Une épitaphe pour le Maefis?

*

Modérateur: MJ

Une épitaphe pour le Maefis?

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 18 Août 2017, 22:04

• Date du RP : 15 juin 2192
• Lieu du RP : Au départ de la station Oméga
• Type de RP : RP solo
• Personnage(s) participant(s) :/


-------------------------------------------------------------------

Trois jours avant le dernier vol, dans un spatioport quelconque sur Rannoch a écrit :
Il n'y avait pas de salle de conférence à proprement parler sur la Maefis. Des espaces dédiés à des conversations privées existaient bien, mais ils étaient trop étroits pour accueillir l'intégralité de l'équipage. En même temps, jusqu'ici, jamais le capitaine Fyn'Garul n'avait réclamé la présence de tout le monde. La plupart du temps, seules les personnes qui se rendaient sur le terrain avaient droit à une convocation, avec la consigne finale d'avertir ceux dont les talents seraient demandés à un moment ou à un autre en court d'intervention.

Les yeux rivés sur son datapad, il était appuyé contre le comptoir séparant l'espace cuisine de la grande table où les repas étaient pris. Till était déjà là, immobile près des placards réfrigérés, avec ce stoïcisme presque inquiétant propre aux geths. Puis peu à peu, les chaises se remplirent. Ce furent d'abord Ven et Siole qui arrivèrent de l'étage supérieur et s'installèrent sans un mot en face l'un de l'autre. Mun et Off firent irruption l'instant suivant, suivis de près par Daun. Si les deux quariens allèrent s'asseoir, le geth, lui, allait se diriger spontanément vers un coin de la pièce quand Mun lui tapota l'épaule. Rectifiant sa trajectoire, il prit place à côté de son partenaire soldat. Nuuma ne tarda pas, accompagnée de Mithra.

Il manquait encore du monde, mais Fyn remarqua sans peine le calme qui régnait dans la pièce. D'habitude, il était impossible d'espérer qu'un silence spontané prenne place dans un équipage quarien. Du moins pas hors mission. Mais chacun avait noté le caractère exceptionnel d'une telle réunion. La première en son genre. Siole entrecroisait nerveusement ses doigts. La dernière fois qu'elle avait vu ce type de regroupement, c'était sur le précédent Maefis, en pleine période de guerre. La main de Ven se posa sur les siennes et calma son début d'agitation au moment où Ush arriva. Considérant les chaises un instant, il préféra se mettre aux côtés de Till. Puis finalement, Akasha et Miho entrèrent, chacun un datapad à la main. Si la pilote alla directement s'asseoir entre Mun et Nuuma, le geth, lui, alla vers le capitaine et parut échanger quelques données entre leurs datapads.

"Bien. On va pouvoir commencer."

Le capitaine se décala du comptoir en baissant son datapad. Il jeta un regard circulaire et se dirigea vers le bout de table.

"Dans trois jours, nous allons récupérer une cargaison et une dizaine de passagers sur Oméga pour livrer le tout dans un avant-poste sur Doféya."

La main de Siole se leva presqu'instantanément.

"Oui?"
"Désolée pour l'interruption, mais… Dorféya est un centre d'étude soutenu par le gouvernement Volus. Pourquoi ils auraient besoin de matériel venant d'Oméga? C'est suspect…"
"Parce que nous n'arriveront jamais jusque dans le système Aroania. Mais je vais y revenir. D'autres questions?"


Dans la soute


Le mécanicien du Maefis termina de fixer la dernière attache stabilisant la dernière caisse fraîchement chargée. A côté de lui, un turien, fusil d'assaut fixé dans le dos, jetait des regards alentours, surveillant la rampe permettant le chargement. Au bas de celle-ci, Mun montait la garde avec Off et deux humains.

"C'est bon, le chargement est complet, on va pouvoir y aller."

Geelo'Tidal était un quarien soucieux du bon déroulement de son travail. Son datapad en main, il notifia la rentrée de la dernière caisse, et du bout du doigt, il recompta l'ensemble du chargement avant de quitter la page de gestion des stocks. Il se tourna vers le mécanicien.

"J'en informe le poste de pilotage. Vous pouvez aller prendre vos aises dans les dortoirs. Notre cuisinière vous fait savoir que le repas sera servi d'ici deux heures."
"Cuisinière? Le geth rouge?"

Le ton de Geelo ne surprit pas Ven qui avait l'habitude de faire face à ce genre d'étonnement. Lui-même avait probablement dû faire la même tête le jour où Till lui avait demandé d'utiliser les pronoms féminins avec elle.

"Oui, elle a choisi son genre et tient à cette nuance. Mais elle ne prendra pas mal la confusion, rassurez-vous."
"Le développement individuel des geths ne cessera de m'étonner!"

Ven rit de bon cœur tandis que les humains, Off et Mun se dirigeaient vers l'élévateur.

"Vous n'allez pas vous rafraîchir?"
"Non, je dois faire quelques vérifications supplémentaires concernant la marchandise, et je n'aime pas le faire seul."

Il indiqua le turien armé qui restait près de lui.

"Comme il vous plaira! Vous me trouverez près du kodiak au besoin, j'ai quelques révisions à y faire."



Dans le poste de pilotage


Miho venait de recevoir la confirmation du bon verrouillage de la cale. Elle jeta un coup d'œil à Nuuma qui avait déjà entamé la check-list. Sa co-pilote actionna les derniers poussoirs d'une main légèrement tremblante, ce que Miho nota immédiatement.

"Tout va bien se passer."
"Oui, mais…"
"Regarde-moi."

Timidement, Nuuma tourna la tête vers Miho. Le temps passé à côté de son mentor lui permettait de capter rapidement le regard de la pilote malgré la semi-opacité de la visière.

"Tu es parfaitement formée et tu vas assurer ton boulot merveilleusement bien. Je n'en doute pas un seul instant, alors n'en doute pas à ma place, d'accord?"

Nuuma hocha la tête et rangea son datapad. Miho nota avec satisfaction que sa co-pilote ne tremblait plus. Elle en fut surtout rassurée, pour la sécurité de la jeune quarienne. La voix du capitaine se fit entendre.

"A tout l'équipage. Nous allons bientôt décoller. Tenez-vous prêts."

Miho lança immédiatement la demande d'autorisation à l'intention de la gestion du trafic aérien. Autorisation qui arriva rapidement. Immobile, elle se contenta d'observer les gestes redevenus fiables de Nuuma qui, entraînée par un nombre incalculable de décollages, désactiva les amarres et réveilla les réacteurs et du Maefis qui s'engagea peu à peu hors de la station d'Oméga. Les calculs de Siole aidé de l'IV leur furent confirmés. Miho lança à son tour une communication à l'intention de tous le vaisseau.

"Mesdames et messieurs, c'est le pilote qui vous parle. Nous allons passer d'ici quelques minutes en vitesses supraluminique. Veuillez vous assurer d'avoir à portée de main quelque chose à quoi vous retenir en cas de déséquilibre. Merci."
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 91
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 10
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 309.00 Points

Re: Une épitaphe pour le Maefis?

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 19 Août 2017, 14:09

Trois jours avant le dernier vol, dans un spatioport quelconque sur Rannoch a écrit :
Les membres d'équipage se jetèrent des regards inquiets. Même Till jusqu'ici d'une rigidité inquiétante tourna son œil vers le capitaine, puis vers Ush qui eut un haussement d'épaules étrangement humain. Le silence resta de mise.

"Je vous ai fait parvenir à l'instant à chacun d'entre vous la liste détaillée des personnes que nous allons transporter. Merci de mémoriser chacun d'entre eux ainsi que les notes en annexes. Dans deux jours, vous devrez effacer toutes ces informations de vos datapads. Pour la suite, je laisse la parole à Akasha."

Le capitaine s'assit finalement, alors que toute l'attention de l'équipage se reportait sur le geth qui, d'un geste précis, déposa un petit projecteur holographique au centre de la table. Les premières images défilèrent, affichant une série de vaisseaux allant du transporteur léger au vaisseau de gabarit moyen, tous civils à priori.

"Les vaisseaux Lewisar, Kallah'Ri, Fadmar, Aktaros, Hollothim, et Gabuquo se sont volatilisés dans le courant de l'année. Les informations concernant leur disparition sont incomplètes et il manque leurs derniers déplacements. Certains collaboraient ouvertement avec des groupes mercenaires, d'autres étaient totalement indépendants et effectuaient des transports sous contrats."
"Comme nous."

Le marmonnement de Mun avait été à peine perceptible, mais tout le monde l'avait si ce n'était entendu, en tout cas pensé.

"Oui. Et comme le Maefis, leurs équipages étaient quariens, ou quario-geth."

Le murmure des froissements de tissu suivit cette information quand tout le monde bougea légèrement pour se jeter de nouveaux regards soucieux.

"Du fait des implications criminelles de certains de ces vaisseaux, et de l'isolation par rapport à Rannoch des indépendants, la Fédération n'a lancé aucune enquête pour le moment."
"Alors qui nous met sur cette mission?"
"Moi, et la créatrice Weli'Sar."

Les regards quariens et geths se tournèrent instantanément vers la pilote. Tout le monde à bord connaissait la belle-sœur de Miho. Mais cette dernière ne leva les yeux de son datapad que pour observer le mini-projecteur holographique qui s'était figé sur un vaisseau arborant un logo connu également, celui des laboratoires pour lesquels travaillait Weli.



Dans la salle de navigation


Brock était un krogan plutôt massif à la longue vie reconnaissable par les multiples cicatrices qui barraient sa figure. Sans être particulièrement connu dans les milieux criminels, il n'en demeurait pas moins redoutable, comme tout bon krogan qui se respectait. C'était lui qui menait cette équipe d'intervention. Il n'aimait pas particulièrement Geelo, le quarien qui avait pour mission de surveiller le bon déroulement du chargement de la marchandise. Mais c'était grâce à lui qu'il était payé, donc bon. Et puis avoir des butariens, humains et surtout turiens sous ses ordres avait comme un petit arrière-goût de revanche qui lui plaisait bien. Dans la salle de navigation, il eut un regard condescendant pour la petite quarienne qui vérifiait sur le projecteur holographique centrale que la direction prise du Maefis se calait parfaitement bien sur le chemin tracé par ses calculs. Un son métallique lui parvint quand le geth de l'entretien entra à son tour.

"Cette unité peut-elle vous promener?"

Siole se retourna, notant la présence de Ush et du krogan quelque peu perplexe. Elle se rapprocha à son tour.

"Ush a parfois un peu de peine à formuler ses phrases. Il voulait vous proposer de visiter le vaisseau."

"Ça va aller. Votre capitaine m'a déjà fait faire le tour. Je vais voir mes hommes, mais apparemment tout est en ordre. On dirait que l'efficacité de votre équipage n'est pas qu'une rumeur."

Siole afficha un vaste sourire flatté, qui fut remplacé par un air de profonde indifférence quand le krogan lui tourna le dos pour quitter la pièce. En deux pas, Ush se plaça à côté de la navigatrice et, tout comme elle, observa le lourd déplacement du krogan. Ce ne fut que lorsque la porte se fut refermée qu'il se reporta un instant sur la quarienne.

"Créatrice? Votre pouls m'indique une certaine nervosité."
"Je vais bien, Ush. Juste… Tu pourrais rester près de moi jusqu'au dîner?"
"Oui."

Une légère secousse se fit ressentir. Le Maefis venait de passer en vitesse supraluminique.



A l'infirmerie


Logan siffla d'admiration en observant l'infirmerie. Cet humain avait visité pas mal de vaisseau mais c'était la première fois qu'il observait une infirmerie aussi bien structurée.

"Tu te prend pour un piaf?"

Le turien qui l'accompagnait était nettement moins impressionné que lui. Il observa un instant Akasha qui s'affairait à classer des dossiers sur un terminal. Puis il jeta un coup d'œil dans le couloir. Logan ne se laissa pas démonter.

"Excusez-moi, doc, mais c'est bien derrière cette porte du fond qu'il y a une pièce stérile?"
"Un petit sas en vérité. La salle stérile se trouve juste après. Si vous êtes intéressé, je peux vous la montrer, en longeant le couloir, au fond, il y a une épaisse vitre qui permet de voir ce qui s'y passe et de communiquer avec l'intérieur sans avoir à suivre tout le protocole pour y pénétrer."
"Ah bon? Pourquoi faire?"

Le médecin du Maefis se dirigea vers le couloir en passant devant le turien et en invitant l'humain à le suivre.

"Et bien imaginons qu'un membre d'équipage organique soit blessé sérieusement et doivent rester alité plus d'une journée… Ici, les autres membres d'équipage peuvent lui tenir compagnie et parler avec lui sans avoir à perdre du temps en décontamination."
"Et s'il veut de la tranquillité?"

Devant la vitre, tous deux pouvaient distinguer la salle vaguement éclairée par quelques voyants allumés. Daun se pencha légèrement, et indiqua un petit panneau de contrôle contre un mur.

"Il est possible de couper le son et d'opacifier la vitre. C'est plus pratique, surtout quand des membres d'équipages ont besoin d'un peu d'intimité."

L'humain eut un rire entendu qui fut coupé net par le turien.

"Brock veut nous débriefer dans les dortoirs."
"Ouais… Sauf qu'il n'a jamais le bon compte. S'il remarque mon absence, t'as qu'à lui dire que j'ai certainement pas lu mes messages, il ne sera pas étonné."

Le turien poussa un grognement de mécontentement, mais s'éloigna sans chercher particulièrement à embarquer son collègue qui de son côté passa un bras amical autour des épaules de Daun.

"Bon, maintenant qu'on est entre nous doc, parlez-moi de ces moments d'intimités…"



Dans les dortoirs


Le turien qui venait de quitter l'infirmerie referma la porte après être entré dans les dortoirs. A l'intérieur, Brock semblait vérifier ses troupes. Trois butariens étaient en train de finaliser le chargement de leurs armes tandis qu'un humain finissait de placer sa dernière pièce d'armure. Un autre collègue turien, déjà prêt, le salua de la tête à son entrée avant que le krogan ne prenne la parole.

"Geelo et Actus sont en place dans la soute. Et Logan?"
"A l'infirmerie comme prévu."
"Bien. Vous deux…"


Il fit un geste indiquant deux butariens.

"Vous vous occuperez du poste de pilotage. Ne touchez aux commandes que si le pilotage automatique est défaillant. Et vous deux…"

Il indiqua le troisième butarien et l'humain.

"Vous irez assurer l'infirmerie. Les deux turiens restants, vous viendrez avec moi pour faire le ménage. On va commencer par les espaces communs, puis on descendra jusqu'à la soute."

Ses derniers ordres donnés, Brock activa son OmniTech et envoya un message à Geelo.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 91
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 10
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 309.00 Points

Re: Une épitaphe pour le Maefis?

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 20 Août 2017, 14:35

Trois jours avant le dernier vol, dans un spatioport quelconque sur Rannoch a écrit :
"Le Kernak est un vaisseau de transport geth qui déplace des échantillons de matières premières issus des systèmes terminus pour analyses. Au cours d'un de ses déplacements, il a capté un message incomplet venant du Gabuquo. Ils sont entrés en contact avec ce vaisseau pour plus d'information. La réponse a indiqué une défaillance du système de communication. L'explication étant plausible, le Kernak a poursuivit sa route. Par précaution, l'équipage a tenté de retrouver le Gabuquo, sans succès. Son dernier passage officiel enregistré remontait à deux mois, dans la travée de l'Attique. Ils ont signalé cette irrégularité à la flotte. Sans réaction concrète, le capitaine du Kernak a sollicité l'avis de la créatrice Weli'Sar qui a repris les données de l'échange pour analyse avant de me les transmettre. Voici ce que nous avons trouvé.

Akasha activa son OmniTech et un grésillement désagréable et surtout absolument impossible à comprendre retentit dans la salle, entrecoupé de quelques syllabes tout aussi insaisissables.

"CRIIIIIIIIIII…de…IIIIIIIIIIIIIIIII…tak…IIIIIIIIIIIIIII…te….IIIIIIIII."

"Le premier message capté par le Kernak était corrompu. Avec l'aide de quelques membres du laboratoire, il a pu être reconstitué. Il s'agissait en vérité d'une transmission geth codifiée et partiellement altérée. Après plusieurs essais il a été possible de reconstituer l'envoi d'origine. Il comportait la codification de deux virus distincts dont la simulation a pu démontrer les effets. Le premier est destiné aux geths et désactive les fonctions de motricité ainsi que les échanges de données externes."
"En gros, il vous isole du Consensus, et même des communications courtes distances en vous neutralisant complètement, mais sans porter atteinte à vos autres fonctions. Vous pouvez donc voir, entendre et sentir sans réaction possible…"
"Affirmatif, créateur Daun'Xaleh"
"C'est cruel."

Seule Till eut un léger mouvement des plaquettes surmontant son faisceau optique. Mithra, Off et Ush n'eurent aucun geste. Par contre chaque quarien à l'exception de Fyn et Miho eut un regard pour les geths présents.




Dans la soute



Geelo éteignit son OmniTech et se tourna vers le turien qui l'accompagnait. Ce dernier avait l'habitude de cette étape. Il se contenta de hocher la tête et de décrocher son fusil d'assaut de son dos avant de commencer à traverser l'espace de la cale en direction du kodiak. Le quarien décrocha l'attache de la dernière caisse qu'il ouvrit. Le couvercle afficha un écran, et un clavier s'illumina. Il commença à pianoter avec un intérêt certain sur ce dernier. Deux barres de chargement s'affichèrent. La première se rempli en à peine quelques secondes avant de se transformer en une sélection d'affirmation que Geelo confirma d'un geste du doigt.



Dans le poste de pilotage



La porte s'ouvrit et Nuuma sursauta en se retournant. Mithra entra et referma derrière lui.

"Les passagers sont dans les dortoirs."
"Bien."

Miho se releva. Les commandes étaient en pilotage automatique. Sans bouger de son siège, Nuuma prit une longue inspiration pour se détendre avant de se saisir de son datapad. L'optique du geth se baissa au sol, dans l'exact position qu'aurait pris un organique en pleine réflexion.

"Ça va aller, Mithra?"
"Oui. Créatrice, puis-je vous poser une question pers…"

Une série de bips se fit entendre et l'éclairage de l'œil de Mithra se mit à vaciller, puis, sans prévenir, le geth se replia sur lui-même. Miho se précipita vers lui, tandis que Nuuma se redressait brusquement.

"Qu'est-ce que…?"



Dans la salle de navigation



Fyn entra dans la pièce pour trouver Siole assise, appuyée sur le bord de la table holographique, Ush immobile à côté d'elle.

"Tout va bien?"
"Rien à signaler jusque-là. Fyn, dis-moi… Et si…"

Le corps d'Ush se mit subitement à trembler et bascula contre la table. Siole et Fyn l'attrapèrent de justesse mais le poids du geth eut raison de leurs forces et ils se contentèrent de retenir sa chute du mieux possible et de lui éviter un choc brutal contre la table.



Dans la cuisine



Till tranchait des légumes aux formes étranges avec une précision et une rapidité que seule une machine pouvait posséder. Appuyé les deux coudes sur le comptoir, Mun admirait son efficacité tandis que Off, imperturbable, était immobile derrière lui, l'optique fixé dans le vague.

"Till, je ne t'ai jamais demandé. Comment tu en es venue à t'intéresser à la cuisine?"
"Après la guerre, cette unité a voulu aider un groupe de réfugiés. Le nombre de médecins, d'ingénieurs, de mécaniciens était suffisant. Mais il manquait du personnel pour l'entretien et l'alimentation. J'ai trouvé la deuxième intéressante."
"Juste comme ça? Intéressante?"

Sans cesser ses gestes, la geth émit une série de petits sifflements avant de poursuivre.

"Cette unité a dû chercher des connaissances très différentes de celles acquises jusqu'ici. Nourrir est un acte simple. Mais chaque espèce n'a pas les mêmes habitudes ni les mêmes besoins. De plus, toutes les espèces optimisent leur efficacité quand l'alimentation est qualifiée de bonne. La subjectivité de cet état de fait est amusante à étudier."

La phrase à peine terminée, le couteau retomba sur la planche. Mun se redressa brusquement alors que Till basculait sur le côté et heurta le sol. Off se replia sur lui-même tandis que la lumière de son optique vacillait.



A l'infirmerie.



Daun pénétra dans l'infirmerie où Akasha oeuvrait toujours sur un terminal, l'humain sur les talons.

"Et ben! J'aurais cru qu'avec votre système immunitaire, vous autres quariens n'auraient pas autant d'amusement!"
"Vous avez une expression pour ça, vous autres humains… C'est quoi déjà? Il ne faut pas se fier aux apparitions?"
"Ha ha!! Apparences, pas apparitions!"

Daun allait rejoindre l'humain dans son rire quand les mains d'Akasha manquèrent de défoncer le clavier. Il vibra légèrement et se replia, avant de basculer en arrière. Dans le dos du médecin, l'humain sortit son pistolet et le pointa à l'arrière de la tête de Daun.

"Non, vraiment il ne faut pas s'y fi..."

Il fut interrompu dans sa tirade par une main qui dévia son arme pendant que le poing libre du médecin s'écrasait sur son nez. La figure en sang, l'humain eut un mouvement de recul que Daun exploita pour lui arracher l'arme de la main avant de la pointer vers sa figure et faire feu. Le cadavre de Logan bascula comme au ralenti et chuta en arrière, animé d'un dernier spasme incontrôlable.

"Je tâcherai de ne plus confondre."



Dans la soute.



Les tintements métalliques caractéristique du travail sur un moteur indiqua au turien la position de Ven. Il pointa son arme et entra brusquement dans le kodiak grand ouvert. En revanche, il ne s'attendait pas à ce qu'il vit, c'est-à-dire rien. Incrédule, il fouilla du regard l'intérieur du véhicule vide de toute existence organique autre que la sienne. Le son des outils oeuvrants était pourtant clairement audible et en se penchant, il remarqua un petit émetteur diffusant un enregistrement.

Plus loin, sur le terminal de Geelo, une nouvelle indication s'afficha après le remplissage de la seconde barre d'état. Il releva une main, prit une inspiration et débrancha l'arrivée d'énergie dans son casque avant d'appuyer sur une touche du clavier. Puis méthodiquement, il rebrancha le câblage et souffla calmement. La seconde et dernière phase de son travail était faite. Satisfait, il baissa gentiment l'écran alors que le turien revenait vers lui au pas de course.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 91
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 10
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 309.00 Points

Re: Une épitaphe pour le Maefis?

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 21 Août 2017, 17:26

Trois jours avant le dernier vol, dans un spatioport quelconque sur Rannoch a écrit :
"Et le second virus?"

Malgré son calme apparent, la voix un peu fébrile de la navigatrice ne trahissait que trop bien son inquiétude.

"Il simule une obstruction des filtres, provoque une défaillance fonctionnelle de leur système de nettoyage, et fige toutes les fonctions des combinaisons environnementales."
"Un instant… Si une obstruction est détectée, et que le système de nettoyage est défaillant, ça signifie que le dispositif de filtration tout entier pourrait se boucher complètement."
"C'est répugnant, mais idiot: il suffit d'enlever nos masques pour respirer. Ils ne peuvent pas altéré l'aération interne du vaisseau sans que ça ne finisse par leur nuir à eux aussi."
"Imaginons déjà. L'air se bloque. Si la victime n'est pas entraînée à retenir sons souffle, elle peut perdre conscience en quelques secondes, voire une minute ou deux dans le meilleur des cas. Il nous faut en moyenne une minute pour retirer masques et filtres. C'est possible, mais rendu compliqué par la panique ressentie, et l'entrave des textiles portés. Beaucoup doivent tourner de l'œil avant même d'avoir pu défaire toutes les attaches inférieures du masque. Mais partons du principe que son retrait n'est pas un problème. Nous avons un système immunitaire lamentable. Il suffirait de quelques minutes pour que la fièvre rende déjà la réflexion difficile. Même avec la meilleure formation militaire, il deviendrait difficile de se battre convenablement dans un tel état. Et de toute manière, sans aide extérieure, la mort par maladie serait inévitable. Il faudrait atteindre une infirmerie et prendre des antibiotiques, donc…"
"Donc les premières zones dont ils doivent prendre le contrôle sont l'infirmerie et le poste de pilotage, pour éviter toute communication qui pourrait leur nuire."




Dans le poste de pilotage



Miho vérifia la stabilité de Mithra, accroupie à son côté, et se tourna rapidement vers sa co-pilote.

"Ça a commencé. Prépares-toi à…"

Le brusque blocage de l'air figea la phrase de Miho. Elle vit Nuuma sursauter, ses mains s'agrippant subitement au bas de sa visière. Paniquée, la co-pilote glissa de son siège pour tomber à genoux, ses mains glissant en tout sens sur le pourtour de sa visière.
Miho perdit son dernier souffle d'air, mais curieusement, elle n'avait pas peur. Les répétitions avaient eu le mérite de conférer à ses gestes une répétition rassurante. Ses doigts effleurèrent la protection de son cou, passèrent sous son menton qu'elle longea, détachant peu à peu les fixations avec calme et régularité. Les mains se faufilèrent sous le tissu recouvrant sa tête, repoussant au fur et à mesure ce dernier. Sa vision commença à s'assombrir, et elle préféra fermer les yeux, tirant sur les câbles à l'arrière de sa nuque. La visière bascula en avant, et elle retira ses filtres, libérant l'entier de son visage pour prendre une longue et profonde inspiration aussi salvatrice qu'étourdissante. Elle chassa d'un geste rapide de la main une longues mèche blanches qui se balançait en repoussant de l'autre l'entier du tissu sur sa tête. Le souffle encore court, elle se releva un peu trop rapidement pour se diriger d'un pas chancelant vers sa co-pilote, sa voix trahissant son inquiétude.

"Nuuma!"

Une toux rauque et un long gémissement lui répondit alors qu'elle s'appuyait sur le dossier de sa co-pilote. A quatre pattes au sol, la jeune quarienne reprenait son souffle tant bien que mal. Elle releva un visage gris, strié de quelques rayures soulignant ses pommettes, le front recouvert de boucles auburn, ses yeux irisés encore humides de la peur qu'elle avait ressentie. Miho soupira de soulagement, un sourire ourlant ses lèvres.

"Bien joué ma jolie. Il est temps de prendre notre première dose."

Après avoir aidé Nuuma à se redresser, la pilote se retourna et détailla une dernière fois le geth comme éteint.

"Mithra, réveille-toi."



Dans la salle de navigation



Le corps inerte de Ush venait tout juste de toucher le sol. Spontanément, Siole et Fyn se regardèrent et, sans même prononcer le moindre mot, l'un comme l'autre commença à porter ses mains à sa visière. Fyn rabattit le tissu aux motifs verts de sa tête sur sa nuque quand le blocage de l'air eut lieu. Garder son calme n'était pas une épreuve pour lui. L'expérience faisait son oeuvre, suffisamment pour que le sentiment d'étouffement ne prenne pas le dessus sur les gestes qu'il avait à faire. Le plus difficile pour lui, c'était d'avoir à soutenir la vision de sa navigatrice en train de paniquer. Après plusieurs tentatives, l'une des attaches de la visière de Siole se brisa, empêchant toute prise pour la défaire. Affolée, la quarienne secouait la tête en tout sens, ses doigts essayant d'agripper la pièce abimée sans jamais trouver d'accroche. Les sons autour d'elle lui donnaient la désagréable impression d'avoir la tête dans de la mousse. L'air trop rare, chaud et saturé de carbone qui restait encore dans son casque ne lui était d'aucun secours. Elle tenta désespérément d'inspirer alors que des tâches sombres rongeaient son espace de vision de l'extérieur vers l'intérieur, avec la régularité du désespoir. Siole vit une main à trois doigts assombrir ce qui lui restait de vision avant que ce ne soit le noir total. Seule une pression involontaire tirant sa tête légèrement en avant lui rappela qu'elle n'avait pas encore totalement tourné de l'oeil.

"Respire!"

La voix non déformée par les filtres lui parut encore lointaine, mais elle n'aurait pas eu besoin de cette consigne. L'instinct de survie dominait et une goulée d'air frais salvateur s'engouffra dans ses poumons, lui donnant l'impression douloureuse que ses bronches s'enflammaient. Elle toussa, les doigts crispés sur les bras de Fyn auquel elle s'accrochait.

"Ça va aller?"

Clignant des yeux, Siole parvint rapidement à remettre des couleurs dans le monde qui l'entourait. Elle hocha la tête, distinguant les traits rassurants de son capitaine, et sourit de soulagement en sentant ses propres cheveux noirs lui chatouiller les joues.

"Bien. Prenons notre première dose."

Tout en fouillant dans une poche contre sa hanche, Fyn se redressa, déviant son attention de sa collègue au geth immobile au sol. Le premier coup leur avait été porté, il était temps de riposter.

"Ush, réveille-toi."



Dans la cuisine



Mun avait déjà défait deux petites attaches quand l'arrivée d'air de sa combinaison se bloqua. Ses gestes gardèrent une fluidité et une efficacité toute militaire tout au long du processus. Les fixations cédèrent les unes après les autres, puis le câblage retomba sur sa nuque et enfin, la visière bascula vers l'avant. Jusqu'ici, aucune angoisse n'était venu le saisir à la gorge. Le soldat prit une lente inspiration, et réalisa que son souffle n'était pas aussi fuyant qu'il l'aurait imaginé. Machinalement, il sorti de sa poche un petit tube surmonté d'une aiguille dont il retira la protection pour se l'enfoncer dans le cou, pressant l'autre extrémité du pouce. La dose d'antibiotiques se mêla rapidement à son flux sanguin, lui assurant une première et éphémère défense contre les bactéries qui l'assaillaient déjà. Il posa la seringue sur le comptoir en frémissant. L'air frais sur son visage lui faisait toujours une drôle de sensation. Inconsciemment, il se gratta le haut du crâne, emmêlant ses cheveux bruns un peu trop longs. Il était temps qu'il se prépare à la suite des événements. Mun fit le tour du comptoir et ouvrit un placard pour en sortir son fusil d'assaut avant de se diriger vers le corps replié de son meilleur ami geth.

"Till et Off, réveille-toi."

Bien que ce fut inutile, il prit la précaution de vérifier l'état du chargeur à cartouches thermiques de son arme. Alors qu'il comptait aller vérifier l'état de Off, le son de démarches lourdes se rapprochant le fit changer d'avis, et il s'accroupit au bout du comptoir, en silence.



A l'infirmerie



Daun avait déjà presque entièrement retiré sa visière quand l'arrivée d'air se boucha. Il considéra l'humain étendu au sol, le crâne explosé, et se pencha pour le déplacer de manière à ne pas l'avoir dans les pattes. D'un geste ferme et sûr, il referma la porte de l'infirmerie et la verrouilla.

"Akasha, réveille-toi."

Sans même s'approcher de son collègue geth toujours immobile au sol, il sortit d'une de ses poches sa dose d'antibiotiques qu'il s'injecta dans la seconde. Il n'y avait plus de retour en arrière possible à présent, ce qui bizarrement réjouissait le médecin. Du coin de l'œil, il vit le geth frémir à nouveau. Mais son attention fut vite accaparée par les bruits de pas qu'il entendait se rapprocher. Il se surprit à réaliser qu'il avait une furieuse envie de mettre du pirate en pièce.

"Cette fois c'est parti."

Le médecin activa son OmniTech et commença à pianoter dessus.



Dans la soute



Le turien revint vers Geelo au pas de course.

"On a un problème. Le mécano a disparu"
"C'est sans importance. Il doit être en train de mourir où qu'il soit."
"Peut-être… Ou peut-être pas."


Actus déposa l'appareil qu'il avait trouvé dans le kodiak à côté du clavier du quarien.

"Il a pris la peine de simuler le fait qu'il était encore là. Pourquoi se serait-il donnée cette peine si ce n'était pour nous tromper? Et pourquoi nous tromper s'il ignorait ce qui allait se passer?"

Derrière son masque, les yeux de Geelo s'écarquillèrent. C'était la première fois qu'un phénomène imprévu se produisait en court de mission. Soudainement inquiet, il activa son communicateur.

"Brock, on a peut-être un problème.



Non loin de la cuisine



"Comment ça un problème? C'est pas un mécano qui va nous poser problème. Si quelqu'un bouge, vous l'éliminez, c'est tout. Tâchez juste de pas trop abimer le vaisseau. Quelqu'un d'autre a remarqué quelque chose de suspect?"

Malgré l'épaisse plaque du sol, Ven entendait distinctement la voix du krogan. Dans le conduit qui passait sous le couloir, il ne pouvait se tenir qu'à quatre pattes. Mais dans l'immédiat, il était sur le dos, tâchant de reprendre son souffle le plus silencieusement possible. Ses mains étaient toujours crispées sur la visière qui reposait sur son ventre. Il avait bien cru y passer, seul dans le conduit, quand l'air lui avait subitement manqué. Il bénissait Miho qui l'avait torturé des heures durant en lui faisant mettre et enlever sa visière encore et encore en salle stérile, malgré ses plaintes. L'automatisme avait été tellement bien ancré en lui qu'il n'avait même pas eu à réfléchir pour arriver au bout de ses peines. Il repoussa ses cheveux noirs en bataille et s'injecta à son tour sa première dose d'antibiotiques avant de se retourner. Après avoir fixer sa visière à sa ceinture et abandonné la seringue à côté de lui, Ven suivit les pas du krogan.



Entre la salle de navigation et le poste de pilotage



"RàS de notre côté. Le capitaine, la navigatrice et un geth sont à terre. On pénètre dans le poste de pilotage."

Le butarien fit s'ouvrir la porte. Il nota la présence d'un autre geth, recroquevillé à côté du seuil. Plus loin, le bras de la co-pilote pendait du siège, inanimé. Puis entre deux, à plat ventre, le corps de la pilote titulaire gisait, à côté de son datapad qui diffusait en boucle une minivid affichant un enfant quarien. Tout se déroulait selon leurs plans. Un sourire victorieux aux lèvres, le premier butarien se pencha pour arrêter le son désagréable d'un gamin poussant des cris de joie stridents. Mais au moment où sa main se posa sur le datapad, trois doigts agrippèrent son poignet.

"Bouh!"
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 91
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 10
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 309.00 Points

Re: Une épitaphe pour le Maefis?

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 21 Août 2017, 19:31

Trois jours avant le dernier vol, dans un spatioport quelconque sur Rannoch a écrit :
Les regards se tournèrent vers Miho qui jeta un dernier coup d'œil à son datapad. Fyn hocha la tête à l'intention de la pilote pour que celle-ci prenne le relai. Elle se releva.

"C'est pourquoi nous allons prendre les mesures suivantes. Daun, avec l'aide d'Akasha, vous allez préparer trois doses d'antibiotiques à large spectre pour tous les quariens du vaisseau. Fyn, éventuellement Mun et moi-même allons passer les deux prochains jours à faire répéter à chacun d'entre vous comment enlever vos visières et filtres en moins d'une minute sous la pression."

"Attend, Miho. C'est bien joli tout ça, mais on ne peut pas se lancer sans prévoir aussi la sécurité des geths. Et même s'il y a un moyen de contrer leur virus, qu'est-ce qui nous dit qu'il n'a pas déjà été modifié par précaution? Si un message rassurant a été envoyé du Gabuquo, ils ont déjà dû envisager l'éventualité que quelqu'un ait compris leur méthode."

"Et c'est pour ça que les geths ne seront pas protégés directement contre le virus. Akasha et Weli ont déjà mis en place un programme de secours qui ne s'active qu'en cas de blocage des fonctions motrices. Une reconnaissance vocale basée sur chacun d'entre nous permettra, à l'aide d'un mot clé, de lancer un redémarrage du système communication courte distance. Ainsi, chaque geth aura la possibilité de restaurer les programmes de gestion de mobilité préalablement sauvegardés dans l'IV du vaisseau. C'est aussi pour ça que nous veilleront à ce que ni Off, Ush, Till, Akasha ou Mithra ne soit seul tout au long de la mission."

Ush et Till hochèrent curieusement la tête. Off ne réagit pas. Il était perpétuellement collé à Mun et en avait logiquement conclu qu'il n'aurait rien à changer à ses habitudes. Mithra quant à lui, se contenta de garder son optique tournée vers Miho.




Dans la cuisine



Brock pénétrait dans la pièce, suivit de ses acolytes turiens. De sa place, il ne remarqua pas âme qui vive. En revanche, il perçu très bien la salve de balles qui passèrent suffisamment près de lui pour qu'il en ressente le courant d'air, avant que les projectiles ne finissent leurs courses dans le crâne du turien à côté de lui, le tuant sur le coup. L'autre turien bondit en arrière dans le couvert du couloir, sous le rire gras et amusé du krogan.

"Mais c'est que je vais pouvoir m'amuser cette fois-ci! Montre-toi, qui que tu sois."

Il fit un pas en avant, et repéra le corps recroquevillé de Ush, mais une nouvelle salve le fit reculer. Une balle fut arrêtée par son armure, les autres se fichèrent dans le cadre de la porte, là où le turien s'était risqué à se pencher.

"Quarien. On dirait que tu es bien seul sans vos amis geths pour vous aider."

A l'extrémité du comptoir, Mun regretta de ne pas avoir eu le temps de déplacer Off. En effet, son partenaire était le premier membre d'équipage sur le chemin du krogan, contrairement à Till. Brock allait être difficile à abattre et il pourrait s'en prendre au geth encore coincé dans sa tentative de réveil. Mun n'avait pas la prétention de penser qu'il pourrait se faire un krogan dans un espace clos, avec un simple fusil d'assaut. Mais au moins, il pouvait essayer de le tenir en respect en attendant des renforts, et accessoirement éliminer le menu fretin qui l'accompagnait. Pour ce qui était de son dernier objectif, il était plutôt bien parti. Il se releva pour tirer à nouveau mais replongea derrière le comptoir quand le krogan fit feu en premier avec son fusil à pompe. Un bord du comptoir éclata, égratignant le front de Mun. Il essuya rapidement quelques gouttelettes de sang en jurant quand la voix de Brock retentit à nouveau.

"Si tu tiens à ton synthétique de compagnie, je te suggère de te rendre bien sagement."

Mun jeta un rapide coup d'œil et remarqua le que le krogan s'était rapproché d'Off et braquait maintenant le canon de son arme contre la tête du geth. Les mâchoires crispées, le quarien n'eut pas à réfléchir bien longtemps. Off n'était pas qu'un geth, il était son ami avant tout. Mun releva son propre fusil au-dessus de sa tête avant de se redresser lentement, espérant un miracle.

"je me doutais bien que tu avais le sens du sacrifice, soldat!"

Le krogan éclata de rire en reportant son canon sur Mun, mais son hilarité cessa net quand le sol se déroba littéralement sous ses pieds. Brock tomba dans un trou dont la largeur trop petite le bloqua à la taille. Sous la surprise, il avait laissé tomber son arme qui glissa suffisamment loin pour se retrouver à quelques centimètres hors de portée de sa main tendue. Son geste se figea subitement, alors que des cristaux de glace faisait leur apparition autour de sa taille, grignotant peu à peu son torse. Brock perdit le plein contrôle de ses jambes, et ne sentait que trop bien la morsure du froid venu d'en bas. Mais ce qui lui fit éprouver un sentiment de mort imminente, ce fut l'ombre imposante du geth se dépliant lentement devant lui en activant son OmniLame. Till s'approcha à son tour, un hachoir particulièrement bien aiguisé dans chaque main.

"Oh bordel de…"

La suite ne fut pas particulièrement belle à voir. Le krogan tenta d'entrer en furie, mais le bas de son corps ne lui répondait plus correctement. Les geths ne lui donnèrent pas l'opportunité d'essayer autre chose. Sans finesse aucune, Brock se fit mettre en pièces au sens propre, alors que, attiré par ses hurlements, son second acolyte se fit neutraliser de la même manière que son précédent compatriote. Mun abaissa son arme fumante en affichant un sourire aussi malsain que carnassier, tout juste éclairé par les quelques lueurs de la surcharge avec laquelle Off acheva de griller le contenu de la boîte crânienne de Brock préalablement ouverte par les hachoirs de Till.
Plus loin dans la cuisine, une autre plaque de métal constituant le sol se mit à bouger et Mun se précipita pour la soulever, tirant Ven à la force d'un bras. Le mécanicien fut extirpé de sa planque en toussant, dans une brume délicieusement rafraîchissante. Son OmniTech encore allumé affichait encore le symbole caractéristique d'un souffle cryo. Un peu secoué, Ven tint bon sur ses jambes et remercia Mun. Ses prunelles iridescentes se posèrent sur le krogan, duquel il se détourna rapidement.

"Bien joué, Ven."
"Je crois que je vais vomir…"
"Le krogan serait théoriquement comestible avec la bonne cuisson."

Les deux quariens affichèrent une mine dégoûtée.

"Personne ne voudra manger ça, Till."
"Créateurs, puis-je vous suggérer de prendre votre deuxième dose d'antibiotiques?"



Dans le poste de pilotage



Le visage grisâtre de Miho, encadré de cheveux aussi blancs que les prunelles de ses yeux, eut raison de l'assurance du butarien. Malgré son expérience passée à massacrer des gens, toutes espèces confondues, le pirate afficha une expression d'horreur quand, sous ses yeux, une morte revint à la vie. Il eut un brusque mouvement de recul en poussant un cri de surprise qui fut écourté par un violent coup de pied en pleine figure. Sous la pression du talon à l'orteil atrophié, le criminel sentit son nez craquer, et deux de ses dents bondir vers le fond de sa gorge.

Le second butarien leva instinctivement son arme, qu'il relâcha instantanément quand une lame se ficha profondément dans son poignet. Nuuma s'était relevée, et déterminée à lutter pour sa vue, avait effectué son magistral lancé de poignard. Un genou en appui sur son siège, elle braquait maintenant son pistolet à arc droit sur sa cible qui, par instinct de conservation, bondit en arrière hors du poste pilotage en refermant la porte.
Ce fut un geste qu'il regretta amèrement quand, alors qu'il tenait son poignet ensanglanté contre lui, le butarien sentit contre son dos, pression métallique de deux pistolets. Il n'eut que le temps de distinguer les sourires victorieux et malsains du capitaine et de la navigatrice, avant que les détonations simultanées de l'achèvent d'une double décharge bien trop violente pour son organisme.

Sonné, le premier butarien sentait le sang envahir sa bouche. Il donna un coup devant lui, mais ne rencontra que de l'air quand la pilote lui passa sous le bras pour se glisser dans son dos. Rapide et vicieuse, elle enfonça les trois doigts de sa main gauche dans les yeux de son assaillant, tirant de tout son poids en arrière pour le déséquilibrer. Miho sentit parfaitement la souplesse des globes oculaires céder sous ses ongles gantés. Fou de douleur et instable sur ses jambes, le butarien recula promptement, écrasant la quarienne entre son corps et la paroi.
Privée de sa cible, Nuuma se tourna pour pointer son arme sur le pirate restant, mais sa main se fit tremblante. Tirer dans un vaisseau, encore plus dans un poste de pilotage, la terrorisait fondamentalement. Bien que la cible fut merveilleusement exposée, elle ne pu se résoudre à presser sur la détente.

Coincée entre le mur et le butarien, Miho agrippa plus fermement le visage de son adversaire, provoquant un hurlement de douleur. Agrippé au poignet de la pilote, il serra avec une force décuplée par le combat, faisant grimacer la quarienne. Le pirate essaya d'attraper Miho qui lui glissait constamment entre les doigts en se tortillant sans cesse. Espérant s'offrir une meilleure prise, il se pencha en avant dans l'espoir de la faire basculer à portée de sa main libre. Hélas pour lui, il ne fit que permettre à Miho de replier une jambe pour accéder facilement au son poignard accroché à son mollet.
Levant son bras armé, elle frappa de toutes ses forces à la base du cou du butarien, près de la clavicule. Le sang jaillit avec violence, éclaboussant les deux combattant, un siège, le sol et la paroi. Ses forces le fuyant à la vitesse de ses battements cardiaques, le butarien tomba à genoux, seulement retenu par les doigts encore plantés dans sa figure. Miho retourna la lame plusieurs fois, agrandissant la plaie et écourtant l'agonie de son ennemi. Légèrement essoufflée, la pilote relâcha sa prise et secoua son poignet douloureusement engourdi avant de relever les yeux sur une Nuuma qui venait de baisser son arme.

"Keelah…"

La porte venait de se rouvrir sur un Fyn et une Siole en pleine contemplation macabre. Le dos du butarien à leurs pieds fumait encore, mais ce n'était rien à côté de la vision d'une Nuuma planquée derrière son siège d'un côté, et d'une Miho à moitié couverte de sang, poignard en main, surplombant un cadavre défiguré. Le relèvement soudain de Mithra, en retard sur la bataille, fit sursauter tout le monde, brisant du même coup l'étrange ambiance qui s'était infiltré dans le cockpit.

"Hm… On va dire que tout va bien jusque-là."
"Oui, tout va bien."

Sans sa visière pour cacher son visage, le regard fuyant de Nuuma en disait long sur le sentiment de culpabilité qui l'envahissait. Un bruit étrange et synthétique, s'apparentant bizarrement à un soupire, détourna l'attention de toute l'équipe. Derrière eux, Ush qui s'était relevé peu de temps auparavant, estimait l'étendu des saletés à nettoyer. Il informa, sur son ton monocorde.

"Il n'y a plus d'ennemi à ce niveau du vaisseau."
"Merci Ush. Il est temps de prendre notre seconde dose. Tout le monde avec moi."

Fyn partit, suivit de Siole, Ush et Mithra. Miho se mit en route à son tour mais fut retenue par une main timide sur son poignet.

"Miho, je…"
"Tu as fait ce qu'il fallait. Personne ne tire dans mon poste de pilotage."

Le ton faussement hargneux de la pilote fit sourire Nuuma qui emboîta le pas à son mentor.



A l'infirmerie



La porte venait d'encaisser plusieurs coups plutôt violents. Heureusement pour Daun, renforcer l'entrée de l'infirmerie avait fait parti des derniers travaux d'entretien du Maefis. Mais ce n'était qu'une question de temps avant que l'ensemble ne cède. Akasha venait de se relever et s'affairait à nouveau sur le terminal.

"Créateur? Les systèmes du Maefis sont pris d'assaut."
"Occupe-toi de ça, je gère les assaillants."
"A vos ordres."

Le drone d'attaque que Daun venait de faire tournicotait sur lui-même contre la porte fermée les séparant des assaillants. Le médecin ne s'en occupa pas pour l'instant. A la place, il renversa une table d'oscultation pour offrir un couvert à Akasha. Il se plaça ensuite à côté de la seule entrée de l'infirmerie et prépara un souffle cryo. Accroupi sur le côté, il ouvrit la porte et balaya le sol, noyant le seuil dans une brume de givre. Un tir retentit, l'éraflant au bras, avant qu'une insulte ne fuse.

"Pauvre con! Tu veux tous nous tuer? Y'a du matériel potentiellement explosif là derrière!"

Mais déjà le drone d'attaque s'élançait vers les adversaires. Il n'était pas censé durer longtemps, juste assez pour arriver près des pirates.

"Saloperie!"

Le drone explosa entre les deux assaillants, envoyant le premier valser contre une paroi et étalant le second au sol. Daun se releva et se mit dans le cadre de la porte. Ignorant sa blessure,il tira deux fois sur l'homme sonné mais encore debout avant de se tourner vers le butarien couché qui essayait de se relever malgré le sol glissant. Comprenant qu'il n'aurait pas le temps de se remettre sur ses pieds, le pirate leva son arme mais bien trop tard. La décharge qui l'acheva lui traversa le crâne.

"Créateur, vous êtes blessé."
"Rien que je ne puisse soigner. Fais-moi plaisir, chasse ce salopard de notre Maefis."



Dans la soute



"Brock? BROCK?!? Logan? Logan tu me reçois?"
"Ils ont bloqué l'élévateur, et les portes hermétiques permettant l'accès aux escaliers sont aussi verrouillées."


Geelo poussa un juron bien senti et se réactiva sur son terminal pour essayer d'en savoir plus. Il prit le contrôle d'une caméra de surveillance dans un couloir, et vit le spectacle de deux turiens au sol, la boîte crânienne explosée. Il passa en revue toutes les fréquences qu'il leur était arrivé d'utiliser en mission jusqu'ici, sans succès. Le quarien venait à se demander s'il leur restait un allié en vie. Actus jeta un coup d'œil vers le kodiak, mais quoiqu'il ait eu en tête, Geelo se chargea de briser ses illusions.

"N'y pense même pas. Impossible de sortir en vitesse supraluminique. Et essayer de défoncer les portes est bien trop dangereux. Une fausse manœuvre et on pourrait provoquer des dommages mortels."

Le quarien se reconcentra sur son terminal et prenait petit à petit la maîtrise des systèmes de contrôle des portes. Mais alors qu'il allait libérer l'accès aux escaliers, un premier message d'erreur s'afficha. Puis un deuxième. Et un troisième. Quelqu'un le contrait maintenant au fur et à mesure, en s'adaptant à ses différentes tentatives. Pire, une série de message d'alerte commencèrent à s'afficher avant que l'écran ne se brouille. Une fumée commença à s'élever du clavier, puis une série d'étincelles. Geelo bondit en arrière quand la caisse toute entière renfermant son terminal mobile se déforma sous la surchauffe qui grilla tous les circuits.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 91
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 10
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 309.00 Points

Re: Une épitaphe pour le Maefis?

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 22 Août 2017, 20:04

Trois jours avant le dernier vol, dans un spatioport quelconque sur Rannoch a écrit :

Pour la première fois, la voix un peu timide de Nuuma perça le court silence revenu.

"Mais… S'il n'y a pas de traçage des derniers mouvements de ces vaisseaux, comment être sûrs que nos prochains clients sont bien les responsables? Et si nous nous en prenions à des innocents?"

"Nous n'en sommes pas sûrs à 100%. C'est aussi pour ça que nous ne frapperons pas les premiers. Nous ne faisons qu'établir un protocole de défense en cas d'attaque, rien de plus. Fyn, Akasha et moi-même avons passé les derniers jours faire des annonces et éplucher les propositions. Nous sommes parti du principe qu'ils ciblent des vaisseaux quariens et ne font pas d'annonce de recrutement pour ne pas laisser de trace. Ont donc été écartées les propositions au nom d'entreprises reconnues par les systèmes conciliens, ceux dont d'autres transports ont déjà eu lieu et dont les équipages quariens sont toujours en fonctions, ceux qui possèdent des documents douaniers reconnus conformes par le standard des spatioports et ceux qui comptent un geth dans leur équipe. Il ne restait plus que deux prises de contact valables. L'une demandant un transport depuis les systèmes terminus vers l'espace concilien, et l'autre demeurant dans les systèmes terminus et donc plus isolé. C'est sur ce dernier qu'on s'est fixé et que Fyn a négocié un contrat suffisamment intéressant financièrement pour être attractif, et pas trop pour ne pas éveiller de soupçons. La liste de leur équipe est celle que Fyn a dit vous avoir transmis tout au début de cette réunion."

Till s'anima subitement pour poser ses imposantes mains sur le comptoir.

"Pardonnez-moi, créatrice, mais cette mission a été demandée à titre privé, sans reconnaissance officielle. Si nous échouons, le Maefis disparaîtra comme les autres vaisseaux. Est-il éthiquement correcte de risquer ainsi la vie de tout l'équipage."

Fyn reprit immédiatement la parole.

"Non, ça ne l'est pas. C'est pour cette raison que vous êtes tous ici maintenant."

Le capitaine se releva , demandant à Miho de se rasseoir d'un geste de la main.

"Je voulais que vous ayez tout les détails pour que ceux qui décideraient de ne pas participer puissent témoigner de nos objectifs au cas où quelqu'un, Fédération de Rannoch ou qui que ce soit d'autre, reprendrait l'affaire après un hypothétique échec. Aucun d'entre vous n'est indispensable à la mission. Akasha, Miho et moi-même y participeront en tous les cas. Mais vous avez tous le choix. C'est pour ça que nous faisons également cette réunion à quai, ici, sur Rannoch. Chacun est libre de s'en aller. Si tout se passe bien, nous reviendrons prendre ceux qui auront choisi de ne pas s'en mêler."

"Si vous n'êtes que trois, ce ne sera pas crédible. Je viens."
"Je confirme et adopte les propos du créateur Mun."
"Il faudra me passer sur le corps avant de toucher au moindre boulon du Maefis!"
"Il faudra me passer sur le corps avant de passer sur le corps de Siole!"

Un silence bizarre s'établit quelques secondes, avant qu'un éclat de rire encore un peu nerveux retentisse parmi l'équipage quarien.

"Et puis bon, vous allez avoir besoin de mes connaissances sur le vaisseau pour le reprendre à une bande de pirates."
"Ils seront jamais aussi effrayants que des Moissonneurs. Bien sûr que je participe."
"Moi aussi! Je... Il faut les arrêter."

Sous la table, Miho tapota la main de Nuuma, et posa sur elle un regard aussi maternel que rassurant.

"Cette unité participera à la mission."
"Cette unité suivra la créatrice Miho'Shakti."
"Et cette unité transformera tout ceux qui s'attaqueront à cet équipage en pâté pour Varren."

Avec un sourire amusé, Fyn s'appuya sur la table.

"Bien, alors voilà comment ça va se passer…"



Dans la soute


Les haut-parleurs grésillèrent avant que la voix de Fyn ne se fasse entendre.

"Bien, alors voilà comment ça va se passer: A partir de maintenant, vous autres, deux derniers survivants de cette attaque, vous allez sagement déposer vos armes devant l'élévateur, et vous rendre. C'est mon seul et unique avertissement."

Le quarien et le turien se baissèrent immédiatement entre les caisses. Pour la première fois depuis qu'ils participaient à ces vols de vaisseaux, ils commençaient à ressentir une réelle peur. Des bruits de déplacements métalliques leur firent lever les yeux. Off et Ush rampaient sur les murs, avec des mouvement saccadés proprement angoissants. Le turien se releva brusquement, fusil en main, pour les abattre.

"Non!!"

Geelo voulu attraper le turien et le tirer à couvert mais une détonation retentit avant qu'il n'ait pu achever son geste. Le crâne du turien explosa purement et simplement, arrosant la visière du quarien de sang et de résidus de cervelle. A l'autre bout de la soute, à plat ventre sur le kodiak, Mithra fit sauter la cartouche thermique de son javelot. Geelo recula plus loin entre les caisses, serrant contre lui sa propre arme. Il n'y aurait qu'un avertissement, et le turien lui avait bousillé toute possibilité de reddition. Le stress rendait son souffle saccadé alors que vicieusement, l'angoisse qui lui étreignait les tripes se transformait en peur panique.

Puis brusquement, son arrivée d'air se bloqua.

Geelo sursauta en levant les mains contre sa visière. Ses doigts trop agités glissèrent sur les attaches sans trouver de prises. Il tira sur le tissu, s'emmêla les doigts dedans, tira dans tous les sens, se disloqua l'articulation d'une phalange sous la sauvagerie de ses gestes irraisonnés. Les sons commencèrent à être étouffés, sa vision se brouilla, des tâches noires commencèrent à envahir sa vision périphérique. Figé dans son silence forcé, il se mit à frapper frénétiquement sa propre visière, animé par un ignoble sentiment de désespoir, de rage et de terreur. Ses gestes devinrent mous et ralentis. Il s'effondra, essayant encore de tirer sur la partie inférieure de son masque sans la moindre chance de succès. Un œil luminescent et cybernétique fut pour lui une vision d'effroi. Mais la dernière chose qu'il perçu avant de sombrer fut une voix aussi sinistre que synthétique.

"Dîtes-moi, créateur, quel effet cela fait-il de se sentir mourir?"
Dernière édition par Miho'Shakti Vas Maefis le 23 Août 2017, 21:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 91
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 10
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 309.00 Points

Re: Une épitaphe pour le Maefis?

Message par Miho'Shakti Vas Maefis » 23 Août 2017, 21:01

Dans une mine transformée en entrepôt, planqué sur Korar


"Oh merde..."

Mun considéra le vaste espace ouvert autour d'eux, une main contre ses filtres à nouveau fonctionnels. Autour de lui, un amoncellement indicible de caisses débordantes de pièces diverses et variées - toutes probablement arrachées aux vaisseaux disparus - avaient envahi les abords de cette immense caverne, créant des murs et traçant des chemins. Mais ce n'était pas ce qui l'avait le plus perturbé. Au centre même de cet imposant espace, le cadavre éventré d'un vaisseau à peine reconnaissable reposait sur des supports pneumatiques. Son démantèlement avait probablement été stoppé en hâte quand, en l'absence de nouvelles de leurs pirates, les personnes présentes avaient pris la poudre d'escampette.

Derrière Mun, l'immense entrée de l'entrepôt était grande ouverte. Une fois fermée et vue de l'extérieur, elle se fondait parfaitement dans le décor désolé de cette planète invivable. Les données piratées par Akasha ne comportaient évidemment pas tous les détails. Mais heureusement pour eux, ils avaient bénéficié de la présence d'un quarien qui avait vu la mort de suffisamment prêt pour envisager qu'il puisse y avoir encore pire quand il s'était réveillé, sans son masque, attaché sur une table d'auscultation et entouré de toute un équipage quelque peu rancunier.

La démarche rendue moins discrète par son équipement plus adapté aux conditions de ce monde, Miho arriva à la hauteur de son collègue en fixant son fusil d'assaut dans son dos.

"On arrive trop tard."

La voix d'Akasha se fit entendre dans leurs communicateurs.

"Les scanners du kodiak n'indiquent aucune forme de vie organique, ni piège d'aucune sorte dans les environs."

Les regards des deux quariens se croisèrent. Off passa entre eux et s'avança tranquillement, comme indifférent à ce qui l'entourait. C'était moins le cas pour Mithra. Son fusil dans une main, il fouillait consciencieusement une caisse. Une partie du contenu se renversa, attirant l'attention des quariens. Les yeux de Miho s'écarquillèrent quand elle vit le geth contempler l'optique qu'il tenait entre les mains. En baissant les yeux, elle réalisa que le contenu était constitué de bras, têtes, jambes et autres membres geth partiellement démontés. Elle se posa une question horrible, qui lui provoqua un très désagréable frisson soutenu par le reste de fièvre qu'elle traînait encore malgré les médicaments. Ce sentiment ignoble trouva ses mots dans la bouche de Mun.

"J'espère de tout cœur qu'ils on prit la peine de les achever avant de les mettre en pièce…"

La posture de Mithra avait beau être rigide comme à l'accoutumée, Miho voyait qu'il n'allait pas bien. Ces sentiments que le geth considéraient comme abstraits s'étaient bel et bien ancrés en lui. La pilote ne manqua pas de remarquer que les doigts robotiques s'étaient crispés sur la pièce qu'ils tenaient. Si les geth capturés étaient simplement laissés soumis au virus, ils avaient vécu la majorité des étapes de leurs propres mises en pièce. Qu'aurait-elle pu dire pour réconforter Mithra? Elle pourrait mentir, assurer que les meurtriers avaient nécessairement dû désactiver ses frères avant de les abattre, mais ce serait insulter la logique de Mithra. Sans dire un mot, elle se rapprocha de son ami et, alors qu'il se tournait vers elle, Miho passa ses bras autour des épaules mécaniques.

"Créatrice?"
"Parfois, quand les gens sont tristes et en colère, alors on fait ça. Ça ne sert pas à grand chose, ça n'apporte aucune solution, mais pourtant, ça fait du bien."
"… Merci."
"Créateurs?"

La voix lointaine de Off interrompit ce curieux échange. Mun fut le premier à se diriger vers le geth, tandis que dans son communicateur, la pilote entendait distinctement la voix de Fyn.

"Miho? Tu peux me faire un rapide rapport sur la situation?"
"L'entrepôt est bel et bien une mine abandonnée. L'espace est énorme et à en juger par le matériel restant, c'est ici qu'ils ont démantelé les vaisseaux. Il y a des caisses de pièces détachées absolument partout."

Elle suivit des yeux Mithra qui s'éloignait pour suivre le chemin emprunter par Mun.

"Et ils ont fait pareil avec les geths."
"… Je ne serais pas étonné si il y avait parmi ces caisses des pièces détachées de combinaisons environnementales."

En approuvant les propos de Fyn, Miho contourna une paroi constituée de caisse et aperçu le trio regroupé près de ce qui restait de la coque du vaisseau. Off tenait quelque chose qu'elle ne pouvait pas voir mais qui avait l'air de subjuguer Mun et Mithra. Ces deux derniers s'écartèrent à son approche et elle pu distinguer ce dont il s'agissait. Interdite, elle leva un regard chargé d'incompréhension vers Off.

"Cette unité a comptabilisé onze caisses remplies de ces accessoires."
"Je crois que c'est plus gros qu'on ne le pensait, capitaine."
"Qu'est-ce que vous avez trouvé?"
"La preuve qu'ils ne s'en prenaient pas qu'aux geths et aux quariens."

Off reporta son attention sur le casque arrondi, aux filtres centraux bordé de deux extensions métalliques qu'il avait entre les mains. Un design propre à une seule espèce dans toute la galaxie: les volus.

"Et ce n'est pas tout. Regarde ça."

Mun dévia l'éclairage de sa combinaison vers la coque où les dégâts n'avaient pas été suffisants pour faire disparaître l'écriture qui s'y trouvait.

"Qu'est-ce que vous voyez?"

Peut-être que c'était la fièvre qui remplissait peu à peu les yeux de Miho de larmes. Mun se détourna calmement, mais il n'était pas difficile de deviner ses traits déformés par la rage. Mithra et Off se regardèrent l'un l'autre, dans un silence qui commençait à devenir lourd.

"Miho, dis-moi ce que vous voyez."
"Ils ont eu le Kernak."







Trois jours après le dernier vol, dans un spatioport militaire sur Rannoch a écrit :
Assise seule dans le poste de pilotage éteint, Miho contemplait au loin, dans le crépuscule, les dernières lueurs des propulseurs de la navette blindée qui emportait Geelo droit vers une cellule du premier centre pénitentiaire de Rannoch. Daun avait estimé qu'il n'y aurait plus rien à tirer de ce criminel, aussi Fyn avait-il choisi de s'en débarrasser d'une manière exploitable pour tous. La pilote avait adopté les arguments de son capitaine, même si au fond d'elle, elle aurait préféré voir le corps démembré de cette ordure rejoindre une caisse de la mine sur Korar.

Malheureusement, les seules preuves du dossier contre le quarien seront celles que le Maefis avait rapportées de son escapade dans les systèmes terminus. Les officiers qui les avaient accueilli à leur arrivée dans le spatioport les avaient félicité avec beaucoup de politesse d'avoir pu neutraliser des criminels. Mais l'entretien auquel elle avait participé avec Fyn et Akasha avait été très clair. Laissez cette histoire aux instances officielles et reprenez le cours de votre vie civile.

Elle était loin de penser qu'ils se moquaient de ce qui s'était passé, bien loin de là. En y réfléchissant deux minutes, Miho était vite parvenue à la conclusion que leur enquête avait mis un beau coup de pied dans la fourmilière et qu'il y avait déjà quelques quariens et geths sur le coup. Mais malgré ça, se faire piquer leurs pistes et sommer de rester tranquilles restait tout particulièrement vexant. Et encore, s'il n'y avait que ça! Si les autorités s'étaient empressée de leur confisquer preuves et suspect, il n'en demeurait pas moins qu'ils ne prenaient pas la partie la plus sociale de la chose. Il n'y avait plus eu qu'elle pour annoncer à Weli que les collègues geths qu'elle appréciait tant avait été réduits à l'état de pièces détachées. Les sanglots de sa belle-sœur raisonnaient encore dans sa tête, comme le seul chant funèbre auquel l'équipage du Kernak n'aurait jamais droit. Miho croisa lentement les bras en se calant plus confortablement sur son siège.

Puis la porte s'ouvrit, et se referma. Sans un mot, le capitaine vint s'asseoir dans le siège d'ordinaire réservé au co-pilote. Il regarda à son tour l'horizon rougeâtre, où plus aucune navette n'était à présent visible. Ils restèrent ainsi tous les deux de longues minutes, avant que Fyn ne se décide à rompre le silence.

"On a reçu un message de la Spectre Nali'Malza. Néo-Cerberus serait sur Oméga."
"Parfait."

Puis le silence se réinstalla encore un peu. Bien calé dans son fauteuil, Fyn comprenait pourquoi Miho venait chercher le calme ici. Dans l'obscurité à peine chassée par la lumière mourante de l'extérieur, il trouvait dans ce poste de pilotage une ambiance rassurante.

"Je me fous de leurs ordres, on est libres de nos choix. Cette histoire n'est pas terminée."

Derrière sa visière, Miho fut étonnée de se surprendre à sourire. Ce qui l'étonnait moins par contre, c'était la réaction de son capitaine. Pour certaines choses, Fyn était la diplomatie incarnée, mais pour d'autres, il pouvait s'avérer plus buté qu'un kogan. Surtout quand il avait la conviction que ce qu'il faisait était juste. Sans doute la mauvaise influence de sa pilote.

"A ton avis, pourquoi il n'y avait personne à l'entrepôt? Vu les dimensions de l'endroit et la quantité de travail, ils devaient être nombreux et armés. Pourquoi fuir alors qu'ils auraient pu simplement nous abattre lors de notre approche?"
"Je me suis demandée la même chose. Et la seule réponse que j'ai trouvé m'a filé des sueurs froides."
"Continue."
"Ils doivent avoir d'autres entrepôts, peut-être plus grands que celui qu'on a trouvé, et certainement avec un objectif final qui vaut bien la perte de quelques pièces détachées."

Fyn inclina la tête vers Miho. Le raisonnement n'était pas si bête que ça, mais si elle ne faisait que se rapprocher, même un peu de la vérité,
il n'avait, pour sa part qu'une seule certitude: cette histoire les dépassaient tous complètement. Le capitaine se reporta sur le décor extérieur, qui ne devait à présent sa luminosité qu'à l'éclairage du spatioport.

"Miho, à propos des Neo-Cerberus..."
"Oui?"
"Reste prudente, j'ai un mauvais pressentiment."
"A vos ordres, capitaine!"
"Je suis sérieux."
"Je sais."





[FIN - ou pas.]
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Maefis
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 91
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points de conciliation: 10
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 309.00 Points


Retour vers Nébuleuse d'Oméga



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)