La belle au bois dormant.

*

Modérateurs : Administration, MJ

La belle au bois dormant.

Message par Jonathan Sinassas » 24 Novembre 2017, 18:16

• Date du RP: 6 février 2192
• Lieu du RP: Crescent Rose
• Type de RP: Privé
• Nombres de personnes requises: Jessica H. Sanchez

Ce qui est stressant dans une infirmerie, c’est le son des appareils. Un bip régulier, répétitif, assourdissant, marquant les battements de cœur d’une personne dont on ne connaissait pas son état.

A chaque fois, il ressentait cette impuissance face à la situation, l’impossibilité pour lui d’agir ou de faire quelque chose qui pouvait l’aider. Il n’y avait personne dans la pièce qu’il était. Rien que lui et le corps allongé dans l’un d’entre eux, branchées aux perfusions.

La cartouche thermique roula entre les doigts de son armure dans un mouvement hypnotique. Il n’avait pas quitté la salle, assis sur le sol, n’allant en dehors que pour répondre aux matières urgentes…

Si une chose que Jonathan avait prévu, c’était de pouvoir faire fonctionner sa société sans qu’il ait besoin de lever le petit doigt. Confiance… C’était là le simple secret. A chaque poste d’administration il avait placer quelqu’un de confiance qui connaissait sa méthode d’agir, de réfléchir et de contrôler leurs divisions respectives. Ainsi, il pouvait prendre parfois un peu de repos quand il le sentait… Comme aujourd’hui.

Lentement, il lâcha un soupir alors que la cartouche glissa de l’un de ses doigts et tomba au sol dans un tintement.

L’attente… Il savait attendre mais c’était la première fois qu’il n’appréciait pas cette attente…

Un bruit de froissement vint attirer son attention et son regard s’illumina d’un peu de soulagement. Etait-elle… ?

Le soldat se leva du sol froid.


« Doucement, lâcha-t-il d’un ton doux, ton corps est encore un peu endolori par les tranquillisants. Si tu te mettais à te lever du lit on va me gueuler dessus. »

Il poussa légèrement l’épaule de Jessica contre le haut du lit avant d’attirer une chaise avec le bout de son pied.

« Ca va faire plaisir à pas mal de gens d’apprendre ton retour, je parie même qu’ils vont vouloir fêter ton retour… Enfin, Michael, Héloïse et les autres, pas véritablement tout le monde comme tu peux l’imaginer… »

Il s’interrompit un instant alors que la jeune femme tourna son regard vers lui.

Et ce qu’il vit dans ses yeux le fit se figer sur place. Ce regard, il l’avait déjà vu. Il pouvait ressentir encore l’impression confuse qu’il avait ressenti lorsqu’il avait vu ce regard. Mais quelque chose n’allait pas. C’était différent…

Son instinct le tira brutalement de sa stupéfaction alors que la chaise s’immobilisa.

Pendant un instant, les deux anciens amoureux se fixèrent du regard sans rien dire dans la salle de l’infirmerie, le bip des machines résonnant de leurs régularités mécaniques.

Et soudainement, la tension qui avait monté telle une flèche se brisa.

Du coin de l’œil, Jonathan vit le drap se diriger rapidement vers sa tête et il se jeta en arrière, esquivant de justesse un coup de pied biotique. Sa main se porta à sa hanche pour récupérer son arme lorsqu’il se rappela. Elle était sur la table. Il grogna intérieurement. L’arme à feu aurait pu l’immobiliser et lui permettre de calmer la jeune femme… Il allait devoir intervenir…

Ses yeux captèrent un moment de faiblesse de la part de la jeune femme et il bondit vers l'avant, bousculant celle-ci contre le mur et lui attrapant ses poignets. Elle tenta de se débattre, mais son corps n'avait plus la même force qu'avant.

Ils n'étaient plus les mêmes depuis qu'ils s'étaient quittés...

Ce simple fait attrista Jonathan, alors qu'elle continuait à se débattre vainement, son visage si prêt du sien...
Un bruit de porte résonna derrière lui.


« Monsieur ! On a entendu des bruits ? Tout va bien ?
- Tout va bien. »


Le ton était sec, exprimant clairement une indication très simple. Laissez-nous.

Il y eu un instant de silence suivit de nouveau par le bruit de la porte de l’infirmerie qui se fermait de nouveau. Ils étaient de nouveaux seuls. Lentement, Jonathan tourna de nouveau la tête vers Jessica avant de la regarder dans les yeux.


« Mon nom est Jonathan. Jonathan Sinassas. Baisse ta biotique et calme toi… En échange je t’expliquerais pourquoi tu te retrouves ici d’accord ? »
Avatar de l’utilisateur
Jonathan Sinassas
Jaeger leader

Jaeger leader
 
Message(s) : 205
Inscription : 10 Mars 2015, 12:34

Âge: 35
Profession: Patron de la Jaeger corp, mercenaire, investisseur.
Classe: Martiale et Technologique
Points de conciliation: 16
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 119.00 Points

Re: La belle au bois dormant.

Message par Jessica H. Sanchez » 24 Novembre 2017, 20:43

Image


Devait-elle le croire ? Jessica gardait son regard encré dans celui de l'homme qui lui faisait face. Elle était troublée, toujours autant qu'en découvrant son visage un instant plus tôt. Il lui semblait qu'elle connaissait ce visage. Cet homme. Et pourtant, après avoir perdu connaissance dans sa cellule, elle ne se souvenait plus de rien. Où était-elle ? Avait-elle été portée à l'infirmerie du vaisseau ? Visiblement. Mais pourquoi ? Ce type, c'était le chef ? Elle se remémora les coups de feu, et ce qu'avait dit le butarien un fois. On va venir pour toi. Est-ce que c'était lui, ce <<on>> ? Plaquée au mur, incapable de se défendre plus en avant, la rouquine capitula. De toute manière, elle tenait à peine sur ses jambes. Doucement, elle hocha la tête, et à bout de force, se laissa reposer entre les bras du soit-disant Jonathan.

Elle avait mal un peu partout. Il lui avait pourtant dit de ne pas se lever. Pourquoi n'avait-elle pas écouté ? Elle se donna une claque mentale. Rien de tout cela n'avait de sens. Sa vie ces derniers temps avait été un tel supplice... Elle avait du mal à imaginer être en sécurité. Sous son corps faible, Jessica sentit les muscles de l'homme se raidirent légèrement. Mais pas à cause de l'effort, non, c'était plus maladroit, comme s'il était gêné. Comme s'il n'osait pas. Doucement, il la guida jusqu'à sa couchette, sur la quelle elle se hissa à nouveau avec difficulté. Lui, sans un mot, mais semblant rongé par un combat intérieur, s'assit lentement sur la chaise à ses côtés, en la fixant toujours. Elle n'osait pas le quitter des yeux. Elle n'était pas certaine de pouvoir lui faire une confiance aveugle après tout. Qui était-il ? Il semblait la connaître. Et il avait parlé de personnes, supposées être heureuses de la revoir. Héloïse, ce nom lui rappelait vaguement quelque chose, mais sans vraiment savoir pourquoi. Elle frissonna. A quoi pensait-il ? Est-ce qu'il attendait qu'elle dise quelque chose ? Jessica ouvrit la bouche, mais sans rien dire. Une ride se forma entre ses sourcils. Pourquoi la fixait-il ainsi, avec ce regard si triste ?

<< Je vous écoute... >> elle lança, puis continua un peu plus bas, << Je suppose... >>

Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle ne se sentait pas en danger. Loin de là. Elle relâcha la pression sur ses muscles, mais pas son attention. C'était plus fort qu'elle. Peut-être des réminiscences de soldat ?

<< Je n'ai... Je ne me souviens de rien, vous savez. >> elle souffla, comme une confidence.

L'homme devant elle eut l'espace d'un instant le visage de celui qui apprendrait la mort d'un être cher pour la seconde fois. Cette impression dure une seconde puis s'effaça sous des traits sereins, et ... amicaux ? Il la connaissait, maintenant elle en était persuadée. Restait à savoir: ami ou ennemi, à quoi devait-elle s'attendre ?


Dernière édition par Jessica H. Sanchez le 25 Novembre 2017, 18:42, édité 2 fois.

« J'ai la main sur le coeur, mais elle peut très vite t'arriver dans la gueule... »
Avatar de l’utilisateur
Jessica H. Sanchez
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 7
Inscription : 26 Avril 2017, 13:36
Localisation : Paris

Âge: 32
Profession: Mercenaire.
Classe: Biotique.
Points de conciliation: 0
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 8.00 Points

Re: La belle au bois dormant.

Message par Jonathan Sinassas » 24 Novembre 2017, 22:22


Par quoi commencer. Et surtout par quoi finir.

Ces deux questions s’entremêlaient dans sa tête alors que le soldat se perdait dans ses pensées, son regard continuait de regarder la jeune femme. Durant ses années de soldats, il avait vu des gens mourir. Perdu dans l’action, Tué au combat, Jonathan avait appris à faire la part des choses. Mais perdre une personne auquel il tenait autant, c’était toujours difficile.

Il n’y avait plus ces petites habitudes, ces blagues qu’eux seuls connaissaient la véritable signification, ces souvenirs qui faisaient sourire lorsqu’on se les rappelaient au coin du feu. Rien, table rase, nettoyé, fragmenté, disparut.
Elle ne se souvenait de rien. Lui se souvenait de tout.

Etrange combinaison dans ce monde sans merci.

Il soupira, alors que ses doigts récupéraient une cartouche à sa hanche.


« J’imagine… » lâcha-t-il avec un rictus.

Lentement, le soldat fit tourner la cartouche entre ses doigts avant d’activer son omnitech.

« Jessica Héloïse Sanchez. Née sur Terre. Ancienne militaire considérée comme dispensée de service il y a trois ans. »

Se laissant glisser sur le côté, le soldat attrapa une tablette qui trainait sur le côté avant de la tendre à Jessica.

« La Jaeger corporation est la société qui possède le vaisseau sur lequel nous sommes… C’est essentiellement une entreprise de mercenariat, mais elle dispose de plusieurs branches spécialisées dans la robotique, l’ingénierie, et j’en passe… Tu étais employée de la Jaeger corporation avant que tu… Disparaisse… »

Il s’arrêta un instant alors que des souvenirs lui revenaient en mémoire. De la colère, de la tristesse, de la peur aussi… Mais aussi une présence diffuse, cachée, qui restaient en lui telle une ombre…

Une ombre de vengeance qui l’avait pris.

Lentement, le soldat ferma les yeux alors que ces émotions lui revenaient telle un cheval au triple galop.
C’était du passé… Calme…


« Devrait y avoir quelques informations qui pourraient t’intéresser dedans, lâcha-t-il en rouvrant les yeux une fois son calme revenu, ce n’est pas la totalité mais ça devrait être suffisant pour que les médecins ne me crient pas dessus… »

Il s’arrêta, ne sachant pas quoi rajouter d’autre. Il l’avait aimé, il l’aimait encore, mais il ne voulait pas forcer une émotion qu’il avait sur elle…
Un sacré mélange émotionnel.
Avatar de l’utilisateur
Jonathan Sinassas
Jaeger leader

Jaeger leader
 
Message(s) : 205
Inscription : 10 Mars 2015, 12:34

Âge: 35
Profession: Patron de la Jaeger corp, mercenaire, investisseur.
Classe: Martiale et Technologique
Points de conciliation: 16
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 119.00 Points

Re: La belle au bois dormant.

Message par Jessica H. Sanchez » 25 Novembre 2017, 18:41

Image

Trois petits mots changèrent son regard sur le monde. Jessica Héloïse Sanchez, voilà qui était un nom, et qui la désignait. Alors c'était cela, son identité. Elle ne s'était pas trompée sur sa carrière militaire. Elle avait eu raison de se confier. Cet homme, il la connaissait si bien, il pourrait peut-être répondre à toutes ses questions ! Un frisson dressa ses poils sur sa peau. Elle avait une chance de retrouver une vie normale, maintenant. La Jaeger Corp., ça lui disait vaguement quelque chose. Elle hocha passivement la tête en écoutant les explications. Est-ce qu'elle avait cessé de se battre un jour ? Posé les armes, et enfilé un tailleurs moulant, des bas et des talons hauts pour faire la potiche dans un bureau ? Elle l'imaginait assez mal. Mais après tout, peut-être avait elle eu des raisons de se ranger. Un petit ami, des enfants ? Une vie de famille peut-être. Elle déglutit. Aurait-elle pu oublier des détails aussi importants ? Jessica se tortilla maladroitement. Lui s'était tu, plongé dans une intense réflexion. Et il avait l'air si triste soudainement... Elle se mit à réfléchir très vite. Sa tension un peu plus tôt au contact de leurs corps, le soulagement au réveil, les noms des amis communs comme des crochets à une vie partagée, et puis ce malaise à l'annonce de son amnésie, et quand elle l'avait attaqué... Sa gorge se noua. Oui, Jonathan la connaissait bien, et il était courtois. Il agissait comme pour ne pas la brusquer. Est-ce que c'était lui, sa famille oubliée ? Elle s'autorisa à le scruter, alors qu'il restait les yeux fermés, mâchoires serrées, ailleurs encore dans ses souvenirs. C'est vrai qu'il était séduisant. Son air légèrement autoritaire lui donnait envie de sourire, sa retenue l'envie de le faire rire. Une boule de chaleur semblait pulser au creux de son ventre tandis que sa gorge se nouait. Des larmes lui montèrent aux yeux. Elle avait honte. L'avait-elle déjà rencontré ? Au moins ça, elle aurait voulu s'en souvenir. Elle avait du mal à imaginer la douleur que ce devait être, pour lui. Mais peut-être qu'elle se trompait après tout, peut-être qu'il n'était qu'un ami. Le regard vide qu'il posa sur elle en retrouvant ses esprit sembla pourtant confirmer ses doutes. Calmement, il lui tendit sa tablette, laquelle contenait les si précieuses informations qu'elle avait cherché à récolter depuis tout ce temps. Elle savait qu'elle aurait dû montrer un plus grand enthousiasme à recouvrer la mémoire, mais à cet instant précis, une seule information comptait plus que toutes les autres: l'homme assis en face d'elle, qui était-il ? Doucement, un peu tremblante, ses yeux clairs troublés par des larmes naissantes, elle tendit la main pour attraper le résumé de sa vie.

<< Merci... >> elle souffla.

Ses yeux restèrent bloqués sur son prénom marqué en lettres rouges en haut de la page, mais ne défilèrent pas sur les informations. Que dire ? Par quoi commencer, et surtout par quoi finir. Elle se racla la gorge, brisant le silence. Une larme s'écrasa sur l'écran de la tablette. Jessica ferma fort les yeux pendant un instant, pour éviter à d'éventuelles autres de suivre la même course, puis elle releva un visage rougis par l'émotion vers le brun, qui la regardait sans comprendre. Elle prit une légère inspiration, avant de demander d'une voix étranglée :

<< Je crois... On se connait, n'est-ce pas ? >>

Tous ses muscles se tendirent, et son ventre se noua. Elle n'avait jamais attendu un réponse avec autant d'appréhension, et quelque part bien cachée, d'excitation. Un sacré mélange émotionnel.



« J'ai la main sur le coeur, mais elle peut très vite t'arriver dans la gueule... »
Avatar de l’utilisateur
Jessica H. Sanchez
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 7
Inscription : 26 Avril 2017, 13:36
Localisation : Paris

Âge: 32
Profession: Mercenaire.
Classe: Biotique.
Points de conciliation: 0
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 8.00 Points

Re: La belle au bois dormant.

Message par Jonathan Sinassas » 26 Novembre 2017, 20:24

On se connait, n’est ce pas ?
La question résonna a ses oreilles et le soldat ne répondit pas tout de suite. Pendant un instant, il resta silencieux, se mordillant légèrement les lèvres.


« On était dans la même unité quand on était dans l’armée… Unité 14 de la 13eme division… J’étais déjà en place quand tu es arrivée… »

Un bruit de porte l’interrompit, et Jonathan détourna le regard avec un peu d’énervement.
Cet énervement disparut rapidement quand il remarqua les deux têtes qui attendaient à l’extérieur de la pièce.


« Jess !!!!!! »

Une tornade brune sauta sur le lit de la blessée sans ménagement. Héloïse Parker. Avant que Jessica ne disparaisse, les deux femmes étaient très amies et sa disparition avait beaucoup peiné celle qui était désormais la responsable ingénierie de la Jaeger corporation.

« Tu m’a tellement manquée ! Tout le monde s’est inquiétée lorsque tu avais disparu ! Tu as manqué tellement de choses ! David a été… »

Le débit de parole était tellement rapide que Jonathan n’arriva pas à l’interrompre.

« Grrrrr…Raa.. Raa… Raa…
- Yeah… J'imagine.... Elle serait venue quand même si tu l'avait retenue… Et arrête de te moquer…
- Rrrrru ? »


Jonathan se contenta de pointer ses deux doigts vers sa tête avant de les claquer et le colosse qui avait accompagné la brunette parut être plus soucieux.
Sans rien rajouter d’autre, il attrapa Héloïse qui protesta d’un « Hééé ! » indignée avant de lui tirer une chaise autour du lit.

« Voici Héloïse et Michael. Ils faisaient aussi partis de la même unité de l’alliance… Cela te rappelle quelque chose ?
- Wait ! Pourquoi tu nous fais les présentation alors que… Houmpf ! »


Michael venait de bâillonner Héloïse avec sa main, entrainant un regard énervé de sa part pendant un court instant, mais la jeune femme se tut pour un temps afin de comprendre ce qui se passait au moins.
Avatar de l’utilisateur
Jonathan Sinassas
Jaeger leader

Jaeger leader
 
Message(s) : 205
Inscription : 10 Mars 2015, 12:34

Âge: 35
Profession: Patron de la Jaeger corp, mercenaire, investisseur.
Classe: Martiale et Technologique
Points de conciliation: 16
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 119.00 Points


Retour vers Hawking Êta



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron