En léger différé

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 11 Mars 2018, 21:54

Du bout des doigts, Miho écarta un peu plus le réceptacle maintenant vide de son zhuat. Elle restait pourtant fixée sur Laquarius qui avait tout juste haussé les épaules à sa remarque. Ce n'était pas un reproche, ni même une remarque positive. Juste une constatation, ou tout du moins la conclusion qu'elle avait tirée de leur échange. Etait-ce juste ou faux? La réponse réelle à cette question ne concernait que le turien. Elle n'irait certainement pas donner de leçon sur le sujet. Cependant, elle remarqua que celui-ci avait une idée assez précise de la façon dont elle devait considérer ses objectifs personnels. Aussi, elle ne pu s'empêcher de parler.

"Ça n'a rien de futile."

Sans rien dire de plus. Elle ne tenait pas à l'interrompre dans sa réponse. Si elle jugeait l'origine de ce désir de vengeance injustifié, elle n'en remettait pas en cause l'utilité. Pour Laquarius, cette vengeance était son principal moteur, de ce qu'elle en avait vu. Considérer la motivation de toute une vie comme futile serait idiot. En revanche, c'était plutôt le "après" qui l'inquiétait. Car une fois que son objectif serait atteint, ou oublié, que lui resterait-il?

Comme il le disait lui-même, des remords. Il n'avait pas d'idée de ce qu'il pourrait y avoir après. Et c'était bien là ce qui posait problème. Miho ne pu s'empêcher de porter un regard soucieux sur le turien. Une fois qu'il serait penché sur le cadavre froid de son ennemi, ou qu'il l'aurait laissé vivre, peu importait. Quand il ne resterait plus que lui et sa décision accomplie, que se passerait-il? De ce qu'elle connaissait, quand on avait plus rien, que le gros de tout ce qui justifiait qu'on soit encore en vie disparaissait, même en étant entouré, la seule chose que l'on ressentait était un vide douloureux, et un silence qui ne laissait place qu'à une simple question: après ça, à quoi bon rester en vie?
Mais sans doute s'alarmait-elle un peu trop. Ce qu'elle avait vécu n'avait rien de similaire avec ce que Laquarius avait éprouvé. Et tout comme elle, il n'était pas seul. L'appui d'Elisabeth pourrait faire beaucoup. Couple ou non, peu importaient, ils comptaient l'un pour l'autre et cela pouvait bien suffire à ce qu'il ne sombre pas.

Imaginer Laquarius en brave soldat, fier et motivé, lui paraissait une vision complètement abstraite. Pas sûre que tout ce serait passé ainsi, surtout avec la guerre contre les Moissonneurs. Peut-être que sans les circonstances qui avaient redirigé sa vie, il serait simplement mort sur le champ de bataille. Et pas sûr que tous les fiers soldats de Palaven puissent considérer leur propre existence comme simple. Rien n'était réellement simple au final. Peut-être un peu moins compliqué, à la rigueur. Mais ça dépendait encore de la façon dont les gens appréhendaient leur vie. Ni lui ni elle ne pourrait jamais prétendre à savoir ce que ressentait quelqu'un qui n'avait pas fait les même choix qu'eux, ou qui pouvaient se dédouaner de tout.

La quarienne continuait de l'observer. Sa manière de trifouiller le fond de sa tasse, ou de jeter un regard subtile au reste de la salle. Elle avait certainement un peu trop tiré sur la corde et lui laisserait un souvenir plus amer qu'agréable de cette sortie. Mais au moins, elle avait atteint son but premier, elle en savait plus sur lui. Est-ce que ça en avait valu la peine? A en voir Laquarius, elle n'en était peut-être pas si sûre. Ce qui ne l'empêcha pas d'avoir un sourire amusé quand il voulu payer. Elle l'avait invité à la base, ce n'était pas pour lui faire claquer des crédits. Mais peut-être qu'elle tenait là une petite occasion.

"Bien sûr que c'est négociable!"

Peut-être espérait-il s'en sortir aussi facilement? Certainement. Le fait qu'il se balade à l'oeil sur le Maefis n'entrait pas en ligne de compte.

"Je vous laisse régler en échange d'une promesse. Si vous me dîtes que vous ne pourrez pas la tenir, c'est moi qui paie et c'est tout."

Restait à définir la formulation. Elle leva un instant les yeux vers le plafond, cherchant probablement ses mots, avant de revenir fixer Laquarius droit dans les yeux.

"Je veux que vous me promettiez qu'une fois que vous serez allé jusqu'au bout... Peu importe que vous abattiez votre cible ou non. Et peu importe la manière dont vous l'abattez... Je veux qu'après ça, vous me contactiez et qu'ensemble nous revenions prendre un zhuat ici, avec ces délicieux petits gâteaux. Que ce soit dans quelques jours ou quelques années, c'est sans importance. Si vous pouvez m'assurer que vous tiendrez cette promesse, alors je vous laisse payer. Dans le cas contraire, et si vous tenez à régler la note, je crains que nous soyons forcés d'en venir aux mains."

Ce ne devrait pas être trop difficile à tenir, n'est-ce pas?
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Re: En léger différé

Message par Laquarius Nix » 15 Mars 2018, 22:42

Je reste dubitatif devant la demande de Miho. Pourquoi me faire un tel chantage ? Je ne peux pas la laisser payer, question de principe, mais faire une telle promesse me paraît.. risqué. Rien ne m’indique que je pourrai revenir ici. Alors je cligne des yeux pour m’assurer de ce que j’ai entendu. Sauf que malgré le papillonnement de mes paupières, mon amie garde son air on ne peut plus sérieux. Je soupire. Miho est une personne que j’estime, je ne peux pas me permettre de lui faire des promesses par-dessus la jambe. C’est donc un soupire de désolation qui m’a échappé. Le genre de réaction qu’on peut avoir quand on s’apprête à retomber dans une mauvaise habitude. Je repousse ma chaise et hausse les épaules en me levant.

« Si vous y tenez tant.. »

Mon regard évite consciencieusement celui de la Quarienne quand je me dirige vers la serveuse la plus proche en esquissant un faible sourire. C'est enfantin mais le fait de ne pas avoir intelligiblement dit "Je promets me donne l'impression de n'être tenu de rien.

« Je ne souhaite pas en arriver aux mains avec vous, Mun m’en voudrait de l’état dans lequel vous rentreriez. »

Sans me retourner j’attrape mon vêtement posé sur le dossier de ma chaise et apostrophe la Turienne qui nettoyait une table plus loin. Joviale, elle se redresse pour me demander comment nous avions trouvé le repas. En retour, je lui sers un assortiment d’éloges et de compliments, assurant que je parlerai de l’adresse à une proche amie de goût. Je laisse le temps qu’il lui faut pour vérifier le montant de la note sur son OmniTech en la félicitant pour sa bonne humeur et l’ambiance agréable qu’elle et sa collègue imprègnent à l’endroit. Une fois que nous entrons dans la discussion chiffrée, je règle en ajoutant un petit pourboire et lui retourne son remerciement en avançant l’accueil chaleureux auquel Miho et moi avons eu droit. Je prends ensuite le chemin de la sortie pour rejoindre la pilote dehors.

Arrivé à l’extérieur, je me stoppe pour ajuster mon accoutrement. En réalité, je me prépare simplement à rentamer une conversation avec la Quarienne et surtout croiser son regard. Nous prenons la direction de la baie d’amarrage tranquillement. La météo est clémente avec nous, elle nous gâte d’une petite brise à peine perceptible et d’un ciel parfaitement dégagé. Je profite ces instants avant d’annoncer à Miho que je pouvais me renseigner ici sur mon retour à Oméga.

« J’encombre vos cabines depuis déjà un moment et je doute que votre équipage soit d’avis à retourner du côté de la station si tôt après les événements. Toutes les routes mènent à Oméga, je trouverai un moyen de faire le chemin inverse par moi-même. Ça m’est arrivé plus d’une fois au cours de différentes missions. Plus particulièrement lors de notre rencontre. »

Un petit rire m’échappe.

« Dire qu’à l’époque je vous parlais de restaurant pour vous énerver devant un policier Galarien. Ça me paraît si lointain, les choses changent si vite.. »

Je tire sur le col de ma cape qui me semble un peu trop serré. En effet, les choses changent très vite, malheureusement pas souvent, voire rarement pour le meilleur. Je jette un regard à Miho. Non, je n’aurais jamais imaginé partager un repas avec elle quand nous étions dans son Kodiak sur Sur’Kesh. Pas plus que je n’aurais pensé jouer les défenseurs D’Oméga à ses côtés. Malgré tout je continue de la vouvoyer. Mon visage se ferme de lui-même sur un air assuré. Oui nous gardons cette distance linguistique et c’est mieux ainsi. Si ça n’était pas le cas, il faudrait que je me méfie d’elle, c’est toujours comme ça. Cette bête formalité me suffit comme preuve de respect. Je n’en demande pas plus, mais je ne lui en demandais pas tant.

« En tout cas, si votre coopérative avait un jour besoin de plus qu'assurer une protection, vous saurez où me trouver. »
Laquarius Nix #FFFFF80
Code couleur PNJ "récurrents"
Avatar de l’utilisateur
Laquarius Nix
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 230
Inscription : 12 Avril 2017, 23:26

Âge: 30
Profession: Gardien de Razum'Dar
Classe: Technologique et Martiale
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 418.00 Points

Re: En léger différé

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 16 Mars 2018, 21:30

Il ne promettait pas, non. Miho vit clairement l'esquive, mais elle ne s'attendait pas pour autant à un miracle. La seule chose qu'elle voulait, c'était que le moment venu, que ce soit pendant ou après l'accomplissement de son unique objectif, il se rappelle simplement de cette conversation. Face au regard fuyant du turien, la pilote se dit qu'au fond, elle avait atteint son objectif, tout en sachant qu'il lui serait très difficile de faire mieux. Elle s'en contenterait, mais le regard qu'elle pose sur lui et qu'il esquive avec tant d'habilité n'a rien de celui d'une personne convaincue, même si elle répond par un discrète appréciation, appuyant l'ensemble d'un sourire qui ne traduisait aucune satisfaction mais bon, cela ne se voyait pas de toute manière.

Il fallait pourtant reconnaître qu'elle avait tout de même de quoi être amusée, surtout à l'évocation de Mun. Oh non, il n'en voudrait certainement pas à Laquarius. Miho l'imaginait plus, poings sur les hanche, toisant la pilote et lui balançant un victorieux et malsain "j'te l'avais bien dit", avant de venir s'excuser platement quelques heures plus tard pour sa fierté mal placée. Sans pour autant remettre en question ses à priori sur le mercenaire. Si Laquarius avait fait une autre profession, il aurait pu traiter Mun comme un moins que rien que ce dernier ne lui aurait porté aucune animosité particulière. Le soldat était comme ça, il ne détestait pas les gens, juste leurs motivations et leurs intérêts. Mais tout comme Laquarius, Mun n'était pas du genre à tout remettre en question du jour au lendemain. Comme quoi, même les opposés pouvaient ironiquement se ressembler.
Le seul qui aurait pu être plus chatouilleux sur la perspective de revoir Miho en sale état était plutôt Fyn. Ou Daun à la rigueur. Qu'une personne accueillie à bord de ce qui était leur foyer s'en prenne à l'un des leurs était passible d'une vengeance, et de préférence la plus vicieuse et écoeurante qui soit. Mais personne ici n'aurait droit à ce genre de représentation. Et ce n'était pas aujourd'hui que Miho voulait réellement voir qui du soldat ou du mercenaire filerait la raclée la plus douloureuse à l'autre. Surtout qu'elle partait avec un désavantage en taille et en carapace.

Plus songeuse, elle observait simplement le déplacement de Laquarius qui alla régler auprès de la serveuse, faisant preuve de toutes les politesses et coutume d'usage. Un exemple à des années-lumières de leur tout premier échange, où parlotte et humour s'affichait pour mieux masquer ce qui pourrait y avoir derrière. Elle en avait plus appris ici que lors des rares fois où elle s'était retrouvées avec lui sur le terrain, et de manière plus imprévues qu'autre chose. Malgré son esquive et la promesse non formulée, elle n'éprouvait aucun regret. Tout au plus se disait-elle que de ce qu'elle en avait vu depuis leur première rencontre, la personne qui n'avait clairement pas retiré de leçon de leurs histoires, c'était elle, la quarienne encore si peu confiante en le reste de la galaxie qu'elle n'avait pas quitté son vaisseau sans son poignard. Alors qu'à l'inverse, le mercenaire d'Oméga se promenait en civile avec un naturel désarmant.

Saluant poliment la seconde serveuse qu'elle remercia également au passage, Miho sortit du restaurant et s'arrêta à côté de l'entrée pour ne pas gêner le passage. Elle n'avait pas vu le temps défiler jusque-là, mais réalisa que le binôme peu organisé qui l'avait faite rire plus tôt avaient dû finir leur travail depuis longtemps. Les ruelles étaient animée, de personnes de tous horizons, avec une majorité turienne tout de même. L'endroit lui paraissait tellement paisible, bien loin de ce qui devait se passer en ce moment-même sur Oméga. L'ensemble lui donnait une étrange impression d'irréel sous ce beau soleil. D'ailleurs elle leva un instant les yeux vers le ciel dégagé, avant d'en revenir à Laquarius qui sortait à son tour. C'est naturellement qu'elle se met en route à ses côtés, après qu'il eut réajusté ses vêtements.

Quand il brisa le silence, c'est pour une nouvelle à laquelle elle s'attendait. Bien sûr, le Maefis aurait pu le déposer sur Oméga. Qu'ils y retournent pour évacuer d'autres civils, ou apporté du matériel, ou pour rien du tout, au détour d'un nouveau contrat, peu importait. Il existait toujours une option pour l'équipage. Mais ce n'était pas là que se trouvaient les réelles contraintes. Laquarius était un solitaire. Miho lui avait juste offert une porte de sortie, mais elle se doutait bien que son rôle se limiterait à ça dès l'instant où elle avait fait la proposition. Elle voulait juste que le turien se change un peu les idées, c'était chose faite, en quelque sorte. La quarienne s'arrêta pour faire face à Laquarius, sans rien répondre de particulier. Elle comprenait sa décision, et ne voulait pas s'interposer. Surtout qu'elle avait déjà été bien assez envahissante comme ça. Un sourire lui échappe quand il alla jusqu'à lui proposer une aide plus percutante au besoin. Elle ne doutait pas de l'efficacité du mercenaire sur ce plan-là.

"Je tâcherais de m'en souvenir. Gardez juste en tête que vous serez toujours le bienvenu à bord du Maefis.*

Et ce n'était pas que sa parole. Laqua était assurément dans les petits papiers de Daun, et par extension dans ceux de Fyn, suite à ses actions à bord du vaisseau. Si Miho avait noté le changement discret d'attitude chez le turien, elle ne pu s'empêcher de pousser un petit soupire nostalgique en repensant au gros bordel qui avait constitué leur première rencontre. Entre trahison, tentative de meurtre, et élimination du commanditaire... Il y avait eu de quoi faire. Il avait pensé l'énerver, elle n'y avait vu qu'une facette du personnage. Le fait que les paroles n'aient au final pas été juste lancées en l'air lui avait permis d'en découvrir beaucoup plus.

"J'attendrai votre message."

Même si elle ignorait si cela servirait à quelque chose, elle voulait surtout signifier que cela comptait pour elle, et pas simplement pour une dégustation de gâteaux épicés. Sans prévenir, et sans se soucier de quelconques conventions, Miho se rapprocha et, se dressant sur la pointe des pieds, elle passa ses bras autour des épaules de Laquarius, tout comme elle l'aurait fait avec n'importe quel membre de son équipage au final. Il le prendrait peut-être mal, ou peut-être que la proximité non attendue le rendra nerveux, mais elle s'en fichait royalement.

"Prenez soin de vous."

Puis aussi rapidement que l'étreinte était venue, elle cessa et Miho repris sa position, prête à poursuivre sa route en direction des baies d'amarrage.



[FIN! ^^]
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 380
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,769.00 Points

Précédent

Retour vers Crête Apienne



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron