un singe et une lézarde

*

Modérateurs : Administration, MJ

un singe et une lézarde

Message par Saber Warwick » 08 Octobre 2017, 18:37

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 7 mai 2 192
• Lieu du RP: Nos Astra, Illium, Nébuleuse du Croissant, Travée de l'Attique
• Type de RP: Fermé
• Nombres de personnes requises: 1 (Elvire Rhéa)
« Légende des couleurs »


• #0040FF : Saber Warwick



Illium n'avait guère changer malgré la guerre contre les moissonneurs. Certes, certains bâtiments avaient disparu à cause du conflit et d'autres avaient vu le jour pour les remplacer. Cependant, la nature même d'Illium n'avait pas changé. C'était toujours cette grande planète dédiée aux affaires. Là où légale et illégale se côtoyaient pratiquement à chaque coins de rue. Surtout, c'était la planète aux allures très civilisés. Cachant cependant le fait qu'à chaque coin de rue, on pouvait tomber sous les griffes d'une compagnie sans scrupule prête à siphonner chacun de vos crédits. Bref, une planète où l'argent est roi et surtout où les plus petits peuvent facilement se faire écraser par les compagnies, s'ils ne faisaient pas assez attention à eux. Toutefois, ce genre de climat était parfait pour certain types de société. Le ISD savait profiter de ce milieu, afin de grossir et de s'enrichir.

Quoi de mieux qu'une société spécialisée dans la sécurité afin de rassurer des compagnies craignant des attaques contre ses installations ou des patrons d'entreprises parano? Si en plus, cette même compagnie de sécurité peut découvrir les secrets honteux de vos concurrents ou encore cacher vos propres secrets, alors c'est que du bonheur. De plus, sur une planète où ce qui était illégale pouvait être assez flou, cela donnait une marge de manœuvre des plus enviables. Le ISD en profitait pour effectuer certaines manœuvres qui auraient pu être illégale sur certaines planètes. Les informateurs de tous types étaient très utiles à la compagnie, pour tous ses départements. Après tout, si l'ISD apprend qu'un groupe criminel va attaquer l'une des installations qu'ils sont chargés de défendre, cela offre un avantage non-négligeable.

C'était justement pour cette question d'informateur que le ISD se préparait aujourd'hui. Les installations du ISD sur Illium se composait d'une grande édifice disposant d'une multitude d'étage et d'une position non-négligeable sur l'une des grandes rues de Nos Astra. La plupart du temps, cette succursale du ISD s'occupait de déployer des agents, de recevoir des missions et de fournir du matériel au personnel de l'entreprise. Toutefois, comme les informateurs occuperaient une grande importance en cette journée, l'édifice était plus agité que d'habitude. Des employés de grades plutôt élevé se chargeaient d'interroger et d'évaluer des informateurs potentiels, à l’abri des regards. Il s'agissait cependant de petits informateurs, pas de gros poissons. Ceux plus importants étaient pris en charge par des personnes d'importance au sein du groupe. C'était la raison principale de la présence de Saber Warwick, sur Illium. En tant qu'un des cinq directeurs de l'entreprise, il se chargeait personnellement de trouver des individus qui avaient le potentiel de rapporter des informations très importantes. Saber restait un homme prudent. Voilà pourquoi il choisissait lui-même les informateurs potentiels de ce calibre. Évidemment, il ne passait pas son temps à chercher ce genre d'individus à travers la galaxie. Il y avait des employés qui s'occupaient de faire ça. Ensuite, une fois des gros poissons repérés, c'était relayé à Saber qui menait ensuite sa petite enquête sur les cas les plus intéressants.

L'un d'eux était justement attendu. Il s'agissait d'une drelle travaillant pour le groupe mercenaire Eclipse, une certaine Elvire Rhéa. Les détails que Saber avait pu faire ressortir sur elle était intéressant. C'est fou de nous jour ce qu'on peut apprendre avec un peu de piratage et de pot-de-vin. Une combattante de haut niveau, disposant d'un rang de capitaine. Bref, un rang plutôt intermédiaire et donc une certaine liberté de mouvement. De plus, elle était du genre honnête, si on est réglo avec elle, elle le sera à son tour. D'après les informations qu'il avait pu rassembler sur elle, la drelle aurait même été victime des butariens, ces cafards de l'espace. Entraîné au combat par un autre drell, dont les liens n'étaient pas clair. Apparemment, elle aurait fait face à Cerberus lorsqu'Oméga avait été attaqué. Bref, une femme avait du caractère et un passé intéressant. Quelques jours plus tôt, le ISD avait fait parvenir une invitation à Elvire Rhéa. Officiellement, il s'agissait d'une double offre. La première, une offre d'emploi pour le ISD. La seconde, en cas de refus, une proposition d'affaire pour Éclipse. Bref, un peu de miel pour attirer la mouche.

L'heure du rendez-vous approchait. Saber attendait dans son bureau, ou plutôt le bureau de la direction, que la drelle arrive. Cependant, pour le moment, il était occupé à faire quelque chose de bien plus plaisant. Si quelqu'un avait regardé dans le bureau en ce moment précis, il aurait pu croire qu'il était vide, car personne n'était en vue. Puis, l'interface holographique sur le bureau s'activa et la voix d'une secrétaire asari se fit entendre.


-Monsieur le directeur?... Monsieur le directeur vous êtes là?

Un léger silence perdura pendant plusieurs seconde, avant d'un bras humain surgisse de derrière le bureau.

-Qu'y-a-t-il, Malia?

-La drelle que vous attendiez vient d'arriver, monsieur. Elle vient tout juste de monter dans l'ascenseur.

-DE QUOI?! Je vous avais dit de m'appeler à son arrivée et de la faire attendre 5 minutes.

-Oh... désolé, monsieur. J'ai oubliée.

Saber surgit de derrière le bureau, en refermant l'interface holographique. L'humain était complètement nu et alors qu'il se relevait, une autre présence se dévoila également, Cora. Au sein du ISD, le fait que le directeur Saber et la directrice Cora étaient amant était un secret de polichinelle. Certes, personne ne savait que l'asari était là en ce moment, mais mieux valait éviter que cela se complique. Ça serait pas génial pour l'image de la compagnie, si une personne convoqué tombait sur un duo d'amant complètement nu.

-Désolé, Cora. Il va falloir que tu sortes.

-Je comprends, on reprendra ça plus tard.

L'asari rit à cette remarque, destiné à se moquer légèrement de Saber. Elle ramassa ses vêtements et sous-vêtements. Puis, elle s'approcha d'un mur du bureau et appuya dessus. Le système dissimulé de lecture d'empreinte s'activa et le mur glissa, laissant l'asari disparaitre dans un passage secret. Ce genre de passage existait dans plusieurs installations du ISD. Ils avaient tous quelques points en commun. Premièrement, ils n'apparaissaient sur aucun plan. Deuxièmement, très peu de membre de la compagnie connaissaient leur existence. Troisièmement, il fallait certaines accréditations pour y avoir accès. Finalement, ces passages avaient volontairement été fait pour être des foutu labyrinthe. Ainsi, même si un intrus parvenait à y rentrer, il aurait du mal à trouver son chemin et surtout sa destination. Une fois le passage refermer, Saber commença à s'habiller rapidement. Certes, replacer ses cheveux n'étaient pas un problème, c'était plutôt la sueur qui serait difficile à cacher. Cela avait été torride avec Cora, avant d'être brusquement interrompu. Heureusement, il avait sa petite idée. L'humain termina d'enfiler sous-vêtement et pantalon et se rendit dans un coin de la pièce où était installé une barre horizontal pour des tractions, une chance que chaque directeur était féru d’exercice physique. Sans hésiter, Saber commença quelques tractions. La drelle devrait arrivé bientôt et cela aiderait l'humain à trouver une justification pour la sueur et la fatigue physique.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 78
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 290.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Elvire Rhéa » 09 Octobre 2017, 16:47

Elle avait été visité sa famille sur Thessia, profitant d’un congé. Cela l’amusait toujours de voir à quel point elle avait su s’intégrer à ce mode de vie indigène à sa race et comme son monde adoptif avait su l’intégrer. Que ce soit dans le quartier, parmi les siennes, les commerçants… lorsqu’elle revenait là-où elle avait passé la fin de son enfance jusqu’à l’âge adulte, elle était toujours bien accueillie. Bien qu’elle ait construit sa propre vie ailleurs, il était rassurant et agréable de savoir que la bulle de son enfance existait et l’attendait toujours avec bienveillance. Erea était toujours friandes de ses histoires, sa vie aventureuse lui manquait visiblement, bien que la maternité l’ait comblé d’une autre partie. Elle ne doutait pas qu’après cette parenthèse, une fois sa sœur assez grande, sa mère adoptive retournerait à ses anciens amours. Quand elle sortait de quelques jours chez elle, Elvire était toujours d’excellente humeur. Ce baume au cœur lui faisait toujours le plus grand bien. Cette bulle de vie ordinaire et bien rangée, lui permettait d’équilibrer la sienne.

Il ne fut donc pas compliqué pour la drelle de faire un crochet par Illium sur son chemin du retour. Elle avait reçu une curieuse invitation de la part d’une entreprise qu’elle ne connaissait pas bien. Inutile de préciser qu’elle fit ses recherches, sur l’officiel et l’officieux. Si ses professeurs savaient ce qu’elle faisait de leurs enseignements informatiques, ils s’en mordraient les doigts. Il est évidemment plus simple de reconnaitre et coder lorsqu’on a une mémoire photographique quasiment absolue. Elle gagnait ainsi du temps, se passant de nombreuses bibliothèques et autres nécessités mémorielles. Toujours est-il que l’entreprise ne lui fit pas l’impression d’un repère crapuleux. Elle répondit donc favorablement.

Cela faisait quelques temps qu’elle n’avait pas remis les pieds sur Illium et constata que les travaux de reconstructions étaient terminés. Quand il y a de l’argent en jeu, tout va pour le mieux. C’est ce que disaient ces opulents buildings, cette foule qui se pressait. Il fallait dire que l’immeuble se trouvait au cœur de Nos Astra, ce qui n’était pas signe de petitesse. L’intérieur était aussi impressionnant en lui-même. Les employés qui déambulaient en nombre dans les locaux et les couloirs ne démentaient pas les informations qu’elle avait obtenues. Le domaine de l’information et de la sécurité était florissant et réussissait particulièrement à ce groupe-là.

Elle s’avança vers l’accueil où elle toisa une secrétaire asari.

« J’ai rendez-vous avec un certain Warwick. »

« Oui, un instant… votre nom ? »

« Rhéa. »

Elle avait par dessus son armure, un manteau sombre qui amplifiait largement sa stature déjà imposante. Ajoutons à cela qu’elle toisait la secrétaire assise d’un regard sombre. Les traits de sa race n’était pas les plus doux et bienveillants, elle n’eut pas à accentuer ses traits fermés pour avoir l’air peu commode. Ajoutons à cela sa voix rocailleuse, amplifiée par un savant jeu de collerette. C’est donc une secrétaire fortement intimidée et quelque peu confuse qui lui indiqua l’étage et l’ascenseur à employer. Il fallait bien une innocente victime qui paie pour cette invitation aux allures de convocation. Elle avait par ailleurs parfois un peu de peine à appréhender les civiles de manière conciliante. Elle n’était guère patiente pour ce genre de facétie et était heureuse que la secrétaire se soit exécutée rapidement. Elle n’aimait pas l’ambiance que dégageait ce genre d’endroit fréquenté par un gang de bureaucrate frénétique.

Lorsque la porte du bureau s’ouvrit, elle fut surprise de trouver un humain s’adonnant à une série de traction. Déconcertant comportement social pour un directeur. Elle ne sut dire si cet étrange professionnalisme était bon signe ou non. Elle marqua un léger temps d’arrêt pour lui permettre de cesser son activité et se concentrer sur son arrivée.
Avatar de l’utilisateur
Elvire Rhéa
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 27
Inscription : 19 Septembre 2017, 19:33

Âge: 36
Profession: Paramilitaire polyvalente
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 110.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Saber Warwick » 09 Octobre 2017, 23:39

Saber enchainait les tractions, attendant que son invitée arrive enfin. Il effectuait l'exercice en se tenant de dos, par rapport à la porte d'entrée du bureau. Lorsque la porte s'ouvrit, l'humain fit mine de ne pas avoir entendu ou remarqué. S'il l'avait voulu, Saber aurait très bien pu énoncer des nombres lors de chaque traction, mais il gardait le silence. Son but était de faire croire que le trouver comme ça était tout bonnement fortuit. Si en plus, il se mettait à compter, ça donnerait plutôt l'impression qu'il tentait d'impressionner. Ce genre d'attitude ne ferait que rendre hostile sa visiteuse. Ce n'est que lorsque la porte se referma que l'humain tourna la tête en direction de l'entrée, après avoir terminé une traction. En voyant la drelle, il haussa légèrement un sourcil.

-Hum, déjà là. J'avais pourtant dit à Malia de me prévenir de votre arrivée à l'instant où vous auriez mis un pied dans le bâtiment. Il va falloir avoir une petite discussion avec elle plus tard.

On pouvait aisément dénoté un manque total de gêne dans la voix de Saber. Pour cause, notre humain n'avait pas vraiment de problème de pudeur. Avant la guerre, elle était déjà très faible. La guerre contre les moissonneurs avaient cependant presque anéanti toute notion de pudeur chez lui, du moins la pudeur physique. Puis, il relâcha la barre horizontale et se dirigea vers son bureau. De face, il était bien plus facile de constater que notre homme n'était pas un vulgaire gratte papier. Sa musculature bien développé démontrait aisément qu'on avait affaire à un homme s'entraînant régulièrement. De plus, la multitude de cicatrice qu'il avait au torse, au ventre et celle de son visage en disait long aussi. Toutefois, c'était sans doute son tatouage du son omoplate droit qui avait de quoi susciter la curiosité. Plutôt étrange de trouver un humain portant l'emblème de la troisième légion d'infanterie turienne. Sans dire un mot, Saber se rapprocha de son bureau et attrapa sa chemise qui reposait encore sur son siège. Il l'enfila rapidement et s'assit. Lorsqu'il eut pris place, il invita d'un geste la drelle à s'asseoir à son tour. Il la détailla du regard. Elle arborait une teinte légèrement beige, contrairement à l'ensemble de son espèce. Son armure d'Éclipse était plutôt en bonne état, mais comme une partie était dissimulé sous son manteau de couleur sombre. Son regard était dur et froid, mais cela laissa Saber totalement indifférent. Il avait travaillé au cours de sa vie militaire avec des individus bien plus menaçant que cela. Une fois la drelle assise, l'humain pris la parole.

-Bienvenue au ISD, mademoiselle Rhéa. J'espère que vous n'avez pas eu de mal à trouver nos bureaux. Je suppose que vous vous interrogé grandement sur les raisons de notre offre. Je vais donc me charger de répondre à toutes vos interrogations. Une petite explication sera nécessaire. Toutefois, avant.

Saber se leva et se dirigea vers une étagère à proximité, il l'ouvrit, dévoilant un mini-bar. Chaque bouteille possédait un double étiquette. Le premier était original à la bouteille, apportant les informations régulière sur le contenu. Le second avait été rajouté, on pouvait aisément voir écrit de manière très lisible la désignation levo ou dextro, selon le cas. Saber pris une bouteille d'alcool levo et deux verres. Il retourna s'asseoir, posant les verres sur le bureau. Il versa ensuite un fond d'alcool dans chaque verre, avant de refermer la bouteille et de la poser près de lui. Finalement, l'humain déposa un des verre près de Rhéa, avant de prendre une gorgée du sien. De cette façon, il prouvait que l'alcool n'était pas empoisonné.

-Donc, parlons bien, parlons vrai. Les raisons que l'ISD vous a envoyé pour faire venir ici ne sont pas tout à fait exact. Certes, il est vrai que nous avons une offre d'emploi pour vous. Toutefois, nous ne sommes pas intéressé à l'idée d'engager Éclipse. La personne qui nous intéresse, c'est vous mademoiselle Rhéa. J'ignore si vous connaissez bien la société, mais nous nous spécialisons dans la sécurité et dans l'information. Plus précisément, pour ce dernier point, sur l'obtention et la protection d'information. Le dicton de notre département d'informations: Les informations sont une arme et vos secrets sont nos secrets.
Dernière édition par Saber Warwick le 14 Octobre 2017, 18:46, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 78
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 290.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Elvire Rhéa » 14 Octobre 2017, 09:45

C’est toujours de la faute de la secrétaire, au fond, un très grand classique. Les lèvres fendues esquissèrent un rictus assimilable à un sourire. Ce qu’elle observait là, ne l’étonnait pas réellement, cela correspondait à ce qu’elle avait pu apprendre. Elle le suivit donc et obtempéra docilement suite à son geste de main. Elle ôta finalement son manteau et le jeta sur le dossier de la chaise. L’armure était de très bonne facture et, en effet, en bon état. Ce n’était évidemment, pas l’armure basique, de l’homme de commando.

Mademoiselle ? Ah. Amusant personnage que voilà, cela faisait des années-lumière qu’on ne l’avait pas nommée ainsi. Enfin, elle avait fait partie des demoiselles, à l’époque de ses études entourée de bleutées. Mademoiselle était un terme humanisé de la chose… Depuis on s’adressait à elle avec un « madame », au minimum. Elle pinça ses lèvres. Elle espéra que ses explications seraient de meilleures factures que son entrée en matière. Elle l’observa se lever et s’affairer dans son minibar. Après le cliché de la secrétaire… voici celui du verre. Ma foi, il fallait bien qu’il rattrape ses indélicatesses protocolaires par un peu de zèle. Elle le remercia d’un hochement de tête et ne dit mot attendant qu’il commence sa fameuse explication. La drelle était en effet curieuse de connaître le motif de cette entrevue.

Des informations… c’était devenu une chose à la mode semblait-il. Il était indéniable qu’il s’agissait là du nerf de bien des guerres et qu’il valait mieux se trouver dans le bon cercle de personnes pour obtenir les informations les plus pertinentes. Dans sa profession, il valait mieux être correctement informé pour garantir le succès d’une mission. Elle passait elle-même beaucoup de temps à sillonner les réseaux sombres et autres lieu de perditions informatiques. Elle n’avait pas été confrontée à l’IDS, mais il lui semblait que si ça avait été le cas, ils n’auraient certainement pas eu d’intérêts communs.

« Je n’ai pas le plaisir de connaître votre société… en tout cas, pas en détails. »

« Je suis curieuse de savoir ce qu’est exactement votre proposition, et surtout comment vous comptez vous affranchir de mon employeur actuel… »


Elle porta le verre à ses lèvres et but une gorgée.

Elle avait pour l’instant eu le droit aux déclarations promotionnel, digne d’une publicité bien rodée. Elle attendait maintenant un peu de franchise. Elvire ne doutait pas qu’il y viendrait puisqu’il semblait avoir pris un chemin très direct. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle prenait la peine de rester assise et d’écouter ce qu’il avait à lui dire. A part un peu de son temps, elle n’avait rien à perdre. Inutile de préciser également, qu’à son entrée, les yeux sombres avaient scannés le bureau de fond en comble. Cette étude était passée inaperçue, car c’est à travers ses souvenirs, qu’elle fixa son attention. Elle avait l’habitude de travailler ainsi, pour n’attirer aucune attention. Cette capacité était l’avantage des siens et elle ne s’en privait pas. Qu’elle plaignait les humains, si frêles, si faibles… celui-ci se tuait à faire du sport, mais ses fibres musculaires sous-évaluées lui donnaient déjà un désavantage. Elle serra le poing. Ce n’était pas son cas. Il fallait tout de même reconnaître que ces humains avaient un autre avantage, outre leur prolifération digne de petit rongeur, ils avaient de la suite dans les idées.

Elle avait souvent observé leurs ruses et leur manque de scrupule. Cet égocentrisme se trouvait également parmi d’autres races, mais elle leur remettait la palme d’or sans hésiter. Concernant sa propre race ? Ils étaient trop disséminés et décimés pour qu’elle ait pu faire une statistique, elle n’avait jamais connu beaucoup de drell et elle savait bien qu’une dizaine n’était pas suffisant à produire une étude fiable.

Les grands yeux sombres et profonds observaient l’être poilu qui lui faisait face. De temps à autre, les doubles paupières clignaient. Sa première annonce n’avait pas créé de réaction visible sur elle et l’attitude était claire : elle attendait la suite.
Avatar de l’utilisateur
Elvire Rhéa
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 27
Inscription : 19 Septembre 2017, 19:33

Âge: 36
Profession: Paramilitaire polyvalente
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 110.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Saber Warwick » 14 Octobre 2017, 19:05

Saber avait commencer à présenter son offre à Elvira, mais cette dernière ne semblait pas du tout impressionner pour le moment, c'est du moins ce que ces gestes laissaient transparaitre. Peu importe, le but de Saber n'était pas d'impressionner. Ce genre de chose, il les laissait aux idiots et aux charlatant. Tenter de gagner le cœur d'une personne en l'impressionnant, cela semblait facile, mais c'était tout le contraire. De plus, même si on y arrivait, cela finissait par se dissiper avec le temps. Quoiqu'il en soit, l'humain savait qu'il devait rendre la chose intéressante pour la drelle. Également, il ne devait pas oublier de prendre en compte la mémoire de cette espèce. De ce qu'il savait, les drells avaient une mémoire parfaite. Ainsi, excepté leur propre naissance, ils étaient capable de se rappeler chaque moment de leur existence. Donc, Elvira n'oublierait aucun petit détail de leur rencontre. Saber la laissa parler, attendant qu'elle ait terminé. Après qu'elle eut pris une gorgée d'alcool et exécuté un double battement de paupière, il fut évident qu'elle attendait la suite. Notre humain ne se fit donc pas prier pour poursuivre.

-Eh bien, je ne vais pas vous faire toutes l'histoire de notre groupe, cela prendrait beaucoup de temps et je doute que cela vous intéresse de toute façon. Alors, pour résumer, la société fut créé il y a de très nombreuses générations, par un turien Victus Baccus, sous l’appellation Service Actif de Sécurité ou SAS. Elle a perduré, opérant dans l'espace turien et volus. Puis, elle a grandit avec le temps. Elle a ensuite changé de nom pour devenir l'ISD après la guerre contre les moissonneurs. Aujourd'hui, nous faisons autant dans la sécurité que dans l'information et nous opérons un peu partout dans la galaxie, excepté dans les systèmes terminus.

Saber se tut un court instant, pour prendre une petite gorgée d'alcool.

-Bon, pour en revenir à cette proposition. L'ISD ne veut absolument pas que vous renonciez à votre poste chez Eclipse, bien au contraire. Ce que nous voulons, c'est vous avoir comme informatrice. Comme je vous l'ai dit, l'information fait partit de nos domaines d'activités. Les informateurs ont donc un rôle important dans nos démarches. Ce qui nous intéresse, c'est la position hiérarchique que vous occupez et où vous l'occupez. Soit, un grade respectable dans l'organisation d'Éclipse, sur Oméga. De part votre position, vous êtes assez haut gradé pour disposer d'une certaine liberté de mouvement. Vous avez également l'autorité pour donner des ordres. Le tout sans être gradé au point d'être connu de tous. Donc, cela peut faire de vous une précieuse source d'information.

Saber reprit son silence quelques instants.

-Évidemment, ce n'est pas sur Éclipse directement que je veux des informations, mais sur ce qui ce passe sur Oméga en général. Un groupe criminel qui prévoit d'attaquer une station hors des systèmes terminus, des déplacements de convois d'esclaves, etc. Même si les informations que vous obtenez ne servent à rire à l'ISD, nous pouvons toujours les revendre aux concernés. Bon, si vous voulez nuire à des rivaux parmi les diverses organisations, voir même la votre, ça vous regarde. Toutefois, je crois que ce qui peut vous intéressez davantage, ce sont les avantages liés à un tel contrat.

Saber tapota quelques touches sur le clavier de son terminal et fit affiché le tout devant Elvira.

-C'est le salaire que vous auriez pour votre activité en parallèle, si on peut dire. Certes, vous trouverez peut-être le salaire peu élevé, mais nous parlons là uniquement du salaire de base. En fait, pour chaque information que vous pouvez nous obtenir, une évaluation de sa valeur sera faite. Puis, une prime vous sera envoyé en fonction de la valeur de cette information. Il est également possible que nous vous contactions afin que vous recherchiez certaines informations très précises, pour l'ISD. Dans un tel cas, la prime est plus importante qu'en temps normal. Évidemment, pour vous éviter certaine complication, le salaire serait versé sur un compte caché.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 78
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 290.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Elvire Rhéa » 17 Octobre 2017, 21:03

Lorsqu’on demande une synthèse d’une entreprise, il est toujours intéressant de voir de quelle manière elle est pratiquée. Quel vilain de supposer qu’un historique ne l’aurait pas intéressée, le reste de l’énoncé est assez rapide et très succins. Au moins, il ne lui avait pas fait un portrait trop enjolivé. L’absence totale de fioritures et de détails prouvaient au moins son honnêteté. C’est l’impression que donna son introduction à la drelle. Cette franchise ne le quitta visiblement pas, puisqu’il continua droit au but. C’était presque effrayant de franchise.

Tellement direct qu’elle se demanda quelle espèce de coup fourré se cachait derrière tout cela. Était-ce un test de loyauté masqué ? Elle en douta un instant. Voyant que l’humain avait terminé son explication, elle se laissa le temps de quelques instants pour finaliser sa réflexion. Elle posa une jambe, au niveau de sa cheville, sur le genou de la seconde. Elle joignit ses mains, apposant ses huit doigts en miroirs, à la manière analytique des psychiatres. Une manière de marquer à la fois la réflexion et le caractère très posé de sa réponse.

« En l’état, votre contrat ne m’intéresse pas. »

Toujours ménager ses petits effets, elle enchaina, toujours très placidement.

« Votre proposition, certes intéressantes, ne prend pas en compte des éléments cruciaux. J’aurais été une mercenaire vénale décérébrée, j’aurais pu dire oui. Peut-être. Parce que là encore, je serais un mercenaire sans une once de prudence. »

« Comme vous le dites, j’occupe à l’heure actuelle, une position plutôt confortable. Le salaire est bas ? Disons-le : ridicule. Et même s’il était affriolant, je touche bien assez de crédits… »

« En admettant que nous puissions nous entendre, car dans le principe, vous donner des informations sur la vie de la station et ses vilénies n’est pas hors de ma portée. J’y apporterais des conditions… »

« Une prime, pas de salaire. Si ladite prime ne me sied pas, il est évident que je me garde le droit de conserver l’information pour moi. Par-là j’entends avoir mon mot à dire dans sa fixation. Si vous désirez mon information, il faudra me faire confiance… ce qui va de soit puisque vous prêterez crédit à ce que je vous transmettrais. »

« Les informations ne vont pas que dans un sens. Qu’importe le client concerné en amont, si l’information concerne Eclipse ou l’équilibre d’Omega… je veux en être avertie. C’est le prix de ma confiance et l’unique manière dont vous pourrez me démontrer votre sérieux, importance et fiabilité. »

« Vous avez dit ne pas être implanté dans le système Terminus, cela dit… voilà donc pourquoi je doute de l’intérêt que je peux avoir à entrer en commerce d’information avec vous. Si vous n’avez aucun secret croustillant à me donner en retour, quel intérêt pour moi ? »

« Beaucoup pense que l’argent est maître de tout et c’est bien évidement faux, tout est relatif. »


Elle changea de position, se remettant plus droite dans le fauteuil.

« Je pense que vous avez-là, de manière un peu brute, mon point de vue. Je me suis permise cette franchise au vu de la votre. Il est évident que je suis ouverte à toute négociation sur la base de ces critères. Si c’est également votre cas, nous pouvons discuter. Si c’est le contraire, il ne me restera qu’à vous saluer et vous remercier pour votre verre. »

Un étrange sourire ourla les lèvres fendues de la drelle.
Avatar de l’utilisateur
Elvire Rhéa
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 27
Inscription : 19 Septembre 2017, 19:33

Âge: 36
Profession: Paramilitaire polyvalente
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 110.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Saber Warwick » 18 Octobre 2017, 20:17

Saber gardait le silence, attendant de voir comment la drelle réagirait à son offre. La plupart des individus recevant ce genre de proposition réagissait de deux manières différentes. Certains refusait totalement, les raisons variant selon chacun. D'autres acceptait immédiatement sans réfléchir, appâter par les crédits qui leur étaient offert. Toutefois, ce n'est pas ce genre d'individu que Saber recherchait. Les premiers étaient tout bonnement inutile car ils refusaient l'offre. Quant aux seconds, leur vision trop limité des choses faisaient en sorte que les renseignements qu'ils étaient susceptibles de rapporter étaient d'une importance variant entre faible et intermédiaire. Bref, pas des gros filons d'informations, mais cela restait tout de même nécessaire. Ainsi, notre homme s'interrogerait sur le style d'Elvira. Appartiendrait-elle à l'une des deux catégories? Ou bien, se montrerait-elle différente et donc, un élément beaucoup plus prometteur? La concernée commença par changer de pose, prenant un style faisant penser à celle des psychologues, dans certains holo.

Ainsi, la femme commença par refuser l'offre, puis commença à dévoiler sa propre analyse des choses. L'humain décida de l'écouter jusqu'au bout, sans l'interrompre, peut-être laisserait-elle sortir une option intéressante. Pour commencer, elle trouvait le salaire ridiculement bas, toutefois, elle semblait capable de passer outre, si certaines conditions étaient respectés. Apparemment, la drelle appartenait à une classe à part, voilà qui était très intéressant. Tout d'abord, elle désirait uniquement toucher des primes, se gardant le droit de conserver l'information si les crédits offert étaient insuffisant. De plus, la drelle voulait également que toutes informations concernant éclipse ou l'équilibre d'oméga lui soit transmise, si de telles informations arrivait en possession de l'ISD. Saber la laissa continuer pendant un moment, arrivant enfin au fameux moment où la jeune femme se tut enfin. En résumé, elle venait de donner ses conditions, mais restait ouverte à la négociation. Toutefois, le risque qu'elle claque la porte restait tout de même présent. Le Directeur de l'ISD demeura silencieux pendant quelques secondes, avant de prendre la parole.


-Quand j'ai lut votre dossier, je me disais bien que vous seriez plus prometteuse que nombres d'individus que l'entreprise tente de recruter. La majorité des appelés refuse ou bien accepte l'offre sans réfléchir. Disons que ceux qui acceptent sans réfléchir, cela en dit long sur leur capacité de réflexion. Par contre, les gens comme vous, capable de négocier sont bien plus intéressant et prometteur.

Saber prit une petite gorgée de son verre.

-Commençons donc par vos conditions. Si vous ne voulez pas de salaire périodique, très bien, nous nous en tiendrons uniquement aux primes. Pour ce qui est primes et de leurs valeurs, je suis prêt à faire un pas vers vous. Tout d'abord, il faut que vous sachiez que c'est pas l'extranet que les informations sont envoyés, nous utilisons certains systèmes pour sécuriser le tout. Alors, quand vous aurez des informations à soumettre, j'ai une idée de la manière à procéder. Tout simplement, l'utilisation d'un niveau d'importance chiffré. Une échelle de niveau 1 à 5, plus nombre étant grand, plus l'information étant importante. À vous de juger le niveau que vous lui attribuez. Évidemment, une plus grosse information aura plus de valeurs. Une fois le niveau transmis, vous recevrez la moitié de la prévue et la conservez. Après cela, vous nous transmettez l'information en question. De là, deux possibilités. Soit vous recevez l'autre moitié des crédits. Soit, si l'information est jugé comme ayant une plus grande valeur, vous recevez un bonus, en plus de la seconde moitié. Pour ce qui est renseignement que l'ISD cherche à obtenir, la somme proposée fera partie des détails de la mission.

Saber reprit une autre gorgée, terminant son verre et le reposant sur le bureau.

-Ensuite, quant aux informations concernant Éclipse et l'équilibre d'Oméga, je suis également prêt à un compromis. Je suis prêt à transmettre les informations concernant Éclipse. Pour ce qui est d'Oméga, seulement si cela peut impliquer directement ou indirectement Éclipse. Par contre, si votre organisation s'amuse à faire dans l'esclavage, ne comptez pas sur l'ISD pour vous transmettre des informations sur la question. Je méprise les esclavagistes au plus haut point. Mais bon, tant que votre groupe évite ce genre de chose, vous ne craignez rien. Finalement, même si je transmet l'information, toute mention pouvant permettre de remonter à l'informateur sera supprimé. L'ISD couvre ses informateurs, en tout circonstance. Vous le serez également, d'ailleurs.

L'humain se tut un court instant, pour laisser le temps à la drelle d'absorber l'information.

-Au fait, contrairement à ce que vous venez de supposer, nous sommes tout de même implanté dans les Terminus, je dis juste que nous n'y opérons pas. Des informateurs, des pirates informatiques, des voleurs et autres individus de ce genre, nous en avons au sein des Terminus. On peut apprendre beaucoup de chose grâce à eux. La différence c'est que nous n'opérons pas de mission de protection au sein des Terminus et que les individus que j'ai mentionné ne sont pas vraiment des employés, mais plutôt sous ''contrats'', dirons-nous. Comme je suis en train de vous proposez, pour être exact.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 78
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 290.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Elvire Rhéa » 21 Octobre 2017, 21:51

« Monsieur Warwick… vous n’êtes pas sans ignorer qu’Omega est dirigée par une figure unique en la personne d’Aria T'Loak. Si les Serres sont la réelle police en titre, si on peut les nommer ainsi… les autres groupes paramilitaires, que ce soit les soleils bleus ou nous-mêmes avons depuis la guerre perdu beaucoup de liberté. Ainsi donc l’équilibre d’Omega, tout ce qui affecte la station de madame T’Loak aura un impact sur Eclipse et inversement. »

« C’est pour cette raison que j’ai eu l’honnêteté de vous préciser ce qu’un engagement tel que je vous le propose implique. Dans un monde aussi petit et clos qu’une station… on ne peut pas impacter une chose sans troubler une autre… Il est évident que je me fiche si un tel marchand escroque un quidam ou si l'autre a décidé de buter sa femme... nous parlons évidement de choses plus importantes et sensibles... et ce qui touchera à Eclipse, touchera à Omega et inversement.»

« Je suis certaine qu’un maître de l’information tel que vous avait déjà assimilé cette problématique… »


La flatterie, elle savait aussi faire cela. L’idée proposée était tout ce qu’il y avait plus de classique et ne fut pas le moins étrangère au palmarès de la guerrière drelle.

« Votre système, aussi classique que simple, me semble tout à fait efficient. Je ne vois pas d’inconvénient à l’utiliser. Si ce n’est que nous devons trouver un accord de principe d’ordre plus figuré. »

Le couplet sur l’esclavagisme failli la faire rire. Elle ne se retint que par politesse. Il avait plutôt l’air d’avoir un balai enfilé dans le fondement et ne serait certainement pas réceptif à ce genre de réaction railleuse. Les mots qui suivirent ne furent cela dit pas pourvu de censure excessive.

« Concernant votre aversion… que me faites-vous là ? Ne soyons donc pas si précieux et puritains. Eclipse est un groupe paramilitaire. Ce terme défini-là bien notre dicastère et en aucun cas nous ne faisons commerce d’être ou d’objet. Là encore… je m’interroge, car vous devez totalement être au fait de nos activités si votre ISD est un tant soit peu efficace… ? C’est que je n’aurais pas grand intérêt à travailler avec un groupe d’amateur. »

« Votre petite menace me fait d’ailleurs bien rire… vos sentiments ne devraient pas interférer dans votre travail. Pour coincer des pirates, des esclavagistes, il vous faut des informateurs avec des informations pertinentes et comment les obtiennent-ils sans se mouiller la chemise… ? C’est très hypocrite comme déni, si s’en est un. »

Ces civiles sentimentaux et sensibles… quelle pitié. Si elle avait dû briser les dents et crever les yeux de tous les butariens qu’elle rencontrait sous prétexte qu’ils avaient ruinés son enfance… elle n’était pas sortie de l’auberge. Elle deviendrait une névrosée compulsive pleine de beaux principes hypocrites… Heureusement qu’elle savait faire preuve de détachement et d’un peu de recul. Bien sûr, elle ne cautionnait pas l’esclavagisme, mais ne le réprouvait pas totalement non plus. C’est une forme de commerce qui a nourri bien des économies et continue de le faire. Ceux qui aujourd’hui s’en insurgent, ont certainement tous des ancêtres qui y ont participés. Il est toujours plus aisé de critiquer le voisin que de s’occuper de soi. Eviter les ingérences lui avait sauvé la mise bien des fois, et ce principe lui tenait bien plus à cœur que de se soucier de ceux qui ne disposaient pas de leur liberté. Après tout, qui est vraiment libre dans une société galactique telle que celle-là. Les hors-la-loi ont bien souvent moins de chaînes que les individus ordinaires.

« Par ailleurs… si on veut qu’un secret reste secret, il ne faut jamais les dévoiler ... Du moment qu’une information circule, il est impossible d’en effacer toute trace de son origine. Ne seriez-vous pas un peu trop idéaliste ? Bien que j’apprécie votre dévouement protecteur, mais sachez que je ne me fais aucune illusion à ce sujet. »

Ce n’est pas à une vieille peau comme elle qu’on pouvait faire boire ces jolies paroles si facilement.
Avatar de l’utilisateur
Elvire Rhéa
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 27
Inscription : 19 Septembre 2017, 19:33

Âge: 36
Profession: Paramilitaire polyvalente
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 110.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Saber Warwick » 22 Octobre 2017, 16:07

Saber attendit de voir comment la drelle réagirait à sa contre-proposition. Cette dernière ne se fit pas prier. L'humain la laissa parler sans exprimer la moindre émotion. Intérieurement, une partie du comportement de cette femme l'amusait quelque peu. Elle s'amusait à le juger de haut, c'était plus qu'évident, pourtant, elle-même ne semblait pas se rendre compte des nombreuses failles dans ce qu'elle tentait d'expliquer. Il se garda cependant de répondre quoique ce soit, lui laissant tout le temps qu'elle jugeait nécessaire pour exprimer son point. Voilà pourquoi Saber ne reprit la parole qu'une fois que la jeune femme sembla enfin avoir terminé d'avoir exposé ses points et ses opinions personnels sur diverses questions.

-Raisonnement intéressant, mademoiselle Rhéa, mais partiellement inexact. Tout d'abord, vous parlez d'Aria T'Loak comme si elle était une espèce de divinité pouvant avoir un œil sur absolument tout et qui ne saurait être vaincu. C'est une fausse vision des choses. L'histoire l'a démontré, lorsque Cerberus a pris le contrôle d'Oméga. Sans le sens de l'honneur du général ayant pris la station, Aria aurait péris lors de cette nouvelle prise de pouvoir. De plus, même si elle est très puissante, elle n'est pas invincible pour autant, ni parfaite. La perfection et l'invincibilité, ce ne sont rien de plus que des fabulations. La perfection est un objectif qu'on recherche, pas qu'on peut atteindre. Pour ce qui est de l'invincibilité, mon peuple a un proverbe à ce sujet: On trouve toujours plus gros que soit.

Il se tut un court instant.

-Vous décrivez comme Éclipse comme un groupe paramilitaire. Vous semblez oublier votre période avant la prise de contrôle d'Aria. Alors qu'Éclipse était dirigé par Jona Sederis, une asari psychopathe. Une personne qui n'aurait pas hésité une seule seconde à écorchée des bébés si cela pouvait lui rapporter une jolie somme de crédits. Sans oublier comme je l'ai dit que la perfection n'existe pas. Alors je ne doute pas une seule seconde que vous avez des mauvais éléments au sein de votre groupe. Tout le monde en a d'ailleurs. Voilà pourquoi je préfère me préparer. Lorsqu'Aria tombera, ce n'est qu'une question de temps, le bordel va recommencer sur Oméga. Les guerres de pouvoir pour déterminer qui sera le nouveau dirigeant, la répartition des territoires et bien d'autres éléments. Par la suite, cela aura également un impact sur le reste de la galaxie.

Il se tut encore un court instant.

-Quant à votre opinion sur mon aversion sur l'esclavage, c'est votre droit. Je tiens toutefois à préciser un détail. Vous croyez vous vraiment aussi innocente? Tout individu quel qu'il soit utilise son opinion et ses visions dans la vie de tout les jours, même dans sa vie professionnelle. Cela peut se faire aussi bien dans les moments importants que dans les petits choses. Par exemple, vous vous trouvez en pleine fusillade contre un gang ennemi. L'ennemi que vous allez tenter d'abattre en premier sera soit celui qui semble le plus dangereux, soit celui qui semble le plus aisé à atteindre. Pourquoi cela et comment? Tout simplement parce que de votre point de vue, cet individu représente une cible prioritaire.

Il décida finalement d'aborder la question des informateurs.

-Quant à nos informateurs, certes, il est vrai que nous devons souvent prendre des individus n'ayant pas un passé sans tâche. Nous faisons cependant très attention à qui nous prenons comme informateur. Nous n'allons pas prendre n'importe qui. Je pourrais en ce moment même avoir un type qui m'offre une information pouvant valoir des milliards de crédits, sans pour autant vouloir l'écouter si je venais à apprendre que j'ai affaire à un monstre ayant commis des atrocités aux quatre coins de la galaxie. Autrement, contrairement à ce que vous pensez croire, dissimuler l'identité d'un informateur n'est pas impossible. Quand on sait comment procéder, il est tout à fait possible de faire en sorte que personne ne sache d'où cela viens. Ou du moins, pas que cela se sache précisément.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 78
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 290.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Elvire Rhéa » 06 Novembre 2017, 16:24

Elle faillit perdre son calme et le traiter de bofiot sans sommation. Quitter la salle et cesser de perdre son temps. En qualité d’animal sociable, elle se donna tout de même la peine de répondre, arrondissant même passablement les angles de sa pensée.

« Et alors ? »

L’intonation était de celle qu’on utilise pour tenter de montrer à son interlocuteur l’incohérence de son propos, en marquant cette question rhétorique.

« Cette leçon digne d’une lapalissade ne change rien au fait actuel, pour l’instant, c’est elle qui est aux rênes. Spéculer sur l’après à ce niveau-là est inapproprié dans notre contexte. »

La maladresse naïve de son interlocuteur l’impressionnait de plus en plus. A ce stade, cela n’entrait même plus dans l’optique d’un test de personnalité ou loyauté.

« Vous me faites perdre mon temps. Je ne suis pas venue pour écouter vos foutaises moralistes.»

Elle vide d’une traite le verre, le geste est sec.

« Je ne suis pas du tout innocente, Monsieur Warwick. Votre postulat de base est erroné au possible. »

Elle n’était bien sûr pas une criminelle et travaillait honnêtement. Elle avait un code de l’honneur et des valeurs morales. Elle faisait partie d’une catégorie de personne stable. Seuls les enfants sont réellement innocents, et encore… Quand on prive quelqu’un de sa vie, quel qu’en soit la raison, on ne peut prétendre à l’innocence. Ses doutes qu’elle avait sur la qualité de jugement de cet homme achevèrent de s’éclaircir.

« Vous ne semblez pas du tout être prêt ou apte à travailler avec moi. Et je ne tiens pas à être fliquée par une bande de moralistes qui jouent avec les informations d’autrui pour le profit et se permettent de juger les autres. Surtout si votre frilosité vous prive d’une vue d’ensemble incroyablement plus complexe. Votre visions biaisée du monde fausse forcément votre professionnalisme, preuve en est… votre exemple est en effet édifiant.»

« J’admire les idéalistes, Monsieur Warwic, mais le sentimentalisme n’a pas sa place ici-bas. Et en tout cas pas sur Omega. »


Un long soupire, la voix se radoucit.

« Comprenez bien que la dureté de ces mots n’ont rien de personnel. Je ne doute pas de vos valeurs, ni de celle de votre entreprise. Je vous souhaite d’ailleurs plein succès dans vos projets. Mais… Monsieur Warwic… on ne peut pas faire d’omelette sans casser d’œuf, comme vous avez usage de dire vous les humains. Vous ne pouvez pas recruter des informateurs sur Omega qui soient innocents. Ca n’existe pas… Par ailleurs, en jouant de ces informations vous prenez parti et indirectement, je suis certaine que vous êtes responsables de bien des morts et tourments dans cet univers. J'espère que vous aurez le recul nécessaire pour comprendre ma position. Sinon tant pis. »

« Je pense que nous allons cesser là cette discussion… ? merci pour le verre. »

« Si vous faites un jour la paix avec votre conscience, vous pouvez toujours me contacter… »


Elle prit son manteau d’une main et l’enfila. Si l’humain ne la retient pas, elle se dirigera posément vers la porte.

Spoiler : HRP :
Encore désolée pour le délai, comme je t'ai dit en mp, période très compliquée au boulot et trop d'heures sup' ^^'
Avatar de l’utilisateur
Elvire Rhéa
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 27
Inscription : 19 Septembre 2017, 19:33

Âge: 36
Profession: Paramilitaire polyvalente
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 110.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Saber Warwick » 08 Novembre 2017, 00:08

Saber observait en silence la drelle qui avait très clairement perdue patience devant les propos qu'il avait tenue. Apparemment, d'une manière ou d'une autre, il avait touché une corde sensible chez cette femme. Il resta cependant imperturbable alors qu'elle répliquait aux arguments qu'il avait avancé. Les chances de la voir accepter son offre semblait diminuer à chaque seconde. La drelle continua ainsi de parler, encore et encore, sans que Saber ne cherche une seule seconde à l'interrompre. Il se contenta plutôt de joindre les mains ensembles, en attendant qu'elle eut terminé d'exposé ce qu'elle avait à dire. Ce n'est que lorsque la femme eut repris son manteau et semblait sur le point de partir qu'il se décida à reprendre la parole.

-Des innocents? Vous m'en direz tant. Vous semblez croire que nous cherchons forcément des individus presque parfait. Tellement pur et tellement doux que même les mots gentillesse et innocence seraient des euphémisme pour les décrire. Vous vous trompez. Certes, je n'ai rien contre l'idée d'avoir des individus n'ayant pas de casier judiciaire, parmi nos informateurs. Je reste cependant un homme réaliste. Je sais que les meilleurs informateurs sont ceux qui se salissent les mains. La différence c'est que je m'impose juste certaines limites. Travailler avec des tueurs psychopathes et des terroristes, sans façon. Travailler avec des trafiquants, des contrebandiers, des tueurs à gages et ainsi de suite, cela ne me pose pas de problème. Il faut juste savoir tracer ses limites.

Il se tut un court instant.

-Je ne suis en total désaccord avec vous concernant ma vision d'Oméga. Aria n'est nullement éternel, comme chacun d'entre nous. Avant elle, Oméga a été dirigé par un krogan, vaincu par Aria et rebaptisé le patriarche. À l'époque de ce krogan, tous pensait que jamais il ne pourrait être détrôné. Pourtant, il l'a été. On pensait qu'Aria ne pouvait être vaincu, pourtant Cerberus l'a chassé d'Oméga et l'aurait tué, si leur général n'avait pas eu un minimum d'honneur, contrairement au reste de son organisation. Comme disait mon père, espère le meilleur, en te préparant au pire. C'est ce que je fais avec Oméga. J'espère qu'Aria restera maitresse d'Oméga aussi longtemps que possible, mais je me tiens prêt à la voir tomber à tout moment. Ainsi, si cela vient à arriver, nous ne serons pas pris de court.

Saber se gratta la barbe un court instant.

-Si vous voulez partir, allez-y, je n'ai pas l'intention de vous forcer à rester.
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 78
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 290.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Elvire Rhéa » 13 Novembre 2017, 22:03

Elle cligna des yeux, lentement. Elle aurait pu, à la faveur de sa mémoire eidétique, lui citer au mot près ses précédents propos pour le rendre attentif à ses propres contradictions, mais elle y renonça. Elle ne connaissait cet homme d’aucune manière et il ne semblait réellement peu intéressé par sa potentielle recrue. Son orgueil dut avouer une part de déception aigre. Cela ne fait jamais plaisir de se croire courtisée, pour se rendre compte du contraire. Heureusement pour elle, les jours précédents avaient été un long fleuve tranquille et ressourçant auprès des siennes. Après tout, il était plaisant de découvrir un peu plus l’étrange manière de penser des humains. Ces envolées lyriques et morales étaient très caractéristiques, de ce qu’elle avait pu en constater. D’autant plus drôle que le même homme concède employer des trafiquants et autres tueurs… les limites sont visiblement très aléatoire dans cette entreprise. De ce qu’elle connaissait des trafiquants, c’était en général des raclures qui tuent bien plus que nécessaire. La violence entraîne la violence et ce genre de milieu en est tissé.

Elle se retourna, répondant à sa dernière intervention.

« Je peux comprendre votre vision et respecter votre point de vue. Ce n’est pas la question. Vous êtes venu me chercher pour me proposer une place, monsieur. Pas l’inverse. On parle donc ici de respect et de bienséance basique. Cracher sur le monde de son invité, est le meilleur moyen de l’indisposer... Je ne vous demande pas de changer vos pensées ou convictions, la délicatesse aurait été vectrice d’une discussion bien plus positive. »

La deuxième manche est enfilée. Elle marqua un temps d’arrêt léger devant la porte, puis franchit son seuil, une fois les battants effacés de son champ de vision. Elle était habitée de sentiments contradictoires. Elle referma son manteau et enfila ses mains dans ses poches. Le contact avec la crosse de son pistolet la calma quelque peu. Le comportement de ce directeur l’avait finalement amenée à se méfier de l’endroit et de ses réelles informations. Son insistance à programmer la fin d’Aria T’ Loak avait fini par attirer son attention plus que son agacement. Elle se promit de suivre très attentivement les circonvolutions de ces foutus vendeurs d’informations. Finalement, ces milieux pouvaient être bien plus traitres qu’un trafiquant. Trop de jeux ou de manipulations, d’anticipations mesquines… c’est une chose importante, mais en faire le commerce… était-ce vraiment innocent ? Non. Certainement pas.

En maugréant, elle fit le chemin inverse.

Cette étrange rencontre lui laissait vraiment un étrange goût. Elle fera le nécessaire à son retour sur Omega. Son vol ne décollait pas avant ce soir, elle se décida donc à profiter des lieux. Elle n’avait rien à acheter en particulier, mais rien ne l’empêchait de jeter un coup d’œil. Elle prit la peine de saluer, en passant, la secrétaire de l’étrange directeur. Peut-être que c’était elle qu’il cherchait à piéger. Si elle avait, même par politesse, abondé dans son sens… il aurait eu un moyen de chantage pour se garantir sa loyauté. Peut-être. Bah. Si elle avait une mémoire parfaite, elle avait un cerveau ordinaire en ce qui concernait le traitement de donnée. Ce casse-tête allait finir par lui donner la migraine. Dans tous les cas, vu la nébuleuse qui entourait ce contrat, elle avait eu raison de décliner l’offre.
Avatar de l’utilisateur
Elvire Rhéa
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 27
Inscription : 19 Septembre 2017, 19:33

Âge: 36
Profession: Paramilitaire polyvalente
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 110.00 Points

Re: un singe et une lézarde

Message par Saber Warwick » 14 Novembre 2017, 21:33

Saber restait totalement inexpressif devant la femelle drell, attendant de voir comment cette dernière réagirait à ses derniers propos. Une partie de lui doutait qu'elle accepte son offre. Elle semblait beaucoup trop têtue ou bornée pour ça. Cependant, il pouvait se tromper. Si elle acceptait, tant mieux, mais comme pour tous ses informateurs, le ISD prendrait avec des pincettes toutes les informations qu'elle dépêcherait, après tout, on était jamais à l'abri de la désinformation. Si elle refusait, tant pis, Elvire s'en irait et Saber devrait tenter de trouver un autre informateur. Après tout, des gens prêts à vendre des informations, ce n'est pas ce qui manquait sur Oméga. En soit, le fait que de tels individus existent sur ce caillou flottant, ce n'était un secret pour personne. Cependant, il y avait une différence entre savoir qu'il y en a et savoir qui ils sont, à qui ils vendent et ce qu'ils vendent. Un phénomène quelque peu sans fin.

Pour en revenir à la drelle, fit connaitre son point de vue. Visiblement, la vision de Saber sur Oméga, Éclipse et le futur de la station l'avait offenser. L'humain ne tenta même pas de s'excuser, libre à elle de percevoir les choses ainsi. En ce qui le concernait, l'humain n'avait fait qu'énoncer des faits. Si la drelle préférait se bercer d'illusion en croyant qu'Aria serait éternelle et qu'Éclipse ne retomberait jamais dans ses anciennes pratiques, libre à elle de le faire. Il avait mieux à faire que de tenter de changer la mentalité d'une personne bornée. Il la laissa donc repartir sans dire un mot ou tenter de l'arrêter. Dès que les portes du bureau furent fermé, Saber appuya sur quelques touches de son terminal. Un écran s'afficha dévoilant les images des caméras de sécurité du bâtiment. Certaines des caméras étaient visibles et d'autres cachés, un truc de base dans le domaine. Il put ainsi suivre tout les déplacements d'Elvire jusqu'à ce que cette dernière ait quitté les lieux et se soit aventurés hors de portée des caméras à l'extérieur. L'humain resta un instant à réfléchir lorsque la porte du couloir secret s'ouvrit. Cora était revenu. L'asari n'avait enfilé que ses sous-vêtements, gardant ses vêtements sous le bras.


-Pas réussi à la recruter, dommage.

-Tu écoutais la conversation?

-Oui et non, je suis arrivée vers la fin.

-Je vois. Tant pis, je trouverai bien quelqu'un d'autres. Quelqu'un de moins borné.

-Borné?

-Elle garde des illusions en tête, avec trop de fermeté. Comme tout individu censé, j'adorerais qu'Aria demeure maitre d'Oméga définitivement, mais c'est impossible. Un jour ou l'autre, elle va finir par tomber. Quand cela arrivera, il y aura beaucoup de sang. De plus, rien ne garantit que le prochain sur le trône serait aussi réfléchit et aussi peu sanglant qu'elle.

-Tu réfléchis un peu trop, mon grand. Maintenant, on reprend ce qu'on avait commencé.

Cora s'approcha sensuellement de Saber, en laissant tomber les vêtements sous son bras., il n'était pas difficile de savoir ce qu'elle voulait. Aussitôt, l'humain appuya sur un bouton, déclenchant le verrouillage de la porte de son bureau. L'instant d'après, l'asari était sur lui, les deux amants se retrouvant au sol, après qu'elle lui ait arraché sa chemise. Saber parvint toutefois à glisser une main sur le bureau, pendant les assauts de l'asari. Il parvint à appeler la secrétaire.

-Oui, monsieur?

-Est-ce que j'ai d'autres rendez-vous aujourd'hui, Malia?

-Non, monsieur.

-Bien. Qu'on ne me dérange pas pour les deux prochaines heures.

Cependant, Cora avait d'autres idées en tête, alors qu'elle murmurait à l'oreille de Saber. Ce dernier sentait l'excitation monter en lui, avec intensité sous les propos de la belle bleue. Ce fut ensuite le pantalon de l'humain qui voleta plus loin.

-Plutôt pendant les trois prochaines heures.

-Oui, monsieur.

Puis, la main de l'humain disparu derrière le bureau. Il était temps de reprendre là où ils avaient été interrompu. Surtout d'en faire encore plus que ce qui était prévu à ce moment là. Ainsi s'envolèrent à leur tour les sous-vêtements, celui de Saber et ceux de Cora
Avatar de l’utilisateur
Saber Warwick
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 78
Inscription : 14 Septembre 2017, 01:20

Âge: 32
Profession: Directeur d'entreprise de sécurité
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 4

Points MEL: 290.00 Points


Retour vers Nébuleuse du Croissant



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron