jeta un coup d'oeil en coin à Tila, plus occupée à encourager Eyma d'un air bienveillant. Vraiment? Etaient-elles les meilleures personnes pour ça? Son père... Non, en fait, un léger détail pouvait limiter la conversation en la matière: Seides était un geth. Parfois, Miho avait tendance à oublier ce genre de détail, les synthétiques étant devenus pour elle des gens comme les autres. Mais ce n'était pas vraiment le cas. Et des amies? Plus jeunes qu'Eyma, sans doute. Sa probatrice? Etaient-elles vraiment aussi austères et intraitables que leur réputation le laissait entendre? En fait, les options de l'asaris étaient définitivement limitées. Si elle s'attendait à ce que ce genre de question vienne un jour, elle se serait plutôt attendue à l'entendre de la bouche de Yunn, dans quelques années, quand les hormones et sa taille rappelleraient à toute la famille que le petit garçon avait bien grandit. Mais venant de la part d'Eyma, c'était... Inattendu. Pas gênant en fait, même si, quelque peu hésitante, Miho ne pu s'empêcher de regarder Tila, l'ait interrogateur. Femmes d'expérience... Ouais, c'était clairement pas le nombre de partenaire très limités que Miho avait eu qui plaiderait en sa faveur. Pourtant, si elle était lamentable sur la quantité, niveau qualité elle se rattrapait plutôt très bien. Se doutant que Tila ne serait peut-être pas la première à parler, la pilote baissa la tête en se reportant sur le choix de boissons, sans pour autant essayer de se servir. La première fois, ça remontait quand même. Plongeant dans des souvenirs encore bien insouciants, le visage de Naen, souriant alors qu'il la réveillait pour lui rappeler que la salle stérile allait devoir être rendue, lui revint avec une clarté presque douloureuse. Elle chercha ses mots, avant de se hasarder.

"Hm... Maladroit... Un peu gênant... Plutôt drôle... Merveilleux!"

Un large sourire étira ses lèvres quand elle prononça le dernier mot. La teinte radicalement foncée du teint d'Eyma avait un petit quelque chose de risible, mais elle se retint de faire un commentaire, préférant éviter de pousser la jeune femme à se refermer, alors qu'elle avait visiblement besoin de parler.

"Ça reste un de mes meilleurs souvenirs, même si ça n'a pas été parfait. Mais c'est comme toutes les premières fois, j'imagine. Tu demandes parce que tu veux passer le cap? Ou parce que c'est déjà fait et que tu voudrais des points de comparaison?"

Non, parler sexe, ce n'était clairement pas un problème pour Miho. Même si d'ordinaire elle le faisait plutôt avec son partenaire du moment. La communication, il n'y avait rien de mieux pour transformer une banale partie de jambe en l'air en expérience sensorielle fantastique. Elle n'entra pourtant pas dans les détails tout de suite, préférant se concentrer sur ce que Tila avait à partager en la matière. Si elle se doutait que son amie était certainement plus ouverte qu'elle en matière d'expériences, elle se demandait s'il en serait de même pour en parler.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Suivant

Retour vers Voile de Persée



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron