A la recherche de mécènes

*

Modérateurs : Administration, MJ

En ligne

Re: A la recherche de mécènes

Message par Layla Archer » 16 Mars 2018, 14:35

Une fois que Séides comprit que l'idée qu'avait Layla en tête ne concernait pas un échange de biens entre un peuple et une entreprise, mais un projet à la dimension bien plus importante que ces deux seuls partis, il semblait plus favorable à la chose et proposa d'en faire alors la demande au consensus. Après une dernière mise en garde concernant le fait que la "connexion" au Consensus sera bridée le temps de comprendre comme intégrer en douceur et surtout sans danger un esprit organique dans l'univers virtuel des Geth, l'Humaine partit se changer pour revenir en armure et grimper dans le Nomade. Apparemment, il n'avait pas l'air de saisir la petite plaisanterie de l'Humaine :

"Oui c'est une plaisanterie"

À ces mots, l'engin démarra en trombe en soulevant un nuage de poussière et fonça sur le terrain rocailleux, enchaînant les manœuvres brusques, les accélérations subites et les sauts, le tout dans une impressionnante fluidité. L'équipe technique avait bien fait d'automatiser les transitions en quatre et six roues motrices, opération qui prenait la forme d'un changement de couleur sur une représentation du véhicule dans un des hologrammes du tableau de bord, passant du bleu à l'orange en fonction du mode de transmission. L'HUD du pare-brise indiquait toute les informations nécessaires à la conduite tandis qu'un autre appareil, un scanner géologique, faisait des analyses en temps réels, notant la présence d'éléments digne d'intérêts.

Le terrain accidenté fit place à un chemin de terre qui lui même rejoignit la route. Autant le dire tout de suite, les véhicules à roues étaient une espèce rare. On en voyait toujours, mais c'était bien souvent soit des véhicules industriels ou automatisés, soit des vieux modèles restaurés par des amateurs de vieux véhicules. Avec les hovercars, les routes étaient devenue moins attractives. Plus rapide, plus économique, plus écologique et plus "dans l'ère du temps", la "voiture volante" n'avait pas tardé à voler la vedette aux yeux du grand public face aux véhicules terrestres traditionnelles. Dommage pour ceux qui pensaient qu'elle allait supprimer les embouteillages, les accidents ou les parkings, elle n'a fait que les déplacer dans les airs. Dans les grandes villes comme Nos Astra, les parkings n'étaient plus au rez-de-chaussés ou en sous-sol des buildings, ils étaient à mi-hauteur, à l'altitude de croisière des hovercars.

Les rues des villes étaient donc majoritairement piétonnes et un engin comme le Nomade ne passait pas vraiment inaperçu. Toutefois, il se dégagea rapidement des zones fréquentés pour se dirigé vers la partie geth de la ville, nettement moins visitée par les organiques. Il ne tarda pas à s'arrêter à destination, le node du Consensus. Apparemment Séides avait apprécié le voyage et il donna ses dernières recommandations : Éviter les appareils susceptibles de causer une forte décharge électromagnétique et allumer le système de chauffage de l'armure en raison du système de refroidissement des serveurs, naturellement assez conséquent vue leurs utilisations intensives :


"Heureusement qu'on a revue le système de survie de ces armures. Il était un peu faible. On a mit un modèle militaire à la place, plus performant et plus pratique pour l'exploration de monde hostiles."

Il faut dire que le modèle de base des armures pathfinder, basée sur des modèles civiles, avaient des plages d'utilisation bien plus restreintes que les modèles militaire conçue pour fonctionner presque n'importe où. Le groupe s'avança dans la structure via une entrée à côté d'une plus grande sans doute réservé à des véhicules. Tient à ce propos : Est-ce que les véhicules geth étaient conscient eux aussi ? Avant les Moissonneurs, les programmes geth se téléchargées dans différents supports en fonctions des besoins : une plate-forme civile pour de la manutention, un système un minage pour récolter des ressources, un vaisseau pour se déplacer, etc. Maintenant que chaque programme geth est une entité consciente et indépendante, est-ce que celle présente dans les véhicules et les autres machines à ce moment là s'étaient transférés dans les emblématiques plate-formes bipède ou pas ? Si c'était le cas, leurs véhicules avaient logiquement étaient automatisés ou étaient désormais pilotés. Sinon, chaque machine geth, chaque vaisseau, chaque véhicule, tout ça était désormais un être conscient... c'était assez déroutant il faut dire.

Effectivement il faisait froid à l'intérieur. Passé d'un environnement chaud et sec d'une planète aride à un environnement où la température était sous 0°C, c'était un choc thermique assez saisissant. Heureusement, le système de survie de l'armure entra en action et la température devint supportable pour l'Humaine. Le groupe s'enfonça dans le dédale des machines, Layla posant des questions sur le fonctionnement de ces serveurs. Elle n'était pas aussi calée qu'une Quarienne dans ce domaine, mais à force d'en fréquenter et à regarder des documentaires, des sites ou des livres qui se gravaient à jamais dans sa mémoire eidétique, elle n'était pas non plus une parfaite inculte non plus. Par exemple, elle reconnut un système de refroidissement à l'azote liquide et une section avec des serveurs plus récents à base d'ordinateurs quantiques dernière génération.

Ils n'étaient pas seuls. Enfin, c'était évident, après tout les serveurs devaient abriter des millions de Geth et sans doute beaucoup plus. Mais il y avait aussi du monde parmi eux. Des plate-forme geth dans des capsules. Était-ce là leur mode de connexion au Consensus ? Pourquoi une capsule, les Geth étant des machines insensible à la fatigue et pouvant donc restant parfaitement fixe et immobiles indéfiniment, un "simple" câble avec un bon connecteur brancher dans un port dédié pouvait tout aussi bien faire l'affaire non ? Certains Geth s'activèrent d'un coup, leur optiques s'illuminant brusquement. Ils ne bougeait pas et se semblaient uniquement suivre la progression de l'Humaine et de Seides. C'était une ambiance un peu bizarre, digne d'un film d'horreur, mais étrangement, Layla n'avait pas peur. Les Geth n'étaient pas des monstres sanguinaires après tout.

L'un d'eux, s'avança vers eux et interpella Séides qui le nomma "Contemplation Silencieuse". Alors, déjà se retrouver dans le Consensus n'était pas vraiment dans les plans de Layla pour aujourd'hui, mais en plus elle rencontrait le représentant officiel des Geth auprès de la Fédération de Rannoch. Il salua brièvement l'Humaine qui en fit de même à son tour avant d'essayer essayer de la convaincre de ne pas tenter l'expérience du Consensus, jugeant la méthode imprudente. Toutefois, il annonça qu'il n'allait pas l'en empêcher de le faire si elle persévérait :


"Je pense que nous sommes tous les deux conscients que cet évènement allait arrivé tôt ou tard, même si je ne pensais absolument pas que ça serait moi la première tout autant que vous ne pensiez pas que ce serait pour aujourd'hui. Rassurez vous, je suis tout aussi consciente des risques que j'encoure que du privilège que vous me faites. Vous avez exprimé votre confiance en Seides pour tenter l'expérience. Alors je vais en faire de même pour qu'il ne m'arrive rien de grave"

Comme promis, le Geth ne s'interposa pas et Séides conduisit l'Humaine jusqu'à une capsule vide qui ne semblait que l'attendre. Une fois Séides prêt, elle grimpa à l'intérieur et la verrière se ferma. Comme demander, elle resta immobile durant le processus de connexion, voyant des sorte de rayons la balayant. Puis d'un coup, le noir total. La salle avait changée, prenant l'apparence dans une pièce fermée. Debout sur un genre de piédestal carré d'un bloc.

La totalité de la pièce était formé de dalles carrées grises uniformes. La lumière semblait venir de nulle part et partout à la fois. Comme si les dalles étaient éclairée de l'intérieure ou qu'il n'y avait pas vraiment d'ombre... ce qui ne donnait pas de sens à la lumière. Elle voyait, c'était tout. À ses pieds néanmoins, les interstices étaient éclairés comme des petits néons, comme si elles généraient de l'électricité pour la dalle et celles alentours.

A ses côté se tenait un geth, mais il avait d'avantage l'apparence d'un hologramme avec une texture plus électronique nuancée de vert matinées et de rouges.


"Seides ? Vous avez l'air... différent."

Sur le mur en face d'elle un grand écran et une console qui ressemblait à une console holographique orange standard. Le Geth ne tarda pas à parler :

"Layla Archer. Bienvenue dans le Consensus. J'ai créé cet espace virtuel fermé pour plusieurs raison. Le premier est un peu de discrétion et de tranquillité. Presque tout le monde est curieux de ce qui se passe ici, mais je n'avais pas envie de vous perturbez outre mesure.
La deuxième raison, que nous avons évoqué, c'est par mesure de sécurité. J'ignore comment réagirait votre cerveau si vous deviez avoir la totalité des données du Consensus directement à disposition. Sans compter qu'à la base cette interface est faite pour des Créateurs, pas des humains. Nous allons donc procéder par étape pour que vous vous habituiez et que je puisse monitorer le système requête-réponse du Consensus à votre égard. Venez je vous pris."


Layla descendit de son piédestal, ses pas ne faisaient aucun bruit. Il n'y avait que la voix de Seides qui poursuivit son explication :

"Cette écran n'en est pas vraiment un. Tout comme ce clavier est inutile. Approchez vous et faites votre demande, mais soyez précise. Par exemple si vous demandez les caractéristiques d'un pistolet lourd, le Consensus va vous envoyez la totalité des caractéristiques de tout les pistolets lourds dans ils disposent. Ce qui pourrait vous submerger. Demandez par exemple la fiche technique du Carnifex."

Elle s'exécuta et comme formuler, la fiche technique du pistolet apparut. Seides se tourna vers elle :

"Quand nous faisons cela, nous obtenons l'information qui s'imprime dans nos mémoires. Pour un organique je doute que cela se passe ainsi. Pour éviter toute surprise avec votre cerveau, j'ai filtré la réponse pour qu'elle s'affiche sur cette écran. Mais j'imagine qu'il doit y avoir un système que les créateurs ont mit en place. Peut-être qu'une fenêtre apparaît ou que les informations seront en surimpression sur votre vue. Je vais observer ça pour l'instant. Mais je vous en prie. Vous pouvez taper, vocaliser ou comme nous le faisons, penser à votre requête. Mais ayez des pensées extrêmement... disciplinés dans ce dernier cas. Le moindre écart alors que vous exprimez une requête vous amènera un autre résultat."

Il se recula, semblant perdre de la couleur comme s'il voulait se faire discret et qu'en réponse le Consensus le faisait paraître moins remarquable, laissant Layla tenter l'expérience. Cette dernière s'approcha de la console, essayant de s'habituer à ses sensations étranges. Elle n'avait pas vraiment d'idée sur la première chose qu'elle pourrait chercher, alors elle alla au plus simple et demanda simplement l'archive la plus ancienne. On y voyait plusieurs Quariens, sans masques en train de discuter autour d'une plate-forme Geth. Apparemment, c'était le premier qui venait d'être "raccordé" en réseau avec un autre. Le fragment embryonnaire de l'émergence de leur conscience. Une autre était un Geth domestique demandant à sa maîtresse quarienne s'il avait une âme. La réaction de la Quarienne était la surprise et la peur. Enfin un dernier, la rencontre entre Légion et Shepard. Pour la première fois depuis la Guerre de l'Eveil, les Geth faisaient un premier contact pacifique avec des organiques.

Elle s'éloigna de la console, les tests avaient l'air concluant, elle obtenait les informations désirées :


"Je pense qu'on peut passer à l'étape suivante non ? Je trouve que ça manque un peu de vie dans cette salle vide et je n'ai pas peur de la foule. Ce serait bien si je pouvais aussi transmettre autre chose que des demandes de recherche."

Après tout, Seides avait dit de ne pas voir le Consensus comme une banale base de données non ? Pour l'instant, le test était justement le contraire de cette affirmation. Tout ce qu'avait fait Layla était de consulté la mémoire collective des Geth comme on faisait une recherche sur Extranet. D'ailleurs les vieux terminaux et les périphériques solides, c'était un peu dépassés depuis un moment non ?
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: A la recherche de mécènes

Message par Seides » 16 Mars 2018, 21:40

La translation vers l'environnement geth se fit sans soucis. Layla n'eut qu'une remarque à son arrivée, à laquelle il répondit :

"J'ai modifier mon apparence sur le Consensus pour faciliter votre adaptation.
Les autres geths vous apparaîtrons sous la forme qui leur plaira, s'ils ne laissent pas l'interface ou votre cerveau décider pour vous."


Après quoi elle se lança dans la recherche telle qu'il lui avait proposé. Des sujets peu communs :
"Intéressant choix de l'index. Pourquoi ceux là en particulier ?"
Et pour cause, ils correspondaient à certaines des choses que Shepard avait lui même vu en visitant le Consensus. Layla en savait elle plus qu'elle ne le prétendait sur "l'habitat naturelle" geth ou sur la visite du commandant ?

Alors qu'il parlait avec l'humaine et l'observait, il monitorait tout ce qui la concernait, en particulier la forme de l'échange des machines à l'humaine, ainsi que ses signes vitaux.
Lors du balayage initial de la capsule, il avait eu un échantillon de ses constantes et les surveillait par comparaison depuis. Ainsi même s'il n'avait aucune formation médicale, il pouvait détecter une anomalie.

Arrivait également une pléthore de demandes de la part des geths présents, entre le peu qui n'étaient pas au courant de la venue de l'humaine ou au contraire ceux qui savaient et faisaient demande sur demande quant à ce qui se passait.
A tous il leur opposait un dénis de requête polie, mais ferme. Il enregistrait la totalité de la conversation, mais jusqu'à ce que l'humaine décide d'aller plus loin, il ne voulait pas lui imposer une présence inutile ou un potentiel stress à ses synapses.

Après quelques temps à vérifier l'activité de l'humaine, cette dernière émis le souhait de progresser :
"Je ne doute pas que vous n'ayez aucune crainte de la foule. Connexion complète au Consensus en cour."

La seule inconnue était ce qu'elle allait voir du Consensus et comment elle allait le gérer. Ou plutôt comment la machine allait le transmettre à Layla. Il ne maîtrisait pas cet aspect. Il savait juste que la vision du Consensus qu'avait eu Shepard était différente de la sienne. Il le voyait comme un univers abstrait, mais ayant une certaine organisation.

Spoiler : :
https://images3.alphacoders.com/563/thumb-1920-563667.jpg


La vision de Shepard était elle un effet du Consensus, de Légion qui avait eut plus de temps que lui avant l'arrivé de l'organique pour... Lire la notice ? Ou une interprétation du cerveau du commandant ? Une combinaison de trois peut-être ?

La réponse pour Layla n'allait pas tarder.
Dernière édition par Seides le 30 Mars 2018, 09:29, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 212
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 760.00 Points

En ligne

Re: A la recherche de mécènes

Message par Layla Archer » 21 Mars 2018, 15:22

L'adaptation au Consensus avait l'air de bien se dérouler et Layla fit quelques recherches pour voir si l'interface était fonctionnelle. Ces dernières étonna Séides qui demanda pourquoi elle voulait voir ce qui semblait être les premiers instants des Geth en temps qu'être conscient :

"Pure curiosité. Je voulais savoir si les Geth conservaient leurs souvenirs à partir de l'instant où leur puissance de traitement a été mise en réseau où s'il y avait encore quelques données datant d'avant cet évènement. J'ai eut ma réponse. Vous estimez que vos premiers souvenirs en tant que Geth, votre "naissance" si je puis dire, datent de votre mise en réseau et non de celui où les Geth ont été concrètement inventés, des décennies plus tôt. Et puis il y avait ça aussi..."

Elle remit la vidéo d'archive de la première mise en réseau des Geth et fit un arrêt sur image avant de désigner un des Quariens travaillant à sa mise en place :

"Vous voyez cet homme ? Il s'agit de Hesiin'Relvosh. Une de mes amies et membre d'équipage s'appelle Nolira'Relvosh. C'est sa descendante directe. D'après ce qu'elle m'a dit, sa famille est la seule qui a survécut à la Guerre de l’Éveil parmi ces personnes à l'écran. Donc, si vous considérez ce moment comme votre naissance et donc les personnes l'ayant rendu possible comme ce qui pourrait être assimilable à des parents d'un point de vue organique, alors votre petite-petite-petite-petite-petite-petite-petite-petite nièce, vit et travaille avec moi. Ça va lui faire plaisir de voir que son ancêtre vit toujours dans vos mémoires et qu'il est perçut comme autre chose qu'un "savant fou jouant avec des forces qui le dépassait" "

L'intégration s'était bien passé, il n'y avait plus qu'à passer à l'étape supérieure. Rapidement, la salle disparut. Tout devint noir. Puis des lumières commencèrent à apparaître avec des voix de plus en plus nombreuses dans la tête. C'était comme se retrouvait directement de son lit au milieu de la nuit au beau milieu d'une foule en plein jour. Les lumières formèrent des lignes, des motifs et rapidement prenait l'apparence d'un maillage très complexe... ou plutôt d'une villes éthérée, faites uniquement de lumières. Bien sûr, ce n'était pas de vraies lumières, elle était consciente de se trouver dans un univers virtuel, mais c'était comme si chaque bit de données du serveur auquel elle était "branchée", et par extension ceux des autres serveurs branchés en réseau avec celui-ci, étaient devenue un point lumineux allant et venant par dizaines de milliards à chaque secondes. Les voix et les informations se faisaient de plus en plus précises. C'était comme un flot continue de pensées et de mémoires.

Au fond, elle avait raison, ça ressemblait assez à une Fusion asari. Après tout c'était plus ou moins l'équivalent organique de ce qu'elle vivait : la Fusion permet "d'unifier" les systèmes nerveux de deux individus pour n'en faire qu'un, ce qui pourrait être assimilé à une mise en réseau entre deux cerveaux. Pendant ce processus, les pensées, les souvenirs et les sentiments des deux personnes étaient mélangés comme les eaux à la confluence de deux fleuves. C'était les pensées, les souvenirs et les sentiments les plus proches de ceux vécus actuellement qui étaient le plus distinguable, donc bien souvent en rapport avec le rapport intime qui était en train de se dérouler et expliquant l'intensité et l'intimité de la chose quand une Asari accepte de vous faire "contempler l'Eternité". Mais certaines Asari arrivaient à transmettre des informations très précise via la Fusion, c'était par exemple ainsi que Shepard parvint à comprendre les informations de la balise prothéenne d'Eden Prime gravées dans sa tête, en fusionnant avec une Asari qui lui transmit "l'enigma", l'antique inconscient collectif prothéen.

C'était donc globalement la même chose en théorie. Sur le principe c'était différent. Déjà parce qu'il n'y avait pas qu'une seule personne dans votre tête, mais un peuple entier. Étrangement, ça ne faisait pas mal, peut-être parce qu'ils ne faisaient que "passer" sans s'attarder davantage, mais c'était assez déroutant. Ensuite, le flot d'informations étaient bien plus ordonnées et cohérent. Avec la Fusion asari, tout se mélangeaient et il fallait faire beaucoup d'effort pour se concentrer sur une chose en particulier. Ici non, tout était bien structuré et coordonnées. Les voix n'arrêtaient pas de lui poser des questions, comme une conférence de presse, sauf que là les "journalistes" étaient des millions, si ce n'est beaucoup plus, à poser des questions en même temps. Ils ne le faisaient pas exprès, les Geth pensant et parlant à la vitesse de la lumière, ce flot de question devait être gérable à leurs yeux :


"Désolé, mais je ne peux pas répondre aussi rapidement que vous. Donc... pour essayer de contenter la curiosité d'un maximum de personnes. Est-ce qu'il serait possible de filtrer les questions les plus fréquentes ?"

Elle posa la question autant à Seides qu'à un autre Geth qui aurait l'amabilité de rendre la discussion plus aisée. Quoi qu'il en soit, cela fonctionna et le flot des voix devint plus tranquilles, revenant en boucle tant que la question n'a pas été répondue :

"Merci. Tout d'abord, je tenais à vous remerciez de l'honneur que vous me faites en étant la première à interagir directement avec vous ici dans le Consensus. Alors oui, je vais bien, merci. Comment je trouve le Consensus ? Impressionnant je dois dire. Je ne sais pas si vous le percevez comme moi, mais on dirait une gigantesque fresque lumineuse chatoyante. Une vraie œuvre d'art. Pourquoi je suis ici ? Et bien Seides m'a proposée de venir pour comprendre par moi-même ce qu'était le Consensus. Vous devez être au courant, mais il essaie de créer son entreprise et il m'a demandé si je pouvais l'aider financièrement dans cette tâche. J'ai acceptée et c'est alors qu'il m'a proposé en échange de "m'ouvrir les portes de Rannoch" selon ses mots. Je lui laisse le soin de vous expliquez son idée et si jamais vous êtes d'accord, nous négocierons plus avant afin qu'un accord mutuellement bénéfique entre vous et Olympus puisse voir le jour.

Mais même si c'est un prétexte pour me faire venir ici, je profite de l'occasion pour vous soumettre moi-même une proposition. J'ai un projet en tête qui, avec votre aide et votre soutien, pourrait voir le jour bien plus rapidement que ce qui est prévu et qui pourrait changer la face de la galaxie dans son ensemble s'il aboutit. Avant toute chose : que savez vous de la galaxie que les Humains appellent "Andromède" ?"


La réponse ne se fit pas attendre et c'est presque un article encyclopédique qui parut. Elle expliqua alors son projet : refonder l'Initiative Andromède, créer des vaisseaux remplis de colons pour rejoindre cette galaxie. Quelques changements toutefois : toutes les civilisations seraient impliqués, ce qui se traduit par un plus grand nombre de vaisseaux à construire et surtout le mode de voyage serait différent, le but étant de rejoindre Andromède sur une échelle bien plus courte que les 600 ans de vol SLM. Nulle doute que l'aide des Geth, autant sur le point de vue physique en tant que force de travail inépuisable et inarrêtable et surtout sur le plan intellectuel en disposant de leur grande expertise dans tous les domaines, allaient rendre ce projet réalisable rapidement. Sans le Consensus, la nouvelle Initiative allait quand même voir le jour, mais avec lui, elle avancerait à pas de géants...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: A la recherche de mécènes

Message par Seides » 30 Mars 2018, 09:27

La réponse de Layla fut intéressantes. Ainsi elle avait dans son équipe le descendant du créateur originel. Le hasard pour une telle rencontre, lui avec l'humaine et qu'elle soit justement la seconde à visiter le Consensus.
Oui, il venait de penser le hasard. Les chances quantifiées étaient à ce stade infinitésimale.
Quand on pensait ainsi, il était facile de croire en un être supérieure qui présidait à tous ou à un destin cosmique. Cela était il vrai pour le geths ? Ou devait il simplement accepter un tour des statistiques. Ou ne pas se poser de question et accepter la situation pour ce qu'elle était: le fruit du hasard.

Cette nouvelle était néanmoins très particulière pour le geth. Il ne trouvait pas ça anodin.

Il était tout à ses réflexions lorsqu'il laissa Layla face au réseau geth qui n'était pas avare de questions. C'était très loin d'être la totalité du Consensus, loin s'en fallait et même si c'était le cas, ce n'était pas non plus un problème pour lui. Pour l'humaine en revanche...
Se remettant à penser à l'instant présent, il s'excusa et commença un travail de filtrage. Les questions arrivaient toujours, mais il les regroupaient par grand thèmes:

-Comment voyez-vous le Consensus?
-Vous sentez vous geth ou humaine dans le réseau?
-Qu'attendez vous de nous?
-Les Créateurs sont ils au courant?

Sur cette dernière question il fit une demande de précision: au courant pour la visite ou les intentions de Layla. Évidemment on répondit: les deux.
En parallèle de son travaille de filtrage, il avait envoyé une capture vidéo de l'annonce de Layla comme quoi elle avait un descendant du créateur des geths. Non pas en tant que plateforme, mais en tant que réseau. Et donc de ce qui deviendrait des IA pensantes et conscientes.
Ce qui amena une partie des questions à changer:

-Le descendant du créateur originel est-elle là?
-Peut-on la voir?
-A t'elle des améliorations pour le réseau?

Arriva également un fragment de donné, une simple image visiblement tiré d'un flux vidéo qui n'avait pas survécu à la guerre. On y voyait le fameux Hesiin'Relvosh entouré d'une créatrice et de deux enfants.
La scène surplombait la capitale de l'époque et on pouvait y voir des foyer de flammes et de fumée un peu partout.
L'un des enfants était en train de regarder des vaisseaux qui décollaient d'un spatioport alors que le créateur originel semblait être en train de discuter avec une plate-forme qui sur le côté de celle qui apportait son point de vue.
On pouvait en effet deviner au moins deux autres geths car celui qui avait fait le flux regardait par dessus l'épaule de deux de ses collègues.
L'image n'était pas datée, mais on pouvait sans peine s'imaginer qu'on voyait la fin du conflit avec les créateurs qui étaient en train de fuir la planète.

Que disait le créateur Hesiin? Aucune idée. Peut-être discutait il d'une solution de paix? Une argumentation quelconque?
L'image existait depuis longtemps, mais personne ne connaissait le nom de ce créateur anonyme et avec leur conscience limitée des premiers temps les geths n'avaient pas enregistré et archivé aussi systématiquement leur premiers pas. Sans compter que personne ne s'était intéressé à cette époque.
Les geths allaient de l'avant. Ce n'est que récemment, avec l'arrivée des moisonneurs, puis de Shepard et le sacrifice de Légion que les geths avaient commencé à questionner leur passer. Et encore, le peu qui le faisaient.

Seides envoya l'image avec la datation possible du moment capturé. Et aussi que cela confirmait la thèse qu'au moins une famille avait survécu à la fuite de la planète, mais qu'il n'existait aucune autre information enregistrée pour affirmer ou infirmer qu'elle avait était la seule. Pas de mémoire de geth en tout cas.

Il se demanda également comment lui apparaissait le réseau, ainsi que les questions. Et les geths.

"Comment voyez vous les autres geths créatrice? Ainsi que les questions? Je vous envois les données, mais j'ignore comment elles apparaissent à votre vue."

En effet en faisant disparaître la pièce, il avait également fait disparaître l'intermédiaire qu'il avait créé pour faciliter l'adaptation de l'humaine. Est-ce que tout ça popait en affichage tête haute ou les créateurs avaient pensé à une interface qui "imprimait" directement l'information dans le cerveau?
Il avait un doute sur ce dernier point car c'était une méthode certainement déroutante et invasive pour les organiques.

Finalement il se concentra sur les réponses de Layla et surtout sur son projet. Comme tout les autres, il était curieux de savoir ce qui pouvait bien nécessiter l'intervention des geths et de manière massive pour qu'elle désire s'adresser au réseau.

A sa question les données affluèrent rapidement: galaxie spirale située à environ 2,5 millions d'année lumière de la voie lactée (imprécision dût au point de vue d'où l'on fait le calcul), d'un diamètre d'environ 140 000 années-lumière et possédant environ mille milliards d'étoiles.
Assez proche pour être visible avec des moyens optiques (à l’œil nu pour des organiques).
Plus quelques annexes part rapport à des légendes, des adaptations ou utilisations cinématographiques ou animées, ainsi qu'un poignet de projets utilisant ce nom.

En somme il n'y avait pas grand chose, comme pour tout ce qui se trouvait en dehors de la Voie Lactée.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 212
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 760.00 Points

En ligne

Re: A la recherche de mécènes

Message par Layla Archer » 06 Avril 2018, 12:24

Les questions fusèrent et l'Humaine répondait aussi vite qu'elle le pouvait. Ses yeux s'étaient habitués au paysage chatoyant qu'elle voyait. Forcément, les Geth présent sur le réseau demandèrent des informations à la fois banal du type "comment ça va ?" à d'autres beaucoup plus complexes. Comment elle voyait le Consensus ? Elle l'avait déjà dit un peu plus tôt. Si elle se sentait plus Geth ou Humaine depuis qu'elle était dans le Consensus ? Bonne question... Ça fait quoi de se sentir Geth au juste ? Ce que Layla attendait d'eux ? Et bien au début rien, mais maintenant, elle profitait de l'occasion. Est-ce que les Quariens étaient au courant ? Oui et non. Oui pour son idée de projet, non concernant sa visite improvisée du Consensus, mais ça ne devrait pas être un problème non ? Même si la Confédération de Rannoch unissait les deux peuples avec des institutions communes, chacun gérait leurs affaires internes de leur côté.

Enfin ça c'était la version courte :


"Comment je perçois le Consensus ? C'est... magnifique. On dirait une ville de lumière de toutes les couleurs"

Ah ces mots, elle activa son OmniTech et prit une photo. Elle savait qu'elle ne faisait pas réellement cela, mais c'était ce que son inconscient s'imaginer faire en pensant "Montrer une image de ce que je vois". Et puis qui sait ? Avec son OmniTech directement relié à son cerveau, peut-être qu'il allait réellement avoir l'image "photographiés" en mémoire. Une fois la prise de vue faite, elle la laissa glisser dans le flux de données. Les Geth allaient facilement la retrouvée :

"Si je me sens Humaine ou Geth ? En fait... je ne perçois pas de changement à ce niveau. Je sais que je suis dans un univers virtuel avec tout un peuple directement relié à mon esprit, mais je ne suis pas Geth. Je ne peux pas traiter l'information aussi rapidement que vous et je suppose qu'il me faudrait plusieurs années de présence ici pour saisir toutes les subtilités du Consensus."

Maintenant, ce qu'elle attendait des Geth. Et bien normalement, Séides aurait dû faire un exposé sur la proposition qu'il avait faite à Layla, mais il semblerait que certains voulaient l'entendre de sa propre bouche :

"Je n'attend pas exactement quelque chose de vous. Vous ne me devez rien. Séides m'a fait une proposition lors de nos négociations pour qu'Olympus investisse dans son projet d'entreprise. Il a noté que d'un point de vue économique, la Fédération de Rannoch est assez isolationniste. Il est vrai que les Quariens n'ont pas vraiment besoin d'importer de biens provenant d'ailleurs dans la galaxie puisque votre puissance industriel couvre largement tout leur besoin. De plus, en raison de la méfiance que certains éprouvent aussi bien envers vous que les Quariens et sans doute un petit comportement revanchard de la part des Créateurs pour leur 296 ans mis au ban de la galaxie, les biens geth et quariens ne sont pas non plus très répandus dans la galaxie. Sans parler du fait qu'une entreprise s'installant ici aurait beaucoup de mal à s'implanter et offrir un service que vous proposez déjà. En bref, le commerce existe, mais il est très protégé.

Séides a donc proposé que vous "n’assouplissiez" en quelque sorte ce point de vue concernant Olympus en lui permettant de s'implanter plus concrètement sur Rannoch et lui "ouvrir vos marchés économiques". Chose qu'aucune entreprise n'a eut jusque là. "


Maintenant, libre à eux d'accepter la proposition ou pas. Vint ensuite la dernière question du panel : Est-ce que les Quariens étaient au courant de ce qui se tramait ?

"Et bien, ce n'est pas un secret qu'Olympus et le Conclave quarien ont déjà quelques accords commerciaux. Votre implication dans ces derniers pourraient les convaincre d'en créer davantage. Pour ce qui est de ma présence ici. Je ne pense pas qu'ils soient au courant. À vrai dire, cette visite est complétement improvisée et je ne m'attendais pas du tous à ce que ça m'arrive. J'ignore comment les Quariens vont réagir à cet évènement. Ils pourraient tout aussi bien saluer ce geste d'ouverture que ne pas apprécier que ce soit une Humaine qui ait eut le privilège de le faire en premier... surtout pour des raisons commerciales à la base."

La nouvelle que Nolira, descendante de l'un des Quariens ayant programmés les processus de traitement en réseau chez les Geth fit son petit effet et les Geth demandèrent plusieurs informations sur elle :

"Elle se trouve chez moi. Dans la base de frégate que vous nous avez vendu et convertit en habitation. Ancienne désignation AY-11-38. Par contre, j'ai peur qu'elle ne vous soit d'aucune aide pour l'amélioration du réseau. Elle est en effet archéologue. D'ailleurs certains d'entre vous ont travaillés avec elle durant la Guerre, sur ce site prothéen que vous avez découvert peu avant. Après le conflit, elle a étudiée les villes et les infrastructures que vous avaient rebâtis après la Guerre de l’Éveil et entretenus jusque là. Elle ne vous ait donc pas totalement inconnue."

Pour appuyer ses propos, des vidéos d'archives étaient apparut, montrant les évènements décrits par l'Humaine du point de vue des Geth présent à l'époque :

"Pour ce qui est de la rencontrer. Je pense qu'elle n'y verrait pas d'inconvénient à le faire. Mais faudra voir ça avec elle."

Séides vint à son tour poser des questions, mais plus pratique. Toujours en train de superviser l'intégration de l'Humaine dans le Consensus, il voulait savoir comment elle percevait les Geth et entendait leurs requêtes :

"Je ne les vois pas vraiment. Je ne vois pas de plate-forme ou d'entité distincte. En fait, j'ai l'impression que chaque point lumineux dans cette fresque multicolore est un Geth et que les tracés que je vois et que j'assimile aux dessins d'une ville sont en réalité les données qu'ils se partagent en permanence. Pour ce qui est des requêtes, j'entends des voix dans ma tête qui répètent ces questions en boucle tant que je n'y ait pas répondu. C'est un peu bizarre, mais pas oppressant."

Maintenant concernant sa proposition. Les Geth avaient beaucoup de données sur la galaxie d'Andromède, mais rien de ce que le reste de la galaxie ne savait déjà. Une galaxie dans le même amas que la Voie Lactée, plus grosse que cette dernière, distant à 2.5 millions d'années-lumière. Et bien sûr, une question ne tarda pas se faire entendre : "Pourquoi demander ça ?" :

"En 2176, une Humaine nommée Jien Garson fonda l'Initiative Andromède. Le but était de construire d'immenses Arches pleines d'aventuriers, d'esprits brillants et de colons et de les envoyés vers la galaxie d'Andromède. Un voyage de 600 ans que leurs occupants passeraient en cryostase. Ces vaisseaux quittèrent la galaxie quelques semaines à peine avant que les Moissonneurs ne débarquent. D'ailleurs, il est assez amusant de penser que si les "Anciennes Machines" avaient gagnés le conflit, ces 100 000 personnes seraient les derniers représentants des différentes espèces de la galaxie et qu'ils coloniseraient une nouvelle galaxie tout en ignorant ce qu'il s'est passé ici.

Ces Arches se dirigent vers un endroit de la galaxie d'Andromède appelé le Secteur Héléus où sept mondes-éden, désignés comme étant des "monde en or" ont été découvert... grâce à une de vos machines. Le télescope cosmodésique Kholas. Oui, c'est à cause de l'Initiative qu'il a été endommagé... désolé.

Bref, j'ai dans l'idée de retenter l'expérience, mais dans le contexte très différent que nous vivons aujourd'hui. Votre aide pour ce projet serait plus que précieuse et bien entendue, votre participation ne se cantonnera pas qu'à la mise en place du projet. Vous y serez pleinement intégré, ce qui signifie aussi que ceux qui seraient séduit par un voyage intergalactique dans une nouvelle galaxie avec toute les opportunités potentielles qui en découle pourront faire partie du voyage."


Il ne restait plus qu'a attendre la réaction des Geth face à cette annonce...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: A la recherche de mécènes

Message par Seides » 08 Avril 2018, 19:52

A ce stade Seides était autant acteur que les autres geths. Il était un parmis d'autres. Même si il avait prit forme aux yeux de l'humaine, il se sentait comme ces lumières qu'elle décrivait. Comme il était bon d'être chez soit. Son autre chez soit. En faite depuis qu'il avait intégré une plateforme mobile, il y a maintenant bien longtemps, jamais il ne s'était immergé ainsi pleinement dans le Consensus.
Il sentait toujours son corps "là-bas" mais il était comme un humain pilotant un engin télécommandé. Être dans le Consensus de cette manière, c'était se sentir entouré, tout en étant soit. Un concept inexplicable. Unité aurait était le mot le plus proche, même si certainement inexacte, ou du moins réducteur.

Repensant à au "soi" il se demanda d'ailleurs pourquoi chaque geth n'apparaissait pas comme lui aux yeux de Layla ? Une sécurité particulière de l'interface ?
Reprenant un peu le fil de la conversation, il perçu une partie des pensées inexprimées de Layla, car ici pensée c'était parler, mais n'en dit rien. Il était, malgré son individualité acquise, toujours un geth respectueux de ses semblables et de leurs use. Ici dans le Consensus, il devait laissait Layla s'exprimer comme il le lui avait dit pour que chacun sache pourquoi elle était là, avec ses mots à elles. De plus, elle avait été relativement évasive sur la raison de sa présence, donc simplement dire qu'il lui avait proposé de s'exprimer devant les geths, eut été faire preuve d'une imprécision dont il ne pouvait combler les manques. Layla pouvait et devait s'exprimer pour elle même et pour sa société.
Il n'intervint que quand elle prononça des paroles qui lui semblaient inexactes :
"J'aimerai préciser que je n'ai aucun pouvoir d'assouplir la politique des créateurs. Tout ce que j'ai fait et de vous proposer de vous exprimer directement sur le Consensus si vous aviez une propositions intéressantes à formuler.
Mais c'est bien vous qui créerez ce changement si vous avez notre soutien. Nous sommes très passif dans le domaine diplomatique. Mais si nous exprimons notre intérêt, les Créateurs nous écouterons. Il vous écouterons, même s'ils feront en sorte que tous les intérêts converges."


Il reçu un soutien majoritaire à ces paroles. Il n'était pas en mesure de parler pour tout les geths face à la politique des Créateurs. Si les synthétiques ne s'y opposait pas, c'est simplement parce qu'elle ne les dérangeait pas et faisait partie d'un processus acceptation-compréhension qu'ils avaient initié à la fin de la guerre et désiré depuis bien longtemps avant.
Si cette politique devait leur être défavorable, nul doute que les geths sauraient le faire savoir. Et vu comme les créateurs comptaient sur eux...

Sur la question de l'ignorance de la manœuvre auprès des créateurs, cela fit débat. Etait-ce ou pas une bonne chose ? Devait on stopper tout de suite ? Etait-ce "mal" ?
Seides émit son propre avis, comme quoi au sein du Consensus, les geths était encore maître de leurs décisions et discussions. La venue ou l’absence d'une personne était du ressort des geths jusqu'à ce qu'un consensus soit trouver sur une action à émettre en dehors de celui-ci. Jusque là, c'était une discussion théorique, comme les milliards qui arrivaient chaque jours. Pourquoi celle-ci serait différente ?
L'idée fit Consensus et on se reporta à nouveau sur la nouvelle venue du réseau pour qui la discussion et la mise en accord n'avait certainement été qu'un éclat ou deux au milieu de la "ville lumière".
Le reste se passa plus ou moins de la même manière. On appliquerait un "plan Eyma" pour Nolira'Relvosh histoire qu'elle ne soit pas débordée du jour au lendemain par tout les geths qui voudraient la voir en personne. Soit beaucoup beaucoup de monde ! On lui poserait gentillement la question ainsi que la manière dont elle voulait que ça se passe. On espèrait quand même qu'elle voudrait bien faire au poins un grand meeting, que chacun puisse la voir une fois en vraie.
Seides tiqua sur le nom du plan. Sa fille avait donnée son nom à des protocoles geths maintenant ?

Le geth se pencha sur la réponse de Layla au sujet de sa perception des questions. Au moins n'était elle pas débordée par la connexion.

On arriva finalement au plat principal. Et cela fit son effet. Le nombre de requètes entrantes augmenta de façon exponentielle au fur et à mesure des demandes et surtout que la nouvelle se propageait et que de plus en plus de geth débarquait vers cette partie du Consensus pour donner son avis ou sa candidature.
A ce stade, même Seides avait du mal. Tout ce qu'il pût envoyer à Layla c'était en gros qu'une partie se disait volontaire pour participer au projet, une autre pour faire partie du voyage et une autre qui demandait des détails, mais en nombre tel qu'il ne pouvait pas filtrer ou faire des amas de questions communes.

C'est à ce moment qu'il reçu une demande de Contemplation Silencieuse pour avoir un statut d'administrateur sur l'interface qu'il monitorait. Il ne se fit pas prier et un millième de secondes plus tard, le geth apparaissait à Layla de la même manière que lui. Vu le jeu des couleurs on ne pouvait pas le reconnaître, mais il avait prit le soit de mettre son nom au-dessus de lui.
Il se demanda quand même comment il avait fait. Etait-il plus au courant des capacités de l'interface qu'il ne l'avait dit ? Ou pendant que Seides se démenait avec les entrées-sorties vis à vis du réseau, il en avait profiter pour étudier le mécanismes même ?
Peu importait, car il avait coupé les arrivées, notifié le réseau de ce nouvel état des discussions ce qui amena le silence. Les geths ne s'offusquaient pas. Si un des leurs faisait quelque chose, c'était pour une raison, la seule exigence était l'explication.

Il se tourna vers l'humaine, s'exprimant comme dans le monde réel à sa manière calme, presque sans passion : "Je pense pouvoir dire que le Consensus est curieux de votre proposition. Passer par nous était... Peut-être la chose à faire. Après tout nous sommes maître de notre destin et si certains veulent participer, il en sera ainsi.
Néanmoins, nous sommes également liés aux Créateurs et comme vous l'avez dit, nous leur devons maintenant quelque comptes.
Je comprend le principe d'accord commercial et si leur force de travail est requise, il est normal qu'il reçoivent une juste rétribution. J'aimerai discuter plus avant de cela avec eux avant que ceux d'entre nous qui sont volontaire vous rejoigne.

Si vous n'avez pas de précisions à ajouter, je pense que le mieux est que vous nous envoyer les détails de votre projet et ce que vous attendez des geths qui viendront vers vous.
Sachez que chaque geth prendra sa décision en son... âme et conscience comme disent les humains."


Contemplation Silencieuse attendit la décision de l'humaine.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 212
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 760.00 Points

En ligne

Re: A la recherche de mécènes

Message par Layla Archer » 12 Avril 2018, 13:34

Séides intervint en précisant qu'il n'avait aucun pouvoir dans le choix de la politique quarienne et qu'il n'a fait que proposer de s'exprimer directement au Consensus. Mais il rajouta que si les Geth décident quelque chose, les Quariens seront aussi à l'écoute, même s'ils feront que tous les intérêts convergent :

"Je n'en n'attend pas moins. Il est bien plus qu'évident pour moi que ce genre de décisions doit être faites pour satisfaire tous les parties impliqués. Il y aura beaucoup de discussion et de débat. Des compromis devront être fait par arriver à un accord qui satisfasse tout le monde. Je ne viens pas m'imposer et faire ce que je veux."

Pourtant, si les Geth acceptent d'ouvrir leurs marchés à Olympus, cette dernière serait une exception aux pratiques isolationnistes de la Fédération quant à l'économie et le commerce. Elle sera seule à avoir accès à l'expertise geth ou quarienne comme jamais auparavant ou encore profiter de la main d’œuvre inépuisable que pouvait constituer les Synthétiques, le tout en fournissant tout ce que les Quariens ou les Geth ont besoin et qu'ils ne peuvent produire eux-même, renforçant par là leur isolationnisme. N'est-ce pas là s'imposer et avoir suffisamment de pouvoir pour imposer sa volonté ?

Et bien, si Olympus était une entreprise comme on a tendance à s'imaginer les méga-corporations dans les œuvres de science-fiction. Oui, elle profiterait de l'occasion pour s'imposer chez tout un peuple. Mais Olympus n'a rien de tout ça. Au contraire s'il y a une chose qui la caractérise, c'est "qu'elle joue dans les règles" comme on a tendance à le dire. Pas d'optimisation fiscale, pas d'économie réalisé sur l'emploi de matériaux de qualité moindre ou au détriment de la sécurité, respect à la lettre des différents code du travail conciliens, conditions de travail plus qu'avantageuses. Son image de marque se basait tout autant sur la qualité de ses produits que pour le respect des règles et des lois. Une nouvelle mesure de sécurité vient d'apparaître, mais l'appliquer coûterait une certaine somme ? Olympus l'encaissera sans sourciller tout en faisant savoir qu'elle le fait et le fait bien. Cela attire invariablement de nouveaux clients et la mesure sera rapidement rentabiliser, pas aussi vite que la sortie d'un nouvel OmniTech qui bat de loin tous ses concurrents, mais assez rapidement et de plus, une personne cherchant un emploi, qualifié ou non, aura plus tendance à aller vers les entreprises où il sait qu'il travaillera dans d'excellentes conditions. Et c'est avec ce genre d'employés motivés, du plus modeste agent d'entretien au chercheur sur qualifié, qu'Olympus se maintient parmi les plus grands malgré sa relative jeunesse.

Donc non, Olympus n'était clairement pas le genre d'entreprise à profiter d'une aubaine pareille pour asservir deux peuples entiers sous sa coupe. D'ailleurs, si l'expérience avec Olympus se passe bien, les Geth et les Quariens pourraient être intéressés par faire venir d'autres entreprises sur la planète ou à l'inverse créer leurs propres entreprises d'envergure galactique. Peut-être même les deux. Layla voyait donc cette opportunité comme une grande première, mais pas comme une exception, du moins pas à long terme.

Après avoir exposée son projet de refonder une Initiative Andromède, un second Geth apparut de manière similaire à Séides : sous la forme d'un individu reconnaissable et pas comme une entité lumineuse. Comme dans un jeu vidéo, le nom de ce dernier apparut au dessus de lui. C'était Contemplation Silencieuse, le Geth qui l'avait dissuadé de tenter l'expérience quelques instants plus tôt. Le représentant officiel du Consensus auprès des Quariens. Ce dernier affirma que les Geth étaient intéressés par ce projet, mais qu'il ne pouvait rien faire de concret si les Quariens voyaient quelques choses à redire. Il demanda aussi de laisser davantage d'informations sur ce projet afin que les Geth décident "en leur âme et conscience" :


"Je comprend tout à fait. Sachez aussi que ce projet pour Andromède est encore au stade préparatoire. À vrai dire, vous êtes les premiers avec qui j'en discute sérieusement. Il faudra encore plusieurs mois avant de quelques de concret ne voit le jour. Moins si vous décidez d'y participer."

Elle pianota sur son "OmniTech", un autre processus familier pour interagir avec le Consensus, pour envoyer les informations dont elle disposait elle-même. L'avantage de la mémoire absolue et qu'on se souvient de tous dans les moindres détails, les moindres plans, les moindres documents, les moindres pensées et idées... Plusieurs fenêtres holographiques apparurent, dévoilant des plans de vaisseaux de grande tailles, de rapports préliminaires sur les destinations possibles, de tous les protocoles établit par la Première Initiative, revu et corrigé pour que la "Seconde" s'intègre plus facilement au contexte géopolitique actuel. Les Geth pouvaient voir que la participation de l'ensemble des gouvernements conciliens étaient souhaités, processus facilité du fait que les contraintes de la Première Initiative comme l'emploi de vaisseau civil de la taille d'un cuirassé ou la présence d'IA ne causeraient pas de problème à l'époque actuelle.

De nombreux défis étaient aussi à relever comme organiser des liaisons régulières entre les deux galaxies ou encore, plus fantasque, de récupérer les vaisseaux de la Première Initiative qui étaient toujours en vol à l'heure actuelle. Mais le plus ambitieux de tous était de trouver un moyen de rendre le voyage vers Andromède plus rapide, bien plus rapide que les 600 ans de vol SLM automatisés avec les occupants en cryostase.

De nombreuses pistes étaient déjà explorées comme des nouveaux modèles de générateur SLM plus puissant qui raccourciraient le délai de quelques siècles, mais l'idée la plus ambitieuse, et ironiquement la plus documentée avait un rapport avec les relais cosmodésiques. Études de fonctionnement, protocole de rétro-ingénierie, possibilité de construction, calcul des vitesses de transit. Le département R&D d'Olympus semblait tenir quelque chose, une histoire de vitesse de transit cumulée avec plusieurs relais "connectés" et coordonnés vers une même destination, mais les volumes de données à traiter étaient trop important pour trouver une solution à un problème aussi épineux. Peut-être que les Geth trouveraient une solution. Un peuple entier de Synthétiques pouvait traiter de genre de données plus rapidement que tous les supercalculateurs les plus puissants de la galaxie réunit.

Une fois les données transmises, Layla prit la parole :


"Ce que j'attends des Geth qui seraient prêt à rejoindre ce projet ? Au final pas grand chose si ce n'est quatre points. L'Initiative devra regrouper des représentant de toutes les espèces conciliennes, il faudrait donc des individus apte à travailler en équipe, de surcroit avec des organiques.
Le deux derniers points concernent ceux qui voudraient aller dans Andromède. Il n'y aura que 20 000 places disponibles d'une part. D'autre part, il faut prendre en considération que ce voyage risque d'être sans retour, ce qui signifie qu'il y a un risque à ce que les Geth participant se retrouve coupés du Consensus... pour toujours. Donc il faudrait non seulement des personnes prêtes à recommencer une nouvelle vie à partir de rien dans un endroit inconnu, mais aussi capable de supporter l'isolement. On pourrait établir une ansible quantique directement relié au Consensus, mais c'est un lien fragile qui peut être rompu au moindre problème une fois sur place. Les Geth présent sur place pourront créer leur propre version du Consensus dans Andromède... mais du fait de leur faible nombre, cet espace virtuel sera bien moins actif que celui-ci. C'est, je pense, la plus grosse difficulté à devoir surmonter pour vous."


Elle attendit la réaction des Geth, sachant que cette dernière nouvelle allait jeter un certain froid à bon nombre d'entre eux, mais elle se devait d'être honnête.
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: A la recherche de mécènes

Message par Seides » 15 Avril 2018, 19:11

Seides remercia Layla, tout en continuant à regarder le réseau.
A ce stade les geths discutaient de ce qu'ils pourraient bien faire et pourquoi. Certains pour l'expérience (quel que soit l'expérience recherchée), certain pour participer à quelque chose de grand, d'autres simplement parce qu'on avait besoin d'eux quelque part. Et un grand nombre n'en avait cure, mais suivait la conversation.

L'intervention de Contemplation Silencieuse n'y changea pas grand chose. Il fut écouté, mais les discussions reprirent dans la foulée.
Seides se demanda ce que son compatriote avait en tête. Il n'intervenait jamais pour rien. A sa demande de précision, il reçu une demande de mise en stand-by. Il n'en avait visiblement pas terminé.

Il arrêta néanmoins l'humaine lorsqu'elle voulu donner des détails par omnitech : "C'est inutile ici. Vous n'avez pas vraiment d'omnitech. Nous avons vu la "photo" que vous avez prit, probablement parce que vous avez inconsciemment envoyé une image directement de votre cerveau, via un processus familier qui a été traduit par l'interface pour nous. En soit, nous ne savons même pas si ce que l'interface nous montre est ce que vous voyez vraiment.

Mais seul votre conscience est reliée au réseau. Il n'y a aucun gestion d'omnitech. Et vous n'activez pas vraiment l'omnitech que vous avez sur votre corps en ce moment.
Je vous propose de m'envoyer les fichiers une fois que nous serons sortie."


En effet, il avait été curieux de voir qu'on pouvait utilisé un omnitech ici. Mais il avait autre chose à faire et ranger la question pour plus tard. C'était une réponse apportée.

Ils écoutèrent tous les explications de Layla quant au devenir des geths dans la nouvelle initiative. Les discussions reprirent de plus belle, bien que sur ce point, beaucoup ne se sentaient pas chaud. Servir de main d'oeuvre, oui. Perdre le Consensus... Même Seides y réfléchit. Ça pourrait vouloir dire laissé Eyma et l'Administrateur ici et il n'en été pas question.

"Dans l'immédia sachez que nous devrons discuter contrat de travail. Si nous voulons être prise comme main d'oeuvre non-concurrentielle, ne pas mettre non-plus nos Créateurs dans l'embarras vis à vis des lois sur le sujet, nous passerons par là.
La question ne se pose pas sur Rannoch. C'est toujours considéré comme de la reconstruction. Si une entreprise extérieur désire nous employer en masse en revanche, c'est une autre histoire.

Mais ça sera une occasion de mettre les Créateurs dans la boucle."


Il fit une pause, regardant autour de lui, comme pour embrasser le réseau, avant de revenir à Layla :
"Quant à choisir qui ira ou pas... Ca sera à chacun de décider. Nous n'enverrons aucun d'entre nous au loin qui ne soit pas volontaire. Et faire un autre réseau... C'est notre affaire."
Sur ce dernier point, le représentant des geths coupait assez court à la conversation. Ce n'est pas un point dont il discuterait face à l'humaine.

"En ce qui me concerne je vous direz que vous aurez votre main d’œuvre. Bien moins pour ce qui concerne des accompagnateurs vers Andromède en revanche.
Le réseau discute actuellement de votre proposition."


Il ne voyait pas quoi ajouter. Si l'humaine désirait en terminer là, il lui suffirait de demander. Il continuerai d'envoyer les messages des autres geths d'ici là. Peu de question, mais plutôt une masse, soit d'encouragement, soit de volontariat pour l'une ou l'autre des propositions (ou les deux), soit une mise en stand-by en attendant d'avoir les détails promis par l'humaine.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 212
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 760.00 Points

En ligne

Re: A la recherche de mécènes

Message par Layla Archer » 20 Avril 2018, 12:32

Contemplation Silencieuse rappela à Layla qu'elle n'était pas dans la réalité et que donc, son OmniTech ne servait à rien. Elle ne pouvait pas accéder aux informations contenues à l'intérieur ou même en diffuser. Logique après tout. Même si l'OmniTech était capable de transmission sans fil et même s'il s'activait via une impulsion neurale, ce dernier n'était pas totalement contrôlable par la pensée, sinon, pas besoin de s'embêter avec des écrans ou des claviers holographiques...

Peut-être un champ de recherche à étudier : on arrive sans problème à faire des interfaces directe homme/machine comme par exemple dans le cas des implants biotiques ou des autres prothèses et organes artificielles. Même s'ils n'étaient "installés" que temporairement, le temps de la "culture" d'organes ou de membres organiques via culture de cellules souches, ces prothèses électroniques fonctionnaient avec la même précision que leurs homologues organiques avec une interface convertissant les impulsions nerveuses en signal électrique exploitable par la machine.

Il ne serait donc pas si exubérant que ça de pousser le dispositif un peu plus loin. Si on peux contrôler des prothèses de mains avec suffisamment de doigté, sans mauvais jeu de mot, pour être pianiste dans un orchestre philharmonique, alors pourquoi pas contrôler un OmniTech directement avec son esprit ?

Bref, le représentant des Geth auprès des Quariens déclara que les Geth allaient réfléchir aux propositions de Layla. Il sembla d'un coup très autoritaire quand à l'idée de l'Humaine de créer un "second Consensus" pour les Geth qui iront dans Andromède, coupés donc de tout contact avec celui-ci pour une durée indéterminée. Apparemment c'était un sujet sensible, mais ce n'était pas vraiment une surprise. Le Consensus était tout ce que les Geth étaient. Leur mémoire, leur expérience, leur lieu de retrouvaille. C'était tout ce qu'ils avaient connu. C'était un peu comme si, dans une famille extrêmement soudée, une personne extérieure venait proposer à certains membres de déménager et d'aller ailleurs, suffisamment loin pour ne plus être en contact avec la "maison".

Séides intervint pour dire qu'à priori, la proposition commerciale était plutôt bien partie pour être accepter. En revanche concernant Andromède, le débat était encore en cours. Les questions se firent moins nombreuses et elles cessèrent peu à peu, remplacées par des messages d'encouragement ou de volontaire déjà partant pour l'un ou l'autre des des propositions de l'Humaine, voire même des deux pour certains.

Layla prit le temps de répondre aux dernières questions et, jetant un dernier coup d’œil sur ce paysage de néons et de lumière, elle parla à Séides :


"Je crois que nous en avons terminés ici non ? Je ne voudrais pas les déranger plus qu'il n'en faut."

Le Geth comprit et initia la procédure de déconnexion. Layla eut le temps de saluer le Consensus, le remerciant de l'honneur qui lui a été fait de s'adresser directement à l'ensemble des Geth "Chez eux" et "comme l'un des leurs" avant que les lumières ne s'éteigne peu à peu. Tout devint noir pendant quelques instant. Puis une petite douleur lui fit ouvrir les yeux. Elle était de nouveau dans la capsule qui s'ouvrit juste après son réveil.

Comment elle se sentait ? Mentalement ça allait, physiquement un peu moins. Elle avait un sacré mal de crâne, mais c'était normal. Le reste des symptômes lui faisaient penser à un bon vieux réveil post-cuite. Assez ironique quand on y pense : avoir la gueule de bois après être aller dans un univers virtuelle.

De nouveau dans le "hub" de Nady'Zah, elle retrouva la froideur de l'environnement réfrigéré et le ronronnement des serveurs et oui, son cerveau était directement branché à l'un d'eux. Il y avait toujours des Geth se déplaçant dans le complexe, mais Séides n'était pas visible tout de suite. Il devait être dans une autre capsule quelque part...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: A la recherche de mécènes

Message par Seides » 30 Avril 2018, 21:03

Seides suivit patiemment l'échange entre Layla et leur représentant. Tout ça le dépassait un peu. Il s'attendait à un accord commercial, oui. La main d’œuvre certainement, car les geths étaient l'air de rien plutôt désœuvrés depuis la fin de la guerre., en plus d'être le rêve des patrons : rapides, précis, infatigables ou presque, ne se plaignent pas, remplissent les tâches demandés. Bon, parfois trop littéralement, mais c'est bien peu cher payé.

Néanmoins la proposition de Layla était bien au-dessus de ses prétentions et il été plutôt content que Contemplation Silencieuse soit là pour gérer tout ça. C'était même normal vu que ça aurait certainement des répercussions au niveau des créateurs.
L'échange dura le temps des explications de part et d'autre, suivi d'une session de questions réponses jusqu'à ce que les choses ce tassent. A ce stade il n'y avait plus vraiment de questions originales et Layla émit le désir de partir.

Il passa sur le dérangement, n’expliquant pas qu'à la vitesse où ils allaient il faudrait plusieurs vies avant que les geths ressentent une gène liée à une quelconque perte de temps. Lorsque l'humaine fut déconnectée, Contemplation le retint : "C'est... Une sacrée annonce. Andromeda. La main d'oeuvre, ça faisait longtemps que je m'y était préparé. J'ai déjà les arguments."

C'était des affirmations, pourtant Seides se sentit l'obligation de répondre : "En effet. C'est... Surprenant. Et son idée de..."
"Nous allons y réfléchir." coupa l'autre geth. Visiblement il ne voulais pas prendre la main sur le sujet du second Consensus. Les débats étaient déjà lancés de toute façon et certaines discussions allaient bon train.
"Ai-je bien fait?" demanda Seides.
"Tu n'as pas mal fait." fût la réponse : "Je fais encore assez confiance à chacun d'entre nous pour ne pas prendre de mauvaise décision. En tout cas, pas quand cela nous concerne tous."
Voulait il dire qu'il y avait des actions discutables individuellement ? Cette fois Seides ne chercha pas à en savoir plus. Il préférait rester sur l'idée qu'ils étaient le peuple le plus parfaitement unis de la galaxie. Devait il dire de cette galaxie ?

"Je vais prendre les devant et consulter les dirigeants. Les préparer à tout ce qui va suivre. Pour le second Consensus... On va attendre de voir ce qu'on en pense."
Seides fit un signe de tête virtuel à son compatriote avant de se déconnecter à son tour.
L'échange n'avait pas duré très longtemps d'un point de vu temps réel. Mais il s'était connecté à une interface quelques mètres plus loin. Layla n'avait pas dû attendre trop longtemps, quelques secondes probablement, mais en arrivant il s'enquit de son état : "Comment allez-vous ? Pas de mal-être ou de malaise ? La transition s'est bien passée ?"
Il était aussi curieux du vécu de l'humaine. L'expérience était nouvelle pour tout les deux... Enfin... Tout les millions en comptant tout les geths.

Une fois les informations récoltées et transmises au Consensus, il se dirigea vers la sortie : "Je pense que votre proposition va intéresser beaucoup de monde. J'ignore exactement combien d'individus sont parties avec l'initiative, mais en nous comptant ça devrait faire pas mal.
En tout cas, il est quasi garantie que vous aurez votre main d’œuvre, ce qui augmentera sensiblement la vitesse de construction de votre projet. Ou son développement si les plus spécialistes d'entre nous s'y mettent."


Il n'avait pas fait de comptes, trop tôt, mais il était certain qu'elle pourrait certainement compter sur plusieurs dizaines de milliers de geths, sinon plusieurs centaines.

Tout en écoutant sa réponse il se dirigeât vers l'entrée pour retrouver une température plus dans les goûts organiques. Encore que ça risquait de lui faire un sacré choc thermique.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 212
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 760.00 Points

En ligne

Re: A la recherche de mécènes

Message par Layla Archer » 04 Mai 2018, 18:21

Encore un peu dans les vapes de sa gueule de bois numérique, Layla retrouva finalement Séides, ou plutôt l'inverse. Elle était encore en train d'errer dans la section du serveur où se trouvait sa capsule. Curieusement, l'endroit lui paraissait plus... chaleureux. Ca restait toujours une salle des serveurs géants à la température basse et au style esthétique purement fonctionnelle, mais le fait de savoir ce qu'il y avait dans ses serveurs, l'avoir vu de ses propre yeux, rendait l'endroit d'un coup plus accueillant. Rapidement, le Geth demanda comment s'était déroulée la transition où si elle n'avait pas un quelconque malaise. La réponse avait quand même l'air assez évidente :

"Si je peux émettre un conseil, il faudra revoir la "déconnexion" pour la faire plus en douceur. La coupure était encore un poil trop brutale et j'ai une petite, mais bien présente, gueule de bois."

Mais elle n'était pas permanente et Layla ressentait déjà la migraine se faire plus docile. Ça ne serait sans doute qu'une question d'heure avant qu'elle ne se dissipe. Même pas besoin d'aspirine. Bref, le Geth enchaîna pour dire que les propositions de Layla avaient intéressées beaucoup de monde, que ce soit la commerciale ou celle concernant l'Initiative. C'était une bonne nouvelle. Avec les Geth intégrant officiellement l'Initiative, les Quariens n'allaient sans doute pas tarder à suivre. Les ressources et le personnel d'Olympus, plus ceux du Conclave quarien et du Consensus geth, allaient former une base solide pour véritablement mettre l'Initiative sur les rails. Toutefois, ça ne sera pas suffisant. Pour vraiment lui donner toutes les cartes en mains, il faudrait aussi l'appui des autres espèces conciliennes, indépendamment, comme de manière générale avec le Conseil lui-même. Peut-être même envisager l'intégration des Lanoziens à l'Initiative. À peine ouvert à la communauté galactique qu'on leur proposerait déjà de participer à une expédition intergalactique. On peut dire que c'est rapide. Avec l'accès à toutes ses ressources et surtout à la colossale somme de compétences techniques individuelles, l'Initiative aurait non seulement toute ses chances d'aboutir à la construction de plusieurs Arches dans une temps relativement court et surtout de répondre à l'épineux défi du voyage possible "sans passer 600 ans dans un congélo".

Cette nouvelle Initiative allait être un véritable tour de force technique et logistique. Toute la galaxie allait encore une fois se réunir autour d'un projet d'envergure galactique. Du jamais vue depuis la fabrication du Creuset qui permit de "vaincre" les Moissonneurs. Peut-être même plus encore. Après tout, si la menace d'une extermination totale peut-être une bonne source de motivation, un tel projet en temps de paix serait plus facile à mettre en place et pourrait sans trop de difficulté se voir compléter par de nouveaux projets annexes non-indispensable, mais fort utile, au fur et à mesure.

D'ailleurs, en parlant de projet, Layla activa son OmniTech et transmit à Séides les dossiers qu'elle aurait voulut transmettre au Consensus quelques instants plus tôt :


"Je vous fait confiance pour transmettre ces informations au Consensus... Peut-être qu'il faudrait aussi envisager la mise en place d'une interface permettant d'utiliser un OmniTech via le Consensus... Une sorte de transmission sans fil via un émetteur dans le module peut-être ? Ça pourrait se révéler utile pour partager des informations si vous décidez de réitérer l'expérience. Et bien sûr... ces données restent confidentielles. Pas de diffusion en dehors du Consensus s'il vous plaît... du moins pour l'instant."

Une fois les données transmises, l'hologramme violacé de son OmniTech se dissipa et Layla reprit la parole :

"Ce fut une expérience très passionnante. Merci de m'y avoir fait prendre part. Je pense que c'est le début d'un fructueux partenariat entre nous deux et peut-être d'une longue et durable amitié qui sait ?"

Son OmniTech bipa. Un message de l'équipe de test qui demandait des nouvelles :

"Je crois qu'on commence à s’inquiéter pour moi. Vous ne pouvez pas savoir à quel point les ingénieurs deviennent nerveux quand des "prototype en cours de test" et des "hauts-responsables aux commandes" sont au même endroit. En plus ça serait vraiment un comble si je me retrouve avec une contravention pour stationnement gênant. Il faut dire qu'il n'est pas vraiment "petit et discret"."

Elle tendit sa main pour une poignée amicale avant de le saluer :

"Ça a été un plaisir de faire votre connaissance, Séides. Je vous souhaite de réussir dans votre entreprise. Prenez soin de vous !"

Quelques secondes plus tard, les deux mains se séparèrent. Après les dernières formalités d'adieux, l'Humaine quitta le hub pour rejoindre son Nomade qui n'avait pas bougé... et qui n'avait pas prit de contravention ! En chemin, son OmniTech bipa une nouvelle fois. Un correspondant inconnu venait d'envoyer un message. C'était un des Geth présent dans le Consensus lors de son passage... ou plutôt "une" Geth, vue l'emploi de pronom féminin pour se désigner. L'unité "4N6E1", désignation "Angel". Le contenu du message était une sacrée surprise. Non seulement séduite par les différentes propositions de l'Humaine faite dans le Consensus, elle alla jusqu'à demander s'il était possible de se "mettre sous sa supervision" au sein de l'équipage de son vaisseau. Il s'agissait donc d'une demande d'embauche... qui plus est pour un poste médical... Après tout pourquoi pas ?

Après les plus classiques coordonnées et demande de prises de contact, elle ouvrit la pièce jointe du message. Sans doute l'équivalent geth d'un CV. En tout cas rien de dangereux, sinon les détecteurs de logiciels malveillants auraient sonnés le branle-bas de combat. Mais en réalité, cette pièce jointe était une image envoyée pour qu'elle "se souvienne de son premier passage dans le Consensus". Une image qu'elle reconnaissait sans difficulté. Elle se souvenait de cette question demandant comment l'Humaine percevait le Consensus. Pour l'illustrer, elle "photographia" ce qu'elle voyait. Elle n'avait pas réellement prise une photo du Consensus, c'était plutôt comme une sorte de capture d'écran de l'environnement virtuel qu'elle avait sous les yeux et qu'elle transmit aussitôt parmi les colossales flux de données opérant dans le serveur. Et maintenant, cette image, cette représentation de sa "ville de lumière" où chaque point lumineux était un Geth et chaque forme géométriques les reliant entre eux, les partages incessants de données. Tout était là sous ses yeux sous la forme d'une photo, comme pour rappeler qu'elle avait réellement vécue tout ça.


Spoiler : :
Image


En souriant, elle remonta dans le Nomade et mit le moteur en route. Sa migraine semblait maintenant lointaine. Entre les tests positifs du nouveau modèle de Nomade, le partenariat avec Séides, la visite in situ du Consensus geth, la proposition commerciale, la première base concrète de son projet pour l'Initiative et une demande d'embauche émanent d'un Geth avec des compétences médicales... C'était une très bonne journée !

Comme quoi, être mécène ça a du bon...


FIN
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 629
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 315.00 Points

Re: A la recherche de mécènes

Message par Seides » 08 Mai 2018, 14:47

En gros ça correspondait à du "pas trop mal" pour les standards organiques : "Je pense que l'appareil est principalement calibré sur des créateurs. Nous allons travailler sur le sujet avec les données recueilli aujourd'hui."
En faite les plus technophiles des geths avaient été sur le coup dès le début de la connexion et n'avait finalement suivi que de loin la conversation au sein du Consensus. Cette interfaçage en direct été TELLEMENT plus intéressant. Il y avait aussi des nerds chez les geths.

"Au moins n'avait vous pas de symptômes graves." de fait il eut été fort regrettable pour tout le monde qu'Olympus perde un de ces principaux membres. Les explications auraient été pénibles s'il été revenu avec une Layla légume.

Tendant son omnitech elle envoya les données à Séides qui les recueilli avant de les transmettre au réseau. Il regarderait plus tard quand il serait au calme : "C'est fait." confirma t'il à peine l'humaine eut elle fini sa phrase. Il ajouta une note "FOR CONSENSUS OPTICS ONLY" histoire que rien ne fuite.

"Il faudra tout de même en parler officiellement avec les créateurs une fois que le mouvement prendra de l'ampleur. Ou au moins de manière officieusement officielle." un autre truc des organiques. Seuls les grand dirigeants se rencontrait pour se mettre d'accord sur un projet qui n'existerait pas avant son inauguration. Sachant que les fuites étaient généralement inévitables.

Il ne sût que trop répondre à Layla quant à la suite. Le partenariat, c'était le but. Pour le reste... Ou parlait elle du Consensus quant elle disait "eux deux" ?
"C'est ce que tous nous souhaitons. Mais peut-être nous reverrons nous dans un cadre plus détendu une prochaine fois. sa fille serait certainement intéressée. Non, elle allait faire des pieds et des mains pour la rencontrer au plus tôt s'il lui en parlait. Mieux ne valait pas en parler !

Au sujet de son véhicule : "Pas même les forces de sécurité n'oseraient, dans cette partie de la capitale. S'ils avaient seulement le besoin d'y mettre les pieds."
Pas de soucis dans cette partie de la ville. Pas d'insécurité, de trafic. Tout ceux qui avait essayé en se disant qu'ils allaient faire leur business sans déranger les geths s'étaient lourdement trompé. Mais les bonne gens n'aimaient pas trop traîner dans le coin non plus.
Peut-être faudrait il créer quelques espaces verts pour inciter des promeneurs à venir dans le coin et goûter au calme. Durant l'occupation de Ranoch, les geths avaient systématiquement bétonné les espaces dont il se servait. Les espaces verts étant considérés comme sources de détérioration synthétique.

Il tendit la main à son tour : "J'espère que votre projet portera ses fruits et merci au soutien pour le mien." Et de fait il se retirait une sacré épine du pied en ayant trouvé son mécène.

Ne restait plus qu'à voir si tout cela allait marcher.


FIN
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 212
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 760.00 Points

Précédent

Retour vers Voile de Persée



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)