La criminalité

*

La criminalité

Message par Shepard » 10 Mars 2015, 14:13

« Les métiers et domaines de la sphère du crime »


« Explication »

• Avant tout, il vous faut garder à l'esprit que ce post ne se veut absolument pas exhaustif. Ce n'est pas parce qu’Oméga existe comme plaque tournante du crime qu'il n'existe pas un petit camp de contrebande d'une vingtaine d'individus dans un obscur astéroïde.

• Dans le monde du crime, et plus globalement des Systèmes Termines, il existe une version de l'Extranet appelé "Blacknet". Réseau parallèle, de nombreuses informations cachées des gouvernements conciliens y circulent.

• Pour avoir plus d'informations sur les organisations criminelles les plus influentes sur ME : Legacy, il vous suffit d'aller voir le post Organisation criminelle (en cours de rédaction).

« La contrebande »

• Il s'agit du domaine qui a explosé depuis la Guerre contre les Moissonneurs. En effet, l'ensemble des planètes habitées cherchant généralement à se reconstruire et n'en n'ayant pas toujours les moyens, beaucoup de personnes du privé se tournent vers la contrebande et le marché noir pour se procurer du matériel et des matières premières, dont les cours ont en toute logique explosés les compteurs.

• La contrebande dépend grandement du vol de moyenne ou grande envergure, donc de groupements criminels organisés dans ce domaine, sans quoi les contrebandiers n'ont absolument rien à transporter. Afin d'éviter de se faire prendre tous les contrebandiers regorgent d'ingéniosité : itinéraires changeants, nombreuses caches de contrebandes pour passer de relais en relais ou paraître parfaitement innocent lors de fouilles.

• Le premier grand domaine de contrebande est celui de matériel de première nécessité utilisé dans la reconstruction des mondes habités et de leurs infrastructures (verres, ferrailles, outils de constructions, etc.) mais aussi la nourriture, les liquides, etc.

• Il existe d'autres domaines, dont le plus connu est le trafic de drogues. On y trouve principalement le Sable Rouge et le Hallex. Peu avant la Guerre contre les Moissonneurs, le Creeper, nouvelle drogue hallucinogène, créaient selon les dires des drogués des visions du futur ou de magnifiques paysages colorés. Il fut célèbre quelques mois avant la guerre pour avoir atteint le record de 9 000 crédits par gramme. Plus récemment, la poudre de Crick a fait son apparition sur le marché. Drogue unique aux Hanari, un bon nombre circule depuis le port commercial d'Utha. Dans une moindre mesure, l'Eligau, tabac galarien mais drogue pour les autres espèces, a fleuri pendant la Guerre froide galarienne au point de concurrencer le Sable Rouge.

• En suivant, on trouve le trafic de jeux vidéos piratés, la contrebande de réplique d'artefacts prothéens et bien plus rare d'ancienne technologie Cerberus, aujourd'hui dépassé suite à la rétro-ingénérie sur les Moissonneurs.

« La piraterie »

• Le nombre d'acte de piraterie, peu importe l'échelle, a explosé durant les trois années suivant la fin de la Guerre contre les Moissonneurs. Son apogée fut les raids du pirate humain John Molovsky qui mit à mal l'autorité concilienne. Depuis, la situation est revenue à la normale.

• En effet, les cas de piraterie de grande envergure et organisée sont relativement rare : guère plus d'une attaque d'envergure tous les ans. On peut parler de grande piraterie lorsque sont effectués des pillages à outrances. Si cela est facile pour une petite colonie fraichement installée, isolée et sans importance c'est une tout autre affaire de s'attaquer à une planète plus puissante. D'autant plus que celle-ci aura très probablement un Moissonneur non loin.

• La "petite piraterie" correspond davantage à l'abordage de patrouilleurs pirates, ou de vaisseaux civils armés, contre des transports marchands ou civils et s'opère dans les Systèmes Terminus ou la Travée de l'Attique. Néanmoins, la plupart des compagnies possèdent une escorte et seuls des téméraires osent s'aventurer seul.

« L'esclavagisme »

• La perte de nombreux vaisseaux pirates et esclavagistes sous les assauts des Moissonneurs, ainsi que la chute de l'Hégémonie Butarienne, a causé un rude coup à l'esclavagisme galactique. Néanmoins, il n'a pas disparu pour autant bien au contraire.

• En effet, les esclavagistes se sont tous regroupés sur Joab, un monde des Systèmes Terminus. Et avec le besoin de reconstruction, de nombreuses colonies des Terminus n'ont pas hésité à en acheter pour accélérer la cadence.

• En fonction des aptitudes des espèces, différentes utilisations d'esclaves ont vu le jour. Ainsi, si une Asari sera privilégiée pour son physique, un Quarien ou un Galarien seront préférés pour leur expertise en informatique ou en mécanique. Et si jamais le besoin de main d'oeuvre bon marché se fait sentir, on peut toujours compter sur les Vortchas.

• Bien entendu l'esclavage est banni de l'Espace Concilien, ce qui n'empêche pas quelques inconscients de tenter leur chance.

« Le mercenariat, les chasseurs de primes et les assassinats »

• Nombreuses sont les entreprises à avoir intérêts à détruire leurs ennemis pour récupérer les contrats, à voler les secrets industriels des autres ou bien à saboter les installations des rivaux : autant de jobs potentiels pour des mercenaires, bien que les grands groupes comme Éclipse et les Soleils Bleus ont plus facilement accès à ce genre de contrat.

• Généralement, les mercenaires en stand-alone - ou en plus petit groupe - se contentent de contrats moins important et moins juteux, les obligeant à en effectuer beaucoup plus. Entre autre, des protections de VIP, la sécurité de petites entreprises, kidnapping ou une infiltration et du sabotage au sein d'une entreprise par exemple.

• Comme pour le reste du monde criminel, les chasseurs de prime vivent une période très lucrative et productive. Que ce soit des criminels de guerre, des esclavagistes, des pirates, des voleurs, des politiciens ou industriels corrompus et recherchés par un quelconque système, les primes ne manquent pas.

• Contrairement à la croyance populaire, les assassinats par des assassins Drells sont une infime minorité, en raison de leur faible nombre et leur obéissance aux Hanari. Les assassins sont bien souvent des tueurs à gages ainsi que des chasseurs de primes ou mercenaires peu scrupuleux à la recherche d'un palliatif au manque d'argent dans leur propre domaine d'expertise.

« Le vol organisé »

• De manière générale, le vol organisé est l'une des grandes plaies des différents gouvernements et des entreprises. Même les criminels des Systèmes Terminus en souffrent car si ils se volent également entre eux. Ce qui ressort le plus souvent sont le vol de données informatiques, de secrets industriels, d'argent mais aussi plus récemment le vol de ressources premières utiles pour la reconstruction.

• Également présente, il y a la cybercriminalité qui agit pour diverses raisons : rivalités économiques entre industriels, criminels ou même gouvernements.

• Enfin il y a tous les petits, les personnes lambdas qui veulent tel ou tel objet et qui sont prêtes à tout pour l'obtenir allant jusqu'à l'acheter sur le marché noir voir même le voler eux-même en bande organisées. Les petits criminels pullulent sur tous les lieux habités de la galaxie et la grande majorité n'en vit qu'avec difficulté. Il n'est pas rare que ces bandes de voleurs deviennent de véritables institutions professionnelles dans leur domaine d'attribution, apprenant à faire avec les complications auxquelles ils doivent faire face : gardes armés et leurs patrouilles, alarmes et divers autres systèmes de sécurités, protections informatiques, plans des lieux ou architecture informatique du système à pirater, etc.
Avatar de l’utilisateur
Shepard
 
Message(s) : 1332
Inscription : 09 Mars 2015, 17:18


Points MEL: Fermé

La criminalité

Message par Shepard » 10 Mars 2015, 14:15

« La Galaxie et ses repères criminels »


« Explication »

• De manière générale, plus l'on se rapproche du centre décisionnel de la galaxie (la Citadelle) et plus il est difficile de commettre des crimes sans se faire prendre. Inutile de dire que des mondes comme Palaven ou la Terre si ils sont loin d'être exempt de criminalité sont tout de même très bien pris en charge et protégé par leurs différents services de police.

• Quant au pullulement des mondes de type Novéria, tous ont en commun d'en reprendre les codes notamment en ce qui concerne la sécurité, faisant de la contrebande ou même de tous les petits crimes au sein des installations des entreprises quelque chose d'assez compliqué.

• Pour vous indiquez clairement les endroits criminogènes de ceux qui le sont moins, parmi les lieux les plus emblématiques de l'univers Mass Effect, ou en tout cas utile dans ME : Legacy, une légende de couleur a été mis en place. Cela étant, même la colonie la mieux protégée ne sera jamais à l'abri du moindre crime, même minime.

• Les lieux suivis d'une * sont propres à ME : Legacy, nous vous conseillons de lire les différentes planétopédia correspondantes (indiquées sur ce sujet) ou le sujet présentant la Galaxie tel qu'elle est sur le forum.

○ La criminalité est forte et récurrente ○
○ La criminalité est palpable et régulière ○
○ La criminalité est présente ○
○ La criminalité est peu fréquente et reste discrète ○
○ La criminalité est faible et rare ○


« Mondes et stations »

Le cœur de la criminalité

• Oméga : Impossible de parler de monde noyau en ce qui concerne le crime sans citer la célèbre Oméga. Une seule loi règne en ces lieux : celle du plus fort. Ce qui veut dire qu'à l'heure actuelle et depuis des siècles, la règle est de ne pas contrarier Aria T'Loak. Pour le reste, la station est le lieu rêvé pour toutes les activités criminelles, du moment qu'on ne s'aliène pas les différents groupes mercenaires qui contrôlent la station et notamment les Serres, devenues la "police" d’Oméga.
Lien planétopédia

• Tafina* : Située dans la Nébuleuse de l'Enyo, dans la Travée de l'Attique, Tafina est la base principale du Ninor, groupe criminel asari équivalent aux Yakuza. La vie y est violente et les mœurs sont laissées en orbite de la planète. Si quelqu'un n'est pas dans les petits papiers des propriétaires de la planète, c'est un véritable enfer qui s'attend à lui.
Lien planétopédia

• Station Jatat* : Bien qu'il soit pratiquement impossible d'y entrer ou d'en sortir sans l'accord de ses maitresses, il convient de parler de la station Jatat car son influence est non-négligeable. Celles qu'on surnomme les Princesses de Jatat possède une grande influence dans la sphère du crime, principalement aux alentours du secteur des Orbes de Tanit.
Lien planétopédia

• Joab : Plaque tournante du crime, où l'esclavagisme est devenu le plus élevé de tous les Systèmes Terminus. C'est aussi un vivier pour toutes sortes de crimes, où l'argent fait plus ou moins le dirigeant. Bon point de chute pour éviter les gouvernements concilliens. En revanche, c'est un très mauvais point de chute si l'individu cherche à fuir des criminels car nombreuses sont les personnes prêtent à tout pour un peu d'argent sur Joab. Après Omega, Joab est un passage devenu presque obligé pour tout groupe criminel cherchant à prendre de l'influence au sein des Terminus. La planète connait cependant une guerre contre Sanctum depuis 2190.
Lien planétopédia

• 1889 Milarivana* : Monde perdue dans l'Étendue d'Honos, dans la Travée de l'Attique, ce monde est un point central de la criminalité dans la Travée de l'Attique. En effet, si Eclipse, les Soleils Bleus et les Berserkers ont un QG dans les Systèmes Terminus grâce à Oméga, c'est bien ici que se trouve l'équivalent pour la Travée de l'Attique.
Lien planétopédia

Les plaques tournantes et les points d’influence

• Sanctum : Après avoir été ravagée par les Moissonneurs durant la guerre, puis reconstruite avec leur aide, l'indépendante Sanctum finit par rentrer en guerre avec Joab, la planète des esclavagistes. En conséquence le marché noir et les perturbations ont augmentée sur la planète et sa capitale, Vulpès. Attention toutefois, cette augmentation est très légère grâce à la surveillance intense du gouvernement.
Lien planétopédia

• Illium : Indépendante à nouveau après avoir été sous le giron concilien pendant trois ans, Illium a connu l'arrivée de bon nombre d'immigrantes asari de différents mondes additionnés à l'arrivée des Hanari et Volus, tout ce petit monde se partageant la planète. Son gouvernement, composé de riches aristocrates de ces trois espèces, est dans l'ensemble fortement corrompu. Pour les criminels, Illium est devenue ainsi un vivier intéressante pour toutes activités criminelles, tant que cela ne va pas contre les intérêts des aristocrates ou de leurs alliés. L'esclavage et la servitude furent officiellement bannies durant trois ans, malgré de nombreuses dérives, mais la seconde revint en force une fois qu'Illium devint monde phare de la Travée de l'Attique.
Lien planétopédia

• Zorya : Ancien bastion phare des Soleils Bleus dans la région, la colonie abrita un temps durant la présence de l'Union Galarienne, sous le giron du Conseil. Avec la disparition de l'Union, le Conseil délaissa la colonie qui était en réalité livrée à elle-même. Les Soleils Bleus organisèrent alors un retour massif sur la planète, ayant déplacé un temps leur QG sur 1889 Milarivana non loin.
Lien planétopédia

• Trident : À l'image de Zorya, Trident a toujours été une planète plutôt indépendante où la criminalité prospérait facilement, tout comme l'esclavage. La seule différence étant que la planète n'appartenait pas à quelqu'un en particulier mais à différentes entreprises et organisations qui faisaient l'économie sur la planète. Aujourd'hui l'Alliance a fait main-basse sur la colonie humaine et a banni l'esclavage de ces terres. Par rapport à l'avant-guerre, il faut faire attention en allant sur Trident. En effet, servant plus de relais entre l'humanité et la Fédération de Rannoch additionné à la présence d'archéologues hanari, Trident est devenue une colonie de choix pour l'Alliance qui tente d'éliminer complètement les habitudes de ses habitants.
Lien planétopédia

• Utha : Premier grand comptoir de commerce Hanari d'après-guerre, Utha est située dans la Nébuleuse d'Oméga et possède la protection symbolique d'Aria T'Loak. De ce fait, cette colonie est relativement à l'abri des pirates. Le commerce y est donc aisé. Et la contrebande également. En effet, il s'agit du meilleur endroit pour tenter de faire entrer ou sortir illégalement tout produit illégal de l'espace concillien. A l'exception de produits ayant rapport de près ou de loin aux Prothéens, les dirigeants Hanari d'Utha ont bien compris l'intérêt lucratif d'Utha et la douane présente ne fait office que de figuration.
Lien planétopédia

• Korlus : La situation s'est un peu améliorée sur ce qui est désormais un monde de la Confédération Krogane. Officiellement Korlus se « civilise », mais en pratique le monde est toujours en proie à la pauvreté et la criminalité. Quant aux pirates et mercenaires de tout poil, quel meilleur endroit pour s'équiper qu'une poubelle galactique ? Certes tout est loin d'être en bon état mais si l'on se débrouille en réparation, c'est une destination de choix quand on graisse suffisamment la patte des autorités.
Lien planétopédia

• Ahnur : Colonie indépendante de la Travée de l'Attique, faible et cible de choix de nombreux pirates, est également un lieu de forte contrebande. Le crime y est plutôt bien développé mais les seuls qui refusent à y aller sont ceux qui ne sont pas assez désespérés et pauvres. C'est un mélange homogène de pauvreté et de criminalité suprêmes, particulièrement depuis la fin de la guerre. Unique ombre pour le tableau de chasse des pirates : la présence des Moissonneurs.
Lien planétopédia

• Caleston : Depuis l'acquisition de la planète par le gouvernement asari pour former un axe avec Astéria dans le secteur voisin, les humains se sont petit à petit retiré de la zone. Au détail près que les Asari n'ont pas remplacé les patrouilles humaines rapatriées dans l'espace humain. De ce fait, le nombre de pirates et contrebandiers transitant par ce monde de la Travée de l'Attique pour passer des Systèmes Terminus à l'Amas du Phénix proche à quadrupler en moins d'un an. Si le gouvernement asari a assuré remédié à la chose dans les mois à venir, une chose est sure : le crime s'est déjà bien implantée dans le milieu.
Lien planétopédia

• Sur'Kesh : À la suite de la guerre froide galarienne et de ses conséquences, les forts troubles politiques et la longue guérilla qui en suivit permit de créer de nombreuses caches d'armes, de contrebande et de drogue. Si le calme est revenu à l'automne 2191, la planète natale des Galariens reste un endroit intéressant pour les trafiquant en tout genre.
Lien planétopédia

• Tuchanka : Malgré les efforts gargantuesques de Wrex et des siens, la planète reste celle des Krogans, des mercenaires et de la brutalité par excellence. Ajoutez à cela les conflits politiques de Wrex avec les clans ennemis du sien, et on obtient un terreau criminel plus que suffisant. Attention toutefois, n'embêtez pas trop les locaux.
Lien planétopédia

Les source secondaires

• Rukwa* : Colonie elcore récente, elle eut droit à de nombreux actes de pirateries avant que des défenses adéquates ne soient mises en place, notamment pour protéger les convois d'ézo récolter sur la planète. Depuis, les choses se sont améliorées et même si la criminalité reste présente, elle est bien moindre qu'auparavant.
Lien planétopédia

• Kar'Shan : Sans aide des Moissonneurs, la reconstruction est extrêmement lente et ce malgré l'aide de l'Alliance. S'est donc mis en place dernièrement et ce en tout logique un marché noir particulièrement développé, dont certains éléments proviennent même des Systèmes Terminus eux-mêmes.
Lien planétopédia

• La Citadelle : Si le taux de criminalité au sein du Présidium a toujours été très bas, ce n'était pas le cas des Secteurs. Du moins, c'était avant que Armando-Owen Bailey ne devienne l’Exécuteur du SSC. Tellement que les plus grands cartels et réseaux criminels ont été purgés. Certains ont anticipé la chose et se sont retirés d'eux-même, à temps. Mais c'était jusqu'à l'attaque de Molovsky et la mort de Bailey. Aujourd'hui, le crime est revenu au niveau « historiquement » connu du grand public, suite au laxisme du nouveau Exécuteur krogan Urdnot Barm, qui assure toute fois une sécurité équivalente. Ce sont davantage la contrebande et le trafic qui ont rapidement fait surface.
Lien planétopédia

• Arvuna : Colonie humano-quarienne, c'est un point de passage de choix pour pénétrer l'Espace Concilien particulièrement pour ceux souhaitant éviter l'Amas du Phoenix et Aïté. Si la criminalité est en réalité très basse, c'est la densité de criminels dans cette zone qui est très importante.
Lien planétopédia

• Aïté : Planète phare du Conseil en matière de coopération concilienne, bien surveillée, elle reste néanmoins une voie d'entrée directe dans l'Espace Concilien depuis les Systèmes Terminus. Fortement surveillé justement à cause de ce fait, le relais cosmodésique voit malgré tout nombre de criminels, souvent trop téméraires ou trop idiots, tenter de pénétrer ou quitter l'Espace Concilien par l'intermédiaire de l'Amas du Phoenix et d'Aïté. Ceci dit, peu d'entre eux passe entre les mailles du filet concillien. En résumé, Aïté reste un monde très encadré, peu propice à la criminalité.
Lien planétopédia

• Horizon : Colonie humaine indépendantiste, elle connut de nombreuses manifestations qui donna la source à de nombreuses niches de contrebande et trafics en tout genre. Si la mise en place d'aides par le Conseil permit de faire taire les mouvements indépendantistes, le réseau criminel, lui, resta bien actif.
Lien planétopédia

• Sénoquol : Capitale de la Ligue Galarienne durant la guerre civile de l'espèce, cette planète est aussi fortement contrôlée que peuvent l'être les mondes noyaux de l'Espace Concilien. Le crime est donc aussi peu élevés que là-bas. Avec la présence des forces militaires galariennes, attaquer la planète équivaudrait à un suicide pur.
Absence de lien planétopédia

• Rannoch: Capitale de la Fédération de Rannoch, la planète est l'un des endroits les plus sûrs de toute la galaxie (certains disent même LE plus sûr). Bien que beaucoup soient repoussés par la présence massive des Geths sur la planète, les légendes urbaines sur les kidnappings geths des organiques n'aidant pas, il est absolument sûr de s'y rendre et suicidaire d'essayer d'y apporter le crime. C'est ce qui fait de Rannoch la planète la plus unanimement approuvée par divers organismes et associations anti-crimes en tout genre.
Lien planétopédia

« Étendues spatiales »

• Nébuleuse de la Rosette : Secteur sans véritable intérêt criminel, il est désormais impossible de ne pas en parler. Malgré son éloignement des routes spatiales habituelles, il est le lieu de passage de tout les flux de contrebandes de matières premières ainsi que des esclavagistes qui viennent y acheter comme y vendre des esclaves. Tristement célèbre pour ça, Joab et son secteur sont en passe de devenir à ce rythme un lieu de choix pour les différents affrontements et commerces illégaux et brutaux des Systèmes Terminus. La piraterie y est élevée aux alentours de Joab mais beaucoup moins près d'Aéïa, où de plus en plus de personnes transitent pour éviter les pirates. Avec la guerre actuelle entre Joab et Sanctum, il est très dangereux d'y circuler.

• Berceau de Siegfried : Ce secteur n'était habituellement pas intéressant ces dernières années... jusqu'à l'apparition de la guerre entre Sanctum, établie dans le secteur, et Joab qui est elle située dans le secteur voisin. Si Sanctum est en elle-même épargnée pour le moment, le reste du secteur est très fréquenté par les pirates en tout genre.

• Nébuleuse d'Oméga : Secteur de la célèbre station, si les environs immédiat d'Oméga et Utha sont plus ou moins calme et patrouillé par ses vaisseaux, le reste du secteur est en proie à de nombreux actes de piraterie, sans parler des innombrables flux de marchandises, de contrebandes et d'esclavages qui passent par-là. Point de passage presque obligé de toute entreprise criminelle avec un minimum d'envergure, la station Oméga amène une grande partie de tout ce monde dans le secteur.

• Nébuleuse de Thor* : Même si la colonie krogane de Naroth a été établie récemment, le secteur est historiquement un lieu de multiples petites colonies de piètres importances avec son lot "d'empires" si caractéristique des Systèmes Terminus. Si quasiment tous ont été exterminés par les Moissonneurs, ils restent de nombreuses petites bases, campements de pirates ou de contrebandiers, parfois simplement des villages. Bon nombre sont établis sur des endroits inhabitables par les plus désespérés qui soient mais il reste que tous se regardent les uns les autres en chiens de faïence, ne ratant pas une occasion de se battre pour le moindre reste des petits empires d'avant-guerre.

• Orbes de Tanit* : Avec la station Jatat dans le secteur, l'influence de la sphère du crime est grande et les actes de piraterie nombreux. Beaucoup terminent leurs fins de mois par un peu d'esclavagisme avec leurs victimes. Les colonies du secteur ont forts à craindre.

• Nébuleuse de Pylos : Point d'entrée des Systèmes Terminus pour cette région de la galaxie la plus empruntée, c'est en toute logique l'endroit où l'on retrouve le plus fort taux de piraterie, entre autres exactions criminelles. Tout le monde le sait et pourtant, nombreux sont à passer par ici du fait du manque de surveillance côté concilien.

• Nébuleuse d'Ényo* : Secteur de la Travée de l'Attique, fortement en proie au crime de part les divers évènements de la scène politique des dernières années qui engendra une série de raids pirates qui continuent encore à ce jour. C'est dans ce secteur que se trouve le QG du Ninor, groupe Yakuza asari très violent. À noter cependant que la planète Hujalia en elle-même est parfaitement sûre, les Galariens et les Asaris protégeant de manière suffisamment efficace la planète pour repousser les pirates.

• Frontières d'Ismar : En compétition avec la Nébuleuse du Croissant d'un point de vue criminel, les deux secteurs se partagent les flux criminels et rendent ainsi plus difficile le combat du crime aux gouvernements conciliens présents dans la zone. La piraterie y est plus importante que dans la Nébuleuse du Croissant du fait qu'actuellement, c'est Ismar qui se voit être le point de transit de la majorité du flux criminel de la région. La chose n'est absolument pas stable et peut tout à fait changer, comme elle l'a déjà fait depuis la fin de la guerre.

• Nébuleuse du Croissant : Illium avait de moins en moins la côte auprès des criminels à cause de son intégration au Conseil. Cela ne fut plus le cas après trois ans et désormais les deux secteurs sont en effet aussi attractifs l'un que l'autre, que ce soit pour entrer ou pour quitter les Systèmes Terminus.

• L'Espace Concilien des Terres Égarées : Comme son nom l'indique, cette zone de l'espace est peu habitée pour ne pas dire pas du tout. Si il existe quelques colonies éparses, elles ne représentent même pas 1% de la population concillienne. De ce fait, les criminels y ont toujours transités que se soit de petits groupuscules de pirates opportunistes ou un véritable trafic de contrebande. Néanmoins, depuis l'exploration asari et elcore ainsi que la recrudescence de patrouilles suite à l'arrivée de Molovsky, il est désormais moins aisé pour un criminel d'y circuler impunément. Cela étant, rares sont les interventions concillennes dans ces secteurs.

• Abysses Gritchtèques : Altakiril est devenue une colonie turienne de plus en plus militarisé, en passe de devenir une base dont les rumeurs disent qu'elle sert à espionner le conflit Union-Ligue Galarienne. Les environs de la colonie sont du même coup à éviter pour les pirates, car dangereusement protégée pour les moins équipés. Les contrebandiers et les innocents sont par contre les bienvenus, car la Hiérarchie Turienne n'est pas folle au point de chercher à combattre le crime au sein des Systèmes Terminus.
En dehors de ce point, les Abysses sont devenues de plus en plus empruntées au fil des dernières années, au fur et à mesure de la reconstitution des effectifs en vaisseaux spatiaux habituels pour les Systèmes Terminus.

• Algues Profondes* : Que ce soit le secteur ou la planète Zalys, l'endroit fait partie de ces régions ayant subies une recrudescence de raids pirates après les attaques-éclairs de Molovsky à bord du Penumbra Apex, sans compter que la base du désormais célèbre pirate se trouvait dans ce secteur. Cette dernière est d'ailleurs le seul endroit intouchable, du fait de la présence du Conseil là-bas. Si les raids ont légèrement diminués dans le secteur depuis Juillet 2189, ils sont toujours très importants. Précautions à prendre quand on passe dans le coin.

• Amas du Dragon* : Officiellement dans l'espace turien, c'est ici que se situe la colonie humaine de Shanxi. Depuis les récentes volontés des gouvernements turiens, humains, krogans et volus de s'intaller dans le secteur l'endroit a pris un intérêt certain pour toutes sortes d'entreprises peu scrupuleuses. Quelques bases servant de relais à l'exploration sont établies ici et là, la contrebande s'y organise donc et tout le monde n'attend plus qu'une chose : l'établissement d'une nouvelle colonie. Nul doute qu'à l'instant même où cela se fera, les contrebandiers s'y feront nombreux, heureux d'avoir un nouveau filon. En attendant, c'est surtout un point de passage intéressant pour les contrebandiers afin d'éviter les surveillances et contrôles des autres secteurs et routes spatiales. Il existe des rumeurs affirmant que le trafic d'Eligau, cette puissante et dangereuse drogue d'origine galarienne, passe notamment par là.

• L'Espace Concilien du Firmament Sauvage : Un peu plus surveillé par les militaires et la police, cette région de l'Espace Concilien reste très propices aux flux criminels (même si la piraterie y est beaucoup moins présentes, hormis des cas d'attaques de Molovsky recensés et quelques autres petits fous), notamment avec les indépendantistes qui n'hésitent pas à faire de la contrebande pour pallier à l'absence d'aide du gouvernement. L'espace butarien combat fortement l'esclavagisme et la piraterie mais des siècles de culture ne disparaissent pas en quelques années.

• L'Espace Concilien des Oasis Stellaires : De manière générale, cette zone de l'espace est assez propice au passage des criminels car très récemment intégré sous l'autorité du conseil. Quelques années auparavant seulement il s'agissait encore de la Travée de l'Attique : le terrain de chasse des pirates. Cependant, ce point est à nuancer car incluant les territoires de la Fédération de Rannoch qui sont eux, préservés.

• Nébuleuse de l'Aigle : Secteur légèrement moins protégé que Sénoquol elle-même, il reste extrêmement difficile d'y faire passer des objets de contrebandes. Inutile de parler d'esclave, d'armes ou de piraterie, c'est presque impossible et certainement suicidaire étant donné les patrouilles des forces militaires galariennes.

• Amas du Phoenix : Secteur faisant parti de la Fédération de Rannoch et incluant Aïté, planète phare du Conseil en matière de coopération concilienne, l'Amas du Phénix est étroitement surveillée. Elle reste néanmoins une voie d'entrée directe dans l'Espace Concilien depuis les Systèmes Terminus. Le relais cosmodésique voit malgré tout nombre de criminels, souvent trop téméraires ou trop idiots, tenter de pénétrer ou quitter l'Espace Cconcilien par l'intermédiaire de l'Amas du Phoenix et d'Aïté. Aïté reste un monde très encadré, peu propice à la criminalité.

• Océan Enflammé : Secteur devenu très actif par la nouvelle puissance commerciale des hanari, c'est donc un endroit où la loi et le crime s'affronte fortement : contrebandiers et marché noir étant les deux seules principales activités du secteur. A l'heure actuelle, la loi domine toujours autant mais seuls le temps nous dira si la situation s'inversera ...

• Le Voile de Persée : La contrebande n'est pas inexistante mais plutôt compliquée, la nature synthétique des Geth et l'épouvantail qu'ils représentent toujours pour nombre de personnes repoussant bon nombre de criminels. La plupart là-bas sont Quariens, Humains et tous sont habitués aux Geth, ce qui ne courent pas les rues de toute la galaxie.

• Le Cœur de l'Espace concillien et leurs colonies proches : Les flux de criminels passent toujours autant dans ces secteurs mais les prises par les autorités sont beaucoup plus courantes. Il faut donc prendre des précautions lorsque l'on est un criminel.
Avatar de l’utilisateur
Shepard
 
Message(s) : 1332
Inscription : 09 Mars 2015, 17:18


Points MEL: Fermé


Retour vers Autres



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron