♫ Paint the town in red ♫

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: ♫ Paint the town in red ♫

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 31 Décembre 2017, 01:30

Le calme s'imposa peu à peu. Un mercenaire débutant passa devant elle, blessé et désarmé, courant d'une manière tellement peu précautionneuse que n'importe quel tireur aurait pu l'abattre facilement. Miho le suivit des yeux, releva son fusil, caressa la gâchette, puis... Renonça à faire feu. Ils avaient gagné en tous les cas. Ceux qui avaient été les ennemis les plus coriaces étaient morts, parfois en un seul morceau, parfois en plusieurs. Elle contempla le carnage et se surprit à n'éprouver aucune pitié pour ces gens-là. Quand on jouait avec la mort, il fallait s'attendre à être tué, c'était une règle de base. Chacun des types à terre avaient dû de leur côté causer pas mal de drames en espérant entrer dans les petits papiers de leur boss. Elle doutait que l'un d'entre eux ait eu un canon contre la tempe pour venir jusqu'ici.

D'un geste sec, elle fit sauter la cartouche thermique usagée, et permis à son arme de refroidir avant de la glisser dans les attaques de son dos. Quelques tirs retentirent encore plus loin, sans qu'elle n'y prête attention. Dans sa zone d'atteinte, il n'y avait plus aucune menace, elle avait vérifié. D'ailleurs ses prunelles continuaient de courir en tout sens. Deux navettes abimées, celle qu'elle avait poussée était irrémédiablement hors d'usage. Celle de devant pourrait voler après une ou deux petites heures de travail dessus, mais à vrai dire elle s'en fichait totalement. La seule chose qui l'inquiétait était l'état de son propre kodiak, mais avant qu'elle n'ait pu aller faire ses vérifications, la voix de Jon, puis de ses acolytes, se fit entendre dans son casque. Elle porta une main à sa tempe, tapota pour activer sa réponse.

"Indemne."

Est-ce que ça importait vraiment? Et puis indemne était un bien grand mot. Elle fit quelques pas vers sa navette, et posa une main contre la carlingue où le relief des impacts de balles se faisait sentir sous ses doigts. Elle balança un coup de pied, sans hargne aucune, dans le pare-choc arrière du transport qu'elle avait heurté, histoire d'avoir une meilleure vue de l'avant de son propre véhicule. A part quelques rayures, rien à signaler. Dans l'ensemble, il n'y avait aucun dégât irréparable, mais comment pourrait-elle justifier ça face à son capitaine? Elle se voyait mal lui dire qu'elle avait répondu à un contrat pas nécessairement légal, qui avait mal tourné, et revenir avec les mains vides et un kodiak esquinté. Au moins, elle pouvait toujours compenser la perte de munitions en se servant sur les cadavres à proximité, ce qu'elle fit.

Puis elle poursuivit son inspection, contournant l'arrière du kodiak où elle trouva le cadavre d'un turien, le crâne explosé par un tir de sniper. Il devait se croire à l'abri derrière le véhicule, mais avait visiblement mal estimé la distance à parcourir. L'autre côté était maculé de sang d'un homme abattu, assis au sol, le dos contre la carlingue où des restes de cervelles et d'os avaient tracé une oeuvre macabre sur la carrosserie. La quarienne se baissa, attrapa l'homme par le col de son armure et le tira sur le côté, pour l'allonger au sol avant qu'une remarque dont la nature exacte lui échappa attire son attention. Installé sur le capot du véhicule de tête, le boss venait de retirer son casque.

Calmement, la pilote s'avança, passant à côté de l'ouverture pour remarqué l'OmniTech du mafieux dans ses derniers soubresauts électroniques, contrairement à l'homme qui lui était bel et bien refroidit. Les données avaient au moins été piratées, voilà qui faisait un soucis de moins à présent. Les meubles étaient sauvés, il n'y aurait plus de risque de dommages collatéraux pour son équipage, et c'était tout ce qui lui importait.
Oui, ça aurait pu être pire, indéniablement. La quarienne s'arrêta à proximité et croisa les bras. Oui, il y aurait pu y avoir bien plus de dégâts, et encore, elle ne comptait que ceux de son côté à elle. Qui sait ce que ça aurait pu causer comme dommages du côté de la rousse ou du grand gaillard pas très bavard?

La question ne se posait plus, et elle ne risquait plus de se la poser par la suite. Pour le moment, Miho avait eu sa dose. Elle avait un kodiak à retaper et repeindre, et un capitaine au-devant duquel elle allait devoir s'excuser. Et encore, elle ne comptait pas le mécano qui allait immanquablement tirer une sale tronche en voyant le flanc parsemé d'impact à son retour. Les nouvelles avaient en tout cas le mérite d'apaiser ses inquiétudes premières. Le job avait été fait, au prix de nombreuses vies, mais elle n'avait que peu de scrupules de ce côté-là. Ils avaient eu pour but de les éliminer, leur objectif s'était retourné contre eux, fin de l'histoire. Si eux passaient pour morts aux yeux de leurs adversaires de la soirée, au moins ils ne seraient plus traqués pendant quelques temps. Et même à tout jamais. La pègre du coin allait être bien trop occupée à redéfinir sa hiérarchie pour poursuivre des gens dont ils ne seraient jamais sûrs du degré d'implications, les preuves enregistrées n'existant plus. L'attention de Miho se reporta sur l'affichage de l'OmniTech de Jon. Si l'organisation de la mission était un fiasco, au moins ils assuraient pour ce qui était de l'intervention pure en combat.

"Bien."

Le job était fait. Il ne restait plus qu'à mettre les voiles fissa. Miho ne voulait plus qu'une chose, remonter à bord du Maefis et payer les pots cassés auprès de son capitaine. Et accessoirement ne pas rester trop longtemps sur place pour ne pas se faire épingler par d'autres malfrats soucieux de l'absence de réponse de leur boss.

"Je préfère m'assurer que le travail est fait correctement. Maintenant pour ceux qui le souhaitent, je peux vous transporter au lieu votre choix. Sinon, bon courage pour la suite."

Il risquait d'y avoir une suite pour le boss. Elle, ça ne la concernait plus. Sur ses paroles, elle se retourna pour rentrer dans son kodiak. Elle les avais amenés jusqu'ici, mais savait aussi qu'ils devaient avoir un transport pour que leur matériel ait pu être apporté ici par le grand gaillard. Mais au cas où leur propre navette serait trop chargée pour le départ, elle pouvait au moins finir de faire le taxi. Et sinon, il ne lui restait plus qu'à disparaître.


[The End!! ^^]
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 373
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,519.00 Points

Précédent

Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron