La Reine de Caleston [Part 2 - featuring Lala]

*

Modérateurs : Administration, MJ

La Reine de Caleston [Part 2 - featuring Lala]

Message par Isïana N'iim » 08 Juillet 2018, 16:13

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 26 Avril 2191
• Lieu du RP: Caleston, système Balor, Faille de Caleston, Travée de l'Attique
• Type de RP: Solo
• Nombres de personnes requises: -
« Légende des couleurs »


• #00FF66 : Isïana N’iimLayla Archer : #00FFFF •


RP coécrit avec Layla Archer


Caleston était un caillou qui n’était pas des plus vendeurs. En tout cas, vue de l’espace. Une boule rouge qui s’avérait être une des lunes de Cernunnos, d’un bleu plus agréable. Enfin, j’avais toujours apprécié les géantes gazeuses, je n’étais pas des plus objectives. Mais quand même …

Les autres occupantes de la passerelle de l’Azaliis ne semblaient pas plus enthousiasmées, d’ailleurs. Enfin, j’étais mauvaises langues. Les filles étaient toujours très sérieuses jusqu’à l’atterrissage. Lala me sortit subitement de mes pensées.

« Mais j'y pense. Caleston c'est une grosse mine d'ézo. Pourquoi organiser une soirée VIP ici et pas dans une endroit un peu moins... industriel ?
- De ce que j'ai compris, une Asari a misé un gros investissement sur Caleston et souhaiterait en faire quelque chose entre Oméga et Illium. Je n'en sais pas plus, elle n'a pas été plus précise que ça. Une Matrice dénommée Jiulia T'Zari. Peut-être que tu l'as déjà rencontré toi avec Olympus ?
- T'Zari? Je connais sa mère. Un grand nom dans le secteur hôtelier sur Sanvès. Par contre jamais entendue parler de sa fille.
- De ce que j'ai pu comprendre, elle est ... un peu comme moi, indiquai-je d’un ton léger, lâchant un petit sourire en coin. On arrive bientôt, on devrait s’avancer vers le sas. »

Saluant les filles qui réagirent à peine, si ce n’est Tala qui nous adressa un sourire en coin, on quitta donc la passerelle vers l’étage du sas. Une petite claque sur mes fesses me fit sursauter et je gloussai en suivant aux propos de Lala qui s’était mise à rire.

« Un peu comme toi? Ça veut dire quoi ? Tendance libertine ou forme plantureuse ? me taquina-t-elle, glissant un doigt sous le tissu au niveau du buste, me faisant lâcher un petit frisson d’excitation que je dus faire vite faire disparaître.
- Apparemment les deux ... susurrai-je finalement.
- Elle est pas mauve non plus ? s’enquit l’humaine en riant.
- Non. Une très jolie peau turquoise et des yeux verts émeraude d'une beauté incroyable. On dirait presque que ce ne sont pas ses yeux mais des gemmes.
- On dirait que c'est pas la première fois que tu la vois.
- A vrai dire, oui et non. J’ai réagi en voyant son holo’ dans ma cabine tout à l’heure que je l'ai croisé à l'époque où j'avais connu la Matriarche Oévina, je ne sais pas si tu te rappelles d'elle ? Eh bien, je l'avais c’était à ce moment-là. Mais elle n'était à l'époque que la "fille de sa mère" si je puis dire. Complètement éclipsée. Mais son physique est marquant du coup, oui. Enfin, tu t’en rendras compte par toi-même, indiquai-je d’un petit clin d’œil.
- Je vois ça. En parlant d'Oévina je lui ait parlée y'a quelques jours. Elle m'a passée les rapports des installations de Piarès. Top secret normalement, mais elle me devait une faveur. Au final on a plus parlé d'autre chose que de labos prothéens. »

La voix de Lala fut subitement interrompue par la voix douce de l’IV évoluée de l’Azaliis qui indiqua que le vaisseau venait d’atterrir. Comme pour illustrer cela, on arriva au niveau du sas qui s’ouvrir à notre approche, la rampe se déployant juste quand on posa les pieds. L’astroport de Syneu n’avait sans doute jamais eu autant de vaisseaux luxueux depuis sa création il y a plus de deux siècles.

Sortant en silence, sous une nuit bien chaude dans un monde qui l’était déjà plus qu’ailleurs, on évita en effet de prolonger cette discussion en public. On trouva rapidement un taxi automatique qui nous mena à notre destination. Et on n’était visiblement pas les seules. Le complexe qu’était le club Visitir pour la soirée VIP se démarquait déjà de loin, située en périphérie de la capitale, par un éclairage propre. Au sens propre comme au sens figuré.

« Et alors du coup ? Pour Oévina ?
- Un peu de tout, surtout de politique. Elle était pas du genre à s'intéresser à ça, mais apparemment, je devais voir avec une certaine diplomate pour la convaincre de voir les Hanari et les convaincre de se montré moins zélés avec les ruines prothéennes, ça lui faciliterait la vie …
- Oh … je vois, commentai-je en pouffant. Il faudrait que je lui en parle de vive voix ... pour voir ses arguments en détail, plaisantai-je en taquinant Lala, ce qui fit rire celle-ci.
- Essaie comme moi de l'appeler tôt le matin. Elle semble aimer les nuisette légères !
- Je verrai pour lui rendre visite à ce moment alors ! m’exclamai-je avant de rire, suivie à nouveau par l’humaine.
- Bonne idée. »

On reprit rapidement notre sérieux alors que le club Visitir grossissait à vue d’œil. Un immense complexe qui ressemblait à un vaste palais aux inspirations à la fois humaine et asari, éclairé comme en plein jour. Cela expliquait qu’il était si visible depuis l’astroport, lui-même logiquement placé en périphérie de la ville.

« Ah nous voilà arrivées. »

Le taxi fit une manœuvre simple pour se poser dans un parking spécialement pensé pour, assez discret car de nombreux arbres venaient casser la grande aire de béton. On sortit du taxi pour arriver devant une large foule qui attendait à l’entrée d’un large portail entrouverts. Une bonne dizaine de vigiles krogans ainsi que plusieurs mécas de sécurité bloquaient l’accès à la plupart.

Dans la queue, il y avait de toutes les races et des deux sexes. Dans un autre paysage, on se serait presque cru à l’Au-Delà. On put rapidement que la très grande majorité de la foule se faisait refouler et loin du flot de nouvel arrivant, comme nous deux. Visiblement, beaucoup tenter de se joindre à la fête.

Plusieurs drones survolaient l’entrée et l’un s’attarda un instant sur moi, alors qu’on tentait de se glisser parmi la foule. Comme si cela avait une coïncidence, l’avancée fut rapidement plus aisé jusqu’à ce qu’on arrive finalement au niveau d’un Krogan l’air agacé. Enfin, les vigiles avaient soit l’air énervé, soit un grand sourire aux lèvres comme s’ils attendaient la moindre raison d’envoyer quelqu’un à l’hôpital le plus proche. Lala me suivant en souriant – était-elle amusée par toute cette agitation ? – je pus finalement montrer mon invitation au Krogan en allumant mon OmniTech, le vigile regardant en détail ce qui était écrit.

« Ouais. Isïana N'iim. Vous êtes enregistrée, vous. Et une invitation libre. Madame je suppose ? demanda-t-il en se tournant vers Lala. Votre nom s'il vous plaît, c'est nécessaire pour vous faire entrer.
- Layla Archer, répondit-elle simplement en conservant son sourire tandis que le Krogan le notait sur son propre OmniTech.
- Noté. Vous pouvez entrer Mesdames. Profitez bien de vot’ séjour ici.
- Merci bien. »

On passa donc le portail en souriant, réagissant à peine au « Putain d’bourges » lâché en grommelant par le Krogan. Je pris la main de Lala alors qu’on se dirigeait vers l’intérieur. Là, on tomba sur un vaste parc agrémenté de fleurs et d'arbustes à l'image d'anciens châteaux humains qui était légèrement illuminé. On voyait facilement l'environnement mais l'aspect nocturne restait tout de même présent. Comme je m’en doutais, l’intérieur du complexe était bien moins peuplé qu’à l’extérieur et les cris de protestations s’atténuaient à mesure que nos pas nous éloignaient du portail d’entrée.

On suivit la plupart des invités qui se dirigeaient vers un grand escalier, pourtant pas si haut qu’il n’en donnait l’impression de loin, confirmant mon impression que le sol était pentu. Dans le parc, il y avait surtout des drones qui patrouillaient. A l’approche de l’escalier, des mécas, puis en haut pour mener au club proprement dit, des vigiles cette fois-ci asari en tenue de soirée également. Mais les acolytes bien mis en évidence au niveau des hanches attiraient plus le regard que le décolleté de mes consœurs. Une oreillette dans les oreilles et un OmniTech dans des tons bleus en permanence allumés terminaient le tableau.

« En tout cas, ça ne plaisante pas sur la sécurité. »

Mon propos murmuré valut un simple hochement de tête de Lala alors qu’on était à mi-hauteur des escaliers. L’une des gardes eut un petit sourire amusé en me voyant mais elle passa rapidement à autre chose quand on parla à son oreillette. Je n’y fis pas plus attention que cela, entrant à l’intérieur, tenant toujours Lala par la main…
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1105
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points

Retour vers Faille de Caleston



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)