L'argent ne dort jamais... [Privé]

*

Modérateurs : Administration, MJ

L'argent ne dort jamais... [Privé]

Message par Neil / Liirha » 31 Janvier 2018, 21:32

Off Topic
Date du RP: 5 septembre 2192
Lieu du RP: La Citadelle, Nébuleuse du serpent, Noyau Concilien
Type de RP: Privé
Personnage(s) participant(s): Oria T'Nora.



- Non, Monsieur Carlisle ne désire pas être rencontré...
Dans son bureau de la Citadelle, Oria T'Nora n'en finissait pas d'éconduire les curieux et les importuns. Hommes d'affaire intéressés, représentants syndicaux, membres de l'Autorité des marchés financiers, agents boursiers... Nombreux étaient ceux qui voulaient rencontrer le mystérieux Arthur Carlisle.
En tant que sa plus proche associée, Oria n'en pouvait plus de répéter sans cesse les mêmes mots. "Monsieur Carlisle ne désire pas être dérangé", "Monsieur Carlisle n'est disponible pour personne", "Monsieur Carlisle ne sera pas présent."...
Devant ses multiples écrans, un holoviseur vissé sur la tempe, Oria passait le plus clair de son temps à manager les affaires de ce fameux Monsieur Carlisle. Et en vérité, c'était un job qui lui plaisait.
Son "associé", ou plus précisément, son patron lui laissait les coudées franches pour faire fructifier ses affaires.

C'est que Monsieur Carlisle ne l'avait rencontré que trop peu souvent à son goût. Une ou deux fois ici même, sur la Citadelle, une autre fois sur Bekenstein, une sur Terre et enfin, une dernière fois sur Elysium. Mais cela faisait maintenant presque trois ans qu'elle n'avait plus eu de contacts directs avec lui. Mais elle en avait eu avec sa plus proche collaboratrice et amie, une quarienne connue sous le nom de Liirha'Vonan nar Gesko. Un nom plutôt connu dans certains milieux comme étant celui de l'amie proche d'un humain au nom entaché. Un certain avocat jugé pour crimes contre la galaxie : Me Jors.

Mais tout cela constituait un secret couvert par une loyauté dépassant le secret professionnel, pour Oria. Neil, sous le nom d'Arthur Carlisle, s'était assuré la survie de ses affaires passablement affaiblies durant la guerre. Tout juste avait-il eu le temps de convertir la majeure partie de ses avoirs en stocks de métaux précieux durant la guerre, principalement en or et en élément zéro. C'est un stock de quelques 2000 kilos d'or et un peu plus de 35 kilos d'ezo qui constituaient l'ensemble du trésor de guerre de l'avocat. C'est quelques 100 millions de crédits qui servirent de mise de départ à la spécialiste des marchés financiers, dont la mission était claire : recréer un empire.

Et ces derniers temps, Oria avait su profiter des fluctuations sur les marchés obligataires pour faire fructifier ces avoirs. Outre son portefeuille d'actions, les liquidités de Monsieur Carlisle s'élevaient désormais à un milliard de crédit, ce qui suscitait grandement les sollicitations des agents boursiers en tout genre.
Mais l'asari avait autre chose en tête.
Sur Bekenstein, depuis un peu moins d'un an, une entreprise s'était développée à vitesse éclair dans le secteur de la haute technologie. Communication SLM, composants électroniques de haute qualité et ordinateurs quantiques figuraient dans ses produits les plus appréciés. Néanmoins, la société, manquant de liquidités, prévoyait de se capitaliser en bourse. Celle de Bekenstein, en l’occurrence. La date était déjà connue : le 6 septembre 2192. Autrement dit, demain.
Mais ce qui était déjà plus difficile à savoir, c'était que la société comptait révéler dans le mois le lancement d'une copie des capteurs Selévis asaris, fabriqués sous licence à des prix étonnamment bas.
Comment Oria le savait-elle ? Tout simplement parce qu'elle connaissait deux personnes. La première avait signée les licences d'exploitation sur Thessia tandis que l'autre faisait partie de l'autorité concilienne de contrôle vérifiant les usages de la technologie issue de la rétro-ingénierie moissonneur. L'entreprise avait donc le feu vert pour continuer dans sa lancée.

Sur ses écrans holographiques, un nom se trouvait en gros : HELION TECH. Et elle achevait justement de rédiger le communiqué de presse annonçant l'offre publique d'achat concernant ses actions.
35 millions d'actions à 50 crédits l'unité, tel était le montant prévu pour l'entrée en bourse d'Helion. L'OPA proposait l'achat de 18 millions d'actions à 52 crédits l'unité. Montant total de l'opération ? 936 millions de crédits. Oria pouvait le faire et elle le ferait. Helion serait bientôt la première pierre d'un nouvel ensemble financier. Et pour cela, elle appliquerait sa stratégie.
Composant le numéro de son agent privé sur Bekenstein via son terminal crypté, elle attendit que ce dernier décroche :
- Bonjour, mademoiselle T'Nora. Que puis-je pour vous ?
- Bonjour Gamal. Pour demain, dès l'ouverture, le mot d'ordre est le suivant : raflez tout ce que vous pouvez jusqu'à 52 crédits.
- C'est entendu, mademoiselle T'Nora. Je suis couvert ?
- Totalement. L'offre d'OPA sera rendue publique avant l'ouverture, verrouillant l'ensemble. Feu vert.
- C'est parfait. A demain, donc.
- A demain, Gamal...
Dernière édition par Neil / Liirha le 05 Février 2018, 14:31, édité 1 fois.
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 133
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 28.00 Points

Re: L'argent ne dort jamais... [Privé]

Message par Neil / Liirha » 01 Février 2018, 21:54

Citadelle, 6 septembre 2192, 08h30 heure de Bekenstein.

- "L'information vient de tomber : le mystérieux Arthur Carlisle vient de communiquer une offre publique d'achat sur les actions de Helion Tech, une compagnie qui devrait rentrer en bourse dans la demi-heure à venir. C'est une information d'autant plus importante qu'elle constitue..."
- "...Arthur Carlisle serait à l'origine de cette offre pour le moins surprenante pour une action qui n'a encore pas eu de cours réel..."
- "...l'on se souvient de l'achat massif déclenché sur l'action de la société Enercom Systems il y a quelques mois par ce fameux Carlisle, qui avait tant fait varier le cours..."
Zappant d'une chaîne à l'autre, Oria se permis un sourire amusé. Ses yeux d'ambre contemplaient son oeuvre. La première phase de la stratégie T'Nora, qui consistait en l'annonce largement publicisée de l'offre publique d'achat des actions d'Helion Tech.
Cela lui avait coûté 6 millions de crédits, mais l'information avait été diffusée sur la plupart des grandes chaines d'infos, dans la plupart des sites extranet d'information généralistes ainsi que sur tous les sites spécialisés finance. L'asari au teint violet assistait à la mobilisation de la sphère financière autour de l'action d'Helion. Cette dernière n'allait pas tarder à être lancée.
Elle consulta l'heure de la bourse de Bekenstein sur son holoviseur. 08h39. Bientôt...


Plateforme d'échange boursière de Milgrom, Bekenstein, même jour, 08h59 heure locale.

- Ok les gars, préparez-vous ! Ouverture dans quelques dizaines de secondes !
Dans l'open-space flambant neuf des agents de courtage de la Bourse de Milgrom, le responsable de plateau galvanisait ses troupes. Dans quelques instants, la Bourse allait ouvrir sur l'entrée d'Helion. La présence d'une OPA si tôt posait ainsi une contrainte : celle d'acheter de gros volumes d'action sans faire monter le prix trop haut afin de dégager un bénéfice. L'entreprise paraissait stable et ses stratégies passées l'avaient menée sur une croissance impressionnante. Cependant, l'on ignorait encore tout de ses perspectives d'avenir. Les experts estimaient une croissance toujours positive, mais affaiblie par les frais de fonctionnement. En d'autres termes, une action qui pouvait potentiellement monter, mais à long terme et probablement faiblement. Quant aux dividendes, elles n'étaient guère exceptionnelles...
Rien ne prédestinait donc cette action précise à être la coqueluche des médias ou des le cœur des rumeurs de la journée.

Dans son bureau vitré situé en bordure de l'open-space, l'agent boursier principal galarien Gamal Cildir se préparait à opérer un grand coup. L'achat d'une énorme quantité d'actions pour le compte d'une société écran basée sur Illium. Une pratique tout à fait autorisée, étant donné que ladite société faisait partie de ses clients depuis trois semaines. Rien de bien spécial, donc.
La différence revenait donc dans le montage : la société écran allait revendre ses actions dans les minutes qui suivent au fond d'investissement Carlisle au prix indiqué dans l'OPA. Les gains ainsi générés iraient -par rétro-commission- dans la poche de Cildir lui même, via un compte anonyme basé sur Novéria.
Bien que contestable sur le plan moral, ce montage s'avérait tout à fait légal... suivant les lois d'Illium et les pratiques bancaires de Novéria.
Gamal avait bon espoir de réussir à escamoter d'entrée de jeu quelques treize millions d'actions, lui générant potentiellement 6 millions de crédits. Un pécule non négligeable pour l'agent qu'il était. En outre, toute l'opération le couvrait totalement du point de vu légal. Le risque était minime et plus le nombre d'actions serait élevé, plus sa commission le serait également.
Les secondes s’égrainèrent à la lenteur régulière de la trotteuse de son chronographe de précision.
Lorsque finalement la trotteuse rejoignit le haut de l'instrument : 09h00.

Les écrans de Gamal affichèrent alors instantanément les actions suivies. D'un mouvement, d'un seul, l'agent déclencha le scripte qui lui permettrait de se porter acquéreur du maximum d'actions Helion possibles. Les chiffres défilèrent sur son écran, montant rapidement.
Les treize millions d'actions apparurent soudainement quelques dizaines de secondes plus tard. Son terminal validé l'acquisition sous sa supervision avant d'en transférer la propriété à la société écran. Cette dernière lui confirma la récupération des titres, achetés à crédit auprès d'une des banques d'Illium.
Il restait ainsi sur le marché, en l'espace de 25 secondes, quelques 22 millions d'actions.
En un clignement d'oeil, le total fut réduit à 15 millions.
Puis 10 millions.
Pour finalement ne plus rester que quelques centaines de milliers à 51,59 crédits l'unité.
Comme prévu, le prix n'était pas monté bien haut...
Désormais, ne restaient plus que les petits porteurs pour s'intéresser à l'action.
Le galariens sourit : son opération avait été une réussite.
Le chronographe indiquait à l'instant 09h01. Il ne restait donc plus qu'à appeler T'Nora...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 133
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 28.00 Points

Re: L'argent ne dort jamais... [Privé]

Message par Neil / Liirha » 02 Février 2018, 21:32

Citadelle, 6 septembre 2192, 11h35 heure de Bekenstein.

Profitant d'une tasse de thé, Oria regardait les propositions de revente d'actions à 52 crédits s'aligner sur son offre.
Tout cela se déroulait à la perfection : plusieurs gros courtiers venaient d'accepter les termes de l'OPA, permettant d'atteindre les 16.974.359 actions. Petit à petit, l'asari aux yeux dorés allait réussir son pari et remporter l'OPA. Aux yeux conciliens, le fond d'investissement d'Arthur Carlisle deviendrait propriétaire d'Helion Tech, fondant l'avènement d'un nouvel empire financier...
Son objectif serait accompli. Jors serait certainement reconnaissant du travail accompli.
Buvant une gorgée de son thé brûlant, Oria regardait distraitement le nombre d'actions évoluer :
16.998.617
15.351.421
14.025.984
"Mais... mais ça descend !?"
Reposant brutalement son mug sur son bureau, elle assista impuissante à la chute des actions sur son compteur. Comment était-ce possible ?! Fort heureusement, avec les dispositions prises via sa société écran sur Illium, le compteur stagna à 13 millions.
Soudainement prise d'une intuition, elle se tourna vers les écrans sur lesquels défilaient les chaines d'information en continue et remis le son. Ce qu'elle y entendit ne lui plut pas du tout :
-"Nous apprenons à l'instant qu'une contre-OPA venait d'être confirmée concernant la société Helion Tech. Il semblerait que le Trust Aemani ait proposé d'acheter 18 millions d'actions pour 53 crédits l'unité, soit un crédit de mieux que le fonds d'investissement Carlisle. Comment expliquer un tel engouement pour cette action, M. Volcker ?"
La caméra se concentra sur l'individu sus-nommé. Il s'agissait de Frederik Volcker, un éminent spécialiste des marchés financiers humains :
-"Je ne l'explique qu'à moitié pour le moment, puisque j'ignore la raison qui a poussé Arthur Carlisle, dont les différentes actions ont toujours été basées sur le court à moyen terme, à lancer cette OPA. Néanmoins, on peut imaginer que le Trust Aemani ait décidé de faire monter les prix et d'ajouter une société à leur collection. Notons que Carlisle avait agit de la sorte lors du rachat de Enecom Ltd face à Aemani."
-"Ce qui d'ailleurs avait fait perdre quelques dizaines de millions à ce dernier, si je me souviens bien..."
-"Exactement. A fortiori, lorsque ces derniers avaient calculés leur marge au plus serré pour permettre d'acquérir leur division R&D avant de revendre le reste des actions. L'opération aurait du leur rapporter dans la centaine de millions, mais leur a fait finalement perdre de l'argent. On peut donc légitimement penser à une riposte en voyant cette contre-offre..."

S'adossant à son fauteuil, Oria soupira. Aemani, encore eux...
Ce trust avait la fâcheuse tendance de prospecter dans le même sens qu'elle, ce qui avait effectivement posé quelques difficultés. Leurs heurts avaient connu leur point culminant lors de cette fameuse affaire Enecom Ltd. Aemani avait alors dû abandonner son projet d'amputation de la société, au profit de l'asari. Cette dernière avait ensuite revendu les actions Enecom quelques semaines plus tard, profitant de la publicité apportée sur les projets R&D de la société. La plus-value avait été juteuse...
Un appel retentit omnitech.
Oria le prit :
- Oria T'Nora.
- Mademoiselle T'Nora, je présume que vous êtes au courant ? Lui répondit la voix de Gamal.
- Oui.
- Alors, que fait-on ?
- Laissez-moi 10 minutes, je vous rappelle.
Raccrochant, Oria vérifia le portefeuille d'actions de sa société écran d'Illium. Les 13 millions d'actions se trouvaient toujours là. Elle proposa alors un rachat des actions par le fond d'investissement Carlisle, qu'elle valida elle-même dans la foulée en débloquant les fonds. 676 millions de crédits rejoignirent alors la société écran. En quelques mouvements de sa main, elle remboursa le crédit contracté auprès de la banque d'Illium, moyennant 15 millions de crédits d'intérêts. Restait donc 11 millions de crédits en fonds propres.
Un compte Novérien anonyme accueillit enfin six des millions restant, tandis que les 5 millions de crédits resteraient en "réserve" sur le compte de la société écran...
Cela ne lui pris pas plus de 5 minutes.
"Maintenant, la riposte... A nous deux Aemani !"
Oria fit craquer ses doigts avant de rédiger un communiqué de presse reprenant en grande partie les termes de celui diffusé quelques heures plus tôt avant l'ouverture de la Bourse de Milgrom.
Lorsqu'elle acheva de l'envoyer en urgence -accompagné d'un virement de plusieurs millions-, son thé était tiède tandis que ses yeux brillaient d'une froide détermination...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 133
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 28.00 Points

Re: L'argent ne dort jamais... [Privé]

Message par Neil / Liirha » 03 Février 2018, 23:08

Citadelle, 6 septembre 2192, 15h03 heure de Bekenstein.

- "Nouveau rebond dans l'affaire Helion Tech ! Nous apprenons à l'instant que le fond d'investissement d'Arthur Carlisle vient de lancer une contre OPA en enchérissant sur la contre OPA lancée par le Trust Aemani ! Les experts estiment qu'il s'agirait d'une manœuvre visant à reprendre la main sur ces actions..."
Oria changea de chaîne d'un geste de la main.
-"... gros changement de cette contre OPA, c'est le nombre d'actions qui est largement revu à la baisse : l'offre de Carlisle ne se monte désormais plus qu'à 5 millions d'actions pour un montant de 55 crédits l'unité, soit 2 crédits de mieux que l'offre du Trust Aemani..."
Elle zappa à nouveau.
-"...nous avons M. Volcker en duplex. M. Volcker, que pensez-vous de l'offre d'Arthur Carlisle ?"
-"Je pense que cette offre est surtout une révision à la baisse de ses prétentions. Manifestement, il vient de constater qu'il ne pourrait sans doute pas réussir à réunir plus de 50% des actions d'Helion Tech. La chose la plus censée qu'il puisse faire est ce qu'il a fait : réduire le nombre d'actions achetables à un tarif plus élevé, ce qui permet de conserver une partie de ses fonds et de limiter la casse. L'on peut imaginer la suite : il attendra que le Trust Aemani revende ses actions à un prix plus élevé pour les racheter au moment opportun."
L'asari aux yeux dorés sourit en entendant ces propos. Racheter les actions d'Aemani ? Mais pour quoi faire ?
Elle possédait déjà 13 millions de ces actions et ne désirait pas les vendre. Les courtiers en tout genre venaient de passer les dernières heures à tracer cette manne dans l'espoir de voir leur propriétaire accepter de les vendre à nouveau. Un seul avait mis la main sur l'identité du premier possesseur de ces actions, qui n'était autre que la société écran d'Oria. Cette dernière n'avait d'ailleurs même pas daigné répondre, malgré les cinq relances de ce dernier...
Volcker s'était trompé sur ce point, donc : elle ne cherchait pas à revoir ses prétentions pour préparer une reconquête future de ce titre. Elle visait ni plus, ni moins que l'échec et mat face à Aemani. Et elle en avait les moyens, contrairement à ce qu'elle venait de découvrir sur le Trust.

Aemani s'était décidé à interférer dans l'espoir double de bloquer les aspirations de son rival d'une part et de renflouer ses caisses d'autre part. Or, actuellement, le Trust ne pouvait guère compter que sur quelques 965 millions de crédits. Or, sa campagne de publicité avait coûté déjà une bonne dizaine de millions et son offre montait à 954 millions, ce qui comptabilisait la quasi-totalité de leur trésorerie disponible. Autrement dit, le Trust ne pouvait actuellement pas faire grand chose de plus : il lui était impossible de surenchérir, contrairement à Oria qui possédait quelques dizaines de millions de plus.
En d'autres termes, la contre OPA organisée par l'asari aux yeux dorés ne pouvait être suivie ou bloquée par le Trust. Tout au plus l'opération aura-t-elle engendrée un surcoût de 10 millions, compensable dans les deux semaines si les projections d'Oria s'avéraient exactes.
Quant à l'OPA d'Aemani, elle tomberait à l'eau, purement et simplement, tandis que les coûts publicitaires seraient à mettre dans la case pertes...

L'omnitech vibra à son poignet. Apparemment, on cherchait à prendre contact avec elle. Jetant un œil sur l'origine du destinataire, c'est avec surprise que la jeune asari reconnu l'un de ses contacts. Il s'agissait de la responsable communication de la chaîne diffusant les avis de Frederik Volcker : Wanda Serenova.
Oria accepta la communication et l'image de l'humaine apparut en hologramme :
- Bonjour Oria.
- Bonjour Wanda. Que puis-je pour toi ?
- Faire un échange : c'est toi qui paye le restaurant la prochaine fois.
- Contre... ?
- Une information qui devrait t'intéresser.
- Vendu. Je t'écoute.
- Le Trust Aemani vient de renforcer son matraquage publicitaire à hauteur de 15 millions, dont 3 chez nous.
- Ah tient ?!
- J'ai l'impression qu'ils veulent parler plus fort que toi et probablement plus longtemps.
- De l'argent perdu, si tu veux mon avis... Mais je te remercie pour l'info. Et comme promis, je paierais pour notre prochaine virée.
- Ce fut un plaisir de négocier avec toi, Oria ! Répondit l'humaine avec un petit sourire mutin.
- Hahaha ! A plus tard Wanda !
- A plus tard ma belle !
Elles raccrochèrent en même temps.
Ainsi, Aemani voulait continuer le jeu sans savoir qu'il l'avait déjà perdu... Jamais le Trust n'arriverait à obtenir les 18 millions d'actions demandées. Surtout alors que 13 millions d'entre elles se trouvaient déjà en la possession du fond d'investissement Carlisle...
Comme souvent en affaires, le Trust y allait au bluff. Montrer ses gros bras en tentant de saturer l'information à grand renfort d'argent devait être leur meilleure stratégie à ce stade.




Même localisation, 16h48 heure de Bekenstein.

Le compteur sur l'écran d'Oria affichait lentement le nombre d'actions potentielles. Les acheteurs de la première heure semblaient très intéressés à l'idée de faire une plus-value de 10% en quelques heures sur une action n'ayant finalement qu'un intérêt local. Tout ce que les offres et contre-offres avaient engendrées, finalement, était une simple inflation du coût de l'action et une attention particulière sur le titre.
Le compteur passa à 4.000.000.
Apparemment, les propriétaires des actions Helion Tech semblaient préférer l'offre Carlisle à l'offre Aemani, malgré les spots publicitaires plus que réguliers déployés par le Trust. Ce n'était manifestement plus qu'une question de temps pour que le pari d'Oria ne soit remporté...
L'asari continua de vérifier les nouvelles concernant le titre l'intéressant. Apparemment, les managers actuels d'Helion semblaient préférer eux aussi son offre plutôt que celle du Trust. La réputation de ce dernier était -il est vrai- celle d'un groupe n'ayant aucun scrupule à découper des entreprises en morceau pour les revendre au plus offrant...

A nouveau, l'omnitech de l'asari vibra.
Cette fois, cependant, l'appelant était masqué. Curieuse, elle décrocha tout de même :
- Mademoiselle T'Nora ? Je suis Samyrthea M'Kyari, je suis la responsable acquisition du Trust Aemani.
- Que puis-je pour vous, mademoiselle M'Kyari ?
- Madame. Je viens vers vous pour vous demander de raisonner votre patron.
A l'évocation de ces mots, Oria lança l'enregistrement de la conversation.
- Et pourquoi voudriez-vous que je fasse cela ?
- Manifestement, Monsieur Carlisle ne semble pas très aux faits de l'actualité économique : il ne peut réussir à prendre le contrôle de Helion Tech si nous refusons de lui vendre. Aussi aimerais-je vous proposer de retirer votre contre-offre et nous vous verserions un montant substantiel couvrant vos pertes.
- Mais à nouveau, pourquoi ferions-nous cela ?
- Nous avons quasiment complété notre OPA. La votre n'est même pas à la moitié selon mes sources.
- Ah oui ?
Sous les yeux d'Oria, le compteur continuait de progresser, affichant désormais 4.591.357 à 17h01, heure de Bekenstein.
- Ecoutez, il est toujours temps pour vous d'éviter une terrible erreur à votre patron...
- Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une erreur, Madame M'Kyari. Par contre, je ne saurais trop vous recommander de reconsidérer votre position dans cette affaire...
- Mademoiselle T'Nora... Son interlocutrice insista sur ce terme. Je crois que vous êtes trop jeune pour ce genre de jeu... J'ai quelques centaines d'années d'expérience en la matière et n'ai aucun conseil à prendre de vous. Maintenant que c'est chose dite, voici ce qui va se passer : nous allons réussir notre OPA et vous échouerez à la votre. Et même si vous réussissiez -ce dont je doute-, vos 5 millions d'actions ne permettront pas de prendre un quelconque ascendant sur Helion, que nous, à terme, nous contrôlerons. J'espère donc qu'à la suite de cette erreur, M. Carlisle vous licenciera et que cela vous ramènera à des activités plus... disons à votre portée. J'ai entendu dire que la demande de danseuses asaris connaissait un boum ces derniers temps...
Le compteur indiquait 4.895.678 sous les yeux d'Oria.
- Madame M'Kyari, je pense que nous n'avons plus rien à nous dire, pour le moment. Au revoir.
Elle raccrocha d'un coup sec, feignant l'énervement. En son for intérieur, elle jubilait à l'idée d'être sur le point de la coiffer au poteau...

Lorsque 17h15 sonna, le compteur indiquait 5.000.000...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 133
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 28.00 Points

Re: L'argent ne dort jamais... [Privé]

Message par Neil / Liirha » 06 Février 2018, 14:53

Citadelle, 6 septembre 2192, 17h35 heure de Bekenstein.

-"... bourse de Milgrom s'est clôturée à la hausse ce soir, avec la triple OPA sur Helion Tech dont il s'agissait de la journée d'introduction. Le titre a pris 9,3% à l'issue de..."
-"... réussite de la contre-OPA du fond d'investissement Carlisle contre le Trust Aemani. Avec une offre largement inférieure que la première, il est vrai, mais qui n'en reste pas moins une réussite. Contacté par notre rédaction, la division acquisition d'Aemani n'a pas daignée commenter..."
-"... les dirigeants d'Helion Tech seraient en train de préparer une conférence de presse, à l'issue de cette première journée. Selon les rumeurs, il semblerait que l'entreprise aurait effectivement été acquise..."

Coupant momentanément le son, Oria sortit un miroir de l'un des tiroirs de son bureau. L'heure approchait et bientôt, elle devrait répondre aux questions de la presse. Cette même presse qu'elle avait suivie durant toute l'affaire.
Vérifiant son teint, elle rajusta son chemisier.
Les passages en holovisuel n'étaient pas toujours des plus flatteurs, particulièrement pour ceux qui n'y travaillaient pas. Et autant dire que l'expérience de la jeune asari en la matière n'était pas des plus vastes...

17h38.
Encore deux minutes...
L'écran lui faisant face lui afficha le retour d'image. Elle s'assura que le logo du fond d'investissements Carlisle apparaissait bien et que son overlay serait bien positionné. Son autre écran, hors champ, affichait le portefeuille d'actions et les titres suivis à travers l'ensemble des places boursières conciliennes. Parmi les titres possédés, affichés en surbrillance, se trouvaient les 18 millions d'actions d'Helion Tech.

17h40.
Il était temps...

-"Bonjour à tous, merci d'être venus."
Le président d'Helion Tech apparaissait à l'holovision pour sa conférence de presse.
Sur son écran hors champ venait d’apparaître les informations relative à son profil, son parcours, ses biens propres... William Herbert Everheart... L'image de son profil lui rendait un bien meilleur hommage que ce qu'affichait l'holovision. Le direct pouvait être cruel...
Le jeune président de 40 ans semblait manquer d'expérience, mais pas d'assurance, puisque c'est avec un sourire non dissimulé qu'il débuta son discours. Ses cheveux noirs peignés au millimètre et son costume d'une propreté à faire pâlir d'envie une publicité pour de la lessive accentuaient encore son regard franc et direct.
Oria ne passa que peu de temps à écouter le discours en lui même. Il s'agissait surtout de congratulations pour le démarrage positif, des marques de confiance pour l'avenir, des remerciements...
Toutefois, une fois son discours terminé, il marqua une courte pause sous les applaudissements avant de reprendre :
-"Je sais que vous avez été quelque peu inquiets lors de cette bataille pour l'acquisition de nos actions. Néanmoins, nous pouvons désormais vous présenter notre actionnaire majoritaire et je suis persuadé qu'il saura vous rassurer ! Il n'est nul autre que le fond d'investissement Arthur Carlisle, représenté par mademoiselle Oria T'Nora !"
C'était à son tour. Son image fut retransmise en direct à l'assemblée sur Bekenstein :
- Bonjour à tous et merci pour cette introduction, M. Everheart.
-"Ce fut un plaisir, Mlle T'Nora."
- Je suis persuadée que vous avez quelques questions à me poser, n'est-ce pas ?
-"Tout à fait. Mais tout d'abord, je tenais à vous remercier d'avoir fait échouer la tentative du Trust Aemani."
- Sa réputation n'est pas très bonne, je peux comprendre vos inquiétudes à son sujet. Je puis vous assurer que M. Carlisle est très heureux de la réussite de notre opération et qu'il compte s'engager auprès de vous sur le long terme. Pour avoir pu m'entretenir avec lui récemment... Oria mentait, évidemment. M. Carlisle n'avait plus donné signe de vie depuis presque deux ans.
- ... il semble avoir particulièrement confiance en son comité directeur ainsi qu'en le potentiel d'Helion Tech. Il ne voit ainsi aucune raison de ne pas voter pour la reconduction du comité actuel. En outre, il propose le rachat d'une partie des actions flottantes pour les proposer à l'acquisition des employés d'Helion, moyen un plan adéquat.
-"C'est effectivement une idée à creuser. Aurons-nous la chance de le voir en personne un jour ?"
- Je crains que ce ne soit pas d'actualité, M. Everheart. Néanmoins, soyez assuré de son soutien et de sa détermination d'aider à faire d'Helion Tech la meilleure entreprise de son domaine...

La conférence de presse se continua avec une série de questions/réponses émanant non seulement du comité directeur, mais aussi de la presse spécialisée présente. L'ensemble, retransmis en direct, dura une heure et demie durant lesquelles Oria se prêta à l'exercice avec le sourire.
Lorsqu'elle éteignit son dispositif holographique, elle était éreintée mais heureuse. Sa stratégie avait portée ses fruits et elle en était fière. Le Trust Aemani ne pourrait plus réussir son OPA désormais, puisque 51,42% des actions d'Helion Tech se trouvaient entre ses mains...

Il lui restait pourtant un appel à passer. Vérifiant que sa tenue était restée appropriée, elle composa le numéro de Samyrthea M'Kyari, la responsable acquisition du Trust Aemani.
- Que voulez-vous ? Ce sont sur ces trois mots lancés brutalement d'un ton glacial qu'elle fut accueillie.
- Mauvaise perdante ? Je croyais pourtant que vos quelques centaines d'années d'expérience faisaient de vous une adversaire imbattable...
- ...
- Vous étiez bien plus véhémente tout à l'heure. Auriez-vous perdue votre langue ?
- Je n'ai rien à dire à une garce comme vous.
- Moi si, une dernière chose : ne vous retrouvez plus sur mon chemin. Il se pourrait que vous ne perdiez pas seulement la face la prochaine fois...
M'Kyari raccrocha en maugréant.
Oria était aux anges. Non seulement son plan avait réussi, mais son adversaire s'était fait écraser. Le Trust Aemani venait de perdre sèchement 25 millions de crédits. Voila qui allait sans doute remettre en cause la position de la directrice de la division acquisition. Et si cette dernière venait à être démise de ses fonctions à la suite des événements, ce n'était pas pour déplaire à l'asari aux yeux dorés.
S'étant rapprochée du meuble lui servant de bar, elle en sortit une bouteille de champagne de la Terre.
Le bouchon sauta d'allégresse...


La suite
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Ariane : #FF4901Niora Vonaki : #00CCCBOria T'Nora : mediumslateblue

Disponibilité : [2] - Disponible : Au moins 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 133
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 28.00 Points


Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité