Le business qui claque les mirettes!!!

*

Modérateurs : Administration, MJ

En ligne

Re: Le business qui claque les mirettes!!!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 24 Mai 2018, 17:22

L'histoire du ver d'ézo faisait régulièrement son petit effet. Pas parce que c'était héroïque et merveilleux, mais parce qu'il suffisait de bien peu pour que la superstition fasse naître des peurs paniques irrationnelles. Bien raconté, cette petite anecdote était encore bien plus prenante. Mais Miho n'était pas la plus adéquate pour ça. Même si elle avait réussi le temps d'un petit moment à captiver son publique, elle n'arrivait pas à la cheville de l'infirmière de bord du Margery. Une petite pensée nostalgique pour cette humaine la traversa. Bon, il fallait dire que Gaea avait surtout pour grande prédilection les histoires de Q. Mais ça ne l'avait jamais empêché d'exceller dans plein d'autres genre également. Mine de rien, cet équipage lui manquait encore cruellement. Bien qu'elle n'ait passé que trois petites années à bord, celles-ci comptaient parmi les plus riches en apprentissage qu'elle ait eu.

L'équipage de Layla devait en avoir bien plus, des histoires à raconter. Et pour cause: elles étaient surtout des exploratrice. On vivait moins de choses captivantes quand on se contentait de transporter des caisses d'un point A à un point B. Sans compter que mieux les affaires étaient gérées, et moins les imprévus avaient lieu. Pour ça, Fyn était un capitaine exemplaire. Depuis que le Maefis se baladait en vaisseau indépendant, les vrais gros accrochages non planifiés se comptaient pour l'équipage sur les doigts d'une main quarienne. Il y avait eu la tentative d'assassina sur l'une de leur cliente, qui lui avait valu de faire connaissance avec Laquarius, et... C'était à peu près tout. Le reste était totalement indépendant de la gestion du vaisseau et de ses contrats. Les problèmes liés à Thessia tenaient plus d'une série maudite de concours de circonstances, quant au reste... La quarienne eut une rapide pensée pour l'entraînement groupé qui s'était fini en meurtre, mais non géré par Fyn. Ou encore Zorya, là encore non gérée par Fyn. Et Oméga, toujours pas gérée par Fyn. La seule intervention entièrement choisie et planifiée par leurs soins, à savoir le piège tendu aux agresseurs de vaisseaux indépendants, avait été d'une redoutable efficacité, parce que c'était eux qui avaient tout organisé, sur leur terrain, avec leurs compétences réunies. En fait, plus Miho y songeait, et plus elle se disait qu'à se fier à la hiérarchie supérieure, on finissait immanquablement par se contenter de limiter la casse au lieu de réussir concrètement une mission. Tout bien considéré, la naissance de la SCTI lui paraissait être d'une bien plus grande nécessité qu'elle ne l'avait d'abord cru. Pas étonnant qu'il ait été moins compliqué que prévu de convaincre quelques capitaines.

Brusquement ramenée par l'a fine analyse animalière de Cixi, la quarienne ne retint pas un petit rire en imaginant Layla comparée à quelque rare créature insaisissable. Il devait y avoir un peu de ça, compte tenu de son ouverture d'esprit et de ses implications. Peut-être qu'il s'agissait de l'évolution suivante de l'espèce humaine, auquel cas pourvu que les quariens connaissent le même type de développement. Sur un ton faussement sérieux, Miho rétorqua à Cixi.

"Je mise définitivement sur une conquête de la galaxie."

Et même au-delà à en croire les discussions qui lui avaient données la perspective d'entrevoir l'option Andromède. l'évocation d'autres créatures redoutablement mignonnes, enfin surtout une, parce que bon, un truc qui dépasse plusieurs tonnes, ce n'est pas mignon. Majestueux à la rigueur, mais pas mignon. Pour le Douros, même si Miho était dans les premières personnes à dire que oui, c'était sympa d'avoir une créature de compagnie - Pet lui avait refilé de sales manies dont le gratouillage en force - quelque part, elle préférerait presque que le Douros reste autant que possible une créature non tripotée par les espèces dites intelligentes. La nature faisait bien les choses, et malheureusement les autres devaient se créer des lois pour s'empêcher de détruire ce qu'elle avait créé. L'évocation de l'Azaliis la surprit un peu. Avant qu'elle ne se rappelle que la guide du zoo d'Armali avait dit qu'il en existait encore à l'état sauvage dans les terres inhabitées asari.

Il restait à définir le nouveau type d'histoires à raconter pour le dessert. Et là, l'évocation des racontars embarrassants ne l'étonna pas vraiment. En fait, elle fut presque surprise que ce genre de chose n'ait pas fait parti des premiers sujets, comme c'était souvent le cas dès que deux équipages indépendants avaient du temps à perdre en traînant ensemble. Mais il fallait avouer que sur ce plan, Miho n'avait pas grand chose à raconter. Sauf peut-être le cas le plus gênant où Fyn a dû rattraper l'humour foireux de Till qui avait prétendu, à la fin d'un repas très bon, mais dont le contenu de l'assiette était peu définissable, qu'elle avait cuisiné des restes de krogan. Un gag qui, prononcé avec le flegme monocorde d'un synthétique, avait été pris au sérieux par leurs clients qui s'étaient outrés. Mais leur capitaine avait réussi à rattraper le coup et l'embarras n'avait été que de trop courte durée pour se faire raconter. Et le bécotage entre membres d'équipage au détour d'un couloir avait toujours été très soft, par respect pour les collègues, et aussi pour la vie privée. Donc au final... Et les missions plus compliquées dans la pratique que sur le papier, elle en avait quelques unes. La première qui lui vint en tête avec l'efficacité brutale d'un coup de boule krogan, c'était Oméga. Envoyée pour enquêter sur une possible recrudescence de Cerberus, et se retrouver en plein commencement de guerre civile, ça rentrait assez bien dans les critères. Mais surtout, c'était encore un peu trop frais pour la quarienne. Autant prendre sur du plus ancien.

"Hm... Dans le cadre d'un transfert de marchandises pour un laboratoire nous avons pris en charge une chercheuse drelle qui travaillait sur le traitement de la douleur dans le cadre du syndrome de Kepral. Comme elle se sentait suivie, elle nous a demandé de la prendre à bord, elle et son fils, en direction de Kahjé, avec un crochet par Sur'Kesh. Passer par des indépendants la rassurait. Il n'y avait aucune preuve de menace d'aucune sorte, et deux passagers de plus pour un parcours qu'on devait de toute manière faire, ça n'avait rien de bien compliqué, surtout si ça pouvait apaiser les inquiétude d'une mère."

Miho huma avec une satisfaction certaine l'odeur chocolatée du dessert présenté. Décidément ce repas était vraiment excellent, et elle mangeait au-delà de ses habitudes. Mais bon, quand on était gourmande, un dessert passait toujours.

"En fait, les inquiétudes étaient fondées, et lors de l'escale sur Sur'Kesh, un employé d'un groupe pharmaceutique concurrent du sien, surtout dans le domaine des antidouleurs, avait embauché des assassins pour abattre notre cliente. Ce qui ne devait se limiter qu'à du transport s'est mué en protection rapprochée et suppression de la menace. Il me semble que l'histoire a circulé sur extranet, un turien qui a traqué et éliminé le coupable s'est affiché en seul responsable. Ce qui a en un sens couvert le Maefis dans cette histoire, puisque j'étais avec lui dans l'intervention. Du coup, il a assuré définitivement la sécurité de notre cliente, tout en tapant méchamment sur la réputation du groupe pharmaceutique en question."

Cela avait-il été un peu extrême? Oui et non. Le personnel sur place avait été épargné, moins un garde du corps aimant le massacre et un galarien qui voulait assurer les bénéfices de sa boîte en faisant tuer une mère de famille. Ce n'était pas si cher payé pour une intervention menée à l'arrache, officieuse et certainement à l'éthique douteuse qu'elle avait cautionné.

"Désolée, ce n'est peut-être pas l'histoire la plus adaptée pour un dessert. Et sans doute pas la plus flatteuse pour un groupe qui se contente d'habitude de faire dans le transport. Mais il aurait été difficile pour l'équipage du Maefis de simplement ramener cette femme et son fils en espérant qu'il n'y aurait pas d'autre tentative de meurtre."

Ceci dit, elle picora dans sa crème au chocolat sans bizarrement trop regretter la fin tragique et douloureuse du galarien. En revanche, elle se rappela que taper du krogan restait excessivement douloureux. Un miracle qu'elle s'en soit sortie indemne. L'aide de Laquarius n'y avait pas été étrangère.

"Et vous? Vous avez eu quoi comme type de mission qui s'est avérée plus sportive que prévu?"

Oui parce que bon, c'était bien sympa de raconter, mais elle n'avait pas eu la pareille du côté de l'équipage à Layla.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 373
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,519.00 Points

En ligne

Re: Le business qui claque les mirettes!!!

Message par Layla Archer » 29 Mai 2018, 13:27

Le repas était bien plus proche de la fin que du début. Savourant leur dessert, les femme de la tablée écoutèrent Miho raconter ce qui allait surement être la dernière anecdote du repas de sa part. Une mission simple en apparence qui se révéla des plus compliqué en réalité ? Pour la Quarienne, c'était une mission de transport pour un laboratoire étudiant le Syndrome de Képral. Une scientifique se trouvait également présente et cette dernière, en apparence un peu parano, demanda à faire partie du voyage avec son fils car elle se sentait suivit.

il s'avéra que ce n'était pas du tout de la paranoïa et qu'un groupe pharmaceutique rival voulait gêner son concurrent d'une manière tout aussi directe que définitive en embauchant des assassins. La mission de transport à priori aussi simple que banale se mua en mission d'escorte et de protection. L'histoire avait circulé sur Extranet et effectivement, Layla avait le souvenir d'une histoire semblable qu'elle avait lut sur un site d'information, mais c'était un Turien qui était impliqué dans l'affaire, pas un vaisseau quarien. Miho confirma qu'il s'agissait bien de la même affaire sans que l'Humaine ne lui pose la question : ce fameux Turien avait endossé la responsabilité de la mort du responsable de cette situation, assurant donc au Maefis une couverture dans son implication réelle des évènements. Avec ce garde du corps ayant apparemment un net penchant pour les altercations musclés et la nuisance groupe pharmaceutique s'abaissant à tuer ses rivaux, le Maefis put terminer sa mission de transport sans encombre.

Effectivement, c'était un bon exemple de mission simple qui dégénère en quelque chose de tout sauf calme. Miho enchaîna et demanda si Layla avait des histoires similaires à raconter :


"Plusieurs même ! Voyons voir... C'était pendant une mission de prospection minière pour une entreprise à la recherche de nouveaux filons à exploiter. On était sur Maji dans la Nébuleuse d'Armstrong. Au départ, c'était tout ce qu'il y a de plus normal. On passait des régions aux scanners géologiques, on prélevait des échantillons pour en analyser la richesse du filon, on profitait de la vue parce que les planète en orbite de deux étoiles, c'est quand même quelque chose à voir. Et puis on détecte la présence de bâtiments et d'installation. Au départ on a pensée à des mineurs indépendants. On s'approche, pensant qu'on pourrait négocier l'emplacement de quelques filons . Et là, on découvre que ce n'était pas que des mineurs indépendants, mais des mineurs indépendants exploités par des pirates qui voulait grossir leur butin avec quelques ressources précieuses.

On aurait pu fuir, on aurait pu envoyer un message à l'Alliance pour les avertir, mais on a décidées de transformer la banale mission de prospection en mission de sauvetage. Les pirates n'avaient pas l'air de nous avoir remarquer. Leurs capteurs étaient soit éteint, soit franchement dépassés, soit ce n'était pas des vétérans dans le domaine. Mais on n'avait pas d'armes si ce n'est des armes individuelles et il fallait trouver un plan pour rendre la chose faisable. On n'allait pas non plus foncer dans le tas comme des Krogans ! On a eut une idée originale : ils n'avaient pas détectés notre vaisseau en orbite, alors on a décidé de s'en servir. Il était armé bien sûr, mais on a préférées ne pas s'en servir. Il ne fallait pas que ça ressemble à une attaque, ils auraient pu s'en prendre aux otages. Il fallait faire passer ça pour un accident. Les chutes de météores étant fréquentes dans la région, on a décidées d'envoyer une sonde droit sur le vaisseau au sol. Ça a marché, ils ont cru qu'un météore les avaient touchés de plein fouet. Les quelques pirates restants, paniqués, furent facilement neutralisés.

De nouveau libre, les mineurs nous remercièrent avec un sacré banquet. Ils partirent le lendemain, non sans nous avoir transmis leurs analyses géologiques de la région et nous laisser une partie de la cargaison du vaisseau qu'on a shootées à coup de sonde en remerciement. Résultat, on a sauvées douze personnes de l'esclavage, finit notre mission de prospection en avance et arrondis notre salaire en récupérant ce qui pouvait l'être du vaisseau abattu. Pièces mécanique, équipements et système et une cargaison pleine de crédits, d'équipements et de minerai, surtout les 300 kg d'ézo. À 1 000 crédits le gramme, je vous laisse faire le calcul."


Un beau petit pactole en effet, ce qui permit d'équiper le vaisseau d'un nouveau système de contrôle environnemental, acheter une nouvelle navette et faire plaisir à l'équipage, notamment avec trois semaines tout frais payés dans un complexe balnéaire de luxe sur Nevos. Les dernières petites assiettes se vidèrent, le repas était bel et bien finit :

"Un petit digestif ?"

Elle n'allait pas mettre Miho à la porte une fois la dernière cuillère avalée. Le soleil n'était pas encore couché, les jours étaient plus sur Rannoch. Elles pourraient peut-être se prélasser quelques temps sur la terrasse pour une dernière discussion avec le vent marin dans les cheveux. Ça serait une bonne façon de conclure cette journée. De toutes les tables, des personnes se levèrent, emportant les derniers couverts en cuisine. Où partait toutes ces assiettes, fourchettes, couteaux et verres ? Et bien dans un lave-vaisselle ou plutôt des laves-vaisselles, effectif oblige. Nourrir autant de personnes impliqué une cuisine adaptés, ayant presque des airs de mess de grands vaisseaux, il en était de même pour ce qui était du stockage des aliments et de la vaisselle. Un autre endroit concerné par ce genre "d'industrialisation" domestique, la buanderie, qui avait des airs de laverie en raison du nombre de machines à laver.

Plusieurs personnes revinrent des cuisines un verre à la main, alcoolisé ou non. Izira réapparut avec un plateau, des verres et un petit choix de boissons, alcool léger et doux, jus de fruit, soda ou simplement de l'eau :


"Et si on allait siroter ça sur la terrasse ? Ca serait une bonne manière de conclure cette soirée non ?"

Apparemment, l'Humaine n'était pas la seule à avoir eut cette idée là...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 653
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 377.00 Points

En ligne

Re: Le business qui claque les mirettes!!!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 30 Mai 2018, 17:43

Assurément, le coup de la scientifique drelle devait certainement être l'un des imprévus les plus surprenant pour le Maefis, mais ça restait loin d'être aussi impressionnant que le fait de libérer des esclaves d'une bande de pirate, le tout sans employer d'armement. Le genre d'expérience que seul un vaisseau dévoué à la découverte, avec un équipage inventif, pouvait acquérir avec brio. Le coup de la sonde était simple, mais encore fallait-il y penser. Compte tenu du degré de connaissance des pirates, faire passer ça pour un simple météore avait été facile. Il n'empêchait que le fait qu'un plan fait à l'arrache se déroule avec autant d'efficacité laissa Miho pantoise. Peu de personnes pouvaient en faire autant. Le moins qu'elle pouvait dire était que sur ce coup, l'équipage de Layla s'en était sorti avec que du bon. Des gens sauvés, du travail exécuté avec de l'avance et de quoi arrondir plus que largement la fin de mois. Pour la quarienne, cela ne ressemblait presque plus à une mission plus compliquée que sur le papier, mais d'avantage à un coup de chance inespéré, et pas que pour l'humaine. Les mineurs aussi en avaient certainement eu largement pour le compte au passage, et quelques esclavagistes/pirates comptaient en moins dans la galaxie. Au final, tout le monde s'en était merveilleusement bien sorti, et elle ne pu s'empêcher de ne lâcher qu'une onomatopée à l'évocation du montant encaissé.

"Wow!"

Ce n'était pas demain la veille que le Maefis allait se faire un tel pactole en sauvait des gens dans la foulée. En général, si le deuxième pouvait se présenter, ça n'avait encore été jusqu'ici jamais le cas du premier. Sans doute serait-il préférable qu'ils se mettent à la prospection et l'exploration.
Le repas terminé, Miho participa avec enthousiasme à la récupération des restes des couverts. C'était la moindre des choses après s'être faîtes invitée à dîner après tout. Elle ne s'étonna pas de l'équipement de la cuisine, quand autant de personnes vivaient ensemble au quotidien, la logistique se devait de suivre d'une manière ou d'une autre. La proposition d'un digestif eu moins de succès auprès de la quarienne qui hésita. Il était hors de question pour elle de consommer de l'alcool après le repas en tous les cas, elle avait encore une navette à ramener au vaisseau. Mais l'invitation d'Izira de profiter encore un peu de l'air frais, et son plateau proposant plus de variété de boissons, elle choisit de suivre le mouvement.

"Très volontiers!"

L'eau lui conviendrait parfaitement pour clôturer une suite de mets aussi copieux pour elle. D'ordinaire, ils n'avaient qu'un plat à bord du Maefis, de temps à autre avec un dessert. Till aimait s'essayer à d'autres choses, mais elle le faisait principalement quand il y avait de la clientèle, histoire de recueillir un maximum d'opinion en évitant de flinguer le budget alimentaire à chaque passage en cuisine. Le passage en terrasse lui fit fermer un instant les yeux, comme pour mieux ressentir le vent tiède de fin de journée qui leur parvenait.

"Vivement que cela soit possible sur tout Rannoch..."

Elle jeta un regard au système qui protégeait les quariennes des toutes ces choses qui pouvaient mettre à mal leur système immunitaire. Bientôt, ces accessoires ne serait peut-être même plus utiles ici, du moins l'espérait-elle. La perspective de pouvoir croiser des visages aux expressions multiples et non des visières en séries à Nady'Zah la faisait rêver. Il paraissait que ce serait pour bientôt, d'après sa belle-soeur comme d'après des rumeurs.

"je sais que la question peut paraître idiote pour quelqu'un qui vit déjà sans combinaison la plupart du temps, mais... Dès que cela sera possible sur notre monde, que comptez-vous faire en premier?"

Elle récupéra donc un verre d'eau en se rapprochant de la compagne de Layla, mais vu le regard qu'elle porta sur les autres quarienne, la question était valable pour chacune d'entre elles, même était sans doute abstraite. Elle l'était moins pour Miho qui avait déjà tourné et retourné cette perspective en y trouvant chaque fois plus de choses à faire ou plus d'endroit où aller que de solution définitive. Mais toutes celles qui la séduisait le plus impliquait d'une manière ou d'une autre sa famille.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 373
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,519.00 Points

En ligne

Re: Le business qui claque les mirettes!!!

Message par Layla Archer » 05 Juin 2018, 12:13

La Quarienne resta pantoise suite à l'histoire de Layla. Était-ce parce que le plan s'était déroulé sans accroc ou à cause de la récompense de fin de quête reçu en remerciement ? Sans doute un peu des deux. Après un petit coup de main pour débarrasser les couverts, vint l'annonce du digestif qui ne semblait pas vraiment de succès auprès de Miho. Trop d'alcool pour la soirée ? C'est vrai qu'elle avait le trajet de retour à faire. Autant éviter les petits désagréments qu'un excès d'alcool dans le sang peut provoquer quand on est au volant.

La proposition d'un petit tour sur la terrasse eut nettement plus de succès, surtout avec une boisson sans alcool pour faire passer le tout. C'est ainsi que Miho, Izira et Layla se rendirent sur la terrasse surplombant la falaise. Quand elle prit possession des lieux, cet endroit n'existait pas. Normal vu qu'il s'agissait d'un bâtiment militaire, geth de surcroît. Il a fallut donc tout construire. Au départ, elle avait pensait à une installation montée sur pilotis comme les résidences de luxe sur les collines d'Hollywood, mais le choix s'est finalement portée sur une terrasse à flanc de falaise, profitant d'une zone relativement formant déjà une terrasse naturelle qu'il a suffit d'aménager, plus économique, plus sûre et dégradant moins le paysage.

Observant le front de mer avec le va et viens des vagues en contrebas, le soleil couchant encore visible et un léger vent doux, chargés d'embruns, faisant voleter leurs cheveux, Miho annonçait qu'elle avait hâte que ce qu'elle vivait serait possible sur toute la planète, sans le moindre équipement de protection :


"Encore un peu de patience. D'après ce qu'on m'a dit ce n'est qu'une question de une ou deux années maximum. je parie que beaucoup vont en profiter pour se lâcher un peu.
-Ça va être une sacrée fête aussi je pense.
-Avec quelques naissances en plus dans les mois qui suivent ?
-Un peu plus que quelques unes je dirai ! Certains ne doivent attendre que ça depuis des années. Plus de liste d'attente interminable pour la salle blanche, ça change tout !"


Miho demanda ensuite ce qu'Izira comptait faire une fois capable de se promener sans combinaison sur toute la planète. La première chose qu'elle ferrait :

"Honnêtement, je n'y ai pas encore pensée, mais j'ai une idée qui me trotte de plus en plus. Il y a... à quelques heures de navettes d'ici en direction des terres, une région au cœur de la mesa. Une vrai petite oasis avec de la verdure et une eau cristalline. L'oasis de Davarsi. C'est de là dont mes ancêtres sont originaires. Il y a un endroit éloigné de la petite ville, isolée par des rochers avec des arbres offrant de l'ombre et une petite cascade. C'était le coin préféré des amoureux voulant un peu d'isolement pour "s'amuser". Du coup l'idée, c'est d'aller là bas avec Layla et... vous savez, "faire revivre les anciennes traditions" comme le répète certains... Enfin, si personne d'autre n'a eut la même idée"

Le couple rigola avant de se blottir délicatement l'une contre l'autre dans une douce étreinte :

"Pour les autres Quariennes ici, je sais pas trop. Houjili veut visiter un serveur geth, ça c'est sûr. Ulya avait parlée d'une après-midi sur la plage tout en bas de la falaise. Elle voulait savoir à quoi ressemblait le contact du sable et de l'eau de mer sur une peau nue. Pour Nolira et Zyria... Aucune idée. Faudrait leur demander.
-Et vous Miho ? Quelle est la première chose que vous ferrez une fois votre combinaison rangée pour la première fois dans un placard ?
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 653
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 377.00 Points

En ligne

Re: Le business qui claque les mirettes!!!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 05 Juin 2018, 22:08

Une ou deux années, cela paraissait court et à la fois tellement long à Miho. Pensive, la jeune femme contempla le coucher de soleil en se demandant combien de quariens feraient pareil, en se délectant de la douceur du vent et de ses parfums marins une fois que le jour serait venu. Mine de rien, Layla avait une résidence merveilleusement bien placée pour profiter de ce genre de chose. Malgré quelques réserves sur sa capacité à se passer totalement d'une combinaison, Miho se dit qu'avec un tel décor et dans une telle demeure, il serait très simple de vite s'y habituer. C'était tout de moins le cas pour les quariennes vivant ici, de ce qu'elle avait pu en voir. Un sourire amusé lui étira les lèvres quand Layla surenchérit avec la supposition prophétique d'un boom des naissances à venir. Au final, ce serait logique. Après des siècles de privation, la liberté des corps appellerait à la liberté sexuelle, et au plaisir pour tous ceux limités par un système d'enfin fonder les familles qu'ils désiraient tant.

"Ça va faire un sacré babyboom!"

Elle étouffa un rire en se demandant combien de temps Weli et Los tiendraient avant de mettre le deuxième, puis le troisième marmot en route. Son frère avait toujours émis le désir d'avoir une famille nombreuse, souhait souvent refroidit par les réserves très terre à terre de sa belle-soeur. Mais avec l'absence de liste d'attente, quelque chose lui disait que tout ça pourrait bien changer. Son début de rire s'estompa pour ne laisser qu'un vague sourire pensif. Ce serait peut-être l'occasion d'inviter Dethar sur Rannoch. Sans le besoin d'une combinaison, ils n'auraient plus à se limiter à trop de précaution et pourraient tenter de nouvelles expériences. Mais elle aurait encore bien le temps de penser à tout ça. D'autant plus que rien ne garantissait que son sex friend soit encore célibataire ou tout bêtement disponible quand le moment sera venu.

L'idée d'Izira avait un petit quelque chose de poétique et de merveilleux. Une boucle qui se bouclerait en somme, avec tout l'aspect romantique que cela impliquerait. Miho leva les yeux, légèrement pensive. Le concept était tout simplement beau. Mais serait-elle la seule à y penser? Pas sûr... Un lieu aussi paradisiaque risquait de vite se retrouver pris d'assaut, surtout pour les connaisseurs. Elle observa un instant les amoureuses enlacées, espérant sincèrement que personne d'autre ne songera à cet endroit à ce moment-là. Ce serait pour elles l'occasion de se créer un nouveau souvenir particulièrement agréable.

"Je vais éviter d'en parler, histoire de limiter les risques."

Voire même dissuader d'éventuels collègues connaissant l'endroit. En fait, elle se demanda même si elle connaissait quelqu'un originaire de ce lieu en particulier. Tout bien considéré, elle ignorait même de quel coin pouvait bien venir ses ancêtres. Elle connaissait la planète, dans le fond les détails lui importaient peu. C'était à présent aux nouvelles générations de se recréer une origine et une histoire. Pour l'évocation du souhait de Houjili, Miho ne pu retenir un air étonné. Avoir enfin le plein contrôle de son corps et passer ce nouveau cap en visitant un lieu clos lui parut étrangement aberrant. Des goûts et des couleurs comme on disait. Le désir d'Ulya lui paraissait nettement plus logique. Et surtout plus palpitant pour les sens.
La question lui fut naturellement retournée et ce fut avec un naturel presque désarmant qu'elle répondit.

"Prendre mon neveu dans les bras."

Peu importait où, ou comment. Et puis son frère aussi, et sa belle-soeur. La perspective de pouvoir associer sa famille à autre chose que des attitudes ou des couleurs d'étoffe, de pouvoir y ajouter un son non modifié par un filtre, une odeur, un parfum, une texture de peau, de cheveux, la chaleur naturelle d'un corps, et pourquoi pas un simple battement de coeur... Des choses simples, sans aucune autre implication ou désir que celui de créer un lien plus tangible, comme le faisaient toutes les familles de la galaxie, cela comptait parmi les choses les plus importantes qu'elle voulait faire. Après ouais, pourquoi pas courir à poil sur une plage abandonnée, découvrir les affres du sable qui gratte, ou se rouler dans la boue ou l'herbe. Il y avait tellement de choses à découvrir de toute manière, des choses qu'elle retournait souvent dans tous les sens, mais il n'y avait pas à tergiverser, dans tous les scénarios, la famille passait d'abord. D'ailleurs en parlant de famille, si elle ne traînait pas trop, elle pourrait peut-être même mettre Yun au lit elle-même avant de retourner à bord du Maefis. Son regard se porta une nouvelle fois sur le couple, tendrement enlacé. Elles aussi allaient avoir besoin d'un peu de tranquilité, sans visiteurs. Miho descendit d'une traite ce qu'il lui restait d'eau.

"Bon! Je ne vais pas top tarder non plus, il commence à se faire tard. Merci beaucoup pour cette invitation, et toutes les nouvelles expériences que cela a impliqué pour moi!"

Et elle avait encore casque et gants à récupérer aussi.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 373
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,519.00 Points

En ligne

Re: Le business qui claque les mirettes!!!

Message par Layla Archer » 13 Juin 2018, 13:51

Sans doute la plaisanterie la plus "graveleuse" de la soirée et avec beaucoup de guillemets. Cela dit, l'Humaine et la Quarienne n'avaient pas tout à fait tort sur ce point. Une fois réacclimater à l'environnement de la planète, débarrassés de leurs combinaisons, les Quariens allaient sans doute connaître une hausse de la natalité. Plus facile de concevoir et d'élever des enfants quand vous n'êtes plus coincés dans une tenue qui peut s'avérer être la seule chose vous séparant d'une mort lente et douloureuse par infection généralisée. Qui sait ? D'ici quelques mois, on pourra voir plein de bébé gris ça et là. Ce qui voudrait dire que l'industrie liée à la puériculture et à la petite enfance va être en plein essor :

"296 ans de passion et de désir refoulés qui vont ressurgir d'un coup additionnés à la frustration de certains couple qui va disparaître tout aussi vite. La situation risque d'être très... pimentée"

Elle rigola, laissant pendant l'espace d'un instant son imagination un peu trop travaillée sur le sujet avant de laisser Izira expliquer l'idée qu'elle avait en tête pour fêter l'évènement à sa manière avec Layla. Une idée très pimentée là aussi et il y avait de quoi ; non seulement parce qu'elle venait de dire que la première chose qu'elle ferrait une fois la combinaison officiellement inutile sur la planète, ce serrait de partir avec l'Humaine dans une coin isolé en pleine nature pour un tête-à-tête aussi intense qu'agréable. Mais aussi parce que toute la symbolique de ce geste, sorte de retour aux sources ancestrale, le ton de sa voix l'expliquant et ce regard dévoilant sans le moindre doute ses émotions étaient aussi romantique qu'on pouvait se l'imaginer. D'un coup, Layla avait très hâte que ce jour arrive et honnêtement, qui pourrait lui en vouloir ?

Miho avait l'air touchée par cette idée et déclara qu'elle garderait ça pour elle pour éviter de donner la même idée à d'autre et ainsi éviter que quelqu'un ne ruine ce moment entre les deux femmes. Un geste très appréciée par le couple, même si, en réalité, il est très peu probable que la première chose que feront les Quariens une fois sans combinaison, serra d'aller dans des endroits perdus comme celui-ci pour faire des galipettes. Au pire, elles pourraient toujours tricher un peu et prendre de l'avance, profitant de leur moment le soir même de l'annonce alors que tout le monde ferra sans doute la fête dans les villes et villages. Et puis, le ciel étoilée du désert nocturne avec un clair de lune se reflétant sur les eaux... cela rendrait le moment encore plus mémorable.

Pour leur invitée, la première chose qu'elle ferra sans combinaison était plus simple, mais tout aussi chargé de symbole et de tendresse. Prendre tout simplement son neveu dans ses bras nus, le regarder droit dans les yeux sans une visière au milieu et sans doute lui faire un gros bisou. Vivre un moment de famille normal, sans considération de risque médical et sans obstacle qui rendait la chose un peu teinter d'artificialité. Un câlin est toujours un câlin, mais il y a une grosse différence entre faire un câlin en tenue normal et un câlin en combinaison intégrale. Le geste est le même, les sentiments associés aussi, mais sans possibilité de réellement se toucher, de sentir la chaleur de l'autre contre soi, ce n'est pas pareil. C'est le genre de détail qui fait toute la différence :


"On va aussi garder le secret. Histoire de limiter les risques de vol de câlins."

La Quarienne rigola doucement. Trouvant cette idée très touchante. Izira avait bien des parents, mais elle n'avait que peu de contact avec elle. Il faut dire qu'ils avaient assez mal encaisser l'idée qu'elle ait abandonnée son Pèlerinage en cours de route pour pouvoir rester avec Layla. Ils disaient qu'elle avait foirer sa vie pour ce qui était pour eux à l'époque, une amourette de passage. Depuis, la situation entre la fille et les parents n'étaient pas vraiment au beau fixe. Ce n'était pas une coupure nette des relations ni même des engueulades à la première occasion, mais c'était clairement du "chacun de son côté". Un message pour les anniversaires et c'était à peu près tout.

Bref, Miho annonça ne pas vouloir abuser de l'hospitalité de l'Humaine et remercia l'Humaine de l'avoir invitée :


"Tout le plaisir à été pour nous Miho. Vous pouvez rester encore un peu si vous le voulez, mais je pense que votre belle sœur va s’inquiéter... ou être encore plus jalouse, ça dépend !"
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 653
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 377.00 Points

En ligne

Re: Le business qui claque les mirettes!!!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 13 Juin 2018, 17:11

Un sourire amusé étira les lèvres de Miho alors qu'elle observait à nouveau le décor. Il n'y avait pas grand chose de comparable entre retourner aux sources avec la personnes aimées et se contenter d'un câlin avec son neveu. Mais elle apprécia le geste, des fois que d'autres essaieraient de lui griller la politesse. Après tout, les gosses, c'était mignon, et Yun avait plein de fans. Déjà la quasi-totalité des collègues quariens de Weli, plus ceux de Los, à peu près tous les membres du Maefis... Non, en fait, Miho avait vraiment de la concurrence. Damned!! Il allait falloir anticiper un maximum. D'amusée, elle passa à une expression d'intense réflexion. Un peu de celles qu'aurait un génie du mal en train de fomenter un plan machiavélique. Bon, elle tolérerait que les parents lui grillent la politesse, c'était légitime. Mais au-delà de ça... Le regard plissé, Miho contemplait toujours l'horizon teinté de rouge et autres dégradés orangés.

Elle relâcha son observation quand Layla laissa sous-entendre qu'elle pouvait rester encore. Mais il n'était plus question de se taper l'incruste d'avantage. Elle avait déjà suffisamment abusé. Non seulement elle repartait avec la certitude d'avoir des fonds pour la coopérative, mais en prime elle avait eu droit à un repas, et à de très bons moments avec les membres d'équipage de Layla. C'était plus qu'il n'en fallait et à ce stade de la soirée, il était temps qu'elle rende à son hôte sa pleine intimité. Néanmoins elle rigola sans gêne aucune à l'évocation de sa belle-soeur.

"Je table sur la jalousie sans hésiter."

Rien de malsain là-dedans. Mais Miho savait déjà qu'elle aurait droit à un interrogatoire en règle sur la demeure de la patronne d'Olympus. Quel déco, combien de personnes, il n'y avait vraiment que des femmes? C'est vrai qu'on peut s'y passer de combinaison? Et encore, ce n'était que les prémices d'une liste non exhaustives de questions auxquelles elle allait immanquablement avoir droit. Elle récupéra son verre vide, et en profita pour voir si d'autres étaient terminés histoire de ne pas repartir les mains vides. De toute manière le chemin du retour impliquait un passage par la cuisine.

"Merci beaucoup, pour tout ça. Je vous souhaite une excellente soirée à vous et toutes les femmes de la maison."

Après un dernier sourire plein de gratitude, Miho s'éclipsa en laissant le couple dans ce décor romantique. Elle passa rapidement par les cuisines pour y déposer les verres vides, puis reparti dans les couloirs direction la chambre où elle avait laissé les pièces de sa combinaison. Elle replaça rapidement son casque, y rangeant soigneusement ses cheveux avant de refaire toutes les connexions. Puis elle vérifia que les filtres étaient bien fonctionnels avant de fixer la visière. Vint ensuite le tour des gants, dont elle contrôla scrupuleusement les jointures avec le reste des manches. Finalement, elle rabattit son capuchon, dissimulant les cables et tubes qui s'échappaient de son casque. Après un dernier contrôle de routine, elle poussa un soupire et récupéra son datapad. Mine de rien, avoir le visage à l'air libre était définitivement plaisant, surtout quand on ne se limitait pas à un espace clos.

En quittant la chambre, Miho refera la porte derrière elle et suivit le chemin qu'elle avait pris plus tôt, guidée par le majordome geth. Sur son chemin, si elle venait à croiser quelqu'un, elle n'hésiterait pas à gratifier la personne d'un chaleureux au-revoir. Mais elle préféra ne pas saluer tout le monde. Certaines devaient déjà vaquer à leurs activités du soir, ou rituels divers et variés. Elle ne voulait pas interrompre cela. De retour à l'air libre, la quarienne constata que la soirée s'avançait bien. Elle se dirigea vers son kodiak, et s'installa aux commandes. Mais avant de partir, elle vérifia une dernière fois ses données concernant le projet de la station avec un sourire. Les choses se déroulaient plus que bien jusqu'à présent. Pourvu que cela dure, et que d'autres se montrent tout aussi généreux que Layla Archer.



[FIN]
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 373
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,519.00 Points

Précédent

Retour vers Voile de Persée



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)