Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par MJ : Bob le Reaper » 10 Septembre 2018, 15:34

Une fois arrivé dans la salle principale. Tout le monde se sépara pour mettre au plus vite l'Arche en état de marche. Séides partit s'isoler dans la salle informatique, Miho était dans le cockpit à prendre connaissance avec les commandes, Nissara et Laquarius étaient à disposition si besoin, espérant qu'on aurait pas besoin de leur service dans les prochaines minutes pour régler un quelconque problème.

Séides ne perdit pas un instant et s'installa à la place de l'opérateur en chef de la salle informatique. Cette dernière était en bonne état, convenablement réfrigéré et lumineuse. Chose rare à l'époque de la construction du Leusinia, l'intégralité des ordinateurs présents gérant le vaisseau étaient des ordinateurs quantiques, capable de traiter infiniment plus de données que le matériel informatique traditionnel, mais il était hors de prix à l'époque et surtout boudé car ses performances en faisait, et en fait toujours aujourd'hui, le seul support pouvant abriter une IA consciente. De nos jours, les ordinateurs quantiques se faisaient plus courant, mais ils restaient encore un matériel de pointe qui n'était pas à la portée de tout le monde, souvent réservés aux laboratoires et aux installations militaires. De toute façon, les capacités des systèmes informatiques "conventionnels" étaient encore suffisamment performantes pour le grand public.

Le Geth se mit rapidement au travail, analysant les systèmes et les purgeant de ses bugs en cascade. Heureusement, ces bugs n'étaient profondément enfouis dans le réseau. Comme l'avait annoncée SAM un peu plus tôt, un simple reboot du système suffirait à tout remettre en état. Mais l'avantage d'être un Synthétique directement relié au réseau, c'est qu'on avait pas besoin de rebooter physiquement le système. Cela ne prit que quelques secondes. Quelques secondes ou les lumières vacillèrent et l'ordinateur devint silencieux avant que tout ne revienne à la normal. Les lumières étaient stables. Les ordinateurs quantiques ronronnaient docilement et tout les systèmes défaillants furent corrigés.

Dans la salle principale, les effets ne se firent pas vraiment remarqué. La seule chose notable étaient les sifflements du ballet des portes folles qui s'était arrêtée au niveau des quartiers de l'équipage. Puis d'un coup, la lumière s'alluma, progressivement, de même que la ventilation et l'arrosage automatiques des plantes, dispersant une fine brume de gouttelettes à la bonne température.

Dans le cockpit, digne de celui d'un cuirassé avec le fauteuil du capitaine au centre et des consoles un peu partout, le calme et l'obscurité firent place à la lumière et l'allumage automatique des différentes consoles. Miho, à la place du timonier, se retrouva d'un coup avec des hologrammes un peu partout lançant des analyses systèmes un peu partout, le vaisseau faisant lui même sa propre check-list. Analyse également faite par SAM qui était audible pour tout le monde via le réseau de hauts-parleurs :


"Analyse en cours... Analyse terminée. Tous les systèmes fonctionnent selon les paramètres recommandés.
Aucune anomalie informatique détectée.
Le Leusinia est opérationnel à 100 %"


Ça sonnait comme une bonne nouvelle, mais une information de trop vint se rajouter :

"Attention, détection d'un vaisseau en approche."

Le groupe eut à peine le temps de se mettre à l'abri quand une vive lumière apparut à travers les baies vitrés du cockpit et celles au plafond de la zone principale. C'était la lumière de plusieurs projecteurs fixés à la carlingue d'un petit vaisseau, un cargo léger sans doute. Pour venir aussi près de l'Arche et "près" était un euphémisme, ce qui donnait tout de même un aperçu des capacités du pilote, ce devait être un vaisseau du Ninor. Pourquoi était-il là ? Le groupe criminel avait-il détecté le groupe de sauvetage à bord de l'Arche ? Était-ce juste une patrouille de surveillance à la recherche d'un nouveau point d'entrer à essayer de forcer ? Impossible à dire. En tout cas, il avait dû remarquer le plein éclairage interne, ce qui l'attira sans doute droit ici.

Les projecteurs balayèrent la zone, essayant de couvrir le maximum de zones d'ombre. Puis le vaisseau s'éloigna de la zone. Les capteurs du vaisseau indiquait qu'il était toujours en train de parcourir le fuselage du vaisseau et plus particulièrement les différentes zones d'accès. Ne trouvant rien de suspect, il s'éloigna, mettant peut-être le coup de l'apparition soudaine de l’éclairage comme étant un énième bug. Le groupe pouvait remercier les concepteurs du système de fermeture automatique des portes du hangar, ce qui permit de couvrir leur entrée.

Toutefois, ils avaient maintenant la confirmation que le Ninor surveillait attentivement le Leusinia vu la rapidité avec laquelle le vaisseau était arrivé. Leur progression à travers le vaisseau avait été furtive jusque là, mais maintenant les choses étaient clair. À la seconde où les propulseurs de l'Arche vont commencer à chauffer, le Ninor allait se jeter sur eux. Heureusement, le vaisseau n'était pas complètement sans défense. Il disposait de solides boucliers, d'un épais blindage et d'un système GARDIA performant pour maintenir au loin les missiles et autres chasseurs. Ce qui devrait en théorie constituer une défense suffisante le temps que le Leusinia soit prêt à partir.

Mais le Ninor n'était pas du genre à laisser passer une telle opportunité sans jeter toute ses forces dans la bataille et il fallait s'y préparer en conséquence. Autant pour leur propre survie que celle du vaisseau et leurs occupantes, inconsciente de tout ce qui se passait en dehors de leur caisson de stase. Toutefois, ce n'était pas non plus une mission suicide. Ils avaient l'élément de surprise avec eux, connaissaient l'aménagement interne de l'Arche, avaient accès à l'ensemble de ses systèmes, disposaient d'une aide précieuse avec SAM et tant que personne ne se doute de leur présence à bord, ils avaient tout leur temps pour élaborer leur stratégie...





HRP : Qui a dit que ça serait facile ? :x

Vous êtes libre pour le choix de la tactique à employer (si vous avez des questions hésitez pas ;) ). Vous avez le droit de cogiter un peu :P




○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 3 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 3 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 60
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 184.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Nissara T'sironia » 18 Septembre 2018, 19:12

Nissara se demanda un bref instant si tout allait fonctionner sans qu’aucun coup de feus ne retentissent. Allaient-ils pouvoir faire s’élancer l’arche avant même que le Ninor ne réagisse ? Quand tout se relança et qu’un calme soudain tomba sur la zone, un bref éclaire de surprise passa sur son visage avant que les lumières ne s’allume dans toute la zone, révélant l’activation complète de l’arche et sa reprise de contrôle. Cependant, l’activité soudaine du vaisseau allait sûrement attirer l’attention sur eux avant qu’ils ne puissent calculer le passage d’un relais.

« C’était trop beau »

Déclara l’asari en regardant tout ce que cela réveillait et, qui sais, voir un laqua se faire asperger par le système d’arrosage automatique. SAM les prévint tout de même d’un petit problème de vaisseau. Ila spectre bloqua sa respiration, prête à dégainer si jamais une équipe tentait de forcer une porte. Dans un bref soupire l’asari ouvrit un canal avec tout le groupe et SAM.

« Je propose qu’on prépare une embuscade, profitons qu’ils croient sûrement encore aux bug pour les attirer avec un sas ouvert et préparer des pièges, mines, tourelles, préparons de quoi les accueillir en les incitant à choisir certains poste d’atterrissage. Après tout, on contrôle toute l’arche, il serait dommage de ne pas en profiter non ? »

L’asari déploya son Omnithech en regardant les plans, cherchant les zones avec le plus de possibilité pour tendre des embuscades contre des équipes du Ninor.

« SAM ? Tu pourrais nous indiquer les défences que l’Arche peut déployer en interne ? Ça pourrait nous aider à guider les agents du Ninor vers une zone bien définis et ainsi, mieux les retenir le temps qu’on prépare le saut. Surtout qu’il doit bien y avoir une armurerie dans le coin ou on pourrait se servir non ? »

Aprés tout, qui disait exploration disait sûrement contacte hostile, ou tout du moins un risque.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 335
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 325.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 19 Septembre 2018, 21:41

Les apparitions successives d'hologrammes indiquant l'état des différents systèmes fit émerger un sourire tant de satisfaction que de soulagement. Observant les premières informations apparaissantes sous ses yeux, Miho éprouvait une étrange sensation grisante rien qu'à l'idée même d'avoir une opportunité de mettre en route un mastodonte pareil. Elle n'eut rien besoin de faire, un à un les points de la check-list apparaissaient, confirmant la pleine fonction de tous les systèmes, ce qui allait au-delà même de ses espérances. Peut-être avait-ils réellement une chance de ramener toutes ces vingt mille âmes sans la moindre pertes? Elle commençait à y croire avec un peu plus de conviction.

Et une cruelle réalité leur revint en pleine face. Alors que SAM venait à peine de confirmer l'état général du Leusinia, l'IA enchaîna sur un avertissement pas particulièrement plaisant. Incapable de foncer rejoindre les autres, la quarienne plongea sous la console la plus proche de la baie, dos au matériel, couverte par le relief de la baie vitrée et du poste de commande. Elle vit le large faisceau lumineux balayer l'espace, sans qu'aucun de ses partenaires n'apparaisse dedans. Mais ça ne voulait pas dire que parce qu'ils n'étaient pas visibles, le Ninor n'avait pas la certitude que quelque chose avait changé. Les bugs généraux du Leusinia devaient sur un laps de temps plus ou moins long être forcément répétitifs d'une manière ou d'une autre. A présent, le cycle standard était brisé par le redémarrage. Bien sûr que les mafieuses savaient maintenant avec certitude qu'il était possible d'entrer. Maintenant, ils risquaient d'avoir à se battre aussi bien dedans que hors du vaisseau.

La "patrouille" du Ninor s'éloigna et, prudemment, Miho se releva, scrutant par-delà la baie vitrée. Vu la rapidité d'approche, il devait y avoir quelques petits vaisseaux de patrouilles scrutant le Leusinia en quête d'une ouverture. Le hangar s'était refermé sur eux, mais avec les systèmes à nouveau fonctionnels, peut-être qu'un hacker pourrait forcer une voie d'accès et venir à eux plus facilement. Enfin ce n'était qu'une supposition. Nissara en était venu à une pensée similaire tout du moins. A l'évocation de mines ou de tourelles, la pilote eut une petite grimace. Oui, basiquement, il devait y avoir de l'armement sur les Arches. Mais compte tenu de son objectif premier de transférer des vies vers une autre galaxie, la quarienne supposa que le matériel en question devait très certainement être stocké dans une soute pas forcément proche, et probablement même en pièce détachée pour économiser un maximum de place. Elle se serait bien penchée sérieusement sur la question, mais son rôle à bord n'était pas le combat. Elle devait veiller à ce que ce mastodonte quitte ce foutu système en atteignant le relai le plus proche.

D'un geste rapide de la main, elle balaya l'hologramme des informations secondaires et inutile (savoir que le système d'évacuation des déchets était accessible ne l'intéressait que très moyennement), pour se concentrer sur tous les systèmes de défense. Une fois ceux-ci affichés, elle prit une longue inspiration, et choisi de ne pas attendre plus longtemps, par précaution.

"Mise en place de tous les systèmes de défense. Boucliers, GARDIA... Abaissement des volets de protection... Seides, est-il possible de ne plus alimenter inutilement certaines zones, tels les espaces de stockage de matériel inutile pour nous, éventuellement le monorail, afin d'avoir des réserves à dévier quand les systèmes de protections seront mis à mal? Il faut privilégier les cryobaies, notre zone actuelle, et les réacteurs."

De plus, en coupant l'électricité, les ouvertures de sas allaient demander nettement plus d'effort à d'éventuels assaillants, surtout si le système de déplacement rapide pour venir jusqu'ici était inaccessible. Du moins en théorie. Pour le reste, ça allait dépendre de pas mal de facteurs dont ils ne savaient rien, tels le nombre de combattants, leur niveau biotique, leur degré de connaissance de l'arche. En espérant que le Ninor n'ait pas réussi à mettre la main sur le plan détaillé du Leusinia.

"SAM? Si tu as toujours accès à toutes les caméras de l'Arche, peux-tu nous indiquer tout mouvement autre que nous, et nous donner l'état de leur avancée?"

Comme ça, Laquarius et Nissara pourront adapter la mise en place de leurs défenses. Attentive à tous les retours de ses commandes, Miho se concentra principalement sur les confirmations que tous les systèmes de protection étaient à leur maximum. Ce faisant, elle fut prête pour lancer les propulseurs, mais patienta encore, le temps d'avoir la confirmation que tout le monde était prêt. Car une fois la commande lancée, la machine allait prendre son temps pour chauffer et là ils seraient définitivement une cible.

"En attente de confirmation. Les réacteurs sont prêt à chauffer."

A présent, tous les gestes à venir avaient été soigneusement répétés, comme une chorégraphie étudiée encore et encore. Plus que prète, le pilote était sur les starting blocks.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Seides » 20 Septembre 2018, 15:18

Le redémarrage se passa plutôt pas mal. C'était vraiment comme de pousser deux fois le bouton marche/arrêt.
Si tout pouvait être aussi simple... D'un autre côté ça montrait à quel point l'architecture était stable et qu'il fallait des événements exceptionnels pour qu'il parte en carafe. Les programmeurs devaient être exceptionnels et il se ferait un devoir de signaler ce point à la Fédération pour qu'ils soient recrutés. S'ils étaient toujours en vie...

Il vérifia que tous les systèmes avait repris leur état 0 ou au moins repris un cycle normal d'activité. Pratiquement tous les voyants étaient dans le vert à part deux-trois bricoles, de la maintenance non-effectuée, genre des filtres à changer de manière cyclique.. Il envoya simplement quelques drones de maintenance s'occuper de ça.
SAM annonça la bonne reprise de l'activité du vaisseau... ainsi que l'arrivé d'intrus. Le geth fût le 2ème au parfum vu qu'il était dans le système et voyait en direct les informations. Mais cette avance de quelques secondes ne fût d'aucun secours pour personne, vu que l'intrus était déjà sur eux.

Via les caméras internes et externes, il vit le vaisseau du Ninor faire son balayage de l'intérieur du vaisseau.
Le geth ne paniqua pas, il était dans une pièce borgne de son côté, mais il prit le temps de voir si tout le monde avait eu le temps de se trouver une planque avant d'être détecter.

Nissi et Miho s'activèrent dès que le vaisseau partie inspecter une autre partie du vaisseau. Seides contra les requêtes à peines franchirent elles les lèvres de celles qui les avaient posées. Sa voix sortie directement dans l'oreillette de ses camarades: "Requêtes en stand-by. Créatrice, SPECTRE Nissira, pas d'empressement. Le vaisseau du Ninor est partie inspecter une autre partie de l'arche. Et je le vois maintenant s'éloigner.
Visiblement sitôt que quelque chose se passe ils viennent voir. Je propose que vous vous mettiez en place avant que nous ne lancions l'arche pour de bon."


Pendant qu'il parlait, il fit l'inventaire de l'armement de bord. Ce n'était définitivement pas un vaisseau de combat. Pas même pour se défendre. Il se rappela les remarques de Layla Archer sur le sujet et pourquoi ça avait été fait ainsi. Il se dit que le politiquement correct avait vraiment jouer contre les explorateurs. Qui sait ce qui se trouvait dans l'autre galaxie?

"Le vaisseau ne dispose de rien de plus que ce que l'on sait déjà. Son blindage, ses boucliers et un système GARDIA. Mais c'est tout. Il y a une armurerie, mais j'ignore si je pourrais y avoir accès. SAM peut-être?"
Il laissa le SAM faire part de sa capacité ou non à donner l'accès aux armes.

"J'adhère au plan du SPECTRE Nissara pour une embuscade. Néanmoins nous ne somme que trois, la Créatrice Shakti étant bloquée au pilotage. Deux si je dois continuer à gérer une partie des choses d'ici, ce qui pourrait être nécessaire.
Notre seul avantage est le contrôle complet du vaisseau et de ses systèmes et je souhaiterai que nous en tirions partie."


Le geth avait des idées quant au moyen de réduire le nombre d'assaillants, assez du moins pour éviter qu'ils soient déborder.
"Nous pouvons redémarrer les systèmes en urgences et foncer. Mais le Ninor semble sur le qui-vive et risque d'envoyer un maximum de leurs renforts. De plus ils seront au courant que notre système GARDIA est actif et se donneront plus d'occasion de saturer la grille.

Nous pourrions aussi lancer le réacteur et faire des petites poussées aléatoires, comme si le système du réacteur connaissait un bug à son tour. Ca ne servira presque à rien, mais ça fera chauffer le moteur, sans que le Ninor ne panique trop. En parallèle, je peux ouvrir quelques portes à l’extérieur. La plupart ne seront pas assez ouvertes ou connaîtrons des épisodes de fermeture et d'ouverture aléatoire.
Sauf une ou deux qui le seront assez pour laissé une navette passer par exemple. Disons celles ou la superposition de la grille GARDIA est maximale. J'imagine qu'ils seront assez réunis et dans des manœuvres d'approche classiques, ce qui en feront des cibles parfaites une fois que nous lancerons les moteurs et les boucliers pour de bon et que je refermerai les portes à leur nez. La seule manœuvre pour un pilote serait un freinage j'imagine. Si la Créatrice Shakti pouvait confirmer?"


Il attendit que cette partie de son plan soit validée par Miho principalement. C'était elle la spécialiste spatiale.

"Pour la défense intérieur, je peux
1) facilement canaliser leurs forces, quel que soit leur point d'insertion. Je les dirigerai vers des goulot d'étranglement que vous pourrez facilement tenir à deux, voir dans lequel vous pourrez rapidement éliminer toute opposition avec la surprise. Je vous conseil l'entrée du couloir du métro en face de la salle de réanimation cryogénique. Les escaliers à cet endroit seront parfait.

2) je vais créer des chemins qu'il serait préférable d'emprunter. Des chemins qui n'auront pas des portes qui s'ouvrent et se ferment dangereusement, ou dont les systèmes de survie sont absents, ou sous vide, ou indiquant un danger quelconque. Je ferai en sorte que ces chemins passent le long de la coque avec des accès sur le vide."

Il n'avait pas besoin de dire ce qu'il comptait faire.

"Néanmoins avec les asaris notoirement biotiques, une partie pourrait s'en tirer. Se sera à vous de jouer pendant que je vous donne toutes les informations en temps réel. Je viendrai en renfort si trop d'entre elles devait passer.

Si ce plan vous va, nous le lancerons avec votre accord à tous."

Il espérait qu'ils n'en arriveraient pas là, quel que soit le plan qui sera proposé et adopté.

Il pouvait aussi préparer quelques surprises dans les zones de combat. Effet stroboscopiques suivit d'une coupure complète pendant 3 ou 4 secondes, puis d'une suralimentation aveuglante. Le tout dans un cycle pseudo-aléatoire géré par le geth.
Ce n'était pas facile à gérer, même pour des synthétiques. Mais en étant prévenu à l'avance des événements, on pouvait utiliser des filtres adaptés au bon moment et prendre un avantages déterminant sur un ennemi qui devrait composer avec et s'arrêter de combattre le temps d'utiliser le bon équipement.
Le brouillage des coms par du bruit blanc, sauf quelques canaux en saut de fréquences sur lequel il pouvait harmoniser tout le monde, ça c'était la base.

Il fit part au groupe de ces possibilités.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Laquarius Nix » 23 Septembre 2018, 13:36

La « vie » semble reprendre dans la carcasse de l’arche, m’obligeant d’ailleurs à me lever alors que je sens de l’humidité sur mon visage. Je ne sais pas qui a jugé judicieux d’alimenter cette pièce et plus particulièrement l’humidificateur mais si c’est le SAM qui n’est pas foutu de rediriger les flux énergétiques, nous allons peut-être devoir nous faire du soucis pour l’arche. D’un petit saut, je sors des plates-bandes et m’étire en regardant la projecteur balayé la coque du bâtiment. Les deux femmes du groupe s’empressent de chercher des solutions à des problèmes pourtant bien maigres. Écoutant patiemment, je m’assois en tailleur au sol, le regard fiché sur l’Asari. Une fois que tout le monde a fini, je porte la main à mon OmniTech pour ouvrir mon micro, réprimant un léger bâillement au préalable.

« Pourquoi on cherche à se compliquer autant la vie au fait ? Seides a plus ou moins un contrôle complet du vaisseau et l’IA de bord est de notre côté. Le temps que le Ninor se décide à percer la coque, les moteurs seront opérationnels, non ? Dès qu’ils le sont, Seides n’a qu’à en effet ouvrir une porte extérieure et laisser entrer les Asaris. D’un côté on sauvegarde l’intégrité du vaisseau et de l’autre ses idiotes se retrouvent prisonnières de l’arche, ça intéressera peut être les défenseurs de la justice classique et on pourra possiblement en tirer des informations.
Inutile de vous rappeler le temps que ça nous a pris pour venir ici, l’horloge interne du Geth le fera mieux que moi, mais vu que le déplacement SLM est instantané, on n’est pas près d’être dérangé avant d’arrivé à bon port. D’autant qu’Olympus nous a promis un comité d’accueil, ou de retour peu importe, ils s’occuperont du Ninor, au pire on les prend en tenailles.
Maintenant si vraiment on veut gagner du temps, Seides pourra juste verrouiller chaque porte menant jusqu’à ici et puis si ça l’amuse il pourra jouer avec les monorails pour les envoyer dans le mauvais sens. Les Asaris devront descendre sur les voies et on peut juste leur faire subir ce qui a failli nous arriver. Si ça ne les tue pas, ça les forcera à puiser dans leurs ressources et les ralentira pour sûr, particulièrement le fait de devoir exploser toutes les portes qu’on a traversé.
Après si vous tenez vraiment à vous battre avec elles, Seides ferait mieux de se dépêcher de revenir ici et on va devoir se bouger pour se placer entre elles et les cryobaies parce que là ça sera du jamais vu en terme de prise d’otage, au moins on risquera pas de se frotter au syndrome de Stockholm. »

De toute façon si le Ninor venait à percer l’arche pour entrer, on n’aurait aucune chance de nous en tirer, soir on explose en passant en SLM, soit, avec beaucoup de chance, on ne pète pas mais il faut entièrement recalculer la trajectoire en s’appuyant sur l’influence du trou sur l’aérodynamisme de l’engin, en clair un calvaire puisqu’il faut aussi le fait qu’il risque de s’agrandir en chemin, etc. Pour se qui est d’affronter une escouade entière du Ninor, embuscade ou pas je nous vois mal nous en sortir. Certes on pourra en emporter pas mal avec nous mais je doute que ça aille plus loin.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 230
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 418.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par MJ : Bob le Reaper » 23 Septembre 2018, 17:00

L'intervention surprise du patrouilleur du Ninor sema une rapide confusion au sein du groupe dont chaque membre avait sa petite idée pour régler le problème. Partir le plus vite possible en évitant tout abordage, profiter du contrôle des systèmes de l'Arche pour faire tourner les assaillants en bourrique et/ou les enfermer ou simplement se jeter dans la mêlée et tout canarder :

"Du fait des différentes conventions en vigueur à l'époque de leur construction, les Arches ne sont pas armées. Elles disposent de barrière et d'un système GARDIA, mais aucun armement offensif. Pour la défense interne, il s'agit d'équipes de défense disposant d'armes individuelles. Des armureries sont disposées à différents endroits du vaisseau afin que ces équipes soient prêtes à agir rapidement. Je vous informerai de toute progression ennemie à l'intérieur du vaisseau si jamais ils parviennent à aborder le Leusinia."

SAM n'avait qu'un contrôle très limité des systèmes de l'Arche. En fait, il n'avait pas de contrôle du tout. Il ne pouvait qu'observer. Il fallait rappeler qu'à l'époque, les IA étaient prohibées et pour calmer autant le Conseil que les futurs colons de l'Initiative, il fut décidé qu'aucune IA ne puisse prendre le contrôle du vaisseau. Pour les systèmes défensifs de l'Arche. Il fut mal vue par le Conseil qu'un groupe privé construise des vaisseaux de la taille d'un cuirassé pour son propre compte. Pour éviter que ce dernier n'interdise la construction des Arches, de nombreux compromis furent nécessaires, notamment sacrifier une bonne partie de l'armement des vaisseaux pour ne lui donner que le stricte minimum.

Toutefois, Miho et Séides pouvaient bien voir que l'Initiative avait suivit à sa manière ces compromis : Si l'Arche ne possédait en effet qu'un système GARDIA et des barrières, ceux-ci étaient de catégorie militaire, rendant l'Arche mieux défendue que prévue officiellement. En parlant de la Quarienne, celle-ci lança la procédure de lancement du vaisseau. Le cockpit dans son ensemble reprit vie, toute les consoles affichant des montagnes de données. Comme annoncée, le système GARDIA et les barrières furent les premiers à être opérationnels. Les grandes baies vitrées comme celles au dessus de l'atrium se virent recouvrir par un panneau métallique, faisant disparaître la majorité des points lumineux sur la carlingue.

Une légère vibration se vit sentir, celle des moteurs se mettant en marche. Une sensation bien connue de tous ceux habitué à voyager en vaisseau, pouvant être parfois rassurante. Les quatre gigantesque collecteurs d'hydrogène se replièrent le long de la carlingue, déployés automatiquement lors de sa sortie en vol SLM. Malheureusement, ce n'était pas la partie la plus discrète de la procédure et si la disparition des lumières était une manifestation courante des bugs informatiques du vaisseau, quatre gigantesque collecteurs de plusieurs centaines de mètres de long se refermer sur la carlingue était pour le moins remarquable :


"Alerte. Détection de plusieurs vaisseaux en approche. Propulseurs du vaisseau chargés à 8 %"

Quatre appareils du gabarit d'un patrouilleur s'approchèrent de l'Arche, refaisant le coup du balayage de projecteur pour ne trouver que des parois métalliques là où il y avait quelques minutes plus tôt des baies vitrées. Trois d'entre eux scrutèrent longuement la paroi, suspectant une possible intrusion et cherchant le point d'entrée alors que le dernier restait planté devant le cockpit, illuminant toute la pièce à la recherche de la moindre activité :

"Propulseurs du vaisseau chargés à 10 %."

Il était logique qu'un vaisseau de cette taille n'allait pas être opérationnel en quelques secondes, mais cette lenteur allait s'avérer problématique pour la suite. Et ça n'ira pas en s'arrangeant...




HRP : Ready pour la baston ? Non ? Tant pis :P




○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 3 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 3 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 60
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 184.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Seides » 24 Septembre 2018, 12:14

Le Ninor n'avait pas foncé dans le tas comme Seides l'avait craint et anticipé. Tant mieux.
Plus ils avaient de temps pour relancer les moteurs, meilleurs seraient leurs chances de partir. Au moins les systèmes de défense étaient parés.

Il passa en revue son plan de rediriger les forces qui pourraient se présenter pour les canaliser vers des points facilement défendables avec leurs effectifs ou les envoyer dans l'espace. Il ne pouvait pas faire mieux, mais devait quand même monitorer les choses d'ici.

"Créatrice. Vous avez la meilleure expérience de combat entre vaisseaux. A vous de voir si vous voulez cibler dès maintenant les vaisseaux qui nous entour ou si vous voulez que je les canalise vers une zone particulière en ouvrant une porte.
Ou nous pouvons attendre qu'il tente quelque chose pour activer le GARDIA pour de bon."


En ce qui le concernait, rien d'autre ne lui venait. Il fit un message personnel à Miho: "Créatrice. Je vous invite à vous barricader dans le poste de pilotage. Même si le Ninor devait réussir à passer notre défense, s'ils peuvent perdre assez de temps sur la porte pour que vous rejoignez l'escorte d'Olympus, l'Arche sera sauve."
Lui de son côté agirait si le Ninor arrivait jusqu'à la porte du pont de commandement et la défendrait avec tout ce qu'il aurait. Pourvu que l'arche arrive à partir...
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 01 Octobre 2018, 18:57

Les possibilités de contrer une intrusions au sein de l'Arche ne manquaient pas, d'autant plus qu'ils avaient le contrôle de l'Arche. Hélas, et à regret, Miho ne prit pas part à la conversation. La mission première était de ramener le Leusinia, et même s'il restait d'autres options qu'elle, pour le moment, elle était la seule pilote à bord. Concentrée sur les commandes, son regard s'échappait sans cesse vers l'extérieur. Même si les propositions de simuler des bugs pour mieux faire chauffer la machine était séduisante, la quarienne doutait quelque peu de son efficacité, surtout compte tenu de la vitesse de réaction du Ninor. C'était jouable, ou au contraire, cela pourrait inciter les mafieuses bleue à opter pour une tactique d'infiltration plus agressive et potentiellement dangereuse.

Miho en revint aux commandes. Malgré la demande d'attente, les commandes de base étaient lancées et elle poussa un soupire de soulagement en recevant la confirmation de l'activation du GARDIA et des boucliers. En plus, le système était même meilleur que prévu initialement. Si le Leusinia ne disposait pas d'armement offensif, il bénéficiait au moins d'une excellente défense pour l'époque. Ça n'avait pas dû être simple d'acquérir ce type de matériel militaire. Laissant les autres à leur stratégie de protection interne du vaisseau, la quarienne marqua tout de même une hésitation avant de lancer les moteurs. A partir de maintenant, qu'ils optent pour un simulacre de bugs ou non, le décompte était lancé. La vibrations familière qu'elle perçut la rassura au moins sur le fait que tout était définitivement opérationnel, et encore plutôt réactif. Le soucis allait être le temps de chauffe et surtout...

"Alerte. Détection de plusieurs vaisseaux en approche. Propulseurs du vaisseau chargés à 8 %"

Bien entendu. Miho se baissa immédiatement sous les consoles, afin de ne pas éveiller l'attention directement, préférant encore laisser planer un doute quand à la mise en route du vaisseau. Après tout, rien à l'extérieur ne prouvait une intrusion. Le Ninor pouvait tout aussi bien suspecter une prise de contrôle de l'Arche à distance ou un quelconque réveil du personnel à bord, encore que...

"Propulseurs du vaisseau chargés à 10 %."

"Allez... Plus vite..."

Consciente que personne ne pourrait l'entendre, elle marmonnait plus ses parole comme une sorte de prière totalement inutile. Miho savait très bien qu'aucun miracle ne viendrait à ce niveau-là, mais quoiqu'il en soit, le temps paraissait toujours s'allonger en situation de stress. Elle répondit aux premières paroles de Seides.

"Le GARDIA est déjà opérationnel. Et franchement, je n'oserait pas tenter un coup de bluff en ouvrant une faille avec autant de vies en jeu. Mais je ne suis pas la mieux placée pour calculer les risques. Le Ninor est particulièrement réactif..."

Avaient-ils d'autres options? Le temps que le 100% soit annoncé, et assise au sol pour plus de discrétion, elle se repassa mentalement tous les détails du plan de l'Arche dont elle se souvenait, interrompue un instant par Seides en message personnel. Sur ce point, la logique geth fit mouche. Mais elle peinait à se résoudre à s'enfermer. Cependant, quand les lumières cessèrent de balayer le cockpit, elle se permit une manipulation rapide pour qu'elle n'ait plus qu'une touche à presser pour le verrouillage des portes.

"Au moindre signe d'intrusion, je pourrais verrouiller à présent. Mais je préfère laisser ouvert, au cas où Laquarius ou Nissara auraient besoin de se mettre à l'abri."

Ouais, enfin peut-être qu'elle n'attendrait pas qu'ils en soient là. Mais pour le moment, sachant aussi que le Ninor balayait la zone, elle ne voulait pas risquer de totalement isoler le cockpit. Après tout, ça pourrait la transformer aussi en cible depuis l'extérieur, surtout si l'ensemble était bien isolé du reste. Elle se replongea dans ses considérations... Ils n'étaient pas armés, c'était un faits. Mais n'avaient-ils vraiment rien à envoyer dans la figure du Ninor?

"Seides? Est-ce que les systèmes du Leusinia permettent de prendre le contrôle des navettes à bord? Si c'est possible, on aurait peut-être bien des projectiles en stock."

Un kodiak ne vaudrait pas un bon missile, mais s'ils pouvaient être démarrés à distances et verrouillés sur un vaisseau ennemi, ça pourrait toujours être handicapant pour le Ninor, surtout si tous les kodiaks opérationnels à bord pouvaient être contrôlés à distance. Elle n'y croyait pas trop, mais dans le doute, autant demander à celui qui avait accès à tous les systèmes. En attendant, Miho écoutait l'avancée du démarrage des moteurs avec une attention frisant l'obsession.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par MJ : Bob le Reaper » 07 Octobre 2018, 14:59

La flotte ennemie consistait en plusieurs cargos légers lourdement modifiés, faisant d'elles de véritables canonnières. Une tactique très courante chez les pirates et les criminels puisque l'achat, ou le vol, d'un vaisseau militaire était beaucoup plus risqué. On pouvait remonter facilement jusqu'à l'acquéreur et il ne va pas sans dire que celui qui parvient d'exploit de voler un vaisseau militaire d'un gouvernement se retrouvera avec le reste de la flotte du dit gouvernement à ses trousses.

L'activation du système GARDIA de l'Arche ne fit pas dans la dentelle et faucha automatiquement un des vaisseaux qui vola trop près. C'était le but d'un système automatisé. Mais cette fois, c'était sûre, il y avait du monde dans l'Arche. Impossible pour le Ninor de savoir si c'était des intervenants extérieurs ou l'équipage qui montrait des signes de vie, mais le reste des vaisseaux firent demi-tour pour éviter les coups des lasers GARDIA qui effectivement, étaient bien de classe militaire et vue la puissance, c'était un système identique à celui d'un gros bâtiment de guerre, au moins un croiseur.


"Propulseurs du vaisseaux chargés à 12 %. Alerte : Détection d'un plus grand nombre de vaisseaux en approche. Formation d'attaque conforme aux tactiques militaires asari."

Ce qui était logique, le Ninor étant une organisation d'obédience asari. Des tactiques d'avant-Guerre prisée des pirates qui n'avaient pas d'effectifs en grand nombre ou de puissants vaisseaux. C'était donc des tactiques de guérilla ou de hit-and-run qui prévalaient. Surprendre l'adversaire ou maintenir une pression d'attaque constante en faisant un passage avant de se replier. Et c'était également la tactique employée. Les vaisseaux du Ninor, une quinzaine au total, fonçaient sur le Leusinia pour tirer chacun une salve dessus et se replier avant d'être à portée du GARDIA.

Heureusement, les boucliers du gigantesques vaisseaux encaisser les tirs, manifestement sans sourciller, pendant que les réacteurs chauffaient. Un signe visible vue de l'extérieur : les tuyères des propulseurs commencèrent à s'illuminer :


"Propulseur chargés à 18 %."

Ce genre d'assaut dura ainsi plusieurs minutes, mais les boucliers de l'Arche tinrent bon. En temps normal, n'importe quel pirate aurait renoncé et aurait mit les voiles sans demander son reste, mais le Ninor était du genre persévérant. Que ce soit à cause de la valeur de l'Arche et de ses occupantes ou tout simplement parce que cette assaut se passait juste au dessus de leur planète et il fallait bien montré aux habitants, surtout les esclaves, que c'étaient eux les plus forts.

"Propulseur chargés à 30%. La propulsion subluminique est disponible à 50% de ses capacités."

Bien sûr, à cette puissance, il ne fallait pas s'attendre à une pointe de vitesse exceptionnelle, surtout quand on regardait le gabarit de l'appareil. Mais au moins, elle permettrait de mettre les voiles hors de la planète :

"Alerte : Détection d'un vaisseau supplémentaire. Il appartient à une catégorie supérieure."

L'hologramme montrait une frégate asari arrivant en support et se préparant à tirer :

"Détection d'une grande activité énergétique sur la frégate."

D'un coup, le vaisseau tira, un tir prenant la forme d'un faisceau incandescent orangée fonçant droit dur l'Arche. Un tir de Thanix qui s’abattit sur le bouclier du vaisseau. Ce dernier encaissa le choc, mais la chaleur du faisceau, de plusieurs milliers de degré, n'est pas stoppée par la barrière et augmente dangereusement la température dans sa zone de tir, grillant les émetteurs de barrières et les tourelles GARDIA en dessous. Cependant, la coque elle-même ne fut pas touché :

"Je ne dispose d'aucune information sur ce type d'armement. Je peux cependant affirmer que la coque du Leusinia ne supportera pas un tir direct de cette arme."

C'était un souci à la fois prévisible et surprenant : les Arches avaient été conçue pour résister à des assauts conventionnels, mais ses systèmes étaient inadaptés faces aux nouveaux armements apparut entre-temps. Ce qui était surprenant est que le Ninor soit parvenue à récupérer une frégate asari équipée d'un canon Thanix, une configuration relativement récente et donc "normalement" réservée à l'armée. Mais c'était un autre problème à régler plus tard.

Heureusement, la frégate ne tira pas un nouveau coup, mais les canonnières revinrent à l’assaut, profitant de la brèche dans les défenses. Toutefois, elles aussi ne tirèrent pas. En tout cas pas des munitions. C'était plus gros et plus lent :


"Je détecte plusieurs signe de capsules de sauvetages. Elles sont lourdement modifiée."

Une autre tactique des pirates : utiliser des capsules de sauvetage lourdement modifier pour en faire des dispositifs d'abordage. Pilotées, elles se dirigées vers les sas ou, après un piratage ou une ouverture plus... explosive, déversées leurs occupants dans le vaisseau. Les Gardia restant parvinrent à en éliminer une bonne partie, mais plusieurs passèrent au travers du réseau de défense affaiblit et se posèrent au niveau des sas accessibles dans la zone. Les portes étaient verrouillés grâces aux actes de Séides, mais les abordeurs ne tardèrent pas à sortir les chalumeaux et autres outils de coupe, certains plus rapidement que d'autres :

"Alerte : je détecte des points d'entrées sur le sas n° 15 à environ 50 m de votre position. Huit individus au total se dirigeant vers la passerelle. Équipement léger. Toute Asari. Propulseurs chargés à 40 %"

Laquarius et Nissara avaient une position facilement défendable avec un accès unique à couvrir. À eux de décider d'attendre l'arrivée des ennemis ou de partir à leur rencontre...





HRP : Vous vous ennuyiez ? Et bien vous avez des gens à sauver, des ennemis à fuir et à tabasser et une arche à ramener à bon port.

Comme dit, à vous de voir comment vous débarrassez des pirates qui vous abordent. Vous pouvez les attendre, allez les chercher, les pièger, etc... C'est vous qui voyez ;)

Les vaisseaux continue leur pilonnage que vous décidiez de faire partir l'Arche maintenant ou pas (mais pour l'instant elle avance au ralenti). Pas de nouveau tir de Thanix en vue, mais la frégate est toujours là, attendant son heure...




○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 3 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 3 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 60
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 184.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 07 Octobre 2018, 16:37

Hormis sa dernière suggestion à Seides, dont elle ignorait en vérité la pertinence, Miho ne voyait guère quoi faire de plus dans l'immédiat. Ils étaient coincés tant que les réacteurs n'étaient pas en mesure d'assurer une fuite. Elle se releva pour se remettre aux commandes. Le Ninor n'allait plus tarder à saisir exactement ce qui se passait à bord, alors balayages lumineux ou non, le fait qu'elle puisse être visible n'avait plus la moindre importance. Douze pourcents... C'était vraiment long. Et surtout, l'alerte de proximité se fit à nouveau entendre, après qu'un vaisseau ennemi se soit fait faucher, sans que cela ne surprenne plus la quarienne. Son regard balaya un instant la baie vitrée, avant d'en revenir aux affichages. La formation ne la surprenait pas vraiment. Les asaris vivaient assez longtemps pour se cultiver un minimum sur certains domaines, même si ces derniers ne faisaient pas parti de leur choix de carrière initial. Elle nota quinze vaisseau, et certainement pas du militaire. Compte tenu de l'équipement du Leusinia, Miho eut un léger élan d'optimisme. Aussi silencieuse que concentrée, elle observa les manoeuvres, regrettant de ne pas avoir son Erakis sous la main pour faire preuve de plus d'initiative à l'égard de ces hors-la-loi.

Dix-huit pourcents. Jusque-là le Leusinia encaissait bien, mais ils n'en étaient qu'au début de la bataille et la pilote imaginait sans mal que le Ninor n'avait pas encore fait pleinement étalage de leur force de frappe. Pas à un stade aussi peu avancé du combat. ses prunelles passaient sans cesse des mouvements ennemis aux résumés de l'état tant du GARDIA que des boucliers. Partant du principe que les asaris n'allaient certainement pas lâcher facilement une telle occasion de s'en mettre plein les poches, Miho repassa en revue les coordonnées du relais le plus proche, veillant à ce que rien ne puisse la ralentir par la suite. Tout était parfait à ce niveau-là.

Trente pourcents. Mine de rien, ça avançait pas mal, et la quarienne ne pu retenir un petit sourire narquois en se reportant sur le vide de l'espace. L'artillerie lourde allait bientôt devoir être sortie s'ils voulaient les empêcher de fuir. Un sourire presque vicieux qui s'agrandit étrangement quand elle entendit l'annonce de l'approche d'un vaisseau mieux armé. Un murmure lui échappa à peine.

"Viens jouer dans la cours ds grands..."

Le Leusinia fut rapidement à portée de tir de la frégate. Le réchauffement de celle-ci, très spécifique, indiqua rapidement à quoi ils avaient affaire. Mais un seul vaisseau avec un Thanix ne pourrait pas anéantir l'Arche avant qu'ils aient pu fuir. Par contre, il allait y avoir immanquablement des failles. La zone touchée perdit GARDIA et boucliers. Se risqueraient-ils à abimer directement la coque? Pas si le Ninor tenait vraiment à récupérer les occupantes de l'Arche intactes. La maniabilité de l'Erakis lui manquait. Dans une situation semblable, il aurait été bon de pouvoir déplacer le vaisseau et mettre la partie touchée hors de portée d'un tir directe. Mais avec le Leusinia, c'était peine perdue. Non seulement avec une telle taille il ne bougerait pas assez vite, mais en prime il risquait de ralentir le réchauffement des réacteurs. Il allait falloir attendre encore et prendre son mal en patience. L'annonce suivante de SAM avait le mérite d'être assez claire sur la stratégie mise en place par le Ninor. Miho annonça immédiatement dans son communicateur à l'attention de tous.

"Abordage en cours."

Elle ajusta les plans de tous pour que la zone concernée soit immédiatement et clairement visible pour tous. D'ailleurs l'annonce suivante ne fit que confirmer ses propos. Quarante pourcents... A nouveau le temps lui parut long. Malheureusement, elle ne pouvait rien faire de plus, mais espérait que leur binôme de défense prendrait les devants. Mieux valait éviter à tout prix de laisser ces pirates s'approcher. Mais elle ne se permis pas de partager son opinion, consciente que sur ce coup, elle n'avait au final rien de bien pertinent à proposer.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Seides » 07 Octobre 2018, 17:21

Les premières armes de l'arche furent plutôt un succès: un détruit et multiple bandit en fuite. Mais ça ne dura pas.

La cavalerie lourde débarqua sous la forme d'une frégate qui était visiblement armée de façon militaire. Seides pouvait bien spéculé sur la provenance de l'armement, ça ne changerait rien au problème qu'ils avaient. A tout hasard il enregistra l'engagement, ainsi que les paramètres énergétiques de l'arme qui avait tirée. Peut-être qu'on pourrait tracer sa provenance en ayant ce genre de détail.
Il ne pouvait pas faire grand chose de son côté à part envoyer le principe de fonctionnement d'un Thanix. Il ne pouvait pas trop rentrer dans les détails techniques, car bien qu'au point technologiquement, les armes principales des vaisseaux n'étaient pas son rayon d'action.

Malgré tout, ils avaient des soucis plus immédiat. Les petites canonnières firent un nouveau passage, larguant cette fois des modules de sauvetage, visiblement modifiés en modules d'abordage. Il ne put qu'admirer l'ingéniosité du procédé et là encore en fit un enregistrement et s'il le pouvait un scan. Ça intéresserait certainement les commandos de la Fédération.

En parlant de commando, en voila huit qui venaient jouer les troubles fêtes. Il n'eut pas besoin de donner la position d'insertion, Miho s'en chargea, ni de dire à Laquarius ou Nissi d'y aller, ils étaient déjà en route. Lui même hésita un peu. Devait il y aller, ou rester sur place. Dilemme...
Finalement il décida de rester sur place, car il pouvait voir venir d'autre menace qui pourraient échapper au SAM qui n'était peut-être pas au courant des dernières avancées technologiques. S'il devait intervenir sur la passerelle, il était au plus proche. Il garda une partie de ses ressources à la surveillance des entrées vers la zone qui bordée l'entrée de la passerelle, des fois qu'une petite maligne se la jouait infiltration sous camouflage. Il verrouilla la pièce où il se trouvait au passage.

Pendant que le Ninor faisait sa percée, il vérifia la possibilité d'utiliser les navettes à distance, comme l'avait suggérer Miho. En faire des missiles improvisé était une bonne idée. Peut-être pourrait il déloger quelques asari de la coque, voir les modules si ces demoiselles n'avaient pas débarquées.

Il monitorat l'avancée du commando du Ninor, donnant leur position dans le réseau de communication du groupe. Il en profita pour essayer de leur faire prendre quelques détour, éventuellement d'en mettre quelques une hors de combat en refermant des portes sur elles de manière imprévisible, en les emmenant vers des culs de sac ou en essayant de leur faire traverser une zone dangereuse.

Il prépara également quelques petites surprises lorsqu'elles seraient au contact des deux défenseurs, suppression de la lumière, puis remise de l'éclairage à fond. Même si elles n'activaient pas de filtres de vision nocturne, elle seront probablement désorientées. En les prévenant à l'avance, Nissi et Laquarius pourront en tirer partie en se prémunir du soucis des changements de luminosité.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 262
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,184.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Nissara T'sironia » 20 Octobre 2018, 08:27

La situation n’avait rien de bien agréable en définitive, l’initiative n’avait visiblement aucun armement personnel ce qui lui sembla bien étrange, un abordage musclé pourrait suffire à prendre le vaisseau au final ce qui lui semblait être un grave défaut. Cela étant la défense était surtout ridicule mais parce que personne n’avait été réveillé, elle espérant que l’arche n’aurait jamais à subir une attaque surprise avant d’avoir réveillé son personnel.

Dans tout les cas le décompte était lancé, il ne restait plus à la spectre et Laquarius de se tenir prêt en restant le plus discret possible pour le moment. Le déploiement de l’arche est une invitation suffisamment alléchante pour attirer les joyeux membre du Ninor et la situation s’envenime tel qu’il fallait attendre. La première attaque fut bloqué sans problème par les bouclier du Leusinia mais le passage d’un second vaisseau changea complètement la donne. Récupérant rapidement les rapports d’avari auprés de SAM qui avait largement la mémoire pour envoyer un petit mail, la Spectre pesta.

« Depuis quand ils ont des Thanix eux ! »

Le modèle de frégate était reconnaissable pour l’asari, le genre destiné à l’armé et jamais mit en vente. De ce constat Nissara remit son casque et sortie son fusil de combat, le temps n’était plus à l’attente mais bien à l’action.

« On leur tend une embuscade la ou Seide nous les guidera ? Je propose d’ouvrir le bal si tu veux, tu pourra profiter de ma diversion pour en aligner une ou deux si jamais il y’a bien un ... »

"Abordage en cours."

"Alerte : je détecte des points d'entrées sur le sas n° 15 à environ 50 m de votre position. Huit individus au total se dirigeant vers la passerelle. Équipement léger. Toute Asari. Propulseurs chargés à 40 %"

La spectre lâcha un bref soupire et regarda sur le plans le meilleur point d’interception qui profiterais du soutiens du Geth. Pointant la position vers Laqua elle prit en considération qu’il puisse d’utiliser son arme longue distance. Avançant à grande enjambé, Nissara se mit en place sur l’un des flanc de l’ouverture que devrait prendre l’équipe d’abordage et s’y dissimula. Le but était que la surprise soit total. C’était le plans, bien sur, si Laquarius l’acceptait.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 335
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 325.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Laquarius Nix » 20 Octobre 2018, 22:17

Après m’être fait copieusement ignorer, je croise les bras sur mon torse pour garder une contenance. Certainement que chacun avait l’esprit trop occupé pour faire attention. Dans le doute, je vérifie tout de même que mon micro soit bien en état de fonctionnement, il serait dommage de ne pas pouvoir communiquer pendant un éventuel combat. Avec un léger soupire, je laisse mes bras retomber et m’avance vers une barrière pour m’asseoir dessus. Mon regard posé avec lassitude sur l’Asari, je relève sa réflexion :

« Environ la fin de la guerre, ça a fait le tour parmi les contrebandiers. Après c’est vite tombé peut être pas dans l’oubli mais au moins dans le lieu commun. Dans tous les cas, empiéter sur les plates-bandes du Ninor était déjà considéré comme du suicide, Thanix ou pas. »

En voyant la spectre enfiler son casque et dégainer, je descends de mon bas perchoir et l’écoute en me rapprochant. Je hoche la tête doucement :

« Diversion oui, ne prenez pas de risques inutiles, je n’ai aucunement l’intention d’affronter ne serait-ce que deux d’entre elles tout seul. Toutefois, il faudra quand même avancer pour tenter de rejoindre les cryobaies, je n’ai pas envie de me retrouver avec une prise d’otage de cette envergure sur les bras. Oh et dernière chose : ne vous mettez pas dans ma ligne de tir. »

Je n’ai pas jugé nécessaire de préciser que de toute manière, vu que le Ninor a percé la coque, nous sommes déjà à peu près sûr d’être condamnés. Malgré tout, je vais tâcher d’en emporter un maximum avec nous, au moins pour la forme. C’est dans cet optique que j’emboîte le pas de Nissara, piochant au cours du trajet dans la sacoche à ma ceinture. J’en tire deux cartouches que je place préventivement dans le creux de ma main gauche et serrée entre mes lèvres. Dans ce genre de guêpier, chaque seconde compte, tout le monde le sait, d’autant plus quand il s’agit de recharger : autant ne rien laisser au hasard. Je suis ainsi la route jusqu’à me positionner là où la spectre me l’indique. À plat ventre, j’ajuste brièvement la crosse de ma Veuve Noire et attends patiemment que la première Asari passe dans ma ligne de mire. Un petit sourire ironique se dessine sur mes lèvres en pensant à la criminelle qui s’imaginera certainement bien protégée derrière son bouclier biotique, si elle a pris la peine de le lever, et n’aura pas supposer que quelqu’un puisse se balader avec un fusil de ce calibre et s’en serve à l’intérieur d’un vaisseau puisque les combats sont censés se restreindre à du corps-à-corps. Tant pis pour elle.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 230
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 418.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par MJ : Bob le Reaper » 21 Octobre 2018, 13:10

Le Commando asari du Ninor avança prudemment, s'arrêtant à chaque portes, chaque intersections, toutes armes dehors en profitant des couverts. La plupart avaient des pistolets mitrailleurs, quelques unes avaient des fusils à pompes. À vrai dire, elles étaient un peu perdue et méfiante. C'était la première fois qu'elles mettaient les pieds dans un tel vaisseau et elles ignoraient encore si c'était une intervention extérieur ou l'équipage qui était responsable de ça, même si la seconde option était la plus probable à leurs yeux.

Elles progressaient donc en partant du principe qu'un nombre indéterminée de membres d'équipage étaient en train de remettre le vaisseau en route. Un équipage connaissant chaque recoin de l'appareil dont certains membres avaient un passif militaire quasi légendaire : il était de notoriété publique que l'Initiative avaient recrutée en priorité les meilleurs dans leurs domaines, scientifiques, techniques, militaires, avant d'ouvrir les inscriptions à qui voudraient bien tenter le grand saut vers l'inconnu.

Pendant ce temps, Séides surveilla la progression des criminels tout en verrouillant l'accès à la salle des serveurs. Il observa l'état des navettes présentes et constata qu'il y avait un système de pilotage automatique. En temps normal, les ordinateurs de l'Arche s'occupaient du décollage et de l'atterrissage des navettes depuis ses hangars, mais il était également possible de piloter les navettes à distance, par exemple en cas de situation d'urgence avec un pilote blessé. La portée du signal de contrôle se résumait à une distance surface-orbite, mais c'était suffisant pour le plan du Geth qui voulait s'en servir comme missile improvisé à lâcher sur les assaillants pour le tenir à l'écart le temps que l'Arche le temps de mettre les voiles et que la flotte d'escorte n'intervienne.

Pour l'instant, la flotte ne bougerait pas tant qu'ils étaient en orbite de Tafina, ignorant les défenses anti-vaisseaux de la planète. Pour le Ninor, l'Arche était une prise de première importance et rien que le fait de lui tirer dessus devaient stresser les artilleurs attaquants, craignant les répercussions si leurs tirs endommagés le vaisseau plus que de raison. En revanche, pour une flotte ennemie, ils n'auraient aucune considérations de ce genre. De plus, avec la surprise de la frégate équipée d'un thanix, on pouvait bien se demander ce que le Ninor gardait d'autre en réserve...


"Propulseurs chargés à 50 %. La propulsion subluminique est disponible à pleine capacité. Préparation du générateur SLM."

À bord, les vibrations des moteurs se faisaient sentir à travers les sols et les parois. Une sensation à peine perceptible bien connue des gens voyageant souvent ou vivant dans leurs vaisseaux. Cette dernière était toutefois plus distincte et pas seulement à cause de la taille de l'Arche. Cette dernière avait été conçue pour effectuer un voyage intergalactique, ses propulseurs avaient été préparés en conséquence. Ils devaient, pendant au moins 600 ans, propulser le vaisseau vers une autre galaxie à la vitesse moyenne de 11 années lumières par jour. Pour un vaisseau de cette taille, c'était un exploit. Surtout en prenant en compte qu'à l'époque, les générateurs SLM accumulaient une charge statique à évacuer régulièrement dans la magnétosphère d'une planète ou en reliant le générateur à la terre sous peine de la voir se libérer à travers le vaisseau. Dans le vide intergalactique, c'était impossible. Les Arches utilisaient donc un système novateur qui permettait de convertir cette charge statique en énergie pour les systèmes annexes du vaisseau, ce qui leur conféraient une autonomie quasi infinie tant que les équipements étaient en bon état.

Du côté de Nissara et de Laquarius, les deux soldats se mirent en position à la gare du monorail juste à l'entrée de la zone principale. La porte derrière eux se verrouilla pour empêcher tout risque qu'une ennemi camouflée puisse entrer en profitant du chaos du combat à venir. C'était une zone dégagée avec de nombreux couverts formaient par le mobilier ou les différentes décorations que l'on retrouvaient dans tout les terminus de transports publiques comme des bancs, des bornes d'informations ou des pots de fleurs plus ou moins massifs. C'était aussi la zone où les pirates allaient déboucher d'ici peu. La salle était plongée dans la pénombre avec quelques lumières ça et là provenant d'éclairage secondaire éparse. Au rythme des coups sourds provenant des tirs des cannonnières à divers points du vaisseau, toutes encaissées par le bouclier, la porte s'ouvrit et plusieurs ombres maniant des faisceaux lumineux s'engagèrent avec la précision d'un commando en train d'investir les lieux.

Deux Asari se déplacèrent vers un couvert proche et balayèrent la salle avec leurs armes. Elles firent un signal gestuel typique de l'armée asari, annonçant d'anciens soldats, indiquant que la zone était dégagée, ce qui fit sortir le reste du commando de la coursive qui commença à reconnaître la pièce :


"Zone principale. Cockpit. C'est par là !
-Toujours pas d'activité ?
-Non Chef, ils n'ont pas l'air d'avoir remarqué notre présence.
-C'est peut-être un équipage réduit qui se réveille en premier en cas de problème...
-Ils doivent s'être barricadés dans la zone principal. C'est mignon.
-Et bien on a qu'à faire sauter la porte... Si on bat notre record, j'offre une esclave rien que pour nous."


N'ayant apparemment pas remarqué la présence de la Spectre et du Turien, camouflée dans la pénombre ou par un camouflage tactique, une des Asari se dirigea d'un mouvement félin sous couvert de ses coéquipières vers la porte en sortant un objet qui fut facilement reconnue comme étant un explosif permettant de faire sauter les serrures.

C'était le moment parfait pour passer à l'attaque... Une occasion parfaitement prise par Laquarius qui ficha une balle droit dans la tête de sa cible. Pas la saboteuse, mais une des Asari qui la couvraient. Elle était dans la position parfaite, parfaitement visible. L'occasion était trop belle pour ne pas la saisir.

Les autres pirates se mirent immédiatement à couvert en proférant des insultes, encore sous le choc du tir surprise. Elles se levèrent d'un coup pour arroser au hasard dans la salle, n'ayant qu'une vague idée de la position du tireur : face à elles. Nissara en profita pour tirer à son tour, visant la saboteuse qui s'écroula au sol en lâchant son explosif au sol, heureusement pas encore activé.

Les commandos pirates restant se positionnèrent pour avoir l'arc de tir le plus large possible :


"Ici l'escouade Travish. Nous rencontrons de la résistance à bord. Je répète. Résistance à bord. Demande envoie de renfort !"

Après son message radio, les tirs commencèrent à fusèrent dans à peu près toute les directions. Des tirs de couverture pour empêcher toute nouvelles frappes. Deux d'entre elles lancèrent des incinérations sur les plantes et les appareils électriques dans l'espoir que les incendies provoqués apportent plus de lumière et donc moins de cachettes pour leurs ennemis.

Dans le cockpit, où les tirs se faisaient entendre de manière très étouffés, Miho observait le diagramme de chargement du propulseurs. 60 %, 61, 62... Ils avançait plus vite que pour la première moitié. Les alarmes fusèrent indiquant les différentes zones attaquées par les canonnières et d'autres hologrammes montraient que les boucliers tenaient bon. Tout paraissait sous contrôle jusqu'à ce que SAM n'annonce une mauvaise nouvelle :


"Alerte : La frégate ennemie en phase d'approche. Détection énergétique importante."

Sans doute une réponse à l'appel radio du commando, la frégate revenait à la charge avec son Thanix et si la tactique choisit était la même, ça voulait dire qu'elle venait créer un nouveau point d'insertion pour une ou plusieurs autres escouades d'assauts...




HRP : BASTOOOON ^^

Pour le combat je vous laisse la marche à suivre (les attaquer, jouer sur leurs nerfs, faire durer tout ça... comme vous voulez)

Pour le vaisseau, à vous de voir si vous voulez commencer à le déplacer (et utiliser les navettes pour jouer les kamikazes)

Voilou voilou ;)



○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 3 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 3 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 60
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 184.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 3 - La Dernière Arche

Message par Laquarius Nix » 21 Octobre 2018, 20:46

La première balle fait mouche, je ne peux pas dire que je suis surpris. À vrai dire, je ne dis rien du tout, toute ma concentration passe dans la stabilisation de mon arme pour pouvoir tirer directement après. Je vise le paquet tombé au sol. Un tir pas trop proche pour ne pas déclencher la charge, mais pas trop éloigné pour tenir en respect quiconque voudrait s’en approcher. Après deux coups d’affilés, il est évident que les Asaris vont réussir à me localiser. Aussi, je ne prends pas de risque et me recule pour me mettre à couvert avant de parcourir la pièce dans la largeur pour changer de poste de tir.

Arrivé à destination, je ne m’allonge pas tout de suite, repérant deux pirates près un écran d’affichage, je tire dans l’objet pour le faire éclater : étincelles et débris aidant à déstabiliser le duo. Je m’accroupis ensuite, ouvrant la culasse pour en faire sauter la cartouche vide et la remplace par celle contenue dans ma main gauche. Enfin je libère ma bouche en retirant la cartouche que je tenais là. L’instant d’après, des flammes volaient vers ma précédente position, embrasant des parterres verdoyants.

« Nissara, le paquet d’explosif à ta droite ! Seides, on a des départs de feu par ici. Tu as de quoi lancer un système anti-incendie ? »

À peine ai-je fini de parler qu’une véritable pluie se déclenche dans la salle. Impossible de savoir si le vaisseau avait réagi de lui-même ou si le Geth avait accédé à ma requête directement, mais dans tous les cas l’eau est là. En plus d’éviter que la pièce ne soit transformée en une fournaise, la réaction entre le liquide et les flammes produit une épaisse fumée. C’est sûr qu’il faudra du temps avant que ça n’emplisse la salle mais pour le moment ça me procure un coin de brouillard où je pourrai toujours me retirer en cas de problème. À vu de nez, je dirai qu’avec un bon coup de micropropulseur, il ne me faudra guère plus de trois secondes pour arriver à couvert de cette brume.

Je tâche de garder ça dans un coin de ma tête et me reporte sur le combat. Nissara s’est engagée, je m’allonge à nouveau afin de lui fournir du soutien. La stratégie est simple, je m’assure que personne ne vienne récupérer le paquet d’explosif et je force un maximum d’Asari à rester cachées derrière leurs couvertures diverses et variées. Certes, je pourrai tenter de tirer au travers de certains des simili-boucliers mais prendre ce genre de pari à l’heure actuelle serait du foutage de gueule. Je me contente donc du minimum : personne ne passe et/ou n’a accès au dos de la spectre. La désagréable impression qu’une paire d’yeux supplémentaire nous serait utile me tiraille tout de même. Même si l’occasion ne s’y prête pas, j’ouvre à nouveau le canal vocal :

« Seides, est-ce que tu as un visuel sur la pièce ? Je ne peux pas tout sui.. »

Je me coupe l’instant de retenir mon souffle sous l’effet de la concentration et envoie valser la cheville d’une bleue un peu trop pressée de récupérer sa précieuse charge d’explosifs. Un « Tu l’as pas volée celle-là. » siffle entre mes dents et je reprends le fil de mes pensées.

« Je ne peux pas tout suivre. Aussi, est-ce que tu peux légèrement augmenter la luminosité du côté du Ninor pour me faciliter la tâche et veiller à ce que ma partie reste dans la pénombre ? Fais péter les spots au dessus de moi s’il le faut, je ne crains pas les petits bouts de verre. »

En attendant sa réponse, je recharge à nouveau mon arme. Mon épaule commence à se tendre, peut-être que je devrais un peu ralentir la cadence de mes tirs et me lancer sur du plus létal au lieu de tenir nos ennemis en respect.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 230
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 418.00 Points

PrécédentSuivant

Retour vers *Nébuleuse d'Ényo



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)