Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

*

Modérateurs : Administration, MJ

Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par MJ : Bob le Reaper » 16 Avril 2018, 14:37

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 05 Mars 2194
• Lieu du RP: Serrice - Thessia - Système Parnitha- Nébuleuse d'Athéna
• Type de RP: Intrigue RP
• Nombres de personnes requises: 6 :
Elizabeth Velany, Jonathan Sinassas, Laquarius Nix Layla Archer, Miho'Shakti Vas Erakis, Nissara T'Sironia et Séides


Légende des Couleurs :



Pour beaucoup de monde, Thessia était LA planète à visiter. La "Perle de la Galaxie" comme on l'a surnomme a toujours fascinée les voyageurs par ses paysages ou son climat... ou encore parce qu'elle était la planète mère des Asari. La culture asari était omniprésente et rien que les villes avec leurs bâtiments tout en courbe s'élançant gracieusement vers les cieux étaient en soi une attraction touristique à voir. Serrice était l'une de ses villes.

Pendant un temps, elle était la cité-état la plus puissante de la planète, son industrie était florissante. Ce n'est qu'avec la fin de la Guerre et le choix d'Armali comme capitale des Républiques Asari Unifiées que la ville perdit de son influence, même si elle reste encore la capitale économique de la planète... ce qui d'ailleurs se remarque assez facilement avec ses grattes-ciels siglés du logo de certaines des plus grosses entreprises asari où d'ailleurs.

Malheureusement, l'équipe de ce petit vaisseau qui venait de se poser dans l'un des hangars de l'un des spatioports de Serrice n'était pas là pour faire du tourisme ou pour mettre la nature supposément frivole des Asari à l'épreuve. Non ils étaient pour quelque chose d'un peu plus singulier.

Pendant le vol en direction de la planète, le groupe engagé par Layla pour récupérer l'Arche Leusinia avait eut plusieurs informations transmises de la part de leur commanditaire : les plans des lieux, identique à ceux vue durant le briefing, pour facilité la tâche de ceux qui voudrons s'infiltrer dans la résidence d'Ukalos, le chemin d'accès vers l'astroport pour ces mêmes personnes et un rapide descriptif des habitués de la réception, histoire que les personnes y participant puisse avoir quelques informations sur les autres convives.

Miho reçut des informations supplémentaire. Elle devait déjà prendre connaissance des manœuvres de vol pour piloter l'Arche. Comme l'avait dit Layla, dans le fond, c'était pareil qu'une frégate. Les mêmes commandes effectuées les mêmes actions. Toutefois, il fallait prendre conscience du temps de réaction de ses dites commandes, bien plus long du fait de la taille de l'appareil. Il fallait aussi prendre conscience de l'espace que prenait un vaisseau long de 1.5km et s'adapter en conséquences pour les manœuvres de vol. Mais d'une part, Miho n'avait pas besoin d'apprendre à piloter l'Arche comme une pilote chevronnés, les manœuvres basiques suffiront largement pour mener le vaisseau à bon port. D'autre part, elle pouvait constater que l'automatisation de vaisseau facilitait grandement les choses. Un gage de sureté : avec un réveil d'urgence de sa cryostase pour gérer un problème, le pilote de l'Arche devait agir rapidement et efficacement, même alors qu'il était "à moitié réveillé". Pour une personne en pleine possession de ses moyens, c'était presque comme un pilotage semi-automatique.

Le groupe avait aussi eut l'occasion de se mettre définitivement d'accord sur la marche à suivre durant le trajet. Une fois le vaisseau en vue de Thessia, ces derniers se préparèrent que ce soit pour l'équipement nécessaire à la mission, ou pour se mettre sur leur 31. Le vol et l'atterrissage se passèrent sans encombre et une fois au sol, les membre du groupe se rendant "officiellement" à la réception, munis de leur précieuses invitations, eurent la surprise de voir une limousine avec chauffeur les attendre. Une par personne. Un petit coup de main de la part de Layla : les invités à la réception seraient plus discret s'ils arrivaient en véhicule de luxe au milieu des autres plutôt qu'en simple taxi. Une navette de location avait également été mise à disposition pour les autres membres du groupe, laissé par une Asari qui ne savait rien d'autre à part à qui confier l'appareil et où là trouver.

Une fois les dernières mises au point réglés, Elizabeth, Jonathan, Laquarius, Miho, Nissara et Séides prirent place dans leurs véhicules attitrés. Les limousines ne tardèrent par à quitter la ville pour aller vers l'intérieur des terres dans un terrain plus montagneux vers la résidence d'Ukalos.

Cette dernière apparut peut après sur les hauteurs. Une résidence de grande taille à flanc de collines défiant le vide vue du ciel. Mais si on s'approchait à une plus faible altitude, on pouvait voir que ce subterfuge était dû à un réseau de pilotis soutenant la structure sur laquelle se trouvait une très large terrasse, des parcelles de fleurs et de gazon et une piscine qui était actuellement recouverte d'un voile de métal. Il y avait déjà du monde sur la terrasse. Une vingtaine vue d'ici.

La résidence était de plein pied vue du ciel, mais là aussi c'était une illusion. Il y avait un étage, mais ce dernier était sous l'étage principal et sous la terrasse. Les limousines se posèrent devant l'accès à la résidence au milieu d'autres véhicules de même standing. Il y avait des vigiles krogans gardant l'entrée tandis que des Asari en tenue plutôt légère, quoique encore respectable, jouaient les portières et accueillaient les invités. Un accès à l'étage inférieur était visible après une courte allée donnant sur une porte de garage. Sur le toit d'autres vigiles, mais asari cette fois. Quelques caméras étaient aussi visible, mais pour en apprendre plus, il fallait franchir le portail...



HRP : Et c'est partit pour la phase infiltration. Profiter bien du voyage et oubliez pas... y'a du champagne dans le mini bar ;)
Plus sérieusement, je vous laisse le temps du trajet pour vous mettre d'accord une dernière fois pour le qui fait quoi. Après c'est trop tard :P

Et pour vous aidez, voici un petit plan des lieux

Voilou voilou



○ Réserve de points d'héroïsme ○

[align=justify]Vous disposez tous de points d'héroïsme. Ces points permettent d'influer sur le cours des évènements afin de garantir la réussite d'une action ou éviter un destin funeste. Pour les utiliser, il suffit d'indiquer que vous en utilisez un (ou plusieurs) pour l'action désiré et le MJ se pliera à votre décision. Attention toutefois, votre réserve de points est limité...

Elizabeth Velany: 4 / 4 points d'héroïsme
Jonathan Sinassas: 5 / 5 points d'héroïsme
Laquarius Nix: 5 / 5 points d'héroïsme
Miho'Shakti Vas Maefis : 5 / 5 points d'héroïsme
Nissara T'Sironia: 6 / 6 points d'héroïsme
Séides : 5 / 5 points d'héroïsme
Avatar de l’utilisateur
MJ : Bob le Reaper
 
Message(s) : 42
Inscription : 15 Mars 2015, 09:40


Points MEL: 114.00 Points

Re: Troisième Arc - Chapitre 2 - Le Transpondeur Maudit

Message par Laquarius Nix » 20 Avril 2018, 17:45

La soirée d’hier nous avait permis d’affirmer de chacun. Au final, comme tout le monde, ou presque, l’avait suggéré, l’équipe chargée de l’infiltration a proprement parlée sera composée de Seides et moi. Nissara et le chef d’entreprise irons à la réception, logique vu leurs statuts respectifs et il restera donc Miho et la N7 en soutien. Mme. Archer nous avait prévenu que nous aurions des limousines à notre arrivée pour amener sur les lieux les membres de la ‘haute’. Elle nous avait aussi fourni, à Seides et moi, un cadastre de la villa annoté avec les positions des gardes et caméras. Encore des infos tirées du Courtier. Au moins L’Humaine ne plaisantait pas quand elle nous avait annoncé que nous avions un budget illimité. Un détail insignifiant sur lequel je ne m’attarde pas, plus concentré à trouver une solution au casse-tête proposé : la façon dont le Geth et moi devions parvenir à entrer dans la maison. Je ne vois pas et tourne en rond. Agacé, je me lève et ouvre la porte de ma cabine d’un geste rageur. C’est impossible que je bute là dessus. Je pars donc de pied ferme trouver Seides et lui proposer mon point de vue et ses défauts. Certainement que lui aussi a déjà des idées et saura corriger les brèches des miennes pour aboutir à un plan parfait, ou presque.

Notre discussion est relativement fructueuse, nous arrivons à nous accorder sur le fait de devoir pénétrer par l’une des fenêtres des chambres, mais je reste obnubilé par les deux gardes aux extrémités extérieures de la partie nuit qui risquent de s’apercevoir que l’un d’entre eux manque à l’appel si nous le neutralisons. Chaque ébauche à des soucis plus ou moins gros et certains semblent insolvables. Finalement, Miho vient se joindre à la conversation, bien qu’elle ne fasse pas partie de notre ‘groupe’ son avis reste précieux et petit à petit nous arrivons à élaborer ce qui ressemble à un vrai plan. Fort de ce premier succès, nous allons chercher les trois autres pour leur faire notre exposé. Une fois tous réunis, je me lance et prends la parole pendant que Seides affiche un exemplaire du cadastre où se superposent flèches, cercles et formes géométriques en tout genre pour rendre la parole plus visuelle.

« Comme vous devez vous en doutez, enfin je l’espère, infiltrer cette villa n’est pas une mince affaire. J’ai passé toute ma nuit à chercher une façon d’y arriver et j’ai abandonné. Oui, vous avez bien entendu, j’ai abandonné et m’en suis remis à la réflexion en équipe, avec Seides d’abord puis Miho s’est ajoutée à la conférence. Voici donc le fruit de notre imaginaire. »

Je me retourne vers Seides un instant, perplexe, pour lui chuchoter :

« Les Geths connaissent l’imaginaire ? »

Faisant à nouveau face à l’assemblée, je poursuis comme si de rien n’était :

« Nous allons entrer par la fenêtre de cette chambre d’invité. L’idée est très simple, M. Sinassas et Nissara qui seront déjà à la soirée iront nous l’ouvrir. Pour rendre tout cela crédible il faudra, d’une, que nous attendions que la réception soit bien entamée, de deux, que vous y alliez ensemble. Je n’ai pas envie de rentrer dans les détails, j’imagine que vous avez compris mais au cas où un garde vous pose des questions, le plus simple est de prétexter que vous avez un.. besoin.. oui, ça me semble être le mot. Vu la réputation de ce genre de soirée, on devrait vous laisser tranquille si vous vous déplacez ensemble avec, s’il vous plaît, un peu moins de balais dans le cul, rendez moi ça crédible. »

Je m’arrête en voyant la tête de L’Humain et soupire.

« Si vous avez une meilleure excuse servez-vous en, mais mettez-y du vôtre. On ne vous demande pas de passer à l’acte, juste de le prétexter, d’ouvrir une fenêtre, faire un peu de bruit pour la forme, ça vous occupera de taper le lit contre le mur, et sortir une fois que nous sommes dans la chambre pour nous éviter d’ouvrir la porte nous même. »

Miho prend la relève dans l’explication.

« La N7 et moi vous servirons de chauffeurs, on vous dépose à l’entrée puis on va garer les limousines dans le garage. Je passerai en premier pour me mettre en position afin de pirater la caméra de l’angle supérieur droit. Derrière moi, la deuxième voiture ira volontairement s’emboutir dans la rambarde qui longe le chemin menant au garage. Au moment de l’impact, je déréglerai la caméra pour permettre à Seides et Laqua de passer plus facilement. Nous comptons sur le fait que le garde soit attiré par l’agitation causée par l’accident. Avec un peu de chance, son collègue viendra jeter un coup d’oeil aussi. »

Et Seides de conclure :

« Une fois passés, Laqua et moi irons nous cacher derrière les pilotis. Nous attendrons là-bas que le groupe d’en haut ouvre la fenêtre. Si jamais vous n’êtes pas en mesure d’accéder à la chambre que nous préférons, ne paniquez pas et contentez vous de prendre la chambre le plus proche possible de celle D’Ukalos. Une fois que la fenêtre s’ouvrira, faîtes en sorte de parler fort près de celle-ci, nous pourrons ainsi vous localiser et nous assurer que nous nous propulsons bien vers des alliés. Il serait fâcheux que nous tombions sur de réels invités. »

Le briefing terminé, je retourne dans ma cabine, laissant mes camarades répondre aux éventuelles questions. Non pas que l’envie m’en manque mais.. bon je n’ai pas d’excuse pour celle-là, disons que j’ai grand besoin de repos. Une fois au calme, j’ôte mon armure pour la passer au crible. La hasard a déjà une place trop importante dans cette affaire, autant éviter des imprévus d’ordre technique. Après avoir vérifié la surface, je passe un test de routine des micropropulseurs. La logique veut que je n’ai pas à me servir de toutes les fonctionnalités à ma disposition, mais dans le doute les améliorations aidant au corps-à-corps subissent aussi des examens. Je passe ensuite à mes armes. Après avoir démonté et remonté mon fusil de précision et mon pistolet silencieux méthodiquement comme j’en ai l’habitude, je m’assure de l’état de mon karambit. La lame glisse dans la paume de ma main laissant derrière elle une fine traînée bleue. Satisfait, je la dépose sur le lit, à côté de ma Veuve Noire et du Small Hunter modifié. Je contemple mon arsenal pendant un instant avant de sentir l’intérieur de ma main s’humidifier peu à peu de sang. La coupure est à peine visible, après un passage sous l’eau du robinet du lavabo des toilettes dans le couloir c’est comme s’il ne s’était jamais rien produit. Je me sèche les mains en jetant un coup d’oeil au miroir. Mon visage est fermé, un peu plus que d’habitude, je suis concentré, déterminé. Ça me rappelle de lointain souvenir, pas forcément ceux que je préfère.

*****

Le plan est en route. Je monte dans la limousine avec Seides. Assis côte à côte, nous restons silencieux à attendre de rentrer en action. De toute manière, il n’y a rien à dire, nous en avons déjà assez parlé, tout est défini, clair et précis. Il faut juste que les choses se déroulent comme prévues. Nous nous laissons conduire ainsi un moment quand soudain le véhicule s’arrête. Un regard s’échange entre mon coéquipier et moi et la porte s’ouvre. Avant de sauter à terre, je lance un hochement de tête aux deux autres. Un peu comme un ‘Bonne chance’ mais sans les mots. À partir de maintenant, nous aurons plus besoin de timing que de chance. La limousine de repart, comme convenu, tandis que l’autre patiente. Elle ne partira pas tant que nous ne serons pas en place et pour arriver bien après la première, histoire de marquer la dissociation entre les deux porteurs d’invitations. Le Geth et moi gravissons la pente menant à la villa, nous faisons profil bas tout en nous dépêchant, nous n’avons tout de même pas toute la nuit.
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 152
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 29
Profession: Contrebandier / Mercenaire
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 50.00 Points


Retour vers Nébuleuse d'Athéna



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)