Aegen Kadrisas, le Turien brisé.

*

Aegen Kadrisas, le Turien brisé.

Message par Aegen Kadrisas » 09 Septembre 2016, 17:50

« FICHE DE PERSONNAGE »


« Identité »

• Nom complet : Aegen Kadrisas
• Sexe : Homme
• Espèce :Turien
• Âge : 42 ans
• Planète natale : Palaven
• Affiliation : Indépendant
• Profession : Freelance
• Vaisseau : Aucun
• Rang : 2

« Description physique »

Pour un turien, Aegen est un peu plus petit que la moyenne, la plupart des autres de sa race le dépasse d'une bonne dizaine de centimètre. Il est cependant bien musclé, fruit de ses années d’entraînement et de sa volonté de faire mieux, à cause des piques qu'on lui lançait sur sa taille. Malgré cet entraînement, il n'est pas non plus une armoire à glace, privilégiant la qualité à la quantité de masse musculaire. Sa peau tire sur le gris très clair, presque blanc. Le tour de ses yeux, ainsi qu'une large bande, s'étendant du coin de ses yeux à l’extrémité d'une de ses pointes sont recouvert d'une peinture rouge sombre.
Son visage est plutôt carré, on note la présence d'une cicatrice allant de son menton au bas de son œil. Une de ses crêtes longue a été visiblement arraché, sans doute par une explosion ou un tir d'une arme quelconque.
Ses yeux sont noirs, tout comme les vêtements qu'il à l'habitude de porter. En plus d'une armure légère que sa paranoïa le pousse à porter quasi en permanence, il porte un grand manteau noir, en cuir, disposant d'une capuche qui masque quasiment tout son visage lorsqu'il la met. Peint sur son armure, on retrouve également quelques symboles à la fois gravé et peint en rouge,
Il porte autour de son cou trois pendentifs, ornés des mêmes symboles que son armure, seuls souvenirs de sa famille disparu.

« Description psychologique »

Au jour d'aujourd'hui, Aegen est quelqu'un de solitaire, il ne va pas aller chercher le contact avec les autres, mais ne va pas les repousser pour autant. Il ne leur fera cependant pas confiance, du moins pas avant un long moment. Une fois sa confiance acquise, c'est un compagnon loyal.
Son vécu a fait de lui quelqu'un de violent, de paranoïaque et de pragmatique. Il n'est pas insensible aux malheurs des autres pour autant, mais en toutes circonstances, pour lui, tout les moyens sont bons. Son code de conduite l'empêchera cependant de s'attaquer à des innocents ou de les laisser mourir si il peux l'éviter. Malgré l'océan de violence qu'il y a derrière ses yeux noirs, il tente toujours de garder son sang-froid, de bien analyser la situation avant d'agir, et il y arrive en général, sauf si on fait référence à sa famille disparu ou à son ancien alcoolisme.

Les notions de bien et de mal lui passent au dessus de la tête. Il ne se pose pas ces questions, il se contente d'agir selon sa conscience, selon ce qu'il pense qui doit être fait, ou pas.

Depuis la guerre contre les moissonneurs, Aegen a un grand respect pour les humains et les Krogans, ses principaux compagnons de combat sur Palaven, puis sur la Terre. Il n'a pas d’à priori sur les autres races en tant que personnes, mais il a cependant un certain mépris pour les gouvernement Asari et Galarien, vu le temps qu'ils ont mis à réagir efficacement durant cette même période.

Aegen a sincèrement aimé les professions qu'il a exercé au cours de sa vie, que ce soit au sein de l'armée Turienne ou de ses forces de polices, il pensait participer à la création d'un monde meilleur pour les Turiens, pour la galaxie, pour sa famille.

« Biographie »

Aegen est originaire de Caprika, une petite ville de Palaven, en périphérie de la capitale. Il a eu une enfance difficile, il n'était pas particulièrement bon élève à l'école, sa petite taille lui attirait quelques boutades et son père n'avait d’intérêt que pour sa carrière militaire, et était donc très peu souvent chez lui. C'est donc sans regret qu'à 15 ans, il partit aussitôt faire son service militaire pour l'armée Turienne. Il ne participa à aucune mission d'exception dans ce cadre là, mais l’entraînement et sa volonté de bien faire furent bien vus par ses compagnons de combat et ses supérieurs. Pour une des première fois de sa vie, on le respectait pour ce qu'il faisait.

Cependant, Aegen ne voulait pas passer sa vie dans l'armée régulière et après discussion avec son officier supérieur qu'il se décida à rentrer dans les forces de polices de Palaven. Une lettre de recommandation lui permirent de s'engager sans problèmes. Il participa notamment au démantèlement d'un trafic de sable rouge, ce qui lui valut une promotion, à peine un an après son arrivée, en raison de son investissement important. Pour l'occasion de cette promotion, le commissariat organisa une petite soirée en son honneur, et c'est là qu'il rencontra Katrina, l'amour de sa vie, une turienne, la sœur d'un de ses collègues.

Six mois plus tard, ils étaient marié, un an après, sa fille, Seerana vint au monde, suivit d'un petit frère, Haden, deux ans après sa sœur. Tout allait pour le mieux pour Aegen jusqu'au conflit contre les moissonneurs. Haden avait alors deux ans et sa sœur quatre.

Lorsque l'invasion de Palaven commença, il emmena aussitôt sa femme et sa famille dans un endroit sûr, avant de repartir se joindre à un groupe de résistant, non sans les avoir serré dans ses bras une dernière fois. Il se battit en guérilla en compagnie d'autres turiens, qui comme lui voulaient protéger leur foyer. Pendant des mois, il s'est battu contre ceux de sa race transformés par les Moissonneurs. Mais alors que son groupe pensait que tout était perdu, un commando Krogan atterrit près de leur position et les sauva d'une mort certaine. De ce qu'Aegen comprit sur le moment, c'est que le génophage avait été guéri par les turiens en échange de l'aide militaire des Krogans.

Aegen put enfin reprendre le contact avec d'autres que ceux de son groupes, il rejoignit un camp de base militaire, pleurant presque de revoir d'autres vivants. Il se porta volontaire pour venir grossir les forces de l'armée Turienne. Il combattit encore un moment sur Palaven, récoltant sa cicatrice au visage après une confrontation un peu trop tendu avec un de ces immondes monstres moissonneurs, semblant être une fusion difforme entre un Krogan et un Turien.

Par la suite, les ordres le menèrent à s'embarquer dans sa vaisseau pour rejoindre la Terre. Apparemment, c'était là bas que tout allait se jouer, sois on perdait, sois on gagnait. Le conflit fut acharné, quasiment toute son escouade fut anéanti à peine atterri, c'est là qu'un tir de balle lui arracha une de ses crêtes. Lui et les survivants rejoignirent leur reste des forces concilienne, pour se préparer au combat final. Mais Aegen n'y assistera pas, sa blessure l'ayant fait s'évanouir, il ne se réveillera que trois jours plus tard, dans les décombres de Londres. La guerre était fini. Aegen était soulagé, il avait cru qu'il ne verrait jamais ce jour arriver. Maintenant, il pouvait rentrer chez lui.

A peine avait-il posé le pied sur Palaven que toute cette joie quitta à jamais Aegen. Son beau frère l'attendait à l'atterrissage, la mine sombre. C'est là qu'il appris que peu après son départ, sa femme et son fils avait été retrouvé mort, et sa fille disparu. On supposais cependant que les moissonneurs étaient responsables, et que la pauvre petite avait simplement du être réduite à l'état de poussière.

Aegen sombra dans l'alcool. Il continua son travail au sein de la police, mais plus le temps passait, plus il devenait violent. Frappant, voir torturant les suspects, n'hésitant plus du tout à se servir de son arme, rien ne semblait pouvoir calmer l'épave qu'il était devenu.

Au bout de deux ans, la Hiérarchie Turienne le congédia et lui offrit même une petite somme pour « bon et loyaux service ». Il n'avait plus rien désormais. Il restait seul chez lui, à ressasser son bonheur passé, à boire, à trop penser.
Après six mois, il reçut un étrange message sur l'extranet. Pas d'expéditeur. Une vidéo de surveillance. Sur cette vidéo, on peut voir des formes humanoïdes, le visage masqué entrer dans l'immeuble désaffecté ou il avait fait se réfugier sa famille. Il les voit tenter d'arracher Haden des bras de Katrina, pendant qu'un autre attrape Seerana. Il finissent par arriver à tirer son fils des mains de sa femme, mais le bébé tomba au sol, sa nuque se brisa. Le mercenaire, tira alors une balle dans la tête de sa femme, avant de poser des charges d'explosifs dans tout le bâtiment et le faire sauter.

Ce n'était donc pas les moissonneurs. Sa fille était encore en vie. Mais qui pourrait vouloir l'enlever ? Qui pourrais lui en vouloir comme ça ? Des marchands d'esclaves ? Des criminels qu'Aegen a envoyé derrière les barreaux ?
Qu'une seule façon de le savoir.
Aegen revêtit à nouveau son armure, ses armes et abandonna sa maison, et ses bouteilles, avant de prendre un transport vers le seul endroit ou n'importe qui peut apprendre n'importe quoi : Omega.

« Talents et pouvoirs »

• Aptitudes : Constitution (2), Discrétion (2), Volonté (2), Agilité (2), Fabrication (1), Technologie (1), Charisme (1), Connaissance (1)
• Compétences de combat : Armure (2), Fusil à pompe (2), Fusil d'assaut (2), Fusil de précision (2), Pistolet (2), Corps à corps (2), Immunité (2)
• Pouvoirs :
• Inventaire :
-Armure Mercenary
-Divers ceintures et harnais autour de son armure pour y ranger son matériel.
-M-141 Small Hunter
-M-3 Prédateur
-1 grenade frag
-un bloc note et un stylo
-Une flasque
-Trois pendentifs attachés avec une chaîne couleur métal.


« Hors Role Play »

• Disponibilité : 3/5
• Connaissance de l’univers : 3/5
• Comment avez vous connu ME : Legacy ? : Moteur de recherche!
• Un petit mot ? : Et bien, j'espère un peu d'indulgence, ça doit être un des premiers RP que je fait sur forum haha. Sinon, je m'appelle Antoine, je suis en licence d'info et j'aime pas mal la musique et les livres.
Avatar de l’utilisateur
Aegen Kadrisas
 
Message(s) : 3
Inscription : 09 Septembre 2016, 17:30


Points MEL: 0.00 Points

Re: Aegen Kadrisas, le Turien brisé.

Message par Isïana N'iim » 10 Septembre 2016, 21:52

Et coucou à toi, petit Turien alcoolique :hello:

Alors ça sera très rapide pour une fois concernant les choses à dire qui ne vont pas dans ton cas ;)

Rien de bien insurmontable je pense, on demande au minimum 15 lignes de description physique pour les Turiens. Pour l'instant tu n'en as que 11. Un exemple pour y arriver facilement (je pense) est d'indiquer l'effet que donne Aegen sur les autres (comment peuvent être vu ses blessures). D'ailleurs en parlant de blessures, dans Mass Effect effacer les cicatrices n'a rien de complexe, donc par exemple dire aussi pourquoi il a préféré les garder et pas se les faire retirer :)

Voilà ce sera tout :brille:
Avatar de l’utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto

Fan N°1 de Blasto
 
Message(s) : 1105
Inscription : 05 Mars 2015, 13:56

Âge: 447
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique
Points d'Héroïsme: 6

Points MEL: 55.00 Points


Retour vers Cryostase (Fiches RP inactives)



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron