Humain, turienne et quarienne

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 19 Décembre 2017, 20:40

A dire vrai, non, Miho ne se doutait pas que Sage soit un geth. Après tout, elle avait déjà entendu l'usage de ce prénom chez les humains. Elle s'attendait plus à ce qu'il s'agisse donc d'un représentant de cette espèce. Mais ce n'était pas pour autant extraordinaire qu'il s'agisse d'un geth. Mine de rien, leurs colocataires de Rannoch se développaient bien, ce qui était une preuve d'espoir pour elle. Voir les geths se mêler aux autres espèces était la preuve que les mauvais aspects de la guerre pouvaient être oubliés au bénéfice d'un meilleur avenir.
Et puis ils apportaient un gros plus aux organiques, tout en développant des parcelles de personnalités qui démarquaient de plus en plus l'individualité de chacun d'entre eux. Pour beaucoup, rien ne ressemblait plus à un synthétique qu'un autre synthétique. Mais en vivant avec, Miho avait vite appris à reconnaitre le bruit de la démarche de chacun de ceux qu'elle côtoyait, jusqu'à deviner parfois leurs pensées. Ush avait toujours cette posture étrange qui trahissait une sorte d'irritation quand quelqu'un salissait un espace qu'il venait à peine de nettoyer. Ou Till émettait un petit grésillement de satisfaction quand elle venait de se décider sur quel menu elle allait cuisiner. Tout plein de petit détails qu'elle ne retrouvait que chez un seul geth, alors qu'avant... Ils étaient tous... Juste geth.

Quand Saber évoqua la double voix d'une quarienne, le lien se fit immédiatement pour elle. Oui, quelques binômes en parfaite osmose s'étaient formés. Pas beaucoup cependant. Malgré l'habitude de proximité des quariens, il existait encore certaines limites que tous n'étaient pas prêts à franchir. La perspective d'avoir un geth dans sa combinaison avait toujours paru trop intrusive pour Miho qui voyait en sa tenue un rempart psychologique derrière lequel elle possédait une part de sécurité psychologique. Partager cet environnement qui n'appartenait vraiment et totalement qu'à elle sur du long terme lui paraissait difficile. Aussi était-elle admirative de ceux et celles qui s'y étaient mis, sachant que ça ne pouvait que leur permettre de faire un bond en avant en matière d'immunité.

Elle trouvait juste dommage que l'une des raisons de cette intégration soit le regard des autres. Certains avaient plus de peine que d'autres à laisser la guerre derrière eux. Mais ça ne changeait rien au fait qu'une telle association soit très bénéfique pour tous les partis. Elle eut un léger rire à l'évocation du caractère de Naare, associé à celui de Sage. La spontanéité quarienne tempérée par la logique indubitable du geth. Ces deux-là avaient dû vraiment très bien se trouver. Quant à la remarque sur le besoin de mobilité de la quarienne, Miho ne fit que baisser la tête sans faire de commentaires. Elle ne savait que trop bien combien il pouvait être difficile de devenir sédentaire. Même si elle avait essayé de son mieux.

"Les geths n'ont pas la vie facile... Ceux qui font partie de notre équipage sont libres de leur mouvements dans et hors du vaisseau. Notre capitaine a tendance à rallonger les arrêts sur les planètes où la discrimination est moindre, pour qu'ils puissent faire ce qui leur plait. Till adore traîner dans les épiceries par exemple, je la verrai mal cantonnée à une combinaison ou un vaisseau."

Décidément, cette geth féminine auto-proclamée plaisait beaucoup à Miho. Mais heureusement pour elle, son look résolument guerrier, du fait de la vocation autrefois dédiée à sa plateforme, avait tendance à dissuader la plupart des chercheurs d'embrouilles.

"Quant à l'immunité, Naare'Lys est étonnante! Vivre en symbiose avec un geth n'est pas donné à tous les quariens. Enfin nous essayons d'aider un peu à notre manière aussi. On a un geth qui travaille en collaboration avec ma belle-soeur, pour un laboratoire de recherche sur l'immunité. Toute activité et réactions de nos organismes sont soigneusement enregistrés, Akasha récolte les données et les transmets sur Rannoch où ma belle-soeur analyse le tout avant de retransmettre les nouvelles adaptations à apporter aux combinaisons pour qu'Akasha les mette en oeuvre ou les améliore. Mais ça ne sera jamais aussi efficace qu'une stimulation de l'immunité gérée en continu."

Elle leva une main, chatouillant la cuisse de Levnia.

"Dis-moi, tu préfére Sage dans son corps, ou quand il parle depuis Naare?"
Dernière édition par Miho'Shakti Vas Maefis le 21 Décembre 2017, 21:25, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 140
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 17
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 303.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Saber Warwick » 21 Décembre 2017, 17:52

Saber écouta calmement ce que Miho avait à lui dire. Elle avait démontré un certain intérêt quand il lui avait parlé de Sage et de sa relation avec Naare. Il pouvait être étonnant de tomber sur ce genre de duo. Surtout quand on connait leur passé et qu'en plus, ces derniers pouvaient partager la même combinaison. Cela avait de quoi déstabiliser au début. Encore une chance que les voix de Naare et de Sage étaient trop différente pour qu'on puisse les confondre. Lorsque la quarienne évoqua le cas de son équipage et des geths y figurant, Saber l'écouta avec attention. Malheureusement, les geths avaient encore la vie dure à travers la galaxie. On continuait de les associer à des synthétiques sans émotions et sans âme, avec un passé teinté de sang. Pour sa part, l'humain avait aussi eu cette vision, mais avec le retour des quariens sur Rannoch, cela avait changé. Comme l'histoire des geths étaient maintenant publique, l'humain avait pu apprendre ce qui c'était passé pendant la guerre de l'Éveil et comment les geths n'avaient combattu leurs créateurs qu'en dernier recours. Sans oublier que les quariens étaient divisé à cette époque, entre ceux soutenant les geths et ceux voulant leur destructions. Malheureusement, le second groupe n'avait pas hésité à faire usage de la violence, même envers leur propre peuple.

Parmi les propos de la quarienne, Saber fut quelque peu surpris lorsqu'elle évoqua le cas d'un geth féminin. Étant donné leur nature synthétique, que l'un d'eux s’identifie d'un sexe particulier était un peu étrange. On aurait pu croire que les geths ne s'associeraient à aucun sexe. D'un autre côté, les asaris se disaient sans genre, mais beaucoup se considéraient au féminin et pratiquement tous les nom asari de la galaxie les percevaient comme des femmes.


-Je peux comprendre que de nombreux quariens sont réticents à l'idée d'avoir un geth à l'intérieur de leur combinaison. Déjà, parce que vos peuples étaient en guerre il y a encore peu de temps. De plus, si je me souviens bien, votre peuple considère comme très intime de se dévoiler aux autres. Alors, avoir un geth dans la combinaison, on peut dire que cela revient à se dévoiler. Sans oublier bien sûr, que tant que le geth est dans la combinaison et que le quarien ou la quarienne la porte, ce dernier voit tout. Du coup, la vie privée en prend un sacré coup. D'un autre côté, comme pour Naare, le porteur développe plus rapidement son système immunitaire. De plus, si le contact se passe bien, cela permet de développer une nouvelle amitié. Des avantages et des inconvénients, c'est ainsi que la plupart des choses fonctionnent.

Ce fut ensuite au tour de Levina de prendre la parole. Cette dernière avait légèrement rit lorsque la quarienne lui avait chatouillée une cuisse. La fillette affichait une légère mine d'incompréhension.

-Quoi?

-Elle veut savoir, est-ce que tu préfères Sage quand il est une machine ou bien quand il te parle depuis une quarienne.

-Il peut faire ça? Parler d'une autre personne?

-Euh... Combien de fois as-tu vu Sage?

-Une.

-Comment est-ce que ça c'est passé?

-Maman m'a emmené sur le vaisseau, elle avait des choses à faire. On était dans une grande pièce avec des écrans. Maman a travaillé sur un écran pendant un moment, puis elle a dit avoir plus de chose à faire. C'est là que Sage est arrivé. Il est venu nous parler, puis maman lui a demandé s'il pouvait jouer un moment avec moi.

-À quoi avez-vous joué?

-Au début, il tentait de faire des plaisanteries, mais c'était pas drôle. Après, il a dit avoir cherché des jeux sur extranet. On a ensuite fait un jeu de couleur.

-De couleur?

-Sage changeait la couleur de son œil, bleu, rouge, vert et jaune. Il fallait se souvenir de l'ordre des couleurs et il en ajoutait continuellement.

-Attends, tu parles du jeu où quatre couleurs sont mise dans n'importe quelle ordre. À chaque tour, il faut ajouter une autre des quatre couleurs à la séquence, jusqu'à ce qu'on se trompe?

-Oui. C'était drôle.

Saber regarda Miho.

-Un vieux jeu de mon enfance, je m'en rappel bien. J'ignore si d'autres espèces avaient ce jeu par contre. Plutôt divertissant, ma mère m'en avait acheté un quand j'avais quatre ans. Bon bien sûr, ce n'était pas un geth qui-

Saber fut interrompu alors que son omnitech émettait un léger bruit. C'était la sonnerie qu'il avait choisi pour le prévenir qu'il avait reçu un message via extranet. D'une main, il activa son omnitech et le message s'afficha. Une rapide lecture et ce fut terminé. Il soupira légèrement.

-Un problème, tonton?

-Ton papa vient de m'envoyer un message. Il va être coincé au travail toute la nuit. Donc, tu passes la nuit avec moi, trésor.

-Super... Tu ne fais pas le repas j'espère?

-Pourquoi dis-tu ça?

-Tu cuisines mal, tonton.

Saber rit à cette remarque.

-Je suis cuisine très bien, jeune fille. Cependant, je n'ai pas l'habitude de faire de la nourriture dextro, c'est tout. Ne t'en fais pas, je commanderai quelque chose que tu aimes. Reste à régler un détail, tu préfères dormir à la maison ou chez moi? Pas besoin de choisir tout de suite, réfléchit bien.

L'expression de l'enfant démontrait qu'elle était justement en pleine réflexion sur la question. Saber en profita pour s'adresser à Miho.

-Difficile de lui faire à manger. Quand on ne peut pas goûter la nourriture qu'on prépare, ça rend compliqué de savoir si on met les bonnes doses d'ingrédients.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 22 Décembre 2017, 23:45

La cohabitation fonctionnait sur plusieurs niveaux. Ce n'était pas tant l'intimité perdue qui pourrait gêner Miho. Il s'agissait là de geth, pas d'un quelconque organique avec des pensées autres. Mais le concept même d'être constamment en compagnie lui paraissait compliqué. Pour elle, la solitude était un luxe qu'il fallait pouvoir se ménager, ne serait-ce que pour remettre de l'ordre dans ses pensées. Difficiles quand ses pensées pouvaient être à tout instant interrompues par une entité qui ne les partageait pas nécessairement.

Heureusement que ce Sage avait la possibilité de quitter son champ d'investigation premier pour se glisser dans sa plateforme. Au moins la quarienne pouvait souffler, et lui se créer de nouvelles expériences. Il n'y avait qu'à voir le divertissement proposé à Levina qui avait selon toute vraisemblance prit pas mal de plaisir à mémoriser l'ordre de couleurs. Un jeu de mémoire qui devait être des plus captivant... Quand on était capable de se concentrer plus de trois minutes. Pas sûr que Miho aurait eu la patience de jouer à ça étant petite. Sauf si on lui avait fait croire que l'ordre des couleurs permettait de piloter un vaisseau.

Ils furent interrompus par un message. Et sans papa, il n'y avait personne pour s'occuper de la fillette. Sa mère devait certainement être sur un gros contrat au boulot! Ou peut-être en simple voyage privé. En tous les cas, la gamine n'avait pas l'air particulièrement ravie et s'il ne s'agissait que de cuisine, Miho pouvait aisément comprendre pourquoi avant même les explications de Saber.

Pour ce qui était de logistique pure, la quarienne regarda ailleurs le temps qu'il explique à la petite les choix en leur possession. Après tout ce côté-là tenait de leur vie privée et ne la regardait pas. Elle suivit vaguement des yeux un couple d'asaris se tenant bras-dessous bras-dessus en papotant, visiblement très heureuses d'errer ensemble, puis plus loin un galarien qui râlait avec un humain sur une histoire de caisses perdues quelque part sur les quais. Les aléas du quotidien en somme.

Quand elle en revint à Saber ce fut pour l'explication sur la nourriture. Forcément, c'était loin d'être simple de faire la popote en aveugle. Pourtant Miho connaissait une experte en la matière qui s'était façonné un palais alors que son corps n'en disposait tout simplement pas à l'origine. Pas sûr que ça intéresse un PDG qui peut s'offrir un menu gastronomique quand ça l'arrange, mais pour une petite curieuse par contre...

"Si ça vous tente, notre cuisinière pourrait faire un petit quelque chose à l'emporter pour Levina."

Miho hésita à dire que ce ne serait peut-être pas du niveau d'un repas de luxe commandé, mais se ravisa. Au fait, elle n'en savait rien. En revanche, les oeuvres culinaires - car cela tenait plus de l'art qu'autre chose - de Till avait tendance à ravir tous les clients qu'ils avaient eu à bord, même les plus difficiles. Seuls l'équipage pouvait parfois souffrir des désirs d'expériences de l'artiste.

"Dis-moi jeune fille, as-tu déjà vu une geth faire la cuisine? Parfois c'est très spectaculaire, vu la vitesse à laquelle les ingrédients sautent dans tous les sens."

Mais ce qui était en général bien plus spectaculaire, c'était le goût. Ceci pourrait-il convenir à une enfant? Elle n'en savait rien en fait. La seule chose dont elle était sûre, c'était que Till ferait tout pour satisfaire sa clientèle, aussi jeune soit-elle.

"Le standing ne vaudra pas un repas commander dans un grand restaurant, mais je peux vous garantir que le goût sera au rendez-vous."
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 140
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 17
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 303.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Saber Warwick » 05 Janvier 2018, 19:55

Saber réfléchissait au cas de Levina. Pour commencer, qu'est-ce que sa nièce préférerait entre dormir chez elle ou bien chez lui? Comme la petite l'aimait beaucoup, difficile de savoir lequel des choix elle préférerait prendre. Mentalement, l'humain fit une liste des choses dont il aurait besoin si la petite turienne choisissait de dormir chez lui. Tout d'abord, passer chez elle pour prendre son pyjama, sa peluche préférée et un nécessaire de toilettes. Ensuite préparer un lit pour elle. Pour ce qui est du repas, il révisa rapidement divers endroits préparant des repas dextro pour emporter, une petite liste à proposer à sa nièce et elle ferait son choix. Toutefois, les choses se présentèrent différemment. En effet, Miho proposa soudainement que la cuisinière de son vaisseau pourrait préparer un repas à emporter pour Levina. Saber regarda la quarienne, un petit plat maison préparée par une cuisinière quarienne, cela pourrait être une expérience intéressante pour sa nièce. Elle pourrait ainsi avoir la chance d'essayer la cuisine quarienne. Cependant, il ne put cacher une expression de surprise lorsque Miho dévoila que la cuisinière en question était un geth... ou techniquement une geth, puisque la quarienne avait parlé du synthétique au féminin. Son expression de surprise se transforma cependant en sourire et en rire lorsqu'il fut question de grand restaurant. L'humain rit pendant quelques instants, sa nièce tentant de le regarder, sans comprendre pourquoi il riait.

-Eh bien, je dois dire que je suis quelque peu surpris. Un geth qui fait la cuisine. Je dois avouer que je ne pensais pas que ce genre de chose pourrait les intéresser, puisqu'ils n'ont pas le sens du goût, ni d'odorat. Quoiqu'en même temps, on peut considérer que la cuisine ressemble fortement à la chimie... c'est intéressant. Également intéressant que votre cuisinière se perçoit au féminin et non asexué... Quoique non... je raconte n'importe quoi. Les asaris c'est la même chose. Peu importe. Alors, Levina, envie de voir un geth faire la cuisine?

-Je veux bien essayer.

-Alors c'est parfait.

Saber commença alors à suivre Miho, calmement.

-Au fait, vous avez tort de croire en ce qui concerne les grands restaurant. Déjà, il ne faut pas oublier que ma nièce est encore une enfant, elle a juste 4 ans.

-Presque 5 ans, tonton.

-Oui, presque 5 ans, trésor. Comme je disais, elle est encore très jeune, alors les grands restaurants, très peu pour elle. Même chose pour mes confrères et moi... excepté peut-être Jarrod. Bien sûr, je le fais pour le travail, mais personnellement, ça ne m'intéresse pas. Avec la vie que j'ai eu, j'ai appris à ne pas être difficile sur ma nourriture. Dans ma période de rats des ventilos, je ne mangeais pas à tout les jours. Puis, avec la guerre... Comme vous vous en doutez, Palaven n'est pas le meilleur des endroits pour trouver de la nourriture Levo. Au début, ça allait, il suffisait de fouiller dans certains bâtiments d’alimentation en tout genre et de trouver des aliments levo importé. Mais voilà, avec les mois qui s'étirent.

Saber ne put retenir une légèrement expression de dégoût en repensant à certains trucs qu'il avait dû avaler pour survivre.

-Disons que pour survivre, Cora et moi avons parfois dû manger des trucs qui dégoutterais n'importe quelle personne censé. Des choses périmés, d'autres rongés par la moisissure. Quand on est obligé de manger ce genre de chose, vous pouvez me croire, on ne se plaint plus jamais de la nourriture. La première chose que nous avons pu manger après la guerre, c'était deux vieilles barres protéinés qui traînaient depuis un moment dans un espace de rangement sur le vaisseau qui nous a fait quitté Palaven. Après avoir manger des trucs horribles pendant des semaines, ces simples barres donnaient l'impressions d'être la meilleure chose qu'on a jamais mangé.

L'humain rit en repensant à cela.

-Alors, trésor, une idée en tête?

-Pas encore. Pas trop fort, j'espère.

-Ah d'accord, elle veut dire qu'elle espère que votre cuisinière n'est pas du genre à abuser des épices fortes. Il ne faudrait pas lui enflammer la langue. Ça me rappel la seule fois où Levina a adoré ma cuisine. J'avais adapté une recette terrienne, on appelle cela des hamburger. Si vous ne connaissez pas, c'est une pièce de viande qu'on fait griller et qu'on dispose entre deux morceaux de pains. On rajoute du fromage dans ce sandwich et des condiments selon nos goûts et ça se mange sans ustensile. Bon évidemment, j'ai dû adapter avec des ingrédients dextro.

-C'était bon.

-Je me rappel de comment ça c'était passé. Lalia avait décidé de goûter en premier, elle a beaucoup aimé et elle a en pris deux au final. Levina également adoré. Finalement, Ramtus a goûté le sien du bout des dents. Puis, une fois la première bouchée avalée, il a dévoré cinq hamburger en trois minutes.

Il rit encore une fois.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 06 Janvier 2018, 21:39

Qui était Miho pour juger? Pourtant des enfants qui appréciaient la haute gastronomie, ce ne devait pas être une si grosse exception, surtout pas ceux dont le tonton avait de quoi commander un tel menu. Après c'était une question d'appréciations personnelles et de goûts. La norme de Saber n'était pas la seule existante dans le coin. Combien "oubliaient" leur passé dès qu'il s'agissait de pleinement profiter du présent? Ce n'était pas un mal ni un bien, juste un choix de vie. A plus forte raison, après avoir dû passer des mois à se contenter de maigres rations passées de date, moisie ou encore tellement abimées que leur origine ne pouvait être clairement définissable pouvait aussi justifier un radical changement dans le régime alimentaire. Le lien de cause à effet paraissait très subjectif pour quelqu'un comme la quarienne. Au moins, sur ce point, elle pouvait se vanter de ne pas s'être retrouvée à manger des trucs douteux. Même sur Terre, après la guerre et sans moyen immédiat de retour, elle avait pu bénéficier de pâte nutritive certes immonde, mais tout à fait valable pour ce qui était de son apport quotidien.

En tout les cas la petite était prête à tenter l'expérience. Au pire, Saber pourrait revenir à une idée plus simple si ça ne lui convenait pas. Dans le cas contraire, peut-être que ça apporterai à Levina une bonne expérience à raconter à ses petits camarades de classe et ça ferait un soucis de moins pour son parrain. Déjà qu'il allait avoir fort à penser pour organiser la soirée et la nuit de la petite en fonction de sa décision. Alors qu'ils avançaient vers les quais, Miho ne manqua pas de sourire à l'évocation des hamburgers. Pour avoir passé quelques années en pèlerinage avec des humains, et aussi sur Terre après la guerre, elle avait eu le loisir de beaucoup en apprendre. Hélas pas d'en goûter, les moyens de l'époque réduisant les possibilités d'alternatives, surtout pour les quariens. Le souvenir des imposants vaisseaux agricole de leur flotte autrefois nomade lui rappela qu'elle avait eu de la chance dans son enfance. Malgré la situation de son peuple, il n'y avait qu'en pèlerinage ou pendant/tout de suite après la guerre que les choix alimentaire avaient pu être réellement un problème pour les siens. De son vivant, elle n'a pas connu de grosse crise au sein de la Flotte. Et pourtant, en trois siècles, ça n'avait pas toujours été parfait.

Bizarrement pour la cuisine de Saber, c'était le plus récalcitrant qui s'était montré le plus gourmand. Comme quoi, passé les doutes premiers une expérience pouvait beaucoup apporter. Même la petite avait aimé, signe qu'elle faisait plus parti de ces enfants curieux de ce qui les entouraient qu'effrayés par le moindre petit changement d'habitude. Restait à voir si Till allait relever le défi et surtout le réussir pour ce qui était des satisfactions gustatives d'une petite turienne. Au moins ça avait le mérite de ne pas changer grand chose à ses habitudes de base en matière de cuisine dextro.

"Hm... Ça va être dur d'atteindre le niveau des hamburgers..."

La pilote prit un air faussement sérieux et pensif. Quoiqu'elle ne plaisantait qu'à moitié. Si tout le monde en avait été à ce point fan, pas sûr que Till arrive à faire aussi bien. Elle ne voudra certainement pas prendre de risques en testant de nouvelles saveurs sur une enfant. Pour ses expériences, elle avait déjà tout un équipage quarien sous la main.

"Ah, on est plus très loin!"

Les quais se profilaient et derrière les vitres, les imposants vaisseaux marchands se côtoyaient. Elle pointa du doigt l'un d'entre eux, de loin pas le plus impressionnant du lot. Le moyen gabarit restait conséquent niveau taille, mais son design d'époque donnait l'étrange impression qu'un tel coucou aurait plus sa place dans un musée que dans l'espace. Et pourtant, en y regardant de plus près, l'équipement même standard était récent et surtout très bien entretenu. Sur la longue rampe qui menaient au sas d'entrée et non au quai de chargement, un geth et un quarien discutaient tranquillement. Enfin surtout le quarien. Le geth se contentait pour le plus souvent de hocher la tête et de frétiller des plaques surmontant ses optiques. L'un comme l'autre saluèrent le trio poliment, avant de reprendre leur conversation. Non sans que le geth suive de son optique avec un plus grand intérêt l'organique de petite taille et d'origine turienne.

"Bienvenu à bord du Maefis. Il ne doit certainement pas être aussi beau que l'Hermès, hein, Levina!"

Elle ne doutait pas un instant que, même sans savoir ce qu'il en était, la petite prendrait le parti du vaisseau de son tonton. Un tonton, c'était sacré! La surveillance à bord était proche du zéro absolu, signe que soit l'équipage se fichait pas mal des entrées et sorties, soit qu'ils avaient un autre moyen de contrôler les entrées et sorties. En revanche, le design intérieur était plus soigné que l'extérieur. Après avoir longé un couloir bardé de cabines plutôt cosy, clairement destinées à la clientèle, il suffisait de descendre quelques marches dans la continuité pour pénétrer dans un espace cantine adapté pour qu'un peu moins d'une quarantaine de personnes puisse s'y déplacer aisément. Une grande table centrale était clairement constituée de plusieurs pièces permettant de transformer l'espace en véritable petit restaurant. Une cuisine ouverte, sur la droite, laissait voir ce qui s'y passait sans le moindre complexe. D'ailleurs, un geth de presque deux mètres y rangeait des aliments avec une rapidité et une précision toute synthétique. Sa stature massive, repeinte en rouge, bardé de gros câblages verts n'était pas pour lui donner un look très rassurant.

"Bonjour Till!"

L'unité acheva son dernier rangement avant de se retourner, analysant la situation rapidement avant de répondre. La voix pourtant synthétique avait pourtant été recalibrée pour être sensiblement plus féminine selon les analyses sonores du geth, ce qui donnait étrangement plus de tonalité et d'humanité à ses phrases.

"Bonjour, créatrice."

Le ton laissait subtilement passer une forme d'interrogation alors que l'optique de la geth se reportait sur les visiteurs.

"Je te présente la charmante Levina, et son parrain, monsieur Warwick."
"Enchantée créateur, et charmante créatrice."

Till n'osa visiblement pas trop s'avancer afin de ne pas inquiéter la fillete, hésitant sur la réaction qui serait la sienne.

"Je me demandais, Till. Levina aurait besoin d'un bon repas à l'emporter. Est-ce que tu..."
"Oui! Enfant. Turien. Dextro. Cette unité cuisinera un repas avec beaucoup de plaisir."

Visiblement très emballée, la geth s'anima un peu, mais pour se rapprocher, avec prudence.

"Jeune Levina. Aimez-vous le Ju'Byas?"

La langouste quarienne très présente sur Rannoch devait l'être un peu moins sur la Citadelle, mais Miho n'était pas prête à s'avancer sur le fait que Levina pourrait ne jamais en avoir mangé. Après tout, son père travaillait dans le milieu de la consommation. Même s'il s'agissait plus de boisson.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 140
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 17
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 303.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Saber Warwick » 08 Janvier 2018, 20:55

Leur petit groupe continuait de progresser en direction du spatioport. Plutôt, Miho et Saber progressaient, Levina était sur les épaules de l'humain, alors elle ne marchait pas. C'était mieux ainsi, la turienne était encore une gamine. Le spatioport était loin et avec ses petites jambes, la fillette s'épuiserait avant d'être arrivé. Comme avant, la quarienne l'avait écouté quand il lui avait parlé de son passé et de ses expériences ''culinaires'' sur Palaven. Une expérience qui avait été enrichissante pour Saber, même s'il espérait ne pas avoir à la répéter. Au moins, si cela devait se reproduire, il serait prêt et avait l'expérience pour passer à travers. Pendant qu'ils continuait de progresser, la quarienne laissa échapper un léger commentaire sur les hamburgers, ce qui eut pour résultat de faire rire Levina. Lorsqu'ils furent à porter de vue du vaisseau quarien, Miho attira leur attention sur ce dernier. Saber analysa rapidement le vaisseau du regard. Il était bien dans le style quarien, mais avec une apparence très ancienne. L'humain ne fit aucun commentaire sur le sujet. Pour avoir vue les quariens à l'oeuvre dans le domaine de ingénierie, il savait qu'ils étaient capable de miracle avec des vaisseaux bon pour la casse. Près du sas d'entré, un geth et un quarien semblaient en pleine discutions. Une impression qui disparu rapidement quand ils furent à portée de voix et purent constater que le quarien parlait et que le geth se contentait de hocher la tête ou de mouvoir les plaques de sa tête.

Même s'il évitait de le laisser paraître, Saber analysait rapidement son environnement, prévoyant déjà plusieurs chemin de fuite et autres itinéraires, déformation professionnelle. Il doutait d'en avoir besoin, mais sait-on jamais. Miho ne laissait nullement l'impression de vouloir leur faire du mal. Toutefois, si cela s'avérait faux, Saber n'aurait aucun hésitation à commettre un bain de sang, pour sortir Levina de là. Lorsqu'ils pénétrèrent à l'intérieur du vaisseau, Miho en confirma le nom, Le Maefis et interrogea la petite sur ses impressions. Cette dernière jeta de rapide coup d’œil autour d'elle. Elle tentait d'en voir le plus possible avant de se faire une opinion sur la question. Une fois sa rapide inspection terminée, la fillette s'adressa à Miho.


-Joli, mais pas autant que l'Hermès. C'est plus petit aussi.

Saber ne put s'empêcher de rire. Il suivit Miho à travers les couloirs du vaisseau, jetant des coups d'oeil ici et là. Les cabines qu'il aperçut semblait disposé de beaucoup de confort. S'agissait-il des cabines des officiers? Ensuite de quoi, ils descendirent un escalier qui les mena dans une grande salle commune. Les odeurs et l'ensemble de table apportaient la preuve qu'il s'agissait de la cantine du vaisseau. À première vue, on pouvait aisément accueillir plus de trente personnes ici et la table devait probablement pouvoir se séparer. De plus, on pouvait voir une cuisine ouverte où s'affairait un geth prime rouge et vert qui faisait du rangement. Miho commença à discuter avec le geth, répondant au nom de Till. Quand le synthétique commença à parler, Saber constata qu'il s'agissait du fameux geth féminin dont la quarienne avait parlé, le timbre de voix synthétique ayant quelque chose de féminin. La quarienne les présenta au synthétique et lorsque ce dernier les salua, Saber fut quelque peu surpris que le geth les appels créateurs.

-Bonjour.

-Bonjour.

Miho exposa la situation au synthétique qui sembla fort emballé, après une analyse de la chose. Lorsque la machine s'approcha Saber ne recula pas, il avait l'habitude de côtoyer les geth, grâce à Sage et aux autres geths de l'ISD. Toutefois, aucun n'était un geth prime comme Till. Levina non plus n'avait pas peur. Toutefois, lorsque le geth l'interrogea sur une chose appelé le Ju'Byas, la fillette eu une expression perplexe.

-Le quoi?

Saber activa aussitôt son omnitech, ignorant également de quoi il s'agissait. Il fit une recherche vocale, n'ayant pas la moindre idée de comment ce mot pouvait s'écrire. L'omnitech afficha aussitôt des images d'une créature marine faisant légèrement penser à une langouste terrienne. Il lut rapidement quelques informations sur cette créature avant de refermer son omnitech.

-C'est une sorte d'animal marin originaire de Rannoch. Décris comme délicieux.

-Je veux bien essayer.

Le geth retourna aussitôt à la cuisine pour commencer la préparation du plat. Saber s'approcha, curieux de voir comment la grande créature procédait pour cuisiner. Levina et Saber observèrent pendant un moment le synthétique procéder. Les mouvements étaient rapide et précis. Lorsque la cuissons commença, le geth fit sortir des épices attendant le bon moment, avant de proposer à Levina de l'aider. La fillette répondit avec entrain qu'elle voulait bien donner un coup de main. Du coup, Saber l'emmena d'abord se laver les mains, puis la fit s'asseoir sur un comptoir de la cuisine, près de la cuisinière geth. Le rôle de la petite se résumerait cependant à donner les pots d'épices à Till. Ensuite de quoi, Saber alla s'asseoir à la table, avec Miho pour poursuivre la discussion, tout en gardant un œil sur la petite.

-Eh bien, je dois avouer que c'est intéressant de voir un geth cuisiner. Je suppose que l'équipage a dû jouer les cobayes à quelques reprises. Par contre, je suis surpris que Till nous ait appelé créateur, Levina et moi. Je pensais qu'ils ne faisaient cela qu'avec les quariens. Je prends le cas des geths au sein de l'ISD. Quand ils parlent à un membre de votre peuple, ils utilisent le créateur, mais avec les autres, leur titre. Donc dans mon cas, ils m'appellent directeur. Excepté Sage. Disons qu'il a son caractère bien à lui. Naare l'a amené à cesser de l'appeler créatrice, pour l'appeler uniquement par son prénom, Naare. Ce que je fais aussi d'ailleurs. D'ailleurs, quand Sage parle avec quelqu'un de l'ISD, c'est toujours en utilisant son prénom, sauf avec Jarrul. Le 5e directeur de l'entreprise... et l'être le plus antipathique que je connaisse. Compétent au plus au point, mais ça m'étonnerait qu'il ait un seul ami dans toute la galaxie.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 08 Janvier 2018, 21:45

C'était comme ça que Miho aimait voir l'intérieur du vaisseau. Avec de l'animation et des échanges. En ce moment, tout le monde avait pas mal de travail une fois le Maefis au sol, et à part elle, chacun était à l'ouvrage pour faire les derniers ajustements à bord. Qu'il s'agisse de renflouer un peu les stocks de l'armurerie pour Mun et Mithra, ou de faire un contrôle complet de la gestion ses systèmes environnementaux pour Ush, Daun et Akasha, la préparation d'un nouveau contrat pour Fyn ou simplement une mise à jour de la table holographique de Siole. Elle se surprit à avoir hâte de transporter des voyageurs en plus de la marchandise, ne serait-ce que pour voir Till se divertir comme elle le faisait. Si ses gestes étaient rapides et précis en cuisine, dès qu'il s'agissait d'un mouvement à l'attention de Levina, elle ralentissait immédiatement et s'adaptait à la gestuelle de la petite.

A peine assise, la quarienne ne pouvait s'empêcher de jeter de très fréquents coups d'oeil à Levina et Till, par précaution. Bien qu'au final, elle réalisa que la petite était probablement avec la meilleur babysitter de tout le spatioport, exception faite de son parrain bien évidemment. Elle se reporta plus longuement sur Saber quand celui-ci releva l'étrange choix de vocabulaire de Till. Miho eut un petit sourire et s'appuya un peu plus sur la table.

"C'est amusant, vous êtes le premier non-quarien à remarquer ce détail du langage de Till!"

Pour référence, il avait sa propre expérience, tout à fait fiable compte tenu des habitudes actuelles connues des geth. Pensive, elle nota la direction d'évolution de Sage, le geth de l'Hermès, quasiment opposée à celle de Till. Elle revint un instant fixer la geth au petit soins avec la fillette. Elle venait de déposer sur le bout du doigt de Levina une goutte d'une petite bouteille, incitant la petite à goûter, ce qui déclencha une petite grimace de la part de la turienne suivit de ce rire cristallin si caractéristique de l'enfance, avant qu'elle ne réclame une nouvelle goutte de ce concentré de fruit dextro acide avec lequel Till parfumait très légèrement les ju'byas.

"Till est probablement la geth la plus étrange que je connaisse. Elle appelle tout le monde, même certains geth, créateurs.
Quand je lui ai demandé pourquoi, elle m'a simplement dit que tous les êtres avec une âme étaient des créateurs de quelque chose. Elle est la personne la plus poétique que je connaisse."


Une fois encore, son regard se tourna vers la cuisinière. Au fond, elle se demandait encore ce que faisait Till avec eux. Elle aurait déjà dû avoir son restaurant sur la Citadelle, et certainement une clientèle très huppée. Seulement elle préférait les voyages et les découvertes culinaires plutôt que la sédentarité avec l'expression seule de son art.

"Mais pour ce qui est des expériences oui, on en fait les frais. Mais pas vraiment sur le plan culinaire, plus sur le plan humoristique. Un jour, elle a servi un "carré krogan" à une équipe de colons humains. Il s'agissait de quatre boules en sauce dans un plat. Bien évidemment, c'était de la simple viande reconditionnée, mais l'imagination organique étant ce qu'elle est... Ils ont refusés de quitter le vaisseau avant d'avoir appris à recréer le même plat, histoire de faire la blague à d'autres personnes. Je peux vous garantir que le rendu visuel était du plus bel effet!"

Till baissa le feu, le temps de perfectionner le plat. Elle en fit goûter une bouchée soigneusement refroidie à Levina, afin que la petite choisisse quel goût elle voulait sentir en plus en lui indiquant les épices. Mais même si la fillette faisait ses choix, Till veillait scrupuleusement au dosage pour éviter de rendre le plat trop épicé pour une enfant.

"C'est dommage qu'il puisse y avoir un soucis d'entente avec l'un de vos directeur. Mais bon, tant que le travail est parfait, ça doit largement valoir son attitude, je suppose, non?"

Voilà encore un domaine dans lequel Miho aurait été lamentable. Collaborer avec une personne antipathique lui serait probablement possible si les circonstances l'exigeaient, mais pour un travail quotidien, elle aurait préféré mettre les voiles. L'ambiance pour elle comptait davantage qu'un poste pour elle. Mais elle n'avait certainement pas les talents ni l'expérience de Saber pour faire un tel travail.

"Quoique, de manière générale, ça ne doit pas être simple de coordonner les façons de travailler de cinq personnes. Vous avec un secret pour que ça marche?"
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 140
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 17
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 303.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Saber Warwick » 09 Janvier 2018, 22:23

Saber continuait à surveiller sa nièce de loin. La petite turienne semblait grandement s'amuser avec ce geth énorme. L'humain voulait s'assurer que le synthétique n'ait pas une mauvaise idée, comme demander à la petite de couper des légumes ou autre truc nécessitant de manier des trucs tranchants. Elle n'avait que quatre ans, alors hors de question de lui mettre une lame entre les mains. Heureusement, Till semblait savoir comment se débrouiller avec les enfants. La cuisinière se montrait très rapide et précise dans ses mouvements, mais ralentissait lors de ses interactions avec Levina. Au moins, cela démontrait bien que les geths n'étaient pas les machines sans âmes qu'on racontait depuis des siècles. Pour sa part, Saber avait toujours eu une position ambigu sur les geths, avant la guerre contre les moissonneurs. Certes, à cette époque, il percevait le danger de ces créatures, des machines puissantes et ayant fait la guerre à leurs créateurs. Toutefois, il avait toujours été perplexe sur le fait que les geths n'aient jamais quitté le Voile de Persée en plusieurs siècles. S'ils étaient vraiment des êtres voulant anéantir la vie, pourquoi restaient-ils au même endroit au lieu de se répandre comme la peste? Au final, la guerre des moissonneurs avaient apporté la vérité sur ces grandes créatures.

Miho le ramena à la réalité lorsqu'elle lui parla de la particularité de langage employé par Till. Ainsi, la cuisinière geth employait le terme de créateur envers tout le monde. La raison pour cela avait une touche de poésie, d'art ou de romantisme, au choix. Pendant ce temps, dans la cuisine, Saber vit Till déposer une goutte d'une produit quelconque sur un doigt de Levina. Cette dernière y goûta et une drôle d'expression, avant d'en demander d'autres, probablement une espèce de jus. Miho confirma d'ailleurs que l'équipage avait bien droit aux expérimentations de leur cuisinière, mais sur l'humour. Elle lui raconta ainsi une histoire étrange sur un plat imitant des couilles de krogans. L'humain ne put s'empêcher de hausser légèrement un sourcil perplexe à l'évocation de cette blague. Il détourna le regard un court instant, le temps de voir Levina commencer à goûter le plat en préparation, c'était loin d'être fini, mais cela semblait prometteur. Finalement, Miho évoqua le cas de l'ISD, traitant notamment des problèmes avec Jarrul et se questionnant sur le fonctionnement de la direction de l'entreprise.


-Vous avez donc une geth avec un côté poète et un sens de l'humour particulier. Ça me rappel certains des geths travaillant à l'ISD. Sage est du genre à donner des conseils sur à peu près tout. Il adore la littérature fantastique, peu importe l'origine et il s'est récemment mis à faire de l'humour. Bon, pour l'instant ça se limite à faire des petites farces ici et là. Comme mettre un coussin à pet sur le siège du pilote. Il y a également un geth à la comptabilité appelé Rhys. Je ne sais pas comment il a découvert cela, mais il adore les haiku et parle presque uniquement comme ça. Le dernier auquel j'arrive à penser, c'est Rainbow. Il a reçu ce nom de quelques employés parce que sa plateforme est recouverte de couleurs différentes, telle une grande peinture abstraite. Rainbow adore faire de la peinture.

L'humain se gratta la barbe un court instant.

-Votre histoire de plat bizarre, ça me rappel mes débuts avec la cuisine non-humaine. C'est un de mes amis, du temps de rats de ventilo, qui m'y a initié. Depuis, j'ai essayé des plats extrêmement variés, de presque toutes les cultures. Évidemment, la cuisine turienne et quarienne est à exclure. J'évite aussi la cuisine, à cause de l’ammoniac. Par contre, je dois avouer que le plat de Till m'aurait quelque peu dégoûté. Disons que manger une autre espèce intelligente, très peu pour moi.

Un léger rire attira son attention. Levina tapait joyeusement des mains, alors que la préparation du plat se poursuivait. Il eut le temps de voir Till faire commencer à cuire un matière ayant une tête variant entre le blanc et le rose. Probablement la chaire de Ju'Byas.

-Pour Jarrul, tant qu'on demeure dans le cadre du travail, tout va bien. On en sort un peu et l'ambiance est plombé en trois secondes. Alors, ce n'est pas qu'on ne s'entend pas, mais plutôt qu'il n'y a qu'un sujet qui l'intéresse vraiment. Alors, ça ne donne pas envie de sortir et prendre un verre avec lui à la fin d'une journée de travail. Quant à la gestion de l'entreprise, il y a des hauts et des bas. Toutefois, Cora, Lalia, Talus et moi, nous restons tout de même très proche. Avec la guerre contre les moissonneurs, Cora et moi avons sauvé la vie de Lalia. Talus, Cora et moi, nous nous sommes mutuellement sauvé la vie à plusieurs reprises pendant la guerre. Nous savons que chacun de nous quatre peut compter sur les autres, en tout temps. Alors, nous sommes sans problème capable de nous faire confiance pour le travail. De plus, chaque membre de la direction a une expertise bien à lui. Il n'est pas rare que nous nous consultions entre nous quand ce n'est pas notre domaine. De plus, pour certaine décision, nous fonctionnons par vote, la majorité l'emportant. En cas de rejet, nous avons également l'habitude de débattre entre nous pour déterminer ce qui doit être changer pour que la mesure soit accepté. Par exemple, Cora est charge des missions de protection personnelle. De plus, comme elle est la seule biotique parmi nous cinq, elle est également en charge des employés biotiques.

Alors qu'il parlait, l'omnitech de Saber émit une nouvelle alerte. Quelqu'un tentait de le rejoindre. Lorsqu'il regarda le contact en question, un léger sourire se dessina sur son visage. C'était Cora. Sans hésiter, il répondit, l'asari apparaissant sur l'écran de son omnitech.

-Salut, Saber. Alors, ça va mon beau.

-Très bien et toi?

-Hum, ça va. Je viens de terminer ma journée. Je croyais que tu serais chez toi. Tu devrais te dépêcher de revenir. J'ai un peu de temps libre pour toi. J'ai bien envie de-

-STOP! On pourrait t'entendre. En plus, ce soir, mais si j'aimerais beaucoup, ce n'est pas possible.

-Pourquoi?

-C'est tante Cora?

Levina avait dû parler un peu fort pour se faire entendre, alors heureusement, elle n'avait pas pu entendre ce qui venait de se dire entre l'humain et l'asari.

-Oui, c'est elle. Cora est chez moi en ce moment. Tu veux lui parler?

-Je dois finir d'aider Till. On peut aller la voir ensuite?

-Pas de problème. Tu as entendu, Cora. Levina est avec moi. Elle va passer la soirée avec moi. Ramtus va travailler une partie de la nuit et Lalia n'est pas encore revenu de Palaven. J'espère que tu seras encore là, quand on sera de retour.

-Hum, d'accord. Je vais nous préparer un petit quelque chose. Par contre, je te préviens, la prochaine fois, j'arrive sans prévenir. Cette fois-là, je-

-Euh... on se voit tout à l'heure, ma belle.

Puis, il coupa la transmission. Inutile que Miho entende toutes les choses sexuelles que l'asari avait envie de lui faire ou de se faire faire.

-Euh... elle est du genre direct, avec moi.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 09 Janvier 2018, 23:58

Apparemment l'humour geth ne démarrait pas forcément très haut. Entre le coup du coussin à pet et les couilles de krogan, à peu de chose près le niveau pouvait espérer très vaguement atteindre la ceinture. Mais il n'empêchait que son capitaine avait bien cru frôler le chaos à bord et rien que pour ça, il arrivait encore à Miho d'en rire. Les années d'après-guerre apportaient bien plus qu'elle n'aurait jamais osé espérer du temps de la Flotte Nomade. La paix, et le contact avec les autres espèces apportaient beaucoup. Si à la base elle avait pensé que les geths étaient quelque part perdants dans l'histoire, quand elle voyait leurs personnalités diverses se découvrir, elle revoyait son jugement premier. Découvrir sa propre vie, ce devait être quelque chose de fantastique, non?

Quant à la coopération au travail, Miho comprenait aussi mieux où pouvait se situer le problème. Outre le comportement peu sociable du concerné, le fait que les quatre autres directeurs aient vécu ensemble des choses éprouvantes mettait par définition le cinquième à l'écart. Pas sûr qu'en de telles circonstances ce dernier, même s'il avait été moins antipathique, il eut envie de faire des efforts pour se lier d'avantage à ses collègues. La quarienne se demanda si, malgré les expertises de chacun, indirectement ça ne devait pas jouer sur les votes des uns et des autres quand un sujet devenait opposé au concept de Jarrul, par exemple. Mais elle se faisait des idées. Les classiques sociologiques ne devraient pas s'appliquer dans les hautes sphères d'une entreprise ou le bien-être financier de cette dernière devait nécessairement passer avant les à priori personnels de chacun.

Mais à peine en s'était-il avancé dans ses explications que Saber reçu un appel, visiblement de ceux qui passent avant toute autre chose. Décrocher et offrir ainsi sa vie privée était une constante dans l'univers. Le cercle privilégié du couple était devenu has been, sans doute. Dommage, il y avait tellement plus à partager juste à deux pourtant! Le souvenir encore trop nostalgique de Naen lui revint en pleine face avec l'efficacité d'un tir de thanix. Si la situation aurait été inversée, Naen lui aurait-il fait le même coup? Oh non. Il se serait contenté d'un message suggestif en privé via l'écran de son casque, avant de scruter les capteurs à l'affut d'une réaction, même infime, quitte à en remettre une couche et la déstabiliser autant que possible afin qu'elle se mette à bafouiller face à quelqu'un qui n'aurait pas la moindre idée de toute l'étendue de l'obsession du couple. Le mystère, c'était tellement plus excitant à son sens! Et surtout, ça évitait la honte magistrale de passer pour le toy boy de l'asari.

A cette pensée, elle détourna les yeux avant de trop imaginer Saber en petite tenue, la laisse au cou, agenouillé devant une belle bleue qui exigerait d'un ton impérieux qu'il lui fasse un *biiip* avec sa *BIIIIIIIIIP* et plus vite que ça! Le sexe devait certainement être l'un des traits les plus visible de ce couple. Le plus durable? Elle n'en savait rien de son expérience personnelle. Le plus ludique? Alors là oui, assurément! Elle jeta un regard en direction de Levina et se demanda si l'asari avait réellement conscience de la discrétion de ses propos pour la fillette ou si elle partait du principe qu'à son âge, Levina était trop jeune pour percuter certaines choses. Mais vu ce que Saber lui avait raconté, la perspective d'une partie de jambe en l'air était visiblement plus intéressante pour sa partenaire que le temps passé avec la famille de la filleule de son compagnon. Elle en revint à Saber.

"Pas besoin de demander à Till de vous préparer quelque chose alors."

Son sourire amusé était clairement visible, mais elle ne fit pas de commentaire déplacé. Déjà parce qu'abuser de la gêne d'un type à rencontrer le même jour n'était pas dans ses habitudes, et aussi parce que, avouons-le franchement, quand elle ne se tapait pas un cul, elle s'en tapait tout simplement.

A nouveau elle se reporta sur Till, quand celle-ci éteignit le feu pour jouer du couteau sur la langouste de Rannoch cuite à point, entaillant la carapace d'un geste sûr avant de quadriller le contenu, de sorte qu'une enfant puisse aisément se servir des bouchée. Elle déposa le tout dans une boîte de plat à l'emporter, arrosa de sauce délicatement fruitée, et agrémenta de quelques légumes dextro parfumés préalablement goûtés et approuvé par Levina. Elle referma le contenant avec prudence et glissa le tout dans un sac, non sans fixer la fillette tout du long afin de s'assurer qu'elle ne bascule pas de la table.

"Cette unité vous propose également un petit dessert pour aller après. Il s'agit d'une part de tarte aux noix d'Halius."

A ses paroles, elle ouvrit le frigidaire pour en sortir une part déjà découpée, qu'elle emballa soigneusement avant de la déposer dans le sac qu'elle plaça avec délicatesse dans les bras de Levina, avant de prendre la fillette à son tour dans les siens.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 140
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 17
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 303.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Saber Warwick » 10 Janvier 2018, 22:42

En ce moment, Saber n'avait qu'une envie. C'était de retourner chez lui au plus vite. Non pas pour s'amuser avec Cora, mais plutôt à cause de la suite des choses de la journée. D'abord, Levina, puis maintenant Cora qui dévoilaient sa vie sexuelle. Certes, il n'était pas du genre pudique, mais ce n'est pas pour autant qu'il dévoilait ouvertement ce genre de chose. Du coup, en ce moment, la gêne était très forte chez lui. Heureusement, les choses semblaient bientôt être terminée pour Levina. En effet, la geth était occupé à mettre la nourriture dans une boîte pour emporter, avec de la sauce et des légumes. Le plat fut mis dans un sac, avant que la geth n'offre également une part de tarte à la petite. Finalement, geth et turienne revinrent vers eux, Till tenant Levina dans ses bras. Quand ils furent tous près les uns des autres, la fillette tandis les bras vers lui, voulant retourner dans les bras de son oncle. Saber ne se fit pas prier. Une fois Levina dans ses bras, il la regarda directement dans les yeux.

-Alors, contente de ce que Till t'a préparé?

-Oui, merci Till. Merci, madame Miho.

-C'est très bien.

Encore une fois, l'omnitech de Saber sonna. Il répondit et Cora apparut de nouveau. Aussitôt, Levina la salua de la main et Cora la salua à son tour.

-Eh Saber, je suis en train de préparer notre repas. Je n'arrive pas à trouver où tu ranges tes épices par contre. D'ailleurs, tu vas lui prendre quelque chose sur le chemin du retour ou bien, je le fais?

-Pour les épices, deuxième étagère à droite du four. Sinon, pas besoin pour Levina. J'ai ce qu'il faut, fait une rencontre intéressante avec une quarienne. On a discuté un moment et elle nous a conduit sur son vaisseau où la cuisinière geth a préparé un repas pour Levina.

-Cuisinière geth?... D'accord... Faudra que tu me racontes ça.

-Tante Cora, je vais pouvoir voler, ce soir?

L'asari regarda aussitôt la petite avec un regard doux, attendrit et un grand sourire.

-Bien sûr, trésor. Il faudra juste un moment pour préparer le salon.

-Ne t'en fais pas, tu en as auras. Je dois passer chez Lalia et Ramtus pour prendre quelques petites affaires pour Levina. Elle passe la nuit chez moi, ce soir.

-Compris, à plus tard. On va bien s'amuser, trésor.

Puis, Saber coupa la communication, alors que Levina affichait déjà une mine des plus réjouis à la perspective de revoir l'asari et de pouvoir s'amuser à voltiger pendant la soirée. Saber se tourna vers Miho, il lui envoya ses coordonnées par son omnitech.

-Nous allons devoir vous laisser, du coup. Ce fut une rencontre agréable. Mes coordonnées, pour garder le contact. J'espère qu'on pourra se revoir. De mon côté... je dirais que j'ai dû épuiser mon quota de moment gênant pour la journée.

Il rit légèrement à cette remarque, alors que Levina de son côté ne semblait pas comprendre ce dont il parlait. Miho les guida jusqu'à la sortie, ensuite de quoi, Saber échangea les aux revoirs de coutume chez les quariens, le seul autre truc qu'il maitrisait avec les salutations, en langue quarienne. Puis, l'humain et la turienne s'en allèrent. Tant pis pour Sage, Levina le verrait une autre fois. Toujours en portant sa nièce dans ses bras et cette dernière tenant le sac contenant son repas, ils parcoururent les rues de la Citadelle, allant à la maison de la petite. Ils n'y restèrent qu'un court moment, le temps de prendre à Levina, un pyjama, sa peluche préféré, un nécessaire de toilette et un livre pour enfant. Ils se rendirent ensuite chez Saber. Cora les y attendait, ayant terminé de préparer le repas quelques minutes avant leur arrivé, un plat asari. À peine entrée, l'asari vint à leur rencontre, déposant un bisou sur le front de Levina et échangeant un baisée avec Saber. Ils allèrent s'asseoir et mangèrent en discutant de la journée qui venait de passer. Une fois le repas terminé, l'humain passa une demi-heure à regarder la turienne flotter dans les airs dans son salon, maintenu dans les airs par la biotique de Cora. Après cette exercice, Cora emmena Levina prendre un bain et l'aida ensuite à mettre son pyjama. Le reste de la soirée fut dédié à regarder un petit film. Toutefois, au moment du couché, Saber constata que Levina c'était endormis sur ses genoux, pendant le film. Plutôt que de risquer de la réveiller, il demanda à Cora une couverture. Ils furent rapidement couvert, passant tout les deux la nuit sur le canapé, alors que Cora profitait du lit.

Le lendemain matin, Ramtus arriva tôt pour chercher sa fille et la ramener à la maison où elle pourrait prendre son déjeuner. Une fois sa nièce partit, Saber s'interrogea sur Cora, jusqu'à ce qu'il entende le son de la douche. Un léger sourire aux lèvres, l'humain se dirigea vers sa salle de bain, après avoir verrouillée la porte de sa résidence. Il ouvrit lentement la porte de la salle de bain. Cora était là, prenant sa douche et lui tournant le dos. Si elle savait qu'il était là, l'asari le cachait bien. Lentement, Saber se déshabilla. Cette scène lui rappelait sa première fois avec Cora, sauf que les rôles étaient inversés. Une fois dévêtu, il ouvrit la porte de la douche et rejoignit l'asari.


-On pourrait tenter de recréer ce qu'on a vécut sur Palaven.

-Ouh, monsieur est nostalgique. J'aime ça.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 52
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 172.00 Points

Re: Humain, turienne et quarienne

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 10 Janvier 2018, 23:19

A l'approche de Till, Miho s'était tout naturellement relevée. La cuisinière avait terminé, et Saber aurait un souci de moins à s'occuper pour la soirée. Il ne lui restait plus qu'à profiter de sa nièce et de sa compagne. Satisfaite, la quarienne sourit en voyant la petite déjà tendre les bras pour rejoindre son oncle. Mais surtout, son attention se focalisa plus longuement sur Till. Outre le fait que la geth avait été très soigneuse avec l'enfant, la pilote aurait pu jurer qu'elle avait adoré ça! Un geth pouvait-il être un parent? Voilà qui serait un sujet intéressant à suivre.

"Oh, c'est Till qui mérite tous les remerciements pour sa cuisine!"

La cuisinière inclina légèrement son oeil.

"C'est un plaisir de travailler avec une jeune créatrice. Les enfants sont rares sur le vaisseau."

Enfin cela dépendait de la définition exacte d'enfant. Mais oui, les jeunes petits, surtout si jeunes, étaient plutôt rares. Au grand regret de plus de personnes qu'il n'y paraissait.
A nouveau l'OmniTech sonna, pour des raisons plus pratiques cette fois. Mais quelque chose disait à Miho que celle qui allait assurément le plus s'amuser allait immanquablement être Levina. Voler était une sensation formidable, et c'était pas une ex-pilote de chasse qui oserai prétendre l'inverse. Pour ce qui était de la rencontre intéressante, pour sûr, ça l'était pour Miho. Très instructif aussi. Elle avait pu apprendre plein de choses, sur le goût d'un milkshake, sur le programme N7, sur la gestion d'entreprise, sur le vécu d'un soldat pendant la guerre, sur la manière dont les rencontres pouvaient enrichir une vie au point de faire passer des conduits ventilés à un poste de directeur d'entreprise. Le contraire était cependant bien moins vrai. Miho n'avait pour ainsi dire absolument rien apporté à Saber. Sauf un repas pour Levina et encore, il s'agissait là avant tout de l'oeuvre de Till. Mais la quarienne n'allait certainement pas regretter cette situation. Le fait était qu'elle n'était pas particulièrement bavarde sur son vécu, et qu'au final, elle n'avait rien de bien palpitant à apporter à quelqu'un qui avait déjà tout. Elle se reporta sur Saber et ne retint pas un gloussement amusé sur sa gêne.

"C'est aussi ça, l'amour! Je garde précieusement vos coordonnées et vous transmet également celles de notre vaisseau. Vous avez votre flotte, mais si un jour avoir un transport plus discret, ou plus improbable, vous est nécessaire, c'est avec plaisir que le Maefis vous rendra service."

Elle suivit le binôme jusqu'à la sortie, remarquant que Till restait bizarrement sur leurs talons également. Les salutations quarienne la rendirent un peu nostalgique. C'était agréable de voir un représentant d'une autre espèce se soucier un minimum de la culture alien. Miho s'appuya contre l'entrée dus as du vaisseau, suivant des yeux le départ du duo.

"Elle te plait beaucoup, n'est-ce pas, Till?"

Sur la rampe, la geth resta silencieuse une dizaine de secondes, avant de lâcher un simple.

"Oui. Le petit créateur Yunn me plait aussi beaucoup."
"Alors je le ferai revenir à bord à notre prochain passage sur Rannoch."

Alors que Saber et Levina disparaissait entièrement de leur vue, la pilote détailla plus longuement Till qui se détournait pour retourner dans le vaisseau.

"Dis-moi, Till. Tu voudrais avoir des enfants un jour?"
"Cette question est illogique."
"La méthode organique n'est pas la seule existante pour être parent, tu le sais bien."

La geth parut réfléchir en s'engageant dans le premier couloir pour retourner à la cuisine, la quarienne la suivant de près.

"Ça pourrait être instructif, un enfant."

Miho rit de bon coeur, imaginant Till élever un enfant et l'entourant d'amour et de bon petit plat en cachant ses sentiments derrière une pseudo expérience socio-synthétique. Alors que Till s'engageait vers les marches menant à l'espace cantine, Miho bifurqua pour suivre un autre chemin et fut arrêter à peine un instant par le retour de la question.

"Créatrice? Vous aurez des enfants vous aussi?"

Ce fut à la quarienne de réfléchir. Elle croisa les bras, un flot de souvenir lui passant rapidement en tête, le tout teinté d'un étrange sentiment qui lui serra le coeur un instant un peu trop long à son goût.

"Non. Quelle que soit la manière, j'ai raté ma chance."

Puis elle se remit en route, direction les dortoirs communs de l'équipage. Elle avait quelques petits outils à y récupérer pour aller ensuite placer la pièce qu'elle avait acheté au marché dans son cockpit.


FIN
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 140
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 17
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 303.00 Points

Précédent

Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron