Tourisme d'affaire

*

Modérateurs : Administration, MJ

Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 29 Juillet 2018, 16:11

• Date du RP : 18 février 2 194
• Lieu du RP : Etheai / Sanves / Système Ialessa / Nébuleuse d'Athéna / Noyau Concilien
• Type de RP : RP fermé
• Personnage(s) participant(s) :2
• Personnage(s) participant(s) : Callum Stetko et Miho'Shakti Vas Erakis



-------------------------------------------------------------------

Quelques semaines plus tôt, à bord de l'Erakis a écrit :Dans le petit salon de du pont où se trouvait l'espace de vie, un butarien, jeune adulte, était vautré confortablement sur un fauteuil. Entre ses mains, une petite console de jeun émettait régulièrement quelques sons, alors que ses boutons se faisaient sauvagement maltraiter. Tout concentré sur le boss de fin de niveau, il n'entendit pas la démarche discrète qui se rapprochait dans le couloir voisin. La silhouette du capitaine se profila dans l'entrée, au moment où, fier de lui, le jeune homme relevait les bras dans une exclamation de victoire qui mourut dès qu'il se rendit compte qu'il n'était plus seul. Prestement, il se redressa dans son fauteuil, visiblement vite détourné de sa distraction.

"Salut capitaine! On part plus tôt? On file au poste de pilotage?"
"Non. Le planning n'a pas changé. Je peux te parler quelques instants?"
"Ouaip, bien sûr!"

Il abandonna rapidement son jeu pour le poser sur une table à côté de son fauteuil. en face de lui, la quarienne tira un siège pour s'y installer à son tour, dans une attitude pas particulièrement protocolaire.

"Je ne vais pas faire long. Tout d'abord, il faut que tu saches que je recherche un nouveau pilote."

Un étrange silence s'installa dans le petit salon. Les traits de Sogan se décomposèrent avant qu'une expression de nervosité ne fasse son apparition.

"Mais... J'ai pourtant tenu mes engagements! Je n'ai pas provoqué de bagarre depuis Rannoch. Et puis, j'ai arrêté de chercher des noises à Mun. J'apprend pas assez vite, c'est ça? Je peux faire des heures supp sur simulateur, hein! J'ai qu'à dormir moins, et puis..."
"Je ne te reproche rien. Et détends-toi, il n'a jamais été question de te trouver un remplaçant!"

Coupé dans son élan, le butarien fronça les sourcils, ne comprenant pas le ton amusé de son capitaine, ni même la logique de la conversation.

"Je vais avoir un nouvel instructeur alors? Vous lâchez ma formation?"
"Non, je n'ai pas l'intention de te laisser tomber. Même si je suis certaine que tu auras tout à gagner en observant les méthodes d'un autre pilote. Il s'agit surtout de ce que tu m'avais demandé."

Face à l'air incertain de Sogan, Miho poursuivit.

"Quand Eheti et Leslav ont eut plus d'heures d'études aux interventions sur le terrain, tu avais demandé toi aussi à suivre le mouvement. J'ai moi aussi pas mal de choses qui me tiennent loin du cockpit, donc on va embaucher un autre pilote. Ça te laissera plus de temps pour avoir un instructeur fixe."
"Han! Parfait! C'est Kelp ou Mun qui s'occupera de moi?"
"Ce sera Sylla."

Mi-surpris, mi-outré, Sogan ouvrit la bouche, sans qu'un son n'en sorte. A voir sa tête, il était plus que clair que se retrouver à devoir passer des heures d'apprentissage en compagnie de la rigide et très militaire navigatrice turienne ne l'enchantait pas le moins du monde. Miho ne pu retenir un rire franc. Elle savait que leurs caractères étaient radicalement opposés, et ça avait été pour elle un facteur décisif.

"Ne t'en fait pas. Elle est peut-être dure, mais sait rester juste et objective. Tu ne souffriras pas... Enfin Pas trop."



Quelques jours plus tôt a écrit :Dans la salle de conférence de l'Erakis, Mun et Miho étaient assis côtes-à-côtes au bord de l'imposante table holographique. Celle-ci affichait différents dossiers, dont chaque première page comportait le CV d'un pilote. Spontanément, la quarienne en écarta trois qu'elle fit disparaître.

"Hey! Ils sont bons, ceux-là!"
"Je sais, j'ai déjà travaillé avec eux du temps du Maefis. Le problème, c'est qu'ils sont très bien intégrés dans leurs vaisseaux respectifs. Les débaucher reviendrait à nuire à la dynamique de leurs équipages."

Mun poussa un soupire.

"Ça aurait été plus simple de faire une annonce, plutôt que de chercher la perle rare."
"Je ne suis pas d'accord. C'est plus amusant d'observer ceux qui nous intéressent sans qu'ils le sachent. Ça ne laisse pas l'occasion de jouer un rôle en essayant de se montrer sous leur meilleur jour."
"C'est vicieux..."
"Pas plus vicieux que ça..."

D'un geste du doigt, Miho fit glisser un dossier entre eux deux. Les traits d'une jeune femme apparurent, un visage qu'ils avaient découvert il n'y avait pas si longtemps que ça. Malgré le fait que la photo soit neutre pour mieux coller à son CV, un certain sentiment de manque de confiance paraissait trainer sur les traits de l'humaine.

"Elle t'avait pourtant tapé dans l'oeil..."

Miho fixa son second d'un air blasé.

"On touche pas au pilote de Jors...?"
"On ne touche pas au pilote de Jors. Sparks ne pourra jamais développer son plein potentiel avec d'autres personnes. Ils ont une complicité qu'elle aura de la peine à développer ici. Surtout avec Sogan comme collègue."

Le dossier disparu comme les précédents. D'autres suivirent le même chemin presqu'instantanément, effacés par Mun.

"Ceux-là n'ont jamais rempli de mission à risque... Et celui-ci a besoin d'être formé aux interventions. On a déjà Leslav, Eheti, Vaalo et Sogan sur le grill, inutile d'en ajouter un de plus."
"Oui, il nous faut quelqu'un qui a déjà fait ses preuves. Quelqu'un dont les expériences gagneraient à être partagées avec le reste de l'équipage. Ce qui nous laisse... Trois dossiers."

Devant eux restaient encore les traits d'un turien d'âge mûr, le visage tracé de symboles ocres, un humain à l'air très sérieux, et une asari affichant un petit sourire ravageur. Mun fit disparaître le premier dossier.

"Suadela t'as déjà confié sa navigatrice, je suis pas certaine qu'il serait judicieux d'essayer de lui piquer son pilote."

Miho eut un léger rire. Elle fit glisser l'un des deux dossiers vers elle, observant un instant les traits si sérieux de l'humain, avant d'ouvrir le dossier pour relire certains passages.

"Je ne sais pas d'où tu sors celui-là. Il n'a jamais travaillé de près ou de loin avec la Coopérative."
"J'ai fait sa connaissance sur Thessia. C'était une impression, mais... Je me suis dite que ça ne coûtait rien de nous renseigner un peu plus à son sujet."

Mun se pencha vers Miho, pour revoir certains aspects du dossier avec elle.

"Alliance... Creuset... FSIGA... Qu'un mec pareil bosse pour O'Kalia est du pur gâchis."
"Il avait des raisons personnelles. Mais je suis d'accord avec toi, c'est du gâchis."

Machinalement, Mun ouvrit le dossier de l'asari, observant l'impressionnante liste des différentes activités qui avaient jalonné plus de deux siècles d'existence. Lentement, il le déplaça sur la table pour le mettre à côté de celui de l'humain. Mercenaire, chasseresse, formation de pilotage poussé, tableau de chasse plus qu'impressionnant...

"Si on compare les années d'expériences, il n'y a pas photo. Mais bon... Je doute que le temps seul apporte la sagesse."
"La question n'est pas uniquement là. Jusqu'ici, tous les membres embauchés l'ont été non pas parce qu'ils avaient tout à donner, mais parce qu'il nous était possible à nous aussi de leur apporter quelque chose. Je ne veux pas d'un simple pilote capable de prendre les armes. Il nous faut quelqu'un qui puisse aussi s'épanouir, aimer son job, être en accord avec ses convictions et se découvrir de nouveaux objectifs. Dans le cas contraire, l'ennui ou la déception pourrait finir par porter préjudice à tout l'équipage."

Le dossier de l'asari fut balayé par Mun. La personne à choisir lui paraissait dès lors évidente. Il étala le dossier, faisant apparaître les autres pages pour les regarder à nouveau.

"Une impression, hein... C'est aussi comme ça que tu as choisi Sogan, Eheti et Kelp."
"Oui. Et?"
"Et je pense qu'on va continuer à s'y fier."

Miho sourit en se reportant sur le dossier. Cet homme, elle ne l'avait rencontré qu'une fois. Pourtant, son nom lui était spontanément revenu en tête quand elle avait commencé à réunir des dossiers. Il n'avait pas été bien compliqué de demander à Urs de fouiner du côté de ses vieilles connaissances de l'Alliance pour obtenir quelques informations complémentaires. Restait encore à voir si un poste à bord de l'Erakis sera une offre suffisamment attrayante.

Le dix-huit juillet, l'Erakis s'était posé à l'aube au spatioport d'Etheai. La capitale de Sanvès était un lieu de destination phare pour les touristes amateurs de nature, d'histoire ou simplement de far'niente. Le genre de clientèle qu'O'Kalia transport conduisait sur cette planète très touristique. Il n'avait pas été compliqué de voir quel pilote avait en charge quel vaisseau, et quel était le plan de vol du dit vaisseau. Bien qu'il s'agisse d'un voyage principalement professionnel pour Miho, il n'était pas nécessaire que ça le soit pour tous. Une partie de l'équipage avait donc quitté le vaisseau pour profiter des plages de sable blanc, tandis que l'autre partie attendrait le retour du premier groupe pour aller aussi prendre un peu de bon temps.

Mais ce n'était pas le cas du capitaine. Pour l'instant, elle traînait dans le spatioport, observant un panneau affichant les arrivées et départs. Le débarquement de passagers déposés par O'Kalia Transport était prévu pour dans quelques minutes. Tranquillement, la quarienne se mêla à la foule et traversa le spatioport pour repasser du côté du personnel des vaisseaux. Dans sa tenue habituelle, combinaison rouge, cuivre, noir et dorée, elle se faufila entre quelques employés du lieu pour se poser près d'une rambarde. L'imposant vaisseau d'O'Kalia était en train de se fixer à une passerelle, sur laquelle les touristes ne tardèrent pas à affluer. Accoudée à la barrière, la quarienne observa le défilé d'espèces et d'âges avec curiosité. Elle savait d'expérience que les pilotes n'allaient pas sortir dans la seconde. Il y avait encore tout un protocole de vérifications à faire en vue du prochain déplacement. Mais ça ne l'empêcha pas, une fois que le flot de clients fut passé, de se rendre à son tour sur la passerelle. Elle s'arrêta en face de l'entrée du vaisseau, et attendit simplement, les fesses appuyées contre la barrière.

Quand, enfin, un visage pas si inconnu que ça se profila, elle se redressa légèrement. On devinait plus qu'on ne pouvait voir son sourire, tant sa visière restait sombre. Mais ça ne l'empêcha pas d'incliner légèrement la tête sur le côté avant de lancer sur un ton étrangement jovial.

"Bonjour confrère! Bienvenu à Etheai. Je vous offre un verre?"

Il y avait là un étrange rappel d'une époque où des caisses de marchandises avaient été mal livrées. Peut-être avait-elle l'air de faire du rentre-dedans en toute impunité, mais très franchement, Miho s'en tamponnait pas mal.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Callum Stetko » 30 Juillet 2018, 09:43

Le Traveler file à travers les cieux, la cabine de pilotage est plongé dans un silence que seul un très léger vrombissement provenant des moteurs ainsi que des bips éparses venant de différent instruments de bord viennent perturber. Callum est seul dans la cabine, il regarde l'espace qui s'étant devant lui et leur destination qui grossit à vue d'oeil. Le pilote pousse un soupir, le regard dans le vide: "Mais quelle vie ennuyeuse!" Cela fait déjà un bon moment qu'il a remonté la pente suite à sa dépression, son travail l'y a bien aidé, surtout Jim, son copilote, avec un gars comme lui impossible de s'ennuyer, c'est même parfois un peu trop. Seulement quand on remonte la pente, on redevient plus ou moins la personne qu'on était avant, avec les mêmes aspirations, désirs, envies... Et celles de Cal' sont à milles lieux de ce qu'il vie depuis maintenant plus de deux ans au sein de O'kalia Transport.

Le pilote désengage quelques systèmes en vue de l'approche de la planète puis s'écrase au fond de son fauteuil en cuir, laissant son esprit divaguer parmi ses souvenirs du bon vieux temps. Il se revoit à l'académie de pilotage avec Luke. Il se revoit parcourant la galaxie aux commandes de vaisseaux de l'Alliance... Il revoit Neria... Mon dieu comme cette époque lui manque... Il est finalement tiré de sa rêverie par l'arrivée bruyante de son copilote. Ce dernier s'assoie sur son siège et le fait pivoter vers Callum, un grand sourire aux lèvres:

- Hey Cal'! Je crois que j'ai une touche avec une de ces petites vacancière friqué qu'on trimbale! Je suis sûr que cette fois c'est la bonne, je vais la serrer.
- Oui Jim, et tu en ai aussi sûr que les 347 fois précédentes où il ne s'est rien passé c'est bien ça?
- Sérieux t'as pas le droit de me dire ça! Là c'est différent je le sent, tu vas voir, je vais l'attendre à la sortie du vaisseau pour le débarquement.
- J'ai hâte de voir ça tiens!
- Cal', sans déconner t'as fait énormément de progrés en 2 ans, c'est vrai! On croirait presque que t'es quelqu'un de normal. Jim lance alors un clin d'oeil complice à son partenaire. Mais franchement faudrait que tu sois encore un peu plus cool. Tu sais ce qu'il te faudrais? Une gonzesse! Je déconne pas ça finirait de te décrisper un peu.
- Ou un peut d'aventure... murmure le pilote.
- Quoi? Attend tu penses pas sérieusement quitter ton boulot? C'est tout ce que t'as! Avec moi!
- Arrête j'ai pas dit ça, je ne vois pas pourquoi je changerais de boulot... Te concernant par contre... Petit sourire en coin.
- Ha ha ha, très drôle. N'empêche que sans moi tu te ferais royalement chier mon pote.

Et c'est vrai, en y repensant Callum doit beaucoup à ce petit blondinet chétif plein d'energie. A vrai dire Jim est même le seul ami qu'il a dans cette nouvelle vie qui commence, et d'un côté c'est un peu ce qui lui faisait peur. Peut-être serait-il bientôt temps de passer un nouveau cap, d'évoluer de nouveau. Cette discussion tourne dans la tête du pilote tout le temps que dure la descente jusqu'au spatioport, à peine le vaisseau docké que Jim, fidèle à lui même se précipite hors de la cabine pour aller cueillir sa "dulcinée" avant qu'elle ne soit sur la passerelle. Cal' quand à lui finalise les procédures onboard du vaisseau. En quittant ce dernier il croise son copilote en pleine discussion avec une charmante jeune femme bien trop classe pour lui, il sort de son appareil sans un mot et une fois sur la passerelle il est interpellé par une personne qui visiblement attendait là.

- Bonjour confrère! Bienvenu à Etheai. Je vous offre un verre?

Le ton est jovial, Callum se stop net, surpris de voir quelqu'un ici et encore plus par la "proximité" que sous entend ce bonjour, comme si il se connaissaient déjà. Pour seul réaction le pilote a un magnifique lever de sourcil circonspect, il prend ensuite pas plus de 2 secondes pour observer la personne. Une Armure, combinaison couleur rouge, cuivre, noir et dorée, le tout accompagné d'une voix qu'il avait déjà entendu et il lui en faut pas plus pour remettre un nom sur ce "visage".

- Miho'Shakti vas Maefis! Dit-il esquissant un sourire. Mais que faites vous là?

Le pilote tend un main amicale à sa consœur. En réalité il ne risquait pas d'oublier cette Quarienne, car c'est un peu d'elle que tout est partie, ou plutôt repartie, pour lui. Elle est la première personne à qui il s'est vraiment confié depuis le drame et c'est indéniablement ce qui le mis sur la bonne voie pour sortir de sa spirale dépressive qui le rongeait à l'époque.

- Va pour un verre mais cette fois-ci c'est vous qui choisissez l'endroit et moi qui paye.

Sur ces mots les 2 compères voient passer d'un pas décidé et d'un air outré une belle jeune femme brune qui quitte le vaisseau. "Et 348 pour Jim" se dit immédiatement l'Humain. En effet son copilote s'engage sur la passerelle quelques secondes plus tard, les épaules arquées, en se frottant la joue gauche, puis il arrive à hauteur de Callum et voie alors Miho ce qui a pour effet de le redresserdans la seconde et de lui redonner le sourire. Le regard de ce dernier passe alors rapidement de la Quarienne à son équipier:

- He dis donc Cal', quand je te disais de te remettre sur le marché je pensais pas que tu serais aussi rapide mon cochon!

Cette magnifique intervention du très délicat Jim s’accompagne de petits coups de coude complices, ce à quoi Callum répond par un simple regard sérieux et réprobateur envers son partenaire, le tout du haut de sa stature assez imposante et avec ses yeux sombres. L'effet est immédiat, Jim se stop et non sans jeter un nouveau regard vers la Quarienne il dit:

- Ouai t'as raison, j'ai des formulaires à aller signer, j'y vais. Au plaisir de vous revoir mademoiselle, dit-il en passant à coté de l'Armure pour quitter la passerelle.
- Donc lui c'est Jim, dit Callum après un léger soupir. Mon copilote et mécano embarqué. Excusez son attitude, il n'y paraît pas forcément comme ça mais c'est quelqu'un en or.

L'Humain espère alors que Miho ne fasse pas le rapprochement entre Jim et ce moment tellement malaisant qui avait eu lieu lors de leur première rencontre à bord de la soute du même vaisseau stationné tout près d'eux. Toutefois avec le recul cette mésaventure a maintenant le dons d'arracher un petit rictus au pilote. Ce dernier invite ensuite d'un signe de la main la Quarienne à bein vouloir remonter la passerelle en direction du spatioport et de la ville.
Avatar de l’utilisateur
Callum Stetko
Rang 2

Rang 2
 
Message(s) : 21
Inscription : 19 Octobre 2017, 21:22

Âge: 32
Profession: Pilote
Classe: Martial
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 52.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 30 Juillet 2018, 14:11

Face au temps de réflexion de l'humain, Miho ne pu s'empêcher de sourire. Difficile de reconnaître quelqu'un qu'on avait vu qu'une fois, surtout quand il s'agissait d'une quarienne. Entre les combinaisons et les visières, tous se ressemblaient aux yeux des autres espèces. Allait-il faire le lien? Il le fit, même plus vite qu'elle ne l'aurait pensé. L'évocation du nom de son foyer précédent lui arracha un étrange pincement au coeur. La nostalgie restait là, tout comme une base de regret au souvenir de s'être faite virée de son poste de pilote titulaire. Il fallait voir ça comme le coup de pied au cul nécessaire pour aller plus loin, comme le lui avait dit Fyn. Mais il n'empêchait que cette famille qui avait survécu à la guerre lui manquait toujours. Enfin, c'était derrière elle maintenant. Une toute nouvelle famille s'était créée, et peut-être qu'aujourd'hui, il serait possible de compter un membre de plus. Elle ne rectifia pas le nom, il serait bien assez temps d'en parler autour d'un verre. A sa question, elle répondit spontanément, sans gêne aucune.

"je suis venue pour vous voir!"

Après tout, elle n'avait pas d'autres raison de se trouver sur Sanvès. Elle lui serra la main en retour, avec un certain enthousiasme. Déjà, il était partant pour lui donner un peu de son temps, ce qui commençait bien. L'échange fut cependant interrompu par la sortie outrée d'une belle brune à la démarche énervée. Suivant quelques secondes la femme des yeux, Miho se reporta ensuite avec une précision méthodique sur l'humain qui sortait à son tour du vaisseau le visage douloureux d'une baffe qu'il avait dû se prendre en plus d'un râteau certainement. Décidément, il y en avait qui n'étaient pas du tout doué pour créer des liens avec le sexe opposé. Le genre d'attitude qui collerait parfaitement avec... Un type partant du principe que si quelque chose a des seins, c'est qu'il faut envisager de le déshabiller. Un petit sourire narquois étira ses lèvres au souvenir du commentaire graveleux mais ô combien banal auquel elle et Callum avaient eu droit. Le redressement d'épaules et la réflexion suivante lui confirma sans mal ses pensées premières.

"Tiens donc..."

Elle avait à peine murmuré. Mais bien loin de s'offusquer, elle avait en vérité un peu de peine pour les deux hommes. Lui d'avoir si peu de talent en séduction qu'il n'avait probablement pas éprouvé les petits plaisirs du sexe depuis longtemps - en supposant qu'il ait eu une première fois - et Callum d'avoir à être témoin des foirages répétés de son collègues. Au moins, il y avait suffisamment de complicité entre les deux pour que d'un simple regard, il comprenne qu'il valait mieux éviter de poursuivre sur ce terrain là. Miho réprima une irrésistible envie de rire en le regardant s'éloigner.

"Personne n'est parfait... Et heureusement d'ailleurs!"

Elle ne voulait pas en remettre une couche et risquer d'apporter une ambiance désagréable. A la place, elle se mit simplement en route pour traverser la passerelle, suivant le mouvement de Callum. Elle ne l'emmena pas bien loin. Après avoir traversé un hall et prit un ascenseur, Miho le conduisit dans une sorte de tea-room au style rétro qui paraissait suffisamment plaire aux personnes de passage pour s'avéré être assez rempli. Des fauteuils confortables encadraient des tables basses créant l'illusion d'un environnement familial plutôt cosy. Navigant entre les tables, des asaris élégamment vêtues faisaient le service. Rien n'était particulièrement notable, si l'on faisait exception d'un menu détail: Les deux tiers du sol de l'espace client était transparent, et s'avançait légèrement au-dessus du vide, offrant une vue sur les vaisseaux stationnés en contre-bas. Ce n'était pas tout, une imposante baie vitrée permettait également de voir les phases d'approche et de départ en court, offrant un petit divertissement aux personnes en attente de leur voyage. Tout était fermé cependant, pour que le bruit, tout comme la chaleur humide de l'endroit ne vienne déranger personne. Agréablement tempéré, le bar offrait un environnement étrangement calme malgré le monde. Une petite musique de fond donnait le ton, et les gens présents échangeaient leurs propos sur un ton calme et bas. Un petit cocon de détente dans l'agitation constante d'un spatioport en somme.

Miho n'avait pas envisagé de lui faire quitter le lieu. Déjà parce qu'elle ne savait pas avec certitude combien de temps Callum avait devant lui, et aussi - surtout d'ailleurs - parce qu'elle connaissait trop mal les bons plans par ici. Jamais elle n'avait fait de longue halte sur Sanvès, et la ville devait être saturée de touristes en cette période de l'année. A peine étaient-ils arrivés qu'une asari vint à leur rencontre pour les guider jusqu'à une des tables basses, proposant dans la foulée une carte avec le choix des boissons et une sélection de pâtisseries locales. Miho prit un mélange de jus de fruits dextro et laissa Callum faire son choix, avant de relancer la conversation.

"Alors, comment allez-vous depuis notre rencontre? J'espère que vous n'avez pas eu d'autres problèmes de logistique sur Thessia, depuis..."

Il fallait dire que du temps du Maefis, les bourdes sur Thessia avaient été une habitude. Celle qui lui avait valu la rencontre de Callum n'avait pas été la première ni la dernière. Fyn avait développé un léger urticaire nerveux dès qu'il entendait les termes "protocoles de réclamation" et "formulaire A3 avec pièces comptables" dans la même conversation. Sans compter un léger tic dès qu'une asari commençait à évoquer la beauté de Thessia, dont il n'avait jamais rien vu d'autre que le bâtiment central du spatioport en plus de trois ans. Peut-être que ça avait changé depuis qu'elle était partie. Elle n'abvait jamais osé demandé, de peur de déclencher un vidage de sac frustré de la part de son ex-capitaine.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Callum Stetko » 30 Juillet 2018, 22:53

Callum suivit l'Armure dans le hall du spatioport avec tout le long du trajet une interrogation en tête: "je suis venue pour vous voir!". En générale quand on entend ça c'est ou bien tout bon... ou tout mauvais, restait a savoir à la quelle de ces deux sauces il allait être manger. Rapidement il se remémora les événements du spatioport de Thessia en quête d'une éventuelle maladresse de sa pars nécessitant une nouvelle entrevue des années plus tard. L'intervention de Jim à travers l'omnitech? Non ce ne pouvait être cela, la Quarienne n'avait pas l'air du genre à s'offusquer pour si peu. Son attitude sur la terrasse du bar? Certe il n'avait pas vraiment été de bonne compagnie mais tout de même!
Le pilote repasse alors les dernières minutes dans sa tête: Sa consœur eu plutôt l'air enjoué de le revoir, ce doit donc être plutôt bon signe. Bon certe le terme "enjoué" était probablement un peu exagéré c'est vrai mais tout au moins elle avait été amicale... Foutues casques avec visière fumée, non mais c'est vrai quoi ça aurait été tellement plus simple de deviner les intentions de son interlocutrice si il avait pû voir son visage.
Deviner les intentions de la personne que l'on a en face de soit. Cette pensée fit resurgir des souvenirs de l'époque de la FSIGA, c'était effectivement une phrase que ses instructeurs de terrain répétaient souvent, on pourrait même dire qu'il s'agissait d'un credo. Callum réprima un sourire en coin. On dirait bien que son naturel reviens au galop si même les instructions de terrain de base obligatoire même pour les pilotes revenaient régir son quotidien.

Finalement les deux personnes arrivèrent dans un Tea-room du plus belle effet, très classe. Cal' resta même quelques seconde les yeux rivés sur le sol transparent offrant une vue imprenable sur les bâtiments stationnés en dessous... Impressionnant. En s'installant à une table à laquelle une hôtesse Asari les conduisis il se demanda même si ils venaient pas en réalité de se lancer dans un concours de "qui connait le plus beau bar de la galaxie". Une fois installé il commanda simplement une grande citronade bien fraîche, la chaleur de cette planète commençait doucement à faire effet. Son attention se reporta de nouveau sur Miho lorsque cette dernière relança la conversation:

- Alors, comment allez-vous depuis notre rencontre? J'espère que vous n'avez pas eu d'autres problèmes de logistique sur Thessia, depuis...
- Des problèmes de paperasse, habituel sur Thessia j'ai envie de dire, mais rien de l'importance de ce que nous avons connue. En fait le système Asari et très bien pensé et efficace, seulement il a ses limites et dès qu'un grain de sable se retrouve pris dans les engrenages de cette machine alors là elle s'emballe et c'est le bordel... Pardonnez mon language.

Callum observa quelques seconde le spectacle qu'offrait les baies vitrées puis enleva sa veste en cuir noir pour la placer sur le dossier de sa chaise. Il était habillé très sobrement, comme à son habitude: Un jean couleur foncé et un t-shirt blanc avec le symbole de O'kalia Transport sur la poitrine côté droit. Sa barbe était moins sauvage que lors de leur dernière rencontre, cette fois ci elle est taillé bien proprement, courte, ce qui rendait son regard moins austère qu'auparavant. Bref il avait tout simplement l'air bien plus avenant que lors de leur première rencontre. Le pilote regarda ensuite l'Armure et se pencha en avant sur sa chaise pour venir appuyer ses avants-bras sur la table:

- Alors dites moi tout mademoiselle Miho'Shakti, pourquoi vouliez vous me voir deux ans plus tard? Ce n'est pas un problème par rapport à la dernière fois j’espère? Le pilote marqua une petite pause puis reprit sur un ton toujours amical:A ce propos, je tiens à m'excuser pour mon attitude globale cette fois là... Je n'étais pas vraiment dans une bonne passe comme vous avez certainement pû le remarquer.

Callum avait beau avoir analyser toutes les données dont il disposait dans tout les sens et sous différents angles mais rien n'y faisait il ne parvenait pas à deviner les raisons pour lesquelles la Quarienne soit venue pour lui. La possibilité la plus probable fût que le Maefis se trouvait également dans le spatioport au moment de l'arrivée du Traveler ET qu'elle l'ai vu ET reconnue ET fait le rapprochement avec ce jour sur Thessia ET qu'elle ai eu envie d'offrir un verre à cette homme qu'elle n'a vu qu'une seul fois y a 2 ans ET qu'elle en ai eu le temps... Bref ça faisait beaucoup de "ET" pour que ce soit vraiment plausible, alors Cal' a hâte d'entendre la raison officiel.
Le pilote se surpris même à être aussi méfiant... Non pas méfiant, c’était pas le mot, mais plutôt dans l'anticipation, être dans l'action plutôt que la réaction. Des réflexes de son passé de militaire qui refaisait surface depuis quelques mois, et quelques part au fond de lui ça lui faisait plaisir, ça le stimulait dans son quotidien si banal.
Avatar de l’utilisateur
Callum Stetko
Rang 2

Rang 2
 
Message(s) : 21
Inscription : 19 Octobre 2017, 21:22

Âge: 32
Profession: Pilote
Classe: Martial
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 52.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 31 Juillet 2018, 09:15

La paperasserie sur Thessia mériterait un documentaire à elle toute seule. Mais dans le fond, il ne s'agissait pas d'ouvrir le débat sur le sujet. Miho prenait un peu la température, pour jauger du degré d'ouverture à la conversation de Callum. A priori il ne semblait pas y avoir de détail particulier à tenir compte, il paraissait plus... Serein? Un peu apaisé en tout cas. Plus soigné, assurément, mais pour la quarienne ce n'était qu'un détail. Ce qui l'intéressait, c'était de voir dans quelle mesure le temps faisait son effet sur les blessures morales de l'humain. Elle se souvenait parfaitement de leur rencontre, et de tout ce qu'impliquait pour lui ce monument sur Thessia. Qui plus était, si quelqu'un était bien placé pour savoir ce que ça faisait de perdre l'amour de sa vie, c'était bien elle. En tous les cas, il paraissait avoir pas mal remonté la pente. Plus dynamique, et surtout directe dans sa manière d'en revenir à la simple raison de sa présence.

Deux ans après un verre pris, il pensait vraiment qu'il pourrait y avoir quelque chose à régler? Ils ne se connaissaient pas à ce moment-là. Et aucun incident majeur ne s'était produit. Un commentaire de son collègue? C'était d'un banal pour une quarienne... Les combinaisons avaient toujours eu cet effet. Maintenant un peu moins en vérité. Il fallait dire que sur Rannoch, de plus en plus de quariens se promenaient sans cet outillage, elle la première. Les plus curieux s'y rendaient, d'autres tombaient simplement sur des images ou minivid sur extranet. Au final, il n'y avait plus grand chose de mystérieux à ce propos. Tout comme il n'y avait rien de bien notable quant à l'attitude qu'avait eu Callum. Après tout, ils n'avaient fait que discuter, et partager du vécu. Qu'aurait-il pu y avoir de mal là-dedans?

"On a tous besoin de temps pour remonter la pente. Et vous n'avez pas été désagréable du tout."

L'asari revint avec les boissons qu'elle déposa sur la table avant de s'en aller, gratifiant Callum et Miho d'un sourire absolument charmant. La quarienne la remercia et attendit qu'elle se fut éloignée. L'humain voulait une raison, et bien elle allait écourter un peu les politesse d'usage. Se redressant un peu dans son fauteuil, Miho baissa les yeux sur le sol de verre. Puis tranquillement, elle tendit un doigt en direction de l'un des vaisseau stationné en contre-bas, et dans le champ de vision de Callum.

"Vous voyez la frégate là-bas?"

Calée entre deux autres vaisseau du même gabarit, l'Erakis affichait une courbure qui n'était pas sans rappeler le style turien. Mais son design plus agressif lui donnait comme un air de rapace au milieu de paisibles oiseaux. Sur le dessus, peint en un rouge sombre, un logo annonçait son affiliation à une coopérative de transport. Si Miho savait que la SCTI se faisait un nom depuis le qu'ils avaient démantelé tout un réseau de piraterie, elle avait aussi conscience que tous n'étaient pas censé reconnaître le logo. Que Callum le réalise ou non était sans importance à vrai dire. Elle misait d'avantage sur la frégate en lui-même.

"Ce vaisseau a besoin d'un pilote titulaire. Alors je voulais savoir à quel point vous aimez votre job actuel, et si vous seriez tenté de vous lancer dans une nouvelle expérience professionnelle."

Techniquement, l'Erakis possédait déjà deux pilotes en la personne de Sogan et elle-même. Mais elle avait besoin de temps pour accomplir pleinement ses activités professionnelles, et Sogan, qui d'ailleurs n'avait pas fini sa formation en pilotage, avait encore bien d'autres choses à apprendre pour effleurer son potentiel réel. En attendant, il lui fallait quelqu'un de compétant dans son cockpit. Quelqu'un qui avait savait aussi travailler en intervention sur le terrain, et qui n'avait pas de problème à partager son lieu de travail avec des représentants d'autres espèces. D'ailleurs, cela ferait de lui le premier humain fixe sur l'Erakis. Mais chaque chose en son temps. Il fallait déjà voir si cette perspective pouvait intéresser Callum ou non.

C'était bien pour ça que Miho n'avait cessé de le fixer pour le moment. Guettant sa réaction tant à ses propos qu'à la vision de la frégate, Miho récupéra son verre dont elle fit légèrement tourner le contenu, faisant danser les reflets ambre et orangés de sa boisson.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Callum Stetko » 31 Juillet 2018, 17:55

Les boissons venait d'être servies et Callum ne prêta aucune attention au sourire de la serveuse Asari, à cette instant il avait plus important à faire. Il leva son verre pour trinquer avec la Quarienne et en englouti une bonne moitié en trois gorgées. Voilà qui allait mieux, maintenant les choses sérieuses pouvaient commencer, et il ne croyait si bien dire puisque son interlocutrice ne passa pas par quatre chemins pour présenter ses intentions.

- Vous voyez la frégate là-bas? Lui dit-elle.

Le pilote baissa la tête pour observer le vaisseau qu'elle pointait du doigt et... et qu'est ce donc que ceci? Cal' haussa les sourcils de surprise en contemplant la bête, il n'avait jamais rien vu de tel, pourtant il s'y connaissait en vaisseau mais là celui-ci le laissa ignare. Et pourtant il avait tout de même dans sa forme générale, surtout vu du dessus, comme une impression de déjà vu. Il semblerait bien que ce soit un bâtiment fabriqué sur commande, sur une base connue. Quoi qu'il en soit c'était une pure beauté avec son design agressif. Et c'est alors qu'il détaillait le vaisseau que le couperet tomba, le laissant bouche-bée pendant quelques seconde avant qu'il se ressaisisse:

- Ce vaisseau a besoin d'un pilote titulaire. Alors je voulais savoir à quel point vous aimez votre job actuel, et si vous seriez tenté de vous lancer dans une nouvelle expérience professionnelle.

Le regard de Callum passa de Miho à la frégate deux ou trois fois avant de finalement s’arrêter sur l'Armure:

- On parle bien de CE vaisseau? Celui avec une gueule d'enfer?

Evidemment qu'on parlait bien de celui-ci et il le savait, c'est bien pour cela que ses questions était plus rhétorique qu'autre chose. D’ailleurs il n'attendit même pas de réponse et reporta de nouveau toute son attention sur l'objet autour du quel tout tournait. L'Humain détailla alors plus en détail la structure externe et le fuselage, certains éléments extérieur sur la coque lui faisait dit que ce bébé, en plus d'avoir un look ne pouvant laisser indifférent, possédait également ce qu'il fallait dans ses entrailles. Effectivement les énormes bouches de captation d'air pour le vol en atmosphère ainsi que le peu qu'il pouvait voir des tuyères laissait présager de réacteur avec une post-combustion du tonnerre! Digne de chasseurs de combat. Le pilote n'osait même pas imaginer les moyens de propulsions spatiale, certainement des bons gros dispositif anti-proton. Quoi qu'il en soit si tout les systèmes du vaisseau étaient du même acabit que ce qu'il pouvait voir d'ici, alors cella en ferait un bâtiment redoutable, quelque soit les circonstances, un rêve pour un ancien pilote militaire comme lui qui avait pour ambition à une époque de devenir pilote de chasse.
Après avoir passé il ne sait combien de temps la bête en revue, Cal' se redresse et se tourne de nouveau en face de Miho et la table. Il saisit son verre sur cette dernière pour le terminer d'une traite avant de parler d'un ton enjoué mais maîtrisé.

- Sacré vaisseau que vous avez là, sur une base de frégate Turienne très certainement avec de nombreuses modifications faites sur mesure. J'ai pu distinguer quelques éléments Galariens ce qui laisse penser que vous avez fait appelle à plusieurs espèces pour l'amélioration, piochant à coups sûr dans le meilleur de ce que chacune d'entre elle sait faire. Faut dire ce qui est, il est très très impressionnant.

L'humain fit une pause de quelques secondes, réfléchissant, puis reprit:

- J'en déduis donc que je ne dois plus vous appeler Miho'Shakti Vas Maefis... Et aussi que vous êtes membre de la SCTI. Ca m'etonne pas, vous faisiez partie d'un équipage indépendant donc vous aviez tout intérêt à rejoindre ce groupe, sage décision.

Les pensées se bousculaient dans la tête du pilote: Devait-il accepter? Pourquoi? En avait-il encore les capacités? De quel genre de boulot parlait-on exactement? Serait-il prêt la lâcher son seul ami?... Et nombres d'autres encore. En tout cas il y avait une question dont il avait la réponse: En avait-il l'envie? Et c'était oui, car pour se poser tout ces réflexions et surtout au vu de son rythme cardiaque, l'envie, la passion, l'excitation d'avoir une chance de manœuvrer ce bijou, il en avait envie. Seulement dans la vie on ne peux pas toujours succomber à ses envies, il fallait peser le pour et le contre, et pour ça il fallait glaner plus d'informations:

- Tout d’abord avant d'aller plus loin j'ai une question qui me brûle les lèvres: Pourquoi moi? Il existe des milliers si ce n'est plus de pilotes plus expérimentés que moi, alors pourquoi moi?

C'était une question double puis qu’avec cette dernière il comptait apprendre pourquoi lui en particulier évidemment mais également par association de quel type de travail on parlait exactement, car avec un vaisseau doté d'un équipement pareil ainsi qu'un profil rechercher d'ancien pilote militaire, ce n'était pas pour faire que des livraisons façons O'kalia. Il est vrai que Callum en savait peu sur la SCTI mais il était à peu près sûr que ce n'était pas un organisme para-militaire.
Avatar de l’utilisateur
Callum Stetko
Rang 2

Rang 2
 
Message(s) : 21
Inscription : 19 Octobre 2017, 21:22

Âge: 32
Profession: Pilote
Classe: Martial
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 52.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 31 Juillet 2018, 19:22

Oui, l'Erakis était une belle bête, du moins aux yeux de Miho, mais elle n'était jamais très objective quand il s'agissait du vaisseau sur lequel elle vivait. En tout cas, il faisait son petit effet, et pour elle c'était tout ce qui comptait. Les mots employés pour le qualifier n'étaient probablement pas les premiers qu'elle aurait choisis, mais ça la fit sourire. Au moins de ce qu'il en voyait, l'Erakis lui plaisait. C'était déjà un bon point. Difficile d'être motivé au pilotage quand on ne ressentait pas le moindre attrait pour son vaisseau. Restant silencieuse, elle se contenta d'observer encore un peu Callum, en écoutant ses observations. Il avait l'oeil en tout cas. Ses années passées chez O'Kalia Transport ne lui avait pas enlevé ça. Il fallait dire qu'il y avait eu pas mal de travail sur les plans de l'Eakis. Un sacré casse-tête pour tout ceux qui se sont penchés dessus pour accorder et optimiser les idées afin de pouvoir toutes les faire cohabiter. Elle ne s'était occupée que de certains aspects de l'équipement, tel le choix du blindage, bouclier et armement. Pas nécessairement le plu costaud du marché, il ne fallait surtout pas prendre le risque de brider par le poids ou l'espace la merveilleuse mobilité de son bébé. A quoi bon avoir le plus gros canon si c'était pour transformer sa frégate en cible facile?

Glissant sa paille é travers l'ouverture de ses filtres, Miho prit de longues gorgées rafraîchissantes de son jus de fruits. Les déductions de Callum étaient toutes logiques, et presque toutes exactes. Même si les rectifier pouvait paraître secondaire, elle préférait tout de même le signaler, histoire que l'humain ait vraiment toutes les cartes en main afin de prendre pleinement conscience de ce qu'elle lui proposait. Des vaisseaux membres de la SCTI, il commençait à y en avoir vraiment beaucoup. La plupart n'affichaient pas ouvertement leur lien, et n'arboraient donc aucunement le logo de la Coopérative. Après tout, chaque membre, en équipage ou en individuel, restait libre et indépendant, c'était tout l'intérêt de la chose.

"En effet, mon nom a changé. C'est Vas Erakis à présent. Mais pour être tout à fait honnête concernant la SCTI... Comment dire... C'est moi qui l'ai créé."

C'était du moins comme ça que la plupart des membres voyaient la chose. Créer les statut, le nom, le logo, enregistrer officiellement la Coopérative, trouver des fonds, trouver les membres de la première heure, dont la plupart étaient maintenant au conseil d'administration... Même si seule elle n'aurait pas été très loin, la SCTI n'aurait pas vu le jour si elle n'avait pas lancé le mouvement. L'info avait son utilité à présent, compte tenu de ses activités. Mais dans quelques années, cela changerait probablement. Les personnes à la tête de la Coopérative étaient vouées à changer, pour que la société conserve ses valeurs, en évitant d'offrir un poste confortable et définitif pour éviter que l'aisance et la facilité ne finisse par corrompre. Et puis tout le monde pouvait faire changer les choses. La voix d'un agent d'entretient avait valeur égale à celle de n'importe quel capitaine. Il restait encore un petit fond de jus quand Miho reposa son verre pour répondre à la question légitime de Callum.

"L'expérience est un facteur important, c'est vrai. Sur ce point, vous êtes très concurrentiel. Formé tôt au pilotage, très bons résultats au sein de l'Alliance, escorte du Creuset, même... Je regrette de ne pas avoir trouvé votre dossier à l'école de pilotage, mais beaucoup de choses ont été perdues dans la guerre. Vos états de service à la FSIGA sont excellents aussi, d'ailleurs."

Elle abandonna son verre sur la table basse avant de poursuivre.

"J'ai besoin de personnes polyvalentes, capable de travailler sur un vaisseau, mais aussi en dehors. Certains membres de la Coopérative n'ont pas uniquement vocation à faire dans le transport, ou de l'escorte. Si la SCTI a vu le jour, à la base, c'était pour apporter une efficacité d'enquête et d'action que les gouvernements n'ont pas, dans le but d'anticiper des menaces et ainsi protéger ses membres et au-delà, préserver des vies civiles."

Fallait-il aller jusqu'à dire que la SCTI avait tendance à contourner la loi concilienne et être amenée à collaborer avec des criminels? Elle préféra ne pas évoquer ça en publique, et pas à ce stade de la conversation. Parfois il fallait se salir un peu les mains pour obtenir des résultats, là où les groupes officiels devaient suivre des protocoles de recherche et d'enquête qui laissait souvent le temps à leurs cibles de faire des dégâts considérables en ôtant des vies qui auraient pu être épargné si ils avaient simplement contourné les normes et agi quand cela avait été nécessaire. Mais là où un groupe reconnu et à la solde d'un gouvernement pouvait causer un incident diplomatique en intervenant, la SCTI était libre de ce genre d'entrave du fait du statut indépendant et multi-racial de ses membres.

"C'est pour ça que les compétences seules ne suffisent pas. J'ai besoin de quelqu'un qui puisse s'adapter, en mesure de travailler avec des membres d'autres espèces, et d'évoluer. Mais surtout, il me faut quelqu'un capable de remettre en question une loi, un ordre ou un protocole si l'un d'entre eux met en danger des vies. Alors dîtes-moi Callum, correspondez-vous à ces critères? Ai-je bien fait de sélectionner votre dossier parmi d'autres? Mon instinct me dit que oui, mais après tout, on ne s'est parlé qu'une seule fois..."

Des bons pilotes, il en existait plein. Capable de tenir l'Erakis en respect, un peu moins. Ajoutons les valeurs de la Coopérative et des aptitudes de terrain, et la liste se réduisait drastiquement. Mieux valait s'assurer d'être sur la bonne voie.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Callum Stetko » 01 Août 2018, 17:58

Voilà une réponse qui émoustilla Callum au plus haut point. Il s'agirait donc d'être parfois borderline et même d'être capable de franchir la limite pour le bien du plus grand nombre. Cette idée lui plaisait beaucoup, l'espace d'un instant il se remémora les missions parfois légalement et malheureusement aussi moralement discutable aux quelles il prit part durant la guerre contre les Moissonneurs, faire ce genre de choix, il connaissait et savait qu'il en été capable, et le pilote était sûr que son interlocutrice le savait également car étant tout deux des "vétérans" de la guerre elle avait forcément eu à faire aux mêmes choix.
L'Humain jeta un nouveau coup d’œil rapide sur le vaisseau dont on lui proposait le manche. De ce qu'il savait dessus il était raisonnablement confiant quant à ses capacité à dompter le monstre. C'est alors qu'il se fît une réflexion intéressante: Ce bâtiment a dû coûter un petite fortune entre sa conception et surtout sa réalisation, ce qui implique que les finances de la SCTI sont très solide et c'est une très bonne chose. Ils devaient avoir le soutiens de grands groupes de divers horizons ce qui en faisait une organisation viable sur le long terme et c'est tant mieux car si Cal' acceptait l'offre, et ça le démangé fortement, il ne voulait pas que ce soit pour une aventure hasardeuse avec un avenir incertain. Si seulement Jim pouvait le voir!... Merde, Jim... Si il se lançait dans l'aventure comment pourrait-il lui annoncer sans détruire cette amitié qui s'est forgé à la dure.

En tout cas une chose était sûr c'est que si Miho en était bien la fondatrice, et Callum n'en doutait point, alors cela veux dire que son organisation placait beaucoup d'espoir en lui et le prenait au sérieux pour que la directrice générale fasse la démarche de le débaucher elle-même. Cette pensée flatta un tant soit peu la fierté du pilote mais surtout le rassura. Tout cela l'excita, son cerveau tournait à plein régime pour évaluer la situation sous tout les angles afin d'en déduire la meilleur décision possible. Pendant ce temps il rectifia quelques détails quant à son CV:

- Si vous voulez vraiment savoir je suis rentré à l'académie de pilotage de l'Alliance à 16 ans, j'en suis ressortie classé dans le top 10 avec une moyenne de 92 points sur 100. Avant le début de la guerre j'avais commencer une formation de pilote de chasse qui n'a malheureusement pu aboutir à cause des événements. Au sein de la FSIGA j'ai également été formé à toute autres sortes de pilotage, surtout tactique, grâce aux autres pilotes d'espèces et donc de formations différentes. Je sais que tout cela ne vous intéresse que peu en réalité car il s'agit surtout de mes qualités morale dont vous voulez être informer mais c'est ce qui me permet de répondre par le même coups à votre interrogation quant à mes capacité a travailler en groupe avec d'autres espèces.

L'humain fit une pause de quelques secondes, interpella l'hôtesse Asari pour lui demander un second verre de citronade avant de reprendre toujours sur un ton assuré et déterminé:

- En ce qui concerne la question de savoir franchir la ligne rouge pour contribuer au bien d'autrui... Vous avez vécue la guerre, comme moi, vu avez vu des choses, comme moi, vous avez dû faire des choses, comme moi, et prendre des décisions pour la survie du plus grand nombres, comme moi, alors vous devez vous douter de ce dont je suis capable ou non. Maintenant pour le travail en dehors du vaisseau je n'ai pas la prétention de dire que je suis ce genre de soldat fait pour et très efficace, mais je ne doute pas que vous en possédez déjà, toutefois j'aime ça, j'ai eu une formation au sein de l'armée et de la FSIGA et surtout j'ai été initié à l'art de la Dualista par ma défunte épouse et sans vouloir me vanter je me débrouille plutôt bien.

Callum n'accusa pas le coups en mentionnant Neria dans la conversation, il avait passer le cap il y a de ça un peu plus d'un an et était capable d'en parler. Il réceptionna son deuxième verre que lui apporte l'Asari, en pris une gorgée et reprit de plus belle:

- Je ne vous ferait pas l'affront de parler salaire, si la cause et juste alors peu importe la solde, tant que je puisse vivre avec un minimum de décences. Je vais être très franc avec vous madame, je suis extrêmement intéressé par votre offre mais je ne peux décemment l’accepter sans un temps de réflexion ou sans une contrepartie.

Le temps de réflexion serait très court et le pilote le savait, il avait bien trop l'eau à la bouche maintenant pour refuser, sous peine de ruminer son choix durant les années à venir. Non c'était plus par rapport à Jim... Si seulement il pouvait l'embarquer avec lui, ça résoudrait tout ses problèmes. Il était la personne qui l'avait accompagné et soutenue durant ces deux dernière années et ça comptait beaucoup pour Callum, il avait inconsciemment une sorte de dette envers lui, encore un reste de son code de l'honneur de l'époque où il sillonnait la galaxie en compagnie de ses frères d'arme, une sensation qu'il allait peut-être retrouver d'ici peu, du moins l’espérait-il. Néanmoins il grimaça intérieurement, déjà qu'en temps normal la tâche aurait été plus qu'ardue que d'intégrer Jim dans le deal alors en plus avec la super pub que son copilote s'est fait auprès de l'Armure ça ressemblait presque à mission impossible, mais bon... Qui ne tente rien n'a rien.
Avatar de l’utilisateur
Callum Stetko
Rang 2

Rang 2
 
Message(s) : 21
Inscription : 19 Octobre 2017, 21:22

Âge: 32
Profession: Pilote
Classe: Martial
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 52.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 02 Août 2018, 10:25

Dommage pour la formation de pilote de chasse. Miho eut une petite pensée pour Sparks, qui elle aussi, avait renoncé à sa formation suite aux événements qu'ils connaissaient tous. Même elle, alors qu'elle avait été pilote de chasse pendant quelques années, s'était retrouvée aux commandes d'une frégate sur la fin. Mais bon, quand on se retrouvait avec des pilotes vivants, et des portes-chasseurs en pièces détachées, forcément, il fallait recycler les compétences. Elle failli demander pourquoi il n'avait pas repris, mais se rappela ce qu'il lui avait raconté concernant l'asari. L'amour, forcément, créait de nouvelles priorités qu'il était préférable de suivre. Ça et le fait que l'armée devait être un bien beau bordel après la guerre contre les Moissonneurs.

La quarienne parut plus songeuse sur la suite. Oui, il avait fallu faire des choix douteux dans le cadre de conflits. Comme lui, elle en savait quelque chose, après tout, dans la même période, les quariens, eux, se sont tapés deux guerres. Mais il ne s'agissait pas que de ça. Se retrouver dans des positions éthiquement discutables faisait aussi parti du job. La question était de savoir si Callum avait déjà eu à contrer ou contourner un ordre direct, modifié un plan initialement prévu parce qu'il y voyait une option pas envisagée par la hiérarchie? Vu ses états de service, elle en doutait. Les choix avaient été faits avec ses supérieurs directes, s'il y an avait eu. Miho, elle, avait bousillé sa carrière, et par extension celle de son capitaine, à force de contourner les règles, même si le résultat avait été meilleur qu'escompté, parce que les électrons libres n'étaient pas appréciés dans l'armée. Jamais elle n'avait pu être à la tête de son escadron, malgré son classement clairement excellent. Elle avait été jusqu'à ignorer un ordre de Han'Gerrel, et pire, convaincre son supérieur direct que c'était le bon choix. Même si la décision finale de l'Amiral avait finalement donné raison à Miho, la prise de liberté avait assurément nuit à toute ambition professionnelle de son capitaine au sein de la Flotte Lourde.

Mais Callum n'avait probablement pas eu à faire ce genre de choix. Et puis il fallait dire que les humains sur le terrain étaient imaginatifs et audacieux. Pas aussi rigides que certains quariens. Le culot pouvait être récompensé, quand le sien avait majoritairement été perçu comme un défaut. Pour saisir la mesure des capacités de Callum en la matière, il n'y avait pas trente-six solutions: il faudrait le voir en situation réelle. Et quelque part, elle ne s'en inquiétait pas du tout. Elle ne doutait pas qu'il avait la mentalité et les facultés d'adaptation pour correspondre à ses critères. Les compétences martiales pures... Callum partait avec un avantage. Mais en tous les cas, il y aurait des simulations en équipes avant de lancer le moindre groupe sur le terrain. Mais se dire que sur ce plan, il n'y aurait pas de formations à ajouter était un gros plus. Elle hocha discrètement la tête quand il évoqua sa femme. Avant de disparaître, elle lui avait laissé des choses utiles, et pas des moindres.

Pour la suite, elle rit franchement. Elle trouva touchant de constater que l'opportunité de faire quelque chose de bien passait avant la paie. C'était le cas pour elle aussi après tout. Mais elle ne s'en contentait jamais pour les membres de son équipage. Au stade où elle en était, Miho n'avait besoin de rien. Par contre, elle mettait un point d'honneur à ce que ses collègues gagnent bien leur vie, et puisse envisager l'avenir qui leur conviendrait. Elle voulait que l'Erakis, plus qu'un job, soit un tremplin pour ceux qui y travaillaient. Ce n'était pas pour rien que le développement de projets personnels étaient plus qu'encouragés à bord.

"Le salaire est pourtant un détail important, et je peux vous assurer sur ce point qu'il suivra vos compétences. Et si vous prenez des missions ou des contrats à titre privé, la prime gagnée sera intégralement la vôtre. Le seul retour exigé est simplement le partage d'informations que vous pourriez obtenir."

Pour les gains en équipe, c'était une autre histoire. Un pourcentage était toujours reversé à la Coopérative. Ce qui au final revenait au même puisque grâce à cet investissement de la part de tous les vaisseaux membres, ils étaient ensuite gagnants sur tous les frais annexes. Accords douaniers, tarifs préférentiels pour l'achat de marchandise, pour la remise en état du vaisseau, et ainsi de suite. Au final, ils étaient ainsi certains de ne pas se retrouver sur la paille en cas de coup dur. Pour le reste, Callum avait bien le temps. Il paraissait emballé, mais gardait quelques réserves sur le temps de réflexion. Normal. Elle lui proposait une vie radicalement différente de celle à laquelle il s'était habitué, et avec des prises de risques autrement plus conséquentes. Ce genre de décision ne devait jamais être prise à la légère.

"Bien entendu, vous prendrez le temps qui vous est nécessaire pour prendre une décision. Je ne vais pas vous presser là-dessus, d'autant plus que vous allez devoir tenir compte de pas mal de choses."

Déjà, dans le cas où il accepterait, il allait falloir qu'il respecte les délais de démission pour O'Kalia. Et puis qu'il avait un domicile fixe, il allait falloir qu'il prenne le temps de décider s'il voulait le garder, ou s'il préférait simplement tout remettre et s'établir entièrement à bord de l'Erakis. Il y aurait pas mal de contraintes à prendre en compte, et peser le pour et le contre d'un tel choix ne serait jamais une perte de temps. Sans compter qu'il allait aussi y avoir des demandes dans l'autre sens.

"Quel genre de contrepartie avez-vous en tête dans l'immédiat?"

Parce que bon, on n'évoquait pas ce genre de chose sans avoir déjà l'ombre d'une idée à ce sujet. S'agissait-il d'apport financier pour la résiliation de contrats, ou pour faire transporter ses affaires à bord? Besoin de matériel spécifique qu'il faudrait que l'Erakis s'approprie pour qu'il puisse travailler? Il y avait tant de possibilités...
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Callum Stetko » 03 Août 2018, 09:33

Tout semblait être clair et plutôt bien se goupiller entre les deux parties, et c'est tant mieux, du moins jusqu'ici car voici que pointait le bout de son petit nez crochu la délicate question de la contrepartie, même si le mot délicat n'était pas vraiment le plus adapté pour parler de Jim, mais en y réfléchissant de Callum non plus alors bon...

- Je n'ai qu'une seule demande en tête et cela concerne mon copilote, Jim, alors je sais que vous n'avez très certainement pas une grande opinion de lui du fait de ses propos envers la gente féminine et je m'en excuse encore mais il est comme ça et personne ne pourra le changer et même si ce côté de sa personnalité a tendance à m'exaspérer c'est pourtant pour le mieux car c'est quelqu'un avec un cœur en or. Le pilote fit une pause pour réfléchir à comment appuyer son propos efficacement. Vous connaissez mon histoire, vous savez et avez même pu apercevoir que j'ai connus une période extrêmement sombre pour moi ou j'étais dépressif et même alcoolique à une période. Je ne serais jamais redevenue l'homme que j'étais sans lui, ni même sans vous d’ailleurs mais ce n'est pas le propos. Cet homme de pars son énergie, son entrain, son sourire constant mais aussi sa compréhension, sa patience et ses efforts envers moi m'a tout simplement sauver la vie. alors qu'il n'y été en rien obligé, nous aurions très bien pu rester de simple partenaires de travail, rien de plus. Mais ce ne fut pas le cas.

Cal' fit tourner son verre deux ou trois fois entre ses doigts avant d'en prendre une nouvelle gorgée et de continuer:

- Vous savez... J'ai appris ce qu'était la fraternité dans l'Alliance, je l'ai vue, je l'ai vécue, chacun était prêt à donner pour son partenaire, à mourir pour lui et c'est ce qui faisait notre force. On peut dire ce qu'on veux sur l'armée Turienne, nous avons quelque-chose qu'ils ne pourront jamais copier. Et bien il se trouve que cette sensation je l'ai ressentit pour la première fois depuis la mort de Neria avec Jim. J'ai une dette envers lui, même si il ne le sais pas forcément. Mais tout ça vous vous en fichez dans une certaine mesure et c'est bien normal, vous ne pouvez vous permettre de prendre un poids mort à bord et c'est tout à fait logique, c'est pour ça que je dois également vous dire qu'il a enchaîner énormément de petits boulots par la passé. Tous tournaient autour des vaisseaux, il a été agent d'entretien, mécanicien au sol puis embarqué, navigateur, réparateur d'ordinateur de vol et enfin pilote. Ce n'est pas un expert dans ces domaines mais c'est un touche à tout qui pourrait très bien vous être utile.
Après je ne vais pas vous mentir, au début votre personnel d'équipage féminin risque d'avoir à faire à lui mais après avoir reçus quelques refus sec il n'insistera pas, je le connais.


Callum ne savait pas si son petit discours c'était avéré être assez efficace pour faire entrevoir la possibilité à Miho de le prendre également mais il avait parler avec le cœur. Si au moins il pouvait le faire intégrer ne serais-ce que sur un autre vaisseau ce serait déjà pas mal, mais l'avoir avec lui promettrais des aventures inoubliables et une ambiance toujours au beau fixe à bord de la frégate, même si il ne doutait point de la bonne humeur générale de l'équipage vu le lien visible que la Quarienne avait déjà à l'époque avec les membres du Maefis.

- Si vous le souhaitez je peux le faire venir pour que vous puissiez lui poser des questions. Et en attendant qu'il arrive, si vous acceptez, j'aimerais en savoir plus sur vous si ce n'est pas indiscret. Pour qui vais-je peut-être travailler exactement? Qui êtes vous Miho'Shakti Vas Erakis?

Après tout l'Armure connaissait presque tout de la vie de l'Humain alors que lui en savait si peu à son sujet, pour ne pas dire quasiment rien du tout. Avant de s'engager il voulait également savoir qui elle était, même si il éprouvait déjà un sentiment de confiance envers elle. Mieux vaut éviter toutes mauvaises surprise éventuelles par la suite.




HRP: Désolé c'est en dessous de mon standard de 40 lignes que je m'impose habituellement mais l'essentiel y est.
Avatar de l’utilisateur
Callum Stetko
Rang 2

Rang 2
 
Message(s) : 21
Inscription : 19 Octobre 2017, 21:22

Âge: 32
Profession: Pilote
Classe: Martial
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 52.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 03 Août 2018, 15:17

Il pouvait exister pas mal de contrepartie dont Miho pourrait assez facilement s'accommoder. Sauf qu'elle ne s'attendait pas vraiment à ce que cela puisse inclure un second contrat de travail. La quarienne ne dit rien pour le moment. En fait, elle était surtout curieuse de savoir ce qui pouvait bien motiver Callum pour risquer un poste nettement plus intéressant que celui qu'il avait actuellement pour un bon pote qui avait tendance à flirter avec la réputation de sa propre boîte en draguant lourdement la clientèle. Il devait avoir un certain charme tout de même, peut-être, pour que les dites clientes n'aient pas fait les réclamations nécessaires pour le faire virer. Ou alors O'Kalia ne s'inquiétait pas vraiment de ce genre de détail et leurs critères qualités étaient moins élevés que chez la plupart des autres transporteurs asaris.

D'un point de vue purement privé, Miho se foutait pas mal des grandes gueules. Il lui était régulièrement arrivé de travailler avec ce genre de spécimens, sans qu'elle n'en retire rien d'autre que de bons souvenirs et quelques rigolades. Mais c'était une autre époque, un temps où elle n'avait pas particulièrement son mot à dire, et où les conséquences n'avaient pour ainsi dire aucune importance. Là, ça allait être une autre histoire. Elle songea à ses collègues féminines à bord. Sylla... Elle ne s'en inquiétait pas. La turienne avait le caractère aussi dur que son exosquelette et Jim s'y péterait les dents. Eheti... La petite drelle était vite impressionnable, et pourrait se sentir gênée ou oppressée par ce genre d'attitude, mais bon... De une, il allait falloir qu'elle s'endurcisse, et de deux, elle avait tout un équipage pour remettre l'importun à sa place. Eheti soulevait les instincts de protection de ses collègues, surtout Sogan qui avait tendance à devenir plus facilement susceptible et agressif quand on cherchait des noises à la drelle. Bref, au final, concernant l'équilibre même de l'équipage, c'était surtout pour Jim, qu'elle s'en faisait. Il risquait de s'en prendre plein la figure pour pas un rond s'il se montrait lourd avec ses collègues féminines.

En revanche, avec la clientèle, c'était une autre histoire. L'Erakis remplissait et remplirait toujours des contrats de transport et d'escorte. Mais ils ne faisait pas vraiment dans le tourisme de masse ou de luxe. Si par exemple ils en venaient à déplacer l'Ambassadrice lanozienne, ou si Miss Archer devait monter à bord pour parler affaire, ou encore si les Spectre Nissara ou Nali'Malza passaient dans le cadre d'une mission, alors là ça risquait d'être une toute autre histoire. L'Erakis était un peu la vitrine de la SCTI pour le moment, et Miho était plutôt du genre à vouloir éviter un incident déplaisant. Perdre un contrat ne la dérangeait pas. Perdre un peu de crédibilité en tant que transporteur non plus. Mais mêler l'image de la Coopérative et risquer celle des autres vaisseaux membres, c'était une autre histoire.

Elle ne doutait pas des compétences sociales du co-pilote sur un plan plus privé, mais son professionnalisme laissait clairement à désirer. Après il fallait encore voir dans quelle mesure il appréciait et respectait son travail chez O'Kalia pour agir ainsi. Peut-être qu'avec un job plus motivant, ses centres d'intérêt pouvaient s'avérer autrement moins simpliste que de la drague bas de gamme. Le fait que Callum prétende qu'on ne puisse pas le changer à ce niveau-là était assez peu flatteur pour le Jim en question. Mais bon. Une personne ne se limitait pas seulement à sa manière de se comporter avec le sexe opposé, ce serait un peu réducteur. Et puis niveau cas particuliers, Miho avait déjà fait dans l'exception en prenant Sogan, tête à claque en pleine recherche d'identité avec déjà pas mal de prouesse déshonorantes à son actifs. Le sortir d'un procès pour rodéo sauvage en faisant passer son embauche pour des travaux d'intérêt généraux avait eu un effet miraculeux sur ce butarien. Qui sait quelles autres passions un gars comme Jim pourrait se trouver à bord de l'Erakis?

Restait une question de budget, qu'elle balaya rapidement. Concrètement, embaucher une personne en plus n'était pas particulièrement problématique. Surtout s'il s'y connaissait un minimum en mécanique. Cela permettrait d'accélérer la formation au combat d'Eheti et Vaalo, ce qui ne serait pas un mal. Miho inclina légèrement la tête, songeuse. Dans les temps à venir, il y avait de fortes chances pour que Cerberus se manifeste à nouveau. La dernière fois, ils avaient clairement essayé de l'assassiner avant leur putsch sur Oméga, et elle n'était alors que mandatée pour aller enquêter sur le terrain. Qui sait ce qu'ils pourraient faire à son équipage si celui-ci n'était pas rapidement apte à se défendre, alors qu'elle s'était clairement affichée comme ennemi de ce genre de terroristes? Mais il restait encore bien d'autres considérations à prendre en compte.

Déjà il était plutôt polyvalent dans ses activités. Pas nécessairement spécialisé, mais apte à faire toutes sorte de choses. Ensuite, il se souciait et veillait sur ses collègue. En tout cas un collègue en la personne de Callum. Serait-il capable de montrer autant de sociabilité et de compréhension avec un équipage aussi hétéroclite que celui de l'Erakis? C'était une autre histoire. Mais surtout, ce qui l'étonna le plus, c'était le sentiment de loyauté qu'il avait inspiré à Callum. Apparemment il était possible pour lui de laisser de bonnes impressions, et c'était déjà un bon début. Mais entre ce que l'humain lui partageait et le peu qu'elle en avait vu, il y avait un bon gros fossé qui ne pouvait être décemment comblé uniquement par cette conversation. Miho ne lui avait jamais parlé directement, elle n'avait pas pu se faire une réelle idée du caractère d'un tel phénomène.

"Faîtes-le venir dans ce cas."

Quant au retour de question, ça tuerait sans doute le temps, même si Miho ne voyait pas trop quoi dire. Concernant son cursus, elle lui avait déjà partagé les grande ligne, de sa formation au pilotage de kodiak avec sa mère, à celui de frégate à bord du SS Margery pendant son Pèlerinage, et enfin les chasseurs quand elle avait rejoint la flotte lourde à son retour. Rien de bien palpitant en vérité.

"Je ne vois pas trop quoi dire... Vous connaissez la majorité de mon parcours. Le pilotage a toujours été ma passion première, mais les choses évoluent, et mon statut au sein de la Coopérative m'oblige à quitter le cockpit pour me concentrer sur d'autres projets."

C'était des détails purement professionnel. Miho eut une petite pensée pour Seides, qui lui avait fait réalisé qu'elle avait tendance à se définir par son boulot avant tout, comme si c'était la seule chose qu'elle avait. Alors qu'en vérité elle possédait tellement de choses précieuses en dehors de la SCTI.

"Par où commencer... J'ai perdu mes parents, mon compagnon et énormément d'amis dans le conflit contre les geths. Rester sur Rannoch était alors difficile, même si mon frère, sa femme et même leur fils ont tout fait pour m'aider. J'ai préféré repartir avec les anciens membres d'équipage du Maefis qui, comme moi, n'arrivaient pas à s'adapter à la sédentarité. Enfin Maefis... Pour être honnête, je n'ai pas pu sauver la frégate avec laquelle nous avons fait l'assaut de la Terre. Le Maefis d'origine a terminé en pièces détachées, qui ont permis la remise en état d'un vaisseau civile auquel on a donné le nom de notre frégate d'origine. J'y ai travaillé pendant quelques années. Et quand la SCTI a vu le jour, qu'elle a eu sa reconnaissance officielle, mon capitaine m'a très aimablement virée pour que je devienne mon propre patron."

Voilà en gros comment elle en était arrivée là, dans les grandes lignes. Les détails n'étaient pas vraiment importants. Du moins pas pour elle, même si elle n'aurait aucun mal à répondre à des questions plus précises. En vérité, Miho n'avait pas grand chose à cacher.

"Si vous avez des questions plus précises, j'y répond volontiers, mais j'avoue ne pas trop savoir quoi dire pour satisfaire votre curiosité."

Elle inclina légèrement la tête sur le côté, comme légèrement gênée de se montrer si générale dans les informations à donner.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Callum Stetko » 04 Août 2018, 10:10

Aussitôt dit, aussitôt fait! Callum envoya rapidement un message via son omnitech à son copilote pour lui demander de le rejoindre expressément sur sa position. Le connaissant il ne devait pas trop tarder étant donné qu'il aimait traîner dans les spatioports, il se pouvait même qu'il connaisse déjà l'endroit, ne serais-ce ce pour les serveuses Asaris.
Miho parla ensuite très succinctement de son histoire. Visiblement elle n'aimait pas vraiment se pencher sur le sujet et le pilote pouvait parfaitement le comprendre. Une chose est sûr c'est qu'ils ont eu tout les deux un parcours relativement similaire, y compris dans la perte d'êtres chers, elle avec ses parents et son compagnon durant le conflit Geth et lui avec ses parents victimes des Moissonneur et sa compagne du terrorisme. Pourquoi la vie est donc si cruelle? L'avaient-ils mérité? Bah... toutes ces questions n'avaient aucun sens si ce n'est celui de continuer à se faire souffrir, ce qui est fait est fait et on ne pourrait jamais rien y changer, il fallait juste vivre avec et se souvenir que des meilleurs moments pour les chérir jusqu'à la fin. Callum avait mis beaucoup trop de temps a comprendre cela, mais désormais il allait de l'avant et plus rien ne pourrait l'arrêter.

En tout cas il admirait la Quarrienne, peu de personnes auraient pu accomplir ce qu'elle avait fait, partir de rien, trouver des partenaires, monter son entreprise et pas des moindre! Vu le champ d'action de la SCTI ce n'était clairement pas la première petite boite de transport du coin, elle a dû s'en arracher les cheveux, si tenté qu'elle en ait, a certains moment tant la tâche devait être complexe. Cal' était sûr d'une chose en tout cas c'est qu'il s'agissait d'une femme forte avec du caractère, de l'envie et surtout une super meneuse d'hommes, juste, pour qu'autant des personnes la suive dans cette aventure et ça, en sois, ça valait tout les discours d'embauche au monde:

- Vous devez être quelqu'un d'extraordinaire pourtant pour avoir réussie à fonder la SCTI et surtout pour en avoir fait ce qu'elle est aujourd'hui en si peu de temps. Vous vous êtes entouré de personnes qui sont prêtes à vous suivre alors que rien ne les y obligées, vous les avez inspirez. Vous ne savez pas trop quoi dire concernant votre parcours durant votre temps de présence dans cette univers? Pourtant vous devez être tellement intéressante, sinon vous n'en seriez pas là à cet instant.
Voilà ce que je pense: Vous êtes mue par un réel désire de rendre la galaxie meilleur quitte à ne pas en retirer un seul sous car au fond c'est votre cœur qui commande et les gens le ressentent inconsciemment. Pour être honnête avec vous madame Shakti si ce que je viens de dire s'avère être belle et bien la réalité des choses alors dans ce cas je serais prêt à vous suivre n'importe où, n'importe quand, que ce soit au seins de votre organisation ou non. Je ne vous connaît que très peu mais mon instinct ne m'a jamais trompé et je me targue de croire qu'il en sera ainsi jusqu'à la fin, mais je crois ne pas me tromper en disant que la galaxie a besoin de plus de personnes comme vous.


Callum termina son verre laissant quelque secondes de répit après cette tirade dithyrambique, il l'imagina alors surprise d'un tel épanchement derrière sa visière mais qu'importe, il était quelqu'un de franc, honnête, il ne se cache jamais derrière de faux-semblants, c'est d'ailleurs ce qui avait le plus plut lors de son recrutement au seins de la FSIGA. Il espérait alors ne pas avoir mis l'Armure mal à l'aise mais peut-être maintenant parlerait-elle de qui elle est:

- Vous savez nous ne sommes pas définit que par notre travail, j'aurais aimé en savoir plus sur vous, sur la personne derrière la dirigeante, sur la Quarienne sous la combinaison. Cal' esquissa une petite grimace. Sans arrière pensée évidement. Toutefois je comprendrais parfaitement que vous ne le vouliez pas, après tout ce serait un peu comme laisser entrer un inconnu dans son jardin secret, cette espace qui n'appartient qu'à vous et vos amis proches.

L'Humain écouta attentivement la réponse de Miho, une fois celle-ci formulée et après quelques instants Jim débarqua dans l’établissent cherchant son partenaire du regard. Il le trouva finalement et s'approcha de la table à laquelle ils étaient installés avec un grand sourire:

- Que se passe-t-il? Une urgence?
- Installe toi on a à parler, répondit Cal' en tirant une chaise à côté de lui.
- La vache je me croirais revenue en enfance avec mon père lors de la rencontre parents/profs à l'école pour me faire pulvériser, dit-il en s'installant et lâchant un petit rire, puis il avisa la Quarienne et son sourire s'effaça alors. Non sérieux je vais me faire pourrir c'est ça? Ecoutez madame en ce qui concerne tout à l'heure je suis désolé, ça ne se reproduira plus.
- Mais tais toi donc deux minutes, on est là pour parler sérieusement. Je te présente Miho'Shakti Vas Erakis, présidente de la SCTI, et elle à quelques questions à te poser.

Le regard de Jim se porta sur Callum pendant quelques secondes, voyant à l'expression du visage de ce dernier que l'affaire était effectivement des plus sérieuse il se redressa sur sa chaise et son expression à lui même beaucoup plus sérieuse. Le copilote avait beau être comme il était, lors ce qu'il fallait être dedans il l'était à 200%. Adoptant un ton bien plus professionnel, ce qui pouvait paraître surprenant lors ce qu'on ne connaissait que l'autre face de sa personnalité, il s'adressa à l'Armure:

- Madame, c'est un honneur de faire votre connaissance, en quoi puis-je vous aider?

Jim n'avait aucune idée de quoi il en retourné mais il n'allait pas tarder a le savoir.
Avatar de l’utilisateur
Callum Stetko
Rang 2

Rang 2
 
Message(s) : 21
Inscription : 19 Octobre 2017, 21:22

Âge: 32
Profession: Pilote
Classe: Martial
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 52.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 04 Août 2018, 11:41

L'étrange épanchement sur les compétences de la quarienne la surprit totalement oui. Une surprise qui se mua en amusement. Jamais elle n'avait eu droit à un tel discours et pour cause: c'était très exagéré. Ces mots pouvaient être les mêmes pour tellement de monde! Déjà l'écrasante majorité des personnes décisionnaires dans la Coopérative, et aussi beaucoup de personnes en dehors. Miho eut une petite pensée pour la spectre asari avec laquelle elle partageait beaucoup d'opinions, ou avec Layla Archer, même si cette dernière devait aussi penser d'avantage pertes et profits, mais c'était normal quand on dirigeait une entreprise au sens premier du terme. Pour la pilote, c'était une toute autre histoire. Elle ne pu retenir un début de rire franchement amusé alors qu'elle rectifia, plus par principe qu'autre chose.

"Je n'ai fait que lancer le mouvement. La SCTI, c'est surtout un travail d'équipe et de coopération. Des gens comme ça, c'est très courant, surtout dans notre cercle professionnel. Il n'y a rien d'extraordinaire à ça. En travaillant à bord de l'Erakis, il vous sera donné d'en rencontrer, bien entendu. Quant à mener tout ce beau monde... Chacun fait ce qu'il veut. La hiérarchie n'est surtout là que pour trancher sur les questions les plus sérieuses, ou pour agir en cas de force majeur. Elle est soumise à tout un tas de modification au cours du temps. Ceux qui dirigent aujourd'hui ne sont pas les mêmes que ceux qui le feront dans quelques années. Tout le monde, du capitaine à l'agent d'entretien, peut avoir un impact phénoménal sur la société. C'est le principe même d'une Coopérative. Exploiter le meilleur de chacun, parce que les choses les plus extraordinaires sont souvent là où on ne les attend pas. Ce qui nous réuni ne repose pas sur des gens, mais sur des principes et des valeurs. Le genre de chose qui a plus de chance de rester intemporel et fiable que des personnes."

Elle marqua un temps d'arrêt, plus songeuse. Pour elle, croire en la possibilité que des gens seuls soient extraordinaires étaient une cruelle erreur. C'était à cause de ce genre de chose que des gens voulant agir pour aider la majorité passaient pour des héros. Des gens dont on faisait les louanges longtemps après leur mort, sans juger utile un seul instant de remettre en question sa propre manière de vivre ou d'agir. A force, les gens se contentaient alors d'attendre qu'un nouveau héros reprenne les armes pour protéger la veuve et l'orphelin. Le seul problème, c'était que les héros, ça n'existait pas. Pourquoi avoir une conscience et tâcher de s'y tenir devrait-il être quelque chose d'extraordinaire? Pourquoi essayer de faire quelque chose, à sa mesure, devrait-il être signe de louange? Pour la quarienne, ce genre de chose devrait être une norme élémentaire applicables à toutes les échelles sociales, tous les âges, et toutes les espèces. Seulement ça ne l'était pas.

"Quant au fait de me connaître, cela ne se fera pas au cours d'une conversation. Si vous rejoignez l'équipage, vous saurez à peu près tout de ma vie, comme de celle des autres. Nous sommes une famille, et même si chacun garde ses petits secrets, il n' a aucun mystère à bord. Et puis... Vous verrez certainement sous la combinaison. A nos passages sur Rannoch, les quariens abandonnent le masque. Sans arrières-pensées."

Elle eut un nouveau rire amusé à cette précision. C'était à prendre au premier degré, sans plus. Depuis la nuit des masques, et à chaque fois qu'ils passaient par leur monde, Vaalo, Mun et elle-même troquaient leur matériel contre des tenues civiles. Tout le monde à bord connaissait le visage de chacun du coup. Sans compter certaines activités de groupe, comme les repas, où maintenant ils mangeaient sans le casque. Après tout, l'air et l'environnement de l'Erakis était contrôlé, et il fallait continuer de stimuler les défenses immunitaires quariennes, sous la surveillance du médecin de bord bien entendu.

L'arrivée de Jim coupa court à tout développement supplémentaire, ce qui n'était pas plus mal. Invité par son collègue à s'asseoir, il prit place sous le regard scrutateur de Miho. Il pouvait se sentir un peu mal à l'aise, il y avait de quoi compte tenu du contexte. Elle haussa un sourcil surpris en l'entendant s'excuser pour son attitude. Déjà, s'il avait des excuses à faire, ce serait plus vis-à-vis de la cliente qu'il avait scandalisé, et ensuite, concrètement, il ne lui devait absolument rien. Elle s'installa confortablement sur son propre siège, faisant un petit signe pour qu'une serveuse se libère et vienne prendre la commande de Jim.

"Je vous en prie, appelez-moi Miho. Et c'est valable pour vous aussi, Callum."

Il fallait dire qu'elle n'était pas particulièrement fan des titres. Le seul qui ne la gênait pas trop était celui de capitaine, et encore... C'était surtout pour des raisons protocolaire quand il y avait de la clientèle à bord. Ou quand certains n'arrivaient pas à l'appeler par son prénom.

"Pour tout vous dire, je suis en train d'essayer de débaucher votre partenaire. Seulement il est dur en affaire et souhaite vous faire embaucher dans la foulée. Sur le fond, il m'a bien vendu vos compétences, mais j'avoue avoir quelques hésitations concernant certains détails."

Elle reprit son verre, achevant les deux derniers centimètres de son jus de fruit.

"Déjà, et c'est le plus important, seriez-vous prêt à quitter votre employeur actuel? Et ensuite, pensez-vous qu'il vous soit possible de vous détacher un peu de la clientèle? Comprenez qu'à bord de l'Erakis, nous ne transportons pas que des touristes, et qu'aussi charmant que vous puissiez être, je préférerai surtout éviter un incident diplomatique."

Elle reposa son verre totalement vide cette fois-ci, et se reporta sur le co-pilote de Callum, avec un air clairement curieux. Enfin pour ce qui en était visible sous son masque.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Callum Stetko » 06 Août 2018, 23:14

Jim, de son vrai nom Jimson Osmundson. Un vrai viking qui oublia toutefois d'hériter de la musculature de ses ancêtres, pour le reste tout y est: Cheveux blonds et yeux bleus clair. Il observe la Quarienne qui visiblement s’intéressait à lui, enfin surtout à Callum mais comme il faisait partie du "deal". Ce dernier le surpris un peu d'ailleur et lui porta donc un regard interrogateur, il y a quelques heures encore il disait ne pas vouloir quitter son poste chez O'Kalia même si Jim voyait bien que son ami commencer à s'ennuyer dans son travail, ce qui avait value au copilote de redoubler d'effort pour le distraire et l'amuser. Il ne voulait pas qu'il s'en aille, Cal' était l'une de ces rares personnes qui ne le considéré pas comme un jeune abruti de 26 ans qui ne fait que draguer maladroitement tout ce qui bouge. Enfin en ce qui concerne cette image qu'il traînait il ne pouvait malheureusement s'en prendre qu'à lui même c'est vrai, il ne pu d’ailleurs réprimer une grimace quand la fameuse Miho lui fit remarquer, certe aimablement mais tout de même, les faits étaient là.

- T'es sérieux là Cal'? Et tu comptais m'en parler quand? Une fois que tu serais partie?
- On se calme, rien n'est fait, je n'est reçu la proposition que il y a quelques minutes et c'est à Miho qu'il faut que tu t'adresses.
- Ouai ben on aura une discussion toi et moi plus tard.

L'attention de Jim se reporta de nouveau sur l'Armure lors ce que la serveuse Asari arriva pour prendre commande, Jim ne voulus rien prendre, Callum quant à lui demanda la même chose que ses deux tournées précédente. Une fois l'hôtesse de nouveau éloigné, la conversation reprit:

- Madame Miho, vous me demander si je suis prêt à quitter mon employeur comme ça! Sans préparation ni rien! Je me suis jamais poser la question moi! Je suppose que oui je pourrais très bien le faire, mais pourquoi? Si c'est pour m'embarquer dans une histoire pas possible c'est même pas la peine d'y songer. Après si Cal' est intéressé c'est que le jeu dois en valoir la chandelle, de ce côté là je dois bien reconnaître qu'il a un très bon flair.

Le copilote fit une pause, visiblement un peu décontenancer par la nouvelle, le stresse ne lui réussissait pas et quand c'était le cas il avait toujours tendance a aller se réfugier dans son vaisseau où il travaillait pour se détendre, c'est pour cela qu'il jeta rapidement un coup d’œil vers le Traveler.

- Si je puis me permettre d'intervenir, commença Callum. Jim est très bon dans un vaisseau, mais en ce qui concerne le terrain il est préférable qu'il n'y mette pas les pieds.
- Ca va oui? Tu me fait passé pour qui? Bon.. ok j'ai légèrement tendance à stresser facilement lors d'une situation conflictuelle en dehors de l'espace restreint d'un vaisseau, mais quand même. Une nouvelle petite pause suivit. Et pour mon comportement... Je suis très bien capable de me tenir croyez moi, c'est juste que voilà quoi, faut me prévenir un peu en avance quoi. J'ai parfois l'impression que l'on confond le fait que j'aime tenter de séduire à tout va avec de la débilité, je vous assure que je ne suis pas débile, je serais capable de m'occuper de chaque aspect de votre vaisseau si je le voulais et de l'améliorer même.

Callum eu un léger sourire et il ne se retint pas pour donner un coup de coude à son copilote et lui indiquer d'un geste discret l’emplacement de l'Erakis. Le regard de Jim passa plusieurs fois de la frégate à son partenaire puis à la Quarienne, il scruta attentivement le vaisseau pendant une trentaines de secondes comme avait pu le faire son homologue quelques temps auparavant. Finalement il se reconcentra sur Miho avec la rapidité de l'éclair, reprenant son attitude sérieuse qui contrastait avec son excitation visible des secondes précédentes.

- Bon ok, je ferais selon vos désirs. On signe où?
- On devrais peut-être y réfléchir un peu non?
- Réfléchir c'est ton truc, moi je m'occupe du reste, c'est pour ça qu'on forme un super duo, maintenant laisse la dame parler s'il te plaît, c'est impolie d’interférer dans notre conversation.

Callum s'appuya sur son dossier en souriant largement. Sacré Jim! Restait a savoir comment l'Armure allait réagir à tout ça.
Avatar de l’utilisateur
Callum Stetko
Rang 2

Rang 2
 
Message(s) : 21
Inscription : 19 Octobre 2017, 21:22

Âge: 32
Profession: Pilote
Classe: Martial
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 52.00 Points

Re: Tourisme d'affaire

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 07 Août 2018, 13:28

La quarienne observa l'échange entre les deux hommes. Il n'y avait pas eu de manque de communication, mais apparemment Jim devait penser que son collègue avait eu l'info plus tôt qu'aujourd'hui. Elle ne se mêla pas de ça, Callum savait très bien y faire pour replacer les choses dans leur contexte. Elle jeta plutôt un coup d'oeil à la serveuse, aussi élégante que souriante, qui vint prendre une commande de plus. Miho déclina poliment pour sa part, le premier verre lui avait largement suffit. Mine de rien, le personnel ici savait y faire niveau charme. Normal quand on travaillait dans un lieu aussi touristique. Mais il y avait une différence entre un sourire commercial et un sincère. Clairement, la serveuse faisait partie de la seconde catégorie et la quarienne ne pu s'empêcher de la suivre un instant des yeux, admirative face à l'attitude dont elle faisait preuve jusque-là.

Elle se reporta sur Jim, quand celui-ci reprit en lui remettant du Madame. Elle fut tentée de rire, mais s'abstint. Elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise, après tout. Son but était d'en savoir plus sur lui, et pas uniquement sur le plan pratique. Elle et Callum le prenaient un peu de court, il fallait le reconnaître. Si le pilote pensait certainement bien faire en demandant à ce que son collègue le suive, il fallait tout de même laisser à ce dernier le temps d'avaler la pilule. Et encore, dans l'option où cela se ferait. Déjà, il y avait un contre-argument sur son embauche. Miho avait besoin de personnes aptes à aller sur le terrain, mais pas uniquement parce qu'elle voulait un commando actif. C'était aussi pour la sécurité de l'équipage. En affichant son affiliation, l'Erakis pouvait tout aussi bien devenir une cible, et elle préférait que chaque personne à bord ait les moyens de protéger leur propre vie. Parfois, tout n'était pas planifiables et les ennuis savaient très bien s'inviter là où on ne les attendait pas forcément. Miho hocha la tête, songeuse. Il parlait de situation à l'extérieur d'un vaisseau. A bord, peut-être que ce ne serait pas le cas, surtout dans la perspective où, en travaillant sur place, Jim aurait largement de quoi se protéger en profitant des multiples petits passages et autres planques assurées pendant la construction.
Pour le comportement en revanche, c'était un autre sujet.

"Vus savez, même le plus brillant des génies possède immanquablement une part d'idiotie. Les deux concepts sont très loin d'être incompatibles. Mais là n'est pas vraiment le problème."

Des attitudes débiles, elle en avait déjà eu à bord. Le temps que Leslav s'adapte aux geths, ou encore quand Sogan avait la fâcheuse manie d'offrir gracieusement un direct du droit à toute personne tenant des propos déplacés à l'égard d'Eheti. Combien de fois elle ou Mun avaient dû redresser la barre? Au début, c'était fréquent. Mais la relation qui s'était établi entre les membres de l'équipage avait d'elle-même fait disparaître ces comportements inadéquats. Simplement parce qu'en tenant les uns aux autres, chacun tâchait de ne pas commettre une erreur qui puisse nuire à ses collègues et amis.

"Comprenez bien qu'il n'y aura pas d'avertissement au cas par cas. La clientèle reste la clientèle, c'est tout. Ce n'est pas spécifiquement contre vous, Jim. Ce concept est valable pour tout le monde à bord, quel que soit le type de comportement. L'Erakis est aussi un tremplin vers d'autres opportunités, et nous veillons tous à bord à ce que chacun puisse mener à bien des projets personnels, ou atteindre des objectifs professionnels. Si des portes venaient à se fermer parce que l'Erakis a eu mauvaise presse auprès d'une personne influente, je risque d'être assez contrariée. Pas pour moi, honnêtement je me fiche pas mal de ma propre réputation. Mais si cela venait nuire à quelqu'un de travailleur et méritant, ou à toute la Coopération, simplement parce qu'un collègue avait besoin qu'on lui demande en amont d'être tout bêtement professionnel..."

Elle laissa sa phrase en suspens et marqua un temps d'arrêt, histoire de permettre de bien se faire comprendre. Il ne s'agissait pas ici de dénigrer Jim parce qu'il était dragueur. Il pouvait bien faire ce qu'il voulait dans le domaine privé. Mais pour le reste, c'était une autre histoire.

Je suis responsable du bien-être et de l'avenir de mes collaborateurs. Sur l'Erakis, nous formons une famille. Il n'y a pas un seul membre de cet équipage qui hésiterait à prendre des risques pour protéger ou soutenir un collègue. Et si vous en faîtes parti, ils feront de même avec vous, simplement parce que la solidarité et l'entre-aide font partie de nos vies. Si vous ne voulez pas avoir ce genre de responsabilité, je le comprendrais parfaitement. Mais prenez le temps de bien peser le sens de mes mots. Car une fois à bord, c'est tout un style de vie qui va, en quelque sorte, s'imposer à vous. Je ne m'inquiète pas pour Callum à ce niveau-là. Pas particulièrement pour vous non plus à vrai dire. Vous savez vous soucier des gens, il n'y a qu'à entendre votre collègue parler de vous pour s'en rendre compte. Mais contrairement à votre boulot actuel, vos actes pourraient avoir des conséquences sur les rêves et aspirations des autres à bord. Après, ce que vous faîtes de votre vie privée hors du vaisseau ne concerne que vous."

Ouais, enfin pour la dernière phrase, c'était à voir. Miho savait très bien que si pour une raison quelconque, que ce soit de son fait ou pas d'ailleurs, Jim se retrouvait mêler à de sombres histoires hors de l'Erakis, il était plus qu'évident que chacun de ses collègues pourrait bien plonger tête la première dans les ennuis juste pour l'en sortir. Mais elle ne voulait pas faire peur à Jim, estimant que sur ce point, elle avait déjà été suffisamment flippante.

"En tous les cas, prenez vraiment le temps d'y réfléchir tous les deux. Je peux vous offrir des opportunités de carrière, mais ça va tout de même vous changer votre quotidien du tout au tout. Ce n'est pas une décision qui se fait à la légère. D'autant plus que je ne peux pas tout garantir dans l'immédiat. A la base, il était question d'embaucher une personne, pas deux. Mes collègues auront aussi leur mot à dire sur le sujet. Même si j'ai déjà ma petite idée de leur réponse. En attendant... Vous voudriez visiter le vaisseau?"

Elle n'avait rien loupé du regard de Jim, semblable à celui qu'avait eu Callum. C'était bien beau d'avoir une carlingue qui en jetait, mais il ne s'agissait là que de design. Quitte à ce qu'ils prennent une décision, elle préférait qu'ils aient toutes les cartes en main.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 376
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,531.00 Points

Suivant

Retour vers Nébuleuse d'Athéna



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron