Geth + Quarien = haute couture ?!

*

Modérateurs : Administration, MJ

En ligne

Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 02 Février 2018, 22:00

• Date du RP : 3 Novembre 2 192
• Lieu du RP : Nady'Zah
• Type de RP : RP fermé
• Personnage(s) participant(s) :Seides et Miho'Shakti Vas Maefis


-------------------------------------------------------------------




Avenir a écrit :Chère mademoiselle Shakti,

Suite à son annonce, Séides a finalement créé son entreprise de mode, Avenir.
Ce dernier, vous considérant comme une connaissance proche, souhaiterait que vous soyez une des premières personnes à tester sa ligne de combinaisons personnalisées ainsi que ses installations qui seront sans nulle doute jugées révolutionnaires.
En effet, visualisant le futur des créateurs, il souhaite leur offrir une nouvelle vision d’eux même et surtout de ce qu’ils pourraient être sur leur planète et dans toute la galaxie.

Séides vous invite donc à venir, à la date et heure de votre choix, visiter son enseigne.

A cet effet, veuillez répondre à ce mail et vous présenter à l’accueil.

Amicalement,

Eleris’vrosir Vas Kadilis,
Première secrétaire d’Avenir.

PS : Séides vous conseil de venir lors d’un de nos jours de fermeture en pleine journée, pour profiter de nos installations. Si cela vous est possible, naturellement.


Miho'Shakti Vas Maefis a écrit :Chère Mademoiselle Vrosir,

C'est avec grand plaisir que je viendrai découvrir cette ligne de combinaisons et ces installations. Je prend note de vos jours de fermeture et vous indiquerai mon prochain passage sur Rannoch dès que mon plan de vol sera fixé.
Pourriez-vos transmettre mes amitiés à Seides?

Au plaisir de bientôt vous rencontrer,


Miho'Shakti Vas Maefis.


Aussitôt dit, aussitôt fait. En vérité, Miho avait prévu de s'arrêter sur Rannoch principalement pour voir sa famille, profitant de l'excuse d'une réunion de la coopérative sur leur station encore incomplète et temporairement en orbite autour de la planète. Mais la perspective de revoir Seides, des mois après son discours qu'elle avait trouvé tout particulièrement touchant, l'avait incitée à demander une rallonge de temps très facilement acceptée d'ailleurs.

Le message ne l'avait intriguée qu'à moitié. Après tout, le geth avait annoncé publiquement sa réorientation professionnelle, et personnelle dans la foulée. Mais elle s'avoua étonnée de se faire inviter, compte tenu que la mode était loin, très très loin, de son domaine de compétences. Aurait-elle l'opportunité de se faire faire un relooking? Elle pourrait toujours demander. Après tout, une fois que le SCTI sera réellement reconnu, il vaudrait mieux qu'elle retravaille un minimum son image.
Mais surtout, ce qui suscita le plus gros de son interrogation était… Les installations? S'agissait-il d'une usine textile avant-gardiste? Le nom que Seides avait donné à sa société n'était certainement pas anodin et laissait présager quelque chose qu'il lui serait très difficile d'anticiper.

Le taxi qu'elle avait pris pour la conduire à l'adresse indiquée par la secrétaire arriva alors qu'elle en était encore à faire des suppositions. D'un point de vue totalement personnel, elle se demanda s'il lui serait donné de faire connaissance avec l'adorable fille du papa geth. La porte s'ouvrit et, après avoir réglé, la quarienne s'extirpa hors du véhicule pour observer la devanture. Le style moderne n'était pas moins élégant. Elle observa pendant quelques instants les combinaisons exposées derrière la vitrine. Des modèles bien plus beaux et récents que la sienne. L'intérieur paraissait éteint, normal puisqu'il s'agissait d'un jour de fermeture. Mais ce n'était pas pour autant que la boutique était vide.

La pilote s'arrêta derrière la porte et donna quelques petits coups secs sur le cadre pour signaler sa présence. Inutile de faire beaucoup de bruit, elle avait annoncé le jour et l'heure de son passage et elle s'avéra être pile dans les temps. Glissant ses mains dans son dos, elle recula d'un pas et attendit qu'on vienne lui ouvrir.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Seides » 02 Février 2018, 22:09

Miho n’eut pas besoin de frapper deux fois. Les vitres teintées s’écartèrent sur une quarienne vêtue de manière inhabituelle.

Image

Les ornements de la combinaison scintillaient comme des diamants malgré la lumière. En plus des draps supplémentaires…
"Miho'Shakti Vas Maefis. Séides vous attend. Veuillez entrer je vous prie." fit-elle en s’effaçant : "Vous êtes la première organique qu’il désigne comme proche… Enfin… En dehors de sa fille. J’étais impatiente de voir à quoi pouvait bien ressembler une amie pour lui.

Mais j’y pense. Je suis Tila’Salira Vas Rannoch. Et je suis… Disons son modèle d’exposition."
dit elle avec un sourire dans la voix.
Tout en marchant elle lui expliqua que lors de la création de son enseigne, Séides avait eu besoin d’une quarienne n’ayant pas de soucis à changer de combinaison souvent et à exposer son corps, du moins en partie.
Tila était une des quelques quariennes avec un système immunitaire relativement épargné (d’après les standards de Rannoch. Dans la galaxie…). Cet état lui permettait donc d’être un peu moins sensible aux nombreux changements de combinaisons exigés par sa profession.
En effet elle devait montrer les différents modèles en live. Séides expliquait et si un modèle intéressait une cliente, elle exposait. En fin de journée elle en avait en général un bon coup de barre et un léger mal de cœur. Parfois un mal de tête, mais elle était requinquée par une bonne nuit de sommeil. Et au pire elle pouvait prendre une journée n’importe quand. Le patron n’était pas chiant.

Les allées de la boutique étaient assombries et on ne pouvait que deviner des formes au sol avec les veilleuses, plateau holographiques éteints, certains entourés de barrières.
Ils avaient monté une rampe donnant sur une aire d’exposition où trois holoprojecteurs montraient trois combinaisons différentes. Devant se tenait Séides, faisant des ajustements avec son omnitech, les combinaisons changeantes de teintes en accord avec les commandes du geth.

Image

Image
Image

"Créatrice Shakti. " fit le geth en regardant par-dessus son épaule : "Je suis heureux de vous voir en ces circonstances paisibles. Un changement plutôt bienvenu, contrairement aux occasions précédentes…" Et pour cause.

Faisant un dernier réglage, il se tourna définitivement vers ses deux interlocutrices : "J’imagine que vous avez fait connaissance de Tila. J’aurai eu plaisir à vous présenter ma fille et l’Administrateur M140U, mais ils sont en vadrouille.
Je pense que nous pouvons donc rentrer dans le vif du sujet. A moins que vous n’aimeriez un rafraichissement ? "


Tila avait fait un discret signe à Séides lorsque celui-ci avait voulu aborder le sujet pour lequel il avait invité la pilote. Visiblement elle servait aussi à rappeler les bonnes manières au geth, qui s’égarait parfois dans sa synthétiquité.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 203
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 532.00 Points

En ligne

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 02 Février 2018, 22:24

L'accueil fut plutôt chatoyant. Miho fixa quelques secondes la tenues du modèle, notant toute la finesse du détail. Il n'y avait pas à dire, ce style était vraiment beau. Pas pratique pour un quotidien comme le sien, mais le peu de sens esthétique qu'elle possédait en fut titillé. Mais bien vite, elle s'était reportée sur le visage qu'elle pouvait deviner derrière la visière, un peu étonnée de susciter autant de curiosité chez la jeune femme. Oui, elle pouvait dire sans trop s'y risquer qu'elle se considérait comme une amie de Seides, même si il ne lui a pas encore été donné de rencontrer sa fille. Mais les choses prenaient leur temps pour évoluer et c'était agréable pour elle de se dire qu'elle pouvait voir le geth dans des circonstances autres qu'une mission.

"Enchantée, Tila!"

Être modèle ne devait pas être facile, surtout pour une quarienne. Miho entra, non sans avoir remercié Tila, et s'avança de quelques pas dans la boutique avant d'attendre la jeune femme. Suivant cette dernière, elle l'observa régulièrement, alors qu'elle répondait mine de rien d'elle-même aux questions qu'elle se posait. Ce qui lui fit penser qu'elle devrait se pencher plus sérieusement sur les résultats d'Akasha concernant l'évolution de son propre système immunitaire. Mais elle était encore bien loin d'envisager un seul instant pouvoir endurer des changements de tenue aussi fréquents. Heureusement, Seides n'était pas du genre patron tyrannique et connaissait très bien les limites de l'organisme quarien.

Alors que Seides se profilait de dos, l'intérêt de Miho fut immédiatement porté sur les modèles sur lesquels travaillait le synthétique. Des modèles plutôt… Dénudé, même s'il semblait bien que les parties visibles restaient protégées par des matières transparentes. Elle s'approcha, en détaillant les exemples, notant au passage que le geth avait décidément un sens de la mode bien plus poussé que la majorité des quariens. Voilà qui était plus que prometteur pour la suite des événements!

"Bonjour Seides! Moi aussi je suis contente de te revoir dans une autre situation. Ils sont beaux, ces modèles!"

L'un des trois tout particulièrement. Mais en vérité elle se voyait mal porter ce genre de chose pour l'instant. La vie étant ce qu'elle avait été, sa combinaison formait son espace à elle, et en montrer aussi facilement l'intérieur était pour elle encore un concept encore abstrait.
Elle regretta l'absence d'Eyma et du chat, qu'elle n'avait pu qu'apercevoir lors du discours de Seides. Mais ce ne serait que partie remise! Et puis le plus intéressant était encore à venir. Comment aller se développer une enfant asari guidée par un geth, pour les siècles à venir? Même si elle ne vivrait pas assez longtemps pour le voir, sans doute pourra-t-elle en observer un infime exemple.

La proposition de boisson l'étonna, même si elle avait perçu un léger mouvement venant de la quarienne à ses côtés. En vérité, sa curiosité était plus que piquée, et perdre du temps avec une boisson lui paraissait maintenant inconcevable.

"Oh, non merci, ça ira très bien. J'avoue être surtout intriguée par cette invitation. En quoi puis-je t'être utile, Seides?"

Car si visiter était en tous les cas une activité intéressante, quelque chose en elle lui disait que le pragmatisme synthétique faisait qu'il devait y avoir autre chose que du simple tourisme dans tout ça.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Seides » 02 Février 2018, 22:38

Séides remercia Miho pour ses commentaires sur ces tenues : "Merci créatrice. Ce sont nos modèles les plus prometteurs. En tout cas ceux qui plaisent le plus. Et leurs variantes. Le côté robe de soirée fait son petit effet. Mais le plus vendeur est le trenchcoat.
Le modèle galaxie… Est plus un démonstrateur de notre technologie de projection holographique sur combinaison. L’effet est saisissant est plait énormément. Mais il est un peu cher à l’heure actuelle. D’où son manque d’acheteur. Mais les retours sont extrêmement positifs.
Nos acheteurs les plus intéressés sont ceux qui ont vu ce modèle. "

Il était vrai que voir une galaxie donnait énormément de profondeur à la personne qui le portait.
En tout cas l’appréciation de Miho comptait pour lui.

Allant droit au but elle demanda à savoir le pourquoi du comment de sa présence ici. Il n’en fût nullement surpris et compta même dessus. Il allait avoir un avis sur son plus grand projet.

"Les tenues ne sont que la partie immergé de l’iceberg, comme disent les humains. A ce sujet, un iceberg est une immense masse de glace dont seule une toute petite partie ressort de l’eau. La très grande majorité étant immergé.
Pour faire le parallèle, le gros de mon projet se trouve en sous -sol. Si vous voulez bien me suivre."


Séides se dirigeât vers un ascenseur, l’ouvrant grâce à son omnitech et invita les deux quariennes à le suivre. Tila souriait à l’attention de Miho, en avançant derrière elle.


L’ascenseurs ne mit pas longtemps pour arriver à destination. Ils étaient descendus d’un, peut-être deux étages. Le couloir qui fit face n’avait rien de spécial : quelques portes à droite et à gauche, des murs nus.
Séides prit la première porte sur la gauche. La nouvelle pièce longeait visiblement le couloir et sur le mur qui faisait face une grande baie vitrée. Et par la baie un paysage magnifique qu’ils observaient depuis le haut.

Image

"Ceci est la vraie raison d’être de cette construction. Le paysage que vous voyez en contre-bas est en partie naturelle. Le sable est importé d’une plage de Rannoch, tout comme l’eau et les rochers. Les arbres en revanche ne sont pas d’ici. Mais ça donne une meilleure impression de plage d’un monde eden. Nous prolongeons le tout avec des hologrammes de bonne qualité.
La brise est simulée, en revanche le soleil est pour ainsi dire naturel : nous le canalisons via un immense cristal sur le dessus de la construction à travers un puis de lumière, quelques lentilles, avant d’être diffusé ici même."


Le « soleil » du décor brillait de manière assez intense pour ne pas donner envie de le fixer directement.
"Vous avez vu les combinaisons plus haut. Mais mon meilleur espoir est que les créateurs ne pouvant se débarrasser de leurs combinaisons, puisse passer à la technique que j’ai inventé et appeler première peau.
C’est un composé élastique et résistant qui s’applique directement sur la peau de la personne qui voudrait tenter l’expérience. Malgré sa finesse, il résiste à la plupart des abrasions légères. Pas au tranchant ou aux pointes, mais c’est assez pour lui faire confiance pour ne pas se déchirer simplement en frottant le coin d’un mur ou l’angle un peu trop prononcé d’un objet.
Seul le masque est à l’heure actuelle irremplaçable. Nous vous fournissons néanmoins une réserve discrète d’air surcomprimé, qui permet une autonomie d’une douzaine d’heure. Le mélange correspond à celui de la combinaison cible. Le tout vient sous votre capuche à la place des tuyaux habituels."


Séides fit une pause pour laisser Miho digérer ce qu’il venait de dire.

"Le grand intérêt est que vous pourrez vous passer de votre combinaison momentanément, mais surtout avoir la sensation de ne rien avoir sur vous. N’avez-vous jamais eu envie de sentir l’eau sur vos pieds, les grand de sable couler entre vos doigts, le soleil et le vent caresser votre peau ? Peut-être une envie de porter l’un de ces vêtements dont les autres races sont coutumières ?
Ma petite idée vous l’autorise."

Le geth se tourna vers la baie, regardant en contrebas : "Si l’idée de parcourir une de ces plages vous tente, j’aimerai un avis sur la question. Très peu de personnes l’ont essayées. Certaines n’arrivent même pas au stade de retirer la combinaison. Je pense que vous avez la tournure d’esprit pour expérimenter cela, créatrice. Et me dire ce que vous en pensez, avant que nous en fassions la publicité."

Séides se tût, attendant la réponse de Miho.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 203
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 532.00 Points

En ligne

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 02 Février 2018, 23:04

Que le trench soit le modèle le plus vendeur ne l'étonna pas. A vrai dire, c'était sur celui-ci que son intérêt s'était le plus porté. Si la version tenue de soirée pouvait avoir son charme, il n'en demeurait pas moins que les occasions de la porter devaient rester limitées. Quant à la dernière version, Miho voyait plus l'aspect du vêtement comme une œuvre d'art que comme une pièce à porter tous les jours. Et encore, il fallait compter sur la prouesse technologique. Un tel visuel avait besoin d'énergie, mais pour ce qu'elle en voyait, la batterie devait être habilement dissimulée. Peut-être sous le voile qui recouvrait la tête?

Mais il était temps d'entrer dans le vif du sujet. Si la métaphore pouvait être éloquente, elle ne répondait à aucune interrogation. Pire, elle soulevait même d'autres questions. Que faisait le geth exactement? Du trafic de lingerie? Une future OPA sur ses concurrents dans l'industrie de la mode? Des systèmes de camouflage encore plus développés que ce qui existait? Dans le dos de Seides, Miho eut un regard suspicieux pas du tout crédible. Connaissant le synthétique, il ne pouvait décemment pas tremper dans des affaires louches. Mais tout était encore à venir. Elle s'engagea à sa suite dans l'ascenseur, non sans avoir jeté un regard à Tila et noté, au passage, qu'elle souriait. Visiblement, cette dernière était parfaitement au courant de ce qui se tramait en sous-sol.

Rien ne parut révélateur quand les portes s'ouvrirent à nouveau. Le couloir standard n'offrait que murs et portes, mais c'était bien là-dessous que se cachait le réel projet du geth. Un peu en retrait, elle ne pu s'empêcher d'observer à nouveau la modèle de Seides, essayant de discerner un indice inexistant sur ses traits. Renonçant finalement, elle s'avança, pénétrant à sa suite dans la pièce, pour se rapprocher presqu'instantanément de la baie vitrée.

Tout un décor de rêve s'étendait en contre-bas. Un environnement splendide, typique d'une image de vacances. Un tel décor lui parut assez incongru, à moins qu'il ne puisse être remodelé à volonté pour servir de lieu de tournage pour des publicités, ou des shootings. Mais hormis son hypothétique utilité, sa présence seule tenait du miracle. Elle releva les yeux, et remarqua que la lumière n'avait rien de synthétique, comme le confirma Seides quand il lui expliqua les détails du décor. Holos, produits réels, il y avait un mélange subtile pour offrir de la beauté au visuel comme au sensoriel. Enfin pour n'importe quel organique qui ne serait pas quarien.

"C'est splendide! Mais je peine à cerner l'utilité d'un tel décor."

L'explication vint tout naturellement à la suite. Miho haussa les sourcils de surprise à l'évocation de seconde peau. Donc, les modèles qu'elle avait aperçu n'étaient pas voué à se faire agrémenté de pièces textiles transparentes telle une matière plastique? C'était réellement ouvert sur la peau? Une foule d'autres questions lui traversèrent l'esprit, mais elle n'en posa aucune, s'attendant à ce que Seides en vienne de lui-même à des explications plus poussées.

La perspective même d'avoir une existence physique se rapprochant des autres organiques, de pouvoir toucher, sentir, sans avoir à se prendre des cocktails d'antibiotique avait un petit quelque chose de surnaturel pour la quarienne. Les moments où elle avait éprouvé des sensations hors combinaison étaient tellement rares qu'envisager de pouvoir le faire, hors milieu intime, était tout simplement extraordinaire. Quand Seides évoqua des personnes ayant testé cette technologie, son regard se reporta immédiatement sur Tila, qui avait forcément, de son point de vue du moins, déjà testé le concept.

"C'est… Vraiment réalisable? Je veux dire… Comment un tel matériau s'applique-t-il sur la peau? Combien de temps peut-il tenir? Il résiste à l'eau ou au sable… C'est incroyable!"

Mais il lui avait posé une question. Et même si Miho voyait mal en quoi son avis pourrait apporter plus qu'une étude marketing savamment calculé par une IA, la perspective de sentir autre chose que des pressions tronquées par la combinaison était plus que séduisante. Elle regarda sa propre main, appuyée sur le verre la séparant de la plage en dessous. Elle était en environnement sécurisé, sur Rannoch, avec un geth dont elle pouvait très largement avoir confiance.

"Oui."

Elle se retourna pour faire face à Seides, non sans avoir observé au passage le visage de Tila.

"Si c'est effectivement possible, je tenterai l'expérience très volontiers. Mais j'avoue douter que mon avis soit réellement utile en la matière. J'imagine que vous, Tila, vous avez déjà pu en faire l'essai, non?"
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Seides » 02 Février 2018, 23:30

Miho se posa visiblement des questions, mais fût enchantée par ce qu’elle vit… Et plus intéressée encore par les possibilités qu’il évoquait : "Vous touchez le cœur du problème. A l’heure actuelle, oui ça résiste globalement aux éléments. La durée de vie globale est de 24H, grosso-modo. Néanmoins au-delà de 12H, c’est inconfortable. 2 à 4H en cas d’efforts intense. En effet, c’est peau n’est pas permeable. Ce qui fait que tous les rejets du corps restent coincés. De plus, nous sommes les seuls à disposer des machines spécialisées dans la pose de cet élément. Il n’est pas possible de le faire manuellement.
C’est véritablement quelque chose que vous allez vous mettre pour profiter de votre soirée ou votre journée, puis vous débarrasser. L’enlever est assez aisé avec la technique "

Commercialement c’était une aubaine. Il avait le monopole de la technique : "Le point positif est que c’est relativement bon marché à fabriquer. Et rapide. Pas au point d’en faire une dépense de tous les jours, mais un salaire moyen peu se faire plaisir une fois par semaine, si c’est son petit plaisir. Même un salaire modeste peut venir une fois par mois."

Séides fût heureux de la réponse direct est immédiate de la quarienne : "Bien. Tila vous accompagnera jusqu’à la chambre blanche. Elle est notre guide au sein de mon entreprise. Je lui laisse sa partie tant qu’elle est là.
Quand à être utile… Disons que je veux un avis franc d’une personne de confiance."

"Par ici mademoiselle Shaktis." fit Tila avec un sourire dans la voix et dans le masque. En effet, son masque était légèrement moins teinté que les standards habituels. Peut-être pas assez pour deviner parfaitement la forme d’un visage, mais on pouvait largement voir un sourire, dont elle semblait maitriser les nuances. Ici un sourire rassurant et polis.
Particularité de sa combinaison ou technique commerciale étudiée ?

Elle l’invitait de la main vers un ascenseur situé sur le mur à gauche
Pendant qu’elle l’emmenait, elle lui expliqua : "Oui, bien sûr j’ai testé moi-même le produit de Séides. Je le test très régulièrement même, car très peu de personnes sont au courant. Du coup, tant que ce n’est pas encore encombré, j’en profite très souvent sur mes jours de repos."


L’ascenseur descendit rapidement d’un niveau, débouchant sur un long couloir, avec de multiples portes donnant toutes du même coté et une porte au fond avec le symbole d’interdiction au public.

Tila poussa la première porte à gauche, donnant sur une petite pièce. D’à peine 2m² : "Ceci est une pièce de décontamination. Habituellement, nous donnons l’explication en détail et un geth accompagne la moindre des étapes jusqu’à ce que vous sortiez dans la pièce test.
Mais nous sommes fermés et les seuls à être présents. De plus Séides m’a affirmé que vous étiez assez autonome et que des explications minimales vous suffiront. Nous avons néanmoins activé une IV qui vous expliquera la marche à suivre.
Je vais également me préparer et je vous amènerai une tenue pour la plage. Si vous n’avez pas d’autres questions…"

Tila attendit les questions avant de la laissée entrer dans le sas de décontamination : "Oh! J’y pense. Lorsque vous serez prête, il y a un bouton d’appel. N’hésitez pas. "

Le cycle dura pas loin de deux minutes. Avec une IV à la voix féminine qui expliqua chaque étape une par une, entrecoupées par des explications sur le concept de la boite de Séides, la vision de son dirigeant, ses espoirs pour le futur des créateurs, etc…
Douche décontaminante, séchage puissant avec des vapeurs décontaminante (on en faisant jamais assez!), puis un petit coup d’UV pour parachever. Rien ne pouvait survivre à ça… Sinon un quarien dans sa combinaison.

La chambre blanche portait bien son nom. Spartiate, d’environ 5m², avec en son centre deux cylindre. L’un était un tube de métal, ouvert sur une moitié et qui pouvait se refermer complètement par un panneau coulissant de la même forme. Clairement un genre de porte combinaison vu les installations de support et de régulation qui étaient à l’intérieur.

L’autre cylindre était un peu plus… Obscur dans sa fonction. Pour l’instant, on ne pouvait voir qu’un cadre métallique dans un cylindre d’une matière transparente. Au sol on pouvait voir deux marques, des silhouettes de pied quariens, chacun dans un demi-cercle. Sur tout le pourtour intérieur du cylindre, au sol toujours, un dispositif circulaire à la fonction inconnue. Le plafond du cylindre était doté de multiples bras, tous repliés, et d’autres dispositifs à la fonction inconnue.

L’IV lui demanda de se mettre dans le cylindre métallique, dos au support. Un dispositif allait se charger de passer de son système de recyclage d’air de sa combinaison au système autonome dont avait parlé Séides.

Une fois fait elle fût invitée à se débarrasser de sa combinaison, ainsi que de tout vêtement, sous vêtement ou ornement dont elle pourrait être affublée. En somme elle devait être nue comme un vers !

Là encore, une fois fait, elle pouvait passer au cylindre transparent sur la demande de l’IV.
« Veuillez poser vos pieds sur les marques. Puis levez les bras en croix, relevez le menton et attendez la suite du cycle. »
Une fois en position, le cylindre se referma, la laissant dans une position pour le moins inconfortable, si quelqu’un venait à entrer… Ce qui n’arriva pas. A la place un bourdonnement s’éleva. Une partie des bras descendirent, soutenant ses bras, les autres venant bien fixer son casque pour qu’elle ne bouge pas.

Une image holo apparût devant elle, l’IV expliquant que pour le confort de la clientèle une caméra allait retransmettre les étapes de la pose de la seconde peau.
La tête bloquée vers le haut, elle n’aurait jamais pu voir le dispositif cylindrique s’élever des parois, ainsi qu’entre ses jambes, posant une fine couche élastique, à peine visible à la caméra. C’était comme se faire poser un film plastique avant la cuisson. Sauf que ce n’était pas le but.
Des bras venaient de temps à autre insérer une très fine aiguille entre le plastique et sa peau, aspirant une bulle d’air, avant que le cycle ne reprenne. Une fois terminé, le plastique venait recouvrir le bas du joint de son casque, les bras se remirent en place, le dispositif circulaire rentra dans le sol, le cylindre s’ouvrit et la laissa sortir. La couche plastique était pratiquement invisible, sinon un reflet sous la lumière et on ne la sentait qu’à peine. Les sensations étaient entières.

En sortant, l’IV indiqua un compartiment sur le côté du cylindre métallique. Il contenait un peignoir. L’IV précisa qu’elle pouvait appuyer sur le bouton d’appel pour la suite du programme ou simplement en émettre le souhait en vocal.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 203
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 532.00 Points

En ligne

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 02 Février 2018, 23:40

Vingt-quatre heures, c'était pas mal. Même les douze heures de confort paraissaient bien assez à la quarienne, surtout pour profiter d'une soirée par exemple. Le fait que le produit reste abordable malgré sa nouveauté et sa technologie était en soi plutôt étonnant. Quelque chose disait à Miho que si Seides se devait de faire un bon profit, il ne le ferait certainement pas au détriment d'une clientèle plus accessible. Malgré tout, il fallait un équipement spécialisé. Mais même si elle fut touchée de se voir considérée comme quelqu'un de confiance, du moins assez pour donner son avis sur un sujet qui était loin, très loin de son domaine d'expertise, Miho doutait d'être d'une utilité concrète. Seulement on ne loupait pas une telle occasion, n'est-ce pas?

La quarienne suivit sa comparse, décidément bien souriante. Elle était faite pour son métier, très certainement. Néanmoins, la curiosité quant à son expérience en matière de première peau restait vivace et elle fut quelque peu surprise de découvrir que non contente d'avoir testé le système, elle en profitait même à ses heures perdues. Il fallait croire que la possibilité de redécouvrir des sensations dont on a été privé toute sa vie devait définitivement être merveilleux. Elle hocha la tête, ne pouvant pour l'instant qu'imaginer ce que ça devait faire, quand elles s'engagèrent dans l'ascenseur direction le niveau inférieur.

Globalement, il n'y avait pas de différence majeure avec l'étage du dessus, si ce n'était la zone interdite au publique. La première porte donnait sur un espace exigüe dont Miho comprit d'instinct l'utilité. Le même genre d'espace avait été aménagé à bord du Maefis, permettant une décontamination complète entre l'espace infirmerie, et la zone de quarantaine pour soigner les quariens blessés ou malades à bord. Les informations allaient être limitées, mais en même temps, les bases allaient être expliquées au fur et à mesure, donc rien de particulièrement fâcheux ne risquait de se produire.

"Oh, j'aurais encore tellement de questions! Mais aucune n'est indispensable pour les étapes suivantes, à priori."

Surtout qu'elle allait découvrir certaines réponses par elle-même. Elle voulu demander ce que Tila entendait exactement par tenue de plage, mais se ravisa. Au fond, peu importait, tant qu'elle était un minimum couverte. Elle pénétra dans la première "cabine" et laissa la décontamination faire son office. Deux minutes, c'était peu. Mais bien assez pour permettre à la quarienne de cogiter sur la suite des événements. Une tenue de plage signifiait que son corps serait tout particulièrement exposé, ce qui impliquait qu'elle serait donc intégralement recouverte. Ce produit pouvait-il ne recouvrir qu'une partie en s'adaptant à une combinaison partiellement ouverte? Tant de choses pouvaient être envisagées qu'elle eut un temps de latence avant de pénétrer dans la pièce suivante.

Perplexe, elle détailla le décor. L'usage du premier cylindre lui parut évident, mais ce fut différent pour le second. Mais elle n'eut pas à se poser beaucoup de questions, l'IV la prit en charge en la guidant pour la suite des événements. Obéissant aux indications, elle pénétra dans le premier cylindre et se tourna, afin de laisser les machines faire leur œuvre. Mais avant, elle prit la peine de retirer le textile sur sa tête, pour laisser le plein accès à la machinerie arrière de son casque.

Pour la suite, rien de bien compliqué en somme. Elle était seule, et se déshabiller n'était pas vraiment une activité compliquée. Elle tâta l'arrière de sa tête, constatant qu'effectivement, l'ensemble était déconnecté et autonome. Ses doigts parcoururent sa nuque où elle défit la première partie de sa combinaison, ouvrant légèrement l'ensemble sur ses épaules. Les différentes parties indépendantes furent enlevées. D'abord les lanières, puis le textile rouge qui la recouvrait, vint ensuite la combinaison en elle-même qu'elle rangea, pièce après pièce, dans le premier cylindre. Pour tout vêtement dessous, elle n'avait qu'une brassière et une culotte qui, l'une comme l'autre fut aussi retirée. Nue comme un ver, à l'exception de son casque, Miho resserra par habitude ses bras sur son ventre, effleurant au passage la large marque claire de la cicatrice qui lui barrait tout un flanc, vieux souvenir du crash du premier Maefis.

La voix de l'IV repris, continuant son explicatif que la quarienne suivit à la lettre. Même si elle trouvait la position quelque peu inconfortable, du fait certainement d'un sentiment de vulnérabilité entre la nudité, la position et le blocage de la tête, Miho se laissa faire. Ce qui ne l'empêcha cependant pas de suivre avec un intérêt certain l'évolution du processus. Le travail était aussi minutieux que délicat. Rien n'était laissé au hasard, pas même la plus infime bulle d'air. Une fois que ce fut terminé et qu'elle fut libérée des bras articulés, Miho contempla le résultat. C'était à peine si la peau artificielle était visible. Elle effleura la pulpe de ses propres doigts, réalisant que la finesse de l'ensemble lui rendait les sensations avec une fidélité que seule sa peau à nue pouvait offrir. Quelque peu surprise par la sensation résiduelle, Miho attrapa le peignoir indiqué et l'enfila avec lenteur, profitant de la douceur du textile à même son corps. Et ce n'était là que le début! Finalement, elle alla presser sur le bouton d'appel.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Seides » 03 Février 2018, 08:52

Miho n’attendit pas longtemps avant que Tila n’entre avec 3 cintres dans les mains, chacun supportant un maillot de bain différent. Elle était elle-même en peignoir.
Se dirigeant vers le mur opposé aux cylindres, elle posa la main sur la silhouette d’une main quarienne, y appliqua une pression et s’écarta, laissant un petit pan du mur se transformer en une table murale sur laquelle elle posa les trois vêtements. Un une pièce, un deux pièces et un bikini.
Elle observa la qualité du travail effectué par les machines et s’assurant que tout allait bien, pendant que Miho regardait les trois maillots proposés.


Image

Image

Image


"J’ignore vos gouts, alors j’ai pris trois styles différents. J’espère qu’un vous conviendra, sinon on ira directement faire le tour de nos choix. Nous avons d’autres coloris également."

Satisfaite de son examen, elle reporta son attention sur Miho : "En ce qui me concerne, le moins est le mieux. L’expérience dans la salle plage est simplement… Délicieuse…"
Elle défit le peignoir et l’enleva pour montrer son propre choix à Miho.

Image


"Je suis totalement fan de ces bikinis humains. Peu couvrant, certes… Mais nous n’avons pas de danger physique comme bactériologique dont nous devrons nous soucier à côté. Et c’est le meilleur choix pour jouir des sensations proposées.
Naturellement, j’ai conscience d’être une particularité en ce qui concerne mon manque d’attachement à ma combinaison. Ainsi que mon manque de pudeur ou le peu de retenu que j’ai à l’idée de n’avoir presque rien sur le dos… Ou ailleurs."
conclut-elle avec un clin d’œil et un rire amusé.

"Faites votre choix sans vous prendre la tête. C’est déjà super que vous soyez capable d’enlever la combi croyez-moi."
Elle s’écarta pour se poster près de la porte en bonne employée en attente.
"Si vous avez fait votre choix et préférez que je sorte, je comprendrais également. N’hésitez pas à me le dire." fit il avec un ton qui se voulait aussi neutre que possible, mais avec un sourire qui était un peu plus que polis.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 203
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 532.00 Points

En ligne

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 03 Février 2018, 17:13

Le moins qu'on pouvait dire, c'était que le service était rapide! Prête de son côté aussi, Tila pénétra dans la pièce avec son choix de petites tenues humaines à disposition. Que des choses courtes, pour la plage forcément. Miho considéra le trio avec un air circonspect. Jamais elle ne s'était imaginée porter un jour ce genre de vêtement. En soi, ce n'était pas bien différent de ce qu'elle portait sous sa combinaison. Mais la différence non négligeable était que dans ce cas présent, elle n'allait pas remettre de combinaison du tout.

Pour la peine, elle préférait avoir un avis extérieur. Une partie d'elle penchait clairement pour la version la plus couvrante, mais en même temps, ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait bénéficier d'une telle découverte. Et puis quitte à être en petite tenue, pourquoi se gêner tant que ça? Entre un geth et une quarienne, elle n'avait pas grand chose à cacher concrètement. Le seul argument était le confort, finalement.

Tila lui donna ce qu'elle espérait, un avis concret sur l'expérience à venir. Le moins est le mieux, ça avait le mérite d'être parfaitement clair. Il était évident que Tila ferait partie de ces quariens qui se passeraient définitivement de la combinaison si c'était possible. Pour ce qui était de la pudeur, l'habitude devait être en cause. Miho ne comptait pas juger. Après tout, cette liberté vestimentaire était un choix comme un autre. En bonne compagnie, la pilote n'était pas particulièrement pudique en fait. Quant au partage, depuis que leur système immunitaire était soumis à analyses et protocoles à bord du Maefis, pour l'étude de Weli, ils étaient devenus suffisamment résistants pour au moins partager les douches communes entre deux décontamination. Finir nue devant Nuuma et Siole avait rapidement effacé ce qui lui restait de gêne. Mais bon, il s'agissait de personnes connues, pas d'un modèle rencontré quelques instants plus tôt. Cependant elle n'hésita pas longtemps avant de faire son choix.

"Je vais suivre votre opinion sur la chose et prendre le bikini. Après tout c'est une expérience unique à vivre!"

Cependant, elle se doutait que ce ne devait pas être si évident pour tout le monde.

"Il y a tant de quariens que ça qui hésitent? Je suis la première à dire que je ne pourrai jamais me séparer définitivement d'une combinaison, mais de là à s'y retrouver complètement enfermé, il y a tout un monde."

Oh, ça existait bien. Elle-même, du temps où elle avait essayé de se sédentariser, voyait sa combinaison comme une échappatoire merveilleuse, un lieu sécuritaire qu'il ne lui faudrait jamais quitter. Mais ce besoin s'était estompé quand elle était repartie à bord du Maefis.
Elle fixa Tila quand celle-ci proposa de s'éclipser. Avec un air quelque peu différent. Il y avait de la politesse, certes, mais Miho n'aurait su dire si pour le reste cela s'apparentait à de la compassion, ou autre chose.

"Vous pouvez rester. J'ai l'habitude de partager la nudité avec mes collègues féminines. Dans des cadres purement pratique, cependant."

Elle préféra préciser, au cas où… Parfois, les gens voyaient des sous-entendus là où il n'y en avait pas. Joignant d'ailleurs le geste à la parole, Miho retira son peignoir et saisit d'abord le bas pour l'enfiler.

"Dîtes-moi, Tila, d'où vous vient une telle liberté vis-à-vis de votre combinaison?"

Peut-être qu'elle avait été pudique autre fois, et que l'évolution de la galaxie, la paix et un monde retrouvé avaient libéré la quarienne. Miho enfila le haut, attachant l'arrière dans son dos sans trop de difficulté, avant d'ajuster à plusieurs reprises le nœud à l'arrière de sa nuque. Il y avait décidément bien peu de tissus, mais la sensation de ce textile dédié à la baignade était loin d'être désagréable. Elle remarqua cependant que le haut était bien moins soutenant que sa brassière, ce qui allait très certainement lui donner une sensation un peu déstabilisante si elle devait se mettre à courir.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Seides » 03 Février 2018, 18:35

Tila laissa Miho se décider, avant de sourire, visiblement ravie par son choix : "Excellent ! Séides avait raison, vous avez la tournure d’esprit qu’il faut pour tester ça. Vous ne regretterez pas, croyez-moi!" finit elle sur un clin d’œil en tirant sur une des lanières de son bikini pour montrer de quoi elle parlait.

Elle récupéra les deux autres maillots, ainsi que son peignoir qu’elle mit dans l’emplacement de celui qui avait servi à Miho : "Vous n’aurez qu’à remettre le vôtre ici. Tout ça va à la décontamination."
A la question de Miho, elle afficha un air perplexe, alors qu’elle se dirigeait vers la porte : "A vrai dire, vous me surprenez par cette question. Dans la flotte plus qu’ailleurs, garder sa combinaison est la norme. Je veux dire… L’aseptisation de nos vaisseaux a rendu notre système immunitaire non-seulement déficient vis-à-vis des aliens, mais aussi entre nous. D’où notre besoin d’harmoniser notre combinaison avant seulement d’envisager la procréation. Ne parlons pas de rencontrer quelqu’un et de s’envoyer en l’air entre deux couloir… " Elle prit un air vaguement désabusé à cette remarque.

"Du coup ne pas porter de combinaison… Est vécu comme un manque. Du moins c’est ce que je pense. Je veux dire, regardez Rannoch. Oui on reçoit des aliens dans la capitale, peut-être est-ce justifié de rester en combinaison ici. Mais partout ailleurs ? Les gens ne rejettent pas la combinaison. C’est désormais vécu, dans la grande majorité des cas comme un besoin. La combinaison est devenue notre protection. Plus seulement des infections, mais du regard extérieur. S’en passer va être difficile pour cette génération.
L’idée de Séides fera la transition… J’espère.

Mais vous-même, comment se fait-il que vous soyez à l’aise ? Une particularité sur votre vaisseau ?"


*****

Depuis sa place à côté de la porte, le sourire de Tila s’élargie imperceptiblement lorsque Miho répondit qu’elle pouvait rester, tout en répondant, quelque part à l’interrogation de Tila. Le sourire fut franc, avant d’être un peu moins sûr de lui, avec un froncement de sourcils en prime.
Elle était sur le point d’ajouter quelque chose, mais se retint, reprenant un sourire neutre. Peut-être qu’elle estimait être commercialement indiscrète en poussant son investigation. Même si Miho avait parlé cadre pratique, elle n’osait pas pousser le sujet plus loin… Pour l’instant.

A moins qu’elle ne soit distraite par Miho en train de se changer ? Bien que n’insistant pas sur les œillades, elle ne se priva pas d’admirer sa collègue quarienne de haut en bas.
Lorsqu’elle vit Miho un peu peiné sur le nœud de la nuque elle s’approcha : "Vous permettez ?" Prenant les deux ficelles des mains de Miho, elle fit un nœud parfaitement centrer sur la nuque. Jeta un œil devant, avant de faire un petit : "hum…", avant de défaire le nœud pour tirer un peu sur les cordelettes et de refaire le lien.

"C’est mieux ainsi. Je sais que ça les remontes, mais mieux vaut serrer un peu, sous peine qu’ils s’échappent par en dessous."
Elle fit quelques ajustements légers sur les différentes ficelles, prenant néanmoins garde à n’attraper que ces dernières, malgré quelques effleurements inévitables.

"Vous êtes très athlétique. Soldat ?" risquât elle.
Sa main eut une petite hésitation sur la marque à la hanche de Miho. Semblant sur le point de la toucher, elle se ravisa pour ajuster une lanière du bas.

"Je pense que ça ira." fit elle en s’avançant vers la porte par laquelle elle était rentrée, tout en invitant Miho à l’accompagner.
A nouveau une pièce exiguë : "Cette pièce servira surtout à la décontamination de sortie. Là c’est un simple changement d’air" elle parla un peu plus fort pour contrer le bruit de soufflerie et le vent qui se leva.

Une fois fait, elle ouvrit la porte sur la plage.
L’endroit était encore plus idyllique que vu d’en haut, avec quelques détails supplémentaires :
-Il y avait un long bac d’eau le long du mur. L’explication arriva : "Ce ça servira avant tout à vous débarrasser du gros du sable avant de sortir. C’est un peu froid."
-Toujours le long du mur, en partie cachées, des petites bassines étaient disposées. C’est à côté de ces dernières que Tila se posta : "Quand vous aurez fini de profiter de vos premières sensations, vous pourrez me rejoindre."
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 203
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 532.00 Points

En ligne

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 03 Février 2018, 19:19

Il était vrai que tout bien considéré, le port de la combinaison, s'il était originellement une nécessité, était devenu culturel, et bien plus encore pour beaucoup de monde. Le temps où les quariens pourront déambuler comme n'importe quel humain, asari, turien, ou autre, n'était pas près d'arriver. Miho était la première à penser qu'elle-même aurait bien du mal à se défaire de cette habitude si rassurante. Ici, le cadre était différent. Elle était dans un environnement sécurisé, avec une personne connue et une autre clairement digne de confiance. Mais se balader en maillot sur une plage pleine de monde et de regards inconnus avait un petit quelque chose de très effrayant.

Alors qu'elle se changea, elle nota le discret changement d'expression de Tila. Apparemment quelque chose la dérangeait, mais elle n'aurait su dire quoi. Il y avait un lien avec son rapport à la nudité. S'attendait-elle à ce qu'il puisse y avoir des révélations croustillantes sur ce qui pouvait se passer entre deux couloirs du Maefis? Celle idée fit sourire Miho. Pour ce qu'elle en savait, les seuls rapports connus étaient ceux de Siole et Ven, qui avaient été ridiculement peu doués pour cacher leur relation à ses débuts. Pour le reste, rien. L'intimité était quelque chose qui se travaillait, mais dans un cadre professionnel, où il fallait faire la part des choses, et surtout alors que la guerre n'avait plus rendu cela nécessaire, chacun se gardait son jardin secret de préférence hors du vaisseau. Du moins pour les organiques. Si des geths avaient des relations sentimentales entre eux, jamais elle ne s'en était rendue compte.

"Nous participons à une expérience sur le système immunitaire, en partenariat avec un laboratoire de Rannoch. Nos combinaisons stimulent nos défenses immunitaires, mais cela n'aurait aucun sens si nous n'adaptions pas nos habitudes pour tester l'efficacité du procédé. Alors nous tâchons de faire des choses en commun. Par exemple, les douches se partagent, sans arrière-pensées bien entendu. Ou quand nous n'avons pas de passagers, nous mangeons dans une salle sans nos casques. Forcément ça aide à se distancier un peu du concept de pudeur à la quarienne."

Ce fut avec un certain soulagement que Miho se laissa aider pour fixer mieux le haut de son bikini. Il fallait dire qu'elle n'était pas du tout familière de ce type de vêtement et préférait laisser faire l'experte. L'ajustement l'étonna un peu et, par réflexe, la pilote tira très légèrement sur les bonnets pour s'assurer que non, ses seins n'étaient pas en train de se faire la malle. Les explications claires rendaient l'ajustement tout à fait légitime.

"Merci!"

Les effleurements ne la gênèrent pas. Elle n'y voyait rien d'autre qu'une personne soucieuse de faire son travail avec soin. De plus, il aurait certainement été assez peu professionnel de la part d'une employée avec autant d'accès sur l'œuvre de Seides de se montrer lubrique avec la clientèle. Elle releva les bras pour lui faciliter l'accès aux lanières, et remarqua qu'elle parut gênée par la cicatrice. La perspective de la faire supprimer n'avait jamais effleuré Miho. Les aléas de la vie façonnaient les gens, et tant que ça ne portait pas préjudice dans le quotidien, elle n'allait pas effacer les traces d'un souvenir aussi important pour elle. Tila était néanmoins observatrice. Ce devait être un avantage conséquent dans son métier.

"Ex-soldat, oui."

Malgré les quelques années écoulées, la guerre n'était pas si lointaine que ça. Mais Tila paraissait jeune, alors au fond, Miho espéra qu'elle n'avait pas vécu les événements de trop près.
Miho suivit la modèle jusqu'à la porte par laquelle elle était entrée. Une sorte de nouveau sas se profila, signe que toutes les précautions étaient prises aussi bien pour la sortie que pour l'entrée. Puis l'extérieur se révéla enfin et la lumière naturelle redirigée baigna la zone paradisiaque. La visière de Miho s'adapta immédiatement, et elle pu profiter du décor qu'elle contempla quelques instants avant de noter la présence d'un bac d'eau dont l'existence fut rapidement expliquée. Mais ce n'était pas ce qui l'intriguait le plus. La lumière diffusait une chaleur agréable sur sa peau. Une sensation qu'elle n'avait jusqu'ici jamais ressentie en raison de la régularisation de la température de sa combinaison. Le fait d'être aussi exposée dans un espace ouvert laissa encore quelques résidus de mal-être et elle croisa à nouveau les bras, sans reculer pour autant. Au contraire, elle s'approcha un peu plus de la délimitation entre le chemin et le sable, afin de profiter de la lumière. Mais la voix de Tila lui rappela qu'il restait encore bien des sensations à découvrir. Aussi se détourna-t-elle pour se rapprocher de sa comparse.

"Je comprends pourquoi vous aimez passez votre temps libre ici."
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Seides » 03 Février 2018, 20:02

Tila écouta les explications de Miho avec grand intérêt. Et même une pointe d’étonnement : "Je comprends beaucoup mieux désormais. C’est à mon avis extrêmement peu commun. Peut-être même unique, à moins que d’autres vaisseaux aient acceptés de jouer le jeu.
Je comprends également pourquoi le regard d’une casi-inconnue sur votre corps ne vous dérange relativement pas.

A part ça, vous devriez peut-être parler de cette expérience à Seides. Il pourrait être curieux à ce sujet."




La modèle laissa Miho profiter tranquillement de ses premiers pas, la regardant profiter et continua à l’observer, bien que de manière plus sérieuse que lorsqu’elle s’était débarrasser de son peignoir. Si une cliente était prise d’une crise de panique, mieux valait qu’elle soit bien prise en charge et de manière diligente.

Peine perdue, malgré un petit réflexe de protection, elle se dirigea vers Tila pour voir de quoi il en retournait : "Merci. J’espère que vous viendrez souvent nous rendre visite. Je me sens un peu seule tout de même à profiter en solo du décor. Je suis sûr que Seides vous offrira un accès privilégier aux installations, tant qu’elles ne seront pas prises d’assaut ou en maintenance bien sûr" Elle avait fini sa remarque sur un clin d’œil… Et sursauta en poussant un petit cri de surprise en entendant une voix s’élever derrière elle :

"Certainement créatrice Salira. Je ne me vois pas vous faire payer l’accès à cette installation à la créatrice Shakti. Considérez que c’est en gage de nos souvenirs communs. Libre en dehors des heures d’ouverture et de maintenance. N’hésitez pas à appeler n’importe quand. Pour l’instant nous n’avons pas encore fait de publicité. Quelques tests sur des personnes triées sur le volet, les investisseurs. Donc très peu de monde visite l’endroit.
Je prévois que cette installation battra son plein à partir de la deuxième ou troisième année. Le temps que le bouche à oreille fasse son effet et que les retours positifs et la curiosité, doublé des particularités de mes combinaisons, fasse son effet


Le geth laissa Miho considérer son offre avant de poursuivre : "Mais je vous en prie créatrice. Je venez voir si tout allez bien. Je vous laisse poursuivre. Nous nous retrouverons dehors, à moins que vous n’ayez besoin de moi, dans ce cas, appelez.

Après un signe de tête, le geth disparut dans la végétation, certainement par une porte de service, laissant la main à Tila : "Il est toujours un peu abrupte pour ses sorties, mais il s’améliore. Et puis c’est le patron, partir à sa convenance lui donne un petit air de supériorité qui n’est pas volé après tout."

Elle haussa les épaules : "Enfin, reprenons. Les bacs sont là pour prolonger l’expérience des sens. Il y a des choses assez directes, d’autres plus subtiles. Venez, je vais vous montrer."

Le premier bac contenait un liquide huileux. Le deuxième un liquide extrêmement visqueux : "Ce n’est pas mon préféré celui-là. Mais ça reste particulier." dit-elle en passant un doigt et en le retirant ce qui fit sortir tout un fil de liquide comme de la glue.
Pratiquement tous les bacs avaient devant eux un système dans lequel on passe les mains pour les nettoyer et les sécher.
Elles continuèrent toutes les deux, passant d’un bac à l’autre, entre des liquides ou des solides diverses, dans lesquels Miho pouvait soit plonger les mains, soit tester les aspérités (comme un simple morceau de roche volcanique tout en rugosité).
C’était un florilège de sensations pour la pulpe des doigts pour qui n’était pas habituer à se balader sans gants. Jusqu’à simplement prendre une poignée de sable dans la main et laissé les grains s’écouler.

"J’aime bien l’eau avec les bulles. Les humains ont un truc comme ça. Les bains bouillonnants. Bien qu’il n’y est aucune chaleur. C’est une baignoire ou une piscine avec un système de projection d’air à travers de minuscule trous. Je ne peux que m’imaginer me plonger dans un bain d’eau et de bulles" dit-elle en riant.
"J’essaye de convaincre Seides d’installer ça dans un coin, mais il fait de la résistance. Il estime qu’il faut garder ça pour plus tard. Du plus accessoire. Ou un moyen de faire revenir les gens pour une nouvelle expérience. Il pense aussi à simplement installer tout un complexe de ce type si vraiment ça marche… Mais plus tard…" soupirât elle.

Elle laissa Miho profiter à sa convenance des bacs et resta silencieuse un moment alors qu’elle passait ses mains dans un système de nettoyage/séchage.
"Hum… Seides me gronderait certainement pour ce que je vais proposer, vu qu’on en a parlé et qu’il n’est pas pour mais… Vu vos dispositions… Sans vouloir être indiscrète, avez-vous jamais serrer l’un des votres contre vous ? Si cela vous tente, je suis à votre disposition."

Elle ajouta un peu gênée : "Peut-être pas besoin d’aller jusqu’au câlin. Tester le contact de la peau, je veux dire… Par exemple si vous préférez. Une main, ou un bras."

Visiblement elle n’était pas tout à fait à l’aise. Elle sortait clairement de son rôle, un peu contre l’avis de son patron et craignait la réaction de Miho face à cette proposition.
Elle n’aurait certainement pas osé avec une cliente ou in investisseur. Mais Miho était un cas à part et surtout semblait plutôt à l’aise. Alors pourquoi pas tester l’expérience ultime ?
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 203
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 532.00 Points

En ligne

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 03 Février 2018, 20:29

Miho pencha légèrement la tête sur le côté. Oui, il était peu commun qu'un équipage se prête à une expérience, mais fondamentalement, elle doutait qu'ils soient les seuls. Le progrès devait se faire à grande échelle et connaissant la détermination de Weli, Miho était prête à parier que sa belle sœur avait recruté pas mal de monde, dans différents environnements, pour pousser son projet le plus loin possible. Mais l'intérêt de Seides sur la chose souleva un point auquel elle n'avait pas pensé.

"Il faudrait que je le mette en contact avec ma belle-sœur, c'est elle qui sert de personne de contact dans le cadre des travaux sur l'immunité. Quelque chose me dit que Weli pourrait adorer cet endroit."

Mais peut-être pas sur le plan personnel. Weli, c'était plus le genre stalker, à observer les autres avec un intérêt scientifique à la limite de l'inquiétant parfois. Mais il n'empêchait qu'elle fournirait très certainement à Seides les détails des recherches effectuées jusqu'à présent, surtout si l'association était susceptible de l'aider à atteindre son but plus vite.
En se rapprochant de TIla, Miho jeta des regards curieux en direction des différents bacs. Mais bien vite son attention se reporta sur la modèle, qui espérait que cette expérience soit la première d'une longue série. Non pas que cela gêne Miho, au contraire. Et puis financièrement ce ne devrait pas être un problème. Mais il fallait aussi en laisser pour la clientèle car, elle n'en doutait pas, dès que ce serait médiatisé, l'endroit serait immanquablement pris d'assaut. La perspective d'obtenir un accès privilégié était très plaisante, mais de là à ce que ce soit concret… Miho nota l'ombre de Seides, contrairement à Tila, et ne manqua pas de glousser en voyant cette dernière sursauter. La pauvre… En revanche, elle ne s'attendait pas à se voir offrir ainsi l'accès à la plage, dans les limites des horaires et des circonstances bien entendu.

"Merci Seides. C'est… Vraiment très généreux. Et ça me touche."

Elle jeta un nouveau regard au décor plus que paradisiaque. Jusqu'ici, elle avait réellement envisagé ça comme une expérience unique, mais… Et si ça devenait sa destination de vacances occasionnelles? Et si elle pouvait faire découvrir ça à son filleul? Imaginer Yunn courir sur la plage et jouer avec le sable autrement qu'à travers sa combinaison était une image délicieusement idyllique. Son frère et sa belle-sœur adoreraient venir en faire l'expérience, une fois que l'ouverture sera officielle. Sans doute compteront-ils parmi les premiers clients de Seides!

"Je ne doute pas un seul instant qu'un tel endroit rencontre du succès! En tous les cas merci pour tout ça."

Mais son avis sur le sujet était très subjectif. Et puis quelque chose lui disait que les investisseurs confirmés devaient penser la même chose sans quoi Seides n'aurait obtenu aucune aide financière. Elle hocha la tête quand il annonça qu'ils se retrouveraient de l'autre côté. Loin de le trouver abrupte, Miho considéra l'intervention de Seides comme très organique. Passer s'assurer que la clientèle se portait bien pour ce premier passage n'était pas nécessairement un acte utile d'un point de vue purement logique. Mais c'était aussi pour ça que le geth se démarquait de ses semblables. Elle se reporta sur Tila.

"Vous devez beaucoup l'aider en ce sens, non?"

Elle était prête à parier que la présence de sa modèle, tout comme celle de sa fille d'ailleurs, devaient être une inspiration quotidienne pour Seides. Miho se rapprocha des bacs, pour jeter un coup d'œil curieux. Donc il s'agissait avant tout d'expérimenter le contact des différentes textures. Elle observa avec curiosité le geste de Tila avec le truc gluant.

"Ça a l'air aussi intriguant que dégoûtant…"

Elle s'y risqua, avec une légère grimace. En soi, c'était surtout… Bizarre comme sensation. Une impression de sale perdurait même quand le produit n'était plus sur les doigts et elle s'effleura la pulpe de ces derniers, intriguée par la sensation que le produit laissait. Par précaution, elle se lava et sécha les mains à la suite avant de tester le bac suivant, par curiosité surtout. Il y avait de tout. Ces choses qu'elle avait déjà touchées et qui pourtant il lui semblait totalement redécouvrir. Le sable tout particulièrement retint son attention. Elle enfonça les trois doigts d'une main, les bougea un peu, sentant les différents grains rouler sur sa peau. La sensation lui parut étrangement agréable. Puis quand vint le tour de l'eau à bulle, elle ne pu retenir un léger rire en ressortant sa main.

"Ah! Ça chatouille!"

Elle secoua légèrement la main pour faire tomber quelques gouttes d'eau. C'était donc ça les bains bouillonnants des humains? Comment faisaient-ils pour ressentir ça sur tout le corps? Est-ce que la sensation était différente en fonction de la partie immergée?

"Je suis certaine que Seides fera installer ce genre d'appareil. Mais il est vrai qu'il vaut mieux procéder par étape. J'ose à peine imaginer ce que ça doit provoquer comme sensation sur l'entier du corps. C'est… Troublant."

Quelque chose lui disait qu'une installation complète de ce genre ferait fureur. Mais peut-être pas pour tout le monde. Rien qu'à sentir les bulles se faufiler entre ses doigts, glisser sur sa paume subtilement, lui provoquait d'étranges frissons. Pourrait-elle supporter un ressenti de ce genre à l'échelle de son corps tout entier? Elle n'en était pas certaine.

La suggestion de Tila concernant une autre expérience sensorielle figea un instant Miho. Non pas qu'elle considère la proposition comme déplacée, mais les fois où elle avait été physiquement proche, hors combinaison, d'un membre de la même espèce pouvaient se compter sur les doigts d'une main quarienne. Il y avait eu Naen, bien entendu. Mais les raisons et les sentiments derrière étaient à l'opposé de la situation présente. Puis en y songeant, il y avait aussi eu Nuuma, qui avait eu droit à un câlin innocent improvisé dans les douches, sans que rien de plus ne se soit passé, mais les sentiments du moment avaient été radicalement différents. Miho n'y avait éprouvé qu'un amour purement maternel, face aux inquiétudes de sa co-pilote qui allait alors tester son premier atterrissage en spatioport citadin seule aux commandes du Maefis et lui avait partagé ses angoisses. Tila avait l'air considérablement gênée, certainement parce que cela n'avait pas été approuvé par Seides. Mais en même temps, cela soulevait une autre question. Hors vie intime, Tila avait-elle déjà fait cette expérience avec d'autres? Des investisseurs par exemple?

"Pour être sincère, oui. J'ai déjà tenté l'expérience avec une collègue, mais de manière brève. Il s'agissait de rassurer une jeune fille angoissée, pas de faire des découvertes sensorielles."

Oh, elle en était très loin, en effet. Pourtant, elle s'approcha de Tila, sans se montrer invasive pour autant, et se risqua à prendre la main de la modèle entre les siennes.

"Il y a des différences entre le contact avec une personne que l'on aime et quelqu'un de totalement inconnu."

Elle tourna la main de Tila pour la déposer, paume vers le haut, dans l'une des siennes.

"Dans la première situation, et j'imagine que c'est aussi pareil pour vous, tout est extraordinaire. Peut-être même exacerbé par les émotions, à un degré où la sensation physique simple est transcendée par les sentiments."

Du bout de son index, elle effleura le creux du poignet de la modèle, avant de glisser en une caresse à peine ressentie jusqu'au milieu de la paume. La peau de Tila était chaude et douce, en toute objectivité, bien entendu.

"Dans la deuxième situation, on peut ne se concentrer que sur le ressenti physique, l'émotionnel ne prenant pas l'ascendant. Les sensations sont plus réelles. Malheureusement, cela les rend aussi moins intenses que dans le premier cas."

Elle releva la main de Tila, paume vers elle-même, et entrecroisa ses doigts avec les siens, non sans fixer la jeune femme pour voir ses réactions et s'arrêter au moindre signe de gêne trop flagrant. Elle-même redécouvrait les sensation de peau contre peau, des subtiles différences de textures entre celle plus fine du poignet, celle plus délicate de la pulpe d'un doigt, ou le relief plus marqué d'une paume.

"Vous n'avez encore pas expérimenté ça avec un autre client test, ou un investisseur?"
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Seides » 03 Février 2018, 21:18

Tila resta un peu en retrait lors de la discussion entre Miho et Seides. Elle semblait très contente de la tournure de la conversation et fut ravis que Miho ne se fasse pas prier.

Lorsqu’elle revint vers elles il commencèrent les tests. Quant à sa question : "Je dirais que je l’aide professionnellement. Comment s’exprimer, ce genre de chose. En gros, se montrer diplomatique et voir les intentions cachées derrière une phrase ou une autre.
Certaines demandes sont trop directes pour être exprimées simplement. Ça passe parfois par-dessus la tête de Séides. D’un peu tous les synthétiques je dirais.

Par contre pour le point de vu émotionnel, je pense que sa fille doit mieux travailler que moi. J’ai même l’impression que son chat en fait plus que moi à ce sujet."
fit elle avec un air dubitatif.

Elles s’amusèrent toutes les deux un petit moment, Tila riant à certaines réactions de Miho. On pouvait voir que la modèle se lâchait un peu, se sentant plus détendu avec sa comparse quarienne, vu que la rencontre était moins professionnelle qu’à l’accoutumé.

"Moi ces bains bouillonnants, j’en suis curieux. J’aime bien la sensation des bulles roulants sur la peau. Peut-être avec des plus grosses bulles ? Des petites bulles fines chatouilles le poignet, ça je suis d’accord."

Cette dernière se mordit les lèvres lorsqu’elle vit Miho se figer. Elle s’apprêtait à s’excuser, mais fût prit de court par la pilote. D’abord neutre sur le sujet de sa copilote, elle prit une mine légèrement surprise, avant de sourire et se détendre lorsque sa main se retrouva dans celle de Miho.

" Je ne doute pas que les sentiments joues. Bien que dans notre cas présent, la découverte volontaire des sens… Amène à d’autres sensations plaisantes."
Elle laissa sa comparse jouer avec sa main un moment, et frissonna en prenant une inspiration tremblante lorsque Miho joua avec le creux de son poignet : "Vous savez vous y prendre en tout cas."

A son tour elle posa sa main sur l’avant-bras de Miho, passant la pulpe de ses doigts du poignet au coude, avant de revenir, testant la texture et un peu l’élasticité : "Je crois qu’avec les sentiments, les choses sont quand même différentes de maintenant. Avec les sentiments, on se laisse quand même submerger. On ne profite pas vraiment des sensations qu’on découvre maintenant, vu que d’autres intensités nous détournent de ça.
Je trouve ce que je fais tout de suite plus… Intime. Enfin une intimité différente."


Loin d’être gênée, Tila laissa sa main se croiser dans celle de Miho. Au contraire, elle était même ravie de voir que sa compatriote semblait aussi friande qu’elle de l’expérience.
De son autre main, elle se mit à caresser l’autre bras de Miho de la main jusqu’à l’épaule.

"Certainement pas. Il est déjà difficile de trouver des personnes qui peuvent se mettre à nue ou presque. Quant aux investisseurs… Ça aurait été pris comme une tentative de soudoiement sur l’oreiller. Un investisseur aurait pu se plaindre. Et Seides n’a pas envie d’une réputation de maison de passe déguisée. "

Tila regarda Miho dans les yeux, arrêtant son geste : "Pardon si je vous donne l’impression de faire dans le professionnel, alors que je ne me prive pas avec vous. Disons qu’en ce qui vous concerne, vous n’avez pas de fonction qui risque de mettre en péril la société naissante de mon patron.
Et puis… Vous avez l’air aussi curieuse que moi. Alors… Pourquoi pas."


Elle reprit sa caresse délicate : "Pour en revenir au sujet émotionnel contre personne inconnue… A vrai dire je n’ai jamais rien fait avec une femme. Mais je suis aussi curieuse de tout. Alors si je vous dérange, n’hésitez pas à me le dire. Je ne voudrai pas abuser en plus de profiter."

Elle déglutit, avant de poursuivre : "Est-ce que… Vous permettez ?". La quarienne s’approcha un peu… Et s’arrêta à quelques millimètres de Miho, n’osant pas jusqu’à aller jusqu’à coller leur deux corps sans son consentement.
A la place elle passa sa main de l’épaule aux flancs de la quarienne, caressant sa hanche et sa taille : "C’est très différent d’avec un male. C’est beaucoup plus… doux avec une femme je trouve. Et plus délicat. Même si vous avez un corps bien plus athlétique que le miens."

Elle était plutôt menue comparée à Miho. Fine même. Nul doute que la sensation devait être différente pour elle.
Au moins était-elle pratiquement de la même taille. Peut-être un ou deux centimètres de moins pour la pilote. Mais l’une ne se retrouvait pas à faire un câlin à la poitrine de l’autre si elle se collait ensemble.
Avatar de l’utilisateur
Seides
Papa Geth

Papa Geth
 
Message(s) : 203
Inscription : 20 Décembre 2015, 20:20

Âge: 241
Profession: Créateur d'Avenir et d'Evolution
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 532.00 Points

En ligne

Re: Geth + Quarien = haute couture ?!

Message par Miho'Shakti Vas Erakis » 03 Février 2018, 21:48

La perspective qu'un chat puisse être un meilleur professeur de développement émotionnel qu'une quarienne n'était pas si aberrant que ça. Même si cet état de fait avait de quoi faire sourire. En même temps, difficile d'avoir une conversation avec un animal de compagnie. L'analyse comportementale d'une telle créature avait dû être riche en apprentissages, surtout pour un geth. Mais elle misait tout de même plus sur l'influence de sa fille avec laquelle les échanges étaient tout de même plus développés. Quant à Tila, hélas pour elle, elle était actuellement l'employée. Certainement bientôt l'amie de Seides, d'ailleurs. Mais ces choses-là prenaient un peu de temps tout de même.

Tila avait l'air de penser qu'elle aurait mal pris sa proposition de poursuivre l'expérience. Mais il ne s'agissait que de simple contact. Savoir s'y prendre parut un peu étonnant à Miho. Pour elle, tout était simple à ce niveau-là. Les sensations étaient mieux perçues quand la peau était fine et la zone mieux innervée. Il ne s'agissait pas là de chercher à stimuler quelque chose d'autre, juste à éprouver le simple contact souvent trop rare pour un quarien. Miho n'avait pas eu beaucoup de partenaires jusqu'à maintenant. Mais pour ce qu'elle en profitait, elle veillait à ce que ce soit bien fait. La quantité n'était pas une option compte tenu de son système immunitaire, par contre la qualité se devait d'être au rendez-vous.

Ces sensations ne lui étaient pas étrangères, aussi tourna-t-elle son bras pour faciliter la caresse de Tila sans réelle gêne. Tout n'était qu'effleurement, dans un cadre différent. Une intimité différente comme l'avait si bien dit la modèle. Miho eut une petite pensée pour Dethar, avec lequel cette définition correspondait. Il n'y avait pas d'amour, juste une certaine complicité qui lui permettait d'obtenir ces contacts tellement rares mais surtout qu'elle jugeait indispensables à son équilibre. La véritable extase, celle des sens et du cœur réunis, elle ne l'avait jamais connu qu'avec Naen.

Même si elle comprenait le fait que l'image de la boîte devait être soigneusement protégée, surtout pour ses débuts, elle trouva étonnant qu'il n'y ait pas eu de contact physique. Oh, pas un câlin ou autre chose de plus poussé bien entendu. Au moins les mains, comme elles venaient de le faire. Surtout pour des investisseurs quariens qui devaient redécouvrir des sensations. Mais en même temps… Oui, ce devait être forcément plus prudent. Des fois que quelqu'un interpréterait mal et ferait une publicité contraire aux principes de Seides.

Elle releva les yeux pour croiser le regard de Tila, un peu embarrassée peut-être de se permettre avec elle ce qu'elle n'envisagerait jamais avec la clientèle classique. Mais elle avait raison sur toute la ligne. En quoi Miho pourrait-elle nuire au développement de l'affaire de Seides? Bien au contraire, jamais elle ne chercherait à faire quoi que ce soit qui puisse porter préjudice aux objectifs du geth. Surtout pas avec tout ce qu'il avait développé. Il était tout aussi évident pour Miho qu'une telle création ne pourrait que faire du bien aux quariens.

Tila se montra plus entreprenante en se rapprochant d'avantage. Elle souhaitait pousser l'expérience un peu plus loin sans doute. La curiosité semblait être une très bonne motivation pour la modèle. Un peu moins peut-être pour Miho. Elle sourit, amusée en la voyant poser une main peut-être hésitante sur sa hanche. La sensation n'était pas désagréable, loin de là. Mais il était vrai que ce genre de proximité pure restait rare et soulevait autant de souvenirs que de sensations pour la pilote. Le commentaire de Tila sur les différences homme-femme l'étonna. Plus doux, elle n'aurait su dire. Probablement oui. Mais surtout, c'était… Différent. Du moins c'était ainsi qu'elle le ressentait, elle, malgré la différence de stature.

"A dire vrai moi non plus, je n'ai jamais rien expérimenté avec une femme. Mais j'imagine que comme pour les hommes, la curiosité seule ne me suffira pas."

Non, définitivement. La simple envie de tester quelque chose de nouveau n'était pas assez fort pour que Miho passe à une proximité plus poussée. Il fallait dire qu'une complicité devait, à son sens, toujours se développer avant la proximité. Mais là encore, il ne s'agissait pour elle, très égoïstement d'ailleurs, de s'assurer que, quitte à jouer avec sa santé, autant qu'elle passe un moment exceptionnel. Chose difficile à estimer avec un ou une inconnue. Et jusqu'ici, jamais elle n'avait été attirée physiquement par les femmes.

"Cependant, je n'ai rien contre un câlin, bien entendu."

Le contact restait quelque chose de rare et de bienvenu, surtout qu'à présent, avec l'invention de Seides, le concept de risque était totalement à revoir. Aussi ne se gêna-t-elle pas pour poser à son tour ses mains sur les hanches de Tila, pour achever la distance restante. Corps contre corps, ses mains glissèrent des hanches au creux des reins de la modèle. La chaleur et la douceur d'un tel contact était vraiment très agréable et Miho se surprit à fermer les yeux un instant, alors qu'elle inclinait la tête sur l'épaule de la quarienne, afin de ressentir plus pleinement cette proximité.
Avatar de l’utilisateur
Miho'Shakti Vas Erakis
Rang 5

Rang 5
 
Message(s) : 285
Inscription : 06 Mars 2016, 02:05

Âge: 37
Profession: Présidente de la SCTI / Pilote d'élite
Classe: Martial et Technologique
Points d'Héroïsme: 5

Points MEL: 876.00 Points

Suivant

Retour vers Voile de Persée



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)