A la recherche d'une vieille amie Part 2 [Pv Isi]

*

Modérateurs : Administration, MJ

A la recherche d'une vieille amie Part 2 [Pv Isi]

Message par Nissara T'sironia » 03 Août 2016, 17:29

Isiana pouvait se rendre compte que le vaisseau avait pris un relais quand elle sortit de sa douche. Nissara lui avait indiqué sa cabine personnelle pour qu’elle soit plus à l’aise. Ainsi elle avait découvert le sobre des appartement de la spectre. La chambre n’était pas très grande, tout juste de la taille d’une chambre classique mais sans tout un fourbis qui l’aurait transformé en loft comme sur certains vaisseaux. Un lit double asse sobre trônait au fond de la pièce avec à la droite du lit une tablette portant une lampe et un simple réveille. Sur la gauche en entrant, une vitrine de souvenirs longeait le mur. Un holocadre représentant une équipe d’asari était présent, la mauve pouvait y reconnaitre N’okia, Nastilia et Losnia, les deux autres asari sur le cadre lui était inconnus. Un autre cadre représentait l’image d’un asari décoré de nombreuse médaille, une commando asari reconnus sans conteste. Plus sobre, une image de famille représentait une toute jeune Nissi avec ses deux parents. Deux asari, l’une d’elle faisait une grimace avec sa fille alors que l’autre posait un regard affectueux sur les deux bleus, mince sourire aux lèvres. Peut-être la mauve pourrait reconnaitre cette asari plus sérieuse comme une des premières probatrice à avoir rejoint la nouvelle mouvance de Samara. Chacun des cadres changeait de photo régulièrement mais toujours sur le même thème, certains plus fournis que d’autres, ainsi l’image du commando asari put dévoiler l’équipe « moderne » de la spectre qui avait même une image de soirée de beuverie entre copine dans sa liste.

La vitrine s’arrêtait juste avant sas vitré flouté, très clairement une douche encastrée dans le mur qui donnait sur une cabine de taille intéressante sans devenir gigantesque. Le mur opposé disposait d’un bureau asse sophistiqué ou trois écrans mobiles pouvait laisser libre le plans de travail qui devenait un bureau agréablement spacieux pour toutes sortes de bricolages ou autre. Une version portable du jeu de stratégie asari Kepesh-Yakshi était visible sur le côté du bureau, un modèle asse ancien à en juger par son usure, mais très bien entretenue. Sur le même mur, mais en face de la douche cette fois, se trouvait une penderie encastré entrouverte, on pouvait y deviner plusieurs tenues de tous les jours ainsi que quelques uniformes de l’asari. Une petite étagère servait également de promontoire aux multiples médailles de la Spectre, rangé avec soin mais finalement placé dans un placard et non dans la vitrine.

Quand elle sortira il lui fallait retrouver la commandante du vaisseau. Elle pouvait se baser sur la visite qu’elle avait eu du la première fois qu’elle était monté à bord. De bas en haut le Duakila était constitué de 4 ponts. Le premier était bien sur le hangar ou se trouvait tout le stockage nécessaires aux opération de la spectre ainsi que l’armurerie. L’endroit n’était pas encore pleinement exploité avait pu constater la mauve, si chaque commando, dont Nissara, et quelques autres membres d’équipages avaient chacun un casier pour leur matériel, l’armurerie de l’équipage en lui-même était assez restreint et ne comportait que quelques armes de défense. Asse classique au niveau de son agencement, les véhicules étaient placé sur le fond du vaisseau orienté vers l’avant, prêt à être largué par la passerelle.

Le côté droit était constitué de tout le matériel de niveau personnel alors que le gauche avait une mini station de réparation de véhicule. L’ascenseur, de forme cylindrique et asse grand pour un commando complet, se situait au centre coupant le hangar avec la zone de stockage accessible par la seconde porte de l’ascenseur ou par une coursive qui le longeait.

Le second pont avait la particularité d’être le plus large de tous et offrait l’accès, à l’arrière, aux propulseurs principaux ainsi qu’auxiliaire. Il s’agissait d’une zone asse conséquente ou plusieurs techniciens pouvaient travailler sur des consoles ou même un établie si une réparation de fortune devait être réalisée. Sur les côtés de ce pont se trouvait l’armement principale du vaisseau, que ce soit ses lanceurs de missiles, ou les deux canons Thanix qui se déployaient sur les flancs du vaisseau. Pour tout fan d’armement c’était surement une véritable zone de jeux, pour les autres il s’agissait surtout d’un stockage de missiles et de nombreuse canalisation énergétiques.

Le troisième pont, ou se trouvait actuellement la mauve, était le plus chic et décoré. La ou le reste du vaisseau faisait on ne peut plus militaire, à part quelques personnalisations de leurs postes de travails pour chacun, ce pont-là était parfait pour décompresser. Les couloirs étaient bordés de quelques plantes ainsi que de holo tableau dépaysant. Le sol était une imitation d’un parquet donnant un aspect presque luxueux à cet étage. Bien sur ce n’était qu’une imitation asse réussis. Les murs étaient à l’image de l’extérieur du vaisseau, élégant aux lignes séduisantes. « L’arrière » du pont, représentait la cabine du capitaine, la d’où sortait la mauve.

Quelques marches devaient être descendues pour accéder au couloir qui donnait à toutes les commodités pour l’équipage. L’infirmerie se trouvait sur la gauche en descendant les marches, un endroit tout équipé, visiblement Nissara n’avait pas lésiné sur le matériel médical, et plusieurs lits pouvaient être déployés pour accueillir un grand nombre de blessé en plus de tous les instruments pour une opération en urgence. Sur la droite se trouvait un enchainement de cabines faisant office de dortoir pour l’équipage. Le couloir débouchait sur un genre de petit salon ou les membres d’équipages pouvaient venir se détendre sans forcément aller dans la salle de jeux ou encore le mess. En contournant l’ascenseur on avait d’ailleurs accès à ces deux salle chacune de part et d’autre d’un nouveau couloir.

Sur la gauche se trouvait donc une grande cuisine équipé ainsi qu’une longue table pour les repas de chaque quart. La décoration était chaleureuse et donnait plus l’impression d’être un mélange de bar et cuisine du vaisseau de luxe plutôt qu’un militaire. Cependant, son agencement bien pensé pouvait rappeler le caractère avant tout pratique de ce lieu. Sur la gauche se trouvait une longue pièce dédié au divertissement de l’équipage. Une large baie d’écrans semblait reproduire une comme si des vitres étaient présentes. Nul doute que les écrans pouvaient être réglés pour offrir une salle de cinéma à l’équipage. Un mini bar asse bien fournis prenait place le long du mur intérieur de la pièce et la paroi situé à l’avant du vaisseau offrait un support efficace pour toutes formes de jeux interactif, écrans, consoles et autres joyeuseté étaient au rendez-vous. Il était à noter que chaque partie pouvait être séparé au besoin par des parois vitré semi opaque pour crée trois salles si le besoin de calme se faisait sentir, ou au contraire êtres ouvertes pour crée un vaste zone de jeux et de fête.

Le dernier pont était tout simplement le pont de pilotage et commandement. L’ascenseur donnait directement sur une pièce en pointe ou se trouvait une véritable baie vitré cette fois. Les flux bleuté visible indiquait clairement que le vaisseau était en plein saut SLM en direction d'oméga pour rejoindre le relais. Nissara se trouvait à une rambarde surélevée qui dominait deux rangées d’ordinateurs en forme de pointe reproduisant la forme de la pièce. Au bout de cette pointe se trouvait une asari nonchalamment jeté sur son siège de pilote l’aire d’attendre en jouant avec un holopad tout en surveillant les écrans par instant. Le plafond de la pièce était équipé d’une carte galactique holographique, qui permettait à la capitaine d’avoir une parfaite vue du déplacement sans se masquer de son équipage. La Spectre entendit approcher la diplomate et elle se retourna en souriant.

« Alors ? Bonne cette douche ? »

La mauve put voir que Nissara ne s’était pas changé pour sa part. En même temps, elle n’avait pas eu le souci de vêtement de la pauvre mauve, et voir une spectre à son poste de commandement en petit débardeur avait de quoi prêter à sourire.

« Tu vas aussi pouvoir m’expliquer ce qu’il se passe, après tout je nage complètement pour ma part. »

Isiana sembla avoir une hésitation et la spectre regarda la pilote, irel, et opina. D’un signe de tête elle l’invita à la suivre se contourna l’ascenseur pour atteindre ce qui était la zone de communication principale du vaisseau. Ho bien sur elle pouvait le faire depuis le poste de commandement classique, mais cette pièce avait le double avantage de pouvoir servir de salle de réunion de crise comme de communicateur holographique longue distance. La pièce était arrondie et plusieurs fauteuils confortables, mais en rien clinquant comme l’étage du dessous, ceinturaient une table ovale qui devait pouvoir disparaitre dans le sol. Nissara jeta son fessier sur la table et se tourna vers la mauve alors que la porte se fermait.

« Shyvania, on veut être tranquille. »

« Bien chef ! »

La spectre roula un bref instant des yeux semblant amusée par la tirade, puis porta son regard sur Isiana, décidément de plus en plus curieuse.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 335
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 325.00 Points

Re: A la recherche d'une vieille amie Part 2 [Pv Isi]

Message par Isïana N'iim » 16 Août 2016, 00:04

« Légende des couleurs »


• #00FF66 : Isïana N’iimSpectre Nissara T'sironia : dodgerblue •


C'était dans ces moments là où je m'auto-complimentai en me disant que j'avais bien fait de venir avec un gros sac de voyage bien fournie en tenue de rechange. Je me serai mal vue demander une tenue à Nissi, même si cela ne lui aurait probablement pas dérangé. Cela dit, j'aurai pu toujours en chaparder une à Nostia. Oui, cela aurait été amusant de voir sa réaction tiens !

J'avais pris une douche bien froide et parfumée. Clairement, j'aurai pu tuer pour ça après être sortie de cette chaude humidité d'Utha. Je ne m'y ferai plus prendre la prochaine. Je débarquerai en bikini directement ! Cela dit, encore faudrait-il que j'ai une raison d'y retourner.

Pour l'heure, la planète qui m'occupait l'esprit était cette fameuse Capek. Je n'en avais jamais entendu parler. Un monde perdu au fin des Systèmes Terminus, rien d'étonnant cela dit. Cela m'étonnait cependant qu'elle se soit cacher là-bas, c'était tout de même dans le système qui accueillait le relais cosmodésique. En parlant de relais, je remarquai justement qu'on s'y dirigeait.

Enroulée dans une serviette, je pris le temps de jeter un peu plus en détail la chambre de Nissi. J'espérai qu'elle n'avait pas une caméra qui remarquerait que je fouiner un peu ! La pièce était sobre, à l'image de sa propriétaire à vrai dire. J'en vins à me demander si Nissi pensait la même chose de mon côté. Hm. A vrai dire, ce serait plus Nostia qui aurait une telle pensée, je n'avais pas souvenir d'avoir montrer ma chambre sur l'Azaliis à la Spectre.

Rapidement, un holocadre attira mon regard. Celui-ci faisait défiler différents souvenirs de Nissi. C'était assez étrange d'avoir une vue aussi intimiste et soudaine de la Spectre. Je reconnaissais même quelques Asari, essentiellement les commandos de son équipe que j'avais déjà croisé. Soudainement mal à l'aise de voir ainsi défiler la vie de Nissi sans sa présence, telle une voleuse, je détournai rapidement le regard vers n'importe quoi d'autre.

Celui-ci remarqua un modèle portable de Kepesh-Yakshi, ce jeu de stratégie asari dont ma petite sœur raffolait. Je me souvenais même qu'elle avait participé à quelques tournois avec d'autres jeunes de Lorek. Ce souvenir me fit sourire, un juste retour des choses après avoir découvert quelques pans du passé de Nissi. J'espérai simplement pour elle que celui-ci était bien plus joyeux que le mien …

Sortant de mes rêveries, je finis par me sécher complètement pour enfiler rapidement des sous-vêtements, un débardeur noir et une jupe fendue du même gabarit que je sortis de mon sac. Clairement, je n'avais pas envie de porter quelque chose de lourd ou chaud pour au moins quelques heures …

Avant de sortir, je ne pus malgré tout jeter un coup d’œil à la garde de robe de Nissi. Il fallait dire qu'à part en armure ou en tenue assez légère, je n'avais guère eut droit à un large échantillon. Hm. Pas mal. Surtout l'armoire à côté avec toutes ces médailles. C'était clairement imposant …

 « Bon aller la mauve, on arrête de glandouiller ... » lançai-je à haute voix pour me motiver un peu plus à rejoindre Nissi qui m'avait indiqué de la retrouver à la salle de commandement avant de m'avoir laissée tranquille dans ses quartiers.

J'étais toujours autant surprise d'arpenter un vaisseau militaire et de voir des plantes dans les couloirs. Certes, ce n'était le cas que sur ce pont. Certes, j'avais exactement pareil sur l'Azaliis. Mais tout de même ! Cela étant, clairement, je n'allais pas m'en plaindre, bien au contraire. Si tous les vaisseaux étaient ainsi, je serai probablement l'Asari la plus heureuse du monde…

Ah. Mes chaussures. Je refis rapidement marche arrière en constatant que j'avais naturellement pris mon habitude de marcher pied nu dans les couloirs de vaisseau. Enfin, c'est plus le regard surpris de la membre d'équipage en me voyant ainsi qui m'y fit penser.

Ce petit aller-retour ainsi opéré, je me dirigeai vers l'ascenseur qui me mènerait au pont voulu. J'hésitai même un court instant à faire un détour pour aller voir Nostia mais clairement ce n'était pas le moment. Surtout que j'avais bien pris mon temps jusqu'à présent, cela ne se faisait clairement pas d'attendre Nissi ainsi.

Comme je m'en doutais en arrivant au niveau du poste de pilotage et la vue sur l'espace grâce aux baies vitrés, on était toujours en SLM le temps de revenir dans le système d'Oméga. Repérant sans problème Nissi, je me dirigeai vers elle, regardant un court instant le bel hologramme représentant la Voie Lactée, et les nombreuses indications dessus puisqu'il s'agissait d'une carte. Et la pilote, accessoirement.

« Alors ? Bonne cette douche ?  me lança la Spectre en se retournant, m'ayant très probablement entendu arriver.
- Oh Déesse, un délice. J'en avais clairement besoin … ce qui n'est visiblement pas ton cas, ajoutai-je en souriant en la voyant habillée comme tout à l'heure.
- Tu vas aussi pouvoir m’expliquer ce qu’il se passe, après tout je nage complètement pour ma part.
- Ah … euh oui, c'est vrai  » commençai-je avec hésitation, n'ayant pas de problème en soit à en parler devant une inconnue pour moi, si ce n'était quelques détails que je préférai éviter de lâcher en public.

Nissi comprit sans problème le message et nous fit sortir du poste de pilotage pour m'amener au fameux centre de communication du Dualika. La Spectre se jeta presque sur la table présente et me fixa tandis que j'entrai dans la pièce, la porte se refermant ensuite derrière moi.

La courte discussion entre Nissi et l'IV du vaisseau me fit bien sourire, me rappelant certaines situations vécues. Et puis voir la Spectre rouler ainsi des yeux n'était pas quelque chose que je voyais régulièrement. Ce fut ensuite un regard empli de curiosité auquel j'eus droit. Avant de répondre, je décidai de m'asseoir tranquillement sur un siège.

 «  Alors, par quoi commencer ... dis-je tandis que j'appuyai mes deux coudes sur la table, la tête appuyée sur les paumes, le regard dans le vide. La personne que l'on va rencontrer sera déjà un bon début. Elle s'appelle Rana, une Asari. Je la connais depuis … pfiou … plus de cent cinquante ans je crois. Ce fut une de mes amantes du temps où j'étais sur Oméga, commençai-je en prenant bien le soin de remarquer la réaction de Nissi à ce propos. Sauf que … comment dire … on va dire que j'étais une Demoiselle dans la fleur de l'âge, et un bon petit cliché à moi seul, ajoutai-je en me grattant les excroissances dans un signe d'embarras. Bon, certaines mauvaises langues diraient que c'est toujours le cas, mais … cela n'a rien à voir en comparaison. »

J'avais lancé ça sur le ton de la plaisanterie mais j'hésitai énormément à continuer. Non pas que j'avais honte de ce que j'avais pu faire dans ma jeunesse, bien au contraire, mais il était un détail que je préférais éviter de crier sur tous les toits, même si quelques personnes étaient au courant, dans Uoldar, notre connaissance commune. Cela étant, j'avais embarqué Nissi dans mon histoire, elle avait droit à savoir.

 « Bref. Peut-être que le nom d'Elanara T’Zonis, une ancienne actrice porno connue à une certaine époque sur Oméga, te dira quelque chose. Eh bien, c'était moi … Autant dire que Rana n'était pour moi qu'une amante parmi des centaines. On se voyait simplement plus que d'autres. Même si j'avais bien compris qu'elle était amoureuse de moi … eh bien … l'inverse n'était pas du tout vrai. Un plan cul comme un autre. D'autant plus qu'elle est bien plus jeune que moi. Ce qui devait arriver, arriva, elle ne me fréquenta plus du jour au lendemain après m'avoir plus ou moins claquer la porte au nez. »

Je laissais Nissi bien digérer tout cela. Ce n'était pas très long, mais très dense en information. Mais plus que mes anciens histoires de cul, c'était davantage la suite qui serait utile aujourd'hui.

 « En fait, il y a un explication simple au fait que je ne pus jamais vraiment me mettre en couple avec Rana, même si dans le fond je l'aimais bien. Elle était obsédée par les Geth et plus globalement les IA. Chose qui je pense a du s’amplifier désormais. Or, moi, à l'époque, je vouais une haine vorace aux Geth, que j'estimais responsable de la mort de mon premier véritable amour, une Quarienne. Autant dire que ça ne pouvait pas vraiment marcher entre nous … Avec du recul, je m'en veux tout de même de m'être comporté ainsi avec elle ... conclus-je en haussant les épaules et en m’affalant sur le siège en soupirant, m'étirant un peu, comme si un immense poids avait soudainement quitté mon corps. Ce qui m'étonne par contre, repris-je en y pensant. C'est pourquoi elle a voulu reprendre contact avec moi aujourd'hui. Je veux dire, je n'ai pas gardé longtemps mon identité d'Elanara, donc il est normal de ne pas faire le rapprochement au premier coup d’œil, surtout après tout ce temps. Mais à l'inverse, ceux qui m'ont connu à cette époque sous ce pseudonyme n'auraient aucun mal à faire le lien. Donc pourquoi maintenant ? Elle était du genre à s'isoler et éviter la foule, mais de là à disparaître de la galaxie pendant tout ce temps me parait exagéré. Du coup, je suis curieuse de savoir ce qu'il en est … ah et pour le bras de méca asari, c'était parce qu'elle arrêtait pas de m'en parler d'un qu'elle construisait… je me suis dis bêtement que ça pourrait lui faire plaisir… oui je sais c'est idiot dis comme ça ... »

Je ne pus m'empêcher de lâcher un sourire un peu bête. Que devait penser Nissi après ma révélation ? La grande ambassadrice qui se transformait en Demoiselle adolescente au passé probablement plus sulfureux qu'elle, qui était pourtant déjà pas mal dans son genre ! Pour le coup, j'aurai presque voulu voire ma maman apparaître devant moi juste pour un câlin affectueux …

Je soupirai, m'attendant à recevoir d'innombrables interrogations de la part de la Spectre. Mais avant cela, l'annonce que le Dualika avait atteint le relais cosmodésique d'Oméga et que tout ce beau monde était arrivé dans la Nébuleuse du Titan nous parvint.

Ayant dis le plus embarrassant, je rassurai Nissi on lui disant qu'on pouvait tout à fait continuer notre discussion en public. Je ne voulais pas non plus la gêner dans sa gestion de son vaisseau. On retourna ainsi au poste de pilotage. Je m'effaçai d'ailleurs pour laisser tout ce monde opérait. Cela me rappela soudain mon année sur la Neliane, aujourd'hui un tas de ferraille. Si lointain et si récent à la fois.

Le temps passa jusqu'à ce qu'on arrive à portée de Capek. On n'eut guère à chercher bien longtemps où était Rana. C'est elle qui vint à nous. Il fallait dire qu'un vaisseau de guerre asari qui débarquait dans un trou perdu des Systèmes Terminus était facilement voyons. Et j'imaginais sans mal Rana avoir bricoler un système de senseur pour détecter les arrivants. Après s'être mises d'accord, Nissi accepta la communication et la voix de Rana nous parvint. Elle était un peu plus grave et sèche que dans mes souvenirs.

 « Isïana, c'est toi? furent ses premiers mots que j'entendais depuis une éternité, ayant un bref moment pâlit en m'étant dit qu'elle aurait pu m’appeler par Elanara, mais au moins, ça montrait déjà qu'elle connaissait mon vrai nom.
- Oui, c'est moi Rana, ça faisait un bail dis donc, répondis-je finalement.
- Oh Déesse, je suis si heureuse de t'entendre ! s'exclama d'un ton qui semblait proche des larmes. C'est un beau vaisseau que tu as là, il est à toi ? demanda-t-elle avant que je ne laisse Nissi répondre à ma place en souriant. Oh, d'accord. Euh … Isïana, je pensais qu'il n'y aurait que toi qui viendrait ...
- Nissara m'accompagnera, ne t'inquiète pas, elle est très sympa, indiquai-je d'un ton jovial.
- Hm … bon d'accord … se contenta-t-elle de répondre avec un ton visiblement guère satisfait à cette annonce. Je vous envoie les coordonnées de ma demeure. A tout de suite ! »

Sur ces mots, on eut reçu effectivement un lieu sur lequel se rendre. Au vue de la discussion pour le moins expéditive et le fait que Rana ne semblait guère être enthousiaste à l'idée de savoir Nissi à mes côtés, j'expliquai à celle-ci qu'elle avait toujours été comme ça, très hostile avec les inconnus, mais adorable quand ce cap était franchi.

Quelques minutes plus tard, la situation avait évolué et nous étions à bord d'une navette pour descendre dans l'atmosphère de Capek une fois dans le hangar, mon vieux bras de méca asari en même de façon, me trouvant ridicule pour le coup. Alors que j'aurai pensé être de plus en plus rassurée à mesure que notre objectif se rapprochait, j'étais au contraire très anxieuse. Si le ton ravi de Rana était plus qu'encourageant … je me demandais vraiment de plus en plus ce qu'elle me voulait … et ce qui se passerait si je devais la décevoir une nouvelle fois …

Il fallut encore d'autres minutes pour que l'on arrive aux coordonnées indiqués et que la navette se pose sur un sol légèrement plat, entre différents pans de roches. Cela dit, de ce qu'on avait vu, toute la planète était rocailleuse. Clairement, il n'y avait qu'une personne comme Rana pour vouloir s'installer ici.

Celle-ci était d'ailleurs visible devant l'entrée d'un pan de bâtiment en extérieur qui donnait plus l'impression d'être un préfabriqué colonial qu'une demeure à proprement dite. Elle était vêtue d'une robe simple, complètement démodée depuis au moins un bon siècle, et d'un respirateur. On n'avait en effet appris aux vues des scans du Dualika que l'atmosphère était toxique. La raison pour laquelle j'avais emprunté un respirateur à Nissi.

 « Isïana ! me lança-t-elle en me voyant sortir de la navette, faisant un large signe de la main.
- Coucou, Rana, répondis-je en souriant, bien que cela ne pouvait se voir.
- Rentrez ! Vous serez bien mieux à l'intérieur ! ajouta-t-elle en faisant un large geste de bras en direction d'une porte fermée mais dans l'hologramme vert indiquait qu'elle était déverrouillée.
- On arrive » indiquai-je en me rapprochant d'elle, faisant un signe entendu à Nissi de la tête pour lui dire que tout allait bien.

Sur ces mots, je me dirigeai vers Rana, délaissant brièvement Nissi. Il fallait dire que j'étais pour le moins assez chamboulée. D'un coup, c'était comme si un siècle de ma vie n'avait jamais existé. Une fois tout le monde à l'intérieur, Rana verrouilla la porte et retira son respirateur. Je l'imitai et m'apprêtait à lui remettre mon cadeau lorsque je fuis surprise par la soudaine large embrassade auquel j'eus droit.

 « Hmm… tu sens toujours aussi bon que dans mes souvenirs, me chuchota-t-elle à l'oreille, me faisant rougir malgré moi.
- Oh … euh … merci, répondis-je en prenant bien soin de ne pas croiser le regard de Nissi.
- Oh c'est pour moi ? Merci, fallait pas ! s'exclama notre hôte en prenant le bras et le regardant sous toutes les coutures. Moi, aussi, j'ai un cadeau pour toi ! Viens !
- C'est gentil mais … commençai-je en regardant tour à tour Rana et Nissi. On aimerait bien savoir pourquoi tu m'as faite venir ici à vrai dire.
- Eh bien … pour ton cadeau, évidemment, quoi d'autre ? répondit la concernée en fronçant les sourcils, comme si j'avais posé la question la plus idiote de l'univers.
- Hm … d'accord » me contentai-je de répondre avant de suivre à nouveau Rana, haussant les épaules à l'attention de Nissi une fois que Rana avait le dos tourné.

Par la suite, je fus silencieuse, laissant à Nissi l’occasion de discuter avec Rana si elle le souhaitait. A vrai dire, de mon côté, mon esprit était trop perdu pour réellement avoir envie de dialoguer. Trop d'émotions d'un coup, même pour moi. Et puis, j'essayai vraiment de deviner quel « cadeau » elle avait bien pensé ...

On arpenta ainsi plusieurs couloirs qui donnaient plus l'impression d'avoir été une ancienne usine, comme nous l'avait plus ou moins annoncé le marchand hanari sur Utha, mais décoré comme une maison, qu'autre chose. Sans parler des différents mécas que l'on croisa sur le chemin. Essentiellement pour l'entretien, qui ne remarquèrent même pas notre présence inédite à Nissi et moi.

On arriva finalement dans une large pièce qui semblait faire office de chambre à coucher, pour Rana donc. Qui n'avait jamais eu la moindre autre visite depuis qu'elle s'était installée là il y a près de trente ans selon ses dires. Trente ans sans aucun partenaire sexuel. Déesse, je serai devenue folle bien avant !

De son côté, Rana fronça les sourcils et parut pour le moins embarrassée, regardant la chambre dans son ensemble comme si elle attendait que quelque chose n'apparaisse.

 « Hm. Elle n'est pas là évidemment. Encore plus timide que moi, faut le faire tout de même ! Haha ! »


HRP : Voilà j'ai préféré m'en arrêté là :)
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1119
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points

Re: A la recherche d'une vieille amie Part 2 [Pv Isi]

Message par Nissara T'sironia » 10 Septembre 2016, 15:27

Nissara avait tout simplement haussé des épaules vis-à-vis de la remarque d’Isiana. Elle-même n’avait pas mise une tenue lourde et inconfortable pour la planète ou elles se rendaient. Nul doute que dans le cas contraire elle aurait au moins autant réclamé une douche en remontant sur le vaisseau. La suite de la discussion se passa dans la salle des communications, et la, la Spectre attendit patiemment que la diplomate se mette à table. L’affaire semblait asse grave, ou tout du moins, pesante pour la jolie mauve, aussi ne fit elle rien pour la forcer ce qui aurait pu la mettre encore plus mal à l’aise. Doucement, prenant le temps de bien expliquer, Isiana commença à raconter l’histoire. L’affaire impliquait une vielle connaissance l’ayant connus sur Oméga. A cette déclaration la Spectre haussa un sourcil légèrement intrigué, mais sans plus. Après tout, le territoire de la reine Aria était un lieux aux multiples routes pour s’y rendre, Nissara avait elle-même fait une mission la bas sous couverture … et avait finis en couverture de magazine d’ailleurs. Un petit sourire accueilli la déclaration suivante de la mauve, elle n’était surement pas la seul à avoir été un peu libre quand elle était Demoiselle. Ce n’était cependant pas exactement ce qu’imagina la bleue qui fronça des sourcils en découvrant un nom qui lui disait étrangement quelque chose... puis ce fut la surprise qui marqua les traits de la Spectre. Isi … une actrice porno ????

« D’accord … je me doute que ça n’a pas été le plus simple. »

Laissa échapper Nissara pendant le temps que lui offrit la diplomate pour digérer tout ça, c’est vrais que c’était un sacré morceau de vie que voilà ! La suite était plus explicative, moins de révélation, plus de description. Mentalement la chasseresse commença à dresser un portrait de la personne qu’elles allaient rencontrés. Une ancienne amoureuse transit éconduit pour son obsession mettant à mal son amante … pas une base brillante pour continuer dans la vie se dit la Spectre, mais elle en savait trop peu pour avoir une conclusion plausible. Un petit sourire ourla les lèvres de l’asari qui constata que la mauve semblait plus détendue après cette révélation. Elle se demanda combien de personne connaissait ce genre du détaille du passé de la diplomate, surement asse peu se dit-elle. Avant qu’elle ait pu rassurer sa camarade d’exploration la voix de la pilote retentit dans les micros. De retours sur le pont, après s’être assuré que tout avait été dit, la Spectre reprit le commandement.

« Lance un scan de la planète pour voir ce qu’il y’a la dessous Shyvania. »

« Déjà effectué chef, l’atmosphère est toxique pour la plupart des espèces par inhalation, en revanche rien n’indique qu’elle le serait d’un point de vue cutané, l’emport d’un respirateur est donc conseillé. »

« Logique .. » elle pianota un instant sur les commandes de son siège. « Vurk, prépare la Navette on descend bientôt »

Une voix profonde et rauque se fit entendre en réponse après un grommèlement. « D’accord. »

Alors que Nissara s’apprêtait à lancer la suite des recherches ce fut un appel qui leur parvint qui la coupa dans son élan. Opinant simplement la communication fut ouvert laissant entendre la voix, sans image, de la fameuse Rana. Soupçon qui se confirma en vue de la réaction asse flagrante de la diplomate. Un léger sourire ourla les lèvres de la Spectre quand on complimenta son vaisseau.

« Il s’agit de mon vaisseau, je suis Nissara T’sironia une .. amie d’Isiana. »

Répondit-elle après l’autorisation silencieuse de la diplomate. Cette déclaration sembla doucher l’enthousiasme de la voix qui semblait asse perplexe voir déçut.

Un instant plus tard les deux asari étaient assise dans la navette du Duakila un respirateur sur le visage quand la porte s’ouvrit.

« Si vos fesses bleus, ou mauves hein, sont en danger dite le et j’arrive. »

Lâcha le Krogan de pilote, le fameux Vurk. Il tapota affectueusement son lance pic Graal posé aux cotés des commandes de pilotage pour ponctuer sa remarque. Massif, comme tous ceux de sa race, il avait la peau asse claire et une plaque frontale presque orangée. C’était aussi un mécanicien et un pilote de véhicule volant « léger » de premier ordre, l’une des recrus atypique du Duakila.

« Pas de soucie Vurk ne t’en fait donc pas »

Lança la spectre en descendant de la Navette pour voir leur Hôte leur faire des grands gestes. Elle-même ne portait que le paladin à sa hanche et une Solia à la botte, un équipement réellement léger pour une planète hostile ou seul les originaux auraient envie de vivre … ou ceux qui veulent se faire oublier se dit-elle également. Invité à l’intérieur Nissara eu soudainement l’impression de tenir la chandelle quand la fameuse Nara saura au cou de la diplomate. Restant gentiment en retrait pour ne pas déranger la scène elle se contenta de scruter les alentours en écoutant d’une oreille attentive la discussion entre les deux asaris.
Alors que le trio s’orientait ensuite vers la chambre de la propriétaire des lieux un silence génant s’installa, la pauvre Isiana semblait sous le choc.

« Ca ne doit pas être facile tous les jours de vivre sur une telle planète non ? Je veux dire, entre l’atmosphère toxique, et les difficultés d’approvisionnement facile en matériel, vous devez vraiment bien vous débrouiller pour vous en sortir si bien. »

Un début de conversation polie avec quelques compliments histoire de briser la glace. Après tout, rien n’empêchait que Nissara ne s’entende bien aussi avec la fameuse Rana, et au moins ça détournait l’attention du malaise ressentie par la mauve. Une fois dans la chambre la bricoleuse sembla asse déçut, mais qui, ou quoi, attendaient-ils ? La fameuse Rana avait-elle eu une fille entre temps ? Ou alors sa fille eu avec Isiana ? Non elle l’aurait dit. La mauve semblait toujours aussi perdus, Nissara essaya, en espérant ne pas faire de boulette, de faire avancer les choses.

« Pardonnez-moi mais … nous attendons qui exactement ? »

La question était plus qu’innocente, et sincère qui plus-est.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 335
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 325.00 Points

Re: A la recherche d'une vieille amie Part 2 [Pv Isi]

Message par Isïana N'iim » 30 Octobre 2016, 17:21

« Légende des couleurs »


• #00FF66 : Isïana N’iimSpectre Nissara T'sironia : dodgerblue •
• white : Elana la petite IA


« Ca ne doit pas être facile tous les jours de vivre sur une telle planète non ? Je veux dire, entre l’atmosphère toxique, et les difficultés d’approvisionnement facile en matériel, vous devez vraiment bien vous débrouiller pour vous en sortir si bien, demanda Nissara tandis que Rana se grattait la tête, à mi-chemin entre l'exaspération et la panique.
- Hein ? lâcha cette dernière en clignant des yeux, me regardant puis la Spectre en suivant. Oh euh on s'y fait, je m'y fais moi en tout cas, répondit-elle en haussant les épaules après avoir froncer les sourcils et pincer les lèvres en guise d'extrême concentration pour se remémorer les propos de Nissi. Et cet installation est bien plus grande et profonde qu'elle n'y laisse paraître. J'ai une serre et un collecteur d'eau automatique. Je ne mange pas de viandes, donc ça me suffit amplement. Quant à la fourniture en matériel, j'ai quelques fournisseurs qui me dépannent quand j'ai le besoin. Vous avez du en croiser un j'imagine ? Hm, oui Ropold, je vois que mes indices ont parlé à Isïana, indiqua Rana en souriant après la réponse de Nissi.
- Oui, oui ... confirmai-je sans réellement écouté, le regard un peu lointain, ne comprenant décidément pas ce qui se passait aujourd'hui – cela me semblait complètement irréel.
- Pardonnez-moi mais … nous attendons qui exactement ? demanda Nissi en suivant.
- Oui, j'aimerai bien savoir à vrai dire, confirmai-je en regardant la chambre qui était tout à fait du style de Rana : fonctionnel dans le principe mais bordélique dans la pratique.
- Toujours aussi pressée à ce que je vois, gloussa la propriétaire des lieux.
- En réalité, je me suis bien assagie depuis. Dans l'ensemble. Mais comprends aussi que tout ce mystère est … oppressant, conclus-je en ayant trouvé le mot qui correspondait exactement à mon sentiment présent, au point que j'en serai presque devenu claustrophobe tiens !
- Oui, oui. Elana ! Sors de là maintenant, ce n'est plus drôle ! lança Rana d'une voix plus forte et ferme.
- D'accord ... » répondit une toute petite voix douce et mélodieuse.

Et soudain, elle apparut, sortant d'une large armoire qui servait de buanderie à Rana. C'était une petite Asari à la peau bleu ciel mais tellement clair que la dénommée Elana semblait malade. Elle avança en dandinant un peu, comme si elle n'était pas à l'aise pour nous fixer moi et Nissi avec une curiosité qui étrangement ne se lisait pas dans ses yeux. Elle semblait presque … inexistante dans ses expressions à vrai dire.

 « C'est celle-ci Isïana ? demanda la petite en tendant un doigt dans ma direction.
- Elana ! Ce n'est pas une manière de s'adresser ! Je ne t'ai pas programmé ainsi que je sache ! gronda Rana ce qui fit naître une moue désolée sur le visage finalement un peu expressif de la petite qui s'excusa en suivant en baissant la tête.
- Programmé ? répétai-je en fronçant les sourcils, n'étant pas sur d'avoir bien entendu.
- Oui, répondit Rana en souriant, sa colère disparut aussi vite qu'elle était apparue. C'est une IA. Mon IA, que je comptais t'offrir. Ma petite chérie d'IA, hein Elana ... dit-elle à moitié en ronronnant en passant ses mains sur les épaules de la petite qui ne broncha pas d'un centimètre.
- Oui, maman, dit Elana dont on pouvait quand même sentir qu'elle était plutôt gênée de la tournure de la situation.
- Une … IA ? Une enfant IA ? dis-je sans y croire, me demandant si ma mâchoire ne s'était pas décrochée de surprise, alors que je me tournai vers Nissi qui était toute aussi surprise que moi.
- Cela pose problème ?
- Non. Oui. Non … J'en sais rien, dis-je alors que j'étais soudain prise d'un énorme vertige, me rattrapant difficilement à l'épaule de Nissi. Je … Pourquoi ? Juste, pourquoi ? demandai-je d'une petite voix, cherchant désespérément d'une quelconque logique à tout cela.
- Je … Parce que j'ai toujours aimé et que j'ai toujours voulu t'offrir une fille. Mais tu n'as jamais fait réellement attention. Je n'étais qu'un plan cul comme un autre, indiqua-t-elle avec un mélange glauque d'amour et de tristesse dans la voix qui me noua la gorge.
- Non … pas vraiment je ...
- Ne me mens pas Isïana. Ou du moins, n'essaye pas de te mentir à toi-même, lâcha Rana d'une fureur que je ne lui avais jamais vu qui me fit bien plus mal que je ne l'aurai cru, alors que la petite IA semblait vouloir s'échapper de cet orage pour s'installer derrière la jambe de Nissi.
- Je ... commençai-je avant de soupirer rapidement, prise d'une intense lassitude, les épaules lourdes, comme si soudainement j'étais devenue une Matriarche sur la fin de sa vie. Oui. C'est vrai. A cette époque, je ne cherchais pas l'amour. Je n'en voulais pas. Je haïssais l'amour, dis-je en serrant les dents, les larmes me venant à mesure que des horribles souvenirs dans ma mémoire refaisaient surface, quelques années avant que je ne rencontre Rana. Mais j'ai depuis refait ma vie, retrouvez l'amour, reperdu, retrouvé. Ma … vie actuelle est déjà difficile comme ça sans que les séquelles de mes anciens démons ne refassent surface... conclus-je en m'essuyant les yeux pour fixer Rana d'un regard qu'elle ne connaissait pas et qui la déstabilisa totalement.
- Oh. Oh. Ah. Euh. Oh …
- Maman ? demanda timidement la petite IA, toujours derrière la jambe de Nissi et qui ne comptait pas en bouger pour le moment visiblement.
- Très bien. Très bien. Très bien. Hm. Et donc maintenant ?
- J'en sais rien. C'est toi qui m'a faite venir ici ...
- Pour Elana.
- Justement, qu'en penses-t-elle, elle. C'est tout de même la principale concernée, et même si je n'ai jamais été fan des IA, elles ont leur propre droit dans l'espace concilien désormais.
- J'aimerai découvrir la galaxie, répondit l'IA en souriant et me fixant.
- Oh, pour ça, effectivement, je suis une des mieux placées, gloussai-je.
- Vraiment ? s'émerveilla la petite en finissant par libérer la jambe de Nissi pour s'approcher de moi.
- Pas tout le temps, mais oui, tu verras bien plus de paysages qu'en restant avec ta … mère, me forçai-je à dire, trouvant l'idée glauque, même si je connaissais une Quarienne qui aurait adoré le concept - peut-être devrais-je penser à les présenter ces deux-là…
- Super !
- C'est oui ? s'enquit Rana.
- Ouais, ouais … au pire si la petite n'est pas sage, je la ramènerai chez sa mère pour qu'elle lui refasse son éducation, indiquai-je ce qui eut pour conséquence de faire rire Rana et faire gonfler les joues d'Elana. En tout cas, le résultat est bluffant, hein Nissi ? » demandai-je à la Spectre en ne pouvant m'empêcher de sourire malgré la situation.

Après la réponse de Nissi, un moment de silence s'installa. Que faisaient-elles maintenant ? Rana n'avait jamais été douée pour accueillir les gens. Et de notre côté, nous n'étions pas particulièrement venues pour boire le thé. De son côté, la petite IA semblait plus qu'impatiente de partir loin d'ici. Même si j'imaginai sans mal que c'était Rana qui l'avait codé ainsi, je devais avouer que cela aurait été une réaction typique pour n'importe quel enfant.

Au final, j'eus même l'impression que Rana était plus soulagée que nous de la décision de repartir, pour Nissi et moi, en compagnie donc d'Elana. Avant cela, une discussion plus calme, moins tendue débuta où la propriétaire des lieux et moi prirent malgré tout des nouvelles de chacune. C'était fou à quel point nos vies n'avaient rien à voir. J'en vins à me demander comment j'aurai réagi avec Rana si je l'avais rencontré un siècle plus tard … peut-être un couple heureux. Mais nous le saurons jamais …
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1119
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points

Re: A la recherche d'une vieille amie Part 2 [Pv Isi]

Message par Nissara T'sironia » 29 Décembre 2016, 13:00

Si tout ce qui se passait depuis le début de cette petite opération était étrange, ce n'était rien en comparaison de ce qui suivis, la Spectre scrutait l'endroit en écoutant les réponses qui lui était donné, et l'une d'elle entraîna l'apparition d'une petite asari qui se cachait visiblement dans une armoire. La pauvre enfant semblait maladive, pas étonnant vue son lieux de vie ! Une soudaine colère gronda à l'encontre de Rana qui semblait mettre la vie de son enfant en danger, cela toucha Nissara plus qu'elle ne l'aurait crus et s'en étonna même tant ce fut violent. Cependant elle n'était pas dans son bon droit pour critiquer ou reprocher quoique ce soit qui mettrait sûrement Isiana dans une situation encore plus compliqué. Elle resta donc en retrait écoutant ce qui se disait jusqu'à ouvrir des yeux comme des soucoupes. Programmé ? Une I.A ?? c'était on ne peut plus tordus comme situation !

Le désarroi de la diplomate qui du se soutenir à la chasseresse était on ne peut plus logique la fameuse Rana avait crée une enfant I.A ! L'échange entre les deux amante devint plus virulent et la jeune « asari » vient trouver refuge derrière les jambes de la spectre. Nissara ne savait trop comment réagir mais un élan maternel poussa en elle et elle caressa d'une même la tête de l'enfant comme pour la rassurer. La Spectre essayait cependant de se faire discrète, la discutions ne la concernait en rien et seul le soutient silencieux qu'elle apportait à la mauve était la seul chose approprié à faire selon elle.

Les deux amantes finirent par discuter plus calmement, chacune semblant avoir vidé son sac, et Nissara passait de l'une à l'autre alors que le destin de la petite I.A, qui sortit enfin de sa cachette, se décidait. Voir la galaxie ? C'était sur qu'elle en verrait plus que dans ce trous perdus en compagnie de sa « mère ».

« ha ça … j'avoue que c'est vraiment impressionnant. »

Le regard de la Spectre se porta sur la fameuse Elana avant qu'un silence gêné ne s'installe. Les deux amantes finirent par reparler plus tranquillement, elles semblaient en avoir besoin toutes les deux avant de se quitter, au grand soulagement de tous.

« Hé bien, on dirait que te voilà encore une fois maman »

Dit Nissara à la mauve alors qu'elles étaient dans la navette, jetant un coup d'oeil, étonnamment tendre à l'I.A.

« On peut dire ça … oui … j'imagine » répliqua la mauve semblant toujours un peu perplexe par la soudaineté de la chose. La Spectre fronça très légèrement des sourcils.

« ça ira ? »

« Oui, oui … on verra bien comment ça se passera. »

Isi adressa un sourire qui se voulait rassurant à sa camarade d'aventure qui opina simplement. De retours sur le vaisseau la mauve du prendre ses premières responsabilités. Une enfant voulant découvrir l'espace dans une frégate dernier cris surarmée ne pouvait QUE se montrer enthousiaste … voir trop.
Avatar de l’utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu

Foudre bleu
 
Message(s) : 335
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 435
Profession: Spectre
Classe: Biotique et Martiale
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 325.00 Points


Retour vers Nébuleuse du Titan



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)