Hanibale Asari

*

Modérateurs : Administration, MJ

Re: Hanibale Asari

Message par Kali T'Kando » 18 Juillet 2017, 18:20

Inspirant longuement, Kali posa sa main sur la tête de Vadrouille et la caressant tendrement, remerciant ainsi la créature pour son aide avant de s’approcher de la trappe pour trouver comment l’ouvrir. Alors que ses doigts se glissèrent dans ce qui ressemblait grossièrement à une poignée, le varren de Nissara se mit à grogner et se plaça devant l’asari comme pour la protéger. Se retournant instinctivement, son flingue à la main, Kali put voir dans la pénombre un casque ressemblant à une tête de mort. En voyant cela, l’ancienne commando laissa filer un soupir de soulagement avant de se reconcentrer sur la trappe.

« - Tu en as mis du temps pour me rattraper Aba. »

A ces mots, l’homme ne put s’empêcher de rire avant de se frotter le sommet de son casque horrifique.

« - Comment veux-tu que moi, faible humain, rattrapes une asari qui sprint avec sa biotique ? Franchement Madame, faudrait nous ménager de temps en temps. »

Lorsqu’il dit nous, plusieurs autres hommes tous revêtant le même casque en forme de crâne humain firent leur apparition. A la différence de ces hommes, le casque d’Abaddon était recouvert de peinture blanche, rendant le crâne encore plus intimidant. Cet accoutrement représentait la division de la Dead Echo qui était sous les ordres de Joshua, ces derniers étaient spécialisés dans les actions les plus hautes en couleur du groupe, les actions qui servaient à faire passer un message à leurs ennemis. Leur brutalité n’avait pas d’égale dans la Dead Echo et même au sein de leur groupe, les membres de cette petite division étaient craints. Torture, intimidation, exécution, démolition, faisaient parties de leur b.a.-ba et Abaddon était maitre là-dedans. Et c’était justement parce qu’ils étaient impitoyables, que Kali les avaient amenés avec elle pour capturer leur cible. Aria la voulait vivante certes… mais elle n’avait pas précisé en combien de morceau. Et la déesse sait qu’après avoir kidnappée Nissara, la petite cannibale allait être répartie en de nombreux sachets.
Voyant que l’asari connaissait ces humains, Vadrouille cessa de grogner et se rapprocha de la trappe. Abaddon l’imita et s’agenouilla en face de Kali et l’aida à soulever la lourde pièce de fonte, découvrant ainsi l’entrée d’un vieu système de canalisation. Ce dernier devait être à l’abandon depuis longtemps car aucune odeur sordide ne vint violer les cavités nasales de l’asari. A son grand soulagement. Faisant un simple signe de tête, deux des hommes de Kali s’engouffrèrent dans le trou avant de signaler qu’il n’y avait aucun problème en bas. Kali s’y jeta ensuite, amortissant sa chute grâce à la biotique, elle fut ensuite suivit d’Abaddon qui soulevait le varren d’une main puis des deux autres soldats. Une fois à l’intérieur, Kali donna ses ordres. Les égouts qui se prolongeaient en face d’elle s’ouvraient sur trois passages, de quoi plonger l’asari en Grèce antique à la recherche du Minotaure. L’ancienne commando soupira un instant avant de grimacer face aux choix qui se présentaient à elle. Puisqu’aucun indice ne permettait à l’asari de pointer dans la bonne direction, elle choisit de se séparer en groupe de deux, Vadrouille ne comptant pas. Ce dernier semblant plutôt perturbé par les différentes odeurs qui assaillaient ses narines.
Kali prit alors un chemin accompagné par son second et le varren tandis que les hommes d’Abaddon se répartirent les tunnels restant. A chacun de ses pas, l’asari priait la déesse pour tomber sur un indice, un signe, qui lui permettrait de retrouver son instructrice au plus vite. Nissara saurait sûrement se défendre mais elle ne connaissait pas les astuces de leur cible… cette inconnue ne pouvait que plonger Kali dans l’incertitude. Cependant, Kali ne pouvait pas se précipiter, manquer ne serait-ce qu’un détail pourrait conduire son ancienne formatrice à perdre des morceaux de son être. Ouvrant ses yeux et ses oreilles à chaque petite chose, les deux mercenaires et le varren se frayèrent un chemin dans les égouts en quête de solution… et c’est au bout d’un croisement que Kali eut le plus grand soupir de soulagement de sa vie. Elle entendit des voix… dont celle de Nissara.
Se guidant tant bien que mal à l’oreille, l’ancienne commando traqua les bruits, avançant un peu plus vite à mesure que les voix de Nissara et de la cannibale se faisait de plus en plus clair. Et finalement, Kali tomba sur ce qu’elle cherchait. Les voix venaient de sous ses pieds et après un gémissement de Vadrouille, elle tomba sur une trappe suffisamment dissimulé pour échapper à toute détection mais le varren de Nissara ne pouvait que s’agiter devant elle, sentant l’odeur de sa maitresse. Affichant un sourire carnassier, Kali fit signe à Vadrouille de s’écarter et elle prit une grenade thermique à Abaddon avant de la lancer sur la trappe. Une fois que l’engin explosa, propagea un bruit assourdissant, une asari au visage tordue par la fureur tomba au sol. Après avoir lâché un sourire sadique et recouvert son corps d’une aura violacée, elle hurla :


« - SURPRISE PETASSE ! »

Et elle disparut dans un éclair biotique, se propulsant sur la cannibale dans une charge biotique pour s’assurer de la dégager du corps meurtri de sa seule et unique Mama.
Code couleur : #00FFCC

Image
© Tazxman
Avatar de l’utilisateur
Kali T'Kando
Personnage inactif
 
Message(s) : 130
Inscription : 10 Mars 2015, 12:30

Âge: 302
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Biotique
Points d'Héroïsme: 16

Points MEL: 301.00 Points

Précédent

Retour vers Nébuleuse d'Oméga



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)