J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

*

Modérateurs : Administration, MJ

J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 05 Novembre 2017, 11:40

• Date du RP : 30 mai 2192
• Lieu du RP : Thessia ~ Système Parnitha ~ Nébuleuse d'Athéna
• Type de RP : Fermé
• Nombres de personnes requises : 1
Image

Paroles de Gwenn : #0080BF
Paroles d'Arithon : #40BFFF
Image

Gwenn finit de boucler son sac et sourit en contemplant le résultat. Elle leva les yeux sur l'horloge et son sourire s'élargit. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire.

Hissant son sac à dos sur son épaule, elle quitta sa chambre pour rejoindre le salon où Arithon jouait toujours sur sa console. La jeune femme déposa son chargement et se planta devant son frère.

« Tu as tout ce qu'il te faut, n'est-ce pas ? Si tu as besoin de quoique ce soit, appelle Shay. »

L'adolescent acquiesça vaguement.

« Tu m'as déjà dit tout ça ! Y a pas de raison que ça foire, tu peux partir tranquille ! »

La rouquine le fixa en grimaçant légèrement. Elle n'avait jamais fait une telle chose et ressentait une légère appréhension. Et s'il arrivait quelque chose à son frère en son absence ? D'un mouvement de tête, elle balaya ses pensées négatives. Shay avait dit qu'il veillerait sur lui et Gwenn faisait toute confiance en son bras droit.

« D'accord, … alors, … amuse-toi bien ! Mais pas trop okay ?! Et va en cours ! »

Le jeune homme soupira d'un air blasé.

« Oui maman ! »

Gwenn sourit légèrement. Sa relation avec son frère était loin d'être idéale. Il y avait de nombreux heurts et disputes mais, dans l'ensemble, c'était déjà beaucoup mieux. Il le lui criait plus dessus en lui répétant qu'elle avait gâché sa vie. C'était déjà un progrès, non ?

« Alors à dans deux semaines ! »

L'irlandaise hésita mais finit par s'approcher d'Arithon pour lui embrasser le haut de la tête. Elle sourit lorsque le jeune homme grommela vaguement son mécontentement et récupéra son sac avant de sortir de la pièce.

Ce fut d'un pas léger qu'elle descendit l'escalier, à peine alourdie par son sac à dos. Elle ne passa pas par le pub et prit directement la direction des taxis automatisés de la station. Une dizaine de minutes plus tard, elle débarquait sur les quais. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour repérer le vaisseau qu'elle cherchait. La silhouette reconnaissable du Discovery's Lust se profila dans son champ de vision. Un instant, la jeune femme s'arrêta de marcher, contemplant ce vaisseau qui, mine de rien, lui avait sauvé la vie. Elle appréhendait quelque peu ce voyage. C'était la première fois depuis bien longtemps qu'elle prenait des vacances. Et elle allait les passer avec Archer. De nombreuses raisons de se réjouir. Mais elle savait aussi qu'il n'y aurait pas que la brune. Son équipage entier serait du voyage. Logique, … mais quelque peu déstabilisant.

Cependant, la nature enjouée de la rouquine reprit ses droits et son large sourire revint lorsqu'elle aperçut la propriétaire du vaisseau descendre la passerelle d'embarquement. Gwenn avait l'impression qu'elle ne l'avait pas vu depuis une éternité. En réalité, cela ne faisait qu'une douzaine de jours. Depuis l'ouverture du pub, deux mois plus tôt, la brune avait fait deux escales sur la Citadelle. Deux occasions de passer du temps ensemble pour les deux jeunes femmes. Pourtant, Gwenn avait toujours autant de mal à la voir partir.

Aujourd'hui, c'était différent. Elles partaient pour deux semaines en vacances sur le vaisseau d'Archer. Durant leurs conversations par omnitech, elles avaient évoqué Thessia, la capitale des asaris. Est-ce que la brune avait finalement arrêter sa décision ?

Gwenn s'approcha furtivement d'Archer et se plaça à quelques pas derrière elle. Elle prit une posture bien droite et haussa la voix pour se faire entendre.

« Permission de monter à bord, Commandant ? »

Un large sourire dénotait de l'attitude militaire qu'elle avait singé à sa façon lorsque la brune se retourna vers elle.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 108
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 369.00 Points

Re: J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Layla Archer » 15 Novembre 2017, 22:14

« Légende des couleurs »


• #FF1493: Izira'Shezra


Aujourd'hui était un jour un peu spéciale. Le début de deux semaines de vacances, mais ce n'était pas le plus important. Dire que Layla était une bourreau de travail se tuant à la tâche était un peu comme dire d'un Krogan soldat qu'il donnait dans la réflexion tactique. Ça arrive, mais pas souvent. Non le plus important était que Gwenn faisait partie du voyage. Une première.

L'idée avait émergée au cours des deux derniers week-end que les deux femmes prirent ensemble dans les deux derniers mois. Oui ça fait beaucoup de deux, mais c'est au cours de l'un d'eux que l'envie de vacances se fit sentir. Les propositions de lieux fusèrent entre les envies de voyage d'une Gwenn qui n'avait de la galaxie que la Citadelle et divers reportages à la télé et d'une Layla qui avait déjà un avis in situ positif sur la plupart d'entre eux.

Nevos, Elysium, Thessia, Rannoch, Illium... Ce n'était pas le choix de la destination qui manquait, mais l'idée se focalisa rapidement sur la planète natale des Asari. Mais difficile de savoir exactement si c'était pour la beauté de ses paysage, sa très riche sa culture... ou pour les milliards d'habitantes à la peau plus ou moins bleue qui y vivent... Oui c'était partie d'une taquinerie, mais qui soulevait un autre problème. Si Gwenn était là sans son frère, elle se retrouverait pendant deux semaines complètes parmi l'équipage. Non pas qu'il y ait de la réticence de la part des résidentes, mais la rouquine avait été jusque là assez distante avec ces dernières en raison de leur mode de vie très... libre disons. Pourtant, Gwenn ne se décrivait comme pas particulièrement choquée par ça, n'ayant rien d'une "prude coincée" comme elle disait. Par contre le fait que Layla vivait avec elles en permanence et qu'elle ne se privait pas de participer à ce mode de vie, passait déjà beaucoup moins bien.

Mais qui sait peut-être que ces deux semaines en leur compagnie vont lui faire changer d'avis ou du moins arrêter de s'imaginer certaines choses... On peut toujours rêver non ?

Mais non arrêtons de se morfondre, c'est les vacances après tout. Deux semaines à se la couler douce sur Thessia avec au programme rien que de la détente et du bon temps. En parlant de ça, Layla était sur le quai devant le vaisseau, observant un cargo lourd hanari entamant sa manœuvre d'approche pour s'arrimer sur un quai voisin. Elle pensa à Isïana : Elles avaient décider de se "séparer". Elles ne se voyaient que de plus en plus rarement et leur fonctions officielles respectives n'arrangeaient rien. La Mauve gérait une colonie maintenant et ne pouvait pas se permettre de s'absenter ça et là. Gérait une relation à distance était très compliqués et donc, pour éviter la grosse déchirure suivant une dégradation inexorable de leurs relations, elles ont préféraient en rester là. Une séparation des plus pacifiques sans autre motif que le simple fait qu'elles ne pouvaient pas être ensemble. Nécessaire, même si aucune des deux ne le voulait. Elles restaient toujours d'excellentes amies et nul doute que, connaissant le caractère des deux femmes, les futures retrouvailles allaient déjà s'annoncer comme étant torride.

Il y avait toujours le problème d'Ayni, sa fille qu'elle eut avec l'Humaine, mais là aussi, l'Asari prit les devants en disant qu'elle allait s'en occuper seule. Ce n'était pas la première fois qu'elle élevait une enfant et les Asari étaient très souvent issue de familles monoparentales et/ou recomposées, leur longue durée de vie faisait qu'elle pouvait vivre sans sourciller plusieurs siècles après la mort de vieillesse de leur conjoint et rare étaient celles pouvant rester célibataires tout ce temps. Mais Lala n'allait pas la laisser toute seule sur le coup. Elle n'allait pas jouer le rôle du "père" absent qui ne donne jamais de nouvelles.

Elle ne sortit de sa pensée qu'en entendant la voix de Gwenn derrière elle. La Rouquine prit la posture militaire et demanda la permission de monter à bord. La brune sourit et se retournant et adopta la même posture :


"Permission accordée. Bienvenue à bord matelot !"

Mais elle ne put s'empêcher de mettre un terme rapidement à cette mise en scène pour l'enlacer et l'embrasser :

"Tu vas bien ? Prête pour le grand départ ?"

Elle se décala à côté d'elle, prenant son sac dans une main avant de l'inviter à grimper à bord en l'accompagnant :

"Tu vas voir, c'est très sympa Thessia. Il y a des paysages splendides, des musées incroyables, des jolies filles partout. Les occasions de s'amuser ne manque pas !"

Les deux femmes s'engagèrent dans les coursives jusqu'à la chambre de Gwenn, la même qu'elle avait quand elle vint à bord pour la première fois. En chemins elles rencontrèrent plusieurs membres d'équipages qui saluèrent chaleureusement la nouvelle venue. Certaines s'affairaient pour les préparatifs de dernières minutes, d'autres étaient en mode vacances. Elles en croisèrent même une visible par la porte ouverte de ses quartiers en train de vérifier si son maillot lui paraissait toujours aussi seyant.

Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'elles arrivèrent à destination. Layla posa le sac au pied du lit :


"Et voilà... Je vais te laisser t'installer. J'ai encore une ou deux choses à faire de partir. Une petite trentaine de minutes... Ce vaisseau n'ira pas loin si on lui donne pas sa pitance. Ce gros bébé est gourmand... mais il nous le rend bien. Oh et j'ai pas besoin de te le dire, mais fais comme chez toi et hésite pas à dire coucou à tout le monde... C'est pas toi qui m'avait dit que ton charme naturel était si puissant qu'il allait me faire de l'ombre dans la seconde ?"

Était-ce une taquinerie ou un défi ? Sans doute un peu des deux. Profitant de la surprise, elle l'embrassa longuement avant de partir :

"Je reviens vite"

Elle quitta la chambre, prenant la direction de la soute pour rejoindre l'extérieur et la zone de remplissage de carburant. Une dizaine de minutes plus tard dans le vaisseau, la porte de la chambre de Gwenn se secoua sous un toc régulier. Sur le pas de la porte se tenait Izira. La Quarienne était vêtu d'un pantalon noir et d'un t-shirt de même couleur. Pas de combinaison à bord, le vaisseau était suffisamment aseptisé pour le permettre... Par contre une fois sur Thessia, elles devront l'enfiler pour aller à l'extérieur. Du coup elle en profiter. Elle tenait dans sa main un petit plateau avec deux tasses et deux théières fumante. L'une avec un anneau bleu autour du bec verseur et l'autre avait un anneau rouge :

"Euh... Salut ? Je viens en paix ! Je dérange pas ? Je voulais proposer un petit thé de bienvenue. Sauf si tu veux pas me voir. Dans ce cas je partirai souler ma tristesse avec ma théière. Bon d'accord on peut pas se souler avec du thé mais... Écoute... On n'a jamais vraiment eut le temps de parler toute les deux, seule à seule. De faire connaissance... Je sais que t'en a pas très envie mais... je voulais te proposer une main tendue. Te dire "OK t'inquiètes pas... Je n'ai rien contre toi. Je n'ai pas envie de te tordre le cou. Je ne te considère pas comme une rivale ou une voleuse. Donc si on pouvait essayer au moins de s'entendre ça serait pas mal pour toutes les deux je pense non ?" Ah bah je viens de le dire... OK... C'était plus facile que prévue dit comme ça... Un thé ? "

La voix de la Quarienne, douce, un peu tendue au début, mais devenant plus soulagée à la fin de sa "révélation", montrait qu'elle était sincère et qu'elle n'avait pas envie elle non plus de passer un mauvais moment. Elle avait toujours sa façon à elle de briser la glace. Elle savait qu'il y avait de forte chance que Gwenn soit peu encline à discuter avec elle, surtout la veille de vacances. Après tout c'était à cause d'elle toute cette jalousie et cette situation singulière. Mais mieux valait que cette discussion tombe avant le voyage qu'en plein milieu. La Quarienne avait fait le premier pas en optant pour une approche pacifique. Quand à Gwenn... et bien elle aurait sans doute voulu ne pas la voir, de préférence au moins pour les deux prochaines semaines. Mais qui ne tente rien n'a rien. Et puis ce moment devait forcément arriver tôt ou tard...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 473
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points de conciliation: 6
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 947.00 Points

Re: J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 19 Novembre 2017, 17:54

Image

Comme Gwenn s'en doutait, Layla joua le jeu et lui souhaita la bienvenue à bord, l'appelant comme un membre d'équipage sur un bateau de la Terre. La rouquine fit de son mieux pour garder une posture bien droite mais, bien vite, Archer laissa tomber le jeu de rôle, préférant un baiser aux échanges militaires. La rouquine ne s'en plaint nullement et en profita pleinement.

« J'ai pas pris de vacances depuis une éternité ! »

Elle laissa Archer prendre son sac et la suivit à bord du vaisseau qu'elle connaissait un peu en l'écoutant vanter les charmes innombrables de Thessia, la capitale asari.

« Je n'en doute pas ! »

En chemin, l'irlandaise saluant les différents membres de l'équipage permanent qu'elles croisèrent, tachant de faire fi de la situation. Une fois à destination, elle fronça les sourcils en entendant la brune lui dire qu'elle la laissait durant plusieurs minutes. Gwenn cacha sa déception d'une façon qu'elle voulait convaincante.

« Bien sûr ! Fais ce que t'as à faire. »

La jeune femme grimaça légèrement à la taquinerie de la commandante et, bien que surprise, profita longuement de ce qui s'apparentait beaucoup à un baiser d'excuse. Elle la laissa partir à regret et, une fois seule, s'affala de tout son long sur le lit, fixant le plafond.

« Dans quoi tu t'embarques, ma fille ? »

Elle soupira profondément avant de prendre une longue inspiration et de se relever d'un coup. Si elle était là pour deux semaines, autant prendre ses marques. Rapidement, elle vida le contenu de son sac et rangea ses affaires dans la salle de bain ou la commode vide présente dans la chambre. Cela ne remplissait pas tout mais c'était bien suffisant.

Gwenn avait tout juste fini son rangement que des coups résonnèrent contre la porte. Lorsqu'elle alla ouvrir, la rouquine découvrit, sur le seuil, une jeune femme en tenue sombre tenant un plateau avec le nécessaire pour deux thés bien chauds.

La femme prit immédiatement la parole dans un monologue difficile à interrompre. Mais Gwenn l'aurait-elle fait de toute façon ? Elle avait reconnu la quarienne qui partageait la chambre d'Archer sur le vaisseau. Autant dire qu'elle n'avait pas un très bon sentiment à son égard a priori. La voir devant elle lui mettait aussitôt des images en tête qu'elle aurait préféré ne jamais avoir.

Mais la quarienne venait de faire un pas en avant et c'était Gwenn qui était l'intruse sur ce bâtiment, elle devait faire preuve de bonne volonté. Sans un mot, elle se décala, laissant le passage pour que la jeune femme puisse entrer.

« Izira, c'est bien ça ? »

Elle n'avait pas besoin de se présenter elle-même. Tout le monde devait connaître son nom.

« Salut. »

C'étais loin de l'accueil chaleureux mais il faudrait un peu de temps pour que Gwenn dissocie la quarienne des images peu réjouissantes qu'elle avait en tête.

« Ne t'inquiète pas, je ne suis pas venue pour faire d'histoires. »

L'irlandaise savait parfaitement cacher son jeu et jouer la comédie lorsqu'il le fallait et elle avait bien l'intention de ne pas rendre sa présence déplaisante à bord. Pas alors qu'elle y était généreusement invitée. Ce voyage serait sans doute aussi une façon pour elle de savoir ce qu'elle pouvait supporter.

Les deux femmes s'assirent sur les fauteuils du coin salon et Gwenn laissa Izira lui servir une tasse de thé fumant.

« Merci pour le thé. Je suis sûre qu'il est très bon. »

Elle en aurait la confirmation dès qu'il aurait suffisamment refroidi pour être buvable. Pour ce qui était de l'entente, c'était une autre histoire. Mais Gwenn était bien décidée à essayer, … ou à faire comme si.

« Alors ? Depuis combien de temps tu es à bord ? Quel y est ton rôle ? »

Un peu plat et sans doute pas très diplomate mais Gwenn n'avait rien trouvé d'autres pour lancer la discussion.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 108
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 369.00 Points

Re: J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Layla Archer » 27 Novembre 2017, 17:20

Le thé fumait encore dans la tasse quand la discussion commença. Au moins, Gwenn n'avait pas jeter la Quarienne dehors. Elle aurait pût tout à fait se le permettre, mais elle semblait vouloir essayer aussi de son côté à bien s'entendre. C'était déjà beaucoup. Ce fut même la rouquine qui lança la discussion et qui demanda ce que faisait Izira à bord du vaisseau et depuis combien de temps elle était là :

"Je suis là depuis le début. Quand j'ai rencontrée Layla, elle venait à peine de s'acheter le vaisseau. Je faisais mon Pèlerinage et je me suis retrouvée sur la Citadelle. Un agent du SSC m'avait prise à partie, me menaçant de m'expulser sauf si je me montrer "convaincante". Avec tout le sous-entendue qui va avec. Ouais, pas très conviviale... Tout le monde avait l'air de s'en foutre, mais à l'époque les Quariens n'avaient pas une haute estime dans l'opinion galactique. Et c'est là qu'elle est arrivée. Elle a menée ce type par le bout du nez en lui faisant croire qu'elle connaissait ses supérieurs et qu'elle pouvait briser sa carrière en un coup de fil bien placé. Il a marché et curieusement, il n'a pas insisté. On a ensuite discutées. Elle m'a proposée de m'aider pour le Pèlerinage. J'ai dis oui... et de fil en aiguille et bien... je ne suis pas rentrée sur la Flotte."

Elle n'avait pas besoin d'en dire plus. Elle ouvrit une petite boîte sur le plateau dévoilant des petits morceaux de sucre dans deux boîtes séparées et se servit dans celle qui avait une marque rouge, la même que celle sur la théière de son thé. Elle en proposa également à Gwenn d'un geste :

"Et pour mon poste ici... On pourrait dire que je suis la commandant en second. Quand les filles ont des petits soucis niveau matériel, c'est moins qu'elles viennent voir quand elles n'arrivent pas à se débrouiller toute seule."

Elle déposa le sucre dans sa tasse avant de mélanger délicatement :

"Et ton frère il va bien ? Il s'est bien réadapté à la vie normale ? C'était très courageux ce que t'as fais pour lui. Peu de personnes en aurait fait autant..."

Un compliment tout ce qu'il y avait de plus sincères. Il ne faut pas oublier que pour les Quariens, la famille c'est sacrée. Un tel dévouement ne pouvait donc que susciter de l'admiration :

" Et le bar ? Le... euh comment ça se prononce déjà... Da-oine Beag ? C'est comme ça qu'on dit ? Il tourne bien ? J'avais été à la soirée d'ouverture. J'ai beaucoup aimée la décoration. Je n'aurai pas été contre l'idée de revenir, mais je ne savais pas trop comment tu aurais pu le prendre... alors j'ai préférée m'abstenir..."

De son côté, Layla était sur le quai en train de superviser l'approvisionnement en carburant du vaisseau. De l'hélium-3 liquide qui fera tourner le réacteur à fusion du vaisseau et ainsi l'ensemble des systèmes dont la propulsion qui n'est en fait que les "tuyaux d'échappement" des plasma surchauffés produits par le réacteur. Même avec une masse allégée par l'élément zéro et les performances des différents équipement relativement peu gourmand en énergie, le vaisseau avait une sacrée soif quand il devait passer à la pompe. Heureusement, l'hélium-3 ne coûte pas chère, l'avantage d'être l'un des éléments les plus abondant de l'univers, il suffisait juste de placer une station d'extraction en orbite d'une géante gazeuse et l'hélium coulait à flot. Il ne restait plus qu'à le convertir en hélium-3 et le distribuer soit à une station de réapprovisionnement proche, soit sur une autre planète.

Normalement l'opération était plutôt rapide, mais il y avait un inspecteur de la sécurité qui observait les manœuvres des manutentionnaires et qui testait la qualité des équipements pour que tout se déroule sans risque de blessure. C'était nécessaire, mais elle aurait préférée que ça tombe un autre jour... et puis elle ne pouvait pas vraiment y faire quoi que ce soit...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 473
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points de conciliation: 6
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 947.00 Points

Re: J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 01 Décembre 2017, 18:14

Image

Gwenn fixa le regard sur sa tasse pour ne pas montrer ce qu'elle pensait de ce fameux fil en aiguille dont parlait Izira. A la place, elle avala une gorgée de thé et continua ses questions.

« Et c'était y a combien de temps ? »

La quarienne en parlait comme si cela remontait à une dizaines d'années. Si tel était bien le cas, la rouquine ne se faisait pas beaucoup d'illusion quant à la suite du voyage. Elle fit un léger signe négatif de la tête lorsqu'on lui proposa du sucre. En bonne irlandaise, elle buvait son thé sans sucre depuis qu'elle était en âge d'en boire.

Izira parla alors de son rôle à bord. Elle était l'intendante. Celle qui réglait les problèmes du quotidien et qui assurait la bonne marche du vaisseau et de son équipage. Un rôle important. Le bras droit d'Archer, en somme.

Gwenn releva brusquement la tête à la mention d'Arithon. Elle ne s'attendait pas à ce que la discussion prenne cette tournure et devait bien avouer que c'était gentil de la part de la quarienne de prendre des nouvelles de son frère. Le compliment qui s'en suivit la déstabilisa tout autant.

« Euh, … oui. Il va bien et il s'adapte doucement. »

Elle n'évoqua pas sa relation encore compliqué avec l'adolescent et se sentit obliger de se justifier par rapport au compliment de la jeune femme.

« C'est ma famille, … tout le monde aurait fait pareil, … »

Et elle en était intimement persuadée. Lorsque l'être qu'on aime le plus au monde est menacé, il n'y a rien qu'on ne ferait pour le protéger. Même si, comme dans son cas, c'était mal perçu par l'être en question.

La conversation vira alors sur le Daoine Beag qu'Izira s'appliqua à prononcer correctement.

« C'est ça oui. Et ça marche bien. On a beaucoup de clients et quelques habitués déjà. Apparemment, on a de bon commentaires sur les réseaux de la Citadelle. »

La quarienne avoua avoir hésité à y revenir après l'ouverture pour ne pas froisser Gwenn. Celle-ci reprit une gorgée de thé pour éviter de grimacer.

« C'est un lieu public. Tu peux y venir quand tu veux. »

Ce qui était vrai, en soi. Même si, comme Izira l'avait supposé, la rouquine avait apprécéi qu'elle s'abstienne. Cela dit, elle ne pouvait pas fermer la porte comme ça à des clients qui n'avaient rien fait. Surtout lorsqu'il s'agissaient de proches de la propriétaire.

« Le thé est très bon. »

Ca aussi c'était vrai et, en britannique, elle savait de quoi elle parlait. Du coin de l'oeil, elle jeta un regard à l'horloge suspendue au mur. Archer était partie depuis un moment déjà. Elle ne devrait pas tarder à revenir. Gwenn commençait à être à court de conversations polies.

Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 108
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 369.00 Points

Re: J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Layla Archer » 07 Décembre 2017, 13:10

La conversation entre les deux "rivales" resta courtoise. Gwenn demanda dans la foulée depuis combien de temps Izira et Layla se connaissait :

"Ça va faire... 11 ans maintenant... Je pense qu'un de mes cheveu est devenu blanc sur le coup."

Un peu d'humour et d'autodérision ne faisait pas de mal. Elle savait que la Rouquine allait plutôt mal encaisser la nouvelle : Elle se sentait déjà comme étant celle qui venait s'incruster dans leur couple... alors si en plus cela durait déjà depuis un moment. Bien sûr, ni Layla ni même la Quarienne ne pensait ça, mais il fallait reconnaître que c'était quand même bizarre.

L'Irlandaise fut surprise qu'Izira ne demande des nouvelles de son frère et la rassura en disant qu'il allait bien, ce qui valut en réaction un sourire sincère de la part de Quarienne. Elle comprenait quand elle disait qu'elle ferait n'importe quoi pour sa famille. Elle n'était quand même pas tout à fait d'accord sur le point "tout le monde ferait pareil". D'expérience, elle savait que ce n'était pas le cas et il suffisait de lire la rubrique fait divers sur Extranet pour s'en rendre compte. En revanche, c'était un état d'esprit très présent chez les siens. À vivre en nomade dans l'espace dans des vieux vaisseaux qui constitué le seul refuge de tout un peuple rejeté par le reste de la société comme de vulgaire parasite, la famille était tout ce qu'il restait. La seule chose qui permettait de supporter tout ça... :


"Je comprends. Chez nous aussi la famille est tout ce qui compte. On peut faire n'importe quoi pour elle..."

Le ton et le regard était assez étrange. Comme si elle essayait de faire comprendre quelque chose. Parlait-elle des Quariens dans son ensemble, de l'équipage du vaisseau ou des deux ? Mais il n'y avait rien d'hostile dans sa voix ou son regard, c'était même tout le contraire. Comme si elle voulait faire comprendre à Gwenn qu'elle était aussi concernée et non pas mise à l'écart.

Mais avant que la situation ne devienne un peu trop embarrassante, la conversation reprit concernant le bar de la Rouquine qui disait ne pas voir d'inconvénient à ce qu'elle passe aussi de temps en temps :


"Dans ce cas je passerai la prochaine fois. Mais bon je préviens, je ne suis pas une consommatrice endurcie. Alors profite pas pour faire des doubles doses pour me taquiner !"

Elle rigola avant de boire quelques gorgée de son thé. C'était un thé turien. Donc pas vraiment du thé. C'était une infusion d'un mélange d'épices donnant à la mixture une couleur ambrée et une odeur assez douce que l'on pourrait associer à de la cannelle. Bien sûr ce n'était pas la même boisson que buvait Gwenn. Si c'était le cas elle risquerait de le sentir passer avec une indigestion carabinée. Non pour l'Irlandaise, c'était un thé tout ce qu'il y avait de plus terrien. Du "Grand Yunnan Impérial", un classique d'après Laeticia. Il avait l'air d'être du goût de la Rouquine.

La discussion s'éternisa quelques minutes de plus parlant de sujet plus vague et plus terre à terre, concernant principalement le programme des vacances, discutant de ce qu'elles prévoyaient de faire une fois sur Thessia. Les tasses se vidèrent petit à petit jusqu'à ce que l'OmniTech de la Quarienne, d'une couleur turquoise, ne se mette à biper. Avec une mimique d'excuse, elle jeta un regard au message :


"Tient, c'est Lala. Le plein est presque finit, il faut faire les dernières vérifications... Le devoir m'appelle"

La même chose se produisait chez Gwenn bien que le message était différent. Une excuse pour le retard imprévu à cause du passage de l'inspecteur de la sécurité sur les quais. La Quarienne se leva :

"Merci beaucoup pour la discussion... et de ne m'avoir arracher la gorge avec les dents dès que tu m'as vue. Tu vas voir ça va être deux semaines géniales... Si t'as besoin de quoi que ce soit, hésite pas une seconde !"

Toujours polie avec le sourire, elle reprit son plateau, demandant si Gwenn voulait une tasse de plus ou si elle voulait garder la théière pour plus tard. Emportant au moins la théière remplit de boisson dextro et sa tasse, la Quarienne prit la direction de la porte. À peine sortit, sa tête réapparut immédiatement dans l'encadrement :

"Et j'y pense... Si jamais tu te sent seule dans cette grande chambre vide. Hésite pas non plus... On a un très grand lit !"

Elle fit un clin d’œil avant de disparaître dans un petit rire, laissant Gwenn se rétablir du choc de l'invitation. Était-elle sérieuse ? Ça ne serait pas si étonnant que ça... Une petite secousse se fit sentir accompagnée d'un bruit sourd venant de l'extérieur. Rapidement après, le sol commença doucement à vibrer en rythme du ronronnement du moteur qui se mettait en route. Le départ était proche.

Layla apparut dans l'encadrement de la porte avant de rentrer avec un grand sourire :


"Et voila ! Désolé pour le retard. il a fallut que je le type qui fasse le plain tombe sur un contrôle de la sécurité. Du coup tout était au ralenti ! Ça va toi ? On dirait qu'on t'as faites une proposition indécente ! Prête pour des super vacances ?"
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 473
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points de conciliation: 6
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 947.00 Points

Re: J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 09 Décembre 2017, 17:32

Image

Gwenn avala difficilement sa gorgée de thé. Onze ans ! Il y a onze ans, elle n'était qu'une gamine, elle allait au collège et vivait encore confortablement entre ses deux parents et son frère. Une éternité. Izira aurait pu répondre qu'elle connaissait Layla depuis la nuit des temps que cela ne lui aurait pas fait un plus grand effet. La rouquine n'entendit pas la plaisanterie de son interlocutrice. Elle digérait amèrement la révélation dérangeante.

Mais, dans le fond, elle s'y attendait. Elle n'aurait pas dû être surprise. Izira changea de sujet pour en aborder un d'apparence moins épineux. Gwenn lui en fut reconnaissante même si, repenser à la façon dont son frère réagissait avec elle était loin d'être franchement plaisant non plus.

La quarienne tentait vraiment de détendre l'atmosphère et, si Gwenn n'était pas des plus réceptives, elle reconnaissait tout de même l'effort. Ainsi, lorsque la brune affirma qu'elle passerait davantage au pub, Gwenn se força à sourire pour donner le change.

« Je n'oserai pas ! »

Taquiner la quarienne était bien la dernière chose qui lui serait venu à l'esprit ce qui rendit la phrase prononcé sur le ton de la rigolade encore plus vraie.

Gwenn avait finie sa tasse lorsqu'Izira reçu un message de Layla. Elle n'en montra rien mais l'irlandaise s'en sentit blessée de ne pas avoir été contactée, même si, vu la teneur du message, il était logique qu'il soit adressée à la commandante en second. Il ne fallut pourtant que quelques secondes pour que son propre omnitech lui signale un message de la même personne. La rouquine ne put retenir un léger sourire en le lisant et secoua la tête lorsque la quarienne lui proposa de garder la théière.

« Non merci, ça ira. »

Elle écouta les remerciements et les gentilles attention de la quarienne et s'en voulu davantage de son ressentiment à son égard. Après tout, elle n'y était pour rien, elle. Elle allait presque s'excuser de son comportement lorsqu'Izira fit volte face pour une dernière suggestion qui la cloua sur place. Est-ce qu'elle venait de l'inviter à une partie à trois ? Gwenn grimaça en tentant de chasser les images qui lui venaient à l'esprit et se tourna vers la fenêtre extérieur en sentant une secousse ébranler le vaisseau. C'était partie pour deux semaines à bord. Allait-elle survivre à ce voyage ?

Gwenn ne se retourna pas tout de suite lorsqu'elle entendit la voit de Layla depuis l'encadrement de la porte. Elle tenta de se constituer un visage présentable mais dut échouer lamentablement vu la réflexion de la brune. Elle grimaça.

« Ca se voit tant que ça ? »

Elle allait le savoir de toute façon tôt ou tard.

« Izira est venue me voir, … »

Comment Archer réagirait à ça ? Sûrement comme à tout le reste, en voyant le côté positif.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 108
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points de conciliation: 2
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 369.00 Points

Re: J'imaginais les schtroumpfs plus, … petits ?

Message par Layla Archer » 15 Décembre 2017, 14:07

L'impression de Layla était correcte. Apparemment, une des membres de l'équipage lui avait effectivement fait une proposition assez personnelle dirons nous. Mais c'était un peu surprenant. Gwenn étant une femme au physique avenant et qui travaillait en tant que serveuse, elle devait être habituée à ce genre de situation. L'autre question était évidemment qui pourrait faire ça à bord ? Les filles n'étaient pas vraiment du genre rentre dedans à part une ou deux peut-être.

La surprise était encore plus grande que la rouquine indiqua que c'était Izira qui était passée. Elle savait que la Quarienne allait profité des vacances pour "arrondir les angles" avec l'Irlandaise. Mais elle ne s'attendait pas à ce genre de solution :


"Euh... Elle m'avait dit qu'elle allait profiter des vacances pour essayer de parler avec toi... mais déjà ? La petite cachotière, elle en a profité que je ne sois pas là ! Et elle t'as faite une proposition indécente ? Bizarre le rentre dedans c'est pas son truc. Elle est plutôt du genre subtile à ce niveau là. Et elle t'as dit quoi ?"

Effectivement, le sous-entendu était aussi évident que le nez au milieu de la figure, mais ça ne collait pas vraiment avec le caractère habituel d'Izira, peut-être qu'il était involontaire :

"Hum... C'est plutôt équivoque oui... Mais c'est peut-être involontaire. Elle a peut-être voulue dire que si tu voulais, tu pouvais emménager dans nos quartiers. Et comme on est bien élevées et qu'effectivement, on a un grand lit, il serait hors de question que tu t'installes sur le canapé ou sur un lit pliant. Rien de plus. Après je peux peut-être me planter et effectivement c'était une invitation à faire plus que dormir... Mais faut voir le bon côté des choses ! Au moins maintenant, tu sais que je disais la vérité sur le fait qu'elle n'a rien contre toi et en plus que si un jour elle te saute dessus, ça sera pour te pousser sur le lit derrière et pas pour te sauter à la gorge ! Personnellement je trouve ça plus enviable comme sort pas toi ?"

Non, l'Humaine n'était pas en colère et elle prenait la chose du bon côté. Après tout, elle n'était pas la seule qui pouvait se permettre de "petits écarts". Ça ne marchait pas comme ça. Par contre elle était surprise par l'initiative de la Quarienne d'aller parlée à Gwenn. Elle savait qu'elle allait le faire durant ces vacances, mais pas direct d'entrée de jeu... C'était peut-être mieux comme ça. Mettre les choses à plat dès le départ pour apaiser les tensions avant qu'elles n'enflent trop.

Donc concrètement, le plus dur était déjà derrière elles. Il n'y avait plus qu'à se rendre sur Thessia et profiter de deux semaines de vacances. Deux semaines de détente, d'amusement et à être chouchoutées comme des princesses. Jetant un coup d’œil à la pièce, Layla constata que Gwenn avait déjà installée ses affaires. Elle se posa sur le bord du lit, débarrassant le sac vide posé dessus d'un geste de la main comme le ferrait un chat poussant un objet hors de la table. Elle le fit en fixant la rouquine d'un air taquin :


"On a plus qu'a attendre l'autorisation de décoller. On attend notre tour bien sagement et on s'en va. Tu veux voir le trajet depuis la meilleure place ?"

Sous-entendue depuis le fauteuil du commandant dans le cockpit. Layla avait déjà fait le coup à sa compagne quand elle l'a déposa sur la Citadelle quelques heures après avoir quittée l’Écosse et un manoir ravagé par les flammes. Un manoir qui fut rachetée par Layla depuis le temps et dont elle finança la reconstruction. C'était un monument historique après tout. Mais cette fois, pas de méchant mafieux expert en séquestration d'enfant à l'intérieur. Non l'idée était d'en faire un musée exposant les œuvres d'artistes locaux. Ça devrait attirer quelques touristes supplémentaires et donc booster l'économie de la ville. Gwenn était au courant, même si le sujet avait été rapidement passé pour des raisons évidentes. Pour info, les ruines de l'église où les deux femmes passèrent quelques temps était aussi en cours de reconstruction. Un don anonyme... du moins pour les autorités locales.

L'OmniTech de la brune bipa. Un message venant du cockpit. L'autorisation venait d'arriver :


"Time to go comme on dit... En route pour les vacances ! Tu viens avec moi ? Après... on verra tout ce que tu voudras..."

La dernière partie de la phrase avait été dites sur un ton plus suave légèrement exagéré pour plus de taquinerie :

"Et là, c'était vraiment un sous-entendu !"

Taquina-t-elle avant de déposer un baiser sur ses lèvres et de se lever pour se diriger vers la sortie de la pièce, non sans attendre l'occupante des lieux.
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 473
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points de conciliation: 6
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 947.00 Points


Retour vers Nébuleuse d'Athéna



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron