2nd Arc - Prologue - Vous êtes notre seul espoir !

*

Modérateurs : Administration, MJ

2nd Arc - Prologue - Vous êtes notre seul espoir !

Message par Ayna Darek » 05 Septembre 2016, 19:55

« Formulaire du RP »


• Date du RP: 12 février 2 192 EC
• Lieu du RP: Nébuleuse du Serpent, Système Veuve, Citadelle, Présidium
• Type de RP: Intrigue RP
• Nombres de personnes requises: 0 Image


Ayna écoutait avec un regard mêlant fascination, surprise et surtout un profond dégoût les commentaires d'une des nombreuses représentations d'AVINA à travers la Citadelle. On le lui avait conseillé pour se familiariser davantage avec la culture concilienne et cette maladie qui terrassait son peuple que les conciliens dénommaient Grippe de Joab.

Si entendre l'hologramme parlait lui arracher un frisson d'épouvante de manière régulière, la Lanozienne prenait sur elle. Elle avait déjà survécu au passage de l'Anneau Maudit, ce que les gens d'ici dénommaient relais cosmodésiques, et n'avait pas eu d'arrêt cardiaque en ayant vu les dizaines de Démons Ancestraux autour de cette magnifique station spatiale qu'était la Citadelle. A côté, parler à un hologramme ne lui semblait presque plus rien en comparaison.

Ce qui avait le plus intrigué Ayna, c'était justement pourquoi les Démons Ancestraux n'attaquaient pas le Conseil de la Citadelle. Cela allait tellement à l'encontre même de sa culture et de l'histoire de son peuple que cela faisait prêt de deux heures que ses questions à AVINA étaient dirigées dans ce sens. Même si elle n'avait pas réussi à intégrer ne serait-ce le quart de ce qu'avait déblatéré l'Intelligence Virtuelle, comme l'appelait ainsi les conciliens, elle avait au moins une vague compréhension de ce qui s'était passé et comprit enfin l'origine de la Grande Onde Bleue Étoilée, mystère pour son espèce depuis plus de cinq ans.

« Tout va bien ? demanda une voix douce et féminine qui fit tourner la tête d'Ayna, la Lanozienne remarquant une Asari joliment vêtue être entrée dans le cercle d'agents de SSC qui étaient là pour éviter que les habitants ne viennent importuner Ayna.
- Oui, merci, répondit la Lanozienne en souriant et en baissant la tête. Cette AVINA est perturbante mais riche en informations. Merci beaucoup de me l'avoir présentée, Vice-Présidente Nevos, ajouta-t-elle en hochant solennellement la tête.
- Vous n'êtes pas trop dépaysée ? s'enquit poliment l'Asari en souriant.
- Oh, à vrai dire, si, complètement. Mais je ne réalise pas encore tout à fait à vrai dire. En une journée quitter mon monde natal, voyager dans l'espace, traverser entièrement la galaxie, rencontrer une multitude d'autres espèces intelligentes ayant une culture si différente de la mienne à bord d'une station spatiale incroyable... Je suppose que pour vous, c'est quelque chose de naturel, pour moi, c'est quelque chose d'incroyable, presque irréel. Je n'arrête pas de me dire que je suis en train de rêver, conclut-elle en souriant, remontant une mèche de ses cheveux bleus qui lui retombaient sur le visage.
- Bien sûr, je comprends, répondit Nevos. Et encore désolée pour l'attente, je comprends l'urgence de votre peuple, mais mener un convoi humanitaire aussi important n'est pas chose facile, surtout vu votre localisation.
- Bien sûr, c'est normal, hocha la Lanozienne, compréhensive. Vous n'avez toujours aucune idée de ce qui pourrait faire que mon peuple est plus touché que le vôtre ?
- A vrai dire, non. Nous n'arrivons toujours pas de notre côté à la contenir. Mais la Présidente Zorah a insisté pour que les meilleurs médecins et virologues soient envoyés sur Eraven. Elle est en train de peaufiner les détails avec votre délégation.
- C'est très aimable de sa part de s'en occuper personnellement. J'imagine que le Conseil a bien d'autres priorités.
- Une demande humanitaire est une priorité, rassura Nevos avec un sourire se voulant rassurant. Néanmoins, je pense qu'il faudra attendre demain pour lancer le convoir, cela nécessite une organisation importante et ...
- Ne vous inquiétez pas, Vice-Présidente. Je comprends, coupa Ayna en posant une main sur l'épaule de Nevos, qui tiqua un peu, surprise d'une telle familiarité. Excusez-moi, j'ai tendance à oublier d'être plus formelle, indiqua rapidement la Lanozienne en retirant rapidement sa main, la peau légèrement rosé par l'embarras.
- Il n'y a pas de mal, rassura Nevos.
- Vous m'envoyez rassurée, s'enthousiasma Ayna en souriant à pleine dent.
- Excusez ma curiosité mal placée, mais, je suis assez surprise de votre présence ici, à vrai dire, vous détonnez beaucoup avec votre délégation.
- Oh, pouffa la Lanozienne. On peut dire cela, oui. Mes consœurs et confrères sont de la bourgeoisie lanozienne de différents royaumes. De mon côté, je suis ce que vous dénommez une ... commença-t-elle avant de se tourner vers l'hologramme d'AVINA, réprimant un nouveau frisson.
- Une biotique, Ayna Darek, termina l'IV.
- Biotique, voilà. J'ai vécu quasiment toute ma vie dans le temple de Jerkatil. Je suis plus la garde royale de la délégation.
- Je vois. Et vous êtes ... toute seule ?
- Je ne suis là qu'au cas où notre vaisseau aurait été abordé. Mais c'est avant tout pour ma connaissance médicale et psychologique. Je pourrai assister vos équipes médicales une fois sur Eraven. Mes dirigeants ont estimé que c'était préférable que je vienne pour que vos médecins aient déjà un visage un minimum familier.
- Oh, très bien. Une sage décision.
- Je trouve aussi. »

Sur ces mots, Nevos invita Ayna à retourner à la Tour du Conseil, encore plus resplendissante qu'elle ne l'avait été avant sa destruction par Molovsky deux ans et demi plutôt, selon ce qu'avait raconté AVINA à la Lanozienne. Elle avait regardé quelques images d'archives autorisées au public et elle devait avouer que la différence était flagrante : bien plus lumineuse, avec des arbres fruités et colorés, des murs plus clairs et dorés. On aurait presque dit que les lieux avaient été nettoyés comme dans l'une des publicités vendant un produit miracle qui ne fonctionnait jamais dans la réalité.

Même si l'immense salle à étages, les concepteurs ayant voulu garder la même architecture et son long escalier, étouffait la plupart des sons, on imaginait sans peine une véritable activité. Son escorte d'agents du SSC s'était arrêté en bas des escaliers et refoulait déjà plusieurs journalistes avides d'être les premiers à pouvoir interviewer cette nouvelle espèce mythique. Les interviews, ce n'était pas vraiment la tasse de thé d'Ayna et elle était ravie de pouvoir y échapper.

Elle monta donc les escaliers en compagnie de Nevos. Elle levait légèrement sa robe pour ne pas s'emmêler ses sabots dedans. Clairement, Ayna ressentait pleinement qu'une espèce ne disposant pas de pieds à doigts n'étaient pas une chose très courante dans l'immensité de la galaxie. Un témoin de plus des différences flagrantes entre les Lanoziens et les espèces conciliennes.

On la regardait d'ailleurs souvent. Il fallait dire que si elle était somme toute banale pour son espèce, elle mettait cependant prêt d'une tête ou deux à l'ensemble des habitants de la station. Il fallait dire que deux mètres quinze semblait être grand ici. Et, au vu de certains regards, il n'y avait pas que sa taille qui était plus imposante que la moyenne.

« Dame Darek, je vous présente l'Amirale Inia Kaliss, indiqua Nevos après s'être approchée d'une jeune Asari à la peau bleutée et au regard perçant vêtue d'un uniforme impeccable.
- Enchantée, Amirale, salua Ayna respectueusement.
- De même. Vous serez notre guide, si j'ai bien saisi ? demanda-t-elle en entrant directement dans le vif du sujet.
- On peut dire cela, oui, répondit-elle en souriant. Je suppose donc que le Destiny Ascension fera partie du convoi ?
- C'est exact. Je vous trouve bien renseignée, indiqua Inia en haussant un sourcil.
- Votre AVINA est très causante quand on comprend comment on doit s'y adresser. Je m'étais documentée sur votre histoire depuis l'arrivée des Démons ances ... des Moissonneurs, expliqua-t-elle.
- Molovsky, comprit Inia d'elle-même d'une grimace.
- En effet, c'était le sujet en question et ... oh. Désolée de vous rappeler de mauvais souvenirs, s'excusa rapidement la Lanozienne en voyant le visage de l'Amirale asari.
- De l'histoire ancienne, indiqua sèchement Inia pour mettre court à la discussion à ce sujet. Vice-Présidente, j'ai confirmation que nous avons eu toutes les autorisations. La Ligue et l'Alliance ne voit aucune objection à notre passage. Horizon semblait bien moins enthousiaste mais ont fini par accepter. Ironiquement, le plus simple a été de convaincre Aria de passer par Oméga avant de sauter pour la Nébuleuse du Titan.
- Elle ne s'y est pas opposée ? s'étonna Nevos tandis qu'Ayna fronçait légèrement les sourcils de concentration, essayant tant bien que mal à appréhender la conversation.
- Aria ? Oh bien au contraire, elle nous enverra même l'intégralité de sa flotte comme escorte.
- Cela ne peut-il pas être un piège ? s'enquit la Lanozienne en ayant compris qu'il s'agissait bien de la Reine d'Oméga que l'on parlait.
- Le risque n'est pas nul, convint Inia. Néanmoins, elle a bien plus intérêt à nous laisser passer en tant que faveur à son encontre tout en montrant sa supériorité militaire, en comparaison du convoi humanitaire que l'on enverra chez vous. Cela aura bien plus de poids pour ses fidèles. Par contre, oui, ses détracteurs vont s'en donner avec joie pour la traiter de faibles. Cela étant, lesdits détracteurs sont en voie de disparition depuis des mois si ce n'est plus. Et de toute façon, nous sommes obligés de passer par Oméga car nous ne connaissons pas d'autres relais qui rejoint la Nébuleuse du Titan.
- Je comprends. Par contre, si j'ai bien retenu votre réseau d'Ann ... de relais cosmodésiques, pourquoi faire un détour et en emprunter six ou sept, je ne sais plus...
- Six, clarifia Inia, coupant la parole à Ayna, ce qui valut un regard insatisfait de la part de Nevos dont l'Amirale ignora copieusement l'avertissement. Mais continuez.
- Merci. Six donc. Alors que pour venir jusqu'ici, nous n'avions eu nous besoin que de la moitié ?
- Il est préférable, diplomatiquement, de rester le moins longtemps hors du territoire du Conseil. Votre trajet est certes plus rapide mais traverse une large zone de la Travée de l'Attique et des Systèmes Terminus au sein desquels nous n'avons aucune autorité. Faire passer un convoi, même humanitaire, dès lors qu'il est armé pour sa propre défense, pourrait être perçue comme une forme d'agression.
- Ah. Je comprends mieux.
- Très bien. Quand serez-vous prêt à partir ?
- De mon côté, tout de suite. Mais la Présidente Zorah continue de discuter avec les Lanoziens et a tout fait pour inciter un maximum de personnes à être volontaires. On partira donc demain matin tôt. Et on récupèrera probablement d'autres civils sur le chemin.
- Cela convient-il ? demanda Nevos à Ayna qui afficha un air surpris.
- Oh ? Oui, bien sûr. Ai-je vraiment un autre choix, à vrai dire ? »
Avatar de l’utilisateur
Ayna Darek
Rang 3

Rang 3
 
Message(s) : 21
Inscription : 28 Août 2016, 13:07

Âge: 76
Profession: Médecin & Psychologue
Classe: Biotique
Points d'Héroïsme: 0

Points MEL: 96.00 Points

Retour vers Nébuleuse du Serpent



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron