Inglorious Vessels

*

Modérateurs : Administration, MJ

En ligne

Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 05 Février 2018, 22:48

• Date du RP : 20 novembre 2 192
• Lieu du RP : Système Ploitari / Nébuleuse du Sablier / Systèmes Terminus
• Type de RP : RP solo
• Personnage(s) participant(s) :/



-------------------------------------------------------------------


C'était… Mal barré. Miho était une habituée de l'impro. Il fallait dire qu'il était rare pour elle qu'une mission se déroule exactement comme prévu. Et même si elle s'était attendue à ce genre de situation, une part de pessimisme déposait un voile plutôt sombre sur ses aspirations directes. Agenouillée, les poignets liés dans le dos, elle eut un léger mouvement des hanches pour faire basculer son poids sur sa jambe la moins douloureuse. Un coup heureusement pas assommant, mais néanmoins pénible malgré son armure légère, s'abattit entre son épaule droite et sa nuque, ajoutant une douleur de plus à celle déjà gênante de son genou. Car oui, au lieu de lui demander, ordonner, ou sommer de se mettre à terre, elle avait reçu un premier coup dans celui-ci qui l'avait mise au sol. Elle grinça des dents en tournant légèrement la tête sur sa gauche, où un canon de fusil d'assaut, son propre putain de fusil d'assaut, heurta légèrement sa visière dans un tintement discret.

Afin d'éviter un troisième coup, elle modéra sa gestuelle pour tourner la tête à droite, avec une lenteur exagérée. A côté d'elle, agenouillé également, et tout aussi attaché, un turien jetait à leurs geôliers un regard rempli de haine, malgré le calme apparent de sa posture. Ils se retrouvaient à deux coéquipiers pris au piège, entourés d'une dizaine de pirates dont l'un d'entre eux, une asari à la peau bleue nuit, le visage bardé de motifs blancs, posa triomphalement ses mains sur ses hanches.

"Tsss… Mon pauvre Tacitus… Dans quoi tu t'es fait embarquer? Je croyais pourtant que tu savais que la curiosité était une sale manie."

Le turien grinça des dents, mais avant qu'il n'ait eu le temps de répondre, un humain, en armure complète, visage dissimulé sous son masque, lui donna de la cross de son arme un coup sec mais léger sur la tempe pour lui ôté toute envie de répliquer.


~ Cinq mois plus tôt~


Devant un terminal, dans une pièce isolée du Maefis, Miho travaillait sans relâche, enchaînant les heures sans même y penser. Il fallait régulièrement qu'un de ses collègues vienne lui rappeler le temps qui passait pour qu'elle aille dormir un peu, manger, ou faire toute autre chose qui nécessitait son intervention. Mais hormis ça, on lui offrait une paix royale, tout juste vaguement dérangée par un PET couché au sol à côté d'elle qui réclamait périodiquement un contact, ou un lancé d'objet quelconque.

Les choses avançaient vite. Elle avait obtenu le soutien d'Olympus, ce qui n'était pas rien. Les choses se développaient bien plus vite qu'elle ne l'avait imaginé. Quatorze vaisseaux supplémentaires avaient choisi de rejoindre le SCTI, ajoutant des fonds indispensables au développement de la coopérative. La base était presqu'achevée, et toutes les formalités d'usage étaient réglées. Il ne restait qu'à afficher à la galaxie la naissance de la société. Mais pour ce dernier détail, il faudrait encore attendre. L'arrivée d'un nouveau message à son intention la détourna un instant de la redistribution des finances.


Saber Warwick a écrit :Chère mademoiselle Shakti

J'ai reçu votre proposition et je dois dire qu'elle me semble des plus prometteuses. L'ISD possède déjà un certain nombre de vaisseaux. Toutefois, il est vrai que des vaisseaux indépendants pourraient être très utiles à notre département de l'information afin de déplacer des agents ou de relayer des informations.

Évidemment, nous pourrions déterminer des rémunérations sous formes diverses en échange des services de votre groupe.

La manière de s'impliquer de vos vaisseaux serait variable en fonction de la mission en question. Qu'il s'agisse par exemple, de transporter un agent, de l'évacuer, de transporter une information ou autre. Si vous avez une liste plus exhaustive des services que votre groupe pourrait offrir, je serais heureux d'en être informé. De plus, si vous préférez conserver une certaine indépendance, en apparence, nous pouvons faire en sorte qu'aucun lien direct ne semble exister entre nos deux groupes.

Si vous êtes d'accord, je présenterai votre proposition à mes confrères directeurs. Nous discuterions des diverses possibilités et opportunités qu'offre votre groupe. Ensuite de quoi, si le tout s'avère positif, nous vous contacterions de nouveau afin d'établir le financement nécessaire pour votre projet.

Entre temps, si vous disposez d'informations utiles, vous pouvez me les faire parvenir.

Dans l'attente de votre réponse, je vous souhaite un grand succès dans votre entreprise.

P.S Levina vous salut avec entrain. Également, si vous pouviez demander à votre cuisinière la recette du plat qu'elle lui a préparé. La petite a adoré et aimerait que sa mère en fasse.

Saber Warwick
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 06 Février 2018, 18:18

Un frisson désagréable remonta lentement l'échine de Miho quand l'asari s'accroupit devant elle pour lui relever le visage de force. Sa main fermement accrochée au bas de la visière de la quarienne laissa échapper quelques petites étincelles bleutés alors que ses prunelles d'un vairon déstabilisant cherchaient à capter par-delà le masque sombre de la pilote, le regard luminescent de cette dernière.

"Miho… Comment une si petite chose comme toi peut-elle causer autant de désagréments?"

Les doigts se crispèrent, et sous l'énervement, associé à la biotique, la visière pourtant solide de la quarienne émit un grincement désagréable avant que le bas de celle-ci ne se fissure. Viseria sourit, en voyant les yeux de sa proie s'affoler en tout sens, prenant l'instabilité de son regard, tout comme la légère accélération de son souffle, pour une peur primale liée à sa survie. Après tout, la quarienne était sur sa station, entourée par sa flotte, qui avait été construite sur la base de petits indépendants, comme la pilote, soigneusement éliminés. Oui, Viseria était nécessairement en position de force.
Mais pendant ce temps, à côté d'elle, le turien faisait lentement glisser une petite lame jusqu'ici cachée dans la doublure de sa manche, pour commencer discrètement à abimer la fermeture des attaches de ses poignets, dans l'ignorance la plus totale de la maîtresse des lieux.


~ Cinq mois plus tôt ~



Miho s'étira en revenant dans la pièce. Elle s'était absentée un moment pour rejoindre le reste de l'équipage afin de manger tous ensemble. Elle ne traîna pas un seul instant et retourna s'installer devant son terminal où, alors concentrée sur le message reçu, ellenota que, si jusqu'ici tout se déroulait plus facilement qu'elle ne l'avait imaginé, il restait néanmoins à travailler sur sa capacité à convaincre. Elle inclina la tête vers le bas, observant ses mains suspendues par-dessus le clavier. A ses pieds, le PET roula sur le côté, affichant sa mise en veille alors qu'il était en train de se recharger.
Il allait falloir qu'elle joue carte sur table. Pouvait-elle faire confiance à Saber? En vérité, elle l'ignorait. Se baser sur les propos de l'intéressé n'était clairement pas l'attitude la plus sage. Mais l'ISD avait fait ses preuves et le passif de Warwick était avéré, achevant de décider Miho à pousser plus loin le partage.


Miho'Shakti Vas Maefis a écrit :Cher Monsieur Warwick,

Les rémunérations ne sont pour l'heure qu'accessoires, le but premier étant de donner l'élan de base à notre coopérative. Du fait de son statut juridique, chaque vaisseau membre est par définition indépendant, mais a un devoir de partage et d'entre-aide vis-à-vis de tout autre sociétaire dont, potentiellement, l'ISD.

La liste des services rendus ne pourra voir le jour de manière définitive compte tenu que certaines compétences de nos membres n'ont pas nécessairement une reconnaissance légal. Les vaisseaux circulants régulièrement hors de l'espace concilien, il leur est facile d'accéder à certains lieux sans éveiller les moindres soupçons et ainsi observer les activités et mouvements particuliers s'y déroulant, afin de pouvoir anticiper des actions de piraterie ou terroristes. Mais bien évidemment, dans les cas les plus sérieux, les informations seront transmises aux gouvernements concernés afin d'éviter que des civils aient à en pâtir.

Si le choix d'apporter des fonds pose un souci de confidentialité qui pourrait éventuellement nuire à la discrétion de vos services, je vous proposerai donc simplement des parts sociales, vous conférant les mêmes avantages, sans qu'un gros déplacement de fonds ne puisse éveiller des soupçons. En tous les cas, la société coopérative maintiendra son indépendance sans contrainte compte tenu du fait que ses activités pour des entreprises seront traitées bien entendu au cas par cas, et sous contrats pour un objectif donnée. Une liste préexistante de partenaires fiables a déjà vu le jour et l'ISD en fait parti, d'où mon message précédent.
La seule raison qui me pousse à conserver l'information de la naissance de la SCTI discrète est que nous enquêtons en ce moment-même sur des disparitions de vaisseaux indépendants et que nous souhaiterions que notre union conserve le secret le temps de démanteler officiellement le groupe responsable de la mort de plus d'une centaine d'équipages.

Je joins à ce message la liste actuelle de tous les vaisseaux membres de la coopérative, et donc susceptibles de vous fournir leurs services sur demande. Vous constaterez une très grande diversité, allant de la frégate au vaisseau de transport lourd, tous armés, et avec des équipages de toutes espèces et de formations diverses allant du soldat à l'expert en IA. Pour ce qui est de votre décision finale, je m'en remets à l'expertise de votre conseil d'administration.

En vous remerciant pour votre réponse précédente, veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées.


Miho'Shakti Vas Maefis


PS: Voici en pièce jointe la recette détaillée de Till. Cette dernière a également tenu à y ajouter la liste des fournisseurs d'ingrédients au meilleur rapport qualité-prix sur la Citadelle.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 07 Février 2018, 18:20

Sa visière abimée déclencha automatiquement un ajout d'antibiotiques par le biais de la combinaison. Un système de défense utile, mais qui possédait ses limites. L'asari ne s'en soucia pas un seul instant. L'ébauche d'un sourire de satisfaction lui déforma la bouche quand elle raffermit sa poigne et brisa définitivement la visière. Les débris chutèrent au sol, non sans avoir au passage esquinté la peau de Miho au niveau de la pommette. La quarienne ne retint pas un gémissement de douleur alors que Viseria la relâcha brusquement envoyant son souffre douleur du moment au sol pour se concentrer ensuite sur le turien qui repoussa subtilement la lame dans la doublure de sa manche.
Sur le flanc, Miho replia légèrement ses jambes. Quand elle redressa un peu la tête, une perle de sang roula sur sa joue pour s'arrêter au coin de ses lèvres. Quelques mèches blanches s'étaient libérées pour assombrir son regard fuyant. Le pirate turien tenant son fusil d'assaut, marqué d'un crâne humain, braqué sur elle ricana en pensant qu'elle n'osait pas regarder l'asari, sans comprendre un seul instant que la quarienne observait rapidement la pièce dans laquelle ils se trouvaient.

C'était le centre de contrôle de l'endroit. Plusieurs terminaux se succédaient en arc de cercle sur un îlot central surélevé d'un mètre et demi, dominant la pièce, devant une imposante baie vitrée rappelant que dehors, seul le vide de l'espace les attendaient. Espace où flottaient de nombreux vaisseaux reconstitués. Une véritable petite flotte d'une soixantaine d'éléments, allant de petits gabarits au gros croiseur. Sous la baie vitrée, une série de consoles se succédaient, ajoutant des postes de travail. Deux colonnes, de part et d'autres de la pièce, encadraient l'îlot central.

Ils étaient dans une station spatiale plutôt conséquente, nécessitant plus d'une centaine d'employés uniquement pour la faire tourner. Montée de toute pièces à partir des restes de vaisseaux démantelés, l'ensemble possédait le best of des moyens technologiques volés aux équipages et modifiées pour s'adapter à une station. Pour qu'une telle construction, station et flotte comprise, passe inaperçue, il avait certainement fallu des années de travail. Miho estima que ça avait certainement débuté avant l'attaque des Moissonneurs. Les hommes armés autour d'eux étaient principalement turiens et humains, mais d'autres espèces étaient présentes dans la pièce. Deux hanaris faisait courir leurs tentacules sur les terminaux de l'îlot central à la rambarde duquel une quarienne à la tenue bleu sombre à motifs blancs, qui n'étaient pas sans rappeler les marques de l'asari, était appuyée. Cette dernière paraissait trouver un certain plaisir à voir le binôme se faire malmener.



~Cinq mois plus tôt~



Après quelques calculs supplémentaires, soutenus à distance par la logique d'Akasha, Miho inclina légèrement la tête en glissant une main sous le textile et les câbles vers sa nuque un peu douloureuse. Un nouveau message s'afficha.


Saber Warwick a écrit :Chère mademoiselle Shakti

Je comprends la position dans laquelle vous vous trouvez. Ne vous en faîtes pas, l'existence de votre coopérative demeurera secrète aussi longtemps que vous le souhaiterez. L'ISD a l'habitude de ce genre de chose, car nous travaillons avec une multitude d'informateurs à travers la galaxie. Des informateurs dont nous garantissons l'anonymat pour leur sécurité.

Tout service que votre groupe pourra offrir sera le bienvenu. Quant aux transmissions d'informations, cela ne nous pose aucun problème. Il est vrai que l'ISD vend également des informations aux gouvernements, mais en aucun cas nous ne mettons en danger la population en conservant une information prioritaire. Que vous faisiez de même est donc le bienvenu.

Pour ce qui est du financement, si mes partenaires acceptent de financer votre coopérative, vous n'avez pas à craindre pour notre réputation. Comme je l'ai mentionné, nous travaillons avec une multitude d'informateurs à travers la galaxie. Nous avons donc une multitude de moyens légaux de vous faire parvenir des fonds sans laisser de trace. Donc, à moins que vous ne vous mettiez à le crier sur tous les toits, personne ne pourra remonter jusqu'à nous.

Quant à votre problème de disparition de vaisseaux, si vous pouviez me faire parvenir une liste de ces vaisseaux et de leurs lieux de disparitions, je pourrais être en mesure de vous obtenir certaines informations ou de vous référer à certains individus qui pourraient avoir des informations vous étant utiles.

Je vous souhaite une bonne journée

Saber Warwick

P.S Merci pour la recette.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 08 Février 2018, 20:58

Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.



Le souffle de la quarienne se calma légèrement. Allongée sur le flanc, elle observait le manège de l'asari qui, visiblement très sûre d'elle s'était s'éloignait lentement d'elle. Mais ce qui l'intrigua le plus, c'était la quarienne appuyée contre la rambarde de l'îlot central, surplombant la scène avec un intérêt certain. Celle-ci suivait également Viseria du regard avant de réaliser que Miho l'observait. Elle prit une pose presqu'aguicheuse alors que la pilote pouvait clairement distinguer de l'amusement dans les prunelles iridescentes qui transparaissaient à travers la visière. Elle se détourna pour observer les pirates, un à un, estimant leurs chances de survie. Exception faîte des hanaris et de la quarienne, il restait l'asari, et neuf hommes de mains dont l'homme en armure complète qui tenait restait à proximité de Tacitus. Tous étaient là stoïques, surveillant les otages qu'elle et son coéquipier du moment étaient devenus, avec un certain professionnalisme. La seule exception était le turien qui restait proche d'elle, celui-là même qui lui avait confisqué son fusil impulsion. Il regardait Tacitus, puis la baie vitrée, puis les autres pirates, d'un air un peu distrait. Un air qui disparu quand il réalisa qu'il était devenu le centre d'intérêt de Miho. Visiblement contrarié, il lui mit un coup de pied brutal dans le le ventre que son armure et elle-même amortirent du mieux possible. Bien qu'aucun cri ne lui échappa, elle toussa un peu, son souffle redevenant court. Un rire déformé par des filtres à air lui parvint quand la quarienne de l'îlot central laissa libre court à son amusement.

"Hey! Ne me l'abime pas trop, j'en ai pas terminé avec elle."
"Désolé, boss."

Le turien recula d'un pas alors que l'asari se concentrait maintenant sur le coéquipier de Miho.

"A nous deux, Tacitus. On sait très bien que la petite sait s'entourer. Alors tu vas nous dire exactement où se trouve le Maefis, et quelles autres personnes sont impliquée dans cette petite enquête."
"Je vois pas de quoi tu parles."
"Merci. J'espérais tellement que tu fasses de la résistance…"


~Cinq mois plus tôt~



Miho dû relire certains passages pour s'assurer qu'elle comprenait bien ce qu'elle lisait. Cette proposition de soutien à l'enquête était juste parfaite. Si les différents vaisseaux partageaient bien leurs informations, ils étaient limités par le fait que leur réseau était à peine en train de s'affirmer, et qu'ils restaient des indépendant sans poids quand il s'agissait d'obtenir des réponses, que ce soit d'autres groupes indépendants, ou d'une autorité officielle.

La pilote changea de page, pour afficher le résumé de ses recherches actuelles. Tout y était noté avec une structure frisant la maniaquerie mais rendant le tout parfaitement clair. Des images prises dans l'entrepôt sur Korar, l'interrogatoire retranscrit de Geelo à bord du Maefis, la liste – qui grandissait encore- des vaisseaux disparus, et… Une autre liste complète de personnel de différents spatioports impliqués dans l'étrange disparition des plans de vol. C'était tout ce qu'ils avaient pu réunir pour le moment. Miho serait bien intervenue, seulement si plusieurs de ces personnes se faisaient arrêter, cela mettrait immédiatement la puce à l'oreille des pirates. Mais pour coordonner une intervention, et des arrestations totales en simultané, il allait falloir une organisation et une crédibilité que la SCTI n'avait pas encore. Pour l'instant.



Miho'Shakti Vas Maefis a écrit :Cher Monsieur Warwick,

Compte tenu de la situation, si l'ISD est en mesure de fournir la moindre information permettant de localiser les pirates responsables de ces disparitions, non seulement aucune avance de fond ne sera demandée, mais en prime, je me ferai un plaisir de vous offrir des parts sociales de notre coopérative.

A l'heure actuelle, nous avons également ciblé des employés de spatioports divers faisant disparaître les plans de vol. Suite à quelques menus piratages, certains de ces plans ont pu être officieusement reconstitués. Malheureusement, le statut d'indépendant des équipages enquêtant sur cette affaire nous empêche de coordonner des arrestations groupées sur les différentes planètes concernées. Peut-être qu'avec l'appui de l'ISD, cette mission pourra-t-elle être menée, et ainsi il nous sera possible de récupérer l'intégralité des plans de vol pour cibler une zone plus particulière?

Je joins au présent message une liste cryptée contenant les noms de tous les vaisseaux disparus, du moins à notre connaissance, ainsi que des informations issues de la perquisition d'un entrepôt où certains d'entre eux ont été démantelés. Je me permets également d'ajouter l'interrogatoire d'un quarien oeuvrant pour ces pirates, arrêté par nos soins, et actuellement en prison sur Rannoch.

En vous remerciant en tous les cas pour votre proposition d'aide, je vous souhaite une excellente journée!


Miho'Shakti Vas Maefis.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 09 Février 2018, 18:38

Etos Karh: capitaine du gabarit lourd Lakotès, volus.
Astoret Suadela: capitaine de la frégate Tennah, turienne.
Dahiké Bagis: capitaine du gabarit moyen Foremp, galarien.
Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Vegtam : capitaine du gabarit moyen Farmatyr, geth.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.







La quarienne en bleu contourna la rambarde et redescendit lentement les quelques marches la ramenant dans la salle à proprement parler. Elle contourna le personnel armé, dont certains s'écartèrent pour lui laisser la place, pour venir se poster près de Miho. Elle se baissa pour mettre un genou à terre, et acheva de repousser textiles et restes de câbles afin d'exposer totalement la tête de la pilote. Le regard des deux quariennes se croisa et sur un ton léger, l'inconnue fit une remarque plutôt déplaisante.

"J'aurai pensé que les premiers à avoir contourné mon double virus auraient été plus… Impressionnants."

Les yeux de Miho s'écarquillèrent de surprise et d'horreur, mais le cri du turien la ramena à une réalité pas moins répugnante. L'asari avait renversé Tacitus sur le dos et posé son pied sur sa cage thoracique. Un éclat bleuté pressait sur le corps piégé du turien, d'une manière visiblement très douloureuse.

"Arrêtez!"

Viseria ne relâcha pas Tacitus, mais cessa d'augmenter la pression.

"Hm… On va voir si ton associée est plus encline à parler. Sanaa, ma chérie, éloigne-toi de cette vermine."

La quarienne obtempéra, laissant le champ libre jusqu'à Miho. Le fait que ce soit une congénère qui puisse se faire torturer ou tuer n'avait pas vraiment l'air de l'inquiéter. Bien au contraire, ses penchants sadiques s'en trouvaient tout émoustillés. Une mort lente et douloureuse, c'était la moindre des choses qu'on pouvait lui offrir pour avoir osé participer à la contre-attaque envers sa création chérie.




~ Un mois plus tôt ~



Dans la base fraîchement accessible, les discussions allaient bon train. Appuyée contre une vitre, Miho observait le Lakotès, l'imposant vaisseau civil lourd volus, fixé à l'un des bras de la station, encore incomplète.
Derrière elle, le capitaine humain Schmid, du Little Cloud frappa du poing sur la table.

"Le fait est qu'on ne peut pas rester les bras croisés. On a maintenant les moyens de délimiter une zone de recherche, alors autant le quadriller. Il faut impérativement inverser la tendance. Que des vaisseaux de transports indépendants passent dans la zone passera très certainement inaperçu."

Miho activa son OmniTech et afficha à nouveau le dernier message de Saber. Celui-là même qu'elle avait fait lire à tout le conseil d'administration.

Saber Warwick a écrit :Chère mademoiselle Shakti

Je me suis penché sur votre problème et j'ai mis mes hommes sur le coup. Ils ont pu me rapporter de nombreuses informations des plus intéressantes. Pour commencer, nous avons pu retracer de nombreuses composantes d'une partie des vaisseaux de votre liste. Ils sont passés par un chantier clandestin dont le chef, un turien répondant au nom de Tacitus, fait partit de mon réseau d'informateurs. Il a fait affaire directement avec les individus responsables du vol de ces vaisseaux. Je vous envois les coordonnés. Il vous suffira d'aller le rencontrer et lui dire: Je suis envoyé par Marcus. Il comprendra et répondra à toutes vos questions. Ne vous en faîtes pas, vous ne risquez rien avec lui. Certes, il opère un commerce illégale de recèle de pièces, mais il ne se mêle pas au commerce d'être vivant. De plus, il sait parfaitement que mon groupe sait ce qui se passe dans son commerce. Par conséquent, il sait où est son intérêt, car nous le payons généreusement pour des services en tout genre.

Également, j'ai pu retracer trois entrepôts, un dans les systèmes terminus, un dans les systèmes conciliens intérieurs et l'autre dans les systèmes conciliens extérieurs. Si vous souhaitez de l'assistance armée, nous pouvons vous en fournir. Je vous fais également parvenir les plans de vol que nous avons pu reconstituer et combiner avec l'interrogatoire du quarien, la zone de recherche reste cependant énorme. Peut-être que les informations de Tacitus pourront vous la réduire.

Si vous souhaitez continuer les recherches par vous-même, je vous fais parvenir les coordonnées de contact œuvrant au sein des autorités judiciaires à travers la galaxie. Ces individus ont travaillés, ont une opinion favorable ou ont reçu des services de l'ISD. Si vous les contactez et mentionnez que l'ISD vous a aidé, ils traiteront votre cas avec attention.

Bonne Journée à vous.

Saber Warwick


"Il serait peu judicieux de nous exposer. Hors espace concilien, nous sommes vulnérables, et un quadrillage de cette ampleur fera de nos vaisseaux des proies faciles. Et les probabilité que des pirates laissent passer beaucoup d'occasions d'attaquer est faible."
"Je suis d'accord avec le… Capitaine Vegtam."

Le geth hocha son optique en direction de la volus, aussitôt appuyée par le capitaine galarien Dahiké, du Foremp.

"Je sais bien que risquer nos vaisseaux et équipages est un mal nécessaire, mais devons-nous être à ce point irréfléchis?"
"Stratégiquement ce n'est pas très judicieux, je l'avoue. Mais nous comptons beaucoup de vaisseaux lourds armés dans nos rangs à présent. Il faut donc encore compter sur les frégates et navettes dont ils disposent. Un système d'éclaireurs sécuriserait facilement les espaces affiliés à chacun."
"Mais cela ne changerait pas grand chose au délai d'intervention. Et nous ignorons le degré d'armement de l'ennemi."


Bien calé dans son siège, Fyn croisa les bras, campant sur ses positions malgré l'argumentaire du galarien. La capitaine turienne du Tennah qui fixait Miho depuis plusieurs secondes, interpella cette dernière.

"Miho, il manque encore ton vote. Nous sommes à égalité jusqu'à présent. Alors… Quelle est ta décision?"

Toujours pensive, Miho se retourna pour s'appuyer contre le rebord au bas de la vitre.

"Il faut agir, je suis d'accord sur ce point. Cependant..."

La moitié des membres présents se redressèrent, dans un florilège d'opinions contraires que la pilote calma d'un geste de la main.

"... Cependant, bien que je sois d'accord sur le fait que rester les bras croisés en attendant les résultats d'enquête ne soit plus une option, je suis désolée, mais on ne peut décemment pas isolés nos vaisseaux et passer l'air de rien dans une zone où un QG de piraterie pourrait nous repérer. Vegtam a raison, ça ferait de nous des cibles, et Dahiké n'a pas tort sur le fait que, même avec de petits vaisseaux pour relayer un signal de détresse, voire intervenir en soutient, nous ignorons si leur force de frappe n'est pas trop lourde. Dans ce cas-là, même en intervenant, un vaisseau lourd et bien armé ne serait jamais qu'une cible de plus pour eux. Il nous faut une stratégie d'approche. Déjà, on doit localiser leur base principale. Il nous faut plus de précision quant à l'étendue de leur force de frappe. C'est un travail d'envergure qui ne se fait pas à la va-vite. Et surtout, tout doit être parfaitement coordonné pour ne pas laisser le temps à l'ennemi de se préparer ou de fuir."

Suadela croisa les bras, jetant un regard à Fyn.

"Je proposerai bien de faire arrêter les complices avéré dans les spatioports, mais ça donnerait aux pirate une bonne occasion de réunir leurs forces ou pire, de disparaître. Et je regrette, mais aussi digne de confiance que puisse être ce Tacitus, et même s'il ne trafique pas d'êtres vivants, il participe activement à l'écoulement de pièces des vaisseaux disparus. Avec des équipages disparus. Il participe à du meurtre de masse, et même si c'est indirect, ça ne vaut pas mieux que l'esclavagisme."

La quarienne s'éloigna de la vitre pour se rapprocher de la table.

Peut-être. Mais ce n'est pas à nous d'en juger. En attendant, son statut lui permet d'avoir des informations primordiales. Informations qu'il fournit contre ses collaborateurs. Je propose de voir jusqu'où il pourrait nous appuyer. Et comme je comprends votre méfiance, je suis volontaire."
"Je ne suis pas particulièrement pour, mais bon… Prends au moins Mithra avec toi."

Miho hocha la tête alors qu'Urs se relevait.

"Je suis volontaire aussi. Il est hors de question que ce soit toujours le Maefis qui envoie les siens."
"Ce sera un plaisir. Mais d'abord, je voudrais faire un petit détour par l'in des spatioports où il y a un complice avéré, histoire de nous fournir d'autres options. Suadela a raison, tout miser sur un inconnu ne serait pas prudent."
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 09 Février 2018, 19:53

Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Eheti Luat: employée /mécanicienne de spatioport, drelle.


L'asari s'approcha de Miho qui tenta tant bien que mal de s'agenouiller entre ce qu'il restait de débris de sa visière éparpillés autour d'elle. Viseria tourna autour d'elle, comme un prédateur cherchant par quel bout il va commencer à dévorer sa proie, puis elle passa à côté de Sanaa dont elle effleura tendrement le dos avant de se planter face à la pilote.

"Bien. Si les réponses sont satisfaisantes, la mort sera moins douloureuse que dans le cas contraire. Maintenant que c'est clair, parle."

La pilote inclina la tête sur le côté, observant Tacitus toujours sur le dos, en train de reprendre son souffle. Elle ne doutait pas qu'il ne devait certainement pas se contenter de simplement respirer.

"En vérité, il n'y a pas que le Maefis qui mène l'enquête."


Le turien allongé poussa un grognement de mécontentement en entendant sa coéquipière du moment sur le point de balancer des informations importantes à l'ennemi. Mais Miho l'ignora et poursuivit.

"En fait, il y a d'autres vaisseaux impliqués dans l'histoire."
"T'es mignonne… Et si tu me disais quelque chose qu'on ignore pour changer?"

Miho détourna les yeux vers Tacitus, mais elle fut rappelée à l'ordre quand une main bleue lui agrippa les cheveux pour lui rappeler à qui elle devait rendre des comptes pour le moment. La pilote grimaça de douleur en se tortillant pour se mettre à genoux avant de poursuivre.

"Quelque chose que vous ignorez… Hm… Vos activités vont être bientôt démantelées. Ça devrait vous changer, comme perspective."

L'asari relâcha sa prise, ne cachant rien de son hilarité rendue d'ailleurs par les pirates qui sourirent, et dont certains mêmes se laissèrent à ricaner. Sanaa, en revanche, parut bizarrement plus réservée sur l'humour.



~Trois semaines plus tôt~




Dans une ruelle étroite de la banlieue d'Illium, une drelle se blottissait contre un mur, les bras croisés devant son visage. Ses mots étaient précipités par la peur qui l'étreignait.

"Je travaille sur le ravitaillement du vaisseau civil Arlotus. Mes gants trop grands dérapent sur le tuyau que j'essaie de serrer et l'odeur de carburant m'agresse les narines. Je reste concentrée, mais un collègue me râle dessus. "Tu devrais te mêler de ton travail, ça ne te regarde pas si un employé de l'aiguillage décide de passer dans les bureaux en dehors de ses heures." Mes doigts glissent, le tuyau tombe, je reçois un petit coup derrière le crâne. "T'es vraiment bonne à rien…", me dit l'humain. Il s'éloigne. Je suis en colère, puis je lève les yeux. Elle est là, appuyée sur la rambarde du vaisseau d'à-côté, à seulement quelques mètres au-dessus de moi. A-t-elle entendu? Le voile rouge qui recouvre sa tête paraît s'illuminer à contre-jour, donnant des reflets d'ambre et de lave à sa visière…"

Une main se posa délicatement sur son bras. Les trois doigts ne l'attrapaient pas, ils restaient doux et lentement, la drelle baissa sa garde. La quarienne qui lui faisait face était en fait plus petite qu'elle mais malheureusement, elle lui faisait peur. Elle ne voyait pas le visage derrière la visière, et les piques sur l'épaule et le poignet était un agrément qui lui rendait sa vis-à-vis menaçante. Pourtant, elle révisa son jugement quand les doigts s'écartèrent et que la voix filtrée lui parvint.

"Je sais, nos regards se sont croisés dans le spatioport où vous travaillez. Je ne vous veux pas de mal, au contraire, j'ai besoin de votre aide."

Elle hésita, jeta des regards autour d'elles. A cette heure-ci, il n'y avait personne dans les parages. Elle n'osa pas répondre immédiatement, alors la quarienne poursuivit.

"Vous le savez, n'est-ce pas? Que cette personne qui vient au travail pendant ses congés n'est pas si professionnelle que ça, non?"
"Je ne sais pas. Je le vois juste venir souvent le soir, et parler avec quelqu'un, jamais deux fois la même personne. Je n'aime pas ça. Mais c'est juste mon impression. Cette personne n'y est pour rien, ne nous attirez pas des ennuis."

Miho savait que la drelle était plus que stressée par la situation. Elle recula d'un pas, pour lui donner de l'espace. Rien n'empêchait l'employée du spatioport de s'en aller. Pourtant elle ne bougea pas.

"Cette personne fait disparaître des plans de vol et les passages de vaisseaux. Connaissez-vous le Fadmar?"
"Nous sommes le premier juin. Le Fadmar est imposant, son train d'atterrissage est abimé. On me demande d'aller chercher des outils pour le réparer. Le volus qui me parle est étrangement poli avec moi. Son souffle est sifflant, il se dandine en me parlant. "Prends ton temps… Jeune fille… Nous ne sommes… Pas pressés…" puis il s'en va en claudiquant. Je souris, c'est la première fois qu'un capitaine m'adresse la parole… Excusez-moi… Oui, je connais le Fadmar."
"D'après les plans de vol existants, il n'est pas venu sur Illium depuis le mois de mai."
"C'est faux, il était là en juin! Je le sais, je ne mens pas."

La quarienne attrapa le bras de la drelle dont la voix se précipitait à nouveau.

"Je sais. Vous ne mentez pas. Mais la personne que vous n'aimez pas a fait disparaître l'information. Et le Fadmar aussi a disparu."
"Son capitaine…"
"…Est probablement mort."

La drelle se figea complètement. Ses paupières verticales papillonnèrent alors qu'elle baissait les yeux, visiblement choquée par la nouvelle. Elle parut réfléchir à toute vitesse, puis releva son regard sur la quarienne, avec cette fois-ci un air de profonde inquiétude.

"Ce n'est pas le seul vaisseau, n'est-ce pas?"
"Non, ce n'est pas le seul. Et il y en aura encore d'autres si rien n'est fait."

La drelle fixa longuement la visière de la quarienne. Elle paraissait maintenant étrangement calme. L'affolement qui la caractérisait paraissait s'être envolé. Elle finit par capter le regard irisé de la quarienne qu'elle distinguait à présent. Son air devint dur et déterminé.

"Que dois-je faire?"

Si Miho n'aimait pas ce qu'elle allait demander, elle se promit de veiller à ce que la prise de risque soit minime.

"Les hommes différents auxquels cette personne parle, ils ont un vaisseau, peut-être à chaque fois différents aussi, dans le spatioport. Alors je voudrais que vous fassiez simplement votre travail. Et que vous en profitiez pour dissimuliez quelques pièces à bord."
"Et qu'arrivera-t-il ensuite?"
"Ensuite, le Fadmar, son capitaine et tout le reste de son équipage pourra reposer en paix."
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 09 Février 2018, 22:10

Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Mithra: armurier du Maefis, geth.



"Je suis toujours épatée par le discours tenus par des gens quand ils sont face à une situation désespérée. Mais admettons. Racontes-moi, comment comptez-vous vous y prendre, toi et tes petits camarades, pour démanteler un réseau qui fonctionne depuis quelques années déjà?"

Paradant entre ses hommes, Viseria paraissait vraiment s'amuser de cette perspective. En même temps, il fallait dire qu'elle avait de quoi être sûre d'elle. La création de son "entreprise" datait d'avant l'arrivée des Moissonneurs. Et si à l'époque la station n'était pas encore construite, sa flotte reconstituée comptait déjà pas mal de vaisseaux. A présent, elle trônait fièrement dans la salle de contrôle du QG mobile de son œuvre, entouré d'une flotte conséquente et lourdement armée. Et encore, tous les vaisseaux n'étaient pas présents.

"En combattant le mal par le mal. Contre un réseau, un autre réseau. C'est basique, mais ça peut s'avérer efficace quand c'est bien fait."

Ce fut la quarienne en bleu qui réagit en se rapprochant de Miho pour la renverser sur le dos. Quand elle se pencha sur elle, la pilote pu voir le reflet de son propre visage dans la visière de sa comparse. Contrairement à sa copine asari, Sanaa prenait plutôt mal la plaisanterie

"Ton réseau est ridicule. Il compte quoi… Cinq vaisseaux indépendants? Allez, je vais être généreuse et en compter dix. Regarde… autour de cette station, on compte actuellement soixante-trois vaisseaux, de la frégate au croiseur. Et je ne compte pas ceux qui sont en circulation dans les systèmes Terminus."
"Soixante-trois?"

Les traits de Miho affichèrent une inquiétude qu'elle n'essaya même pas de dissimuler. Du moins pendant quelques secondes. L'instant d'après, son expression était devenue quelque peu narquoise.

"J'ai peur que ça soit un peu juste."

Une série de voyants se mirent à clignoter. Le duo de hanaris se tourna vers la baie vitrée, l'un d'eux scandant sur un ton monocorde.

"Vaisseau en approche."

Un gabarit moyen, au style quarien désuet sortit de sa vitesse supraluminique pour ralentir à quelques bons kilomètres de la station, hors de portée de celle-ci, mais pas des multiples vaisseaux gravitant autour. Malheureusement dans l'immédiat, aucun d'entre eux n'était tourné de manière à pouvoir faire feu sur le Maefis. Dans le cockpit de ce dernier, Nuuma tapota nerveusement l'accoudoir de son siège de pilotage. Elle fut arrêtée par la main de Fyn qui se posa sur son épaule.

"Bien joué, Nuuma. On est idéalement placés."




~ Deux semaines plus tôt~




Si on avait dit à Miho qu'elle repasserait sur Joab, elle en aurait fortement douté. Heureusement, le Maefis avait ses entrées. Sa couverture lors de son précédent voyage était toujours d'actualité. Mais ça n'empêchait pas la pilote de ne pas se sentir particulièrement à l'aise dans les parages. D'ailleurs, elle n'était pas seule. Mithra, lourdement armé, avançait de son pas mécanique derrière elle, plongeant la petite quarienne dans l'ombre. Et devant elle, le pas mesuré d'Urs lui donnait définitivement l'impression d'être le modèle réduit du trio. A l'extérieur de la ville, dans un coin tellement bien isolé que sans les indications reçues, ils ne l'auraient pas trouvé facilement. Vu de l'extérieur, au premier regard, il n'y avait pour ainsi dire rien. Mais au sol, plusieurs traces s'étirant sur des kilomètres témoignaient d'un sol pouvant s'ouvrir. Les scanners de leur navette, boostées par les compétences du geth, avaient décelés dessous deux vaisseaux. Un des dimensions d'un gabarit léger, et le second, bien plus conséquent, encore incomplet. Devant eux, dans un renfort creusé, une entrée s'affichait, avec des gardes qui, après une courte explication concernant le projet d'un futur vaisseau à acheter à Tacitus, et un menu piratage geth pour faire apparaître la dîte commande dans leur terminal, les laissèrent passer. Tandis qu'ils descendaient une logue pente vers le chantier à proprement parler, une communication privée et sécurisée leur parvint.

"Ici Fyn. Tu avais raison, Miho. Les mouchards d'Illium ont donné suite, et les observations des entrepôts ont permis de limiter le périmètre. Siole transmet les coordonnées à la base de données de la coopérative. Comment ça se passe de votre côté?"
"On vient de pénétrer sur le chantier. Reste à trouver notre homme."
"Parfait. Silence radio jusqu'à nouvel ordre."
"Bien reçu."

En avançant dans un vaste espace à découvert, le trio pu contempler l'avancement d'un vaisseau à l'apparence civile, mais dont la structure laissait facilement deviner un armement plus imposant que ce qui circulait la plupart du temps dans l'espace concilien. L'humain poussa un petit soupire.

"M'en fiche, le Little Cloud est plus gros."

Miho roula des yeux sur sa visière, ne comprenant décidément pas pourquoi la taille comptait autant pour les humains. Derrière elle, Mithra agita brièvement son optique en tout sens avant de se figer.

"Tu as trouvé?"
"Affirmatif."

Le geth tendit une main en direction d'une sorte de gros conteneur, posé contre une des paroie, et ouverte. A l'intérieur, un turien discutait tranquillement avec deux butariens. Alors qu'ils s'en rapprochèrent, Urs, Mithra et Miho furent arrêtés par un autre turien, arme en main, qui toisa surtout l'humain de bas en haut avec un air clairement dégoûté.

"Fous le camps, vermine. Et embarque ton tas de ferraille avec."

Bien qu'il conserve une part de stoïcisme tout synthétique, Mihtra eu un léger frétillement des plaques surmontant son optique. Signe de contrariété repérée immédiatement par la quarienne qui trouvait ce petit détail étrangement amusant. Amusé lui aussi, Urs détailla le "portier" comme on contemplerait un marmot en train de taper du pied.

"Bonjour pour commencer. Et non, je vais plutôt continuer. Je dois parler affaire avec le patron."
"Le patron prend pas d'autres clients"
"Le patron va s'occuper de nous pourtant."

Urs fit un pas pour contourner son opposant. Opposant qui se déplaça de sorte à toujours lui bloquer la route. Alors que le turien allait ouvrir à nouveau la bouche, Miho intervint.

"Bon… On peut le faire de la manière douce ou de la manière forte. Soit vous nous laissez passer, soit on force le passage. Et tout turien que vous soyez, vous n'êtes clairement pas armé pour empêcher deux organiques un tas de ferraille d'avancer. Dans le premier cas, nous parlons au patron, dans le deuxième cas, nous attirons l'attention du patron. En tous les cas nous sommes gagnants, je pense que vous êtes suffisamment intelligent pour comprendre ça."

Le turien ricana. Il fit mine de ne pas la prendre au sérieux, mais son rire mourut quand il croisa l'optique geth fixé sur lui. Reprenant contenance, il s'écarta.

"Il va vous faire foutre dehors."

Haussant les épaules, Urs s'avança, suivit de la quarienne et du geth. Tacitus, qui discutait avec ses clients, se tut en les voyant approcher. Il haussa le ton, l'air énervé qu'on vienne le déranger dans ses affaires.

"Qui que vous soyez, j'espère que vous avez une bonne raison de venir ici."

Urs s'arrêta, et laissa passer Miho devant lui.

"Oui, Je suis envoyée par Marcus. Pouvons-nous parler affaires?"

Le turien parut surprit un court instant, avant de congédier ses clients butariens. Ces derniers visiblement suffisamment satisfaits de la conversation qu'ils avaient eu jusque-là, s'en allèrent. Urs pénétra à l'intérieur, suivit de Miho qui indiqua à Mithra de rester dehors, par précaution. Alors que Tacitus refermait la porte pour plus de discrétion, le geth se tourna dos à celle-ci et, dans un silence synthétique, il croisa les bras, tournant son optique vers le turien armé qui lui, préféra aller vaquer à d'autres occupations.
Dernière édition par Miho'Shakti Vas Erakis le 25 Février 2018, 22:00, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 10 Février 2018, 00:07

Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Vegtam : capitaine du gabarit moyen Farmatyr, geth.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Mithra: armurier du Maefis, geth.
Nuuma'Naras: Pilote suppléante du Maefis.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Hanaris 1 & 2.



Dans la salle de commandement de la station, Viseria se tourna vers le binôme de hanaris en pestant.

"Comment ça se fait que les capteurs du système n'aient pas donné l'alarme plus tôt? Vous êtes censés veiller à ce qu'ils soient en état de marche!"

L'un des hanaris agita ses tentacules sur les terminaux en répondant sur son ton vaporeux.

"Celui-ci confirme que les capteurs fonctionnent. Le système d'alarme de la station semble défectueux."
"Comment ça défectueux??"
"Il vous informe également que les capteurs signalent la présences d'autres vaisseaux dans le système."
"Combien de vaisseaux?"
"D'autres calculs sont nécessaires afin de..."
"Par la déesse… COMBIEN?"
"…Beaucoup."

Un deuxième, puis un troisième vaisseau sortirent de vitesse superluminique pour encadrer le Maefis. Rapidement une quinzaine de plus s'ajoutèrent, puis avec plus de mesure, une vingtaine d'autre arrivèrent, conservant leurs distances de sécurité pour ne pas se heurter. Différents styles et gabarits constituaient cette flotte qui ressemblait à un étrange et improbable patchwork de races, de taille et d'armement. Dans le cockpit du Maefis, Nuuma balaya les différents écrans holographiques.

"Tennah, Farmatyr, Lakotès au rapport… Little Cloud, Foremp, Asertus, Queen Ely, Ham'oria, Kignar, Orthas Liim, Gaberok au rapport…"

La colonne affichant les vaisseaux alliés ne cessa de s'agrandir. Face à eux, les navires les plus de défense de la station les plus proches commençaient à peine à entamer une manœuvre pour faire face à l'intrusion. Interrompant les informations de sa pilote, Fyn ordonna sur un ton où pointait une touche de sadisme…

"Nuuma, mets-nous en liaison avec cette saloperie flottante je te prie."



~ Une semaines plus tôt~



Appuyé contre une étagère, à l'intérieur d'un vaste hangar, Tacitus toisa d'un air sceptique la quarienne et l'humain de grande taille qui s'affairaient à ouvrir une série de caisses.

"Vous ne me faîtes pas confiance, hein?"
" Warwick a confiance en vous, donc je suppose que je peux en faire de même. Mais cela n'englobe pas vos hommes."
"Mes hommes sont fiables. Je leur confierais ma vie."

Une légère vexation était décelable dans le ton du turien qui se redressa pour s'approcher de la pilote.

"Seriez-vous prêt à leur confier un petit millier de vies supplémentaires?"

Poings sur les hanches, l'humain s'était retourné et fixait Tacitus avec un air de réelle interrogation. Le turien ouvrit la bouche, puis la referma. Jusqu'où irait-il accorder sa confiance en ceux qui le suivait? A vrai dire la question ne s'était jamais posée au-delà de ses activités quotidiennes. Jamais encore il n'avait envisagé de nuire à l'un de ses fournisseurs. Mais les choses changeaient parfois.
Étrangement silencieux, une dizaine de geth apparurent, désactivant leurs camouflages. Ils entouraient le binôme. Si Miho n'afficha aucune surprise, il n'en était pas de même pour Urs qui se tendit légèrement, ni pour le turien qui, par instinct, porta la main à son arme, avant de se ressaisir.

"Moi aussi, ce genre de chose me stresse un peu…"
"Ne faîtes plus jamais ça."

Miho afficha un petit sourire amusé avant de se tourner vers le geth qui se démarquait le plus de part ses teintes jaunes et bleues

"Capitaine Vegtam? Nous vous laissons la suite."
"Je juge utile de rappeler à tous les partis qu'aucun geth fonctionnel n'a jamais pénétré dans cette infrastructure."
"Affirmatif!"
"Affirmatif. Tacitus?"
"Affirmatif…"

Le ton du turien était quelque peu grinçant. Les geths se déployèrent dans le hangar, avec une précision et un synchronisme tout synthétique, à l'exception d'un seul. Mithra marqua un temps d'arrêt et posa une main sur l'épaule de la quarienne.

"Cette unité vous retrouvera à destination… Bonne… Chance."

Miho se retourna, prenant le geth dans ses bras.

"Sois prudent Mithra."
"… Affirmatif."

A nouveau laissé seul, les membres du trio organique se toisèrent un instant.

"Bon! Il me semble que nous avons à discuter à présent, monsieur Tacitus. Quelle était l'alternative de sécurité que vous proposiez?"
"Et bien… Il se trouve qu'un poste de gros bras s'est libéré dernièrement…"
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 10 Février 2018, 19:33

Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Hanaris 1 & 2.



Dans la salle de contrôle de la station, le second hanari tapota le bord de son terminal et parla avec une certaine hésitation.

"Celui-ci vous informe que le premier vaisseau arrivé souhaite établir la communication."

Le pas énervé de l'asari était particulièrement bruyant quand elle revint jusqu'à la pilote quarienne qu'elle attrappa par les cheveux, l'obligeant à se relever.

"Foutez-le moi en visioconférence."


Miho grimaça alors qu'elle se faisait entraîner devant un écran. Son genou encore douloureux rendait ses pas incertains et claudiquant. L'écran grésilla et elle vit apparaître un visage familier, partiellement dissimulé derrière une visière quasiment transparente. Le retour du visuel devait se faire, car la pilote vit son capitaine tressaillir légèrement.

"Ici Fyn'Garul Vas Maefis. Ceci est le premier et dernier avertissement. Au nom de la SCTI, nous vous sommons de vous rendre. Si tel est le cas, aucun mal ne vous sera fait. Vous serez jugé selon les lois en vigueur dans l'espace concilien. Dans le cas contraire, nous engagerons le combat et anéantirons votre flotte, votre base, et traquerons à travers toute la galaxie la moindre personne ayant soutenu de près ou de loin votre organisation."
"Tout doux mon mignon. Si je ne me trompe pas, vous êtes en infériorité numérique, dans la ligne de mire de ma flotte, et en prime je tiens l'une des vôtres."

Un sourire aussi sadique que charmeur étira les lèvres de Viseria qui secoua Miho avant de la tirer devant elle sans ménagement.

"Alors voici le deal. Vous vous rendez, j'ajoute vos joujoux à ma flotte, et peut-être, je dis bien peut-être, que je ne vous exterminerais pas tous."

Fyn ne marqua aucune hésitation. Néanmoins il fut plus long à répondre, paraissant détailler l'image que lui renvoyait les pirates. Voir sa pilote dans de beaux draps ne le réjouissait visiblement pas, mais il fit mine de choisir de s'en moquer.

"Si je ne m'abuse, vous avez placé des détecteurs dans tous les système, non? Donc vous devriez voir en ce moment même que l'infériorité numérique est devenue une notion très versatile. Je dirais… D'ici cinq à dix minutes, la situation sera inversée. Or votre flotte débute à peine sa manoeuvre pour nous faire face. Je ne suis peut-être pas un grand stratège de guerre, mais je serai tenté de dire que vous êtes dans la merde."



~ Vingt-quatre heures plus tôt ~



"C'est quoi cette saloperie? C'est pas du tout ce que j'ai demandé."
"Sur ma liste, c'est noté caisses 3 à 17, hangar BH67. Ça a l'air de correspondre."
"Et sur ma liste, les caisses 3 à 17 contiennent des pièces d'artillerie. Pas des pièces détachées de geths. Qui est l'abruti qui gère les stocks au BH67?"

Interdit, le butarien qui venait de livrer les caisses se gratta l'arrière du crâne jetant un regard circulaire. Autour de lui, les caisses ouvertes contenaient toutes des morceaux de synthétiques, et effectivement pas les pièces commandées.

"Je suis désolé. Nous allons rectifier ça au plus vite. Souhaitez-vous que nous retournions les caisses au hangar BH67?"
"Non. Virez-moi ces saletés dans l'espace. On a pas de temps à perdre avec ça. Et puis c'est pas comme si on en manquait."
"Bien. Ils seront débarrassé avec les déchets du soir."

Poussant un soupire de dépit. La quarienne s'éloigna, le butarien sur les talons qui lui faisait son rapport sur les prochaines livraisons prévues pour le lendemain.
Alors que le silence revint dans la salle de stockage, l'un des optiques visibles par une caisse entrouverte se mit à grésiller avant de s'allumer.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 10 Février 2018, 20:43

Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Hanaris 1 & 2.



Pendant la joute verbale entre l'asari et son capitaine, le regard de Miho partait en tout sens, la faisant certainement passer aux yeux des pirates pour une pauvre petite bête apeurée. Il devait y avoir un peu de ça, effectivement. Mais pour le reste, c'était une autre histoire. Rapidement la pilote nota les détails qui importaient le plus. Toujours sur le dos, Tacitus avait cessé de bouger. Personne n'avait remarqué que ses épaules étaient plus détendues qu'elles n'auraient dû l'être. Derrière Tacitus, l'humain en armure complète, tenait maintenant un fusil à pompe dans chaque main, canons pointés vers le bas, mais qui seraient très faciles à relever.
Au centre, les deux hanaris s'agitaient en tout sens. Visiblement quelque chose sur leurs terminaux ne s'affichait pas comme ça le devrait. A quatre mètres d'elle et l'asari, le turien, celui qui lui avait pris son fusil, regardait d'un air perplexe les hanaris s'exciter. La quarienne en bleue, quant à elle, s'était glissée au plus prêt de la baie vitrée et paraissait observer avec une certaine inquiétude le ballet des vaisseaux en train de se coordonner pour l'attaque. Ceux qui comptaient assaillir la station étaient déjà en position, tandis que les défenseurs étaient loin d'avoir tous terminé de faire front. Elle se tourna vers Viseria qui, croisant son regard, en revint à l'écran sans perdre sa contenance.

"Dans ce cas, vous ne m'en voudrez pas de faire place nette. Pour vous combattre, je ne peux pas m'embarrasser de ça."

D'un geste précis, elle sorti son solia pour en placer le lame sous la gorge de la pilote. Miho releva la tête inutilement, sentant déjà la fraîcheur de la lame bien trop près de sa peau. Elle vit distinctement les lèvres de Fyn se serrer et ses sourcils tressaillir. L'asari poursuivit sur un ton mielleux.

"Un dernier mot pour ton capitaine?"

Miho poussa un gémissement alors que les doigts de l'asari raffermir leur poigne sur ses cheveux pour mieux lui exposer la gorge.

"Ou… Oui… Fyn… S'il te plait… Tu peux transmettre un message pour moi? Je veux que tout le monde connaisse mes derniers mots."
"Je t'écoute."

Pendant un instant, Miho aurait juré que Viseria allait ricaner. Mais si cette dernière trouvait la situation atrocement comique, elle parut perdre son sens de l'humour quand elle vit les traits de la pilote se détendre alors qu'elle ordonna, sur un ton aussi assuré que cruel.

"Feu à volonté."




~ Une heure plus tôt ~




Cela faisait près de six heures que Miho était confinée dans un espace réduit, dans le noir. Sa réserve d'air lui permettrait de tenir encore quatre heures de plus, mais elle savait qu'elle n'en aurait pas besoin. Dissimulée dans grande caisse en direction pour la station spatiale ennemie, elle tâchait de se détendre, sans trop de mal. La position n'était pas très confortable, mais elle avait connu pire. La tête en appui contre l'une des parois, elle se remémora le plan, point par point, tel qu'il était conçu à la base.
Tacitus devait arranger une rencontre pour la première fois avec les meneuses des pirates. L'excuse était simple, en tant que constructeur de vaisseau, il avait eu des commandes plus conséquentes et souhaitait établir avec eux un contrat d'exclusivité concernant certaines pièces rares. Il avait la clientèle, les pirates avaient le matériel.

Miho devait être planquée à bord, dans une caisse quelconque. Une fois que tout le monde aurait quitté le vaisseau stationné dans le hangar de la base, elle sortait furtivement, et en se trouverait un terminal sur place.
Puis la flotte libre attaquerait, occupant tout le monde. Pendant que Tacitus veillerait à ce que les têtes pensantes de l'organisation ne quittent pas le poste de commandement, elle établirait une liaison avec un vaisseau geth de sa flotte pour s'infiltrer dans les bases de données de la station afin d'y dérober les informations dont ils auraient besoin. Liste complète et définitive des hangars, personnel infiltré dans les spatioports, revendeurs connus, et liste détaillée des vaisseaux de la flotte des pirates afin de ne plus avoir qu'à lancer une chasse par la suite.
Il ne lui aurait resté plus qu'à retourner dans sa caisse, attendant le départ de Tacitus et ses hommes pour en ressortir et mission accomplie.

Seulement rien ne se passait jamais comme prévu dans ce genre de mission. S'il y avait quelques leçons que Miho avait retenue de Joab et d'Oméga était qu'un plan, c'était idiot. Il n'en fallait pas qu'un, il en fallait au minimum deux, voire trois ou quatre par sécurité. Parce qu'on n'était jamais à l'abri d'un coup du sort, ou d'un coup de pute. D'ailleurs…
La caisse s'ouvrit d'un coup, et Miho fut aveuglée par une lumière crue et agressive.

"Dehors, la pilote. Il va falloir qu'on cause."

Clignant des yeux. Miho vit Tacitus en train de se faire attacher par l'un des pirates. A côté de Viseria, un turien, homme de main au service de Tacitus, agrippa Miho pour la sortir de la caisse, et lui confisquer ses armes. Cernée, la quarienne n'opposa aucune résistance et, quand elle croisa le regard de Tacitus, celui-ci détourna les yeux, aussi furieux qu'outré de se voir trahir par l'un des siens. Traînée de force dans la soute du vaisseau, puis sur la rampe jusqu'au hangar principal de la station, elle remarqua alors l'étendue des dégâts. Les hommes fidèles à Tacitus avaient été abattus. Ceux qui n'étaient pas encore morts se faisaient traîner au sol sans ménagement pour être attachés ensemble alors qu'eux se faisaient entraîner hors du hangar.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 10 Février 2018, 21:02

Etos Karh: capitaine du gabarit lourd Lakotès, volus.
Astoret Suadela: capitaine de la frégate Tennah, turienne.
Dahiké Bagis: capitaine du gabarit moyen Foremp, galarien.
Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Nuuma'Naras: pilote suppléante du Maefis
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Hanaris 1 & 2.



Les gestes du capitaine Fyn'Garul étaient rendus assuré par l'habitude quand il coupa la communication et s'assit dans le siège co-pilote en s'attachant.

"Tout le monde a entendu?"

La voix de Suadela, la turienne capitaine du Tennah retentit dans la cabine.

"Ils vont bouffer mon Thanix!"
"Faîtes-moi plaisir… Et laissez-moi… Ce charmant cuirassé… Juste devant."

Si l'on faisait abstraction des temps de latence, la voix traînante et paradoxalement avide de la volus avait de quoi faire froid dans le dos. Mais elle n'eut pas besoin de finir sa phrase pour que les premiers tirs des quelques quarante-six vaisseaux actuellement présents et positionnés de la SCTI coordonnent leurs tirs sur les seuls vingt vaisseaux ennemis suffisamment proches pour leur rendre la pareil. Vingt contre quarante-six… Les pirates seuls capables de riposter furent rapidement incapables de le faire, tandis que le reste de leur flotte arrivait à peine. Sauf que pendant ce temps là, d'autres bâtiments armés de la Coopératives sortaient de leur vitesse supralimunique pour faire feu à l0unisson avec ceux déjà présent, ramenant immédiatement le score à égalité entre les deux flottes. Enfin égalité… Si l'on faisait abstraction des premiers vaisseaux pirates déjà hors de fonction pour les plus chanceux.

"Capitaine Garul, puis-je vous suggérer de rester à l'arrière pour l'instant? Je crains que l'armement et les système de défense du Maefis ne lui permette pas le luxe de rester en première ligne."

Le quarien éclata de rire, réalisant que pour une fois, le plus chatouilleux et effrayé de la bande cherchait des justifications pour que d'autres prennent moins de risques.

"Tâchez d'en laisser un peu pour les autres, capitaine Dahiké."

Malgré leur avance, le la Flotte Libre ne pouvait se permettre de considérer la victoire comme aquise. Contrairement aux pirates, la majorité des vaisseaux de la coopérative n'étaient à l'origine pas faits pour le combat, même si tous étaient armés et bénéficiaient de pilotes et de capitaines qui avaient, pour la plupart, participé de près ou de loin à la guerre contre les Moissonneurs, que ce soit en tant que militaires ou indépendants d'autrefois. Si Fyn ne doutait pas que les pertes pourraient s'avérer lourdes, il espérait sincèrement que l'expérience des membres allait leur permettre de ne pas perdre trop de monde. Prenant une lente inspiration, il se reporta sur sa pilote actuelle. Étrangement calme, Nuuma dévia une partie de l'énergie du vaisseau vers ses propulseurs secondaires, améliorant sa mobilité. Tous les niveaux du Maefis n'avaient pas besoin de lumière dans l'immédiat. Ils ne possédaient pas d'armement lourd pour canarder à distance, mais les canons légers dont ils disposaient étaient suffisamment mobiles pour tenir contre une attaque de proximité, ce qui n'allait certainement pas manquer de servir.

"Bien. Places-nous à l'arrière pour le moment. Il nous faut éviter à tout prix de gêner les autres."
"A vos ordres."

Bien qu'elle agisse de manière précise et réfléchie, Nuuma flippait intérieurement. Jamais elle n'avait participé à une bataille depuis le cockpit. Et pire encore, alors qu'elle aurait dû avoir son mentor avec elle pour cette première expérience, celle-ci était probablement en train de mourir en ce moment-même dans la station qu'elle fixait devant elle. Mais son attention fut rapidement déviée quand les scanners du vaisseau envoyèrent des alarmes.

"Vingt chasseurs en approche. Canons légers prêts à faire feu."
"Rapproches-nous du Kignar. Ils ont sacrifié une partie de leurs défenses pour leur canon principal. Ils faut les appuyer contre les chasseurs."
"Bien reçu."




‡----------‡




A l'intérieur de la station, un autre combat s'engagea. A peine l'écran s'était-il noircit que deux détonations sonores se firent entendre, détournant tout le monde du feu d'artifice qui se déroulait à l'extérieur. L'humain en armure venait de faire sauter la tête des deux pirates les plus proches de lui. Alors qu'il se tourna sur sa gauche pour tirer le second coup de son premier fusil à pompe, il lâcha son autre arme que Tacitus attrapa en se relevant vers la droite. Dos à dos, humain et turien firent feu à nouveau, obligeant les personnes libres de leurs mouvements à se mettre à couvert en sortant leurs armes.

Les effets conjugués du rupture de communication brutale, du début de la bataille et du premier tir des fusils à pompe, offrit à Miho les secondes de surprises de l'asari pour réagir. Profitant de cette occasion inespérée, la quarienne leva sa jambe droite pour frapper de toutes ses forces dans le ventre de la cheffe pirate afin de s'accorder un peu de distance, sans pour autant s'épargner une faible entaille au cou en raison de la proximité de la lame de Viseria. Alors que le binôme humain/turien s'apprêtait à tirer leur second coup, elle bondit, faisant passer ses poignets sous ses pieds pour que ses mains se retrouvent devant elle. Agile et souple, elle n'eut aucun mal à exécuter sa petite acrobatie, du moins jusqu'à l'atterrissage où son genou blessé la déséquilibra. Elle recula en titubant, relevant les mains devant elle au moment où l'asari l'attaquait. La lame du solia heurta de plein fouet l'attache métallique des poignets de Miho qui se brisa sous l'impact, libérant la quarienne qui plongea sur le côté pour rouler loin de son ennemie, à présent plus occupée à se mettre à couvert derrière le pilier droit de la salle.

Les tirs pirates débutèrent. Tacitus et l'humain plongèrent sous la rambarde de l'îlot centrale pour se mettre à couvert derrière les terminaux où ils furent accueillis par des tentacules.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 11 Février 2018, 01:47

Etos Karh: capitaine du gabarit lourd Lakotès, volus.
Astoret Suadela: capitaine de la frégate Tennah, turienne.
Dahiké Bagis: capitaine du gabarit moyen Foremp, galarien.
Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Nuuma'Naras: pilote suppléante du Maefis
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.



"Raaaah!!!! AAAAAH!! Mais quelle HORREUR!!"

La voix d'Urs trahissait sa panique alors que les tentacules du hanari enserraient son casque qui grinça sous la pression. Les adversaires roulèrent au sol, tout comme Tacitus et le second hanari qui lui agrippait le fusil à pompe à peine rechargé pour le retourner contre lui. Force brute contre force brute, le turien peinait à ralentir l'inévitable alors que le canon se tournait inexorablement vers sa tête.
Profitant d'un moment de rechargement des pirates, Miho quitta son premier couvert improvisé pour se jeter à son tour sur l'îlot centrale. Elle se félicita d'avoir mis son armure, sans quoi son bouclier ne lui aurait pas évité les quelques balles qui fusèrent dans sa direction. Roulant derrière les terminaux, elle activa son OmniLame et la planta à plusieurs reprises dans le "corps" du hanari aux prises avec Tacitus. Une nouvelle détonation retenti à proximité quand, après avoir réussi de ses mains tremblantes à recharger son fusil à pompe, Urs fit littéralement exploser son propre opposant, retirant prestement son casque avant que celui-ci de le blesse en achevant de se faire broyer par les soubresauts du hanari. Les trois alliés se retrouvèrent côtes-à-côtes, dos contre le terminal central, à reprendre un instant leur souffle.


"La quarienne est pour moi."
"Personne ne touche au traitre, je vais me le faire."
"Je me sens souillé jusqu'aux tréfonds de mon âme…"

Turien et quarienne se tournèrent vers l'humain qui, après un frisson de profond dégoût, se tortilla pour sortir le pistolet à arc qu'il avait encore dans le dos pour la tendre à Miho.

"Trois pirates morts. En reste six avec l'asari que je me réserve, de biotique à biotique."

Des bruits de pas se firent entendre quand deux combattants sur la gauche de la salle se relevèrent pour s'approcher. Le trio se redressa d'un bloc, lançant une rafale de tirs ciblés sur le pirate le plus exposé avant de se baisser tout aussi rapidement.

"Cinq pirates…"
"Vous n'avez aucune chance! Nos renforts arri…"

Avant même que la quarienne en bleu ait pu terminer sa phrase, les portes de la salle de commandement se refermèrent pour se verrouiller totalement. Les lumières baissèrent, signe que la pièce toute entière s'était mise en isolation totale.

"Vous disiez?"
"Ah! Bien joué Vegtam…"
"Je vais vraiment finir par adorer ces geths!"




‡----------‡




"Notre système Gardia est à 60%, celui du Kignar à 62%. Nos canons légers suffisent à le protéger pour le moment."
"Parfait."

Si leurs protections associées aux tirs du Maefis tenaient les chasseurs en respect, c'était surtout parce que, depuis leurs positions, les dégâts causés par le Kignar restaient très moyens. C'était une autre histoire pour des vaisseaux lourds et mieux armés comme le Lakotès qui, malgré l'appui du Tennah était particulièrement harcelés. D'ailleurs la voix de la capitaine volus se fit entendre.

"Notre GARDIA est… Hors service… Le blindage est…"

Devant eux, un missile explosa sur le flanc du Lakotès, déchirant un bout de la carlingue et envoyant dans l'espace une série de débris difficilement identifiables.

"Lakotès au rapport!"

Un long silence s'en suivit.

"Keelah… Etos, répondez!"

Un tir puissant partit du Lakotès pour exploser le cockpit du vaisseau qui venait de l'aligner.

"Ici le Lakotès… Nos dégâts sont conséquents… Perte de 80% de la force de frappe… C'était notre dernier tir… Nous nous retirons."
"Bien reçu Lakotès, nous couvrons votre retraite. Queen Ely, Appuyez-nous."

Fyn failli pousser un soupire de soulagement mais il se retint. La bataille était loin d'être terminée et le Lakotès était leur troisième vaisseau lourd parmi les mieux armés à devoir se replier. Globalement, ils avaient l'avantage, mais à ce stade, ce n'était qu'une observation générale incertaine. Dans le fond, il ignorait combien de blessés ou même de morts se comptaient parmi les équipages des quelques vaisseaux forcés de battre en retraite. Mais une chose était certaine pour lui, à forces de frappe inégales – ils n'avaient pas de chasseurs, n'étaient pas tous bien armés que leurs ennemis – ils étaient suffisamment organisés et efficaces pour filer des sueurs froides aux pirates, plus doués pour les attaques isolées que pour les batailles rangées.

"Capitaine, le Little Cloud a détecté l'approche du Dagon, ainsi que les derniers vaisseaux lourds de notre flotte."
"Bien…"
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 11 Février 2018, 14:52

Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Rim'Sifin Vas Dagon: commodore de la Flotte Lourde, quarien.




Agenouillée sous une console, Sanaa manipulait fébrilement son OmniTech. Dans son oreillette, la voix de Viseria, à couvert à quelques mètres d'elle, était calme malgré la situation.

"Donnes-moi des bonnes nouvelles."
"Ça va être difficile. Je me fais contrer en temps réel. Pour être aussi rapide, ce doit être des synthétiques. Comment sont-ils arrivés à bord?"
"On s'en occupera plus tard. Je veux une solution."
"Je n'en ai pas! Et ça empire. Ils ont d'autres vaisseaux qui arriv…"

Deux nouvelles rafales de tirs rendirent la fin de sa phrase incompréhensible. Un des leurs s'effondra sur le sol, ses boucliers saturés par les balles n'ayant pas suffit à le protéger. Ils avaient beau avoir l'avantage du nombre, leurs ex otages étaient parfaitement coordonnés et ciblaient chacune de leurs attaques sur une seule personne un peu trop exposé, écrémant peu à peu ce qu'il leur restait de combattants dans la pièce. De ce qu'elle avait pu compter, il n'y avait plus maintenant que trois hommes, elle et sa compagne.

"Bon… Il est temps de passer à la vitesse supérieure."

L'asari se leva brusquement, auréolée de bleu, et tendit une main autoritaire vers le dessus de l'îlot centrale où une singularité commença à se former, obligeant le trio à bouger.


"On fonce!"


Roulant au sol, Miho, Urs et Tacitus repassèrent sous la rambarde pour chuter lourdement au sol. Dans son élan, l'humain tendit une main vers la sphère sombre Pensant profiter de l'occasion, les trois pirates restants s'étaient relevés mais, réalisant le danger juste à temps, deux se baissèrent subitement. Le troisième ne réagit pas assez rapidement et sa tête sauta littéralement quand, suite à son action, Urs déclencha une explosion biotique qui mit en pièces les terminaux centraux, projetant dans toute la salle des débris de métaux plus ou moins grands. A raz du sol, sous le niveau des machines, turien, humain et quarienne virent à peine leurs bouclier tressaillirent. Tacitus fut le premier à réagir, bondissant arme chargée vers les deux pirates restant. Le premier n'eut aucune chance à bout portant tandis que le deuxième, son homme de main qui l'avait trahit, se fit littéralement sauter dessus par son ancien boss bien décidé à se venger. Urs quant à lui, se releva pour projeter une plaque de métal aux bords acérés vers l'asari, prêt à en découdre.

Miho eut moins de chance. A peine relevée, elle nota la présence de Sanaa qui a'était déplacée derrière le pilier à gauche de la salle. Encore à moitié dissimulée elle manipulait son OmniTech. Reculant subitement, la pilote se protégea du mieux possible en plongeant sur le côté, esquivant de justesse les dégâts un souffle cryo qui laissa sur ses avant-bras quelques cristaux de glaces. Son pistolet, lui, était à présent complètement gelé et inutilisable. A même le sol, elle glissa derrière le rebord de l'îlot contre lequel elle s'adossa, manipulant à son tour son OmniTech. Mais contrairement à une attaque, ce fut un message qu'elle envoya, espérant que la réponse soit tout aussi rapide que l'isolation de la pièce.



‡----------‡




Les vaisseaux des lignes arrière de la petite flotte du SCTI s'écartèrent progressivement, par simple précaution. Précaution nécessaire quand arriva un porte-chasseur conséquent, affichant le logo de la Fédération de Rannoch. L'imposant bâtiment, flanqué de trois vaisseaux civils moyens mais bien armés faisait passer ces derniers pour des navettes en comparaison. Dans le poste de contrôle, où pilotes et ingénieurs se partageaient les différentes activités, un quarien, assis dans le siège principal, activa les communications pour tout son bâtiment.

"A tous les chasseurs: A l'assaut des forces ennemies. Ouvrez des fenêtres de tirs pour les vaisseaux indépendants et si vous en avez la possibilité, anéantissez leur armement. Torpilles antigrav à volonté."

Dans le cockpit du Maefis, Fyn s'autorisa cette fois-ci un long soupire. Une quarantaine de chasseurs geths et quariens les dépassèrent, fondant sur les lignes ennemies avec une précision toute militaire. C'était maintenant que la situation se renversa définitivement. Deux vaisseaux de plus bâtirent en retraite de leur côté, non seulement en raison de leurs dégâts mais aussi pour laisser la place aux gabarits les mieux armés qui profitaient à présent pour cibler leurs tirs avec plus de précisions. Face à eux les pirates venaient de réaliser que leurs chances de victoires venaient de disparaître. A présent définitivement en sous-nombre, ils n'avaient plus que l'option de tenir pour protéger la station. Seulement voilà, il ne s'agissait pas de soldats entraînés à se battre en toutes circonstances, mais de criminels notoires dont les principes se limitaient la plupart du temps à leur propre survie. Avec un sourire de victoire, les différents capitaines purent voir certains vaisseaux parmi les plus petits et les plus mobiles exécuter une manœuvre de fuite tandis que leurs chasseurs battaient en retraite, sous les feux de la SCTI.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 11 Février 2018, 17:44

Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Etos Karh: capitaine du gabarit lourd Lakotès, volus.
Astoret Suadela: capitaine de la frégate Tennah, turienne.
Dahiké Bagis: capitaine du gabarit moyen Foremp, galarien.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Nuuma'Naras: pilote suppléante du Maefis, quarienne.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Viseria K'Sario: meneuse des pirates, asari.
Sanaa'Togal: seconde de Viseria, quarienne.
Rim'Sifin Vas Dagon: commodore de la Flotte Lourde, quarien.


La bataille entre Urs et Viseria faisait rage. Entre l'asari et l'humain, c'était la première qui se lâchait le plus, provoquant des dégâts conséquents dans la pièce et obligeant les deux quariennes, actuellement les plus proches, à rester à couvert pour l'instant. De l'autre côté, Tacitus et son ex homme de main roulaient au sol, leurs armes abandonnées, pour se taper allégrement dessus.

Miho ferma les yeux quelques secondes. Elle n'aurait su dire si c'était les explosions ou les chocs qu'elle avait encaissés jusqu'alors, mais sa tête commençait à lui faire mal. Elle comprit rapidement que son système immunitaire commençait à être sérieusement débordé et que les antibiotiques de secours allaient être insuffisants. Comprenant que le temps commençait à devenir plus pressant, elle osa jeter un coup d'œil sur le côté avant de se remettre fissa à couvert quand elle vit son adversaire, arme de poing, lui tirer dessus. Mais les tirs s'interrompirent avant même que le chargeur ne soit vidé quand, à sa plus grande surprise, Sanaa sentit son arrivée d'air se bloquer. Elle lâcha son arme dans un réflexe de survie élémentaire en se glissant derrière son pilier, ses mains s'attaquant en panique aux attaches de son casque. Apparemment, elle n'avait pas envisagé que son virus puisse se retourner contre elle, au sein même de son territoire. En même temps, elle ne devait pas s'attendre à ce que son système soit piraté par des geths. Profitant de cette occasion inespérée, Miho se releva et fonça sur sa congénère qui, jetant sa visière, prit une longue inspiration et se releva à son tour pour lui faire face. L'échange de coups aurait pu être plus bref si Miho n'était pas ralentie par son armure. Mais elle parvint de justesse à bloquer les deux bras de Sanaa.

"Ça c'est pour le Kernak, pétasse!"

Prenant son élan, elle mit à sa consoeur un magistral coup de boule. Un craquement désagréable retentit quand Sanaa recula, ses mains plaquées sur son visage ne retenant pas un flot de sang qui glissa entre ses doigts en se déversant dans sa bouche et sa gorge, bloquant une nouvelle fois sa respiration. Dans la foulée, Miho se baissa pour ramasser l'arme de poing de la quarien qu'elle lui braqua à bout portant droit sur la tête. Elle aurait dû faire feu tout de suite, mais quelque chose la bloqua. Un petit détail qui pesait beaucoup plus lourd qu'elle ne l'avait imaginé: jamais elle n'avait tué un membre de son espèce. Détournée dans sa réflexion, elle vit Urs exécuter un petit vol plané avant de glisser au sol et percuter l'îlot central.

"Non!"

La pilote vit l'asari entourée de son aura biotique se dresser, mains tendue vers elle. Par réflexe, Miho relâcha le pistolet et agrippa Sanaa pour s'en servir comme bouclier, un peu trop tard. Les deux quariennes décollèrent du sol sous le regard médusé de Viseria qui, impuissante, vit les deux femmes agrippées l'une à l'autre s'écraser lourdement au sol. Les craquements furent largement perçus par Miho qui chuta sur sa congénère, dont le crâne se brisa purement et simplement au sol. L'armure de la pilote encaissa une partie, mais trop peu. Les craquements ne furent pas que ceux de Sanaa. Le souffle coupé net, Miho sentit une vague de douleur lui étreindre torse et flanc compressés sous l'impact. Luttant contre l'évanouissement, elle roula sur le dos dans un long gémissement sifflant, à la merci de l'asari dont le regard rempli de haine avait le mérite d'être clair sur le sort qu'elle réservait à la quarienne. Sa main tâtonant tant bien que mal, Miho saisit le pistolet toujours au sol et le braqua, les bras tremblants, sur la cheffe des pirates qui se figea un instant. Du coin de l'œil, elle vit Urs relevé auréolé de bleu à son tour. Profitant de ce miracle, elle vida le reste du chargeur sur l'asari, soutenue par une rafale de mitraillette de la part de Tacitus aux pieds duquel gisait le cadavre de son ancien employé. Criblée de balles, Viseria s'effondra, poussant un dernier soupire en tournant la tête vers sa compagne quarienne déjà morte.



‡----------‡



Les cris de joie des capitaines, pilotes et membres d'équipage sur la fréquence commune retentirent dans tous les vaisseaux de la SCTI. Les ennemis qui n'avaient pas fuit étaient mis en pièces, submergés par le nombre et les assauts conjugués des différents gabarits de la Flotte Libre associés aux chasseurs de la Fédération de Rannoch.

"A tous les vaisseaux de la flotte, notre bâtiment est prêt à accueillir les blessés."
"Lancement des protocoles d'évacuations des vaisseaux endommagés. Le Foremp est prêt à rediriger les navettes et modules."

"A tous les vaisseaux en état, cernez la station."
"Bien reçu. Frégates et gabarits légers en position!"

"Rapport de Daun: deux blessés légers à bord suite aux explosions. Rien de sérieux, Mun et Siole sont déjà pris en charge. Nous avons perdu un canon mobile et les deux canons fixes. Notre GARDIA est à 2%, celui du Kignar à 36%. Ils n'ont aucun blessé à bord."
"Beau travail, Nuuma. Remets-nous en liaison avec la station."
Dernière édition par Miho'Shakti Vas Erakis le 11 Février 2018, 21:34, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

En ligne

Re: Inglorious Vessels

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 11 Février 2018, 21:33

Astoret Suadela: capitaine de la frégate Tennah, turienne.
Dahiké Bagis: capitaine du gabarit moyen Foremp, galarien.
Schmid Urs: capitaine du gabarit lourd Little Cloud, humain.
Vegtam : capitaine du gabarit moyen Farmatyr, geth.
Fyn'Garul: capitaine du gabarit moyen Maefis, quarien.
Tacitus: chef de chantier clandestin, turien.
Rim'Sifin Vas Dagon: commodore de la Flotte Lourde, quarien.



Appuyée sur la console la plus proche de la baie vitrée, et surtout la dernière encore concrètement intacte, Miho ressentait douloureusement chacune de ses respirations. Elle se redressa tant bien que mal, ses mains s'agitant sur le clavier, avec une rapidité considérablement diminuée. A côté d'elle. Urs s'était simplement écroulé au sol, l'arcade explosée, le souffle court, et épuisé par son combat biotique. Dans son dos, Tacitus ramassait leurs armes, ramenant à Miho son fusil d'assaut récupéré aux pieds du traître. Avec lenteur, elle ouvrit les canaux de communication internes de la station.

"Capitaine Vegtam? Vous me recevez?"
"Affirmatif. Rapport?"
"Ennemis neutralisés en salle de contrôle. Demandons le déverrouillage des portes. Et de votre côté?"
"Déverrouillage effectué. Personnel hostile armé neutralisé. Personnel non armé confiné dans différentes pièces de la station, en attente d'évacuation. Personnel du turien Tacitus libéré. Système de défense de la station neutralisé."
"Et votre bilan blessé?"
"Trois geths en cours de réparation. Plateforme Mithra intacte. Aucune perte."

La quarienne se risqua à sourire en relevant les yeux vers la baie vitrée où les vaisseaux de la SCTI manoeuvraient pour cerner la station. Tacitus lui donna une petite tape sur l'épaule tandis qu'elle rangeait son fusil d'assaut dans son dos. Une communication entrante leur parvint. L'écran trop abimé émit un grésillement avant de rendre définitivement l'âme. Seul la voix de Fyn se fit entendre, la qualité sonore laissant à désirer.

"Maefis à station. Les combats sont terminés."

Dans le cockpit, à côté de Nuuma, Fyn se surprit à gratter nerveusement son accoudoir, réalisant qu'aucune image ne pouvait s'afficher de son côté dans l'immédiat. Il se détendit en entendant la voix faible, mais bien vivante, de sa pilote titulaire.

"Station à Maefis, tout est sous contrôle. Le commando de Vegtam a fait des prisonniers. Certains hommes de Tacitus auraient besoin de soins."
"Le Foremp dirige les sauvetages. Je le mets en liaison avec Vegtam. Et de votre côté?"
"On aura tous besoin de soins également."

Miho ferma les yeux. Un bourdonnement incessant s'ajoutait à son mal-être général. Sa vision se troubla légèrement. Elle tourna la tête, pour observer un instant Urs, avant d'en revenir à la console.

"Tu as des nouvelles du Little Cloud?"

L'humain releva les yeux vers la quarienne avec un air surpris, avant d'afficher une expression de reconnaissance pour obtenir si vite des nouvelles de son vaisseau.

"Un instant… Douze blessés, rien de grave. Mais leur canon principal a salement surchauffé et nécessitera des réparations."
"Merci Fyn."
"Les navettes sont pas mal chargées, le Tennah va s'amarrer pour vous récupérer."
"Bien reçu. On se voit tout à l'heure, terminé."

Miho prit l'initiative de couper la communication. Lentement, elle se laissa glisser au sol où elle s'assit, à côté du capitaine humain. Tacitus rangea ses propres armes.

"Ne le prenez pas mal, mais je veux aller voir mes hommes. Ça va aller?"
"Oui oui, on se retrouve plus tard. Merci pour votre implication."
"Ne me remerciez pas, on a pas encore parlé paiement."

Miho fut tentée de rire, mais la douleur était telle qu'elle n'afficha qu'une grimace qui fit sourire le turien avant qu'il ne quitte la pièce, laissant humain et quarienne seuls.

"Je pensais avoir laissé ces conneries derrière moi en quittant l'Alliance, mais mine de rien, ça m'avait manqué."
"Tant mieux, parce que ce n'est que le début."
"C'est quoi la suite du programme?"
"récupérer toutes les informations enregistrée sur la station, arrêter les fuyards, plus tous les autres vaisseaux qui n'étaient pas présents, confondre les revendeurs, les complices, les fournisseurs, tâcher de lister le nombre réel des victimes…"

Urs poussa un long soupir en étendant une de ses jambes. Il essuya un peu de sang qui commençait à sécher sur sa joue, en contemplant le cadavres de l'asari, quelques pas plus loin.

"Heureusement, on est plus seuls pour ça à présent."
"Heureusement, oui…"

Le regard devenu vide de la quarienne fixait le corps étendu de Sanaa. Le voile bleu nuit de sa combinaison était tombé autour de sa tête, baignant dans le sang, les éclats d'os et des restes de matière grise. Ses paupières fermées donnaient l'étrange impression que ses globes oculaires s'étaient enfoncés dans sa boîte crânienne. Miho prit conscience que c'était la première fois qu'elle était directement responsable de la mort d'un membre de son espèce. La douleur devint plus vivace dans sa poitrine, en lien probable avec les blessures survenues. Elle laissa sa tête aller en arrière jusqu'à s'appuyer contre le terminal, ferma les yeux, et se laissa happer par les ténèbres

"Il est temps qu'on aille rejoindre le Tennah. Miho? Tu m'entends? Miho??"
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 395
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 1,909.00 Points

Suivant

Retour vers Nébuleuse du Sablier



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron