Des pas dans la neige

*

Modérateurs : Administration, MJ

En ligne

Re: Des pas dans la neige

Message par Layla Archer » 27 Novembre 2016, 15:15

Gwenn indiqua rapidement qu'elle avait apprise que tout avait un prix. C'était vrai dans un sens, mais tout les prix n'étaient pas fait d'argent et d'or comme on disait. Elle était pragmatique, réaliste. Quelque chose de vital dans sa situation. Se décalant de la fenêtre, elle donna son accord pour l'intervention, précisant que son frère ne devait pas être blessé et qu'elle trouverait le moyen de la remercier « convenablement ».

Elle s'approcha de Layla avant de lui demander de quoi elle avait besoin :


« Quelques informations. Le plan du bâtiments, la disposition des lieux, les gens qui l'occupent... ce genre de choses »

L'Irlandaise réfléchit quelques instants avant de retirer ses chaussures, de monter sur le lit et de se saisir de son carnet de dessin. Elle commença alors à dessiner toutes les informations demandées par Lala en y rajoutant un maximum de détails et d'information. Elle devait avoir une excellente mémoire pour noter la disposition de chaque meubles dans les pièces. Les heures passèrent et les dessins s'ajoutèrent, des croquis des différents occupants des lieux et d'Arithon.

Layla observa toute la séance, légèrement collée contre elle, notant chaque détails et posant tout un tas de questions auxquelles Gwenn répondait machinalement sans cesser son dessin. Elle regarda l'heure et grimaça, disant qu'elle devait rentrer pour remettre son gain quotidien dans les temps aux risques de s'en prendre à Ari. Lala se demanda quelle genre de punition on pouvait lui faire. Il n'allait pas le passer à tabac ou autre vue que le parrain se comporter en vrai papa poule avec lui... Peut être allait il lui priver de télé ou de jeux. Une punition ridicule, mais quand on est pourri gâté, c'était parfois la pire des punitions à infliger.

Elle lui confia ses dessins, précisant qu'au besoin, elle pourrait la trouver au pub ou ici où elle y passait la plupart de ses nuits. Elle renfila son manteau en demandant comme pour se rassurer si elles allaient se revoir :


« Et plus tôt que tu ne le penses »

Elle l'avait dit gentiment ponctuée d'un clin d’œil plus taquin qu'autre chose. C'est avec un sourire que Gwenn quitta la pièce, laissant Lala seule. Elle attendit quelques minutes avant de descendre à son tour, notant le chemin pour parvenir à la pièce et partit vers l'astroport local qui était à Aberdeen où elle exposa le problème aux autres filles... Après tout c'était comme écourter des vacances... ou du moins rester plus longtemps ici. Heureusement, elles comprenaient la situation et acceptèrent ce petit écart dans leur vacances, certaines taquinant Layla en demandant si la rouquine était mignonne et disant qu'elles « comprenaient » cette volonté d'aider quand elle avoua qu'elle ne la laissait pas indifférente.

Elle prit quelques équipements et repartit vers Iverness. Le soleil était en train de se coucher quand elle revint à l'église avec un petit sac. Elle rentra discrètement, retrouvant la pièce secrète de Gwenn. L'Irlandaise n'était pas encore rentrée, mais ça ne devrait pas tarder. Elle en profita pour poser un émetteur d'écran holographique qui recouvrit une bonne partie du mur remplit de dessins. Elle y effectua des recherches complémentaires sur le manoir et ses occupants ainsi que sur Gwenn.

Les plans du cadastre indiquait que les croquis de la rouquine était rigoureusement exact. Des extraits de journaux et autres documents parcourait la vie du « Père » et de son organisation. D'autres documents concernait Gwenn et plus particulièrement un article traitant de la mort de sa famille et de leur disparition.

Pour accompagner tout ça elle avait mise de la musique douce, une bande son venant d'un film à un volume suffisamment faible pour ne pas être audible en dehors de la pièce. Des pizzas chaudes se trouvaient sur la table dont une entamée.

Elle entendit un bruit. Un regard sur une partie de l'écran montrant ce que voyait une petite caméra placée discrètement au dessus de la porte montra que Gwenn était de retour. Elle posa sa part de pizza et mit les informations glanées dans un coin de l'écran avant de se retourner, accueillant Gwenn avec un sourire.
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 655
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 385.00 Points

Re: Des pas dans la neige

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 27 Novembre 2016, 17:36

Image
Lorsque Gwenn poussa la porte, elle ne s'attendait pas à y retrouver Layla, accompagné d'un attirail digne de films policiers. Une musique douce emplit l'air et une odeur familière atteint ses narines. Mais, ce que la jeune femme remarqua avant tout, c'était le sourire étirant les lèvres de la brune.

La phrase que Layla lui avait dit avant de partir n'était donc pas juste un cliché qu'elle avait sorti sur le moment. Non, elle devait déjà avoir prévu son coup et Gwenn en fut ravi. Le sourire rayonnant qu'elle lui rendit en était une preuve évidente.

La jeune femme referma la porte derrière elle après avoir jeté un coup d'oeil au dessus de l'encadrement, côté couloir. La caméra était à peine visible.

« On se croirait dans un vieux film d'espionnage ! »

L'écran holographique capta son attention alors qu'elle posait son sac à dos sur le lit.

« Qu'est-ce que c'est ? »

Gwenn accepta la part de pizza en écoutant les explications de Layla. Elle avait passé la fin de la journée à se renseigner sur le groupe mafieux et sur la famille de Gwenn. La jeune femme était à la fois contente de voir que le sujet était sérieux pour Layla et anxieuse de ce qui allait advenir. Lorsque l'article sur la mort de sa famille apparut à l'écran, Gwenn déglutit bruyamment en fixant l'hologramme. Après de longues secondes, elle s'avança et fit glisser la fenêtre dans un coin où elle se rétrécit suffisamment pour n'être plus déchiffrable.

« Tu n'es pas obligée de faire tout ça. Mais je te remercie. Et merci aussi pour la pizza. Mes pauvres crackers ne font pas le poids, j'en ai bien peur, … Mais j'ai apporté des bières ! »

Gwenn alla se poser sur le lit, une jambe sous les fesses et ouvrit son sac. Elle en extirpa un paquet de crackers et deux canettes de Guiness. La jeune femme ferma les yeux et inspira profondément à deux reprise avant de les ouvrir de nouveau et de regarder Layla.

« Je sais que tu fais ça pour m'aider mais, … j'ai juste envie d'un break, là, … »

L'article l'avait secoué plus qu'elle ne s'y été attendu et la réaction distante d'Arithon tout à l'heure n'arrangeait pas les choses. Elle voulait ne plus penser à tout ça, passer une soirée tranquille et sans prise de tête.

« Si tu ne veux pas rester, je comprendrai, … mais si tu le souhaites, … tu es la bienvenue. »

Elle lui tendit une bière en espérant qu'elle choisisse de rester et fut soulagée lorsque la brune s'approcha pour prendre la canette. Gwenn se souvint alors de la pression agréable de la jeune femme contre elle lorsqu'elle dessinait et sourit en l'entendant décapsuler la boisson. Le prétexte était évident. Pour bien voir les dessins, Layla devait se rapprocher, mais elle avait exagéré le mouvement et, si la rouquine ne se trompait pas, elle en avait même profiter, elle aussi.

En prenant une gorgée de bière fraiche, elle écouta la proposition de l'étrangère. Un film. Depuis combien de temps n'avait-elle pas pris le temps de se poser devant un film ? Une éternité sans doute.

« Avec plaisir ! Je n'ai pas eu l'occasion d'en regarder depuis des années, … »

Gwenn retira son manteau et le disposa astucieusement contre le mur, sur le lit. Ajouté aux coussins, cela faisait un dossier acceptable. Ses chaussures se séparèrent de ses pieds d'un geste machinal et la rouquine s'installa en tailleur, invitant Layla à la rejoindre. La perspective de changer de vie, une pizza à portée de main, une bière dans la paume, un film sur écran géant et une jolie brune pour lui tenir compagnie … la journée finissait bien mieux qu'elle n'avait commencé.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 142
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 59.00 Points

En ligne

Re: Des pas dans la neige

Message par Layla Archer » 04 Décembre 2016, 14:04

Gwenn entra dans la pièce, remarquant la caméra dans l'encadrement de la porte et disant qu'elle avait l'impression d'être dans un de ces vieux films d'espionnage, ce qui fit sourire Layla :

« J'ai pas encore de super gadget ! »

L'écran holographique l'intéressa immédiatement et demanda ce que c'était, en particulier la zone de l'écran avec toutes les informations :

« Je fais des recherches. Avoir un maximum d'information. »

Elle vit la rouquine grimacer quand l'article « Un avocat et sa famille tué, ses enfants disparut. Règlement de compte de la mafia ? » passa au premier plan. C'était compréhensible en même temps, mais Layla voulait en savoir plus. Ce qui était étrange, c'est que Gwenn utilisait sa véritable identité, pas une forgée de toute pièce pour ne pas attirer les soupçons. Ce qui voulait dire que cette mafia devait suffisamment graissée la pâte des forces de l'ordre locales pour boucler l'enquête sans aller plus loin. La Guerre s'occupa du reste et fit disparaître cette affaire. À la fois un avantage et inconvénient de remettre toutes les pendules à 0.

Bref, Gwenn s'approcha et glissa les différentes fenêtres dans un coin de l'écran, les réduisant de manière à ce qu'elles deviennent illisibles. Elle disait qu'elle n'était pas obliger de faire ça, mais qu'elle appréciait l'attention... et les pizzas. Elle dit également qu'elle avait des crackers et de la bière, ce qui devait être son repas du soir.

Elle s'installa sur le lit, précisant qu'elle avait besoin d'un break, ce qui était normal. Elle réitéra son invitation, disant que Layla était la bienvenue si elle voulait rester, mais qu'elle comprendrait si elle partait. En guise de réponse, la jeune femme vint se poser sur le lit à côté d'elle avec un sourire. Pas besoin de dire qu'elle voulait rester...

Elle tendit une canette de Guinness à la Layla qui la saisit délicatement en la remerciant avant de se poser confortablement sur le lit à une distance proche de Gwenn, un peu trop proche pour de simple « étrangères », mais cela n'avait pas l'air de déranger l'Irlandaise au contraire. Elle décapsula la canette dans un « pschtt » caractéristique :


« Santé »

Elle frappa doucement la canette de Gwenn avec la sienne avant d'en boire une gorgée. Pas de doute les Irlandais savaient ce qu'ils faisaient quand il s'agissait de brassage d'alcool même avec la pelletée de technologie moderne, des spécialités extraterrestres et une guerre galactique sur la balance. Une idée germa dans la tête de la brune à la mèche mauve :

« Voyons : des pizzas, de la bière, des crackers, un écran géant et une jolie fille... Une soirée ciné ça te dit ? »

Gwenn était d'accord, précisant que cela faisait des années qu'elle n'en n'avait pas fait une. Les deux femmes se mirent plus à l'aise, improvisant un dossier de canapé improvisé avec les coussins et les manteaux tout en se débarrassant de leurs chaussures.

Layla choisit un film. Il fallait quelques chose sans prise de tête et positif... une comédie. La petite anecdote de l'espionnage lui donna une idée « Appelez-moi Sally » Une comédie dans laquelle, une Spectre Asari doit se faire passer pour une Humaine pour protéger un scientifique dont elle finira par tomber amoureuse. Ça semblait un film approprié, sans prise de tête, drôle et léger.

Elle lança le film sur l'écran holographique dont l'orange disparut pour faire place à une sorte d'écran haute définition flottant contre le mur. Le film avança, inversement proportionnelle à la quantité de pizzas, de bières et de crackers disponible. Gwenn commença ensuite à jouer machinalement avec son crayon alors que les corps se blottirent peu à peu l'un contre l'autre. Même si c'était involontaire, aucune des deux femmes ne fit quoi que ce soit pour corriger le rapprochement.

Le générique défilant après une heure et demi de film et aucune des deux femmes ne s'étaient endormie bien que Gwenn avait la tête posée sur l'épaule de Layla qui n'y trouva rien à redire et qui en profita pour faire reposer sa tête sur la sienne :


«Et voila finit ! On fait quoi maintenant ? »

Elle ne savait pas si Gwenn devait se lever tôt le matin où même si elle voulait poursuivre la soirée, mais on ne sait jamais peut-être qu'elle n'avait pas encore sommeil et qu'elle pouvait se permettre un peu de temps libre avant de dormir...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 655
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 385.00 Points

Re: Des pas dans la neige

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 04 Décembre 2016, 15:37

Image
Gwenn fut soulagée lorsque Layla prit la bière et s'installa près d'elle. Elle avait décidé de rester, à la grande joie de l'irlandaise. La rouquine tenta, en vain, de cacher son sourire en l'entendant énumérer le contenu de la soirée, la caractérisant de « jolie fille » avant de proposer un film. Oui, décidément, cette soirée s'annonçait bien.

Les deux jeunes femmes s'installèrent le plus confortablement possible pour regarder le film en grignotant crackers et pizzas jusqu'à ce qu'il ne reste plus grand-chose, même au fond de leur canette. Les mains de nouveau vides, Gwenn se mit distraitement à jouer avec son crayon, le faisant tourner entre ses doigts d'un geste machinal. Au fil de l'histoire, les coussins glissèrent, rapprochant involontairement les deux jeunes femmes qui ne trouvèrent rien à y redire. L'irlandaise profita du manque de réaction de Layla pour poser sa tête sur son épaule, ce qui ne sembla pas gêner la brune. Bientôt, Gwenn sentit une légère pression sur le haut de sa tête. Layla profitait aussi de la situation visiblement. Un léger sourire étira les lèvres de l'irlandaise, et il n'avait rien à voir avec le contenu, pourtant assez drôle du film.

Lorsque le générique de fin défila, Gwenn grimaça. Elle n'avait pas envie que ce moment se termine mais, déjà, Layla demandait la suite du programme. L'irlandaise resta quelques secondes silencieuse et immobile, réfléchissant à ce qu'elle pouvait proposer pour poursuivre la soirée. Etrangement, elle n'avait pas du tout sommeil et n'avait pas la moindre envie de voir partir la voyageuse. Elle avait beau réfléchir, rien ne lui venait, une seule pensée occupant son esprit. La jeune femme se mordilla la lève inférieure avant de se décider à arrêter de réfléchir. Elle tourna lentement la tête pour faire face à la brune et, doucement, s'avança vers elle, lui laissant tout le loisir de l'empêcher d'atteindre son but. Elle ferma les yeux au moment où ses lèvres se posèrent sur celle de Layla, profitant du contact quelques instant avant de se reculer de nouveau, jaugeant la réaction de la jeune femme. Elle espérait ne pas être allée trop loin. Si elle s'était trompé et que la brune n'était pas dans le même état d'esprit qu'elle, elle risquait de revenir sur sa décision de l'aider.

C'est le regard inquiet qu'elle attendit de voir si elle s'était fourvoyée. Lorsqu'elle l'entendit lui dire qu'elle ne devait pas se sentir obligée d'agir de la sorte, Gwenn fronça les sourcils avant de comprendre et de sourire doucement.

« Si je l'ai fait, c'est que j'en avais envie. Et j'ai aussi très envie de recommencer, … »

Elle joignit le geste à la parole en s'approchant de nouveau, accentuant légèrement la pression de ses lèvres sur celles de la brune, faisant durer le baiser un peu plus longtemps que le précédent. Elle fit doucement glisser une main sur le cou de la jeune femme, la rapprochant légèrement d'elle, tout en lui laissant la possibilité de mettre fin à cet échange si c'était ce qu'elle désirait.


Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 142
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 59.00 Points

En ligne

Re: Des pas dans la neige

Message par Layla Archer » 06 Décembre 2016, 19:35

Quand Lyala avait demandée la suite du programme pour la soirée... elle ne s'attendait pas à ce que Gwenn vienne l'embrasser, même si elle n'avait rien contre. Elle se recula peu après cependant voulant clarifier les choses :

« Tu fais pas ça parce que t'as l'impression de me devoir quelque chose j'espère ? J'aime pas quand ces deux là sont mélangé... »

C'est vrai. On pouvait dire ce qu'on voulait sur son point de vue sur la question, mais jamais elle n'avait vue ça comme un moyen de rétribution. Toutefois, la rouquine précisa que ce n'était pas dans ses intentions et renouvela l'expérience. Une expérience très agréable à laquelle Layla participa sans se faire attendre, ses mains venant se placer délicatement juste au dessus des reins de l'Irlandaise.

Quand les lèvres se quittèrent, le regard de Layla devint sérieux, comme si elle avait quelque chose à dire :


« Écoute... Tu m'as fait confiance alors je vais faire pareil. J'ai une vie sentimentale... comment dire... Pas vraiment conventionnel... C'est pas facile pour moi... alors voilà : »

Elle parla lentement en essayant d'être le plus compréhensible possible. Cherchant les mots pour ne paraître comme la pire des débauchées. Lui dire qu'elle était polyamoureuse et qu'elle vivait actuellement un ménage à trois incluant une Asari qui avait une fille dont elle était « le père ».
Elle raconta aussi ses relations avec les membres d'équipages de son vaisseau. Très bonnes amies. Une famille même, mais dont la complicité et la promiscuité faisait qu'il n'était pas rare qu'elle se glisse dans un lit qui n'était pas le sien... ou l'inverse.

Elle n'entra pas dans les détails et faisaient tout pour que Gwenn ne soit pas dégoûtée, mais elle savait que ce mode de vie était on ne peux plus singulier chez les Humains. Elle se garda un moment pour répondre à toutes les questions que l'Irlandaise pourrait poser sans rien cacher. Quand enfin elle eut finit, elle souffla un grand coup comme si elle venait de s'enlever une grosse pression :


« Voila... Je crois que tu sais tout. Je comprendrai si t'es déçu tu veux que je parte et je m'en excuse d'avance. En fait je t'ai dis tout ça parce que... Je ne voulais pas que ce qu'il commençait à avoir entre nous ne se résume qu'à ces deux baisers un soir après un film. J'espérais quelque chose de beaucoup plus sérieux. Mais pour ça... il fallait que tu saches... »

Ça devait être difficile à avaler, mais bon c'était mieux que de ne rien dire et lui laisser la « surprise » après coup. Elle l'aurait sans doute encore plus mal prise. Un silence de plomb s'installa dans la pièce. Gwenn devait être perdue. En même temps qui le ne serait pas ? Sentant le malaise s'installer, Layla commença à bouger, se préparant mentalement au verdict de l'Irlandaise et cherchant rapidement comment rester le moins longtemps possible si elle voulait qu'elle disparaisse...
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 655
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 385.00 Points

Re: Des pas dans la neige

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 07 Décembre 2016, 17:40

Image
Gwenn sourit légèrement en sentant les mains de Layla se poser sur elle et se rapprocha un peu plus en profitant du baiser. Elle sourit davantage lorsque leurs lèvres se séparèrent et qu'elle plongea son regard dans celui de la brune. Mais bien vite, elle fronça les sourcils. Quelque chose n'allait pas. Le regard de Layla semblait bien trop sérieux. Effectivement, elle avoua avoir quelque chose à lui dire et cela semblait important pour elle. Gwenn fronça légèrement les sourcils en retirant sa main de sa nuque et l'écouta en silence.

Le moins que l'on puisse dire était qu'elle ne s'attendait pas du tout à ça. En effet, la vie de Layla n'avait absolument rien de conventionnel. Elle entretenait une relation qui paraissait extrêmement complexe à la rouquine même si, à en croire Layla, c'était très simple, au contraire. Gwenn tenta de comprendre la situation et ne cacha pas qu'elle avait du mal. Une relation à trois mais il arrivait fréquemment qu'elle couche aussi avec n'importe quel membre de son équipage, voir même, avec plusieurs en même temps. Combien y avait-il de personnes sur ce vaisseau, au juste ?

Layla parla doucement et semblait faire des efforts pour ne pas avoir l'air d'être une dévergondée. Sur ce sujet, Gwenn aurait eu bien du mal à lui faire la leçon. Elle même n'était pas un modèle de mœurs respectables. Elle posa quelques questions, non pas pour enfoncer la brune mais pour tenter d'appréhender son mode de vie. Cela lui semblait étrange, irréel, impossible. Comment pouvait-on être réellement amoureuse de plusieurs personnes à la fois. Cela contredisait tout ce qu'elle croyait au sujet de l'amour. Mais, finalement, qu'en savait-elle elle-même ? La seule personne qu'elle aimait plus qu'elle-même était son frère, mais ce n'était évidemment pas la même chose.

Gwenn ne savait pas vraiment comment réagir à cette révélation. Est-ce qu'elle était prête à s'immiscer dans ce genre de relation ? Est-ce que ce n'était pas trop compliqué à gérer pour elle en ce moment, ou même tout court ? Layla reprit la parole en affirmant que, si elle voulait qu'elle parte, elle le ferait avant d'affirmait qu'elle espérait bien plus de ce début de relation. Elle cherchait quelque chose de sérieux. Gwenn fronça un peu plus les sourcils. Les deux jeunes femmes ne se connaissaient que depuis quelques heures et Layla entretenait déjà une relation sérieuse avec deux autres personnes. Comment pouvait-elle chercher un engagement durable maintenant ?

Le silence s'installa pendant que l'irlandaise essayait d'intégrer toutes ces informations. Elle ne se rendit pas compte du temps qui passait et qui mettait Layla mal à l'aise. Celle-ci commença à bouger et s'apprêtait visiblement à partir. Gwenn posa alors instinctivement une main sur sa cuisse.

« Non, … reste. S'il te plaît. »

La jeune femme sembla chercher ses mots un moment et finit par prendre la parole, pas plus assurée qu'il y avait quelques minutes.

« Je vais pas prétendre que je comprends ce que tu viens de me dire. J'ai beaucoup de mal à l'imaginer et à prendre conscience de ce que tout ça implique. »

Gwenn cherchait ses mots à mesure qu'elle avançait dans son discours.

« Je suis pas vraiment un modèle de bienséance à ce sujet. Je peux pas parler de moi, présenter ma famille, … du coup, … j'ai plutôt l'habitude des histoires sans lendemain. J'en suis pas particulièrement fière mais, … c'est ma vie, … »

Elle n'avait eu qu'une seule histoire à peu près sérieuse mais cela avait assez mal tourné. Gwenn ne parlant jamais d'elle, cela avait fini par lasser sa petite amie qui lui avait reprochée d'être secrète et distante. Elle était partie en croyant qu'elle avait une double vie. Ce qui n'était pas totalement faux, dans un sens.

« T'auras sûrement compris que je suis pas du genre timide. C'est un luxe que je ne peux pas me payer. Quand une fille me plaît, elle le sait rapidement. »

Un léger sourire apparut sur son visage et elle se mordit doucement la lèvre inférieure.

« Après, … ça colle ou pas, … Souvent, on passe un bon moment, mais ça ne dure jamais bien longtemps, … Il arrive que certaines reviennent de temps en temps, … »

Gwenn prit une grande inspiration et plongea son regard dans celui de Layla.

« Tu me plais. »

Elle laissa quelques secondes de silence avant de poursuivre.

« Je peux pas te promettre que ce sera sérieux, ni même que j'arriverai à comprendre ou à accepter ton mode de vie mais, … Tout ce que je peux te dire c'est que, là, ce soir, j'ai vraiment pas envie que tu partes, … »

Bien sûr, elle ne pouvait pas non plus lui forcer la main. Layla voulait une relation sérieuse alors que Gwenn ne voyait pas aussi loin. Depuis huit ans, elle vivait au jour le jour. Ce qu'elle recherchait aujourd'hui, c'était simplement passer un bon moment avec une jolie fille.

« Si ça ne te convient pas, … je comprendrais aussi, … »

L'irlandaise s'aperçut alors que sa main reposait toujours sur la cuisse de Layla. D'un geste léger, elle commença de lent mouvements caressants du pouce en attendant la décision de la brune, espérant secrètement influencer quelque peu la situation en sa faveur.
Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 142
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 59.00 Points

En ligne

Re: Des pas dans la neige

Message par Layla Archer » 10 Décembre 2016, 23:10

Au moins, Gwenn ne la rejetait pas. C'était une bonne chose. D'un autre côté, elle semblait un peu perplexe face aux paroles de Layla tant sur le fond que la forme. C'est vrai qu'avec le recul, les manières de l'Humaine étaient telles qu'on pouvait s'attendre à n'importe quelle instant qu'elle sorte de sa poche un écrin avec une bague et qu'elle fasse sa demande.

De son côté, l'Irlandaise disait qu'elle n'était pas non plus un modèle de bienséance, ayant eut de nombreuses aventures par le passé, mais jamais bien longue. Il faut dire qu'avec sa vie, ça devait être difficile de concilier une vie de couple sur le tas. Une délicatesse qu'elle ne pouvait pas se permettre. Elle réitéra que Layla lui plaisait et lui fit comprendre que, cette nuit, elle voulait être avec elle.

De toute la discussion, la rouquine avait posée sa main sur la cuisse de Layla qu'elle commençait à caresser doucement du pouce. Autant dire tout de suite, elle ne fit rien pour l'enlever. Sa main vint doucement se poser dessus comme pour l'encourager à poursuivre et même d'aller plus avant :


« Je ne vais pas te demander en mariage hein ! Je voulais juste dire que j'espérais, c'est que cette nuit ne soit pas la seule. Je compte pas m'arrêter là. À voir comment ça évoluera comme tu dis, mais je ne vais rien faire pour t'en dissuader et puis... Oh et puis ça me barbe les discours ! »

Soudainement, elle s'approcha de Gwenn... ou plutôt lui sauta dessus, et l'embrassa à son tour. Un baiser tendre devenant de plus en plus passionné avec le temps. Il paraît que certains gestes en disaient plus qu'un long discours, c'était bien ce qu'elle comptait faire. Elle n'était pas du genre à tourner autour du pot et si elle pouvait sautée à pieds joint sur la moindre occasion, elle ne s'en privait pas.

Rapidement, les mains se joignirent à la partie et avec lenteur et fermeté, Layla poussa sa compagne à s'allonger sur le lit avant de reprendre, découvrant de plus en plus de peau à l'air libre alors que les tissus se roulaient en boule dans un coin du lit ou tombait au sol. C'est une longue nuit qui commençait ou plutôt le contraire...


*****

Tôt le matin, Layla fut réveillée par les mouvements de Gwen. Levant un œil, elle la remarqua assise sur le coin du lit. Elle se redressa et vint déposer quelques baisers partagés entre sa nuque, son épaule et son cou :

« Tu t'en vas déjà ? »

La question fut rhétorique. Elle se doutait bien que Gwenn ne devait pas avoir droit à des jours de congés ou autres. Déjà qu'elle avait quitter son travail plus tôt que prévu la veille... D'ailleurs Gwenn répondit plus ou moins la même chose avant de s'en excuser.

Layla répondit par un baiser. Elle ne lui en voulait pas. Pas du tout. D'un commun accord, les deux femmes s'habillèrent en même, se permettant quelques dernières taquineries avant qu'elle ne soient de nouveau présentable. Layla glissa ses mains dans la chevelure de Gwen, essayant de la recoiffer comme elle pouvait avant de lui voler un autre baiser.

Gwen lui proposa alors de venir avec elle. Passait la journée au bar... Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes. Surtout qu'elle pourrait se faire remarquer. Mais elle accepta sans dire un mot. Se contentant d'éteindre son appareil et de ramasser les bouteilles et cartons vides de la veille.

Elle sortit la première, laissant à Gwenn le soin de fermer l'accès à son antre secret et quitta l'église, posant ses détritus dans la poubelle la plus proche. Il faisait froid ce matin, mais le soleil levant donnant des teintes orangées au ciel valait le détour. Elle suivit Gwen jusqu'à sa taverne où elles entrèrent par la porte de service, le débit étant encore fermé à cet heure.

Elle salua Jamie qui la reconnut tout en étant surpris de la voir entrée avant l'ouverture par l'accès des employés, laissant à Gwenn le soin d'expliquer la situation. Le bar ouvrait dans une heure, c'était donc l'heure du petit déjeuner. Gwenn demanda son chocolat chaud quotidien tandis que Lala commanda un cappuccino. Elle en profita également pour régler sa note de la veille, se souvenant du montant exact et insista même si le serveur disait que ce n'était pas la peine.

Le groupe s'installa sur la table la plus proche du comptoir. Celle-là même où Gwenn se trouvait quand elles se rencontrèrent. La rouquine lui offrit le petit déjeuner qu'elle prit avec les deux employés, faisant un peu connaissance avec Jamie. Un petit moment de calme avant l'arrivée des premiers clients
Avatar de l’utilisateur
Layla Archer
Grande Prêtresse du Divin Cookie

Grande Prêtresse du Divin Cookie
 
Message(s) : 655
Inscription : 05 Mars 2015, 14:09

Âge: 35
Profession: Exploratrice, Propriétaire de Olympus, Investisseur
Classe: Martiale et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 385.00 Points

Re: Des pas dans la neige

Message par Gwennaggan Gwionvarc'h » 11 Décembre 2016, 14:31

Image
Layla ne fit rien pour retirer la main de Gwenn et cette dernière en profita pour tenter de faire pencher la balance en sa faveur, caressant doucement la cuisse de la brune du bout du pouce. Une main complice vint se poser sur la sienne, lui donnant de bons espoirs. Ses paroles allèrent dans le même sens, enfin, … jusqu'à ce qu'elle s'interrompe en plein milieu d'une phrase, visiblement fatiguée de parler, pour l'embrasser presque sauvagement, bien qu'avec une certaine tendresse.

Gwenn sourit de l'initiative et ne s'en plaignit pas une seule seconde, lui rendant son baiser avec autant de fougue, tout en l'enlaçant fermement pour la rapprocher d'elle. Doucement mais sûrement, Layla la poussa pour qu'elle s'allonge. La rouquine n'opposa aucune résistance si ce n'était maintenir sa main fermement accroché à sa nuque pour que l'entraîner avec elle. Les baisers reprirent rapidement, accompagnés de mains exploratrices qui se débarrassèrent petit à petit de tout obstacle à leur plaisir commun.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Gwenn fut tirée du sommeil par une sonnerie aussi basse qu'habituelle. Rapidement, elle la coupa en appuyant sur un bouton de sa montre pour ne pas réveiller Layla. Elle resta immobile un moment, souriante. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas partagé le lit de qui que ce soit. Le meuble était étroit, prévu que pour une seule personne, mais cela n'avait pas été dérangeant. Plus habituée aux murs ou aux coins de tables, la rouquine devait bien avouer que le lit avait un côté confortable qui était nettement plus agréable et puis, se réveiller blottie contre un corps chaud n'avait rien à voir avec ses réveils habituels.

La respiration de Layla était lente et régulière. Elle dormait encore. Malheureusement, c'était un luxe que l'irlandaise ne pouvait pas s'offrir. D'une extrême lenteur, elle se détacha de son amante et s'assit au bord du lit. Avec des mouvements aussi lents que précis, elle saisit ses vêtements et commença à s'habiller. Après avoir fermé le bouton de son jean et finit d'agrafer son soutient-gorge, elle grimaça en voyant l'état de sa chemise. De nombreux plis froissaient le tissus et elle tenta de tendre celui-ci en le posant sur ses genoux.

La jeune femme ferma les yeux en souriant lorsqu'elle sentit les lèvres douces de la brune se poser sur sa peau.

« Je commence à neuf heures, … enfin, … si cette chemise veut bien se défroisser un peu, … »

Elle avait rouvert les yeux et les avait posé sur le tissu récalcitrant.

« Je ne peux pas me permettre d'arriver en retard, … désolée, … »

Puis, décidant qu'elle n'était pas à une minute près, elle posa sa chemise sur le bord du lit et se tourna de moitié pour capturer les lèvres de la brune.

« Bonjour, … »

Un deuxième baiser suivit. Puis un troisième. Finalement, Gwenn se retrouva allongée au-dessus de Layla, alternant mots et baiser.

« Je dois, … vraiment, … aller, … travailler, … »

Il n'était pas nécessaire d'être devin pour savoir qu'elle n'en avait nulle envie, une autre activité, plus agréable mais bien moins lucrative, lui occupant l'esprit. A force de volonté, elle parvint néanmoins à se faire une raison et finit de se rhabiller, jetant quelques coups d'oeil coquin à la jolie brune. Une fois de nouveau toute deux présentables, Gwenn se laissa coiffer par les mains expertes de Layla et en fit de même pour elle, avant de profiter d'un dernier baiser.

« Tu peux venir si tu veux. Au pub, … C'est pas la place qui manque, … »

La proposition était sortie toute seule, la vérité étant que Gwenn n'avait pas envie qu'elle s'en aille tout de suite. Mais elle se rendit compte ensuite que cela ne correspondait pas vraiment à une journée excitante.

« Enfin, … tu risques de t'ennuyer, … Ce n'est pas l'endroit le plus passionnant du coin, … t'es pas obligée, … »

Layla accepta d'un sourire et rangea son matériel. L'irlandaise l'y aida au mieux, nettoyant la pièce par la même occasion. Elle mettait son bonnet lorsque Layla ouvrit la porte de la pièce, s'apprêtant à sortir. Fourrant son carnet dans son sac, Gwenn lança ce dernier sur son épaule et lui emboîta le pas, fermant la porte derrière elle.

Arrivée dehors, elle glissa sa main dans celle de Layla et la conduisit jusqu'au pub. Le trajet ne fut pas bien long et Gwenn, comme à son habitude, en profita pour observer le paysage et les gens autour d'elle. La soleil levant donnait des reflets orangers à tout l'environnement. La jeune femme regretta de ne pas avoir de crayons de couleurs pour retranscrire la magie de ces coloris.

Une fois au pub, l'irlandaise contourna le bâtiment et introduisit sa clé dans la serrure de la porte de service. Aussitôt, une bouffée de chaleur les entoura agréablement. Il faisait nettement meilleur à l'intérieur de l'établissement. Les deux jeunes femmes gagnèrent la salle centrale où se trouvait déjà le collègue de Gwenn.

« Salut Jamie ! Tu te souviens de Layla ? Je l'ai invitée, ça ne te dérange pas ? »

Elle souriait en enlevant son attirail d'hiver et en laissant les deux autres se saluer. Lorsque Layla eut le dos tourné pour enlever son manteau, le jeune homme regarda Gwenn en écarquillant les yeux, articulant une question muette.

« Tu as couché avec elle ?! »

L'irlandaise ne lui répondit que par un sourire rayonnant, provoquant une grimace de déception sur le visage de son collègue qui enchaina, tout aussi silencieusement.

« Je te déteste ! »

La jeune femme sourit de plus belle et lui envoya un baiser à la manière des enfants. Jamie soupira en désignant le mug qu'il avait préparé.

« Est-ce que je dois faire un autre chocolat chaud ? »

Il s'adressait à Layla qui avoua préférer un cappuccino.

« Enfin quelqu'un avec des goûts d'adulte ! »

Jamie prépara le café de Layla pendant que Gwenn lui fit signe de s'installer et prépara un plateau qu'elle posa sur la table qu'avait choisi la brune. Elle sourit en se rendant compte que c'était celle où elle-même était assise lorsque l'étrangère avait passé le seuil de la porte, la veille.

« Petit dej' ? »

Il n'y avait rien de très original mais de quoi se remplir l'estomac. Des toasts, de la confiture, du beurre et du jus de fruit, en plus de la boisson chaude. Jamie se joignit à elles pour commencer tranquillement la journée et les discussions se firent légères et agréables.

Gwenn n'avait pas envie de se poser de questions et voulait juste profiter d'un moment de simple quiétude. Elle souriait en buvant son chocolat chaud, les yeux fixés sur Layla qui racontait l'une de ces mission extra-planétaire sous le regard captivé de Jamie.


Avatar de l’utilisateur
Gwennaggan Gwionvarc'h
Appelle-moi Gwenn, …

Appelle-moi Gwenn, …
 
Message(s) : 142
Inscription : 25 Septembre 2016, 20:45

Âge: 25
Profession: Serveuse
Classe: Humaine
Points d'Héroïsme: 2

Points MEL: 59.00 Points

Précédent

Retour vers Bulle Locale



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron