Livia Ahu'ura

*

Livia Ahu'ura

Message par Livia Ahu'ura » 05 Juin 2016, 20:36

« FICHE DE PERSONNAGE »



« Livia Ahu'ura »

• Nom complet : Livia Ahu'ura
• Sexe : féminin
• Espèce : humaine
• Âge : 25 ans
• Planète natale : Terre
• Affiliation : Conseil (travaille pour le spectre Nissara T'sironia)
• Profession : ingénieur informatique (hackeuse)
• Vaisseau : le Duakila appartenant au spectre Nissara T'sironia
• Rang : à définir après vérification de la fiche


« Description physique »

Dans "Ahu'ura" y a "rouge". Figurez-vous que j'aime cette couleur, mais alors... vraiment beaucoup ! J'ai les cheveux, les sourcils et même les iris pourpres. Est-ce naturel ? Bien sûr que non. C'est le produit de la thérapie génique! Bon... Pour les lèvres et le reste du visage, je reste classique : je me maquille ! Eh puis, je peux avoir une tête le matin, une autre à midi et une autre le soir...une vraie devinette du sphinx. En dessous de la tête, je suis une femme d'allure athlétique et pas seulement, il est vrai que je m'entretiens en ce sens. Il est juste hors de question que je me laisse aller alors que la galaxie est peuplée de Schtroumpfettes sexys ! C'est un véritable fléau cette espèce de super-nana qui balance des boules d'énergie biotique et qui sont toutes bien foutues : osez me dire que vous en avez vu juste une seule d'obèse ?! Ah! Ah! Quoi on a plus d'obésité dans l'espèce humaine ?! Me cassez pas mon délire protestataire comme ça ! Bref. Histoire de dénoter, j'ai adopté un style un rien gothique. Depuis quand ? L'adolescence dirai-je, même si, très franchement, je n'ai pas l'impression d'être adulte. J'ai toujours aimé ce qui se rapportait au style "kéké", grosse brute ténébreuse qui vous tue juste en vous regardant : "Bouh!" Complexe d'infériorité ? Besoin de compenser ? Ce goût date de l'époque où je vivais encore chez mes parents... ce style était à lui seul le symbole de mon esprit de contradiction. Avec les années, c'est devenu une partie de moi-même. Notez qu'à l'origine, je suis une brune aux cheveux épais et lisses. Un petit cadeau de mes ancêtres polynésiens, comme mes yeux au passage. Ils sont étirés en amande et de couleur marron presque noir. Mes lèvres épaisses aussi sont un lègue des îles... qu'est-ce qu'elles me faisaient complexées... en même temps, on m'appelait "bouche-à-pipe" au lycée, un véritable crève cœur cette période de ma vie. Bref. Les nombreux métissages font que j'ai une peau blanche, résultat, si vous me mettez en maillot à côté d'une Haïtienne pur sang, eh bien... on dirait que j'ai oublié d'étaler ma crème solaire. J'ai un très joli grain de beauté en-dessous de la lèvre, à droite. C'est le même que mon italienne de mère. Une beauté flamboyante dont je n'ai hérité que le caractère à priori. J'ai peut-être son nez cela dit, petit et mutin et son menton volontaire. Pour ce qui du plumage, comme je le disais plus haut, j'aime attirer l'attention avec mes pics, des tenues en cuir noir... le premier qui dit bondage va avoir des soucis pour s'assoir!! Et à ceux qui me diraient que l'on voit la moitié de mes seins avec mes hauts suggestifs, je n'ai qu'une chose à dire : oui mon ami, mais tu noteras que l'autre moitié est couverte. C'est l'art de voir le verre d'eau à moitié plein ça... tout un art vous dis-je... tout un art...


« Description psychologique »

Je suis une foutue optimiste. Même quand les cafards géants faisaient les courses à travers l'espace concilien, j'étais vraiment tranquille sur nos capacités à vaincre l'envahisseur. Quoi ? Comment ça j'étais la seule ?! Nan mais vous preniez pas les bons trucs c'est tout... Trêve de plaisanterie, je suis une personne positive voir quelque peu, comment dirai-je, irréaliste ? Rêveuse ? Farfelue ! Oui, c'est ça ! Farfelue ! Je ne pense pas forcément comme on devrait s'y attendre de la part d'une humaine, voir, d'un être vivant. Je manque cruellement d'instinct de conservation, je réfléchis par forcément en terme réaliste. Prenons un exemple simple. En boîte, un Krogan me faisait des signes avec la tête, genre "viens on va se mettre des coups de boule"... bah... je l'ai fait et on m'a ramassé en catastrophe pour me faire soigner : j'avais un bon trauma ! Cela dit, c'était une excellente expérience ! Je regrette rien et en plus, je sais qu'il ne faut pas mettre de coup de boule à un Krogan sans casque. Depuis, je le fais avec une protection et je suis juste sonnée. Bref, je ne suis pas peureuse, je serai plutôt téméraire. Maintenant, ce terme est à nuancé, je ne le suis pas comme une tête brûlée, non. C'est juste que je plane complètement par moment, je suis au-dessus des codes classiques de la survie élémentaire ou les dictats sociaux. Forcément, c'est le genre de travers qui m'a offert de vivre des situation cocasses. Comme j'ai de l'humour, je profite pleinement des instants merdiques de mon existence. Par contre, quand je fais des plaisanterie, il paraît que je ne sais pas m'arrêter à temps, surtout avec les Vortchas. Je ne suis pas spécialement susceptible, sauf quand j'entends quelqu'un s'extasier sur une Asari, tout de suite, je vois rouge ! Nan mais sérieux... qu'on arrête le culte des Asaris!! Y a pas qu'elles dans la galaxie ! Je sais pas moi... admirez les Tanks sur pattes ! Oui... je parles des Elcors-là. En même temps, ils sont réputés pour leurs fantassins lourdement armés. C'est drôlement impressionnant (et à mourir de rire aussi, j'en ai pleurer la première fois). Après, je suis "bon public", j'ai le rire facile et mon caractère est facétieux à souhait. Je ne peux pas m'empêcher de tourner les pires situation à la plaisanterie. Cela doit expliquer ma résistance au stress. C'est pour cela que je suis une hackeuse douée, j'ai de bon réflexe et ma tête reste froide. Étrangement, dès qu'il s'agit de faire joujou avec la technologie, je suis d'une concentration à toute épreuve. C'est tellement grisant en même temps. Chacun ses passions, moi, c'est l'art de maîtriser les hautes technologies et la base, c'est l'informatique. On se ballade avec cela. Après, comme vous pourrez le lire plus bas, c'est justement ma manie de me promener dans les programmes qui a fait que je n'ai pas forcément côtoyé que des gens "biens", après tout, maintenant, je bosse pour une asari... mais c'est un spectre donc ça va.


« Biographie »

"Je suis une légende" C'est le titre d'un film terrien qui date d'avant la découverte des ruines prothéennes sur mars et de tout ce qui suivi. Je suis tombée là-dessous toute petite, dans la collection de vidéo de mon papa qui avait un goût prononcé pour le kitch. Il adorait m'expliquer les idées que nous avions, nous autres "humains" sur les extra-terrestres et l'univers. Dans ce film, un homme se réveillait et "pouf" plus personne dans le monde, il était seul. Bon ok, gros raccourci dans la narration là... c'est juste que le virus, les zombies, on s'en fiche, enfin moi surtout. En réalité, je veux juste que vous réfléchissiez à cette phrase "je suis une légende". Quand je fais circuler une information sur moi, vraie ou non, elle sert mon histoire alors si vous vous attendez à savoir à qui vous avez affaire... bah, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Si ça m'arrange de vous dire que je suis une terrienne, bah, je vous dirai que je suis de Toronto, de Londres, de Moscou ou d'ailleurs. Suis-je mythomane ? Non. J'ai séjourné à Oméga durant un bon moment. Là bas, on apprend beaucoup sur l'art de communication marketing. Suis-je en train de plaisanter ? Non. L'emballage est fondamental, l'information aussi. Nous ne sommes pas obligés de dire tout, nous pouvons aussi ne dire qu'une partie ou encore rien lorsque cela nous dessert. Pourquoi le nier ? Bref, c'est parti! Hé hé.

Je suis née en octobre 2166 EC... sur terre. Bah oui, j'ai 25 ans, y avait pas quinze millions de colonies à cette époque bien qu'Eden Prime fut fondée en . Dans quelle partie du monde ? En Europe, dans la ville de Florence en Italie d'où était native ma "mama". Cela fait de moi une mangeuse de pizzas et de pâtes aldente. Cela faisait quoi... même pas dix ans que l'humanité avait rejoins la communauté galactique. Nous étions dans cet espèce d'euphorie où tous les possibles se déroulaient devant nous, le mot d'ordre était alors (enfin pour moi surtout) : "vers l'infini et au-delà!". Bah quoi ? Quand j'étais petite j'avais des références kitchs parce que mon père avait des goûts kitchs. C'était peut-être une manière qu'avait mon père de gérer ses racines. Nous n'étions plus que des humains, seuls dans l'univers, rêvant d'extraterrestres belliqueux qui viendraient envahir notre planète pour faire de nous des esclaves ou nous anéantir pour nos richesses. Depuis plusieurs années, nous étions l'une des espèces conciliennes et devions respecter les lois du Conseil en tant que membres de l'espace concilien. Notre gouvernement, l'Alliance, prônait l'extension de l'humanité à travers l'espace, c'était littéralement le renouveau de l'ère de la conquête spatiale. Forcément, nous avions nos réfractaires de service qui voulaient que l'humanité soit au-dessus et non en-dessous (je le demande d'ailleurs si tout ce cirque ne serait pas un problème lié à la sexualité de leurs fondateurs...) et ils s'étaient appelés "Cerberus" (ce nom de kéké franchement...). Parfois, durant ma scolarité, on entendait parler de Cerberus. Des rumeurs circulaient comme quoi ils embauchaient même parmi les lycéens. En 2181, j'avais été abordé par un autre élève, très propre sur lui. Au début, j'avais cru qu'il me draguait. En même temps, il me parlait de mes notes et de mes compétences en informatique, donc forcément... n'étant pas encore dans l'optique du marché du travail, je ne pensais pas alors à un entretien d'embauche. Puis au fur et à mesure des conversations, il finit par en venir au fait qu'il était de Cerberus et que mon profil plaisait. Pour ma part, en dehors des rumeurs, je ne savais pas grand chose de cette organisation et surtout, eh bien, je n'étais pas encore assez mûre pour m'engager dans une voie ou une autre, même si cette dernière avait des relans de souffre qui avait pourtant le potentiel de faire criser mes parents, mais non. À quinze ans, je n'étais encore qu'une grande gueule. Puis deux ans plus tard, ce fut l'attaque d'Eden Prime, l'une de nos premières colonisations. C'était (et c'est toujours d'ailleurs) une planète agraire que l'on rejoignait par le relais Charon. Sur Terre, il y avait tout un battage de fait pour inciter les colons à y poser leurs valises. On louait Eden Prime pour son modèle de développement durable, sa rationalisation des ressources, son environnement sain qui s'étendait sur des milliers de kilomètres de champs verdoyants et de vergers. Bref... un "Eden" quoi... Alors ce fut un véritable choc quand on apprit que des Geth lui avait mis la misère en 2183. D'ailleurs, ce ne fut pas la seule chose qui changea lors de cette année. Il y eut aussi une bataille à la citadelle remportée par une humaine, le commandant Shepard. Grâce à elle, l'humanité eut son siège au Conseil.

D'ailleurs, le commandant Shepard allait faire parti de mon quotidien comme de celui de tous les humains à vrai dire... Elle était devenu une égérie pour l'Alliance : "Rejoignez-nous ainsi que le premier spectre humain, nous ferons de grandes choses". En même temps, grâce au siège au Conseil, notre gouvernement se devait de mettre les bouchées doubles. Nous étions les arrivistes de l'espace en même temps... on ne pouvait pas nous en demander moins. Je sais bien que c'est comme cela qu'on nous voit et en même temps, je ne le déments jamais. Pourquoi ? Parce que je suis d'accord avec cela, les humains sont des arrivistes qui pensent que tout leur est dû. Regardez comment nous nous sommes comportés pendant des siècles avant Mars et la découverte des ruines prothéennes bon sang ! Et arrêtez de me dire qu'on est autre chose qu'une bande de coloniaux acharnés. Bref, est-ce pour cela que j'ai fini par rejoindre Cerberus ou parce que la formation proposée était la plus ambitieuse proposée ? Bah... très franchement, j'en avais tellement ras-le-bol des pub de l'Alliance que par esprit de contradiction, je suis allée avec les terroristes pro-humains. En 2184, je rejoignait une des cellules de l'organisation et passait sous les ordres en 2185 du général Oleg Petrovsky dont la mission fut de s'emparer d'Oméga. C'est le genre de gars qui assure comme un dingue et qui exige le maximum de ses hommes. J'ai énormément appris à son contact, sur moi-même, sur le monde et sur Cerberus... Nous avons foutu dehors Aria et compagnie. Comment ? On a commencé par placé des hommes sur place en taupe et mis en place des petites installations de guérillas. En ce qui me concerne, j'ai travaillé sur le sabotage des mesures de sécurité de la station en me fiant aux rapports des agents infiltrés sur place. En moment où nous avons lancé l'assaut de la station avec notre flotte à l'extérieur, à l'intérieur nous neutralisions les sécurités et foutions en l'air les différents points de contrôles des forces de l'Asari. Ils nous a fallu quoi... deux jours pour prendre le contrôle d'Oméga ? moui, pas plus. Nous avons pris la place, investis et réorganisés la station. Bon, cela n'a pas été un parcours lisse et sans accrochage, loin de là, un groupe qui se faisait appelé "les serres" nous a franchement cassés les c.. pieds ! Résultat, nous leur avons balancés sur leur zones de contrôle des "Adjutants". Ils étaient censé être des créatures maitrisables sauf que... ils ne l'ont pas été longtemps, donc, nous avons compartimenté la station et créé des zones où parquer les bestiaux. Et devinez, nous les avons placé dans les secteurs où nous voulions la paix. Bah oui, c'est grave pratique pour monter la garde et cela terrorise la populace donc nous sommes doublement gagnants. Le seul souci, c'est lorsqu'il fallait faire de la maintenance. Résultat, nous avons reconfiguré des espaces entiers d'Oméga, coupés l'alimentation de ces zones pour les réinjecter dans les champs de force. Nous avons multiplié l'efficacité des bouclier de la station en faisant cela, justement dans la perspective où il y aurait une tentative de forçage sauvage. Et comme le général était un vicieux, il a demandé également à ce que le générateur alimente nos zones de commandement ET des zones civiles. En d'autres termes, nous prenions les habitants en otages si d'aventure un petit malin voulait nous couper l'alimentation. Bref... j'ai fait d'Oméga une place forte en veillant à son réaménagement complet sous le commandement du général. En un an, j'ai littéralement appris le pragmatisme et mis de côté mes scrupules pour atteindre les objectifs demandés par mon supérieur, un peu comme s'il s'agissait d'un jeu de gestion en temps réel. Je crois que c'est cela qui m'a sauvé psychologiquement. Le déni que ce que je faisais était réel. Et à 18 ans, quand on vous file les joujous que vous file Cerberus, on a tellement l'impression que c'est noël tous les jours qu'on n'est pas regardant sur ce qui se passe à côté. Malheureusement, en 2 186, la fête était finie. Aria est revenue reprendre ses droits sur Oméga et pas toute seule... elle avait Shepard avec elle. Par ses choix pour mettre en l'air nos installations, j'ai compris qui elle était.

Quand le Général Petrovsky s'est rendu, avec quelques rares survivants nous avons été envoyé à l'Alliance où nous avons eu à rendre des comptes. Il a fallu tout balancer, coopérer. J'ai atterri dans un groupe de scientifique pour bosser sur le creuset. Ce machin était un monstre de technologie. Il y avait des plans lacunaires qui ne faisaient que poser des devinettes et des problèmes. Autant vous dire que ma détention sur place a été un réel plaisir intellectuel. Par contre, étant une ex-cerberus, j'en ai pris plein la tête autant des humains que des aliens. Quand la structure fut opérationnelle, j'ai été enfermé dans les cellules du vaisseau de l'amiral Steven Hacket. Et comme tout le monde, j'ai flippé en espérant ne pas crever. Et y a eu le miracle "Shepard", nous avons gagné. Enfin la coalition des espèces conciliennes a gagné contre les moissonneurs. À priori, ils auraient été reconfiguré par le commandant lorsqu'il parvint à entrer dans la citadelle. En gros, il a fait ce que Cerberus avait prévu de faire. De ce fait, ce contrôle des bestiaux ne m'impressionna pas outre mesure. Désormais, ils menaient la reconstruction des mondes qui avaient été ravagé par leur passage, autant dire toutes les zones civilisées... Celles-ci se réorganisèrent d'ailleurs. Durant l'année 2187, je fus la spectatrice des évènements politiques conciliens qui furent particulièrement surprenants. Comme ? La création de la Fédération de Rannoch, la République Butarienne, la création d'ambassades pour les Volus, Elcors, Quariens, Butariens & Krogane, le rapprochement humain/Quariens... Au bout d'un an, du fait de ma "bonne conduite" et d'un bon paquet de tests psychologiques, j'ai été sortie de prison et placé sur de nouveaux projets. Humm... c'était en avril 2188, je m'en souviens bien, à ce moment là, les Galariens avait été viré du Conseil. J'ai incorporé un programme de réinsertion. J'appris aussi durant cette période que si je ne m'étais pas alignée durant ces derniers mois, j'aurai certainement atterri sur la station du "Purgatoire", une prison faite par des Turiens et des Kroganes... bref, le dernier endroit où j'aimerai passer des vacances. Rien que d'y penser, j'en ai encore des frissons dans le dos. En août, John Molovsky devint l'ennemi public numéro 1. Début 2189, on me fit travailler sur un relais cosmodésique. En effet, grâce à mon travail sur le Creuset et ma bonne conduite, je pus me mettre sur le projet "Antre de l'Hydre", un délire du Conseil pour redorer son blason. Le but était de permettre l'exploration dans un secteur inconnu. Pendant que je bossais sur le projet, c'était la merde dans l'espace concilien, notamment grâce à Molovsky et son vaisseau prothéen... raaaaa... qu'est-ce que j'aurai pas donné pour être dans cette carlingue ! M'enfin, je l'ai jamais dit, histoire de ne pas me faire taper sur les doigts et remettre en cause les résultats de ma probation. Eh puis, dire que j'étais fan d'un pirate qui venait d'exploser le Destiny Ascenssion lors de la bataille de Tiamat alors que je bossais sur un projet assari... cela faisait désordre. M'enfin, pas autant que le gros bordel qui démarra en en mai de la même année : guerre civile d'un côté, bataille de la Citadelle de l'autre. Nos subventions furent grandement ralenties pendant ce laps de temps. Autant dire que se la coulait douce sur le projet de l'Antre. En septembre, en même temps que démarrait l'entrée au Conseil de toutes les espèces conciliennes, le projet reprenait un nouveau souffle. Je travaillais dessus jusqu'à ce que je sois appelé par le Conseil pour travailler sur un projet qui visait l'ensemble des relais cosmodésiques de l'espace concilien.

Lequel ? En juin 2190, le Conseil mit en place une taxe sur l'utilisation des relais cosmodésiques et moi, ainsi que d'autres ingénieurs, nous mirent en place des systèmes qui permettaient de répertorier les vaisseaux qui passaient par les relais. Eh oui... cela rappelle les autoroutes sur Terre. Est-ce avec cet argent qu'il put financer les aides aux colonies conciliennes défavorisées ? Peut-être. En tout cas, comme on commençait à me lâcher la grappe, je me suis alors amusée sur l'Extranet... Comment ? À proximité de tous les relais cosmodésiques se trouvent des balises de transmission, celles-ci fonctionnent sur le principe des relais et relaient les transmissions par lasers. Ces derniers sont projetés dans des tubes d'espace SLM, permettant une communication presque instantanée sur le réseau. Même si les balises de transmission permettent un flux d'information rapide, la bande passante n'est pas illimitée. Comme des milliards d'individus peuvent envoyer un message au même instant via une même balise, il a fallu créer des catégories de priorité pour l'accès au réseau. Et moi, j'ai appris à utiliser les canaux d'urgence a cognito, entubant au passage les CRBP (compagnies de revente de bande passante). En me promenant sur l'extranet et en fouillant le plus discrètement du monde dans les restes des bases de données de Cerberus, j'ai retrouvé les plans de l'Anlise qui avait été installé sur le Normandie 2. Cette "balise" requiert des moyens techniques et financiers exceptionnels, mais elle offre deux avantages non négligeable : elle permet de communiquer instantanément sur de très longues distances, sans qu'il soit nécessaire de passer par un réseau de balises de transmission ; ensuite, elle garantit une sécurité infaillible puisqu'il est impossible d'intercepter une communication quantique entre sa source et sa destination. Alors, en fada que je suis, j'ai essayé de voir comment réussir à en faire une a cognito (forcément, j'y suis pas arrivée). J'ai avancé sur mon projet, l'air de rien durant l'année 2191 et c'est alors que je me suis faite grillée par un spectre asari : Nissara T'sironia.


« Talents et pouvoirs »

• Aptitudes : Agilité, Connaissance, Discrétion, Fabrication & Technologie (je les ai choisi par rapport au fait que je suis ingénieur informatique et que je pirate volontiers, comme j'ai bosser sur de gros projets, cela me paraissait être un minimum. Par contre, pour agilité & discrétion, je les ai prise dans le doute à cause des définition qui sont plutôt large mais ma priorité pour les aptitudes est connaissance, fabrication et technologie).
• Compétences de combat : Pistolet léger, OmniÉlaboration (programmes permettant de créer dans la réalité différents objets ou drones), Électrohaptique (facultés de l'OmniTech à créer des hologrammes, former des arcs électriques, pirater des terminaux informatiques, scanner l'environnement, etc).
• Pouvoirs : technologiques, spécialisation en OmniÉlaboration & Electrohaptique.
• Inventaire : mes vêtements, mon OmniTech amélioré par mes soins.


« Hors Role Play »

• Disponibilité : 5
• Connaissance de l’univers : J'ai joué à tous les Mass Effect.
• Comment avez vous connu ME : Legacy ? : Par l'un de vos joueurs, si vous êtes un Sherlock Holmes, vous savez déjà qui sait.
• Un petit mot ? : de combien de lettres ?
Avatar de l’utilisateur
Livia Ahu'ura
 
Message(s) : 3
Inscription : 05 Juin 2016, 17:11


Points MEL: 0.00 Points

Re: Livia Ahu'ura

Message par Isïana N'iim » 18 Juin 2016, 15:22

Et coucou, toi qui est ici à cause d'une Spectre dont on taira le nom :hihi:

Désolé, pour le retard, petit imbroglio entre Lala et moi pour qui s'occuperait de ta fiche. C'est donc moi qui est perdu au dé m'occupera de toi :3

Pour la description physique et psychologique, pas grand chose à dire, si ce n'est que c'est bien amusant à lire :-D

Pour la biographie, quelques remarques cependant :

" bien qu'Eden Prime fut fondée en ." => 2152 ;)

"D'ailleurs, le commandant Shepard allait faire parti de mon quotidien comme de celui de tous les humains à vrai dire... Elle était devenu une égérie pour l'Alliance : "Rejoignez-nous ainsi que le premier spectre humain, nous ferons de grandes choses"."

En vérité, pas exactement. L'Alliance a sur-médiatisé Shepard quelques mois (grosso modo 2183/2184) mais après elle fut jetée aux oubliettes par la suite. Il n'y a vraiment que dans ME3 qu'on entend vraiment à nouveau parler (en mode coucou j'ai bossé pour Cerberus l'orga terroriste et j'ai fait carrément exploser un relais cosmodésique ... bon, y a mieux comme image :D). Il a vraiment fallu son intervention contre les Moissonneurs dans ME3 pour que Shepard soit remise vraiment en avant, et pour l'ensemble de la galaxie :)

" En 2184," [...] ici, je vais faire un tir groupé jusqu'à la fin de ME3 en gros.

Bon, je vais faire simple, il y a une gros problème qui se résume en un mot : Cerberus
• Soit tu dis que Livia a par exemple fini comme une sorte de "seconde" de Petrovsky (il a forcément eu des aides même si ce n'est pas indiqué dans le jeu). Dans ce cas-là, clairement, ton personnage fait beaucoup trop jeune et inexpérimentée.
• Soit tu dis qu'elle est à un poste moins important. Là, le soucis, ça va être l'endoctrinement obligatoire chez environ 90% de l'armée de Cerberus à partir de ce moment-là. Donc, il faut vraiment quelque chose qui fasse que Livia se soit démarquée du lot. Or, on va mettre tout de suite les choses au clair : hackeuse, dans Mass Effect, j'irai pas jusqu'à dire que c'est quelque chose à la portée de tout le monde, mais clairement, des candidats potentiels pour Cerberus, ce n'est clairement pas ce qui leur manque. Et on en revient au problème du haut : il lui faudrait alors de l'expérience, donc vieillir le personnage.

Ensuite, mettons cela de côté pour aborder ce passage précis : "Quand le Général Petrovsky s'est rendu, avec quelques rares survivants nous avons été envoyé à l'Alliance où nous avons eu à rendre des comptes. Il a fallu tout balancer, coopérer. J'ai atterri dans un groupe de scientifique pour bosser sur le creuset. "

Non, non, ne confondons pas tout. Les scientifiques dont tu parles, ce sont ceux qui ont désertés Cerberus avec Jacob (on peut imaginer qu'il y a pu en avoir d'autres ici et là), mais pas du tout ceux qui ont été capturés. Petrovsky, qui est quand même la personne bénéficiant le plus d'avantage en échange de son aide, était assigné à résidence à vie. C'est mieux que la prison, mais c'est pareil. Donc, si tu restes sur l'idée que tu étais capturée avec Petrovsky, c'est simple, pour toi c'est la prison à vie. Bon, autant dire que niveau RP, ça pose problème ^^'

Le Creuset en tant que tel maintenant. Pour y travailler dessus, c'est scientifique qu'il faut être, pas hackeuse. Enfin, il doit bien y en avoir. Mais clairement l'ingénieure de Cerberus, elle passe en dernière de la liste voire elle n'y est pas. Donc, même problème : vieillir le personnage, études correspondantes, etc. etc.

" À priori, ils auraient été reconfiguré par le commandant lorsqu'il parvint à entrer dans la citadelle. En gros, il a fait ce que Cerberus avait prévu de faire. De ce fait, ce contrôle des bestiaux ne m'impressionna pas outre mesure. "

On en reviens à l'un des 2 problèmes : la hiérarchie que tu aurais chez Cerberus. Techniquement, il faut vraiment être dans le cercle de proche de l'Homme Trouble pour être au courant de ses vraies intentions. En dehors, personne ne sait vraiment que l'objectif ultime de Cerberus est de contrôler les Moissonneurs. Pour le commun des mortels, Cerberus est là pour protéger l'humanité (quand tu es dans Cerberus, évidemment, sinon, c'est juste une vision de terroristes). Contrôler les Moissonneurs pour régner sur la galaxie, c'est pas spécialement le discours qui est donné au départ. Et après pendant la Moisson, bah comme dit 90% est lobotomisé donc la question ne se pose plus xD Sachant que également, personne n'est au courant que Shepard contrôle les Moissonneurs :)

"Début 2189, on me fit travailler sur un relais cosmodésique. En effet, grâce à mon travail sur le Creuset et ma bonne conduite, je pus me mettre sur le projet "Antre de l'Hydre", un délire du Conseil pour redorer son blason."

Non, peut-être que je n'ai pas été clair dans le post de contexte (auquel cas faut que je corrige '-'), mais début 2189, le relais est opérationnel justement. Donc l'étude est bien avant. On a pas décidé mais ça serait globalement l'année précédente. Sachant que, je vais être précis là-dessus (on ne l'a pas précisé dans le post contexte parce qu'on ne pensait que ça intéresserait réellement quelqu'un :brille:), mais les relais étant réparés par les Moissonneurs, ils sont tous opérationnels. Concernant l'activation et la "bonne destination", c'est le Conseil qui a fourni discrètement les coordonnées au responsable de l'activation du relais.

"[...] CRBP [...]"

Concernant ce point-là (tu n'es pas sensée savoir puisqu'on n'a pas fini de remettre le Codex '-') mais on a décidé dans le forum que la rétro-ingénierie sur les Moissonneurs ont permis des grosses révolutions technologiques et justement résolus ce problème de "place".

Après pour l'idée des plans de l'ansible du Normandy SR-2, pourquoi pas, l'un n'empêche pas l'autre, cela étant, ce n'est pas une technologie réellement révolutionnaire. Surtout sans parler du fait que l'Alliance a largement eu le temps de l'étuider. Simplement, c'est des coûts financiers énormes pour un usage très, très limités, pour ça que personne n'en a produit ... jusqu'à l'invasion des Moissonneurs où avec la perte de la plupart des relais de communications, l'utilisation des ansibles permettaient toujours d'avoir un minimum d'informations à travers la galaxie.



Pour le rang, au final, tout dépendra en fait de l'orientation que tu veux prendre en fonction de tes corrections. De là, ça sera plus simple. Mais a priori tu partirais sur un petit rang 3 (le plus bas) ou un gros rang 4 (le plus haut). Pour les pouvoirs/talents a priori ça sera bon de toute façon quelque soit le rang, je penses que tu auras assez de points :)


Voilà, si tu as des questions par rapport à mes remarques, n'hésite pas ;)
PS : Bah, un mot en 6 lettres par exemple ? :p
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1111
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points

Re: Livia Ahu'ura

Message par Livia Ahu'ura » 19 Juin 2016, 13:41

Bonjour :)

Bon, alors... il y a beaucoup trop de modifications à faire et surtout, ça fout en l'air tout le BG du personnage. Donc, je n'ai aucun intérêt à continuer avec ce personnage. Autant en refaire un.

Est-ce qu'il existe des prédéfinis ? Ce serait plus simple.

Merci :)

Livia.
Avatar de l’utilisateur
Livia Ahu'ura
 
Message(s) : 3
Inscription : 05 Juin 2016, 17:11


Points MEL: 0.00 Points

Re: Livia Ahu'ura

Message par Isïana N'iim » 19 Juin 2016, 13:48

Comme tu veux 'o'

Mais qu'entends-tu exactement par "des prédéfinis" ? '-'
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1111
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points

En ligne

Re: Livia Ahu'ura

Message par Seides » 19 Juin 2016, 21:40

Je me permet ce petit post, même si c'est pas régulier.
Par "prédéfinis" elle veut dire des fiches de perso déjà toute faites. Ça arrive sur certains fofo .Généralement soit des personnages connu d'un univers connu (Ex: Cyclope dans X-men), soit des gens ont eu une idée, l'ont développé et laisse le perso à disposition.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 255
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 942.00 Points

Re: Livia Ahu'ura

Message par Isïana N'iim » 20 Juin 2016, 08:53

Comme dit sur la chatbox, pas de soucis au contraire :3

Du coup, pour répondre largement à la question :

• Il est interdit d'avoir un personnage des jeux/romans/comics sur ME : Legacy (que ça soit tout en haut de l'échelle comme Liara par exemple ou un marchand galarien qu'on croise qu'une fois). Pouvoir interagir avec eux en RP, ça, c'est une autre question :)
• Pour proposer donc des personnages originaux prédéfinis intégraux, la réponse est non. Que ça soit proposé par le Staff, des membres ou autres, on interdit ce type de pratique. Pour nous, la fiche est aussi importante que savoir RP, donc elle doit être réalisée par le membre.
• Cela étant, proposer des lignes directrices sur des personnages prédéfinis, ça, pourquoi pas. Par exemple un avatar, quelques infos de psychologie et un background rapide en mode liste ... c'est envisageable.

Cela étant, à l'heure actuelle, il n'y en a pas. De ce fait, il faudrait voir avec toi qu'est-ce que tu aimerais faire. De là, on pourra toujours en retirer quelque chose :)
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1111
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points


Retour vers Cryostase (Fiches RP inactives)



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)