Pion récalcitrant pour coup prophylactique

*

Modérateur: MJ

Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Neil / Liirha » 30 Avril 2017, 22:53

Off Topic
Date du RP: 28 Novembre 2191
Lieu du RP: Séléné, Bulle Locale, Noyau concilien
Type de RP: Privé
Personnage(s) participant(s): Nissara


Précédemment...

L'approche de Séléné se fit sans encombres. Le Duakila, le navire personnel de Nissara T'Sironia, offrait tous les raffinements habituels des frégates dédiées au combat. Rapide, racé, puissant armé et tout aussi solidement défendu, ce vaisseau à la pointe de la technologie fit grande impression auprès de Liirha. Loin de jouer dans la même catégorie, l'Onyx aurait fait assez pâle figure. La corvette de l'avocat, bien que disposant de l'énorme avantage d'une complète restructuration intégrant un ensemble de puits de captage thermique permettant le vol, ne pouvait décemment espérer soutenir la comparaison. A fortiori depuis sa perte durant la guerre, lors d'une des missions de Prometheus...
Liirha s'était montrée très intéressée par toute cette débauche d'équipements, d'armements hi-tech, le tout policé dans une architecture recherchée, marque d'un excellent constructeur naval. Sans surprise, on ne put lui révéler qui s'était chargé de le concevoir. Cela n'étonna en rien la jeune quarienne : le navire d'une Spectre méritait sans doute un tel secret.
La maîtresse des lieux se trouvait sur le pont de la frégate, dirigeant l'approche de la lune terrestre. Les échanges avec le contrôle spatial avaient été on ne peut plus professionnels dès la mention de la présence de la Spectre à bord. Le personnel de l'Alliance avait durement acquis durant la guerre contre les Moissonneurs cette réputation d'efficacité et d'adaptabilité. Si l'armée turienne restait la référence en matière de discipline et de puissance, l'Alliance Interstellaire avait prouvée être une force combattante au moins aussi compétente, dans son propre domaine.
Séléné avait subis de lourds bombardements et d'importantes destructions durant la guerre. Toutefois, son importance stratégique vitale tant militaire que civile avait entraînée sa reconstruction diligente. La Lune, comme l'appelaient les terriens, servait tant de base principale pour les forces navales de l'Alliance que de gigantesque usine pour la reconstruction de la Terre.
Aussi, les chantiers qui jadis constellaient ce satellite avaient-ils été intégralement reconstruits et même développés. Et c'était dans l'un de ceux-là que se trouvait donc le SSV Pretoria, l'ancien Ascalon de Prometheus. Il ne resterait plus qu'à mettre la main sur le commandant Allard, la suivante sur la liste de la procureure Valesko.

Après les événements du Présidium, Daguerre avait été mis sous protection, des agents du SSC et de la sécurité des ambassades gardant à chaque heure tant son bureau que son domicile. Il valait mieux protéger un atout aussi important, puisque ce dernier avait accepté -sous conditions- de témoigner en faveur de Neil si les choses évoluaient favorablement. Entendre ici, si les personnes désireuses de le voir sur la touche se trouvaient mises hors d'état de nuire...
Il ne restait donc plus qu'à remonter la piste. La question était donc la suivante : comment pousser un officier d'une force armée concilienne à confier ce qu'il s'avait sur un groupe d'individu aux pratiques illégales et aux buts mystérieux ? Le tout au cœur d'une base appartenant à ladite force armée ? Le status de Spectre permettait bien des choses, mais la diplomatie risquait d'être à nouveau de mise.

Peu habituée des milieux militaires, Liirha allait se conformer à ce que la documentation de Neil lui en avait appris lorsqu'il briefait ses hommes sur la conduite à suivre vis-à-vis des troupes conciliennes. Rester courtois, respectueux de la hiérarchie mais maintenir son cap. La suite de la procédure de Prometheus impliquait généralement -en cas de problème- d'évacuer en minimisant au maximum les pertes conciliennes comme alliées. Une procédure d'un autre temps qui avait été particulièrement utile à l'époque...
Liirha n'en appliquerait pas la dernière partie cette fois.

Le Duakila s'aligna sur le hangar pressurisé qui lui avait été affecté. Le contrôleur orbital s'était arrangé pour le placer dans le terminal réservé aux officiels dès qu'il avait appris le statut de Nissara. L'élégante frégate s'avança à vitesse réduite jusqu'à atteindre le bouclier de maintien atmosphérique. Le traversant sans encombre, l'astronef décéléra jusqu'à s'immobiliser à l'intérieur du hangar. Ses trains se déployèrent et l'engin se posa sur le sol parfaitement plat. Les propulseurs se calmèrent et déjà une rampe d'accès pressurisée et climatisée vint de fixer sur la paroi de la frégate. L'étanchéité -de sécurité, le hangar étant lui aussi pressurisé- se fit sans attendre, avant de renvoyer le feu vert à l'astronef.
Il ne restait plus qu'à sortir...
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : gold

Disponibilité : [1] - Très disponible : Au moins plus de 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 56
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points de conciliation: 0
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 201.00 Points

Re: Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Nissara T'sironia » 15 Mai 2017, 22:52

Nissara avait pris un certain plaisir à présenter par le menue le Duakila. Cette frégate n’était pourtant pas son plus beau projet, mais clairement en faisait partie, et elle en parlait avec une certaine fierté. Bien sûr elle laissa plusieurs détailles en suspens, elle ne pouvait décemment pas se permettre de dévoiler tous les petits secret de sa frégate de transport de criminel. On pouvait noter que la spectre arborait de nouveau son armure, tout comme à sa première rencontre avec Liirha et Niora, l’expérience au présidium lui ayant visiblement servis de leçon. Plusieurs combattant lourdement armé arboraient d’ailleurs une tenue similaire, Solène, que l’équipe connaissait déjà, mais également N’okia, l’une des commandos asari que la Spectre avait fait venir avec elle comme étant la meilleur protectrice de son unité. Liirha aura pu constater que cette chasseresse avait une parfaite connaissance de la culture Quarienne et parlait sa langue natal sans aucune trace d’accent, peut être un brin ancienne dans la prononciation cependant. Quand l’équipe fut en approche, Nissara se trouvait sur le pont et parla à elle-même d’une façon audible pour tout les présents.

« Je n’ai pas approché ce système d’aussi prêt depuis la récupération de la terre … »

« ça remue hein ? » Répliqua N’okia avec la même petite mine, un holoécouteur d’un coté de la tête.

« et comment »

Répliqua la Spectre qui ne pouvait oublier la rudesse du déploiement sur terre. Elle y avait revue la destruction de Thessia et l'avait vécus presque aussi vivement que pour sa planète natale. Mais les temps avaient changé, et il n'était plus question de combattre un ennemi transformant les tombé au combat en mutant dégénéré à leur solde. Se focalisant de nouveau sur le présent demanda la prise de contact avec la base militaire, puis ce fut l’habituelle prise de contact avec l’éternel petit blanc quand Nissara annonçait son statut de spectre. C’était une petite friandise pour l’asari qui ne cacha pas son demi sourire avant de laisser Irel gérer l’approche.

« Sur j’ai pas le droit à une pirouette avant l’amarrage ? »

« Non »

« Pfff d’accord chef ! »

Amusée la Spectre fit convier Niora et Liirha dans l’armurerie situé au niveau de la rampe de largage du vaisseau. L'endroit était fonctionnel, chaque combatant pouvait descendre, s'équiper rapidement et être prêt au largage. Multiples cassiers et un établie de mods et d'entretiens aux outils pointus complété l'ambiance résolument militaire de ce hangard … ça, ou alors le véhicule d'assaut asari ou la navette de largage blindé … Une fois sur place elle prit le temps de scruter ses deux alliée, si la quarienne avait vécus sous le feus des armes pendant la guerre et ne semblait aucunement vouloir se protéger l’asari elle, semblait bien moins sereine.

« Tout d’abord une chose, on a bien vue à l’ambassade que nous nous exposons à quelque chose d’énorme, pour ma part je ne peux rester sourdes à ce qui se passe en vue de mon statut et j’ai l’expérience de situations similaire mais ce n’est peut-être pas le cas pour vous. »

Tout en discutant elle faisait le tours de l'établie pour récupérer deux mallettes de transports militaires situé dessous. Les soulevant d'un geste presque nonchalant elle les posa devant chacune d’elle en travers de la table.

« Aussi vous avez deux choix, tout arrêter maintenant, vous resterez sur le vaisseau et je vous tiendrais au courant des avancés de mon enquête. Sinon, vous me suivez et vous vous exposez au danger qui en résulte, dans les deux cas, ceci est à vous. »

La spectre ouvrit les deux malettes et les tourna vers ses invitées dévoilant alors leurs contenues. L'une d'elle contenait un Phalanx flambant neuf modé avec soin pour l'alléger et le rendre plus précis, entre autre. Se trouvait également à l'intérieur un générateur de bouclier dernier cris adapté pour être porté avec une tenue ou une armure. Cela n'était pas sans rappeler le matériel de Neil, bien que saupoudrer d'un petit coté hight tech bien issus des ressources spécial que pouvait obtenir une spectre.

« Je trouvais les idées de Neil en matière d'équipement fort adapté à vos besoins … pour Liirha ce fut bien plus compliqué. »

En effet, si la malette ouverte pour la quarienne contenait bien un générateur de bouclier tout aussi impressionnant que celui de Niora, il n'y avait aucune arme mais un des plaques de céramiques renforcés pour réequiper une armure adapté à la morphologie quarienne, cela sous le regard approbateur de l'autre commando asari présente.

« J'avais pensé à une nouvelle armure complète mais .. N'okia m'a souligné l'attrait fort qu'avait généralement les Quarienns pour leurs effets personnels, alors pour faire plus simple »

Elle ouvrit alors le tiroirs des modifications de l'établie surchargé de multiples mods aussi bien armure que d'armement, et pointa du doigts les differents rateliers disponibles.

« Choisi »

Déclara sobrement la spectre avec un petit sourire. Si jamais les deux femmes voulaient s'arreter la, ce serait compréhensible et elle ne leurs en voudraient pas pour ça. Au moins faisait-elle un petit quelque chose pour qu’elles se sentent plus en sécurité
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 280
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points de conciliation: 21
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 281.00 Points

Re: Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Neil / Liirha » 16 Mai 2017, 21:33

-"Je n’ai pas approché ce système d’aussi prêt depuis la récupération de la terre …"
-"ça remue hein ?"
-"et comment."
-"C'était aussi terrible que ce qu'on en a dit ?" demanda Liirha, d'un ton curieux.
La quarienne n'avait pas assistée à la dernière bataille de la Terre. Elle et Neil se trouvaient alors à bord de l'Icarus lors de ces instants aussi cruciaux qu'inéluctables. L'avocat se doutait que quelque chose se tramait lorsque ses contacts dans l'Alliance avaient soudain cessés de fournir quelques informations que ce soit. Le service du contre-espionnage de l'Amiral Hackett avait certainement mis tout le monde en silence radio total. Et en l'absence de la Citadelle et des informations que pouvait en tirer Neil, Prometheus se trouvait dans le noir complet, à l'époque.
L'avocat avait alors ordonné que soient employés les leurres navals mis au point par Lucius Quatella, le chef du département R&D de Wilco Arms & Tech, une société du Hock Investment Fund. C'est ainsi qu'une multitude d'échos radar et ladar simulant plusieurs flottes de combat s'étaient matérialisés comme par enchantement en trois points de la galaxie, mobilisant un certain nombre d'unités moissonneurs.
En parallèle, se déroulait l'opération Snow Lizard, consistant en la récupération de stocks de médicaments sur Novéria...
Prometheus n'était resté inactif, malgré ses moyens limités...

Niora, restée silencieuse jusque là, laissa échapper à voix basse :
-"On dit que c'était au moins aussi intense que l'attaque contre Thessia..."
La voix de l'avocate se tue presque douloureusement. La demoiselle avait perdue un bon nombre d'amies lors de cette bataille. La plupart abattues par les forces Moisonneures. L'une d'entre elles avait eue la chance de s'enfuir de la planète avant que le blocus ne soit effectif pour rejoindre la Citadelle. Mais malheureusement, elle avait disparue durant le déplacement de la gigantesque station orbitale, quelques temps plus tard. Peu avant la bataille de la Terre, justement...

Liirha y était, sur Thessia. Elle y avait vue ce qu'une guerre d'extermination signifie. Les morts, les pleurs, la destruction, les terribles grincements des moissonneurs et les horribles cris de leurs créatures. Il lui arrivait encore très souvent d'en faire des cauchemars et de se réveiller en pleine nuit en pleurs, couverte de sueur...
Puis il y avait la présence de Neil au milieu de ce chaos.
Son équipement avait changé pour ces deux missions : il avait troqué son inénarrable costume trois pièces pour une tenue de combat tactique renforcée. Un modèle imitant ceux des officiers de l'Alliance, ajoutant un certain nombre de technologies de pointes -pour l'époque- et une couleur personnalisée. S'agissant de la Ford T comme de Prometheus, la doctrine de l'avocat en matière de couleur s'approchait de celle d'Henry Ford, "les gens peuvent choisir n'importe quelle couleur [...], du moment que c'est noir".
Malgré ce changement, révélant la lucidité de l'avocat quant aux risques encourus, il s'était comporté comme à son habitude. Point d'ordres criés, point de précipitation. Neil s'était comporté avec un calme inhumain au milieu de ce carnage. Les balles sifflaient à ses oreilles sans qu'il ne sembla y prêter attention, menant sa mission avec discipline et flegme.
C'était à cette aura rassurante que la jeune quarienne se raccrochait lorsqu'elle sortait de ces cauchemars...

Pendant un bref instant Nissara sembla réfléchir puis opina:
-"Les deux étaient d'intensité similaire, pour avoir vécus autant l'un que l'autre, l'horreur des Moissonneurs est la même peu importe la planète. Sur ces combats ce n'était que cartouches brûlées, explosions de grenades et tir de couverture..."
L'asari marqua une pause :
-"...Ajoutez l'épuisement graduelle qui commence à vous engourdir les membres quand vous usez trop de vos pouvoir biotiques faisant fourmiller tout votre système nerveux, ou même encore votre doigts qui brûlent de se crisper si souvent sur la gâchette ... le tout fini par vous brouiller partiellement la vue en vous serrant le crâne dans un étaux..." son poing se referma, mimant l'étaux écrasant.
-"Et c’est là que vous entendait une brute gronder sur le fond d’un cannibale en train de mastiquer un cadavre, qu’une meute de zombie grognent en cherchant une proie ou qu’un rachnis gratte le sol dans un mouvement réflexe comme si son hôte essayait encore de lutter … et pire que tout, une furie qui hurle son arrivé, une furie qui pouvait être une amie avant ou quelqu’un de votre famille …"
Un nouvel instant elle prit une légère pause.
-"Et encore je ne parle pas des rares corps non transformé, des habitations abandonnées à la vas-vite et de la flamme vacillante qu’était le dernier espoir de cette attaque.."
Reprenant son souffle, elle termina :
-"Donc non ... c'est même pire que ce qu'on en disait à mes yeux" un pâle sourire en coin se dessina sur ses lèvres.
Niora resta interdite un moment, méditant sur ce que venait de dire son aînée.
Liirha hocha de la tête, sachant exactement de quoi parlait Nissara.


----------

Avant de débarquer, Nissara mena Liirha et Niora vers l'armurerie du bord. Cette pièce était bourrée d'équipements et d'armes rangées méticuleusement dans leurs racks. Résolument, tout ce qui s'y trouvait se voulait fonctionnel et simple d'accès...
-"Tout d’abord une chose, on a bien vue à l’ambassade que nous nous exposons à quelque chose d’énorme, pour ma part je ne peux rester sourdes à ce qui se passe en vue de mon statut et j’ai l’expérience de situations similaire mais ce n’est peut-être pas le cas pour vous."
Nissara récupéra deux mallettes dans l'un des rangements puis les déposa en face de Liirha et de Niora.
-"Aussi vous avez deux choix, tout arrêter maintenant, vous resterez sur le vaisseau et je vous tiendrais au courant des avancées de mon enquête. Sinon, vous me suivez et vous vous exposez au danger qui en résulte, dans les deux cas, ceci est à vous."
Niora regarda avec curiosité sa mallette tandis que Liirha croisa le regard de la Spectre.
-"La question ne se pose même pas : j'en suis, jusqu'au bout."
L'asari lui adressa un sourire entendu. Elle se doutait de la réaction de la quarienne. Ce faisant, d'un geste précis et rapide, Nissara ouvrit les deux mallettes, lesquelles dévoilèrent leur contenu.
Face à Niora se trouvait un pistolet lourd Phalanx semblant sortir de l'usine. Liirha, jetant un oeil rapide, constata la présence de plusieurs mods installés, dont un destiné à faciliter la visée et le tir. Manifestement, ce pistolet avait été configuré pour quelqu'un qui n'avait pas vraiment l'habitude des armes.
L'avocate de Neil trouva également un générateur de bouclier modulaire, un modèle de dernière génération adaptable.
-"Je trouvais les idées de Neil en matière d'équipement fort adapté à vos besoins … pour Liirha ce fut bien plus compliqué."
La jeune quarienne trouva amusant la pensée qu'une Spectre puisse trouver cohérents les choix d'un civil en matière d'armement avant de regarder ce que cette dernière lui avait réservée.
Dans la mallette se trouvait un générateur de bouclier du même type que celui de Niora, ainsi qu'un ensemble de plaques de blindage céramique adaptatif. Tout ce qu'il fallait pour modifier sa combinaison actuelle, en somme. Liirha avait ainsi la possibilité de drastiquement augmenter ses chances de survie en cas de fusillade ou de combat de forte intensité. Une chose pour le moins appréciable, vu son potentiel à attirer les ennuis.
-"J'avais pensé à une nouvelle armure complète mais .. N'okia m'a souligné l'attrait fort qu'avait généralement les Quariens pour leurs effets personnels, alors pour faire plus simple... choisi."
-"Elle a tout à fait raison." Liirha hocha la tête en direction de N'okia, d'un signe qui exprimait ses remerciements.
Posant la main sur les plaques de blindage, la quarienne ajouta, d'une voix à la fois enthousiaste et rieuse :
-"Laissez-moi une dizaine de minutes, que je vois ce que je peux en faire."
Elle referma la mallette et se dirigea vers l'établi le plus proche...

Niora choisit de suivre l'équipe, à l'instar de Liirha. La jeune avocate asari demanda également de l'aide pour adapter ce nouveau bouclier à une armure légère prise dans la réserve du Duakila. Peu habituée à porter ce type d'équipement, elle s’entraîna à marcher avec, faisant jouer ses articulations. C'est ainsi que Niora déambula à travers les coursives de la frégate dans son armure flambant neuve, son tout nouveau pistolet Phalanx à la ceinture...
Quant à Liirha, une dizaine de minutes suffit à l'ingénieuse quarienne pour adapter les plaques de blindage sur sa combinaison blanche et dorée. A certains endroits de sa combinaison y compris son casque, le blindage additionnel lui donnait l'allure d'une combattante de première ligne. Son père, Zaael, ancien marines de la Flotte Nomade, aurait certainement reconnu l'inspiration de Liirha dans l'agencement de ces protections : sa fille avait copiée son armure...
Le changement du bouclier fut une simple formalité pour elle. Les émetteurs de bouclier renforcés équipant déjà sa combinaison accueillir sans difficulté le nouveau générateur, lequel trouva largement la place nécessaire là où se trouvait son prédécesseur.
Les diagnostiques effectués sur l'ensemble par l'industrieuse quarienne révélèrent une augmentation importante de la résistance du bouclier et un interfaçage des capteurs externes avec les nouveaux renforts cinétiques. Il était heureux que la nature même des combinaisons quariennes permettent des modifications d'une telle ampleur aussi rapidement...

Les enquêtrices se retrouvèrent rapidement dans le sas en compagnie de N'okia et Solène. Derrière la porte externe de la frégate, elles pouvaient entendre la passerelle d'accès établir la connexion avec la coque du vaisseau. "L'ombilical", tel que le nommaient les spatiaux de l'Alliance, achevait de se fixer, les sifflements s'atténuant à mesure que la pression se compensait.
-"Passerelle pressurisée et verrouillée. Bienvenue sur le Complexe Naval 5, Duakila." confirma le contrôle au sol.
La porte extérieure du sas s'ouvrit, dévoilant les parois vitrées de l'ombilical.
Un officier de l'Alliance -un lieutenant, à en juger par ses galons- s'avança pour les accueillir :
-"Bienvenue, Spectre T'Sironia. Je suis le lieutenant Erik Vallen. Le Contre-amiral Lancey vous attend."
De la main, il invita Nissara et son équipe à lui emboîter le pas, ajoutant à leur intention :
-"Si vous voulez bien me suivre, je vous mène à son bureau."
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : gold

Disponibilité : [1] - Très disponible : Au moins plus de 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 56
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points de conciliation: 0
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 201.00 Points

Re: Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Nissara T'sironia » 26 Mai 2017, 14:21

Nissara sourit de voir ses cadeaux accepté avec un certain enthousiasme, elle s’étonna même de voir Niora demander une armure. Ne s’étant pas attendus à cette demande elle n’avait pas préparé de quoi l’équiper, mais l’armurerie avait largement de quoi combler ce manque pour une morphologie asari. Le groupe était maintenant fin prêt pour rencontrer le Contre-Amiral de l’alliance. La Spectre se dit que l’unité semblait prête pour le combat avec ce groupe soudainement suréquipé. Ce ne serait peut-être pas un mal afin de bien faire comprendre l’importance des enjeux, mais il faudrait surement jouer avec le fait que cela pourrait être prit comme une menace. Traversant la passerelle reliant son vaisseau au complexe elle hocha de la tête en direction de l’officier venue les accueillir.

« Bonjour Lieutenant, nous vous suivons »

Emboitant le pas de l’humain Niora et Liirha aurait pu imaginer que ce serait calme, néanmoins, une certaine tension, bien que discrète, habitait les trois combattantes l’accompagnant. En faisant attention elles pouvaient remarquer que les yeux de N’okia et Solène surveillaient les alentours et semblaient scruter le moindre détail. Nissara elle semblait avancer droit dans une attitude vive et déterminé. Si elles ne l’avaient pas rencontré dans des situations plus détendus, comme le début de l’entrevue avec Daguerre ou quand elle était venue leur parler à l’appartement, elles auraient pu croire que c’était l’attitude habituelle de l’asari. Cependant elle était prête à agir à la moindre occasion, elle avait légèrement relâché son attention pendant l’entrevue avec le diplomate et avait failli commettre une erreur irréparable. Bien décidé à ne plus se faire surprendre par ce qui semblait être une organisation bien plus importante que prévue, l’asari ne voulait rien laisser de coté, même dans une base sécurisé de l’alliance.

« Voici son bureau »

« Merci Lieutenant »

Nissara offrit un signe de tête à l’officier avant de pénétrer dans le bureau du Contre-Amiral, assurément, quelqu’un d’important et ayant le bras asse long pour faire changer bien des choses.

« Bivenue Spectre T’sironia, installez-vous et dites-moi que me vaux l’honneur de votre venue. »

Déclara sobrement l’officier en présentant des sièges devant son bureau. Si Nissara s’installa, Solène elle alla se caller plus dans un coin ou elle pourrait scruter la scène et le visage de l’humaine, N’okia elle se plaça sur le côté du bureau en surveillant les alentours pour sa part. La Spectre elle, planta son regard dans celui de son interlocutrice.

« Je vais être directe Contre-Amiral, Nous enquêtons sur une affaire de la plus haute importance semblant présenter de multiples ramifications. »

Sortant un pad holo elle le posa sur le bureau de l’officier tout en continuant son récit.

« M. Daguerre, haut représentant de l’alliance au sein de l’espace concilien, à subit ce qui semble être un avertissement après que nous l’ayons approché pour obtenir son soutiens dans l’affaire … » Elle implanta un nouveau document dans le pad entre les main de la contre amirale d’un simple bouton de son Omnitech « … de l’assassinat du procureur Valesko et de multiples documents retrouvé chez elle. Cela vous dit-il déjà quelque chose ? »

Nissara resta de marbre dans la situation actuelle, il n’était plus question de discuter tranquillement avec un diplomate en ayant fait jouer de ses relations, c’était la une Spectre, une militaire de carrière qui parlait à une semblable.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 280
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points de conciliation: 21
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 281.00 Points

Re: Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Neil / Liirha » 30 Mai 2017, 18:10

Depuis son bureau, la Contre-amirale Eleonor Lancey écoutait attentivement la SPECTRE qui lui faisait face. Les quelques rides parsemant ses traits trahissaient un âge raisonnable que ne confirmait pas la couleur noire de ses cheveux ni l'énergie qui se lisait dans ses yeux. A n'en point douter, cette femme s'était hissée si haut dans la hiérarchie par son travail et sa compétence. Et toujours sans le moindre doute, elle avait l'habitude et le sens de l'adaptabilité nécessaire pour accueillir les "huiles" : son uniforme immaculé arborait des décorations brillantes de mille feux. Tout en Lancey donnait une impression d'efficacité et de grandeur, ce qui était corroboré par les médailles affichées. L'amirale avait participé à la guerre contre les Moissonneurs, comme responsable du ravitaillement et de la maintenance au sein de la IIIéme Flotte. Une spécialiste des casse-têtes logistiques, en somme...
Elle avait été prévenue tardivement de sa venue et elle découvrait désormais pourquoi. Malheureusement, ce que disait l'asari n'avait pas grand lien avec son activité, à savoir la maintenance et la construction navale.
Qu'est-ce qu'elle pouvait donc faire pour l'aider à enquêter sur une affaire de meurtre ? Et que pouvait-elle avoir à faire de ce que ce Daguerre avait pu subir ? Lancey ne le connaissait que de réputation. Et quand bien même il puisse être choquant que quelqu'un ait tenté d'attenter à sa vie, il l'était d'autant plus de le penser lié à une affaire de meurtre. Cet homme passait pour être l'un des diplomates les plus diligents et professionnel de la délégation humaine à la Citadelle.
-"Madame T'Sironia, j'ignore complètement de quoi vous voulez parler. Il est malheureux d'entendre que la sécurité n'est même pas assurée sur la Citadelle, mais je ne vois pas en quoi le service de maintenance de la Flotte de l'Alliance peut vous aider."

Liirha, assise devant le bureau de l'officier en compagnie de Nissara et Niora, se pencha vers elle et entrepris de répondre aux interrogations de la Contre-amirale:
-"Amiral Lancey, sauf votre respect, nous sommes plus intéressés par ce que le capitaine Allard pourra nous dire. En cela, nous aimerions la rencontrer. Pourriez-vous nous y aider, s'il vous plait ?"
La voix de la quarienne, douce derrière son casque, tira un sourire aimable de la part de l'humaine en uniforme bleu.
-"Très bien, je vais faire le nécessaire dans ce cas..."
L'amirale pianota brièvement sur la console holographique ornant son bureau en bois massif. Une voix s'éleva alors :
-"Oui, amirale ?"
-"Lieutenant Vallen, j'aimerais que vous convoquiez le commandant Allard dans mon bureau immédiatement."
-"A vos ordres, amirale."
Se tournant à nouveau vers ses visiteurs :
-"Le commandant Allard ne devrait pas tarder. Maintenant, si vous pouviez m'en dire un peu plus, j'apprécierais..."

----------

-"...et c'est grâce à ces documents que nous pouvons établir un lien entre le commandant Allard, monsieur Daguerre et la procureure Valesko."
La Contre-amirale resta un court instant silencieuse, interdite. A aucun moment de l'exposé succinct présenté par Niora l'officier général ne paru stupéfaite ou ne serait-ce que dubitative. Lancey s'était contentée d'écouter sans mot dire, impassible.
L'avocate s'était bien gardée de dévoiler les circonstances officieuses de cette enquête ainsi que les éléments cruciaux pouvant les mettre en danger. Toutefois, même sans cela, le tableau ainsi brossé suffisait à comprendre l'ensemble.
Lancey balaya des yeux ses interlocuteurs.
-"Et que pensez-vous apprendre du commandant Allard ?"
-"Nous n'en avons pas la moindre idée, amirale. Mais tout ce qu'elle pourra dire mérite d'être entendu."
-"A fortiori quand on connait son bâtiment."
Pour la première fois de la réunion, Lancey leva un sourcil, étonnée :
-"Qu'est-ce que le SSV Pretoria a à voir avec tout ça ?"
C'est Liirha qui répondit en premier :
-"Le SSV Pretoria a porté les couleurs de Cerberus, amirale..."
-"Je suis au courant."
-"...mais saviez-vous qu'il a aussi porté pendant un peu plus d'un an les couleurs de Prometheus ? Il s'appelait l'Ascalon, à l'époque."
-"... non, je l'ignorais."
La surprise de l'officier général put se lire pendant une demie-seconde, avant que le masque d'impassibilité ne revienne couvrir son visage. Il était en outre étonnant que Lancey ignore ainsi la carrière d'un des navires transitant dans ses bassins...
-"L'Ascalon est le navire sur lequel Monsieur Jors s'est rendu aux forces conciliennes."
-"...mais, mis à part cela, en quoi ce bâtiment a une telle importance ?!"
-"C'est justement ce que le commandant Allard va pouvoir nous apprendre."

Quelqu'un toqua à la porte.
-"Entrez."
Le lieutenant Vallen entra :
-"Amirale, le Commandant Allard." l'aide de camp s'effaça pour laisser place à une jeune femme portant l'uniforme de l'Alliance au grade de capitaine. Des cheveux blonds-dorés mi-longs, des yeux marrons clairs, un visage qui -s'il avait été plus détendu- se révélait harmonieux et doux. Du haut de son mètre soixante-dix, le svelte Commandant Allard aurait tout aussi bien pu se lancer dans le mannequinat quand dans la marine spatiale de l'Alliance. Le dos bien droit, le visage fermé, le commandant semblait appréhender cette réunion.
-"Amirale." Allard salua d'un geste précis trahissant un entrainement long et rigoureux.
-"Repos, commandant. Prenez un siège, Sofia." fit Lancey, lui indiquant le dernier fauteuil disponible, à la droite de Nissara, Niora, Liirha et leurs équipières.
La capitaine acquiesça et s'exécuta, s'installant confortablement à l'endroit indiqué.
L'amirale se redressa sur son propre fauteuil et entrepris de faire les présentations :
-"Commandant Allard, le SPECTRE Nissara T'Sironia et son équipe. Madame T'Sironia, le Commandant Allard."
Le capitaine salua d'un hochement de tête respectueux.
-"Madame T'Sironia et ses gens sont ici pour enquêter sur..."
-"Pardonnez-moi, amirale. Je sais exactement pourquoi elles se trouvent sur Séléné. L'Affaire Prometheus - Jors, n'est-ce pas ?"
Eleonor Lancey écarquilla les yeux, autant abasourdie par l'audace de sa subalterne que par sa connaissance de l'objet de la visite d'une SPECTRE. Profitant de la surprise provoquée par les mots sonnant au son de sa voix, elle ajouta à l'attention de la Contre-amirale, d'un ton très professionnel :
-"Amirale, je suis responsable d'une faille de sécurité. En laissant filtrer des informations relative à une de nos unités hors de la Flotte, j'ai manqué à mon devoir. Je suis prête à être mise aux arrêts et me considérerais de toute façon comme telle jusqu'à votre décision."
Sofia Allard arbora un sourire désolé empli de tristesse à sa supérieure, avant de se tourner vers Nissara, Niora et Liirha :
-"Je sais ce qui vous amène et je suis disposée à partager ce que je sais sur cette affaire, sans réserve."
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : gold

Disponibilité : [1] - Très disponible : Au moins plus de 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 56
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points de conciliation: 0
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 201.00 Points

Re: Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Nissara T'sironia » 19 Juillet 2017, 17:16

Nissara ne s’attendait pas forcement à beaucoup de réaction de la part de l’officier en face d’elle mais au moins le début de l’explication était placé. Niora et Liirha enchaînèrent dans les explications en brossant un tableau, certes avec quelques détailles en moins, mais dont l’ensemble donnait une bonne vision de la situation. Elle nota cependant que ce fut réellement les révélations à propos du SSV Prétoria qui commença à réellement briser l’impassibilité du visage de la Contre-amirale. En même temps il en fallait beaucoup pour prendre de cours cette femme qui semblait avoir traversé bien des épreuves. Un certain respect commença à mâtiner l’avis de l’asari en face d’elle et apprécia le fait qu’elle fit venir la Commandante.

Étant resté en retrait le une bonne partie de la discussion elle repassa en mémoire ce qu’elle savait de l’officier en charge du SSV Pretoria. La situation semblait compliqué pour elle mais un coup de sort, bien malheureux, semblait pouvoir renverser la balance. Balance qui sembla s’effondrer dans un magasin de porcelaine quand la fameuse Commandante arriva et fit preuve d’une audace, et d’un franc parlé qui surprit tout le monde dans la pièce. Toussotant pour reprendre un semblant de contenance avant d’attaquer le vif du sujet.

« Commandante Allard, je suis heureuse de vous rencontrer et je tiens à vous témoigner mes condoléance pour votre oncle. »

Le ton était un brin solennelle, Nissara pensait chacune des paroles qu’elle venait de dire, perdre quelqu’un de cher, quelqu’un pour qui on risquerait sa carrière, n’a rien de quelque chose d’agréable.

« Je crains malheureusement de remuer de douloureux souvenirs ou situations, mais comme vous semblez entièrement disposé à tout nous dire, j’aimerais connaître l’identité, les implications et toutes informations que vous pourrez juger utile sur le désormais SSV pretoria et les nombreux groupes vous ayant courtisé pour le visiter. De même pour l’équipe civil ayant put fouiller le batiment pendant votre escale sur la Citadelle. »

Bien que plus professionnel la Spectre n’était pas dans l’accusation, sobre et directe elle avait plutôt une bonne impression de cette militaire de carrière qui avait eu la malchance d’être affecté sur le mauvais vaisseau.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 280
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points de conciliation: 21
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 281.00 Points

Re: Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Neil / Liirha » 25 Juillet 2017, 15:42

Le visage de Sofia Allard se fendit d'un pâle sourire. Le décès de son oncle avait fait sauter le verrou de son silence. Rien ne motive plus quelqu'un à se taire que de menacer la seule famille qu'il lui reste. Or, cette même famille venait de disparaître dans un accident de la circulation. Un bête accident d'antigrav' avait suffit. Désormais, c'était triste mais le cœur et l'esprit apaisés que Sofia acceptait de s'ouvrir non seulement à ses supérieurs, mais aussi et surtout à la SPECTRE et son équipe lui faisant face.
-"Je vous remercie, SPECTRE. Je vous dirais ce que je sais, dans les limites du secret militaire, évidemment."
La commandante adressa à l'amirale un regard. Cette dernière ferma les yeux et acquiesça d'un signe de tête. Même suspendue, même déliée de son silence, le commandant Allard ne livrerait pas plus d'informations que celles concernant cette affaire. En outre, elle devait se douter qu'une fois avoir parler, ses chances de survie seraient entre les mains des personnes présentes dans cette pièce. Raison de plus pour concilier révélations et retenue...

-"C'était en novembre 2188. J'avais pris le commandement du Pretoria deux mois plus tôt lorsque j'ai été contactée par deux officiers de l'Alliance. Je ne me rappelle plus du premier, si ce n'est qu'il faisait partie de la division logistique de la Flotte. Le second portait les mêmes galons que moi, mais avec un peu plus d'ancienneté. Il portait un nom... d'origine ukrainienne ou russe, je me rappelle plus exactement. Je crois que ça finissait en "o" ou "ko"..."
Le commandant Allard marqua une pause, semblant chercher dans sa mémoire. Elle haussa les épaules, désolée :
-"Rhaaa, c'est bête, sur le coup je n'ai pas fait attention..."
-"Continuez, commandant, ça vous reviendra peut être plus tard..." répondit Niora, d'une voix calme et rassurante.
Sofia acquiesça.
-"Tout deux voulaient effectuer une opération de maintenance particulière qui n'avait pas été faites lors de la remise à niveau du Pretoria. A l'époque, je ne savais pas d'où venait ce vaisseau. J'avais entendu dire qu'il avait été capturé à Cerberus, ce que certaines caractéristiques structurelles semblait confirmer, mais rien de plus. Les services logistiques de la Flotte avaient fait en sorte qu'il soit adapté à l'usage de l'Alliance et ça me suffisait. Mais le premier officier voulait que l'on s'accorde sur une date pour une inspection de maintenance."
La commandante regarda sa supérieure droit dans les yeux, fière.
-"J'ai refusée en raison du caractère peu orthodoxe et contre hiérarchique d'un tel procédé. L'officier de maintenance voulait que cela se fasse sur la Citadelle avec une équipe civile, soit disant sous contrat défense. Devant mon refus, ils n'ont pas insistés."
Elle reprit après une petite pause :
-"Quelques jours plus tard, ils me recontactaient pour réitérer leur demande. Cette fois, en insistant sur les besoins et l'urgence d'une telle opération. J'ai refusée à nouveau et une fois notre conversation holo terminée, j'ai demandée au personnel technique de mon bâtiment de l'examiner de bord à bord. Ils n'ont rien trouvés, ce qui m'a rassuré."
Son visage se fit soudain plus sombre.
-"Le lendemain, c'est un autre individu qui m'a contacté. Son visage et sa voix étaient camouflées par un logiciel, mais sa proposition, elle, était non dissimulée : il m'offrait la somme d'un million de crédits sur un compte sous le nom de ma mère ouvert dans une banque de Novéria pour autoriser la fameuse opération de maintenance. J'ai refusée à nouveau, sentant à plein nez l'illégalité de la chose. C'est alors qu'il m'a montré une vidéo de mon oncle, à son domicile. Il m'a alors assuré de sa mort si je ne coopérais pas."
Le visage de la jeune femme exprimait autant la tristesse que le mépris et la colère. Jamais Sofia n'avait imaginée devoir un jour choisir entre la survie de sa famille et son engagement pour l'Alliance. Pourtant, elle avait été placée devant un tel choix.
-"Comprenez bien, je suis prête à mourir pour l'Alliance, pour la Flotte et pour mon équipage. Mais mon oncle est la seule famille qu'il me reste après cette foutue guerre. Était... Je...je n'ai pas pu refuser à nouveau. J'ai acceptée..."
C'est Liirha qui parla cette fois :
-"Nous n'en doutons pas un instant, commandant. Votre amirale ici présente semble avoir une haute estime de votre intégrité et de votre compétence. Je ne doute pas que cela soit toujours le cas."
L'amirale approuva d'un signe de tête.
-"Vous auriez quand même dû en parler à l'Intelligence de la Flotte, Sofia."
-"Les personnes qui m'avaient contactée étaient des officiers de l'Alliance. Comment savoir en qui placer ma confiance ?!"
L'amirale baissa les yeux, pensive.

-"Le rendez-vous a été fixé pour le 11 janvier 2189 sur la Citadelle. Mon bâtiment s'y trouvait, puisque rattaché temporairement au groupe de défense de la Citadelle en remplacement du SSV Nairobi, envoyé exceptionnellement en radoub. J'y ai réceptionnée une équipe arrivée par navette. Elle était composée de civils en tenue des employés des chantiers de la Citadelle, dirigée par le second officier qui m'avait contactée. Je les ai accompagnés jusqu'aux banques mémoires principales de mon navire. Ils y ont passés un peu plus d'une heure avant de quitter mon bord. J'ignore ce qu'ils ont pris comme informations, mais je peux certifier qu'il ne s'agissait pas des données cryptées Alpha."
Ses yeux croisèrent ceux de sa supérieure avant de revenir vers le visage des enquêtrices :
-"Je suis aussi certaine de les avoir entendus parler de la société de sécurité privée Déméter. Je parierais même ma solde que plusieurs d'entre eux sont ou ont été leurs employés. Je n'étais pas censée les entendre, mais pas soucis de sécurité, j'avais posée un ou deux micros-espion... Je vous enverrais une copie des enregistrements, si vous le désirez."
-"Avec plaisir, oui !" répondit Liirha, à qui l'idée d'enfin posséder un nouvel indice physique plaisait énormément.
-"C'est toujours bon de pouvoir étudier ce genre d'enregistrement." ajouta Niora, tout en terminant de prendre des notes.
-"Rien d'autre, commandant ?"
Sofia Allard parut réfléchir un long moment, avant de secouer négativement la tête:
-"Je ne crois pas, amirale. Mais si jamais quelque chose me revient, je n'hésiterais pas à vous le dire."
Codes couleurs :
Neil : #0F9DE8Liirha : #FF80FFDaria "Sparks" Nosverie : #00FF80
Niora Vonaki : #00CCCBMirage : gold

Disponibilité : [1] - Très disponible : Au moins plus de 1 réponse tous les 7 jours

Journal de BordDatapad
Avatar de l’utilisateur
Neil / Liirha
Rang 4

Rang 4
 
Message(s) : 56
Inscription : 20 Juillet 2016, 20:32

Âge: 48
Profession: Neil : Avocat/Businessman.
Liirha : Assistante/Garde du corps/Ange gardien.
Points de conciliation: 0
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 201.00 Points

Re: Pion récalcitrant pour coup prophylactique

Message par Nissara T'sironia » 22 Août 2017, 23:25

Nissara offrit un sourire similaire en retours à la militaire, elle en savait quelque chose niveau soucie familiale et menace, cela avait poussé sa mère à devenir probatrice après tout … Elle resta silencieuse ensuite au monologue de l’humaine qu’elle écouta avec attention. Son récit était précis et détaillé, une parfaite représentation de son métier de militaire. Elle se montrait d’ailleurs particulièrement professionnel dans son travaille quand elle invoquait les différentes raison de ses refus. Les mains croisé sous le menton elle ne laissa aucun élément lui échapper, démarche utilisé, nom de société et de .. colonie ? Pays ? Elle ne connaissait pas toutes les spécificités de la terre et l ‘ukraine ou le russe lui était totalement inconnus. Elle réglerais ce soucie plus tard, pour le moment l’important était la suite d’information que la commandante transmettait. Aucune donnée de l’alliance compromise visiblement, sûrement des informations relatives aux précédents propriétaires du vaisseau. Fixant toujours la commandante d’une façon attentive, les coups d’œil de Solène qui semblait lire sur chacun des visages et chacun des corps aurait put être bien plus dérangeant si elle ne savait se montrer un minimum discrète. Elle donna un imperceptible signe de tête à sa supérieur qui ne le vit que du coin de l’œil brisant enfin le mutisme dans laquel elle s’était fermé.

« Je comprend mieux l’affaire et ne vous jetterais pas la pierre en vue des circonstances. »

Le ton était compréhensif et claire, elle ne pouvait moralement condamner cette femme qui avait vue sa famille menacé et vraisemblablement par des membres de l’alliance infiltré. La situation avait été trop exceptionnel.

« Je ne voudrais pas supplanter votre autorité Amiral, il me faudra donc voir avec vous afin que la commandante soit mise sous protection et reste à notre entière disposition pour la suite de l’enquête. »

La demande était de pure diplomatie, et surtout éviterais d’éventuelles râlerie, mais des agents de la citadelle, ou du moins des infiltrés, étaient impliqué. Des membres de l’alliance, qui font partie du conseil, étaient également de la partie. Elle se sentirait donc dans son bon droit de jouer l’autorité des Spectres, mais dans la situation actuelle, cela semblait inutile, l’amirale semblait quelqu’un de raisonnable.

« Commandante, les noms et informations que vous nous avez donné nous seront d’une aide précieuse, et je vous demanderais de témoigner de ce que vous avez vue et vécus devant une cours compétente le moment venue. En attendant, prenait le temps de vous reposer et de repenser à ce qui vous est arrivé au cas ou un détaille vous aurait échappé. »

Un bref sourire ourla les lèvres de l’asari qui glissa d’une façon biens moins formel.

« Ne vous en faites pas, je compte bien faire tomber toute la structure et leurs faire payer leurs actes comme il se doit. »

Nissara se tourna ensuite vers l’Amiral, bien décidée à à régler la « paperasse » tant qu’elle avait la plus haute autorité de la base sous la main.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 280
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points de conciliation: 21
Points de pragmatisme: 0

Points MEL: 281.00 Points


Retour vers Bulle Locale



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)