Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Elizabeth Velany » 19 Mai 2018, 13:08

Bien, j’avais semble-t-il bien joué mon rôle. Tout le monde était persuadé que j’avais effectivement du me tromper de pédale à l’arrivé et embouti la voiture sans le vouloir. Heureusement, vu qu’il s’agissait de la limousine de Miho, le réglage de papier serait bien plus simple que si j’avais à le régler avec un inconnu.

Les gardes nous proposèrent alors de régler tout ça à l’intérieur. Nous fîmes alors entrer les limousines dans le garage puis nous nous dirigeâmes vers l’arrière salle où se trouvait les autres chauffeurs ainsi que des boissons et à manger. A priori, c’était là que les non invités passer la soirée.

Alors que le garde retira son casque et nous désigna un endroit où s’installer, mon attention se tourna vers une porte. J’avais cru y entendre un drôle de bruit, mais cela devait être mon imagination.

Certains d’entre eux vinrent me voir, se moquant un peu de ma bourde et me rassurant, me disant que ce n’était pas si grave que ça. Je jouais le rôle de la nouvelle un peu gêné et commençant à peine à assimiler le métier. Visiblement, cela dut fonctionner car rapidement, ils nous laissèrent, me donnant une petite tape sur l’épaule ou dans le dos, me souhaitant bon courage pour la suite. Je les remerciais gentiment avant de me retourner vers le garde.

Pendant toute cette « discussion », le bruit derrière la porte se fit entendre à nouveaux. Mais pas de manière constante. Parfois, nous l’entendions deux ou trois fois de suite, puis plus rien pendant une grosse poignée de secondes. Je commençais vraiment à me demander ce qui se passait derrière.

Le garde me demanda alors ce qui s’était passé.


« Oui, j’étais dans mes pensées une secondes, et j’ai continué à appuyer sur l’accélérateur sans m’en rendre compte. »

Alors que nous entamions la discussion, la porte derrière laquelle venait le bruit s’ouvrit, laissant passer un homme, refermant le haut de sa chemise. Me dites pas que … Vêtement défait, bruit sourd. Putain, si c’était ce que je pensais, cette histoire allait mal finir. De plus un Turien partit remplacer le garde, refermant bien derrière lui. A croire que j’avais raison.

Cependant, nous avions un garde sous la main. Je décidai donc un coup de poker.


« Dites-moi, j’entends un drôle de bruit étouffé derrière la porte d’où vient de sortir l’Humain. Et ça me semble un peu violent comme son. Rassurez moi, ce n’est pas votre façon de punir ceux qui font du grabuge ? Parce que j’aimerais ne pas me retrouver dans une telle situation à cause de l’accrochage, vous comprenez ? »

Je savais que c’était risqué. Impossible pour moi de prévoir la réaction du garde. Même si je devinais sans mal que je passerais la soirée avec au moi un garde restant concentré sur moi pour éviter que je fasse une connerie. Mais je voulais ne serait qu’avoir un confirmation de ce que je pensais. Je tentais donc d’occulter toutes les informations autour de moi pour me concentrer sur le garde, mes yeux cherchant un regard fuyant ou un tic de gêne et mes oreilles cherchant un déraillement dans la voix ou une intonation bizarre.
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 111
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 40.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 20 Mai 2018, 18:09

Au moins Ukalos savait recevoir, et pas que les invités. Le fait qu'il y ait de quoi occuper aussi les chauffeurs avait le mérite de flatter la bienveillance de leur hôte. Quel dommage qu'elle soit aussi la queen bee d'un des pires groupes mafieux de toute la galaxie! Sa limousine garée, Miho fit un rapide tour d'observation, notant au passage la présence d'une caméra - quoi de plus logique vu la profusion de ce genre d'accessoires dans le coin - et, en s'approchant d'un espace dédiés aux chauffeurs, une porte close d'où parvenaient quelques bruits encore indéfinissables. Miho haussa un sourcil, avant que ses prunelles n'aillent naviguer sur la profusion de boissons sans alcool, de nourritures, et de chauffeurs toutes espèces confondues. Faisaient-ils réellement quelque chose d'horrible juste là, sous le nez de tout le monde? S'il n'y avait eu que des gardes pourquoi pas, mais tout de même, avec des chauffeurs externes, la quarienne doutait que la mafia s'adonne à des trucs de trop mauvais goûts sous le nez d'autant de témoins potentiels. Ou alors Ukalos et ses hommes de mains suintaient la confiance aveugle en leur pseudo-couverture.

Mais qui savait...

Elle, elle était là pour jouer un rôle, et le retrait du casque dévoilant un humain lambda lui rappela sans peine les quelques deux dizaines de millier de vies qui dépendaient de cette mission. Miho hocha la tête quand elle se vit proposer de prendre place pour s'occuper de la paperasse.

"Je n'ai pas soif, merci! Mais j'avoue trouver très appréciable tout ce que vous avez là. C'est pas souvent que les organisateurs de ce genre de soirée pensent au confort des chauffeurs."

La quarienne s'installa sur une chaise et alluma son OmniTech, notant les bases d'un simple constat. Lieu de l'événement, type de véhicule impliqué, paroles du témoin, confirmées par une Elizabeth qui assurait parfaitement son rôle de chauffarde confuse. La pilote hocha la tête et poursuivit sur un ton bienveillant.

"Merci pour votre honnêteté. Nous allons faire en sorte que ce petit incident ne vienne pas entacher votre carrière. Après tout, nous avons tous dû débuter un jour ou l'autre. De toute manière les dégâts ne sont pas conséquents de mon côté. A peine de la tôle froissée."

Quand la porte s'ouvrit, Miho n'eut qu'un regard aussi vague que rapide, avant de se reporter sur la N7. Elle aussi se posait des questions, probablement bien plus qu'elle-même en fait. La quarienne jeta un regard en coin à l'humain qui venait de reboutonner sa chemise quand la porte se referma derrière un turien. Sa curiosité maladive l'aurait bien poussée à demander, mais le temps qu'elle se demande comment avancer la chose, l'humaine se jeta dans la fosse aux lions, avec toute l'attitude que son rôle lui imposait. Bien joué! Sous son masque quasiment opaque, et alors que tout le monde était plus occupé par la nourriture, par une conversation quelconque ou simplement par la question d'Elizabeth, Miho eu un bref sourire avant de se reporter directement sur le garde, guettant dans la réponse qu'il allait apporter la moindre faille. Hésitation, baratin, embarras, sincérité... Il pouvait y avoir tout et n'importe quoi.

D'ailleurs en pensant à du n'importe quoi, Miho se demanda subitement si cette porte ne donnait pas également accès à un passage pour rejoindre la villa. Car hormis une caméra, l'entrée du garage et cette porte, elle n'avait pas encore repérer de passage interne. Hors ce genre de villa devait forcément permettre à sa propriétaire de rejoindre son véhicule sans avoir à affronter les affres du climat, n'est-ce pas?
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 371
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,511.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Nissara T'sironia » 24 Mai 2018, 19:09

Le garde avait suivit les mouvements de la spectre jusqu’à la chambre, allait-il pousser le vice au point de lui tenir la porte ? Non, mais en tout cas il était en train de surveiller l’asari au point de rester proche. Après le petit manège qu’elle avait improvisé elle ressortie avec un petit sourire. Elle croisa alors un couple de butarien visiblement bien pressé de se rendre dans un lieux plus intimes en voyant le garde changer de chandelier à tenir. Zut, impossible de le rembarquer comme ça sans que cela paraisse louche, surtout qu’elle voyait Ukalos auprès de Jonathan. S’incendiant de ne pas avoir plus prévus elle se composa une mine avenante en approchant de la maîtresse des lieux.

« Désolé de vous avoir autant inquiété, j’ai juste eu un petit soucie de robe qui à malencontreusement rencontré une coupe de champagne. Mais la soirée est tout à fait à mon goût je vous rassure »

Souriant doucement elle écouta la question que lui posa la criminel et réfléchis sincèrement à comment lui répondre.

« Hé bien en effet j’ai participé plus qu’activement à son arrestation, pour ma part je ne le qualifierais aucunement de nouveau Shepard même si il s’est comparé à elle pendant quelques échanges avec lui. C’est un homme dont le charisme impressionnant et mâtiné d’une folie latente et d’une vision tordus du monde. J’ai du mal à voir comment le résumer mieux. »

Chipant une coupe de champagne, évitant de se la renverser dessus cette fois, elle prit une coup de champagne.

« Ensuite quand je l’ai arrête hé bien non, il n’a aucunement rampé au contraire, il cherchait à nous pousser à bout pour mourir en martyr. La seul chose qu’il aura gagné est quelques dents en moins. »

Elle ajoute cela avec un sourire complice comme si elle échangeait une anecdote croustillante, tachant de faire comprendre que la flatterie fonctionnait.

« D’ailleurs, je suis au fait d’une partie de votre notoriété actuelle, mais je suis curieuse, qu’est-ce qui à fait de vous l’asari influente et mondaine qui ravis les yeux de sa robe ? »

Au tour de la spectre de faire de la lèche auprès d’Ukalos. Normalement, si Seides et Laquarius avaient bien rebondis sur sa bourde, ils devaient être dans les appartement de la chef mafieuse, autant la retenir loin de son bureau.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 330
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 105.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Jonathan Sinassas » 27 Mai 2018, 11:37

Il n'avais jamais aimé ce genre de soirée. Enfin, rectification.
Il ne venais jamais pour les raisons normales à ce genre de soirée.
C'était étrange à dire, venant de sa part, mais il n'appréciait pas ce jeu de duperie qui était fait en plein jours, à la recherche du profit. Ces méthodes, il les embrassaient pour pouvoir survivre mais derriêre cette facade d'aisance, une partie de lui même se demandait jusqu'à quel point devrait-il se tacher pour vivre...

Dire qu'il aurait pu choisir une branche de métier plus calme...

Cela ne faisait que quelques secondes que Nissara venait de partir et Jonathan continuait de garder un œil sur la soirée, écoutant les conversation entre ses agents d'une oreille.

L'asarie vient d'entrer dans l'une des chambres.

Ces quelques mots résonnérent alors que l'ancien soldat remarqua que Ukalos s'approchait de lui.
L'air mélancolique, il se contenta de rester silencieux jusqu'à ce l'asarie soit proche de lui.

La soirée lui plaisait ? Ah.

« La soirée est intéressante... Même si ce n'est pas ma tasse de thé je sais apprécier quand quelqu'un investit pour impressionner ses invités... Mais pour la musique.... »

Jonathan fit une légére grimace amusé.

« Pas mon style de prédilection, mais je suis sur d'être capable de faire mieux, au point de surprendre même un spectre... »

De sa main droite il fit tourner le liquide dans son verre, observant pendant quelques secondes l'ambre danser à l'intérieur.

« Et par rapport à Mademoiselle Nissara... Disont que nous avons eu quelques bonnes histoires ensembles... Des opérations communes telle la capture de brook par exemple... Mais c'est du passé maintenant, je ne peut plus trop aller sur le terrain avec mes responsabilitées ! »

Ce fut à ce moment là que Nissara revint les rejoindres, et Jonathan se rappuya contre la rambarde.
C'était donc elle qui avait capturé Molovsky.... Ah.

La spectre et la mercenaire se suivait toujours... Telle des ombres...

Le destin faisait les choses d'une drole de facon... D'une certaine maniêre, elle lui avait sauvée la vie ainsi qu'à tout ses hommes de la jaeger corporation... Ils étaient quitte désormais....
Avatar de l’utilisateur
Jonathan Sinassas
Jaeger leader

Jaeger leader
 
Message(s) : 232
Inscription : 10 Mars 2015, 12:34

Âge: 35
Profession: Patron de la Jaeger corp, mercenaire, investisseur.
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 333.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par MJ : Bob le Reaper » 27 Mai 2018, 15:05

Groupe Réception

Au départ, Ukalos ne semblait faire la conversation à Jonathan que par politesse élémentaire, mais son intérêt grandit au fur et à mesure de la discussion. Ce dernier était satisfait de la soirée, même s’il avoua que ce n’était pas vraiment le genre d’activité qu’il préférait. Apparemment, l’Humain et la Spectre se connaissait depuis un moment et avaient un peu bourlingué ensemble. Il évoqua la traque de Maya Brooks :

« La capture ? J’avais entendue dire que l’ex-Cerberus était morte durant l’affrontement… Une explosion si je me souviens bien. On m’aurait mentit ? »

Bien sûr c’était la version officielle, les journaux ne connaissant pas les détails exacts des évènements. La conversation revint vers Nissara quand cette dernière revint de l’intérieur de la maison. Ukalos eut un petit sourire compatissant à l’évocation du petit accident de soirée avant d’écouter les dires de la Spectre sur Molovsky. Très charismatique et sombrant doucement et sûrement dans la folie. Il chercha à mourir en martyr et l’Asari ne put s’empêcher de rire à l’évocation de quelques dents en moins :

« J’ai entendue dire que c’était en partie à cause de son attaque que le Conseil a été reformé. Il n’était peut-être pas si fou que ça pour beaucoup, mais je dois dire que je n’ai pas vraiment appréciée que le Conseil s’ouvre de la sorte à toutes les civilisations. Si tous les membres n’y siégeaient pas, c’était pour une bonne raison, n’en déplaisent aux ambitieux, jaloux et autres conspirationnistes. »

Prenant l’hôte des lieux dans le sens du poil, la Spectre commença à lui faire la conversation et demanda les raisons de son succès :

« Vous devez savoir que je fais partie du comité de direction du fond d’investissement Eternity ? C’est la quatrième plus importante institution de ce type dans l’espace asari. Je ne peux pas vraiment dire exactement les raisons de mon succès par rapport aux autres membres, mais je pense que c’est à cause de mon parcours. Je n’était qu’une simple Demoiselle parfaitement anonyme au départ, gagnant sa vie en dansant à moitié nue dans les bars comme beaucoup d’entre nous. Ce n’était pas une vie qui me plaisait. Je ne m’imaginais pas vivre 1 000 ans en ne faisant rien d’autre que me trémousser devant des gens à moitié ivre la bave aux lèvres comme si c’était la première fois qu’il voyait ce genre de chose.

J’ai donc décidée de prendre ma vie en main. J’ai économisée jusqu’à pouvoir avoir un prêt et acheter mon propre nightclub. Et puis j’en ai acheté un autre, et puis encore un… et encore un. J’étais devenue la Reine de la nuit d’Armali. J’en ai profité pour me faire mon réseau de contact en sympathisant avec les clients les plus influents et les plus riches et je suis passée du nightclub au casino. Rien ne me résistait, je n’avais qu’a claquer des doigts pour dépouiller les comptes en banques de personnes se faisant plumer avec le sourire aux lèvres. Avec mes associés, nous avons fondées le groupe Eternity et au fil des années, nous avons gagner en influence. Aujourd’hui, près de 17 % des activités liées aux divertissements de Thessia, du nightclub au casino en passant par les salles de cinéma, les maisons de disques et autres serveurs de jeux en ligne nous appartient. 24 % sur Illium et 5 % sur la Citadelle. Et c’est comme ça que je suis passée d’illustre inconnue à qui je suis aujourd’hui, sans rien lâcher et en écrasant sans pitié la concurrence. »


Son OmniTech commença à biper. Après un geste d’excuse, elle regarda brièvement son message avant de s’adresser au deux personnes :

« Si vous voulez bien m’excuser, j’ai une petite urgence à traiter. Certains ne connaissent pas leurs limites et on un peu trop forcés sur l’alcool. Profitez bien de la soirée et… ne faites pas trop de folie tous les deux ! »

L’Asari quitta le groupe et se dirigea vers l’extérieur de la terrasse par l’entrée que Nissara et Jonathan avaient emprunté pour venir. De là où ils étaient, les deux soldats pouvaient voir un petit attroupement, apparemment autour d’une Asari assise par terre et se tenant la tête. Un petit accident de soirée comme on pouvait en voir fréquemment. Au moins, il avait l’avantage de tenir Ukalos occupé et facilement localisable…




Groupe Infiltration

Laquarius et Séides étaient toujours dans la chambre à attendre le bon moment pour passer à l’action. Le garde juste à côté de la porte et la caméra dans le couloir n’allait pas rendre la tâche aisée. Mais, par chance, ils entendirent les bruits de pas de l’agent de sécurité s’éloigner toujours plus jusqu’à ce que les bruits se fassent plus étouffés et lointains. Un petit coup d’œil et les deux hommes virent que le garde avait disparu. Il ne restait plus qu’à s’occuper de la caméra.

Une opération facile pour le Geth qui put pirater sans difficulté l’appareil, lui faisant diffuser en boucle une image du couloir vide. Ils en profitèrent pour sortir et pirater la serrure du bureau d’Ukalos, là aussi sans trop d’effort. Le Synthétique remarqua également un dispositif de sécurité supplémentaire qui n’était pas présent sur les plans de la résidence. Une alarme à pression dans le sol, aussi basique qu’efficace, mais aussi simple à contourner avec une grande enjambée. Un grands pas plus tard, les voilà dans le bureau.

Le style de la pièce mêlait modernité et antiquité. Les meubles étaient en bois massif finement ouvragés, mais l’équipement électronique était parmi le meilleur disponible sur le marché. Ils trouvèrent entre autre un terminal de communication quantique, disposant de plusieurs ansibles, habilement disposé dans le sol, générant sans doute un hologramme de l’interlocuteur lors des transmissions. Toutefois, impossible de savoir vers où ces transmissions étaient envoyées.

La fouille commença, permettant de trouver quelques éléments pouvant incriminer Ukalos dans quelques affaires louches, principalement de la compta et plus précisément, des transferts de fond du fond d’investissement Eternity à divers sociétés écrans. Cela ne reliait pas forcément Ukalos au Ninor, mais ça pouvait nuire à la carrière de la femme d’affaires. Laquarius ne tarda pas à trouver la raison de leur présence ici. Une petite étagère avec quelques bibelots plusieurs fois centenaires et deux rayons couverts de transpondeurs. Le modèle correspondait à celui du leurre et l’échange put se faire sans anicroche.

L’objectif de la mission était accomplit, encore fallait-il qu’ils repartent aussi discrètement qu’ils étaient arrivés avec leur précieuse cargaison. La fenêtre du bureau donnait sur l’accès au garage juste en dessous. Si la caméra n’était plus un problème grâce à l’action de Miho et Elizabeth, il n’en restait pas moins un endroit très exposé avec un garde visible au bout de le voie de garage, certes de dos, observant la route, mais qui pouvaient se retourner à tout instant…




Groupe Soutien

Dans le garage justement, la Quarienne et l’Humaine semblait bien s’intégrer dans le groupe de chauffeurs et autres employés de la maison. Le bruit suspect dans une salle annexe souleva des questions qui eurent rapidement des réponses :

« Zut, elle a comprit ! On pourra pas la fouettée ! »

Le groupe rigola, le ton tout sauf sérieux :

« Plus sérieusement, ce n’est pas du grabuge qu’il se passe derrière, c’est tout le contraire même. Ukalos nous interdit de boire de l’alcool durant le service et les chauffeurs ont besoins d’être clean quand la petite sauterie sera terminée. Par contre, comme c’est soir de fête, elle permet aussi aux employés de se divertir en plaisante compagnie juste derrière cette porte. Ce n’est pas vraiment une vraie fête de la haute société sans ce genre d’activité et sans drogue… mais pour avoir le dernier, faut être en haut ! »

Derrière cette porte donc se trouvait alors une ou plusieurs femmes payées par Ukalos pour « dispenser leurs services » sur les employés et les chauffeurs. Tous n’en profiter pas pour des raisons diverses et variés, mais certains ne s’en priver pas et ce n’était pas illégale. Chez les Asari, la prostitution était autorisée et très encadrée. Les services d’hôtesses et autres maisons closes se trouvaient assez facilement pour qui voulaient dépenser son argent pour prendre du bon temps. Il n’y avait que le racolage et le fait d’avoir recours aux services de ces femmes sur la voie publique qui étaient passible d’amendes.

Un des chauffeurs regarda la feuille du constat laissée sur la table :


« C’est une bonne assurance. On a la même. Au moins vous êtes toujours indépendant.
-Nous on a été rachetés par Olympus il y a quelques mois.
-Qu’est ce qu’il ne rachète pas de toute façon ? Un jour on va tous bosser pour eux ! 
-Tu me diras, bosser pour leur patronne, je dis pas non !
-Sûr que ça change des vieux riches tout fripés qui te prennent de haut en permanence
-Mais c’est plutôt pas mal en fait ! J’ai depuis une sécurité sociale, 300 crédits de plus sur la paie, les heures supp’ et nocturne payées double, les week-end et un mois de congés payés. Je suis en train de lire les différentes aides, mais apparemment, je vais avoir la bourse universitaire pour les gosses et de quoi rénover toute la plomberie et l’électricité de la maison sans rien payée. Sans parler des autres frais.
-C’est vrai que ça en devient tentant… il est où le piège ?
-Je dois faire tout les transferts de compte, abonnements et autres à une filiale d’Olympus ou l’un de ses partenaires
-Ouais donc en gros ils te donnent tout, mais en échange tu leur donne tout aussi. Ton compte en banque qui va dans leur poche, ta connexion extranet qu’ils vont pouvoir fliqué en permanence… C’est limite une dictature cachée sous des airs de paradis si tu veux mon avis.
-Ils arrêtent pas de dire partout qu’ils sont réglos. Employés bien traités avec beaucoup d’avantages, pas d’optimisation fiscale, les règlements et autres codes du travail suivit à la lettre et même plus exigeants sur certains points comme la sécurité. Aucune discriminations… Ils ont même des Geth et des IA dans leur hiérarchie !
-Mouais… beaucoup trop honnête à mon goût si tu veux mon avis.
-Pas d'actionnaires à satisfaire à tout prix avec des grosses dividendes aussi
-Normal, la seule actionnaire c'est la patronne !
-C’est marrant, avec Olympus les gens sont souvent binaire dans leur raisonnement. Soit c’est un exemple à suivre, visionnaire, idéaliste, tout ce que tu veux. Soit c’est la manipulatrice vicieuse qui cache très bien son jeu et qui n’est pas ce qu’elle prétend être. C’est l’un ou l’autre, rien entre les deux.
-C’est pas faux ça ! Et vous mesdemoiselles ? Vous en pensez quoi ? »





HRP : Info pour Nissi et Johnny et Séides : il y a effectivement une Asari ayant but un coup de trop qui fait une scène. À vous de voir pour en profiter et vous éclipsez si Laqua et Séides parviennent à sortir

À vous de voir ;)

Info pour Laqua et Séides : La fenêtre du bureau peut être facilement ouverte. Il n'y a que le garde à l'entrée de la voie de garage et les éventuels systèmes de sécurité qui peuvent poser problèmes

À vous de voir aussi ;)

Info pour Miho et Eliz : Faudra sans doute vous préparez à partir et récupérez tout le monde si le mot d'ordre c'est l'évacuation.

Et vous savez quoi ? À vous de voir ;)

Oubliez pas le petit plan des lieux




○ Réserve de points d'héroïsme ○

Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Elizabeth Velany: 4 / 4 points d'héroïsme
Jonathan Sinassas: 5 / 5 points d'héroïsme
Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 5 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 5 / 6 points d'héroïsme
Séides : 4 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 56
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 166.00 Points

En ligne

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Laquarius Nix » 29 Mai 2018, 23:55

Une envie frénétique de fouiller la pièce de fond en comble me tient en haleine un moment. Seides fini par focaliser mon attention en achevant son analyse. Selon lui, l’ouverture de la fenêtre est sans risque mais il me précise néanmoins que nous ne pourrons pas la refermer derrière nous, un détail nous assurant de laisser un élément suspicieux au regard de la maîtresse des lieux. Rapidement, j’imagine un scénario dans lequel je laisse cette pièce sans dessus-dessous en mettant en évidence le vol des données sensibles avant de partir avec la participation de Miho. Mon partenaire ne semble pas très emballé mais s’en remet à mon jugement, pour ce qui est de la pilote une petite voix me dit qu’elle considérerait cela comme une prise de risque inutile. Même si dans mon idée, une Ukalos un peu stressée d’avoir de telles informations chipées pourrait réduire la protection de l’arche pour la recentrer sur la recherche du voleur, nous facilitant ainsi la suite de la tâche. La perspective reste très hypothétique voir presque fantaisiste et je me fais donc à l’idée de laisser la fenêtre bien fermée. Au fond, est-ce qu’il ne s’agissait pas là de provoquer Ukalos ? Probablement, certainement même. C’est vrai que la pensée de laisser un avertissement à la tête du Ninor est jouissive, comme une dague plantée dans son matelas pour lui faire comprendre qu’elle n’est absolument pas intouchable. Un peu de spectaculaire n’a jamais fait de mal, mais en l’occurrence c’est à l’opposé complet de l’esprit de la mission.

Le transpondeur accroché à ma ceinture, je me contente donc d’ouvrir la porte du bureau après avoir poliment demandé à Seides de vérifier le flux de la caméra et de le bloquer à nouveau. Un petit bond et une oreille à la porte du couple pour me confirmer qu’ils n’avaient toujours pas fini leur affaire puis je m’enfile dans la pièce où nous avons commencé. Refermant derrière Seides, je ne m’approche pas tout de suite de notre porte de sortie, enfin notre fenêtre de sortie, et ouvre plutôt mon OmniTech pour envoyer un message à notre véhicule. Une courte réflexion et je me lance dans la rédaction hautement codée de mes quelques mots :

Un millier de lumières dans le ciel de cette nuit étoilée et pourtant je n’en ai décroché qu’une seule pour vous. Viendrez-vous la chercher au creux de mes mains pour ensuite m’accompagner en visiter deux mille autres ?
Votre fervent voleur au grand coeur.


C'est encore loin de la plume brillante de Nevaeh mais pour un débutant c'est.. un début. Avec un sourire à peine caché, je fais signe au Geth que je suis paré au départ. Je n’ai pas pu m’empêcher de briser la teinte beaucoup trop sérieuse de cette mission, d’autant que je jubile depuis que j’ai trouvé l’étagère à transpondeur, de quoi me faire oublier nos soucis de coordinations du début de mission, presque. Une fois que Seides a vérifié sur la caméra qu’aucun garde ne nous attend en bas de la fenêtre et appliqué une boucle à celle-ci, nous sautons dans le vide. Juste avant d’atterrir, j’active un coup mes micropropulseurs pour ralentir ma chute et ainsi le bruit que je fais en touchant le sol. Même pas besoin de faire une roulade, c’est à peine si j’ai la nécessité de poser un genou à terre que je repars vers le couvert du flanc de la colline. Pour faire bonne mesure, j’active mon camouflage jusqu’à être sûr d’être hors de vue.

Une fois tranquille, je ralenti l’allure, Miho ne sera probablement pas déjà au point de rendez-vous à nous attendre. Attrapant le transpondeur, je le fais tourner avec nonchalance dans ma main et me tourne vers Seides :

« Quand est-ce qu’on commence la vraie mission du coup ? »

Pour ajouter un peu à l’effet, je fais mine d’épousseter mon épaulière de ma main libre puis enlève mon casque pour avaler une bonne goulée d’air non-filtré. Je ne m’épanche pas plus sur le trajet ni pendant le temps durant lequel nous restons caché en bordure de route à guetter l’arrivée de la limousine de Miho.

Finalement, la Quarienne pointe le bout de sa carrosserie et nous montons prestement à l’intérieur. Confortablement assis, je ne lâche pas le transpondeur mais lâche quelques mots pour la conductrice et sa passagère :

« Une mission rondement menée, bravo vous deux. Ça aurait été encore plus simple si chaque groupe avait vraiment été composé de deux personnes mais bon, la première phase est une réussite. »

Je n’en veux absolument pas à Nissara, elle a rempli sa part du contrat et c’est sûr qu’il est compliqué de monopoliser une chambre pendant plusieurs minutes alors qu’on est seule, ou supposée seule, dedans. L’Humain aura bien profité de la soirée au moins, je l’espère, en bon chef d’entreprise qu’il est, un bureaucrate comme les autres en somme. Un poids comme celui-là nous a handicapé pour un objectif qui semblait pourtant si simple, alors je n’ose imaginer les dégâts qu’il causera à l’approche de l’arche. Enfin, je garde mes pensées pour plus tard, mais je note de ne pas accorder la couverture de mes arrières à ce type.
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 225
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 198.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Seides » 02 Juin 2018, 13:01

L'idée de Laquarius ne lui plaisait pas des masses. Prendre des objects supplémentaires ? C'était certainement mettre l'asari qu'elle avait eu des visiteurs. Et il préférait ne pas faire savoir leur passage avant que ça ne soit nécessaire.
De plus il voulait mettre les voiles par la fenêtre ce qui fait qu'on remarquerait immédiatement quelques chose. Non, très mauvaise idée. Ajouter des complications à tout plan menait à encore plus de variables aléatoires. Et mettre le bazar dans le bureau allait prendre du temps et faire du bruit. Il n'était pas plus chaud, même si ça pouvait déplacer des ressources matériels et humaines hors de leur cible.
Néanmoins il signifia qu'il s'en remettait à lui pour cette décision. Peut-être avait il plus d'expérience dans ce domaine. Celle de Séides était plutôt de type militaire : infiltration, destruction, extraction de données. Pas vraiment de finesse.

Après réflexion, Laqua sembla revenir sur sa décision. Il avait assez de données pour lui et lui montra la sortie.
Rappelant le piège sur le pas de la porte, le geth confirma qu'il n'y avait personne dans le couloir et refit une boucle courte.
S'engagea à sa suite, refermant la porte derrière lui et la verrouilla, vidant la moindre mémoire de la porte de leur passage, avant de rejoindre rapidement le turien dans la chambre que Nissara leur avait ouvert.
A nouveau vérification des patrouilles à travers les yeux de la caméra. Les hommes de main venaient juste de passer et il durent attendre qu'ils s'éloignent. Une ou deux minutes de plus pour avoir quelques secondes de boucle pour la caméra en façade, avant de faire signe à son partenaire qui s'élança sans hésiter.
Il grinça un peu en entendant le bruit sec du micro-pulseur, mais camouflé par les bruits de la chambre voisine et le brouhaha de la fête sur la terrasse, cela passa inaperçu. Le geth fit la même chose de toute manière, car il pouvait sauter sans craite de se casser quoi que ce soit, mais ferait encore plus de bruit que le petit coup de micro-pulseur. Sans compter sur les énormes marques qu'il laisserait au sol.

Ayant aussi activer son camouflage, il rattrapa le turien et lâcha la caméra une fois hors de vu.
Quelques minutes plus tard ils firent une pause. Le geth écouta la rodomontade de Laqua et leva les yeux au ciel pensif. Après quelques secondes il répondit : "D'aucun dirait qu'elle commencera quand l'arche asari rejoindra ses sœurs."
Et cela pour beaucoup de monde.

Il continuèrent à progresser dans la forêt, rejoignant la route qu'ils suivirent à couvert, mais toujours à vu.
Lorsqu'ils entendirent la limousine de Miho, ils se postèrent à côté de la route, s'assurant qu'il n'y avait personne, avant de sauter dans le véhicule.
Il n'y eu pas trop besoin de faire de place, car même pour une personne en armure et un geth, il restait largement assez de place.

Remerciant Laquarius, il se tourna vers la quariennne : "Comment cela s'est il déroulé de votre côté Créatrice ?"
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 255
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 942.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 03 Juin 2018, 18:34

Miho s'efforça d'apporter rapidement les derniers détails au constat. Elle ne souhaitait pas particulièrement trop traîner sur de la paperasse, déjà parce qu'en cas d'urgence, il lui serait difficile de couper court à tout ça, et aussi parce qu'il lui paraissait assez simple en vérité de justifier le temps qu'elle pourrait passer sur place. Tout était fait pour que les chauffeurs puissent prendre leur mal en patience le plus confortablement possible, allant même jusqu'à pousser le bien-être au-delà des simples amuses-gueule. Les employés étaient décidément chouchoutés. La présence de filles de joie ne choqua pas la quarienne. La prostitution était un art de vivre dans certaines sphères et il n'y avait pas grand chose d'illégal ou d'horrible là-dedans. Elle jeta un coup d'oeil à Elizabeth, un court instant, avant d'apporter la touche finale aux documents.

"Elle est vraiment bien votre patronne! C'est rare les gens qui pensent au bien-être de leurs employés."

La quarienne se dit qu'il était plus que probable que les trois quarts des dits employés n'aient pas la plus petite idée des activités réelles de leur patronne. Mais au moins, il n'y avait pas raison de s'inquiéter plus que ça. Elles n'avaient plus qu'à tenir leur rôle jusqu'à la fin, et ce tout devrait bien se passer. Au fond, le seul soucis qui lui restait était de savoir si tout se passait bien du côté des deux autres équipes. Mais elle n'eut pas trop le temps de se poser la question qu'elle fut relancée sur les documents. Récupérant la feuille, Miho la replia précautionneusement et en donna une copie à Elizabeth pour parfaire leur petite scénette avant d'en revenir aux chauffeurs en plein débat sur leurs différences professionnelles. C'était comme pour tout, il y avait du pour et du contre. Mais ce n'était certainement pas à Miho qu'il fallait vendre l'avantage de l'indépendance.

"Franchement, Olympus me parait être une excellente boîte. Ils s'occupent bien de leurs employés. Alors oui, ça implique certaines contraintes, mais on a rien sans rien... J'imagine que c'est plus simple, surtout quand on a une famille à charge. Mais franchement, pour rien au monde je ne voudrais lâcher un minimum d'indépendance. C'est plus une question d'état d'esprit que de politique. De toute manière, il y a des avantages et des inconvénients des deux côtés. Et vous?"

Reportant son attention sur Elizabeth, Miho allait pour prolonger la conversation l'air de rien alors qu'un message lui parvint. Elle se releva, l'air embarrassée.

"Oh, ma cliente, excusez-moi..."

Elle se releva et fit quelques pas, ouvrant son OmniTech. Mais veilla à ce que la lecture soit impossible à moins de subitement se rapprocher d'elle. Elle lu le message plus poétique que codé, ce qui lui provoqua un léger sourire, et en vint à la conclusion que tout s'était bien déroulé de l'autre côté, au-delà de leurs espoirs. Elle referma son OmniTech et se tourna, avec une attitude désolée.

"Désolée de vous lâcher, mais ma cliente a l'air de déjà vouloir repartir. Heureusement qu'on a eu le temps de finir le constat! Merci beaucoup pour vos aides!"

Après avoir salué les autre conducteurs, souhaité bonne chance à Elizabeth et remercié le garde, elle reparti en direction de sa limousine et s'y installa. Tout s'était jusqu'ici parfaitement déroulé. Elle roula jusqu'à la sortie du garage et, attendant que la porte s'ouvre, elle réactiva son OmniTech et se prépara à envoyer un message bateau avec faux expéditeur - à savoir Jonathan - pour qu'elle puisse à son tour s'éclipser, mais elle ne l'enverra qu'une fois après avoir récupérer Nissara et prit plus de distance, histoire d'éviter de trop précipiter les choses et d'éveiller les soupçons. Une fois dehors, elle remonta la pente, alla jusqu'au bout de la rue et fit demi-tour pour essayer de faire voir le véhicule depuis la terrasse ou les fenêtres du séjour, histoire que la Spectre puisse la repérer. Une fois cette dernière récupérée, elle fila en direction du point de rendez-vous du binôme d'infiltration. Tandis que Laquarius et Seides montaient, elle envoya le message à Elizabeth, pour qu'elle puisse faire de même avec Jon, et repartit après s'être rapidement assurée d'un regard dans les rétroviseurs, que personne ne les avaient remarqués. Elle jeta un rapide coup d'oeil à l'arrière, notant la présence du transpondeur mais aussi, et surtout que ni Laquarius ni Seides n'avaient été blessés. Visiblement ils avaient plus qu'assuré leur partie de la mission. Ce fut donc soulagée qu'elle répondit au geth.

"Parfaitement bien. Mais nous n'avions pas la partie la plus difficile de l'histoire."

Clairement pas, ce qui la changeait pour une fois d'ailleurs. Mais ils étaient encore loin d'avoir terminé. La limousine fila en direction du spatioport...
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 371
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,511.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Nissara T'sironia » 10 Juin 2018, 10:35

Nissara eu un petit sourire étrange, un peu mi figue mi raisin comme dirait les humains.

« La mission de capture oui, malheureusement elle n’a pas aboutis de la façon dont je l’espérais. »

L’asari se demanda si elle devait relancer le sujet pour faire durer la conversation, plus longtemps Ukalos était avec eux, moins il y aurait de chance qu’elle surprenne le reste du groupe dans sa chambre. Cela dit la question sur les raisons de son succès était largement suffisante pour la lancé. Elle nota mentalement tout ce qu’avait put faire cette criminel, dans l’ensemble c’était le chemin d’une magnat des finances ambitieuse qui avait réussis qu’elle décrivait. Elle imaginait asse bien changer quelques mots et nom pour décrire une forme d’ascension dans le milieu criminel, surtout en vue de sa dernière remarque. Intérieurement, l’envie de lui coller une balle dans le crane la démangea, mais cela n’aiderais en rien l’affaire en cours, cela étant dit, maintenant qu’elle connaissait la double identité d’Ukalos elle pourrait fouiller la ou il faut pour la faire tomber, après tout, le courtier de l’ombre n’aurais rien contre sa chute visiblement …

Finalement une parfaite diversion tiens occupé et visible l’hotesse des lieux, mais qu’en était il de la mission ? L’ouverture de la fenêtre avait-elle suffit pour que Seide et Laquarius puisse faire leur part du boulot. La spectre est partagé jusqu’à ce qu’elle reçoive un message d’arrive de la part de Miho. Intérieurement elle soupire de soulagement, rien n’avait indiqué qu’ils avaient été repéré et qu’elle parle de récupérer la Spectre prouverais que tout s’est bien passé.

« On dirait que notre affaire se passe bien, j’y vais de ce pas, je ne voudrais rien rater. »

Elle estima que sa phrase était asse claire pour que jonathan comprenne qu’il était temps de passer à la véritable mission. Même si cette phase était essentiel, c’était surtout ce qui allait suivre qui mettrais leurs vie en danger. Nissara salua l’humain en lui souriant et reposa son verre, maintenant vide, avant de repartir avec son petit déhanché plein d’assurance. Tachant de ne pas se faire remarquer non plus pour parvenir jusqu’à la la navette de Miho et rentra. Une fois la porte fermé elle lâcha un long et profond soupire le masque qu’elle s’était composé se craquelant enfin loin des regards.

« Bon sang … dit moi qu’ils ont réussis Miho ? »

La réponse ne se fit pas attendre en la personne de Laquarius lui même, quand il entra dans le véhicule la spectre le salua avec un certain soulagement, ainsi que Seide.

« Oui en effet. »

Lâcha seulement la spectre à la remarque du Turien à propos des duos.

« L’essentiel et que nous nous en sommes sortie avec le transpondeur. »

Focalisé sur la suite des évènements une petite lueur s’alluma dans le regard de la spectre alors que la navette s’éloignait du lieux de la fête.

« Vous faites les robes biotiques ? »

Lança tranquillement l’asari vers le Geth.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 330
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 105.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Elizabeth Velany » 10 Juin 2018, 13:18

Je me sentais assez bête. J’avais laissé mon imagination tourner rapidement à cause des informations sur Ukalos alors que ce n’était finalement que de la simple prostitution. Moi et ma grande gueule. Je tentais tout de même de garder contenance face au garde.

« Désolée. J’ai un peu trop tendance à avoir l’imagination fertile. »

Miho termina alors le constat et m’en tendit une copie que je feuilletai rapidement, histoire de rester dans mon rôle.

« Ça me semble correct. Je ferais parvenir ça à mon patron. Merci de vous en être occupés. »

Elle se mêla alors a la discussion avec les chauffeurs concernant Olympus. Pour ma part, je ne m’étais pas suffisamment intéressé à cette société pour pouvoir y répondre. J’avais un peu trop tendance à ne pas m’ouvrir au reste et me concentrer uniquement sur mes domaines de prédilection. Et il fallait que ça change. A part qu’il s’agissait d’une grosse société tentaculaire, je n’en savais rien. Au moins, j’aurais des recherches à faire pendant le voyage de retour. Cependant, après que Miho en eu finit avec et se soit éloigné pour regarder un truc sur son OmniTech, ils se tournèrent vers moi pour avoir mon avis.

« Je ne connais pas assez Olympus pour avoir un vrai avais tranché. Pour l’instant, je suis bien avec mon patron et je ne vois pas trop de raison d’en changer. »

Miho reprit alors la parole annonçant son départ. La mission était finie ? Nous avions le transpondeur ? Finalement, c’était plus facile que prévu. Je lui souhaitai alors un bon retour et m’excusa encore une fois pour l’accident. Je quittai alors le groupe de chauffeur après son départ et attendit un message de Jhon pour annoncer le retour, mais rien ne vint. Apres quelques minutes, un message apparut finalement. Pas de Jhon mais de Miho et un message un peu bizarre. Mais je compris vite les symboles. J’en envoyai une copie à Jhon et quitta la petite pièce pour aller récupérer la limousine. Maintenant, plus qu’à attendre qu’il quitte la fête et me rejoigne.

Dans le même temps, un message de Victoria arriva sur mon OmniTech. Apparemment, ils avaient besoin de moi sur Chasca. Il fallait que j’arrête la mission ici. Dommage, je me faisais une joie de pouvoir visiter une Arche, mais le devoir avant tout.

Je me dirigea donc vers la terrasse, prête à récupérer Jhon et quitter cet endroit.


Spoiler : HRP :
Bon, je quitte l'event. Je me retrouve sans PC jusque début Août. Je ne pourrais donc plus RP correctement. Je vous souhaite bonne chance pour la suite
Avatar de l’utilisateur
Elizabeth Velany
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 111
Inscription : 12 Octobre 2017, 18:32
Localisation : Bleharies (Belgique)

Âge: 26
Profession: Militaire N7
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 40.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Seides » 12 Juin 2018, 16:15

L'exfiltration était en passe d'être réussi.
Malgré le confort et le côté monotone du voyage, Seides ne serait pas tranquille avant qu'ils ne quittent n'arrivent au vaisseau et ne quittent la planète.
Alors seulement il pourrait souffler.

Miho répondit au synthétique confirmant que tout s'était bien passé: "Vous minimisez votre rôle Créatrice." Chacun avait eu le sien à jouer, même ceux qui n'avaient fait que profiter principalement des petits fours et du champagne ou ce qui en tenait lieu. La SPECTRE Nissara en était un exemple en leur facilitant l'entrée.

Bref, le plan s'était déroulé sans accro pouvait on dire.

L'asari le tira de sa surveillance en lui posant une question qui le surpris: "Biotique. Et bien... non. Je dois dire que non. Mon entreprise est spécialisée dans dans la création de robe holographique. Je ne suis pas spécialiste de la question mais ce genre de robe doit intégré de l'ézo quelque part. Je n'ose imaginer les conditions drastique pour rendre ce genre de robe sans danger. Sans parler des usines qui les produisent.

Pour ma part ça serait comme refaire un complexe entier dédier à cela. En somme, je ne compte pas m'y mettre tout de suite.

Sauf peut-être un rachat. Mais je préfère continué à tabler sur l'originalité de ce que je fais actuellement."



Tournant la tête, il mit fin à la conversation, semblant reprendre la surveillance qu'il s'était imposé. Mais quelques secondes plus tard il reprit la parole: "Encore que s'il était possible de créer cet effet, de manière artificielle tout en ayant un choix de palette de couleur... Là je serai très intéressé. Mon modèle lave qui dégage une aura rougeâtre... Mmmmhhhh... tellement intéressant..."
On pouvait deviner qu'il s'était autant parlé à lui même qu'au reste des personnes et chacun pouvait presque le voir se creuser les méninges sur la question.



FIN
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 255
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 942.00 Points

Précédent

Retour vers Nébuleuse d'Athéna



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)